AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 make this our kingdom. | rayna.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : trente-et un ans. (15/02)
○ statut : mariée depuis treize ans, séparée.
○ métier : violoniste qui n'a plus d'avenir.
○ quartier : south bay, une maison luxueuse qu'elle loue depuis son retour.
○ orientation sexuelle : hétérosexuelle accomplie.
○ informations en vrac : atteinte de la maladie de charcot, il ne te lui reste que quelques mois à vivre. une année tout au plus. φ célèbre violoniste qui a arrêté sa carrière suite à sa maladie. φ née à island bay, ville qu'elle a quitté pour new-york mais est de retour depuis quelques jours. φ une wish list qu'elle veut suivre à la lettre avant de passer l'arme à gauche. φ

○ posts : 58 ○ points : 35
○ pseudo : moglobine. (manon)
○ avatar : adelaide kane.
○ DC : sierra (l. hale) & jane (l. reihnart) & monroe (c. stasey) & judith (a. heard)
○ inscrit le : 07/09/2018
MessageSujet: make this our kingdom. | rayna.   Dim 30 Sep - 13:53



rayna&marley.
make this our kingdom.

Tu es de retour à Island Bay depuis plusieurs semaines maintenant. Un retour inattendu, presque inespéré. Lorsque tu as quitté la ville alors que tu n'étais âgée que de dix-huit ans, tu t'étais promis de revenir t'y installer pour tes vieux jours. Un havre de paix. La Nouvelle-Zélande a toujours été l'endroit que tu chérissais le plus. Après les résultats, après que le diagnostique eut été posé ; tu n'as pas réfléchis bien longtemps. Pas un au revoir à ton époux alors que tu venais de le trouver dans un lit aux draps froissés en compagnie d'une autre femme. Pas un au revoir à toutes ces personnes qui ont fait ta vie pendant ces quatorze dernières années. Tu es simplement partie. Un message pour Rayna. Juste pour elle. Juste pour lui dire que tu quittais les States. Parce qu'en réalité, il n'y avait qu'elle qui méritait un semblant d'adieu. Mais, tu as été surprise d'apprendre qu'elle venait te rejoindre. Surprise de la voir à l'aéroport de Wellington lorsque tu es arrivée. Surprise de la savoir là, elle aussi. Sans aucun doute, Rayna s'était fait une place importante dans ta vie. Une amitié encore fragile mais qui restait simple et pure. Pour le moment, les raisons de ton départ de New-York lui étaient inconnues. Et celles de son départ précipité l'étaient pour toi aussi. Une américaine pure souche débarquant dans une ville qu'elle ne connait pas, avec une femme qu'elle n'apprécie que depuis peu de temps. Quoi que, votre amitié remonte à plusieurs années maintenant. Un jogging dans les rues mouvementées de Los Angeles, une amitié qui s'est formée et des heures à passer au téléphone par la suite. Si vous n'arriviez pas à vous voir à cause de vos nombreux voyages, il y avait toujours la technologie pour garder contact. Mais aujourd'hui, c'était différent. Rayna habite à quelques rues de la maison que tu as acheté en arrivant. Et vous pouvez à présent vous voir quand cela vous chante. Si bien que tu n'as pas hésité longtemps lorsque tu as reçu son invitation pour cette soirée. L'appel du vin, et celui d'une amie ont suffit pour finalement te faire bouger. Depuis ton retour, tu ne profites pas vraiment du temps perdu. Ni même du temps qu'il te reste. Tu as accepté cette fatalité. Celle de devoir bientôt rendre les armes, mais tu as peur de l'avouer à ceux qui te sont chers. Et c'est sûrement ce qui fait que tu restes cloîtrer chez toi. Mais pas ce soir. Tu t'es habillée d'une tenue assez simple. Une petite robe printanière avec un châle qui recouvre tes épaules. Avant de quitter la maison, tu regardes longuement ton fauteuil roulant. Tu sais que tu devrais le prendre avec toi. Le trajet semble court jusqu'à chez Rayna, mais bien trop long pour ton corps. Tant pis, tu prends le risque. Écouteurs dans les oreilles, tu marches jusqu'à chez elle tout en vérifiant que tes pas te mènent à l'endroit exact. Tu arrives finalement sur les lieux, frappant à la porte d'entrée de la maison de Rayna. Hey ma belle ! J'suis contente de te voir. Tu souffles, un léger sourire aux bords des lippes. Et c'est peu dire. Tu t'avances pour venir l'étreindre.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : trente-deux ans. (19 juin)
○ statut : hétérosexuelle célibataire au coeur méfiant. vit bien le célibat même si au départ ce n'était pas par choix, mais par nécessité.
○ métier : kinésiologue reconnue, entraîneuse spécialisée pour le basketball, ancienne coach pour la wnba. a dû quitter l'équipe de los angeles pour raisons personnelles. maintenant coach pour l'équipe de wellington.
○ quartier : maison #129, south bay.
○ orientation sexuelle : hétérosexuelle jusqu'à preuve du contraire. n'a d'yeux que pour les beaux mecs, mais l'esprit est ailleurs avec ces nouvelles retrouvailles.
○ informations en vrac : sannah hamilton ○ nouvelle amie, rencontrée à tout hasard. tu la considères comme ta petite soeur, ta protégée. elle te fait penser à toi. à la toi d'avant. tu voudrais l'aider, mais tout ce que tu peux faire pour l'instant, c'est l'écouter.
marley snell ○ grande amie. raison pour laquelle tu as accepté ce poste de coach à island bay. vous vous êtes connues à los angeles lors d'un jogging. vous avez voyagé quelques fois ensemble et être resté en contact par mail, messages et autres. quelle joie de l'avoir retrouvé à l'aéroport pour votre voyage final.
billie wade ○ tu étais l'ancienne coach de billie du temps où tu travaillais pour la wnba. vous aviez une très belle relation, vous aviez connectés d'une certaine façon. quel ne sera pas ta surprise de la revoir ici, à island bay !
scott sawyers ○ rencontré il y a quelques années lors d'un colloque sportif, jamais perdu de vue. quelle joie de le retrouver à tout hasard dans une petite ville telle qu'island bay. ensemble, vous partagez tout. et même un footing tous les matins. c'est ton meilleur ami, ton bro. sans ambigüité.
noomi savalas ○ noomi et rayna se connaissent depuis quelques temps déjà, ça date de vacances communes dans le yosemite park. elles ont gardés contacte malgré la distance et les évènements. fait cocasse : no a donné plusieurs conseils culinaires à rayna pour se perfectionné dans la cuisine grecque.


(je n'ai pas de fiche de lien pour l'instant. si tu veux un lien, slide into my dms !)

○ posts : 659 ○ points : 95
○ pseudo : onelife. (rose).
○ avatar : gal gadot ♡
○ DC : aucun.
○ inscrit le : 28/04/2018
MessageSujet: Re: make this our kingdom. | rayna.   Lun 1 Oct - 2:29




make this our kingdom.
w/@marley snell
tu te souviens encore de ce jour où tu avais acheté ton billet d'avion allé-simple vers island bay, en nouvelle-zélande. tu ne connaissais rien de ce petit coin de monde, seulement une personne. une personne fiable, une personne qui t'avais semblé dès le premier instant comme quelqu'un de confiance. tu avais accepté ce poste à temps plein, permanent comme coach pour une petite équipe de basket régionale en ne sachant rien de la ville où tu allais demeuré. en n'ayant aucun point de repère, si ce n'est que marley... lorsque tu avais reçu un mot d'adieu de sa part, te disant qu'elle retournait à ses souches, en terre néo-zélandaise, tu avais vite compris que toi aussi, tu avais peut-être besoin de t'exiler ailleurs, de changer d'air. de renouveau... tu avais donc accéléré ce processus de divorce, coupé toutes tes attaches, tous les fils qui te retenait aux états-unis et était sauté à pieds joints dans l'inconnu qui t'attendait. le moment venu où tu te pointas à l'aéroport, tu te souvient avoir été prise d'une joie immense, d'un sentiment de bien-être quasi incontrôlable. tu avais dansé et chanté la fameuse 'danse des canards' au beau milieu de tous ces touristes et ces américains sceptiques et inquiets de te voir agir ainsi. mais tu t'en foutais. tu n'avais désormais qu'une seule envie et c'était de vivre ta vie. de vivre ta sainte vie comme bon te semble. sans ne plus avoir rien à devoir à personne. à peine quelques jours après ton arrivée, tu avais repris contact avec ta bonne amie marley que tu avais croisé à l'aéroport de wellington (où tu avais refait ta prestation de la danse des canards pour la faire rire un peu). vous vous êtes très vite promis de vous faire une soirée rien qu'à vous et c'est ce qui allait se produire ce soir, vendredi le vingt-huit septembre. tu étais dans ta cuisine en train de t'activer au fourneau, vous préparant un dîner italien comme tu savais si bien les faire. tu étais fébrile à l'idée de la revoir, de pouvoir avoir une soirée complète en sa compagnie. tu savais que tu aurais des compte à lui rendre et en tant que bonne amie, tu devais et tu avais envie de tout lui raconter en faisant bien attention de cacher les détails peu glorieux... personne n'a besoin de savoir que tu as subis de la violence et de la maltraitance conjugale, en plus d'avoir été agressée sexuellement... sans non plus parlé des procédures judiciaires que tu as intenté contre ton ex-mari qui t'a coûté des milliers de dollars, mais qui en contre-parti t'a offert un demi million en retour... bref, certains détails ne regardaient que toi. pour l'instant. quelques minutes plus tard, perdu dans tes rêveries, tu entendis sonner à la porte. tu lâcha tes fourneaux pour te rendre dans le hall d'entrée et ouvrir à ta chère marley qui ne manqua pas de te saluer rapidement. « Hey ma belle ! J'suis contente de te voir. » tu lui souris avant de te laisser entraîner dans ses bras. tu lui fais même la bise au passage. « c'est réciproque ma belle ! allez vient, entre ! je nous prépare un festin ! » dis-tu avant de retourner vers la cuisine. « ne fait pas attention au ménage... » dis-tu légèrement gênée que même après un mois il y ait des cartons encore emballé dans le salon. tu te places devant l'ilot où marley prend place. « je te sers un verre de rouge ? » demandes-tu avec un sourire moqueur. tu te souvenais (et tu avais confirmé auprès d'elle) que c'était sa couleur préféré quand on parle de vin. ça vous faisait déjà un point commun. ça et bien d'autres encore.

_________________
† every time it gets too real, every time I feel like sabotaging. I start running again. I push away. I wanna say that I'm sorry but I say nothing. I wanna stay the night. i wish that i could let you love me.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : trente-et un ans. (15/02)
○ statut : mariée depuis treize ans, séparée.
○ métier : violoniste qui n'a plus d'avenir.
○ quartier : south bay, une maison luxueuse qu'elle loue depuis son retour.
○ orientation sexuelle : hétérosexuelle accomplie.
○ informations en vrac : atteinte de la maladie de charcot, il ne te lui reste que quelques mois à vivre. une année tout au plus. φ célèbre violoniste qui a arrêté sa carrière suite à sa maladie. φ née à island bay, ville qu'elle a quitté pour new-york mais est de retour depuis quelques jours. φ une wish list qu'elle veut suivre à la lettre avant de passer l'arme à gauche. φ

○ posts : 58 ○ points : 35
○ pseudo : moglobine. (manon)
○ avatar : adelaide kane.
○ DC : sierra (l. hale) & jane (l. reihnart) & monroe (c. stasey) & judith (a. heard)
○ inscrit le : 07/09/2018
MessageSujet: Re: make this our kingdom. | rayna.   Sam 13 Oct - 14:39



rayna&marley.
make this our kingdom.

Cette maladie, tu l'as accepté. Une fatalité. Mais lorsque le diagnostique est tombé, tu as immédiatement ressenti le besoin de changer d'air. Un retour aux sources. Ta terre natale t'accueille avec les bras ouverts. Même si tu restes encore timide. Au fond, tu es simplement effrayée. Il t'est difficile d'avouer la vérité. Dire que tu vas bientôt mourir à tes proches ; ça relève presque de l'impossible à tes yeux. Simplement parce que tu ne veux pas que le regard de toutes ces personnes que tu aimes change. Tu sais que ce sera le cas. Tu sais qu'une lueur de pitié va apparaître dans leurs iris. Tu t'y es déjà préparée, mais tu n'es pas prête à l'affronter. Pas encore, en tout cas. Pour le moment, tu n'as pas encore osé avouer cette vérité. A personne. Elle est là, tu gardes ça au fond de toi. Tu préfères affronter tes démons seule. Mais tu sais que tu vas devoir te lancer. Tu sais que la vérité devra éclater. De toute façon, ça se verra. Un jour ou l'autre, tu devrais utiliser ce maudit fauteuil tout le temps. Et ce sera peut-être même pire que ça. Mais pour le moment, tu continues à te battre. Tu préfères parcourir la distance qui sépare ta maison de celle de Rayna à pieds. Ce n'est pas raisonnable, tu en es bien consciente. Un rien te fatigue, à présent. Mais peu importe. Rayna ne sait pas. Et tu te vois mal arriver chez elle accompagné de ton nouveau compagnon. Cette soirée entre filles, tu n'as pas envie de la passer à te morfondre. Tu as peut-être accepté cette échéance, mais tu as encore le coeur bien lourd à cette idée. Finalement, tu espères que de revoir ton amie chassera ces mauvaises pensées qui te hantent depuis plusieurs semaines maintenant. Un repas, quelques verres de vin et Rayn ; c'est tout ce qu'il te faut pour te sentir bien. Tu connais la brune depuis pas mal de temps maintenant. Il y a ce lien qui s'est tissé entre vous. Et bizarrement, elle est une des rares personnes en qui tu as réellement confiance. Tu ne saurais expliquer pourquoi. Mais Rayna t'apporte ce quelque chose. D'ailleurs, autant avouer que tu as été étonnée de savoir qu'elle venait te rejoindre à Island Bay. L'américaine a débarqué en Nouvelle-Zélande sans que tu en connaisses la raison. Elle avait, tout comme toi, laissé sa vie derrière elle. Lorsque tu l'avais retrouvé à l'aéroport, tu avais décidé de ne pas poser de questions. Tu es curieuse, c'est vrai. Mais tu avais préféré te taire plutôt que de prendre le risque de toi-même t'expliquer.

Lorsque ton amie ouvre la porte, c'est avec un certain soulagement que tu viens l'étreindre. La voir te fait un bien fou. Une bise finalement claquée, tu ris doucement à sa remarque. Ne t'en fais pas, tu verrais l'état de ma maison. Les cartons ne sont pas encore déballés. C'est à peine si tu as pris le temps de mettre un peu d'ordre dans cette luxueuse demeure que tu as acheté en arrivant. Et pour le ménage, n'en parlons même pas. Tu n'as tout simplement pas la force de le faire. Tu la suis dans la maison, ne manquant pas de regarder la décoration. T'installant ensuite sur un tabouret pour pouvoir rester près de Rayna pendant qu'elle termine de cuisiner. Allons-y pour un verre de vin rouge. Tu souffles en riant doucement. Un des nombreux points en commun que tu partages avec elle. Et au fond, il y en a bien d'autres. Je ne sais pas ce que tu nous prépares, mais ça sent bon. Bien meilleur que ce que tu ferais toi. Tu es une catastrophe ambulante quand il s'agit de cuisine. Ta maladresse légendaire te fait automatiquement brûler tout les plats que tu entreprends de préparer. Tes repas se résument habituellement à des services traiteurs ou des restaurants. Tu arrives à prendre tes marques, ici ? A Island Bay, en Nouvelle-Zélande. Dans cette nouvelle vie où Rayna est entourée d'inconnus. Forcément, ça t'inquiète. Tu voudrais qu'elle n'ait pas à regretter ce changement de vie.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: make this our kingdom. | rayna.   

Revenir en haut Aller en bas
 

make this our kingdom. | rayna.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kit pour Jonathan(RIP, Kero's kingdom)
» [Forum RP] Kingdom Hearts Heaven !
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» MAKE YOUR OWN FAIRYTALES
» And in the end, the love you take is equal to the love you make ✖ Diana Angelus Leroy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: south bay :: logements-