AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 rock paper shotgun - spencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lison Lovelock

Lovely Bloodflow
Voir le profil de l'utilisateur

rock paper shotgun - spencer Tumblr_inline_ogywqsAqZE1qlt39u_250 ○ âge : 31 ans et toutes ses dents, née le 14 avril 1988.
○ statut : Célibataire depuis quelques mois, voilà ce qui arrive quand on est une chieuse de première.
○ métier : Plongeuse subaquatique, un choix de carrière logique pour quelqu'un qui passe plus de temps dans un bassin que dans une salle de cours. Illustratrice de livres pour enfants et de publicité lors des périodes creuses.
○ quartier : #149, East Bay. Une petite maison aux allures de celles qu'habitent les surfeurs.
○ orientation sexuelle : Les femmes, les hommes. S'intéresser aux deux, c'est s'offrir l'embarras du choix.
○ informations en vrac : perte d’audition sévère à l’oreille gauche, il lui manque environ quatre-vingt décibels et elle porte une prothèse pour palier à ce manque – a un casier judiciaire long comme le bras et qu’elle a décoré durant son adolescence – pas vraiment portée sur les études, elle commence très tôt à travailler – sa passion première est la natation qu’elle pratique de manière rituelle au moins trois fois par semaines – adepte de la vie au jour le jour – reine du pancake puisque c’est de toutes façons l’une des rares choses qu’elle sait préparer – a du mal à s’engager dans une relation amoureuse par peur d’être abandonnée – véritable petite comique qui ne rate jamais une occasion de charrier ses proches, elle est cependant très susceptible et a le sang chaud – issue d’une famille nombreuse négligée par ses parents – après de multiples escapades, son père quitte la maison pour de bon alors qu’elle a a peine cinq ans – aime la musique calme comme la trip-hop ou l’ambient – s'est découvert une grande passion pour les plantes il y a quelques années. si un jour elle a un chez elle, alors elle sait déjà comment s'arranger une déco – connaît le langage des signes et sait plus ou moins lire sur les lèvres

○ posts : 758 ○ points : 170
○ pseudo : carnival
○ avatar : margot robbie
○ DC : mathangi
○ inscrit le : 26/12/2018
MessageSujet: rock paper shotgun - spencer   rock paper shotgun - spencer EmptyMer 23 Jan 2019 - 15:11

Rock Paper ShotgunSpencer et Lison
Et me voilà assise dans le bus, un écouteur dans l’oreille gauche qui diffuse quelques jolies notes du célèbre Dark Side of the Moon de Pink Floyd. Je me ronge les ongles, je tape lentement sur le sol métallique du bout du talon, je souffle, je souffle et je souffle, tellement ma nervosité atteint des sommets. Ma dernière rencontre avec Spencer était étonnante, peut-être enrichissante aussi… mais ce qui est ressorti de ce qui devait être un simple cours d’illustration à dix dollars de l’heure – que je n’ai même pas cherché à récupérer – m’a plus ou moins foutue en rage. Je n’ai pas fait de scène devant lui, parce que je ne voulais pas non plus avoir Magdalena à dos après coup, mais je me suis bien rattrapée en me passant les nerfs de toutes les manières possibles une fois sortie de l’immeuble.  Qu’il se tape ma sœur ce n’est pas mon problème, je fais peut-être parfois trop de zèle lorsqu’il s’agit de prendre soin de ma famille mais ils sont grands, ils peuvent bien faire ce qu’ils veulent. Mais l’apprendre comme ça… merde, quoi. Puis il a fallu que le bonhomme cherche à savoir ce qui avait bien pu me passer par la tête en partant comme ça ; Magdalena lui avait probablement expliqué entre temps que j’étais sa sœur, et, même si je ne sais toujours pas pourquoi, je lui ai proposé que l’on se revoit pour mettre les choses au point. Et je ne manque pas de le regretter un peu plus alors que je me rapproche de notre point de rencontre, un petit bar sympa que l’on semble connaître tous les deux, du côté de la plage.

Une fois devant la façade, je fais les quatre cents pas le temps de me calmer et glisse les mains sous les sangles de mon sac. Plus le temps passe, et plus je me déteste pour avoir ne serait-ce que pensé à cette idée à la con. Qu’est-ce que j’espère ? Qu’on reprenne des cours ensemble comme si de rien n’était ? Me rendre compte qu’il n’est pas mauvais – et il ne l’est probablement pas – et l’accepter comme le plus sympa des beaux-frères ? Quelques instants plus tard, voilà que je pousse la porte du bar et la referme très lentement derrière moi dans l’optique de ne pas trop attirer l’attention. J’avance jusqu’au comptoir, commande une bière, puis, à la réflexion, deux. Offrir une bière à Spencer pourrait être une bonne façon de lancer la conversation et ça me permettrait de me rattraper d’être partie comme ça la dernière fois. Je m’adosse au comptoir en attendant ma commande et en profite pour le chercher dans le bar puis – et c’est là que je le trouve – sur la terrasse arrière. J’attrape les bières, dépose un billet sur le comptoir et me dirige jusqu’à la table sur laquelle je lâche sèchement la bière de mon élève, comme si je cherchais à le réveiller. « Salut. Désolée, faut croire que tout Island Bay compte aller à la plage aujourd’hui. Ça fait longtemps que t’es là ? » Et hop, nous voilà presque dans le vif du sujet.  
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Spencer Cooper

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 35 ans.
○ statut : Amoureux.
○ métier : DJ en reconversion professionnelle.
○ quartier : Center bay en coloc avec Roman, Logan, Tess et Polly.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel.
○ informations en vrac : ○ Maladresse est son plus grand défaut, ou une grande qualité si mignonne soit elle. ○ Il est grande gueule et ne mâche pas ses mots. Quand Spencer a un truc à dire, il y va franco. ○ Il se mêle de tout et surtout ce qui ne lui regarde pas. ○ Il n'aime pas qu'on touche à ses affaires. ○ Spencer est à la fois maniaque et bordélique. ○ Il est aussi allergique au latex. ○ Il est romantique et timide. ○ Spencer ne sait pas danser. ○ Il rougit facilement. ○ Spencer connaît le monde de la prostitution pour y avoir grandi dedans. ○ Il aime se déguiser. ○ Spencer est aussi délicat qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine. ○ Il sait jouer de la guitare et divers autres instruments de musique, il sait chanter. ○


○ posts : 3185 ○ points : 40
○ avatar : Andrew Garfield
○ inscrit le : 03/09/2017
MessageSujet: Re: rock paper shotgun - spencer   rock paper shotgun - spencer EmptyMer 23 Jan 2019 - 18:01

Dire qu’à la base, je cherchais juste à prendre des cours d’illustration pour avoir un peu de technique. Jamais je n’aurai cru qu’en répondant à l’annonce de cette fille, j’allais être pris pour le dernier des cons. Et pourtant… Pourquoi n’ai-je pas compris de moi-même ce qui se tramait sous mes yeux ? Elle gardait le portrait de Magdalena dans les mains. Toutes les choses qu’elle a dit sur sa famille aurait dû me mettre la puce à l’oreille. Mais en même temps, pourquoi m’avoir menti ? Pourquoi Lison ne m’a-t-elle pas simplement dit qui elle est par rapport à ma petite amie ? Qu’elle est sa sœur !? J’aurai eu l’air moins stupide au moins. Mais au lieu de ça…

Ça m’énerve d’être pris pour un imbécile ! De ce côté-là, Lison est bien comme sa sœur ! Que je fasse bien ou mal, ça ne va jamais ! Ma copine me demande de la rejoindre chez elle. Quand j’arrive sur place, elle est déjà partie. J’apprends qu’elle est au parc à promener la bande de toutous. Il y en a un qui se sauve. Je le retrouve. Et ça ne lui va pas encore ! Au final cette après-midi, je n’ai même pas vu Mag. Comme elle ne voulait plus me voir, je suis parti avant de la croiser en laissant Patmol sous la surveillance du marchand de journaux. Et dire qu’à la base, on devait se retrouver chez elle pour faire crac-crac. Au lieu de ça, je me retrouve dans ce bar miteux à attendre sa sœur afin qu’on règle nos comptes. Super soirée en perceptive !

Moi qui ai toujours connu que le célibat avant de sortir avec la soigneuse, par moment je me demande si je n’étais pas mieux seul. Ca me fait mal de penser ça. Par moment je me sens encore plus seul qu’auparavant. Quand ma petite amie ne fait pas passer son frère, Aliénor ou ses animaux avant moi, j’ai l’impression qu’elle fait tout pour m’éviter. Et ça depuis qu’elle a compris que je suis contre le fait qu’elle veuille adopter la fille d’Ariane. Je ne comprends vraiment pas ce que j’ai fait de mal. Je comprends son point de vue. Mais elle ne cherche pas à comprendre le mien. Elle s’entête.

Assis à la terrasse, je suis déjà à mon second verre de cocktail. Pianotant sur mon fichu téléphone pour envoyer des tas de messages à Magdalena quand quelqu’un pose de façon pas très délicate un verre de bière devant moi. Je lève les yeux vers la personne et vois Lison. Je pose mon appareil face contre la table. « Ne t’inquiète pas… » Je regarde vers la plage et ne trouve pas qu’il y a autant de monde que ça. J’hausse les épaules pour faire comme si cela m’est égal. Dans le fond c’est le cas. Je m’inquiète tellement pour l’avenir de mon couple que je dois avouer ne pas avoir fait attention au retard de la belle-sœur. Je repousse son verre vers elle et glisse dessous ce que je lui devais pour le cours de l’autre fois. Etant donné qu’elle n’avait pas pris mon argent la dernière fois. « Tu as vu ta sœur aujourd’hui ? » Je veux savoir comment va Magdalena. Ce n’est pas parce qu’on se dispute que je ne m’intéresse pas à elle ni à ce qu’elle fait en mon absence. « Au fait toi ça va ? » Je lui montre son verre. « Tu as oublié ça la dernière fois. » En faisant référence à l’argent sous la boisson.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas

Lison Lovelock

Lovely Bloodflow
Voir le profil de l'utilisateur

rock paper shotgun - spencer Tumblr_inline_ogywqsAqZE1qlt39u_250 ○ âge : 31 ans et toutes ses dents, née le 14 avril 1988.
○ statut : Célibataire depuis quelques mois, voilà ce qui arrive quand on est une chieuse de première.
○ métier : Plongeuse subaquatique, un choix de carrière logique pour quelqu'un qui passe plus de temps dans un bassin que dans une salle de cours. Illustratrice de livres pour enfants et de publicité lors des périodes creuses.
○ quartier : #149, East Bay. Une petite maison aux allures de celles qu'habitent les surfeurs.
○ orientation sexuelle : Les femmes, les hommes. S'intéresser aux deux, c'est s'offrir l'embarras du choix.
○ informations en vrac : perte d’audition sévère à l’oreille gauche, il lui manque environ quatre-vingt décibels et elle porte une prothèse pour palier à ce manque – a un casier judiciaire long comme le bras et qu’elle a décoré durant son adolescence – pas vraiment portée sur les études, elle commence très tôt à travailler – sa passion première est la natation qu’elle pratique de manière rituelle au moins trois fois par semaines – adepte de la vie au jour le jour – reine du pancake puisque c’est de toutes façons l’une des rares choses qu’elle sait préparer – a du mal à s’engager dans une relation amoureuse par peur d’être abandonnée – véritable petite comique qui ne rate jamais une occasion de charrier ses proches, elle est cependant très susceptible et a le sang chaud – issue d’une famille nombreuse négligée par ses parents – après de multiples escapades, son père quitte la maison pour de bon alors qu’elle a a peine cinq ans – aime la musique calme comme la trip-hop ou l’ambient – s'est découvert une grande passion pour les plantes il y a quelques années. si un jour elle a un chez elle, alors elle sait déjà comment s'arranger une déco – connaît le langage des signes et sait plus ou moins lire sur les lèvres

○ posts : 758 ○ points : 170
○ pseudo : carnival
○ avatar : margot robbie
○ DC : mathangi
○ inscrit le : 26/12/2018
MessageSujet: Re: rock paper shotgun - spencer   rock paper shotgun - spencer EmptyMer 23 Jan 2019 - 18:54

Rock Paper ShotgunSpencer et Lison
Je lâche lourdement mon sac au pied de la table et me laisse choir sur ma chaise alors que Spencer tente de me faire comprendre qu’il n’est pas contrarié par mon retard. En fait, il a plutôt l’air contrarié par autre chose. Je soupire discrètement, certaine d’être sur le point d’avoir droit à une leçon de morale comme je n’en ai plus eue depuis un moment maintenant, le genre pas vraiment nécessaire. Il repousse le deuxième verre vers moi tandis que je regarde en direction de la plage moi aussi, je n’ai pas envie d’avoir à lancer la discussion que nous sommes tous les deux ici pour mener. Bah, j’imagine que ça en fera simplement plus pour moi, tant pis.

Je m’attendais à ce que l’on ne tarde pas à démarrer, mais en revanche je ne pensais pas que ça allait arriver de cette façon. Si j’ai vu ma sœur aujourd’hui ? Non, pas depuis quelques temps. Pourquoi ça ? S’il me le demande, c’est probablement parce qu’il ne l’a pas vue non plus ; et s’il me demande des nouvelles, c’est parce qu’il ne l’a pas vue dernièrement non plus. Ce qui voudrait dire… qu’ils se sont pris le bec ? Putain, quelle joie ça va être. J’attrape ma bière, m’enfonce sur ma chaise et allonge les jambes sur le coin de la table, pour ne pas gêner Spencer. Puis je hausse nonchalamment les épaules. « Non, pas depuis quelques jours. » Et c’est peut-être mieux comme ça pour l’instant ; le contact entre nous n’est pas froid, loin de là, mais mieux vaut éviter d’aborder certains sujets pour l’instant. C’est encore trop frais. « J’ai emmené les jumeaux… Oh, tu connais Magnus ? Notre frère ? Je les ai emmenés eux et Aliénor à la piscine. » Un chouette moment, ce genre de petits souvenirs qu’on avait pas fabriqué depuis longtemps. Et même si la famille n’était pas au complet, c’est toujours un vrai plaisir. Surtout quand on a l’occasion d’en faire voir de toutes les couleurs à Magnus. « J’ai reparlé une fois ou deux par SMS avec, après. Mais c’est tout. » Faut-il lui poser la question ? J’imagine que oui. Je tourne la tête vers lui et hausse un sourcil, comme si j’essayais de compatir à sa peine – ce qui n’est pas spécialement le cas, mais je sais à quel point Magdalena peut mener la vie dure aux gens si elle le veut. Enfin, j’espère seulement qu’elle n’a pas eu de très bonnes raisons de le faire. « Vous vous êtes disputés ? »

Puis, le brun me demande comment je vais moi. Délicate attention, j’apprécie Spencer. Je penche légèrement la tête de gauche à droite. « Je sais pas trop. Disons que ça m’arrive pas souvent d’être aussi mal à l’aise. » J’imagine que ça ne vaut pas le coup de lui demander comment il peut bien aller si il s’est récemment disputé avec ma sœur, alors je préfère détourner la question. « Et toi, quoi de neuf ? » Bon, j’imagine que le résultat sera plus ou moins le même, mais tant pis. Au moins, on ne tournera pas autour du pot pendant des heures. Il pointe le deuxième verre du doigt, me faisant alors remarquer qu’il a glissé de l’argent en dessous. Oh, pitié, pas ça. Je pouffe en gardant le regard sur le verre. « Ouais. Je crois que ce qui s’est passé la dernière fois valait pas vingt dollars. Garde-les, j’aurais peut-être d’autres occasions de les gagner. » Qui sait ? Peut-être qu’on finira par trouver un accord et nous remettre au boulot d’ici peu. 
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Spencer Cooper

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 35 ans.
○ statut : Amoureux.
○ métier : DJ en reconversion professionnelle.
○ quartier : Center bay en coloc avec Roman, Logan, Tess et Polly.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel.
○ informations en vrac : ○ Maladresse est son plus grand défaut, ou une grande qualité si mignonne soit elle. ○ Il est grande gueule et ne mâche pas ses mots. Quand Spencer a un truc à dire, il y va franco. ○ Il se mêle de tout et surtout ce qui ne lui regarde pas. ○ Il n'aime pas qu'on touche à ses affaires. ○ Spencer est à la fois maniaque et bordélique. ○ Il est aussi allergique au latex. ○ Il est romantique et timide. ○ Spencer ne sait pas danser. ○ Il rougit facilement. ○ Spencer connaît le monde de la prostitution pour y avoir grandi dedans. ○ Il aime se déguiser. ○ Spencer est aussi délicat qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine. ○ Il sait jouer de la guitare et divers autres instruments de musique, il sait chanter. ○


○ posts : 3185 ○ points : 40
○ avatar : Andrew Garfield
○ inscrit le : 03/09/2017
MessageSujet: Re: rock paper shotgun - spencer   rock paper shotgun - spencer EmptyMer 23 Jan 2019 - 21:46

J’aime Magdalena. Pour ne pas dire que je suis fou d’amour pour elle. Et je pense que Lison s’en est rendue compte à l’appartement l’autre fois. La première chose que je fais d’ailleurs est de lui demander des nouvelles de sa sœur. Ce n’est pas par impolitesse vis-à-vis d’elle. Il est vrai que j’aurai pu demander à Lison comment va-t-elle dans un premier temps. C’est juste que je suis tellement préoccupé que je ne sais plus où donner de la tête. Et ça ne me rassure pas qu’elle ne l’a pas vue non plus. Je l’écoute lorsqu’elle me parle de sa sortie à la piscine avec ma copine, son jumeau et bien évidemment la gamine. Au son de son prénom, je ne peux m’empêcher de rouler les yeux. Aliénor… Encore et toujours Aliénor… La petite ne connait pas la chance qu’elle a d’avoir une maman de substitution qui l’adore autant. Trop même de mon point de vue. Mais cela n’engage que moi. Je bois quelques gorgées de mon cocktail déjà bien entamé. Puis repose mon verre. «  Oui je le connais. Je l’ai vu une fois. » Je soupire en me remémorant notre rencontre. Il n’avait vraiment pas l’air enchanté de me rencontrer. C’était limite s’il ne me reclaquait pas la porte au nez avant que je n’aie eu le temps de prononcer le moindre mot. «  Ca devait être cool. » Rajoutais-je en parlant de la sortie. J’adore m’y rendre de temps à autre. J’aurai bien aimé que Magda me propose d’y aller avec eux. Mais visiblement elle ne voulait pas m’avoir dans les pattes. Je ne dois pas être assez bien pour mériter ça. Je ravale ma salive. Pourquoi la soigneuse sort-elle avec moi si elle a honte ? J’observe l’océan en me gratouillant le bout du nez. Puis baisse le regard en prenant mon portable. Il n’a pas vibré. Mais je regarde quand même au cas où ma petite amie m’aurait répondu. Je soupire en fermant les yeux un instant. Toujours rien. Mais qu’est-ce que j’ai fait ? Pourquoi me rejette-t-elle tout le temps ? L’envie me démange de lui renvoyer un autre texto. Mais je ne veux pas qu’elle croit que je la harcèle. Loin d’elle, je ne suis pas bien. Elle me manque tellement. La question de sa sœur me surprend. Comme si elle s’intéressait un peu à notre couple. «  Euh… » Est-ce qu’on s’est disputé ? La logique voudrait que l’on soit face à face pour faire cela. «  On devait se voir mais finalement ça ne s’est pas fait. » Ce n’était pas mentir. Juste la vérité après tout.

Je change de sujet pour me concentrer sur l’autre personne partageant la table avec moi. Une fois encore elle me surprend par sa réponse. Je la regarde étonné. Ai-je l’air si effrayant que cela ? « Je ne mange pas les gens tu sais. Tu n’as pas à avoir peur ou être mal à l’aise avec moi. » Je joue avec mon verre en faisant tourner mon doigt sur le bord du récipient. Elle me demande ce qu’il y a de neuf. J’hausse les épaules avant de finir mon cocktail. « Je ne vais pas avoir beaucoup le temps de dessiner. Je vais demander à Casey pour charger mon planning. » Ma patronne ne demanderai pas mieux. Ce n’est pas pour une question d’argent ce souhait. C’est surtout que j’ai cruellement besoin de me changer les idées. «  Et toi ? » Elle refuse l’argent pour le cours. Etrangement je m’y attendais. «  Non prends-les. Je t’ai fais perdre ton temps. C’est normal que tu les prennes. Sinon je les donne en pourboire à la serveuse. Elle ne dira pas non je crois. » Je tente malgré tout de lui sourire. Mais en vain.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas

Lison Lovelock

Lovely Bloodflow
Voir le profil de l'utilisateur

rock paper shotgun - spencer Tumblr_inline_ogywqsAqZE1qlt39u_250 ○ âge : 31 ans et toutes ses dents, née le 14 avril 1988.
○ statut : Célibataire depuis quelques mois, voilà ce qui arrive quand on est une chieuse de première.
○ métier : Plongeuse subaquatique, un choix de carrière logique pour quelqu'un qui passe plus de temps dans un bassin que dans une salle de cours. Illustratrice de livres pour enfants et de publicité lors des périodes creuses.
○ quartier : #149, East Bay. Une petite maison aux allures de celles qu'habitent les surfeurs.
○ orientation sexuelle : Les femmes, les hommes. S'intéresser aux deux, c'est s'offrir l'embarras du choix.
○ informations en vrac : perte d’audition sévère à l’oreille gauche, il lui manque environ quatre-vingt décibels et elle porte une prothèse pour palier à ce manque – a un casier judiciaire long comme le bras et qu’elle a décoré durant son adolescence – pas vraiment portée sur les études, elle commence très tôt à travailler – sa passion première est la natation qu’elle pratique de manière rituelle au moins trois fois par semaines – adepte de la vie au jour le jour – reine du pancake puisque c’est de toutes façons l’une des rares choses qu’elle sait préparer – a du mal à s’engager dans une relation amoureuse par peur d’être abandonnée – véritable petite comique qui ne rate jamais une occasion de charrier ses proches, elle est cependant très susceptible et a le sang chaud – issue d’une famille nombreuse négligée par ses parents – après de multiples escapades, son père quitte la maison pour de bon alors qu’elle a a peine cinq ans – aime la musique calme comme la trip-hop ou l’ambient – s'est découvert une grande passion pour les plantes il y a quelques années. si un jour elle a un chez elle, alors elle sait déjà comment s'arranger une déco – connaît le langage des signes et sait plus ou moins lire sur les lèvres

○ posts : 758 ○ points : 170
○ pseudo : carnival
○ avatar : margot robbie
○ DC : mathangi
○ inscrit le : 26/12/2018
MessageSujet: Re: rock paper shotgun - spencer   rock paper shotgun - spencer EmptyMer 23 Jan 2019 - 22:57

Rock Paper ShotgunSpencer et Lison
Bon, alors au moins Magnus est au courant de son existence. Si Spencer est encore là pour m’en parler, c’est que ça ne devait pas être si terrible que ça, même si je me doute que mon petit frère a bien prit soin de montrer qu’il tenait à sa place auprès de Magdalena et que personne ne pourrait la lui enlever. Sauf elle, peut-être, mais là ça deviendrait un joyeux bordel. Et on en a déjà assez comme ça avec les problèmes de famille, je crois. Je laisse échapper un sourire en coin en m’imaginant ce qu’aurait bien pu donner leur rencontre. « Il ne faut pas faire attention à son caractère. C’est une grande gueule, mais il a aussi tendance à avoir de sacré petites pattes. » Je n’aurai peut-être pas dû dire ça ; si Magnus doit prouver quelque chose, il le ferra. C’est sûrement parce qu’il est mon frère que je pense ça, rien de plus rien de moins. Enfin. Le ton que prends Spencer pour réagir à cette sortie à la piscine me fait comprendre qu’il aurait probablement aimé être là pour partager ce moment avec Magdalena. Je hausse les épaules, comme pour chercher une certaine modestie. « Ouais, c’était sympa. C’est un peu mon milieu, tout ça, alors j’aime bien en faire profiter ma famille aussi. » Et je ne leur refuserai ça pour rien au monde. Il ne me faut rien de plus qu’un bassin pour être heureuse, et c’est d’autant mieux si tout le monde est là avec moi. Ça s’est perdu ces derniers temps, la famille est dessoudée et je ne peux qu’espérer que ça finisse par aller mieux un jour. Et de fil en aiguille, je ne peux m’empêcher de demander à Spencer s’il s’est passé quelque chose avec Magdalena pour qu’il ait l’air aussi préoccupé. Et la réponse n’est pas si surprenante. Elle n’annule jamais, du moins lorsqu’il s’agit de sa famille. Sauf si quelque chose se passe mal entre temps. Je ne peux m’empêcher de pouffer ; je connais ça, et je déteste lorsqu’elle le fait. C’est encore très frais dans ma tête, puisqu’elle m’a fait le coup au poste, au début du mois. Je penche la tête en souriant. « Ouais, bah… je crois bien qu’on la changera pas. »

Puis Spencer m’affirme qu’il ne mange pas les gens. Sans grande surprise, et je n’étais pas inquiète à ce sujet puisqu’en d’autres circonstances j’aurai montré les crocs. Mais pas cette fois, je ne m’attendais pas à ça, et une fois n’est pas coutume je n’ai pas su gérer mes émotions. Je prends une gorgée de mon verre et secoue la tête de gauche à droite. « J’ai pas peur de toi. Je m’attendais simplement pas à… - je tend le bras devant moi comme pour embellir mes proposça. » J’aurai préféré voir un portrait de Donald Trump plutôt que celui de ma petite sœur, sans aucun doute. Pas de chance. « Je pense plutôt être le grand méchant loup de nous deux, d’habitude. » Encore une fois, sans aucun doute. Je sais ce que Magdalena pense de mon mauvais caractère, comme tout le reste de ma famille d’ailleurs. Je suis une petite colérique qui n’a jamais vraiment grandi, ce qui m’amène aussi à penser que ce n’est pas ce que cherche ma sœur dans une relation. Je ricane, avant de reprendre une gorgée de ma bière. « Je ne sais pas qui est Casey, mais j’imagine que c’est une collègue. De la boîte dont tu parlais l’autre jour, je veux dire. » J’imagine que ça veut dire que l’on ne prendra pas d’autres cours ensemble. Tant pis pour mes petites économies, mais est-ce que ce n’est pas mieux ainsi ? « Moi, ben… je vis au jour le jour, fidèle à moi-même. Je tire ma bouche vers le coin de mon visage. En fait, je cherche un appartement. Enfin, j’y réfléchis sérieusement. » Je commence à être lassée d’avoir à traîner chez l’un ou l’autre à longueur de temps, et plus ça va, plus je vois mon entourage fonder une famille, avoir des projets… je deviens un poids à faire ma chieuse comme ça. Mon interlocuteur insiste pour que je prenne cet argent, mais il n’en sera rien. Je hoche catégoriquement la tête de gauche à droite. « Tu peux bien les lui donner si tu veux, je n’y toucherai pas. C’est moi qui suit partie, c’est le jeu. Ou alors tu les gardes pour acheter un petit truc à Magdalena, je sais pas, enfin… Merde, gardes ton argent, c’est déjà assez dur d’en trouver comme ça. »  
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Spencer Cooper

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 35 ans.
○ statut : Amoureux.
○ métier : DJ en reconversion professionnelle.
○ quartier : Center bay en coloc avec Roman, Logan, Tess et Polly.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel.
○ informations en vrac : ○ Maladresse est son plus grand défaut, ou une grande qualité si mignonne soit elle. ○ Il est grande gueule et ne mâche pas ses mots. Quand Spencer a un truc à dire, il y va franco. ○ Il se mêle de tout et surtout ce qui ne lui regarde pas. ○ Il n'aime pas qu'on touche à ses affaires. ○ Spencer est à la fois maniaque et bordélique. ○ Il est aussi allergique au latex. ○ Il est romantique et timide. ○ Spencer ne sait pas danser. ○ Il rougit facilement. ○ Spencer connaît le monde de la prostitution pour y avoir grandi dedans. ○ Il aime se déguiser. ○ Spencer est aussi délicat qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine. ○ Il sait jouer de la guitare et divers autres instruments de musique, il sait chanter. ○


○ posts : 3185 ○ points : 40
○ avatar : Andrew Garfield
○ inscrit le : 03/09/2017
MessageSujet: Re: rock paper shotgun - spencer   rock paper shotgun - spencer EmptyDim 27 Jan 2019 - 19:03

Concernant Magnus, il n’y a pas grand-chose à rajouter. Il est comme il est. C’est normal qu’il soit prévenant auprès de sa sœur jumelle. Je sais qu’ils ont un lien très proche. Il a pris le rôle de protecteur. Cela va de soi. Il me fait penser au super héro dans les bandes dessinées qui est là pour sauver la demoiselle en détresse. Mais me concernant, le frangin fait une erreur monumentale. Je ne veux que le bien de Magdalena. Il n’est pas question que je lui fasse du mal.

La sortie à la piscine aurait pu être cool. Mais peut-être pas en ma présence. Les Lovelock aiment rester en famille. Ils sont solidaires les uns avec les autres dans l’ensemble. Je me demande maintenant que les résultats sont tombés et qu’ils sont positifs, si je connaitrais ça aussi avec Joy et le reste de la fratrie. Dès le début je n’y crois pas. Il faut d’abord qu’on apprenne à se connaître. «  Comment ça c’est un peu ton milieu ? » Je suis très tête en l’air. C’est possible que Lison m’en a parlé l’autre fois à l’appartement. Et si c’est le cas, je m’en excuse. Dans le cas contraire, ça me permet d’en savoir plus sur ma belle-sœur.

D’ailleurs elle semble remarquer que quelque chose me préoccupe. Et sans en dire d’avantage, elle a compris qu’il s’agit de sa sœur. Je lui explique alors qu’elle m’a posé un lapin. Ce à quoi d’après ce qu’elle dit, il semblerait que cela soit une habitude chez la soigneuse. «  Bon bah disons que tu me rassures dans ce cas-là. » Mouais ! Enfin façon de parler… J’aurai préféré que Magdalena ne me fasse pas ce coup-là. Ou alors qu’elle n’attende pas que je sois déjà arrivé à notre rendez-vous pour me dire qu’elle ne veut pas me voir et qu’elle s’en va…

Je fais comprendre à Lison que je ne suis pas méchant. Car la dernière fois elle avait pris la poudre d’escampette. Je suis surpris de sa réaction. Elle ne s’attendait pas à « ça » en me montrant. Etrange…. Ou alors elle parlait du portrait de sa sœur et du fait que je sois le petit ami de cette dernière. Alors là oui, je peux un peu près comprendre pourquoi elle n’a pas voulu rester. Elle se qualifie elle-même de grand méchant loup. Sans vouloir la contrarier je fais non de la tête. «  Je ne te crois pas. Que tu as du caractère okay… Mais que tu sois méchante non… » Il suffit de voir comment elle est vis-à-vis de moi. Elle a été beaucoup plus gentille que Magnus. Elle n’a pas cherché à m’étrangler. Enfin façon de parler bien entendu. Après il est vrai que je demeure un gars naïf et que j’enjolive toujours les choses.

«  Casey est ma patronne oui. Elle gère le Magic Event. » Je n’en dis pas plus de mon travail. On n’est pas ici pour parler de ce qui se passe là-bas. Je tourne la conversation vers la blondinette. J’apprends ainsi qu’elle recherche un appartement. « Tu vis où en ce moment ? » Je sais que je suis curieux et je l’assume pleinement. Lison refuse que je paye le cours de l’autre fois. Elle préfère que j’achète quelque chose à sa sœur à la place. «  Mmmm oui bonne idée. Mais qu’est ce qui lui ferait plaisir ? » Lison connait mieux Magdalena que moi. Alors c’est l’occasion de savoir ce qui pourrait faire plaisir à ma petite amie.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas

Lison Lovelock

Lovely Bloodflow
Voir le profil de l'utilisateur

rock paper shotgun - spencer Tumblr_inline_ogywqsAqZE1qlt39u_250 ○ âge : 31 ans et toutes ses dents, née le 14 avril 1988.
○ statut : Célibataire depuis quelques mois, voilà ce qui arrive quand on est une chieuse de première.
○ métier : Plongeuse subaquatique, un choix de carrière logique pour quelqu'un qui passe plus de temps dans un bassin que dans une salle de cours. Illustratrice de livres pour enfants et de publicité lors des périodes creuses.
○ quartier : #149, East Bay. Une petite maison aux allures de celles qu'habitent les surfeurs.
○ orientation sexuelle : Les femmes, les hommes. S'intéresser aux deux, c'est s'offrir l'embarras du choix.
○ informations en vrac : perte d’audition sévère à l’oreille gauche, il lui manque environ quatre-vingt décibels et elle porte une prothèse pour palier à ce manque – a un casier judiciaire long comme le bras et qu’elle a décoré durant son adolescence – pas vraiment portée sur les études, elle commence très tôt à travailler – sa passion première est la natation qu’elle pratique de manière rituelle au moins trois fois par semaines – adepte de la vie au jour le jour – reine du pancake puisque c’est de toutes façons l’une des rares choses qu’elle sait préparer – a du mal à s’engager dans une relation amoureuse par peur d’être abandonnée – véritable petite comique qui ne rate jamais une occasion de charrier ses proches, elle est cependant très susceptible et a le sang chaud – issue d’une famille nombreuse négligée par ses parents – après de multiples escapades, son père quitte la maison pour de bon alors qu’elle a a peine cinq ans – aime la musique calme comme la trip-hop ou l’ambient – s'est découvert une grande passion pour les plantes il y a quelques années. si un jour elle a un chez elle, alors elle sait déjà comment s'arranger une déco – connaît le langage des signes et sait plus ou moins lire sur les lèvres

○ posts : 758 ○ points : 170
○ pseudo : carnival
○ avatar : margot robbie
○ DC : mathangi
○ inscrit le : 26/12/2018
MessageSujet: Re: rock paper shotgun - spencer   rock paper shotgun - spencer EmptyMar 29 Jan 2019 - 11:38

Rock Paper ShotgunSpencer et Lison
Lentement, je dessine des cercles sur les bords de mon verre. Je lève les yeux vers lui lorsque Spencer me demande quelques explications à propos de ce que je lui ai dit après avoir parlé de ma sortie familiale à la piscine. Comme quoi c’est mon milieu. Est-ce qu’il serait en train de chercher à faire connaissance ? Je ne pensais pas qu’on serait là pour ça ; plutôt pour mettre les choses au clair, ni plus ni moins. Mais avec le recul, je me vois mal lui mettre la branlée du siècle alors que tout ce qu’il essaye peut-être de faire, c’est rendre ma petite sœur heureuse. « Je nage beaucoup depuis que je suis gamine. J’adore ça. J’avais une licence avec l’école, je participais à quelques compét’, puis… on a plus vraiment eu les moyens, alors j’ai dû lâcher tout ça. » Merci maman d’avoir dépensé tout ton argent dans des caddies remplis de bouteilles. Inutile de préciser à Spencer que, faute de ne pas avoir d’argent, je rentrais parfois par effraction à la piscine, au beau milieu de la nuit. On a assez eu d’emmerdes avec ça, j’ai pas non plus envie qu’il pense qu’on est qu’une famille de vauriens. « Et maintenant je fais de la plongée, c’est mon métier. » Coup de chance, en fait ; je connaissais les bonnes personnes au bon moment, j’avais déjà complètement décroché de l’école mais j’ai malgré tout passés quelques diplômes et un paquet de formations pour pouvoir faire de ce que j’aime un métier.

Je comprends bien que quelque chose cloche avec Spencer. Ce n’est pas bien compliqué, il n’a pas l’air d’être le genre à cacher son état d’esprit du moment derrière des faux sourires ou des conneries du genre. Et je ne me trompe pas, il y a comme je m’y attendais un hic avec Magdalena. Elle lui a posé un lapin, mais au fond, est-ce qu’elle ne nous le fait pas à tous quand elle a quelque chose à nous reprocher au dernier moment ? Il se dit – faussement – rassuré par ce que je lui explique sur ma sœur, alors je me contente de hausser les épaules en penchant la tête sur le côté. « On est tous des têtes de mules à notre façon, dans la famille. Enfin, tu dois le savoir si t’as déjà rencontré Magnus. J’ai parfois l’impression qu’on a un truc à reprocher à l’univers entier. » Et je suis certaine de ne rien lui apprendre, c’est peut-être la première chose qu’il a dû voir chez nous.

Plutôt que de parler des jumeaux plus longtemps, on finit par parler de mon caractère à moi. La façon dont j’ai écourtée notre séance d’illustration me laisse encore un goût amer en bouche, et Spencer semblait ressentir le besoin de prouver qu’il n’était pas une mauvaise graine. Mais il affirme cependant aussi que je ne suis pas une méchante, simplement téméraire, ou je sais pas trop quoi. Je continue de tranquillement baller mon verre et essuie la mousse sur le bord de mes lèvres à l’aide de ma manche avant d’enchaîner. « C’est une façon de parler. Ils pensent toujours tous que je suis constamment énervée, que je démarre au quart de tour, alors que non. Je vais droit au but, c’est tout. Quand ce n’est pas ma grande sœur ou mon grand frère qui s’occupaient de moi, je devais me débrouiller. C’est des fréquentations, des mauvaises habitudes qui ont fait que je suis comme ça maintenant. Mais non, tu as raison, je suis pas méchante. Sauf s’il le faut. » J’adresse un clin d’œil à Spencer.

J’en apprends à mon tour un peu plus sur mon voisin de table. Enfin, plutôt sur ses relations. Puis je lui explique passer du temps à la recherche d’un appartement, suite à quoi il me demande où je vis en ce moment. Difficile à dire, depuis que Magdalena m’a foutue dehors, je bouge d’un point à un autre sans jamais m’attarder : je dérange les gens ces derniers temps, ils sont occupés et n’ont pas vraiment besoin d’avoir une bouche à nourrir et un lit à offrir en plus sous leur toit. Alors je passe quelques nuits dans un centre, certaines sur mon lieu de travail. Où je peux et quand je peux, en somme. Mais ça, il n’a pas besoin de le savoir, alors autant rester bref. « Chez quelques amis, je bouge un peu. Je travaille beaucoup en dehors du pays, alors j’ai jamais vraiment trouvé d’intérêt à me poser pour de bon. Mais là, quelques trucs dont ma vie on fait que ça devient nécessaire. Voilà. » Et notamment le retour d’Ariane, la guerre que se font mes deux sœurs et la petite Aliénor qui se retrouve plus ou moins prise au milieu de tout ça. Je préfère être proche le jour où ça éclatera pour de bon et au moins, en étant dans mon propre chez-moi, je ne donne pas cette impression de prendre parti pour l’une ou l’autre. Enfin. J’insiste pour que Spencer garde son argent, et lui propose même d’en faire meilleur usage en achetant quelque chose qui ferait plaisir à Magdalena. Mais je ne m’attendais pas à ce qu’il me demande des idées. Je lâche un râle en m’étirant. « Heureusement qu’elle t’entends pas, ce serait encore une bonne occasion pour tirer la gueule. Tu me prends de cours là, j’en sais foutrement rien. A part un alligator, un gorille ou une connerie comme ça. » En d’autres circonstances j’aurai vite trouvé une idée de génie, et à moindre coût en plus de ça. Alors je préfère laisser couler le sujet pour, un peu plus tard, laisser ma curiosité interroger Spencer. « Alors, pour l’illustration. Tu préfères t’arrêter là ? » Vu comment ça c’est passé la dernière fois, les cours avec moi ne doivent pas paraître très envoûtants. Mais j’ai espoir qu’il finisse par accepter, même si ça reste très cordial. Je ne cracherais pas sur quelques dollars de plus.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Spencer Cooper

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 35 ans.
○ statut : Amoureux.
○ métier : DJ en reconversion professionnelle.
○ quartier : Center bay en coloc avec Roman, Logan, Tess et Polly.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel.
○ informations en vrac : ○ Maladresse est son plus grand défaut, ou une grande qualité si mignonne soit elle. ○ Il est grande gueule et ne mâche pas ses mots. Quand Spencer a un truc à dire, il y va franco. ○ Il se mêle de tout et surtout ce qui ne lui regarde pas. ○ Il n'aime pas qu'on touche à ses affaires. ○ Spencer est à la fois maniaque et bordélique. ○ Il est aussi allergique au latex. ○ Il est romantique et timide. ○ Spencer ne sait pas danser. ○ Il rougit facilement. ○ Spencer connaît le monde de la prostitution pour y avoir grandi dedans. ○ Il aime se déguiser. ○ Spencer est aussi délicat qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine. ○ Il sait jouer de la guitare et divers autres instruments de musique, il sait chanter. ○


○ posts : 3185 ○ points : 40
○ avatar : Andrew Garfield
○ inscrit le : 03/09/2017
MessageSujet: Re: rock paper shotgun - spencer   rock paper shotgun - spencer EmptyDim 10 Fév 2019 - 11:33

La sœur de ma petite amie m’explique que la natation c’est un hobby. Un de ses passes temps. Un point que nous avons en commun. Un de plus après le dessin. Pour Lison, nager était surement son préféré même. A l’école elle avait la chance d’avoir une licence. A New York, quand j’étais encore scolarisé, chaque année je demandais à maman si elle pouvait m’inscrire à la piscine municipale. Mais comme nous n’avions jamais les moyens, la réponse était toujours la même : non. J’envie ma belle sœur d’avoir eu cette opportunité-là. Même si cela n’a apparemment pas duré longtemps. Elle a pu en profiter. De la natation, elle a réussi à en faire son métier. « Je n’ai jamais fait de plongée. Il parait que l’expérience vaut le coup. » Je réfléchis un instant. « Au fait… Je croyais que tu étais illustratrice !? » Là sur le coup, j’avoue ne plus rien comprendre.

Lison m’explique qu’ils sont tous des têtes de mules dans leur famille. Et je veux bien le croire effectivement. Lison semble assez impulsive à sa manière. Bon Magnus, mis à part qu’il ne semble pas m’aimer et n’hésite pas à me le faire comprendre, je ne peux pas en faire ma propre opinion. Je ne le connais pas assez. On s’était vu qu’une seule fois. En revanche, concernant ma soigneuse chérie, elle a un caractère assez particulier. J’en tendance à avoir du mal à la suivre et ne comprend pas la moitié de ses réactions. En revanche à côté de cela, elle a un cœur en or. Et je l’aime pour cela.

La miss réussit à me faire sourire malgré tout. Je crois bien qu’elle a des petites tendances maladroites comme moi. Bon certes, la maladresse peut être mon second prénom. Je suis plus du genre à faire des grosses gourdes plutôt de ses gaffes à peine imperceptibles. « Aller droit au but et démarrer au quart de tour… Tu dois bien avouer que c’est la même chose quand même… » Elle parle de mauvaises fréquentations. Elle a certainement eu des ennuis à cause de cela. Bref si elle n’en parle pas c’est que ça ne me regarde pas.

Ça ne fait pas bien longtemps que je sors avec Magdalena. Alors je demande des conseils à sa sœur sur ce qui pourrait lui faire plaisir. Car mis à part un animal ou quelque chose en rapport avec les enfants, je n’ai pas trop d’idées. Et encore pour ma seconde option, je sais que ma moitié veut absolument avoir un bébé. Et tant que je ne l’aurai pas mise enceinte, j’ignore comment je pourrais la rendre heureuse. « Elle a déjà pas mal de bestioles comme ça… Enfin après c’est juste mon avis. Elle fait ce qu’elle veut. » Son histoire avec Aliénor me trotte sans cesse en tête. Ça me perturbe à un point pas possible. « Est-ce que Magdalena t’a déjà parlé qu’elle fait des démarches pour adopter la petite d’Ariane ? Si oui tu en penses quoi ? »

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas

Lison Lovelock

Lovely Bloodflow
Voir le profil de l'utilisateur

rock paper shotgun - spencer Tumblr_inline_ogywqsAqZE1qlt39u_250 ○ âge : 31 ans et toutes ses dents, née le 14 avril 1988.
○ statut : Célibataire depuis quelques mois, voilà ce qui arrive quand on est une chieuse de première.
○ métier : Plongeuse subaquatique, un choix de carrière logique pour quelqu'un qui passe plus de temps dans un bassin que dans une salle de cours. Illustratrice de livres pour enfants et de publicité lors des périodes creuses.
○ quartier : #149, East Bay. Une petite maison aux allures de celles qu'habitent les surfeurs.
○ orientation sexuelle : Les femmes, les hommes. S'intéresser aux deux, c'est s'offrir l'embarras du choix.
○ informations en vrac : perte d’audition sévère à l’oreille gauche, il lui manque environ quatre-vingt décibels et elle porte une prothèse pour palier à ce manque – a un casier judiciaire long comme le bras et qu’elle a décoré durant son adolescence – pas vraiment portée sur les études, elle commence très tôt à travailler – sa passion première est la natation qu’elle pratique de manière rituelle au moins trois fois par semaines – adepte de la vie au jour le jour – reine du pancake puisque c’est de toutes façons l’une des rares choses qu’elle sait préparer – a du mal à s’engager dans une relation amoureuse par peur d’être abandonnée – véritable petite comique qui ne rate jamais une occasion de charrier ses proches, elle est cependant très susceptible et a le sang chaud – issue d’une famille nombreuse négligée par ses parents – après de multiples escapades, son père quitte la maison pour de bon alors qu’elle a a peine cinq ans – aime la musique calme comme la trip-hop ou l’ambient – s'est découvert une grande passion pour les plantes il y a quelques années. si un jour elle a un chez elle, alors elle sait déjà comment s'arranger une déco – connaît le langage des signes et sait plus ou moins lire sur les lèvres

○ posts : 758 ○ points : 170
○ pseudo : carnival
○ avatar : margot robbie
○ DC : mathangi
○ inscrit le : 26/12/2018
MessageSujet: Re: rock paper shotgun - spencer   rock paper shotgun - spencer EmptyDim 10 Fév 2019 - 15:21

Rock Paper ShotgunSpencer et Lison
J’éclate de rire lorsque Spencer s’interroge sur ma profession : il est paumé, le pauvre. L’effet est toujours le même lorsque je parle travail avec les gens : un double emploi, c’est pas très commun. Mais on fait ce qu’on peut avec ce qu’on trouve, je suis comme une espèce d’intermittente du spectacle. Je bois une gorgée de ma bière, la dernière du verre, avant de tirer le deuxième vers moi. « Ouais, je suis illustratrice. Et plongeuse. C’est mon boulot principal, et j’ai du trouver quelque chose quand ma boîte n’avait pas de contrats à me proposer. Je me démerdais pas mal en illustration, alors j’ai saisie ma chance. On peut aller plonger un de ces quatre si tu veux ? Les gens adorent en général, et je peux te prêter du matériel du centre. » J’ignore pourquoi je lui fait cette proposition : peut-être que s’il est vraiment un chouette type, ça me permettra de rattraper la bizarrerie de la dernière fois pendant notre cours, de sympathiser un peu.

Je m’explique quand à mon comportement – parfois bipolaire, en fin de compte – auprès de Spencer. Je secoue la tête en me pinçant les lèvres lorsqu’il affirme qu’aller droit au but et démarrer au quart de tour, au final, c’est la même chose. « Ouais, je sais pas trop. Peut-être qu’il faudrait demander à de grands esprits une réponse là-dessus. Enfin, je sais pas… je vois pas vraiment ça de la même façon. Aller droit au but, ça sonne moins agressif, dans ma tête. Mais peut-être que c’est juste dans ma tête, hein... » Je hausse les épaules, rien de plus à ajouter : la philosophie de comptoir, ça me prend plus la tête qu’autre chose. « Mais tu verras, nos deux grands frères sont un peu hargneux eux aussi. Et Ariane, ben… nan, Ariane elle est un peu différente. » Peut-être plus réfléchie, je sais pas. Parce que elle, elle nous a vu nous mettre dans tous nos états. Ça l’étonne même plus. « Je sais pas si Mag t’en as déjà parlé, mais… on a une famille un peu compliquée tu sais. Le boulot m’a pas mal détaché de tout ça pendant un moment, et les conneries que je faisais étant gamine aussi, mais faut croire qu’on y échappe pas. Elle t’as déjà parlé de notre mère ? » Sujet très sensible, alors peut-être que oui, genre au détour d’un verre. Qui sait ?

Malheureusement pour nous, les idées ne fusent pas vraiment en ce qui concerne un cadeau pour Magdalena. Mais nous sommes d’accord sur un point : son arche de Noé, c’est pas le délire de tout le monde. Je ricane en écoutant Spencer, avant de vivement hocher la tête. « Ouais. J’imagine bien que c’est pas très romantique quand tu passes chez elle. Ca a toujours été comme ça, on pourra pas lui enlever ses petites bêtes. Je lui ai encore ramené un écureuil pour Noël, à force je sais qu’il n’y a rien qui lui ferait plus plaisir. Après, si t’as les moyens, tu peux toujours l’emmener en vacances, mais bon… reste à savoir où. » Je plaisante, évidemment. Ce serait se tirer une balle dans le pied, surtout financièrement. Mais quelque chose d’autre trotte dans la tête de Spencer, en ce moment : Aliénor. Il m’interroge sur la petite et surtout sur les démarches que Magdalena se donne du mal à faire pour la récupérer. « Oh, t’es au courant. Ouais, ouais ouais, bien sûr qu’elle m’en a parlé. Disons que j’essaye de pas trop rentrer là-dedans, c’est assez difficile pour moi. Je veux pas avoir à faire un choix, alors j’essaye de partir du principe que ça ira mieux pour Ariane, dans mon coin. Ça a l’air de te préoccuper, t’en penses quoi toi ? »
© 2981 12289 0


Dernière édition par Lison Lovelock le Dim 10 Fév 2019 - 21:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Spencer Cooper

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 35 ans.
○ statut : Amoureux.
○ métier : DJ en reconversion professionnelle.
○ quartier : Center bay en coloc avec Roman, Logan, Tess et Polly.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel.
○ informations en vrac : ○ Maladresse est son plus grand défaut, ou une grande qualité si mignonne soit elle. ○ Il est grande gueule et ne mâche pas ses mots. Quand Spencer a un truc à dire, il y va franco. ○ Il se mêle de tout et surtout ce qui ne lui regarde pas. ○ Il n'aime pas qu'on touche à ses affaires. ○ Spencer est à la fois maniaque et bordélique. ○ Il est aussi allergique au latex. ○ Il est romantique et timide. ○ Spencer ne sait pas danser. ○ Il rougit facilement. ○ Spencer connaît le monde de la prostitution pour y avoir grandi dedans. ○ Il aime se déguiser. ○ Spencer est aussi délicat qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine. ○ Il sait jouer de la guitare et divers autres instruments de musique, il sait chanter. ○


○ posts : 3185 ○ points : 40
○ avatar : Andrew Garfield
○ inscrit le : 03/09/2017
MessageSujet: Re: rock paper shotgun - spencer   rock paper shotgun - spencer EmptyDim 10 Fév 2019 - 18:43

Lison rit quand je lui demande confirmation sur son job d’illustratrice. Etant donné qu’elle me parle d’un autre travail, j’avoue être déplacé. Avec les explications de la jeune femme, je comprends mieux. «  Je ne m’y connais pas du tout en métier de plongeur. Je ne sais pas comment ça marche. Tu peux aussi travailler auprès des animaux comme ta sœur non ? Enfin… Les animaux aquatiques comme les poissons, les dauphins… » Allé vas-y enfonce toi davantage ! Genre la miss ignore ce qu’est un animal vivant dans l’eau ! Alors qu’elle doit y passer des heures entières auprès d’eux ! Ou alors peut-être qu’elle fait aussi des recherches sur des trésors perdus au fond des océans dans les épaves de bateau. Comme le Titanic par exemple. Ça me laisse rêver tout ça ! J’aimerai tant un jour découvrir les merveilles de ce monde. «  C’est sérieux ? Tu… Tu voudrais un jour qu’on aille plonger ensemble ? » Je ne sais pas si elle me mène en bateau ou si c’est une proposition fiable. Je verrai bien si elle tient parole. En attendant ça me laisse une petite lueur d’espoir. « Bien sûr je veux oui ! Mais je ne veux pas que tu aies des ennuis avec ta boite pour prêter du matériel aussi… Je trouverai bien une combinaison de plongée à louer quelque part au pire. »

Maintenant elle cherche à débattre sur la différence entre démarrer au quart de tour et aller droit au but. «  Mouais peut-être que t’as raison… Enfin je ne perçois pas vraiment de différence personnellement. » Elle me décrit un peu comment sont ses frères et sœurs. Lison a étrangement une vision bien différente d’Ariane en comparaison avec celle de Magdalena. Ce qui est ma foi fort intéressant. Ma petite amie est trop impliquée dans l’éducation d’Aliénor. Elle n’est pas du tout objective vis-à-vis de sa sœur aînée. Quant à Lison, elle est plus en retrait et neutre. «  Je ne sais pas grand-chose non. Mag ne me parle pas de votre mère. Je sais que ton père est parti… » Mis à part d’Ali et Magnus, la soigneuse ne me parle pas beaucoup de sa famille en général.

Nous parlons de l’arche de Magda. Lison me parle du manque de romantisme chez sa sœur. «  Moui bon ce n’est pas bien grave…De toute façon je doute que ta sœur soit romantique. » La première fois où nous avions tenté de faire l’amour avec Magda, c’était chez moi. J’avais transformé ma chambre en petit cocon romantique avec lumière tamisée par des petites bougies… J’ai eu l’impression ce soir là que ma copine n’y avait pas trop attaché d’importance. «  Tu crois qu’un voyage lui ferait plaisir vraiment ? » C’était une bonne idée ça. En revanche côté finances c’était un peu au dessus de mes moyens. «  Je pourrais peut-être prévoir un weekend en amoureux quelque part du coup… » La question qui se pose dorénavant est quelle destination prendre ?

Nous parlons ensuite des procédures de Magda pour la garde d’Ali. Lison semble de mon avis. «  En fait c’est un peu pareil que toi. Je ne connais pas encore Ariane. Et Mag veut absolument que je fasse des papiers pour son avocat… Je ne veux pas prendre parti. Mais j’ai peur qu’elle m’y oblige. Je refuse que la petite grandisse sans sa maman. Je suis sûr que ta sœur aînée va s’en sortir et que tout ira mieux pour la gosse. Tu vois ? En revanche ça ne plait pas à Magda et je crains du coup que notre couple n'aille pas bien loin à cause de ça… »

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas

Lison Lovelock

Lovely Bloodflow
Voir le profil de l'utilisateur

rock paper shotgun - spencer Tumblr_inline_ogywqsAqZE1qlt39u_250 ○ âge : 31 ans et toutes ses dents, née le 14 avril 1988.
○ statut : Célibataire depuis quelques mois, voilà ce qui arrive quand on est une chieuse de première.
○ métier : Plongeuse subaquatique, un choix de carrière logique pour quelqu'un qui passe plus de temps dans un bassin que dans une salle de cours. Illustratrice de livres pour enfants et de publicité lors des périodes creuses.
○ quartier : #149, East Bay. Une petite maison aux allures de celles qu'habitent les surfeurs.
○ orientation sexuelle : Les femmes, les hommes. S'intéresser aux deux, c'est s'offrir l'embarras du choix.
○ informations en vrac : perte d’audition sévère à l’oreille gauche, il lui manque environ quatre-vingt décibels et elle porte une prothèse pour palier à ce manque – a un casier judiciaire long comme le bras et qu’elle a décoré durant son adolescence – pas vraiment portée sur les études, elle commence très tôt à travailler – sa passion première est la natation qu’elle pratique de manière rituelle au moins trois fois par semaines – adepte de la vie au jour le jour – reine du pancake puisque c’est de toutes façons l’une des rares choses qu’elle sait préparer – a du mal à s’engager dans une relation amoureuse par peur d’être abandonnée – véritable petite comique qui ne rate jamais une occasion de charrier ses proches, elle est cependant très susceptible et a le sang chaud – issue d’une famille nombreuse négligée par ses parents – après de multiples escapades, son père quitte la maison pour de bon alors qu’elle a a peine cinq ans – aime la musique calme comme la trip-hop ou l’ambient – s'est découvert une grande passion pour les plantes il y a quelques années. si un jour elle a un chez elle, alors elle sait déjà comment s'arranger une déco – connaît le langage des signes et sait plus ou moins lire sur les lèvres

○ posts : 758 ○ points : 170
○ pseudo : carnival
○ avatar : margot robbie
○ DC : mathangi
○ inscrit le : 26/12/2018
MessageSujet: Re: rock paper shotgun - spencer   rock paper shotgun - spencer EmptyDim 10 Fév 2019 - 21:18

Rock Paper ShotgunSpencer et Lison
Je ne t’en veux pas, Spencer. Personne ne connaît jamais vraiment grand-chose à ce métier, c’est comme pour l’artisanat. Un savoir faire qui n’est connu que des gens de la profession. La remarque sur les animaux me fait lâcher un nouveau rire. Je me moques de mon interlocuteur, en fait. « Les requins, les baleines… Les bélugas, aussi. Je pourrais, si j’étais soigneuse. Moi, je récupères de la marchandise, je fais de la recherche et de la cartographie, en gros. » Et c’est déjà bien assez fascinant pour que j’ai envie de m’essayer à d’autres choses. Je vois au regard de Spencer que tout ça le laisse rêveur, qu’il a vraiment envie de s’y essayer. D’abord sceptique, il me pose la question comme si il n’y croyait pas. Puis il affirme être complètement pour. « T’en fais pas pour le matériel, ils ne vont rien dire si ça disparaît le temps d’une matinée. Et puis, il va pas te falloir qu’une combinaison, coco. » Oh non, je connais les meilleurs coins dans la région alors on a intérêt à avoir de la réserve en oxygène.

Il n’est pas vraiment d’accord avec moi sur la différence entre quart de tour et aller droit au but, mais au fond, qu’est-ce que ça peut bien me foutre ? Comme je le vois, continuer là-dessus ne mènerait à rien, on accordera pas nos violons. Alors je hausse les épaules, comme pour clore le sujet. Nous voilà à parler de mes frères et sœurs, sacrés voyous qu’ils sont eux-aussi. Spencer ne sait pas grand-chose d’eux, mais il n’entre pas dans les détails. J’apprends que Magdalena ne lui parle pas de notre mère, notre génitrice comme elle l’appelle parfois, et qu’il est déjà au courant de la fuite de mon père. Si on peut l’appeler comme ça aussi. « Ouais. Ça a pas toujours été facile, on a du se démerder tout seuls. Écoutes, tu ne tiens pas ça de moi, et de toutes façons tu ne le répéteras pas, compris ? Mais notre mère… elle est alcoolique, elle l’était déjà quand Mag est née. » Je jette un regard perçant à Spencer, histoire qu’il comprenne bien que je ne blagues pas et qu’il n’a pas intérêt à ébruiter ça. « Comme ça tu sais tout ce qu’il y a à savoir sur elle, pas de questions à poser. »

La remarque de Spencer me fait un peu criser intérieurement. Peut-être de façon injuste, je l’ignore : je pars du principe que je peux dire ce que je veux de ma sœur, puisque c’est ma sœur. Mais quand c’est les autres, qui se le permettent, je sais pas. Ça me fait quelque chose. Je tapote lentement des doigts sur le bord de la table pour faire passer ma frustration et laisse un instant mon regard se jeter vers le coucher de soleil. « Je sais pas. » C’est tout, rien à rajouter sinon ça va tourner au vinaigre. Au moins, il a vraiment l’intention de lui offrir quelque chose : dommage qu’il doive se reposer sur moi pour trouver quoi. « Ça fait plaisir à tout le monde un voyage. Non ? » On m’en a jamais offert, alors j’en sais trop rien. Mais ça me ferait plaisir, en tout cas. Même si je voyage déjà assez comme ça. « Il y a des chouettes coins, ici. Ça pourrait lui faire du bien. »

Oui, ça pourrait lui faire du bien. Si elle n’avait pas cette foutue obsession pour Aliénor. Je ne suis même pas sûre qu’elle puisse profiter d’un week-end en amoureux, tellement elle est obnubilée par la petite. Spencer me donne son point de vue sur toute cette histoire, et visiblement, on voit les choses de la même façon. « Elle me les a demandés aussi, ces papiers. Elle m’avait foutue dehors, quelques jours plus tôt, justement après une dispute sur… tout ça. Je lui ai dit que je les signerais, mais disons que j’essaye de repousser l’échéance. J’aimerais croire qu’Ariane se remette sur pieds d’ici peu, mais… je sais pas. Je l’ai pas revue depuis qu’elle est sortie de prison. Et je l’ai pas vue quand elle y était non plus. En tout cas ouais, je veux bien croire que ça doit pas être facile entre vous avec tout ça. Mais si tu veux mon avis, ça ne te concerne pas. Et elle devrait le comprendre. C’est une histoire qui regarde que nous. »
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Spencer Cooper

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 35 ans.
○ statut : Amoureux.
○ métier : DJ en reconversion professionnelle.
○ quartier : Center bay en coloc avec Roman, Logan, Tess et Polly.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel.
○ informations en vrac : ○ Maladresse est son plus grand défaut, ou une grande qualité si mignonne soit elle. ○ Il est grande gueule et ne mâche pas ses mots. Quand Spencer a un truc à dire, il y va franco. ○ Il se mêle de tout et surtout ce qui ne lui regarde pas. ○ Il n'aime pas qu'on touche à ses affaires. ○ Spencer est à la fois maniaque et bordélique. ○ Il est aussi allergique au latex. ○ Il est romantique et timide. ○ Spencer ne sait pas danser. ○ Il rougit facilement. ○ Spencer connaît le monde de la prostitution pour y avoir grandi dedans. ○ Il aime se déguiser. ○ Spencer est aussi délicat qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine. ○ Il sait jouer de la guitare et divers autres instruments de musique, il sait chanter. ○


○ posts : 3185 ○ points : 40
○ avatar : Andrew Garfield
○ inscrit le : 03/09/2017
MessageSujet: Re: rock paper shotgun - spencer   rock paper shotgun - spencer EmptyDim 24 Fév 2019 - 10:31

Lison m’explique un peu en quoi son métier de plongeuse consiste. C’est un peu comme si elle partait à la chasse au trésor d’après ce que j’ai compris. Je n’insiste pas pour en savoir plus. Si cela plait à la jeune femme de faire ça, c’est son droit. Personnellement, le jour où je tenterais de faire de la plongée, ce sera seulement pour découvrir les merveilles de l’océan et nager en compagnie des poissons. J’ai déjà vu des reportages où des gens nagent avec les dauphins, jouent avec eux et les caressent. Ça me plairait bien de tenter cette expérience-là. Rien que pour savoir ce que cela fait de les toucher. Les voir et entendre communiquer entre eux. Découvrir des nouvelles espèces de poissons que je n’ai encore jamais vu auparavant. Admirer des coraux… Il y a tellement de choses à voir que je dois en oublier plein. Lison m’affirme que la combinaison ne sera pas suffisante pour notre future excursion. Je veux bien la croire sur parole. Qu’elle n’aura pas de problème pour les emprunter. « Ca marche alors on va faire comme ça si ça ne te dérange vraiment pas. »

Nous avons un point commun : nous avons grandi sans figure paternelle. Magdalena m’en avait brièvement parlé une fois. Nous n’étions jamais plus revenus sur le sujet. Concernant le côté maternel, il est vrai qu’on n’en a pas encore abordé. Etant fils d’une prostituée, j’ai peur que si ma compagne l’apprend, cela casse quelque chose entre nous. Notre relation est tellement fragile que j’ai encore l’impression qu’un rien peut la briser à jamais. Si ce n’est évidemment pas déjà le cas. La soigneuse est si difficile à suivre que je suis sans cesse paumé avec elle. Je n’ai pas peur ni honte de le dire. Je l’assume littéralement. Cela fait aussi parti de son charme. « Tu ne m’as rien dit. Je ne suis au courant de rien. » J’en sais un peu sur ma belle-mère. Je n’ai pas vraiment envie d’en savoir davantage sur elle. Ni même savoir si elle est encore vivante ou non. Elle a rendu ses enfants malheureux. Une personne comme ça ne mérite pas d’avoir le rôle de parent. Je sais que je suis dur sur ce point. Elle doit avoir ses raisons pour s’être mise à l’alcool. Je regarde mon verre vide. Je veux être papa. Avec Mag on veut avoir des enfants. Elle m’a déjà demandé de lui faire un bébé. Je prends conscience avec ce que veut de me raconter Lison que je dois stopper l’alcool. Je refuse d’être un mauvais père. Ma gorge me fait mal. Je porte ma main sur celle-ci. Ravalant difficilement ma salive. Je tousse. J’ai pris l’habitude de cacher ma bouche avec un mouchoir quand une quinte me prend. Et j’ai eu raison. Car encore ces maudites traces de sang qui colorent le papier. Lison observe l’océan. Elle ne remarque rien et cela m’arrange bien. J’en ai marre qu’on me ressasse sans cesse que je dois aller consulter un toubib.

Quel cadeau pourrait bien plaire à la soigneuse ? Alors là bonne question ! Et pour quelle occasion je pourrais bien lui offrir un truc ? La Saint Valentin approche. Mais cela fait peu de temps que l’on est ensemble. Magdalena ne semble pas être la fille la plus romantique au monde. J’aimerai tant la demander en mariage. Mais elle est contre. Même pas la peine de lui faire ma demande. Je sais qu’elle va m’envoyer bouler illico. « Je verrai bien. J’ai encore le temps d’y réfléchir. Au fait c’est quand son anniversaire ? » Petit ami indigne ! J’ignore encore la date de naissance de ma moitié. J’espère ne pas l’avoir raté.

Lison confirme mes pensées pour la petite Aliénor. Elle va même plus loin en me rétorquant que j’ai rien à faire dans cette histoire. Je l’observe un instant tout en gardant le silence. En fait si Mag arrive à ses fins et qu’elle réussit à adopter la gamine, ce serait quand même un peu aussi mes oignons. Enfin… Si mon couple survit à la crise que l’on vit actuellement. Je regarde ma montre. « Il commence à se faire tard. Il faut que j’y aille. » C’est ça où faudra que je rentre à pieds car j’aurai plus de transport en commun pour arriver à bon port. Et il y a quand même une trotte jusque là.

_________________
uc
Revenir en haut Aller en bas

Lison Lovelock

Lovely Bloodflow
Voir le profil de l'utilisateur

rock paper shotgun - spencer Tumblr_inline_ogywqsAqZE1qlt39u_250 ○ âge : 31 ans et toutes ses dents, née le 14 avril 1988.
○ statut : Célibataire depuis quelques mois, voilà ce qui arrive quand on est une chieuse de première.
○ métier : Plongeuse subaquatique, un choix de carrière logique pour quelqu'un qui passe plus de temps dans un bassin que dans une salle de cours. Illustratrice de livres pour enfants et de publicité lors des périodes creuses.
○ quartier : #149, East Bay. Une petite maison aux allures de celles qu'habitent les surfeurs.
○ orientation sexuelle : Les femmes, les hommes. S'intéresser aux deux, c'est s'offrir l'embarras du choix.
○ informations en vrac : perte d’audition sévère à l’oreille gauche, il lui manque environ quatre-vingt décibels et elle porte une prothèse pour palier à ce manque – a un casier judiciaire long comme le bras et qu’elle a décoré durant son adolescence – pas vraiment portée sur les études, elle commence très tôt à travailler – sa passion première est la natation qu’elle pratique de manière rituelle au moins trois fois par semaines – adepte de la vie au jour le jour – reine du pancake puisque c’est de toutes façons l’une des rares choses qu’elle sait préparer – a du mal à s’engager dans une relation amoureuse par peur d’être abandonnée – véritable petite comique qui ne rate jamais une occasion de charrier ses proches, elle est cependant très susceptible et a le sang chaud – issue d’une famille nombreuse négligée par ses parents – après de multiples escapades, son père quitte la maison pour de bon alors qu’elle a a peine cinq ans – aime la musique calme comme la trip-hop ou l’ambient – s'est découvert une grande passion pour les plantes il y a quelques années. si un jour elle a un chez elle, alors elle sait déjà comment s'arranger une déco – connaît le langage des signes et sait plus ou moins lire sur les lèvres

○ posts : 758 ○ points : 170
○ pseudo : carnival
○ avatar : margot robbie
○ DC : mathangi
○ inscrit le : 26/12/2018
MessageSujet: Re: rock paper shotgun - spencer   rock paper shotgun - spencer EmptyMer 27 Fév 2019 - 0:12

Rock Paper ShotgunSpencer et Lison
Faire comme si ça ne me dérange vraiment pas ? Ça ne me dérange vraiment pas, partager ma passion avec quelqu’un est vraiment la première des choses dont j’aurai envie. Et puis, on a beau passer son temps sous l’eau, l’expérience n’est jamais la même. On y voit toujours des choses différentes, avec une luminosité différente. Je connais quelques coins sympas autour d’Island Bay, le genre d’endroits qui laissent rêveur et qui feraient débourser pas mal d’argent à un type qui a le matériel adéquat pour prendre des photos sous l’eau. Mais même si l’appât du gain est intéressant, je préfère garder ça pour moi. Comme un petit havre de paix, que je ne montre qu’à de rares occasions. « Je t’assures, ça me pose pas de problèmes. Tu vas voir, je suis sûre qu’on va tomber sur de chouettes trucs. »

Notre situation familiale doit maintenant paraître plus claire pour Spencer. Un père absent très tôt, une mère qui tombe tout aussi vite dans l’alcool… autant dire qu’on s’est démerdés comme on le pouvait, et surtout grâce à Ariane. Même si elle est tombée dans le même cercle vicieux, aujourd’hui. Je hoche lentement la tête et adresse un clin d’œil à Spencer lorsqu’il affirme ne rien savoir. « Tu apprends vite, on va bien s’entendre tous les deux. » Je n’espère pas attirer sa pitié envers Magdalena en lui expliquant tout ça, pas du tout. Simplement qu’il comprenne pourquoi ça peut être difficile parfois de la cerner, elle et ses réactions parfois bizarre quand on aborde les sujets familiaux. Notre mère n’est pas une figure d’exemple, Ariane non plus à sa façon, et c’est normal qu’elle ai ce sentiment de devoir aider Aliénor. Et puis, c’est elle qui l’a élevée la gamine, alors… Je termine ma bière, la deuxième depuis que je suis arrivée – celle que Spencer n’a pas voulu toucher.

Nous discutons d’un cadeau qui pourrait bien faire plaisir à Magdalena, puisque je lui ai conseillé de dépenser son argent autrement qu’en essayant de me rembourser un cours qui n’a même pas eu lieu. Je le vois venir, le bonhomme : la Saint Valentin n’est pas si loin, mais il n’a pas une foutue idée. C’est un peu déconcertant, d’autant plus que c’est à moi qu’il vient demander. Puis vient la question intéressante. Sa date d’anniversaire ? J’éclate de rire avant de m’affaler sur la table, puis reprends un air plus sérieux en comprenant qu’il ne plaisantais pas. « C’était hier. » Je marques un temps. « Tu déconnes, tu connais pas sa date d’anniversaire ? Elle est du 31 août, et franchement, rien que pour ça tu m’en dois une. C’est honteux. Honteux, Spencer. »

Puisque l’une ne va pas sans l’autre, nous nous retrouvons évidemment à parler d’Aliénor, petite dernière de la grande famille. Notre dernier espoir de devenir des gens respectables. Spencer a l’air plus ou moins d’accord avec moi, mais je le rappelles très vite à la raison : ce ne sont pas ses affaires, il n’a rien à voir là-dedans et ne devrait, de ce fait, pas avoir à poser de questions ni à faire quoi que ce soit. Même si ce qu’il dit n’est pas idiot. Et comment il réagit ? Il regarde sa montre, tout simplement, affirmant qu’il est temps d’y aller. Je fronce les sourcils, un peu perdue, avant de soupirer. « Très bien. Va faire ce que t’as à faire, cow-boy. » Je balance la tête en arrière, bien décidée à enchaîner avec une troisième bière pour profiter de ce ravissant coucher de soleil.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: rock paper shotgun - spencer   rock paper shotgun - spencer Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

rock paper shotgun - spencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock
» Waterslide Clear Decal Paper
» The Rock s'exprime sur le prochain match
» Rock Racing
» Demande de Revival Rock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: south bay-