AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Broken Heart
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 28ans
○ statut : En train de tomber amoureux d'un homme compliqué
○ métier : Agent des forces de l'ordre (brigade anti criminalité). Il met un poing d'honneur à s'occuper des affaires à caractère sexuelles.
○ quartier : #111, center bay en coloc avec Maggie
○ orientation sexuelle : Homosexuel
○ posts : 1182 ○ points : 560
○ pseudo : Wild Dog
○ avatar : Matthew Daddario
○ DC : Rafael
○ inscrit le : 03/02/2017
MessageSujet: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Mar 9 Mai - 18:41



≈ ≈ ≈
{touche ma peau, ma peau aime}
crédit/ tumblrCaïn & Kenny.

On ne va pas se mentir depuis quelques années le monde souffre de ce qu'on appelle ''la crise'' et la Nouvelle Zélande ne dérogeait pas à la règle... Kenny le voyait très bien dans son boulot... Les budgets avaient été revus à la baisse, les voitures étaient de moins en moins entretenus, le ménage du commissariat même si en soit ce n'était pas le plus important était rarement fait mais le pire c'est qu'il n'y avait quasiment plus aucune embauche et c'était ça le plus ennuyant car niveau boulot il y avait largement de quoi faire.... Et oui les crimes eux sont loin d’être en baisse... Oh Kenny n'allait pas se plaindre car il aimait son boulot plus que tout, il l'aimait peut être un peu trop d'ailleurs mais le jeune homme devait bien avouer qu'il manquait du monde...

De base Mathisson enquêtait sur les affaires d'ordres sexuelle mais avec ce fameux manque d'effectif on lui confiait aussi d'autres missions... Son supérieur n'était pas chiant et l'avait plutôt à la bonne alors il ne l'envoyait pas faire la circulation mais ces dernières semaines Kenny intervenait énormément sur les affaires de cambriolages sur les grosses propriétés d'Island Bay... C'est d'ailleurs de cette façon que Mathisson avait fait la connaissance d'un riche trader répondant au nom de Caïn Gallagher... Une rencontre de base purement professionnelle vu que sa maison avait été dévalisé mais qui s'était très rapidement transformé en quelque chose de beaucoup plus charnel pour ne pas dire purement sexuel...

Que de dire de leur lien ? Honnêtement pas grand chose car ils ne parlaient pas beaucoup car trop occupés à faire autre chose mais pourquoi s'en plaindre ? Kenny n'arrivait pas à s'attacher à quelqu'un et Caïn faisait partit de ces hommes qui n'assument pas le fait de coucher avec des personnes du même sexe...  Pourquoi se prendre la tête alors qu'ils ne faisaient que prendre du bon temps...

Il y a de ça deux ou trois heures, Mathisson avait justement reçu un message de la part de son amant lui demandant de le rejoindre chez lui une fois son service terminé.. Kenny avait bien évidemment répondu de façon positive d'une parce qu'il n'avait de toute façon rien de mieux à faire ce soir mais aussi parce que l’enquête concernant le cambriolage avait avancé...

Arrivant au point de rendez-vous, il sonna à l'interphone en attendant que quelqu'un vienne lui ouvrir.


_________________



you know ? i love u

By COM
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 35 ans
○ statut : Célibataire
○ métier : Trader
○ quartier : South Bay - #87
○ posts : 69 ○ points : 240
○ pseudo : Pierrot
○ avatar : Chris Hemsworth
○ inscrit le : 06/05/2017
MessageSujet: Re: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Dim 14 Mai - 17:32


Les choses ne se passaient pas comme prévues. Enfin, du moins, pas comme Caïn les avait prévus. Il détestait ne pas avoir le contrôle des événements. Ca lui donnait un sentiment de d'impuissance et de faiblesse. Il y avait tout d'abord Murphy, sa fille. Qui paraissait étrange... malade. Oh bien évidemment, Caïn avait toujours tendance à s'inquiéter dès qu'elle avait quelques cernes ou qu'elle affichait un air pas très en forme. Mais là, beaucoup de détails attisaient un peu sa vigilance. L'autre jour, à la compétition de surf, il s'était rendu compte qu'elle avait minci. Un peu trop à son goût. Mais peut-être qu'elle était déjà comme ça. Murphy portait souvent des vêtements flottants, pas trop près du corps. Difficile de remarquer un amaigrissement. En tout cas, Caïn s'était mis en tête de lui faire des plats assez chargés, pour la remplumer. Il commandait des pizzas, chose qu'il ne faisait que rarement. Il préparait des hamburgers avec des frites, bref, tout ce qu'il fallait pour grossir. En réalité, il ne se doutait pas que sa fille était anorexique. Il suspectait que sa santé n'était pas au top, mais des trucs bien gras ou bien sucrès, ça lui redonnerait la pêche ! Du coup, il devait faire attention de ne pas grossir lui-même, avec tout ça ! Ce serait dommage de perdre son physique d'appolon avant la quarantaine ! Le problème, c'est que Murphy n'appréciait pas vraiment son freaking control autour de sa santé. En pensant bien faire, Gallagher la sollicitait souvent, pour lui demander comme ça allait. A sa décharge le malaise dont elle avait été victime sur la plage, avait manqué lui coller une crise cardiaque. Oui, il avait eu peur, et même là, il n'était pas rassuré. Sa fille, malgré les bêtises qu'il avait commises dans le passé, il y tenait comme aux prunelles de ses yeux.

Murphy, exaspérée, finissait toujours par l'envoyer bouler... parfois d'une façon blessante. Mais Caïn était carrément têtu comme bonhomme. Et tenace, en plus de ça. Il ne se décourageait pas. Il sentait bien que ses retours à la charge, plus ou moins discrets, venaient toucher sur une corde sensible. Murphy lui cachait-elle quelque chose sur son état de santé ? Il le suspectait de plus en plus et avait entrepris d'enquêter sur le sujet. Et en parlant qu'enquête, une autre situation ne laissait pas serein. Le détective n'avait encore rien trouvé contre Lazslo... le frère aîné de Murphy, contre qui il se battait pour avoir la garde. Un combat à mort... Gallagher était résolu à faire tomber ce sale gosse et à le piétiner par dessus le marché, malgré les tentatives raisonnables de son avocat pour le faire changer d'avis. Quand les choses se passaient mal, Caïn devenait nerveux. Et sa journée de travail fut donc particulièrement lamentable. Il ne prit aucune décision, se contentant de noter sur des post-its collés un peu partout dans sa maison, des séries de chiffres. Maigré journée... mais il préférait s'abtenir plutôt que de prendre un risque trop gros qui ferait basculer tout son chateau de cartes. Il était un trader redoutable, il lui fallait juste une parfaite concentration. Aujourd'hui, ça lui faisait défaut. A un moment, il en fut tellement agacé qu'il s'allongea sur le canapé. Il repassait en boucle toutes les pistes possibles et inimaginables. Il voulait du lourd sur son adversaire et il en aurait, tôt ou tard... Son téléphone vibra. Il le prit pour lire son texto. Elle passerait la soirée avec des amis. Caïn en déduisit qu'elle allait un peu mieux, puisqu'elle sortait. Une bonne chose, qui le rassurait. Il lui envoya les consignes habituelles : "Ok. Amuse-toi bien et sois sage, trésor. Je t'aime".

Il reposa son téléphone. A son âge, il n'était pas un enfant de choeur. Mais bon, ça, Murphy n'en savait pas grand chose ! Il se leva du canapé pour reprendre son ordinateur portable, depuis lequel il travaillait. Il écrivit sur un post-it qu'il colla sur le canapé. Puis il se dirigea vers la cuisine pour manger un morceau, distrait par les valeurs boursières qui ne cessaient de fluctuer. Du coup, ce soir... il allait se retrouver seul... comme un rond de frite ! Ce n'était pas vraiment ce qu'il avait espéré. Et il ne voyait pas vraiment quoi faire pour y remédier... quoique... Il récupéra son portable et envoya un SMS à Kenny, sobre : "Salut. Si tu peux, passe chez moi ce soir". Il tâchait de ne pas trop en dire, sur leur relation. Les écrits restent, il ne l'ignorait pas. Au moins, la présence du policier lui permettrait d'éviter la solitude. Celle-ci était de très mauvais conseil en ce moment. Après avoir fini sa journée de travail, avec plus d'entrain qu'il ne l'avait commencé, il entreprit de se préparer. Une bonne douche, une tenue simple, t-shirt ajusté et jean, puis un petit moment destiné à se coiffer, voilà en substance ce qui fut son programme. La nuit commençait à tomber lorsque Mathisson sonna à l'interphone. Caïn travers la cour, pieds nus sur les dalles, pour ouvrir à Kenny. Pas de bise, pas de poignée de main. Il l'invita à entrer en vérifiant que personne ne l'avait vu. Mathisson, comme d'habitude, avait garé sa voiture plus loin, pour que personne ne se doute de sa présence ici. Caïn parla à voix basse, pour éviter d'être entendu par ses oreilles extérieures :

- T'es en avance... Il ne fait pas encore nuit. Mais content que tu aies pu te libérer.

Ils entrèrent dans la maison. Caïn laissa Kenny enlever ses chaussures, un rituel que le propriétaire des lieux avait rendu obligatoire pour tout personne lui rendant visite.

- Installe-toi, tu connais la maison. Tu veux une bière ?

En apparence, Caïn restait brut de décoffrage. Il parlait d'une façon un peu distante, puisqu'il n'assumait pas l'attirance qu'il avait pour Kenny. Cependant, son regard le trahissait. Car Gallagher ne pouvait s'empêcher de le bader, dès qu'il était dans son champ de vision. Mathisson dégageait une aura, quelque chose qui l'attirait fortement.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Broken Heart
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 28ans
○ statut : En train de tomber amoureux d'un homme compliqué
○ métier : Agent des forces de l'ordre (brigade anti criminalité). Il met un poing d'honneur à s'occuper des affaires à caractère sexuelles.
○ quartier : #111, center bay en coloc avec Maggie
○ orientation sexuelle : Homosexuel
○ posts : 1182 ○ points : 560
○ pseudo : Wild Dog
○ avatar : Matthew Daddario
○ DC : Rafael
○ inscrit le : 03/02/2017
MessageSujet: Re: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Mar 16 Mai - 13:52



≈ ≈ ≈
{touche ma peau, ma peau aime}
crédit/ tumblrCaïn & Kenny.

Pour l'instant le sujet de la vie privée n'était que très peu abordé entre Kenny et Caïn, le jeune inspecteur ne connaissait que le strict minimum sur son amant comme sa profession, le fait qu'il soit père d'une adolescente mais rien de plus.... Clairement ça ne le dérangeait pas plus que ça car ils n'étaient pas amis et encore moins en couple... De plus le fait d'être trop indiscret pourrait être dangereux et entacher ce qui s'était construit entre eux.... Encore une fois ces deux là se voyaient dans le but de prendre du plaisir et dans une moindre mesure avancer sur l'enquête du cambriolage mais en aucun cas pour se faire des confessions... Peut-être que cela viendrait avec le temps... Seul l'avenir le dira, si avenir il y a bien entendu....

Néanmoins Mathisson s'était montré observateur (déformation professionnelle sans doute)et avait réussit à glaner quelques informations en observant la maison de Gallagher... De part les photos et les nombreuses affaires féminines il semblait être un papa poule mais aussi un père protecteur... Kenny avait aussi repéré de nombreux post-it posés contenant des noms et des chiffres à des endroits peu habituels, ce qui laissait penser que son travail occupait une place très importante dans sa vie... Ce n'était que des suppositions mais l'inspecteur n'était surement pas très loin de la vérité...

''A croire que j'étais impatient de te voir...''

Caïn n'était jamais très démonstratif, il paraissait même comme quelqu'un de très froid que ce soit dans sa manière de parler ou même dans les gestes qu'il avait à l'égard de Kenny comme cette façon inexistante de dire bonjour mais Mathisson s'en moquait, il n'avait pas besoin de plus... Pourquoi vouloir à tout prix chercher l'amour comme on nous le présente au cinéma ? Ça ne sert à rien... S'en était même parfois risible tellement ces comédies romantiques pouvaient être stupides.... Blasé de l'amour ? Possible oui.... Toujours est-il que se voir en cachette façon Roméo & Juliette était plaisant... Kenny avait l'impression d'être un bandit ce qui rendait la situation amusante.

Comme d'habitude, Mathisson ôta sa paire de baskets une fois la porte d'entrée refermée derrière lui..

''Je veux bien mais avant ça j'ai envie d'autre chose...''

Sans laisser le temps à Cain de répondre quoi que ce soit Kenny se jeta sur ses lèvres afin de l'embrasser... Un baiser beaucoup plus bestiale que sensuel qui en disait long sur ses attentes concernant les prochaines minutes... Il déposa ensuite son blouson en jean sur le porte manteau avant de se diriger vers le salon.

''J'ai de bonnes nouvelles concernant ton cambriolage.... Ce serait un gang qui tourne dans South Bay depuis maintenant deux trois semaines.... On attend de les prendre en ''flag'' mais ces imbéciles revendent pas mal de trucs sur le net.. Avec un peu de chance on arrivera à retrouver tes affaires.''


_________________



you know ? i love u

By COM
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 35 ans
○ statut : Célibataire
○ métier : Trader
○ quartier : South Bay - #87
○ posts : 69 ○ points : 240
○ pseudo : Pierrot
○ avatar : Chris Hemsworth
○ inscrit le : 06/05/2017
MessageSujet: Re: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Mar 16 Mai - 23:23


Dire que Caïn n'avait pas apprécié ce baiser, c'eût été mentir, de façon particulièrement éhontée. A vrai dire, il adorait le fait que Kenny se jète sur lui, comme ça, de façon aussi naturelle et aussi peu conventionnelle. Cela voulait dire qu'il le trouvait attirant. Certes, son égo s'en retrouvait flatté, mais bien qu'il refusait de l'admettre ouvertement, l'attraction réciproque qui les liait lui donnait pleine satisfaction. Elle le touchait même plus que la flatterie. Il ne fut pas facile d'aller dans la cuisine pour prendre une bouteille de bière et deux verres. Il aurait bien aimé poursuivre, parce que Kenny arrivait à le mettre dans tous ses états. Mais ce ne serait pas poli, et il avait d'autres priorités... Avant de s'amuser, il fallait régler les choses sérieuses. En la matière, Caïn savait y faire pour ne pas perdre le nord. Sa réputation de trader impitoyable ne s'était pas construite pour rien. Il revint dans le salon, posa un grand verre sur la table basse et d'un mouvement maitrisé, il décapsula la bière à la main. A quoi bon un outil quand on avait des muscles et une technique ? Il se dirigea ensuite vers le buffet d'où il sortit sa fidèle bouteille de bourbon et un verre large. Il écoutait attentivement ce que lui disait le policier. Ce cambriolage avait affecté Caïn. Non pas parce qu'il était matérialiste mais plutôt parce qu'on lui avait volé des objets auxquels il tenait. Et puis, pour quelqu'un avec sa personnalité, les événements n'étaient pas arrivés par hasard. Quelqu'un essayait peut-être de trouver des choses à son sujet pour le décrédibiliser ? Un certain Lazslo éventuellement ? De là à penser qu'il devenait paranoïaque, il n'y avait qu'un pas... Ses doutes furent en partie effacés quand Kenny évoqua un gang.

- Effectivement. C'est une bonne nouvelle ! Ravi de savoir que le travail de la police avance et que tu as du nouveau ! Un gang... maintenant que tu le dis, je crois bien avoir entendu un voisin se plaindre du fait qu'il ait vu traîner une camionnette aux vitres teintées, l'autre jour. Ils tournaient autour du 98 ou 99. Peut-être un répérage avant de passer à l'acte. Loin de moi l'idée de te commander, mais il faudrait peut-être placer des effectifs dans le coin, ou une caméra.

Même s'il ne le commandait pas, Caïn parlait parfois avec une telle rigidité et un telle froideur que cela pouvait laisser penser le contraire. Il remplit son verre aux trois-quarts puis s'installa sur le canapé, en se frottant les mains :

- Je ne cherche pas nécessairement à tout récupérer. La télévision ce n'est pas grave, j'en ai acheté une autre. Idem pour la chaine hi-fi et les bijoux, j'en racheterais. Ce qui compte c'est la médaille dont je t'ai parlé. Le reste, je m'en cogne.

La médaille... c'était le seul souvenir qu'il lui restait de sa mère. Certes, les relations entre eux n'avaient pas été très bonnes. Mais elle était la seule personne de sa famille et occupait donc une grande place dans son coeur, dans sa vie. Sa disparition le laissait en quelque sorte orphelin, seul. Peut-être qu'il se rattachait à Murphy, de façon aussi tenace, à cause de cela. Une ride soucieuse apparut sur son front, quelques secondes. Avant de disparaitre comme elle était venue. Il prit son verre et le leva :

- Cheers ! A tes progrès sur cette sombre affaire !

Les deux verres s'entrechoquèrent. Caïn but une bonne gorgée de son bourbon, sans grimacer. A force, il s'était habitué à la pureté de l'alcool. Sans transition, il posa son regard sur Kenny. Une fois encore, il le trouvait charmant. Il dégageait quelque chose de puissant, un charisme, une beauté sauvage, non domestiquée, qui le rendait délicieux pour les yeux.

- Je me posais une question. Travailler dans la police, ça doit plutôt bien payer non ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Broken Heart
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 28ans
○ statut : En train de tomber amoureux d'un homme compliqué
○ métier : Agent des forces de l'ordre (brigade anti criminalité). Il met un poing d'honneur à s'occuper des affaires à caractère sexuelles.
○ quartier : #111, center bay en coloc avec Maggie
○ orientation sexuelle : Homosexuel
○ posts : 1182 ○ points : 560
○ pseudo : Wild Dog
○ avatar : Matthew Daddario
○ DC : Rafael
○ inscrit le : 03/02/2017
MessageSujet: Re: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Mer 17 Mai - 18:06



≈ ≈ ≈
{touche ma peau, ma peau aime}
crédit/ tumblrCaïn & Kenny.

On ne va pas se mentir, le fait de donner des nouvelles au sujet de l'enquête du cambriolage dont Caïn avait été victime était une façon déguisée de ne pas faire passer leurs entrevues nocturnes comme un vulgaire et simple ''plan cul''. En soit il n'y avait rien de mal à prendre du plaisir mais c'était toujours plus ''correct'' d'enrober une partie de jambes en l'air avec un joli papier cadeau... Pourtant Mathisson n'avait pas froid aux yeux... Contrairement à son travail où il fallait analyser la situation avant de foncer dans le tas dans sa vie privée c'était un peu une tête brûlée...... Quand il voulait embrasser Caîn il le faisait, si il voulait glisser la main dans le pantalon de ce dernier il le faisait aussi, la seule information qu'il prenait en compte avant de se lancer c'était le fait d'être à l'abri du moindre regard... Autant ne pas jouer avec le feu... Et même si il trouvait ça dommage de vivre caché et de mentir à son entourage à ce niveau là, il n'allait pas chercher à faire de vagues...

D'ailleurs personne n'était au courant du fait que Kenny revenait voir Gallagher, il se gardait bien d'en parler autour de lui même Maggie qui de base savait tout ce qui se passait dans sa vie n'avait eu droit à aucun information sur Caïn. Il voyait cette relation comme une sorte de jardin secret, quelque chose de plus ou moins interdit et cette façon de voir les choses sous cet angle rendait les moments qu'ils passaient ensemble tous les deux beaucoup plus excitants....

''Même si les histoires de vols ne sont pas les affaires que je préfère traiter, ça me paraît normal de faire en sorte de gérer la tienne du mieux possible.. Camionnette aux vitres teintées ?! Ok je note... Et je verrai ça avec mon supérieur pour mettre en place une patrouille de nos hommes en civil... Idée judicieuse Gallagher...'' En soit Mathisson y avait pensé mais faute de plaintes et faute de preuve les responsables n'avaient pas pût mettre en place une telle procédure et avec la baisse des budgets tout était de toute façon compliqué....

''Non mais ça va et puis se faire commander dans certaines situations ça peut être intéressant...'' Non Kenny n'avait pas mal prit l'intervention de son amant... Pour qu'il prenne la mouche il fallait vraiment le pousser dans ses dernières retranchements mais à coté de ça ce n'était pas un garçon qu'on vexait facilement. ''T'en fais pas, j'ai bien noté...Même si j'aimerai pouvoir changer aussi facilement mes appareils multimédias j'ai compris que c'était le dernier de tes soucis.'' Il n'y avait aucun critique dans ce qu'il venait de dire mais Kenny était aussi connu pour être ''sans filtre'' alors quand il pensait quelque chose ça sortait un peu comme ça venait...

Bizarrement ça lui faisait beaucoup de bien d'échanger des banalités... Est-ce qu'une amitié était en train de prendre forme ? Peut-être bien.... En tout cas Mathisson aimait discuter avec cet homme qu'il trouvait de plus en plus mystérieux et indirectement de plus en plus intéressant...Qu'est-ce que cette médaille pouvait bien signifier pour lui ? Voilà que son cerveau faisait déjà des dizaines de scénarios.''A ta santé'' dit-il en joignant le geste à la parole.

''Fausse rumeur ! Du moins pas en début de carrière et pas pour les heures qu'on se tape... Mais bon je ne suis pas malheureux pour autant... C'est juste que je suis très loin de pouvoir me payer une maison aussi belle que la tienne.... Mais j'aime ce que je fais et c'est ce qui m'importe pour le moment...'' Oui ce n'était pas quelqu'un qui chercher à avoir la plus belle voiture, les plus beaux vêtements, il savait se contenter de ce que la vie pouvait lui offrir.. Après il avait des rêves comme tout le monde, des projets mais il ne cherchait pas à avoir le dernier truc à la mode.. Tout en donnant son point de vue, Kenny se rapprocha légèrement de Cain, collant sa cuisse contre la sienne... ''Mais j'imagine que ton coté ça doit pas etre facile tous les jours... Sans vouloir t'espionner j'ai remarqué que tu ramenais beaucoup de travail chez toi même si c'est sous la forme de post-it... Tu dois très souvent rentrer avec la migraine... Tout ces chiffres, on se croirait dans un épisode de la série Numbers''

[/color][/color]

_________________



you know ? i love u

By COM
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 35 ans
○ statut : Célibataire
○ métier : Trader
○ quartier : South Bay - #87
○ posts : 69 ○ points : 240
○ pseudo : Pierrot
○ avatar : Chris Hemsworth
○ inscrit le : 06/05/2017
MessageSujet: Re: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Jeu 18 Mai - 1:06


Ainsi donc, Kenny ne faisait pas fortune grâce à son travail. Ce détail, loin d'être anodin, Caïn le nota dans un coin de son esprit. Il y reviendrait un peu plus tard. Son esprit fut perturbé par la proximité de leurs cuisses. A travers son pantalon, il sentait la tiédeur du brun, comme une bouillotte, qui diffusait ses ondes relaxantes dans ses muscles. Il but une franche gorgée de son bourbon, tout en écoutant ce que Mathisson disait. Tiens ? Il avait remarqué des choses ? Et pas n'importe lesquelles. Certes, Gallagher, avec ses post-it collés partout n'était pas franchement discret, mais arriver à relier ça à son travail, cela montrait une certaine réflexion. Manifestait-il de l'intérêt pour autre chose que son cambriolage et son service trois pièces ? Curieusement, Caïn prit cela de façon positive, lui qui n'aimait pas beaucoup que l'on s'occupe de sa vie. Les gens se mêlaient souvent de choses qui ne les regardaient pas ! Alors dès qu'il avait l'occasion de les remballer vite fait, bien fait, il ne se gênait pas. La perspective qu'ils fassent réellement plus amples connaissance l'emballait. Il avala à nouveau un peu d'alcool avant de répondre :

- Numbers ? Connais pas.

C'était vrai. Il essayait de se mettre à la page côté séries, notamment parce que ça semblait plaire à Murphy, mais il n'avait pas le temps de tout regarder. Et la série donc Kenny lui parlait, ne lui disait absolument rien. Il ajouta cependant :

- Les chiffres c'est vital pour un trader. Je note les valeurs à tel et tel jour, telle et telle heure, pour détecter les bons coups. C'est un peu comme une vente aux enchères, il faut savoir quand mettre l'argent sur la table pour être sûr de la remporter. Ce que je fais n'est pas bien difficile. J'engage de grosses sommes, sur des actions qui rapportent et je m'arrange pour que pas un dollar ne se perde. Le plus dur, finalement, c'est de travailler à une bande d'abrutis finis à la pisse, des petits nerveux qui sortent de leur école de commerce et qui veulent prendre des risques inconsidérés pour briller. Comme s'ils savaient mieux que moi ce qu'il convient de faire... Tu dois avoir ça aussi j'imagine, dans ton métier... des petits cons qui font des excès de zèle !

On sentait, à son intonation, qu'il pensait tout ce qu'il disait. Il n'appréciait pas les gens avec qui il travaillait. Sa stratégie était de les mépriser et de les laisser se planter, de préférence en s'abstenant de donner tout conseil. Et cela fonctionnait. Certes, ça n'était pas solidaire, mais ça, ça restait le cadet de ses soucis ! Et si l'un d'entre eux le gonflait prodigieusement, il l'enfonçait dans son merdier pour qu'il s'y noie et soit viré. Ah ça, mieux valait éviter de jouer contre lui. Perdre n'appartenait pas à son vocabulaire, d'ailleurs, il ne perdait jamais. Peu lui importait les moyens, la fin les justifiait toujours ! Son verre étant vide, il le remplit à nouveau. Le temps était venu de reprendre là où il en était resté.

- Dans la vie, il n'y a pas 36 solutions pour gagner beaucoup d'argent. Il faut travailler dur pendant des décennies... ou alors avoir de la chance, soit en gagnant au loto, soit en rencontrant la bonne personne. Je peux faire en sorte que tu puisses t'acheter une maison comme la mienne, voire même plus. Mais comme tu peux le deviner, ça ne serait pas gratuit. Oh, rien d'illégal... et rien qui ne te mette en péril à ton travail.

Il posa fermement son verre sur la table basse et se leva pour récupérer un dossier peu épais sur un guéridon. Il revint et le laissa tomber à côté de son verre. Il se rassit et invita Kenny à récupérer le-dit dossier. Il y avait quelques feuilles à l'intérieur, une photocopie de papier d'identité au nom de Laszlo Ziegler. Et des notes à son sujet. Caïn expliqua :

- J'ai engagé deux privés pour me trouver des informations et les choses traînent. Je me disais que tu pourrais peut-être obtenir des choses plus formelles sur ce type. Pour t'expliquer simplement la chose, il cherche à me nuire et je ne compte pas lui en laisser l'occasion. Je suis prêt à te payer la somme que tu veux pour ce service. A aucun moment je ne te citerai comme source.

Il ne voulait pas en dire plus. Il considérait que l'histoire de la garde de sa fille ne le regardait pas. Mais il y serait peut-être contraint à un moment donnée. Kenny était brave, travailleur mais il avait de la jugeotte et surtout, il n'était peut-être pas du genre à apprécier ce genre de procédé, qui pouvait facilement s'apparenter à la corruption, même si en réalité, Caïn n'avait nullement l'intention de basculer dans l'illégalité. Il précisa, en effleurant sa cuisse de sa main :

- Si tu ne veux pas, ce n'est pas grave. Je peux comprendre, j'ai conscience que ce que je te demande n'est pas anodin.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Broken Heart
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 28ans
○ statut : En train de tomber amoureux d'un homme compliqué
○ métier : Agent des forces de l'ordre (brigade anti criminalité). Il met un poing d'honneur à s'occuper des affaires à caractère sexuelles.
○ quartier : #111, center bay en coloc avec Maggie
○ orientation sexuelle : Homosexuel
○ posts : 1182 ○ points : 560
○ pseudo : Wild Dog
○ avatar : Matthew Daddario
○ DC : Rafael
○ inscrit le : 03/02/2017
MessageSujet: Re: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Jeu 18 Mai - 20:35



≈ ≈ ≈
{touche ma peau, ma peau aime}
crédit/ tumblrCaïn & Kenny.

''C'est une énième série américaine sur deux geeks accrocs aux chiffres... Mais c'est déjà assez vieux je crois... Ma coloc regardait ça quand elle avait rien de mieux à faire...'' Lui ne regardait pas beaucoup la télé... A part deux ou trois séries et les films Batman (son héros fétiche) Mathisson n'aimait pas perdre son temps devant un écran de télévision, il y avait beaucoup trop de conneries d'après lui surtout en matière de real tv, plus on avançait dans le temps et plus ces émissions devenaient affligeantes.
Même si Kenny se rapprochait doucement de Caïn pour autant ça ne voulait pas dire qu'il en avait ras le bol de discuter et qu'il voulait immédiatement passer à l'étape supérieure... Faire monter le désir de façon crescendo était bien plus intéressant... Il fallait juste trouver un juste milieu pour ne pas paraitre comme la Reine des Glaces tout en évitant de passer pour une pute en chaleur.... Tout était question de dosage...

Et oui il cherchait à en apprendre plus sur le propriétaire des lieux mais d'une façon assez subtile en misant plus sur l'observation plutôt que de harceler de questions ! Nous n'étions pas en pleine séance interrogatoire après tout.... Et puis on ne va pas se mentir, bien que mystérieux, Caïn n'en était pas moins intéressant... De plus, les beaux parleurs, ceux qui prennent trop de place avaient tendance à agacer Mathisson plus qu'autre chose... ''Je crois que de part mon âge et mon statut je passe pour le petit con qui fait de l'excès de zèle...'' Il disait pour le charrier car en réalité Kenny était plutôt bien apprécié par ses collègues... Il ne faisait pas l'unanimité mais il n'avait pas à se plaindre des rapports qu'il entretenait avec les autres. ''Non mais t'as raison... On en a plusieurs qui joue les cow-boys et qui font les petits malins sous prétexte qu'oils portent un flingue... Mais ce sont généralement ceux qui restent au même poste pendant toute leur carrière... Pour tirer son épingle du jeu faut aussi savoir faire preuve de discrétion et attaquer au bon moment... Un peu comme toi du coup...'' A travers ces quelques déclarations concernant sa profession on comprenait sans mal que Gallagher était ce qu'on appelle un ''requin'' et en soit il avait bien raison de chercher à tirer son épingle du jeu quitte à se montrer sans pitié vis à vis des plus jeunes... Kenny ne procédait pas du tout de la même façon mais faut dire que la finance et le monde de la police ce n'est pas vraiment comparable...

La suite de son discours par contre était un peu moins facile à écouter... Ce n'était peut-être qu'une question de tournure de phrase mais Mathisson avait comme l'impression que le trader le prenait un petit peu de haut... Il décida néanmoins de pas y prêter plus attention mais lui qui bossait pourtant comme un taré depuis qu'il avait intégré la police ne pouvait pas pour autant rouler en BMW et avoir une villa dans l'un des quartiers les plus huppés de la ville... Mais Kenny n'était pas au bout de ses surprises ! Et oui voilà que Gallagher lui demandait clairement de jouer les informateurs pour lui en contrepartie d'une petite somme d'argent.... ''3615 code MAFIA bonsoir....'' dit-il non sans chercher à se moquer un peu de lui.. ''Je veux bien me renseigner un petit peu'' dit-il en regardant le dossier que Caïn venait de lui tendre... Ça avait l'air assez solide ou tout du moins ça ne ressemblait pas à un vieux délire venant d'une personne qui ne savait pas comment occuper son week-end. ''Mais sans contrepartie financière... Ton argent ne m'intéresse pas... J'ai pas envie de renflouer mes comptes en banque de cette façon. Faudra juste m'en dire plus à propos de ce gars ce @Laszlo Ziegler... Je préfère avoir les infos en direct plutôt que sur des feuilles de papiers.'' Et il n'allait pas changer d'avis ! Même si son ''affaire'' semblait réglo Mathisson n'avait pas envie de passer pour un ripoux. Il voulait gagner sa vie de la façon la plus normale qui soit en enquêtant sur les ''vraies'' délits....

Le contact de la main de Caïn sur sa cuisse lui procura de nombreux nouveaux frisson. ''Je vais finir par devenir ton homme de main si ça continue.... Et pour ta gouverne tes baisers et tes coups de reins m'intéressent beaucoup plus que les chèques que tu pourrais me faire.'' Il ne lui dirait pas texto mais l'aider et jouer les justiciers façon Bruce Wayne des temps modernes ça lui plaisait bien d'autant plus que si Caïn lui demandait ça c'est qu'il lui faisait confiance et Kenny s'en trouvait flatté...


_________________



you know ? i love u

By COM
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 35 ans
○ statut : Célibataire
○ métier : Trader
○ quartier : South Bay - #87
○ posts : 69 ○ points : 240
○ pseudo : Pierrot
○ avatar : Chris Hemsworth
○ inscrit le : 06/05/2017
MessageSujet: Re: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Lun 22 Mai - 22:30


Les séries télé, ça n'était vraiment pas son domaine. Entre son travail et sa fille, Caïn n'avait que très peu de temps pour regarder la télévision ou zoner sur internet. De toute façon, il ne voulait pas vraiment être vautré sur un canapé pour se divertir. Sauf si c'était une rencontre sportive, du foot, du rugby, un rallye automobile, de la formule 1... et encore il trouvait le moyen de ne pas regarder à 100% sa télé. Il avait souvent les yeux rivés sur les valeurs boursières, sur son flux d'actualité. La moindre variation et il comprenait que les choses tournaient au vinaigre ou à son avantage. C'est ainsi que l'autre jour, quand ils avaient annoncé la grande vague d'attaque informatique, il avait immédiatement vendu les options détenues pour dégager du bénéfice. Un acte fûté, puisqu'à l'ouverture de la bourse, à 9h le lundi, le cours de l'action avait perdu 90% de sa valeur. De justesse, il s'en était sorti. Quand on brassait des milliards comme on joue au poker, mieux valait s'arranger pour ne pas être déconcentré et pour avoir une longueur d'avance. D'où les post-its. Gallagher était capable de se souvenir de chaque numéro de compte et de chaque transaction d'une simple lecture. S'il notait, c'était plus par acquis de conscience et au cas où que parce qu'il avait besoin d'un mémo. Cette capacité étonnante s'avérait dévastatrice. Il n'oubliait rien, ni les crasses, ni les petites piques. Sur le moyen terme, il faisait payer argent comptant. Oeil pour oeil, dent pour dent. De quoi faire réfléchir ses proches qui envisageraient de lui planter un coup de couteau dans le dos. La seule qui bénéficiait d'un état de grâce, c'était sa fille, Murphy, mais là, ça n'était pas pareil. Elle avait d'ailleurs une capacité étonnante à le rendre doux et aimable. Seul problème, ce soir, elle ne trainait pas dans les parages, comme à chaque fois que Kenny était invité. Hors de question qu'elle le croise. Il gardait cependant à l'esprit qu'un jour, il faudrait bien qu'elle apprenne qui il était vraiment. Pour l'heure, Caïn ne l'assumait pas. Les propos de sa défunte mère résonnaient encore : "tous ces monstres, il faudrait les brûler, comme à l'époque". Difficile de se sentir bien dans sa peau avec ce genre de choses. Et encore que Caïn avait fait des progrès depuis qu'elle était morte. Il savait qu'elle ne serait plus jamais là pour cracher son venin ou pour le juger. Mathisson était le premier homme qu'il acceptait de faire venir et dormir chez lui.

Kenny le surprenait à mesure que le temps passait. Il le trouvait beaucoup intéressant que tous les autres mecs qu'il s'était tapé et qu'il n'avait plus jamais revu. Il ne comprenait pas d'ailleurs qu'il soit encore célibataire. Caïn n'était franchement pas connu pour son humour. Et pourtant, quand le brun se moqua de lui, le tançant un peu sur la façon dont il parlait des choses, il ne put s'empêcher de sourire. Bon, faut pas rêver, ça n'était pas ultra-visible non plus. Mais suffisamment rare pour être significatif. N'importe quelle autre personne parlant de mafia ainsi l'aurait vexée ! Car même si Caïn n'avait aucun scrupule, il détestait que l'on attaque son intégrité. Le policier avait aussi accepté ses conditions et elles étaient strictes : ils s'envoyaient en l'air quand il le décidait, interdiction de rester avant le lever du soleil, interdiction de garer sa voiture devant chez lui, de venir pendant la journée... motus et bouche cousue sur leur relation. Kenny ne s'en doutait peut-être pas mais si jamais il brisait cet accord, Caïn se montrerait sans pitié. Un coeur brisé de ne répare pas. Il saigne, en permanence, jusqu'à battre dans le vide, aigri et malade. Quand Kenny lui indiqua qu'il ferait ça sans contrepartie financière, Gallagher ne cacha pas son air surpris et haussa un sourcil. Qui refuserait d'être payé, au prix fort qui plus est, pour un travail ? Voilà qui était surprenant et incompréhensible pour le trader. Mais bon, puisque Kenny voulait l'aborder ainsi, il n'allait pas le contredire. Bien qu'il considère cela comme irresponsable et absurde, il en était touché. A chacun ses principes et ses priorités, bien que rien n'oblige Kenny à l'aider, encore moins gracieusement. Il trouva encore plus surprenant que le jeune homme préfère travailler sur le terrain plutôt qu'à l'aide de documents et de pistes compilées dans un dossier. Il aimait ça. C'était efficace, intelligent et cela temoignait d'une grande personnalité. Pour le moment, difficile de cerner son caractère, il ne le connaissait qu'au pieu, dans les parties de jambes en l'air. Il planta son regard dans le sien, lorsque Kenny évoqua leurs baisers et ses coups de rein. Caïn aimait être flatté, surtout sur ses "prouesses" sexuelles. Il avait besoin de se sentir homme, envié. Il était malgré tout assez sensible au fait que son partenaire prenne son pied, pour laisser une sorte de trace "psychologique".

- T'es du genre à vivre de coups de reins et de baisers ? Non parce que si tu veux, là, je peux te faire un premier paiement...

Ses yeux brillaient de cette lueur habituelle, celle d'un feu ardent de passion qui le consumait de l'intérieur. Tout dans sa posture et dans son attitude témoignait de cette envie, presque animal. Kenny avait allumé l'étincelle et maintenant, pour éteindre le brasier voilà qui était compromis. Caïn remonta sa main jusqu'à son entrejambe, sans pudeur aucune. Il se pencha légèrement pour murmurer à son oreille.

- J'ai fait réparer le jacuzzi au fait. Et je n'ai pas encore eu le temps d'en profiter...

Il effleura son cou de sa barbe naissante puis il retira sa main et se leva, comme si tout était normal. Ils avaient toute la soirée devant eux. Autant en profiter pour jouer un peu avant. De toute façon maintenant que le cas Lazslo était "réglé", ils pouvaient passer à des choses plus amusantes. L'idée d'avoir Kenny en homme de main était intéressante. Ainsi, il pourrait trouver des excuses pour le revoir et pour passer du bon temps, même si jusqu'à maintenant, il n'en avait jamais eu vraiment besoin. Ca lui donnait l'impression d'être autre chose qu'amoureux, car il n'était pas prêt à l'assumer. Caïn prit son verre de bourbon avec la bouteille, puis qu'il ouvrit sa porte-fenêtre pour sortir sur la terasse. Le jaccuzi était juste à côté de la piscine. Aucun vis à vis, aucune proximité avec des maisons proches, l'endroit idéal pour des jeux interdits.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Broken Heart
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 28ans
○ statut : En train de tomber amoureux d'un homme compliqué
○ métier : Agent des forces de l'ordre (brigade anti criminalité). Il met un poing d'honneur à s'occuper des affaires à caractère sexuelles.
○ quartier : #111, center bay en coloc avec Maggie
○ orientation sexuelle : Homosexuel
○ posts : 1182 ○ points : 560
○ pseudo : Wild Dog
○ avatar : Matthew Daddario
○ DC : Rafael
○ inscrit le : 03/02/2017
MessageSujet: Re: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Mar 23 Mai - 18:41



≈ ≈ ≈
{touche ma peau, ma peau aime}
crédit/ tumblrCaïn & Kenny.

Oui l'argent c'est le nerf de la guerre et oui disposer de sommes astronomiques sur son compte en banque peut changer une vie mais à condition de les gagner correctement... Bien que Gallagher ne lui ait pas demandé de dealer de la drogue, le petit brun ne voulait pas qu'on le paye pour les services qu'il allait rendre... Il voulait totalement dissocié l'argent de sa relation avec le père de famille... Alors ne cherchons pas plus loin car sa décision était prise... Peut-être que c'était très idiot de sa part mais c'était comme ça ! Il préféra encore perdre son temps en achetant des tickets de loterie plutôt que d'encaisser les chèques de son amant....  Et si l'inspecteur proposait à son interlocuteur de travailler sur le terrain c'était aussi pour continuer à passer un peu de temps en sa compagnie...  Comme quoi il faut savoir joindre l'utile à l'agréable et le jeune homme essayait toujours de faire ça de façon habile...

Pour Kenny si il s'entendait aussi bien avec le propriétaire de cette sublime demeure c'est parce que les deux hommes avaient plusieurs points communs à commencer par celui de mentir à leur entourage respectif...  Caïn cachait sa préférence pour les autres garçons quant à Kenny il ne parlait jamais de son passé encore moins de cette sombre histoire de viol et il n'expliquait jamais pourquoi il se contentait de relation basée sur le sexe plus que sur les sentiments.... Tout ça pour dire que si Mathisson avait fait preuve d'une extrême honnêteté depuis le jour de sa naissance  il n'aurait  sans doute pas apprécié le fait d'être ''l'amant de l'ombre'', l'homme que l'on cache parce qu'on honte de passer du temps avec lui.... Mais pour le coup toutes ces questions ne se posaient pas... Pas encore...

De toute façon et Kenny était peut être une des rares personnes à voir les choses sous cet angle là mais pour lui les gens cherchaient à tout prix la relation parfaite :  Le plus bel homme, bourré de qualités, sans trop de défauts, la plus belle histoire d'amour sans embûches, sans prises de têtes.... En plus d'être totalement utopique, une telle relation était sûrement dès plus ennuyante...   Pour qu'un homme trouve grâce auprès de Kenny il était nécessaire que ce dernier ait du caractère et qu'il l'assume à 200 % quitte à ce qu'il y ait des points de divergences... Oui le jeune inspecteur aimait la complication mais c'est aussi ce qui faisait la force d'une histoire d'amour... Quant tout va bien dès le début et qu'il n'y a aucun challenge ce n'est pas très intéressant...  Mathisson aimait apprivoisé et être apprivoisé... Certains seraient dont partit en courant en apprenant le mode de fonctionnement de Gallagher mais pas lui... Alors arrêtons un peu de croire au prince charmants, les ''bads-boys'' sont tout aussi intéressant et beaucoup plus excitant... D'ailleurs depuis qu'il avait fait plus ample connaissance avec Caïn, Kenny ne voyait pas d'autres hommes tandis qu'avant ça ne lé dérangeait pas de coucher avec Paul le lundi et Pierre le mardi...

''Il n'y a pas que ça qui m'intéresse mais ouai pour l'instant je préfère ça plutôt que de vivre d'amour et d'eau fraîche.... Chez moi les sentiments n'arrivent pas en un claquement de doigt et vu que je suis loin d'être une bonne sœur vivre de coups de reins et de baisers comme tu sais m'en donner ça me suffit.. Alors pour le paiement dépêche toi car je déteste envoyer des relances à quelqu'un...''

Cash pistache ! En même temps pourquoi dire le contraire de ce qu'il pensait? Et puis tout le monde aime le sexe, ceux qui prétendent le contraire ne sont que de vulgaires petits menteurs... Et puis ce n'est pas comme si il n'y avait que ça entre eux deux... Leur relation ce n'était pas : ''je tire mon coup et tu rentres chez toi...'' Il y avait un minimum de douceur et surtout beaucoup de respect d'où le fait que pour l'instant ça fonctionnait et que chacun avait envie de revoir l'autre.. Kenny n'aurait été vulgairement qu'un vide couille pour Caïn il ne serait pas revenu plusieurs fois chez lui... Autant il aimait prendre son pied autant il n'aimait pas être considéré comme un animal...

''Qu'est-ce qu'on attend pour aller le tester.... Par contre j'ai pas de maillot avec moi et je vais peut être pas y aller à poil.... On sait jamais si ta fille décide de rentrer à l'improviste mieux vaut prendre nos précautions.'' dit-il en se laissant effleurer la barbe pour son plus grand plaisir.

Cette tension électrique et sexuelle qui se dressait entre eux et dès plus intenable, Kenny n'avait qu'une hâte retirer les vêtements de Caïn et que ce dernier en fasse de même pour enchaîner sur une partie de jambes en l'air dès plus endiablées... Mais chaque chose en son temps, il y avait d'abord l'étape du jacuzzi qui allait très certainement continuer à faire monter le désir de façon crescendo... Oui Mathisson était très excité et il fallait qu'il pense à autre chose sinon les boutons de son jean allaient finir par

C'est aussi la toute première fois que Kenny faisait allusion à Murphy... Croisons les doigts pour que son géniteur ne prenne pas mal cette intervention... Sait-on jamais... ''T'as quelque chose à me prêter du coup?'' La réponse de ce dernier ne se fit pas attendre il lui passa un short qui traînait dans une petite armoire en bois se situant juste à coté du Spa... Peu pudique et voulant chauffer l'expert en chiffre, Kenny se déshabilla sans rien demander pour enfiler la tenue de bain.

Mine de rien Mathisson était impressionné par le coté luxueux de cette propriété... Lui qui à coté de ça partageait un petit appartement avec sa meilleure amie... En soit il n'avait pas à se sentir mal de quoi que ce soit car Caïn n'irait probablement jamais chez lui même si Kenny y avait déjà pensé plusieurs fois...  ''J'attends toujours mon premier paiement...'' dit-il en se tenant devant le jacuzzi toujours un brin excité par ce qui se passait depuis toute à l'heure.
.


_________________



you know ? i love u

By COM
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 35 ans
○ statut : Célibataire
○ métier : Trader
○ quartier : South Bay - #87
○ posts : 69 ○ points : 240
○ pseudo : Pierrot
○ avatar : Chris Hemsworth
○ inscrit le : 06/05/2017
MessageSujet: Re: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Jeu 25 Mai - 22:43


L'alchimie était assez forte entre eux, bien qu'ils feignent de ne pas le remarquer ou s'en préoccuper. C'était probablement parce qu'ils ne s'embarassaient pas de choses superflues. La vie était suffisamment pénible comme ça, pas besoin d'y ajouter des prises de tête, des engueulades ou des pertes de temps. Tous les deux avaient un côté très direct dans leur façon de s'aborder. Si Caïn avait envie de coucher avec lui, il n'y allait pas par quatre chemin. S'il ne l'exprimait pas par les mots, c'était son corps qui le trahissait. L'inverse s'appliquait aussi. Kenny était réceptif, mais il savait parfaitement envoyer les bons signaux et dire dans quel état d'esprit il se trouvait. Sa réponse ne surprit donc pas le propriétaire des lieux. En même temps, leur relation se basait d'abord sur le sexe. Ils aimaient ça, tous les deux. Gallagher considérait qu'il s'agissait d'un exutoire, un moment où il pouvait être lui-même, une parenthèse dans son jeu d'acteur permanent. En dépit de cette relation très primaire, il y avait quand même un respect mutuel. Disons que l'un respectait le silence ou le refus de l'autre. Un exemple des plus parlants, cette fois où Caïn avait calmé les ardeurs de Mathisson au petit matin, en lui expliquant qu'ils n'avaient pas le temps pour mettre le couvert parce que le soleil se lèverait bientôt. Le policier n'avait pas eu le choix que de partir, en restant sur sa faim. Un autre fois aussi, Kenny avait demandé à son amant d'y aller moins fort. A chaque fois, ils se montraient attentifs l'un envers l'autre. Cela constituait la raison de leur succès. S'écouter, c'était s'apprécier et s'estimer.

Il y eut cependant un petit instant inattendu dans leur jeu. Gallagher fronça les sourcils lorsque Kenny parla de sa fille. Il n'aimait pas qu'on aborde ce sujet, le fait qu'elle puisse les surprendre un jour. Déjà qu'il était complètement du genre control-freak sur la question, il ne fallait pas trop en rajouter, sous peine de le pousser à la paranoïa. Il y avait tout de même un progrès, entendre quelqu'un parler de sa fille ne lui provoquait pas une sorte d'urticaire, ni même de la colère. Maintenant que le policier savait, il ne pouvait en être autrement. N'empêche qu'il marquait un point. Murphy pouvait rentrer à l'improviste, en dépit de ses calculs et de ses estimations. Il avait néanmoins quelques astuces pour anticiper la chose et intervenir si jamais ça produisait. Il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour qu'il s'organise. Cette réactivité, cette capacité à échafauder des plans en quelques minutes s'avérait fort utile, dans les bons comme dans les mauvais moments. Calculateur, il activa l'alarme dans la cour à l'avant de la propriété et ferma la porte d'entrée à clé. Le seul moyen d'atteindre l'arrière du jardin, là où se trouvait le jacuzzi, c'était de passer par la villa. Autant dire qu'en l'espace de quelques minutes, il avait pallié à tout. Ils se rendirent ensuite jusqu'au jacuzzi, au rebord en bois laqué. Caïn ouvrit la petite armoire pour donner un short à son amant et ne perdit aucune miette du spectacle lorsqu'il se déshabilla. Ce n'était pas la première fois qu'il le voyait nu, mais à chaque fois, il se rinçait l'oeil. Il profitait du spectacle, sans s'en cacher. Kenny avait vraiment un beau corps. Plutôt mince, athlétique, il appréciait particulièrement l'esquisse de ses muscles, ainsi que ses fesses fermes. Il se demandait régulièrement quel type d'exercices il pratiquait pour ça.

De son côté, Caïn en profita également pour se déshabiller. Il enfila lui aussi un short, qui le serrait un peu. Oh, il n'avait pas pris de poids, mais disons qu'il était plutôt content et physiquement ça commençait à bien se voir. Il ne s'en cachait pas. Il aimait bien se montrer surtout quand il se trouvait mis en valeur. Savoir que les yeux attentifs du policier l'observaient le motivait à jouer l'exhibitionniste. Caïn alluma le jaccuzzi pour qu'il commence à faire des bulles. L'eau commença à s'agiter doucement. Il regarda Mathisson qui se tenait devant lui et attendait son premier paiement. Joueur, Gallagher s'approcha pour le caresser à travers son short, un petit sourire en coin. Il aimait bien rendre l'atmosphère encore plus tendue, de sorte qu'à un moment, ils n'en puissent plus et se sautent dessus. Il savait y faire pour créer une tension de plus en plus insupportable entre eux. Tout à coup, sans prévenir, il s'empara de Kenny, le souleva du sol, sans difficulté et le jeta dans le spa. Il y eut un grand plouf. L'eau éclaboussa dans tous les sens. Elle était plus que tiède, puisqu'elle avait profité du soleil de l'après-midi sans discontinuer. Tout s'était enchainé très vite. On aurait dit que le trader avait soulevé une brindille. C'est que sous son air d'employé de bureau il entretenait son corps et avait une belle musculature. Caïn entra à son tour dans le jacuzzi, amusé, il regarda Kenny, trempé :

- Finalement, j'ai pris la décision de te payer en liquide, pour ce premier versement. J'espère que tu as apprécié !

Il eut un sourire franc qui le rendait terriblement séduisant. Puis il s'approcha de Kenny pour déposer ses lèvres contre les siennes. Leur baiser dura quelques instants, pendant lesquels le temps sembla se mettre en pause. Puis il se détacha légèrement, et toujours avec une lueur dans le regard, il reprit :

- D'ailleurs, pour le moment, je ne vois pas pourquoi je paierais. Je ne sais pas quelles infos tu vas m'apporter... Il me faudrait des résultats... ou alors des garanties solides. Comme par exemple... ton short ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Broken Heart
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 28ans
○ statut : En train de tomber amoureux d'un homme compliqué
○ métier : Agent des forces de l'ordre (brigade anti criminalité). Il met un poing d'honneur à s'occuper des affaires à caractère sexuelles.
○ quartier : #111, center bay en coloc avec Maggie
○ orientation sexuelle : Homosexuel
○ posts : 1182 ○ points : 560
○ pseudo : Wild Dog
○ avatar : Matthew Daddario
○ DC : Rafael
○ inscrit le : 03/02/2017
MessageSujet: Re: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Ven 26 Mai - 18:46



≈ ≈ ≈
{touche ma peau, ma peau aime}
crédit/ tumblrCaïn & Kenny.

Qu'on se le dise, Kenny n'était pas du genre à s'entourer de dizaines et de dizaines de personne.... Le jeune inspecteur préférait en effet avoir moins d'amis mais sur qui il pouvait compter et se reposer en cas de soucis.... Il faisait d'ailleurs très souvent la distinction entre une vraie relation amicale et une relation dite de ''connaissance''.... Alors certes la différence était souvent très mince mais disons qu'il n'abordait pas les mêmes sujets selon les gens qu'il fréquentait.... Caïn était un peu hors-catégorie d'ailleurs Mathisson ne savait pas trop dans quelle ''case'' le ranger... En soit ils couchaient ensemble, parlaient de la pluie et du beau temps, de l'affaire du cambriolage et plus récemment d'un travail que Kenny pourrait faire pour Gallagher mais à coté de ça aucun sujet dit sérieux n'était abordé... Est-ce que c'était gênant ? Pas tant que ça... Néanmoins le jeune inspecteur avait remarqué que son amant semble être un homme des plus cultivé et il trouvait ça intéressant... Non pas qu'habituellement il fréquentait des imbéciles mais Gallagher semblait s'intéresser à tout un tas de petites choses et vu que de son coté il avait soif d'apprendre c'est un détail qui une fois de plus pesait dans la balance quant à la différence du lien qui se créait entre deux... De plus, Mathisson était beaucoup plus dans l'analyse, dans l'observation que dans le questionnement et croyez-le de cette façon on apprenait énormément de choses sur les gens... C'est d'ailleurs de cette façon qu'il s'était rendu compte que le Trader n'était pas qu'un simple plan cul pour lui, qu'il y avait ce tout petit rien qui faisait la différence...

Et bien qu'il ne soit pas un obsédé sexuel (ce qui aurait été plutôt craignos quand on connaissait sa profession) les plaisirs de la chaires étaient très important pour lui, il n'avait aucune honte à dire qu'il aimait et avec Gallagher, le jeune inspecteur était pleinement satisfait.... Plus souvent dominé que dominant ce rôle lui convenait très bien... Oui chez une autre homme Kenny recherchait la virilité, la force, la protection et dans le sexe c'était un peu pareil alors le fait que Gallagher prenne le dessus sur lui et bien ça l'excitait d'avantage.... Voilà encore un point où les deux hommes étaient complémentaires....

Au cas où une personne fasse irruption dans la splendide demeure du trader, Kenny aussi avait quelques histoires à raconter pour cacher qui il était réellement par rapport au propriétaire.... N'oublions pas que via son travail il était parfois amener à faire de l'infiltration alors ce mettre dans la peau d'un personnage, jouer un rôle et inventer une histoire ça ne lui posait jamais de soucis et il n'y a pas que dans le boulot que ça pouvait être marrant de mettre en place un petit scénario.... Il espérait néanmoins que personne ne vienne jouer troubles fêtes car c'était bien la toute première fois que lui et son amant partageait un moment de détente et mine de rien ça lui faisait un petit quelque chose.... A croire que son cœur remarchait à nouveau car oui Kenny ressentait un petit quelque chose devant ce jacuzzi, un ''je ne sais quoi'' sur lequel il n'arrivait pas à mettre de mot....

Kenny tout comme Caïn ne bouda pas son plaisir lorsqu'il revêtit son short de bain., Mathisson n'était pourtant pas attiré par les hommes musclés, ce n'était pas un de ses critères mais comment ne pas apprécier le physique d'Apollon du père de famille ? Des abdos parfaitement dessinés, des bras puissant, des fesses fermes et rebondies.... Difficile de ne pas craquer...

Voyant les bulles faire leur apparition, il trempa sa main dans l'eau pour ensuite se la passer sur la nuque et se rendant compte de sa bêtise car il n'y avait aucun risque d'hydrocution ses yeux se mirent à rouler... Espérons que Caïn ne se soit rendu compte de rien.. Les battements de son cœur devinrent plus rapide lorsqu'il sentit la main de ce dernier s'approcher de son short, d'ailleurs sa virilité se mit à réagir rapidement si bien qu'on pouvait déjà apercevoir une légère bosse à travers le maillot.... Mais la suite ne se passa pas comme prévu, Kenny qui pensait voir son short tomber sur ses chevilles fût assez étonné de se voir jeter dans le Spa.. Au passage, l'appareil était beaucoup plus solide qui ne le pensait.. ''On dirait que Monsieur Gallagher aime faire des jeux de mots... J'ai apprécié oui tout comme les intérêts que tu m'as donné juste avant...'' dit-il en lui adressant un léger clin d'œil. Ces fameux intérêts faisaient référence aux quelques caresses données à son entre-jambe... voilà que le jeux du chat et de la souris recommençait de plus belle ce qui n'était pas pour lui déplaire..

Il prit soin de se caler correctement contre le coté gauche du jacuzzi pour ensuite regarder Caîn s'approcher dangereusement de lui...Gallagher semblait vouloir reprendre les choses en main avec ce baiser on ne peut plus torride faut dire que le contexte s'y prêtait beaucoup... Et comme un adolescent face à ses premiers émois, Kenny avait un peu de mal à contrôler son érection. ''Sache que j'honore toujours mes contrats mais pour toi je peux bien faire une exception'' dit-il en l'embrassant une nouvelle fois tout en enlevant habillement son maillot de bain qu'il finit par lui tendre avec un regard dès plus aguicheurs. ''On dirait que vous voulez jouer avec le feu Monsieur Gallagher.'' Oui, il lui donnait du ''Monsieur'' depuis toute à l'heure mais il trouvait ça plutôt rigolo. ''Mais pourquoi est-ce que tu serais le seul à pouvoir jouer les allumeurs ? C'est cruel d'autant plus que j'ai vraiment du mal à être Maître de moi-même ce soir...'' Sans attendre il prit la main de son amant pour la plonger sous l'eau et effleurer son entre-jambe... ''Comme tu peux le constater...'' Et oui, Kenny avait un coté un peu Ange ou Démon autant il pouvait être calme est retrouvé autant il pouvait se transformer en vrai démon prêt à exploser telle une machine à vapeur. ''J'espère vraiment que les portes de la maison sont fermées à double tours...''.


_________________



you know ? i love u

By COM
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 35 ans
○ statut : Célibataire
○ métier : Trader
○ quartier : South Bay - #87
○ posts : 69 ○ points : 240
○ pseudo : Pierrot
○ avatar : Chris Hemsworth
○ inscrit le : 06/05/2017
MessageSujet: Re: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Sam 27 Mai - 17:29


En principe, l'eau du spa refroidissait légèrement à cause des bulles d'air. C'était pour cette raison d'ailleurs que la plupart étaient chauffés. Pourtant, dans leur cas, il n'y avait pas besoin d'un chauffage. L'ambiance suffisait à mettre le feu aux poudres. Caïn ne cachait pas la proéminence de son short de bain, il n'était pas pudique. Bon, évidemment, il n'allait pas se balader à poil quand Murphy était là, jamais de la vie ! Sa fille ne l'avait jamais vu complètement déshabillé. Torse nu, et encore, parce qu'il prenait le soleil dans le jardin ou qu'il allait se baigner. Mais sinon, il respectait une forme de pudeur. Pas question pour lui de voir sa fille sans vêtement. Il n'ignorait pas qu'elle avait désormais un corps de femme, mais il ne voulait absolument pas créer de la gêne entre eux. C'était sa petite fille d'amour et cela lui convenait parfaitement ainsi ! Parfois la vie à deux n'était pas facile. Quand la jeune fille passait le week-end chez lui, elle avait tendance à s'étendre, à laisser traîner des choses. Forcément, il râlait un peu mais ne parvenait pas à s'énerver contre elle. Dans sa tête, il espérait gagner le droit de garde pour la voir tous les jours. Evidememnt, cela poserait un problème pour voir Kenny... mais bon, sa fille passait d'abord, avant même son travail ! En tout cas, 90% du temps... Certes, se voir serait beaucoup plus compliqué, mais ils trouveraient une parade, quitte à se prendre deux chambres d'hôtel, en prétextant un rendez-vous d'affaires. Pour le moment, la question ne se posait pas. Et Caïn, par superstition préférait ne pas mettre la charrue avant les boeufs, ça portait généralement malheur.

Il préféra donc profiter du moment présent. Kenny retira son short et le lui tendit. Gallagher s'en saisit comme d'un trophée et le mit sur son épaule, adoptant un air vainqueur. C'était un peu un duel qui se jouait là... à celui qui allumerait le plus l'autre jusqu'à ce que la situation ne dégénère. Et visiblement, le blond avait gagné la première manche. Il laissa Kenny lui prendre la main pour effleurer son entrejambe. Il ne se priva pas pour toucher de façon plus entreprenante, histoire de le titiller davantage. Il commença par le bas, pour remonter doucement. Il appréciait la fermeté de l'engin, témoignage des ondes plus que positives qui passaient entre eux. Il aimait mettre Mathisson dans cet état, ça lui donnait un ascendant qui décuplait davantage son excitation. A ce rythme là, son short avait intérêt à être solide pour ne pas craquer. Il continua ses caresses, en n'hésitant pas à prendre l'organe en main. Le geste répétitif, était lent, doux. De temps en temps, il s'accompagnait d'un tour de poignet particulièrement habile. Caïn avança un peu plus et il posa sa main libre sur le torse du policier. Ses doigts trempés, glissèrent avec précision sur son téton droit, pour venir le pincer, le frotter, le masser non sans une certaine envie. La température montait encore de plusieurs dégrés lorsque Kenny espéra à voix haute que les portes étaient fermées. Cette fois, Caïn fronça les sourcils, mais pas de façon très aimable. Pourquoi remettait-il encore ça sur le tapis ? Il avait pris toutes ses précautions ! Il appuya sur ses pectoraux pour le plaquer contre la paroi du jacuzzi et ne put s'empêcher de répondre, fermement :

- Chut. J'ai fait ce qu'il fallait faire pour les portes ! Alors tais-toi un peu.

L'animal qu'il était, n'aimait pas beaucoup qu'on le contrarie. Il avait parlé sur un ton autoritaire, parce qu'il ne voulait pas remettre le sujet sur le tapis une fois encore. Il posa son doigt sur sa bouche et son corps se colla au sien. Sans aucune gêne, il frotta sa bosse contre le sexe en érection de Kenny et il murmura, à son oreille, avant de lui mordre le lobe :

- C'est plutôt pour ta porte à toi que tu devrais t'inquiéter... tu sens pourquoi ?

Il n'y avait plus de trace de contrariété passagère. Caïn était comme ça, il réagissait souvent avec franchise, sans filtrer ses mots. Et c'était encore plus vrai pendant leurs parties de jambes en l'air. Combien de fois avait-il dit des trucs osés à son amant ? Des tas ! Dans le feu de l'action, il se laissait aller, tant dans les gestes que dans les propos. Ca contrastait tellement avec son côté pieu d'ordinaire. Quand il faisait l'amour avec un autre homme, il se sentait lui. Plus de masque, plus d'amure, juste ce moment de plaisir qu'il languissait de plus en plus depuis sa recontre avec Mathisson. Pour améliorer les frottements, Caïn se mit à faire des ondulations avec son bassin, ajoutant des remous aux bulles et faisant augmenter la température de plusieurs degrés supplémentaires.

- On dirait bien que tu aimes ça...

L'eau se mit à claquer sur les parois en bois, ce qui le fit sourire :

- Ce bruit, je l'aime bien... ça me rappelle tes fesses qui claquent contre mes cuisses...

Si sa mère entendait ça, elle devrait se retourner dans sa tombe !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Broken Heart
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 28ans
○ statut : En train de tomber amoureux d'un homme compliqué
○ métier : Agent des forces de l'ordre (brigade anti criminalité). Il met un poing d'honneur à s'occuper des affaires à caractère sexuelles.
○ quartier : #111, center bay en coloc avec Maggie
○ orientation sexuelle : Homosexuel
○ posts : 1182 ○ points : 560
○ pseudo : Wild Dog
○ avatar : Matthew Daddario
○ DC : Rafael
○ inscrit le : 03/02/2017
MessageSujet: Re: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Dim 28 Mai - 19:36



≈ ≈ ≈
{touche ma peau, ma peau aime}
crédit/ tumblrCaïn & Kenny.

Si il y a bien un élément dans lequel Kenny était à l'aise c'était l'eau.... Depuis tout petit le jeune homme faisait beaucoup de natation, c'était d'ailleurs le seul sport qu'il pratiquait en plus du footing le dimanche matin et les quelques exercices de musculation entre deux gardes dans la salle de sport du commissariat... Dès que le temps le lui permettait Mathisson se rendait au centre nautique pour faire ses longueurs et cette ''addiction'' pour les bassins d'eaux chlorés ou salés (pour les plus modernes) expliquaient sans doute pour quelles raisons il s'était caressé la nuque en s'approchant du jacuzzi de Gallagher... Ça n'en enlevait pas la stupidité pour autant... Et il n'y a pas que dans le domaine sportif que cet élément lui faisait du bien... Oui, l'inspecteur adorait se promener quand il pleuvait des cordes et pas question qu'il se protège avec un parapluie, les gouttes qui se répercutaient contre son corps, ses vêtements et son visage avaient tendance à l'apaiser... Allez comprendre pourquoi... Par temps d'orages l'inspecteur ne résonnait pas comme le commun des mortels, au lieu de lui faire peur cela avait tendance à l'exciter et le bruit des gouttes d'eau sur les fenêtres à le bercer... Bizarre ? Sans doute oui ! Mais Kenny n'était sûrement pas le seul a avoir des habitudes un petit peu étranges...

Est-ce que Kenny était pudique ? Pas une seule seconde ! Il n'avait aucune honte à se déshabiller devant Cäin et encore moins à enlever son short de bain en guise de garanties solides comme on le lui avait demandé... Alors certes les deux hommes se trouvaient dans un contexte ou l'effeuillage prenait toute son ampleur mais même en temps normal Mathisson était un peu allergique aux vêtements.... Dès qu'il regagnait son appartement il n'était pas rare de le voir retirer son jean pour traîner en boxer.... Pas respect pour Maggie, sa meilleure amie, il n'était jamais complètement nu, ça aurait été plutôt malsain sinon mais voilà son corps ne lui posait pas le moindre problème... Il n'avait pas de complexes à ce niveau là... Si Kenny était pudique c'était au niveau de son passé, de ses sentiments mais pas du reste.... La naturisme ? Pourquoi pas ?! Mais il n'avait jamais tenté l'expérience...

Sentant la main de Gallagher se poser sur son entre-jambe, Mathisson ne put s’empêcher de se mordiller la lèvre... Difficile de retenir son excitation quand quelqu'un s'amuse avec vos bijoux de famille pour ensuite remonter doucement.... Avec son amant tout était toujours très bien fait, il y avait toujours ce mélange de douceur et de virilité qui lui plaisait temps et qui faisait bouillir son sang... Dire qu'il était sexuellement sous l'emprise du Trader ne serait pas un mensonge.... Ce début de masturbation était donc terriblement excitant.... Pour le moment Kenny ne faisait rien... Il savait très bien comment son partenaire fonctionnait, il prendrait les choses en mains dans quelques minutes...

Il hocha la tête en guise d’acquiescement au sujet des portes fermées.... C'est vrai qu'il était parfois un peu trop soucieux alors que pour le coup il n'y avait pas raison de douter de quoi que ce soit... Caïn avait tout à perdre s'il faisait preuve de négligence... Mais Kenny aussi avait à perdre car si quelqu'un venait à les surprendre ça signifierait très certainement la fin de cette liaison interdite et ça il n'en avait pas du tout envie...

''Ma porte ?'' dit-il en se moquant légèrement. Cette façon de parler de son derrière était plutôt rigolote et il était pour lui impossible de ne pas montrer que ça l'amusait... ''Je compte sur toi pour mettre un peu d'huile de coude histoire que ça ne grince pas avant toute intrusion'' Bon c'était tout autant stupide mais ça le faisait marrer... ''Mais ouai je commence à sentir..'' dit-il en déposant un baiser fougueux sur ses lèvres et en lui mordillant légèrement les lèvres. La température venait une nouvelle fois de monter un cran.. Choqué ? Jamais... La vulgarité était excitante...

''Mon corps parle pour moi mais de ton coté on dirait qu'on est pas mal non plus'' Sans attendre, Kenny glissa la main dans le short de son amant empoignant avec force son membre déjà dressé pour ensuite lui donner des mouvements de vas et viens... La machine était lancée.. ''Je ne vois pas de quels bruits tu parles.... J'ai sûrement besoin d'une petite piqûre de rappel.... Et dit toi que j'ai bien envie de jouer aux douze coups de minuits... Mais avant dépêche toi d'enlever ton short et de mettre debout... '' Il ne commandait pas vraiment mais Mathisson avait envie de ''remercier'' son amant une fois que celui-si se retrouva dans le plus simple appareil et légèrement hors de l'eau, il s'installa de façon à pouvoir approcher sa bouche du sexe de Caïn... Kenny commença à titiller le gland de son amant à l'aide de sa langue tout en caressant ses fesses et ses bourses avant de prendre le membre entièrement dans sa bouche. Dieu que c'était bon... Et savant pertinemment que cela exciterait le trader, Kenny regardait avec insistance le trader tout en lui donnant cette première fellation.


_________________



you know ? i love u

By COM
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 35 ans
○ statut : Célibataire
○ métier : Trader
○ quartier : South Bay - #87
○ posts : 69 ○ points : 240
○ pseudo : Pierrot
○ avatar : Chris Hemsworth
○ inscrit le : 06/05/2017
MessageSujet: Re: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Lun 29 Mai - 23:48


Caïn commença à se sentir très à l'étroit dans son short de bain. La température montait très vite, comme souvent lorsqu'ils entamaient leur partie de jambes en l'air. A bien y réfléchir, ça donnait quand même un peu l'impression que Gallagher l'invitait juste pour ça. Mais en même temps, tous deux étaient en harmonie et en paix sur ce point. Pas de relation sentimentale, juste du plaisir, parfois quelques discussions sur le cambriolage, quelques blagues, beaucoup de banalités. Ils ne parlaient pas de choses sérieuses. Et si le trader évoquait sa fille et Lazslo, c'est parce qu'il avait besoin d'un coup de main. Autrement, jamais il n'aurait abordé ce sujet avec Kenny. Cela étant, au fond de lui, il appréciait la présence de Mathisson bien plus que pour son joli petit cul bien rebondi, qu'il aimait visiter, de bien des façons. Non, le brun lui apportait autre chose qu'un moment de sexe pur et intense. Un équilibre, un exutoire même. Avec lui, il était en phase avec lui-même, il n'avait pas à cacher son homosexualité, il n'en rougissait pas et son cerveau arrêtait de se poser 10000 questions sur le but de sa vie sur terre. Gallagher, en dépit de son armure, de son irremplaçable assurance, avait souvent le coeur en berne ces derniers temps. Et s'il perdait la garde de Murphy ? Il allait se retrouver seul. Le comportement de la jeune fille l'affectait aussi bien plus qu'il ne voulait l'admettre. Difficile de la gérer parfois. Il voulait bien faire, être là pour elle, mais il en faisait trop, il ne savait pas doser. Et forcément, cela créait des disputes. Dans ce triste monde, il existait des livres pour cuisiner, pour voyager, pour faire des bébés ! Mais aucun n'expliquait vraiment comment être un bon père, se rattraper quand on avait fait une énorme connerie, à savoir abandonner la chair de sa chair... La présence de Kenny chez lui, mettait un terme à toutes ses interrogations. Bien évidemment, quand les choses passaient à la vitesse supérieure, son cerveau secondaire se mettait en congé au profit du primaire, celui qui, comme tous les mâles de son espèce, avait tendance à dicter ses réactions les plus primitives : la colère, l'arrogance, le désir... Ah les aléas de la testostérone !

- Ca va pas être une "petite" piqûre à laquelle tu vas avoir droit...

La modestie ? Il ne connaissait pas. Caïn avait un aplomb considérable, comme si rien ne pouvait le faire douter. Cette carapace convaincante il se l'était construite lui-même, détestant montrer la moindre faiblesse. N'importe qui l'aurait trouvé arrogant, dans le mauvais sens du terme. Sauf que pendant les préliminaires, pour chauffer son amant, ça avait un tout autre charme. Il n'était pas dans la vantardise. Gallagher faisait partie de ses mecs plutôt bien dotés par Dame Nature. Il n'avait pas le service trois pièces d'un Rocco Siffredi, heureusement pour lui, car ça aurait été compliqué à ranger ! Mais il était dans la moyenne haute. Et puis surtout il savait s'en servir, il n'était pas farouche, animal, un peu brutal, mais juste ce qu'il fallait. Caïn ne se fit pas prier pour se déshabiller. Il savait où Kenny voulait en venir et il ne dirait clairement pas non à une telle suite. Parce qu'il fut un peu trop enthousiaste et pressé, son sexe vint claquer contre ses ados lorsqu'il retira le vêtement, catapulté par l'élastique. Il jeta son short et celui du policier hors du jacuzzi, avant de se mettre debout, face à Kenny, l'eau arrivant à quelques centimètres de ses bourses. C'est alors que Kenny entama une fellation dont il avait le secret. Caïn laissa échapper un léger grognement de plaisir lorsqu'il sentit son sexe entrer totalement dans sa bouche. La tiédeur de sa salive avait quelque chose de particulièrement excitant. Il se laissa faire pendant deux bonnes minutes, en observant le policier entre ses cuisses. Celui-ci levait souvent les yeux. Gallagher aimait cette expression de "soumission", il la trouvait belle, presque poétique. Il posa sa main dans les cheveux de Mathisson, qu'il caressa, comme signe d'encouragement. Et puis, petit à petit, emporté par les va-et-vients de son amant, il les agrippa doucement pour gérer lui-même la cadence. Malgré sa force et la passion qui se développait, il se montrait plutôt doux, évitant d'étouffer Kenny sur son membre dressé.

- Putain... qu'est-ce que c'est bon... vas-y continue...

Quelques mots prononcés d'une voix rocailleuse, pour encourager le brun à poursuivre. Il dut en profiter pendant au moins cinq bonnes minutes avant de relever Kenny pour l'embrasser à pleine bouche. Puis d'un mouvement précis, il le fit se retourner et vint le plaquer contre lui. Son sexe se retrouva directement compressé en longueur, entre ses fesses. D'un mouvement de bassin régulier, il se frotta à son derrière, sans pour autant le pénétrer. D'une main libre, il se mit à caresser son entrejambe tandis que l'autre titillait ses tétons. Cette position avec un côté un peu animal, proche d'une sorte de parade nuptiale. Il mordit l'oreille droite de Kenny.

- Tu sens ce que tu vas prendre ?

Dans sa façon de parler on sentait bien sa volonté d'être dominant. Caïn ne se voyait pas autrement qu'actif, c'était lui qui prenait la direction de leurs parties de jambes en l'air. Après quelques instants dans cette position, il s'écarta et lui donna une fessée qui claqua bien fort, à cause de sa peau mouillée. Il l'invita à se retourner à nouveau pour qu'il soit face à lui et le fit s'appuyer, les lombaires contre le rebord. Il s'accroupit à son tour pour se mettre au niveau de son sexe, contre lequel il frotta sa joue. A son tour, il ouvrit la bouche pour lui faire une fellation. Caïn était un peu moins à l'aise sur cette partie, mais il s'en sortait plutôt bien. Ca n'avait pas la même expertise que Kenny, cela dit, il avait de quoi compenser. Alors qu'il prenait le membre en bouche, une de ses mains vint lui caresser les bourses. L'autre se glissa plus loin, jusqu'à ses fesses. Agile, Gallagher introduisit son index dans cette porte qu'il avait déjà passé à de multiples reprises autrefois. Il n'eut aucun mal à le faire entrer, aussi, jugea-t-il opportun de mettre un deuxième doigt à l'oeuvre. Contrairement à Kenny, il ne leva pas les yeux. S'il adorait que Mathisson le fasse, il n'arrivait pas à s'y résoudre pour lui-même. Car oui, Caïn avait beau faire des efforts, il gardait un côté macho lors de leurs ébats sexuels et certaines choses représentaient une ligne infranchisssable. Cela dit, Kenny avait l'habitude et jusqu'à maintenant, il s'en contentait. Caïn s'était quand même amélioré sur la qualité de ses gâteries. Il savait jouer de sa langue et ses lèvres pour titiller les zones sensibles. D'un oeil extérieur, on voyait deux mecs en train de s'envoyer en l'air, avec des l'eau qui bouillonnait. On aurait pu croire qu'ils en étaient responsables, vu leur échange brulant, parce qu'en plus, une légère vapeur se dégageait du jacuzzi, juste au dessus de la surface.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Broken Heart
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 28ans
○ statut : En train de tomber amoureux d'un homme compliqué
○ métier : Agent des forces de l'ordre (brigade anti criminalité). Il met un poing d'honneur à s'occuper des affaires à caractère sexuelles.
○ quartier : #111, center bay en coloc avec Maggie
○ orientation sexuelle : Homosexuel
○ posts : 1182 ○ points : 560
○ pseudo : Wild Dog
○ avatar : Matthew Daddario
○ DC : Rafael
○ inscrit le : 03/02/2017
MessageSujet: Re: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Mer 31 Mai - 18:07



≈ ≈ ≈
{touche ma peau, ma peau aime}
crédit/ tumblrCaïn & Kenny.

Pour beaucoup le ''sexe'' ne représentait rien c'était comme une façon de se dire ''bonjour'' mais pas pour Kenny.... Ce n'était pourtant pas le garçon le plus farouche d'Island Bay mais pour qu'il couche avec un autre homme il fallait quand même un minimum d'attirance physique ainsi qu'un brin de complicité... Mathisson ne dérogeait jamais à cette recette et puis mine de rien il faisait attention à qui il ramenait dans son appartement ou chez qui il allait passer quelques heures.... N'oublions pas que dans son passé le grand brun avait été victime d'une agression sexuelle alors ce n'était pas pour que cela se reproduise à nouveau en tombant sur le premier timbré du coin... Même si aujourd'hui l'inspecteur était plus fort que lorsqu'il était adolescent il fallait toujours être prudent... Les homophobes sont nombreux et certains sont même inscrit sur les applications de rencontrer dans le but de casser du PD... Dans son boulot Mathisson voyait de tout... Il n'était pas parano pour autant juste prudent.... Heureusement avec Caïn toutes ses questions ne se posaient pas... Même si ce dernier ne jouait pas franc jeux vis à vis de ses proches il était loin d'être un mauvais garçon enfin tout dépend de quel point de vue on se plaçait mais Kenny ne risquait rien et il en était conscient et pouvait donc se laisser complètement aller...

C'est d'ailleurs ce qu'il s'apprêtait à faire... Ayant une totale confiance en son partenaire sexuel, Gallagher pourrait faire tout ce qu'il voulait de lui.... Et contrairement à certaines rumeurs, la position du dominé ou du passif n'était en rien humiliante.... De toute façon c'est le rôle qu'il aimait le plus souvent avoir, c'est en effet comme ça qu'il prenait le plus de plaisir.... Un plaisir qu'on associait parfois à une légère souffrance du moins lors des premières secondes mais à force on s'y habituait et puis lorsque le partenaire savait y faire ça ne faisait pas si mal que ça... Et en y réfléchissant de plus prêt il fallait bien admettre que Kenny prenait son pied comme jamais il ne l'avait prit en couchant avec le trader, ça expliquait sans doute pourquoi il ne voyait personne d'autre à coté.... Mais c'est vrai que Caîn comblait bons nombres de ses désir : la virilité, la puissance, une légère perversité sans oublier le respect et la douceur... Nul doute que si on devait mettre une note aux performances sexuelles du père de famille ce dernier obtiendrait un 20/20.

L'heure du deuxième round avait sonné pour les deux hommes... Après avoir profité de quelques caresses données par son amant c'était au tour de l'inspecteur de jouer les donneurs de plaisir et si il y a bien quelque chose que Mathisson appréciait c'était de voir la verge de son partenaire prendre l'ampleur à la suite de ce qu'il faisait.... La vison de sexe déjà bien dressée était déjà très excitante tout comme le bruit du claquement contre les abdos mais le brun savait qu'il pouvait encore faire grimper le membre de quelques centimètres.... C'était en tout cas l'objectif à atteindre... De son côté Kenny n'avait pas rougir, Gallagher le dépassait en terme de largeur il n'y avait aucun doute mais au niveau de la longueur leurs virilités respectives devaient sensiblement avoir la même taille... Après il s'en fichait un peu de toute ça... Tant que la personne savait se servir de ses attributs, les dimensions n'étaient pas si importantes que ça.... Sentant les mains de son amant dans sa chevelure, Kenny accéléra légèrement rythme et enfonça un peu plus sur le membre dans sa bouche, il prenait soin de bien titiller le gland afin d'accentuer encore plus le plaisir... Sans surprise, Gallagher ne tarda pas à reprendre les commandes et comme d'habitude Kenny se laissait diriger et sentant la verge gagner en circonférence il n'allait pas s'arrêter là... Il agrippa même les fesses de son amant afin de donner encore plus de vitesse à ce plaisir buccale, le rythme était tellement soutenu que les bijoux de famille de Caïn venaient claquer contre son torse... Tout ces petits détails accentuaient le désir et l'excitation du jeune policier.

''Fais toi plaisir et donne moi tout ce que t'as... M'épargne pas... Et je suis assez satisfait de l'avoir rendu aussi dur...''

Troisième (et dernier ?) round ! L'avantage du sexe entre hommes c'était le fait de pouvoir se permettre de parler de façon cru sans avoir peur d'être jugé et sans avoir peur de vexer son partenaire.... Pour le coup Kenny invitait Gallagher à le pénétrer et à ne surtout pas le ménager... Faut dire que l'eau avait plus ou moins lubrifier son arrière train et l'excitation était tellement forte que ça rentrerait tout seul.... Comble de l'érotisme voilà que le trader lui procurait à son tour une fellation... On sentait un peu le manque d'expérience mais franchement le père de famille n'avait pas à rougir de quoi que ce soit.... D'ailleurs sa verge venait de gonfler à nouveau... Kenny laissa échapper plusieurs cris de plaisirs même ses yeux se fermaient tout seul... La jouissance n'était pas très très loin, il fallait qu'il se contrôle.... Ce serait vraiment dommage de finir de cette façon sans gouter à la suite...

Les battements de son cœur se mirent à accélérer lorsqu'il sentit un premier doigt s'introduire en lui... Il n'y a pas à dire Caïn semblait vouloir le gâter.... Une attention qui comptait énormément pour le brun... Le deuxième doigt provoqua un puissant râle de bien être..

''C'est de la torture....Embrasse moi dépêche toi...''

Le plaisir était tellement intense mais aussi tellement différent qu'il y avait de quoi se poser quelques questions.... Que se passait-il réellement au sein de se bain bouillonnant ? Ils se faisaient mutuellement du bien certes mais dans la tête de Kenny il y avait autre chose et c'est la première fois que ça lui faisait....

''Je veux que tu me fasses l'amour comme tu ne l'a jamais fait à personne... Sans aucune retenue et je suis clean alors si tu veux te passer de capote cette fois tout est possible ...''

Il l'embrassa à pleine bouche avant de plonger ses yeux dans ceux de Gallagher. Un regard qui exprimait une certaine vulnérabilité mais aussi une envie de franchir un cap et pas n'importe lequel De base Kenny aurait certainement utilisé les termes ''baise-moi'' plutôt que ''fais moi l'amour'' mais pas aujourd'hui...


_________________



you know ? i love u

By COM
Revenir en haut Aller en bas
 

#87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La Peau et le Froid
» Les morts ont tous la même peau
» ★ Laisse moi effleurer ta peau de mes notes... ♫ [TERMINEE]
» Orks à la peau humaine
» La musique dans la peau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: around you :: le passé-