AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Mon sauveur ! » [Lachlan/Leeroy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 35 ans
○ statut : Divorcé, 6 enfants dont il a la garde exclusive. (Matt: 11 ans, Flora: 10 ans, Elizabeth: 8 ans, Pete : 6 ans, Arya : 5 ans et Declan: 3 ans). Amoureux de Reese.
○ métier : officier de police
○ quartier : West Bay, #69
○ informations en vrac : Ses six enfants sont la prunelle de ses yeux. Encore plus depuis le départ de sa femme. Il veut qu'ils ne manquent de rien et est prêt à tout pour leur bonheur. › Il s'est marié à l'âge de 21 ans et avait 32 ans lors de son divorce. › Il a perdu ses parents à l'âge de 17 ans. C'est à ce moment qu'il est arrivé en Nouvelle-Zélande avec ses 5 frères. › Il a toujours su qu'il était attiré par les femmes et par les hommes, mais il n'a jamais connu sentimentalement personne d'autre que son ex-épouse. › Il a obtenu la nationalité néo-zélandaise grâce à son mariage, ce qui lui a permis de devenir policier, il y a 12 ans de cela. › Il tente de cuisiner pour ses enfants, mais ce n'est jamais fameux. Entre les pâtes qui croustillent et le poulet trop cuit, les bambins préfèrent largement aller à la cantine. Quant à lui, il mange toujours sur le pouce. › Il mange beaucoup de bananes. Un vrai singe. Dès qu'il a un petit creux: banane. › Quand il était enfant, il a eu un accident de vélo qui lui a laissé une énorme marque sur le genou gauche, mais dont il s'est totalement remis. › Il conduit un van jaune qu'il avait acheté en occasion avec sa femme. Forcément, il en faut de la place pour cette tribu. › Il n'a pas besoin de dormir beaucoup. Et heureusement. › Sa maison est un vrai foutoir (linge qui traine, chambres pleine de jouets...) parce qu'il n'a jamais le temps de faire réellement le ménage, même si les enfants qui sont déjà en âge de le faire lui vienne en aide sur ce point. › Ses collègues le surnomment "Super papa". › Il est très fort pour faire de la lecture aux petits. › Il ne cherche pas à trouver quelqu'un dans sa vie... Il a encore et peut-être pour toujours le coeur brisé par sa précédente histoire. Après tout, il n'avait rien vu venir et s'en veut. En effet, il pense que c'est de sa faute si ses enfants sont privés de l'amour d'une mère. › Il est fan de Superman. Ce serait bien de pouvoir aider tout le monde, dans la vraie vie. › En règle général, soit il porte l'uniforme, soit il est complètement négligé. Il ne prend pas le temps de s'occuper de lui-même et ne paye pas plus de trois sous pour ses vêtements. › Il est allergique aux arachides. › Il est particulièrement calme et ne s'énerve jamais. On ne l'entend pas crier. Ce qui peut paraître étonnant lorsqu'on est un papa bien occupé. › Il n'aime pas particulièrement le sport, mais a pris l'habitude d'en faire, à midi. Il est obligé, de toute façon, du fait de son travail qui nécessite une bonne condition physique. › Il vit un peu dans son monde, avec ses bébés, et s'est donc isolé ces dernières années. Ce n'est pas le genre de personne que l'on verra sortir bien souvent. A force, il a fini par perdre pas mal de connaissances... et d'amis. › Il est toujours souriant, même dans les moments les plus difficiles. Il s'est toujours voulu un soutien pour ses frères. › Se sentant un peu dévalorisé au quotidien, il aime qu'on s'intéresse à lui, mais reste très discret. › Il a déjà été blessé par balle. Mais c'était une égratignure dont il n'a gardé aucune séquelle. › Quand il déprime, il se mange des litres de glaces. Et il grossit. › Il ne fume pas et ne boit pas d'alcool. Jamais.

○ posts : 111 ○ points : 15
○ avatar : Chris Pine
○ inscrit le : 19/04/2017
MessageSujet: Re: « Mon sauveur ! » [Lachlan/Leeroy]   Sam 27 Mai - 17:38

Lachlan observa son frère s'écarter, alors qu'il le tirait vers la sortie avec violence. Ce n'était absolument pas dans ses habitudes de se montrer si belliqueux et, pourtant, le voilà en train de se montrer brutal avec des gens qu'il aimait plus que tout. D'abord, Sarah, avec qui il s'était toujours très bien entendu, puis maintenant, son propre petit-frère. Ce dernier avait raison: le policier se mettait en colère et était en train de perdre la tête. Au fond, il le savait, mais il ne gardait plus son sang-froid, tout ce qu'il voulait, c'était que les gens lui foutent la paix, qu'ils arrêtent de le juger encore et encore sans arrêt.

Il avait l'impression que tout le monde lui en voulait d'être papa de six enfants, d'être célibataire, d'avoir eu cette place de dirigeant dans la famille lorsque tout le monde allait mal. Mais lui, il voulait juste aider! Il voulait juste que sa famille aille bien. Alors pourquoi venir le tourmenter?

Il écouta l'explication de son interlocuteur et hocha la tête. Il avait flippé? Ok, d'accord, il pouvait comprendre, mais le reste... C'était inconcevable.
"Je suis mieux que toi?" demanda-t-il en bégayant. "Tu le crois vraiment ou c'est parce que tu penses que ça va me calmer de cracher ce nombre innombrable de chiasse de ta petit gueule?" demanda-t-il, encore plus furax que précédemment. "Une meilleure situation que toi?!" Il se remettait à hurler. " Je sais pas où t'es allé chercher cette connerie, mais t'as tort, complètement tort." Il poussa un soupir. Ce n'était pas lui, ce monstre de colère. Il devait se tranquilliser. Il finit par sourire à l'attention de son frère. C'était une sorte de rictus, mais il n'avait aucun doute que Leeroy allait le voir comme un début de repos.

"T'es un type formidable, Lee. T'es fort, t'es beau comme tout, t'es gentil, t'es intelligent. T'as pas à te rabaisser devant moi... Tu peux en être sûr, y a rien à envier ici." Il poussa un soupir. " Des enfants?" demanda-t-il. Oui, ce devait être cela qui le poussait à croire tout ces choses: Lachlan avait six gosses et lui était stérile. "Tous les Noels, mes enfants reçoivent une carte et des cadeaux de leur mère. C'est un mensonge: c'est moi qui les achète." dévoila-t-il. "J'ai pas le coeur à leur dire que leur maman est partie pour de bon, qu'elle les a juste... abandonnés. Je mens à mes enfants, mais un jour, faudra que je leur dise la vérité. Les grands s'en doutent déjà, et ils ne m'en veulent pas, mais... Au fond, ils sont très touchés par l'absence de leur mère." Il baissa les yeux. "A la fin du mois, je me demande comment je vais remplir le frigo, parce que c'est dur de gérer tout ce monde avec un salaire de policier. Je ne peux même pas faire d'heures supps car j'ai pas envie d'être un papa absent...C'est ça, ta meilleure situation? C'est ça que tu m'envies si bien?" Il retînt quelques larmes en prononçant ces mots, serrant ses poings contre lui. Il afficha, cete fois-ci, un vrai sourire: la vitrine vide s'illuminait. "Je t'en supplie, Leeroy, oublie jamais que tu mérites le bonheur..." Il passa une petite main dans les cheveux de son frère, de façon tendre, comme on le ferait avec un petit enfant.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 30 ans
○ statut : En instance de divorce
○ métier : Agent de sécurité
○ quartier : west bay
○ informations en vrac : il aime toujours sa femme,

○ posts : 155 ○ points : 0
○ pseudo : MillionEyes rose
○ avatar : Ryan Kelley
○ inscrit le : 27/01/2017
MessageSujet: Re: « Mon sauveur ! » [Lachlan/Leeroy]   Mer 14 Juin - 19:38

J'avais vraiment énervé mon frère et je m'en voulais. Je blêmissais au fur et à mesure qu'il me criait dessus. Je n'avais pas l'impression d'avoir Lachlan devant moi. Il ne s'était jamais énervé de cette manière et je ne comprenais pas pourquoi tout ça le mettait dans cet état. Je me suis retenu de ne pas m'énerver aussi. Ça ne servait à rien de crier tous les deux. On était en colère et on ne résoudrait pas les choses en criant.

« Je … Lachlan … je suis désolé. Je ne voulais pas de mettre dans cet état. Si je te le dis c'est par ce que je le pense. Ce n'est pas des conneries ... »

Je l'avais toujours admiré et c'était dur de le voir si fâché contre moi. C'était dur de me rendre compte que j'avais pu croire qu'il sortait avec ma femme et je m'en voulais énormément. Je ne savais pas comment réparer tout ça. Je ne voulais pas partir tant que les choses ne se seraient pas arrangé. Je l'ai vu sourire, même si ce n'était pas un vrai sourire c'était déjà ça. Il fallait plus qu'un sourire, mais au moins il avait arrêté de crier. Il m'avoua alors qu'il faisait croire à ses enfants que sa mère leur envoyait des cadeaux, qu'elle n'était pas partie pour de bon. Il n'arrivait pas à leur dire. C'était compréhensible. J'étais tellement désolé d'apprendre ça. Si j'avais su … mais il ne m'avait rien dit. Il ne me parlait pas de tout ça et c'était peut-être ça le vrai problème. Il allait mal. Je venais de le comprendre. Je me retrouvais comme un idiot. Je comprenais que sa vie n'était peut-être pas aussi bien que je me l'étais imaginé, qu'il y avait des difficultés dans chacune de nos vies et qu'on devait à tout pris se parler à tout prix rester soudés. On avait besoin de ça.

« Je … C'est sur que vu comme ça. Je suis désolé. Je ne savais pas que tu faisais tout ça. Tu ne parles pas beaucoup d'elle et je n'ose jamais poser de questions. Je ne voulais pas remuer le couteau dans la plaie. Je ne savais pas que tu étais encore autant … enfin que c'était comme ça. »

On était tous les deux dans de beaux draps, tout les deux incapable de parler de ce qui n'allait pas et ce n'était pas la meilleure des solutions. Il était temps qu'on fasse table rase de tout ça, qu'on en discute et qu'on se donne une autre chose de se soutenir, que notre fraternité perdure.

« Tu sais que toi aussi tu peux me parler. Si je ne t'ai pas dis ce que Sarah avait fait c'est parce que je me sentais coupable et je n'avais pas envie qu'on me dise que j'ai été cocu … ce n'est pas très plaisant à entendre. Je ne voulais pas t'embêter avec ça. Je ne sais pas si je lui en veux vraiment où si je suis juste déçu et c'est pour ça que j'ai imaginé n'importe quoi. Je suis désolé. Je ne dis que ça depuis deux minutes, mais c'est vrai. Tu es l'une des seuls personne sur qui je peux compter et j'ai déconné. J'ai été con et je n'ai pensé qu'à moi. J’espère juste que tu pourra me pardonner. »

Je ne voulais pas qu'il se fâche de nouveau, je voulais qu'il sache pourquoi ça m'était passé par la tête et j'étais sur qu'il pourrait le comprendre, du moins je l'espérais fortement. J'étais prêt à rester là toute la nuit s'il le fallait pour rétablir notre bon entente, je tenais trop à lui pour partir sur un coup de tête.

_________________
★ She was two sides of the same coin ★
You don't know me well enough to label me, sick, or even disturbed when you break it down I'm just two girls : trying to blend, trying to vibe, trying to live just one life.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 35 ans
○ statut : Divorcé, 6 enfants dont il a la garde exclusive. (Matt: 11 ans, Flora: 10 ans, Elizabeth: 8 ans, Pete : 6 ans, Arya : 5 ans et Declan: 3 ans). Amoureux de Reese.
○ métier : officier de police
○ quartier : West Bay, #69
○ informations en vrac : Ses six enfants sont la prunelle de ses yeux. Encore plus depuis le départ de sa femme. Il veut qu'ils ne manquent de rien et est prêt à tout pour leur bonheur. › Il s'est marié à l'âge de 21 ans et avait 32 ans lors de son divorce. › Il a perdu ses parents à l'âge de 17 ans. C'est à ce moment qu'il est arrivé en Nouvelle-Zélande avec ses 5 frères. › Il a toujours su qu'il était attiré par les femmes et par les hommes, mais il n'a jamais connu sentimentalement personne d'autre que son ex-épouse. › Il a obtenu la nationalité néo-zélandaise grâce à son mariage, ce qui lui a permis de devenir policier, il y a 12 ans de cela. › Il tente de cuisiner pour ses enfants, mais ce n'est jamais fameux. Entre les pâtes qui croustillent et le poulet trop cuit, les bambins préfèrent largement aller à la cantine. Quant à lui, il mange toujours sur le pouce. › Il mange beaucoup de bananes. Un vrai singe. Dès qu'il a un petit creux: banane. › Quand il était enfant, il a eu un accident de vélo qui lui a laissé une énorme marque sur le genou gauche, mais dont il s'est totalement remis. › Il conduit un van jaune qu'il avait acheté en occasion avec sa femme. Forcément, il en faut de la place pour cette tribu. › Il n'a pas besoin de dormir beaucoup. Et heureusement. › Sa maison est un vrai foutoir (linge qui traine, chambres pleine de jouets...) parce qu'il n'a jamais le temps de faire réellement le ménage, même si les enfants qui sont déjà en âge de le faire lui vienne en aide sur ce point. › Ses collègues le surnomment "Super papa". › Il est très fort pour faire de la lecture aux petits. › Il ne cherche pas à trouver quelqu'un dans sa vie... Il a encore et peut-être pour toujours le coeur brisé par sa précédente histoire. Après tout, il n'avait rien vu venir et s'en veut. En effet, il pense que c'est de sa faute si ses enfants sont privés de l'amour d'une mère. › Il est fan de Superman. Ce serait bien de pouvoir aider tout le monde, dans la vraie vie. › En règle général, soit il porte l'uniforme, soit il est complètement négligé. Il ne prend pas le temps de s'occuper de lui-même et ne paye pas plus de trois sous pour ses vêtements. › Il est allergique aux arachides. › Il est particulièrement calme et ne s'énerve jamais. On ne l'entend pas crier. Ce qui peut paraître étonnant lorsqu'on est un papa bien occupé. › Il n'aime pas particulièrement le sport, mais a pris l'habitude d'en faire, à midi. Il est obligé, de toute façon, du fait de son travail qui nécessite une bonne condition physique. › Il vit un peu dans son monde, avec ses bébés, et s'est donc isolé ces dernières années. Ce n'est pas le genre de personne que l'on verra sortir bien souvent. A force, il a fini par perdre pas mal de connaissances... et d'amis. › Il est toujours souriant, même dans les moments les plus difficiles. Il s'est toujours voulu un soutien pour ses frères. › Se sentant un peu dévalorisé au quotidien, il aime qu'on s'intéresse à lui, mais reste très discret. › Il a déjà été blessé par balle. Mais c'était une égratignure dont il n'a gardé aucune séquelle. › Quand il déprime, il se mange des litres de glaces. Et il grossit. › Il ne fume pas et ne boit pas d'alcool. Jamais.

○ posts : 111 ○ points : 15
○ avatar : Chris Pine
○ inscrit le : 19/04/2017
MessageSujet: Re: « Mon sauveur ! » [Lachlan/Leeroy]   Sam 24 Juin - 20:28

Evidemment que Leeroy n'avait pas eu l'intention d'énerver son grand-frère, mais celui-ci allait mal, très mal. Il n'en pouvait plus, il était en train de comprendre que l'image qu'il renvoyait été parfaite. C'était ce qu'il avait toujours voulu, mais au fond, il était brisé... Et dire que son Lee était en train de prendre pour modèle et d'envier un type comme lui...

Lorsque son interlocuteur finit par s'excuser, Lachlan poussa un large soupire. Bien sûr, que Leeroy n'en savait rien. Le policier avait toujours joué les pères parfaits et heureux en tous points, alors c'était une évidence. Il était un bon acteur puisque personne n'avait encore su percer sa carapace et voir ses blessures. Là, le trentenaire avait lui-même gratté la croute et il en souffrait. Il s'en voulait de se montrer si faible alors que son petit-frère avait besoin de lui, de son aide.

Cela lui avait fait terriblement de mal que Lee puisse croire qu'il était le genre à profiter de la situation pour lui voler son épouse. C'était une pensée odieuse. Mais comment pouvait-il lui en vouloir? Dans son état de désespoir, Leeroy imaginait des choses, lui-même avait expérimenté ces moments de parano.

"Excuse-moi d'avoir crié." répondit-il simplement, après avoir adressé un petit sourire à l'attention du plus jeune. L'agent de sécurité lui expliquait qu'il pouvait lui parler, soulager sa peine. Mais tait-ce le moment, à présent que son interlocuteur était lui-même souffrant?
Mais voilà, sans demander l'autorisation à leur propriétaire, des larmes commencèrent à couler le long des joues de Lachlan. "La vérité, c'est que je suis pas parfait..." dit-il doucement, en sanglots. "Je voulais l'être... Je voulais l'être pour vous, après la mort des parents, puis pour mes propres enfants après l'abandon de leur mère... Mais j'y arrive pas..." Il pleurait toujours, posant sa tête contre l'épaule de son frère, cherchant un signe de tendresse de sa part. "Je suis pas assez fort... Je suis désolé de pas avoir réussi à être un bon frère pour toi dernièrement..."
Revenir en haut Aller en bas
 

« Mon sauveur ! » [Lachlan/Leeroy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» LUX FORM' -70-SAINT SAUVEUR
» Place Saint Sauveur (Caen)
» Exposition St-Sauveur
» Sauveur
» "DE LA GRANGE A LA ROUTE" Expo ARC 50 à Saint Sauveur (50)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: west bay :: logements-