AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A century ago... [Felix]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateurEn ligne

○ âge : 32 ans
○ statut : Récemment célibataire
○ métier : Vétérinaire du zoo et secrètement dresseur d'otaries
○ quartier : Chez ses parents, provisoirement.
○ informations en vrac : Passionné par son boulot ◘ élève des tortues et des perroquets ◘ ne veut pas d'enfants, jamais ◘ voudrait ouvrir une école vétérinaire un jour ◘ passionné d'escalade ◘ particulièrement doué avec les jeunes en détresse ◘ n'assume pas exactement son homosexualité ◘ a toujours les cheveux en vrac et le rasage approximatif

○ posts : 226 ○ points : 410
○ pseudo : kaeh
○ avatar : Charlie Hunnam
○ inscrit le : 11/03/2017
MessageSujet: A century ago... [Felix]   Lun 5 Juin - 0:29

Charlie ne serait pas là, ce soir. À peine Tom l'avait-il su que cela avait donné le feu vert pour la soirée régressive au possible ! Un tour au supermarché et tout était soigneusement préparé sur la table basse : de la bière, du thé glacé au goût d'additifs, des muffins chimiques, des donuts dégoulinants de gras, des chips aux saveurs sans rien de naturel, des saucisses à hot-dog dont il valait mieux ne pas lire la description, du pain à hot-dog caoutchouteux, de la moutarde, de la sauce barbecue et enfin, le saint Graal pour une soirée de décadence : un énorme saucisson. Rien n'avait vraiment de logique dans cette liste capable de tuer un diabétique et de donner du cholestérol à quiconque se laisserait tenter. Il y avait juste un point commun : Charlie ferait une attaque, balancerait presque la totalité à la poubelle et passerait sa soirée dans la cuisine pour prouver ce qu'était la bonne cuisine. Alors Tom profitait, avait déjà prévu le sac poubelle secret pour ne pas laisser de preuves. À la télé, Netflix était allumée, attendant sagement de savoir quelle série ou quel film serait à l'honneur ce soir. Le blond attendait juste que Felix se ramène. Après tout, c'était le pro Netflix, le grand savant quand il s'agissait de dégoter une série addictive. Généreux comme il était, il pourrait même reprendre une de ses séries favorites à zéro juste pour la lui montrer. En théorie, du moins. En attendant il passait le temps, alternant entre des jeux stupides sur son téléphone et le jeu plus réel du lancer de cacahuète à Captain, le perroquet qui avait élu domicile sur le dossier du canapé. L'heure défilait, diminuait le temps d'attente. Une demi-heure. Vingt minutes. Quinze. Et puis ce fut le drame.

Dans un « clac ! » brutal, toutes les lumières s'éteignirent, tous les engins électriques aussi, plongeant le loft dans le noir. Il entendit les voisins du dessous jurer, ce qui le réconforta une demi-seconde sur son cas. Il n'était pas électricien mais dans un acquis de conscience, il se dirigea tout de même vers le panneau de l'appartement. Remonter les clapets, les rabaisser, appuyer sur tous les boutons n'y changea rien. Alors le blond finit par sortir de l'appartement, remerciant intérieurement ses colocs de ne pas avoir laissé d'obstacles traîner au sol. Dans la cage d'escaliers, il saisit une discussion, entendit la gardienne grogner contre la ligne électrique de l'immeuble pétée. Il n'en sut pas plus, n'eut pas la foi de descendre. Il se résigna à rentrer et à user les 8 derniers pour cent de batterie de son téléphone dans la fonction lampe torche dans la cuisine, fouillant partout afin de retrouver ces petites bougies chauffe-plat. Un pur échec. Puis ce fut le tour de la chambre de Charlie, sur la théorie boiteuse qu'étant une nana, elle aurait bien des bougies parfumées ou une connerie du genre.

Au final, son téléphone abandonna la partie avant qu'il ait pu trouver une solution, en parfaite synchronisation avec la porte qui claqua. « FELIX ! » Tel un aveugle pas encore habitué à sa situation, Tom tâtonna les murs pour sortir de la chambre, se mangea l'encadrement dans l'épaule. « Tu tombes bien, on n'a plus d'électricité. Tu saurais pas où on a rangé les petites bougies, là ? J'te jure, y a aucun traquenard, j'ai pas 20 personnes planquées dans le salon qui vont gueuler ''surprise !'' ou alors une table avec des pétales de rose. On a juste sérieusement plus d'électricité. » Et c'était un drame. Parce qu'il n'avait pas envie de sortir, parce que cela voulait dire qu'il ne pourrait pas faire chauffer ses saucisses pour le hot-dog, et qu'en plus de ça, il n'y aurait pas de netflix. Enfin, il finit par atteindre l'entrée, poser ses mains sur Felix. La pénombre l'inspira assez pour qu'il pose ses deux mains sur les joues du blond, vienne l'embrasser à l'aveuglette. Ça avait toujours une saveur agréable, la surprise. Mais là, il les fallait vraiment ces bougies.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: A century ago... [Felix]   Sam 10 Juin - 12:50

Gros chamboulement pour moi depuis le début de la semaine j'avais enfin trouvé un boulot pour lequel j'étais content de me lever le matin.... C'était provisoire le contrat étant à durée déterminée mais c'était toujours mieux que rien ! Finit la ligné de téléphone rose et le ramassage des ordures du centre commercial, une petite annonce sur un site spécialisée afin fait de moi un démarcheur pour vendre des fontaines à eau dans les entreprises d'Island Bay et de Wellington alors certes ce n'était pas un job des plus marrants mais au moins c'était honnête et je n'avais pas honte de dire ce que je faisais des mes journées ce qui avant n'était pas forcément le cas...

Plus motivé que jamais je ne comptais pas mes heures quitte à dépasser celles qui avait été fixé par mon employeur... Le but de la manœuvre ? Montrer au boss que j'étais motivé dans l'espoir de décrocher un CDI et avoir une paye tous les mois car même si je n'étais pas dans le rouge je ne pouvais pas toujours me faire plaisir.... Ma journée venait donc de se terminer et je n'avais qu'une envie retourner chez moi, changer de fringues et m'écrouler sur le canapé avec une boisson fraîche et une part de pizza ou tout autre nourriture bien grasse mais ô combien délicieuse.... Ce n'était pas que la cuisine bio de Charlie n'était pas bonne mais de temps en temps ce qu'on appelle la ''malbouffe'' faisait quand même du bien au moral...

Inutile de cacher ma déception en arrivant dans la cage d'escalier et en me rendant compte qu'il y avait visiblement une grosse panne d'électricité.. Adieu la télé, adieu les pizzas surgelées qui traînaient dans le congélateur... Pour autant je n'allais pas me laisser abattre ! Non ce n'était pas dans ma nature. Poussant la porte de l'appartement Tom, mon coloc semblait m'attendre comme le Messie. ''Tom salut'' Ce garçon était toujours tactile et j'aimais beaucoup ça chez lui et puis il me faisait craquer difficile de prétendre le contraire.... Pour l'instant nous étions un ''trouple'' mais il est certain qu'il comptait plus que Charlie à mes yeux.... J'avais toujours préféré les hommes aux femmes de toute façon... ''Non mais je me doute bien mon anniversaire et déjà passé de toute façon... Euh j'en sais rien moi ! J'ai une tête à savoir où sont rangées les bougies ? Peut etre dans la table basse du salon non ? Fait chier moi qui voulait passer une soirée télé, pizza, bière va falloir trouver une solution de remplacement.'' En soit je n'étais pas en colère car on allait tout de même passer du temps rien que tous les deux c'est juste que mes plans de départ venaient de s'envoler en fumée. ''A part ça, tout va bien ?''
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateurEn ligne

○ âge : 32 ans
○ statut : Récemment célibataire
○ métier : Vétérinaire du zoo et secrètement dresseur d'otaries
○ quartier : Chez ses parents, provisoirement.
○ informations en vrac : Passionné par son boulot ◘ élève des tortues et des perroquets ◘ ne veut pas d'enfants, jamais ◘ voudrait ouvrir une école vétérinaire un jour ◘ passionné d'escalade ◘ particulièrement doué avec les jeunes en détresse ◘ n'assume pas exactement son homosexualité ◘ a toujours les cheveux en vrac et le rasage approximatif

○ posts : 226 ○ points : 410
○ pseudo : kaeh
○ avatar : Charlie Hunnam
○ inscrit le : 11/03/2017
MessageSujet: Re: A century ago... [Felix]   Mer 14 Juin - 22:52

S'il ne redoutait pas ça, Tom n'avait jamais particulièrement apprécié être dans le noir complet. Il était du genre extrêmement scrutateur, à toujours observer son environnement. Cela lui donnait probablement la sensation de dominer un minimum. Alors la panne de courant, en plus quand il imaginait se prélasser sur le canapé en se gavant... Peut-être que ça aurait fait un motif suffisant pour enchaîner sur une séance de sport torride à même le canapé. À la place, il se retrouvait à devoir renoncer à l'idée de nourriture chaude, et à chercher à tout prix une source de lumière. Alors s'il fut particulièrement heureux de retrouver Felix et de ne pas être laissé seul dans cette mouise, ça ne réglait vraiment pas le souci. « J'sais pas moi, t'aurais pu vouloir faire une séance de spiritisme ou ce genre de connerie. » Il rouspète pour la forme, mais salue intérieurement l'idée très plausible des bougies dans la table basse. Ou dans le buffet. Ce serait presque logique après trois secondes de réflexion, vu que ces bougies s'utilisaient en théorie pour décorer les tables. « On a de la bière et on peut se débrouiller pour commander une pizza si tu veux. J'étais plutôt parti sur des hot-dogs mais avec la saucisse froide... nah. J'les préfère bien chaudes, prêtes à être dégustées. » Le ton est traînant, à la fois comique et aguicheur. Que Felix y voit les sous-entendus qu'il souhaite. « On trouvera autre chose que la télé, tant pis. Au pire, mon ordinateur doit encore avoir de la batterie, on pourra mater un film. Je t'emprunte ton téléphone. » Il ne demande pas l'autorisation, fait sciemment les poches de son coloc pour trouver l'objet et se servir de sa lumière pour repartir à la recherche des bougies.

« Ouep, ça va ! Et toi, passé une bonne journée ? »
Il se sépare du blond, retourne à la recherche du Saint Graal qu'il finit par repérer dans la table basse. Bingo. Le temps de retourner à la cuisine pour attraper les allumettes et de revenir, les bougies sont enfin allumées et éparpillées sur la table au milieu de ce qui aurait dû être le festin chaleureux du soir. Faudrait penser à cacher les vivres avant que Charlie ne revienne, d'ailleurs. « Bon, ben voilà. J'crois qu'on va devoir se contenter de ça jusqu'à ce que l'électricité revienne... » C'était cosy, pas de soucis avec ça. Mais cela donnait un peu l'impression d'être revenu à l'âge de la Préhistoire. À la seule différence que la nourriture n'avait été ni cueillie ni chassée, et que le support sous leurs fesses était plus confortable qu'un tronc d'arbre ou un gros caillou. « La bonne nouvelle c'est que comme j'ai plus de batterie, je serai pas appelé au zoo pour un éléphant qui a la diarrhée ou une connerie du genre. On est tranquille ! » Mieux valait voir le bon côté des choses.

_________________
You knew the game and played it
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: A century ago... [Felix]   Dim 25 Juin - 12:04

Tom et moi c'était un peu comme une évidence dans le sens où tout s'était fait très rapidement entre nous deux ! N'oublions pas que de base nous étions deux inconnus et c'est suite à son emménagement dans l'appartement que nous étions devenus amants.... Quelque part nous étions attirés l'un par l'autre comme deux aimants... Il n'y avait que la présence de Charlie qui arrivait à nous décoller l'un de l'autre... Rassurez-vous nous n'étions pas tout le temps en train de coucher ensemble et heureusement car ça aurait été un peu bizarre et limite malsain si ça avait été le cas... Mais à coté de ça on avait par contre besoin de se toucher, de s'embrasser dès que c'était possible.... Oui ce lien était un peu bizarre mais il était surtout très beau avant Berenson je n'avais jamais connu ça alors c'était bien signe de quelque chose.

Bref, je ne sais pas ce qu'allait donner cette soirée suite à la panne d'électricité mais ce n'est pas ça qui allait nous empêcher de nous amuser.. Tom et moi ne manquions jamais de ressources pour se trouver un plan B et c'est ce que j'aimais aussi chez lui il n'était pas défaitiste et ne se laissait pas abattre par la moindre petite chose.... ''Autant j'ai adoré la serie Charmed autant jouer à esprit es-tu là c'est pas trop mon délire'' Qu'est-ce que je disais ? Mon coloc prenait tout ça avec beaucoup de légèreté et c'était agréable.....

Bref nous voilà partit en quête des fameuses bougies pour afin d'avoir un minimum de lumière. ''Ton addiction pour les saucisses est quand même assez étrange, on en jamais parlé mais c'est flippant... Va pour la pizza en tout cas... C'est limite une meilleure idée'' Bien évidemment que le taquinais et bien évidemment que j'avais compris son sous entendus sur les saucisses mais je faisais un peu comme si de rien était.

Je le suis dans la chambre de la jeune femme guidé par la lumière de mon Iphone qu'il vient de me prendre. ''Parfait ! Comme quoi c'est utile d'avoir une fille à la maison.... Si Charlie entendait àa... Ma journée ouai bien aussi mais ça fait du bien de rentrer à la maison et de plus répondre aux cougars sur cette putain de ligne de téléphone rose... Je te jure les vieilles sont vraiment de grosses dégueulasses. Attends un peu...'' Sans attendre je me dirige contre lui pour l'embrasser, un baiser qui se veut autant viril que passionné... ''Voila un vrai baiser Berenson ! Vous manquez à tous vos devoirs.... Faudra vous rattraper plus tard dans la soirée'' Encore une fois je le taquinais plus qu'autre chose c'est juste que nos embrassades lorsque j'étais arrivé quelques minutes plus tôt n'avaient pas étanché ma soif.

''Allez j'appelle Sos Pizzas et on verra bien ce qu'on fait ensuite'' Sans attendre je fis défiler ma liste de contact pour commander dans la foulée, pas besoin de lui demander ce qu'il voulait je connaissais ses goûts par cœur. Je posais ensuite mes fesses dans le canapé en faisant attention à ne pas marcher sur n'importe quoi, la lumière restait tout de même assez faible.... ''C'est cool de se retrouver rien que toi & moi.... Ca fait longtemps....''
Revenir en haut Aller en bas
 

A century ago... [Felix]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» sonnet de felix arvers ( mes heures perdues)
» Présentation de Felix B. Fawkes [Validée]
» FELIX DARFOUR: l'Africain qui tenta de sauver Haiti des délires de Boyer
» Cours de potion n˚2: Felix Felicis
» Casting Felix Felicis.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: center bay :: logements-