AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 No lie-in without me [Charlie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateurEn ligne

○ âge : 32 ans
○ statut : Récemment célibataire
○ métier : Vétérinaire du zoo et secrètement dresseur d'otaries
○ quartier : Chez ses parents, provisoirement.
○ informations en vrac : Passionné par son boulot ◘ élève des tortues et des perroquets ◘ ne veut pas d'enfants, jamais ◘ voudrait ouvrir une école vétérinaire un jour ◘ passionné d'escalade ◘ particulièrement doué avec les jeunes en détresse ◘ n'assume pas exactement son homosexualité ◘ a toujours les cheveux en vrac et le rasage approximatif

○ posts : 226 ○ points : 410
○ pseudo : kaeh
○ avatar : Charlie Hunnam
○ inscrit le : 11/03/2017
MessageSujet: No lie-in without me [Charlie]   Lun 22 Mai 2017 - 21:33

Il grimace dans son bâillement en sentant sa mâchoire craquer sous l'effort. Pendant trois secondes, il a peur de rester coincer, mais ça ne l'empêche pas de finir bravement de grimper les escaliers jusqu'à la porte du loft. Il est lessivé, KO. Il a bossé toute la nuit. Enfin, regardé la télé. Un peu des deux. Il avait pas su dire non quand on lui avait demandé de rester ; une jeune femelle gorille devait donner naissance dans la nuit. Les soigneurs et lui avaient aucune idée de comment elle réagirait, alors dans le doute... il avait fallu rester, surveiller. Finalement, c'était vers 5h du matin, une fois le dos bien ruiné par le confort approximatif du canapé de la salle de repos, qu'il avait eu à intervenir. La femelle avait pas été très coopérative, si bien qu'ils avaient dû l'endormir pour emmener le bébé et l'examiner. Au final, tout allait bien. Bébé gorille remis à sa mère, vétérinaire libéré.

Il irait pas bosser avant au moins le milieu d'après-midi, il l'avait mérité. La porte déverrouillée, il traîna le pas jusque dans le salon, avisa du regard les portes de chambre. Celle de Felix était grande ouverte, un bol sale traînait même sur la table basse. Par contre, celle de Charlie était ouverte. C'était l'inverse d'habitude, et cela suffit à semer la confusion dans le cerveau fatigué du blond. Il avait peut-être raté des jours de repos. Il savait pas trop. Il avait pas envie de savoir. Pirate, son perroquet, vint le saluer en volant jusqu'à son épaule et en lui picorant l'oreille, ce qui le fit marrer une demi seconde avant qu'il pousse gentiment l'oiseau. « J'vais dormir, va faire pareil. » Le piaf le fixa, lâcha un cri peut-être un peu trop aigu pour finalement s'envoler. Dormir, ouais.

Ce fut quand même le moment où il se rendit compte que les mauvaises habitudes commençaient à avoir la vie dure. Il suffisait de le voir traîner sa carcasse épuisée jusqu'à la chambre de Charlie, se satisfaire de la voir complètement endormie. On peut pas dire qu'il fut très délicat, à s'écrouler dans le lit tout habillé (les chaussures en moins, tout de même). Et il eut parfaitement conscience d'être emmerdant en tirant la couette et en venant fourrer son visage et sa barbe mal rasée dans le cou de la brune. « Chaaaa, tu dors ? J'veux un câlin. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: No lie-in without me [Charlie]   Mar 23 Mai 2017 - 13:13

No lie-in without me.Tom & CharlieJe ne savais pas quelle heure il était ni depuis combien de temps je dormais. Mais lorsque je sentis un poids s'écrouler sur mon lit et se serrer contre moi, un grognement s'approcher de mon oreille et la voix de Tom me réveiller, je gémis à mon tour, encore trop ensommeillée pour dire quoi que ce soit. Mes yeux ne voulaient pas s'ouvrir, je le laissais frotter sa barbe contre mon cou et je souris d'aise. Même si j'étais fatiguée et que je n'avais pas envie de me réveiller, j'appréciais sa présence et ne voulais pas qu'il parte. Ma main attrapa son bras pour qu'il le passe à travers ma hanche et se serre d'avantage contre moi. Je sentais qu'il était encore habillé, trop habillé par rapport à moi qui ne portait qu'une fine chemise de nuit et rien en dessous. Je dormais même nue parfois, surtout quand l'un de mes colocs étaient avec moi, ou les deux d'ailleurs.

Sa barbe me chatouillait, j'ouvris doucement les yeux et finis par tourner la tête dans sa direction, lui déposant un baiser sur sa joue. "T'es rentré" dis-je d'une voix rauque. Je me tournai sur le dos pour pouvoir le voir plus facilement, la seule lumière venant de la porte de la chambre encore entre ouverte. Je fronçais les sourcils en voyant son visage cerné et marqué par la fatigue. "T'as une mine affreuse." J'enroulai une jambe autour d'une des siennes et me collai à son torse pour lui faire le câlin qu'il voulait. "Tu veux pas te déshabiller ? Ton pantalon me gratte." Je plongeais à mon tour le nez dans son cou, lui faisant comprendre que j'étais bel et bien réveillée maintenant.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateurEn ligne

○ âge : 32 ans
○ statut : Récemment célibataire
○ métier : Vétérinaire du zoo et secrètement dresseur d'otaries
○ quartier : Chez ses parents, provisoirement.
○ informations en vrac : Passionné par son boulot ◘ élève des tortues et des perroquets ◘ ne veut pas d'enfants, jamais ◘ voudrait ouvrir une école vétérinaire un jour ◘ passionné d'escalade ◘ particulièrement doué avec les jeunes en détresse ◘ n'assume pas exactement son homosexualité ◘ a toujours les cheveux en vrac et le rasage approximatif

○ posts : 226 ○ points : 410
○ pseudo : kaeh
○ avatar : Charlie Hunnam
○ inscrit le : 11/03/2017
MessageSujet: Re: No lie-in without me [Charlie]   Mar 23 Mai 2017 - 22:14

S'il avait eu tendance à préférer les hommes, il y avait une chose que Tom appréciait particulièrement chez les femmes, Charlie en particulier. C'était cette douceur qu'elle avait, cette peau de satin peu importe où il posait ses doigts. Rajouté à cela sa chaleur et son parfum, Tom aurait été capable de s'endormir ici, maintenant, le bras passé autour de la taille de la belle. Il marmonna un « mhmh » à peine audible, eut assez de force pour un léger sourire en sentant le baiser sur sa joue. Et puis cette étreinte offerte, ce polochon de douceur et de confort... « Une maman gorille qui m'a retenu. » Une excuse lancée pendant que ses yeux renonçaient à lutter, commençant même à franchement se fermer. Et là, il sentit qu'il se faisait avoir à son propre jeu. La jolie brune s'éveillait, le poussait gentiment à se relever pour se déshabiller. Elle commençait sa journée et lui, il rêvait juste de s'écrouler comme une masse. Mais non, fallait se déshabiller. Malgré son grognement mécontent il s'y efforça, souleva tout la meilleure volonté du monde. Si ça avait été Felix, il l'aurait dégagé du lit sans le moindre remord jusqu'à ce qu'il soit à poil alors...

Ca n'avait rien de sexy, rien de comparable aux strip-tease qu'il faisait parfois devant ses colocs pour déconner et peut-être un peu allumer des envies. Là, c'était juste des bouts de tissus tombant au sol, le pull, le pantalon, le boxer qui glissa avec, et dans un dernier effort ultime, les chaussettes. Chose faite, il ne se fit pas prier pour se recoucher et rabattre la couette sur lui. « Voilà, ça va plus gratter. » Elle pouvait le câliner, tout ce qu'elle voulait. Yeux à nouveau fermés, il eut tout de même assez de présence d'esprit pour se souvenir pourquoi il avait été heureux de noter l'absence de Felix. Il avait ce truc à demander, ouais. « Dimanche j'vais chez mes parents, tu voudrais pas venir ? J'dois prétendre que je suis casé avec une nana. » Tête enfoncée dans l'oreiller, le marmonnement devait être assez inaudible. Mais elle comprendrait l'idée, hein ?

_________________
You knew the game and played it
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: No lie-in without me [Charlie]   Mer 24 Mai 2017 - 16:26

No lie-in without me.Tom & CharlieJ'aimais bien ce genre de réveil, totalement inattendu mais tellement agréable. Même si il n'était pas encore l'heure pour moi de me lever je n'arriverais certainement pas à me rendormir de suite, maintenant que j'avais un nounours comme oreiller. Ma voix à moitié ensommeillée je lui fis tout de même savoir qu'il avait une tête à faire peur. Normal en même temps si il avait passé sa nuit au travail à soigner des animaux. Un sourire plus grand naquit sur mes lèvres. Il était tellement mignon quand il parlait de ses animaux, je fondais à chaque fois. "J'espère qu'ils vont bien, elle et son petit." dis-je d'un murmure, plus pour lui montrer que je respectais son travail et son dévouement au zoo que pour attendre une réelle réponse. J'admirais sa passion et il savait qu'il pouvait toujours se confier à moi quand quelque chose le dérangeait. Je voyais bien qu'il était en train de s'endormir mais pour son confort et le mien je lui proposais de se déshabiller. Il mit un certain temps à le faire et ses gestes étaient mécaniques, comme s'il était déjà sur pilotage automatique et ça me fit rire. Je voyais maintenant à quoi je ressemblais quand je restais debout toute la nuit pour pâtisser. Et ce n'était pas spécialement sexy en fait.

Je le laissais se mettre sous les draps et je me collais à nouveau à lui. Son corps n'était pas aussi chaud que le mien et c'était agréable d'avoir un peu de fraicheur contre soi. Je posais ma tête dans son cou et lui caressais doucement le torse pour le bercer. Il baragouina un truc et je dus me concentrer pour le comprendre. J'étais un peu surprise qu'il me demande ça, surprise et ravie d'ailleurs. "Techniquement tu l'es. Et avec un mec aussi. Mais jvois le problème. Tu peux compter sur moi." Il avait le même soucis avec ses parents que moi avec les miens. Trop bourgeois et vieux jeu pour comprendre que les relations n'étaient pas obligatoirement entre deux personnes du sexe opposé. Je voulais lui faire ce plaisir et je pourrais aussi satisfaire ma curiosité vu que je n'avais encore jamais rencontré sa famille. Déposant de doux baisers dans son cou, j'ajoutai "Tu comptes en parler à Felix, n'est-ce pas ?" Je me sentais un peu mal à l'aise face à cette situation. Comment allait-il réagir au final ? Même si c'était plus pour les apparences que réel, je me sentirais blessé à sa place.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateurEn ligne

○ âge : 32 ans
○ statut : Récemment célibataire
○ métier : Vétérinaire du zoo et secrètement dresseur d'otaries
○ quartier : Chez ses parents, provisoirement.
○ informations en vrac : Passionné par son boulot ◘ élève des tortues et des perroquets ◘ ne veut pas d'enfants, jamais ◘ voudrait ouvrir une école vétérinaire un jour ◘ passionné d'escalade ◘ particulièrement doué avec les jeunes en détresse ◘ n'assume pas exactement son homosexualité ◘ a toujours les cheveux en vrac et le rasage approximatif

○ posts : 226 ○ points : 410
○ pseudo : kaeh
○ avatar : Charlie Hunnam
○ inscrit le : 11/03/2017
MessageSujet: Re: No lie-in without me [Charlie]   Dim 28 Mai 2017 - 23:12

Tom n'était pas du genre à faire de favoritisme. Mais en ayant été habitué aux hommes durant des années, il devait bien admettre qu'il préférait de loin la douceur d'une femme, le parfum sucré, la chaleur, la finesse, le satin en guise de peau... le nez plongé contre le cou de Charlie et son bras perdu autour de sa taille, cela ne lui donnait aucune raison valable pour bouger du moindre centimètre. Juste lui répondre semblait relever de l'effort inhumain. « J'aime pas les naissances. C'est dégueu. » Que ce soit les naissances humaines ou animales, il n'était jamais spécialement ravi de devoir s'en charger. À croire que l'acte de la mise bas le répugnait assez pour penser à l'existence du mignon bébé animal derrière... De quoi lui filer des cauchemars. Mais c'était loin de l'affecter maintenant qu'il était couché, au chaud. Il aurait juste à fermer les yeux, et... se relever, finalement. Pour un pantalon un peu piquant. C'était loin de lui faire plaisir et pourtant, il fit l'effort.

Il fut quand même bien heureux de se recoucher, bien que complètement à poil. La brune contre lui, ses caresses réconfortantes contre son torse, son souffle sur sa peau. Là encore, il aurait aimé faiblir, s'endormir lâchement. Sauf qu'il avait là une des rares occasions pour lui parler de ce repas de famille dimanche sans que Felix ne soit dans les parages. Pas que cela lui plaise de faire de telles cachotteries mais heureusement, Charlie était du genre compréhensive. « T'es un peu plus présentable que Fe' » marmonna-t-il avec un sourire en coin. Il s'imaginait bien arriver devant ses parents avec son copain, sa copine, expliquer les fabuleux plans à trois qu'ils se faisaient et la façon dont son copain aimait s'occuper de lui. Un infarctus pour son père, un évanouissement pour sa mère. Tout ce qu'il évitait depuis des années. Il n'empêche que quand le rythme des baisers dans son cou se mit à ralentir pour laisser place à une question inquiète, Tom poussa un soupir en se résignant à se redresser sur un coude, observer l'ombre de la jeune femme. « J'ai pas envie de lui faire ce genre de cachotteries. Mais ça vaut peut-être mieux qu'essayer de se rattraper s'il réagit mal. » Parce que Tom pouvait totalement comprendre la sensation d'être la troisième roue du carrosse. Il n'apprécierait pas cela, qu'il comprenne ou non. « De toute façon, aucune personne sensée n'a envie de rencontrer mes parents. Et puis si on te demande, t'es stérile. » Qu'elle soit prévenue et ne s'étouffe pas avec ses brocolis en entendant les vieux lui parler d'enfants. « Ce sera notre secret, d'accord ? » Il vient chercher sa main, embrasse la paume, puis le poignet.

_________________
You knew the game and played it
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: No lie-in without me [Charlie]   Sam 3 Juin 2017 - 17:01

No lie-in without me.Tom & CharlieJe sentais au son de sa voix qu'il était épuisé. Il était régulièrement réquisitionné pour faire des gardes la nuit au zoo et à chaque fois il avait du mal à récupéré. C'était compréhensible, contrairement à ce que la plupart des gens pensait, être vétérinaire ne consistait pas seulement à caresser les animaux derrière la vitre. Il avait des responsabilités et encore cette nuit il avait montré l'étendu de ses compétences en mettant bas cette maman singe. Ouais j'étais fan de lui j'y pouvais rien. Je ne pus m'empêcher de rire à sa remarque. Je ne connaissais pas beaucoup de vétérinaires, mais j'étais persuadée qu'il était l'un des seuls à penser ça. Pour ma part je pourrais citer un tas de choses beaucoup plus "dégueu" comme il disait. Les excréments d'éléphants, la viande déchiquetée jetée en pâture aux fauves.. bref chacun son point de vue quoi.
Dommage qu'il n'y avait pas plus de lumière dans la pièce, j'aurais vraiment apprécié le regarder se déshabiller même si il le faisait de façon automatique plus que sexy. Mais le plus important était que je me trouvais dans ses bras à nouveau. Je le réchauffais de mon corps et me collais à lui pour lui faire un tas de bisous sur sa peau. Sa demande me surprit d'abord, puis me flatta. Et enfin je pensais à Felix et à ce qu'il ressentirait en l'apprenant. Ils se connaissaient avant mon arrivée, j'étais la fille qui avait foutu la merde dans leur duo et je ne voulais pas être une source de conflit de territoire. Je les adorais tous les deux, en tant que colocataires, en tant qu'amis et en tant qu'amants. Je ne me verrais pas allée ailleurs ni avec quelqu'un d'autre. Notre situation n'était pas commune et j'avais peur qu'un jour où l'autre une personne parmi les trois se sente rejetée. Tout cela je le dis à Tom, voulant savoir si il comptait prévenir Felix de ses projets. Il se redressa sur un coude et je reposais ma tête sur l'oreiller. Ma main traça la ligne de sa mâchoire pendant qu'il parlait. "Je jouerai ta petite amie avec plaisir. Et pour ce qui est des parents, on en reparlera quand tu auras rencontré les miens, d'accord ?" Je roulais des yeux quand il évoqua le fait que je devais être stérile pour ses parents, histoire qu'ils ne le harcèlent pas, très certainement. "Pas sûre que ça suffise à les arrêter, mais ok je veux bien ajouter ce détail à mon CV quand ils m'interrogeront." Il me demanda de garder cette histoire secrète pour ne pas vexer Felix et lorsqu'il déposa des baisers dans ma paume et mon poignet je soupirais. "Tu sais que je ne peux rien te refuser quand tu fais ça.." ma voix était plus rauque, je frissonnais mais pas de froid.



© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateurEn ligne

○ âge : 32 ans
○ statut : Récemment célibataire
○ métier : Vétérinaire du zoo et secrètement dresseur d'otaries
○ quartier : Chez ses parents, provisoirement.
○ informations en vrac : Passionné par son boulot ◘ élève des tortues et des perroquets ◘ ne veut pas d'enfants, jamais ◘ voudrait ouvrir une école vétérinaire un jour ◘ passionné d'escalade ◘ particulièrement doué avec les jeunes en détresse ◘ n'assume pas exactement son homosexualité ◘ a toujours les cheveux en vrac et le rasage approximatif

○ posts : 226 ○ points : 410
○ pseudo : kaeh
○ avatar : Charlie Hunnam
○ inscrit le : 11/03/2017
MessageSujet: Re: No lie-in without me [Charlie]   Jeu 8 Juin 2017 - 23:23

Très honnêtement, ça l'emmerdait Tom les conventions sociales, les bonnes mœurs familiales et la pression du devoir. Il n'avait pas envie de se caser avec une femme, pas envie de se marier, encore moins envie d'avoir des enfants. Il ne voulait pas être emmerdé et justement, cela impliquait de devoir mentir et faire exactement ce qui le débectait. Il n'avait aucune envie de présenter Charlie et de devoir jouer le copain attentionné, c'était un fait. Encore que ce serait moins difficile avec la brune car il n'aurait pas à se forcer à quelques gestes tendres. Il avait toujours aimé le contact physique alors une étreinte, un baiser volé, il devrait pouvoir le faire sans trop de difficultés. N'empêche qu'il rouvrit les yeux d'un coup et tourna un visage sceptique vers sa colocataire quand elle évoqua ses parents. Les rencontrer, franchement ? « Il paraît que pour savoir à quoi va ressembler une nana plus tard, il faut regarder la mère. C'est la seule raison qui me donnerait envie de rencontrer tes parents... Tu veux pas plutôt leur amener Felix ? Histoire d'égaliser un peu les cachotteries ? » Et puis comme ça, il pourrait rigoler sous la couette quand Charlie lui raconterait toutes les anecdotes gênantes survenues au cours du repas. Il n'y aurait certainement rien de pire que le moment inévitable où Maman Berenson remettrait sur le tapis son envie d'être encore grand-mère. « On aura peut-être besoin de se faire une séance de répétitions sur la route. Au pire, si t'es pas à la hauteur, je pourrai dire que je t'ai quittée la prochaine fois mais... » Il soupire, se frotte le visage. « J'ai fait le tour des amies volontaires pour prendre le rôle, et j'ai pas spécialement envie d'aller emballer une nana. Tu sais que j'suis difficile. »

Ca le fit quand même légèrement sourire. Il était arrivé dans cette colocation avec la certitude de largement préférer les hommes. Puis, il y avait eu les coucheries de part et d'autres, jusqu'au soir où ils ont décidé que chacun dans son coin, cela perdait de sa saveur. Il y avait pris goût, au final. Parce que Charlie était spéciale. Ce n'était pas des femmes dont il aimait apprendre le fonctionnement, mais bien de la brunette. La preuve étant ses lèvres qui couraient contre le poignet, la paume, geste qui annihilait toute protestation possible chez la jeune femme. « Tu peux jamais rien me refuser. » Et pour se donner raison, il se rapproche de la belle dans le lit, poser ses lèvres contre son cou pour déposer des baisers. Sa main vient glisser contre le creux du dos, les fesses, le dessous de la cuisse pour pouvoir l'attirer à lui. « Tu saurais m'dire non ? » Il se redresse, se soulève sur ses coudes afin de venir la surplomber, confronter la chaleur de sa peau à la fraîcheur de la sienne. Il en profite pour l'embrasser franchement, juste pour le simple plaisir de la voir perdre pied.

Pourtant il finit par s'arrêter, leur deux fronts collés. Il ferme les yeux, hésite. Réprime un bâillement. « J'pourrais te faire grimper au plafond en deux temps trois mouvements, et c'est sans prétention. Mais là, faut vraiment que je dorme. » Voici comment en l'espace de quelques secondes, l'homme entreprenant se rallongea, prit la moitié du lit et coinça la jeune femme sous son bras pour s'endormir comme une loque.

Spoiler:
 

_________________
You knew the game and played it
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: No lie-in without me [Charlie]   Jeu 15 Juin 2017 - 15:32

No lie-in without me.Tom & CharlieJe n'avais rien contre lui rendre service en l'accompagnant chez ses parents et feindre d'être sa petite amie, parce qu'en soit, je l'étais un peu mais je savais que j'allais culpabiliser par rapport à Felix. Ce n'était pas mon genre de faire des cachoteries même dans son bien alors j'allais devoir prendre sur moi pour le faire et me dire que c'était un bien pour un mal. Je ris quand il m'évoqua la seule raison qui lui donnerait envie de rencontrer mes parents. "Tu serais surpris, ma mère est un canon. Mais rassure toi, je n'ai pas prévu de leur présenter qui que ce soit avant un moment." Ils étaient des bourgeois puristes qui allaient à l'église tous les dimanches et qui ne comprendraient pas mon mode de vie alternatif. Ils avaient déjà été choqués d'apprendre que je vivais avec deux mecs, alors s'ils découvraient qu'en plus je me les tapais, ils allaient me renier et m'envoyer dans un couvent pour un exorcisme ! Même si j'adorais Tom et Felix, ils n'avaient rien du prince charmant et j'attendrais donc d'avoir rencontré l'homme de ma vie pour le présenter à mes parents. "Je ne suis pas actrice, mais je ferais de mon mieux, c'est promis." Je ne voulais pas le décevoir et si ça pouvait lui permettre de calmer les ardeurs de ses parents l'espace d'un instant, c'était toujours bon à prendre. Je levais les yeux au ciel lorsqu'il ajouta qu'il était difficile et qu'il n'avait pas envie de draguer une fille exprès. "C'est le moins qu'on puisse dire oui ! Mais du coup ça me flatte encore plus."

Il entama alors des baisers sur mon poignet et mes dernières réticences cédèrent. Il savait comment me manipuler pour que je sois totalement à sa merci et je ris à sa proposition indécente. Sauf qu'il était tout sauf en état pour me montrer l'étendu de son talent au lit pour le moment. Il m'embrassa tout de même, m'émoustillant suffisamment pour que je me sente frustrée lorsqu'il se rallongea à mes côtés au lit pour s'endormir. "Bonne nuit Tom." lui murmurai-je en fermant à mon tour les yeux. Sa respiration était déjà plus calme, il s'était endormi en deux secondes et ça me fit sourire. Je finis par faire de même, grappillant quelques heures de sommeil supplémentaires.

Je fus la première à me réveiller quelques heures plus tard, je me dégageais doucement de ses bras pour regarder l'heure sur mon téléphone. 10h. Je me mordis la lèvre, une idée en tête. Je me levais sans bruit et allai dans la cuisine pour préparer des pancakes. Je les mis sur un plateau avec une bouteille de sauce chocolat en guise d'accompagnement. Je le ramenai dans ma chambre et déposai le tout sur la table de chevet du côté de Tom. L'odeur le réveillerait en douceur mais je me remis au lit tout de même pour accélérer le processus. Je le chevauchais et dégager quelques mèches de cheveux pour l'embrasser dans le cou. "Tom... j'ai faim"


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
 

No lie-in without me [Charlie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CHARLIE X)
» Charlie-Swan (pas fini!!!)
» Charlie la licorne
» CALLIEL M. SANDERS ► Charlie Himmelstein
» Qui aime bien, châtie bien. - Charlie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: center bay :: logements-