AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 T'as d'beaux yeux tu sais ? [Ollie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

l'gigolo d'icare
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tous les enfants doivent grandir un jour ... 27 printemps.
○ statut : Incapable de décrire ce qui se passe dans son corps, dans sa tête en sa présence ... complétement envahi par la passion, mêlée à la folie... dépendant de cette nouvelle drogue qu'il est ...
○ métier : Saltimbanque (SEF)
○ quartier : Déserte l'habitat familiale, trop douloureux pour son être.. à la recherche d'un refuge qu'il pourrait bien avoir trouvé ..
○ orientation sexuelle : Tu t'en moques, du moment que ça te plaît
○ posts : 355 ○ points : 140
○ pseudo : un monstre
○ avatar : Pierre Niney ♥
○ DC : l'adorable bête (rhéa) ; l'âme en peine (cade) ; le véto en fuite (max)
○ inscrit le : 02/11/2016
MessageSujet: T'as d'beaux yeux tu sais ? [Ollie]   Lun 5 Juin - 23:14


 
Some girls, kiss new lips every single night. They're stayin' out late cause they just celebrating life. Most girls are smart and strong and beautiful. Most girls, work hard, go far, we are unstoppable

{ Newt&Ollie }




Un pas à gauche. Un pas à droite. Les yeux un peu flous. Tu fixes l'heure. Le boumboum tambourine dans tes oreilles. T'as l'impression d'être sur une autre planète. Loin. Très loin de tes soucis. Loin de ce qui se passe actuellement dans ta vie. Tu te laisses doucement aller. Oubliant le monde qui t'entoure. Tu regardes ta montre. Puis le reflet dans le miroir en face. Toi qui n'est qu'un déchet en ce moment. Toi qui n'est plus rien. Tu as besoin. Besoin de sortir de ta tanière. Besoin de sortir de tes terreurs nocturnes. Besoin d'exister à nouveau. Alors tu scrutes. Tu regardes à gauche, puis à droite. Cet endroit qui te renvoie à votre première rencontre. À votre premier regard. Pourquoi t'y penses ? T'es pas ce genre de mec … pourtant c'est vers lui que tu t'es retrouvé la dernière fois. C'est vers lui que tu as fui. Que tu as oublié le monde. Dans cette bulle que vous avez crée, tu t'es replié. Auprès de cet inconnu, plus si inconnu que ça… tu t'en veux de penser ça. De pouvoir ressentir ça. Ce n'est pas dans ta nature. Tu serres le poings. Le dernier qui te reste. Le dernier valide. Parce que dans tes conneries tu t'auto détruit, vaste reflet que tu vois dans le miroir. La belle n'est plus. Tu n'es plus ce joli minois. Tu as les yeux rouge. La lèvre encore enflé. Tu t'esquintes encore et toujours. Parce que ça te fait du bien. Parce que t'en as besoin. Tu as besoin de ressentir la douleur physique. Parce que la douleur psychologique elle te fait trop mal. T'as besoin de l'évacuer. Tout ce flux t'es pas habitué. Toi simple Peter Pan que tu es. Toi qui a toujours vécu une vie sans soucis. Une vie simple. Une vie sans responsabilité. Une vie ou tu t'y abandonnes corps et âme … Secouant ta tête, ainsi que tes pensées. T'as pas besoin de ça. Pas ce soir. Pas maintenant. là. Maintenant. Tu as besoin de t'oublier. Tu as besoin de renaître, comme le soir de votre rencontre. Tu as besoin d'oublié qui tu es à l'heure actuelle, mais si dans le fond tu ne sais guère… qui est vraiment Newton Griffin ? Un mec qui n'en fout pas une, qui déçoit son entourage. Un gamin qui a mal … voilà un piètre tableau de ton existence. Alors tu tangues un peu. Tu regardes à nouveau. Souffles. Puis recommande un verre. Tu sais qu'il ne viendra pas. Tu n'as pas besoin de regarder ton téléphone pour le comprendre. Ce que vous êtes. Tu ne sais pas. Il voudrait que tu saches. Elle voudrait que tu reviennes. Et toi on te demande ce que tu veux ? Non ?! Absolument pas. On te demande pas ton avis, on attend que tu donnes des réponses. Des réponses qui viennent pas. Parce que t'es incapable. T'es incapable de grandir. Incapable de te voir dans l'avenir. Tu vis au jour le jour et ça t'a toujours suffit… puis tu sais. Tu sais que tu ne peux pas combler une seule personne. T'as pas envie. Pas envie de voir souffrir une personne à cause de toi. T'es pas un nympho, juste un mec qui aime la vie. Qui aime les plaisirs simples. Pas de contrainte. Pas d'attaches. Pas d'obligation. Pourtant parfois ça fait du bien de se sentir attendu, aimé .. cette pensée tu l'éjectes bien vite de ton subconscient. Parce que t'as pas envie de déprimer. Tu vides ton verre et en recommande un autre. Tes yeux se dispersent et te ramènent vers une jolie proie. Une bien jolie proie. Est-ce que tu as encore le truc ? T'en sais rien. Tu t'approches, gardant ton nouveau verre à la main. Elle a l'air seule. C'est un avantage, même si la concurrence ne t'a jamais effrayé … prenant le siège à ses côtés. Tu hésites. La regarde, puis repart dans une autre direction. Ce qui te prend ? Tu n'sais pas.  La regardant de nouveau. « Y a un moment je vous aurais dit que vous étiez la plus jolie femme dans l'assemblée .. mais j'sais pas ... » Ouais tu sais pas. Tu n'as pas la flamme en toi. Et pourtant tu l'as interpellé. Tu te sens faible par rapport à tes propos, sirotant ton verre. Elle semble amuser par tes propos et toi tu sembles avoir perdu la main …


_________________
When I heard that sound. When the walls came down. I was thinking about you.    + + + +
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Docteur Bones
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tout juste 32 ans d'aventures délirantes !
○ statut : Prise en otage par mes sentiments, je n'en voulais pas et pourtant...
○ métier : Chirurgienne en ortho, jouer avec les os, muscles et autres ligaments, c'est mon domaine de prédilection.
○ quartier : #132 Center Bay, au coeur de la ville. Faut bien renouveler sa garde robe.
○ posts : 2631 ○ points : 45
○ pseudo : Autre tout simplement
○ avatar : La magnifique Rachel Bilson !
○ DC : Une illustratrice un peu frappadingue, une chef d'entreprise ambitieuse et téméraire, une mère de famille déjantée & une ado rebelle !
○ inscrit le : 02/07/2016
MessageSujet: Re: T'as d'beaux yeux tu sais ? [Ollie]   Mar 6 Juin - 19:17



T'as d'beaux yeux tu sais ?
Newton & Ollie

Une soeur, j'ai une soeur. Une putain de soeur. Elle me ressemble tellement que c'en est troublant, je vous jure, pour peu, si j'avais pris un verre, j'aurais pu croire que je me regardais dans le miroir. Et vous voulez savoir ce qu'il y a de pire encore ? Elle connaît Scott et ça depuis des années. Ce qui veut dire que je ne peux même pas occulter son existence si je le veux. Non, elle est là et ne bougera pas. Comment suis-je censé m'accommoder d'une telle situation ? Je ne sais pas ce que ça veut dire avoir une famille, je ne l'ai jamais su. On m'a refilé à mon père quand ma mère m'a abonné puis à ma grand-mère quand mon père en a eu marre. Je n'ai aucune idée de ce qu'avoir une soeur signifie, j'ai toujours été seule. Mais plus maintenant. Oh non, maintenant elle est là. Et bien là. Elle a vécu toutes ces années avec ma mère et visiblement ça n'a pas été une réussite non plus. Donc le dernier espoir que j'avais d'avoir une mère un peu près bien dans sa tête s'est évanouie avec Venus. Ouais, c'est son nom : Venus. Qui s'appelle Venus déjà ? Les dieux grecs c'est dépassé ! Ouais, bon, j'avoue, ce que je dis n'a pas grand sens mais il faut m'excuser, j'en suis déjà à mon quatrième verre. Scotch, sec ; le moins qu'on puisse dire, c'est qu'après une garde, ça se sent bien. Je suis allée dans ce petit bar que j'aime bien, seule, j'avais besoin de décompresser un peu, de souffler. Rien de mieux pour ça qu'un verre et la paix. Enfin la paix, tout est relatif. Tout le monde sait qu'une femme seule dans un bar, ça se remarque. Depuis que je suis arrivée, c'est à dire un peu près deux heures, un ou deux hommes ont déjà tenté des approches plus ou moins directs. Rien de bien faramineux, un 'je peux vous offrir un verre ?' ou un 'dure journée ?' : des banalités d'usages en somme. J'y ai répondu assez sèchement, peu être même un peu trop mais je veux juste être tranquille, est-ce que c'est trop demandé ? Il faut croire sans doute. Soupirant, je commande mon cinquième verre, le barman me lance un regard perplexe, manquait plus que ça ! Je soutiens son regard pour qu'il laisse tomber ses leçons de morales avant qu'elles ne commencent à me casser les oreilles et qu'il me serve. C'est alors que je remarque le regard appuyé d'un homme dans ma direction, il finit par détourner les yeux alors je n'en fais pas cas. J'aurais peut-être dû parce qu'il se décide à parler. "Y'a un moment je vous aurais dit que vous étiez la plus jolie femme dans l'assemblée... mais j'sais pas..." Je hausse un sourcil. C'est une drôle de technique d'approche. Trop étrange pour qu'elle soit calculée j'imagine. Il a pas l'air dans son assiette si je dois me montrer honnête. "Tant mieux parce que je vous aurais dit que j'étais pas d'humeur." Je réponds sans hargne en haussant les épaules. "Et si vous voulez mon humble avis, si vous êtes si hésitant c'est qu'il y a une raison. Je dis ça, je dis rien." Loin de moi l'envie de jouer la psy mais, c'est sorti tout seul. Je suis en régle générale assez directe et l'alcool n'arrange rien. En parlant de ça d'ailleurs, je vide mon cinquième verre de la soirée et pire que ça, j'ai bien envie d'en reprendre un autre. Ce qui est tout sauf raisonnable, si ça continue je vais rentrer chez moi en roulant sur le sol.
 

_________________
You're one little princess, I'm the fucking queen.
La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.


Dernière édition par Ollie Marks le Sam 24 Juin - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

l'gigolo d'icare
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tous les enfants doivent grandir un jour ... 27 printemps.
○ statut : Incapable de décrire ce qui se passe dans son corps, dans sa tête en sa présence ... complétement envahi par la passion, mêlée à la folie... dépendant de cette nouvelle drogue qu'il est ...
○ métier : Saltimbanque (SEF)
○ quartier : Déserte l'habitat familiale, trop douloureux pour son être.. à la recherche d'un refuge qu'il pourrait bien avoir trouvé ..
○ orientation sexuelle : Tu t'en moques, du moment que ça te plaît
○ posts : 355 ○ points : 140
○ pseudo : un monstre
○ avatar : Pierre Niney ♥
○ DC : l'adorable bête (rhéa) ; l'âme en peine (cade) ; le véto en fuite (max)
○ inscrit le : 02/11/2016
MessageSujet: Re: T'as d'beaux yeux tu sais ? [Ollie]   Mar 6 Juin - 22:23


 
Some girls, kiss new lips every single night. They're stayin' out late cause they just celebrating life. Most girls are smart and strong and beautiful. Most girls, work hard, go far, we are unstoppable

{ Newt&Ollie }




Le regard se perdant dans ton verre. Tu aurais pu rester à ta place au lieu de venir la déranger. Tu avais besoin. Besoin de ressentir la flamme en toi. Besoin de revenir à ton état primaire. À qui tu es. Seulement t'as bien l'impression de t'être perdu en cours de route. La dernière fois que tu as fait c'était avec lui… Les autres personnes que tu as rencontré ente temps c'était différent. Lui c'était captivant, intéressant… Puis ça ne s'est pas juste arrêté à une nuit. Tu aurais pu en rester là. Sur ce baiser. Sur cette fin. Le destin, vous a remis sur la route l'un de l'autre. Foutu destin. Foutu demande. Ouais parce qu'il te demande des comptes le gamin. Il t'en demandait. Là il a compris. Toujours est-il que tu ne sais pas ce que vous êtes. Tout ça. Tout ce bordel qui se trame dans ta tête. T'en es pas fière. T'aimes pas ça. Tu souffles. La brune a tes côtés te fait sourire. Elle arrive à décoincer ses lamentables lèvres. Écorchée, pas qu'à cause de l'alcool. Tu joues avec le liquide et le bois. Ça te brûle, mais ça te fait du bien. Plus intérieurement que moralement. À l'intérieur t'es tout autant en vrac qu'à l'extérieur. Tant pis tu t'abandonnes encore dans ce doux breuvages. Brave bête que tu es. Côtoyant l'enfer une fois de plus ce soir. Ton enfer personnel, que tu façonnes chaque jour un peu plus. « J'crois qu'on est deux alors .. » lui réponds-tu … Elle n'a pas tort. Tu n'es pas d'humeur. Ça se voit car tu n'aurais pas dit ça. Avant tu l'aurais séduite, tu aurais eu les bonnes phrases. Les bons mots. La gueule plus abordable. La confiance en toi. Là t'as rien. Rien pour toi. Juste cet enfer et étrangement ça te va … ses paroles qui t'amusent. Tu la regardes vider son verre d'un coup. « J'pense que vous êtes guère mieux que moi, mais bon j'dis ça, j'dis rien. » Tu lui fais remarquer sa descente si facile. Une fille dans son cas, seule au bar, qui boit en abondance … T'en as connu et tu sais que généralement : mauvais signe. Elles cachent toutes un truc. Finissant ton verre, tu appelles le barman du doigt et lui indiques de vous resservir. Qu'il vous épargne au passage ses leçons sur l'alcool. Tu ne comptes pas repartir en voiture, toute façon t'es à pieds. Et ta compagne de boisson repartir sans doute en poney. Les filles dans son genre ont toujours  un prince charmant tapis dans l'ombre. « Ok jouons carte sur table. Je vous drague pas, je vais juste vous tenir compagnie histoire d'éloigner les relous et ... » tu réfléchis un instant. « que vous avez raison, mais je pense que votre état n'est guère mieux que le mien … » Les verres se placent devant vous. Tu amènes le tiens devant tes lèvres. Le levant un instant en réfléchissant. « J'vous propose un deal. Confession contre confession ! » Tu t'en fous après tout, t'as pas envie de lui demander son prénom. Vous ne comptez probablement pas vous revoir. « Et je ne suis pas un stalker et puis … au final j'suis pas sûr que vous soyez mon genre .. pas assez … camé à mon goût. » C'est un bien joli portrait que tu viens de dessiner là. Tu ne sais même pas si tu as un genre, mais rien que ce mot te ramène à lui. Foutu lui. Toujours lui. Pourquoi ? T'en sais rien et t'as horreur de ça. D'où il se permet de s'infiltrer dans ta tête de cette manière. T'as rien demandé toi et paf .. ça éclate d'un coup. Tu viens trinquer son verre contre le sien et bois une gorgée. Sentant le liquide s'infiltrer en toi et ça te fais du bien ..


_________________
When I heard that sound. When the walls came down. I was thinking about you.    + + + +
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Docteur Bones
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tout juste 32 ans d'aventures délirantes !
○ statut : Prise en otage par mes sentiments, je n'en voulais pas et pourtant...
○ métier : Chirurgienne en ortho, jouer avec les os, muscles et autres ligaments, c'est mon domaine de prédilection.
○ quartier : #132 Center Bay, au coeur de la ville. Faut bien renouveler sa garde robe.
○ posts : 2631 ○ points : 45
○ pseudo : Autre tout simplement
○ avatar : La magnifique Rachel Bilson !
○ DC : Une illustratrice un peu frappadingue, une chef d'entreprise ambitieuse et téméraire, une mère de famille déjantée & une ado rebelle !
○ inscrit le : 02/07/2016
MessageSujet: Re: T'as d'beaux yeux tu sais ? [Ollie]   Sam 10 Juin - 23:45



T'as d'beaux yeux tu sais ?
Newton & Ollie

Cette soirée prend une tournure bien incongrue. Moi qui pensais me noyer dans l'alcool jusqu'à ne plus pouvoir penser, me voilà en train de discuter avec un inconnu. Cela-dit, dans une certaine mesure, on peut y voir un véritable progrès. Il y a encore peu, je n'aurais pas mis un terme aux avances du brun, j'en aurais même joué. Sans réelle raison, juste pour voir où cela mènerait, juste pour tuer le temps. Mais ce n'est plus le cas parce que, même si je ne sais pas trop ce que je suis en train de faire avec Scott, je le fais avec lui. "J'crois qu'on est deux alors..." Je hoche la tête doucement, prenant cette dernière remarque pour un au revoir. C'est ce qui se passe toujours après-tout : le gars essaie, tu lui dis non et il s'en va, tu peux ainsi retourner à ta solitude mais, ce n'est pas ce qui arrive à ma grande surprise. Il reprend la parole alors que je daigne enfin tourner réellement la tête vers lui pour le regarder d'un air perplexe. Il est plutôt mignon, je ne l'avais pas remarqué avant. "J'pense que vous êtes guère mieux que moi, mais bon j'dis ça, j'dis rien." Un rire bref m'échappe. Touché. Bon, en même temps, ce n'est pas bien difficile de le deviner si on en juge par ma tête d'enterrement et mon humeur bougon. "Et si j'étais seulement une femme qui apprécie boire un bon verre seule ? Ce serait si étonnant ?" Je souris d'un air mutin. Est-ce que je le taquine ? Sans doute un peu mais c'est comme une seconde nature chez moi, c'est en quelque sorte ma façon de fonctionner. Je suis sarcastique et provocatrice à ce qu'il parait. C'est néanmoins ce que dis le psychiatre qui bosse à l'hôpital. Ne vous faites pas d'idées, je ne suis pas allée le consulter, c'est seulement qu'il aime bien analyser ses collègues en salle de pause. Quand à moi, je lui ai bien vite fait comprendre qu'en plus d'être 'sarcastique et provocatrice' comme il dit, j'ai le sang chaud et qu'il ne faut pas m'enquiquiner trop longtemps, encore moins avec des psychanalyses à la noix. "Ok jouons carte sur table. Je vous drague pas, je vais juste vous tenir compagnie histoire d'éloigner les relous et...  que vous avez raison, mais je pense que votre état n'est guère mieux que le mien…" Allons bon, voilà qu'il veut me rendre service maintenant. Et en plus de ça, il remet sur le tapis ma situation. Je devrais l'envoyer balader, seulement je ne sais pas, il y a un petit truc chez lui que je trouve mignon, un petit truc qui me fait rire. Alors je hoche la tête. "D'accord monsieur qui ne me drague pas, faisons ça." Après tout qu'est-ce que j'ai à perdre ? Je voulais boire tranquillement mais, au final, ça ne m'a tant réussie que ça ; alors peut-être qu'un peu de compagnie pourrait me faire du bien. Même si c'est celle d'un homme qui a l'air complètement à côté de ses pompes ou peut-être même précisément à cause de ça. "J'vous propose un deal. Confession contre confession !" Deux nouveaux verres se positionnement en face de nous, le brun prend le sien et finit par le lever alors qu'il me fait cette proposition. Comme pour sceller un accord, je me saisis à mon tour du mien pour l'entrechoquer avec celui qu'il a déjà partiellement vidé. C'est peut-être bête mais je me dis que ça peut être amusant. "Et je ne suis pas un stalker et puis… au final j'suis pas sûr que vous soyez mon genre... pas assez… camé à mon goût." Cette fois-ci, c'est un rire franc qui franchit mes lèvres. Pas assez camé, sérieusement ? "Désolé de vous le dire si franchement mais vous êtes complètement timbré." Je bois une gorgée de mon verre alors que quelques éclats de rire me secoue encore. "Pas assez camé, vraiment ? C'est votre argument ?" Je pose alors mon verre sur la table et me tourne complètement vers lui, une lueur d'intérêt transparaissant dans mon regard. "Il va falloir que vous m'expliquiez ça, ce sera votre première confession tiens !" Et un sourire fugace traverse mes lèvres parce que, pendant un instant, je ne pense plus au merdier qu'est ma vie.
 

_________________
You're one little princess, I'm the fucking queen.
La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.


Dernière édition par Ollie Marks le Sam 24 Juin - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

l'gigolo d'icare
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tous les enfants doivent grandir un jour ... 27 printemps.
○ statut : Incapable de décrire ce qui se passe dans son corps, dans sa tête en sa présence ... complétement envahi par la passion, mêlée à la folie... dépendant de cette nouvelle drogue qu'il est ...
○ métier : Saltimbanque (SEF)
○ quartier : Déserte l'habitat familiale, trop douloureux pour son être.. à la recherche d'un refuge qu'il pourrait bien avoir trouvé ..
○ orientation sexuelle : Tu t'en moques, du moment que ça te plaît
○ posts : 355 ○ points : 140
○ pseudo : un monstre
○ avatar : Pierre Niney ♥
○ DC : l'adorable bête (rhéa) ; l'âme en peine (cade) ; le véto en fuite (max)
○ inscrit le : 02/11/2016
MessageSujet: Re: T'as d'beaux yeux tu sais ? [Ollie]   Dim 11 Juin - 15:25


 
Some girls, kiss new lips every single night. They're stayin' out late cause they just celebrating life. Most girls are smart and strong and beautiful. Most girls, work hard, go far, we are unstoppable

{ Newt&Ollie }




Si tu te voyais actuellement … tu te moquerais de toi. Si l'ancien Newt. Celui sans peur. Celui qui vit, te voyait à l'heure actuelle. Tu prendrais une claque et la honte de vie. Voilà ce mot à nouveau. Honte. Aurais-tu honte de toi ? T'en sais rien. Tu n'es juste plus ce que tu étais. Cette petite brune, tu aurais tout fait pour repartir avec elle. Tu n'aurais pas baissé les bras. Au lieu de ça, tu as flanché, t'as même pas tenté quelque chose … Rien. Du flan. Du vent. Juste une banale excuse. Pitoyable. Ouais tu lui ferais honte à ce New. Sauf que t'as l'impression que ça fait un moment qu'il n'est plus là. Qu'il n'habite plus les lieux … Est-ce qu'il te manque ? T'en sais rien. Tu sais que ça te manque de te sentir vivant… comme cette soirée. Bon sang que ça t'agace. Tu bois une gorgée de plus. Le trinquement de vos verres te plaît. L'idée qu'elle accepte ta proposition te réjouit. Sans arrière pensée. Tu n'as pas envie de la faire chier juste .. tu ne sais pas. Pas envie d'être seul, peut-être ça .. t'en sais trop rien. Envie de savoir pourquoi une petite bombe comme elle se retrouve dans cet état ? Au lieu d'être avec quelqu'un ou d'avoir le sourire. Ouais parce que tu te rends compte que c'est l'une des première fois que tu vois son sourire depuis le début .. plaisant. Y a pas de doute : tu fais honte à celui que tu étais. Jadis tu aurais succombé et pire, tu l'aurais fait succomber. Trop de confiance en toi ? Peut être bien, mais tu étais habile de tes mots. Bien plus que là… Là rien. Et ce mot t'énerve. Soufflant à sa remarque, ta main libre passe dans tes cheveux. Regardant ton verre. Elle a su marquer un point. Ouais elle n'est pas ton genre dans le fond.. c'est maintenant que tu en prends conscience. Pourtant t'es pas le genre de mec qui a un genre. Tu t'en fous de ça. Tu prends les gens comme ils viennent. Du moment qu'il te plaise un minimum. Qu'ils ont un petit truc… sauf que là.. Là t'y arrives pas. « Ouais … vous êtes pas assez camé et masculine à mon goût ...  » c'est peut-être ça le souci … Oui juste lui … et ça, ça t'énerves plus que tout. Personne ne s'est faufilé dans ton esprit depuis elle… celle qui attend des réponses de ta part. Celle a qui tu aurais donné ton coeur. Celle a qui tu as dit que tout était fini … et dont le pense… Voilà pourquoi tu t'engages jamais. Voilà pourquoi tu fuis tout ce délire de sentiment … ce n'est pas fait pour toi. La petite te pique sur un sujet délicat. Être plus précis. « On peut dire que j'ai fait une rencontre dans ce bar et que ce soir là, j'étais différent ... » buvant une gorgée, ça t'amuse. Ouais parce que ce soir là, tu n'étais pas ce que tu es là. Ton visage était resplendissant. Ta belle gueule, ton atout charme était intact. Tout ça c'était avant de savoir qu'elle était dans un lit d'hôpital … Shit ! Toi qui ne voulait pas y penser. « J'suis peut-être timbré comme vous dites, mais au moins je me débine pas ! Alors vous ? » Ouais t'as pas envie de penser à tes soucis. À ta vie qui part en vrille. « Sur une échelle de un à dix combien pour votre vie qui part en vrille ? » Tu bois une nouvelle gorgée. Supposition encore et toujours. Aussi bien ce n'est rien de tout ça, mais dans le fond tu n'y crois pas. Des nanas comme elle, t'en as vu et jamais elles boivent sans raison.. y a toujours un truc, comme il y a toujours un mais …


_________________
When I heard that sound. When the walls came down. I was thinking about you.    + + + +
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Docteur Bones
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tout juste 32 ans d'aventures délirantes !
○ statut : Prise en otage par mes sentiments, je n'en voulais pas et pourtant...
○ métier : Chirurgienne en ortho, jouer avec les os, muscles et autres ligaments, c'est mon domaine de prédilection.
○ quartier : #132 Center Bay, au coeur de la ville. Faut bien renouveler sa garde robe.
○ posts : 2631 ○ points : 45
○ pseudo : Autre tout simplement
○ avatar : La magnifique Rachel Bilson !
○ DC : Une illustratrice un peu frappadingue, une chef d'entreprise ambitieuse et téméraire, une mère de famille déjantée & une ado rebelle !
○ inscrit le : 02/07/2016
MessageSujet: Re: T'as d'beaux yeux tu sais ? [Ollie]   Mer 14 Juin - 10:04



T'as d'beaux yeux tu sais ?
Newton & Ollie

"Ouais … vous êtes pas assez camé et masculine à mon goût..." Je ricane légèrement en m'emparant de mon verre ; voilà qui explique bien des choses. Il est vrai, que niveau masculinité, chez moi, on repassera. Mis à part mon côté un peu brut de décoffrage, il ne fait aucun doute autant au niveau de mon physique qu'au niveau de mon allure générale que j'écoute mon côté féminin sans grand mal. Faire les boutiques et toutes ces conneries, c'est mon truc. Cela-dit, je n'ai jamais été le genre de petite fille qui rêvait de son mariage ou qui adorait porter des robes de princesse. J'ai toujours trouvé les comptes de fées ridicules en fait. Et pathétique et vraiment sans aucune utilité. Peut-être alors ai-je un côté plus masculin que je ne le soupçonne ? Quoiqu'il en soit, ce n'est pas la question. "Et comment s'appelle-t-il ?" Pas de doute là-dessus, il parle d'une personne précise. Il faudrait quand même être assez étrange pour donner une telle description si elle ne correspondait pas à quelqu'un. "On peut dire que j'ai fait une rencontre dans ce bar et que ce soir là, j'étais différent..." Je hoche la tête doucement, comprenant parfaitement ce qu'il veut dire. On change énormément quitte à quelque fois ne pas arriver à se reconnaître. La toute première fois que je suis venue dans ce bar, j'avais dix-huit ans et j'étais très différente : renfermée et perdue. Autant l'avouer, depuis ça a bien changé. "La vie vous change alors que vous n'avez rien demandé, que vous étiez très bien comme vous étiez..." Je soupire parce cela s'applique autant à lui qu'à moi. En effet, la découverte d'une toute nouvelle soeur a été plus que marquante et risque bien de changer pas mal de choses. Trop même... Mais pourquoi il faut que ce genre de chose m'arrive à moi ? On ne peut pas me laisser respirer deux secondes ? "J'suis peut-être timbré comme vous dites, mais au moins je me débine pas ! Alors vous ?" Je lui adresse un regard rieur, terminant alors mon énième verre de la soirée. "Ouuuh moi..." Vaste question j'ai envie de dire. "Sur une échelle de un à dix combien pour votre vie qui part en vrille ?" Récapitulons : mon père est en ville, ce qui me perturbe déjà plus que de raison - j'ai découvert l'identité d'une soeur inconnue - et - moi qui suis allergique à tout type de relation, me voilà en train de m'y plonger dans une à corps perdue. Voilà, voilà. Autant dire que j'ai connu mieux. "On va dire huit." Ouais, parce qu'il me reste quand même métier et ce n'est pas négligeable. Il ne manquerait plus qu'on me l'enlève, là je serais fichue. "Disons qu'il y a des jours où il vaut mieux rester coucher." Ah bah ça... Hier, j'ai vécu l'une des pires journée de toute ma vie, sans déconner. Après un déjeuner désolant avec mon père, suivant d'une après-midi interminable en sa compagnie, j'ai décidé d'aller me détendre dans un bar : tout ça pour découvrir que j'avais une soeur et qu'elle connaissait trèèèès bien l'homme que je vois. Magiquement ironique, non ? "Buvons à ça !" En tout cas, moi, je le fais alors que le barman me ramène un autre verre. Ah et, est-ce que j'ai mentionné que mon père croit que je sors avec un gars qui je connais à peine ? Non ? Et bien ça vaut bien une autre gorgée. Ainsi, je bois, encore.
 

_________________
You're one little princess, I'm the fucking queen.
La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.


Dernière édition par Ollie Marks le Sam 24 Juin - 13:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

l'gigolo d'icare
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tous les enfants doivent grandir un jour ... 27 printemps.
○ statut : Incapable de décrire ce qui se passe dans son corps, dans sa tête en sa présence ... complétement envahi par la passion, mêlée à la folie... dépendant de cette nouvelle drogue qu'il est ...
○ métier : Saltimbanque (SEF)
○ quartier : Déserte l'habitat familiale, trop douloureux pour son être.. à la recherche d'un refuge qu'il pourrait bien avoir trouvé ..
○ orientation sexuelle : Tu t'en moques, du moment que ça te plaît
○ posts : 355 ○ points : 140
○ pseudo : un monstre
○ avatar : Pierre Niney ♥
○ DC : l'adorable bête (rhéa) ; l'âme en peine (cade) ; le véto en fuite (max)
○ inscrit le : 02/11/2016
MessageSujet: Re: T'as d'beaux yeux tu sais ? [Ollie]   Lun 19 Juin - 18:17


 
Some girls, kiss new lips every single night. They're stayin' out late cause they just celebrating life. Most girls are smart and strong and beautiful. Most girls, work hard, go far, we are unstoppable

{ Newt&Ollie }




"Et comment s'appelle-t-il ?" Le il qui retentit dans ta tête. Tu ne peux pas te défiler, pas pour longtemps … D'une certaine manière tu as lancé le sujet. Oui elle n'est en rien ce que tu recherches. Ce que tu as à l'esprit à ce moment précis. « Est-ce important ?» rétorques-tu ? Est-il important ? C'est sa la vraie question dans le fond … honnêtement tu ne préfères pas y songer. Rien que de la poser ainsi, ça t'amènes à y réfléchir et … ta peur de la réponse. Peur de ce qui pourrait en sortir. Tu te connais.. balayant doucement ce sujet ou plutôt cette question. Ouais tu préfères pour le moment mettre ça dans un coin de ta tête. Tu y reviendras, ou pas, quand tout sera plus clair dans ta tête. "La vie vous change alors que vous n'avez rien demandé, que vous étiez très bien comme vous étiez..." Décidément cette petite brune voit juste. Tu lèves ton verre. C'est sûr que tu as changé, tu n'es plus le même qu'il y a encore quelques semaines … Le Newt qui a chassé sa proie, qui a trouvé sa proie. Celle qui ne devait-être qu'un jeu .. et dont le jeu se referme sur toi au final. Ce Newt là, te paraît à des années lumière à présent … Trop loin pour aller le récupérer. Tu ne sais plus qui tu es. Buvant une nouvelle gorgée. As-tu déjà su ? Oui tu étais ce joueur, ce farceur. Ce mec qui ne se prenait pas la tête et qui vivait sa vie comme bon lui semble. Voilà ce qui te définissait le mieux. Et là ? Là tu es en morceau, autant à l'extérieur qu'à l'intérieur.. Tu te perds petit à petit. Tu n'as plus la force de flotter. Non tu coules. Étrangement ça te plaît. Cette noirceur t’envoûte, tu en redemandes. « La vie ne tient qu'à un fil .. et puis parfois c'est … » Fixant un point. La fin de ta phrase en suspend. As-tu au moins cette fin de phrase ? Pas vraiment. « Surprenant dirons-nous ... » Tu ne trouves que ça à dire. La philosophie ça te réussit vraiment pas. Surtout pas à cette heure et avec autant de gramme dans le sang. Parler de toi, ce n'est pas ta spécialité. Tu retournes vite la situation sur la petite brune. Tu préfères que le sujet change de main. C'est à son tour de se livrer, tu as suffisamment parler, du moins c'est ton avis. « Beau score et j'approuve ! Sauf que parfois c'est juste mieux d'être ailleurs ... » Surtout quand tu te lèves dans un lit qui n'est pas le tien ! Là c'est compliqué pour rester coucher. Quoique tu serais bien resté dans ce petit logement. Entouré de sa chaleur … et ça repart. Tu repars. « Alors si je peux me permettre pourquoi ce chiffre ? » C'est à son tour d'en dire plus. Si elle croit que tu vas te contenter de juste ça .. elle se fourre le doigt dans le bourbon. En parlant d'alcool, tu fais amener la bouteille près de vous. Pas la peine qu'il revienne sans arrêt. Vous comptez bien la finir et ce n'est pas ce barman qui va vous stopper. « Parole que je ne jugerais pas ou raconterais ce que vous me dites ! » Toute façon tu te connais, d'ici demain tu auras sans doute oublier … pas qu'elle ne soit pas intéressante, mais tu as la capacité à retenir ce qui t'intéresse. Comme la plupart des gens ..


_________________
When I heard that sound. When the walls came down. I was thinking about you.    + + + +
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Docteur Bones
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tout juste 32 ans d'aventures délirantes !
○ statut : Prise en otage par mes sentiments, je n'en voulais pas et pourtant...
○ métier : Chirurgienne en ortho, jouer avec les os, muscles et autres ligaments, c'est mon domaine de prédilection.
○ quartier : #132 Center Bay, au coeur de la ville. Faut bien renouveler sa garde robe.
○ posts : 2631 ○ points : 45
○ pseudo : Autre tout simplement
○ avatar : La magnifique Rachel Bilson !
○ DC : Une illustratrice un peu frappadingue, une chef d'entreprise ambitieuse et téméraire, une mère de famille déjantée & une ado rebelle !
○ inscrit le : 02/07/2016
MessageSujet: Re: T'as d'beaux yeux tu sais ? [Ollie]   Sam 24 Juin - 13:52



T'as d'beaux yeux tu sais ?
Newton & Ollie

"Est-ce important ?" Un rire bref s'échappe de mes lèvres. "À vous de me le dire." S'il en a parlé ça ne peut qu'être important mais à le voir me répondre ainsi par une question, je doute qu'il se sente réellement prêt à en discuter. Il tient visiblement à esquiver le tout alors je lui laisse l'opportunité de le faire si c'est vraiment ce qu'il souhaite. "La vie ne tient qu'à un fil… et puis parfois c'est…" Je me tourne légèrement vers lui, il nous fait du mélo là, non ? Non pas que je le juge mais, s'il parle réellement de la fragilité de la vie, ça commence à devenir noir. "Surprenant dirons-nous..." Je fronce les sourcils. Surprenant ? La fin de la phrase me semble en total décalage avec le début. "Excusez ma franchise mais si la vie ne tient qu'à un fil, c'est autrement plus grave que surprenant." Même si je trouve cette conversation pas si déplaisante que ça en fin de compte, je ne suis pas psy alors qu'il ne compte pas sur moi pour prendre des pincettes. Il se retrouve à me retourner la question et voilà que je lui expose rapidement mon niveau de désespoir quand à ma vie et ce qui s'y passe. "Beau score et j'approuve ! Sauf que parfois c'est juste mieux d'être ailleurs... " Je hausse un sourcil ? "Ailleurs où ?" Je soupire longuement. "Si vous voulez mon avis fuir ne sert à rien, les problèmes finissent toujours par vous rattraper." Suffit de voir mon père, c'est un parfait exemple de problème qui vous rattrape. On ne dirait pas comme ça mais il est rapide. Cette pensée me ferait presque rire d'ailleurs, si elle n'était pas si cynique. "Alors si je peux me permettre pourquoi ce chiffre ?" Voilà que j'empoigne un autre verre avant de répondre, riant jaune au passage. "Pour tellement de raisons..." Trop de raisons même. "Parole que je ne jugerais pas ou raconterais ce que vous me dites !" De toute façon à qui le raconterait-il ? Je ne le connais ni d'Eve ni d'Adam, il peut bien raconter ma sombre histoire à qui il veut, ça ne changerait strictement rien à ma vie. "Vous savez comme des fois un magicien fait apparaitre un lapin de sous son chapeau, comme par magie ?" J'agite mon verre pour voir le liquide ambré tournoyer et, sans que je sache pourquoi, ça m'apaise. "Et bah dans mon cas c'était pas pouf un lapin apparaît mais pouf une soeur dont je ne connais strictement rien débarque." Je ris une nouvelle fois. "Comme par magie." J'ai vécu trente deux ans sans soeur, alors oui, j'ai du mal à avaler le fait que d'un coup, j'en ai une. "Rajoutez à ça l'arrivé d'un père que vous ne pouvez pas blairer et la découverte d'une relation passé entre votre fameuse soeur et votre... euh... votre ami et vous aurez une idée d'à quel point ma vie craint en ce moment." Le dire tout haut me fait bizarre, j'ai l'impression que ma vie est devenue une sorte de mauvaise télé-novela, c'est navrant. "Alors est-ce ça méritait bien un huit pour vous ?" Je ris comme si ça m'amusait mais il n'en est en fait rien. Oh non, bien au contraire. "Moi j'ai balancé alors à votre tour." Ouais parce que c'est pas le tout mais il est resté quand même assez vague le monsieur.
 

_________________
You're one little princess, I'm the fucking queen.
La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

l'gigolo d'icare
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tous les enfants doivent grandir un jour ... 27 printemps.
○ statut : Incapable de décrire ce qui se passe dans son corps, dans sa tête en sa présence ... complétement envahi par la passion, mêlée à la folie... dépendant de cette nouvelle drogue qu'il est ...
○ métier : Saltimbanque (SEF)
○ quartier : Déserte l'habitat familiale, trop douloureux pour son être.. à la recherche d'un refuge qu'il pourrait bien avoir trouvé ..
○ orientation sexuelle : Tu t'en moques, du moment que ça te plaît
○ posts : 355 ○ points : 140
○ pseudo : un monstre
○ avatar : Pierre Niney ♥
○ DC : l'adorable bête (rhéa) ; l'âme en peine (cade) ; le véto en fuite (max)
○ inscrit le : 02/11/2016
MessageSujet: Re: T'as d'beaux yeux tu sais ? [Ollie]   Mar 27 Juin - 21:26


 
Some girls, kiss new lips every single night. They're stayin' out late cause they just celebrating life. Most girls are smart and strong and beautiful. Most girls, work hard, go far, we are unstoppable

{ Newt&Ollie }




Les mots s'embrouillent dans ta tête. Tu n'es pas clair. Pas du tout même. Tu vois à la tête de ton binôme de soirée … Tu ne sais pas où tu veux en venir, mais tu fonces droit dedans. Son visage qui apparaît puis repart, tel de la buée il captive tes songes. Tu as horreur de ça. Le contrôle de tes pensées, de tes gestes.. est-ce vraiment important dans le fond son prénom ? Bien sûr que oui, tu n'en aurais pas parlé sinon. Ce qui voudrait dire.. non ça tu n'es pas prêt à l'affronter à dire tout haut ces mots. Ce n'est pas toi. Tu ne fonctionnes pas ainsi. Tu te laisses guider par la vie. Il se moquerait vraiment de toi l'ancien Newt. Il se délecterait de ta descente aux enfers avec un plaisir qui te fait presque hérisser les poils. Ce que tu deviens ? Un vaste souvenir. Tu laisses tes mots sortir de ta bouche, sans vraiment les peser. Elle n'a pas tort. C'est plus que grave .. veux-tu sauver ce fil. Soufflant tu te contentes de boire une nouvelle gorgée. Vous resservant au passage. L'alcool est votre troisième compagnon ce soir. Elle en a autant besoin que toi. D'une oreille tu écoutes ce qu'elle te dit. Tentant de bien tout comprendre … tu sens qu'elle se pose un instant sur un terme.. ce qui te fait sourire. « Serions-nous dans la même situation ? » dis-tu à voix haute .. Une fois de plus, l'alcool délie les langues .. ça va finir mal cette histoire. Elle repose son verre, tu médites un instant. « Cela vaut parfaitement un huit, je vous l'accorde ! Et un verre de plus. » Levant ton verre, elle en fait de même… rajoutant au passage que c'est ton tour … Cette fois tu n'y échapperas pas … Tu bois une nouvelle gorgée. « Je n'ai pas de sœur qui est apparue dans ma vie .. fin pas que je sache et … » Quoi ? Comment en venir à ce que tu dois dire ? Ce qu'est ta vie actuellement … Tu inspires un grand coup. Plonges ton regard dans le sien. « Ma mère est au dernier stade de sa vie .. j'ai rencontré un mec avec qui j'ai couché et qui depuis monopole mes pensées .. c'qui est plus que surprenant car j'suis pas ce genre de mec .. J'ai jusqu'ici aimé qu'une personne mais cette dernière m'a planté un pieu dans le coeur … et là elle attend des choses de moi .. » Buvant une gorgée, tu as déballé tout ça, lentement.. calmement. Mettant les mots sur ta vie. Ça te fait peur un peu … « C'que je ne suis bien sûr pas capable de lui donner .. que ça soit à elle ou à lui … J'suis pas ce genre de type … j'l'ai jamais été .. vous avez vu ma gueule ? » Bon elle n'est clairement pas à ton avantage … « ah oui j'ai oublié de préciser qu'en ce moment je traverse une phase de destruction.» Tu montres ta main. Puis ton visage. « J'ai pas toujours eu cette gueule … j'vous jure que l'ancien moi vous aurez séduit mais vu votre situation … j'doute que ça aurait été concluant. » Petit sourire et tu bois une nouvelle gorgée. Tu ne t'attendais pas à dire tout ça. À une parfaite inconnue en plus … surprenant surtout venant de ta part. « Alors ma vie vaut combien sur cette échelle selon vous ? »


_________________
When I heard that sound. When the walls came down. I was thinking about you.    + + + +
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Docteur Bones
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tout juste 32 ans d'aventures délirantes !
○ statut : Prise en otage par mes sentiments, je n'en voulais pas et pourtant...
○ métier : Chirurgienne en ortho, jouer avec les os, muscles et autres ligaments, c'est mon domaine de prédilection.
○ quartier : #132 Center Bay, au coeur de la ville. Faut bien renouveler sa garde robe.
○ posts : 2631 ○ points : 45
○ pseudo : Autre tout simplement
○ avatar : La magnifique Rachel Bilson !
○ DC : Une illustratrice un peu frappadingue, une chef d'entreprise ambitieuse et téméraire, une mère de famille déjantée & une ado rebelle !
○ inscrit le : 02/07/2016
MessageSujet: Re: T'as d'beaux yeux tu sais ? [Ollie]   Mer 28 Juin - 23:00



T'as d'beaux yeux tu sais ?
Newton & Ollie

"Serions-nous dans la même situation ?" J'en suis la première étonnée. "Comme quoi..." La vie est parfois étrange, pourquoi rencontre-t-on certaines personnes ? Pourquoi le fait-ton à ce moment précis ? Comment les choses auraient-elles étées différentes si on ne l'avait pas fait..? C'est bien là toute la question. "Cela vaut parfaitement un huit, je vous l'accorde ! Et un verre de plus." Et je souris, levant mon verre au passage. "Amen ! Ou une connerie du genre, je suis pas vraiment croyante..." Ouais, je ne crois pas vraiment en gros chose à vrai dire mais à part la médecine... "Je n'ai pas de sœur qui est apparue dans ma vie... fin pas que je sache et… Ma mère est au dernier stade de sa vie... j'ai rencontré un mec avec qui j'ai couché et qui depuis monopole mes pensées... c'qui est plus que surprenant car j'suis pas ce genre de mec... J'ai jusqu'ici aimé qu'une personne mais cette dernière m'a planté un pieu dans le coeur… et là elle attend des choses de moi..." Chacun a sa croix à porter, cette expression prend tout son sens alors que je parle avec le brun. Je suis arrivée dans ce bar avec mes problèmes et ça peut paraitre horrible mais, ça m'allège de me rendre compte que lui aussi en a des tout autant graves. Si ce n'est même plus. Ça prouve que personne ne s'acharne sur toi, c'est juste la vie, tout simplement. "Hmm ça fait beaucoup je vous l'accorde... La vie peut être une vraie garce parfois. Je ne le dirais jamais assez." Et plutôt deux fois qu'une même. Je bois à ça. "C'que je ne suis bien sûr pas capable de lui donner... que ça soit à elle ou à lui… J'suis pas ce genre de type… j'l'ai jamais été... vous avez vu ma gueule ?" Je ris, non pas parce que je me moque de lui mais parce que je comprends parfaitement ce qu'il exprime là. Je commence à me dire que lui et moi, nous sommes faits du même bois. "Vous prêchez une convertie. Je suis pas du genre à croire au destin mais je dois avouer que c'est une puta** de coïncidence qu'on se rencontre parce que je suis exactement à la même place que vous. Sauf pour le visage, hein bien sûr." J'ai encore l'air présentable, du moins je l'espère. "Je n'ai jamais eu de relation. C'est pas mon genre, je suis pas comme ça moi. Et là y'a ce gars qui débarque et qui espère qu'on va être le parfait couple ou un truc du genre. Comment je suis censée faire ça moi, hein ?" Est-ce qu'il existe un mode d'emploi ? Est-ce que je vais le trouver dans une pochette surprise ? Parfois je me le demande. "Bref tout ça pour vous dire que je comprends. Et pour vous dire aussi de vous résigner. Je peux vous dire que si vous avez ce gars dans la peau, c'est pas vous qui allez sortir vainqueur..." Je parle d'expérience. Je n'ai jamais voulu de relation, j'ai tout fait pour ne pas en avoir sauf que voilà, je ne pouvais pas me résigner à sortir Scott de ma vie, alors j'ai bien du m'adapter. "Ah oui j'ai oublié de préciser qu'en ce moment je traverse une phase de destruction. J'ai pas toujours eu cette gueule… j'vous jure que l'ancien moi vous aurez séduit mais vu votre situation… j'doute que ça aurait été concluant." Et il me montre sa main et son visage comme pour illustrer son propos. Je l'examine rapidement, il a été bien amoché. "J'ai qu'une chose à vous demander. Est-ce que ça vous sert à quelque chose ? Est-ce que vous vous sentez mieux ? Je vais vous la donner la réponse, c'est non. Je travaille à l'hôpital, en ortho et je peux vous dire que j'en ai vu passer des comme vous. Ils m'ont tous dit la même chose finalement : ça n'a servi à rien. Je dis ça, je dis rien." Comme je l'ai dit, je ne vais pas jouer la psy, ce n'est pas mon rôle, seulement je ne peux pas m'empêcher de lui faire la réflexion, on sait jamais, si ça pouvait faire écho en lui. "Alors ma vie vaut combien sur cette échelle selon vous ?" Je termine mon... combientième verre déjà ? Rhoo et puis à quoi ça sert de compter !  "Et si au lieu de se concentrer sur à quel point nos vies sont merdiques nous nous concentrions sur à quel point elles pourraient être bien ? Il faut se ressaisir, faire comme si tout allait bien jusqu'à ce que vraiment ça aille." Serrer les fesses en somme. "Discuter avec vous m'a donné le coup de pied au cul dont j'avais besoin. J'espère sincèrement que ce serait pareil pour vous." Et je souris parce que j'en suis maintenant sûre. Tout le monde souffre alors la seule chose qui différencie les gagnants des perdants, c'est la capacité qu'on a à encaisser. Et ce qui est sûre, c'est que je ne serais pas une perdante, non ça jamais.
 

_________________
You're one little princess, I'm the fucking queen.
La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

l'gigolo d'icare
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tous les enfants doivent grandir un jour ... 27 printemps.
○ statut : Incapable de décrire ce qui se passe dans son corps, dans sa tête en sa présence ... complétement envahi par la passion, mêlée à la folie... dépendant de cette nouvelle drogue qu'il est ...
○ métier : Saltimbanque (SEF)
○ quartier : Déserte l'habitat familiale, trop douloureux pour son être.. à la recherche d'un refuge qu'il pourrait bien avoir trouvé ..
○ orientation sexuelle : Tu t'en moques, du moment que ça te plaît
○ posts : 355 ○ points : 140
○ pseudo : un monstre
○ avatar : Pierre Niney ♥
○ DC : l'adorable bête (rhéa) ; l'âme en peine (cade) ; le véto en fuite (max)
○ inscrit le : 02/11/2016
MessageSujet: Re: T'as d'beaux yeux tu sais ? [Ollie]   Jeu 29 Juin - 15:15


 
Some girls, kiss new lips every single night. They're stayin' out late cause they just celebrating life. Most girls are smart and strong and beautiful. Most girls, work hard, go far, we are unstoppable

{ Newt&Ollie }




Fatalité qu'est la vie .. si on peut dire. Tu étais venu ici pour boire, oublier ce qu'était ta vie.. L'espace d'un instant tu as même cru que tu pourrais retrouver celui que tu es. Retrouver cette sensation d'antan. Te sentir vivant, libre. Sauf que ce n'est pas le cas. C'est même tout le contraire. T'es là à parler à une parfaite inconnue de ta vie.. de ce qu'est ta vie. Vos comparaisons sur vos vies mutuelles. Elle doit se sentir un peu mieux suite à ton histoire. T'es pas le genre à comparer qui a la vie la plus pourri. Loin de toi cette idée, ce n'est pas un jeu. Tu soupires en buvant une gorgée de ton verre. Décidément cette soirée n'est pas comme tu l'espérais. Tu écoutes ce qu'elle te dit, ça te fait même sourire. Vous êtes bien dans la même situation. Fatalité qu'est le destin. Ouais c'est ainsi que tu le vois. T'es pas du genre à croire au destin et toutes ces conneries… au moins ça te rassure d'être compris. Elle te juge pas, bien au contraire, elle te comprend et t'écoute. Ce qui te fait plaisir et apaise quelques blessures. "J'ai qu'une chose à vous demander. Est-ce que ça vous sert à quelque chose ? Est-ce que vous vous sentez mieux ? Je vais vous la donner la réponse, c'est non. Je travaille à l'hôpital, en ortho et je peux vous dire que j'en ai vu passer des comme vous. Ils m'ont tous dit la même chose finalement : ça n'a servi à rien. Je dis ça, je dis rien." Que répondre à ça ? Elle n'a pas tort, elle s'y connaît. Sauf qu'au fond de toi, tu en as besoin. Tu ne réfléchis pas sur le coup, tu fonces. Tu t'éclates, t'arraches et après tu cogites. De là à t'en vouloir pour ton geste, non pas du tout. T'es pas de ce genre là. Tu assumes tes actes. Bien sûr que parfois ça t'agaces, t'aimerais être plus réfléchis… On a qu'une vie, c'est ce que tu te dis à chaque fois. Ça te passe. Tu penses à autre chose et tourne la page. Là c'est différent, y a des plais qu'on ne peut pas soigner ainsi. D'un coup tu ne peux pas oublier le mal que ça te fait de savoir que dans quelques mois, jours elle ne sera plus des votre. Que tu devrais assurer par toi même … t'es pas prêt pour tout ça. Buvant à nouveau et vous resservant un verre. La petite n'a pas tort, mais t'es pas encore prêt à te relever. Cependant tu peux lui faire croire. Elle ne te connaît pas assez pour savoir que tu mens. Du moins tu l'espères. « Trinquons alors à ce que va être notre vie futur ! Emmerdons les emmerdes et battons nous jusqu'à la mort ... » Speech qui pourrait être tiré d'un film de guerre. Tu y songes même pendant quelques minutes … Non, ce n'est pas le cas ou alors ton cerveau est bien plus embué que ça. Tu réfléchis un instant, un cours instant. « On a assez parler de truc triste, moi j'ai envie de vous demander c'est quoi votre plus grand rêve ? » C'est cool ça et puis ça donne toujours les paillettes dans les yeux. Tu repenses à ce qu'elle t'a dit. Au fait que tu ne peux pas lutter, tu l'as dans la peau .. est-ce vrai ? Elle parle en connaissance de cause après tout … T'en sais rien. Tu ne veux pas y songer, pas maintenant. Là t'as juste envie de sourire. De t'éclater… de faire semblant que pendant une soirée ta vie va bien. Très bien même. Que tu es capable de retrouver l'ancien Newt. Qu'il est toujours là. Celui qui se fout de tout et qui avance tranquillement sans se soucier du lendemain … Ouais t'as besoin de ce Newt là !


_________________
When I heard that sound. When the walls came down. I was thinking about you.    + + + +
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Docteur Bones
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tout juste 32 ans d'aventures délirantes !
○ statut : Prise en otage par mes sentiments, je n'en voulais pas et pourtant...
○ métier : Chirurgienne en ortho, jouer avec les os, muscles et autres ligaments, c'est mon domaine de prédilection.
○ quartier : #132 Center Bay, au coeur de la ville. Faut bien renouveler sa garde robe.
○ posts : 2631 ○ points : 45
○ pseudo : Autre tout simplement
○ avatar : La magnifique Rachel Bilson !
○ DC : Une illustratrice un peu frappadingue, une chef d'entreprise ambitieuse et téméraire, une mère de famille déjantée & une ado rebelle !
○ inscrit le : 02/07/2016
MessageSujet: Re: T'as d'beaux yeux tu sais ? [Ollie]   Sam 1 Juil - 21:37



T'as d'beaux yeux tu sais ?
Newton & Ollie

"Trinquons alors à ce que va être notre vie futur ! Emmerdons les emmerdes et battons nous jusqu'à la mort..." Et nous trinquons, comme pour sceller cette belle promesse. Ça n'allait pas être facile, on en a tout deux conscience mais ce soir, on y croit; va savoir pourquoi. Du moins c'est mon cas, je suis bien décidée à sortir vainqueur de tout cela. Envoyer balader mon père, assumer le fait d'avoir une soeur et gérer une relation... C'est bien ambitieux mais je sais que dès lors que je me donne un objectif, je l'atteins. "On a assez parler de truc triste, moi j'ai envie de vous demander c'est quoi votre plus grand rêve ?" Je ris légèrement. "Qu'on me fiche la paix une fois pour toute ?" Ah ça je suis forte pour plaisanter et surtout pour éviter de répondre à ce genre de réponse... C'est même l'une de mes spécialités même. Je ne sais pas bien pourquoi je fais ça. Sans doute parce que je ne veux pas à avoir à me montrer vulnérable ? Montrer ce à quoi l'on rêve, c'est quelque part avouer que l'on désire et qu'on a pas. Et ça, on peut le retourner contre vous. Je sais, c'est un raisonnement cynique mais c'est le mien. "Je pourrais vous sortir une connerie cliché comme 'être heureuse' mais pour vous dire la vérité, je crois que je n'ai pas de rêve." Et le pire, c'est que c'est vrai. Comme je l'ai dit, j'ai des objectifs, que j'atteins mais des rêves ? Je rêvais de devenir médecin oui mais maintenant que c'est chose faite, est-ce que j'aspire à autre chose ? "Je suppose que c'est ce que je suis trop terre à terre pour rêver." Je hausse les épaules. "Ce n'est pas plus mal dans un sens. Je ne risque pas de courir après quelque chose que je n'aurais jamais." Il faut bien avouer que la plupart du temps, les rêves ne deviennent pas réalité. Ils restent des fantasmes, fantasmes qui empêche les gens d'être heureux car ils sont toujours en quête de ceux qu'ils ne peuvent pas avoir. "J'en suis plutôt heureuse même." Et je souris parce que c'est la vérité. Je suis contente de ce que je suis devenue, encore plus quand je me suis dit que je me suis faite toute seule. Le brun et moi continuons de philosopher sur la vie encore un bon moment avant que nos routes ne se séparent à jamais... Ou tout du moins c'est ce que je pensais...

FIN DE RP
 

_________________
You're one little princess, I'm the fucking queen.
La plupart des gens disent qu’on a besoin d’amour pour vivre. En fait, on a surtout besoin d’oxygène.
Revenir en haut Aller en bas
 

T'as d'beaux yeux tu sais ? [Ollie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [JETONS] T'as d'beaux yeux, tu sais !
» T'as toujours d'aussi beaux yeux ϟ Pabo
» Je ne changerais pas d'avis pour tes beaux yeux ! /Neil/
» ♒️ Oh mon dieu laissez les moi, les beaux yeux de la mama, enlevez moi même tout le reste, mais pas la douceur de ses gestes. (Kylian)
» Les seuls beaux yeux sont ceux qui vous regardent avec tendresse.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: around you :: le passé-