AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm late and in a bad way [Eden C.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

La rage au ventre
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Tuteur légal de sa nièce Maya âgée de 5 ans / Célibataire
○ métier : Propriétaire du Black Dog, un bar situé dans un quartier mal fréquenté de Wellington et qui cache un fight club illégal ; Il est également le champion de cette arène
○ quartier : #24 West Bay ; partage l'appartement avec sa nièce et avec Savannah, sa petite-sœur qui vient de débarquer comme une fleur...
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel, pas de doute là-dessus
○ informations en vrac : Franc - Secret - Distant - Sauvage - Taciturne - Combatif - Impulsif - Loyal - Serviable - Généreux - Colérique - Moqueur - Rancunier - Désordonné - Sentimental - Protecteur



Jake on dirait un ours, il a vraiment pas l'air commode comme ça mais dans le fond c'est pas un mauvais gars. Il a une façon de parler bien à lui, il mange des syllabes, coupe des mots, use d'insultes et de gros mots en tout genre. Il n'a certainement pas la manière de s'exprimer d'un gentleman. Il est complètement accro à l'adrénaline que lui procure les combats. Il aime autant se prendre des coups qu'en donner. C'est un ancien membre de la Meute, une organisation criminelle locale qui a récemment disparu. Bailor était le champion indétrônable des sous-sols miteux du casino de Wellington du temps de la Meute. Maintenant il règne sur l'arène du Black Dog. Il déteste les flics. Il essaye de s'en tenir éloigné le plus possible. Les points de suture et les hématomes font partie de son corps. Il se laisse souvent dominer par la colère. C'est le sentiment qu'il a le plus de mal à contrôler. Jake c'est un putain de pique-assiette. Sa grande-sœur est décédée il y a un an. Depuis il a récupéré la garde de Maya, sa nièce. Il la considère comme sa gamine. Il est à deux doigts d'avoir les services sociaux sur le dos. Il fait son gros dur mais il est extrêmement sentimental. L'amour, l'amitié, la famille, tout ça ça le prend aux tripes. Trouver l'amour, dans le sombre univers où il évolue, lui paraît impossible.

○ posts : 1244 ○ points : 930
○ pseudo : Daisu
○ avatar : Dean Ambrose
○ DC : //
○ inscrit le : 23/05/2018
MessageSujet: I'm late and in a bad way [Eden C.]   Mer 3 Oct - 10:30

I'm late and in a bad wayEden & Jake
Natural ♫ Le mensonge fait partie intégrante de la vie de Jake. Il ment à tour de bras, à sa famille, ses amis, les gens qu'il côtoie. Il n'a pas envie de les mêler à ses histoires, à ses conneries. Son univers à l'odeur du sang et des os brisés, autant dire que ce n'est pas quelque chose de très réjouissant et que cela ne met pas vraiment en confiance. Seul Sven est au courant, depuis le début, il est le seul à avoir eu droit à la vérité. Mais si Jake s'enfonce toujours plus dans le mensonge, c'est pour protéger la Meute. Pour que personne ne vienne mettre en péril cette organisation qui lui permet d'assouvir son addiction malsaine pour les coups. Et puis soyons honnêtes, s'il divulguait une quelconque information, le boxeur ne tarderait pas à voir devant chez lui un comité d'accueil qui le lui ferait payer. La Meute l'entraîne chaque jour un peu plus vers le fond. Il en a pris conscience le jour où il s'est retrouvé tout seul avec Maya. Il sait qu'il doit remonter à la surface pour elle, pour son bien mais il a sombré depuis tellement longtemps que ça lui paraît impossible. Jake, il n'a jamais été aussi perdu que maintenant.

Et une fois encore il a menti à Eden, sa voisine. Prétextant qu'il avait du boulot au restau pour la soirée, il lui avait laissé sa nièce. Mais son chemin le mena non pas à South Bay mais à Wellington, dans les entrailles du casino pour faire gicler du sang et des dents, pour le plus grand plaisir d'une foule en délire. Son combat avait été rude. Il avait gagné au bout du compte, mais à quel prix ? Son adversaire l'avait poussé dans ses derniers retranchements et lui avait laissé des marques qui ne disparaîtraient pas avant un bon moment. Il était resté presque une heure dans les vestiaires complètement sonné. Le temps était comme suspendu autour de lui mais l'horloge ne s'était pas arrêté de tourner pour autant. Il est deux heures du matin lorsqu'il arrive enfin devant la porte d'Eden. Il aurait pu lui envoyer un message pour s'excuser, pour dire qu'il viendrait finalement chercher Maya le lendemain matin, mais non. Il en a rien à foutre de l'heure, il ne rentrera pas chez lui sans avoir récupéré sa gamine car il est incapable de dormir en la sachant ailleurs. Il frappe à la porte. Il est crevé et a une mine affreuse. Il est tellement à la ramasse qu'il n'a même pas pris le temps de se rafistoler. Il veut que ça aille vite mais il sait déjà qu'Eden sera chiante, comme elle sait si bien le faire avec lui. Il souffle et la porte s'ouvre. « Salut. J'suis en retard je sais. » C'est tout ce qu'il trouve à dire. Ce n'est même plus un retard, c'est du foutage de gueule.

© 2981 12289 0

_________________
+ PUT ON YOUR WAR PAINT +
I'm a hurricane, baby.

Who's Jake ? :
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: I'm late and in a bad way [Eden C.]   Jeu 4 Oct - 13:25

I'm late and in a bad way
Jake & Eden




Eden avait encore été bonne poire avec son voisin, elle avait accepté de garder Maya pour la soirée mais que voulez-vous elle ne pouvait résister à l'envie de passer du temps avec la fillette. Elle était un vraie rayon de soleil dans sa vie parfois si terne et calme. Elles avaient toutes deux passé une excellente soirée, Eden avait préparé des crêpes pour le repas ce n'était peut-être pas équilibré mais c'était délicieux et puis ça n'arrivait pas tous les jours, de plus elle était persuadée que ça ne pouvait pas être pire que ce que pouvait lui cuisiner son oncle. Il s'était encore bien fichu d'elle par ailleurs. Il était déjà tard et monsieur n'était pas encore là. Elle regarda un dessin animé avec Maya et ne le voyant toujours pas arrivé et comme la petite c'était endormi Eden décida de la coucher dans la chambre d'ami. Revenant dans le salon elle bouillonnait intérieurement en pensant à son idiot de voisin. Où pouvait-il encore être ? Elle rangea la cuisine, le ménage avait le don de la calmer, puis elle s'installa sur le canapé avec un saladier de pop-corn et zappa jusqu'à trouver un film qui ferait l'affaire. Elle allait attendre, il finirait bien par arriver, vu l'heure, il n'en avait sûrement plus pour très longtemps. Mais les secondes, les minutes et même les heures filaient au point où le sommeil s'empara d'elle et la blondinette s'endormie sur le canapé. Quand, elle fut réveillée en sursaut par quelqu'un qui frappait à la porte. Elle mit quelques secondes à émerger et le souvenir de son voisin lui revenant à l'esprit elle regarda l'heure.

Deux heures du mat' ... ce type abuse vraiment !!! Je vais lui dire ma façon de penser !!!


Après tout à cette heure, il ne pouvait s'agir que de lui, personne d'autre ne viendrait la déranger à une heure pareille. Elle se recoiffa quelque peu, tout machinalement, en allant ouvrir la porte. L'air qu'elle affichait était loin d'être sympathique et accueillant mais ça ne semblait nullement l'ennuyer. Lui qui la saluait tout simplement affirmant qu'il était au courant d'être en retard.

En retard !!! Non quand le livreur de pizza arrive deux minutes après l'heure prévu ça c'est du retard. Vous c'est carrément un trou noir !!!! Et s'excuser vous écorcherait la bouche ?

Il abusait réellement et il avait le don de la sortir de ses gong. Cependant, même si elle avait envie de lui claquer la porte au nez elle ne le fit pas. Elle se poussa pour le laisser passer et referma la porte derrière lui. Lui écorcher la bouche ne serait presque rien vu l'état dans lequel il se trouvait. Tient à ce propos :

Et qu'est-ce qui vous ait encore arrivé ?! Vous faites vraiment peur. Votre gueule est en bouillie et vous voulez vraiment que Maya vous voit ainsi ?!!!

Mais c'était quoi son problème à lui. Très souvent il revenait avec le visage en sang ou recouvert de plaies, de bleus. Il n'était pourtant pas dans la police alors quoi ? C'était un boxeur ? Un voyou ? Franchement elle se demandait dans quoi il trempait mais au vu de son caractère elle n'osait jamais vraiment lui poser des questions. En règle général peu de choses l'arrêtait mais comme elle ne savait qu'encore peu de choses le concernant elle ne voulait pas tenter le diable. Elle le foutait assez en rogne comme ça. En tout cas, la jeune femme n'avait pas du tout envie de réveiller la fillette qui dormait paisiblement surtout pour qu'elle retrouve son oncle adoré complètement amoché. Elle s'inquiéterait surement pour lui ou aurait peur. Les enfants étaient fragile à cet âge et ce n'était pas parce qu'il ne disait rien qu'il ne ressentait ou ne pensait à rien.


Et où avez-vous été éduqué bon sang ?!! Comment vous pouvez vous pointer à deux heures du matin dans un état pareille et venir faire chier votre monde. Vous ne pouviez pas attendre demain matin. Au moins vous auriez pu vous rendre un peu plus présentable et moins effroyable.

Eden pouvait faire penser à une jeune femme douce et fragile quand on la croisait mais elle était en réalité une femme forte et directe qui n'hésitait pas un instant à dire ce qu'elle pense. Même si ça pouvait déplaire. De plus elle détestait le manque de respect et l'attitude de cet homme. Il se fichait clairement d'elle et de Maya aussi. Il ne pouvait décemment pas la réveiller à cette heure si matinale. Elle avait besoin de sommeil.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

La rage au ventre
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Tuteur légal de sa nièce Maya âgée de 5 ans / Célibataire
○ métier : Propriétaire du Black Dog, un bar situé dans un quartier mal fréquenté de Wellington et qui cache un fight club illégal ; Il est également le champion de cette arène
○ quartier : #24 West Bay ; partage l'appartement avec sa nièce et avec Savannah, sa petite-sœur qui vient de débarquer comme une fleur...
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel, pas de doute là-dessus
○ informations en vrac : Franc - Secret - Distant - Sauvage - Taciturne - Combatif - Impulsif - Loyal - Serviable - Généreux - Colérique - Moqueur - Rancunier - Désordonné - Sentimental - Protecteur



Jake on dirait un ours, il a vraiment pas l'air commode comme ça mais dans le fond c'est pas un mauvais gars. Il a une façon de parler bien à lui, il mange des syllabes, coupe des mots, use d'insultes et de gros mots en tout genre. Il n'a certainement pas la manière de s'exprimer d'un gentleman. Il est complètement accro à l'adrénaline que lui procure les combats. Il aime autant se prendre des coups qu'en donner. C'est un ancien membre de la Meute, une organisation criminelle locale qui a récemment disparu. Bailor était le champion indétrônable des sous-sols miteux du casino de Wellington du temps de la Meute. Maintenant il règne sur l'arène du Black Dog. Il déteste les flics. Il essaye de s'en tenir éloigné le plus possible. Les points de suture et les hématomes font partie de son corps. Il se laisse souvent dominer par la colère. C'est le sentiment qu'il a le plus de mal à contrôler. Jake c'est un putain de pique-assiette. Sa grande-sœur est décédée il y a un an. Depuis il a récupéré la garde de Maya, sa nièce. Il la considère comme sa gamine. Il est à deux doigts d'avoir les services sociaux sur le dos. Il fait son gros dur mais il est extrêmement sentimental. L'amour, l'amitié, la famille, tout ça ça le prend aux tripes. Trouver l'amour, dans le sombre univers où il évolue, lui paraît impossible.

○ posts : 1244 ○ points : 930
○ pseudo : Daisu
○ avatar : Dean Ambrose
○ DC : //
○ inscrit le : 23/05/2018
MessageSujet: Re: I'm late and in a bad way [Eden C.]   Ven 5 Oct - 11:15

I'm late and in a bad wayEden & Jake
Natural ♫ Eden est furieuse. Comment ne peut-elle pas l'être ? Pas facile de garder son calme lorsqu'on a un homme aussi nonchalant que Jake en face de soi et qui se permet de se pointer à pas d'heure, comme si de rien était. Et il ne s'excuse même pas à la remarque de la blonde. Il entre simplement lorsque celle-ci s'écarte de l'entrée. Le boxeur sait faire preuve de politesse, il en est capable mais il n'est actuellement pas dans les meilleures conditions pour. La fatigue et la douleur le rendent insupportable. Jake, il ne fait pas partie de ces gens qui gardent le sourire même quand ils vont mal. D'ailleurs Eden ne se gêne pas de lui faire remarquer l'état pitoyable dans lequel il est. « J'ai traité un collègue de gros con alors il m'a foutu une beigne. » Qu'il lâche en haussant les épaules. C'est sa nouvelle excuse, son nouveau mensonge. Bailor aperçoit son reflet dans un miroir accroché au mur. Clairement ce n'est pas une beigne qu'il s'est mangé dans la gueule mais presque une dizaine. Il était resté sonné bien trop longtemps pour se rendre compte de son état. Avec le bout de sa manche il vient frotter sa tempe collée de sang séché. En règle général il essaye toujours de faire attention à ce qu'il montre à Maya. Pas de sang, pas de plaies ouvertes. Pour le reste, il raconte avec le sourire qu'il s'est encore cogné contre la porte du placard à gâteaux. Ça la fait rire, la petite est encore naïve, elle y croit à ce mensonge gros comme une maison, ça ne lui viendrait même pas à l'idée de mettre en doute la parole de son oncle. Mais bientôt elle sera en âge de comprendre et Jake redoute ce moment chaque jour un peu plus. Sa voisine commence à aborder le sujet de Maya alors aussitôt il se renfrogne. Il déteste qu'on lui fasse la morale et encore plus quand c'est justifié. « Ma gueule est comme elle est, ok ?! T'es pas obligé d'la regarder si elle t'plait pas ! » Insolent en tout point. Il ne prend même pas la peine de la vouvoyer comme elle le fait pour lui. De toute façon Jake ne vouvoie personne, depuis toujours. De quoi donner encore l'impression qu'il est l'homme le plus impoli du monde. « Il est deux heures du mat', endormie comme elle est elle se rendra compte de rien. » Qu'est-ce qu'il y a de pire que de la mauvaise foi, hein ? Bailor s'enfonce. Il pourrait arrêter là. Fermer les yeux un instant et s'excuser, lui dire qu'elle a raison mais dans ces moments là, Jake s'est comme un animal blessé : Constamment sur la défensive et n'accordant sa confiance à personne. Alors il réplique avec beaucoup trop d'ironie à sa question au sujet de son éducation. « Au fin fond d'une grotte, par des cons. » Bah oui ça se voit pas ? Il s'avance un peu plus dans l'appartement. « J'attends pas demain matin. J'rentre pas sans ma gamine. » Le ton de sa voix est dur. Il ne partira pas d'ici sans Maya, ce n'est pas négociable. Car pour lui elle n'est pas seulement sa nièce, elle est sa fille, son bébé qu'il a vu naître et qu'il a élevé avec sa sœur, avant que celle-ci ne s'en aille pour de bon. « Où est Maya ? » Demande-t-il en posant son regard fatigué dans celui d'Eden, le seule personne à lui opposer autant de résistance depuis un moment déjà. Ça l'énerve autant que ça le perturbe. « J'pars pas sans elle. » Répète-t-il dans un souffle cette fois.

© 2981 12289 0

_________________
+ PUT ON YOUR WAR PAINT +
I'm a hurricane, baby.

Who's Jake ? :
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: I'm late and in a bad way [Eden C.]   Ven 5 Oct - 17:48

Louise n'était pas de très bonne humeur, il faut avouer que son voisin n'avait pas la meilleure éducation et le caractère le plus cool mais en plus elle l'avait attendu pendant des plombes et il venait de la réveiller, elle était donc très soupe au lait. Il ne fallait jamais la chercher quand elle était dans un tel état car elle réagissait au quart de tour. Elle avait beau lui faire remarquer son grand retard et le manque d'excuses de sa part mais rien n'y faisait, il s'en foutait complet et avait le culot de la prendre pour une conne. Elle ne croyait absolument pas à son histoire de collègue.

Pfff !!! C'est pas parce que je suis blonde que j'ai le QI d'une moule !! A quoi il ressemble votre collègue à King Gong ou à un bus parce que franchement on dirait qu'il vous a percuté de plein fouet.

Ce n'était pas la première fois qu'il revenait dans un état pitoyable et il avait toujours des excuses à donner. Au début elle y croyait, ne le connaissant pas, mais au vu de son caractère et de la répétition de ses états minables elle commençait à croire qu'il traînait dans des histoires louches. Avec le revers de sa manche il venait essuyer du sang déjà séché. Ce qui lui fit presque de la peine. Ça devait faire mal. Mais le connaissant il avait du le chercher, mais méritait-on de prendre une telle raclée. De souffrir autant ? Car ça devait faire mal et il ne laissait rien paraître. Et elle ne lui demandait pas et n'allait pas s’apitoyer sur son sort. Surtout au vue de la façon dont il la traitait. Bon oki Eden n'était pas un ange, elle n'était pas toujours sympathique et facile mais elle était juste et sincère. Il ne méritait pas plus de gentillesse et de compréhension de sa part, il agissait comme un vrai con alors elle le traitait comme un con.


Et à Maya vous compter lui dire que c'est encore la porte du placard à gâteaux.


Maya lui avait dit la dernière fois de faire attention parce que son oncle se cognait souvent à la porte du placard, Eden en avait vite conclu qu'il lui avait sortie un gros bobard que pour l'instant la fillette gobait mais que ça ne durerait pas encore longtemps. Et là, vu son état il devrait certainement trouver une autre excuse à lui fournir. Parce qu'elle avait que cinq ans mais à cet âge ont est bien plus malin que les adultes le pensent souvent et ça la blondinette le savait. Encore une fois, il demandait son aide, puis, ensuite il se plaignait qu'elle essaye de comprendre ou de protéger la jeune fille qui partageait sa vie et dont il avait la garde. Car, si Eden était si dure et franche c'est parce qu'elle adorait Maya et qu'elle avait peur pour elle et ce pour différentes raisons. Bien sûr qu'il aimait sa nièce, elle en était persuadée et il ferait toujours tout pour la protéger mais les trucs dans quoi il trempaient est-ce que ça ne pourrait pas mettre la petite en danger un de ces jours. Et le voir ainsi devait forcément inquiéter Maya même si elle n'en parlait pas ouvertement. Alors quand il vint lui dire qu'elle n'avait qu'à pas le regarder si sa gueule la gênait elle vit rouge et recommença à s'enflammer de l'intérieure.

Bien ! Barrez-vous de chez moi alors !!

Hurla-t-elle en montrant la porte du doigt. Ouuh la belle était furieuse. Elle voulait le mettre dehors de toute façon elle ne réveillerait pas Maya. Eden ne comptait pas que l'enfant voit son oncle chéri dans cet état minable. Elle lui faisait comprendre sans détour mais il ne voulait rien savoir, il tenait à la récupérer tout de suite.

Non .... c'est hors de question !

Eden n'avait aucun lien, ni aucun droit sur l'enfant. Mais elle se battrait pour elle. Même contre lui, même si elle savait qu'il l'aimait tant. Parce que là il avait tort et elle ne démordrait pas.

Vous êtes vraiment un gros naze ...  Bien sûr qu'elle s'en rendra compte....si vous faisiez pas pitié je vous en collerais bien une moi aussi.

Courageuse elle l'était, combative aussi. Et elle ne disait pas ces paroles en l'air. Bon oki, elle n'avait peut-être pas si envie que ça de le cogner. Quoique parfois quand même. En tout cas se battre elle savait faire, elle qui faisait du karaté et autre sport de combat depuis des années. Ce n'était pas une petite chose fragile. En tout cas pas autant qu'on pouvait le penser. Concernant la grotte et les cons elle voulait bien le croire sur parole.

Pour une fois que je crois ce que vous dites. Je me disais bien que vous aviez une ressemblance avec l'homme de Neandertal.

Il ne cessait d'avancer dans l'appartement, il errait comme un chien à la recherche de quelque chose, il devait chercher Maya, mais elle était tranquillement installée dans la chambre d'ami tout au fond du couloir. Il insistait toujours et encore, il voulait Maya et précisait, insistait, sur le fait qu'il ne partirait pas sans elle.

Elle dort profondément et elle continuera ainsi. BIEN ... tu ne veux pas partir alors installes-toi sur le canapé. Je reviens !

Elle éclipsa sans même lui donner le temps de répondre ou de répliquer car il serait sûrement contre son avis. Mais elle s'en fichait pas mal. Elle était chez elle. Eden c'était même mise à le tutoyer car finalement il la tutoyait et elle n'avait aucune raison de le respecter et de rester poli avec lui. Surtout qu'il l'agaçait au plus au point. Elle se rendit dans la salle de bain, elle attrapa un papier en rotin, le renversa dans la baignoire puis elle ouvrit les placards et elle attrapa tout ce qui pouvait lui être utile pour le soigner. Puis elle revint dans le salon.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

La rage au ventre
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Tuteur légal de sa nièce Maya âgée de 5 ans / Célibataire
○ métier : Propriétaire du Black Dog, un bar situé dans un quartier mal fréquenté de Wellington et qui cache un fight club illégal ; Il est également le champion de cette arène
○ quartier : #24 West Bay ; partage l'appartement avec sa nièce et avec Savannah, sa petite-sœur qui vient de débarquer comme une fleur...
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel, pas de doute là-dessus
○ informations en vrac : Franc - Secret - Distant - Sauvage - Taciturne - Combatif - Impulsif - Loyal - Serviable - Généreux - Colérique - Moqueur - Rancunier - Désordonné - Sentimental - Protecteur



Jake on dirait un ours, il a vraiment pas l'air commode comme ça mais dans le fond c'est pas un mauvais gars. Il a une façon de parler bien à lui, il mange des syllabes, coupe des mots, use d'insultes et de gros mots en tout genre. Il n'a certainement pas la manière de s'exprimer d'un gentleman. Il est complètement accro à l'adrénaline que lui procure les combats. Il aime autant se prendre des coups qu'en donner. C'est un ancien membre de la Meute, une organisation criminelle locale qui a récemment disparu. Bailor était le champion indétrônable des sous-sols miteux du casino de Wellington du temps de la Meute. Maintenant il règne sur l'arène du Black Dog. Il déteste les flics. Il essaye de s'en tenir éloigné le plus possible. Les points de suture et les hématomes font partie de son corps. Il se laisse souvent dominer par la colère. C'est le sentiment qu'il a le plus de mal à contrôler. Jake c'est un putain de pique-assiette. Sa grande-sœur est décédée il y a un an. Depuis il a récupéré la garde de Maya, sa nièce. Il la considère comme sa gamine. Il est à deux doigts d'avoir les services sociaux sur le dos. Il fait son gros dur mais il est extrêmement sentimental. L'amour, l'amitié, la famille, tout ça ça le prend aux tripes. Trouver l'amour, dans le sombre univers où il évolue, lui paraît impossible.

○ posts : 1244 ○ points : 930
○ pseudo : Daisu
○ avatar : Dean Ambrose
○ DC : //
○ inscrit le : 23/05/2018
MessageSujet: Re: I'm late and in a bad way [Eden C.]   Sam 6 Oct - 10:28

I'm late and in a bad wayEden & Jake
Natural ♫ Jake tourne vivement sa tête vers Eden. Bon sang, elle est au courant pour l'histoire du placard à gâteaux. Forcément, Maya a dû lui en parler. Le boxeur s'inquiète, qu'est-ce qu'elle a bien pu lui raconter d'autre ? Il sait que la petite n'est au courant de rien concernant son activité illégale mais l'imagination des enfants peut aller loin des fois. La blonde s'emporte un peu plus à chaque minute, Bailor lui fait perdre son sang froid et elle le menace même de le foutre à la porte. Elle ne le laissera pas perturber le sommeil de la petite blondinette qui dort juste à côté. Il ne supporte pas ça. Personne ne peut lui refuser le droit de voir sa nièce. Non, Personne. Jake continue de tourner dans l'appartement, comme un lion en cage. « T'essayes d'faire quoi là ? De m'empêcher d'la voir ? T'prends pas pour sa mère. Tu l'es pas. Tu lui arrives même pas à la cheville. » Il balance ses propos à la figure d'Eden comme s'il lui balançait un verre d'eau au visage. Bien sûr rien ne peut remplacer une mère, ni même une sœur. Stephanie était quelqu'un de bien, bien plus que lui ne pourrait jamais l'être et il l'avait toujours mise sur un piédestal. Mais depuis qu'il est arrivé à Island Bay, la jeune femme avait fait l'effort de s'occuper de Maya et elle a toujours su faire preuve d'une réelle tendresse à son égard. Jake se laisse dominer par sa colère, comme souvent. Il se laisse aller à des propos durs voire méchants, des mots qu'il regrettera à son réveil, lorsqu'il réalisera. Comme à chaque fois. Eden peut bien le frapper si elle en a envie, au point où il en est, il ne sait pas si ça changerait vraiment quelque chose. Il encaissera juste comme il a l'habitude de le faire depuis tant d'années. La blonde insiste encore sur le fait que la petite dort profondément. Elle aussi n'a pas envie de bouger de ses positions. Alors elle lui intime l'ordre de s'asseoir sur le canapé. Bailor lève un sourcil en la regardant s'éloigner dans une autre pièce. Et quoi ? Elle va lui préparer un petit café, lui ramener un plaide en attendant que sa nièce se réveille ? Il soupire et se laisse tomber sur le sofa comme un gros lourdaud. Quel choix a-t-il de toute manière ? « Hé ! T'fous quoi là ? » Qu'il demande en ne la voyant pas revenir. Merde qu'est-ce qu'elle lui prépare comme coup ? Vu leur conversation mouvementé, Jake n'a étrangement pas confiance. Elle revient enfin avec cette fois-ci dans les mains toute une panoplie de premiers soins. Le boxeur comprend aussitôt et entame un mouvement de recule sur le canapé.  « J't'arrête tout d'suite, j'ai pas besoin d'toi pour m'soigner ! » Dit celui qui n'a même pas eu la force de le faire soi-même avant de venir. « Putain mais j'veux juste rentrer chez moi avec Maya, me pieuter et... » Et oublier. Ou au moins essayer car dans le fond il sait que c'est impossible. « Qu'est-ce qui tourne pas rond chez toi ? » Il ose, le rustre.

© 2981 12289 0

_________________
+ PUT ON YOUR WAR PAINT +
I'm a hurricane, baby.

Who's Jake ? :
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: I'm late and in a bad way [Eden C.]   Sam 6 Oct - 11:31

Eden avait vécu de nombreuses choses difficiles elle devait encore faire face à certaines. Elle avait aussi du entendre des tas de choses désagréables mais les paroles de Jake était comme une claque en pleine figure ou plutôt comme un coup de poignard en plein cœur d’ailleurs ce dernier se contracta quelque peu. Elle peina à avaler sa salive, les larmes avaient envie de monter à ses yeux mais jamais elle ne lui ferait pas se plaisir. Elle avait appris il y a bien longtemps à dissimuler les sentiments qu'elle ne voulait pas montrer ou partager. Non ! Elle ne se prenait pas pour la mère de la fillette, jamais elle n’avait prétendu à cela, d’ailleurs on ne peut jamais remplacer les véritables parents d’un enfant. Bien sûr qu’elle aimerait en avoir un jour même si plus elle vieillissait elle finissait par penser que cela n'arriverait jamais. C'était sûrement pour cela que les paroles de Jake étaient si douloureuses à entendre. Elle ne cherchait pas à être une mère pour Maya mais plus une amie, un ange gardien. Elle ne voulait que son bien, tout comme lui. Elle mit un temps à accepter les mots qu’il venait de lui cracher au visage, elle se pinça l’intérieure de la lèvre inférieure.

Vous êtes vraiment un gros con !!!! Comment vous pouvez croire que je veux remplacer sa mère tout ce que je veux c’est qu’elle puisse se reposer, qu’elle n’est pas peur et s’inquiète en voyant le visage tuméfié et perlant de sang séché de son oncle adoré. Est-ce vraiment si horrible de vouloir le bonheur de quelqu’un même si on est pas du même sang.

Elle s’ouvrait peut-être un trop surtout face à cet homme qui la détestait et ne la comprenait absolument pas. Il semblait parfois si buté et égoïste ne pensant qu’à ses envies et son plaisir. Pourtant elle avait remarqué qu’avec Maya il pouvait être doux et tendre. Qu’il pensait à elle en premier alors pourquoi là il ne voulait pas comprendre qu’Eden ne voulait que le bien de Maya et non pas la lui prendre. Bien évidemment qu’elle allait lui rendre l’enfant, mais il pouvait bien la laisser profiter de sa nuit. Et ne pas lui infliger sa vue. Il était tellement idiot et têtu parfois qu’elle avait bien envie de le frapper elle aussi, et ne se gênait pas pour lui dire. Et même s’il était cruel envers elle, elle ne changerait pas d’avis. Il pouvait bien la menacer de tout ou de rester qu’est-ce que ça pouvait bien faire. Elle avait connu bien pire dans sa vie que passer quelques heures en sa compagnie. Il voulait rester ? Que bien lui fasse. Elle lui demandait de s’installer sur le canapé et disparaissait sans rien lui dire de plus, sans même répondre à sa question. Elle était chez elle tout de même et ici on respectait ses règles.  Quand il la vit arrivé elle remarqua son regard noire, sa surprise mais aussi son mécontentement, il émit un geste de recule. Il se battait comme un chiffonnier et il avait peur de se faire soigner.

Fermes-là et assied-toi ! Ne fais pas le bébé tu veux. Si tu veux récupérer Maya tu dois me laisser te redonner un visage humain. Je ne suis certes pas sa mère mais tu me l’as confié. Et je décrète que pour son bien je le rendrais à l’homme qui me l’a confié et non pas à un type qui a le visage qui ressemble à un steack haché. Il continuait de vouloir rentrer chez lui et demandait ce qui ne tournait pas rond chez elle. Elle posa le panier sur la table basse et alluma la télévision. Puis elle retourna dans la cuisine où elle décapsula une bière. Elle revint et lui tendit la bière et la télécommande.

Je suis une vilaine fille qui cherche à te soigner et à prendre soin de Maya. C’est vrai, tu as raison, j’suis une folle. ]De la colère elle était passé à l’ironie. Quoi ? Qui avait-il de mal à vouloir lui redonner forme humaine ? Et si tu veux dormir et ne pas rentrer sans Maya tu vas devoir dormir sur ce canapé. En attendant peux-tu poser ton cul sur ce fichu canapé.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

La rage au ventre
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Tuteur légal de sa nièce Maya âgée de 5 ans / Célibataire
○ métier : Propriétaire du Black Dog, un bar situé dans un quartier mal fréquenté de Wellington et qui cache un fight club illégal ; Il est également le champion de cette arène
○ quartier : #24 West Bay ; partage l'appartement avec sa nièce et avec Savannah, sa petite-sœur qui vient de débarquer comme une fleur...
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel, pas de doute là-dessus
○ informations en vrac : Franc - Secret - Distant - Sauvage - Taciturne - Combatif - Impulsif - Loyal - Serviable - Généreux - Colérique - Moqueur - Rancunier - Désordonné - Sentimental - Protecteur



Jake on dirait un ours, il a vraiment pas l'air commode comme ça mais dans le fond c'est pas un mauvais gars. Il a une façon de parler bien à lui, il mange des syllabes, coupe des mots, use d'insultes et de gros mots en tout genre. Il n'a certainement pas la manière de s'exprimer d'un gentleman. Il est complètement accro à l'adrénaline que lui procure les combats. Il aime autant se prendre des coups qu'en donner. C'est un ancien membre de la Meute, une organisation criminelle locale qui a récemment disparu. Bailor était le champion indétrônable des sous-sols miteux du casino de Wellington du temps de la Meute. Maintenant il règne sur l'arène du Black Dog. Il déteste les flics. Il essaye de s'en tenir éloigné le plus possible. Les points de suture et les hématomes font partie de son corps. Il se laisse souvent dominer par la colère. C'est le sentiment qu'il a le plus de mal à contrôler. Jake c'est un putain de pique-assiette. Sa grande-sœur est décédée il y a un an. Depuis il a récupéré la garde de Maya, sa nièce. Il la considère comme sa gamine. Il est à deux doigts d'avoir les services sociaux sur le dos. Il fait son gros dur mais il est extrêmement sentimental. L'amour, l'amitié, la famille, tout ça ça le prend aux tripes. Trouver l'amour, dans le sombre univers où il évolue, lui paraît impossible.

○ posts : 1244 ○ points : 930
○ pseudo : Daisu
○ avatar : Dean Ambrose
○ DC : //
○ inscrit le : 23/05/2018
MessageSujet: Re: I'm late and in a bad way [Eden C.]   Dim 7 Oct - 17:52

I'm late and in a bad wayEden & Jake
Natural ♫ Jake a réussi à la blesser, ne serait-ce qu'un peu, il le sent. La douleur et la colère lui font dire des choses horribles. Sur le moment il n'en a rien à foutre, les conséquences lui importent peu, elles semblent inexistantes. Lorsqu'elle revient de la salle de bain et s'approche un peu trop de lui, il se lève d'un bond. Il ne veut pas se faire soigner par la blonde, il prend son initiative pour de la pitié, il déteste ça. Ça lui donne l'impression de n'être qu'un moins que rien. Et pourtant... Et pourtant il est bel et bien au trente-sixième dessous. Il ne se gêne pas pour protester, Jake est un homme bien trop têtu et bien trop fier. Mais lorsque Eden s’éclipse à nouveau, les derniers mots qu'elle a eu à son égard font enfin mouche. Il n'est plus le même homme, il n'est plus celui qui lui avait laissé la petite quelques heures plus tôt. Son regard glisse jusqu'au miroir accroché au mur et reste immobile quelques secondes. Il n'a jamais été aussi amoché. C'est vrai, qu'est-ce que son visage a encore d'humain ? Il ne s'était jamais montré comme ça devant Maya. Mais jusqu'à ce jour il n'avait jamais eu d'adversaire aussi puissant sur le ring. « J'ressemble pas à un steak haché. » Râle-t-il quand elle revient de la cuisine. Il grogne seulement pour la forme car finalement il n'y a plus aucune conviction dans sa voix. Il a saisi que quelque chose n'allait pas. Enfin ! Il met un moment avant de réagir lorsque Eden lui tend une bière et sa télécommande. Ce n'est pas le genre de geste auquel il s'attendait. Malheureusement pour la blonde, il n'y a toujours pas de "merci" à l'horizon. Jake n'attend pas et prend une gorgée de bière. Il s'en accommodera, lui qui a plutôt l'habitude de tourner au whisky lorsqu'il est dans de sales états, ça avait le mérite de l'aider à supporter un minimum la douleur. Son attention finit par se reporter sur la jeune femme à côté de lui, qui use désormais de sarcasme et d'ironie pour le bousculer un peu. « T'es surtout une grosse chieuse. » Qu'il marmonne alors qu'elle lui demande à nouveau de s'asseoir sur le canapé. Il souffle. Longuement. Puis finalement pose sa bière et la télécommande sur la table basse avant de se laisser tomber. Il passe ses deux mains sur son visage endolori. Il perd le contrôle de tout cette nuit, de ses mots, de sa colère, de la situation. Comment est-ce qu'il en est arrivé là ? Toujours la tête enfouie dans ses mains, il lance d'un air plaintif : « J'veux pas dormir là. » Ce n'est pas du canapé qu'il parle, parce qu'il a l'habitude de s'endormir sur le sien comme une grosse loque, mais c'est de cet endroit, de son appartement à elle. Il a l'impression d'être en territoire ennemi, d'être finalement à sa merci. Il l'a bien compris, elle ne cédera pas, elle ne lui laisse pas d'autres choix que de se plier à ses règles s'il veut récupérer Maya. Il ne partira pas sans elle c'est ce qui est sûr. Ses avant-bras retombent sur ses cuisses et il pose son regard dans celui de la blonde. Toujours aussi bougon, Bailor se résigne, à contre-cœur. « On enlève juste un peu d'sang alors. » Pour ne pas dire, "Ok c'est bon t'as gagné" sur fond sonore d'une émission de télévision stupide.

© 2981 12289 0

_________________
+ PUT ON YOUR WAR PAINT +
I'm a hurricane, baby.

Who's Jake ? :
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: I'm late and in a bad way [Eden C.]   Mar 9 Oct - 10:23

Eden ne comprend pas le refus de Jake à se faire soigner. Ne veut-il vraiment pas de son aide ? A-t-il quelque chose à lui reprocher à part le fait : qu’elle soit têtue, est un caractère bien trempé, et ne se gêne pas pour dire ce qu’elle pense. Oui elle était une femme de caractère mais ça ne l’empêchait pas d’être humaine et douce par moment. Elle ne voulait que l’aider et aider Maya aussi, d’une certaine façon. Pourquoi fallait-il qu’elle hausse également le ton, se mette en colère, s’emporte, pour qu’il prenne place sur son canapé et se laisse faire. Il ne cessait de riposter comme un gamin buté. Il ne voyait même pas ce qui était bon pour lui. Eden alla en cuisine chercher une bière, elle faisait des efforts, essayait une autre tactique que l’attaque frontale. Quand elle revint dans le salon elle entendit sa remarque à propos du fait qu’elle lui ait dit qu’il avait la tête comme un steack, il ne semblait pas être d’accord avec la comparaison et sa phrase fit sourire et légèrement rire la blondinette qui ne fit aucune remarque et se contenta de lui donner la bière et de lui confier la télécommande.

Mais son attitude changeait peu, même pas un merci à l’intention de la demoiselle, il prenait sans rien dire. Elle allait lui faire une remarque de plus sur son éducation mais à quoi cela servirait-il ? à rien ! Il était ainsi et elle devrait sans incommoder. La franchise ne fonctionnait pas, la gentillesse non plus, que fallait-il pour qu’il fasse ce qu’on lui demande et finisse par se calmer. Le sarcasme peut-être ? Elle finissait par lui dire qu’elle était une vilaine fille qui ne cherchait qu’à le soigner et que oui … pour cette raison … elle devait être folle. C’est vrai il fallait avoir une case en moins pour se laisser blesser, insulter, envoyer chier sous son propre toit par un gars qu’on dépanne, qui ne vous dit pas merci mais en plus vous réveille à quatre du matin, vous hurle dessus et vous donne des ordres. BON SANG ce que ce gars était infernale. Il la traitait maintenant de chieuse. Eden prit le temps de respirer pour ce calmer lui foncer dans le lard, riposter fermement était inutile avec lui. Pourtant elle avait envie de lui hurler dessus, voir de le plaquer au sol et de lui monter dessus pour pouvoir le soigner. Mais ça devenait ridicule. Pourtant ça lui ferait du bien de le remettre un peu à sa place.

Tu sais que tu me fais chier !
Elle craquait … il était réellement imbuvable. Elle essayait de l’aider, d’être sympa et il continuait à lui en foutre plein la gueule. Il se mit à souffler, posa ce qu’il avait en main puis il se laissa tomber sur le canapé. Eden s’approchait avec son panier. Mais voilà qu’il dissimulait son visage sous ses deux mains.
*Putain*
C’était pas gagné. Il ne voulait vraiment pas dormir là. Il avait peur de quoi qu’elle le viol ? C’était quoi son problème. Pourquoi tenait-il à réveiller cette pauvre enfant. Eden en avait plus que marre, elle était crevée et de toute façon rien de servait de lutter avec cette tête de cochon.

Oki … j’abandonne. Je te soigne et tu rentres chez toi avec Maya.


Après tout il était responsable d’elle. Il voulait la transporter au petit matin d’un appartement à l’autre. Bah que grand bien lui fasse. C’était lui l’adulte chargé du bien-être de Maya, elle ne pouvait rien contre ça. Au moins Maya n’aurait pas à voir tout ce sang sur le visage de son tonton. Mais elle ne pourrait rien concernant les plaies et bleus, impossible de les masquer à moins de lui recouvrir le visage de pansements, mais il fallait que ses plaies respire.  Rien qu’à le voir quand il ôta ses mains, Eden grimaça, souffrant pour lui. Puis il précisait qu’il ne voulait qu’enlever le sang, rien de plus.

D’accord.

Elle déposa du désinfectant sur un bout de gaz stérile. Et approcha doucement sa main de son visage. Avec son caractère elle avait intérêt à ne pas lui faire mal. Elle avait eu assez de difficultés à ce qu’il accepte. Elle tapota doucement sur les plaies, approchant son visage du sien, s’agenouillant près du canapé, elle s’occupait de son front, son menton, sa joue, changeant souvent de morceau de gaz.

Qu’est-ce que tu as pu faire pour te retrouver dans cet état.


Ce n'était pas vraiment une question, il ne semblait même pas se préoccuper d'elle, regardant la télévision. Non elle se posait la question à voix haute. Son ton n’était pas moqueur, elle se souciait de lui, de son état. Oui il était chiant, insupportable, dure voir salop parfois mais il n’en restait pas moins un humain qui semblait s’affliger les pires douleurs et très régulièrement. Comment pouvait-il s’infliger cela, à lui, et à Maya ? En le soignant, elle grimaçait ayant peur de lui faire mal ou plutôt comme si elle ressentait la douleur. Elle connaissait cela, des coups elle en avait reçu, donné aussi mais beaucoup reçu. Elle se souvenait de la douleur pendant et après.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

La rage au ventre
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Tuteur légal de sa nièce Maya âgée de 5 ans / Célibataire
○ métier : Propriétaire du Black Dog, un bar situé dans un quartier mal fréquenté de Wellington et qui cache un fight club illégal ; Il est également le champion de cette arène
○ quartier : #24 West Bay ; partage l'appartement avec sa nièce et avec Savannah, sa petite-sœur qui vient de débarquer comme une fleur...
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel, pas de doute là-dessus
○ informations en vrac : Franc - Secret - Distant - Sauvage - Taciturne - Combatif - Impulsif - Loyal - Serviable - Généreux - Colérique - Moqueur - Rancunier - Désordonné - Sentimental - Protecteur



Jake on dirait un ours, il a vraiment pas l'air commode comme ça mais dans le fond c'est pas un mauvais gars. Il a une façon de parler bien à lui, il mange des syllabes, coupe des mots, use d'insultes et de gros mots en tout genre. Il n'a certainement pas la manière de s'exprimer d'un gentleman. Il est complètement accro à l'adrénaline que lui procure les combats. Il aime autant se prendre des coups qu'en donner. C'est un ancien membre de la Meute, une organisation criminelle locale qui a récemment disparu. Bailor était le champion indétrônable des sous-sols miteux du casino de Wellington du temps de la Meute. Maintenant il règne sur l'arène du Black Dog. Il déteste les flics. Il essaye de s'en tenir éloigné le plus possible. Les points de suture et les hématomes font partie de son corps. Il se laisse souvent dominer par la colère. C'est le sentiment qu'il a le plus de mal à contrôler. Jake c'est un putain de pique-assiette. Sa grande-sœur est décédée il y a un an. Depuis il a récupéré la garde de Maya, sa nièce. Il la considère comme sa gamine. Il est à deux doigts d'avoir les services sociaux sur le dos. Il fait son gros dur mais il est extrêmement sentimental. L'amour, l'amitié, la famille, tout ça ça le prend aux tripes. Trouver l'amour, dans le sombre univers où il évolue, lui paraît impossible.

○ posts : 1244 ○ points : 930
○ pseudo : Daisu
○ avatar : Dean Ambrose
○ DC : //
○ inscrit le : 23/05/2018
MessageSujet: Re: I'm late and in a bad way [Eden C.]   Jeu 11 Oct - 12:46

I'm late and in a bad wayEden & Jake
Natural ♫ Jake a réussi à avoir ce qu'il voulait au final : Rentrer chez lui avec Maya. Ce n'était pourtant pas si compliqué. Il est si insupportable lorsqu'il est dans des états comme celui-ci que parfois il ne sert plus à rien de résister. Eden prépare le matériel pour lui arranger un peu le visage. Il en a besoin. Elle ne peut s'empêcher de grimacer lorsqu'elle le voit de près. Lui soupire en se demandant si elle fait exprès d'en rajouter une couche pour l'enfoncer un peu plus. Et pourtant c'est tout sauf le cas et il ne s'en rend pas compte. La blonde commence à nettoyer ses blessures. Elle est méticuleuse, ses gestes sont doux, elle fait attention de ne pas lui faire mal. Jake ne dit rien, pas un mot, il se concentre sur la télé et fronce les sourcils de temps en temps. C'est parfois douloureux mais il ne dira rien. Il estime lui avoir montré suffisamment de faiblesse comme ça. Il reprend une gorgée de bière alors qu'Eden lâche cette phrase qui ne lui est pas directement destiné. Il essaye de l'ignorer mais finit tout de même par l'observer du coin de l’œil l'espace d'une seconde. Elle a dans le regard cette même lueur qu'ont ses petites-sœurs, ses amis, les quelques petites-amies qu'il a pu avoir il y a longtemps. Cette lueur d'incompréhension mêlé à de l'inquiétude. Il connaît ce regard qui lui lacère le cœur à chaque fois, ce regard bien trop dur à supporter. Il laisse passer un silence de quelques secondes avant de lâcher dans un faible souffle : « Cherche pas... » Il ne quitte pas la télé des yeux, il ne veut pas croiser à nouveau ce regard qui le met mal. Ne pas chercher à comprendre, c'est ce qu'il demande aux gens autour de lui, c'est ce qu'il aimerait imposer. Il aimerait qu'on l'ignore, être invisible parce qu'il n'y a rien de pire que de se bouffer des sermons en sachant très bien qu'on les mérite. Bailor se racle la gorge pour se redonner une constance, pour faire comme si rien de tout ça le perturbait. « C'est bon tu peux y aller franco avec tes bouts d'gaz. Ça fait pas mal. » Menteur. Il a l'habitude de faire son gros dur pour cacher ses faiblesses à ceux dont il n'a pas entièrement confiance, c'est comme ça qu'il fonctionne. Mais surtout il voudrait qu'elle arrête de grimacer comme ça, comme si c'était à elle qu'elle se faisait du mal. Ça n'a aucun sens pour lui parce qu'il ne comprend pas ce que ça peut cacher chez elle. « Tu t'paies ma tronche à grimacer comme ça ? » Qu'il lâche avant de se raviser. « Nan oublie. Laisse tomber. » Il n'a pas envie de l'entendre gueuler une fois de plus. Alors sur un ton plus calme il demande finalement : « Elle a été sage ? » C'est le genre de chose qui lui importe. A défaut d'être mal élevé, il n'a pas envie que sa nièce le soit.

© 2981 12289 0

_________________
+ PUT ON YOUR WAR PAINT +
I'm a hurricane, baby.

Who's Jake ? :
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: I'm late and in a bad way [Eden C.]   Mar 16 Oct - 13:58

Jake se taisait enfin, il émit un léger soupire qu’elle entendit mais ne releva pas, elle se fichait pas mal de la raison en fait et puis surtout elle n’avait pas envie de l’entendre crier de nouveau ou se plaindre de la façon dont elle le soignait car il était du genre à ne pas dire merci mais à se plaindre en plus. Elle faisait pourtant très attention à ses gestes pour ne pas le faire souffrir plus car elle imaginait très bien la douleur qu’il ressentait déjà. D’ailleurs elle ne pouvait le cacher, elle grimaçait en nettoyant ses bobos. La jeune femme lui demandait ce qui avait bien pu se passer, comment on avait pu le mettre dans un état pareil. Qui ? et pourquoi ? Toutes ces questions elle se les étaient déjà posées bons nombres de fois le concernant. A lui aussi, mais jamais il ne lui avait répondu jusque là. Enfin si, il l’envoyait balader mais rien de plus. D’ailleurs c’est ce qu’il fit une nouvelle fois, sans même lui prêter un regard, concentré sur la télévision il lui demandait de laisser tomber et de ne pas s’en mêler. Du moins c’est ce qu’elle traduisait aux mots et au ton qu'il employaient. Alors, elle ne posa aucune autre question, elle ne l’attaqua même pas. Pourtant, Eden avait envie de monter sur ses grands chevaux, de lui dire sa façon de penser, de lui parler de son attitude et de son caractère de merde. S’il était ainsi avec tout le monde pas étonnant qu’on lui casse la gueule si souvent.

Il lui reprochait ensuite sa façon de le soigner, la douceur qu’elle mettait pour désinfecter ses plaies. La blondinette tentait de garder son calme, mais alors il l’agressait de nouveau lui demandant si elle se foutait de sa gueule à grimacer ainsi. S’en était trop ! Et comme si de rien n’était il disait de laisser tomber et changeait de sujet en parlant de Maya. Elle reprit une autre gaz l’imbiba de produit et la plaqua violemment sur une grosse plaie qu’il avait au front. L’air de rien et tapota plusieurs fois sans aucune tendresse cette fois. Elle lui adressa un sourire amusé, joueur et provocant, pourtant en faisant cela elle avait une nouvelle fois envie de grimacer car elle imaginait très bien lui faire très mal. Mais franchement il ne méritait pas ce qu’elle faisait pour lui.

Ça va comme ça ! Monsieur est satisfait ? Ça fait bien mal … Tu te sens plus fort !! C’est ça qui t’excite : la douleur ? Et Bam, il avait réveillé le dragon qui sommeillait. Il avait vraiment le chic pour nous la foutre en boule. Elle qui c’était calmé qui avait pris sur elle de le soigner pour lui redonner forme humaine et qui avait même décidé de le laisser faire comme il voulait avec Maya. Excuses-moi si contrairement à toi je suis légèrement empathique … je sais que ce genre de plaie fait mal et c’est pour ça que je grimace. Mais un gros dur comme toi égoïste de surcroît ne peu pas comprendre ça. Elle avait fini de s’occuper de lui. Elle rangea tout son fourbi et se leva. Tu t’inquiètes enfin pour elle ! Ce n’était pas vrai, il s’occupait beaucoup d’elle, il était au petit soin pour la fillette. Mais Eden était en colère contre lui, elle voulait taper où ça faisait mal, n’arrivant pas à comprendre qu’il veuille la réveiller. Et qu’il ne calme pas ses conneries, qu'il ne comprenne pas que le voir dans cet état pouvait peiner, l’inquiéter l'enfant. Même si elle ne disait rien ou ne laissait rien paraître cela ne voulait pas dire qu'elle ne souffrait pas. Un ange comme d’habitude. Maya est merveilleuse. Elle doit tenir cela de ses parents et non pas de son oncle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

La rage au ventre
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Tuteur légal de sa nièce Maya âgée de 5 ans / Célibataire
○ métier : Propriétaire du Black Dog, un bar situé dans un quartier mal fréquenté de Wellington et qui cache un fight club illégal ; Il est également le champion de cette arène
○ quartier : #24 West Bay ; partage l'appartement avec sa nièce et avec Savannah, sa petite-sœur qui vient de débarquer comme une fleur...
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel, pas de doute là-dessus
○ informations en vrac : Franc - Secret - Distant - Sauvage - Taciturne - Combatif - Impulsif - Loyal - Serviable - Généreux - Colérique - Moqueur - Rancunier - Désordonné - Sentimental - Protecteur



Jake on dirait un ours, il a vraiment pas l'air commode comme ça mais dans le fond c'est pas un mauvais gars. Il a une façon de parler bien à lui, il mange des syllabes, coupe des mots, use d'insultes et de gros mots en tout genre. Il n'a certainement pas la manière de s'exprimer d'un gentleman. Il est complètement accro à l'adrénaline que lui procure les combats. Il aime autant se prendre des coups qu'en donner. C'est un ancien membre de la Meute, une organisation criminelle locale qui a récemment disparu. Bailor était le champion indétrônable des sous-sols miteux du casino de Wellington du temps de la Meute. Maintenant il règne sur l'arène du Black Dog. Il déteste les flics. Il essaye de s'en tenir éloigné le plus possible. Les points de suture et les hématomes font partie de son corps. Il se laisse souvent dominer par la colère. C'est le sentiment qu'il a le plus de mal à contrôler. Jake c'est un putain de pique-assiette. Sa grande-sœur est décédée il y a un an. Depuis il a récupéré la garde de Maya, sa nièce. Il la considère comme sa gamine. Il est à deux doigts d'avoir les services sociaux sur le dos. Il fait son gros dur mais il est extrêmement sentimental. L'amour, l'amitié, la famille, tout ça ça le prend aux tripes. Trouver l'amour, dans le sombre univers où il évolue, lui paraît impossible.

○ posts : 1244 ○ points : 930
○ pseudo : Daisu
○ avatar : Dean Ambrose
○ DC : //
○ inscrit le : 23/05/2018
MessageSujet: Re: I'm late and in a bad way [Eden C.]   Mer 17 Oct - 19:12

I'm late and in a bad wayEden & Jake
Natural ♫ Plus les secondes passent et plus Jake met les nerfs d'Eden en pelote. Elle doit le trouver tellement con, autant dans ses mots que dans ses gestes. Mais le boxeur se laisse bien trop souvent dominer par ce qu'il ressent, la douleur, la colère, la faiblesse, associé à une dose de fierté mal placée. La blonde le prend alors au mot. Elle perd toute notion de délicatesse pour désinfecter une dernière plaie. Elle y va tellement fort qu'il esquisse un mouvement de recule. Il se pince les lèvres et ne laisse sortir aucun son de douleur, il ne lui ferait pas ce plaisir. Il encaisse, même si ça se voit qu'il douille. Il ne pensait pas qu'elle irait aussi loin. Il se rend peu à peu compte que sa voisine possède un caractère d'acier et que la provoquer davantage ne lui apportera rien de bon. Et pourtant c'est plus fort que lui, il faut qu'il réplique, qu'il continue ce petit jeu stupide qu'il a entamé avec elle. « Bah ouais p't-être bien qu'j'aime ça. » Il lui répond sur le même ton. Heureusement Eden en a terminé avec lui, il n'ose même pas imaginer ce qu'elle lui aurait fait subir s'il avait eu d'autres blessures à soigner. En réalité il en a bien d'autres, sur ses côtes, son ventre mais il n'enlèvera pas ses fringues devant elle. C'est hors de question. La blonde lui reproche d'être égoïste. C'est très souvent l'image qu'il renvoie, c'est ce que les gens qui ne le connaissent pas pensent de lui. Et pourtant Jake est loin de l'être. Si elle savait ce qu'il avait fait pour sa sœur, ce qu'il fait chaque jour pour Maya et sa famille, pour ses amis... Mais Bailor n'est pas un vantard, il n'étale pas sa vie privée devant les autres et malheureusement il se soucie bien peu de ce que les gens peuvent dire de lui. Alors il ne se défend pas, il se contente de finir sa bière. Eden continue, elle sait maintenant où planter sa flèche pour qu'il réagisse et elle vise extrêmement bien. « J'm'inquiète toujours pour elle, t'as pas l'droit d'dire ça ! » Maya c'est la prunelle de ses yeux, l'unique chose que lui a laissé sa grande-sœur sur cette foutue planète. Si parfois il semble faire les mauvais choix, ce n'est jamais intentionnel car tout ce qu'il veut, c'est son bien. Jake laisse un sourire fendre ses lèvres l'espace de deux secondes lorsqu'elle lui dit à quel point sa nièce est adorable. C'est vrai, il en a la preuve chaque jour passé avec elle. Mais ce sourire est aussitôt remplacé par un rire nerveux. « Elle tient sûrement pas ça d'son père. 'Fin si on peut appeler ça un père. » Son ton est froid lorsqu'il parle de cet homme. Le père biologique de sa nièce, il ne le connaît pas, sa sœur n'a jamais voulu en parler. Tout ce qu'il sait, c'est qu'il s'est barré comme un lâche. Il ne cherche pas plus loin, ça lui suffit pour le détester. « Mais ouais t'as raison, sa mère était un ange... C'est toujours les meilleures qui partent en premier. » Il pose sur Eden un regard mauvais. Sa méchanceté dépasse les bornes, si seulement il se rendait compte de ce qu'il dit, si seulement il n'était pas dans un état aussi chaotique, autant physique que psychologique. Le boxeur pose sa bière vide sur la table basse et se lève. « Où est Maya ? J'rentre chez moi ! »

© 2981 12289 0

_________________
+ PUT ON YOUR WAR PAINT +
I'm a hurricane, baby.

Who's Jake ? :
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I'm late and in a bad way [Eden C.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm late and in a bad way [Eden C.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Help seems to always come late when it comes at all. We are in deep trouble
» is it too late now to say sorry ?
» You're late, Petrova. { Russie }
» Kitty A. Pryde ▬ "Too late, assholes !"
» It's never too late to apologize [REGINA]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: trash :: rps-