AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 we're like a really small gang (shay)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-huit ans
○ statut : en couple avec le célibat, et c'est peut-être mieux ainsi
○ métier : manager du wellington beach resort, et membre du conseil d'administration de thompson inc.
○ quartier : #90 maison sur south bay
○ informations en vrac : est la dernière enfant de la famille thompson, vient après deux frères aînés — est le fruit d'une aventure extra-conjugale de sa mère, l'a découvert à dix-huit ans — est partie suivre des études de photographie aux états-unis pour s'éloigner de sa famille suite à ce secret — est tombé amoureuse de son futur mari là-bas. ce dernier meurt à l'armée en deux-mille-dix — est manager d'un des hôtels de sa famille, à island bay, ce qui lui permet de la stabilité dans sa vie après avoir enchaîné plusieurs boulots — est très maniaque, tout doit être bien rangé à sa place — est myope mais elle ne porte pas ses lunettes — est très sportive, elle adore, cela lui permet de se défouler — est bénévole pour des missions humanitaires un peu partout dans le monde

○ posts : 256 ○ points : 240
○ pseudo : tchouky. (marion)
○ avatar : josephine skriver ♡
○ DC : avery (d.ackles)
○ inscrit le : 24/05/2018
MessageSujet: we're like a really small gang (shay)   Mar 25 Sep 2018 - 19:46




we're like a really small gang
crédit/ tumblr ✶ w/shay manning

Ce qui est pratique quand on a un poste à responsabilité, et qu’on a des souplesses vis-à-vis de son patron, c’est qu’on peut organiser son temps de travail comme on le souhaite. C’est le cas pour Isla. Elle s’occupe d’un des hôtels de la ville. Une place qui lui a été offerte par son frère ainé, James. Ce dernier a récupéré les rênes de l’entreprise familiale, suite au décès de leur père, quelques mois plus tôt. C’était lui qui avait soufflé l’idée d’embaucher Isla, après son retour en Nouvelle-Zélande. En effet, la blonde s’était absentée quelques temps, pour suivre des études aux Etats-Unis. L’hôtellerie n’est pas réellement sa vocation principale, puisqu’elle s’orientait plus vers la photographie à l’époque. Elle a accepté ce poste, parce qu’elle ne supportait plus de rester chez elle. Ce fut dur d’accepter le décès de son époux, mais c’était encore plus dur de quitter Seattle où elle avait tellement de souvenirs avec Ezra, pour rentrer dans sa ville natale, alors qu’elle avait lâchée tout en partant. Elle s’était servie de cette excuse d’études pour que sa famille accepte de la laisser partir, mais elle se doute que ce n’était pas évident pour ses frères ainés. James, c’est un peu son modèle. Elle a tellement peur de le décevoir qu’elle se donne à fond dans son travail, pour ne pas réaliser de faux pas et que la réputation de la famille en pâtisse. Thompson Inc. a tout de même une réputation à assurer. Elle était actuellement en train de travailler sur un dossier important, une présentation pour une future réunion avec le conseil d’administration dont la plupart des membres de la famille sont parties. Elle ne doit pas se rater. Mais son attention se détourne de ses fonctions quand elle remarque que son téléphone portable est en train de sonner sur son bureau. Un sourire se dessine sur ses lèvres lorsqu’elle remarque le nom de l’interlocuteur qui cherche à la contacter. Une de ses amies d’enfance. La brune qui complète un trio qui dure depuis des années. La blonde, Isla. La brune, Shay. La rousse, Sannah. Isla arrête ce qu’elle était en train de faire pour répondre à cet appel. Elle se doute bien que Shay doit avoir de bonnes raisons de la contacter car habituellement, elles se contactent plus par message que par appel. La brune lui demande si elle est occupée, ou si elle est disponible. Il faut qu’elle la retrouve, tout de suite. Isla lui demande si tout va bien, mais elle ne lui répond pas. Insistant sur le caractère d’urgence de sa venue. Elle le comprend au son de sa voix que quelque chose la tracasse, mais la blonde comprend aussi qu’elle n’arrivera pas à soutirer des informations par téléphone. La blonde l’informe qu’elle sera chez elle d’ici quelques minutes, le temps de quitter l’hôtel après avoir trouvé une excuse à donner à ses employés, avant de la retrouver dans son studio sur North Bay. Elle s’est dépêchée à venir, et quelques minutes plus tard, elle frappait chez son amie. Shay ne tarde pas à venir lui ouvrir la porte, quelque peu sur la défensive. Isla lui adresse tout de même un sourire, alors que son amie la laisse entrer dans le studio. « J’ai fait aussi vite que possible. J’ai dit à l’hôtel que j’avais un rendez-vous extérieur, et qu’il fallait pas me déranger, sauf urgence. » Autrement dit, son téléphone ne sonnera pas alors elle va consacrer tout son temps rien que pour ses beaux yeux. Isla pose son sac sur le canapé, avant de se tourner vers Shay, croisant ses bras au niveau de sa poitrine. « Alors, qu’est-ce qui s’passe ? Tu t’es rendu compte que ton fiancé est un con et du coup, tu l’as enfin largué ? » Ce n’est pas une nouvelle. Isla n’apprécie pas tellement le fiancé de son amie, et Shay le sait.  

_________________

lights will guide you home
and ignite your bones
and i will try to fix you


Revenir en haut Aller en bas

avatar

chained to morality
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Vingt-huit ans (29/08).
○ statut : Une bague de fiançailles orne son doigt depuis peu. Une décision plus pragmatique qu'autre chose.
○ métier : Jeune éditrice, elle vit son rêve dans une grande maison d'édition de Wellington.
○ quartier : North Bay, dans un petit studio cosy. Elle songe à emménager avec son fiancé.
○ orientation sexuelle : Les hommes la fascinent autant qu'ils l'intimident.
○ informations en vrac : Très soucieuse de ce qui est correct et de ce qui ne l'est pas, Shay possède un sens moral exacerbé. ◊ Elle tient à mener une vie parfaite, si bien qu'elle peut se retrouver coincée par ses principes moraux. ◊ Très ambitieuse, c'est un véritable bourreau de travail qui a pour passion son métier. ◊ Sa plus grande peur, c'est de devenir comme ses parents. ◊ Il lui en faut peu pour être gênée, la brune est très maladroite que ce soit dans ses actes ou ses paroles. C'est, au final, plus drôle qu'autre chose cela-dit. ◊ Elle est adorablement timide, lorsqu'elle rencontre quelqu'un elle est si intimidée qu'elle ne peut lâcher le sourire gêné qui la caractérise tant. ◊ Son but est de mener la vie la plus saine possible, même si ça doit la rendre folle. Paradoxal n'est-ce pas ?

○ posts : 236 ○ points : 115
○ pseudo : Sassy girl.
○ avatar : La sublime Emilia Clarke.
○ DC : Brooke & Gina.
○ inscrit le : 29/08/2018
MessageSujet: Re: we're like a really small gang (shay)   Sam 29 Sep 2018 - 14:05


We're like a really small gang
Isla & Shay

Shay nage en plein cauchemar, elle en persuadée. Il ne peut en être autrement, les conséquences seraient bien trop graves. Si ce qui se passe est bel et bien réel, la situation de la brune deviendrait réellement catastrophique. C'est ce pourquoi elle fixe le test de grossesse d'un air pétrifié. Ça fait plus de quinze minutes qu'elle est plantée là, à se demander si elle doit s'en servir ou non. Ou plutôt à se demander si elle en a le courage. Elle essaie de se dire que le résultat sera forcément négatif, qu'elle s'est toujours protégée sauf que ce n'est pas si simple. La demoiselle a toujours été réglé comme une horloge, depuis ses treize ans il n'en a jamais été autrement. Et la voilà maintenant retardé de plus de deux semaines, ça ne peut pas être une coïncidence. À vrai dire, au départ, elle ne s'en guère inquiétée, elle sait que le cycle peut être perturbé par tout un tas de choses et notamment la psyché ; ainsi ayant reçue une mauvaise nouvelle - mauvaise nouvelle qu'elle n'a évidemment communiqué à aucun de ses proches - elle en a déduit que ceci devait expliquer cela. Mais le temps a passé et rien n'est venu. Et comme si ça ne suffisait pas, ce matin elle a été malade. Ce sont d'ailleurs ces nausées qui lui ont mis la puce à l'oreille. Ni une, ni deux elle a couru jusqu'à la pharmacie mais une fois rentrée à la maison, tout courage l'a quitté et c'est ainsi qu'elle se retrouve là où elle est à présent. Sachant pertinemment qu'elle n'arrivera pas à se décider seule, elle appelle l'une de ses amies de toujours, celle sur qui elle a toujours pu compter. Et c'est assez rare dans sa vie. Quoiqu'il en soit, elle l'a en effet contacté mais il lui a été impossible de mettre des mots sur sa situation, elle s'est contentée de lui demander de venir, les nerfs en pelote. Son amie accepte et trente minutes plus tard, la voilà déjà qui toque à la porte. Shay va lui ouvrir en prenant bien soin de cacher le test dans un de ses tiroirs avant de le faire. C'est idiot, elle le sait mais elle ne peut faire autrement, c'est viscéral. "J’ai fait aussi vite que possible. J’ai dit à l’hôtel que j’avais un rendez-vous extérieur, et qu’il fallait pas me déranger, sauf urgence." C'est une amie en or et la brune en a bien besoin en ce moment. "Ah les urgences ! C'est horrible les urgences, t'es là puis d'un coup boum, tu contrôles plus rien ! Les choses changent sans que tu t'en rendes compte ! Et c'est nul les changements ! Rien ne devrait jamais changer ! Les choses changent beaucoup trop vite en ce moment !" Elle parle vite, trop vite. Ce n'est pas la première fois qu'Isla peut voir Shay dans cet état, à chaque fois que la jeune brune est anxieuse, elle se met à divaguer quelque peu. Et à déblayer surtout. "Alors, qu’est-ce qui s’passe ? Tu t’es rendu compte que ton fiancé est un con et du coup, tu l’as enfin largué ?" L'éditrice est généralement bon publique, pour elle, l'humour, il n'y a que ça de vrai mais là, en cet instant, elle n'a pas envie de rire. Surtout pas aux dépends de son fiancé qui est tout de même lié à la situation. "Ah ah c'est très drôle ! Je suis morte de rire vraiment, je vais m'étouffer tellement !" Shay n'est pas une habituée du sarcasme, elle trouve cela bien trop insolent mais les mots sortent sans qu'elle ne s'en rende réellement compte. "Désolée c'est juste que..." Elle ne parvient pas à terminer sa phrase. La seule chose qu'elle puisse faire, c'est se mettre à faire les cents pas dans son minuscule studio, comme si ça pouvait miraculeusement l'aider à se calmer. "Il s'est passé quelque chose... Enfin plusieurs choses... Enfin, y'a une c'est pas sûre... Je crois, 'fin j'en sais rien... J'espère pas enfin non mais si... C'est..." Oui parce que la jeune femme ne peut pas simplement se contenter de lui dire qu'elle est peut-être enceinte, elle doit également lui expliquer pourquoi la situation est si compliqué. Pourquoi ça pourrait s'avérer être la décision la plus importante de sa vie. Pourquoi ça pourrait peut-être être la dernière chance qu'elle aurait d'avoir un enfant. Ce n'est pas facile de mettre des mots sur sa condition, d'expliquer réellement ce qu'elle même ne comprend pas. Non, ça ne l'est pas.

_________________
Your head would explode because of how well I'd handle it.


Dernière édition par Shay Manning le Dim 14 Oct 2018 - 15:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-huit ans
○ statut : en couple avec le célibat, et c'est peut-être mieux ainsi
○ métier : manager du wellington beach resort, et membre du conseil d'administration de thompson inc.
○ quartier : #90 maison sur south bay
○ informations en vrac : est la dernière enfant de la famille thompson, vient après deux frères aînés — est le fruit d'une aventure extra-conjugale de sa mère, l'a découvert à dix-huit ans — est partie suivre des études de photographie aux états-unis pour s'éloigner de sa famille suite à ce secret — est tombé amoureuse de son futur mari là-bas. ce dernier meurt à l'armée en deux-mille-dix — est manager d'un des hôtels de sa famille, à island bay, ce qui lui permet de la stabilité dans sa vie après avoir enchaîné plusieurs boulots — est très maniaque, tout doit être bien rangé à sa place — est myope mais elle ne porte pas ses lunettes — est très sportive, elle adore, cela lui permet de se défouler — est bénévole pour des missions humanitaires un peu partout dans le monde

○ posts : 256 ○ points : 240
○ pseudo : tchouky. (marion)
○ avatar : josephine skriver ♡
○ DC : avery (d.ackles)
○ inscrit le : 24/05/2018
MessageSujet: Re: we're like a really small gang (shay)   Jeu 4 Oct 2018 - 20:49




we're like a really small gang
crédit/ tumblr ✶ w/shay manning

En ce qui concerne les membres de sa famille ou bien même ses amies qui lui sont très proches, Isla est quelqu’un de très loyale. Elle serait prête à faire n’importe quoi, pour le bonheur des autres. C’est une habitude qu’elle a, depuis de nombreuses années, de sacrifier son propre bonheur au profit de celui de ses proches. Alors quand son amie d’enfance a composé son numéro et qu’elle l’appelait à l’aide, la blonde n’a pas eu d’autres choix que de lâcher tout ce qu’elle était en train de faire pour la retrouver, et savoir ce qui peut tant la tracasser pour qu’elle soit si paniquée. A la base, Isla était en train de travailler pour une réunion assez importante, qui va prochainement avoir lieu. Elle était en train de travailler sur des tableurs, des statistiques, des équations à doubles inconnues ou encore toutes autres tâches qui pourraient faire fuir plus d’une personne tellement elles sont parfois barbantes. Mais après, Isla, elle aime ce qu’elle fait. On pourrait croire que c’est par respect pour sa famille. James est à la tête de l’entreprise familiale, alors il ne faut surtout pas le décevoir. Dans tous les cas, Isla avait fermé ses documents, et éteint son ordinateur avant de quitter l’hôtel tout en donnant une excuse à ses salariés. Elle ne peut pas non plus quitter le travail, sans pour autant donner une raison valable. Certes, elle a un travail avec des responsabilités mais ce n’est pas pour autant qu’elle doit profiter de tous les avantages. Il faut savoir être raisonnable. Après, tout dépend des personnes pour qui elle trouve une excuse. Là il s’agit d’une de ses amies d’enfance, alors elle ne pouvait pas dire non. Elle ne pouvait être dérangée que si une urgence se présentait. C’est pourquoi quand elle arrivait chez la brune, elle lui fait part tout de suite de cette information. Et c’est à ce moment-là, qu’en réponse à ses propos, Shay part dans un monologue, à la limite de la compréhension. « T’es sûre que ça va ? T’es bizarre, franchement. » Elle parle de changements, de choses qu’on avait pour habitude de contrôler et puis plus rien l’espace d’un instant. Pour calmer un peu l’atmosphère, Isla se permet de faire une blague, sur le fiancé de Shay, qu’elle n’apprécie pas énormément. Comme quoi elle s’est rendue compte que c’était un con, et qu’elle a décidé de le larguer. « J’trouvais que c’était plutôt drôle en effet. » Un immense sourire est présent sur les lèvres de la blonde, qui est plutôt fière de sa remarque. Et l’heure devient de plus en plus critique parce qu’elle est en train de déconner encore, la brune. Elle est paniquée, mais à un point inimaginable. Isla, elle perd son sourire et elle l’a regarde, en arquant un sourcil parce qu’elle a du mal à comprendre. C’est un peu comme si elle Shay parlait dans une autre langue. « Attends, attends. Calme-toi. Assis-toi, tu me donnes le tournis. » La brune était en train de faire les cents pas dans son studio, et elle lui donne vraiment mal à la tête. Isla avance vers elle, et lui prend les mains la forçant à s’asseoir sur son canapé. « Ok. Tu ne veux pas me dire clairement ce qui t’arrive, mais c’est normal d’avoir peur. Moi aussi, j’ai peur. » C’est peut-être une façon comme une autre de la mettre dans un climat de confiance. « Je me tue au travail, et me donne à fond parce que j’ai si peur de décevoir mon frère. » Sa plus grande peur, c’est de faire défaut à sa famille, et de perdre leur confiance. Ce n’est pas évident à la base, puisqu’il ne faut pas oublier qu’Isla n’est pas réellement la fille du père Thompson. Elle est née d’une union extraconjugale entre la mère de famille et un autre homme. Les parents et Isla sont les seules à être au courant. Elle n’en a pas parlée à ses frères ainés. Mais bon, ce n’est pas la question, et la blonde n’est pas là pour parler d’elle. « Bon alors, tu me dis ce qui t’arrives pour qu’on puisse en parler ? J’ai pas envie de jouer aux devinettes. »   

_________________

lights will guide you home
and ignite your bones
and i will try to fix you


Revenir en haut Aller en bas

avatar

chained to morality
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Vingt-huit ans (29/08).
○ statut : Une bague de fiançailles orne son doigt depuis peu. Une décision plus pragmatique qu'autre chose.
○ métier : Jeune éditrice, elle vit son rêve dans une grande maison d'édition de Wellington.
○ quartier : North Bay, dans un petit studio cosy. Elle songe à emménager avec son fiancé.
○ orientation sexuelle : Les hommes la fascinent autant qu'ils l'intimident.
○ informations en vrac : Très soucieuse de ce qui est correct et de ce qui ne l'est pas, Shay possède un sens moral exacerbé. ◊ Elle tient à mener une vie parfaite, si bien qu'elle peut se retrouver coincée par ses principes moraux. ◊ Très ambitieuse, c'est un véritable bourreau de travail qui a pour passion son métier. ◊ Sa plus grande peur, c'est de devenir comme ses parents. ◊ Il lui en faut peu pour être gênée, la brune est très maladroite que ce soit dans ses actes ou ses paroles. C'est, au final, plus drôle qu'autre chose cela-dit. ◊ Elle est adorablement timide, lorsqu'elle rencontre quelqu'un elle est si intimidée qu'elle ne peut lâcher le sourire gêné qui la caractérise tant. ◊ Son but est de mener la vie la plus saine possible, même si ça doit la rendre folle. Paradoxal n'est-ce pas ?

○ posts : 236 ○ points : 115
○ pseudo : Sassy girl.
○ avatar : La sublime Emilia Clarke.
○ DC : Brooke & Gina.
○ inscrit le : 29/08/2018
MessageSujet: Re: we're like a really small gang (shay)   Jeu 11 Oct 2018 - 12:46


We're like a really small gang
Isla & Shay

Si elle pouvait, Shay irait se rouler en boule dans son lit et n'en sortirait pas de la journée. Mais, elle n'est pas comme ça, elle ne fuit pas les problèmes. Elle fait face. Du moins, elle essaie. "T’es sûre que ça va ? T’es bizarre, franchement." Elle trouve, vraiment ? "Je suis bizarre tout le temps, tu devrais le savoir." C'est tout ce qu'elle trouve à dire et ce n'est pas réellement faux. "J’trouvais que c’était plutôt drôle en effet." Shay lève les yeux aux ciels, elle ne compte pas avoir une conversation sur son fiancé maintenant alors elle préfère couper court. Ce serait la dernière chose à faire, ça finirait de l'achever à vrai dire. "Attends, attends. Calme-toi. Assis-toi, tu me donnes le tournis." Elle s'exécute machinalement, sans réellement le réaliser.  "Ça va pas du tout..." Ça, c'est le moins qu'on puisse dire. Sa vie avait déjà été chamboulée inévitablement mais là, c'est tout autre chose. Ça apporte une nouvelle perspective qui lui fiche tellement la trouille qu'elle pourrait s'en trouver paralysée. "Ok. Tu ne veux pas me dire clairement ce qui t’arrive, mais c’est normal d’avoir peur. Moi aussi, j’ai peur." Elle se tourne rapidement vers son amie, étonnée au possible. Que vient-elle de dire ?"Hein ? Quoi ?" Prise au dépourvu, elle n'arrive rien à dire de plus constructif. "Je me tue au travail, et me donne à fond parce que j’ai si peur de décevoir mon frère." Shay fixe Isla quelques secondes, le temps d'assimiler réellement ce qu'elle vient de lui dire. "Oh..." Elle ne l'avait pas vu venir. Ce n'est pas qu'elle soit intimidé par la réussite de son frère qui l'étonne, elle s'en était toujours doutée, par contre, elle n'aurait jamais cru qu'elle l'admette. Pas si facilement en tout cas. "Mais t'as aucune raison d'avoir peur tu sais, tu gères ça comme un chef. Même moi, tu m'impressionnes. Moi par contre, je gère pas du tout du tout..." Oh non... Et c'est c'est à ce moment précis qu'elle fait le rapprochement. "Mon dieu ! J'ai bu, j'ai bu de l'alcool ! Oh merde, merde et merde..." Ça la frappe seulement maintenant, elle n'y avait même pas pensé une seule seconde. Lorsqu'elle est sortie de chez le médecin, après qu'il lui ait parlé de toutes ses « possibilités", elle a rencontré une femme qui était aussi en détresse qu'elle et sans qu'elle ne sache vraiment comment ou pourquoi, elle s'est retrouvé dans un bar. Ainsi, pour la toute première fois de sa vie, elle a bu de l'alcool. Elle se l'était toujours interdit et pourtant...  "Bon alors, tu me dis ce qui t’arrives pour qu’on puisse en parler ? J’ai pas envie de jouer aux devinettes." Fermant les yeux, les mains tout contre son visage, Shay inspire profondément. C'est elle qui l'a appelé, elle doit donc lui dire de quoi il en retourne. C'est le seul moyen pour elle de recevoir l'aide de son amie. Mais ce n'est pas simple. Et ça ne le sera jamais. "Je... j'ai..." Même si elle n'a pas envie d'en parler, ce n'est pas pour ça qu'elle a tant de mal à finir sa phrase. Elle n'arrive simplement pas à mettre des mots dessus. "Je sais même pas comment le dire..." Par où commencer ? La grossesse ? La potentielle maladie ? Qu'est-ce qui serait le plus logique ? "Je suis... j'ai des problèmes de santé..." Et c'est vraiment la pire des choses si on prend en compte que la jeune femme a toutes les chances d'être enceinte. Ça complique tout et ça l'engage sur le long terme. "Enfin non. Mais je risque d'en avoir. C'est compliqué..." Comment expliquer à son amie quelque chose qu'elle ne comprend pas vraiment elle-même ? C'est si théorique, si abstrait. Il ne s'agit à l'heure actuelle que d'une mutation génétique, elle n'est pas techniquement malade. Elle risque seulement fortement de l'être et ce pourquoi elle doit prendre des mesures drastiques. On appelle ça de la chirurgie préventive. Et si ça n'avait pas autant de conséquences, Shay sauterait sur l'occasion mais ça en a. Beaucoup. "Et du coup j'ai bu ! Et j'ai l'ai peut-être tué..." Tué le bébé, bien évidemment. Il n'y a rien de plus mauvais que de l'alcool pendant la grossesse, surtout au début de celle-ci. Si Shay fait une fausse couche à cause de son dérapage, elle ne s'en remettra jamais. Pas alors qu'elle ne sait même pas si elle porte ou non un enfant. Et, pas alors que, quelque part, ça l’arrangerait.

_________________
Your head would explode because of how well I'd handle it.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-huit ans
○ statut : en couple avec le célibat, et c'est peut-être mieux ainsi
○ métier : manager du wellington beach resort, et membre du conseil d'administration de thompson inc.
○ quartier : #90 maison sur south bay
○ informations en vrac : est la dernière enfant de la famille thompson, vient après deux frères aînés — est le fruit d'une aventure extra-conjugale de sa mère, l'a découvert à dix-huit ans — est partie suivre des études de photographie aux états-unis pour s'éloigner de sa famille suite à ce secret — est tombé amoureuse de son futur mari là-bas. ce dernier meurt à l'armée en deux-mille-dix — est manager d'un des hôtels de sa famille, à island bay, ce qui lui permet de la stabilité dans sa vie après avoir enchaîné plusieurs boulots — est très maniaque, tout doit être bien rangé à sa place — est myope mais elle ne porte pas ses lunettes — est très sportive, elle adore, cela lui permet de se défouler — est bénévole pour des missions humanitaires un peu partout dans le monde

○ posts : 256 ○ points : 240
○ pseudo : tchouky. (marion)
○ avatar : josephine skriver ♡
○ DC : avery (d.ackles)
○ inscrit le : 24/05/2018
MessageSujet: Re: we're like a really small gang (shay)   Hier à 14:39




we're like a really small gang
crédit/ tumblr ✶ w/shay manning

La blonde ne put s’empêcher de retenir un rire lorsqu’elle entend la remarque de son amie. Isla lui avait demandé si elle allait bien, car elle l’a trouvait bizarre, et son amie n’avait rien trouvé de mieux à répondre qu’elle était tout le temps bizarre, et que depuis le temps, elle devrait le savoir. « Bon, ok, c’est vrai. T’es tout le temps bizarre. » Un sourire présent sur le bout de ses lèvres, la blonde continue tout de même sa remarque. « Mais là, tu sembles encore plus bizarre, et crois-moi, j’pensais pas ça possible. » Elle plaisante, bien entendu. Isla aime bien taquiner ses proches, mais il y a tout de même une part de vérité, dans ce qu’elle a dit. Shay est bizarre. Quelque chose cloche, Isla peut le sentir. Elle tente de la mettre en confiance, en lui disant que c’est normal d’avoir peur. Tout le monde a peur, même elle. Isla va même lui avouer que sa plus grande peur est de décevoir son frère. Tout est en lien avec sa famille, en même temps. Elle a ce secret qui pèse lourd sur ses épaules, et elle tente de passer outre, mais ce n’est pas évident. Elle est constamment confrontée à ce secret, que ce soit pour son travail ou simplement pour les moments qu’elle passe avec les membres de sa famille. Avant même qu’elle ne puisse l’aider, puisqu’elle ne comprend pas réellement d’où vient le problème, c’est Shay qui tente d’être rassurante envers elle. Elle lui adresse un simple sourire, comme pour la remercier pour ses propos, quand son amie lui dit qu’elle gère comme une chef, et qu’elle n’a aucune raison d’avoir peur de décevoir son ainé. Elle ne connait pas le contexte, pas son secret. Shay ne peut pas savoir tout ce qui se passe dans la tête de la blonde. Mais là, le point important de la conversation, ce n’est pas Isla, mais Shay. C’est de son amie dont on parle, et qui semble tellement bizarre qu’il doit se tramer quelque chose d’important dans sa vie. « Qu’est-ce que tu ne gères pas ? » Isla, elle a l’impression de se répéter, de lui demander constamment ce qui se passait sans pour autant avoir une réponse. Elle lui avoue avoir bu de l’alcool, et la blonde elle sourit. Isla, elle connait Shay depuis assez de temps pour savoir qu’elle n’a pas pu une seule goutte d’alcool auparavant, alors elle est à la fois surprise et très étonnée. « Non mais arrête de paniquer. Tu as gouté aux plaisirs de l’alcool, c’est tout à fait normal. C’pas la fin du monde, tu sais. » Elle tente de la faire relativiser. Et puis, même si c’était une première fois pour elle, elle a dû être très vite pompette, les vapeurs de l’alcool, hmmm, pas bon pour une novice. Mais l’instinct d’Isla lui fait penser que le problème ne vient pas du fait qu’elle ait bu de l’alcool pour la première fois, mais qu’il doit y avoir un autre problème au-dessus de ça. Isla, elle lui demande de lui dire clairement ce qui se passe pour qu’elle puisse être là pour la réconforter. Elle n’a pas envie de deviner le problème de Shay. Elle veut que son amie le lui dise. Elle commence par se confesser, mais Isla voit bien qu’elle a du mal à lui dire ce qui se passe dans sa vie, lui expliquer les raisons de son appel. Isla était tranquillement au travail, en train de bosser sur un des dossiers à réaliser pour une future réunion du conseil d’administration. Elle a tout laissé tomber pour venir retrouver son amie, pour la réconforter. Shay, elle a du mal, et ça se ressent dans sa façon de parler. Son amie réussi tout de même à aligner quelques mots, et Isla arque un sourcil. « Quoi comme problèmes de santé ? Rien de grave, hein ? » Elle commence à s’inquiéter, ce qui est tout à fait normal. Elle lui répond que c’était assez compliqué, qu’elle n’en avait pas réellement mais qu’elle avait des risques d’en avoir. C’est encore trop flou, pour Isla. « Dis-moi ce que c’est. » Elle risque fortement d’aller se renseigner par la suite, mais elle a besoin de savoir ce qui se passe actuellement pour son amie, de savoir ce qui se trame dans sa tête. Isla passe une main dans ses cheveux, parce qu’à chaque fois que Shay se remet à parler, elle la perd. Elle est tellement vague dans ses propos, qu’elle a du mal à connecter tout pour savoir ce qu’elle a, réellement. Elle comprend pourquoi elle a bu, mais elle ne comprend pas ses derniers mots. « Qui est-ce que tu as tué ? » Elle se torture l’esprit pour voir où elle peut en venir. Et c’est à ce moment-là que l’imagination de la blonde se met à travailler. « Non… » Un peu dur pour l’instant de voir ce qu’elle pense, mais ça va venir. « Me dis pas que t’as eu un accident, et que vu que t’as bu, t’as fait un délit de fuite ? » Voilà. Elle s’imagine le pire, la blonde. « Non mais en me le disant, c’pas une bonne idée. J’vais être ta complice. » Isla, elle pourrait avoir des problèmes, elle aussi, dans cette histoire. Et au vue de la tête de Shay, elle s’est clairement plantée. « J’délire, hein ? Dis-moi que c’est pas ça, qu’tu veux me dire. » 

_________________

lights will guide you home
and ignite your bones
and i will try to fix you


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: we're like a really small gang (shay)   

Revenir en haut Aller en bas
 

we're like a really small gang (shay)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» De chefs de gang à chefs d'entreprise: pari tenu
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» CONFESSION DE BEAUVOIR JEAN EX-CHEF GANG DE MASTER B A MONTRÉAL-NORD
» Le gang des vieilles timbrées (The GVT)
» qui donne des ordres au « GANG ARMÉ » la Police

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: north bay :: logements-