AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Complications again (Cameal #16)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Hanté par une emmerdeuse
○ métier : Garde du corps, prof de boxe
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel
○ posts : 7 ○ points : 60
○ avatar : Théo James
○ inscrit le : 11/09/2018
MessageSujet: Complications again (Cameal #16)   Mar 25 Sep 2018 - 10:15

Quelques semaines se sont écoulées depuis mon déménagement. Mon rythme de vie a changé, fini les soirées luxueuses et les shooting interminables désormais je passe tout mon temps au club de boxe dans lequel je m’étais inscrit peu de temps après mon arrivée. Je ne suis plus seulement un simple membre, j’ai commencé à donner des cours, d’abord pour dépanner et puis certains créneaux d’entrainement sont devenus les miens. J’aime assez enseigner ce sport que j’affectionne tant, ça me permet de trouver un certain apaisement et me tenir éloigné des combats clandestins. Je n’y ai pas remis les pieds depuis le soir où j’ai été pas mal amoché, pas par peur, je n’ai jamais ressenti la moindre peur de recevoir des coups ou d’avoir mal, physiquement parlant. Ça a même toujours été comme ça que je me suis préservé, ou donné l’illusion de le faire, de la douleur psychologique, émotionnelle. A croire que j’ai fini par grandir, apprenant de mes erreurs, pour laisser un peu plus de place aux sentiments. Intégrés, presque complètement acceptés, je ne me voile plus la face. Cameron compte pour moi, probablement plus que n’importe qu’elle autre femme avant elle. Aveu jamais formulé à la principale intéressée, et ce n’est pas pour demain la veille. Mais les choses ont aussi un peu changé entre nous. Laissant de côté la retenue, notre attirance mutuelle s’exprime bien plus volontiers sans qu’aucun de nous ne cherche plus à lutter. J’ignore si cette trêve à l’équilibre précaire est vouée à perdurer, le temps le dira.
Tout juste rentré de la salle de sport je mets une machine en route le temps que l’eau pour mon thé chauffe. Je reste british. Tasse fumante posée à côté de moi je consulte mes mails, réponds à celui de ma petite sœur dont la planification du mariage se précise. Suppression des pubs en tout genre, je tombe ensuite sur un message du service de l’immigration, je sais déjà de quoi il est question. J’ouvre le mail en soupirant, il s’affiche mais je n’ai pas le temps de lire, quelqu’un sonne à la porte. Je me lève et ouvre rapidement, je n’ai pas une très longue distance à parcourir jusqu’à l’entrée étant donné la taille de mon appartement actuel par rapport au précédent. Je découvre Cameron, l’air contrariée et surtout le visage marqué malgré le maquillage avec lequel elle a voulu cacher ce que je déduis être une blessure. J’écarquille les yeux, sous le choc « Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Entre. » je m’écarte pour la laisser entrer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

reine des sales gosses
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : a peine 21 ans
○ statut : en couple avec ma propre connerie, obsédée par mon bodyguard
○ métier : égérie de VOGUE NZ
○ quartier : wellington centre
○ posts : 693 ○ points : 30
○ pseudo : Tinkerbell (Vicky)
○ avatar : Bridgett Satterlee
○ DC : Tawny & Parker
○ inscrit le : 06/07/2016
MessageSujet: Re: Complications again (Cameal #16)   Dim 30 Sep 2018 - 10:42

Je me réveille en sursaut, en nage, le coeur battant à vitesse folle. J’ai déjà du mal à trouver le sommeil depuis ce qu’il s’est passé, et si quand je le trouve je fais des cauchemars, je vais pas m’en sortir. Cette fois, c’est Neal que ce dingue avait réussi à attraper pour le torturer à la manière des films d’horreur. J’en ai la nausée. Jamais je n’aurai cru pouvoir me faire agresser de cette manière, jamais je n’aurai pensé me retrouver face à un détraqué qui me dit que s’il ne peut pas m’avoir lui, personne ne m’aura, et encore moins Neal. Il connaissais même son prénom, c’est un malade mental. Les flics sont encore à sa recherche et j’ai peur qu’ils ne le retrouvent jamais. En attendant, ils m’ont foutue sous surveillance rapprochée, j’ai un flic qui dort dans mon salon, et je dois arriver à vivre avec ça ?! Franchement,j’aurai préféré me péter une jambe le jour où j’ai accepté le contrat d’Iris pour être la nouvelle égérie de Vogue. Maintenant, ma vie est un enfer, et je ne sais plus comment me comporter, quoi faire, quoi dire. Un tour sur les réseaux sociaux au réveil et je me rends compte que des photos de moi ont été prises après l’altercation avec ce malade, sa lame qui a écorché ma lèvre, ce coup de coude qui a noirci le contour de mon oeil. J’ai tenu bon, ça aurait pu être pire, bien pire. Ça m’apprendra à dégager mon garde du corps aussi. J’y peux rien, je voulais que Neal, et maintenant, je sais plus où j’en suis. Quoi qu’il en soit, les paroles de ce dégénéré tournent dans ma tête. Si je ne peux pas t’avoir, personne d’autre ne pourra. Encore moins Neal. Un goût amer s’immisce dans ma bouche, je dois faire quelque chose, il n’est pas question que Neal soit mêlé à tout ça, il en a assez bavé à cause de moi. Moi qui croyait qu’on commençait à trouver un équilibre bien qu’un peu instable dans notre relation, mais la vie décide autrement. Elle décide toujours autrement.

Une fois prête, douchée maquillée habillée, je demande au flic qui s’occupe de moi de m’emmener jusqu’à chez Neal, le plus discrètement possible. Il connaît bien sûr toute l’histoire. Ils ont proposé de donner à Neal une protection rapprochée aussi, mais je doute qu’il soit pour cette option. Quoi qu’il en soit, je dois lui en parler, je dois surtout faire quelque chose pour le protéger. Je me pointe chez lui, alors que Mr Muscle fait le gai à l’extérieur, au bout du couloir. Quelques coups frappés à la porte de son nouvel appartement et il ne tarde pas à ouvrir. « Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Entre. » Je me pince un peu les lèvres et ne me fais pas prier pour entrer dans cet appartement que je connais bien désormais. Je sais même pas comment me comporter, parce que ce que je vais lui dire n’a rien de bien simple. « J’me suis fait agresser par un malade mental. Avant hier. J’ai pas dormi depuis, et j’ai un flic qui me suit partout. Ils l’ont pas encore retrouvé. » Mon ton est neutre, ma voix sombre, presque sans émotions, parce que je me contiens.

_________________

HURRICANE
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Hanté par une emmerdeuse
○ métier : Garde du corps, prof de boxe
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel
○ posts : 7 ○ points : 60
○ avatar : Théo James
○ inscrit le : 11/09/2018
MessageSujet: Re: Complications again (Cameal #16)   Dim 30 Sep 2018 - 21:15

Une visite de la part de Cameron ne me surprend pas vraiment, ce n’est pas la première fois qu’elle vient chez moi, c’est son état qui me fait réagir. Malgré l’importante dose de maquillage utilisée pour masquer les marques de blessures sur son visage je les remarque aisément. La surprise dissipée un sentiment de colère me prend aux tripes, je repense aussitôt à cet ex un peu trop insistant à qui j’avais réglé son compte au début de ma prise de fonction. A t’il récidivé ? Est-ce quelqu’un d’autre ? La mine soucieuse Cameron entre sans se faire prier, je referme la porte derrière elle, brûlant d’impatience de savoir ce qu’il s’est passé. Je pose sur elle un regard désolé, ça me tue de la voir comme ça et une part de moi s’en veut de ne pas avoir été là pour la protéger. Le regard vide, le ton monocorde elle m’explique avoir été agressé par un malade il y a deux jours. Ce dernier est toujours dans la nature et Cameron est sous protection policière. Je glisse délicatement ma main sur sa joue, veillant à ne pas lui faire mal « Pourquoi tu ne m’as pas appelé ? Pas venue ici ? » demandé-je avec douceur, bien qu’au fond ça me fasse un peu mal qu’elle n’ai pas eu cette démarche malgré ce semblant d’équilibre que nous semblions avoir trouvés. Mes mâchoires se serrent « Ils ont plutôt intérêt à le retrouver avant que je le fasse… » dis-je en contenant à peine ma colère. La voir comme ça me donne envie de me ruer dehors à la recherche du fumier qui lui a fait ça.
Ma main quitte sa joue, se posant sur son bras que je caresse délicatement « Tu veux quelque chose ? Un truc à boire ? » Cameron me donne l’impression d’être comme une coquille vide, inanimée et ça ne lui ressemble absolument pas. Je préfèrerais la voir en colère ou même triste en espérant pouvoir apaiser sa peine, mais pas inerte comme elle m’apparaît à cet instant. J’ai presque la sensation que mon contact ne parvient pas à l’atteindre, qu’au mieux elle y est indifférente et au pire que ça lui soit inconfortable. Mon regard se charge d’inquiétude, je rompe le contact « Parles moi Cameron… dis moi ce qu’il s’est passé… ou pas… mais me laisse pas comme ça face à ton silence. Je me sens inutile là. » je l’ai vu passer par bien des états, elle m’a fait vivre les montagne russes à moi aussi… mais jamais je ne l’ai vu ainsi. Je pense alors au pire « Est-ce qu’il y a eu autre chose que des coups ? » demandé-je finalement ma gorge se serrant un peu sous l’appréhension de la réponse qu’elle pourrait me donner.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

reine des sales gosses
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : a peine 21 ans
○ statut : en couple avec ma propre connerie, obsédée par mon bodyguard
○ métier : égérie de VOGUE NZ
○ quartier : wellington centre
○ posts : 693 ○ points : 30
○ pseudo : Tinkerbell (Vicky)
○ avatar : Bridgett Satterlee
○ DC : Tawny & Parker
○ inscrit le : 06/07/2016
MessageSujet: Re: Complications again (Cameal #16)   Ven 12 Oct 2018 - 10:30

« Pourquoi tu ne m’as pas appelé ? Pas venue ici ? » Je soupire un peu et glisse une main nerveuse dans mes cheveux. « J’ai pas vraiment eu le temps, j’ai passé ma vie au commissariat, et entre temps j’essayais de dormir, je voulais pas t’inquiéter… » Si y’avait que ça… Je ne sais même pas comment je vais réussir à lui dire qu’il faut qu’on arrête de se voir, qu’on arrête de jouer au pseudo couple ou je sais même pas ce qu’on est. Mais je peux pas le mettre en danger lui aussi, il n’en est pas question. « Ils ont plutôt intérêt à le retrouver avant que je le fasse… » Je vois qu’il est en colère, et dans d’autres circonstances j’aurai trouvé ça adorable, sa manière de vouloir me protéger, me défendre. Pourtant je suis juste focalisés sur la manière de lui dire ce que j’ai à lui dire, et ça me brûle déjà de l’intérieur rien qu’en essayant de formuler une phrase correcte. Il est tendre et attentionné, ses gestes sont doux et si je me laissais aller, je crois que je pourrai tout oublier, changer d’avis. Mais je ne dois pas, surtout pas. Je ferme les yeux lorsque ses doigts quittent ma joue pour venir caresser mon bras. « Tu veux quelque chose ? Un truc à boire ? » Je me racle un peu la gorge, hésitante. « Je veux bien un verre d’eau s’il te plait. » Je fuis son regard consciemment, je n’arrive pas à prendre de décision concrète, je sais ce que j’ai à faire mais c’est beaucoup trop difficile. Les flics me l’ont dit, c’est la meilleure chose à faire si je veux pas qu’il arrive quelque chose à Neal. Au moins le temps que ce petit con est arrêté. Et je sais aussi que si j’explique à Neal les choses comme elles le sont, il refusera sans doute de coopérer, il voudra me faire justice seul ou je ne sais quoi, et ce dégénéré mental pourrait le tuer. Je m’en voudrai toute ma vie, il n’en est absolument pas question. Je n’ai plus qu’à espérer que les choses aillent vite. « Parles moi Cameron… dis moi ce qu’il s’est passé… ou pas… mais me laisse pas comme ça face à ton silence. Je me sens inutile là. Est-ce qu’il y a eu autre chose que des coups ? » Je secoue vivement la tête quant à sa dernière question. « Non heureusement rien de ce côté là. »[/color] Je soupire à nouveau et m’échappe de sa proximité pour aller m’asseoir sur le canapé, essayant tant bien que mal de rassembler mes idées. « Je vais prendre le large quelques temps. J’ai prévenu Jillian, de toute manière vu ma tête, je vais pas pouvoir bosser pendant un moment. Je vais peut-être essayer de retourner chez moi quelques semaines, quelques mois, le temps qu’ils aient retrouvé ce salopard. » C’est pas suffisant Cameron, il en faut plus. « Faut que je prenne l’air, de mon boulot, de cette ville, de cette vie, de toi, de tout… » Alors ça c’était fin. Bravo !

_________________

HURRICANE
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Hanté par une emmerdeuse
○ métier : Garde du corps, prof de boxe
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel
○ posts : 7 ○ points : 60
○ avatar : Théo James
○ inscrit le : 11/09/2018
MessageSujet: Re: Complications again (Cameal #16)   Ven 19 Oct 2018 - 12:40

Pas le temps. C’est ainsi que Cameron justifie de n’être pas venue me voir plus tôt, de ne pas m’avoir appelé pour me prévenir. Je ne remets pas sa parole en doute mais ça n’enlève rien à ma légère déception. J’ai peut-être pensé, à tort, que nous avions trouver un certain équilibre et que petit à petit nous baissions mutuellement nos barrières. Je mets vite de côté mon faible ressentiment, la colère que je ressens vis à vis de l’agresseur de la jeune femme prenant rapidement le dessus sur tout le reste. Ma fonction première a toujours été de la protéger, ça n’a pas changé, peu importe que je ne sois plus son garde du corps. J’essaye de lui montrer combien je la soutiens, je suis là pour elle et j’espère qu’elle le sait. Cependant je lis dans son attitude qu’un truc cloche. Mes gestes, habituellement si efficaces pour l’apaiser, semblent presque la déranger. Je mets ça sur le compte de l’émotion, de sa difficulté à dépasser son agression et après lui avoir apporté le verre d’eau réclamé, je l’invite à me parler. Je suis inquiet, je me risque même à lui demander si ce sale type n’est pas allé encore plus loin que des coups. Elle m’assure que non, je la crois, elle semble sincère. C’est un soulagement, maigre, mais c’est un début. Cameron s’éloigne, allant s’asseoir alors que je reste planté là, même si vu la taille de mon appartement je ne suis pas bien loin. J’ai comme la sensation qu’elle m’évite. Mais pourquoi être venue si c’est le cas ? Je la regarde qui sirote son verre d’eau, sa nervosité est palpable, communicative. Un truc se trame…
Pas le temps de sombrer dans un déluge de questions, elle rompt le silence et son annonce me tombe sur la gueule comme une enclume sur le coyote dans un cartoon. Elle veut partir, prendre le large comme elle dit. Sa patronne est au courant et visiblement d’accord avec ça. Cameron veut s’éloigner d’ici, sans doute parce qu’elle ne s’y sent pas en sécurité tant que le mec qui l’a agressé est en liberté. Je peux la comprendre. J’hésite une fraction de seconde, faut-il que je propose de l’accompagner ? Ça me ferait du bien à moi aussi de voir autre chose. Pas le temps de dire un mot, comme si elle venait de lire dans mes pensées, elle enchaine. En quittant le pays, c’est avec tout ce qu’il y a ici qu’elle veut s’éloigner. “De mon boulot, de cette ville, de cette vie, de toi, de tout“ sa phrase résonne dans ma tête. Maintenant je comprends mieux pourquoi elle est si distante, si elle est là c’est pour m’annoncer son départ et la fin de ce tout petit quelque chose que l’on commençait à avoir sans pour autant mettre de nom là dessus. Je hoche la tête, mes mâchoires se crispent. « Ok… » dis-je sans être capable de plus pour le moment. Je reste un instant immobile, sonné par cette annonce, le cœur serré à l’idée qu’elle parte pour dieu seul sait combien de temps. « Je le pollue à ce point ton air ? » lâché-je finalement, incapable de me contenir. De toute façon dès qu’il est question de Cameron, les choses finissent toujours par être compliquées et nous avons le don d’exploser en plein vol. Je secoue la tête « Réponds même pas. Je pensais juste… » je soupire « Laisse tomber. » je me résigne, je ne veux pas dire des choses qui dépasseraient ma pensée. Je pose un regard sur elle, il est empreint de déception. Comment peut-elle être autant source de vie que de destruction pour moi ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Complications again (Cameal #16)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Complications again (Cameal #16)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Thème - PV] Magie, fantôme et autres complications.
» [MJ 04] Complications (Terminée)
» Wendy Dagoudar, Magicienne tarée. [En pause cause Irl, complications + de temps)
» Mission B - Complications
» Maxi Iglesias => Enfin ensemble malgré les complications

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: how to work-