AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I think you need me ... (tess)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

l'gigolo d'icare
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tous les enfants doivent grandir un jour ... 27 printemps.
○ statut : Incapable de décrire ce qui se passe dans son corps, dans sa tête en sa présence ... complétement envahi par la passion, mêlée à la folie... dépendant de cette nouvelle drogue qu'il est ...
○ métier : Saltimbanque (SEF)
○ quartier : Déserte l'habitat familiale, trop douloureux pour son être.. à la recherche d'un refuge qu'il pourrait bien avoir trouvé ..
○ orientation sexuelle : Tu t'en moques, du moment que ça te plaît
○ posts : 355 ○ points : 140
○ pseudo : un monstre
○ avatar : Pierre Niney ♥
○ DC : l'adorable bête (rhéa) ; l'âme en peine (cade) ; le véto en fuite (max)
○ inscrit le : 02/11/2016
MessageSujet: I think you need me ... (tess)   Mer 31 Mai - 22:10


 
Let me sing and do my thing and move to greener pastures. See, I’m real, I do it all, it’s all me. I’m not fake, don’t ever call me lazy. I won’t stay put, give me the chance to be free.

{ Tess&Newt }



Ta main s'aventure dans tes cheveux. Ces derniers sont propres, ce qui te fait sourire. Il t'a forcé à prendre une douche. Il t'a forcé à beaucoup de choses ces derniers jours. Sauf lui… Tournant la tête, il dort. Tu ne sais pas pourquoi tu t'es tourné vers lui. Tu aurais pu aller ailleurs. Rentrer chez toi. Au lieu de ça, tu as fini par errer ici. Tu t'es replié sur toi même. Soufflant légèrement. Tu t'extirpes du lit. T'as besoin de sortir. Pour faire quoi ? T'en sais rien. Boire ? Peut-être, mais il n'a rien. Il a pris soin de planquer ce qui pourrait te tenter. Tu ne peux pas lui en vouloir. Vu ton état. Ta main te fait mal. Et pas que la main … les bleus sur ton corps. Sur ton visage. Tu n'as même pas envie de t'examiner. T'es dans un sale état. Un peu mieux qu'il y a deux jours. Le temps a atténué quelques cicatrices, pas toute. Ce qui te sert de téléphone est coincé quelque part. Tu ne sais trop où. Éteint. Déchargé, ça tu sais. T'as pas envie. Pas envie de te réveiller. Pas envie de faire face à la réalité. Pas envie de retourner là-bas. D'entendre le résultat. De savoir. Non tout ça, t'as pas envie. T'as envie de fuir cette réalité qui te tue. Qui va te tuer d'ici peu. Ce n'est pas la solution, au fond d'toi, tu l'sais. Il te l'a aussi dit. Sauf que pour l'instant, tu la vois pas la solution. Elle te paraît loin. Bien trop loin de toi. Attrapant tes fringues. Tu te rhabilles en vitesse, du moins aussi vite que tu peux. Tu sors de la pièce, sur la pointe des pieds. T'as pas envie de lui expliquer où tu vas. Tu vas pas parler. Tu veux juste respirer. T'es prêt. Enfin tu crois. T'attrapes un bout de papier, un stylo et t'écris deux trois mots. Cette fois, tu te moques pas de lui. Tu lui promets de revenir, de discuter à nouveau. D'être là. Vous n'avez toujours pas résolu la question sur ce vous … tu ne t'aventures plus près de son corps. Tu restes juste attirer par lui. C'est inévitable. Il te procure quelque chose dont tu ne saurais dire quoi. Toujours est-il que tu t'en contentes. T'as pas envie de faire le con à nouveau. Il a été bien gentil de t'accepter. De t'aider. T'as pas envie de merder à nouveau. Il mérite pas ça. Puis t'es pas comme ça. Tu n'es pas toujours ce connard de première catégorie. Tu t'es montré différent ces jours-ci. Il t'a vu sous un autre aspect. T'espère que ça te sera bénéfique … t'en sais rien. T'as besoin d'une clope et pourquoi pas d'un verre. Tu t'avances dans les rues. Un pas à la fois. Tu t'es peut-être requinquer mais tu restes toujours esquinter. Toutes les blessures ne peuvent pas guérir d'un coup. Il faudra que tu retournes à l'hôpital pour avoir un plâtre. Un nouveau. Que tu ne tueras pas. Pas cette fois.. du moins jusqu'à ta prochaine connerie. Tu sais qu'elle est quelque part. Qu'elle te guette.

Doucement tu relèves la tête. Une silhouette t'apparaît au loin. Une silhouette que tu distingues mal, mais qui s'avance vers toi. Titubant. Vociférant. Tu ne comprends pas tout. C'est une fois près de la lumière que tu vois. Tu constates que cette silhouette ne t'est pas si inconnue que ça. Elle te saute dans les bras. Un peu plus et vous étiez par terre. La surprise de sa réaction t'a pris de cours. Tu tentes de te détacher de son étreinte. Elle parle et tu ne comprends pas vraiment où elle veut en venir. Tu ne saisis qu'un mot sur deux. Gêné par la situation .. toi qui pensait finir … dans son état. Tu fais pitié. Tu l'attrapes par les épaules. « Allez viens j'te ramène. T'as rien à faire par ici. » T'étais pas venu pour ça et pourtant … te voilà en train de ramener la gamine vers sa maison. Vers chez toi.. parce que cette gamine que tu ne connais que trop bien. Ce n'est pas juste une gamine. T'y tiens un peu à cette petite tête. Un peu comme une petite sœur à tes yeux. Une petite chieuse que tu as vu grandir. Qui a grandi bien trop vite en ton absence. La preuve : elle boit. Et pas qu'un peu. « J'peux savoir c'qui t'a mis dans cet état ? » Dis-tu en tournant la tête vers. Vérifiant qu'elle te suit bien. Tu la ramènes vers le droit chemin. Voyant qu'elle part un coup à gauche, un coup droite. Tu décides de l'attraper par la main. Là au moins t'es sûr de la guider vers le droit chemin … soupirant intérieurement … t'avais pas prévu tout ça .. pas prévu de rentrer sitôt.. pas prévu de finir ta soirée sobre …


_________________
When I heard that sound. When the walls came down. I was thinking about you.    + + + +
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the bold type
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Vingt-sept ans, yeah ! Ouais yeah... Ce n'est pas que ça ne me dérange, c'est juste que j'aurais cru qu'à cet âge, j'aurais su où j'irais, ce que je ferais de ma vie. Et disons que... C'est pas encore trop le cas. Mais je le vis bien hein. Ouais, je le vis bien...
○ statut : Pardon ? Moi pas comprendre. Ouais parce qu'on dit que l'amour se trouve à chaque coin de rue... Mais moi, je crois que je suis coincée dans un rond point.
○ métier : Assistante de rédaction pour le Prime News, journal télévisé diffusé sur Prime. Et je suis bien motivée à décrocher une place de rédactrice TV, je me donne à fond à fond pour ça. C'est mon rêve après tout.
○ quartier : En collocation avec Kaia, Sage et Toni dans un petit appartement, tout petit appartement, sur Center bay.
○ orientation sexuelle : Honnêtement ? J'aimerais me dire asexuelle parce que ce serait tellemeeeeeeeeent plus simple. Mais non, moi j'aime les hommes. En fait non, je rectifie, je dirais que j'ai un goût particulièrement prononcé pour les enfoirés.
○ informations en vrac :
Mon rêve, c'est d'être journaliste. Il parait que je suis talentueuse, c'est plutôt bon signe je suppose ✺ Franche et directe, jamais je ne mens, de tout façon j'en suis incapable. ✺ On dit que je suis intelligente, j'espère qu'ils ne se trompent pas ✺ Il m'arrive parfois de douter mais, c'est parce que je veux donner le meilleur de moi-même. ✺ Femme au caractère de feu, je me montre tel que je suis. ✺ Je ne juge personne, bien au contraire, je soutiens au mieux mes proches. Véritable confidente, tout ceux qui me connaissent savent qu'on peut me faire confiance. ✺ Pommée, je ne sais pas ce que je veux faire de ma vie. Souvent celle-ci est remplit de galère en tout genre mais je le vis plutôt bien. ✺ L'amour, c'es pas pour moi, je suis toujours attirée pour les mauvais gars.

○ posts : 332 ○ points : 380
○ pseudo : Aure.
○ avatar : La ravissante Lyndsy Fonseca.
○ DC : Les brunettes aux caractères bien trempés.
○ inscrit le : 24/05/2017
MessageSujet: Re: I think you need me ... (tess)   Sam 3 Juin - 10:32



I think you need me...
Newt & Tess

"You know, I love it, when the music's loud..." Chantonnant un air qui m'est resté dans la tête toute la soirée, j'avance dans les rues sombres d'Island bay. "But c'mon, strip that down for me, baby..." Un groupe d'hommes sourient en me voyant passer devant eux, je leur fais un signe avant de glousser comme une andouille, insouciante au possible. Certains diraient même inconscientes mais, sur le moment, rien n'a réellement d'importance, je suis juste bien. "Now there's a lot of people in the crowd but only you can dance with me..." Je ne peux pas m'empêcher, à mesure que je chante, de faire des petits pas de danse alors que je suis toujours en train de marcher. Je prends le chemin de la maison, enfin, je crois. Je ne sais plus vraiment où je suis et je trouve ça hilarant, alors pour la deuxième fois en l'espace d'une minute, je glousse de façon compulsive. "So put your hands on my body and swing that round for me, baby..." Je ne connaissais pas cette chanson avant ce soir et c'est une honte parce qu'elle est génial ! Le rythme lancinant, les paroles, tout me semble exquis... Où je l'ai entendu ? À la soirée de Riley bien sûr. Je n'avais pas l'habitude de trainer avec ma cousine avant et c'est dommage parce qu'elle est carrément cool. Elle m'a emmené à cette fête, chez un ami à elle et c'était vraiment génial. Oui, je sais, on dirait que tout est parfait ce soir et c'est le cas. Je ne me suis jamais autant amusée de toute ma vie, j'en ai presque oublié ma maladie c'est pour dire. Je ne saurais plus trop dire quand j'ai quitté la soirée mais je me suis dit qu'il serait temps de rentrer, la fête perdait de son intensité. Cela-dit je n'ai aucune stricte envie de me retrouver chez moi, c'est sans doute pourquoi je marche à la vitesse d'un escargot. Les choses ne sont pas si simples à la maison, loin de là même. Ça me fatigue pour être honnête, en ce moment, j'ai juste envie de profiter de la vie, pas de me prendre la tête. C'est si compliqué à comprendre ? Ça l'est pour mes parents en tout cas.

Alors que je me perds dans mes pensées, une silhouette au loin attire mon attention. Mes yeux se braquent immédiatement sur lui. Newton. Je le reconnaitrais entre mille. Je sais, ça peut paraître pathétique mais j'adore cet homme. Il a toujours dégagé quelque chose de singulier. J'ai longtemps cru que c'était la maturité que je voyais chez lui qui me plaisait mais pas du tout. Personne n'arrive à la cheville de Newton. Jamais je ne lui dirais bien évidemment, ça ne servirait à rien d'autre qu'à me ridiculiser et ça, non merci. Ainsi je fais de mon mieux pour garder le secret sur mes sentiments mais, quelques fois, j'ai cette impression étrange qui me dit qu'il sait pertinemment ce que je pense de lui. Enfin toutes ces référions sont bien loin de moi en ce moment. L'enivrement fait que je suis juste excitée au possible de le voir. "Newwwwwwwton !" Je me jette dans ses bras sans aucune retenue, si bien que cela fait reculer le jeune homme de près d'un mètre. "Toi, ici c'est bizarre... Tu parais encore plus... je ne sais pas... machin, tu vois ?" Ouais, non, personne ne voit en fait. "Tes yeux mon dieu ! Regardes les !" Est-ce que je suis vraiment en train de lui demander de regarder ses propres yeux ? Je crois que j'ai bu plus que je ne pensais. "Wow ils sont wow !" J'aurais pu dire 'plein d'intensité' mais non, sur le moment 'wow' me semble bien plus parlant. Si je n'étais totalement déchirée, je me rendrais peut-être compte du regard inquiet de Newton quand il me prend par les épaules. "Allez viens j'te ramène. T'as rien à faire par ici." Je fais la moue. "Nooooon, je veux pas." Je croise les bras mais, quelque chose m'empêche de contre-dire Newton alors je finis par le suivre. Enfin, j'essaie, je ne cesse pas de vaciller de gauche à droite. "J'peux savoir c'qui t'a mis dans cet état ?" Je plisse les yeux. "Quel état ? Je me sens... très biennnn !" Même mieux que ça, je suis aux anges. À part ce manque d'équilibre, je me demande à quoi c'est dû... Newton semble s'en rendre comme il me prend par la main. Je ne peux pas m'empêcher de sourire, si j'avais su qu'il suffisait que j'ai du mal à marcher pour qu'il me touche, je l'aurais fait bien avant. "Attends Newton." Je serre quelque peu sa main alors que je tente de l'arrêter, ce qui a pour effet de me faire vaciller plus encore au passage. "Ne m'oblige pas à rentrer chez moi s'il-te-plaît... Je ne veux pas..." Je fais cette boue qui me rend si mignonne même si, au vu de mon état, elle est un peu exagérée. "Cette soirée était si bien... je veux pas... enfin... tu vois... que ça s'arrête." J'ai dû mal à aligner une phrase correctement, si bien que je suis obligée de prendre des pauses tout les deux mots mais, l'idée est là. Rien ne va plus avec ma famille et je ne veux pas rentrer.

_________________
You need to start speaking up for yourself.
I'll unleash holy hell on anyone who tries to hold me back because I do not just work for a journal, I am a journalist.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

l'gigolo d'icare
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tous les enfants doivent grandir un jour ... 27 printemps.
○ statut : Incapable de décrire ce qui se passe dans son corps, dans sa tête en sa présence ... complétement envahi par la passion, mêlée à la folie... dépendant de cette nouvelle drogue qu'il est ...
○ métier : Saltimbanque (SEF)
○ quartier : Déserte l'habitat familiale, trop douloureux pour son être.. à la recherche d'un refuge qu'il pourrait bien avoir trouvé ..
○ orientation sexuelle : Tu t'en moques, du moment que ça te plaît
○ posts : 355 ○ points : 140
○ pseudo : un monstre
○ avatar : Pierre Niney ♥
○ DC : l'adorable bête (rhéa) ; l'âme en peine (cade) ; le véto en fuite (max)
○ inscrit le : 02/11/2016
MessageSujet: Re: I think you need me ... (tess)   Lun 5 Juin - 18:15


 
Let me sing and do my thing and move to greener pastures. See, I’m real, I do it all, it’s all me. I’m not fake, don’t ever call me lazy. I won’t stay put, give me the chance to be free.

{ Tess&Newt }



Si jeune. Si sage. C'était ce que tu disais à l'image de cette petite poupée que tu as vu grandir … et elle a bien grandi. Finis les couettes, les petites jupes plissées. Là tu as devant toi une jeune femme … ça te fait drôle de penser ça. Pour toi Tess, ça reste la gamine d'à côté, la petite chieuse qui te suivait partout. Un peu comme une petite sœur. Adorable et chieuse, deux adjectifs qu'on colle souvent pour décrire une petite sœur. Voilà ce qu'elle était à tes yeux, une petite sœur. Tu souffles intérieurement. Tu n'avais pas prévu de finir ainsi. Tu voulais finir la tête à l'envers et non voir quelqu'un d'autre l'avoir … ce n'est pas dans ton style de jouer les protecteurs, mais la voir là .. ainsi. Tu n'aimes pas ça. Et puis les réflexions qu'elle te sort, ça t'amuses bien sûr. Comme par exemple, tes yeux. Tu ne vois pas où elle veut en venir, mais un sourire apparaît sur ton visage. Elle t'amuse dans le fond, même si ça t'amuses moins de rentrer … oh que non t'as pas envie de rentrer à la maison. Maison vide. Maison froide. T'es pas encore prêt pour ça. Pas prêt pour le résultat. Sauf que tu ne peux pas la laisser vagabonder au milieu de la nuit. Des pervers y en a partout et t'en sais quelque chose… pas que tu t'attaques à des jeunes filles, mais bon.. si toi tu as des limites. Certains n'en ont pas et t'as pas envie qu'il lui arrive malheur. Bon sang, que tu songes de trop. Ça te ressembles pas. Toi qui voulais de l'alcool et te mettre à l'envers … tu peux oublier. Tu finis par l'attraper et la ramener vers le droit chemin. Enfin droit .. c'est un euphémisme quand on voit sa façon de marcher … "Quel état ? Je me sens... très biennnn !" Qu'elle te dit. À peine crédible la gamine. Tu lèves les yeux au ciel et soupire. Décidément la nuit ne s'annonce pas de tout repos. Tu finis par lui attraper la main, un peu par désespoirs, mais aussi parce que t'as pas envie qu'elle finisse dieu sait où. La voir tanguer ça te donne envie d'être dans le même état … Sauf que tu sais qu'à l'inverse d'elle… t'es plus pathétique. T'as encore les séquelles des différents événements et à en croire la gamine… ça ne change rien à ce que tu représentes pour elle. Ça pourrait te plaire, mais ça te fait rien dans le sens que tu sais … tu sais que tu ne ressembles à rien. T'es autant brisé de l'extérieur que de l'intérieur. Une emprise se fait ressentir dans ta main. "Attends Newton." Tu finis par tourner la tête vers sa bouille. Les sourcils froncés, tu ne vois pas où elle veut en venir. Et pourquoi elle s'arrête soudainement. Tu t'arrêtes à ton tour. T'as pas envie de tirer un boulet, ça n'a jamais été dans ton délire. Puis t'aurais l'impression d'être un des Daltons. Non merci, tu passes l'idée. "Ne m'oblige pas à rentrer chez moi s'il-te-plaît... Je ne veux pas..." C'est qu'elle te fait son regard de chien battu, enfin elle tente, mais elle tangue un peu la gamine. Ça t'amuses, beaucoup pour le coup. Tu t'esclaffes même, tu finis par lâcher sa main et passer cette dernière dans tes cheveux. Que faire ? "Cette soirée était si bien... je veux pas... enfin... tu vois... que ça s'arrête." Ce que tu peux comprendre et intérieurement tu l'en remercies. T'as pas envie de rentrer chez toi non plus. Soupirant. « Ok mais va falloir que tu m'expliques ton état ! Et la raison de ce taux d'alcoolémie. » Qui es-tu ? Tu te le demandes. Ce n'est pas ton genre de demander des explications. Tout ça t'effraies légèrement. En temps normal tu t'en fous de savoir pourquoi la personne est salement amochée. Généralement c'est toi et tu t'en fous des préjugés. Tu finis par trouver de quoi vous asseoir, la guidant vers toi. Te penchant vers elle. « J'vais te dire un secret, j'ai pas envie de rentrer non plus. » Petit clin d'oeil et coup d'épaule. « Bon alors gamine qu'est-ce qui t'arrive ? C'est pas ton genre de finir bourré dans les rues … ou alors j'ai loupé un épisode ... » T'as toujours en tête la gamine. La sage et douce gamine. Bien sûr que c'est de son âge de tester l'alcool et les soirées. Sauf que t'as pas envie qu'elle finisse comme toi.. cette idée te fait vibrer. Pourquoi ? T'en sais rien. Ça t'es venu comme ça. Et tu sais que tu n'es pas du tout un exemple. Tout le contraire. Ta main valide tâte ta poche … plus de clope… pas d'alcool. Décidément ce soir, tu dois être l'adulte et ça te saoules et pas dans le bon sens.


_________________
When I heard that sound. When the walls came down. I was thinking about you.    + + + +
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the bold type
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Vingt-sept ans, yeah ! Ouais yeah... Ce n'est pas que ça ne me dérange, c'est juste que j'aurais cru qu'à cet âge, j'aurais su où j'irais, ce que je ferais de ma vie. Et disons que... C'est pas encore trop le cas. Mais je le vis bien hein. Ouais, je le vis bien...
○ statut : Pardon ? Moi pas comprendre. Ouais parce qu'on dit que l'amour se trouve à chaque coin de rue... Mais moi, je crois que je suis coincée dans un rond point.
○ métier : Assistante de rédaction pour le Prime News, journal télévisé diffusé sur Prime. Et je suis bien motivée à décrocher une place de rédactrice TV, je me donne à fond à fond pour ça. C'est mon rêve après tout.
○ quartier : En collocation avec Kaia, Sage et Toni dans un petit appartement, tout petit appartement, sur Center bay.
○ orientation sexuelle : Honnêtement ? J'aimerais me dire asexuelle parce que ce serait tellemeeeeeeeeent plus simple. Mais non, moi j'aime les hommes. En fait non, je rectifie, je dirais que j'ai un goût particulièrement prononcé pour les enfoirés.
○ informations en vrac :
Mon rêve, c'est d'être journaliste. Il parait que je suis talentueuse, c'est plutôt bon signe je suppose ✺ Franche et directe, jamais je ne mens, de tout façon j'en suis incapable. ✺ On dit que je suis intelligente, j'espère qu'ils ne se trompent pas ✺ Il m'arrive parfois de douter mais, c'est parce que je veux donner le meilleur de moi-même. ✺ Femme au caractère de feu, je me montre tel que je suis. ✺ Je ne juge personne, bien au contraire, je soutiens au mieux mes proches. Véritable confidente, tout ceux qui me connaissent savent qu'on peut me faire confiance. ✺ Pommée, je ne sais pas ce que je veux faire de ma vie. Souvent celle-ci est remplit de galère en tout genre mais je le vis plutôt bien. ✺ L'amour, c'es pas pour moi, je suis toujours attirée pour les mauvais gars.

○ posts : 332 ○ points : 380
○ pseudo : Aure.
○ avatar : La ravissante Lyndsy Fonseca.
○ DC : Les brunettes aux caractères bien trempés.
○ inscrit le : 24/05/2017
MessageSujet: Re: I think you need me ... (tess)   Mar 6 Juin - 19:47



I think you need me...
Newt & Tess

"Ok mais va falloir que tu m'expliques ton état ! Et la raison de ce taux d'alcoolémie." Qu'est-ce qu'il y a vraiment à expliquer ? Je suis sortie, je me suis amusée et voilà. C'est tout ce qu'il y a de plus simple. Je fais même ça souvent à vrai dire, à chaque fois que j'en ai l'occasion pour être honnête. Quand je suis en soirée, je ne pense à rien, je m'amuse et tout est bien, à sa place, vous voyez ? C'est comme si je savais pertinemment ce que je devais faire, que c'était limpide. Alors que l'inverse n'est pas vrai, le reste du temps je n'ai jamais aucune idée de quoi faire de moi. D'un côté il y a mes envies et de l'autre ce que je dois faire. Tout le monde semble arriver à faire la balance entre les deux mais pas moi. Je ne sais pas si c'est à cause de ma maladie, si elle m'a empêché d'apprendre la vie mais c'est ce que je ressens. Je suis perdue sauf quand je fais la fête. Là, je n'écoute plus ce que personne ne dit, je suis juste moi. "Chai pas, j'avais envie ?" C'est une bien pauvre réponse, j'en ai conscience mais, c'est tout ce que je suis capable de dire. Même si j'avais envie de me confier à lui, je ne serais pas capable d'aligner deux phrases correctes alors inutile de se donner tant de peine. Ce serait un échec de toute manière. Au lieu de ça, je l'écoute alors qu'il se rapproche de moi. "J'vais te dire un secret, j'ai pas envie de rentrer non plus." Ça me fait sourire et ça me soulage aussi parce qu'au risque de me répéter : je n'ai aucune envie de rentrer. J'ai toute les chances de me faire engueuler par mon père d'ailleurs, je risque même de me prendre une gifle. C'est la grande mode en ce moment, il ne cesse de dire, pour se justifier, qu'à l'armée c'est à la manière dure qu'on apprend et que c'est pas plus mal. Sauf que moi je ne suis pas à l'armée et je ne risque pas de m'y engager, ça non. "Ça nous fait un point commun alors." Et c'est bête à dire mais ça suffit à me contenter. C'est alors qu'il me fait un léger clin d'oeil accompagné d'un petit coup d'épaule et moi je le regarde avec de grands yeux, comme hypnotisée par sa présence. Ça doit être due à l'alcool car je ne suis quand même pas si pathétique en temps normale. Enfin, j'espère. "Bon alors gamine qu'est-ce qui t'arrive ? C'est pas ton genre de finir bourré dans les rues… ou alors j'ai loupé un épisode..." Je ris jaune. Ça me fâche plus que je ne l'admettrais jamais qu'il m'appelle gamine, je ne suis plus une enfant. J'ai seize ans, pas dix, il y a une différence. Il faut la noter. "Tu te trompes de jumelles, c'est tout à fait mon genre." S'il pense à une fille bien sous tout rapport, c'est qu'il imagine Mary et pas moi. Moi, je suis bien ce genre de filles, celle qui sort, qui fait des conneries. Ma vision se trouble quelques secondes et je suis obligée de plisser les yeux pour arriver à voir Newton. "Il paraît que je suis bonne à rien à part créer des problèmes." Vous pensez que cette phrase vient de mon père ? Et bien non, celle-ci est de ma mère ! Hé, c'est un vraie petit couple modèle, ils se relayent. "Alors, ouais c'est mon geeeeeenre." Je hausse les épaules et rie sans raison. "Ça reste amusant, tu ne trouves pas ?" J'essaie de croiser les bras pour me donner un air sérieux mais je n'ai pas assez de coordination pour y parvenir alors, dépitée, je les laisse faire leur vie.

_________________
You need to start speaking up for yourself.
I'll unleash holy hell on anyone who tries to hold me back because I do not just work for a journal, I am a journalist.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

l'gigolo d'icare
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tous les enfants doivent grandir un jour ... 27 printemps.
○ statut : Incapable de décrire ce qui se passe dans son corps, dans sa tête en sa présence ... complétement envahi par la passion, mêlée à la folie... dépendant de cette nouvelle drogue qu'il est ...
○ métier : Saltimbanque (SEF)
○ quartier : Déserte l'habitat familiale, trop douloureux pour son être.. à la recherche d'un refuge qu'il pourrait bien avoir trouvé ..
○ orientation sexuelle : Tu t'en moques, du moment que ça te plaît
○ posts : 355 ○ points : 140
○ pseudo : un monstre
○ avatar : Pierre Niney ♥
○ DC : l'adorable bête (rhéa) ; l'âme en peine (cade) ; le véto en fuite (max)
○ inscrit le : 02/11/2016
MessageSujet: Re: I think you need me ... (tess)   Mer 7 Juin - 20:08


 
Let me sing and do my thing and move to greener pastures. See, I’m real, I do it all, it’s all me. I’m not fake, don’t ever call me lazy. I won’t stay put, give me the chance to be free.

{ Tess&Newt }



"Chai pas, j'avais envie ?" Elle te fait sourire la gamine. Un bon sourire, un sourire du genre sincère. Un de ceux que tu ne sors pas trop en ce moment. Pas l'envie. Pas l'humeur. Là ça te fait du bien. Étrangement à ces côtés tu as l'impression de redevenir le vieux Newt. Celui qui n'avait pas tout ces soucis. Celui qui vivait tranquillement. Celui dont sa mère souriait et allait bien. Ce newt là te manque un peu… il a changé. Est-ce qu'il a mûrit. Pas vraiment. Loin de là. C'est même tout le contraire, tu n'as pas pris un plomb dans la tête. Tu t'es laissé porter par le vent et putain que ça t'a fait du bien. Vivre pour toi. Rien que pour toi. Et puis y a eu ce putain de coup de fil. Ce retour à la réalité. Cette réalité qui fait mal. Qui te brise chaque jour un peu plus. Ouais t'as définitivement pas envie de rentrer. À quoi ça sert toute façon ? À rien. Juste à te faire un peu plus mal. Tu encaisses déjà tes propres coups. Tu pourrais être avec eux, mais tu t'y refuses. Assis sur ce banc, fabriqué par la nature. La gamine à tes côtés. Gamine qui devient un petit bout de femme et un sacré bout de femme. Elle n'a pas sa langue dans sa poche en tout cas et ça t'amuses. Te fais du bien. Tu t'y attendais pas à ça. Pas le moins du monde, tu pensais finir dans son état et non … à jouer le rôle grand frère. Un rôle qui n'a jamais vraiment été fait pour toi. T'as pas l'habitude de t'occuper de quelqu'un. T'as déjà du mal à le faire sur toi, alors sur les autres… pourtant ce soir, cette nuit. T'es là. Près d'elle. À côté d'elle. Tu l'écoutes. Tu te marres à ses propos. "Tu te trompes de jumelles, c'est tout à fait mon genre." Ouais la gosse a grandi. Définitivement plus la gamine que tu as laissé. Est-ce que tu t'es trompé ? Peut-être bien. Ou tu veux juste pas effacer l'image que tu as d'elle. Garder cette image presque angélique. Cette gamine en couette qui te suit. Ouais tu l'aimes bien cette image. Tu préfères ça à celle que tu as devant toi. Un brin déroutant pour toi, mais t'es qui ? Qui pour juger ses actes ? Parce que Newton t'es guère mieux. T'es limite pire qu'elle quand tu t'y mets. Alors t'es mal placé pour faire la moral. Et tu lui feras pas. Parce que ce n'est pas ton genre, mais bon sang qu'elle a grandi la gamine. Faudrait que tu arrêtes de dire ça… il faudrait, mais tu préfères garder un peu de sagesse. Un peu de son innocence. C'est mieux ainsi. Tu espères juste qu'elle ne deviendra pas comme toi.. C'est à dire : rien. Un petit mot qui te définit parfaitement. Ce moment tu n'es rien. Y a quelques mois encore tu avais l'impression d'être quelqu'un, de faire quelque chose… Là c'est autre chose. Ton retour, tu le vis mal dans le fond… tout se fane autour de toi. On attend de toi que tu grandisses et t'as pas envie. Ô que non tu veux pas. Tu veux rester cet éternel adolescent. Tu veux être toi aussi un gamin, comme elle, tu veux sentir l'alcool, l'innocence. Ce que tu n'es pas et depuis longtemps… tu veux juste pas de responsabilité. Est-ce trop demandé ? Apparemment. Pas de clope. Pas de verre. C'est juste toi qu'elle à ses côtés. Espérons que ça lui aille. Toute façon tu n'as guère mieux à lui proposer. "Il paraît que je suis bonne à rien à part créer des problèmes." Arquant un sourcil, intrigué par ses propos. "Alors, ouais c'est mon geeeeeenre." Et voilà que tu ris à nouveau. Elle a du bon cette gosse. Elle te fait rire, c'est plutôt bon signe. "Ça reste amusant, tu ne trouves pas ?" Plus tu vois ses réactions, plus tu t'amuses. Te demandant vraiment si tu étais pareil, mais à son âge. Pas là. Surtout pas là. « Amusant si tu veux, moi j'trouve pas... » Tu hausses les épaules. « Puis t'sais quoi ? » Tournant ton regard vers elle. Qui tente de te distinguer. C'est que ça doit tourner dans sa tête. « On les emmerde les gens. C'est bien d'être différent. Ça rend unique ! » Petit clin d’œil. Tu fixes à nouveau l'horizon. Être unique. C'est ce que tu as toujours voulu être. « Puis t'sais quoi ! Moi j'trouve pas que tu es bonne à rien ! Ou alors on est deux ! Encore un point commun non ? » Et un autre petit clin d’œil.  « J'préfère que ça soit ça plutôt qu'un chagrin d'amour, sinon faudra que je relève les manches pour démonter l'énergumène. » Ouais parce qu'on touche pas à ta p'tite gamine.


_________________
When I heard that sound. When the walls came down. I was thinking about you.    + + + +
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the bold type
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Vingt-sept ans, yeah ! Ouais yeah... Ce n'est pas que ça ne me dérange, c'est juste que j'aurais cru qu'à cet âge, j'aurais su où j'irais, ce que je ferais de ma vie. Et disons que... C'est pas encore trop le cas. Mais je le vis bien hein. Ouais, je le vis bien...
○ statut : Pardon ? Moi pas comprendre. Ouais parce qu'on dit que l'amour se trouve à chaque coin de rue... Mais moi, je crois que je suis coincée dans un rond point.
○ métier : Assistante de rédaction pour le Prime News, journal télévisé diffusé sur Prime. Et je suis bien motivée à décrocher une place de rédactrice TV, je me donne à fond à fond pour ça. C'est mon rêve après tout.
○ quartier : En collocation avec Kaia, Sage et Toni dans un petit appartement, tout petit appartement, sur Center bay.
○ orientation sexuelle : Honnêtement ? J'aimerais me dire asexuelle parce que ce serait tellemeeeeeeeeent plus simple. Mais non, moi j'aime les hommes. En fait non, je rectifie, je dirais que j'ai un goût particulièrement prononcé pour les enfoirés.
○ informations en vrac :
Mon rêve, c'est d'être journaliste. Il parait que je suis talentueuse, c'est plutôt bon signe je suppose ✺ Franche et directe, jamais je ne mens, de tout façon j'en suis incapable. ✺ On dit que je suis intelligente, j'espère qu'ils ne se trompent pas ✺ Il m'arrive parfois de douter mais, c'est parce que je veux donner le meilleur de moi-même. ✺ Femme au caractère de feu, je me montre tel que je suis. ✺ Je ne juge personne, bien au contraire, je soutiens au mieux mes proches. Véritable confidente, tout ceux qui me connaissent savent qu'on peut me faire confiance. ✺ Pommée, je ne sais pas ce que je veux faire de ma vie. Souvent celle-ci est remplit de galère en tout genre mais je le vis plutôt bien. ✺ L'amour, c'es pas pour moi, je suis toujours attirée pour les mauvais gars.

○ posts : 332 ○ points : 380
○ pseudo : Aure.
○ avatar : La ravissante Lyndsy Fonseca.
○ DC : Les brunettes aux caractères bien trempés.
○ inscrit le : 24/05/2017
MessageSujet: Re: I think you need me ... (tess)   Jeu 8 Juin - 19:07



I think you need me...
Newt & Tess

"Amusant si tu veux, moi j'trouve pas..." Je hausse les épaules en soupirant. Certes, ce n'est pas nécessairement très marrant mais, au fil du temps, j'ai appris à m'en ficher plus qu'autre chose. Mieux vaut en rire qu'en pleurer comme on dit. C'est comme un mécanisme de défense en somme, j'ai appris à me détacher de pleins de choses. "Puis t'sais quoi ? On les emmerde les gens. C'est bien d'être différent. Ça rend unique !" Il se tourne vers moi et me gratifie d'un clin d'oeil qui me fait sourire jusqu'aux oreilles, peut-être même un peu trop. C'est une des choses que j'aime beaucoup chez Newton, il arrive toujours à me faire sourire, peu importe ce qui a pu m'arriver. Je me souviens encore, quand j'étais petite, mon chat est mort le jour de mon anniversaire. La petite fille que j'étais était tout bonnement effondrée, je pleurais toutes les larmes de mon corps devant la porte de chez moi. Newton m'a vu et il a réussie à me remonter le moral alors que tous avant lui avaient échoués. J'y songe quand je me sens mal parce que ça me laisse à penser que tout va finir par s'arranger quoiqu'il est se passer. "Unique, hein ?" Je ris légèrement. "Ça me fait une belle jambe." Tout le monde dit qu'être unique est une chose bien, qu'il faut être singulier dans la vie. Mais à quoi bon ? À quoi ça sert quand on peine dès lors autant à trouver sa place ? Je ne sais pas ce que je veux, au contraire de la plupart des gens à ce qu'il paraît et ça me fiche la trouille. "Puis t'sais quoi ! Moi j'trouve pas que tu es bonne à rien ! Ou alors on est deux ! Encore un point commun non ?" Et voilà un deuxième clin d'oeil qui me laisse cette fois toute chose. J'ai peur que Newton ne remarque l'effet qu'il me fait alors parce que je rougis instantanément. En temps normal, j'arrive plutôt bien à cacher mes sentiments mais là, alcoolisé comme je le suis, je peine à garder ne serait-ce qu'un brin de contrôle. Sans compter que, même sans son clin d'oeil, ses paroles me mettent tout autant en joie. J'aime qu'il m'estime même si je ne suis pas sûre qu'il ait raison et j'aime encore plus qu'il pense qu'on puisse se ressembler ne serait-ce qu'en un seul point. "Oui, je suppose." Je détourne le regard, espérant que Newton mettent ça sur le compte de l'alcool. Je détesterai qu'il apprenne ce que je ressens pour lui parce que je sais pertinemment ce que serait sa réponse. J'ai beau par moment avoir une once d'espoir ci et là, je ne suis pas bête : la façon qu'il a de m'appeler gamine, le fait qu'il ne m'imagine pas boire... Tout ça me prouve qu'il me rejetterait si je venais à me déclarer parce qu'il ne me voyait pas de cette façon. Et je ne supporterai pas cette humiliation. " J'préfère que ça soit ça plutôt qu'un chagrin d'amour, sinon faudra que je relève les manches pour démonter l'énergumène." Et voilà la dite once d'espoir qui revient encore frapper à ma porte tel un intrus agaçant qui ne voudrait pas partir. Je ris pour cacher ma gêne alors que mon coeur s'accélère de façon incontrôlée. "T'es bête !" Je lui tapote l'épaule alors que mes éclats de rire finissent pas s'estomper. "Arrêtes de dire des bêtises." Oui parce que je ne peux pas croire ou tout du moins pas espérer qu'il soit sérieux, cela voudrait dire qu'il tient vraiment à moi...

_________________
You need to start speaking up for yourself.
I'll unleash holy hell on anyone who tries to hold me back because I do not just work for a journal, I am a journalist.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

l'gigolo d'icare
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tous les enfants doivent grandir un jour ... 27 printemps.
○ statut : Incapable de décrire ce qui se passe dans son corps, dans sa tête en sa présence ... complétement envahi par la passion, mêlée à la folie... dépendant de cette nouvelle drogue qu'il est ...
○ métier : Saltimbanque (SEF)
○ quartier : Déserte l'habitat familiale, trop douloureux pour son être.. à la recherche d'un refuge qu'il pourrait bien avoir trouvé ..
○ orientation sexuelle : Tu t'en moques, du moment que ça te plaît
○ posts : 355 ○ points : 140
○ pseudo : un monstre
○ avatar : Pierre Niney ♥
○ DC : l'adorable bête (rhéa) ; l'âme en peine (cade) ; le véto en fuite (max)
○ inscrit le : 02/11/2016
MessageSujet: Re: I think you need me ... (tess)   Dim 11 Juin - 15:51


 
Let me sing and do my thing and move to greener pastures. See, I’m real, I do it all, it’s all me. I’m not fake, don’t ever call me lazy. I won’t stay put, give me the chance to be free.

{ Tess&Newt }



Fixant cet horizon. Il n'y a rien à voir, mais tu imagines. L'espace d'un instant, tu te perds dans cette contemplation. Tu oublies où tu es, avec qui … et pire que tu es. Ça te fait du bien. Ce n'est que quelques minutes. Des minutes de bonheur. Comme si tu venais de prendre une pilule magique. Le genre qui te fait planer à coup sûr. Le genre qui te fait oublier toute souffrance. Ouais t'es bien. T'es sobre et t'es bien malgré .. étrange sensation. Tout ça, tu le dois à cette petite dose de bonheur qui se trouve à côté. Cette petite gamine. Ce petit bout de femme qui grandit et dont tu ne veux pas. Tu ne veux pas car tu l'aimes bien ta gamine. T'aimais bien voir cette innocence dans son regard … puis t'as pas envie qu'elle file sur une mauvaise pente. Comme toi. T'étais innocent un jour … puis tu as glissé. Tu glisses encore. Sans te rattraper. T'en as pas envie. Parce que c'est mieux ainsi. Pourtant en voyant ce petit bout, t'as envie. T'as envie de chopper la première barre qui vient et remonter. Remonter vers elle. Être là pour elle. L'aider. Comme il t'a aidé .. tu souffles à nouveau. Pas d'agacement … juste que ça te soûle un peu .. tout se ramène à lui et t'es pas habitué. Foutrement pas. " Unique, hein ? Ça me fait une belle jambe. " Son petit rire qui te fait du bien. Douce mélodie pour tes oreilles. Ouais t'es bien. Drôle de sensation pour un mec qui comptait se la mettre à l'envers. Drôle d'inversion … ça te ferait presque peur. « Montres moi ça ? » Dis-tu en attrapant une de ses jambes. Tu la sens rire. Non tu ne lui feras pas une attaque de chatouille. « M'ouais y a encore du boulot. » Relâchant cette dernière. « Franchement t'as pas idée ô combien être unique c'est bien ! Tu crois qu'ils s'éclatent les moutons ? Hormis brouter l'herbe ils se sont un peu chier … voir beaucoup .. perso je préfère être comme je suis plutôt qu'un mec lambda ! » Ouais être comme les autres ça n'a jamais été ton délire. Tu voulais pas être un mouton, être un marginal ça te correspond mieux. Vivre au grès de tes humeurs. « Puis t'sais c'est normal ... » Tu la vois arquer un sourcil. « De ne pas savoir. T'es jeune encore … regardes moi .. j'sais pas pour autant c'que j'veux, c'que j'attends … et je le vis bien ... » Faux sourire, mais tu doutes qu'elle le capte. T'as juste envie de l'aider, de lui remonter le moral. Dans le fond, ouais tu t'en fous, enfin … de base. Sauf qu'aujourd'hui .. tu t'apprêtes à prendre une claque. Perdre un être chère, puis eux … Trop d'attentes. De responsabilité … « Jt'envie dans le fond ... » dis-tu  plus pour toi même que pour elle … être jeune ça te manque. Être insouciant. Te dire qu'à son âge tout était bien. Ta vie était bien. Tu souffles à nouveau et te retournes vers elle .. ce n'est pas l'heure et encore moins l'endroit pour déprimer. T'as pas envie. Pas maintenant. Pas avec elle. Ton petit rayon de soleil. "Arrêtes de dire des bêtises." Elle rigole et ça t'amuses un peu plus. Tu lui souris. « Pourquoi ? Tu me crois pas capable de lui en foutre une ? » Tu prends ton regard le plus sérieux du monde. « Attends tu crois franchement que si avorton te fait du mal je vais rien faire ? » Arquant un sourcil. « Eh bien c'est que tu me connais mal ! Toujours présent pour toi ! Puis il a intérêt à courir vite ! » Eh ouais t'as pas envie qu'un mec lui fasse du mal. Pas à elle. Elle mérite mieux que ce que tu as vécu. Ouais t'as vraiment envie de l'aider. Tu sens que ça vibre dans ta poche. Regardant vite fait. Son prénom qui apparaît. Tu liras plus tard. Pourtant tu sens un sourire sur tes lèvres … Reprenant le fil de la conversation. « Donc non ce n'est pas des conneries, je le mettrais Ko ! Donc j'espère que ce n'est pas ça … sinon tu devrais m'apporter des oranges ! » Petit clin d'oeil. J'espère pas finir dans cet endroit, mais parfois .. j'ignore de quoi je suis capable … surtout pour les personnes qui comptent …


_________________
When I heard that sound. When the walls came down. I was thinking about you.    + + + +
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the bold type
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Vingt-sept ans, yeah ! Ouais yeah... Ce n'est pas que ça ne me dérange, c'est juste que j'aurais cru qu'à cet âge, j'aurais su où j'irais, ce que je ferais de ma vie. Et disons que... C'est pas encore trop le cas. Mais je le vis bien hein. Ouais, je le vis bien...
○ statut : Pardon ? Moi pas comprendre. Ouais parce qu'on dit que l'amour se trouve à chaque coin de rue... Mais moi, je crois que je suis coincée dans un rond point.
○ métier : Assistante de rédaction pour le Prime News, journal télévisé diffusé sur Prime. Et je suis bien motivée à décrocher une place de rédactrice TV, je me donne à fond à fond pour ça. C'est mon rêve après tout.
○ quartier : En collocation avec Kaia, Sage et Toni dans un petit appartement, tout petit appartement, sur Center bay.
○ orientation sexuelle : Honnêtement ? J'aimerais me dire asexuelle parce que ce serait tellemeeeeeeeeent plus simple. Mais non, moi j'aime les hommes. En fait non, je rectifie, je dirais que j'ai un goût particulièrement prononcé pour les enfoirés.
○ informations en vrac :
Mon rêve, c'est d'être journaliste. Il parait que je suis talentueuse, c'est plutôt bon signe je suppose ✺ Franche et directe, jamais je ne mens, de tout façon j'en suis incapable. ✺ On dit que je suis intelligente, j'espère qu'ils ne se trompent pas ✺ Il m'arrive parfois de douter mais, c'est parce que je veux donner le meilleur de moi-même. ✺ Femme au caractère de feu, je me montre tel que je suis. ✺ Je ne juge personne, bien au contraire, je soutiens au mieux mes proches. Véritable confidente, tout ceux qui me connaissent savent qu'on peut me faire confiance. ✺ Pommée, je ne sais pas ce que je veux faire de ma vie. Souvent celle-ci est remplit de galère en tout genre mais je le vis plutôt bien. ✺ L'amour, c'es pas pour moi, je suis toujours attirée pour les mauvais gars.

○ posts : 332 ○ points : 380
○ pseudo : Aure.
○ avatar : La ravissante Lyndsy Fonseca.
○ DC : Les brunettes aux caractères bien trempés.
○ inscrit le : 24/05/2017
MessageSujet: Re: I think you need me ... (tess)   Lun 12 Juin - 13:47



I think you need me...
Newt & Tess

"Montres moi ça ?" Je n'ai pas le temps d'assimiler ce qu'il me dit qu'il attrape déjà ma jambe pour faire mine de l'examiner. Surprise, je reste une seconde muette avant de rire de plus belle. Je crois que, très honnêtement, je ne rigole jamais autant que quand je suis avec Newton, ce qui prouve, encore une fois, qu'il est l'homme parfait à mon grand désespoir. "M'ouais y a encore du boulot." Il lâche ma jambe alors que je lui offre une mine consternée. "Tu oses critiquer ma jambe ? Bah merci ça fait plaisir !" J'essaie de faire comme si je le boudais mais je ne tiens plus de dix secondes, bien vite, me voilà encore en train de rire. Ça fait du bien. "Franchement t'as pas idée ô combien être unique c'est bien ! Tu crois qu'ils s'éclatent les moutons ? Hormis brouter l'herbe ils se sont un peu chier… voir beaucoup... perso je préfère être comme je suis plutôt qu'un mec lambda !" Mon regard s'emplit d'admiration, j'aimerais être aussi sûre de moi qu'il l'est. Cela-dit ça ne doit pas être bien difficile quand on est quelqu'un comme lui. Bien sûr qu'il préfère se ressembler que d'être un mouton, il est si... parfait ? Ouais, non quand même mais presque. "Je dis pas que t'as tord, juste que ça rend pas les choses plus faciles..." Je soupire, bien au contraire même, quelques fois j'aimerais juste mettre ma vie sur pause pour avoir le temps de respirer, de me reposer. Là j'ai l'impression que la vie file à une telle vitesse que je ne suis pas capable de la suivre. Alors, ouais, je fais des trucs, je prends des décisions mais je n'ai pas le temps de déterminer si elles sont bonnes ou mauvaises. "Puis t'sais c'est normal... De ne pas savoir. T'es jeune encore… regardes moi... j'sais pas pour autant c'que j'veux, c'que j'attends… et je le vis bien..." Jeune, c'est bien là tout le problème. On ne te prend pas au sérieux quand tu es jeune, que ce soit tes parents, les enseignents ou qui que ce soit d'autre. Et pourtant on te demande d'être responsable, de faire les bons choix. Alors, toi, t'es là, perdue, sans savoir quoi faire. J'aimerais croire que ça s'arrange avec l'âge mais si on en croit Newton, visiblement, il n'en est rien. Il dit ne plus s'en soucier mais je ne sais pas si je peux le croire. Il a cette lueur triste dans le regard, cette lueur qui me ferait presque, si seulement j'osais, le prendre dans mes bras pour le réconforter. "Et comment tu fais alors ?" Je me risque à plonger son regard dans le sien pour déceler au mieux la vérité dans ce qu'il me dira. "Pour savoir quelles décisions tu dois prendre ? Comment tu fais pour décider de ce que tu dois faire ?" Parce que c'est là toute la question. Je ne sais pas sur quel pied danser, quelle partie de moi écouter : celle qui veut s'amuser ou bien celle qui veut être raisonnable. "Jt'envie dans le fond..." S'il savait... S'il savait à quel point je me sens piégé, à quel point ma maladie me pèse, à quel point la perfection de ma soeur me rabaisse... Mais il ne sait pas et je ne veux pas lui dire, je ne veux pas qu'il voit toutes mes blessures. Je veux seulement être sa petite Tess, comme par le passé. Enfin, je voudrais être plus mais je n'ose pas réellement l'espérer. "Pourquoi ? Tu me crois pas capable de lui en foutre une ?" Voilà ce qu'il me répond quand je lui dis d'arrêter de dire des bêtises. Son sourire est un brin moins triste que quand on s'est rencontré quelques minutes auparavant. Je le remarque et ça me fait un bien fou de me dire que, peut-être, seulement peut-être, je ne suis pas totalement étrangère à ce changement d'humeur, aussi minime soit-il. "Newton..." J'essaie de le sermonner mais je ne peux pas m'empêcher de sourire jusqu'aux oreilles. Ce serait mentir que de dire qu'imaginer Newton en train de me défendre ne fait pas accélérer les battements de mon coeur. Je sais que c'est ridicule, je sais que je ne devrais pas réagir comme ça mais c'est plus fort que moi. "Attends tu crois franchement que si avorton te fait du mal je vais rien faire ?" Je détourne le regard, rougissant quelque peu. J'aime tellement l'entendre dire des choses comme ça. "Bah je vois pas pourquoi tu te soucierais de mes petites histoires..." Je prononce cette phrase dans un murmure. "Eh bien c'est que tu me connais mal ! Toujours présent pour toi ! Puis il a intérêt à courir vite !" Cet énorme sourire ne veut pas décidément pas quitter mes lèvres alors qu'il continue sa tirade. "Je vois le tableau ! Je serais plutôt marrant de te voir lui courir derrière !" Lui, c'est en disant ça que je me trahis. Il existe bien un garçon ou tout du moins il en existait un. Enfin, ce n'est pas comme s'il m'avait fait souffrir, ça ne collait plus entre nous, c'est tout. Il n'empêche que ce serait assez drôle de voir Newton lui courir après. En imaginant la scène, je ris quelque peu. C'est alors que le téléphone de Newton vibre et qu'il y jette un coup d'oeil, un léger sourire aux lèvres. Je fronce les sourcils, ne pouvait m'empêcher de demander qui s'est. Curiosité mal placée quand tu nous tiens ! "Donc non ce n'est pas des conneries, je le mettrais Ko ! Donc j'espère que ce n'est pas ça… sinon tu devrais m'apporter des oranges !" Autant que j'aimerais le voir dans cette situation, je secoue la tête, en riant toujours légèrement. "Non, ce n'est pas ça, pas ça du tout." Je me racle la gorge. "Aucun garçon ne me plaît donc... enfin... rien qui ne risque de donner quelque chose." Rougissant au possible, je me demande ce qui m'a pris de dire ça. C'est l'alcool, cette satanée boisson... "Donc pas d'histoire de garçons, c'est juste la vie." J'essaie de me rattraper, tant bien que mal.

_________________
You need to start speaking up for yourself.
I'll unleash holy hell on anyone who tries to hold me back because I do not just work for a journal, I am a journalist.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

l'gigolo d'icare
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tous les enfants doivent grandir un jour ... 27 printemps.
○ statut : Incapable de décrire ce qui se passe dans son corps, dans sa tête en sa présence ... complétement envahi par la passion, mêlée à la folie... dépendant de cette nouvelle drogue qu'il est ...
○ métier : Saltimbanque (SEF)
○ quartier : Déserte l'habitat familiale, trop douloureux pour son être.. à la recherche d'un refuge qu'il pourrait bien avoir trouvé ..
○ orientation sexuelle : Tu t'en moques, du moment que ça te plaît
○ posts : 355 ○ points : 140
○ pseudo : un monstre
○ avatar : Pierre Niney ♥
○ DC : l'adorable bête (rhéa) ; l'âme en peine (cade) ; le véto en fuite (max)
○ inscrit le : 02/11/2016
MessageSujet: Re: I think you need me ... (tess)   Mer 14 Juin - 21:28


 
Let me sing and do my thing and move to greener pastures. See, I’m real, I do it all, it’s all me. I’m not fake, don’t ever call me lazy. I won’t stay put, give me the chance to be free.

{ Tess&Newt }



Être là pour quelqu'un c'est un peu nouveau pour toi. Enfin être là pour quelqu'un dans ta condition. Surtout en ce moment … t'as juste envie d'envoyer tout valser. De reprendre les routes, d'oublier tout le reste.. cette vie qui ne te plaît guère. Leurs attentes. Ouais t'as besoin de ça.. seulement tu ne peux pas. Ce n'est pas que tu ne veux pas, car au contraire t'en as envie… Non, tu ne peux pas juste pas. Ton putain de devoir.. Si tu pars maintenant tu vas le regretter jusqu'au bout … Tu sais que ça te hantera de ne pas avoir été là. T'es pas un gamin égoïste enfin .. il t'arrive d'être égoïste, bien plus souvent que tu le penses, mais pas là… Pas envers eux. Pas avec elle. C'est de ta mère qu'on parle … tu souffles intérieurement. Ouais t'es pas prêt pour rentrer. Pas prêt à être confronté à toute cette réalité. Tu profites, savoures de ce petit moment. De ce break dans ta soirée. Break qu'elle t'offre dans le merdier qu'est ta vie. Si elle savait que tu l'envies.. tu lâches même ces petits mots. L'envier … ô que oui. Car à son âge, ta vie était plus simple, sans prise de tête, sans responsabilité. C'était le paradis. Alors qu'aujourd'hui tu vis perpétuellement en enfer .. tu le veux d'un côté … tu le provoques même. Reposant ton regard sur ta petite fenêtre de secours. « J'fais rien .. je me laisse porter … » Plus facile à dire qu'à faire … « T'sais la vie c'est ... » Tu ne sais pas vraiment quoi dire … Lui faire peur sur l'avenir. Sur ce que ça apporte d'être un adulte … Ouais non tu n'as pas envie … « Faut pas que tu t'en fasses pour ça, tu as largement le temps… Laisses toi vivre, sors, bon n'abuses pas trop de l'alcool. » Petit clin d’œil. « On a qu'une jeunesse faut la vivre à fond. Fais ce qui te plaît et qui t'inspires … C'est plus important ... » Petit coup d'épaule ! C'était ta façon de voir la vie, du moins à son âge … Tu vis toujours ainsi, mais est-ce la solution ? Fuir ? Pas vraiment. La preuve en est .. tu ne sais pas quoi faire. Être un adulte. Savoir gérer toutes sortes de situation … ça n'a jamais fait parti de ton vocabulaire. La preuve tu n'as pas les mots adéquate pour la rassurer. Toi ce soir, tu voulais être à sa place. Te mettre la tête à l'envers .. profiter simplement. Sauf que non, tu joues le rôle d'un autre. Un autre toi qui te surprend. Qui ne sort que très rarement … parce que t'es pas être sage et tout ce qui s'en suit … « Du moment que tu m'oublies pas, moi ça m'va. » Tu lui fais un sourire et un petit clin d’œil. C'est la soirée des confidences et des clins d’œils penses-tu. Le son de son rire te parvient comme une mélodie. Une douce mélodie, tu en redemandes… Parce que ça te fait du bien. Parce que ça te donne de l'énergie… un peu de courage. Puis y a ce sms … ce sourire bêta qui apparaît sur tes lèvres. T'as sûrement l'air d'un idiot. Ce n'est pas ton genre de réagir ainsi. Toi de base, tu t'en fous, tu passes à autre chose. Le vrai Newt ou l'ancien, l'aurait déjà oublié à l'heure qu'il est .. Sauf que là. T'y arrives pas. Il s'est infiltré dans ta tête et il veut pas en sortir. Il s'y est logé et il s'y sent bien apparemment. Emmerdeur que t'as envie de lui dire .. Seulement il n'est pas là. Et le pire c'est qu'il ne le sait pas … Tu préfères te concentrer sur autre chose. Elle par exemple. Ta gamine, celle qui a bien grandit, mais qui t'apporte une fraîcheur dans cette froideur qu'est ta vie.. ça te fait vraiment du bien. « Toute façon les mecs sont ... » comment pourrais-tu dire ce que ton espèce est ? « Compliqué ?» Hésitant, voilà comment est ta voix. « Non puis tu as pas l'âge pour tout ça ! » dis-tu en rigolant. À peine crédible, vu que tu étais pire à son âge. À son âge on te tenait pas, les hormones en feu, surtout une fois que tu avais passé le cap ! Plus rien ne te retenait. Homme, femme, du moment que la personne te plaisait, tu fonçais. Tu n'as jamais eu de préférence et c'est tant mieux. Tu aimes la personne et non le sexe qu'il a ! enfin aimer est un bien grand mot à tes yeux. « Et c'est qui le « rien qui me donne le risque » » tu as bien fait les guillemets. Si elle croit que ses paroles sont passés à travers, qu'elle se mette le doigt dans l’œil. Tu as bien entendu. « Il a fait quoi celui là ? Il te résiste ? Il ne sait pas ce qu'il loupe ! » Tu es tellement contradictoire … mais dans le fond quoique tu dises elle n'ira pas dans ton sens. Tu l'sais que si à son âge, on t'avait dit de ne pas y aller, tu aurais foncé tête baisser. Autant la mettre en garde, du style que tu réduis le premier qui lui fait du mal .. Ouais t'as pas envie qu'on lui fasse du mal. Elle mérite bien mieux que de perdre son joli sourire.


_________________
When I heard that sound. When the walls came down. I was thinking about you.    + + + +
Revenir en haut Aller en bas

avatar

the bold type
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Vingt-sept ans, yeah ! Ouais yeah... Ce n'est pas que ça ne me dérange, c'est juste que j'aurais cru qu'à cet âge, j'aurais su où j'irais, ce que je ferais de ma vie. Et disons que... C'est pas encore trop le cas. Mais je le vis bien hein. Ouais, je le vis bien...
○ statut : Pardon ? Moi pas comprendre. Ouais parce qu'on dit que l'amour se trouve à chaque coin de rue... Mais moi, je crois que je suis coincée dans un rond point.
○ métier : Assistante de rédaction pour le Prime News, journal télévisé diffusé sur Prime. Et je suis bien motivée à décrocher une place de rédactrice TV, je me donne à fond à fond pour ça. C'est mon rêve après tout.
○ quartier : En collocation avec Kaia, Sage et Toni dans un petit appartement, tout petit appartement, sur Center bay.
○ orientation sexuelle : Honnêtement ? J'aimerais me dire asexuelle parce que ce serait tellemeeeeeeeeent plus simple. Mais non, moi j'aime les hommes. En fait non, je rectifie, je dirais que j'ai un goût particulièrement prononcé pour les enfoirés.
○ informations en vrac :
Mon rêve, c'est d'être journaliste. Il parait que je suis talentueuse, c'est plutôt bon signe je suppose ✺ Franche et directe, jamais je ne mens, de tout façon j'en suis incapable. ✺ On dit que je suis intelligente, j'espère qu'ils ne se trompent pas ✺ Il m'arrive parfois de douter mais, c'est parce que je veux donner le meilleur de moi-même. ✺ Femme au caractère de feu, je me montre tel que je suis. ✺ Je ne juge personne, bien au contraire, je soutiens au mieux mes proches. Véritable confidente, tout ceux qui me connaissent savent qu'on peut me faire confiance. ✺ Pommée, je ne sais pas ce que je veux faire de ma vie. Souvent celle-ci est remplit de galère en tout genre mais je le vis plutôt bien. ✺ L'amour, c'es pas pour moi, je suis toujours attirée pour les mauvais gars.

○ posts : 332 ○ points : 380
○ pseudo : Aure.
○ avatar : La ravissante Lyndsy Fonseca.
○ DC : Les brunettes aux caractères bien trempés.
○ inscrit le : 24/05/2017
MessageSujet: Re: I think you need me ... (tess)   Mar 27 Juin - 16:28



I think you need me...
Newt & Tess

"J'fais rien .. je me laisse porter… T'sais la vie c'est... Faut pas que tu t'en fasses pour ça, tu as largement le temps… Laisses toi vivre, sors, bon n'abuses pas trop de l'alcool. On a qu'une jeunesse faut la vivre à fond. Fais ce qui te plaît et qui t'inspires… C'est plus important..." Tout semble si facile quand il le dit ainsi. J'ai l'impression que c'est limpide, que ça coule de source et quelque part, c'est le cas. Oui il faut que je profite sans pourtant abuser, sur le papier, il n'y a rien de plus parfait. Seulement la vie n'est pas facile, tu ne fais pas ce que tu veux mais ce que tu peux. Et bien souvent, ces deux notions sont très éloignées. C'est bien là tout le problème. "Je te promets d'essayer... sauf pour l'alcool." Voilà que je le taquine alors qu'il me donne un léger coup d'épaule. Et une nouvelle fois je ris, je ris parce que là je suis bien, avec lui. J'ai l'impression que tout est possible, que je ne suis plus enfermée dans ce carcan qu'est ma vie. Je respire enfin et ça, c'est grâce à Newton, pourtant il n'a pas dit grand chose mais quelques fois il suffit de peu pour tout changer. Du moins temporairement. "Du moment que tu m'oublies pas, moi ça m'va." Et j'ai une nouvelle fois le droit à un clin d'oeil. Je me demande s'il est comme ça avec tout le monde ou si c'est simplement avec moi. Bien sûr je préférerai la deuxième option parce qu'elle me ferait me sentir spéciale. "Ça me ferait des vacances mais j'en doute fort !" Je continue parce que j'adore le taquiner, je ne sais pas trop d'où ça me vient, petite j'étais plus timide avec lui mais là, je m'ouvre, je me montre enfin tel que je suis réellement. Et ça ça me fait du bien. Alors oui, je plaisante, je ris, bien qu'au fond je sais qu'il me sera tout bonnement impossible d'oublier Newton un jour, parce qu'il est lui, ce gars extraordinaire qui me fait me sentir si bien. "Toute façon les mecs sont... Compliqué ? Non puis tu as pas l'âge pour tout ça !" Je hausse un sourcil rieur. Je me rappelle encore, quand il avait mon âge, de ses habitudes, dirons-nous, en ce qui concerne les sorties et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'était pas le dernier à s'y soustraire, bien au contraire. "L'âge n'a rien à voir là-dedans et tu le sais." Pourquoi toujours tout ramener à l'âge qu'on a ? Pourquoi est-ce si important ? Parfois, je ne comprends pas. "Et c'est qui le « rien qui me donne le risque » ?" Je soupire, il ne va pas me lâcher. Pourquoi ai-je été assez bête pour laisser échapper ça ? "À quoi ça te servirait de connaître son nom ?" À beaucoup de choses puisqu'il est l'homme en question, c'est bien ça le pire. Et c'est ce pourquoi je lui laisse entendre que c'est un inconnu, c'est bien plus facile. "Il a fait quoi celui là ? Il te résiste ? Il ne sait pas ce qu'il loupe !" Si seulement il savait... Quelque chose me dit qu'il tiendrait un autre discours. "Voilà on va dire qu'il ne sait pas ce qu'il loupe et on va passer à autre chose..." Ouais, il serait temps. Histoire que je ne meurs pas sous le coup de la gêne.

_________________
You need to start speaking up for yourself.
I'll unleash holy hell on anyone who tries to hold me back because I do not just work for a journal, I am a journalist.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

l'gigolo d'icare
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tous les enfants doivent grandir un jour ... 27 printemps.
○ statut : Incapable de décrire ce qui se passe dans son corps, dans sa tête en sa présence ... complétement envahi par la passion, mêlée à la folie... dépendant de cette nouvelle drogue qu'il est ...
○ métier : Saltimbanque (SEF)
○ quartier : Déserte l'habitat familiale, trop douloureux pour son être.. à la recherche d'un refuge qu'il pourrait bien avoir trouvé ..
○ orientation sexuelle : Tu t'en moques, du moment que ça te plaît
○ posts : 355 ○ points : 140
○ pseudo : un monstre
○ avatar : Pierre Niney ♥
○ DC : l'adorable bête (rhéa) ; l'âme en peine (cade) ; le véto en fuite (max)
○ inscrit le : 02/11/2016
MessageSujet: Re: I think you need me ... (tess)   Mer 28 Juin - 18:28


 
Let me sing and do my thing and move to greener pastures. See, I’m real, I do it all, it’s all me. I’m not fake, don’t ever call me lazy. I won’t stay put, give me the chance to be free.

{ Tess&Newt }



Ce rôle de grand frère que tu t'improvises ce soir, c'est tout nouveau pour toi. Pourtant elle n'est pas nouvelle dans ta vie la gamine. Plus si gamine que ça, mais la gamine. Elle restera ainsi à tes yeux. La petite gamine avec ses couettes et sa salopette. Celle qui te suivait partout, pire qu'une moule sur son rocher. Ouais elle t'a toujours amusé, encore plus ce soir. Ce soir ça te fait du bien. Elle est ta petite bouée. Elle te permet de rire, de t'amuser, d'oublier tes soucis l'espace d'un instant. Tu peux être différent. Tu peux montrer la voix … même si franchement tu n'es clairement pas le bon exemple. Toi à son âge tu ne voulais qu'une chose : tester la vie. Encore un plus chaque jour. Tu le veux encore quelque part, sauf qu'on attend de toi autre chose. Des responsabilités. D'être mature, ce que tu ne sais pas encore faire .. ce que tu n'as surtout pas envie de faire.. Grandir. Attendre. Deux verbes qui ne te plaisent guère … alors ouais tu aimerais bien revenir à l'époque de tes seize ans. Retrouver le goût des premières fois. Le corps fébrile de Gaby, ses courbes fines et sensuels. Ou lui et son regard. Sa provocation. Sa fougue, cette énergie qui se dégageait en vous… L'envie de revenir à une vie qui était plus simple. Moins contraignante. Si seulement on pouvait revenir en arrière … Tu le ferais sans hésiter. A commencé sûrement par ce jour dans l'église, évitant de souffrir. D'être marqué par cette chose qu'on appelle « amour » à vie. Pourvoir oublier et retrouver un semblant de vie. Une amitié peut-être … t'en sais rien. Tu soupires de l'intérieur et souris en entendant ses mots. Elle est douée pour te faire sourire ce soir. Un point pour elle. « L'âge n'est peut-être rien, mais j'doute que tes parents apprécient que tu sortes avec un mec plus vieux… d'mon style par exemple ! » Ce n'était qu'un exemple parmi tant d'autre, même si dans le fond tu as bien vu la façon qu'elle avait enfant de te regarder. « Toute façon j'suis pas un mec bien, que ça soit lui ou pour qui-que ce soit ... » tu dis ça plus pour toi que pour elle. Il n'y a pas de message là dessous. Juste la vérité. Rien que la vérité … qui fait mal parfois. Les mots sont sortis tous seuls, tu t'es même pas rendu compte qu'implicitement tu l'as cité ... « En tout cas il ne sait pas ce qu'il perd ! » Tu abandonnes pour ce soir, préférant la laisser dans ses songes. À son âge tu n'aimais pas qu'on se mêle de ta vie. Tu comprends qu'elle ait besoin de son jardin secret, tu respectes ça « Allez il est l'heure pour cendrillon de retourner dans sa tour. Un tour de poney ? » Dis tu en plaçant ton dos devant elle. Ouais s'il faut que tu sois la monture, autant que tu le fasses bien.  Elle hésites un instant avant de finalement prendre place sur ton dos. Déjà abîmé par le reste de tes aventures. « Donc comme ça tu es en vacances sans moi ? J'retiens » Dis-tu en mettant bien tes mains sur ses jambes. « T'sais que tu es ma prisonnière à présent ... » tu pourrais faire le petit cri de sorcier, mais tu t'abstiens. Dans quelques minutes tu la déposeras chez elle. Doucement Morphée ira la capturer et toi ... Toi tu ne rentreras pas chez toi. Tu resteras quelques minutes sur le perron qu'a été ton enfance ... Puis tu reprendras le chemin d'où tu viens. Mains dans les poches, tu partiras dans l'obscurité. Pas comme Justicier, non comme un lâche. T'iras toquer à sa porte ... et tu finiras ta nuit, sans drogue, sans alcool.. juste des pensées...


_________________
When I heard that sound. When the walls came down. I was thinking about you.    + + + +
Revenir en haut Aller en bas
 

I think you need me ... (tess)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule ♦ Tobias & Tess
» TESS ► j’envoie valser, les trucs en toc les cages dorées.
» Tess Vesper [Terminé]
» Le monde de Tess
» Courrier de Tess Jekelm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: around you :: le passé-