AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 35 ans
○ statut : Célibataire
○ métier : Trader
○ quartier : South Bay - #87
○ posts : 69 ○ points : 240
○ pseudo : Pierrot
○ avatar : Chris Hemsworth
○ inscrit le : 06/05/2017
MessageSujet: Re: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Mer 31 Mai - 23:33


Se protéger, il savait que c'était essentiel. D'ailleurs, une fois il avait essayé de l'expliquer à sa fille, par prévention. Alors évidemment, se mettre à parler de sexualité en regardant le x factor néozélandais, c'était plus que maladroit ! Et forcément il avait fait un flop. Enfin tout de même, Murphy était son enfant, et comme tout père, il n'aimait pas l'idée qu'elle grandisse, qu'elle soit une adolescente et qu'elle se mette à fréquenter des types. Mais d'un autre côté, c'était la course de la vie et il devait se faire une raison. C'est la raison pour laquelle, il pensait normal et judicieux de lui fournir des conseils sur la contraception et notamment sur les préservatifs. Il lui en avait même acheté une boîte, croyant lui épargner la gêne d'aller en récupérer elle-même à la pharmacie ou au magasin. Un bide absolu... il avait toujours du mal avec l'éducation. Soit il faisait les choses trop bien et devenait extrêmement lourd, soit il foirait tout et générait un conflit par pure maladresse. Sa fille n'était pas tendre avec lui, donc ça ne facilitait pas les choses. Gallagher ne se résignait pas. Il avait une grande force de caractère, en dépit de ses faiblesses et il persistait donc à donner le meilleur de lui-même, au grand dam de la pauvre Murphy ! Ce soir, il allait déroger aux conseils qu'il lui donnait. Dans sa propre vie personnelle, Caïn tâchait de ne pas faire d'excès et de faire attention. Il ne voulait pas choper une saloperie. Alors il se protégeait systématiquement. Il ne faisait aucune exception, pas même avec Kenny alors que cela faisait un moment qu'ils avaient des relations sexuelles et qu'il était un partenaire exclusif depuis le début. Pourtant, à cet instant précis, il avait envie de lui, tellement qu'il ne se voyait pas retourner à l'intérieur pour récupérer le fameux sésame. Il sortit le sexe de Kenny de sa bouche, tout en continuant à le caresser et il lui dit, d'un ton ferme, résolu :

- Ca tombe bien... parce que je n'ai pas de capote sous la main, elles sont à l'intérieur. Et je n'ai pas la motivation pour aller en chercher une.

Il se redressa. Debout, impossible de cacher son érection qui n'avait pas diminué d'un millimètre. L'eau ruisselait sur sa peau et renforçait un peu plus sa beauté naturelle. On aurait dit un dieu grec, avec une musculature parfaitement dessiné. Sa peau, couverte par endroits de quelques rares poils blonds, brillait comme si elle était recouverte de perles. Il attira Kenny vers lui d'un geste brusque pour l'embrasser à pleine bouche. On sentait... la passion. Ce n'était pas une simple partie de jambes en l'air. Il y avait clairement autre chose. Comme à chaque fois... même s'ils ne le remarquaient pas vraiment. Leurs corps se frottèrent l'un à l'autre. Leurs virilités entrèrent en contact appuyé tout le long. C'était humide, dur et chaud, à cause de l'excitation. Caïn ne se gêna pas pour faire plusieurs va-et-vients avec son bassin, afin s'intensifier le contact. Il détacha ses lèvres des siennes :

- J'ai envie de toi... tout de suite.

C'était autoritaire. Il savait que de toute façon, il avait l'aval de Mathisson. Ses mains se placèrent sous ses fesses pour les empoigner fermement. C'était un geste bestial, le résultat de leurs préliminaires. D'un mouvement, il souleva le brun et lui fit nouer ses jambes autour de son bassin. L'eau rendait la position un peu moins physique. Ecartant ses fesses, Caïn avança le bassin. Sa verge se positionna devant la petite porte de son amant. Il le sentait, il n'aurait pas besoin de forcer pour entrer. Kenny était tellement excité que la zone se dilaterait sans problème. Il planta son regard glacé dans le sien. Il aimait le regarder prendre son pied, ça lui donnait un sentiment de puissance absolue. D'un coup de rein ni trop violent, ni trop doux, il enfonça les premiers centimètres de son sexe en Mathisson, lâchant au passage une râle viril. Il resta quelques secondes ainsi, puis doucement, il continua à le pénétrer, jusqu'à ce que ses fesses ne viennent toucher ses bourses. Ses doigts se ressérèrent sur ses fesses marquant légèrement sa peau. Les muscles de Caïn étaient en action pour le porter et tous furent mis à contribution lorsqu'il commença un va-et-vient plutôt énergique. Il n'y allait pas par quatre chemins, d'autant qu'il sentait que son amant était prêt. Bientôt, un bruit régulier s'installa, à chaque fois que ses valseuses tapaient contre ses fesses de façon assez nette.

- Je parlais de ces bruits là... quand elles viennent claquer énergiquement contre ton cul d'appolon.

Il accéléra le rythme pour accentuer l'acoustique. Mais il voulait surtout entendre Kenny prendre son pied. Tous ses sens restaient en alerte. Après le goût, l'odorat et la vue, voilà qu'il satisfaisait son toucher et qu'il voulait faire la même chose pour son ouïe. Il vint lui mordre le coup, sans ménagement et sans lui faire mal non plus.

- Je veux t'entendre prendre ton pied...

Pour joindre le geste à la parole, il se mit à accroitre considérablement la cadence, à tel point que l'eau, qui s'agitait sous eux, passa par dessus les parois du jacuzzi pour se déverser à l'extérieur, un peu comme un verre que l'on aurait trop secoué.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Broken Heart
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 28ans
○ statut : En train de tomber amoureux d'un homme compliqué
○ métier : Agent des forces de l'ordre (brigade anti criminalité). Il met un poing d'honneur à s'occuper des affaires à caractère sexuelles.
○ quartier : #111, center bay en coloc avec Maggie
○ orientation sexuelle : Homosexuel
○ posts : 1166 ○ points : 520
○ pseudo : Wild Dog
○ avatar : Matthew Daddario
○ DC : Rafael
○ inscrit le : 03/02/2017
MessageSujet: Re: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Jeu 1 Juin - 13:29



≈ ≈ ≈
{touche ma peau, ma peau aime}
crédit/ tumblrCaïn & Kenny.

C'était la toute première fois que les deux amants faisaient l'amour dans un contexte assez peu ordinaire à savoir le jacuzzy. Les fois précédentes Caïn et Kenny s'étaient contentés d'endroits dirons nous traditionnels comme le lit, le canapé et même une fois le tapis du grand salon...  Peut-être que la prochaine fois ils s'essayeraient aux jeux de rôles...  Mathisson était un des plus grand fans de l'homme chauve-souris plus connu sous le nom de Batman et il n'avait aucune honte à dire que coucher avec un mec déguisé en justicier faisait partit de ses fantasmes... A l'heure actuelle le Trader n'était pas au courant de tout ça car il  allait avouer que ce n'était pas ce qu'il y a de plus commun mais dans un futur proche pourquoi ne pas tenter cette expérience ? Mais chaque chose en son temps... Il était bien plus judicieux de profiter de l'instant présent plutôt que de penser à la suite...

Le fait de vouloir passer aux choses sérieuses sans moyen de protection était un sacré pas en avant car synonyme d'une confiance aveugle en son partenaire.... D'ailleurs le jeune inspecteur était tout sauf imprudent en matière de sexe quitte à faire des analyses et des contrôles même si il n'y en avait pas réellement besoin... En soit il ne proposait jamais à un autre homme de le pénétrer sans que ce dernier mettre un préservatif.... Pourquoi est-ce que ce soir c'était différent ? Bonne question ! C'était plus un ressentit qu'autre chose... De plus pour Gallagher le plaisir n'en serait que décupler...  Reste à savoir si il accepterai et puis peut être que contrairement à Mathisson le père de famille ne se contenait pas d'un seul amant ce qui du coup rendrait la situation un peu plus risquée...

''Aucun problème alors....''

Son amant avait accepté ! En soit Kenny s'était préparé à essuyer un refus, la surprise était donc totale comme quoi provoquer le destin pouvait être utile...

Bien qu'il ait apprécié le plaisir buccale procuré par Caïn, le jeune inspecteur avait réussit à reprendre le contrôle de son corps, la jouissance ne serait donc pas pour tout de suite bien... Ils avaient encore plusieurs minutes devant eux pour s'amuser... Le contact de leur deux sexes durs et décalottés l'un contre l'autre donna naissance à de nouveaux râles de plaisir... Pour Kenny c'était une image des plus excitantes qu'il puisse y avoir lors d'un rapport homosexuel alors quand on avait le bruit et la sensation c'était tout simplement parfait...

''Tu me rends dingue....  Vas-y ! Qu'est-ce que tu attends ?''

Et Kenny en avait maintenant pour son argent.... Laissant toutes les commandes à Caîn, il n'avait fait que se positionner correctement sur lui sans pour autant l'écraser, son cœur tapait de plus en plus fort dans sa poitrine comme si il allait exploser tout comme son sexe qui était désormais dur comme du béton ! Une légère grimace apparu sur son visage suite à l'intrusion de quelques centimètres à l'intérieur de son intimité... Bien que la porte soit ouverte, la virilité du Trader était tellement imposante que l'élargissement de son arrière train lui provoqua une infime douleur... Cette dernière ne tarda pas à s'envoler suite aux coups de reins plus qu'habiles qu'il recevait... Cette chaleur mélangé à cette puissance qui s'enfonçait en lui était un plaisir dont il ne pourrait plus jamais se passer.... Encore une fois il prenait conscience que ses anciens partenaires n'arrivaient pas à la cheville du Trader... Dieu que tout ça était bon...

''J'avais saisis et je crois que ce bruit me plait autant qu'à toi....  Et elles m'ont l'ait bien pleines.... Accélère le rythme Gallagher...''

Et pour lui montrer qu'il était prêt à recevoir sa punition Kenny bougea à son tour son bassin... Pour le coup c'est lui qui menait la danse... Pour s'aider ses poings étaient posés sur le torse musclé du grand blond.... Mathisson ne pouvait s'empêcher de gémir en sentant le sexe de Gallagher rentrer de plus en plus profondément en lui. Ce petiot jeu dura bien trois bonnes minutes... Heureusement que les maisons les plus proches étaient éloignés car les deux hommes ne cessaient de crier et hurler de plaisir.

''Je te laisse reprendre le rythme... Je crois que j'en ai plus pour longtemps... Ne me ménage absolument pas..''

La fin approchait et il serait très difficile de se retenir, Kenny connaissait son corps alors il s'efforça à garder les yeux ouvert plantant de nouveaux ses yeux dans le regard de son partenaire... L'eau du jacuzzi avait été vidé de moitié tellement la vitesse des coups de reins ayant provoqué un vrai tsunami... Et c'est lors d'une nouvelle pénétration que Kenny accéda à la jouissance laissant un liquide chaud et blanchâtre se répandre conte son propre torse et celui de son amant....


_________________



you know ? i love u

By COM
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 35 ans
○ statut : Célibataire
○ métier : Trader
○ quartier : South Bay - #87
○ posts : 69 ○ points : 240
○ pseudo : Pierrot
○ avatar : Chris Hemsworth
○ inscrit le : 06/05/2017
MessageSujet: Re: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Jeu 1 Juin - 23:54


Il n'en fallait pas beaucoup pour convaincre Caïn de donner du plaisir à son amant. Il était volontaire pour ça, sans aucune hésitation. Dans cette position, ils étaient face à face. Il avait donc vue plongeant sur Kenny, sur son corps humide et sur son visage, où les rictus de plaisir se multipliaient tandis qu'il lui donnait de puissants et rapides coups de rein. Cette vision, évidemment qu'il l'appréciait. Il aimait bien le fait de l'avoir à sa merci, au bout de son sexe, sans véritable échappatoire autre que l'orgasme. Avec une parfaite dévotion, il s'exécuta lorsque Mathisson lui demanda de ne pas le ménager. Il bascula en légèrement en arrière, pour donner plus de profondeur à sa pénétration. Tous ses muscles étaient bandés, durs comme l'acier. Et ne parlons même pas de son entre-jambe... Il sentait celui du policier taper contre ses abdos, tel un métronome. Il sentait qu'il conduisait le brun au bord de l'abîme. En baissant les yeux, il vit un liquide transparent couler, annonciateur d'un point d'orgue. Il aggripa plus fermement les fesses de son partenaire, plantant ses ongles coupés courts à la surface de sa peau, se cramponnant ainsi à lui. Bientôt, la respiration de Kenny se fit plus irrégulière, plus saccadée. Il continua d'accélérer la cadence, pour lui couper le souffle. Il sentit que le jeune homme se contractait autour de son membre et il eut tout juste le temps de pencher légèrement la tête sur le côté pour éviter de recevoir sa semence sur le visage. Kenny venait de jouir, en plusieurs jets et sans qu'il n'y ait besoin de toucher son sexe. Cet orgasme là, intérieur, c'était le meilleur. Enfin, c'est ce qui se disait. Caïn n'avait jamais essayé et ça ne le tentait pas plus que ça. Sa porte restait fermée, pas question que quelqu'un l'ouvre un jour. On ne le refaisait pas, il était trop macho pour accepter d'être passif. Alors que Kenny venait littéralement de les inonder, il continua ses va-et-vients, dans le but de prolonger son orgasme et d'accentuer encore plus ses sensations. La vision du brun en train d'atteindre le septième ciel fit mouche. Il sentait que ça montait également chez lui. Gallagher glissa, d'une voix rauque :

- Toi aussi, tu les avais bien pleines...

Un petit sourire en coin puis il avança près du rebord du jacuzzi pour y caler Kenny. Ses fesses étaient en équilibre, tandis qu'il passa ses jambes autour de ses fesses et qu'il le retenait par les hanches. A n'importe quel moment, le policier aurait pu tomber à la renverse, mais Gallagher le tenait avec force et fermeté. Et il avait une pleine amplitude pour poursuivre ses assauts. Le rebord était solide, malgré les grincements de protestation devant un tel déchainement de passion. A un moment, Caïn se mit à grogner il sentait venir l'orgasme. Il lui sembla que les jambes de Kenny se resserraient autour de sa taille, comme s'il l'invitait à jouir en lui. Il poussa un râle et sentit ses muscles se raidir. Il donna un grand coup de rein, souffle coupé, bouche ouvert et visage marqué par l'orgasme. Il sentit un liquide chaud projeté à l'intérieur de Kenny, il fit quelques mouvements saccadés, incontrôlés. A un moment il faillit le lâcher et le rattapa de justesse pour l'embrasser avec ferveur. Il restèrent ainsi pendant quelques minutes, jusqu'à ce que Caïn ne se retire et se laisse tomber au fond du jacuzzi, histoire de retrouver ses esprits. Il ne manqua pas de donner une claque sur ses fesses. Son sexe peinait à redescendre. Il était encore dur, fièrement dressé, rougi par l'excitation. Il attira Kenny à lui pour le faire s'asseoir à son tour dans le bain bouillonant, entre ses jambes. Il l'entoura de ses bras, dans un geste plutôt tendre qui contrastait avec la façon dont il avait fait l'amour. Il resta silencieux quelques minutes, le temps de retrouver son cerveau, le vrai, cette fois. Il finit par prononcer quelques mots :

- T'as le don pour me faire prendre mon pied comme jamais... Je dois dire que je suis assez surpris que tu sois encore célibataire. C'est même un peu meurtrier ça...

Avouait-il de façon à peine voilée qu'il aurait aimé le sortir de son célibat ? Peut-être que oui, mais alors c'était inconscient. Le flic lui plaisait, il n'y avait pas à dire. Mais leur relation, il ne l'oubliait pas, restait contre-nature. Il ne pourrait pas l'assumer, il ne s'en sentait pas capable. Et puis, se voir juste pour s'amuser et pour s'envoyer en l'air, n'était-ce pas suffisant ? Son inconscient clamait que non. Il devait bien le reconnaitre, ne pas avoir quelqu'un avec qui partager sa vie, ça lui manquait. Seulement voilà, il y avait plein de choses qu'il refusait de vivre, le jugement des autres notamment. En tout cas, c'était la première fois que le geste "tendre" venait de lui après un ébat. D'habitude, il mettait une certaine réserve et ne serrait Mathisson dans ses bras que si celui-ci prenait l'initiative. La luminosité avait diminué. Ils ne s'en étaient pas aperçus mais le soir avait bien avancé et la nuit ne tarderait guère à tomber. Pourtant, ils étaient bien là, décontractés après des efforts physiques intenses et fort plaisants. Caïn eut un rire gras :

- Un peu plus tu me giclais sur le visage ! T'as cru que j'avais besoin d'une crème anti-âge ? Salaud ! J'ai même pas quarante balais !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Broken Heart
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 28ans
○ statut : En train de tomber amoureux d'un homme compliqué
○ métier : Agent des forces de l'ordre (brigade anti criminalité). Il met un poing d'honneur à s'occuper des affaires à caractère sexuelles.
○ quartier : #111, center bay en coloc avec Maggie
○ orientation sexuelle : Homosexuel
○ posts : 1166 ○ points : 520
○ pseudo : Wild Dog
○ avatar : Matthew Daddario
○ DC : Rafael
○ inscrit le : 03/02/2017
MessageSujet: Re: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Ven 2 Juin - 17:46



≈ ≈ ≈
{touche ma peau, ma peau aime}
crédit/ tumblrCaïn & Kenny.

Contrairement aux femmes, un homme pouvait difficilement simuler, l'orgasme masculin à cause de l'éjaculation était visible il n'y avait aucun moyen de cacher si la partie de jambes en l'air avait été réussit ou non.... Pour le coup au vue de la quantité abondante de sperme déversée sur chacun des deux torses, Gallagher pouvait être fière et satisfait de ses prouesses sexuelles.. Espérons que Kenny puisse en faire autant car son nouvel objectif était maintenant d'amener le trader à la jouissance ultime...

''En même temps notre dernière fois remontait à la semaine dernière... J'avais fait en sorte de tout garder pour toi...''

Et oui il n'avait même pas ressentit le besoin de se caresser depuis les septs jours qui s'étaient écoulés pourtant dieu sait qu'il appréciait les plaisirs solitaires en période de ''vache maigre''. D'ailleurs lorsqu'il se faisait du bien Kenny se remémorait ses ébats avec Caïn... En était-il accroc ? Peut-être bien.... L'inspecteur se devait donc de faire attention car il savait très bien que son amant n'était pas le genre de personne à s'engager dans une relation ''amoureuse'' avec un autre homme, il était donc nécessaire de ne pas s'attacher ! On pouvait donc conclure que la vie pouvait être une sacré petite salope, le seul homme pour lequel Mathisson ressentait un peu d'intérêt s'avérait être inaccessible alors que ceux qui avaient envie de s'engager avec lui ça ne l'intéressait pas une seule seconde...

Trêves de paroles, il fallait se concentrer à nouveau sur l'acte charnel... Kenny aimait le travail bien fait alors il était hors de question que Caïn se finisse tout seul... Son sexe à lui avait légèrement dégonflé pour autant il n'avait pas retrouvé sa taille de repos..

La nouvelle position était périlleuse et l'inspecteur fût agréablement étonné de voir à quel point Gallagher avait de la force... Honnêtement c'était assez impressionnant...

''Allez te prive pas... Donne moi tout ce que tu as... N'ai pas peur de me faire mal...''

Oui Kenny voulait que Caïn vienne à l'intérieure de lui et il n'y avait aucun mal à apprécier ça...Il cherchait vraiment à combler son partenaire alors pour appuyer ses paroles il resserra légèrement ses jambes et contracta ses muscles fessiers de façon à pouvoir compresser le membre qui venait en lui le plus possible... Heureusement qu'il faisait des squatts depuis maintenant plusieurs mois car ce n'était pas si facile que ça à faire... Comme depuis le début Kenny regardait attentivement les réactions du père de famille et lorsque ce dernier ouvrit la bouche il n'eut aucun mal à se rendre compte que l'orgasme allait arriver d'une seconde à l'autre... Sentant une chaleur arrivé en lui il comprit que le point culminant venait d'être atteint.. C'était la première fois qu'il laissait un homme libérer sa semence au sein de son intimité si bien qu'il ne pût s'empêcher de gémir à nouveau.. Dieu que ça avait été bon même si sur la toute fin Mathisson avait bien bien faillit être assommé par le rebord du jacuzzi mais c'était sans compter l'intervention de son justicier qu'il le sauva in extremis d'une jolie petite bosse... Caïn lui donna même un nouveau baiser tandis que leurs sexes rentraient une nouvelle fois en collision.....

La suite ? Et bien encore une fois Kenny ne s'attendait pas à ça.... Dans sa tête il avait imaginé que son amant sorte du bain bouillonnant pour prendre sa douche froide mais non Gallagher semblait vouloir lui montrer un peu d'affection en le faisant s'asseoir tout contre en lui et en l'entourant de ses bras musclés... Il allait garder tout ça pour lui mais à cet instant T Kenny était heureux, il sentait désiré et presque important pour Caïn alors que sur ce dernier point il se trompait sûrement...

''Je vais pas bouder mon plaisir de t'avoir fait jouir de cette façon.... Tes cris en disaient très très longs sur ton état... C'était plutôt flatteur pour moi...''

Son célibat ? Tiens donc c'est bien la première fois que le trader faisait allusion à la vie sentimentale du policier, y portait-il un peu d 'intérêt ? Très bonne question !

''Comme je te disais les sentiments chez moi mettent 15ans avant d'arriver et j'arrive pas me forcer quand ça le fait pas, ça le fait pas.... alors je lâche l'affaire...''

Et comme d'habitude Kenny ne s'étendrait pas plus sur le sujet ! Parler de ses échecs sentimentaux en plus de ne pas être glorieux ça le saoulait plus qu'autre chose... Quelque part tomber amoureux lui faisait peur car la personne qui arriverait à ouvrir la porte de son cœur lui enlèverait toutes les barrières qu'il s'était crée pour se protéger et ça il ne savait pas si il était prêt à le faire.. De plus il partait du principe que cacher des choses à la personne qu'on aime c'est une façon de tuer le couple à petit feu et n'oublions pas qu'il avait quand même quelques secrets liés à son passé... Des vérités qu'il ne voulait pas voir éclater au grand jour !

''Dis celui qui m'as tout mit dans le cul ! Mais je m'en plain pas rassure toi... T'as été très bon... Et même si ça s'était terminé en faciale parait que c'est très bon pour la santé...'' dit-il en caressant les bras de son amant à l'aide de son pouce. Pour le coup d'un œil extérieure on aurait pû les imaginer comme un couple... D'ailleurs cette pensée traversa l'esprit de Kenny ! Pourquoi ? Mince alors ! ''Je peux rester dormir ce soir ou pas ?''



_________________



you know ? i love u

By COM
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 35 ans
○ statut : Célibataire
○ métier : Trader
○ quartier : South Bay - #87
○ posts : 69 ○ points : 240
○ pseudo : Pierrot
○ avatar : Chris Hemsworth
○ inscrit le : 06/05/2017
MessageSujet: Re: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Ven 2 Juin - 21:50

Gallagher ne se rendait pas nécessairement compte que les choses étaient en train de prendre une tournure totalement inoppinée. Et dans un sens, ça n'était pas plus mal. Parce que si on lui mettait brutalement devant les yeux la réalité, à savoir qu'il se passait un truc entre Kenny et lui, il ne l'aurait probablement pas accepté. Sa vie d'homme, il la vivait en rejetant son homosexualité. C'était pourtant lui, qui après leurs premières parties de sexe torride, avait envie de la mettre dehors, de le rejeter. Combien de fois l'avait-il fait partir en catastrophe, alors même que le soleil n'était levé, lui laissant à peine le temps de se rhabiller. Sans un geste tendre... Brutal... mais pas forcément fait avec la volonté de blesser derrière. S'assumer revenait à parcourir un vrai chemin de croix. Il ne se rendait pas compte qu'il en franchissait peu à peu les étapes, à cause du policier. Un câlin après avoir fait l'amour ? C'était une première. Kenny l'accepta silencieusement et ce fut une bonne chose. Mettre le doigt sur son attitude aurait eu un effet totalement contre-productif. La respiration du blond se calmait, à mesure que son sexe décroissait lentement. Il n'était pas complètement retombé, en dépit de l'orgasme puissant qu'il venait d'avoir. Son cerveau faisait défiler les images, en s'éternisa sur les expressions de plaisir glanées dans les traits de son amant. Il était beau. En l'observant ainsi, de dos, avec une vue plongeante, il lui trouvait encore plus de qualités physiques. Les sentiments, ça n'était pas leur fort... Ils avaient autant de mal à les exprimer l'un que l'autre. Leurs corps prenaient le relais, à leur façon, par ce contact doux, agréable, qui témoignait du lien qui s'installait entre eux. Ils ressemblaient à deux aimants, séparés par une porte métallique, collés à cette barrière mentale qui commençait à s'effriter, sans qu'ils n'en aient conscience. Kenny botta en touche et le trader n'avait aucune envie d'insister, car il savait que cela provoquerait aussi un retour de bâton. Il l'entoura de ses bras et posa ses mains sur son abdomen. Quand Kenny lui fit remarquer que lui aussi, il l'avait bien innondé, Caïn se mit à rire.

- Ton cul est tellement chaud et confortable que j'avais pas envie d'en sortir, voilà tout. Et puis, je trouve ça terriblement excitant de te remplir...

Il parlait crûment, c'était un mécanisme de contradiction, puisque dans la vie de tous les jours, il adoptait une attitude très réservée. Tout sur sa lancée, il ajouta :

- Très bon pour la santé tu dis ? Eh ben écoute, parfait alors ! Tu es volontaire pour la prochaine fois ! Désigné d'office !

Oui, car pas question que Kenny lui éjacule sur le visage. En revanche, l'inverse était parfaitement envisageable. Gallagher et son côté "macho"... toute une histoire ! Il s'écoula quelques instants de silence et de calme. Après le remue-ménage qu'ils avaient provoqué, c'était appréciable pour les oiseaux qui rentraient au nid. Heureusement que les voisins ne pouvaient pas les entendre. En même temps, le risque était calculé par Caïn. Jamais il n'aurait proposé le jacuzzi s'il y avait eu la moindre chance qu'ils soient audibles depuis une autre propriété. Il fut tiré de son état semi-végétatif par la question de Mathisson qui fit office d'électrochoc. Une question qu'il regretta sans doute d'avoir posé. Caïn se dégagea comme s'il avait été électrocuté. Il se leva et répondit alors :

- Je sais pas quelle heure il est mais Murphy ne devrait pas tarder à rentrer ! Rhabille-toi et dépêche toi !

Boum... la douche froide. Caïn s'exprimait toujours de façon un peu sèche, ça n'avait rien de choquant. Ce qui l'était, c'était son revirement total d'attitude dès que Kenny lui avait rappelé, malgré lui que sa fille était absente pour la soirée. D'un mouvement rapide et assuré, il sortit du spa et prit une serviette pour s'essuyer rapidement. Puis il entra dans la maison, sans s'habiller. Il se rua vers son téléphone posé sur son bureau. Et c'est là qu'il vit que sa fille avait envoyé un texto. Il le lut et se mit à froncer les sourcils avant de jeter brutalement le smartphone sur le canapé. Il se tourna vers Mathisson et il lui dit :

- Elle dort sur place. Donc tu peux rester finalement.

Ca le contrariait et ça se sentait. Il n'était pas agacé parce que Kenny restait mais parce que sa fille découchait. Il s'assit sur le canapé et se servir un verre de bourbon, qu'il descendit d'une traite. L'atmosphère avait changé. Caïn était désormais inquiet, bougon, tellement qu'il en avait même oublié de s'habiller. Il s'empara de son téléphone à nouveau et entreprit d'envoyer un SMS à sa fille, un simple "Ok, pas de bêtise", qui lui coutait... il n'aimait pas la savoir dehors la nuit, même si c'était de son âge. Parce qu'il la voyait trop peu pour le moment. Lorsqu'elle vivrait avec lui, de façon définitive, il serait plus rassuré. En attendant, Kenny était passé du centre du monde à une ombre... enfin pas complètement, parce que les réactions de Gallagher en matière sentimentale relevaient du mystère pour tout le monde, sauf peut-être pour le policier, qui avait vu derrière le masque.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Broken Heart
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 28ans
○ statut : En train de tomber amoureux d'un homme compliqué
○ métier : Agent des forces de l'ordre (brigade anti criminalité). Il met un poing d'honneur à s'occuper des affaires à caractère sexuelles.
○ quartier : #111, center bay en coloc avec Maggie
○ orientation sexuelle : Homosexuel
○ posts : 1166 ○ points : 520
○ pseudo : Wild Dog
○ avatar : Matthew Daddario
○ DC : Rafael
○ inscrit le : 03/02/2017
MessageSujet: Re: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Sam 3 Juin - 18:50



≈ ≈ ≈
{touche ma peau, ma peau aime}
crédit/ tumblrCaïn & Kenny.

Au final ce début de soirée avait été riche en rebondissements... Les deux amants avaient commencé par parler de tout et de rien en mettant l'accent sur l'affaire criminelle qui leur avait permit de se rencontrer, Gallagher avait ensuite proposé un petit job à Kenny et pour finir la passion avait prit le dessus sur toutes ces petites futilités et ils avaient laissé parler leurs corps, leurs envies, leurs pulsions à l'intérieur du tout nouveau spa du trader... Ce dernier était désormais baptisé comme il se doit...

En soit l'inspecteur de police savait très bien qu'en venant passer sa soirée sur South Bay ce n'était pas enfiler des perles et faire des points de croix pour customiser les vêtements de la petite Murphy... En arrivant dans cette luxueuse villa il était conscient que la finalité était de pardonnez-moi l'expression ''s'en prendre plein le cul'' mais toujours est-il que cette partie de jambes en l'air qui s'était terminé d'une façon on ne peut plus torride avait été très différente des fois précédentes. Mathisson s'était lâche comme jamais il ne l'avait fait auparavant en autorisant son partenaire à le pénétrer sans aucun moyen de protection mais aussi à accéder à la jouissance au sein de son intimité... En soit on ne faisait pas ça avec n'importe qui à moins de n'avoir aucune morale et une piètre estime de sois-même... Gallagher non plus ne s'était pas fait prier... Bien qu'il ait toujours fait preuve de virilité le grand blond s'était déchaîné comme jamais autant par la parole que par les coups de rein, une brutalité qui s'était ensuite transformé en une tendresse dès plus appréciable mais surtout totalement inédite... La preuve, Kenny était encore en train de se lover au sein des bras musclés de son amant.... Est-ce que ce dernier voyait toutes ces petites choses ? La question ne trouverait probablement jamais de réponses mais pour le jeune flic une sorte d'étape venait d'être franchie.. Peut-être n'étaient-il plus que de simples amants.... Aborder ce sujet ? Sûrement pas ! Kenny ne sachant pas vraiment où son cœur balançait et puis il n'avait pas du tout envie que son partenaire prenne peur et mette fin à toute relation...

''Quelle classe.... T'as de la chance que je sois un mec qui se branle de la façon dont tu parles de mon cul et indirectement de la façon de comment j'aime être baisé... Une meuf t'aurait déjà mit trois claques dans ta gueule avant de t'insulter de tous les noms d'oiseaux. Profite de mon ouverture d'esprit...'' dit-il en laissant échapper un bref petit rire ! Ca va il n'y avait pas mort d'homme ! Oui les paroles de Caïn étaient vulgaires mais il fallait prendre ça au deuxième degré. ''Pourquoi pas.... Ta semence est probablement comme le bon vin : Plus c'est vieux plus c'est bon pour notre métabolisme alors avec tes 35 ballets on est dans un très très haut niveau de qualité..'' Il l'avait bien mérité après tout ! Les hommes entre eux... Que de poésie.... Mais en soit c'est ce que Kenny appréciait, il ne sortait pas avec d'autres garçons pour que ces derniers lui offrent des bouquets de roses et des portes clés Hello Kitty ! Même si l'humour de Gallagher était souvent très gras et situé au dessous de la ceinture il s'en fichait car ça le faisait marrer.

''OK boss !'' Dur retour à la réalité... A croire qu'il ne s'y habituerait sans doute jamais surtout après cet instant de douceur. En parfait petit soldat Mathisson se dépêcha de sortir du jacuzzi pour se sécher et enfiler ses vêtements. Il s’apprêtait déjà à reprendre sa voiture qu'il avait loin de la villa pour rentrer dans son petit appartement et se retrouver seul comme un imbécile... Se dirigeant au salon vers son amant encore en tenue d'Adam Kenny fût étonné de cet énième retournement de situation. Gallagher l'invitait à rester ici sa fille n'étant visiblement pas décidée à rentrer au bercail.. Comment ne pas mettre les pieds dans le plat ? Ce n'était pas compliqué de comprendre que l'absence de la jeune femme l'emmerdait plus qu'autre chose.... Kenny se décida quand même à venir poser ses fesses à coté du père de famille se risquant même à poser sa main sur sa cuisse. ''Si je peux faire quelque chose... Cuisiner un truc... Te chercher des vêtements bien que la vision soit agréable... Envoyer une patrouille où se trouve Murphy histoire de vérifier que tout va bien... Je peux aussi fermer ma gueule...''



_________________



you know ? i love u

By COM
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 35 ans
○ statut : Célibataire
○ métier : Trader
○ quartier : South Bay - #87
○ posts : 69 ○ points : 240
○ pseudo : Pierrot
○ avatar : Chris Hemsworth
○ inscrit le : 06/05/2017
MessageSujet: Re: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Sam 17 Juin - 23:18


Dire que Caïn était furieux après sa fille et dépité restait un euphémisme. Il avait peur pour elle. Son malaise sur cette plage restait solidement ancré dans son esprit. Il la revoyait chuter et il sentait l'inquiétude le gagner comme si la scène se reproduisait. Être père, ça présentait bien des avantages mais ça n'était pas sans inconvénient. Il fallait bien admettre que s'il avait pu choisir, il aurait gardé l'idée que sa Murphy était invicible, capable de tout, surtout du meilleur. Certains psychologues disent que ce sont souvent les parents qui sont des dieux pour leurs enfants, en tout cas jusqu'à l'adolescence, après, avec les hormones et les sautes d'humeur, ça se gâte. Et pourtant, la situation s'inversait souvent. Dès que la progéniture présentait un problème, un rhume, une coupure, tout s'emballait. Un réflexe naturel, normal même, que quelques rares personnes n'éprouvent pas, ce qui, pour le coup les rend bien étranges, froides et insensibles. La jeune fille avait encore toute la vie devant elle. C'était une idée fixe chez lui et personne, rien, ne viendrait perturber tout ça de son vivant. Il fut tiré de sa grogne par Kenny qui s'assit à côté de lui, en engageant un contact. Il lui adresse un regard dur, renfrogné. Mathisson avait un aperçu de la bête impitoyable qui sommeillait. En fait, il valait mieux qu'il n'en fasse jamais les frais. Parce que ça lui ferait très mal psychologiquement. Caïn avait une capacité à détruire mentalement un individu, qui laissait n'importe quel agent du KGB admiratif ! Rationnel, Gallagher l'était et c'est bien pour ça qu'il ne s'énerva pas contre Kenny. Il se radoucit même. Le policier lui faisait des remarques sensées, l'air de rien. Il mettait le doigt sur le fait qu'il avait faim. Manger, en voilà une bonne idée ! Les vêtements... oui, il allait s'habiller, y'avait pas le feu au jacuzzi non plus ! Envoyer une patrouille... c'était une boutade, une façon pour le brun de l'amener à relativiser. En faisait-il trop avec Murphy ? Evidemment que oui, il le savait, il en était parfaitement conscient. Mais avec sa fille, l'affect parlait toujours avant le reste. Il avait le dernier mot. Fermer sa gueule... Caïn leva les yeux au ciel et se leva.

- Ouais, fermer ta gueule ça serait pas mal plutôt que de dire des conneries...

Ok... c'était un peu brutal, mais ce n'était pas dit méchamment. Le pouvoir que Kenny avait sur lui, faisait de vraies merveilles. D'ailleurs, tandis qu'il avait récupéré son boxer et qu'il l'enfilait, il ajouta :

- Je n'aime pas quand elle découche. Ce merdeux de Lazslo la laisse faire n'importe quoi... Il n'a aucun sens des responsabilités, il ne lui apprend rien. S'il lui arrive un truc... j'espère qu'elle m'appelera, moi et pas ce trou du cul...

Il s'était raidi et avait même serré les poings. Gallagher n'avait plus, face à lui celui qui avait été un fils adoptif pendant quelques mois. Désormais, il en parlait comme d'une cible à abattre, comme d'un animal, d'une proie qu'il allait traquer et neutraliser, sans pitié. Il enfila sa pantalon, son haut et se rassit sur le canapé pour se servir un autre verre de bourbon. Il reprit son téléphone et se tourna vers Mathisson :

- Tu vas pas cuisiner un truc, on va se faire livrer. Je connais un italien qui fait des pizzes délicieuses. Rassure-moi, tu n'es pas végétarien ? Non parce qu'il fait une boeuf mozarella, c'est une tuerie ! Sinon, si tu n'as pas envie de pizzes, je peux commander japonais.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Broken Heart
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 28ans
○ statut : En train de tomber amoureux d'un homme compliqué
○ métier : Agent des forces de l'ordre (brigade anti criminalité). Il met un poing d'honneur à s'occuper des affaires à caractère sexuelles.
○ quartier : #111, center bay en coloc avec Maggie
○ orientation sexuelle : Homosexuel
○ posts : 1166 ○ points : 520
○ pseudo : Wild Dog
○ avatar : Matthew Daddario
○ DC : Rafael
○ inscrit le : 03/02/2017
MessageSujet: Re: #87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]   Lun 19 Juin - 6:40



≈ ≈ ≈
{touche ma peau, ma peau aime}
crédit/ tumblrCaïn & Kenny.

A ma place beaucoup auraient sans doute trouvé un prétexte pour fuir et quitter la maison de Gallagher, l'après-sexe étant toujours délicat mais une fois n'est pas coutume je n'étais pas du genre à me comporter ainsi c'était même tout le contraire du moins avec le Trader car avant de le rencontrer je n'appréciais pas vraiment qu'on reste chez moi ou inversement lorsque j'allais chez quelqu'un je n'attendais qu'une seule chose c'était de prendre mes affaires et me casser... Cela s'expliquait sans doute par le fait que nous partagions autre chose, que nos entrevues ne se limitaient pas qu'à quelques coups de reins.... En l’occurrence le sujet qui revenait tel un boomerang en cette douce soirée de printemps était le cas Murphy Ziegler... Bien que risqué, parler de sa famille permettait à mon amant de comprendre que ce qui se passait dans sa vie m'intéressait réellement que je ne le questionnait pas uniquement par politesse...

Toujours est-il que les réactions du père de famille étaient souvent imprévisibles ! Allait-il s'énerver ? Ou au contraire prendre ça avec le sourire ? On pouvait rarement le dire d'où le fait de lui laisser plusieurs options avec comme d'habitude une légère pointe d'humour. Une sorte de signature qui me correspondait bien. Et malheureusement pour moi c'était son mauvais coté qui semblait ressortir aujourd'hui.... Je venais clairement de me faire prendre à mon propre jeu... ''Au moins, ça à le mérite d'être claire...'' Vexé ? Non pas une seule seconde ! Il m'en fallait beaucoup plus et puis de toute façon je savais dans quoi je m'aventurai alors en soit je ne pouvais m'en prendre qu'à moi même.... Caïn était protecteur sans doute un peu trop alors est-ce qu'on pouvait lui reprocher de se comporter ainsi ? D'avoir des réactions totalement disproportionnées quand on osait lui parler de sa progéniture ? Difficile à dire, je n'avais pas d'enfants mais avec Maggie, ma colocataire et accessoirement meilleure amie j'avais tendance à prendre la mouche dès que quelqu'un lui cherchait des embrouilles alors au final c'était un peu pareil non ? ''Je dis ça je dis rien mais elle est jeune... Elle vit sa vie... Plus ça va et plus les gamins aiment braver les interdits et fréquenter les ''bad-boys'' surtout les filles après qu'on soit bien d'accord je désapprouve totalement ce mode de fonctionnement... Je veux pas te donner de conseils mais je sais pas tu voudrais pas lui foutre la trouille histoire de la vacciner une bonne fois pour toute ?'' C'était extrême comme solution mais après tout pourquoi pas ? Parait-il qu'il faut soigner le mal par le mal. ''Bref sache que si t'as besoin de moi, je suis là... Faut savoir se servir de son pote flic de temps en temps'' ajoutais-je simplement.

''Non je ne le suis pas même si c'est la mode... Allons-y pour la pizza boeuf-mozza''




[ FIN DU CHAPITRE 1 ]

_________________



you know ? i love u

By COM
Revenir en haut Aller en bas
 

#87 - touche ma peau, ma peau aime [Caïnny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» La Peau et le Froid
» Les morts ont tous la même peau
» ★ Laisse moi effleurer ta peau de mes notes... ♫ [TERMINEE]
» Orks à la peau humaine
» La musique dans la peau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: around you :: le passé-