AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 someone call the doctor ! - Lorena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Alex Whittle

Voir le profil de l'utilisateur

someone call the doctor ! - Lorena 1556136400-ezgif-1-e0abda377b72 ○ âge : 38 ans
○ statut : en procédure de divorce
○ métier : Chef du service de chirurgie pédiatrique
○ quartier : #12 (appartement) ○ alex whittle
○ orientation sexuelle : hétérosexuel
○ informations en vrac : Alex a une cicatrice sur la tête suite à une grosse chute à vélo lorsqu'il avait 5 ans. Trois autres cicatrices se dessinent dans le flanc droit, à 36 ans. Il n'a pas connu de relation stable mais s'est marié à sa crise de la trentaine, il craint celle de la quarantaine. Il est chirurgien pédiatrique, il est très impliqué et appliqué. Six ans auparavant, il a couché avec la fille de sa femme, dont il se retrouve éperdument amoureux. Il est papa d'une petite fille, il l'apprend à l'âge de 23 ans. Il quitte NY pour Amsterdam, à l'âge de 25 ans. S'il a essayé une vie commune avec la mère de la petite, il s'est vite rattrapée par ses vieux démons. La pension alimentaire est salée mais il s'y tient. Il revient à NY à l'âge de 29 ans. Son arrivée à Island Bay est la conséquence du décès de sa mère et la procédure de divorce dans lequel il s'est vautré. Il a ramené débarqué à IB en Août 2018 pour permettre à sa soeur de faire sa rentrée convenablement.

○ posts : 90 ○ points : 390
○ pseudo : weather
○ avatar : Chris Evans
○ inscrit le : 23/04/2019
MessageSujet: someone call the doctor ! - Lorena   someone call the doctor ! - Lorena EmptyVen 26 Avr - 17:52





someone call the doctor

Juste l'impression d'un déjà-vu

Son téléphone vibra plusieurs fois dans la poche avant de son jeans, assez longtemps pour qu'il s'éclipse de la conversation dans laquelle il faisait parti. « Alex Le Beau-Père ? - Lui-même ? Que puis-je fais pour vous ? »  Il n'y avait qu'une seule personne qui devait le surnommait de cette manière, l'urgence devait être réelle : « Venez au Island Pub. - ça va, j'ai un GPS, je me débrouille, j'arrive. » Il raccrocha et s'excusa auprès des personnes avec qui il festoyait un anniversaire : « Je dois y aller. Je lèverais un verre pour toi, vieux ! » Il prit sa sacoche, sa veste en jean et le voilà déjà sur le parking où il retrouva sa Ford Mustang noir 1967, qu'il louait encore, depuis son arrivée à Island Bay.

A l'aide de son téléphone, il chercha l'adresse du bar nommé par le barman et une fois le trajet trouvé, il quitta sa place de parking et suivit les instructions sur l'écran. « Par chance » il n'était pas bien loin de l'endroit où pouvait se trouver la jeune femme mais à cet heure-ci, le center bay n'était pas si fréquenter que ça. En générale, il était plus rempli de famille avec la marmaille derrière ou les bus scolaire. Il ne connaissait pas vraiment l'endroit pour n'y être allée que quelques fois seulement, mais le Island Pub avait une belle réputation. Cela ne l'étonnait pas que le barman avait prit l'initiative d'appeler quelqu'un pour raccompagner une jeune fille, mais pourquoi lui ? Il s'attendait à tout, sauf elle. Sauf Lorena.

Il se gara en double-file, n'ayant pas l'intention de s'éterniser puis poussa la porte du bar en cherchant le comptoir des yeux. Dans la précipitation, il bouscula deux garçons accompagnés de ces dames : « Désolé ! » Il enjamba les quelques mètres qui le séparaient jusqu'au barman : « Hé, » éleva t-il la voix pour se faire entendre : « Salut, je suis le « beau-père » Elle est où ? » Elle pouvait être n'importe où, dans les toilettes, à une table, sortie dehors ? « Jack, » se présenta t-il, par habitude : « Elle est là-bas. Damn, elle est têtue ! » annonça t-il en lui redonnant le portable de la jeune fille, après lui avoir serré la main. En s'y dirigeant il lança : « Dis-moi quelque chose que j'ignore ! Tu m'sers un café, s'il te plait, noir avec un sucre ? Merci. » avec un petit sourire au coin, mais son air sérieux reprit le dessus en approchant de la brunette.

Elle devait tenir parce qu'elle n'avait pas le choix et le verre à moitié vide, elle semblait broyer du noir. D'une manière nonchalante, il se glissa entre deux tabourets et attendit que Lorena remarque sa présence : « Salut ! » Toujours en main, il lui tendit son téléphone : « Tu finis ton verre et je te raccompagne ? » proposa t-il, sans la bousculer. Son café arriva au même moment pour confirmer l'attention d'Alex, qui était de lui laisser le temps d'assimiler le reste de la soirée.  « Alors, qu'est-ce qu'on fête ce soir ? » demanda t-il, histoire d'entamer la conversation afin de voir si elle était encore en pleine possession de ses moyens. .

☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas

Lorena Caldwell

Voir le profil de l'utilisateur

someone call the doctor ! - Lorena Tumblr_inline_o1sqh8yk3B1tae3h3_250 ○ âge : 26 ans (06/07)
○ statut : loving you had consequences
○ métier : Interne en chirurgie en 3ème année
○ quartier : East Bay #8 en coloc avec Finn
○ orientation sexuelle : Elle n'aime que les hommes
○ posts : 2191 ○ points : 105
○ pseudo : Tamou
○ avatar : Willa Holland
○ DC : Dylan et jillian
○ inscrit le : 06/01/2017
MessageSujet: Re: someone call the doctor ! - Lorena   someone call the doctor ! - Lorena EmptyDim 28 Avr - 20:31



alex & lorena
someone call the doctor

Lorena a travaillé toute la journée, elle est exténuée et pourtant elle n'a absolument aucune envie de rentrer chez elle. Il est tard quand elle laisse enfin sa blouse dans les vestiaires et qu'elle enfile des vêtements propres. Le moral au plus bas depuis plusieurs jours, elle n'a envie de rien, elle refuse toutes les sorties entre amis qu'on lui propose et ne veut voir personne. Elle n'aurait jamais pensé qu'un jour un homme, ou dans ce cas précis, deux,  la mettrait dans de tels états. Elle leur aurait ri au nez à ceux qui aurait prétendu qu'elle puisse déprimer par amour. Elle était pourtant sûr après la mort de son père de ne plus pouvoir aimer qui que se soit, elle s'était fait cette promesse et Alex avait débarqué dans sa vie puis Rayan et tout est parti de travers. Machinalement, elle rentre dans sa voiture et prend la route vers Center Bay pour se rendre dans un bar du coin qu'elle apprécie. Une fois à l'intérieur, elle ne tarde pas à enchaîner les verres sans se soucier une seule seconde de comment elle va bien réussir à rentrer chez elle. C'est le dernier de ses soucis, l'alcool qui coule dans ses veines lui fait du bien et ses vapeurs lui prennent vite à la tête. Les heures passent sans qu'elle ne les voit défiler et quand elle attrape sa bouteille pour se servir un énième verre, elle grimace en se rendant compte qu'il est vide. Un grognement s'échappe de ses lèvres tandis qu'elle lève la main pour que le barman lui en ramène une nouvelle. « Je pense que tu as assez bu jeune fille » Un sourire amical accroché aux lèvres, le barman tente de lui faire comprendre qu'il ne lui servira plus d'alcool. Lorena le fusille du regard en réponse à sa remarque avant de se mettre à rire. « Aux dernières nouvelles t'es pas mon père ! J'te paye et j'te donne même de sacré pourboires alors ramène moi une bouteille ! » Le barman soupire avant de s’agenouiller prés d'elle. « A une condition, tu me laisses appeler quelqu'un pour venir te récupérer. Et j'te sers un verre, pas la bouteille. Ok? » Lorena plisse les yeux en faisant mine de réfléchir avant d'hausser les épaules en faisant glisser son portable sur la table. « J'veux d'abord mon verre avant que t'appelles je ne sais quel babysitter »

Son humeur s'assombrit au fur et à mesure que l'alcool prend place dans ses veines. Le verre en main, les yeux plongés dedans, elle fait tournoyer les glaçons quand une voix l'interpelle. Alex s'assoit en face d'elle l'air de rien et elle roule des yeux. Evidemment qu'il a appelé la seule personne appelée "beau père" dans son téléphone. « Je peux me raccompagner toute seule, je tiens encore debout mais j'imagine que ça ira plus vite en voiture » ironise t-elle avant de porter son verre à ses lèvres et de le finir cul sec en grimaçant. « Ma vie merdique ! et moi en tant qu'échec cuisant. Voilà ce qu'on fête » Elle pose un billet sur la table pour régler ses dernières consommations et elle se lève. Beaucoup trop vite puisqu'elle chancelle et manque de peu de tomber. Ses fesses se reposent sur la chaise qu'elle vient de quitter et un long soupire s'échappe de ses lèvres. « J'aurai ptetr besoin d'un appui en fait » La voix rauque du à l'alcool elle laisse sa tête s'enfouir entre ses deux mains.



_________________
If you love someone, you tell them. Even if you're scared that it's not the right thing. Even if you're scared that it will cause problems. Even if you're scared that it will burn your life to the ground. You say it and you say it loud and then you go from there.

someone call the doctor ! - Lorena 7moGWCpR_osomeone call the doctor ! - Lorena 17mIv0BK_osomeone call the doctor ! - Lorena BMhXkPyZ_o
Revenir en haut Aller en bas

Alex Whittle

Voir le profil de l'utilisateur

someone call the doctor ! - Lorena 1556136400-ezgif-1-e0abda377b72 ○ âge : 38 ans
○ statut : en procédure de divorce
○ métier : Chef du service de chirurgie pédiatrique
○ quartier : #12 (appartement) ○ alex whittle
○ orientation sexuelle : hétérosexuel
○ informations en vrac : Alex a une cicatrice sur la tête suite à une grosse chute à vélo lorsqu'il avait 5 ans. Trois autres cicatrices se dessinent dans le flanc droit, à 36 ans. Il n'a pas connu de relation stable mais s'est marié à sa crise de la trentaine, il craint celle de la quarantaine. Il est chirurgien pédiatrique, il est très impliqué et appliqué. Six ans auparavant, il a couché avec la fille de sa femme, dont il se retrouve éperdument amoureux. Il est papa d'une petite fille, il l'apprend à l'âge de 23 ans. Il quitte NY pour Amsterdam, à l'âge de 25 ans. S'il a essayé une vie commune avec la mère de la petite, il s'est vite rattrapée par ses vieux démons. La pension alimentaire est salée mais il s'y tient. Il revient à NY à l'âge de 29 ans. Son arrivée à Island Bay est la conséquence du décès de sa mère et la procédure de divorce dans lequel il s'est vautré. Il a ramené débarqué à IB en Août 2018 pour permettre à sa soeur de faire sa rentrée convenablement.

○ posts : 90 ○ points : 390
○ pseudo : weather
○ avatar : Chris Evans
○ inscrit le : 23/04/2019
MessageSujet: Re: someone call the doctor ! - Lorena   someone call the doctor ! - Lorena EmptyMer 1 Mai - 10:38





someone call the doctor

Juste l'impression d'un déjà-vu

Arrivée au bar, une quantité incroyable de questions s'accumulaient dans sa tête. Ça se voyait de part son air on ne peut plus sérieux. Ce qui l'étonnait, c'était le coup de fil, cela ne pouvait qu'être une urgence pour que « sa belle fille » fasse appel « au beau-père » pour venir la chercher. Il n'aurait pas vraiment cru un jour en être arrivée là, surtout avec leur passif, c'est pourquoi il n'avait pas hésité à planter ses potes. Il fallait quand même le comprendre, il ne savait plus où il en était et comment se positionner par rapport à Lorena. Leur relation était tellement compliquée et bourrée d'échec et de mensonge.

Il l'avait blessé, elle en avait morflée à cause de lui et pas plus tard qu'il y a quelques mois. Et pourtant, il ne pensait qu'à cette nuit-là, il avait essayé d'oublier ou de tirer un trait surtout depuis son départ inexpliqué pour certain, et beaucoup plus clair pour d'autre, autrement dit lui.

Le premier contact était léger, en dehors de tout préjugé, tout passif, la jeune femme n'allait pas bien et il n'était pas question de lui en faire baver. Plus maintenant. Pour Alex, il avait fait assez de mal même si au fond, il n'avait jamais voulu en faire. « Je peux me raccompagner toute seule, je tiens encore debout mais j'imagine que ça ira plus vite en voiture. » Elle porta ses lèvres à son verre qu'elle termina d'un coup sec en grimaçant. Elle ne devait plus sentir le goût ni le piquant de l'alcool : « Oui, j'en suis sûr, je suis seulement venu pour boire un café, avant de commencer la nuit. » Il précisa avant de lui demander ce qu'elle fêtait : « Ma vie merdique ! Et moi en tant qu'échec cuisant. Voila ce qu'on fête. »

« Okay. » Quoi répondre à ça, de toute façon, dans l'état où elle était, elle n'était pas capable de réfléchir de manière posée. Il roula des yeux en terminant lui aussi son expresso alors qu'elle déposa un billet sur la table. Il inspira bruyamment en sortant également son porte-feuille pour rajouter à la commande ce qu'il fallait pour les conso. Alex n'était pas prêt à ce qu'elle chancelle de cette manière alors il l'avait rattrapé tant bien que mal. Heureusement, la chaise avait réussi la stabiliser. « J'aurai ptetr besoin d'un appui en fait. »

Il acquiesça avec un bref : « ouais-ouais ! » Il fit un signe pour prévenir le barman et il se leva en posant une main sur son épaule : « Allez, viens je te ramène. » Alex aida Lorena à se redresser et la soutenait jusqu'à la sortie, la tenant par la taille. Il se disait qu'une fois à l'extérieur, l'air frais sur son visage, lui ferait le plus grand bien : « Tout ce que je demande, c'est que tu ne vomisses pas dans la bagnole, c'est une location. » alerta le chirurgien en ouvrant la portière côté passager et l'aider à s'y installer.

A l'intérieur, Alex restait en alerte. Il surveillait le pouls de la jeune femme après lui avoir mis la ceinture. Il ne connaissait pas la quantité qu'elle avait ingurgité avant son arrivée. Et même si le barman lui avait intimé d'arrêter, il préférait rester prudent : « Allez direction East Bay, Miss Caldwell. » Il enclencha la vitesse, toujours en double file, et après avoir retiré les warning, il accéléra.

☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas

Lorena Caldwell

Voir le profil de l'utilisateur

someone call the doctor ! - Lorena Tumblr_inline_o1sqh8yk3B1tae3h3_250 ○ âge : 26 ans (06/07)
○ statut : loving you had consequences
○ métier : Interne en chirurgie en 3ème année
○ quartier : East Bay #8 en coloc avec Finn
○ orientation sexuelle : Elle n'aime que les hommes
○ posts : 2191 ○ points : 105
○ pseudo : Tamou
○ avatar : Willa Holland
○ DC : Dylan et jillian
○ inscrit le : 06/01/2017
MessageSujet: Re: someone call the doctor ! - Lorena   someone call the doctor ! - Lorena EmptyLun 6 Mai - 20:22



alex & lorena
someone call the doctor

Ça faisait plusieurs mois que Lorena n'avait pas autant bu et autant dire qu'elle a du mal à tenir le coup ce soir. Les effluves d'alcool lui font bien vite tourner la tête mais ça ne l'empêche pas de recommander un énième verre. Après tout, l'alcool sert à oublier et c'est exactement son but. Elle ne s'attendait pas à l'arrivée d'Alex, elle aurait du s'en douter quand le barman a pris son téléphone pour appeler un de ses proches. Un grognement entre ses dents, elle espère qu'il ne va pas s'amuser à la sermonner et lorsqu'elle voit que ce n'est pas le cas, elle s'adoucit, baissant sa garde. Elle s'est déjà lâchée sur le pauvre barman quelques minutes plus tôt alors elle est relativement calmée pour l'instant. Son dernier verre est bien vite descendu et elle remercie intérieurement Alex de ne pas la questionner quand elle parle de sa vie merdique. C'est la dernière chose sur laquelle elle a envie de se confier. La démarche bancale, elle sent vite qu'elle va tomber si elle ne s'appuie pas sur lui, un hochement de tête pour lui indiquer qu'elle est prête à y aller et ils sortent tous les deux du bar. "Eh j'suis pas bourrée, tes sièges ne remarqueront même pas ma présence" un sourire niais sur le visage, elle se met à rire en s'affalant sur le siège passager. Ses sourcils se froncent en repensant à ce qu'Alex vient de lui dire plusieurs minutes après être entrée dans la voiture. "Pourquoi tu loues une voiture? C'pas plus simple d'en acheter une ?" Regard interrogateur, elle le fixe quelques secondes avant d'enfoncer sa tête sur l'appui tête, un long soupire s'échappant de ses lèvres. "T'es entrain de prendre mon pouls là?" Un éclat de rire résonne dans l'habitacle alors qu'elle retire sa main un sourire aux lèvres. "J'suis pas aux portes de la mort, j'ai juste un peu forcée sur la vodka, un gros mal de crâne c'est tout ce qui m'attend, pas de coma éthylique en vue." Elle se veut rassurante parce qu'elle voit bien qu'il s'inquiète même si elle prend tout à la rigolade ce soir. Elle tend le bras vers l'avant quand il démarre comme une gamine toute contente de faire un tour en voiture et le trajet semble durer une éternité. "Pourquoi t'es venu?" qu'elle finit par lâcher, haussant les épaules. Après tout leur relation est loin d'être au beau fixe ces derniers mois et elle l'a un peu beaucoup évité depuis qu'ils se sont embrassés, compliquant encore un peu plus tout ce qu'elle ressent.

Quand la voiture se stoppe devant son appartement, elle clenche la portière mais attend qu'Alex la rejoigne de son côté. Cette petite virée en voiture ne l'a en rien dessoûlé et elle n'y voit plus très clair. Finn lui a dit qu'il ne serait pas là et elle commence à fouiller nerveusement dans son sac à main, sans trouver ses clés. Après plusieurs minutes de recherche elle les sort enfin avec un Ah de soulagement en les brandissant en l'air. Aidée d'Alex, elle atteint la porte qu'elle ouvre difficilement et laisse tomber son sac et son manteau au sol, chancelant jusqu'au canapé où elle s'effondre dessus. Son regard balaye la pièce jusqu'à croiser à nouveau celui d'Alex. "Merci d'être venu. J'me sens un peu ridicule là tout de suite d'être dans cet état"  



_________________
If you love someone, you tell them. Even if you're scared that it's not the right thing. Even if you're scared that it will cause problems. Even if you're scared that it will burn your life to the ground. You say it and you say it loud and then you go from there.

someone call the doctor ! - Lorena 7moGWCpR_osomeone call the doctor ! - Lorena 17mIv0BK_osomeone call the doctor ! - Lorena BMhXkPyZ_o
Revenir en haut Aller en bas

Alex Whittle

Voir le profil de l'utilisateur

someone call the doctor ! - Lorena 1556136400-ezgif-1-e0abda377b72 ○ âge : 38 ans
○ statut : en procédure de divorce
○ métier : Chef du service de chirurgie pédiatrique
○ quartier : #12 (appartement) ○ alex whittle
○ orientation sexuelle : hétérosexuel
○ informations en vrac : Alex a une cicatrice sur la tête suite à une grosse chute à vélo lorsqu'il avait 5 ans. Trois autres cicatrices se dessinent dans le flanc droit, à 36 ans. Il n'a pas connu de relation stable mais s'est marié à sa crise de la trentaine, il craint celle de la quarantaine. Il est chirurgien pédiatrique, il est très impliqué et appliqué. Six ans auparavant, il a couché avec la fille de sa femme, dont il se retrouve éperdument amoureux. Il est papa d'une petite fille, il l'apprend à l'âge de 23 ans. Il quitte NY pour Amsterdam, à l'âge de 25 ans. S'il a essayé une vie commune avec la mère de la petite, il s'est vite rattrapée par ses vieux démons. La pension alimentaire est salée mais il s'y tient. Il revient à NY à l'âge de 29 ans. Son arrivée à Island Bay est la conséquence du décès de sa mère et la procédure de divorce dans lequel il s'est vautré. Il a ramené débarqué à IB en Août 2018 pour permettre à sa soeur de faire sa rentrée convenablement.

○ posts : 90 ○ points : 390
○ pseudo : weather
○ avatar : Chris Evans
○ inscrit le : 23/04/2019
MessageSujet: Re: someone call the doctor ! - Lorena   someone call the doctor ! - Lorena EmptyMar 14 Mai - 11:17





someone call the doctor

Juste l'impression d'un déjà-vu

Ce n'était pas bien difficile à transporter la jeune femme jusqu'à la voiture. Certes, elle était déséquilibrée et probablement engourdis par la quantité d'alcool engloutie, ça ne restait pas un véritable problème en soit. Tout contre lui, il la mena jusqu'à la voiture et l'y installa en lui demandant de garder tout débordement pour elle puisqu'il louait la mustang, dans laquelle elle montait :  « Eh j'suis pas bourrée, tes sièges ne remarqueront même pas ma présence. » Il leva les yeux au ciel en hochant la tête de haut en bas : « Mais oui, on est bras dessus dessous parce que tu m'aimes bien, c'est sûr ! » lâcha t-il en l'aidant à mettre sa ceinture.  Gardant son calme, Alex referma la portière et fit le tour pour s'installer à sa place. Il y tenait à sa voiture, au-delà même de la louer, il l'appréciait. Cela dit trouver une mustang de cette même année, c'était plus difficile que de trouver un megalodon par les temps qui courait.

« Pourquoi tu loues une voiture ? » Apparemment, ça n'était pas tombée dans l'oreille d'une sourde. « C'pas plus simple d'en acheter une ? » Il n'avait pas encore démarré, inquiet pour la jeune femme : « C'est un peu long à expliquer mais je préfère limiter les dégâts surtout depuis la procédure. » Il n'était pas trop habitué à discuter de ce divorce et il ne s'attendait même pas à ce qu'il le mentionne en sa présence, plus depuis ce qui s'était passé par rapport à Rayan. Encore plus difficile de revenir à la réalité, lorsqu'il existait encore un souvenir brûlant de leur dernier baiser échanger à l'hôpital : « Et puis, je l'aime bien cette voiture. La louer m'a semblé plus intéressant que de l'acheter, surtout niveau entretien. » C'était plus simple de terminer sur le plan pratique.

« T'es entrain de prendre mon pouls là ? » Elle se fichait bien de lui, elle était bien trop annihilée par l'alcool pour garder son tact alors il n'allait pas passer par quatre chemins : « Tu permets ! » souffla t-il mais elle était tout aussi têtue que lui : « J'suis pas aux portes de la mort, j'ai juste un peu forcée sur la vodka, un gros mal de crâne c'est tout ce qui m'attend, pas de coma éthylique, en vue. » Quoi qu'elle pouvait en dire, Alex préférait s'en assurer non seulement pour elle mais pour lui.

Quand il démarra, elle s'enjailla comme une enfant dans un manège, c'était un peu difficile à croire mais ça l'amusait. Il fallait quand même le faire pour se retrouver dans une situation aussi loufoque que celle-ci. Heureusement, le chemin n'était pas si long que ça même si l'ivresse de Lorena avait poussé Alex à rouler beaucoup moins vite qu'à l'accoutumer.

Au détour d'un feu rouge qui semblait s'amuser à s'éterniser, Lorena demanda : « Pourquoi t'es venu ? » Il y avait bien une chose d'incompréhensible, c'était sa présence avec elle sur le côté passager. Il ne s'était jamais posé la question jusque là et même lorsqu'il avait été appelé, pour lui, c'était normal. Il passa la vitesse lorsque le feu vira au vert, puis arrêta le clignotant une fois qu'il avait atteint la direction qu'on lui indiquait : « Ne sois pas si surprise, je peux être quelqu'un de bien de temps à autre. » lâcha t-il, sur un ton amusé mais légèrement noué ; Elle n'avais pas vraiment eu l'occasion de le voir très souvent dans son rôle. « Pour être honnête, j'ai été surpris de voir ton nom en appel ce soir. »  Il passa une vitesse puis s'installa, le bras sur la rebord de la vitre et l'autre le volant. Il voulait ajouter beaucoup de chose comme son absence depuis leur baiser mais il s'était abstenu par il ne savait pas quelle magie : « Toujours est-il que je n'allais pas envoyer balader le barman. Je n'étais pas loin, j'ai juger bon de passer te prendre. » expliqua t-il seulement.

Quand il se gara, c'était en silence qu'il rangea ses clés de voiture et sortie de cette dernière pour venir donner un coup de main à Lorena pour l'en sortir. Cela étant dit, il s'accouda contre la portière et l'habitacle le temps qu'elle trouva ses clés. Il aurai surement fallu quelques minutes de plus pour qu'elle vide l'intégralité de son sac à ses pieds mais manque de bol, elle les retrouva juste avant de perdre patience, suivi d'un Ah! victorieux. La route ne lui avait pas fait grand bien  au point qu'il devait la soutenir comme dans le bar et arrivée devant la porte, elle eut même du mal à trouver le trou de la serrure. Lui, il était tout simplement resté derrière au cas où elle chancellerait un peu trop d'un côté et manquerait de tomber. Son téléphone vibra mais au lieu de regarder qui s'était, il le rangea à l'intérieur de sa propre veste.  

Il était déjà venu ici mais il n'en avait pas vraiment été le bienvenu. Les souvenirs sont très maigres mais assez pour qu'il hésite à entrer. En voyant qu'elle chancelait toujours et qu'elle avait envoyé valser ses affaires au sol, il se décidé à passer la porte d'entrée pour les lui ramasser. En accrochant son manteau et son sac au pater, il ferma la porte : « Merci d'être venu. » Il rangea les mains dans ses poches et accueillit sa reconnaissance d'un signe de tête : « J'me sens un peu ridicule là tout de suite d'être dans cet état. » Il prit une inspiration en s'appuyant contre un pan de mur, à une distance raisonnable de la jeune fille. Il ne savait pas quoi répondre en réalité. Il se souvenait parfaitement du litre de whisky qu'il s'était enfilé lorsqu'elle était parti. Sa seule partenaire de galère était cette flasque jusqu'à ce que sa mère vienne à décéder et qu'il se décide à reprendre sa vie en main.

« Essaie de ne pas trop te poser de question tant que tu ne seras pas trop lucide. » Affalée dans le canapé, Alex s'attendait à ce qu'elle s'endorme alors il resta là, planté, devant elle. Il n'était pas certain ce qu'était son rôle, face à cette situation. Il croisa les bras  : « Je peux juste te dire que je suis content que ce barman m'ait appelé. » souffla t-il un peu plus doucement : « Ça va aller ? Ou tu préfères que je reste ? » demanda t-il finalement.

☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas

Lorena Caldwell

Voir le profil de l'utilisateur

someone call the doctor ! - Lorena Tumblr_inline_o1sqh8yk3B1tae3h3_250 ○ âge : 26 ans (06/07)
○ statut : loving you had consequences
○ métier : Interne en chirurgie en 3ème année
○ quartier : East Bay #8 en coloc avec Finn
○ orientation sexuelle : Elle n'aime que les hommes
○ posts : 2191 ○ points : 105
○ pseudo : Tamou
○ avatar : Willa Holland
○ DC : Dylan et jillian
○ inscrit le : 06/01/2017
MessageSujet: Re: someone call the doctor ! - Lorena   someone call the doctor ! - Lorena EmptyJeu 4 Juil - 21:22



alex & lorena
someone call the doctor

« Mais oui, on est bras dessus dessous parce que tu m'aimes bien, c'est sûr ! » La brune éclate de rire en s'enfonçant dans le siège de la voiture, même bourrée elle n'admettra pas qu'il se trompe et qu'elle ne l'a jamais réellement détesté. Elle a surtout voulu l'éviter au maximum pour s'empêcher de tomber dans une situation trop compliqué en se retrouvant au milieu de sa mère et Alex. Lui faire croire qu'elle le méprisait et qu'elle ne pouvait pas l’encadrer était la solution de facilité pour que chacun fasse sa vie de son côté. Elle a beau avoir une relation désastreuse avec sa mère, elle ne se serait jamais immiscé dans son mariage, coucher avec Alex ce soir là avait déjà été de trop et elle a énormément culpabilisé. "Aaaah oui la procédure.. Elle le prend comment ? Et toi ?" Un ton plus sérieux que cinq minutes auparavant, sa mère ne lui a pas adressé un seul mot depuis qu'Alex a décidé de divorcer comme si elle la blâmait aussi pour ça. Elle pose la question parce qu'elle reste sa mère mais elle pense sincèrement que leur union était un tissu de connerie et qu'ils ont perdu leur temps ensemble. Elle souhaite aussi savoir comment Alex vit la chose même si il est l'instigateur de la demande, il est resté marié une paire d'années avec elle. Ils n'étaient pas fait l'un pour l'autre ça crevait les yeux. Elle ne peut se retenir de pouffer en regardant le médecin prendre son pouls comme si elle était à deux doigts de mourir. Une petite taquinerie s'échappe de sa bouche avant qu'elle ne secoue la tête quand il termine et commence à s'amuser toute seule pour s'occuper le temps du trajet. Musique, petite danse, elle chante avec quelques fausses notes et la voix rauque qui trahit son trop plein d'alcool. Finalement, une question lui brûle les lèvres et elle ne peut se retenir de la poser. "C'est bon à savoir, que tu peux être quelqu'un de bien" Elle hausse les épaules, elle le sait au fond même si elle a été en colère contre lui pour ce qu'il s'est passé avec Rayan et le couple qu'ils formaient. "Tu devrais essayer plus souvent" Sourire amusé en coin, elle détourne le regard pour admirer la vue à travers la vitre qu'elle ouvre finalement pour que le vent vienne souffler sur son visage. La voiture se stationne devant l'allée de l'appartement de Lorena, tout est éteint et Lorena se souvient alors que Finn n'est pas là ce soir, il lui a envoyé un message un peu plus tôt dans la soirée. Il a une fâcheuse tendance à rentrer à des heures pas possible dernièrement ou à découcher complètement. Ça a le don d'animer la curiosité de Lorena qui se demande bien où il peut traîner si souvent mais elle se penchera sur la question une autre fois.

Lorena réalise dans l'état dans lequel elle se trouve quand elle passe devant le miroir de l'entrée, la grimace qui accompagne sa vue dans le reflet témoigne de la sale tête qu'elle aborde. Elle s'excuse alors auprès d'Alex et elle est à nouveau surprise par son comportement. Aucun sarcasme, pas de piques, juste de la bienveillance qu'elle ne lui connaissait pas. "Tu peux rester, y'a des bières dans le frigo. J'reviens j'vais me rafraîchir" Elle hausse les épaules comme si c'était la chose la plus naturelle du monde qu'il reste un peu dans son salon alors que son estomac se noue, elle sait qu'elle joue avec le feu mais étrangement elle n'a pas envie qu'il s'en aille tout de suite. A l'étage, ses habits tombent au sol alors qu'elle soupire quand le jet d'eau chaude vient s'écraser sur ses épaules. Elle reste quelques minutes sans bouger avant de s'enrouler dans une grande serviette et de redescendre. Pas pudique pour un sou, elle s'assoit sur le canapé à côté d'Alex. "Et ben, ça réveille !" Elle pousse un long soupire avant de tourner la tête vers lui. "Je l'ai dit à Rayan, qu'on s'est embrassé l'autre fois, histoire d'être complètement honnête." C'est la première fois qu'elle en reparle avec son beau père, enfin ex beau père, ils se sont soigneusement évité depuis. "Et il a aussi joué la carte de l'honnêteté en m'avouant qu'il a couché avec une nana, enfin passons !" qu'elle rétorque en lâchant un rire jaune. "Pour en revenir à ce que tu disais dans la voiture, je t'ai jamais détesté Alex, j'ai juste voulu t'éviter au maximum et me convaincre que je pouvais pas t'encadrer c'était plus simple " Une petite moue, elle hausse les épaules avant de laisser son corps s'enfoncer dans le canapé, passant une main sur son visage encore endormi par l'alcool.  



_________________
If you love someone, you tell them. Even if you're scared that it's not the right thing. Even if you're scared that it will cause problems. Even if you're scared that it will burn your life to the ground. You say it and you say it loud and then you go from there.

someone call the doctor ! - Lorena 7moGWCpR_osomeone call the doctor ! - Lorena 17mIv0BK_osomeone call the doctor ! - Lorena BMhXkPyZ_o
Revenir en haut Aller en bas

Alex Whittle

Voir le profil de l'utilisateur

someone call the doctor ! - Lorena 1556136400-ezgif-1-e0abda377b72 ○ âge : 38 ans
○ statut : en procédure de divorce
○ métier : Chef du service de chirurgie pédiatrique
○ quartier : #12 (appartement) ○ alex whittle
○ orientation sexuelle : hétérosexuel
○ informations en vrac : Alex a une cicatrice sur la tête suite à une grosse chute à vélo lorsqu'il avait 5 ans. Trois autres cicatrices se dessinent dans le flanc droit, à 36 ans. Il n'a pas connu de relation stable mais s'est marié à sa crise de la trentaine, il craint celle de la quarantaine. Il est chirurgien pédiatrique, il est très impliqué et appliqué. Six ans auparavant, il a couché avec la fille de sa femme, dont il se retrouve éperdument amoureux. Il est papa d'une petite fille, il l'apprend à l'âge de 23 ans. Il quitte NY pour Amsterdam, à l'âge de 25 ans. S'il a essayé une vie commune avec la mère de la petite, il s'est vite rattrapée par ses vieux démons. La pension alimentaire est salée mais il s'y tient. Il revient à NY à l'âge de 29 ans. Son arrivée à Island Bay est la conséquence du décès de sa mère et la procédure de divorce dans lequel il s'est vautré. Il a ramené débarqué à IB en Août 2018 pour permettre à sa soeur de faire sa rentrée convenablement.

○ posts : 90 ○ points : 390
○ pseudo : weather
○ avatar : Chris Evans
○ inscrit le : 23/04/2019
MessageSujet: Re: someone call the doctor ! - Lorena   someone call the doctor ! - Lorena EmptyJeu 18 Juil - 15:51





someone call the doctor

Juste l'impression d'un déjà-vu

Dans la voiture, il se sentait plus à l'aise alors il se lâcha un petit peu en demandant à Lorena de ne pas vomir dans la voiture qu'il louait. Cette information avait tellement choquée l'interne qu'elle s'offusqua presque en lui demandant pourquoi il ne se l'achetait pas. C'était un fait, parce qu'il pouvait en avoir les moyens cela dit, il avait de bonnes raisons pour s'abstenir : sa procédure de divorce. « Aaaah oui la procédure... Elle le prend comment ? » Il lâcha un rire jaune. « Et toi ? » Tout en tenant le volant, il se plaça correctement dans son siège en se débarrassant de sa veste, il avait un coup de chaud. Parler de son divorce avec Lorena, c'était particulier. « Et bien... » Alex fit mine de réfléchir mais ce sujet le ramenait sur Terre. « Elle n'a pas hésité à prendre un avocat new-yorkais le plus cher en pensant que j'allais lui offrir ses honoraires et elle cherche tous les moyens possible pour me donner le mauvais rôle. » D'un rire narquois, il lui jeta un coup d'oeil en coin : « Et, évidemment, elle cherche des « preuves » de mon côté pervers en ce qui te concerne alors forcément.. ça peut créer des tensions... » Il n'y avait pas d'humour dans sa voix, il était complètement sarcastique.

- alors tu vois, c'est tout dans la joie ! Répondit-il en ayant l'impression d'avoir répondu aux interrogations que se faisaient la jeune fille.

A un feu rouge, Lorena lui demanda pourquoi il était venu. En fait, il ne s'était pas posé de question lorsque le barman s'était donné la peine de l'appeler pour venir chercher une Lorena ivre. Amusé, il s'amusa en lui disant qu'il ne fallait pas qu'elle soit constamment surprise de sa bonté d'âme, qu'il ne ressemblait pas toujours à chevalier servant mais qu'il pouvait l'être de temps en temps. Il se méfiait seulement de ce qui pouvait bien arriver en sa présence pour ne pas finir en taule, par exemple. Cela dit, heureusement qu'il voyait une bonne avocate dans le sens où tout ce qui s'était passée à New-York, restait là-bas et qu'étant sous une autre juridiction, les choses pouvaient le sauver un peu quand même. « C'est bon à savoir, » Il lui lança un regard interrogateur : « ..que tu peux être quelqu'un de bien. »

-Tu devras essayer plus souvent. » Il ria à gorge déployée : « Bien bien.. Si ça m'permet de me racheter à tes yeux, je peux toujours essayer... Je te promets rien ! »
Alex consulta l'heure puis lui jeta un regard. Son profil était si plaisant qu'il détourna aussitôt son regard sur la route jusqu'à ce qu'ils arrivèrent devant chez elle et qu'il stationna la voiture. Une petite panique passagère durant le temps où Lorena cherchait ses clés de maison avec beaucoup de difficulté, elle ne devait pas encore être bien clair dans sa tête. Avec encore un peu d'aide, ils arrivèrent dans l'appartement et elle se posa sur le canapé après avoir jeté ses affaires un peu partout dans le hall. Il s'amusa de cette situation plutôt loquace. Il avait l'impression d'un déjà-vu alors, il lui demanda si elle pouvait se passer de lui ou non. « Tu peux rester, y'a des bières dans le frigo. J'reviens j'vais me rafraîchir. »

Perplexe, il la regarda s'éloigner vers ce qui semblerait l'endroit propice pour se rafraîchir. Prenant cette invitation comme content, il se dirigea vers le frigo en sortant une bières, scrutant les environs. Qu'allait dire sa sœur lorsqu'elle apprendra qu'il était de nouveau chez elle. C'était mentir de crier qu'il n'avait pas envie de tenir à nouveau la jeune fille dans ses bras et pas seulement pour l'aider à mettre un pied devant l'autre. Buvant par le goulot de la bouteille, il s'appuya sur le buffet face au canapé. L'appartement était plaisant mais il avait également ces souvenirs, où il l'avait tout coincé et porté pour l'avoir à sa merci, complètement dingue et irrationnel. Déboulonné par tout ça, il rejoignit le canapé en attendant la Caldwell. Resté ou pas resté. La porte d'entrée lui faisait de l’œil mais vissé au divan, il resta stoïque.

« Et ben ça réveille ! » Elle s'était étalée tout à côté de lui. A sa droite, il la regarda. « Je l'ai dit à Rayan, qu'on s'est embrassé l'autre fois, histoire d'être complètement honnête. » Bloqué, il fixa le vide quelques minutes et réalisa que leur confrontation n'était pas l'unique raison qui faisait que Rayan avait littéralement coupé les ponts : « Cool ! » lâcha t-il finalement : « Et il a aussi joué la carte de l'honnêteté... » Il se débloqua en buvant une gorgée de la bière qui était déjà bien sur sa fin : « Ah ouais ? - en m'avouant qu'il a couché avec une nana, enfin passons ! » Il se racla la gorge : Finalement, il n'a pas changé non plus.... pensa t-il et d'un air moqueur : « Je l'savais.. Putain, il est beaucoup moins convaincant et je n'ai jamais cru à ses leçons de moral à la con... » lâcha t-il amusé, en se rappelant de la patate qu'il lui avait donné à leur dernière confrontation.

- Pour en revenir à ce que tu disais dans la voiture, je t'ai jamais détesté Alex, j'ai juste voulu t'éviter au maximum et me convaincre que je pouvais pas t'encadrer c'était plus simple.

Il la regarda se mettre à l'aise.
- C'est sûrement un peu con hein mais t'es une putain de bonne actrice, lâcha t-il en posant sa bière et s'enfonça à son tour dans le canapé. Il s'inquiéta lorsqu'elle posa une main sur son visage et se tourna légèrement vers elle pour lui poser une main sur son front. L'acte était beaucoup moins consciencieux, il était plus involontaire, dans la recherche d'un contact. Sa mâchoire se contracta alors que sa main descendit sur la joue de la Caldwell. Sans un mot, son pouce et son index pincèrent légèrement le menton de l'interne puis il la relâcha : « Dis-moi, cette soirée improvisée, elle est dû à l'étrange honnêteté de Rayan ? » Il n'y avait pas à dire, il se sentait un peu amer concernant son ancien ami. Ça ne peut pas être pour sa propre personne...

☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas

Lorena Caldwell

Voir le profil de l'utilisateur

someone call the doctor ! - Lorena Tumblr_inline_o1sqh8yk3B1tae3h3_250 ○ âge : 26 ans (06/07)
○ statut : loving you had consequences
○ métier : Interne en chirurgie en 3ème année
○ quartier : East Bay #8 en coloc avec Finn
○ orientation sexuelle : Elle n'aime que les hommes
○ posts : 2191 ○ points : 105
○ pseudo : Tamou
○ avatar : Willa Holland
○ DC : Dylan et jillian
○ inscrit le : 06/01/2017
MessageSujet: Re: someone call the doctor ! - Lorena   someone call the doctor ! - Lorena EmptyLun 5 Aoû - 21:35



alex & lorena
someone call the doctor

Le divorce entre sa mère et Alex risque d'être haut en couleurs connaissant le caractère impulsive et mauvais de Grace mais elle ne doute pas qu'Alex a mis toutes les chances de son côté. Lorena lâche un grognement quand il lui annonce que sa mère tente de le faire passer pour un pervers suite à la nuit qu'ils ont passé ensemble quand elle était plus jeune puis elle finit par hausser les épaules. "C'était y'a des années et elle n'a aucune preuve de ce qu'elle avance, toi comme moi on ne s'en est jamais vantés, personne n'est réellement au courant alors qu'elle continue de cracher son venin. J'espère juste qu'elle ne va pas décider de s'installer ici définitivement pour nous faire vivre un enfer à tous les deux" Qu'elle souffle en imaginant déjà les différents stratagèmes que sa mère serait capable d'élaborer pour leur mener la vie dure. " J'me suis souvent demandé ce qui t'avais poussé à te marier avec une femme pareille " Question rhétorique qu'elle lâche en riant, les vapeurs d'alcool encore bien présente dans ses veines. C'est également une façon pour elle de clôturer le sujet de sa mère parce que dans le fond leurs relations ne sont pas au beau fixe et même si la jeune femme a l'habitude de ce genre de comportement, ça n'en reste pas moins compliqué parfois de ne plus avoir de parent à ses côtés.

Ils arrivent devant l'appartement de Lorena et elle sort de la voiture sans demander son reste, pressée de pouvoir prendre une douche et s'affaler sur son canapé. Alex sur ses talons, elle pénètre à l'intérieur de chez elle. Finn n'est pas là ce soir, comme beaucoup de soirs ces derniers temps. Après une bonne douche chaude, elle s'emballe dans une serviette et elle redescend où Alex l'attend. Sans qu'elle ne puisse retenir ses mots, elle balance une partie de ce qui la tracasse. « Je l'savais.. Putain, il est beaucoup moins convaincant et je n'ai jamais cru à ses leçons de moral à la con... » Lorena secoue la tête en s'enfonçant dans le canapé. " J'peux pas le blâmer pour ça, même si ça m'a mis un coup on est séparés et il fait bien ce qu'il veut.. Après tout, je t'ai embrassé peu de temps après que.. " Elle soupire en se passant une main sur le visage. " Il n'est pas le seul fautif dans l'histoire, je lui en veux mais je t'en veux à toi aussi et je m'en veux à moi même. On a tous les trois des tords dans cette histoire " qu'elle finit par conclure avant de décider de changer de sujet. Un faible sourire moqueur étire ses lèvres quand il pose sa main sur son front qu'elle écarte avec une des siennes. " Arrête de me chaperonner Alex, j'vais bien j'ai pas bu au point de m'écrouler par terre, je connais un peu près mes limites depuis le temps " La question d'Alex lui fait secouer la tête. " Entre eux, j'peux pas nier que ça m'a fait mal mais y'a toi aussi, ce qu'il s'est passé l'autre fois, mes problèmes familiaux, l'hôpital parce que j'me suis toujours pas décidé sur mon avenir et ça me ronge. C'est un tout, j'crois que j'avais besoin de décompresser un bon coup.. " Sa voix est encore rauque avec l'alcool qu'elle a ingurgité et sa tête se fait lourde, sans même s'en rendre compte elle l'a dépose contre le bras d'Alex.



_________________
If you love someone, you tell them. Even if you're scared that it's not the right thing. Even if you're scared that it will cause problems. Even if you're scared that it will burn your life to the ground. You say it and you say it loud and then you go from there.

someone call the doctor ! - Lorena 7moGWCpR_osomeone call the doctor ! - Lorena 17mIv0BK_osomeone call the doctor ! - Lorena BMhXkPyZ_o
Revenir en haut Aller en bas

Alex Whittle

Voir le profil de l'utilisateur

someone call the doctor ! - Lorena 1556136400-ezgif-1-e0abda377b72 ○ âge : 38 ans
○ statut : en procédure de divorce
○ métier : Chef du service de chirurgie pédiatrique
○ quartier : #12 (appartement) ○ alex whittle
○ orientation sexuelle : hétérosexuel
○ informations en vrac : Alex a une cicatrice sur la tête suite à une grosse chute à vélo lorsqu'il avait 5 ans. Trois autres cicatrices se dessinent dans le flanc droit, à 36 ans. Il n'a pas connu de relation stable mais s'est marié à sa crise de la trentaine, il craint celle de la quarantaine. Il est chirurgien pédiatrique, il est très impliqué et appliqué. Six ans auparavant, il a couché avec la fille de sa femme, dont il se retrouve éperdument amoureux. Il est papa d'une petite fille, il l'apprend à l'âge de 23 ans. Il quitte NY pour Amsterdam, à l'âge de 25 ans. S'il a essayé une vie commune avec la mère de la petite, il s'est vite rattrapée par ses vieux démons. La pension alimentaire est salée mais il s'y tient. Il revient à NY à l'âge de 29 ans. Son arrivée à Island Bay est la conséquence du décès de sa mère et la procédure de divorce dans lequel il s'est vautré. Il a ramené débarqué à IB en Août 2018 pour permettre à sa soeur de faire sa rentrée convenablement.

○ posts : 90 ○ points : 390
○ pseudo : weather
○ avatar : Chris Evans
○ inscrit le : 23/04/2019
MessageSujet: Re: someone call the doctor ! - Lorena   someone call the doctor ! - Lorena EmptyLun 5 Aoû - 22:41





someone call the doctor

Juste l'impression d'un déjà-vu

Ils avaient un passé en commun qui servait parfois à remplir la conversation et forcément, ça tournait autour d'une seule personne : Grace. Sa mère mais également sa future ex-femme. En lui expliquant ce qui restait encore une lourde affaire que cette dernière cherchait à planter un couteau dans son dos. La réponse de Lorena le fit sourire. « C'était y'a des années et elle n'a aucune preuve de ce qu'elle avance, » Juste la culpabilité qu'elle avait lu dans le regard de son mari quand elle avait supposé qu'une chose s'était passée entre Lorena et lui. Là encore, il n'y avait pas rien d'écrit et encore moins des preuves sur leur incartade mais : « Toi comme moi on ne s'en est jamais vantés, personne n'est réellement au courant alors qu'elle continue de cracher son venin. » Personne, Alex connaissait quelqu'un qui le savait et personne d'autre que Rayan. « J'espère juste qu'elle ne va pas décider de s'installer ici définitivement pour nous faire vivre un enfer à tous les deux. » Il haussa les épaules : « Aucun risque, elle a balancé les démarches, elle est coincée au moins jusqu'à dimanche et suivant ce qu'elle réussira à me tirer, elle ne pourra pas forcément bouger de New-York avant longtemps.. » Il l'espérait en tout cas. « J'me suis souvent demandé ce qui t'avais poussé à te marier avec une femme pareille. - Va savoir. » Il avait resserré sa main sur son volant avant de comprendre qu'il n'était pas forcément nécessaire d'en rajouter au sujet de Madame Caldwell.

***

Lorena était partie de se doucher et il ne s'était pas fait prier pour aller se chercher une bière tout en regardant tout autour de lui. L'appartement ne ressemblait pas du tout à une garçonnière mais décoré avec goût, sans trop de prétention. Avec la fortune qui planait au dessus de la tête de la jeune héritière, il était impressionné de voir autant de modestie dans sa façon de vivre. C'était sûrement pour cela qu'il... Non. Il n'avait rien du tout au sujet de Lorena mais en la voyant revenir de sa douche, alors qu'il était assis bien sagement dans le canapé. « J'peux pas le blâmer pour ça. » Leur conversation touchait u autre dénominateur commun qu'était son ancien meilleur ami et en ce qui la concernait, son ex-petit ami. Même si Rayan n'était pas le seul fautif dans cette histoire, Alex était certain que la jeune fille n'aurait jamais voulu vivre quoique ce soit avec Rayan si elle savait qu'ils se connaissaient tous les deux : « Ouais, on est jamais tout noir ni tout blanc. J'l'ai bien comprit. » lâcha t-il un peu amer. Pour m'assurer qu'elle allait bien, le médecin qui était en lui posa une main sur son front mais l'homme en lui pensait à toute autre chose. Il était définitivement pas guérit de cette fille dont il était encore complètement dingue. Rien ne pouvait changer ça, de la douceur de sa peau, à la couleur noisette de ses iris et ses lèvres... « Arrête de me chaperonner Alex, j'vais bien. » Si elle savait réellement ses intentions, elle ne rigolerait pas de cette manière. Elle le rejetterait sûrement, ou lui demanderait de partir : « Oui, des limites ont en a tous mais elles sont toutes la pour être franchie. »  Tourné vers la jeune fille, il écouta la réponse à sa question, elle avait des choses à dire et il était certain que l'alcool aidait mais il la laissait vider son sac : « Je n'te blâme pas, je... » Alex s'interrompit quand il s'aperçu que la jeune femme avait laissé sa tête reposer contre son bras : « Lorena, je.. » dois y aller. c'était évidemment ce qu'il devait dire mais au lieu de cela, il redressa le visage de la jeune fille pour qu'elle lui fasse face : « Je suis content qu'on m'est appelé. » lâcha t-il bêtement et il posa ses lèvres sur les siennes. Il n'avait pas l'alcool dans le sang comme excuse, une bière n'allait pas lui donnait cette fièvre soudaine. Même s'il n'y avait pas de réponse, il ferma les yeux et fit claquer un premier baiser en attendant un retour un peu plus virulent. Ce coup-ci ce n'était pas elle qui avait commencé ce baiser mais bien lui alors il recula légèrement : « Je crois que je devrais y aller. »

☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas

Lorena Caldwell

Voir le profil de l'utilisateur

someone call the doctor ! - Lorena Tumblr_inline_o1sqh8yk3B1tae3h3_250 ○ âge : 26 ans (06/07)
○ statut : loving you had consequences
○ métier : Interne en chirurgie en 3ème année
○ quartier : East Bay #8 en coloc avec Finn
○ orientation sexuelle : Elle n'aime que les hommes
○ posts : 2191 ○ points : 105
○ pseudo : Tamou
○ avatar : Willa Holland
○ DC : Dylan et jillian
○ inscrit le : 06/01/2017
MessageSujet: Re: someone call the doctor ! - Lorena   someone call the doctor ! - Lorena EmptyMar 6 Aoû - 16:44



alex & lorena
someone call the doctor

Depuis quand n'a t-elle pas mangé ? Un jour? Deux? Surement, elle ne s'en souvient pas vraiment. Elle s'est plongée dans le travail ces derniers jours, elle a fait des heures pas possible et elle n'a pas ressenti une seule fois la sensation de faim. Elle est parfaitement consciente qu'elle met sa santé en danger surtout en ayant ingéré autant d'alcool mais ça Alex n'a pas besoin de le savoir. Une bonne nuit de sommeil pour décuver, un bon petit déjeuner demain matin et elle sera à nouveau en pleine forme. Ce n'est pas le médecin en elle qui parle mais bel et bien la jeune femme complètement paumée dans sa vie actuelle car si elle avait un patient qui agirait comme elle, elle aurait tout de suite réagi. Elle refuse toute aide qu'on peut lui proposer et pour ça encore faudrait-il que quelqu'un soit au courant. Elle ne parle à personne de ce qui ne va pas, de son mal-être, de ses sentiments, de tout ce qu'elle ressent et qui s'entrechoque dans sa poitrine. Lorena fait remarquer à Alex que Rayan n'est pas le seul à qui elle en veut, les deux hommes ont merdé dans cette histoire tout comme elle. Elle en veut à Rayan de ne pas lui avoir confié la vérité sur ses liens avec son beau père, Alex d'avoir voulu la piéger pour la blesser en la jetant dans les bras de Rayan et à elle même de ressentir tellement de choses pour ces deux hommes. Elle aurait préféré ne tomber amoureuse d'aucun des deux parce que désormais elle ne sait plus où elle en est ni ce qu'elle veut. Elle se dit tout bonnement que c'est impossible d'aimer deux personnes en même temps et qu'il doit bien y avoir une solution à son problème, sauf qu'elle ne la trouve pas donc elle fuit. Encore et toujours comme quand elle était plus jeune. C'est tellement plus facile pour éviter les problèmes.  Alex dans son appartement n'était pas prévu au programme, elle est mise à rude épreuve et sa tête qui se cale contre son bras n'aide en rien. Sans bouger, ses yeux se relèvent vers lui quand il ne termine plus ses phrases. "C'est sympa d'être venu me.." Sa phrase reste en suspens alors qu'Alex accapare ses lèvres sans qu'elle ne s'y attende. Prise par surprise, elle se fige avant que le baiser ne s'interrompe et elle esquive son regard, gênée par la situation. Quand il se recule pour annoncer son départ, elle lâche un soupire en se levant la première du canapé, les mains sur ses tempes, les yeux fermés. "Tu ne m'aides pas du tout Alex.." ses sentiments, ses envies, ses désirs, tout se bouscule quand il est prêt d'elle et elle fait encore quelques secondes les cents pas avant de revenir en quelques enjambés jusqu'au canapé. Elle ne s'assoit pas à ses côtés, elle grimpe sur lui à califourchon tandis que ses mains attrapent le visage d'Alex et que ses lèvres capturent les siennes pour un baiser bien plus fougueux que le précédent. Son corps se colle au sien pendant que sa langue vient trouver celle du brun pour une danse endiablée. Mais elle est vite ramenée à la réalité par de puissants vertiges qui la forcent à interrompre leur baiser. "Désolé, c'est juste que j'me sens pas très.." Elle sent le malaise arriver, l'absence de nourriture ces deux derniers jours elle va le payer même si ce n'est pas grave en soi. Ce ne sera pas la première fois que ça lui arrive mais elle aurait préféré que ça se déclenche à un autre moment que celui ci. Ses pupilles clignent plusieurs fois et elle sent son corps partir du côté pour s'affaler sur le canapé, elle n'entend plus ce qu'Alex lui dit, sa vue se floute avant de disparaître complètement.



_________________
If you love someone, you tell them. Even if you're scared that it's not the right thing. Even if you're scared that it will cause problems. Even if you're scared that it will burn your life to the ground. You say it and you say it loud and then you go from there.

someone call the doctor ! - Lorena 7moGWCpR_osomeone call the doctor ! - Lorena 17mIv0BK_osomeone call the doctor ! - Lorena BMhXkPyZ_o
Revenir en haut Aller en bas

Alex Whittle

Voir le profil de l'utilisateur

someone call the doctor ! - Lorena 1556136400-ezgif-1-e0abda377b72 ○ âge : 38 ans
○ statut : en procédure de divorce
○ métier : Chef du service de chirurgie pédiatrique
○ quartier : #12 (appartement) ○ alex whittle
○ orientation sexuelle : hétérosexuel
○ informations en vrac : Alex a une cicatrice sur la tête suite à une grosse chute à vélo lorsqu'il avait 5 ans. Trois autres cicatrices se dessinent dans le flanc droit, à 36 ans. Il n'a pas connu de relation stable mais s'est marié à sa crise de la trentaine, il craint celle de la quarantaine. Il est chirurgien pédiatrique, il est très impliqué et appliqué. Six ans auparavant, il a couché avec la fille de sa femme, dont il se retrouve éperdument amoureux. Il est papa d'une petite fille, il l'apprend à l'âge de 23 ans. Il quitte NY pour Amsterdam, à l'âge de 25 ans. S'il a essayé une vie commune avec la mère de la petite, il s'est vite rattrapée par ses vieux démons. La pension alimentaire est salée mais il s'y tient. Il revient à NY à l'âge de 29 ans. Son arrivée à Island Bay est la conséquence du décès de sa mère et la procédure de divorce dans lequel il s'est vautré. Il a ramené débarqué à IB en Août 2018 pour permettre à sa soeur de faire sa rentrée convenablement.

○ posts : 90 ○ points : 390
○ pseudo : weather
○ avatar : Chris Evans
○ inscrit le : 23/04/2019
MessageSujet: Re: someone call the doctor ! - Lorena   someone call the doctor ! - Lorena EmptyMar 6 Aoû - 17:51





someone call the doctor

Juste l'impression d'un déjà-vu

Ça grouillait partout dans sa tête, Alex partait complètement en vrille serait-ce qu'en ayant Lorena tout à côté de lui. C'est dire, la dernière fois qu'ils avaient été en face à face, Lorena l'avait tout simplement épinglé à la cafétéria de l’hôpital puis plaqué contre la porte d'une réserve, elle l'avait tout simplement coiffé au poteau. Sa tête contre son bras, Alex savait qu'il était temps pour lui de quitter ce canapé, ce salon et peut-être même bien ce quartier très rapidement. Il sentait les choses déraper sous son nez comme dans sa tête. « C'est sympa d'être venu me... » Mais il ne l'écoutait plus, il ne voulait qu'une seule chose , ses lèvres. Uniquement ses lèvres. Évidemment, il ne s'attendait pas à ce qu'elle y réponde ou même qu'elle concédait à l'idée qu'il la touche à nouveau. Alors qu'il cherchait à prendre la poudre d'escampette en fixant déjà la distance qui le séparait de la porte d'entrée, il sentit du mouvement curieux à côté de lui et vit Lorena faire les cent pas. « Ecoute, Lorena.. Je ne suis pas... - Tu ne m'aides pas du tout Alex. - Quoi ? Qu'est-ce que tu racontes ? » Sans prévenir, elle lui sauta dessus en l'enjambant et accaparant ses lèvres. Un gémissement s'échappa de sa gorge étouffé par le baiser qu'il accueillit avec plaisir. Ses mains se posèrent sur ses cuisses, malaxant ensuite ses côtés et laissa la langue fougueuse danser avec la sienne jusqu'à ce que quelque chose cloche. Elle s'arrêta subitement en s'excusant : « Désolé, c'est juste que j'me sens pas très... » Il eut besoin de quelques secondes seulement pour rattraper et alléger la descente de Lorena sur son canapé, prise de vertige : « Lorena ? Tu m'entends ? » Il fit claquer son pouce et son majeur plusieurs fois pour voir si elle réagissait. Tout en serrant les dents, il attrapa la jeune femme de manière à l'allonger complètement. Les bras de Lorena semblaient ne plus répondre normalement. Un trop plein d'émotion, un manque de sommeil, un manque de glucide, ça pouvait être n'importe quoi et vu l'alcool qu'elle avait ingurgité quelques heures plus tôt, Alex ne doutait pas des conséquences : « Okay, on va revenir parmi nous, Lorena ? » l'appelait-il en faisant claquer son pouce et son index à plusieurs reprises. Elle réagissait alors il attrapa ses jambes pour les surélever pour qu'elle récupère tranquillement. « Quand est-ce que tu as mangé pour la dernière fois ? » demanda t-il en attrapant plusieurs coussin épais pour garder ses membres inférieurs en hauteur : « Lorena ? » l'appelait-il encore. Une main sur son ventre, il voulait seulement qu'elle reprenne conscience mais à cette allure là, ce n'était pas gagné. Calmement, il l'avertit : « Je reviens dans deux minutes, ne bouge pas, okay ? » Il espérait qu'elle l'écouterait pour une fois mais il n'attendit pas qu'elle valide ses propos en allant dans la cuisine. Un sur deux il trouva d'abord du sucre en poudre, après avoir presque éclaté d'autres portes de placard sur le coup de la colère de ne pas trouver qu'il fallait, il trouva enfin les verres. De retour dans le salon, il contourna le canapé à grandes enjambées et appela : « Lorena ? Est-ce que t'as mangé avant de sortir ? Ton frigo est vide putain ! » tonna t-il en posant le verre à côté de lui, sur la table basse qu'il avait poussé pour pouvoir s'agenouiller aux côté de la Caldwell : « Hey ?! » l’interpella t-il, soudainement plus doux et tendre, comme il pouvait l'être envers ses patients. « Je t'ai apporté un peu d'eau sucré, ça devrait faire l'affaire... »

☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas

Lorena Caldwell

Voir le profil de l'utilisateur

someone call the doctor ! - Lorena Tumblr_inline_o1sqh8yk3B1tae3h3_250 ○ âge : 26 ans (06/07)
○ statut : loving you had consequences
○ métier : Interne en chirurgie en 3ème année
○ quartier : East Bay #8 en coloc avec Finn
○ orientation sexuelle : Elle n'aime que les hommes
○ posts : 2191 ○ points : 105
○ pseudo : Tamou
○ avatar : Willa Holland
○ DC : Dylan et jillian
○ inscrit le : 06/01/2017
MessageSujet: Re: someone call the doctor ! - Lorena   someone call the doctor ! - Lorena EmptyMar 20 Aoû - 20:31



alex & lorena
someone call the doctor

Ce baiser est inattendu, prise par surprise elle a le reflèxe de s'éloigner, de tourner en rond avec tous ces sentiments qui se bousculent. Elle n'a aucune idée d'où elle en est, de ce qu'elle veut et elle n'arrive pas à trouver de réponses à ses questions. Elle laisse son envie, son désir et ses pulsions parler à sa place plutôt que de tourner en rond indéfiniment et de rendre la situation gênante pour l'un comme pour l'autre. Elle ne réfléchit plus quand elle balaie en quelques enjambées la distance qui la sépare d'Alex pour aller à nouveau coller ses lèvres contre les siennes pour cette fois ci un baiser bien plus passionné. Ce moment aurait pu être parfait si elle ne s'était pas sentie aussi mal sans prévenir. Elle se sent partir et elle n'entend plus Alex, elle voit uniquement ses lèvres qui bougent tandis que ses yeux clignent, tentent de lutter avant qu'un voile noir l'aveugle et qu'elle perde complètement connaissance. Elle ignore combien de temps s'est écoulé jusqu'à ce qu'elle reprenne doucement connaissance. Un claquement proche de son visage et résonnant dans ses oreilles l'a fait grimacer alors qu'elle plisse les yeux, retrouvant petit à petit une vue claire tout en restant sonnée. Elle remarque qu'elle est allongée et sent Alex lui relever les jambes, elle reprend des couleurs et le malaise s'estompe. Elle met un temps avant de répondre aux questions d'Alex, elle se passe une main sur le visage en soupirant avant d'hausser les épaules. Toujours muette, sa main vient effleurer celle d'Alex poser sur son ventre alors qu'elle frisonne en attrapant le plaid à ses côtés. Alex disparaît de son champ de vision, elle ne réagit pas à tout ce qu'il lui dit, elle a encore du mal à se concentrer sur ses paroles. "J'ai mangé un paquet de chips y'a deux jours j'crois"  qu'elle finit par lâcher d'une voix rauque. "j'ai quasiment fait deux jours non stop à l'hôpital, pas eu le temps d'aller aux courses.. et puis tu sais moi et la cuisine on est pas copain.." qu'elle finit par lâcher sur une note d'humour pour tenter de rassurer le brun. En le disant à voix haute elle se rend compte qu'elle a enchaîné les heures à l’hôpital plus facile pour elle de se noyer dans le boulot ou l'alcool que d'affronter ces sentiments et de faire des choix. "Merci" elle tend la main vers le verre d'eau qu'elle boit d'une seule traite avant de poser sa main sur l'épaule d'Alex pour s'aider à se relever. Elle remet correctement la serviette sur elle pour éviter de finir nu comme un ver dans son propre salon et s'enroule dans le plaid parce qu'elle est gelée. "Décidément ce soir j'suis un vrai boulet, j'imagine que c'est pas comme ça que tu pensais passer ta fin de soirée" Elle lui fait un faible sourire d'excuse. "Tu peux juste m'aider à monter? J'vais aller enfiler un truc, j'suis congelée après promis j'te libère si tu veux te sauver " Elle attend qu'il lui réponde pour se relever et direction son armoire à l'étage.



_________________
If you love someone, you tell them. Even if you're scared that it's not the right thing. Even if you're scared that it will cause problems. Even if you're scared that it will burn your life to the ground. You say it and you say it loud and then you go from there.

someone call the doctor ! - Lorena 7moGWCpR_osomeone call the doctor ! - Lorena 17mIv0BK_osomeone call the doctor ! - Lorena BMhXkPyZ_o
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: someone call the doctor ! - Lorena   someone call the doctor ! - Lorena Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

someone call the doctor ! - Lorena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La base oubliée
» Vietnamese answer daunting call in Haiti
» La lumière ne sera jamais faite sur cette affaire.
» 'Something brought you here, Flynn Rider. Call it what you will, fate, destiny...' 'A horse.'
» 06. [Brown/Robertson's] Hot housecall

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: east bay :: logements-