AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i just want a friend has my quote tonight. × Tomilla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

estrella renaciente
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt six ans. (2.8.91)
○ statut : su corazón se pierde, pero su mente también.
○ métier : organisatrice événementiel, elle a une grande préférence pour les mariages.
○ quartier : #28, center bay.
○ informations en vrac : entre la perte de son meilleur ami et son agression elle n'arrive pas a remonter la pente. × ses sentiments lui jouent des tours. × elle a deux frères qu'elle aime plus que tout. × elle adore la musique, elle chante mais ne le dis à personne. × elle a deux chiens : Azarël et Uriel.

○ posts : 178 ○ points : 280
○ pseudo : l.emy
○ avatar : c.e.a
○ DC : le vieux papa, le geek.
○ inscrit le : 03/06/2017
MessageSujet: i just want a friend has my quote tonight. × Tomilla   Mar 6 Juin - 20:54



❝i just want a friend has my quote tonight.❞
Tom & Camilla
Sortir, voir des amis, profiter, rire, s'amuser, pouvoir vivre à nouveau, voilà se que je dois faire maintenant. Quelques jours, je ne les comptes, je ne sais pas depuis combien de temps je me suis faites agresser ça je ne sais pas, je n'ai même pas envie de le savoir ni même d'en parler. Enfin si, j'ai envie mais je ne sais pas du tout comment aborder le sujet, je ne sais pas du tout. Je ne suis pas trop douer la dessus, pas du tout même. Aujourd'hui je suis en repos, alors je voulais faire plein de chose, mais en me réveillant et quand j'ai vue le temps qu'il y avait dehors j'ai pas voulu bouger une seule seconde. Me levant puis je vais me préparer un café bien chaud, gardant ma tasse entre mes mains je m'approche doucement de ma porte vitré qui donne sur un petit balcon, je m'appuie sur le mur pour regarder la pluie tomber. Le temps qui orne sur la ville mais qui donne une vue assez magique sur la ville je me perds quelques instants la dessus jusqu'à se que mes chiens viennent vers moi pour réclamer à manger. Je leur donne à manger puis je file sous ma douche, une douche bien chaude ou je prends bien mon temps, je laisse l'eau couler sur mon corps, mes cheveux et par réflexe je viens doucement passer l'une de mes mains sur mon cou. Je n'est plus mal mais j'ai encore quelques marques. Dire qu'il y a quelques jours j'avais encore mon collier... un magnifique collier que mon frère ma offert, le plus vieux, il a de bon goût quand il veut mais surtout je l'ai depuis mes dix huit ans. Je sors de ma douche, pour aller mettre un pyjama. Vraiment décider à ne pas sortir aujourd'hui. Un bas de pyjama couleur rose pâle assez large qui traîne par terre et un simple débardeur. Je prends ma longue tignasse mouiller et les sèches au maximum avant de les attachés en un chignon complètement fouillis comme d'habitude quand j'ai pas envie de sortir de chez moi. Ma journée à été : Netflix, café, câlin a mes chiens mais aussi grignoter des petits gâteaux par ci par là. Jusqu'au moment ou je me souviens d'avoir un téléphone, je l'attrape et regard si j'ai des messages. Mais non. Je me rappelle alors qu'on devais prévoir de se voir tout les deux. Sur le coup je réfléchis un moment, aujourd'hui ? Je ne sais pas trop... et pourquoi pas ? Je t'envoie un message « Salut toi, dit moi, ça te dis une soirée pizza série/film ce soir au loft ? J'suis toute seule, puis vue qu'on devait ce voir ? C'est l'occasion ? » Je dépose mon téléphone a mes coter je me lève pour aller chercher un peut d'eau. En revenant je vois alors m'asseoir puis je vois que tu m'as répondus. En voyant que tu es d'accord je souris. Je me lève de mon canapé pour aller quand même me changer. Bon je suis capable de t’accueillir dans cette tenu, mais quand même. Je prends un legging type jean et je change de tee-shirt pour opté pour un des rolling stones. Je laisse mon vieux chignon fouillis sur le sommet de ma tête mais aussi je ne me maquille pas. Je n'en vois pas la peine surtout que l'on ne va pas du tout bouger du loft. Puis c'est toi quoi. Ce n'est pas la première fois que tu me vois sans maquillage ou aussi en pyjama. Je prends aussi la peine de sortir mes chiens moins d'une heure car oui, oui faut bien qu'eux aussi se défoule un peu. En revenant chez moi, je viens alors entouré de mes épaules un châle assez épais, ceux qu'on mets l'hiver. Avant que je m'assois à nouveau sur mon canapé, j'entends que l'on sonne à la porte. Je viens alors m'avancer vers celle-ci puis je retiens Azarël qui est capable de sortir mais surtout qui abois. « Azarël s'te plait ! C'est que Tom qui arrive quand même ! » moi retenir un gros chien... ouais c'est faisable. Je viens alors le faire reculer puis j'ouvre la porte en souriant. « Tom ! Te voilà ! » Je te fais entré, referme la porte derrière toi, puis je te prends dans mes bras ou plutôt l'inverse, vue ta grandeur et ma taille qui paraît petite comparé à toi. Azarël qui n'était pas sur de qui c'est arrive rapidement vers toi pour que lui aussi aille un câlin... bizarre pour un berger allemand. « Ca me fait plaisir que tu aies puis venir ce soir ! Depuis l'temps qu'on dit qu'on doit se voir quand même ! » je dis en riant doucement, puis je te laisse entré dans mon loft et t'installer. « Alors comment tu vas depuis touuuuut ce temps ? » je garde mon éternel sourire aux lèvres en te regardant.

© Pando

_________________

estoy perdido en mi cabeza y en mi corazón
comment me rassurée de mes erreurs passées et mes erreurs présentes ? plus rien ne pourra me faire revenir en arrière. destin fatidique. ▬ corazón va a estallar.


Dernière édition par Camilla Clarke le Mar 13 Juin - 9:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 32 ans
○ statut : Récemment célibataire
○ métier : Vétérinaire du zoo et secrètement dresseur d'otaries
○ quartier : Chez ses parents, provisoirement.
○ informations en vrac : Passionné par son boulot ◘ élève des tortues et des perroquets ◘ ne veut pas d'enfants, jamais ◘ voudrait ouvrir une école vétérinaire un jour ◘ passionné d'escalade ◘ particulièrement doué avec les jeunes en détresse ◘ n'assume pas exactement son homosexualité ◘ a toujours les cheveux en vrac et le rasage approximatif

○ posts : 225 ○ points : 410
○ pseudo : kaeh
○ avatar : Charlie Hunnam
○ inscrit le : 11/03/2017
MessageSujet: Re: i just want a friend has my quote tonight. × Tomilla   Sam 10 Juin - 17:10

« Tu vas où ? » « Chez ta sœur ! » On aurait dit un gamin insolent, quand Tom a quitté le loft ce soir pour descendre dans la rue. Pourtant, il n'y avait rien de plus vrai : Camilla lui avait proposé de venir passer la soirée chez elle. Il ne s'était pas fait prier, avait renoncé à sa propre glandouille avec ses colocataires pour accepter. Il ne ferait rien de mieux de sa soirée, et en plein milieu de semaine, comme ça ? La jeune femme devait vraiment avoir besoin de compagnie. Il pouvait comprendre ça, saisir qu'on puisse ne pas supporter une soirée seul. Et puis la brune avait tendance à l'inquiéter ces dernières semaines. Il y avait eu la perte de son meilleur ami tout d'abord, et ensuite c'était comme si son état s'était dégradé. Tout ne semblait que façade ; elle souriait quand on lui parlait, riait quand on lui faisait des blagues. Mais dès que l'esprit n'était plus stimulé, il n'y avait plus le moindre sourire et le regard triste refaisait son apparition. S'il pouvait lui éviter cela ce soir, alors il le ferait volontiers. Ça lui permettrait aussi de taquiner Felix le lendemain sur son acceptation dans la famille Clarke, bien qu'en réalité il n'assumerait jamais d'être présenté comme le petit-ami du blond. Il y avait des secrets qui étaient bien mieux gardés silencieux. De toute façon, vu l'ambiance qui planait dernièrement, cette scène ne risquait pas d'arriver un jour.

Il avait embarqué une clé USB avec quelques films et sur la route, s'était même arrêté au supermarché pour acheter des chocolats, les boules fourrées au praliné ou une connerie du genre qu'ils descendraient très rapidement et qui remonteraient un peu le moral, ainsi qu'une bouteille de vin rouge. Pas que cela soit la boisson la plus adaptée aux pizzas, mais c'était bien là l'un des seuls aspects adultes de sa personnalité : il aimait boire du vin quand il sortait chez des amis ou allait au restaurant. On ne pouvait pas dire qu'il s'était mis sur son 31 ; jean trop large commençant à être usé jusqu'à la corde, baskets, tee-shirt blanc et chemise à carreaux de bûcheron par-dessus. Sans parler des cheveux en vrac et de sa barbe qui aurait bien mérité un peu d'entretien.

Au moins, il était propre et à peu près à l'heure. Sans surprises, il fut accueilli par les aboiements, la voix de la brune qui ronchonne pour accéder à la porte, et enfin le grand sourire masqué par les efforts pour éviter une attaque d'animal poilu. « Ouep, c'est moi ! T'attendais quelqu'un d'autre ? » Il s'avança un peu, repoussa le chien d'un bras sans manquer de le flatter au passage. « T'en fais pas, j'ai eu affaire à des animaux plus sauvages que ça. J'te montrerai ma collection de blessures de guerre ! » La dernière en date étant la morsure de zèbre qui cicatrisait lentement sur son avant-bras. « Ça me fait plaisir de venir. » lui assura-t-il en passant un bras autour des épaules de la jeune Clarke. Comme à chaque fois, il devait baisser la tête et avant tendance à préférer poser un baiser sur sa tête plutôt que d'aller chercher sa joue. Ceci dit, il lui avait fait assez de blagues sur sa taille pour avoir envie d'en rajouter une couche ce soir.

Il abandonna enfin l'entrée, le chien sur les talons pour rejoindre le salon. Il tendit au passage le sac plastique à la brune. « J'ai pris des vivres. » Comme à son habitude, il ne se fit pas prier pour aller se poser sur le canapé où le deuxième chien décida de venir dire bonjour. « Boarf ça va, c'est la routine ! Et toi ? Tu t'ennuyais ce soir ? » Pour lui demander aussi spontanément de venir, il espérait qu'il n'y avait pas de démons qui l'y aurait poussée.

_________________
You knew the game and played it
©crack in time


Dernière édition par Tom Berenson le Jeu 6 Juil - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

estrella renaciente
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt six ans. (2.8.91)
○ statut : su corazón se pierde, pero su mente también.
○ métier : organisatrice événementiel, elle a une grande préférence pour les mariages.
○ quartier : #28, center bay.
○ informations en vrac : entre la perte de son meilleur ami et son agression elle n'arrive pas a remonter la pente. × ses sentiments lui jouent des tours. × elle a deux frères qu'elle aime plus que tout. × elle adore la musique, elle chante mais ne le dis à personne. × elle a deux chiens : Azarël et Uriel.

○ posts : 178 ○ points : 280
○ pseudo : l.emy
○ avatar : c.e.a
○ DC : le vieux papa, le geek.
○ inscrit le : 03/06/2017
MessageSujet: Re: i just want a friend has my quote tonight. × Tomilla   Lun 12 Juin - 22:26



❝i just want a friend has my quote tonight.❞
Tom & Camilla
J'avais quand même du mal à passer mes soirées toutes seules en ce moment. Ce qui peut-être tout à fait normal. Bon c'est sur qu'après la mort de mon meilleur ami, tout le monde à été au courant de mon état de santé et je ne le cachais pas en réalité. Pourquoi faire ? De toute façon tout le monde allait le savoir puis, vue que tu connais bien mon frère il aurait pu te le dire aussi mais c'est moi qui à eu le courage de le faire. Même si je commençais à aller mieux autre chose est venu chambouler ma vue et ouais, ouais je pense que ça se remarque malgré moi, malgré se que je peux faire ou dire. Si l'on ne m'occupe pas je panique, je deviens paranoïaque et je suis totalement dans un autre monde. Alors ce soir au lieu d'être seule je t'es demander de venir au loft. « Ouep, c'est moi ! T'attendais quelqu'un d'autre ? »  je ris doucement en te regardant. « Le démon de Hell's Kitchen ? Aaaah non c'est vrai il est plus mignon que toi ! » je dis pour te taquiner puis la référence est pas génial... j'aurais pu faire mieux. Mais tu sais que ce n'est pas méchant bien au contraire, puis en ce moment je ne sais pas si j'arriverais à être méchante... « T'en fais pas, j'ai eu affaire à des animaux plus sauvages que ça. J'te montrerai ma collection de blessures de guerre ! »  je souris en te regardant et hoche la tête positivement voulant en savoir plus, lâchant mon chien puis je te laisse le géré mais il se calme assez vite en faite. Je viens alors rapidement contre toi pour te salué, comme j'en ai l'habitude. En sentant ton bras entouré mes épaules je me sens bien, je profite malgré tout même si ça ne dure pas longtemps vue que je sens t'es lèvres sur le haut de ma tête qui me fait un peu plus sourire. « Ça me fait plaisir de venir. » je viens alors me mettre au maximum sur la pointe de mes pieds pour déposer un baiser sur ta joue a mon tour, c'était un peu difficile mais j'ai l'habitude. « Ca me fait plaisir à moi aussi que tu aies pu venir ! » Je dis avec sincérité, oui, ça me fait toujours plaisir de te voir. Puis ce soir je vois que tu ne m'embête pas avec ma taille. Bizarre mais ça ne fait pas trop de mal en réalité. Quand tu prends le chemin du salon et qu'Azraël te suit de près, je ne peux pas m’empêcher de rire doucement. Je te suis à mon tour puis je prends le sac que tu me tends. « J'ai pris des vivres. » me doutant déjà de se qui se trouve dedans je souris en grand puis je l'ouvre. Je sors se qui se trouve dedans, du chocolat, mais là c'était the boule praliné au chocolat, ceux que je préfère en faite. « Ehh t'a bien choisi ! C'est ceux que je préfère en plus, merci Tom ! » je dépose la boite sur la table basse, Uriel, le petit rocket monte sur le canapé puis monte sur t'es jambes pour te dire bonjour mais surtout se faire câliné. Il adore ça. Bien sûr je te demande comme tu vas depuis le temps qu'on c'est pas vue. J'ai peut-être exagéré sur quelques mots, mais en ce moment j'ai l'impression que je ne vois plus personne et que ça fait une éternité. Mes frères sont pas loin de chez moi et non, on n'arrive pas a se voir faudra pourtant... « Boarf ça va, c'est la routine ! Et toi ? Tu t'ennuyais ce soir ? » je hausse doucement des épaules en souriant doucement, je viens alors doucement te regarder avec un regard un peu triste que j'essaye de cacher malgré moi. « Et bien ça va... On peut dire ça comme ça. » je rie légèrement ironiquement. Puis je viens coller mon dos au canapé en prenant la seule mèche de cheveux qui est retomber devant mon visage. Pour jouer avec. « Ouais complètement, puis j'avais aussi envie de compagnie agréable, d'un ami tu vois ? Quelqu'un a qui parler... » je souris doucement puis je me lève rapidement, j'avais mis à chauffer le four pour les pizzas, je m'avance vers la cuisine ouverte au salon pour aller surveiller se qui se passe. « Pizza aux formages et l'autre au champignon ça te va ? » tu allais vite revenir au fait que j'ai envie de parler, mais je change quand même de conversation en jetant les boites à la poubelle avant de revenir à t'es coter.

© Pando

_________________

estoy perdido en mi cabeza y en mi corazón
comment me rassurée de mes erreurs passées et mes erreurs présentes ? plus rien ne pourra me faire revenir en arrière. destin fatidique. ▬ corazón va a estallar.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 32 ans
○ statut : Récemment célibataire
○ métier : Vétérinaire du zoo et secrètement dresseur d'otaries
○ quartier : Chez ses parents, provisoirement.
○ informations en vrac : Passionné par son boulot ◘ élève des tortues et des perroquets ◘ ne veut pas d'enfants, jamais ◘ voudrait ouvrir une école vétérinaire un jour ◘ passionné d'escalade ◘ particulièrement doué avec les jeunes en détresse ◘ n'assume pas exactement son homosexualité ◘ a toujours les cheveux en vrac et le rasage approximatif

○ posts : 225 ○ points : 410
○ pseudo : kaeh
○ avatar : Charlie Hunnam
○ inscrit le : 11/03/2017
MessageSujet: Re: i just want a friend has my quote tonight. × Tomilla   Jeu 6 Juil - 18:59

Il connaissait Camilla depuis tellement d'années maintenant qu'il avait perdu le compte et le sens de la réalité. Pour lui, elle était toujours cette gamine brune qui passait la tête dans la chambre de son grand frère pour finir par s'incruster dans leurs jeux, l'enfant qui les imitait et qui boudait quand elle était laissée derrière. Si elle n'avait plus rien à voir avec cette petite fille d'il y a vingt ans, une seule chose persistait : la confiance et l'affection sans bornes que Tom éprouvait à son égard. Il savait qu'elle traversait une passe difficile et cela lui semblait être le minimum qu'il puisse faire, être à ses côtés et l'épauler. Même si visiblement, moral ou non, la taquinerie était toujours de la partie. « Mais le démon de Hell's Kitchen ne t'apportera pas de vin ou de chocolat. Puis qu'est-ce qu'il a de plus mignon que moi, hein ? Pas la chevelure soyeuse en tout cas ! » Il fit exprès de l'attraper, mimer une étreinte pour lui coller ses cheveux toujours trop longs, toujours trop désordonnés dans le visage. Il ne craignait ni la riposte, ni le chien qui continuait de vouloir lui faire sa fête. Comme il le lui avait dit, il avait vu pire lors de ses rencontres avec de vrais animaux sauvages. Dans tous les cas, il finit par se calmer au même titre que l'animal, faisant du câlin quelque chose de plus tendre et de plus affectueux. Comme un ami ou un grand frère le ferait, à l'exception du nez qui s'attarda un peu trop longtemps pour humer son parfum.

Il finit tout de même par s'écarter et présenter le contenu du sac. C'est sans orgueil mal placé qu'il s'autorise un grand sourire et penche la tête vers Cam. « Dis le que j'suis le meilleur, j'attends ! » Il avait toute la soirée pour entendre ces doux mots ô combien mérités et en attendant, la boule de poils à peine insistante lui tiendrait compagnie et lui réchaufferait même les genoux. Le blond n'y prête pourtant pas vraiment attention, plus concerné par le mensonge qui franchit naturellement les lèvres de la jeune femme. Elle n'avait pas l'air d'aller spécialement bien, il ne goberait pas cela. Il se tourna vers elle, bras appuyé contre le dossier du canapé. « T'as bien fait. Tu sais que je suis là, n'importe où, n'importe quand si tu as besoin de parler. Même pour tremper mon tee-shirt si y a besoin, il est là pour ça. » Il tend le bras sur son genou qu'il serre une seconde pour illustrer ses paroles. Visiblement ils ne discuteraient pas tout de suite vu qu'elle s'enfuit en direction de la cuisine. « Bien essayé, patate. C'est ok pour moi tant que tu ne rajoutes pas d'ananas, de banane, ou je sais pas trop quoi. » Il aimait la pizza. Au point qu'il préférait se gaver de médicaments plutôt que d'assumer son intolérance au lactose, et donc au fromage des pizzas. Mais ça n'occultait pas le problème. « T'as fait quoi de ta journée ? Et hier ? » Avait-elle vu du monde ? Profité un peu de ses journées ? Il risquerait de changer radicalement de comportement s'il apprenait que la brune préférait rester à se morfondre chez elle plutôt que d'essayer de suivre le cours d'une vie normale.

_________________
You knew the game and played it
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

avatar

estrella renaciente
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt six ans. (2.8.91)
○ statut : su corazón se pierde, pero su mente también.
○ métier : organisatrice événementiel, elle a une grande préférence pour les mariages.
○ quartier : #28, center bay.
○ informations en vrac : entre la perte de son meilleur ami et son agression elle n'arrive pas a remonter la pente. × ses sentiments lui jouent des tours. × elle a deux frères qu'elle aime plus que tout. × elle adore la musique, elle chante mais ne le dis à personne. × elle a deux chiens : Azarël et Uriel.

○ posts : 178 ○ points : 280
○ pseudo : l.emy
○ avatar : c.e.a
○ DC : le vieux papa, le geek.
○ inscrit le : 03/06/2017
MessageSujet: Re: i just want a friend has my quote tonight. × Tomilla   Jeu 6 Juil - 23:49



❝i just want a friend has my quote tonight.❞
Tom & Camilla
C'était bizarre, enfin oui et non pas si bizarre que ça en faite. Même si ça fait des années, et des années qu'on se connait mais à chaque fois que l'on se voit c'était toujours la même complicité si je peux dire. Même si j'étais la reine du boudage plus jeune quand tu étais avec mon frère et que je m’incrustais mais que vous me laissiez tomber mais j'ai bien grandi, trop vite j'ai envie de dire et je sais faire la part des choses. Quand je te dis que je m'attendais plus à voir le démon de Hell's Kitchen, je ne m'attendais pas à ta réponse mais surtout pas à se qui va s'en suivre.  « Mais le démon de Hell's Kitchen ne t'apportera pas de vin ou de chocolat. Puis qu'est-ce qu'il a de plus mignon que moi, hein ? Pas la chevelure soyeuse en tout cas ! » je ne peux pas m'empêcher de rire, rire aux éclats même. Surtout quand tu m'attrape dans t'es bras pour me mettre ta longue chevelure dans le visage pour me faire comprendre que ouais, il sont soyeux t'es cheveux. Je ferme les yeux en rigolant et vue que tu me tiens mais surtout vue la force que tu as je viens passer mes mains sur ton visage pour remonter t'es cheveux en arrière. « D'accord, d'accord je te crois que tu as une soyeuse chevelure pas obliger de me les faire manger non plus ! » je dis toujours en rigolant, un rire amusée, vraiment amusée parce que non je ne m'attendais pas a se que tu fasses ça. Je pouvais entendre mon chien qui lui aussi à envie de jouer mais là, il n'est pas de la partie et je sais qu'il ne te fais pas peur. En faite, rien ne te fais peur et c'était plutôt, pas mal quand même. Mais je profite quand même de ce petit moment de folie et ce moment qui se calme et qui devient plus doux, affectueux. Je te laisse me serré contre toi et je passe tranquillement mes mains dans le haut de ton dos. Pouvant sentir ton souffle dans mon cou se qui m'arrache un sourire, un petit sourire malgré moi. Je ne pourrais pas expliquer pourquoi subitement, mais c'est agréable. Quand ce petit moment est finit je m'écarte aussi de toi puis je découvre le contenu du sac en venant à t'es coter, tout ce que j'aime est a l'intérieur. Quand tu penches ta tête vers moi je tourne la mienne pour plonger mon regard noisette dans le tien qui d'un bleu perçant. « Dis le que j'suis le meilleur, j'attends ! » je souris de nouveau amusée, puis je prends une grande inspiration comme si j'allais te dire que oui tu es le meilleur. « Eumh... » je le dis en laissant duré, puis non je ne le dis, j'aime te laisser dans le suspense tout simplement parce que j'aime ça, je veux le faire, faire exprès limite. Tu sais tout aussi bouder jusqu'à se que je le dise mais tu ne vas pas bouder bien longtemps, tu es avec l'experte du boudage. Mais mon mensonge vient bien trop rapidement sur le terrain, malheureusement je sais que ça ne va pas passer. Quand je vois que tu prends appuie sur le canapé. « T'as bien fait. Tu sais que je suis là, n'importe où, n'importe quand si tu as besoin de parler. Même pour tremper mon tee-shirt si y a besoin, il est là pour ça. » puis a t'es paroles je laisse un petit sourire amusée se faire. « Pauvre tee-shirt, il va être tout mouiller de larme toute salé, et le tâcher limite. Tu es sur de toi. » je dépose rapidement ma main sur le haut de ton torse sans réfléchir pour illustré mes paroles mais je m'enfuis bien trop vite. Je n'ai pas envie, pas maintenant. Je sais que tu n'as pas gober mon mensonge mais faut me laisser un peut de temps pour que j'en parle. Je viens alors te dire les deux pizzas de prévu. « Bien essayé, patate. C'est ok pour moi tant que tu ne rajoutes pas d'ananas, de banane, ou je sais pas trop quoi. » quand tu me dis ça, je laisse ma tête tomber en arrière et lâche un : « Merde ton intolérance aux lactoses ! J'avais oublier je suis désolée. T'es sur que ça ne te dérange pas ? » je viens alors relever la tête pour te regarder. « J'peux faire autre chose sinon ? Si tu veux autre chose, je te le fais ! » je me culpabilise un peu, mais quand je vois que tu es partant pour les pizzas, mais ouais j'avais oublier quel idote. Je viens alors enfourné les pizzas tout en t'écoutant. « T'as fait quoi de ta journée ? Et hier ? » je me mords les lèvres, premier mensonge tu ne la pas gober. Je viens m'appuyer sur le rebord du plan de travaille face à toi et je dis franchement. « Rien. » je grimace doucement et rajoute rapidement. « J'suis reste ici ou dehors à jouer avec mes chiens. » je grimace à nouveau et quand je te vois réagir je viens rapidement passer mes mains sur mon visage telle une adolescente en venant écarter doucement mes doigts pour te regarder faire. Je vais passer un mauvais quart d'heure. Ouais tu as vue que ça n'allait pas et puis bon, je ne vais pas te mentir tout là journée... Je me prépare en quelques sortes mais je viens te dire derrière mes mains. « Et j'suis pas aller au travaille aujourd'hui non plus... » une petite voix c'était fait entendre à cette aveux.

© Pando

_________________

estoy perdido en mi cabeza y en mi corazón
comment me rassurée de mes erreurs passées et mes erreurs présentes ? plus rien ne pourra me faire revenir en arrière. destin fatidique. ▬ corazón va a estallar.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 32 ans
○ statut : Récemment célibataire
○ métier : Vétérinaire du zoo et secrètement dresseur d'otaries
○ quartier : Chez ses parents, provisoirement.
○ informations en vrac : Passionné par son boulot ◘ élève des tortues et des perroquets ◘ ne veut pas d'enfants, jamais ◘ voudrait ouvrir une école vétérinaire un jour ◘ passionné d'escalade ◘ particulièrement doué avec les jeunes en détresse ◘ n'assume pas exactement son homosexualité ◘ a toujours les cheveux en vrac et le rasage approximatif

○ posts : 225 ○ points : 410
○ pseudo : kaeh
○ avatar : Charlie Hunnam
○ inscrit le : 11/03/2017
MessageSujet: Re: i just want a friend has my quote tonight. × Tomilla   Mer 12 Juil - 8:00

Il avait toujours été un type tactile. Il aimait les étreintes, les caresses, les baisers quand la situation s'y prêtait, toutes ces marques d'affection qui inévitablement le faisaient se sentir bien. Rien qu'un câlin pouvait suffire à lui égayer une journée alors il avait peut-être un peu l'espoir que chahuter de la sorte et serrer la petite brune dans ses bras lui suffirait pour un peu oublier ses démons, au moins pour ce soir. Parce que ce contact avait une saveur assez délicieuse, au goût de Tom. C'était doux et tendre, plus que lorsqu'il la cajolait gamine quand elle venait de tomber pour qu'elle arrête de pleurer. Tous les enfants grandissent, mais il fallait avouer que c'était une réalité à laquelle il ne se ferait probablement jamais. Dans tous les cas, l'amadouer n'aura pas servi pour lui faire avouer la vérité. C'était lui, le meilleur ! Et la voir ainsi le narguer, faire mine de l'admettre pour finalement lui lancer ce regard narquois, ça le fit rigoler de plus belle. « Quelle saleté, j'y crois pas ! » Il lui colla un bisou sur le front, puis finit par se réinstaller sur le canapé, un peu plus sérieux cette fois. Il n'était pas venu pour rire, en fait. Elle n'allait pas bien, c'était évident. Ils pourraient se changer l'esprit et tout ce qu'ils voulaient, mais cela n'enlèverait pas le problème de fond. C'était comme repeindre un mur en train de s'écrouler. On maquille la façade, on rend les choses plus belles, mais derrière, c'est l'effondrement. Cela n'en valait pas la peine. Ça lui pince quand même un peu le cœur de la voir admettre que s'il lui laissait la possibilité, son tee-shirt pourrait bel et bien se retrouver trempé de larmes. « Je ne dis jamais de paroles en l'air. Si t'as besoin de pleurer sur moi, tu peux y aller. »

Mais au lieu de se laisser aller à une séquence émotion, la brune ficha le camp pour aller mettre les pizzas au four. Ce qui fit râler un peu le blond, il fallait bien l'admettre. Ceci dit, le prétexte alimentaire était valable, ce qui le retint d'aller la chercher par la peau des fesses pour la ramener sous le canapé. Au moins, il eut droit à l'air théâtral de honte de la jeune femme. « T'inquiète, j'ai mes médocs. J'ai pris l'habitude. » Et c'était pas bien du tout. Mais il n'avait jamais pu se résoudre à abandonner pizza, gâteaux, produits laitiers à cause de ce foutu lactose. Il préférait de loin passer un court mauvais moment. Le temps de la digestion, quoi. Camilla ne vivait pas exactement le genre de mauvais moment, et c'était le sujet sensible sur lequel le blond voulut revenir. Rien. Elle n'avait donc rien foutu, s'était laissée couler dans son coin. Faire des reproches n'était pas la bonne solution, aussi, Tom préféra soupirer en se rapprochant d'elle. Elle se cache, fuit le regard, passe aux aveux. Le pincement au cœur revient ; s'il avait eu la chance d'avoir assez d'optimisme dans sa vie pour ne pas trop se laisser happer par ses pensées sombres, il avait eu de l'entourage pour le faire. D'abord, ça se renfermait, ensuite il y avait la recherche désespérée d'un échappatoire. Malheureusement, il était bien rare que cela se solde par du sport, une activité manuelle, un engagement, ce genre de résultat positif. Il y avait d'autres vices plus accessibles, plus addictifs. Sexe, alcool, drogue. « Cam. » Il l'appelle, doucement, vient prendre ses mains pour qu'elle puisse le regarder au lieu de se cacher. « Tu n'es pas obligée d'aller travailler si tu ne t'en sens pas capable. Mais ne t'enferme pas, sors voir des gens. Viens me voir, même si je suis au boulot. Tu peux me parler ma belle, tu le sais. » Il embrasse ses mains tendrement, lui sourit. « Tu ne pourras pas toujours tout garder pour toi. Ça va finir par t'étouffer et ce n'est pas ce dont tu as besoin.Tu ne penses pas ? » C'était son avis à lui, en tout cas. Tout ce qu'il voulait, c'était qu'elle aille mieux.

_________________
You knew the game and played it
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas

avatar

estrella renaciente
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt six ans. (2.8.91)
○ statut : su corazón se pierde, pero su mente también.
○ métier : organisatrice événementiel, elle a une grande préférence pour les mariages.
○ quartier : #28, center bay.
○ informations en vrac : entre la perte de son meilleur ami et son agression elle n'arrive pas a remonter la pente. × ses sentiments lui jouent des tours. × elle a deux frères qu'elle aime plus que tout. × elle adore la musique, elle chante mais ne le dis à personne. × elle a deux chiens : Azarël et Uriel.

○ posts : 178 ○ points : 280
○ pseudo : l.emy
○ avatar : c.e.a
○ DC : le vieux papa, le geek.
○ inscrit le : 03/06/2017
MessageSujet: Re: i just want a friend has my quote tonight. × Tomilla   Mar 18 Juil - 16:33



❝i just want a friend has my quote tonight.❞
Tom & Camilla
J'ai toujours aimer les étreintes de beaucoup de monde, tout se qui se rapporche à la douceur me fait un bien fou. Je n'ai jamais dis non a une étreinte, rapidement ou non puis après tout c'est une sorte de réconfort, pour te montré qu'on peut être rassuré rien quand prenant quelqu'un dans ses bras. C'est à se moment je me retrouver serre contre toi je la me sens doucement rassurée, une vague de douceur, de plaisir, un sentiment agréable qu'on a pas envie que ça s'arrête, de bien être à être contre ton être je n'ai pas spécialement envie de te lâcher mais je le fais malgré moi, comme si c'était a contre cœur en faite. Mais quand tu me demandes de te dire que tu étais le meilleur je viens de taquiner en quelque sorte, je n'avais pas envie de le dire vue que tu le sais déjà. Mais quand j'entends ton rire quand je te taquine je souris amusée. « Quelle saleté, j'y crois pas ! » je rigole doucement à mon tour te laissant embrasser mon front. « Tu devrais le savoir à force non ? » je te dis en te regardant dans les yeux, tout en venant m'installer a t'es coter. Quand le sérieux prend forment sur ton visage je comprends que là, là je vais devoir l'être aussi ? Devoir être plus que sérieuse mais non, non je n'y arrive pas spécialement, je l'ai un peut l'ironie faire face pour te dire que ouais, je pourrais complètement tramper ton tee-shirt de mes larmes et que c'était pas qu'une simple métaphore à ce moment présente. « Je ne dis jamais de paroles en l'air. Si t'as besoin de pleurer sur moi, tu peux y aller. » Je te regarde puis baisse doucement le regard avec un léger sourire aux coins des lèvres mais je m'enfuis, je m'enfuis pour ne pas continuer cette conversation, je voulais qu'elle arrive bien après, bien plus tard. Je ne me sens pas prête. Mais avec mon don de changement de sujet immédiat c'est là que tu me fais rappeler ton intolérance au lactose, je viens alors jouer le rôle de la honte, la femme qui est bête et qui ne se souvient de rien, qui ne pense à rien en réalité. « T'inquiète, j'ai mes médocs. J'ai pris l'habitude. » je fais une petite grimace, je ne voulais pas trop que tu sois malade non plus, je sais, enfin tu m'as déjà dit que c'était désagréable et que tu n'aimes pas spécialement ça, se que je peux comprendre. Mais je vois que toi aussi, tu es assez fort, même meilleur que moi pour revenir sur un sujet non terminé, et que tu veux réellement des réponses. Je suis franche, je n'ai pas envie, je n'ai plus envie de te mentir en réalité. Quand je te fais cette aveux, je me cache, derrière mes mains je veux fuir ton regard, fuir la réalité en faite. Je n'arrive pas a m'échapper de tout ça, mais si tu savais, si tu savais que c'était totalement autre chose je ne sais pas comment tu vas le prendre, j'ai quand même peur que tu le saches. « Cam. » je sens bien ta présence près de moi. Je te laisse retiré mes mains de devant mon visage. Je relève doucement mon regard, j'ai quand même une expression assez triste sur le visage. « Tu n'es pas obligée d'aller travailler si tu ne t'en sens pas capable. Mais ne t'enferme pas, sors voir des gens. Viens me voir, même si je suis au boulot. Tu peux me parler ma belle, tu le sais. » A t'es paroles je baisse malgré moi le regard. Une boule au ventre se forme, un pincement assez fort au cœur se fait aussi. Mais d'une petite voix je viens doucement lâcher : « Je ne peux pas... » Je me pince doucement mes lèvres, en plissant doucement mes sourcils. « Tu sais que je viendrais te voir avec plaisir mais... je ne peux pas... je n'arrive pas... » je soupire doucement en laissant mes épaules relâcher la pression en prenant t'es mains dans les miens. « Tu ne pourras pas toujours tout garder pour toi. Ça va finir par t'étouffer et ce n'est pas ce dont tu as besoin.Tu ne penses pas ? » puis a t'es paroles je ferme doucement mes paupière, la tristesse ce lit de plus en plus sur mon visage. « J'étouffe déjà... Mais, c'est pas se que tu penses Tom... » je déglutis doucement et j'ouvre doucement mes yeux prenant une petite inspiration. « J'ai fais mon deuil de la mort de Carmelo mais c'est quelque chose de plus grave qui... m'emprisonne. » je passe doucement le bout de ma langue sur mes lèvres, relevant lentement mon regard, les yeux brillants, les larmes commence à refaire surface lentement. C'était la première fois que j'en parle à une personne de confiance, un ami, un frère. « Je... je me suis faite agresser il y a presque deux semaines Tom... » Je déglutis à nouveau mais en baissant mon regard mes larmes dévalent le long de mes joues. Je lâche doucement tes mains, toute la pression de retombe, mais j'ai toujours l'impression d'étouffé. « Je n'arrive plus a sortir toute seule depuis. Il ma arracher le collier qu'Austin ma offert a mes dix-huit ans et... j'ai garder une marque pendant une semaine c'est pour ça que j'ai tout fais pour voir personne... » je laisse mes larmes dévalées mes joues passant doucement le revers d'une de mes mains sur ma joue pour les essuyer. Ma voix est tremblante en te disant, j'ai du mal a en parler mais fallait que ça sorte tu allais insisté pour le savoir de toute façon.

© Pando

_________________

estoy perdido en mi cabeza y en mi corazón
comment me rassurée de mes erreurs passées et mes erreurs présentes ? plus rien ne pourra me faire revenir en arrière. destin fatidique. ▬ corazón va a estallar.
Revenir en haut Aller en bas
 

i just want a friend has my quote tonight. × Tomilla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gong 12' No Friend Attitude NFA HIGHTECK
» Topic des Quote du t'chat
» dean my friend
» Quels friend?
» friends a -50% CHER ONTARIO TOULOUSE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: center bay :: logements-