AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oups, mauvais timing (Julina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ statut : célibataire
○ métier : livreur de pizzas
○ posts : 22 ○ points : 30
○ avatar : Tyler Hoechlin
○ inscrit le : 18/12/2016
MessageSujet: Oups, mauvais timing (Julina)    Ven 17 Mar - 0:58


Julina & Noah
Oups, mauvais timing.




Une nuit de folie, enfin elle n’a rien d’exceptionnel. Ca fait bien longtemps que Noah est devenu le goujat à coucher avec des inconnus et ne pas se caser. Il n’a eu quelque quelques relations sérieuses, maintenant il ne cherche plus ça. Il veut faire la fête, oublier ses problèmes et profiter de sa jeunesse tant qu’il est encore temps. La mort de son frère lui a fait comprendre que la vie est courte alors il ne veut pas la passer à se prendre la tête pour des jalousies ou conneries du genre. Cette nuit, sa colocataire, celle qui sortait avec son frère et surtout celle dont il était fou, à savoir Julina travaille donc il n’a même pas eu besoin de rentrer discrètement. Il n’a pas eu à se contenir, faire attention à ne pas faire de bruit pendant la partie de sexe qu’il a eu cette nuit. Il a pu s’éclater et c’est ainsi qu’il s’est endormi directement après. C’est pourtant pas son style, encore moins de passer une nuit entière avec n’importe quelle femme pourtant c’est ce qu’il s’est passé cette nuit. Il l’a compris en se réveillant et en constatant qu’il n’était pas seul sous la couette. Génial, il va devoir trouver un moyen de la faire partir avant de partir lui-même pour son jogging. Noah n’est pas toujours le mec le plus doux au réveil mais bon, elle aurait dû comprendre quel genre de mec il est et donc, pas resté si elle ne voulait pas être mis à la porte dès le réveil. Quel goujat celui-là. Il ne veut pas s’attacher et est devenu un connard, c’est ainsi. Alors, il attendit quand même qu’elle se réveille même s’il n’a pas été discret au contraire même si ça aurait pu être pire, il aurait pu la secouer ou encore mette de la musique. Mais bon, dans tous les cas il se comporte comme un connard puisqu’à peine elle a ouvert les yeux qu’il lui a fait comprendre qu’il est pressé. En réalité il n’a pas envie qu’elle prenne ses aises ici. Déjà qu’il ne se sent pas tout à fait chez lui pour le moment, il n’y vit pas depuis longtemps il faut avouer alors il n’a pas envie de se faire jeter parce qu’il a ramené une nana par ici. Une nana dont il a d’ailleurs oublié le prénom, c’est pour dire. Alors qu’elle était habillée, il lui proposa quand même un café mais bon, pas de là à trop trainer non plus, il doit aller se préparer et aller courir. « Bon bah salut c’était sympa ! » Une phrase basique pour dire un dernier mot avant d’ouvrir la porte et ne pas attendre bien longtemps avant de la fermer de nouveau. C’est toujours mieux que de lui dire qu’il va la rappeler alors qu’ils savent tous les deux que ce n’est qu’un mytho et qu’il ne va au final par la rappeler du tout. En ouvrant la porte pour qu’elle parte, il tomba nez à nez avec « Julina, salut, tu as bien travaillé cette nuit ? » Il le sait, elle l’a bien vu mais bon, autant essayer de changer de sujet directement parce qu’à l’intérieur de lui, Noah ne fait pas le fier.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 24 ans
○ statut : célibataire ... l'amour m'a quitté
○ métier : future vétérinaire et soigneuse au zoo
○ quartier : north bay
○ posts : 35 ○ points : 30
○ pseudo : carlis
○ avatar : phoebe tonkin
○ DC : pas pour le moment
○ inscrit le : 18/12/2016
MessageSujet: Re: Oups, mauvais timing (Julina)    Sam 18 Mar - 15:57


oups, mauvais timing
Noah & Julina

La nuit avait été longue, l’une des girafes avaient mis bas, mais elle avait été plutôt stressée par cette naissance, l’instinct maternel n’était pas inné même chez les animaux. Parfois les mères ont du mal, alors on avait dû l’aider toute la nuit et la plupart des animaux étaient excité, heureusement que j’aimais ce métier et que je n’angoissais pas à chaque fois  que j’entendais un cri, parfois ils nous feraient faire une dépression. La fin de ma nuit au Zoo arrivait à sa fin, mais finalement j’avais dû aller prêter main fort à Joshua pour les suricates. Ces petites bêtes c’était mes préférés, toujours à être en bande avec une tête de furie ou de clown, c’était plutôt amusant de les observer. Une fois mon boulot fini, j’avais été prendre une douche dans les vestiaires du zoo, impossible de quitter mon travail d’ici sans une douche, à moins que de bon matin je veuille enchanter l’odorat de mes copains les voyageurs. Vu que je prenais le bus pour rentrer, fallait mieux que je sois propre, déjà que d’autre ne l’était pas forcément, autant pas ramener l’odeur du dromadaire, des singes et compagnie, sinon j’étais pour sûre de me faire jeter comme une malpropre du bus. Enfin, je me retrouvais à l’arrêt de bus, et c’était difficile de ne pas avoir les yeux qui se fermaient, je luttais, mais mes paupières n’avaient pas l’air favorable au fait que je sois éveillée. Je n’avais pas besoin pour le coup d’une berceuse pour m’endormir, mais au milieu de la rue ou même dans le bus c’était une mauvaise idée. Cela m’était arrivé de m’endormir dans le bus, mais finalement j’avais su me réveiller peu de temps avant mon arrêt.  Je fus assez rapidement à la maison, et autant dire que mon lit m’attendait bien sagement et sans nul doute les bras bien ouvert.  Je cherchais mes clefs dans mon sac,  l’endroit le plus fouillis de ma vie, même ma vie avait l’air mieux organisé ce qui était pourtant pas réellement le cas. Je trouvais enfin mes clefs, ne m’attendant juste pas à me retrouver nez à nez avec Noah et une fille. Une fille ? À quoi je m’attendais ? Il était l’opposé de son frère, il était depuis toujours un mec à fille, alors que moi comme son petit frère qui était mon copain où on avait jamais réussi à se séparer jusqu’à sa mort. Enfin, je fus surprise, il n’était là que depuis quelques semaines et finalement il avait bien prit ses marques.  Je fronçais un peu les sourcils.    «  Je vous en prie..  »  Rétorquais-je à la fille qui sortait de chez moi en me disant merci de la laisser passer, alors qu’en vrai je songeais juste à la situation.    «  Oui, j’ai bien travaillé … toi aussi à ce que j’ai pu voir !  » Pourquoi ? Mais pourquoi j’ai dit ça ? Je m’en mords déjà l’intérieur des joues tellement je me sentais conne d’avoir lancé le sujet ? Je voulais quoi un récit concret de ses ébats avec cette greluche blonde ? Pourquoi en plus je commençais à l’insulter ? Maudite cohabitation avec Noah. Je lui offrais un sourire avant de hausser les épaules.    «  Faut que je mange !  » j’avais faim, mais j’allais surtout aller me coucher.   Je m’en allais à la cuisine ou la cafetière était chaude, mais vide.    «  Vous avez bu tout le café …  » Ce n’était pas une question, juste un constat qui dans le fond me gonflait.


LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ statut : célibataire
○ métier : livreur de pizzas
○ posts : 22 ○ points : 30
○ avatar : Tyler Hoechlin
○ inscrit le : 18/12/2016
MessageSujet: Re: Oups, mauvais timing (Julina)    Sam 6 Mai - 16:10


Julina & Noah
Oups, mauvais timing.




Ça fait bien longtemps que Noah n’a pas eu de relation sérieuse. Rares sont les femmes pour qui il a eu de vrais sentiments, des sentiments profonds. L’une d’elle vit avec lui aujourd’hui, pourtant il n’y a rien eu à part un simple baiser dans leur jeunesse avant que son frère lui révèle être amoureux d’elle. Alors, le fait d’être mis la main dans le sac après une nuit où il a couché avec une inconnue par une femme de qui il a été fou. Il a l’impression de l’avoir trompé alors qu’il ne devrait pas y penser comme ça. Il n’y a rien entre eux, mis à part une colocation. Depuis qu’ils vivent ensembles ils n’ont pas eu le temps de vraiment parler. Noah aurait voulu qu’ils puissent retrouver un semblant d’amitié avant qu’elle ne le voit avec une inconnue. Il essaye de lui poser des questions, de faire diversions pour ne pas s’arrêter sur cette première image alors que la journée ne vient que de commencer pour lui, mais il aurait dû se douter qu’elle finirait par lui faire une réflexion. C’est ce qu’il est en train de se passer. « Oh ce n’était pas une nuit compliquée » Noah ta gueule tu t’enfonces. Il voulait juste faire preuve d’humour car en réalité il est mal à l’aise. Il ne sait pas vraiment pourquoi il l’est, à part ramener une inconnue dans l’appartement qui est à elle à la base, il n’a rien fait de mal. Pourtant face à Julina il l’est mais il ne se l’explique pas. En tout cas il ne compte s’éterniser sur le sujet car parler de cul, ce n’est pas vraiment le sujet qu’il aborde avec la jeune femme. Noah ne fit pas d’autres gaffes à voix haute, préférant se taire plutôt que de parler seulement pour parler. Noah fit une petite grimace à sa remarque. « Désolé ! » Que dire de plus ? Ah si, peut-être être serviable, ça peut aider « Je peux aller acheter un café à emporter au coin de la rue ça sera vite fait ! » Elle a bossé toute la nuit alors il est normal qu’elle prenne ce qu’elle souhaite. Seulement peut-être qu’il ne se serait pas montré aussi serviable si la cafetière n’avait pas été fini par son plan cul. Le pire là-dedans c’est qu’il lui a proposé un café pour ne pas passer pour le roi des connards, pour rien d’autre alors il aurait peut-être mieux fallu qu’il fasse le con et la mette directement dehors. Au moins ils ne seraient même pas en train d’en parler puisque l’inconnue serait partie avant le retour de Julina. A croire qu’il ne se sent pas encore tout à fait chez lui car il a juste l’impression de squatter l’une de ses chambres. « Ecoutes je suis désolé, j’ai l’impression d’avoir fait quelque chose d’horrible en me faisant choper ! » Là encore, il n’a pas bien réfléchis avant de parler, sinon il n’aurait pas été cash comme ça mais il faut que les choses sont dites. C’est peut-être le moment d’ailleurs, même si elle semble vouloir aller se coucher donc pas forcément le moment pour elle mais bon, il se sent mal à l’aise alors forcément, c’est assez délicat.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 24 ans
○ statut : célibataire ... l'amour m'a quitté
○ métier : future vétérinaire et soigneuse au zoo
○ quartier : north bay
○ posts : 35 ○ points : 30
○ pseudo : carlis
○ avatar : phoebe tonkin
○ DC : pas pour le moment
○ inscrit le : 18/12/2016
MessageSujet: Re: Oups, mauvais timing (Julina)    Sam 6 Mai - 17:05


oups, mauvais timing
Noah & Julina

J’avais l’impression d’être jalouse de cette fille qui venait de sortir de chez moi. Pas forcément du fait qu’elle ait pu coucher avec Noah, mais sans nul doute du fait qu’elle avait la légèreté d’avancer et d’être libre dans sa vie. Moi je pensais encore à lui et j’avais parfois du mal à faire confiance en d’autres hommes que mon défunt copain. Pinçant mes lèvres, je tentais de ne pas trop faire de remarque, mais c’était complétement dure, avec la fatigue rongeant mon être, je n’avais pas vraiment de contrôle sur ma personne. Je ne savais pas trop quoi répondre à sa phrase, je haussais les épaules, réfléchissant à une réponse, me disant que de ne pas rien dire n’était pas non plus une option. « Tu as de la chance alors …» Voilà ce que j’avais trouvé bon de sortir, qu’alors que ce n’était clairement pas ce que je devrais dire ou faire pour le coup. Enfin, je pinçais mes lèvres, me disant que de toutes façons, ‘allais me coucher pour me reposer et surtout ne plus trop penser à tout cela. Pourquoi je le ferais, j’aspirais juste à dormir. La faim était aussi dans mon être comme bien d’autre chose, mais j’allais m’organiser un minimum, un café, une douche et mon lit. Cela serait plutôt sympa comme programme. Jusqu’à voir qu’il n’y avait plus de café dans la cafetière. Je ne pus pas me taire, je ne voulais pas lui faire de peine ou autre, je voulais juste faire la remarque pour qu’une prochaine fois je puisse au moins avoir un café, j’avais eu une nuit compliqué moi, bien plus que la sienne, il était resté éveillé pour son bienêtre et peut être celui de cette fille, mais moi ce n’était pas du tout cela. Le regardant s’excuser, je me sentais presque coupable d’avoir ouvert ma bouche, mais il finit par proposer autre chose. Secouant la tête et haussant les épaules.[color=#C5556E] « Non, c’est bon, je vais faire sans et juste prendre ma douche !» je prenais un verre et la bouteille de jus d »orange dans le frigo pour m’en servir un peu. « Mais merci de proposer !» j’avais l’impression d’avoir oublié cela, pour ça que j’aouter, marcher sur œufs, je ne devais pas être la seule à avoir cette sensation, lui aussi devait ressentir cela. Amenant mon verre à mes lèvres j’en bus quelques gorgées, alors que je pensais pouvoir les avaler Noah me balança une petite phrase en pleine figure, ce qui me fit presque tout cracher sur moi. La fatigue et ce genre de chose n’aidait pas à garder ses nerfs. Je le regardais déposant mon verre un peu violemment contre le plan de travail. « J’ai dit quoi pour te faire sentir cela ? Excuse-moi si je ne dois rien dire … là j’avoue je ne comprends pas trop le délire …» j’étais désagréable d’un coup, mais la fatigue n’aidait clairement pas à rester calme et tenter de relativiser dans de telle circonstance, même pas la peine d’y songer. « Alors Vas-y dis-moi ce que tu as dire, et ne me sors pas va dormir, car oui je suis crevée, mais vu que tu veux parler et penser à ta personne, pas de problème, je t’écoute !» lâchais-je vainement.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ statut : célibataire
○ métier : livreur de pizzas
○ posts : 22 ○ points : 30
○ avatar : Tyler Hoechlin
○ inscrit le : 18/12/2016
MessageSujet: Re: Oups, mauvais timing (Julina)    Mer 17 Mai - 0:23


Julina & Noah
Oups, mauvais timing.




On ne va pas se voiler la face, Noah n’est pas à l’aise depuis qu’il s’est fait prendre la main dans le sac. On dirait clairement un adolescent, se faisant choper par ses parents après avoir ramené sa première copine. Pourtant, ici c’est Julina, ils devraient pouvoir parler de ça librement, en rire ou bien même lui demander des services pour se débarrasser des nanas trop collantes. Pourtant c’est l’inverse, il se sent coupable alors qu’il ne devrait pas se sentir de la sorte. Il fait ce qu’il veut, maintenant c’est aussi son appartement et il n’est dans aucune relation donc il ne fait de mal à personne. La seule personne qui devrait se plaindre c’est la femme qu’il a limite poussé vers la porte. Il reste silencieux, l’observant alors. Elle n’a pas l’air de très bonne humeur mais il ne sait pas si c’est la fatigue ou autre parce qu’il ne comprendrait pas pourquoi elle est de mauvaise humeur à cause de cette inconnue. Pour le café à la limite. « D’accord » Dit-il dans un haussement d’épaule. Il ne sait pas quoi dire d’autre ni si c’est nécessaire de le faire. Il devrait plus tôt aller dans sa douche, se reposer avant d’aller bosser ou bien aller courir comme il le fait régulièrement, surtout depuis qu’il vit ici et qu’il y a un petit parc à quelques pâtés de maisons. Au final, il lui propose de parler et encore une fois, elle a l’air de mauvaise humeur mais il met ça sur le compte de sa garde puisqu’elle manque d’heures de sommeil. Il devrait attendre mais non, ce sont à l’instant présent que les choses se fassent. « Je ne sais pas, t’as pas l’air dans ton état normal ! » Autant que les choses soient dites, c’est ce qu’il y a de mieux à faire. Ok il aurait dû la laisser dormir mais bon, le fait qu’elle soit encore plus de mauvaises humeurs… autant dire qu’il ne comprend pas puisque ça ne lui ressemble pas. « T’as l’air énervé depuis que tu es entrée, c’est pour ça que je ne comprends pas ! » Ils n’ont jamais pris le temps de parler depuis qu’ils ont renoué contact alors peut-être qu’elle n’est plus ce qu’elle était ? « Je me sens fautif d’avoir ramené une nana et je comprends pas pourquoi. Je ne comprends même pas pourquoi je me sens mal à l’aise que tu saches que j’ai passé la nuit avec une femme sans importance » C’est un goujat avec les nanas, c’est pas nouveau mais ce matin, c’est la première fois qu’il se trouve idiot d’avoir foutu une fille à la rue après avoir passé une nuit très physique. Ce que Noah comprend encore moins, c’est pourquoi il lui dit tout cela et pourquoi il lui avoue être mal à l’aise ce matin. Parfois il parle trop sans réfléchir. « J’ai l’impression que j’ai pas envie de te décevoir, que tu regrettes que je vienne vivre ici si c’est pour m’envoyer en l’air avec la première pétasse » Ce dernier mot, il est vraiment de trop et il a vraiment la sensation d’encore plus s’enfoncer mais bon, parfois il faut laisser les choses se dires sinon ça pourrait être perçu comme faux.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 24 ans
○ statut : célibataire ... l'amour m'a quitté
○ métier : future vétérinaire et soigneuse au zoo
○ quartier : north bay
○ posts : 35 ○ points : 30
○ pseudo : carlis
○ avatar : phoebe tonkin
○ DC : pas pour le moment
○ inscrit le : 18/12/2016
MessageSujet: Re: Oups, mauvais timing (Julina)    Mer 17 Mai - 22:09


oups, mauvais timing
Noah & Julina

Je me sers un verre de jus d’orange, tout en l’écoutant. Autant dire qu’il me tapait pour le coup sur les nerfs, que je m’en veux en plus d’être énervé, c’est un tout pour lesquelles je suis énervée. La fille ? Je ne suis pas sûre d’avoir le droit d’être énervée après le fait qu’il ait ramené une fille par ici. Je le regarde et je l’écoute me parler, alors que dormir serait sans doute la seule chose que je voudrais faire là maintenant. Je souffle et tente de me calmer, avec du mal, avant de lui répondre. « Dans mon état normal ? » J’arque vraiment un sourcil manquant presque de faire lâcher mes nerfs pour le coup. « C’est quoi mon état normal, tu peux me dire ? » Que je lui demande tout en laissant le contour du verre caresser mes lèvres, alors que je l’observe tout en écoutant la suite de ses dires. Je lève les yeux au ciel, si ça continue, je vais perdre un œil à force de faire cela. « Pas énervé, mais fatiguée … je n’ai pas dormi de la nuit, je suis fatiguée, je me sens sale et je ne sais ps j’ai droit à tout ce matin pour mon retour du boulot ! » Je le regarde et je tente de comprendre moi aussi le pourquoi du comment de cette conversation. « Que veux-tu comprendre en fait ? » Je tentais vraiment de ne pas perdre mes moyens et tout, mais c’était dur avec cette fatigue plus qu’ancrée dans mon organisme, j’ai l’impression que c’est complétement délirant cette situation, qu’elle n’avait même pas lieu d’être, que ce soit de mon côté et du sien. « Y a que toi qui te prends la tête pour ta meuf ! » Je soupire et je finis par poser mon verre dans l’évier. « Ou même une meuf sans importance … elle pourrait la reine d’Angleterre que mon problème ne serait pas là ! » Je le fixe de mon regard qui avait tendance à devenir noir quand je m’énervais. « En gros tu m’en veux, car toi tu ne veux pas me décevoir ? » je grimace pour le coup, je fronce les sourcils, mord l’intérieur de mes joues. « Écoute, tu fais ta vie, je ne sais pas pourquoi tu as cette sensation pour le coup, mais je ne vais pas te rassurer à chaque instant ! » Lançais-je. J’étais usée, il faisait sa vie moi la mienne. « Façon vivre ici avec toi, j’en ai pas l’impression on ne parle pas … on est plus les mêmes, tu oses à peine me regarder, me parler … je me demande vraiment si c’était la meilleure chose à faire ! On a du changer … » Lançais-je surtout sous la colère et la frustration peut être même un peu la fatigue. « Puis, ce qui m’a gonflé c’est que je n’ai pas mon café … jusqu’à présent toi tu avais du café le matin, vu que je me levais la première … peu importe on n’a pas les même règle de vie et de courtoisie ! » Au moins, il voulait parler, il était servi, il n’avait pas intérêt à se plaindre à présent. « Autre chose ? » Demandais-je.

LUCKYRED
[/color]
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ statut : célibataire
○ métier : livreur de pizzas
○ posts : 22 ○ points : 30
○ avatar : Tyler Hoechlin
○ inscrit le : 18/12/2016
MessageSujet: Re: Oups, mauvais timing (Julina)    Mar 30 Mai - 2:51


Julina & Noah
Oups, mauvais timing.




Alors que Julina l'a croisé alors qu'il mettait la fille avec qui il a passé une unique nuit dehors, il a l'impression de se faire choper la main dans le sac, pire, il a l'impression de l'avoir trompé. Stupides pensées. Ils ne sont jamais sortis ensemble alors c'est ridicule qu'il réagisse de la sorte, surtout aujourd'hui alors qu'ils sont plus éloignés que jamais. S'ils vivent ensemble aujourd'hui, ils sont pourtant très loin l'un de l'autre. "Oui, ton état calme, là t'as l'air sur les nerfs !" ose-t-il dire. Il pense tout ce qu'il dit c'est vrai mais peut-être est-ce que ce sont ses propres sentiments qu'il rapporte sur elle ? Il ne sait pas mais il ne sent pas à l'aise et elle est fatiguée donc ce n'est peut-être pas le moment adéquat pour parler de cela. Ce n'est pas un moment neutre du tout. "Ce que j'essaye de te faire comprendre c'est que j'ai déconné !" Il s'écrase du moins il a l'impression. Il ne devrait pas s'excuser, pas pour ça en tout cas et il ne devrait pas non plus se sentir mal à l'aise pour tout ce qui se passe depuis le retour de Julina. Pourtant, c'est plus fort que lui et ça le rend dingue. Noah l'écoute en soufflant légèrement. Il a l'impression que plus il parle et plus il s'enfonce. C'est loin d'être un sentiment agréable. Julina peut dire ce qu'elle veut, elle est énervée et il ne sait pas si ce sont ses mots qui la mettent dans un état ou autres. Il ne sait plus quoi penser. "J'ai l'impression d'avoir fait quelque chose de mal, je ne sais pas quoi penser !" Dit-il en haussant les épaules. Au moins, les choses sont dites, pas besoin de lui faire un dessin parce que perdu comme il l'est, ça aurait été compliqué de sa part d'être plus clair. Noah évite son regard, non pas parce que celui de Julina est noir mais parce qu'il n'est pas très à l'aise avec ses paroles. "Ou justement parce que les choses sont pareilles qu'elles ne l'étaient..." laisse-t-il en suspend sans même s'expliquer davantage. Elle a peut-être changé mais lui non et apparament l'attirance à son égard non plus, au vu du fait qu'il se sente coupable d'avoir baisé avec une autre femme. De plus, il est toujours autant une loque qu'il était lorsque son frère est mort. Il n'a pas fait son deuil, pas depuis tout ce temps, vivant toujours à travers le passé au lieu d'aller de l'avant. "Tu as raison, ce n'était peut-être pas la meilleure des idées" Julina lui a pourtant retiré une grosse épine du pied en l'accueillant mais les choses sont bien trop compliquées pour qu'ils continuent à vivre comme ça. Il y a surement trop de non dits et cela doit changer et vite. "J'allai t'en acheter de nouveau, je ne pensais pas que tu viendrais à cette heure-là sinon j'aurai insisté pour qu'elle parte plus tôt" classe, très classe. "Tu devrais aller dormir, mener cette discussion ne menera à rien, on arrivera mieux à parler à tête reposée !" Non pas que lui ait besoin de dormir mais il a plus besoin d'aller courir une bonne heure pour se changer les idées car là forcément, il est assez tendu.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 24 ans
○ statut : célibataire ... l'amour m'a quitté
○ métier : future vétérinaire et soigneuse au zoo
○ quartier : north bay
○ posts : 35 ○ points : 30
○ pseudo : carlis
○ avatar : phoebe tonkin
○ DC : pas pour le moment
○ inscrit le : 18/12/2016
MessageSujet: Re: Oups, mauvais timing (Julina)    Jeu 1 Juin - 14:58


oups, mauvais timing
Noah & Julina

Je ne le comprends pas pour le coup. Et avouons que je ne sais pas trop quoi penser de cette réaction. J’ai un été normal pour moi là de suite. Mais pas pour lui, il faut qu’il m’explique, la seule différence des autres jours ? C’est que je suis crevée, complétement vidée, mais il a l’air de mieux savoir que moi ce que j’ai. Je souffle, comment ne pas souffler, alors que merde, il m’accuse d’être sur les nerfs. Mon sang ne fait qu’un tour, mes yeux se jettent en l’air, alors que je daigne enfin lui répondre. Je tente vraiment de parler doucement limite en murmurant, pour pas qu’il croit que je lui hurle dessus, mais ça allait finir comme ça. « Non, je suis juste fatiguée … j’ai bossé, y a rien à ajouter, sauf que tu es parano ! » Je ferme les yeux, inspirant un grand coup pour tenter de me calmer. « Déconné de quoi Noah ? » Je ne comprends pas et limite il me fait peur. Il me fixe, se sent mal et moi je suis là complétement largué, je tente réellement de ne pas perdre pied. Mais je ne pige rien, je tente vraiment de pas succomber à l’envie de m’énerver, mais faut dire qu’avec la fatigue ma tâche était encore plus compliqué qu’à l’accoutumé. « Mais je ne te reproche rien … sauf le café et tu as du mal à le comprendre … » Je commence à perdre pied et donc à m’énerver, mais la fatigue y est pour beaucoup, puis je n’ai pas eu ma petite drogue avec le café, enfin bref. Je l’observe, l’écoute et je manque de m’étouffer avec ma propre salive, rien de très gai. « Non, si je suis honnête les choses n’ont jamais été pareille entre nous bien avant le décès … » Je me tais, je criais. « Désolée. » Ajoutais-je en soufflant et d’une voix douce, avant de reprendre sur un autre temps plus calme. « tu n’as jamais été le même depuis que j’étais avec ton frère … je ne sais pas ce que j’ai cru … mais je me suis peut être trompée … tu ne me supportes plus depuis bien des années, donc bon ! » Je ne sais plus si je perds ou non la raison, mais je suis usée, complétement fatiguée alors peu importe, les mots sortent et ne cherchent pas à savoir s’ils vont sonner juste ou non, à quoi bon ! « Ok, bin fait ce que tu veux … vis dans ta voiture ou autre, peu importe … » Je souffle, je ne vais pas continuer de marcher sur des œufs, là je suis crevée, beaucoup trop. « Je finis à la même heure comme d’habitude Noah … mais tu me parlerais tu le saurais … mais la question ne se pose pas vu que tu abandonnes … » ça m’énerve, limite j’ai mal au cœur, pas étonnant que je m’énerve n’empêche. « Non on parlera plus si je vais me coucher …autant que tout sorte. » Que je soufflais, j’étais à deux doigts de craquer, j’avais horreur de cet état, mais tant pis. « Pourquoi tu m’en veux autant depuis toutes ces années ? » Mon regard plongé dans le sien et triste, j’attendais une réponse. J’avais parfois demandé à Nael ce que j’avais pu faire à Noah … surtout que de base j’étais plus proche de Noah que Nael … enfin, j’étais complétement paumé oubliant limite la fatigue tellement cette brise de bec inutile venait parsemer le doute en moi.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ statut : célibataire
○ métier : livreur de pizzas
○ posts : 22 ○ points : 30
○ avatar : Tyler Hoechlin
○ inscrit le : 18/12/2016
MessageSujet: Re: Oups, mauvais timing (Julina)    Mer 14 Juin - 23:02


Julina & Noah
Oups, mauvais timing.




Le fait de se sentir mal à l’aise devant Julina devrait lui faire ouvrir les yeux. S’il ne veut pas coucher avec une autre femme dans son appartement, ce n’est pas pour rien. S’il vivait avec une autre colocataire il n’aurait pas eu la moindre gêne de le faire. Noah se rend finalement compte que les sentiments qu’il avait à son égard ne sont peut-être pas complètement terminés. Il est face à elle et se fait des films, se prend même la tête tout seul alors que ça n’a pas lieu d’être. Elle a sans doute raison, il est parano. Noah se met alors à souffler, il ne peut rien dire mis à part tout mettre à plat. « Déconné parce que je n’ai pas à ramener des inconnues chez toi ! » Dit-il simplement, admettant ainsi qu’il se sent chez elle et pas chez lui. Il se prend vraiment trop la tête avec tout ça, ça serait bien plus simple si les choses étaient claires dès le départ. Peut-être qu’il aurait mieux fallu qu’il trouve un appartement ou qu’il retourne vivre chez son père le temps de se retourner. « Ok, très bien, le café sera présent tous les matins maintenant » fini-t-il par dire en soufflant, ne relevant pas le reste car il commence peu à peu à s’enfoncer et ce n’est pas très bien. Ca aggrave la situation qui n’est déjà pas évidente dès le départ. Il baisse le regard alors qu’elle évoque le décès de son petit frère dont il n’a clairement toujours pas fait le deuil. Finalement il relève les yeux vers elle. « Ne pas te supporter ? » Il ne comprend pas à quoi elle peut faire allusion. C’est vrai qu’il mettait des distances avec elle, c’était pour le mieux mais à aucun moment il ne pouvait plus la supporter. Ca le blesse presque le fait qu’elle ait pu croire cela. Il baisse les yeux de nouveau, sonné par cette phrase qu’il ne comprend pas, alors qu’il pense que partir reste une bonne solution. Ca aurait pu se passer bien mais ce n’est pas le cas car les choses ne sont pas simples, parce qu’ils ont un vécu et que tout n’est pas tout rose dans la vie. « Je ne sais même pas l’heure qu’il est, je ne pouvais pas savoir que t’allais rentrer de toute manière » il ne veut pas reconnaitre le fait qu’ils ne se connaissent plus. Mais bon, il est quand même vrai qu’il n’a aucune idée de l’heure qu’il est puisqu’il allait retourner se coucher ou aller courir puisqu’il a le champ libre jusqu’à son service le soir. Ca fait bien longtemps maintenant qu’il vit sur le moment et qu’il n’a plus aucune notion du temps. Pas étonnant qu’il arrive la plupart du temps à la bourre. Cette fois, Noah la regarde droit dans les yeux, restant silencieux un temps alors que sa question tombe. « Je ne t’en veux pas » Dit-il d’une petite voix alors qu’il parle sans même réfléchir « C’est à moi que j’en voulais. Je ne pouvais plus trainer avec toi parce que tu sortais avec mon frère et que ça ne se fait pas d’être amoureux de la copine de son frère » Il se rend finalement compte de l’énorme boulette qu’il vient de faire. Pendant des années il s’est tu, par respect par son frère et sans même le faire exprès, il vient de le révéler. Il faut qu’il sorte de cet appartement.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 24 ans
○ statut : célibataire ... l'amour m'a quitté
○ métier : future vétérinaire et soigneuse au zoo
○ quartier : north bay
○ posts : 35 ○ points : 30
○ pseudo : carlis
○ avatar : phoebe tonkin
○ DC : pas pour le moment
○ inscrit le : 18/12/2016
MessageSujet: Re: Oups, mauvais timing (Julina)    Jeu 15 Juin - 22:29



oups, mauvais timing
Noah & Julina

C’est dur de ne pas paniquer et de céder à l’envie de hurler, de crier pour qu’il la ferme et me laisse aller me coucher. Je reste calme, péniblement, mais je le fais. Je le regarde haussant les épaules et l’écoute me dire qu’il a déconné et surtout pourquoi il pense qu’il a déconné. C’est complétement con comme résonnement qu’il me sert, il est aberrant même ce dernier, je n ‘arrive pas à me l’expliquer et ça me gonfle. Car je ne sais pas quoi répondre sans avoir envie de lui arracher les yeux et de lui dire : « c’est pour ça que tu me tiens éveillé et que tu me saoules ? » Bref, je ne dirais pas ça, mais l’envie n’est pas très loin, un peu plus et je risque d’exploser. « Chez nous et donc chez toi tu fais ce que tu veux … » Je lui souffle dessus croissant mes bras sous ma poitrine. « Et donc si moi je veux me ramener avec un gars je le ferais, tout bonnement ! » Ouai, enfin ça ce n’est pas prêt d’arriver, mais il n’a pas besoin de savoir cela, il a juste besoin de me foutre la paix pour le coup. De me laisser aller me coucher, de dire bonjour à mon lit, par pitié. Mais ce n’est pas fini, il veut vraiment parler et moi aussi dans le fond, comme ça me prendra pas plus le chou ou autre. « Merci, je ne demande pas grand-chose sauf la convivialité entre nous ! » Ce n’était pas trop demandé, j’abusé quand même pas ? Faites-moi signe si c’était le cas, car je ne trouve pas moi, je trouve que j’assure même plutôt demande et attente de mon colocataire. « Oui, me supporter. Fait pas l’étonné, s’il te plait ! » Il m’énerve encore plus à faire le mec qui n’a pas compris et qui fait style de ne pas se souvenir. Faut pas me prendre pour une cruche non plus, là c’est abusé. Ça fait du bien dans le fond de lâcher, de tout dire ce que je pouvais retenir jusqu’à présent, mais bon, je ne sais pas si ce sont de bonne chose qui vont en sortir ou autre, donc autant dire ça sera la surprise, s’il daigne me répondre .Et vu sa réaction, sa réponse, ce n’est pas gagné. « Je rentre chez moi la matin si je bosse de nuit … tu crois que je bosse 24h sur 24 ? » Que je finis par rétorquer. Alors qu’il finit par parler de ce que je voulais. Pourquoi il m’en veut, bon j’ai insisté, mais c’était comme ça si je voulais une réponse après tout. Je plonge mon regard dans le sien, vu qu’il en fait de même, je ne vais pas le fuir. Je reste conne, je le regard et mon regard se baisse. « Pourquoi tu mens, tu te trouves drôle ? » Que je demande. Je n’y crois pas, sans doute, car notre baiser, je m’en souviens, j’étais une gamine encore et puis plus rien, c’est son frère qui est revenu dans ma vie.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ statut : célibataire
○ métier : livreur de pizzas
○ posts : 22 ○ points : 30
○ avatar : Tyler Hoechlin
○ inscrit le : 18/12/2016
MessageSujet: Re: Oups, mauvais timing (Julina)    Mar 18 Juil - 18:03


Julina & Noah
Oups, mauvais timing.




Ce n’est pas la première fois que ça lui arrive mais plus Noah parle et plus il s’enfonce dans ses propos. Il aurait dû la laisser aller se coucher, ne pas se préoccuper de ce qu’elle peut penser de lui alors qu’il vient de jeter une nana avec qui il vient de coucher dehors telle une malpropre. Il aurait dû agir comme un vrai colocataire. Là il agit comme un mec qui vient de fauter alors que Julina semble ne rien avoir à faire. Comme quoi, il se prend vraiment la tête pour rien. « Non non tu fais ce que tu veux, c’est juste qu’il faut que j’apprenne à me sentir vraiment chez moi ! » Il espère vraiment que s’il la voit avec un autre alors il ne ressentira pas la moindre jalousie pour la simple et bonne raison que ça veut dire que les sentiments qu’il pensait enfouis sont encore l ! Et il ne veut pas ça ! Maintenant que son frère n’est plus là, il n’a encore moins le droit de ressentir des choses pour sa petite amie. Mais bon, ça il ne va pas lui dire. « D’accord j’y penserai » dit-il avec une voix qui se veut douce. Il ne va pas s’excuser encore et encore, ce n’est pas cela qui va faire avancer les choses. « Franchement je ne sais pas de quoi tu parles là ! » Oui, il n’a pas à faire l’étonné, il l’est, c’est différent. Il ne sait pas de quoi il s’agit alors forcément il se pose pas mal de question. Il aimerait comprendre. « Je me doute que tu rentres le matin, je ne pensai pas que ça serait là tout de suite ! » Il y a plusieurs heures dans la matinée, il y avait peu de chance que ça arrive au même moment mais ça s’est passé et il va falloir passer à autre chose. C’est passé, maintenant faut avancer et apprendre des erreurs pour arranger les choses. Finalement il faut que les choses soient dites. Noah a fait un gros effort dans ses révélations et pourtant ça n’a servi à rien : elle ne le croit pas. Ce que forcément, il ne prend pas très bien. Qu’elle ne le croit pas passe encore, mais là ça touche son frère. « Tu crois sérieusement que je me servirai de la mémoire de mon frère pour me trouver des excuses ? » Cracher sur la mémoire de son frère, surement pas. Lui révéler la vérité est déjà bien assez. « J’avais des sentiments pour toi, on s’est embrassé mais… je pouvais pas te le dire ou espérer autre chose après qu’il m’a dit craquer pour toi… Mon frère passait avant » dit-il en baissant le regard. Il ne dit pas cela forcément pour qu’elle le croie, il dit cela car c’est la vérité et il a besoin que ça sorte, que les choses soient dites. Il aurait peut-être pu le faire plus tôt mais c’est que maintenant que sa langue se dénoue. Maintenant, il n’arrive même plus à la regarder dans les yeux, c’est plus fort que lui, il n’ose pas y lire quoi que ce soit dans ses pupilles.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 24 ans
○ statut : célibataire ... l'amour m'a quitté
○ métier : future vétérinaire et soigneuse au zoo
○ quartier : north bay
○ posts : 35 ○ points : 30
○ pseudo : carlis
○ avatar : phoebe tonkin
○ DC : pas pour le moment
○ inscrit le : 18/12/2016
MessageSujet: Re: Oups, mauvais timing (Julina)    Hier à 18:41



oups, mauvais timing
Noah & Julina

Je souffle un grand coup et je lève les yeux au ciel. « Heureusement que je fais ce que je veux et tout … mais toi aussi, ok ! » Que je finis par ajouter. « Puis, tu sais je peux pas t’aider plus que je ne l’ai déjà fait à ce que tu te sentes mieux ou autre connerie du style ! » Je hausse les épaules. Je ne peux pas non plus tout changer à ma vie pour lui, pour son déboulement dans ma vie depuis qu’il m’avait apporté une pizza, il n’aurait pas dû rester normalement. Mais, il est là maintenant… j’ai presque l’impression de parler d’un petit chien ou d’un petit chat. Enfin, bref. Maintenant qu’il avait voulu parler, autant dire que je n’allais pas lâcher le morceau en un clin d’œil. Il venait de gâcher le plaisir du matin que j’avais quand je rentrais d’une nuit au Zoo, autant dire que ça n’allait pas être pardonnable comme ça en un clin d’œil. Bon du coup maintenant que la convivialité était prévue dans le truc, ça devrait le faire, mais j’ai aussi envie de savoir pourquoi le gars me supporte plus. Ça ne date pas de la mort de son frère, de mon copain, mais de bien plus longtemps que ça et je n’ai jamais rien comprit pour le coup. Je le regarde, j’attends vraiment une réponse et je sens que celle qu’il me donne me gonfle d’avance. « T’es sérieux là ? » Je secoue la tête, je suis juste dégouttée, je ne vais pas me battre avec lui. « Oki, moi j’aurais essayé, reste borné et tout ce que tu veux, tant pis ! » Je souffle et je lève à nouveau les yeux au ciel, ces derniers vont décoller à force d’être énervé et tout contre lui, mais tant pis. Je pince mes lèvres entres elle et je tente de me détendre, mais franchement là de suite j’ai vraiment du mal à le faire. « Tu veux j’envoie un mot et tout avant de rentrer … non dis-moi, car ta logique est douteuse pour le coup, excuse-moi, mais ça me gonfle ! » Ma voix commence à s’élever, je commence à vraiment lâcher le morceau pour le coup, je ne sais pas trop quoi faire ou même dire. « En vrai tu te fous de ma gueule ou quoi ? » Non, faut vraiment qu’il m’explique. « Tu fais style tu ne vois pas de quoi je parle. Ou encore que tu ne sais pas que je vais rentrer … là stop. Je crois que ta raison … soit tu pars, soit on fait comme –ci toi et moi on s’est jamais connu, je crois c’est le mieux … après tout c’est un peu ça, donc plus ou moins pas la peine de faire grands effort ! » Que je lâche, je suis à bout de nerf, tant pis. Je ne pige plus rien. Je dois le croire ou juste continuer à me dire qu’il est juste un connard menteur qui me pousse à bout. Je tente de me laisser convaincre, mais c’est compliqué autant dire. « On sait jamais.. je te connais plus.. je ne sais pas qui tu es maintenant … » J’en ai les larmes aux yeux. Je finis par le regarder. « Je suis désolée … » Que je lâchais. Je ne sais pas quoi dire de plus, je préfère le croire, mais je me sens en trop pour le coup. « Je vais faire des courses … » Non, c’est juste une excuse pour m’enfuir au plus vite, je prends mon sac peu avant posé sur le comptoir et je m’en vais le laissant là dans l’impossibilité de me répondre, sauf s’il me court après dans la rue…

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
 

Oups, mauvais timing (Julina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mauvais trou
» Bon foin, mauvais foin ?
» mauvais montage du commodo erreur electronique ?
» [GP125] ça sent mauvais....
» se contrôler mentalement après un mauvais coup?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: center bay :: logements-