AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 new father but not new mother (billie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

SEXY WADE
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-cinq ans, ça rigole plus.
○ statut : célibataire, personne ne fait vibrer mon coeur et pourtant, l'avenir risque de m'attraper rapidement.
○ métier : ingénieur en informatique, je travaille chez WEBUILD, l'entreprise de la belle Zélie.
○ quartier : #142 West Bay, un loft dans une ancienne usine. Voisin de Zélie, ma patronne. Sortez couvert.
○ informations en vrac : il a perdu son ex en septembre, d'un suicide. ; il a un fils de quatre ans, Joan dont il a découvert l'existence début 2017. ; il est très proche de sa soeur Billie, et il ferait tout pour elle. ; sa meilleure amie reste la fille à qui il tient le plus au monde, pour le moment. ; la famille pour gaby, c'est sacré. les amis aussi.

○ posts : 378 ○ points : 340
○ pseudo : arrêtez vos manières, je suis mathilda ici. (sheepirl sinon)
○ avatar : francisco hot lachowski
○ DC : Phoebe, Noemi & Elliott
○ inscrit le : 11/12/2016
MessageSujet: new father but not new mother (billie)   Sam 4 Mar - 18:32

new father but not new mother


billie & gaby
Aujourd’hui était un grand jour pour moi, un jour qui s’annonçait heureux, puisque je devais garder mon fils pour l’après-midi, sa mère étant occupée à son travail pour un procès, ou je ne sais trop quoi. Joan n’était jamais venu à l’appartement, et aujourd’hui, c’était le grand saut, non seulement j’allais le garder plus longtemps que d’habitude, mais en plus, il allait découvrir mon appartement, peut être plus tard sa résidence de weekend, même si nous préférons y aller lentement avec Roxanne pour le moment. Le petit blond n’est pas au courant que je suis son père, et pour le moment ce n’est pas plus mal, ça me permet de m’habituer à lui, et lui de s’habituer à moi. Ma famille n’est pas au courant non plus, de ma volonté de ne pas leur dire, tant que la vie de ma sœur aînée n’est pas bien calmée, puisque c’est le bordel chez elle en ce moment. Je pars chercher le petit garçon à sa crèche pour onze heure et demi, et décide de l’emmener manger dans un petit restaurant, entre père et fils, enfin plutôt entre babysitter et enfant, histoire de commencer à nouer le dialogue. Il est tout fou, et le voir sourire comme ça me rassure. Il semble m’apprécier finalement. Nous terminons par passer une heure à la plage, et nous rentrons finalement à mon appartement en milieu d’après-midi, pour sa sieste, car il est encore jeune, mais surtout car l’air marin, ça fatigue pour un gamin de cet âge là. L’heure des au revoir arrive à grand pas, et j’entend sa mère toquer à la porte, alors que le petit garçon est encore dans les bras de morphée. Je l’invite à entrer, et pars réveiller Joan qui dort encore sur mon lit, avant de le rendre à sa mère, en la rassurant sur cet après-midi. Finalement, c’est pas bien compliqué d’être père… enfin si on oublie le fait de s’inquiéter pour rien. Ma journée n’était pas terminée pour autant, puisque je devais voir ma sœur ce soir, chez elle, pour prendre de ses nouvelles. Ca fait un moment que je ne l’ai pas vu, et pour être honnête, autant de silence de sa part m’inquiète beaucoup. Je me prépare rapidement, et attrape la photo de Joan avec mon sweatshirt pour la montrer à Billie, bien décidé à lui annoncer maintenant. Le temps passe vite en ce moment, et ça fait déjà quasiment deux mois que je suis au courant, et c’est difficile de garder ça secret plus longtemps. Je glisse la photo dans ma sacoche, avant de la mettre sur mon épaule et de partir en direction de center bay, où elle habite. Maintenant que j’ai déménagé, son appartement est plus proche, et clairement, c’est plus rapide pour y aller. J’arrive rapidement devant chez elle, et je toque, en souriant. Elle vient rapidement m’ouvrir, et je rentre, sans gêne, et la prend dans mes bras. « Billie. » Je lui souris, et me décale un peu, en la regardant de haut en bas. Elle a mauvaise mine. « J’ai un truc à t’annoncer, mais tu vas bien toi ? T’es pâle. » Je fronce un peu les sourcils, et tend l’oreille pour vérifier que Tom n’est pas là, pour éviter de lui casser la tronche. Heureusement, je me rends rapidement compte que nous sommes seuls, et c’est pas plus mal.


_________________
❝ boulevard of broken dreams ❞
I'm waking up to ash and dust I wipe my brow, and I sweat my rust, I'm breathing in the chemicals. I'm breaking in and shaping up, then checking out on the prison bus this is it, the apocalypse.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-sept ans
○ statut : en couple avec un homme qu'elle devrait quitter
○ métier : basketteuse professionnelle
○ quartier : center bay
○ informations en vrac : elle a une grande soeur et un petit frère. › elle est tombée enceinte à l'âge de dix-neuf ans, mais a perdu le bébé. › sa famille et son métier sont les deux choses les plus importantes pour elle. › elle a surpris son petit-ami avec une autre, mais n'arrive pas à lui dire. › cette femme se trouve être la nouvelle kinésithérapeute de son équipe, ça promet quelque chose d'électrique.

○ posts : 991 ○ points : 225
○ avatar : shay mitchell
○ DC : reagan, troy, roxy, laszlo
○ inscrit le : 20/06/2016
MessageSujet: Re: new father but not new mother (billie)   Lun 13 Mar - 22:04

❝ new father but not new mother ❞
gaby & billie

Je reviens d'entraînement, épuisée physiquement, mais psychologiquement aussi. Depuis mon avortement, tout est plus difficile. Sourire, rire, penser positivement, être agréable. Tout ceci ne se passe plus et cela semble peser sur notre couple, à Tom et à moi. Il ne comprend pas pourquoi j'ai subitement changé de comportement et clairement, je ne peux pas lui expliquer. Alors pour éviter de se faire engueuler toute la soirée, il décide de sortir avec des amis. Je ne peux m'empêcher de penser qu'il va finir la soirée avec une autre femme, je lui donne toutes les raisons de le faire. Quant à moi, je vais rester là, en pyjama, tranquillement installée dans le canapé. Je m'habille pour cela, allume la télé et passe par la cuisine pour prendre un peu de glace. Le meilleur remède pour les petits coups de blues. Je me mets ensuite face à un film, que je connais presque par coeur. Après plusieurs minutes de visionnage, quelqu'un frappe à la porte. Je soupire. Je ne suis vraiment pas en tenue pour accueillir quelqu'un. Je me lève, remets le pot dans le congélateur, il ne faudrait pas que la glace fonde et je vais ensuite regarder qui se trouve derrière la porte. Gaby, mon frère, ça va. Je lui ouvre et rapidement, il entre. « Billie. » Je lui souris et l'entoure de mes bras lorsqu'il m'offre une accolade. Je referme la porte derrière lui, puis me retourne en entendant qu'il se met à parler. « J'ai un truc à t'annoncer, mais tu vas bien toi ? T'es pâle. » Il n'y va pas par quatre chemins et m'annonce directement la raison de sa venue, enfin plus ou moins. Je fronce légèrement les sourcils, intriguée, puis j'essaye de détourner le sujet, de faire en sorte que l'attention ne soit pas uniquement sur moi, en espérant que ça marche. « Oui, oui, ne t'en fais pas. J'ai été un peu malade ces derniers jours, mais rien de grave. » Pour le moment, je suis bien incapable de lui dire la vérité, mais cela finira peut-être par arriver, aujourd'hui ou un autre jour. Je m'éloigne un peu de mon frère, alors que je l'invite à faire comme chez lui. Je prends la direction de la cuisine et reviens, deux bières en main. Je suis maintenant autorisée à en boire, autant en profiter. « Qu'est-ce qu'il y a ? Tu me fais peur. » Le regard du jeune homme est sérieux, il n'est pas ici pour m'annoncer quelque chose de banal, je le sens. Je suis néanmoins très loin de me douter qu'il est père d'un petit garçon, de quatre ans en plus. Il faut croire que nous sommes plutôt fertiles chez les Wade.

_________________

we are family

≈ everyone can see we're together as we walk.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

SEXY WADE
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-cinq ans, ça rigole plus.
○ statut : célibataire, personne ne fait vibrer mon coeur et pourtant, l'avenir risque de m'attraper rapidement.
○ métier : ingénieur en informatique, je travaille chez WEBUILD, l'entreprise de la belle Zélie.
○ quartier : #142 West Bay, un loft dans une ancienne usine. Voisin de Zélie, ma patronne. Sortez couvert.
○ informations en vrac : il a perdu son ex en septembre, d'un suicide. ; il a un fils de quatre ans, Joan dont il a découvert l'existence début 2017. ; il est très proche de sa soeur Billie, et il ferait tout pour elle. ; sa meilleure amie reste la fille à qui il tient le plus au monde, pour le moment. ; la famille pour gaby, c'est sacré. les amis aussi.

○ posts : 378 ○ points : 340
○ pseudo : arrêtez vos manières, je suis mathilda ici. (sheepirl sinon)
○ avatar : francisco hot lachowski
○ DC : Phoebe, Noemi & Elliott
○ inscrit le : 11/12/2016
MessageSujet: Re: new father but not new mother (billie)   Mar 14 Mar - 18:49

new father but not new mother


billie & gaby
Après plus de deux mois dans le secret, dans le silence, je me sentais enfin prêt à annoncer la nouvelle à ma famille, qui s’agrandira de manière officielle dans les prochains jours. D’abord Billie, ma sœur devait le savoir. En réalité, c’est un peu à cause d’elle que personne n’est encore au courant, elle était tellement mal ces derniers temps que lui dire en plus que son petit frère vient d’apprendre qu’il a un fils aurait certainement été la goute d’eau en trop. J’adore ma sœur, et je ne veux que son bien, que son bonheur, et c’est pour cette raison que j’ai préféré attendre. Et puis de toute façon, qu’est ce que deux mois de plus quand ça fait déjà quatre ans ? Ce n’est rien, rien de tout. C’est pourquoi je ne m’inquiétais pas vraiment d’attendre un peu, et puis ça m’a permis de me faire davantage à l’idée, de commencer à créer une relation avec le petit garçon, de me faire à mon rôle de père désormais. Et même si l’enfant n’est pas encore au courant du lien qui nous unis, j’essaie d’agir comme si avec lui, même si c’est clairement difficile. Je n’ai pas l’habitude, et c’est normal, c’est ce que Roxy me dit. M’enfin, quoi qu’il en soit, il va bien falloir prendre l’habitude un jour ou l’autre. Après avoir refilé le petit garçon à sa mère, j’étais parti en direction de l’appartement de ma sœur aînée, en croisant les doigts pour qu’il n’y ai pas ce con de Tom dans les parages. Je peux plus le voir en peinture et clairement, il me répugne. Je sais que je n’ai pas à m’inviter dans la vie sentimentale de ma sœur mais bon sang, faudrait que je la force à le quitter, j’en sais rien mais ça craint. Ma sœur aînée m’ouvre rapidement, et je l’enlace, avant de la regarder de haut en bas, n’hésitant pas à lui dire la raison de ma venue, et qu’elle a mauvaise mine. Elle est en pyjama, et à en croire son expression du visage, je mettrais ma main à couper qu’elle est démoralisée. Ça m’inquiète un peu quand même, moi qui pensais qu’elle allait mieux. « Oui, oui, ne t'en fais pas. J'ai été un peu malade ces derniers jours, mais rien de grave. » Je la regarde en fronçant les sourcils, tout en retirant ma veste pour la déposer sur le porte manteau. Malade, malade, ouais, c’est une raison valable mais bon, c’est bizarre quand même. « Mouais bon, d’accord. » Je garde ma sacoche avec moi, et je suis Billie vers la cuisine, avant de m’affaler comme une épave sur son canapé. J’adore son canapé, mais l’idée que son mec rhum, je veux dire bientôt son ex-mec parce que ça peut plus durer a peut être trompé ma sœur sur ce canapé me répugne, et je décide de me redresser, et d’attendre ma sœur. Heureusement, elle ne tarde pas à revenir, deux bières en main, et j’attrape la mienne en hochant la tête en guise de remerciement. « Thanks sis. » Je lui souris, et elle prend la parole. « Qu'est-ce qu'il y a ? Tu me fais peur. » Je me redresse encore plus, et me racle la gorge, ne voulant pas y aller par quatre chemins. Autant être cash et ne pas tourner autour du pot pendant vingt milles ans. « Je suis papa. » J’observe le visage de Billie qui semble perdre tout signe de bonheur après cette révélation, et j’attrape rapidement la photo du petit garçon avec mon sweat dans ma sacoche, et la lui tend. « Il s’appelle Joan, il a quatre ans. » Je frissonne un peu, et  regarde ma sœur, qui est vraiment super pâle. Je met ça sur le comble de son état de malade en voie de guérison, et ne me doute pas que je viens de toucher un point sensible.


_________________
❝ boulevard of broken dreams ❞
I'm waking up to ash and dust I wipe my brow, and I sweat my rust, I'm breathing in the chemicals. I'm breaking in and shaping up, then checking out on the prison bus this is it, the apocalypse.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-sept ans
○ statut : en couple avec un homme qu'elle devrait quitter
○ métier : basketteuse professionnelle
○ quartier : center bay
○ informations en vrac : elle a une grande soeur et un petit frère. › elle est tombée enceinte à l'âge de dix-neuf ans, mais a perdu le bébé. › sa famille et son métier sont les deux choses les plus importantes pour elle. › elle a surpris son petit-ami avec une autre, mais n'arrive pas à lui dire. › cette femme se trouve être la nouvelle kinésithérapeute de son équipe, ça promet quelque chose d'électrique.

○ posts : 991 ○ points : 225
○ avatar : shay mitchell
○ DC : reagan, troy, roxy, laszlo
○ inscrit le : 20/06/2016
MessageSujet: Re: new father but not new mother (billie)   Dim 19 Mar - 21:54

❝ new father but not new mother ❞
gaby & billie

Gaby a généralement l'habitude de me prévenir quand il passe, histoire de savoir si je suis bien là, mais pas aujourd'hui et cela me paraît louche. Il n'est pas ici pour rien et je dois en apprendre plus. Cependant, pour le moment, c'est moi qu'il a dans son champ de vision. Je dois faire quelque chose pour que cela change, j'essaye donc de le rassurer sur mon état. En espérant que ça marche. « Mouais bon, d'accord. » Il n'est pas complètement convaincu, mais c'est déjà ça, c'est suffisant pour le moment. Pour détendre un peu les choses, je ramène deux bières de la cuisine et lui en donne une. « Thanks sis. » Gaby s'est installé sur le canapé, comme si cet appartement était le sien. Quant à moi, je viens prendre appui contre un fauteuil qui se trouve en face. Mon frère est là pour quelque chose et je compte bien avoir des informations. Il me regarde, se redressant légèrement. À ce simple geste, je comprends qu'il s'agit de quelque chose de grave, de quelque chose d'important. « Je suis papa. » Alors là. Je tombe de haut. Heureusement que le fauteuil est là. Je me laisse tomber dedans, sans quitter Gaby du regard. Un enfant, à lui. Je crois qu'il va falloir que je me renseigne un peu plus sur sa vie, car je n'étais même pas au courant qu'une femme dans son entourage était enceinte. « Il s'appelle Joan, il a quatre ans. » Gaby continue ses confessions et plus il parle, moins je comprends. Comment peut-il découvrir son fils quatre ans après sa naissance ? Je reste confuse et me demande bien ce qui a pu passer par la tête de la mère du petit, mais je reviens rapidement à mon cas et je réalise que je suis pareille. D'ailleurs, je devrais peut-être lui dire ce que j'ai vraiment. Ce n'est pas du même domaine, mais c'est lié un peu, non ? Alors sans lui donner une réponse, je lui balance à mon tour ma bombe. « J'ai avorté. » C'est plutôt brutal et ça fait retomber l'effet de joie qu'aurait pu avoir la paternité de mon frère. « C'était il y a quelques jours et.. Tom ne le sait pas. » Comme je l'ai dit à Teeghan, lui et moi, nous ne sommes pas une famille et avoir un enfant ne ferait que gâcher un peu plus les choses entre nous. Et puis, je ne peux pas lui demander d'être père alors qu'il est incapable de rester à la maison. « Je suis désolée.. » Je baisse légèrement la tête, comprenant que j'ai piqué la vedette. Ce moment devait être le sien et on devrait y revenir. Je reste un peu silencieuse, respirant fortement, essayant ainsi de me calmer et de ne pas craquer face à Gaby. Lorsque je relève le visage, je plante mon regard dans le sien, bien décidée à avoir plus d'informations. « C'est qui la mère ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

SEXY WADE
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-cinq ans, ça rigole plus.
○ statut : célibataire, personne ne fait vibrer mon coeur et pourtant, l'avenir risque de m'attraper rapidement.
○ métier : ingénieur en informatique, je travaille chez WEBUILD, l'entreprise de la belle Zélie.
○ quartier : #142 West Bay, un loft dans une ancienne usine. Voisin de Zélie, ma patronne. Sortez couvert.
○ informations en vrac : il a perdu son ex en septembre, d'un suicide. ; il a un fils de quatre ans, Joan dont il a découvert l'existence début 2017. ; il est très proche de sa soeur Billie, et il ferait tout pour elle. ; sa meilleure amie reste la fille à qui il tient le plus au monde, pour le moment. ; la famille pour gaby, c'est sacré. les amis aussi.

○ posts : 378 ○ points : 340
○ pseudo : arrêtez vos manières, je suis mathilda ici. (sheepirl sinon)
○ avatar : francisco hot lachowski
○ DC : Phoebe, Noemi & Elliott
○ inscrit le : 11/12/2016
MessageSujet: Re: new father but not new mother (billie)   Lun 20 Mar - 18:01

new father but not new mother


billie & gaby
En arrivant chez Billie, je découvre une femme pâle et plutôt déprimée, ou du mois, c’est l’apparence qu’elle donne. Cependant, elle m’assure qu’elle va bien, et je décide d’accepter cette réponse, même si je ne suis pas convaincu. Nous nous dirigeons vers le salon, et je m’installe dans le canapé, et attrape la bière que me tend ma sœur en la remerciant. Elle s’installe sur le fauteuil en face de moi, et je prend un grand coup ma respiration, avant de lâcher la bombe : je suis père. Ma sœur se laisse tomber dans le canapé, et je baisse un peu le regard, pour ne plus avoir à la regarder et ressentir un quelconque jugement dans son regard. Je soupire un peu, et regrette maintenant d’avoir attendu aussi longtemps pour lui annoncer. Deux mois, c’est long, deux de trop dirais-je, mais au fond, j’imagine que c’était mieux d’attendre. Je lui annonce le prénom du petit garçon, Joan, et son âge, quatre ans, et je reste silencieux pendant un moment, regardant simplement la photo du petit garçon que ma sœur n’a pas attrapé. Une ambiance glaciale est en train de s’installer, et je regrette ma décision de lui annoncer maintenant. Maintenant, c’est trop tard, et nous nous taisons tout les deux, je ne sais pas quoi dire, tandis qu’elle semble réfléchir. Finalement, elle brise le silence au bout de quelques minutes, et pas de n’importe quelle façon. « J’ai avorté. » Je lâche la photo qui se pose à côté de moi sur le canapé, et écarquille les yeux. Ils sortent presque de leur orbite respective, montrant bien à quel point je suis choquée. Je ne m’attendais pas à une telle réaction de sa part je veux dire, ni à cette révélation. Je ne suis pas du tout pour les avortements, et je l’ai encore fait comprendre à Roxanne il y a quelques jours, et voilà maintenant que j’apprends que ma sœur vient d’en faire un. Je soupire, discrètement, et elle reprend la parole. « C'était il y a quelques jours et.. Tom ne le sait pas. » Je ricane nerveusement, avant de me prendre le visage dans les mains. Tom, c’est un connard, un grand, et ma sœur sait très bien ce que je pense de lui. Depuis qu’il l’a trompé, je ne supporte pas de le voir, et savoir ma sœur avec lui ne me rassure pas. Maintenant que je sais qu’elle a avorté, d’un enfant qui était de lui, ou du moins je crois, je me sens presque rassuré. C’est malsain de penser ça, c’est pas mon style. « Putain. » Une injure sort de ma bouche avant que je ne m’en rende compte, et je soupire un peu. « Je suis désolée.. » Je relève la tête vers elle, et me lève brusquement, et m’approche d’elle. Je ne dis rien de plus, et me contente de la regarder, de l’observer, et je remarque bien rapidement qu’elle respire de manière assez forte, et qu’elle est en train d’angoisser. Elle relève la tête, et je l’écoute à nouveau. « C’est qui la mère ? » Je m’accroupis devant elle, et attrape une de ses mains pour la serrer, et montrer que je suis là. Maintenant que je sais qu’elle vient de subir un avortement, je ne suis plus vraiment sûr de vouloir  continuer de parler de ma nouvelle paternité, alors qu’elle vient de dire adieu à sa maternité. C’est tellement étrange. « Peut importe, Billie. » Je baisse un peu le regard avant de poursuivre. « Je suis désolé... comment tu te sens ? » Je ne lui laisse pas le temps de parler, et continue. « Je sais que t’aimes pas te confier à moi, mais je suis ton p’tit frère, et c’est mon rôle aussi. » Je hoche la tête.


_________________
❝ boulevard of broken dreams ❞
I'm waking up to ash and dust I wipe my brow, and I sweat my rust, I'm breathing in the chemicals. I'm breaking in and shaping up, then checking out on the prison bus this is it, the apocalypse.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-sept ans
○ statut : en couple avec un homme qu'elle devrait quitter
○ métier : basketteuse professionnelle
○ quartier : center bay
○ informations en vrac : elle a une grande soeur et un petit frère. › elle est tombée enceinte à l'âge de dix-neuf ans, mais a perdu le bébé. › sa famille et son métier sont les deux choses les plus importantes pour elle. › elle a surpris son petit-ami avec une autre, mais n'arrive pas à lui dire. › cette femme se trouve être la nouvelle kinésithérapeute de son équipe, ça promet quelque chose d'électrique.

○ posts : 991 ○ points : 225
○ avatar : shay mitchell
○ DC : reagan, troy, roxy, laszlo
○ inscrit le : 20/06/2016
MessageSujet: Re: new father but not new mother (billie)   Dim 2 Avr - 17:27

❝ new father but not new mother ❞
gaby & billie

La révélation de mon frère me fait tomber de haut. Il est père, bon dieu. Qui aurait pu croire ça ? Hormis son ancienne petite amie, je n'ai jamais vraiment vu Gaby avec une femme. Je ne doute pas de ses capacités de séduction, mais je pensais quand même que je serais informée d'une relation assez sérieuse qui pourrait mettre en marche un enfant. Néanmoins, cette révélation me pousse aussi à être honnête avec lui. Je ne peux pas l'écouter, hocher la tête, sans lui dire ce que j'ai récemment fait, surtout quand cela concerne une progéniture aussi. « Putain. » Je baisse la tête, honteuse. Je respire un grand coup, alors qu'un nouveau silence s'installe entre nous. J'ai peut-être été trop directe, je n'en sais rien, alors je tente de faire comme si rien de tout cela s'était passé et je lui demande de qui vient cet enfant. Gaby s'approche alors de moi et s'accroupit face à moi. « Peu importe, Billie. » Non, je ne suis pas d'accord. Gaby ne peut pas mettre son histoire de côté, sous prétexte que j'ai moi aussi lâché une bombe. De nous deux, son fils est-ce que l'on va retenir le plus, ce qui restera dans le temps. Alors que moi, cet enfant n'a même pas eu le temps de vivre. Ça fait mal là, mais ça finira par passer. « Je suis désolé... comment tu te sens ? » Je hausse les épaules. Je n'ai pas vraiment de réponse pour cette question. Ce fut un choix difficile, mais nécessaire et malheureusement, parfois il me rend mal. C'est récent encore et cela a un impact sur mon moral et sur mon corps aussi. Je ne suis pas encore de retour à mon top niveau, pour le basket je parle, mais je fais de mon mieux pour que cela arrive. Mon métier et ma famille sont les deux choses qui font que je reste forte. « Je sais que t’aimes pas te confier à moi, mais je suis ton p’tit frère, et c’est mon rôle aussi. » J’ai toujours eu cette capacité à tout garder pour moi. J’ai toujours peur d’embêter ou de blesser avec mes histoires et mes mots, alors je me tais et je laisse le temps faire naturellement les choses. Mais visiblement, je ne peux plus faire cela aujourd’hui. Entre toute cette histoire avec Tom, le bébé et on pourrait presque mettre Teeghan dans le lot, ça fait beaucoup pour moi à gérer et j’ai besoin d’aide de la part de ma famille pour alléger le poids que j’ai sur mes épaules. Alors sans prévenir, je me jette sur Gaby, l’entourant de mes bras. Des larmes coulent le long de mes joues, craquer peut parfois faire du bien. « Je suis désolée Gaby. » Dis-je entre deux sanglots. Mon frère a toujours été là, à mes côtés et pourtant, à de nombreuses reprises, je l’ai mis en dehors de ma vie. Cela est certainement lié au fait que j’ai toujours vu le protéger depuis la mort de notre père. Être faible, face à lui, a toujours été quelque chose d’inconcevable. « J’aurais dû te le dire, j’aurais dû te parler de ça plus tôt. De Tom, de ce bébé. » J’ai toujours cru que l’on était une famille honnête et pourtant, il faut croire qu’il y a des secrets partout, qu’ils soient petits ou plus gros.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

SEXY WADE
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-cinq ans, ça rigole plus.
○ statut : célibataire, personne ne fait vibrer mon coeur et pourtant, l'avenir risque de m'attraper rapidement.
○ métier : ingénieur en informatique, je travaille chez WEBUILD, l'entreprise de la belle Zélie.
○ quartier : #142 West Bay, un loft dans une ancienne usine. Voisin de Zélie, ma patronne. Sortez couvert.
○ informations en vrac : il a perdu son ex en septembre, d'un suicide. ; il a un fils de quatre ans, Joan dont il a découvert l'existence début 2017. ; il est très proche de sa soeur Billie, et il ferait tout pour elle. ; sa meilleure amie reste la fille à qui il tient le plus au monde, pour le moment. ; la famille pour gaby, c'est sacré. les amis aussi.

○ posts : 378 ○ points : 340
○ pseudo : arrêtez vos manières, je suis mathilda ici. (sheepirl sinon)
○ avatar : francisco hot lachowski
○ DC : Phoebe, Noemi & Elliott
○ inscrit le : 11/12/2016
MessageSujet: Re: new father but not new mother (billie)   Dim 2 Avr - 18:51

new father but not new mother


billie & gaby
Jamais je n’aurais pensé que la soirée prenne un tournant pareil. Ma révélation lancée, Billie ne tarde pas à faire exploser sa bombe, elle vient d’avorter. Un silence s’installe, mais la jeune femme ne tarde pas à le briser, voulant  changer de sujet. Je refuse, et lui dis que peu importe, avant de m’excuser et de lui demander comment elle se sent. Ma sœur aînée vient de tuer un bébé, un enfant, quoi qu’il en soit les lois, je ne suis pas pour ce type de situation d’une manière générale, mais l’avoir en face de moi m’oblige à penser différemment. Ma sœur vit une phase difficile avec son petit ami, et cet enfant n’était certainement pas voulu. L’hypothèse est idiote de ma part, il n’était pas voulu, elle n’aurait pas avorté sinon. Je soupire un peu, perdu entre ma morale, et mon esprit de famille. Je supporte pas l’idée de tuer un gosse, mais dans la situation de Billie, je me rends compte que l’idée se fait peu à peu dans mon esprit : que pouvait-elle faire d’autre ? Son copain est un connard fini, il la trompe, elle ne pouvait pas le garder, c’était impossible. Les hypothèses se bousculent dans ma tête, et je me contente de fermer les yeux pour me concentrer sur la réalité : ma sœur est mal, et elle a bien du mal à le cacher. Je reprends une nouvelle fois la parole pour briser le silence, proposant à ma sœur de se confier à moi. C’est maladroit de ma part, et je sais qu’elle n’aime pas ça, mais c’est mon rôle et je lui fais remarquer. Billie ne me parle jamais d’elle, toujours à se renfermer sur elle-même. Elle fait ça pour me protéger, je le sais. Quand nous avons perdu notre père, mes deux sœurs ont décidé de me protéger. C’était leur rôle, je le conçois, mais à quelles limites ? Qu’elles se retrouvent mal à force de ne pas me parler ? De m’isoler de leurs problèmes ? Je ne suis pas d’accord avec ça, j’ai besoin de les aider, comme elles m’ont aidé. Et Billie la première. Il serait idiot de ma part de dire que Billie est ma sœur préférée, le membre de la famille que je préfère de loin, mais c’est la pure vérité. Maintenant que je sais qu’elle ne va pas bien, je ne peux pas la laisser seule, une nouvelle fois. Il est temps pour nous d’échanger les rôles, et que je prenne soin d’elle. Sans même que je ne m’y attende, la jeune femme s’effondre sur moi, et m’enlace. Elle se met à pleurer, et je grimace un peu en glissant une main dans son dos pour le caresser, tendrement. Ça, je ne m’y attendais pas. Elle va vraiment mal. « Je suis désolée Gaby. » Je lui caresse les cheveux pour la rassurer, et prend doucement la parole pour ne pas la brusquer. « Ne t’excuses pas Billie. » Je lui souris un peu, et continue de frotter son dos. Ses larmes coulent, plus nombreuses encore. Je n’ai jamais vu Billie dans cet état là et ça m’inquiète. Ca doit être les hormones, quoi qu’elle n’en a plus. Ou l’émotion. Rien ne sert de réfléchir, si elle a besoin de pleurer, elle pleure et moi, je serais là. Elle le sait, je ne me moque pas des personnes qui pleurent. « J’aurais dû te le dire, j’aurais dû te parler de ça plus tôt. De Tom, de ce bébé. » Je secoue la tête. Je sais très bien pourquoi elle ne m’a rien dit, et elle ne doit pas se remettre en question. J’aurais du voir qu’elle était mal, j’aurais du être plus présent pour elle, c’est une évidence. Pour le coup, j’ai été tellement occupé avec les évènements récents, que je n’ai même pas été présent comme j’aurais du l’être avec ma famille. Et maintenant je m’en veux, alors j’essaie de rattraper le temps perdu. Je pose mes doigts sur les joues de Billie pour lui sécher doucement les larmes, et reprend la parole. « Non, ne te reproche rien. Je suis là maintenant, et je suis au courant, c’est le principal. » Je lui souris, et l’embrasse sur la joue. Je sais pas vraiment comment gérer ce genre de situation quand il s’agit d’une personne de ma famille. C’est assez étrange quand on y pense. Les seules personnes à qui j’ai séché des larmes, c’était mes petites amies. Alors avec Billie je suis un peu perdue, et je crois que ça se voit. Alors j’essaie d’être tendre, et de lui montrer à quel point elle compte pour moi.


_________________
❝ boulevard of broken dreams ❞
I'm waking up to ash and dust I wipe my brow, and I sweat my rust, I'm breathing in the chemicals. I'm breaking in and shaping up, then checking out on the prison bus this is it, the apocalypse.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-sept ans
○ statut : en couple avec un homme qu'elle devrait quitter
○ métier : basketteuse professionnelle
○ quartier : center bay
○ informations en vrac : elle a une grande soeur et un petit frère. › elle est tombée enceinte à l'âge de dix-neuf ans, mais a perdu le bébé. › sa famille et son métier sont les deux choses les plus importantes pour elle. › elle a surpris son petit-ami avec une autre, mais n'arrive pas à lui dire. › cette femme se trouve être la nouvelle kinésithérapeute de son équipe, ça promet quelque chose d'électrique.

○ posts : 991 ○ points : 225
○ avatar : shay mitchell
○ DC : reagan, troy, roxy, laszlo
○ inscrit le : 20/06/2016
MessageSujet: Re: new father but not new mother (billie)   Sam 20 Mai - 19:40

❝ new father but not new mother ❞
gaby & billie

La visite de Gaby m'a surprise, pas autant que sa révélation, c'est sûr et je suis sûre qu'il pense pareil que la bombe que j'ai lâché. Avorter n'est pas quelque chose de léger et pourtant, je lui balance cela comme ça, comme si c'était l'arrivée d'un nouveau voisin. Je voulais rester forte face à lui, face à cette annonce, mais je finis par craquer, dans ses bras. « Ne t'excuses pas Billie. » Il a beau me dire cela, ça n'enlève pas ma culpabilité de l'avoir laissé de côté, pour cet enfant, mais aussi pour l'histoire avec Tom. Il a dû attendre longtemps avant de le savoir et s'il n'était pas venu aujourd'hui, il aurait peut-être dû attendre aussi pour cette information. « Non, ne te reproche rien. Je suis là maintenant, et je suis au courant, c'est le principal. » C'est vrai et pourtant, je n'arrête pas de me dire que si les rôles étaient inversés, que s'il me cachait des choses, je le prendrais mal. Quoiqu'il en soit, là, le plus important, c'est que mon frère ne semble pas me tenir rigueur de ce que j'ai pu omettre de lui dire. « J'ai tué un bébé. J'ai tué mon bébé, Gaby. » Dis-je doucement, dans un murmure. Doucement, je me calme, ou du moins, j'essaye d'apaiser à nouveau ma respiration. « J'ai été égoïste, je n'ai pensé qu'à moi et j'ai pris cette décision parce que je ne voulais pas mettre ma carrière en pause. » J'ai essayé de me dire que c'était pour le bien de cet enfant aussi, mais je n'arrête pas de penser qu'avant de penser à lui, j'ai surtout pensé à moi. « Si cela n'était pas suffisant, il a fallu que j'embrasse la femme qui a couché avec Tom. » Plus je cite les événements, plus je me sens pitoyable. Qu'a-t-il bien pu se passer pour que ma vie m'échappe ainsi ? La tromperie de Tom m'a-t-elle plus affectée que ce que je laisse paraître ? Visiblement. Mon côté détaché semble me revenir en pleine face et je suis impuissante face à tout ça. Mon état actuel le prouve bien. Je ne suis pas du genre à montrer mes sentiments, à craquer de la sorte. Depuis toute petite, j'ai pris l'habitude de tout garder pour moi, de me forger une carapace pour éviter d'inquiéter les autres, alors il est normal que Gaby trouve cela étrange. Je m'éloigne de lui et reprends place sur le canapé. Mes coudes se posent sur mes genoux et je prends ma tête entre mes mains. J'ai l'impression de croire que mon silence arrangera les choses, qu'il les effacera peut-être. Mais non, je vais devoir faire face aux conséquences de mes gestes. Pour l'avortement, je ne peux plus faire grand-chose et je pense qu'il me hantera encore un peu. Pour le baiser, c'est autre chose. Je l'ai cherché, je l'ai provoqué. J'aurais pu l'éviter, ça m'aurait bien évité des soucis et des prises de têtes. Quoiqu'il en soit, il est peut-être préférable de changer de sujet et l'arrivée du fils de Gaby dans sa vie est le meilleur moyen de le faire. Selon moi en tout cas et même s'il est passé à côté tout à l'heure, il est nécessaire d'en parler. « Changeons du sujet. Quoique l'on dise, ça ne changera rien. » Dis-je, alors que j'essuie les dernières larmes qui ont coulé le long de mes joues. Je tourne ensuite la tête vers mon frère et je plonge mon regard dans le sien. « Tu m'expliques comment tu es père. Enfin, je ne veux pas savoir comment tu t'y es pris pour faire cet enfant. Mais s'il a quatre ans, tu as quand même raté un gros épisode. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

SEXY WADE
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-cinq ans, ça rigole plus.
○ statut : célibataire, personne ne fait vibrer mon coeur et pourtant, l'avenir risque de m'attraper rapidement.
○ métier : ingénieur en informatique, je travaille chez WEBUILD, l'entreprise de la belle Zélie.
○ quartier : #142 West Bay, un loft dans une ancienne usine. Voisin de Zélie, ma patronne. Sortez couvert.
○ informations en vrac : il a perdu son ex en septembre, d'un suicide. ; il a un fils de quatre ans, Joan dont il a découvert l'existence début 2017. ; il est très proche de sa soeur Billie, et il ferait tout pour elle. ; sa meilleure amie reste la fille à qui il tient le plus au monde, pour le moment. ; la famille pour gaby, c'est sacré. les amis aussi.

○ posts : 378 ○ points : 340
○ pseudo : arrêtez vos manières, je suis mathilda ici. (sheepirl sinon)
○ avatar : francisco hot lachowski
○ DC : Phoebe, Noemi & Elliott
○ inscrit le : 11/12/2016
MessageSujet: Re: new father but not new mother (billie)   Ven 2 Juin - 11:47

new father but not new mother


billie & gaby
En arrivant chez Billie ce soir, je ne m’attendais pas à une telle déclaration de sa part. Alors que je venais lui annoncer que j’ai un fils et que je suis désormais père, ma sœur m’annonce qu’elle vient d’abandonner sa maternité, en avortant il y a quelques jours. C’est une chose que je n’aurais jamais pu deviner, surtout venant d’elle, qui a perdu un bébé. Comme quoi la vie nous étonne tous les jours. Elle ne tarde pas à craquer dans mes bras, pleurant, suffoquant même, s’excusant même. Je la garde contre moi en lui caressant les cheveux pour la rassurer, lui demandant de ne pas s’excuser. Elle essaie de culpabiliser, et je lui explique à nouveau qu’elle ne doit rien se reprocher, et que l’important, c’est que je suis au courant. Ma sœur contre moi, je ne sais pas vraiment comment réagir. Je n’ai pas l’habitude de la voir pleurer, et c’est même la première fois. « J'ai tué un bébé. J'ai tué mon bébé, Gaby. » Je secoue la tête, et lui attrape la main pour l’aider à se calmer, mais je ne dis rien, préférant écouter ce qu’elle a sur le cœur. « J'ai été égoïste, je n'ai pensé qu'à moi et j'ai pris cette décision parce que je ne voulais pas mettre ma carrière en pause. » Je baisse un peu les yeux, même si je ne suis pas vraiment d’accord avec ça. Elle ne doit pas chercher à culpabiliser, et je pense que c’est même mieux comme ça. Avec Tom, ça ne va plus, et j’attends leur rupture avec impatience, ce gars n’est pas fait pour ma sœur, elle mérite beaucoup mieux que lui. Alors c’est mieux qu’elle n’ait pas d’enfant avec ce type, pour éviter les problèmes. « Non ne dis pas ça, c’est mieux comme ça. Tu n’as pas tué ton bébé Billie… à ce stade là, c’est même pas un bébé. » Je déglutis un peu, puisque je ne suis pas vraiment d’accord avec les avortements à la base. Seulement, d’y être confronté ce soir, j’ai l’impression que ma vision des choses change. « Si cela n'était pas suffisant, il a fallu que j'embrasse la femme qui a couché avec Tom. » Je sursaute un peu, et m’oblige à tendre l’oreille une seconde fois pour bien comprendre ce qu’elle vient de me dire. Je me répète la phrase dans ma tête pour m’assurer que j’ai bien entendu, et ne peux m’empêcher d’écarquiller les yeux, choqué de cette révélation. Je ne me permettrais jamais de juger ma sœur, mais c’est vrai que sur ce coup là, elle n’a pas vraiment géré la chose. Sans même réfléchir, je prends la parole. « Ah heu..c’était bien ? » J’écarquille les yeux et soupire un peu. « Pardon, excuse-moi. T’inquiète pas Billie, ça arrive les choses comme ça, t’es trop contrariée ces derniers temps. » Je lui souris un peu, et elle ne tarde pas à s’écarter de moi pour s’installer plus confortablement, prenant sa tête entre ces mains. J’aurais pu tenter une approche, pour la rassurer à nouveau, et finalement, je préfère ne pas la brusquer et la laisser se ressaisir. « Changeons du sujet. Quoique l'on dise, ça ne changera rien. » J’hausse un peu les épaules. « Je suis là pour toi Billie si tu en as besoin, tu le sais. Ne l’oublie pas. » Je lui souris un peu, pendant qu’elle s’essuie ses larmes, et elle tourne ensuite sa tête vers moi, plongeant son regard dans la mien. « Tu m'expliques comment tu es père. Enfin, je ne veux pas savoir comment tu t'y es pris pour faire cet enfant. Mais s'il a quatre ans, tu as quand même raté un gros épisode. » Je me racle un peu la gorge en hochant la tête. « Oui, c’est compliqué. » Je soupire un peu. « Je suis sortie avec une fille il y a presque cinq ans… Roxy. Roxy Hawthorne, tu dois la connaître, c’est la cousine de Zola… » Qui est sa meilleure amie. « Et de Charlotte. » Qui est ma meilleure amie. « Enfin je ne savais pas. Un jour elle est partie, et je n’ai jamais su pourquoi… » Je souffle. « Je l’ai retrouvé au mois de novembre, en postulant pour sa recherche de babysitter. Ouais j’suis obligé tellement ça craint financièrement en ce moment… » Je baisse les yeux. « Bref, en janvier, Charlotte m’a demandé de l’accompagner chez sa cousine pour l’anniversaire de son neveu, et c’est là que j’ai compris qu’elles étaient cousines. Jusque là… c’est simple. » Je respire un peu, et reprend. « J’ai senti le malaise, et j’ai surpris leur conversation… j’ai appris que j’étais le père de Joan. Voilà, pour résumer. » Je baisse les yeux une nouvelle fois, un peu honteux. « Et j’ai couché avec Charlotte il y a quelques semaines, comme quoi tu vois, t’as rien à te reprocher… » J’ai sorti cette révélation sans penser aux conséquences, et je soupire en levant à nouveau les yeux vers elle. J’ai honte de moi.


_________________
❝ boulevard of broken dreams ❞
I'm waking up to ash and dust I wipe my brow, and I sweat my rust, I'm breathing in the chemicals. I'm breaking in and shaping up, then checking out on the prison bus this is it, the apocalypse.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-sept ans
○ statut : en couple avec un homme qu'elle devrait quitter
○ métier : basketteuse professionnelle
○ quartier : center bay
○ informations en vrac : elle a une grande soeur et un petit frère. › elle est tombée enceinte à l'âge de dix-neuf ans, mais a perdu le bébé. › sa famille et son métier sont les deux choses les plus importantes pour elle. › elle a surpris son petit-ami avec une autre, mais n'arrive pas à lui dire. › cette femme se trouve être la nouvelle kinésithérapeute de son équipe, ça promet quelque chose d'électrique.

○ posts : 991 ○ points : 225
○ avatar : shay mitchell
○ DC : reagan, troy, roxy, laszlo
○ inscrit le : 20/06/2016
MessageSujet: Re: new father but not new mother (billie)   Lun 12 Juin - 22:33

❝ new father but not new mother ❞
gaby & billie

« Non ne dis pas ça, c’est mieux comme ça. Tu n’as pas tué ton bébé Billie… à ce stade là, c’est même pas un bébé. » C’est bien ce que j’essaye de me dire, mais cette idée reste dans un coin de ma tête et je suis bien incapable de m’en séparer. Néanmoins, maintenant que c’est fait, inutile d’en parler encore et encore. Gaby est au courant et c’est le plus important, c’est ce que je voulais, car j’aurais bien été incapable de lui mentir plus longtemps. Afin de changer de sujet, j’enchaîne sur le fait que j’ai embrassé Teeghan, celle qui a couché avec Tom. « Ah heu..c’était bien ? » Je hoche simplement les épaules, pas convaincue que la question soit vraiment celle à poser. Je ne me la suis même pas posé, j’étais bien trop perdue dans ce que je faisais. Mais oui, peut-être. « Pardon, excuse-moi. T’inquiète pas Billie, ça arrive les choses comme ça, t’es trop contrariée ces derniers temps. » Je ne suis pas certaine que cela me donne le droit de faire ce que je veux avec qui je veux, mais il a bien raison, je ne suis pas au top de ma forme, physique et psychologique, ce qui me pousse certainement à faire des choses irréfléchies. « Je suis là pour toi Billie si tu en as besoin, tu le sais. Ne l’oublie pas. » Un sourire se dessine sur mon visage en entendant ces mots. Cependant, ceci est réciproque et je ne dois pas être la seule à me reposer sur lui. Il doit le faire lui aussi et c’est bien pour ça que j’essaye de lui tirer les vers du nez à propos de son fils. « Oui, c’est compliqué. » Je n’en attends pas moins, sinon il est certain que mon frère m’en aurait parlé avant. « Je suis sortie avec une fille il y a presque cinq ans… Roxy. Roxy Hawthorne, tu dois la connaître, c’est la cousine de Zola… Et de Charlotte. » Comme quoi le monde est petit et honnêtement, même si je passe beaucoup de temps avec ma meilleure amie, j’étais loin de me douter que le fils de sa cousine était aussi celui de mon frère. « Enfin je ne savais pas. Un jour elle est partie, et je n'ai jamais su pourquoi… Je l'ai retrouvé au mois de novembre, en postulant pour sa recherche de babysitter. Ouais j'suis obligé tellement ça craint financièrement en ce moment… » Je grimace légèrement. Je suis en capacité de l'aider, c'est certain, mais monsieur est bien trop fier pour accepter quoique ce soit de ma part. D'un côté, c'est compréhensif, il veut juste se débrouiller seul comme je l'ai fait à mon arrivée ici, mais d'un autre côté, ça me fait de la peine de le voir en difficulté comme ça. « Bref, en janvier, Charlotte m'a demandé de l'accompagner chez sa cousine pour l'anniversaire de son neveu, et c'est là que j'ai compris qu'elles étaient cousines. Jusque là… c'est simple. » C'est vrai que pour le moment, ça va. Une ex, une histoire de famille et un repas. Rien d'étrange, ça pourrait presque être normal. Mais je sais bien que le plus intéressant arrive, car pour le moment, hormis l'histoire de babysitting, il ne m'a pas parlé d'enfant. « J'ai senti le malaise, et j'ai surpris leur conversation… j'ai appris que j'étais le père de Joan. Voilà, pour résumer. » Forcément, ce n'est pas la meilleure des manières pour l'apprendre. D'ailleurs, je ne pense pas que c'était celle voulue. Mais je ne suis pas ici pour juger de cela ou pour débattre sur un quelconque sujet, du coup, je le laisse continuer. « Et j'ai couché avec Charlotte il y a quelques semaines, comme quoi tu vois, t'as rien à te reprocher… » Je grimace légèrement et un léger bruit s’échappe de mes lèvres. Ça par contre, c’était certainement à éviter. Mais il doit bien s’en douter, inutile de le punir pour cela. « En effet, tu fais fort. » Même s’il n’était pas au courant pour sa paternité, il a merdé il y a plusieurs années, cinq ans pour être plus précis. Il était jeune à l’époque et il avait certainement été mis en garde sur les moyens de contraception. Et puis, coucher avec Charlotte, sa meilleure amie et la cousine de son ex, ce n’est clairement pas l’idée la plus brillante qu’il a pu avoir. « Tu me bats à plat de couture. » Enfin, si cela était une compétition et comparable. Car clairement, nous ne jouons pas dans la même cour de récréation. Tout ce qui arrive à Gaby lui tombe dessus, comme ça, alors que moi, je l’ai un peu cherché. « Désolé. » Finis-je par dire, comprenant rapidement que ce n’est pas ce genre de propos qui va lui venir en aide. « Je suis là pour toi Gaby. Je ne vais pas avoir d’enfants, mais ça ne veut pas dire que je n’aime pas ça, alors je vais t’aider et ensemble, on va affronter ta paternité. » J’ignore encore s’il va avoir besoin de moi, mais il est important qu’il sache que je suis toujours là, à ses côtés et que peu importe ce qu’il fera, je le serais encore et encore.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

SEXY WADE
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-cinq ans, ça rigole plus.
○ statut : célibataire, personne ne fait vibrer mon coeur et pourtant, l'avenir risque de m'attraper rapidement.
○ métier : ingénieur en informatique, je travaille chez WEBUILD, l'entreprise de la belle Zélie.
○ quartier : #142 West Bay, un loft dans une ancienne usine. Voisin de Zélie, ma patronne. Sortez couvert.
○ informations en vrac : il a perdu son ex en septembre, d'un suicide. ; il a un fils de quatre ans, Joan dont il a découvert l'existence début 2017. ; il est très proche de sa soeur Billie, et il ferait tout pour elle. ; sa meilleure amie reste la fille à qui il tient le plus au monde, pour le moment. ; la famille pour gaby, c'est sacré. les amis aussi.

○ posts : 378 ○ points : 340
○ pseudo : arrêtez vos manières, je suis mathilda ici. (sheepirl sinon)
○ avatar : francisco hot lachowski
○ DC : Phoebe, Noemi & Elliott
○ inscrit le : 11/12/2016
MessageSujet: Re: new father but not new mother (billie)   Mer 21 Juin - 10:31

new father but not new mother


billie & gaby
Je ne sais pas réellement si Billie et moi sommes en compétition pour le rang de celui qui a la vie la plus merdique, mais quoi qu’il en soit, je suis quand même plutôt bien placé, et je ne manque pas de lui faire remarquer. J’ai un fils, de quatre ans, je couche avec sa tante qui est aussi ma meilleure amie il y a quelques semaines. Je suis un peu con, peut être même beaucoup, j’ai tendance à ne pas réfléchir avant d’agir et voici les conséquences. « En effet, tu fais fort. » Je regarde ma soeur en baissant un peu les yeux, elle a rien à se reprocher elle. A part son avortement au pire, ouais, puis d’avoir embrassé la femme avec laquelle son gars l’a trompé. Franchement, elle abuse un peu. Mais c’est ma soeur, et je suis sûr que ça cache une souffrance ça. Alors je vais être là, et puis voilà, elle va devoir me supporter, elle a pas le choix. « Tu me bats à plat de couture. » A celle là, je ne m’y attendais pas vraiment. Je soupire un peu et écarte mon regard du sien. Je ne suis pas blessé, loin de là, j’suis pas susceptible mais j’imagine qu’elle aurait pu éviter. Enfin, c’est la fatigue, la pression, la surprise. Je ne peux pas lui en vouloir, j’ai réagis bizarrement moi aussi. Comme un idiot, à lui demander si c’était bien avec la fille qu’elle a embrassé. N’importe quoi, c’est digne d’un petit frère pourri ça. « Désolé. » Je secoue la tête. « Non ne t’excuse pas. » Je lui souris un peu, et elle ne tarde pas à reprendre la parole. « Je suis là pour toi Gaby. Je ne vais pas avoir d’enfants, mais ça ne veut pas dire que je n’aime pas ça, alors je vais t’aider et ensemble, on va affronter ta paternité. » Je lui souris, rassuré d’entendre ces paroles, qui me montre à quel point je peux compter sur elle. Je le savais, ce n’est pas une surprise, mais maintenant que rien ne va dans sa vie, j’avais des doutes. Même si la paternité ne s’affronte pas, elle se vit au quotidien et ce quotidien n’est pas le mien. Le nôtre. J’ai pas l’habitude d’avoir des enfants dans les pattes, alors autant dire que Joan risque de bouleverser mes habitudes. Mais malgré cela, je sais que c’est un enfant adorable, et j’en suis déjà plus que fier. Roxy l’a éduqué comme un prince, il est parfait. On oubliera mon objectivité, c’est mon fils, et je sais que ce lien entre nous m’empêche de voir les choses d’un point de vue extérieur. Et pourtant c’est bien ce que je suis pour le moment, extérieur. « Joan n’est pas encore au courant de mon… que je suis son père. » Je ris un peu. « Je pense m’y prendre en mode Dark Vador ! » Je ris de ma connerie, et soupire un peu en posant ma main sur celle de Billie. « On va se soutenir toi et moi. Ok ? J’suis pas le meilleur petit frère qui existe, mais bon, j’suis pas si mauvais non plus. » Je lui souris. Certes j’ai un fils, c’est un problème, ou plutôt un gros changement dans ma vie, mais malgré tout, ce n’est rien comparé à ce qu’est en train de vivre ma soeur aînée. Son copain la trompe, elle tombe enceinte, elle avorte. Je ne sais pas vraiment ce qu’elle ressent à l’intérieur d’elle, mais j’imagine que ça ne doit pas être la joie, surtout vu la façon dont elle a pleuré tout à l’heure. Ma main sur la sienne, je relève un peu la tête vers elle. « Tu veux venir passer quelques jours à l’appart ? Voir d’autres murs, dormir dans un autre lit, ça t’empêchera de trop penser. » Je lui souris. J’aime ma soeur, c’est un peu étrange parfois de dire ça, mais je serais prêt à tout pour elle.



_________________
❝ boulevard of broken dreams ❞
I'm waking up to ash and dust I wipe my brow, and I sweat my rust, I'm breathing in the chemicals. I'm breaking in and shaping up, then checking out on the prison bus this is it, the apocalypse.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-sept ans
○ statut : en couple avec un homme qu'elle devrait quitter
○ métier : basketteuse professionnelle
○ quartier : center bay
○ informations en vrac : elle a une grande soeur et un petit frère. › elle est tombée enceinte à l'âge de dix-neuf ans, mais a perdu le bébé. › sa famille et son métier sont les deux choses les plus importantes pour elle. › elle a surpris son petit-ami avec une autre, mais n'arrive pas à lui dire. › cette femme se trouve être la nouvelle kinésithérapeute de son équipe, ça promet quelque chose d'électrique.

○ posts : 991 ○ points : 225
○ avatar : shay mitchell
○ DC : reagan, troy, roxy, laszlo
○ inscrit le : 20/06/2016
MessageSujet: Re: new father but not new mother (billie)   Lun 26 Juin - 21:01

❝ new father but not new mother ❞
gaby & billie

« Non ne t'excuse pas. » Ma phrase est sortie naturellement, mais surtout tellement vite que je n'ai pas eu le temps de me demander si cela pourrait le blesser. Il est donc normal pour moi de m'excuser. Je souris légèrement, en espérant que cela provoque la même chose sur les lèvres de mon frère. Il sait que mes paroles n'étaient pas méchantes et je pense qu'il ne m'en tiendra pas rigueur. « Joan n'est pas encore au courant de mon… que je suis son père. » Je grimace légèrement, mais cela me paraît logique. Gaby ne l'était pas, pourquoi le petit le serait de son côté ? « Je pense m'y prendre en mode Dark Vador ! » Je rigole à ce qu'il vient de dire. Je ne suis pas sûre que cela soit une très bonne idée, surtout s'il compte lui apprendre bientôt, ça pourrait lui faire peur s'il n'a que quatre ans. « J'espère que ça se passera bien. » Il n'y a pas de raison pour que l'inverse se produise. Son fils est encore jeune et il ne doit donc pas réellement comprendre ce qu'il se passe pour lui. « On va se soutenir toi et moi. Ok ? J'suis pas le meilleur petit frère qui existe, mais bon, j'suis pas si mauvais non plus. » Dit-il après avoir posé sa main sur la mienne. Je hoche alors la tête pour appuyer ses propos. Je me penche ensuite vers lui et viens déposer un tendre baiser sur sa joue. Il ne s'en rend peut-être pas compte, mais Gaby est un frère parfait, je n'aurais pas pu demander mieux. « Tu veux venir passer quelques jours à l'appart ? Voir d'autres murs, dormir dans un autre lit, ça t'empêchera de trop penser. » En réponse à cela, je souris, comme pour le remercier avec ce simple geste. « Je dois affronter cela seule. Tom. Si je pars quelques jours, j’ai plus de chances de tomber sur une autre femme que si je reste ici. » C’est peut-être con de me dire cela, alors que je me rends compte un peu plus chaque jour que nous n’avons presque plus rien en commun. Mais pour le moment, je ne me sens pas prête à changer radicalement de vie, à recommencer de zéro, de nouvelles rencontres, un nouveau logement, une nouvelle routine. Alors comme idiote, je pense, je préfère rester là, à me demander s’il finira un jour par être honnête avec moi ou s’il va falloir que je lui dise que je sais tout. Cette interrogation rythme notre vie de couple et nous fait avancer. Je me lève chaque matin en me demandant si c’est aujourd’hui qu’il va me parler et je me couche chaque soir en me disant qu’il fera ça le lendemain. C’est con, je le sais bien, mais pour le moment, je suis bien incapable de partir. Malgré l’énorme porte de secours que me propose mon frère. « Mais.. » Je pince légèrement ma lèvre entre mes dents. « Il ne devrait pas rentrer d’ici plusieurs heures, alors si tu veux, tu peux rester un peu ici, avec moi. Je m’apprêtais à regarder un film, que je sois seule ou que tu sois avec moi, ça ne changera pas grand-chose pour la télé. » Je souris, lui montrant ainsi que je peux aller bien, que je vais aller bien même. « Merci Gaby. Je sais et j’ai toujours su que tu serais là, peu importe ce qu’il pourrait m’arriver. » Je me dis même qu’il pourrait m’aider à enterrer un corps si j’en ai besoin un jour et j’espère bien qu’il sait que je serais capable de faire la même chose pour lui.

_________________

we are family

≈ everyone can see we're together as we walk.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

SEXY WADE
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-cinq ans, ça rigole plus.
○ statut : célibataire, personne ne fait vibrer mon coeur et pourtant, l'avenir risque de m'attraper rapidement.
○ métier : ingénieur en informatique, je travaille chez WEBUILD, l'entreprise de la belle Zélie.
○ quartier : #142 West Bay, un loft dans une ancienne usine. Voisin de Zélie, ma patronne. Sortez couvert.
○ informations en vrac : il a perdu son ex en septembre, d'un suicide. ; il a un fils de quatre ans, Joan dont il a découvert l'existence début 2017. ; il est très proche de sa soeur Billie, et il ferait tout pour elle. ; sa meilleure amie reste la fille à qui il tient le plus au monde, pour le moment. ; la famille pour gaby, c'est sacré. les amis aussi.

○ posts : 378 ○ points : 340
○ pseudo : arrêtez vos manières, je suis mathilda ici. (sheepirl sinon)
○ avatar : francisco hot lachowski
○ DC : Phoebe, Noemi & Elliott
○ inscrit le : 11/12/2016
MessageSujet: Re: new father but not new mother (billie)   Mer 28 Juin - 9:31

Billie ne tarde pas à changer de sujet, et à me rassurer quant à ma paternité. Elle sera là pour moi, elle m’aidera, mais je le savais déjà. Joan n’est pas encore au courant que je suis son père, et je tente une blague, et ma soeur rit. Au moins, elle est encore capable de rire, c’est déjà ça. « J'espère que ça se passera bien. » Je la regarde en hochant la tête, et ne répond pas, me contentant de dire qu’on va se soutenir, tous les deux. Nous en avons besoin, nous nous sommes séparés ces quelques mois. D’abord le décès de Clarisse, puis elle quand Tom l’a trompé. Nous nous voyons moins, et j’aimerais changer ça. Elle dépose un baiser sur ma joue, et je souris légèrement. Je reprends la parole pour lui proposer de venir quelques jours dans mon appartement, précisant que cela devrait lui faire du bien. Maintenant que j’ai mon appartement, je peux l’accueillir comme elle l’a fait avec moi de nombreuses fois. Dans mon mobil’homme, ce n’était pas si simple, tout était différent. Mais aujourd’hui, je peux l’aider à mon tour, et j’ai envie qu’elle en ai conscience. Elle me sourit un peu. « Je dois affronter cela seule. Tom. Si je pars quelques jours, j’ai plus de chances de tomber sur une autre femme que si je reste ici. » Je hoche la tête, en grimaçant un peu, abandonnant mon sourire. Elle a raison, le meilleur moyen de combattre un problème est de l’affronter, mais quand même. Ma soeur est peut-être un peu plus fragile en ce moment, son avortement y est pour beaucoup, elle doit être épuisée. Alors ça ne me rassure qu’à moitié de la laisser seule ici avec ce mec, que je n’ai jamais pu blairer de toute façon. Je ne l’ai jamais supporté. « Comme tu veux. Mais si tu as besoin, n’hésite pas, même la nuit hein, tu veux un double des clés ? » Je lui souris, désireux de vouloir lui montrer qu’elle ne doit surtout pas hésiter. Quand elle me proposait de venir dormir chez elle, je refusais par fierté, et je regrette un peu des fois. Alors je n’ai pas envie que ce soit la même chose pour elle. « Mais.. Il ne devrait pas rentrer d’ici plusieurs heures, alors si tu veux, tu peux rester un peu ici, avec moi. Je m’apprêtais à regarder un film, que je sois seule ou que tu sois avec moi, ça ne changera pas grand-chose pour la télé. » Je souris un peu, et hoche la tête. C’est déjà un bon point, qu’elle accepte que je reste un peu avec elle. Je n’ai pas envie de la laisser seule de toute façon, et il faudra qu’elle me mette dehors si elle ne veut plus de moi, vraiment. « C’est ok. Je te laisse même choisir le film si tu veux, je suis cool t’as vu ça ! » Je lui souris un peu, nous nous battions toujours quand nous étions petits pour choisir le film à regarder. Enfin le dessin animé, en l’occurence. « Merci Gaby. Je sais et j’ai toujours su que tu serais là, peu importe ce qu’il pourrait m’arriver. » Sur ces mots, je lui adresse un tendre sourire, et m’approche d’elle pour la serrer une dernière fois contre moi. Billie et moi sommes les plus proches de la famille. Maddy et moi sommes assez éloignés, et avec ma demi-soeur, elle est jeune et ce n’est pas simple, puisque je suis parti de la maison pendant mon adolescence. On peut dire qu’on ne se connait pas vraiment elle et moi. Je me d écale un peu de l’étreinte, et attrape la télécommande pour la tendre à Billie. « Tu sais, c’est ça une famille. Être là, pour l’autre, peu importe la situation. J’ai pas été assez là pour toi ces derniers temps et je m’en veux un peu, alors je vais me rattraper. T’es ma soeur préférée de toute façon. » Un léger clin d’oeil, et je lui souris un peu, avant de me tourner vers la télévision. « Bon ce film ! Tu veux mettre quoi ? » Je plisse un peu les yeux, en attente de sa réponse. Finalement, nous partons sur un film d'aventure, qui nous convient ainsi à tout les deux. Nous regardons le film, sans trop discuter, et finalement, je repars un peu plus tard que prévu, une fois que Tom est rentré chez ma soeur. Je m'empêche de lui défoncer sa petite tête, et je rentre chez moi.

fin

_________________
❝ boulevard of broken dreams ❞
I'm waking up to ash and dust I wipe my brow, and I sweat my rust, I'm breathing in the chemicals. I'm breaking in and shaping up, then checking out on the prison bus this is it, the apocalypse.
Revenir en haut Aller en bas
 

new father but not new mother (billie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Mother's Day [DVDRiP]
» Luxina ► i'm not crazy my mother had me tested
» Billie-Eve Ϟ Jesus, he knows me
» Billie
» Brother & Sister, Father & Mother • LUKAS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: around you :: le passé-