AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 We all need some rock in our lives ♦ Edyan#1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

womanizer
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 27 années depuis le 20 février 1990
○ statut : Célibataire qui ne cherche pas à se caser
○ métier : Avocat en droit des affaires
○ quartier : #220 Center Bay (loft)
○ orientation sexuelle : Pleinement hétérosexuel, il aime les femmes et elles le lui rendent bien
○ posts : 328 ○ points : 0
○ pseudo : Sparka
○ avatar : Hunter Parrish
○ DC : Le sexy chanteur de R.E.D.: Isaac Waters
○ inscrit le : 01/06/2017
MessageSujet: We all need some rock in our lives ♦ Edyan#1   Mar 6 Juin - 12:28


We all need some rock in our lives
Kyan Braxton & Eden Blackburn
La boutique ouvrait très tôt pour permettre aux habitués de venir flâner tout en regardant s'il n'y avait pas de nouveaux disques dans les rayons. Kyan faisait partie de ces personnes qui aimaient voir un disque tourner sur la platine. Le son d'antan ne ressemblait en rien à celui d'aujourd'hui. D'ailleurs, ses groupes préférés dataient un peu eux aussi. Possédant tous les albums de Nirvana, il chantait aussi au rythme de Muse, de Depeche Mode, de Queen et bien d'autres groupes que les jeunes d'aujourd'hui n'e connaissaient pas. Sirotant son café du matin, il s'était assis dans un des canapés réservés aux clients et lisait une revue sur la musique quand une petite brune entra dans le magasin. C'était elle. Il ne lui fallut pas plus de temps que cela pour reconnaître la demoiselle dont il avait gardé le numéro sans la rappeler jusqu'ici. Il hésitait à jouer avec ses pieds car il ne lui en voulait pas tant que ça. Ces six mois en prison n'avaient pas été un si grand calvaire que ça au final. Certes, il avait vécu six mois d'enfer mais il avait beaucoup appris sur lui. Il but encore une gorgée de son café et réalisa qu'il était en train d'essayer de se duper. Evidemment qu'il lui en voulait. A cause d'elle il avait vécu pendant six mois en serrant les fesses, craignant qu'on vienne le martyriser pendant la nuit. A cause d'elle, sa famille le regardait comme s'il était un pervers sexuel. Et la jeune femme vivait tranquillement, comme si de rien n'était. Avait-elle des remords? Quand il l'avait rencontrée à la soirée, elle n'avait pas évoqué l'incident du passé. Probablement ne savait-elle pas qu'il savait. Après tout, ces délations sont anonymes quand on est nous aussi mineur. Mais elle l'avait laissé lui parler, c'était qu'elle ne le pensait pas si dangereux que ça. Ô combien elle se trompait. Il finit son café et serra le carton entre ses doigts avant de se lever et de le jeter dans la corbeille. Elle était au milieu du rayon rock et analysait une bande de disques. Il s'avança vers elle avec son sourire de dragueur en série et posant sa main sur des albums juste à côté, sans même la regarder, feinta de s'étonner. "On s'intéresse à la bonne musique à ton âge?" Il avait perçu lors de la soirée qu'elle n'aimait pas être infantilisée. Et Kyan aimait attaquer sur ces petits détails là. La drague était un art et dévoiler ses intentions était une faiblesse. Pour obtenir une femme, il fallait lui faire croire qu'on ne se souciait pas d'elle et qu'on se fichait de la vexer. C'était toute une stratégie. Il ne l'avait pas appelée et c'était déjà un bon point pour lui, il avait l'avantage du refus, comme s'il n'avait pas vraiment voulu sortir avec ou comme s'il avait oublié. Il leva son nez des disques qu'il regardait sans vraiment y porter attention et porta son regard sur elle. Il sourit et continua son petit jeu "Mmmh Hayden, c'est ça?"  Il savait très bien qu'elle s'appelait Eden, il avait regardé son nom dans son répertoire plus d'une fois en hésitant. Il avait quelques petites réticences morales à sortir avec une fille pour s'en venger. En vérité, ce n'était pas tant la vengeance qui le gênait, il l'avait déjà fait avec des filles sans morale. C'était qu'elle était jeune et qu'il ne savait pas pourquoi elle l'avait dénoncé. Mais il n'y avait qu'une manière de le savoir, c'était de se lancer!
Edyan#1
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
Deep in my bones, I am Radioactive
« I'm breaking in, shaping up, then checking out on the prison bus. This is it, the apocalyps. I'm waking up, I feel it in my bones, enough to make my system blow... Welcome to the new age, to the new age» by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: We all need some rock in our lives ♦ Edyan#1   Mar 6 Juin - 23:54

668 mots
dialogue en bleu
pensées en italique
We all need some rock in our lives.
Ce matin-là, mon enthousiasme m'avait poussé vers le magasin de disques. J'avais besoin de retrouver cette sensation d'euphorie que seuls les vieux morceaux procuraient. Cette boutique était un peu comme la caverne d'Ali Baba et je ne ratais jamais l'occasion d'y faire un tour. Je n'étais à la recherche de rien de précis, je laissais seulement mon envie me guider au fil des rayons. Et comme souvent, elle me menait aux disques de rock. J'étais capable d'écouter des morceaux aux rythmes effrénés tout comme des ballades soufflant des sensations de sérénité et à vrai dire, je ne savais pas encore de quoi j'avais besoin ce jour-là. Mes yeux avaient enfin trouvé la rangée de mon groupe du moment : Europe. Il fallait que je cherche un petit nouveau à ajouter à ma collection. Je farfouillais depuis quelques minutes déjà, lorsqu'une voix familière me fit sursauter en me demandant si à mon âge, on s'intéressait à la bonne musique. Comment ça, à mon âge ? Qu'insinuait-il ? Cette voix appartenait évidemment à Kyan. Bien qu'il ne paraisse pas se souvenir de mon prénom exact, le sien était resté gravé dans ma mémoire. Et pour cause... Cet homme avait fait six mois de prison par ma faute. Enfin, par ma faute est un bien grand mot. Il avait séduit l'une de mes amies et étant donné la différence d'âge entre eux deux, il jouait probablement avec elle. Donc effectivement, je l'avais dénoncé. Les choses avaient été bien plus loin que ce que je m'étais imaginé.. Je n'avais jamais eu l'intention de l'envoyer au trou, mais seulement de lui mettre la pression pour qu'il laisse mon amie tranquille. J'avais peur qu'il lui brise le cœur et je ne voyais pas d'autres solutions que celle-là. Depuis sa libération, je l'avais croisé à quelques reprises dans la rue mais à chaque fois, je m'étais défilé sans qu'il ne m'aperçoive. Je ne voulais tout simplement pas me retrouver face à lui. Ce n'est que lors de la dernière soirée à laquelle je m'étais rendue que notre rencontre avait eu lieu. Et visiblement, il ne se doutait pas de ce que j'avais fait puisqu'il m'avait demandé mon numéro de téléphone. J'aurais pu lui dire non, lui dire que je n'étais pas intéressée. D'ailleurs, je ne l'étais pas. Mais je n'aime pas les conflits, alors je m'étais contenté de donner un faux numéro et de m'éclipser en espérant ne plus jamais le revoir. Et voilà qu'il se trouvait à nouveau devant moi, tout sourire. Et quel sourire ! J'avais cru qu'il m'en voudrait de ne pas lui avoir donné mon vrai numéro mais apparemment, ce n'était pas le cas. Je ne comprenais plus rien... Puis, une idée m'avait traversé l'esprit : et s'il ne le savait pas ? Peut-être qu'il n'avait encore jamais essayé de me joindre. Ce qui était étrange, puisqu'en demandant mon numéro, il m'avait fait comprendre ses intentions envers moi. J'avais d'ailleurs été très mal à l'aise, étant donné la situation. Je me décidais enfin à lui répondre : « Eden. Et Je ne suis pas si jeune que ça. » Il m'avait clairement vexé et je n'avais aucune envie de rester discuter avec lui. Même s'il avait un sourire séduisant, des yeux à tomber et un corps de rêve. Mais bon, je ne m'étais pas vraiment attardé trop longtemps sur ces détails. Ensuite, j'avais attrapé le disque que j'avais choisi, ''Carrie'', et je m'étais dirigé vers la caisse pour payer. Une chose était sûre à partir du moment où il était venu m'aborder dans cette boutique... j'avais très envie d'écouter une ballade.
Eden & Kyan


Dernière édition par Eden Blackburn le Jeu 15 Juin - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

womanizer
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 27 années depuis le 20 février 1990
○ statut : Célibataire qui ne cherche pas à se caser
○ métier : Avocat en droit des affaires
○ quartier : #220 Center Bay (loft)
○ orientation sexuelle : Pleinement hétérosexuel, il aime les femmes et elles le lui rendent bien
○ posts : 328 ○ points : 0
○ pseudo : Sparka
○ avatar : Hunter Parrish
○ DC : Le sexy chanteur de R.E.D.: Isaac Waters
○ inscrit le : 01/06/2017
MessageSujet: Re: We all need some rock in our lives ♦ Edyan#1   Mer 7 Juin - 12:11


We all need some rock in our lives
Kyan Braxton & Eden Blackburn
Il y avait des proies plus faciles que d'autres, Kyan le savait. Et s'il avait pensé qu'Eden serait une mouche qui tomberait dans sa toile sans se débattre, il s'était gouré. Il ne lui fallut que quelques secondes pour se rappeler que la jeune femme était celle qui l'avait dénoncé. Si il lui avait plu, elle n'aurait pas agi de la sorte. Ou alors si? Et si elle avait été jalouse? C'était sur cela qu'il avait misé. Mais étant donné la manière presque agacée qu'elle avait de lui répondre maintenant, il devait se rendre à l'évidence, elle n'était pas aussi naïve que Nina à l'époque. Cela l'énervait un peu à vrai dire. Il avait hésité à se venger du sale coup qu'elle lui avait fait mais maintenant qu'elle se refusait à lui, sans trop savoir pourquoi elle le faisait, il était déterminé à lui démontrer qu'elle avait fait une grossière erreur. Personne ne refusait Kyan Braxton et encore moins après lui avoir fait un coup fourbe. Il haussa les épaules quand elle lui fit savoir qu'elle n'était pas si jeune que ça mais à peine quelques secondes plus tard, elle était déjà en direction de la caisse. Merde. La demoiselle était coriace. Du haut de sa petite vingtaine, elle n'avait pas l'intention de se laisser marcher sur les pieds. Devait-il la suivre? Il pouvait se contenter de lui envoyer un texto plus tard... La suivre serait pathétique et indigne de lui. Pourtant, elle était là et ce n'était pas le moment de faiblir. Derrière elle, il regarda le disque de Europe qu'elle tendait à la vendeuse. Cette dernière regardait à peine ce qu'elle scannait et préférait sourire à Kyan. Il réalisa qu'il avait couché avec elle quelques mois plus tôt. Lory, c'était inscrit sur son badge.  "Salut Lory, tu vas bien?" Autant éviter une scène si elle se décidait à lui reprocher de n'avoir jamais rappelé. Cela pourrait rappelé à Eden qu'il ne l'avait jamais sonnée non plus. Pour toute réponse, la blonde sourit en serrant un peu ses yeux. Idiote. Il les catégorisait assez vite. Kyan n'aimait pas sortir avec des filles parce qu'il avait une mauvaise opinion d'elle. "Europe, c'est un choix intéressant " dit-il tout en tendant une paire d'écouteurs à la vendeuse. Il bloquait le passage à Eden en faisant comme si c'était involontaire. "Tu écoutes d'autres groupes dans le genre ou c'est juste pour m'impressionner? " Elle avait clairement détesté qu'il l'infantilise plus tôt et il se doutait que clamer qu'il pensait qu'elle cherchait juste à passer pour une grande devant lui l'exaspérerait encore plus. Lory lui tendit la paire d'écouteurs et Kyan les mit dans la poche de son jeans. "Voilà ce que je te propose. On va boire un verre et là, tu me fais voir ce qu'il y a sur ta liste Mp3. Si c'est suffisamment impressionnant, c'est moi qui paie. Sinon, ça sera sur ton compte. Deal? " Il ne souriait plus, il avait sa tête d'avocat qui effectuait une grosse transaction. Il ne s'en rendait même pas compte et pourtant il lui tendait cette main droite et ferme d'homme déterminé.  
Edyan#1
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
Deep in my bones, I am Radioactive
« I'm breaking in, shaping up, then checking out on the prison bus. This is it, the apocalyps. I'm waking up, I feel it in my bones, enough to make my system blow... Welcome to the new age, to the new age» by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: We all need some rock in our lives ♦ Edyan#1   Mer 7 Juin - 20:09

800 mots
dialogue en bleu
pensées en italique
We all need some rock in our lives.
Je suis en train de payer mon disque lorsque je me rends compte du sourire idiot de la vendeuse. Évidemment, il ne m'est pas destiné à moi mais plutôt au beau-gosse qui m'a suivie jusque la caisse. Il faut croire qu'il fait tomber toutes les filles comme des mouches ! Il lui demande alors si elle va bien et j'ai l'impression de recevoir une gifle en plein visage. Il l'a appelé par son prénom alors qu'il ne se souvient même plus du mien. Ce n'est pas tant que ce mec me plaît, mais j'ai ma fierté et savoir qu'il m'a oublié aussi vite est vraiment vexant. À cet affront, je ne vois qu'une seule réponse possible : faire comme si ça ne me touchait pas. Il tend une paire d'écouteurs à la vendeuse -qui est toujours sourire aux lèvres- et me dit soudain que mon choix du groupe est intéressant. Il se plante devant moi sans même remarquer qu'il me bloque complètement le passage et qu'il m'empêche de sortir d'ici. Il a aussi le culot d'insinuer Dieu sait quoi à propos du choix de musique que je viens de faire. L'impressionné, moi ? Mais il est vraiment à la masse celui-là. Je ne sais pas pour qui il se prend, mais avec moi, il va vite redescendre sur terre. Je fixe mes yeux dans les siens et y vois de l'amusement. «Excuse-moi, mais...» Je ne sais pas de quoi il croit que je vais m'excuser, mais il reprend pendant quelques secondes son sérieux avant que je n'achève ma phrase : « Tu es dans mon chemin.» lui dis-je avec mon petit sourire sarcastique, sans jamais détourner les yeux une seule fois. Il n'a plus l'air de s'amuser autant que tout à l'heure. La dénommée Lory (qui ô surprise, n'a toujours pas ravalé son satané sourire) lui rend les écouteurs et il ne lui adresse même plus un regard. Tout à coup, en me tendant sa main, il me propose quelque chose que je n'ai pas vu venir : aller boire un verre et parler musique. Et si mes choix musicaux l'impressionnent, il paye la tournée. À tout bien y réfléchir, je n'ai rien de prévu cette après-midi et je ne risque pas grand-chose à aller boire un verre. Ce n'est pas comme si c'était un rencart. Mais d'un autre côté, ça serait de la pure folie... Et s'il comprend que c'est moi qui l'aie dénoncé ? Une bataille intérieure fait rage en moi et je n'arrive pas à prendre de décisions. Étrangement, il ne sourit plus du tout et à le voir attendre ma réponse, on dirait presque qu'il mène des négociations. Si c'est des négociations, alors... «D'accord, j'accepte. Mais si c'est ''suffisamment impressionnant'', tu me devras bien plus qu'un verre...» Je ne sais pas vraiment pourquoi j'ai dit ça, car après tout, il ne m’intéresse pas... Peut-être que j'essaye de me racheter pour ce que je lui ai fait. Ou peut-être que je m'ennuie, tout simplement. J'attrape sa main en espérant sincèrement ne pas faire une grosse erreur.

Quelques minutes plus tard, on se dirige vers l'endroit qu'il tient secret avec beaucoup d'amusement. Génial. Je n'aime pas ça du tout... J'espère qu'il ne va pas oser me ramener chez lui quand même ? Je ne suis pas prude, mais j'ai des principes. Et si ce jeune homme croit pouvoir me mettre dans son lit dès ce soir, il se trompe royalement. Je compte bien perturber ses habitudes. Et puis, je me répète, mais il ne m’intéresse pas. « Est-ce que ça serait trop te demander de me dire où tu m'emmènes ? » Il me regarde avec ce petit sourire en coin qui lui va si bien et tout d'un coup, je commence à stresser. Mais qu'est-ce que je fous, bordel ? Je ne devrais pas être en train de le suivre n'importe où et sincèrement je ne sais même pas pourquoi je le fais. En plus, je ne suis pas sûre que ma playlist l’impressionne vraiment.  Mit à part quelques groupes cultes de rock -comme U2, Kings of Leon ou encore Scorpions- , mon genre de prédilection est plutôt éloigné de ce qu'il attend. Il est sans doute loin de s'imaginer que j'écoute de la musique celtique et des bandes originales de films.  Mon MP3 ne risque donc pas de l’impressionner facilement. Ahh, pourquoi j'ai accepté ça moi ?
.
Eden & Kyan


Dernière édition par Eden Blackburn le Jeu 15 Juin - 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

womanizer
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 27 années depuis le 20 février 1990
○ statut : Célibataire qui ne cherche pas à se caser
○ métier : Avocat en droit des affaires
○ quartier : #220 Center Bay (loft)
○ orientation sexuelle : Pleinement hétérosexuel, il aime les femmes et elles le lui rendent bien
○ posts : 328 ○ points : 0
○ pseudo : Sparka
○ avatar : Hunter Parrish
○ DC : Le sexy chanteur de R.E.D.: Isaac Waters
○ inscrit le : 01/06/2017
MessageSujet: Re: We all need some rock in our lives ♦ Edyan#1   Jeu 8 Juin - 18:50


We all need some rock in our lives
Kyan Braxton & Eden Blackburn
Plus il la regardait, plus il comprenait qu’elle ne cherchait pas à pactiser avec lui. Il n’y comprenait plus rien, ne lui avait-elle pas passé son numéro de téléphone ? Les signes étaient contradictoires. Mais il en fallait plus pour qu’il se laisse démonter, il était habitué à avoir de la résistance. Il aimait choisir des filles qui ne lui céderaient pas du premier coup, juste pour le plaisir de jouer un peu. Non pas qu’elles aient la moindre chance, Kyan ne cherchait pas à se caser. Eden, était juste un nouveau pion qu’il venait de décider d’éliminer de son échiquier mais seulement après lui avoir fait goûter au plaisir du jeu à deux.  Et alors qu’il lui proposait un deal à sa façon, elle le surprit. Il arqua un sourcil tandis qu’elle lui serrait la main.  "Et tu prétendais ne pas vouloir m’impressionner ?" Son air froid d’homme d’affaire s’éclipsa pour laisser place à un sourire amusé.  "D’accord, si tu parviens à me scotcher avec tes préférences musicales, tu auras même droit à un dîner aux chandelles. " Son sourire en disait long sur ce qu’il entendait par la demande de la demoiselle. Qu’elle veuille plus qu’un simple café était une première victoire et il n’était pas le genre à laisser cela passer. "Plus sérieusement, je doute que tu remportes ce pari, mais si c’est le cas, je t’invite au resto. " Ils avançaient dans la rue tous les deux et elle cherchait à savoir où il l’emmenait, c’était normal. Il souriait tout en regardant droit devant lui. Il n’avait pas l’intention de dévoiler l’endroit avant d’y être. Sans répondre à sa question, il en posa une autre. "Mais du coup, le pari est déséquilibré. Si  tu ne parviens pas à m’impressionner, tu proposes quoi pour rééquilibrer la balance?" Il ne cherchait pas à faire de l’humour, c’était une vraie question qu’il posait sur un ton assez sérieux. Ils arrivèrent tout près d’un local appelé « seventies » L’endroit était décoré avec des guitares sur les murs et à cette heure-ci, c’était bondé. La serveuse vint auprès d’eux pour leur demander si ils voulaient être placés à l’étage. Kyan rit en entendant la question et regardant Eden, dit avec amusement "Non, non, ici ça sera très bien." Elle semblait attendre une explication, alors il se pencha vers elle pour lui souffler à l’oreille. "L’étage, c’est l’endroit plus intime où les gens vont en couple d’habitude." L’endroit n’avait rien de spécial si ce n’est que les lumières étaient plus tamisées là-bas et qu’on ne pouvait pas y fumer. Au bout d’un court moment, la serveuse revint et s’excusant, leur fit savoir qu’il n’y avait plus de place qu’à l’étage. Kyan haussa les épaules et fit signe à la femme qu’ils la suivaient. Contrairement au rez-de-chaussée, la petite mezzanine où elle les avait emmenés était totalement vide. Elle les pria de s’installer, elle reviendrait prendre leur commande tout de suite. Kyan s’assit dans le petit canapé collé au mur et voyant qu’Eden ne savait pas où s’asseoir lui indiqua la place près de lui en tapotant le canapé des doigts. "Je ne mords pas Hayden ." Il le faisait exprès, juste pour tester ses réactions. "Mais si on veut écouter de la musique, vaut mieux que tu sois près de moi." Il affichait un sourire satisfait, trop satisfait.    
Edyan#1
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
Deep in my bones, I am Radioactive
« I'm breaking in, shaping up, then checking out on the prison bus. This is it, the apocalyps. I'm waking up, I feel it in my bones, enough to make my system blow... Welcome to the new age, to the new age» by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: We all need some rock in our lives ♦ Edyan#1   Jeu 8 Juin - 23:18

757 mots
dialogue en bleu
pensées en italique
We all need some rock in our lives.
Je ne sais toujours pas où Kyan m'emmène mais à vrai dire, je ne crois pas qu'il soit du genre homme des cavernes. Alors, je le suis sans lui poser une nouvelle fois la question. De toute façon, s'il n'a pas répondu la première fois, c'est qu'il ne compte pas me le dire. Il est borné alors autant laisser tomber. Au moment où je me dis que la situation ne peut pas être pire, il m'annonce qu'à ma demande il m'offrira un dîner aux chandelles -si je suis capable de l'impressionner-. Mais il est fou ! Je ne parlais pas d'un dîner, mais plutôt d'excuses. Depuis tout à l'heure, il prend un malin plaisir à se comporter comme si j'étais une gamine et ça a tendance à vraiment m'énerver. En plus, il se croit irrésistible. Bon d'accord, il l'est. Mais un peu de modestie ne lui ferait pas de tort. Je ne veux pas qu'il pense qu'il m’intéresse alors je lui dis simplement : «Oublie les chandelles, ça ne m'intéresse pas.» Il a toujours ce sourire idiot plaqué aux lèvres et nous avançons dans la rue comme deux personnes qui se connaissent à peine. Ce qui est réellement le cas. Après tout, je ne lui ai parlé qu'une fois à la soirée et la deuxième fois est aujourd'hui. Pourtant j'ai l'impression que le petit jeu auquel on joue fait de nous des connaissances de longue date. Et même s'il m'énerve avec ces sous-entendus, je ne peux nier la complicité qui s'impose entre nous. Dans quel merdier me suis-je encore fourré ?

Quelques secondes avant d'arriver devant le Seventies, il me pose une question qui manque de me faire trébucher. Ce que je propose pour rééquilibrer la balance ? J'en sais foutrement rien, moi ! Sans grande imagination, je lui réponds pendant qu'il glousse : «Si je ne t’impressionne pas, je te propose une séance de jogging. Et je te préviens, je cours tous les jours.» Nous entrons au Seventies et bien que je ne connaisse pas l'endroit, je m'y sens à l'aise. Du moins, jusqu’au moment où Kyan rit en disant à la serveuse que cette place-ci est très bien. Je ne comprends pas ce qui le fait rire et je ne manque pas de le fusiller du regard. Il se penche alors vers moi et m'explique que l'étage est souvent pour les couples car l'endroit est plus intime. Il me faut quelques secondes avant de comprendre de quoi il parle mais lorsque je comprends, mes joues virent au rouge. « Ah... Euh.. Et bien dans ce cas, disons  que le rez-de-chaussée convient parf...» La serveuse revient s'excuser et nous annonce qu'il ne reste de la place qu'à l'étage... Ouais, elle peut bien s'excuser. Si je refuse de monter là-haut, il va encore trouver une phrase débile pour insinuer que je suis une gamine. Je lève les yeux au ciel, exaspérée par la situation et je le suis donc à l'étage sans faire de manières. Étage qui est totalement vide. Je sens le stress me gagner et un nœud se forme dans mon ventre. Lorsque la serveuse s'en va en nous laissant seul, Kyan m'indique la place à côté de lui et le nœud que je ressens double encore de volume. Ce type est en train de me faire tourner dingo. D'ailleurs, il vient encore de m'appeler ''Hayden'' et je jurerai qu'il le fait exprès. Devant son amusement, je commence à perdre patience mais je me ressaisis rapidement. Hors de question de le laisser gagner notre petit jeu. Il ne me quitte pas des yeux, impatient que je réagisse à sa nouvelle attaque. Il veut que je sois près de lui ? Ok, je vais être près de lui. Avec un sourire sensuel, je vais m'installer à la place qu'il m'a désigné et je me penche vers son oreille pour lui murmurer : «Si tu me touches ne serait-ce que la main, tu ne seras même plus capable d'utiliser la tienne. Et vu comme tu es désagréable avec la gent féminine, je pense que tu en as plus que besoin. Pigé ?» Je n'ai pas le temps de voir sa réaction que déjà, j'ouvre mon sac pour trouver mon MP3.
Eden & Kyan


Dernière édition par Eden Blackburn le Jeu 15 Juin - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

womanizer
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 27 années depuis le 20 février 1990
○ statut : Célibataire qui ne cherche pas à se caser
○ métier : Avocat en droit des affaires
○ quartier : #220 Center Bay (loft)
○ orientation sexuelle : Pleinement hétérosexuel, il aime les femmes et elles le lui rendent bien
○ posts : 328 ○ points : 0
○ pseudo : Sparka
○ avatar : Hunter Parrish
○ DC : Le sexy chanteur de R.E.D.: Isaac Waters
○ inscrit le : 01/06/2017
MessageSujet: Re: We all need some rock in our lives ♦ Edyan#1   Ven 9 Juin - 13:45


We all need some rock in our lives
Kyan Braxton & Eden Blackburn
C'était pas son genre de fricoter avec des petites jeunes. Il aimait les femmes d'expérience Kyan. Et pourtant les pucelles avaient leur charme aussi. Mais ce qui intriguait réellement le jeune homme c'était le caractère d'Eden. Il n'y avait qu'à voir sa manière de répondre, sèchement et avec assurance, il trouvait cela... exquis. C'était le mot. Il souriait avec une vraie bonne humeur. "Pas de chandelles pour madame, c'est noté." Il aimait évidemment retourner chaque mot qu'elle pouvait prononcer contre elle. Si elle cherchait à faire comprendre qu'elle n'était pas intéressée par un rendez-vous amoureux, il tentait de la faire passer pour une fille qui était plutôt sans préliminaire et qui voulait aller droit au but. Cela l'amusait de voir son visage se décomposer. C'était son truc à lui, il était gentiment méchant. Puis, alors qu'il lui demandait quelle serait sa contrepartie, vu qu'il mettait un souper en jeu, elle lui parla de jogging. "Aller courir? Haha, ce que je gagne c'est d'aller m'épuiser sur une piste d'athlétisme? Si tu me vois tout en sueur, je suis désolé mais c'est toujours toi qui y gagne!" Il lui fit un petit clin d'oeil pour lui signifier qu'il rigolait. Il savait bien que son humour prétentieux exaspérait certaines personnes mais il ne voulait changer pour rien au monde. La prison lui avait appris à accepter qui il était. Eden avait au moins fait ça de bon pour lui.

Quand la serveuse revint pour les monter à l'étage, il vit qu'Eden était mal à l'aise. Il ne voulait pas trop jouer dessus mais les habitudes ne se perdent pas aussi facilement et donc il ne parvenait pas à ne pas faire certaines petits blagues. Cela ne manqua pas d'effaroucher la jument sauvage et il l'entendit le menacer. "On parle déjà de punitions corporelles? Et en plus d'abstinence si je ne suis pas sage? Dites-donc mademoiselle, vous allez vite en besogne!" Il se tourna vers elle avec un visage faussement surpris. Ses cours d'art dramatique à l'université avaient fait de bonnes choses pour lui, il était assez bon. "Mais qui a dit que je voulais te toucher petite perdrix?" Il continuait de la regarder tout en saisissant le Mp3 qu'elle lui tendait. Il avait très envie de rire mais il sentait que cela l'agaçait alors il réprimait cela. Néanmoins, il ne put s'empêcher de commenter "Tantôt tu t'inquiètes de ma santé en me proposant du sport, maintenant tu veux me punir si je ne suis pas sage, chercherais-tu à prendre le rôle de ma mère?" Il arquait un sourcil pour marquer ses propos tout en continuant à chercher la playlist de la demoiselle sur l'écran de son appareil. La serveuse revint vers eux "Un thé à la cannelle pour moi et mademoiselle..." il la laissa passer commande. Il s'apprêtait à lui mettre un écouteur dans l'oreille mais s'interrompit "C'est un contact autorisé ça? Ou je dois mettre des gants si je ne veux pas finir amputer de ma main droite?" Il souriait tout en appuyant sur le bouton de lecture. Il se demandait sur quoi il allait tomber. Un morceau de Muse s'infiltra dans ses oreilles et il reconnut Follow me. Il sourit et commenta "Pas mal, et le titre me semble approprié pour le coup." Etant donné qu'elle l'avait suivi jusqu'ici, l'ironie était assez sympa.
 
Edyan#1
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
Deep in my bones, I am Radioactive
« I'm breaking in, shaping up, then checking out on the prison bus. This is it, the apocalyps. I'm waking up, I feel it in my bones, enough to make my system blow... Welcome to the new age, to the new age» by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: We all need some rock in our lives ♦ Edyan#1   Dim 11 Juin - 22:01

983 mots
dialogue en Bleu
pensées en italique
We all need some rock in our lives.
J'avoue que la proposition de jogging n'a rien d'alléchant, enfin ça dépend pour qui. J'aimerais vraiment pouvoir lui mettre la raclée de sa vie et lui effacer ce petit sourire suffisant. Lorsqu'il insinue que ça serait cadeau pour moi de le voir en sueur, mon visage vire au rouge. J'imagine des trucs. Des tas de trucs. Mais je me force à revenir à la réalité et me souviens alors de ce que je lui ai fait. Jusqu'ici, je me suis bornée à dire qu'il ne m'intéressait pas. Mais je dois bien avouer que ce type ne me laisse pas indifférente. Et c'est bien là tout le problème. Exaspérée par son insinuation, je lui réponds sans plus aucun amusement : «Tu parles d'une victoire ! Désolé de te blesser et de briser tes rêves mais te voir en sueur est la dernière chose que je veux voir.».

L'étage où nous nous trouvons et l'intimité qui en découle me dérange de moins en moins. Mal à l'aise au départ, j'ai pourtant finit par ressentir de l'adrénaline et je commence à regretter légèrement mes menaces. Une partie de moi veut écouter ma raison -et donc, me tenir loin de Kyan- et l'autre partie voudrait se coller contre lui et profiter de l'instant. Sa réponse me sort de ce combat intérieur et même s'il essaye de ne pas le montrer, je crois que ma répartie lui plaît. Peut-être devrai-je arrêter de le chercher comme ça ? Je lui donne des raisons de poursuivre ce petit jeu, alors qu'au fond de moi je suis terrorisée par son issue. «Je ne vais pas vite en besogne, puisqu'il n'y a pas de besogne. Et tu n'as pas besoin de dire quoi que ce soit pour que je comprenne où tu veux en venir. Il n'y a qu'à voir l'assurance absurde que tu dégages sans arrêt..» Je vois très bien qu'il se retient de rire. Ce qui est plutôt étonnant. Mes menaces ont dû le refroidir. Dommage. Il attrape mon MP3 et avant de farfouiller dedans, il me demande si je me prends pour sa mère. Ciel, non ! Ce serait très bizarre d'imaginer tout ce que j'imagine si j'étais sa mère. Néanmoins, j'ai du mal à le suivre. Tout à l'heure, il me traitait comme une gamine de douze ans et maintenant, comme une vielle. Qu'est-ce que ça signifie ? Est-ce que je me serais trompé sur ses intentions ? Pour autant, je me sens blessée et je ne peux m'empêcher de lui répondre : «Tes propos deviennent vexants.» Je ne me suis pas rendu compte que Kyan avait déjà entrepris des recherches dans mon MP3 et lorsque sa main avance vers moi avec les écouteurs avant de reculer de plus bel, je ne peux m'empêcher de rire discrètement. Il me demande si ce contact est autorisé et je hausse les sourcils au ciel. Je ne sais pas s'il m'a posé cette question par respect ou simplement pour sauver sa main, mais il l'a fait. C'est ce qui compte. Je lui fais signe que oui et je sens tout à coup ses doigts m'effleurer l'oreille. Je me sens fondre et des papillons commencent à jouer au ping-pong dans mon ventre. Un titre que je connais bien se met à retentir dans mon oreille et pendant un instant, j'ai l'impression de ne plus être sur Terre. Kyan me dit que cette chanson lui semble tout à fait appropriée et je ne suis pas certaine de comprendre son insinuation. Pour toute réponse, je croise son regard ardent et je suis alors incapable de détourner la tête. Visiblement, il n'en est pas plus capable que moi, puisque son regard s'accroche également au mien. Les paroles prononcées par Muse donnent une impression de magie à ce qui se passe en ce moment et je les laisse s'imprégner en moi.

''You can follow me, I will keep you safe, You can follow me, I will protect you.''

Dans ses yeux, je pense voir une multitude d'émotions différentes et surtout, j'ai l'impression qu'ils me lancent un défi. Je sais que ce n'est que mon imagination, mais j'ai l'impression d'entendre Kyan me murmurer ''Allez Eden, va-y, détourne le regard si tu en es capable''. Je ressens tout à coup l'envie irrépressible de le défier moi aussi. Pourquoi devrais-je être la seule à essayer de fuir le regard de l'autre ? On est dans la même galère après tout. Sauf que lui ne connait pas certains éléments de l'histoire. Et le regarder dans les yeux , de si beaux yeux, ne fait que multiplier la culpabilité que je ressens. Je m'apprête enfin à regarder ailleurs quand la serveuse revient avec notre commande. L'atmosphère devient gênante et déstabilisée, je lui demande : «Alors, c'est assez impressionnant pour le grand Kyan?»  Sans attendre sa répondre, j'attrape mon sac à main et me lève. Je me dirige vers les escaliers pour redescendre et quitter cet endroit mais je me rends soudain compte que j'ai oublié mon MP3. Je fais donc demi-tour et arrache mon lecteur des mains de Kyan qui me regarde avec un mélange de sourire ravageur et de sarcasme silencieux. Il faut que je m'en aille avant de changer d'avis. Je sais pertinemment que je suis en train de fuir un problème, mais je suis tellement bouleversée par mes émotions que je ne sais quelle autre réaction montrer. J'entreprends ma  fuite et au fond de moi, j'espère de tout mon cœur qu'il va ma rattraper.
Eden & Kyan


Dernière édition par Eden Blackburn le Jeu 15 Juin - 22:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

womanizer
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 27 années depuis le 20 février 1990
○ statut : Célibataire qui ne cherche pas à se caser
○ métier : Avocat en droit des affaires
○ quartier : #220 Center Bay (loft)
○ orientation sexuelle : Pleinement hétérosexuel, il aime les femmes et elles le lui rendent bien
○ posts : 328 ○ points : 0
○ pseudo : Sparka
○ avatar : Hunter Parrish
○ DC : Le sexy chanteur de R.E.D.: Isaac Waters
○ inscrit le : 01/06/2017
MessageSujet: Re: We all need some rock in our lives ♦ Edyan#1   Mar 13 Juin - 9:43


We all need some rock in our lives
Kyan Braxton & Eden Blackburn
Elle était décidément revêche. Il aurait dû se sentir vexé qu'elle l'insulte de la sorte mais elle le faisait rire et il se contenta d'hausser les épaules. "Je suis navré de t'imposer des images si horribles que ça. Promis, je ne suerai jamais devant toi." Il continuait de sourire, toujours très satisfait d'avoir réussi à la convaincre d'aller au café avec lui. Il ne s'imaginait pas que cela serait si distrayant. A chaque phrase qu'il disait, elle trouvait une façon de s'offusquer et une manière de lui répondre sèchement. Pour le remettre en place, elle était plutôt douée. Mais elle fit une erreur en présumant qu'il voulait en venir quelque part et se rappelant qu'elle l'avait dénoncé aux autorités pour abus d'une personne mineure, il se rembrunit en l'entendant l'accuser de la sorte. Il croisa les bras et plus durement lui répondit "C'est toi qui est prétentieuse pour le coup. Je n'ai pas d'intention perverse à ton sujet et j'ai déjà eu des sales coups par le passé où on m'a injustement accusé. Je ne vais pas entrer dans les détails mais si tu as le sentiment que je cherche à abuser de ta personne, tu peux partir tout de suite, je ne te retiendrai pas." Il était sec, cassant et en même temps, il voulait la voir réagir mise en face de ses propres actions. Elle ne savait pas qu'il savait que c'était elle la délatrice. Mais elle savait ce qu'elle avait fait et son petit laïus devrait lui rappeler des choses. Puis elle avait osé dire qu'il était imbu de sa personne. "Et mon assurance n'est pas absurde. Je suis comme je suis, si avoir confiance en soi est un défaut pour toi... alors je compatis." Les filles avaient toujours le sentiment que la confiance en soi était un abus de ses atouts physiques. Mais c'était tout autre chose, c'était le refus de laisser les autres lui dicter qu'il devrait avoir peur de la société ou de son jugement à son égard. Il s'aimait tel qu'il était. Et si quelqu'un était en désaccord avec cela, il se passait de cette personne, c'était aussi simple que cela. Evidemment, quand il la compara à une mère, elle se vexa. C'était toujours la même chose, pensa-t-il, quand une femme est vieillie contre sa volonté, elle déteste ça. "C'était pas mon but... de te vexer" Il lui sourit gentiment et lui tendit la main en signe de paix. "Promis, je vais pas te molester, c'est juste une pince amicale." Il continuait de se moquer d'elle sur le sujet. Même si une part de lui était agacée qu'elle ait peur de lui. Il n'était pas un monstre ni un violateur... Et si elle le pensait vraiment? Mais alors pourquoi être venue avec lui?

Le moment qui suivit était tout à fait différent. La musique s'envolant autour d'eux, il n'entendait plus le brouhaha du rez-de-chaussée. Eden avait ses yeux plantés dans les siens et c'était comme s'ils avaient été connectés tous les deux. Muse était un de ses groupes préférés et Follow Me tombait presque à pic. Le moment en est presque magique, vraiment. Et il ne se rompt que lorsqu'elle lui demande si c'est assez impressionnant pour lui. Mais alors qu'il s'apprêtait à lui dire que ce n'était qu'une seule chanson, la voilà qui s'envole. Elle part, précipitamment, déterminée à se barrer aussi vite que possible. Il la voit revenir, sans même avoir le temps de rien dire, reprendre son Mp3 et partir à nouveau. La serveuse le regarde en posant les boissons sur la table. Kyan hésite un bref instant avant de sortir un billet de 20$ rapidement, de lui dire que c'est bon ainsi et de courir après Eden qu'il voit dans la rue. "Eden!" crie-t-il. Elle se retourne et plutôt que de s'arrêter, presse le pas. Il court et parvient assez vite à la rattraper. Elle lui avait proposé un jogging, il se doute qu'elle doit être bonne. Heureusement qu'elle n'avait pas commencé à courir car Dieu seul sait s'il serait parvenu à la rattraper. La saisissant par le poignet, il la force à s'arrêter. "Qu'est-ce qui te prend?" Sa voix est cassée. Tant par la petite course qu'il vient de faire que par l'incompréhension. Elle lui a filé entre les doigts. Il aime jouer au chasseur avec ses proies mais là ce n'est pas ça, il le voit bien. Aurait-elle pris peur de cette connexion pendant qu'ils écoutaient la chanson? Il décide de briser un peu cette ambiance tendue en blaguant même si le coeur n'y est pas et cela se ressent. "Si tu crois qu'une seule chanson suffit à te faire payer un verre... tu te trompes. Tu m'es redevable jeune fille!"
Son ton n'est pas amer ni même blagueur pourtant il force ses sourcils à s'arquer, pour prétendre que sa blague n'est pas forcée.  
Edyan#1
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
Deep in my bones, I am Radioactive
« I'm breaking in, shaping up, then checking out on the prison bus. This is it, the apocalyps. I'm waking up, I feel it in my bones, enough to make my system blow... Welcome to the new age, to the new age» by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: We all need some rock in our lives ♦ Edyan#1   Mer 14 Juin - 19:51

700 mots
dialogue en Bleu
pensées en italique
We all need some rock in our lives.
Pendant ma désespérante tentative de fuite, mes pensées me bousculent. Je regrette clairement certaines de mes paroles envers lui et je crains de l'avoir blessé plus que je ne le voulais. Quand il m'a expliqué avoir déjà été accusé à tort dans le passé, mon estomac s'est noué mais j'ai essayé de ne pas réagir et de détourner la conversation.. Il est sans doute à mille lieues de se douter que je suis déjà au courant. Et pire, que cette accusation est entièrement de ma faute. Mais de toute façon, cela n'a aucune importance puisque je ne l'intéresse pas et qu'il ne m'intéresse pas non plus. D'ailleurs ses propos ont été très clairs à ce sujet. En affirmant que ses intentions perverses étaient clairement démasquées, je me suis montré prétentieuse et légèrement égocentrique. Peut-être que ce faux aspect de moi achèvera de le convaincre de se tenir loin. Évidemment, je lui ai dit que son assurance était absurde, mais je suis très loin de le penser. J'avoue que chez les autres garçons, ça a tendance à beaucoup m'énerver. Mais pas chez lui... Au contraire, je trouve ça craquant. Mais je suis un peu perdue parce qu'honnêtement, s'il n'est pas intéressé par moi -ce dont je ne doute plus-, pourquoi m'avoir accosté ? Pourquoi m'avoir demandé mon numéro lors de la soirée ? Comment expliquer ce qui vient de se passé entre nous lorsque nous écoutions Muse ? Et surtout, pourquoi essayer de me rattraper pendant ma fuite alors qu'il pouvait tout simplement me laisser partir et ne plus jamais me revoir ? Ce garçon est décidément bien surprenant.

Soudain, j'entends quelqu'un crier mon nom et je réalise que c'est Kyan. Cette voix qui me fait d'ordinaire tant d'effet n'a plus à rien à voir avec celle que je connais : elle est plus dure et plus sèche. Je ne veux pas d'une nouvelle confrontation avec lui, alors je redouble de vitesse mais je ne cours pas. Avec les talons que je porte aujourd'hui, c'est impossible de courir en restant un minimum présentable. Je veux dire par là que je suis tellement maladroite que je tomberai sur les fesses à coup sur. Le problème, c'est qu'avec mon rythme de crevette amputée, Kyan me rattrape rapidement. Lorsqu'il me saisit le poignet fermement -mais sans me faire mal-, je n'ai d'autres choix que de m'arrêter. Je croise son regard perdu et je détourne aussi vite que possible la tête pour ne pas regretter davantage mes propos de tout à l'heure. Mais c'est trop, je culpabilise déjà et le ton qu'il emploie en me demandant ce qu'il me prend achève de me torturer l'esprit. «Je suis désolé Kyan, mais j'ai vraiment passé une mauvaise journée. En fait, une mauvaise semaine. Ce n'est pas ta faute.» Il me regarde avec un peu plus de douceur et tente même une blague. Elle n'est pas vraiment réussie, mais pourtant je ris quand même. «Moi, être redevable de quelqu'un ? Je ne crois pas, non ! Mais je peux peut-être faire une exception... Qu'est-ce que le beau Kyan pourrait bien me demander en échange de son pardon éternel?» Je ne me rends compte que trop tard que j'ai utilisé le mot ''beau'' pour le qualifier et j'espère qu'il ne va pas relever le sujet ou pire, se vanter. Mais évidemment, il l'a entendu et il arbore de nouveau un sourire satisfait plaqué sur le visage. Je n'ai pas menti : il est vraiment bel homme. J'essaye de détendre l'atmosphère bizarre qui flotte entre nous et étrangement, ça fonctionne. Il réfléchit une seconde avant de réponde à ma question. Et là, j'ouvre grand mes yeux, en signe d'étonnement. «Tu es sérieux ? C'est ça que tu me proposes pour me faire pardonner ? Vraiment?» Je n'arrive même plus à réfléchir tellement je suis abasourdie par ce qu'il vient de me proposer.
Eden & Kyan


Dernière édition par Eden Blackburn le Jeu 15 Juin - 22:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

womanizer
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 27 années depuis le 20 février 1990
○ statut : Célibataire qui ne cherche pas à se caser
○ métier : Avocat en droit des affaires
○ quartier : #220 Center Bay (loft)
○ orientation sexuelle : Pleinement hétérosexuel, il aime les femmes et elles le lui rendent bien
○ posts : 328 ○ points : 0
○ pseudo : Sparka
○ avatar : Hunter Parrish
○ DC : Le sexy chanteur de R.E.D.: Isaac Waters
○ inscrit le : 01/06/2017
MessageSujet: Re: We all need some rock in our lives ♦ Edyan#1   Mer 14 Juin - 20:18


We all need some rock in our lives
Kyan Braxton & Eden Blackburn
Qu'elle parte, il ne pouvait pas l'empêcher. Il n'avait jamais forcé personne à rester en sa compagnie et encore moins à faire quoique ce soit que la personne ne voulait pas. Mais qu'elle parte ainsi, sans rien dire, sans donner une once d'explication... Cela le laissait pantois. En règle générale, Kyan aurait tout simplement laissé couler. Mais il venait de partager un drôle de moment avec la jeune fille. Ils avaient écouté un de ses groupes préférés et alors que ce n'était en soi pas si extraordinaire que ça, il avait lui aussi ressenti l'envie de prendre ses jambes à son cou. C'était assez désagréable de se sentir presque vulnérable en face de quelqu'un qu'on ne connaît pas. Eden avait elle décidé de réellement s'en aller et il ne pouvait pas totalement la blâmer. Mais était-ce pour cela? Etait-ce par peur de cette connexion étrange entre eux? Il ne pensait pas que cela puisse être cela, Eden l'avait envoyé derrière les barreaux. Elle n'était pas le genre de fille qui s'amourachait aussi facilement. Et même si c'était le cas, il se forçait à penser qu'il s'en fichait. Après tout, elle lui avait fait un sale coup, il voulait la faire payer. La logique aurait voulu qu'il la laisse partir. Mais au lieu de cela, il courait après elle dans la rue. Si ses amis l'avaient vu faire, ils auraient bien ri. C'était pas le genre de Kyan de courir après une fille. Et encore moins pour une histoire de vengeance. Pourtant il l'avait fait, il avait écouté une pulsion.

Là, tous les deux, lui avec sa main sur son poignet et elle qui le fuyait du regard, ils formaient un drôle de duo. Il relâcha son étreinte quand il fut sûr qu'elle ne repartirait pas. Elle s'excusa et il ne fut pas réellement convaincu par ses propos. Une mauvaise journée? Il n'était même pas onze heures du matin. Une mauvaise semaine? Il ne savait pas pourquoi, il doutait que cela soit ça. Avait-elle des remords concernant son comportement passé? Son regard était trouble et le perturbait, il préférait ne pas poser ses yeux sur les siens. Il entendit qu'elle le trouvait beau et cela le remit un peu d'aplomb. C'était pas si mal parti si elle osait dire ça aussi ouvertement. Mais il ne relèverait pas ce petit point, elle lui avait déjà fait remarquer qu'elle le trouvait trop prétentieux. Et surtout, cela n'avait aucune importance qu'elle le trouve beau. Du moins, elle ne devait pas penser que cela en avait. Il se concentra donc sur le reste. "Le pardon éternel? Rien que ça?!" Un rire léger lui échappa tandis qu'il se frottait la nuque en regardant autour de lui, à la recherche d'une idée. Il n'avait pas anticipé qu'elle lui proposerait de se racheter. Mais puisqu'elle le faisait, il était prêt à saisir la perche. Tout pour ne pas se retrouver sur un départ sans possibilité de prolonger leur ... lien? Relation? Il ne savait même pas ce que c'était qui les unissait. "D'accord, alors pour te rattraper tu peux rentrer dans le magasin situé à l'angle de la rue, là-bas." Il lui indiqua l'épicerie du doigt et sourit avec ce sourire narquois qu'il aimait poser sur son visage. "Tu rentres, tu fais un tour puis tu fais ton choix sur ce qu'on va manger dans le parc juste après." Il fit glisser son sac de son épaule et le prit contre lui. "Ah oui, juste un petit détail. Je garde ça. Va falloir improviser pour sortir sans payer." Il était très fier de son idée. Elle, beaucoup moins. Elle était littéralement outrée qu'il insinue qu'elle pourrait aller voler. Mais c'était un défi et il attendait qu'elle le réalise. "Oui, je suis on ne peut plus sérieux. D'ailleurs, je vais déjà aller dans le parc pour nous chercher un banc. Retrouve-moi dans le coin près de la statue." Il lui fit un clin d'oeil avant de tourner les talons, avec son sac prisonnier sous son bras.
   
Edyan#1
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
Deep in my bones, I am Radioactive
« I'm breaking in, shaping up, then checking out on the prison bus. This is it, the apocalyps. I'm waking up, I feel it in my bones, enough to make my system blow... Welcome to the new age, to the new age» by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: We all need some rock in our lives ♦ Edyan#1   Mer 14 Juin - 21:41

919 mots
dialogue en Bleu
pensées en italique
We all need some rock in our lives.
Ok, donc je dois rentrer dans l'épicerie. Facile, ça. Je dois choisir un repas que nous allons apparemment partager dans le parc. «Quoi, c'est tout? Te payer un truc à manger? Je ne pensais pas que tu ferais appel à ton ventre, mais après tout, c'est toi qui décides le prix d'un pardon éternel donc, ça compte. Et puis, je te comprends. Mais le gérant de cette épicerie est vraiment...» je n'ai pas le temps de terminer ma phrase qu'il approche sa main de moi. Je suis de nouveau prise d'une envie furieuse de fuir cet échange, mais cette fois, je ne bouge pas. Sa main fait descendre la hanse de mon sac à main qui se trouve sur mon épaule et je frisonne. Sa main ne fait que m'effleurer, mais ce contact me rend fébrile. Je suis tellement troublée que je ne me rends pas compte tout de suite qu'il est en train de me prendre mon sac. «Et mais, rend-le-moi ! On ne t'a jamais dit de ne pas toucher aux affaires des autres? Surtout si c'est le sac d'une dame.» Mais il me regarde en souriant, comme toujours et m'annonce alors que je vais devoir trouver un moyen de sortir sans payer. Est-ce que Kyan aurait perdu la tête ? Qu'est-ce qu'il cherche en me faisant faire un truc pareil ? Est-ce qu'il s'ennuie à ce point ou veut-il simplement que je fasse une crise cardiaque aujourd'hui ? Je n'ai jamais fait une chose aussi ridicule de toute ma vie. Je traverse dans les clous, je trie bien mes déchets, j'aide les petites vielles à traverser la rue et... je protège mes amies en dénonçant leur petit-ami aux flics. Bon d'accord, je peux faire ce qu'il me demande. Je lui dois bien ça, même s'il ne le sait pas. À moins que ? Son plan est peut-être de me faire croupir en prison pour se me rendre la pareille... Mais non, je ne crois pas. Il ne sait pas que c'est moi la fameuse dénonciatrice, donc il n'y a absolument aucune chance. Et s'il connaissait la vérité, il ne s'amuserait sans doute pas à m'adresser la parole ou à partager un petit moment musical avec ma personne. J'avais réussi à retrouver ma bonne humeur il y a quelques minutes, mais son idée débile me replonge à nouveau dans l'exaspération. «Tu es sérieux ? C'est ça que tu me proposes pour me faire pardonner ? Vraiment?» Évidemment qu'il est sérieux ! Et je rêve où il vient de m'abandonner là en me faisant un clin d’œil ? Carrément canon.

En le voyant s'éclipser, je lui crie avec le plus de sarcasme possible : «C'est fou ce que tu es sexy avec un sac de femme à la main!» Cette remarque fait se retourner plusieurs passants vers Kyan mais cette vengeance n'est pas assez jubilatoire. J'en trouverai une plus tard. Je tourne les yeux vers la supérette, me dirige d'un pas traînant vers elle et essaye de trouver une solution à ce défi absurde. La première étape à franchir est de rentrer dans le magasin. Ça au moins, ça pose pas de problème. Ensuite, choisir le menu. Ça non plus, aucun problème. Mais Kyan risque d'être déçu s'il a faim. J'ai pris deux barres de céréales au muesli. Ça me paraît bien plus discret à dissimuler dans ma poche que deux énormes sandwiches au bacon. Ceci étant fait, il ne me reste plus qu'à sortir d'ici sans éveiller les soupçons.. Je jette un coup d’œil à la caisse et je remarque que le gérant m'observe attentivement. Génial.. Allez, Eden, réfléchis. Je trouve enfin une idée : si on m'offre ces deux barres, je n'aurais pas besoin de les voler ! Ok, c'est décidé. Je vais jouer de mon charme avec le gérant et me faire passer pour une jeune femme défavorisée qui n'a pas les moyens de se payer deux pauvres malheureuses barres (je ne suis pas très convaincante avec la tenue que je porte aujourd'hui, mais je n'avais pas prévu ce stupide défi dans mon horaire). Je traverse le magasin lentement -merci le stress!- et je m'avance vers la caisse pour mettre en place mon stratagème. Mais à mesure que je m'approche du gérant, il me regarde avec un air de plus en plus pervers et me détaille de la taille au pied. Il se rince bien l’œil et ça me met extrêmement mal à l'aise. Je n'ai qu'une envie : reposer ces deux barres et sortir de ce magasin pour ne plus jamais recroiser la route de ce vieux dégouttant. Mais Kyan gagnerait et je n'ai aucune envie d'entendre ses remarques acerbes. Changement de plan. Je suis presque arrivé à la caisse, je lance un énorme sourire au vieux et au dernier moment, je tourne vers la sortie en courant. Je cours aussi vite que je peux et les cris du bonhomme se mettent à éclater. J’accélère encore le mouvement et au moment où je suis certaine que personne ne me suit, je m'arrête pour reprendre mon souffle. Un sourire idiot est plaqué sur mon visage. Finalement, même en talons, je suis capable de courir.. .
Eden & Kyan


Dernière édition par Eden Blackburn le Jeu 15 Juin - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

womanizer
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 27 années depuis le 20 février 1990
○ statut : Célibataire qui ne cherche pas à se caser
○ métier : Avocat en droit des affaires
○ quartier : #220 Center Bay (loft)
○ orientation sexuelle : Pleinement hétérosexuel, il aime les femmes et elles le lui rendent bien
○ posts : 328 ○ points : 0
○ pseudo : Sparka
○ avatar : Hunter Parrish
○ DC : Le sexy chanteur de R.E.D.: Isaac Waters
○ inscrit le : 01/06/2017
MessageSujet: Re: We all need some rock in our lives ♦ Edyan#1   Jeu 15 Juin - 10:36


We all need some rock in our lives
Kyan Braxton & Eden Blackburn
Levant la main, il brandit le sac sur le côté pour ponctuer sa remarque. Mais il ne peut s'empêcher de commenter aussi  " C'est bien la preuve que je suis toujours sexy!" Il rit en son for intérieur mais ne se retourne pas. Elle avait l'air tellement perturbée par ce défi qu'il avait hésité à lui dire que c'était une blague et à lui proposer quelque chose de moins dangereux. Tournant au coin, il s'arrête. Il ne peut pas vraiment partir jusqu'au parc. Il sait qu'elle ne risque pas grand chose, on fait rarement toute une affaire d'un petit vol dans un magasin mais... visiblement elle n'a encore jamais fait ça. Elle a 20 ans, non? Comment ça se fait qu'elle n'ait jamais volé un petit truc avec des potes? Il sourit. Eden est vraiment une fille ... particulière. Il avait envie de dire bizarre mais c'eut été péjoratif. Il regarde discrètement pour voir si elle est toujours là et à son grand plaisir, il la voit entrer dans l'épicerie. Partir dans le parc, c'était ce qu'il lui a dit qu'il ferait. Mais il préfère veiller sur elle à distance. Il pourrait la laisser se débrouiller et si elle se fait prendre, ça serait bien fait pour elle, la délatrice. Mais il n'a pas envie de ce genre de vengeance. Puis, si elle se faisait prendre maintenant, cela écourterait leur temps ensemble aujourd'hui. Or il n'a pas envie de cela, il a envie de la voir venir avec les victuailles et aller se taper dans le parc pour casser la croûte ensemble.

Elle prend beaucoup de temps. En tout cas, c'est ce qui lui semble. Ou alors est-ce le stress qui lui donne le sentiment qu'elle tarde. S'est-elle fait prendre? Ou a-t-elle perdu son courage? Il finit par avancer dans la rue et s'enfoncer dans une ruelle sur la droite. Quand elle sortira, elle devra passer par ici pour se diriger vers le parc. Il n'y a qu'un chemin à partir d'ici. Ou alors elle devrait faire un sacré détour, ce qui serait ridicule. Il se pose là et attend qu'elle apparaisse, espérant qu'elle le fera. Au bout d'un moment il entend ses talons résonner dans la rue. Elle court. Merde. Soit elle a pris peur d'être repérée et court sans aucune raison, ce qui est la meilleure façon d'éveiller les soupçons. Soit elle s'est fait repérer, et dans ce cas... c'est mal parti. Avant d'arriver à son niveau, il entend le bruit des talons s'arrêter. Inquiet, il passe la tête pour voir ce qui se passe. Elle s'est juste arrêtée pour reprendre sa respiration.  "Faire un casse avec des hauts talons, c'est pas des plus avisés ma petite dame! " Elle sursaute et relève ensuite la tête vers Kyan qui la saisit à nouveau par le bras pour la tirer dans la ruelle. Là il lui chuchote en riant  "Et s'arrêter pour reprendre son souffle à moins de trois cent mètres du magasin, c'est encore moins intelligent. " Il lui sourit, bienveillant. Il n'a pas réalisé qu'en l'attirant ainsi dans la ruelle, il l'a rapprochée de lui. Il se décale un peu et lui indique d'avancer vers la cage d'escalier de l'immeuble.  "Viens, on va se poser par là, le temps que les poursuites s'arrêtent." Passant derrière les escaliers, il voit une grille ouverte au bout de la ruelle. Regardant ce qui se trouve derrière, il y voit une sorte de jardin privé. Probablement l'espace commun des habitants de l'immeuble.  " Ah, on dirait qu'on vient de se trouver notre propre parc privé." Il sait qu'elle ne sera pas ravie à l'idée de trépasser une propriété privée mais il a toujours son sac sous le bras et si elle veut le récupérer, elle devra bien le suivre. Il ôte sa veste pour l'étendre sur l'herbe et s'assied derrière un gros chêne. Il l'invite à prendre place sur le bout de tissu resté libre et alors qu'elle s'exécute, il lui demande  "Alors, que nous as-tu ramené Arsène? "
   
Edyan#1
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
Deep in my bones, I am Radioactive
« I'm breaking in, shaping up, then checking out on the prison bus. This is it, the apocalyps. I'm waking up, I feel it in my bones, enough to make my system blow... Welcome to the new age, to the new age» by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: We all need some rock in our lives ♦ Edyan#1   Ven 16 Juin - 0:50

913 mots
dialogue en Bleu
pensées en italique
We all need some rock in our lives.
Ce pic d'adrénaline que je ressens est totalement nouveau pour moi. C'est une sensation vraiment étrange, mais pas désagréable. Je n'y crois pas, je suis vraiment sortie de là sans payer. Je me suis mentalement préparé à faire une bonne crise à Kyan quand je le retrouverais, mais maintenant que j'ai réalisé ce défi, à quoi ça servirait ? En plus, j'ai trouvé l'idée absolument ridicule au début, mais à présent, je suis satisfaite. Je dirais même plutôt fière de moi. J'ai su prouver que je ne suis pas qu'une gamine obéissante, que je sais faire preuve d'humour et que le danger ne me fait pas peur. La vérité est sans doute un peu différente, mais pour une fois dans ma vie, j'ai réussi à m'étonner moi-même et à faire quelque chose de totalement imprévu. Je me suis simplement laissé porter par la folie et le regard taquin de Kyan. Ce garçon a vraiment une mauvaise influence sur moi... mais qu'est-ce que ça me plaît ! Bien que je ne le connaisse que depuis peu de temps, j'ai l'impression qu'il est le seul à pouvoir apporter un grain de folie et d'humour dans ma vie bien malmenée en ce moment. Mais puisqu'il ne m’intéresse pas d'un point de vue sentimental, j’espère au moins pouvoir gagner son amitié. Même si je ne la mérite pas du tout, étant donné où il a atterri par ma faute. Mais ça, je ne peux pas lui avouer. Pas maintenant, je ne suis pas prête. Sa réaction devrait m'être totalement égale, mais ce n'est pas le cas. Chaque fois que j'imagine la scène de l'aveu dans ma tête, ça se termine mal. Et je n'en ai pas envie. Pourtant, je connais les conséquences d'un tel mensonge. Je les ai vécues cette semaine avec May, à qui je n'ai pas osé annoncer plus tôt que nous étions demi-sœurs. Aujourd'hui elle m'en veut et j'ai définitivement perdu sa confiance ainsi que son affection. Pourtant, je suis de nouveau en train de plonger dans le même cercle vicieux avec Kyan...

Je sursaute légèrement lorsque sa voix me sort de mes réflexions. Il me fait remarquer que faire un casse avec des hauts talons n'est guère avisé, et je pouffe. «C'est pourtant marrant! Tu devrais essayer. Les talons je veux dire, pas le casse..» Il m'attrape par le bras et me tire vers une petite ruelle sur le côté. Apparemment, s'arrêter et reprendre son souffle n'est pas non plus une bonne idée, selon lui. Il me pousse vers la cage d'escalier de l'immeuble et je lui réponds : «Je rêve où tu t'inquiètes que je me fasse prendre ? Mais... une minute...! Qu'est-ce que tu fais ici ? Tu devais m'attendre au parc et... Oh ! Je vois.. Tu es resté là pour admirer ma galère.. C'est petit, même de ta part.» J'ai prononcé ces mots sur un ton léger, pour plaisanter et Kyan l'a bien compris. Habituellement, il est vrai que je serais vexée qu'il ait osé faire ça, mais pas aujourd'hui. C'est comme si ce coup de frayeur m'avait aidé à me détendre. Nous passons derrière les escaliers et il m'entraîne vers une grille restée ouverte. Kyan s'en approche pour regarder ce qui se trouve derrière et m'annonce que nous venons de trouver notre parc privé.  «Kyan... c'est une propriété privée, on ne peut pas faire ça. Tu cherches à me faire avoir des ennuis ou quoi?» Face au sourire qu'il me déploie, je décide tout de même de le suivre. En plus, il ne m'a toujours pas rendu mon sac à main, alors je n'ai pas le choix... Nous franchissons donc la grille et trouvons un petit coin d'ombre, au pied d'un immense chêne. Kyan s'installe sur la veste qu'il a déposée au sol et me fait alors signe de le rejoindre, avec un regard auquel je ne peux pas résister. Il m'a déjà fait ce coup-là, tantôt. Je le rejoins et il me demande de lui montrer ce que j'ai emporté de la supérette. Hésitante, je glisse ma main dans la poche de mon cardigan et en ressort les deux barres de muesli. Avec un petit sourire gêné, je lui dis : «Le magasin était vide...» Il me regarde d'un air perplexe et hausse les yeux pour me faire comprendre qu'il ne me croit pas. «Bon d'accord, c'est une très mauvaise excuse.. Mais pour ma défense, j'ai voulu penser à mon régime et puis, tu ne m'as pas dit ce que tu voulais donc je considère ce défi comme largement réussi.» Quelques minutes plus tard, l'ambiance est légère et nous rions de bon cœur à propos de ce vol lamentable. Je ne manque cependant pas de lui faire une remarque importante : «Par contre, si l'envie te reprend un jour de me défier, ne m'envoie plus jamais chez un vieux pervers. Cet homme est vraiment flippant et d'ailleurs, il me déshabillait du regard. C'est dégoûtant. Je te jure, j'ai encore de l'urticaire rien qu'à penser à tout ce qu'il était en train d'imaginer !»
Eden & Kyan
Revenir en haut Aller en bas

avatar

womanizer
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 27 années depuis le 20 février 1990
○ statut : Célibataire qui ne cherche pas à se caser
○ métier : Avocat en droit des affaires
○ quartier : #220 Center Bay (loft)
○ orientation sexuelle : Pleinement hétérosexuel, il aime les femmes et elles le lui rendent bien
○ posts : 328 ○ points : 0
○ pseudo : Sparka
○ avatar : Hunter Parrish
○ DC : Le sexy chanteur de R.E.D.: Isaac Waters
○ inscrit le : 01/06/2017
MessageSujet: Re: We all need some rock in our lives ♦ Edyan#1   Sam 17 Juin - 18:18


We all need some rock in our lives
Kyan Braxton & Eden Blackburn
Ce qu'il admire chez elle? Il n'en sait rien. Mais il voit comment la jeune femme innocente se laisse pousser des ailes en sa compagnie. Timide au premier abord, elle a fini par se laisser convaincre d'aller voler. C'était impensable. Pourtant, elle l'a fait. Il ne sait même pas pourquoi il se donne tant de mal à passer du temps avec elle. Il pourrait tout simplement l'inviter au restaurant une ou deux fois, s'arranger pour coucher avec elle et ensuite la plaquer. Sa vengeance serait faite. Inutile de mettre les petits plats dans les grands pour parvenir à ses fins. Mais... il prend plaisir à ce petit jeu. Peut-être qu'il ne fait pas que se venger au final. Peut-être qu'il apprend à connaître ses ennemis. Ou alors, il se voile la face. Eden est spéciale. Elle est jolie sans être tout à fait le genre de fille qui lui plaît au premier coup d'oeil. D'habitude il sort avec des mannequins sur talons aiguilles. Mais la vérité c'est qu'il n'est pas forcément attiré par ces femmes qu'il étale à son bras. Il sort avec elles parce que ce sont celles qui le mettent le plus en valeur. Il existe d'autres femmes, des femmes plus normales, qu'il apprécie mais qu'il ne tente pas de séduire, de crainte de tout foutre en l'air. Skye par exemple. Alors pourquoi se donne-t-il du mal avec Eden alors qu'il ne le fait pas pour des filles qui comptent vraiment à ses yeux? Le mystère semble insolvable.

Son petit côté nonchalant le fait sourire. Il ne répond rien quant au fait qu'il devrait essayer des talons. Son regard est suffisamment éloquent et lui indique clairement qu'il doute qu'elle même puisse croire à ce qu'elle vient de dire. Ensuite, elle saisit qu’il est resté pour s’assurer qu’elle n’aurait pas des problèmes. Mais aussitôt dit, aussitôt elle change d’avis. L’accuser semble lui plaire bien plus. Il soupire et croise les bras. "Il fallait bien que quelqu’un reste pour te voir si jamais tu te vautrais non ?" Il arque un sourcil qui indique son ironie sans trop de problèmes. " Sérieusement maintenant, pourquoi voudrais-je assister à ça ? Tu crois que je veux me venger ?" Il la regarde, sondant chacune de ses réactions. Elle est mal à l’aise et c’était le but recherché. Alors qu’elle semble défaillir, il précise son idée. "Me venger de m’être retrouvé tout seul dans ce café, à quoi pensais-tu ? T’es devenue toute pâle. " Il sait très bien à quoi elle a dû penser. Peut-être qu’il n’aurait pas besoin de sortir avec elle et de lui faire mal par après. Il pourrait juste se contenter de la torturer ainsi. Elle s’offusque quand il l’entraîne dans le jardin privé et il secoue la tête en levant les yeux au ciel. "Je vais me répéter mais pourquoi voudrais-tu que je cherche à t’attirer des ennuis ? " Il s’installa au sol et attendit qu’elle lui tende ce qu’elle avait réussi à ramener de l’épicerie. Recevant une barre de céréales, il la regarda sans comprendre. Alors qu’elle se justifiait, un fou rire s’empara de lui. "Sérieusement ? " Elle balbutie quelque chose concernant un régime pour répondre à sa question et il rit de plus belle. Mais elle a raison, pour une débutante, elle s’en sort plutôt bien. "Jeune fille, je sens qu’il faut refaire complètement ton éducation ! " Et le ton qu’il emploie est plein de sous-entendus. Réalisant que c’est presque déplacé, il se concentre sur son faible casse-croûte qu’il déballe et évite de la regarder pour ne pas qu’elle saisisse son double sens. Il ne sait pas si c’est ça qui la provoque à parler de la perversion du vendeur mais elle lui en fait part et il prend sur lui pour ne pas se lever et aller lui décrocher la mâchoire. Serrant les dents, il cherche à se concentrer sur autre chose. "Donc tu penses qu’après ce lamentable résultat je souhaiterais encore jouer avec toi plus tard ? " Il chiffonne le papier de la barre de céréales qu’il vient de finir et pose son regard sur elle. "C’est une théorie intéressante. Dis-moi, pourquoi penses-tu que je devrais te revoir ? " Ce n’est pas exactement ce qu’elle a dit mais il y a bien une règle dans le jeu de la séduction : toujours donner l’impression à l’autre que les idées viennent de lui. "Je n’ai pas dit que je ne le voulais pas, je m’interrogeais juste pourquoi toi tu pensais que je devrais… " Il lui offrit un sourire kyanesque avant de se lever. "Faut que je retourne bosser maintenant, je te raccompagne quelque part ? " Encore une fois, typique. Ne pas donner le sentiment qu’on voulait faire quelque chose mais qu’on le ferait si besoin est. Mêler galanterie à indifférence était une formule de succès.
Edyan#1
⇜ code by bat'phanie ⇝


_________________
Deep in my bones, I am Radioactive
« I'm breaking in, shaping up, then checking out on the prison bus. This is it, the apocalyps. I'm waking up, I feel it in my bones, enough to make my system blow... Welcome to the new age, to the new age» by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: We all need some rock in our lives ♦ Edyan#1   

Revenir en haut Aller en bas
 

We all need some rock in our lives ♦ Edyan#1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» Rock My World
» Hogan critique The Rock! Star Jersey Shore dans le ring ++
» La Reine du Rock se présente !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: around you :: le passé-