AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un, deux, trois, cul sec ! | Rhéa & Augustus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Grumpy cat
Voir le profil de l'utilisateur

  ○ âge : 38 ans (28 mai)
○ statut : Complétement taré, euh célibataire !
○ métier : Soigneur animalier et référent du secteur félins dans le zoo de Wellington.
○ quartier : North Bay, maison #04
○ informations en vrac : Il est végétarien. ◈ Il vit à Island Bay depuis toujours. ◈ Il était banquier avant d'être soigneur. ◈ Il essaye d'arrêter de fumer depuis un an. ◈

○ posts : 973 ○ points : 3125
○ pseudo : Aloa
○ avatar : Jake Johnson
○ DC : Clayton, ce reporter à l'esprit torturé qui à besoin de câlins.
○ inscrit le : 17/01/2017
MessageSujet: Un, deux, trois, cul sec ! | Rhéa & Augustus.    Mer 7 Juin - 22:11



❝Un, deux, trois, cul sec !❞
Rhéa & Augustus
BAM ! Vingt trois heures trente lorsque Augustes déclara un « Cap ou pas cap » ouvert avec Rhéa en finissant la troisième bière. Ça manquait d'ambiance dans leur bar où ils avaient l'habitude de tous se retrouver. Tous ? Oui, une bande de mec et Rhéa, la femme qui avait su s'imposer parmi eux le jour où elle avait battu le champion du bière-pong ici même, Gus bien évidement. Depuis, tous les prétextes étaient bons pour prendre sa revanche. Elle accepta immédiatement le défi alors ils prirent tous les deux places sur une petite table ronde avec deux chaises face à face.

- T'es prête à rentrer chez toi en pleurant ? Car clairement, c'est ce qu'il va se passer.

Le combat commençait toujours par un petit mot gentil. Gus se mit à rire et plusieurs de ses amis lui tapèrent dans la main comme si ce qu'il avait dit été génial. L'alcool, ça avait bien des tors mais franchement, c'était sympa pour une chose. Tout devient génial, la pire des conneries qui sort de la bouche du pire des buveurs pouvaient être repris par tout un bar durant la « happy hour » comme le truc le plus drôle du moment.

- Bon, on la joue à pile ou face ? La reine Elizabeth II et c'est pour moi.

Gus sortie une pièce de sa poche en souriant. Après avoir bu une dernière gorgée de bière, il se mit à la faire tournée sur elle-même puis la pièce retombât dans ses mains puis il la plaqua sur sa paume. C'était pile. Raté pour Augustus, comme quoi, il aurait mieux fait de se taire. Il se leva en posant ses mains sur la table tout en fixant la jeune femme. Franchement, il avait vraiment envie de rire mais leur petit numéro était vraiment amusant. Eux deux, ils savaient vraiment amusé toute la galerie. Au moins, ça mettait un peu plus d'ambiance.

- Alors ? Je t'écoute. Serais-tu déjà à cours d'idée ?

Un léger sourire en coin se dessina sur sa bouche. Effectivement, ils avaient déjà fait pas mal de bêtises ensemble mais qu'ils soient tous les deux à court d'idées ? M'ouais, pas sûr que ça arrive un jour !

© Pando

_________________

Ophelia.
« You've been on my mind, girl, since the flood. Heaven help the fool who falls in love. You've been on my mind, girl, like a drug. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

THE BEAST
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tu sais qu'on demande pas l'âge à une femme ? J'ai l'âge que j'veux avoir, mais fais gaffe si tu te trompes, je mords.
○ statut : En manque physique, mais j'retournerais pas auprès de cet espèce sous développé ! Amatrice d'une paire de fesses, que je compte mettre dans mes toilettes !
○ métier : Il m'arrive d'être charmante pendant le service, fin ça dépend, les soirs de pleine lune ... hormis ça j'suis adorable, fin d'après les clients. (ça s'voit qu'ils me voient pas la nuit !)
○ quartier : Dans ma tannière au 49 à Center Bay avec ma partenaire de crime, tu peux m'trouver parfois avec Gus ou chez mon frère (une fois que j'ai désinfecté l'appart')
○ posts : 162 ○ points : 345
○ pseudo : A crazy little monster :D
○ avatar : Behati Prinsloo (levine)
○ DC : Newt, l'paumé d'la vie et Cade l'marin à la dérive
○ inscrit le : 31/03/2017
MessageSujet: Re: Un, deux, trois, cul sec ! | Rhéa & Augustus.    Mer 7 Juin - 22:27



❝Un, deux, trois, cul sec !❞
Rhéa & Augustus
L'heure du crime vient de sonner. Mon sourire s'agrandit. C'est qu'il vient de lancer la partie. Moi dire non ? Et puis encore ! A ce stade je n'ai plus qu'à me donner à manger aux troupeaux de chats qui me narguent. Hors de question. Puis c'est mon Mickey ! Me mordant la lèvre inférieur, j'avale la fin de ma bière. Passant ma main sur mes lèvres. Moi pire qu'un mec ? Et alors ? Ce n'est que le début. J'arrive bien à tenir tête à ces brindilles. Oui bon ok je suis la brindille et eux .. le contraire, mais bon la brindille a d'quoi tenir ! C'est pas ma souris qui va dire le contraire. On prend place à notre table. Sorte de petit rituel ! Le game commence ma gueule ! Je retourne la chaise, prends place tel un cowboy ! Il manquerait plus que je me gratte les couilles et l'affaire est dans le sac. Toute façon quand je les écoute, j'ai parfois plus de couilles que la moitié ici présente. Certains se placent derrière Gusgus et d'autres savent reconnaître le maître. Le vrai ! « Arrêtes de causer l'asticot et envoies ! » Je choppe ma nouvelle bière et la pose tel un mec virile sur la table ! C'est qui le patron ? C'est moi ! Ou pas, bon okay pas souvent, mais il faut savoir s'imposer. S'il croit que je vais me l'écraser, c'est qu'il me connaît mal. Il sait que je réponds présente pour tout et n'importe quoi ! Bien souvent n'importe quoi ! « Honneur aux dames, je t'en pris lance mon chou ! » Je bats presque des sourcils pendant qu'il sort sa pièce. Nous on aime ça, s'emmerder. Il me le rend bien, la preuve avec sa tête d'asticot. Eli soit de mon côté ! Le girl power ou pas tu ne peux pas m'abandonner. « YAY ! » Que je gueule en voyant la face de la pièce ! Le jeu commence et ça va faire mal. « Promis bichon j'y vais en douceur. » Ou pas. Il me connaît, je ne suis douce qu'avec mon frère et là encore … je suis parfois sans pitié. Douceur ne fait pas partie de mon vocabulaire. J'arpente la pièce du regard. Voyons voir ! Feintant de réfléchir, tel le penseur. Rodin aurait de quoi être fier ! GOTCHA ! J'ai mon idée. « Cap ou pas cap de ... » petit suspense. Il faut savoir garder son public ! Et j'avoue que je suis plutôt douée pour ça ! « Choper le soutif de la brune au bar. » Je bois une gorgée de ma bière, tout en ne perdant pas de vus mon partenaire. Le jeu commence, j'ai dit que j'étais douce .. hum rectification, garce. Oui ce mot est plus adéquate pour me définir. Et encore je me trouve gentil pour ce premier cap. Toute façon je sais d'avance que sa vengeance va être doublement pire … la souris est capable de tout. Un peu comme moi, c'est peut-être pour ça qu'on se comprend bien dans notre connerie.

© Pando

_________________
Run away-ay with me. Lost souls in revelry. Living like we're renegades. All hail the outlaws. It's our time to break the rules. Let's begin... And I say ...Living like we're renegades.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Grumpy cat
Voir le profil de l'utilisateur

  ○ âge : 38 ans (28 mai)
○ statut : Complétement taré, euh célibataire !
○ métier : Soigneur animalier et référent du secteur félins dans le zoo de Wellington.
○ quartier : North Bay, maison #04
○ informations en vrac : Il est végétarien. ◈ Il vit à Island Bay depuis toujours. ◈ Il était banquier avant d'être soigneur. ◈ Il essaye d'arrêter de fumer depuis un an. ◈

○ posts : 973 ○ points : 3125
○ pseudo : Aloa
○ avatar : Jake Johnson
○ DC : Clayton, ce reporter à l'esprit torturé qui à besoin de câlins.
○ inscrit le : 17/01/2017
MessageSujet: Re: Un, deux, trois, cul sec ! | Rhéa & Augustus.    Jeu 8 Juin - 15:04



❝Un, deux, trois, cul sec !❞
Rhéa & Augustus
Gus ce n'était pas une « Riri » qu'il avait mais une « Rhérhé » et il l'adorait. Il adorait la provoquer en duel et rire des heures entières avec elle. Franchement, il pouvait faire n'importe quoi avec elle sans en subir aucune conséquence. En fait, elle était la seule personne avec qui il osait l'impossible, du moment qu'elle le suivait dans son délire. Il se mit à rire en l'écoutant parler, il avait hâte qu'elle lui donne sa première mission. Après tout sans ça, le jeu n'avait aucun intérêt. Elle ne mit pas bien longtemps à lui lancer son défi. Augustus tourna immédiatement sa tête vers le bar pour observer sa nouvelle proie.

- Trop facile ! Franchement Rhéa… Tu me sous estime ou quoi ?

Il se leva de sa chaise en lui faisant un clin d'oeil puis attrapant le reste de sa bière il se dirigea vers le bar après lui avoir chuchoter à l'oreille.

- Observe le maître Rhérhé !


Une fois au bas, il offrit pour commencer un verre à la jeune femme en question. Par moment, il lançait quelques petits regards vers la bande quand au bout de quelques minutes il comprit qu'il prenait peut-être un peu trop de temps. « Ok, je me lance. », pensa  t-il avant de passer à l'action. A sa grande surprise la jeune femme s'approcha de Gus en lui chuchotant elle-même quelque chose à l'oreille qu'il espérait ne pas oublier demain au réveil puis elle se retourna face à toute la petite bande en soulevant son haut pour montrer à qui voulait bien le voir qu'elle ne portait aucun soutien-gorge. La tête de Gus à cet instant précis était juste mythique. Il offrit un autre verre à la demoiselle avant de revenir vers Rhéa.

- On dirait bien que ça fait un point pour moi, après tout, je devrais même avoir un bonus pour la vue que j'ai offert gratuitement à tout le monde, non ?

Il se mit à rire avant de s’asseoir de nouveau sur sa chaise. Maintenant c'était à lui de trouver un défi pour Rhéa. Franchement, il en avait un bon mais elle était une dure à cuire. Elle tenait beaucoup mieux l'alcool que lui alors qu'elle faisait quoi ? Au moins trente kilos de moins que lui ? C'était hallucinant.

- Cinq shooter.

Gus regarda Rhéa dans les yeux.

- Cinq shooter de l'alcool le plus fort de ce bar. Cap ou pas cap ?

Un des mecs derrière Rhéa se retourna vers le barman en criant : « Hey Tony ! Sort ta plus vieille bouteille ! », comme si la réponse à la question de Gus était évidente !

© Pando

_________________

Ophelia.
« You've been on my mind, girl, since the flood. Heaven help the fool who falls in love. You've been on my mind, girl, like a drug. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

THE BEAST
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tu sais qu'on demande pas l'âge à une femme ? J'ai l'âge que j'veux avoir, mais fais gaffe si tu te trompes, je mords.
○ statut : En manque physique, mais j'retournerais pas auprès de cet espèce sous développé ! Amatrice d'une paire de fesses, que je compte mettre dans mes toilettes !
○ métier : Il m'arrive d'être charmante pendant le service, fin ça dépend, les soirs de pleine lune ... hormis ça j'suis adorable, fin d'après les clients. (ça s'voit qu'ils me voient pas la nuit !)
○ quartier : Dans ma tannière au 49 à Center Bay avec ma partenaire de crime, tu peux m'trouver parfois avec Gus ou chez mon frère (une fois que j'ai désinfecté l'appart')
○ posts : 162 ○ points : 345
○ pseudo : A crazy little monster :D
○ avatar : Behati Prinsloo (levine)
○ DC : Newt, l'paumé d'la vie et Cade l'marin à la dérive
○ inscrit le : 31/03/2017
MessageSujet: Re: Un, deux, trois, cul sec ! | Rhéa & Augustus.    Jeu 8 Juin - 22:31



❝Un, deux, trois, cul sec !❞
Rhéa & Augustus
S'il croit qu'il peut m'avoir aussi facilement et puis quoi encore. Bière au bord des lèvres, je le regarde s'avancer vers sa victime. Vas y mon bichon, montres moi de quoi tu es capable. Le maître .. baliverne. Je relève les yeux vers le plafond. Plafond pas assez lumineux à mon goût. Il manque un néon à la star wars .. Ouais c'est une bonne idée ça ! Combat de sabre lasers ! Là aussi il va perdre le padawan ! La brindille qu'il pense que je suis, tiens le circuit ! Fin la distance. Je recrache le peu de contenu que j'avais dans ma bouche lorsque la nana soulève son haut. Alors ça .. ça je l'avais pas vu venir ! Je lève les mains et applaudis cette demoiselle ! Il en faut du courage pour faire ça .. j'en sais quelque chose ! Bon pour ma part je ne sors jamais sans soutif, il manquerait plus que ça ! J'ai pas envie d'avoir froid aux tétons. J'en prends soin, mais la dentelle a souvent été vu ! C'est ça quand tu traînes avec des mecs. Je vois el mastro revenir à sa place. Fier de lui ! Attends mon coco, j'en ai pas fini avec toi ! Et vas y que ta rhérhé tiens la distance. Il le sait parfaitement. Je joue avec ma bouteille, attendant mon sort. Il va bientôt arriver. Ce n'est qu'une question de temps. Ma bouche joue, ventard, ne te vend pas trop … tu sais de quoi je suis capable. «  Cinq shooter. » J'arque un sourcil. C'est tout ? Y a une entourloupe là, je le sens .. et voilà. J'ai envie de rire. « C'est tout ? T'as déjà fait mieux mickey ! Allez envoie le jus ! » Il ne se fait pas prier et commande les cinq shooters. Ça va piquer un peu, je le sens, mais bon .. on panse les blessures comme on peut. Toute façon j'ai vu pire. Enfin je crois. À cette heure, ma mémoire se souvient que vaguement. Les petits verres se disposent devant mes yeux. Je les étale bien séparément et les montre à mon adversaire. Premier verre. Aoutch. Je retourne le verre et enchaîne. Plus je réfléchis, plus je succombe. Est-ce que je galère un peu ? Le quatrième est comment dire … fort en bouche. Je tousse un peu. Main sur le torse. Lui qui souris. « La brindille va te gober ! » Que je lui dis en vidant le dernier verres. Le retournant. Je passe ma main sur ma bouche. Respire. Expire. Pfiiou j'ai chaud moi d'un coup. J'enlève ma veste, me retrouvant en débardeur. J'entends des petits « ouhouh » dans le fond, mais je n'y prête guère attention. Je bois un peu de bière, histoire de faire passer le truc. Bon je cache pas : ça tourne un peu… Je vais résoudre ça vite fait. Bon on respire à nouveau. Je rote un bon coup. « Eh ouais ma gueule ils sont passés ! Tu croyais quoi ? » Que ma tête allait moins tourner … « T'es prêt mon bichon on passe au niveau supérieur ! » Je regarde la pièce à nouveau. Voyons voir ! « Ok alors cap … de mettre ça... » Je retire mon soutif et lui envoie. Belle réception, je dois l'avouer. « mais ce n'est pas fini ... » S'il croit que ça allait être aussi facile. J'ai froid moins d'un coup. « Désape toi et restes en caleçon et soutif ! Et tu devrais boire cinq shooter à ton tour ! » Je l'avoue … j'aime compliquer les choses. Ça a toujours été ça entre nous. Peur de rien. On ose tout … un peu trop de chose par moment …

© Pando

_________________
Run away-ay with me. Lost souls in revelry. Living like we're renegades. All hail the outlaws. It's our time to break the rules. Let's begin... And I say ...Living like we're renegades.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Grumpy cat
Voir le profil de l'utilisateur

  ○ âge : 38 ans (28 mai)
○ statut : Complétement taré, euh célibataire !
○ métier : Soigneur animalier et référent du secteur félins dans le zoo de Wellington.
○ quartier : North Bay, maison #04
○ informations en vrac : Il est végétarien. ◈ Il vit à Island Bay depuis toujours. ◈ Il était banquier avant d'être soigneur. ◈ Il essaye d'arrêter de fumer depuis un an. ◈

○ posts : 973 ○ points : 3125
○ pseudo : Aloa
○ avatar : Jake Johnson
○ DC : Clayton, ce reporter à l'esprit torturé qui à besoin de câlins.
○ inscrit le : 17/01/2017
MessageSujet: Re: Un, deux, trois, cul sec ! | Rhéa & Augustus.    Sam 10 Juin - 20:30



❝Un, deux, trois, cul sec !❞
Rhéa & Augustus
C'est vrai que cinq shooter, ça peut paraître peu mais pas quand on connaît ce bar. Tony, le barman, possédait de très vieilles bouteilles qui vous brûlez le gosier sur le champ alors, elle faisait sa maligne et pourtant, ça aller piquer ! Gus était complètement mort de rire à chacun des shooter que Rhéa avalait. Elle faisait une tête pas possible, à coup sûr, leur lendemain allait être TRES difficile.

- La brindille, elle va finir par s'envoler si je souffle dessus !

Cette phrase n'avait pas trop de sens mais Gus était arrivé à un point où tout ce qu'il dirait n'aurait peut-être plus vraiment de sens. Elle retourna le cinquième shooter et il admit qu'elle en avait la petite en applaudissant accompagnait de son éternelle moue qu'il affichait souvent sur ses lèvres. Il entendit aussi les mecs du fond faire du bruit lorsqu'elle retira sa veste et il se décala légèrement pour les voir en les fusillant du regard. Pas qu'il était jaloux mais Rhérhé c'était SA pote de beuverie et personne n'avait le droit de la traiter autrement que tel. Gus n'était pas aveugle et il voyait bien que c'était une belle femme mais bat les pattes les mecs encore plus bourrer que lui, sinon, il mord.

- Je croyais tu as allé gerber tes tripes !

Ça viendrait peut-être pour plus tard… Et peut-être pas pour elle en plus de ça. Il attrapa le soutien gorge de Rhéa en arquant un sourcil. Elle ne savait pas à qui elle parlait ou quoi ? Lorsque Gus était bourré à un stade avancé, c'est l'une des premières choses qu'il pouvait faire, se mettre à poil. Bon les shooter en plus, elle n'était pas obligée.

- Tu tricherais pas un peu Rhérhé ? En mettant double dose de cap ? Mais j’accepte !

Il laissa Tony remplir les cinq shooter en ajoutant un petit « Ne péter rien dans mon bar. », en passant ni vu ni connu. Gus secoua vivement la tête avant de retourner à table avec le plateau. Ok, c'était parti. Il retira son tee-shirt qu'il balança à Rhéa puis il bu le premier shooter. Ça piquer, un peu. Il mit le soutien gorge en se tournant pour qu'elle l'aide à lui attacher puis il se mit à rire en posant ses mains dessus.

- Plutôt pas mal !


Gus fit de même avec le pantalon qu'il fit tourné au dessus de sa tête, aller savoir pourquoi, et qu'il balança un peu plus loin dans le bar. Comment allait-il rentré chez lui ce soir ? Allait-il retrouvé ses vêtements ? Deux questions qui allaient peut-être rester sans réponse. Il s'enfila le deuxième et troisième shooter à la suite et whaaa, il commençait vraiment à faire chaud dans ce bar. Se mettre à poil n'était pas une si mauvaise idée. Quatre passa plutôt bien et cinq lui brûla définitivement la gorge. Gus monta tout debout sur sa chaise en pointant Rhéa de l'index.

- Cap ou pas cap de faire un lap dance à Tony ?!


© Pando

_________________

Ophelia.
« You've been on my mind, girl, since the flood. Heaven help the fool who falls in love. You've been on my mind, girl, like a drug. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

THE BEAST
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tu sais qu'on demande pas l'âge à une femme ? J'ai l'âge que j'veux avoir, mais fais gaffe si tu te trompes, je mords.
○ statut : En manque physique, mais j'retournerais pas auprès de cet espèce sous développé ! Amatrice d'une paire de fesses, que je compte mettre dans mes toilettes !
○ métier : Il m'arrive d'être charmante pendant le service, fin ça dépend, les soirs de pleine lune ... hormis ça j'suis adorable, fin d'après les clients. (ça s'voit qu'ils me voient pas la nuit !)
○ quartier : Dans ma tannière au 49 à Center Bay avec ma partenaire de crime, tu peux m'trouver parfois avec Gus ou chez mon frère (une fois que j'ai désinfecté l'appart')
○ posts : 162 ○ points : 345
○ pseudo : A crazy little monster :D
○ avatar : Behati Prinsloo (levine)
○ DC : Newt, l'paumé d'la vie et Cade l'marin à la dérive
○ inscrit le : 31/03/2017
MessageSujet: Re: Un, deux, trois, cul sec ! | Rhéa & Augustus.    Dim 11 Juin - 17:08



❝Un, deux, trois, cul sec !❞
Rhéa & Augustus
C'est moi où il fait chaud ? Ou alors je suis pré ménopause ! Ouais non c'est bien beau de rêver. Purée de petits pois carottes qu'il faut chaud. J'en ai la peau qui me gratte ! J'en aurais presque envie de … pastèques ! Oh ouais c'est frais, bon et ça fond dans la bouche ! Le rêve. Ça m’adoucirais la gorge. Qui est un petit peu en feu, rien qu'un chouia. Pour sûr demain je vais le regretter mais … c'est demain et on s'en fout de demain. Aussi bien il n'y aura pas de lendemain et j'aime cette conception ! D'un possible pas de lendemain ! Je nierais si je ne voyais pas mon mickey en double … Trois fois rien, il est toujours en double à mes yeux … ça n'a pas de sens mais on s'en fout. La vie elle n'a pas de sens de manière générale. Bon j'en étais où ? Ah oui mon rot est bien passé ! Le bébé va bien, prête à recommencer ! Je le regarde se désaper, me prenant un tee-shirt au passage. « Si c'est comme ça que tu veux que je m'envole on a d'la marge ... » et du soucis à se faire. Ça pue le Phoenix son truc, mais bon je l'aime bien. Allez pour la peine je l'enfile ! Oui moi je suis comme ça, mais il le sait. Sans gêne et puis ce n'est pas le tee-shirt de n'importe qui ! C'est celui de ma souris ! Moi tricher ? Sûrement pas ! Je me délecte du spectacle ! Parce qu'il est capable de tout, surtout de ridiculiser en public .. autant que moi. C'est peut-être pour ça qu'on s'apprécie autant. Notre connerie est inégalable … truc comme ça. J'ai chaud à nouveau. Trop d'épaisseur. Ou trop d'alcool. Je retire le débardeur .. sous le tee-shirt ce n'est pas une mince à faire ! Heureusement que j'ai de la pratique ! Je ne perds pas une miette du show qui s'offre à moi ! Le couillon il l'a fait ! Je n'en doutais pas mais bon … je ne sais pas dans quel état on va nous retrouver … aussi bien on va finir ici … Ouais y a des chances. Il me fait quoi là ? Je me tape une barre en le voyant ainsi. « J'avoue qu'il te va mieux à moi ! Cadeau ! » Il séduira la gente féminine comme ça … ou pas. Une chance que je lui ai pas donné l'un de mes favoris. Bon … hein ? Il continue dans son délire. Je regarde Tony puis Gus qui est trop haut pour moi. Très bien ! Je prends place à côté de lui ! La table va-t-elle tenir ! Je sens le regard de Tony sur nous … Un jour il va nous dégager ! « t'as que ça en bagage. » Dis-je avec un petit clin d’œil. Je saute de la table … bon je manque de m'éclater, mais ça .. ça c'est rien ! « Maestro fait péter la musique ! » Il va voir si je ne suis pas cap ! Tony recule un peu, je l'attrape par le bras et le place sur une chaise ! « Tony c'est ton jour de danse. » Je sens du désespoir un peu dans son regard … serait-il lasse de nos conneries ? Peut-être bien. Ou alors je lui ai déjà fait le coup ? Je sais plus ! Toujours est-il qu'il finit par baisser les bras. La musique commence. Je me déhanche, petit à petit en me rapprochant de la proie. Sensuellement … jouant avec le tee-shirt. Ainsi que mes cheveux .. je ne sais pas de quoi j'ai l'air, mais j'entends des bruits dans le fond. Je finis par m'asseoir sur Tony, dos à lui … me baissant .. un peu comme dans les films … genre celui où elle est soudeuse ! Ouais truc du genre. Je me baisse doucement et remonte d'un coup, me collant un peu plus contre lui … Je finis par lâcher ma proie, embarquant sa cravate avec moi et l'enroulant autour de Gus ! Tout va trop vite ! « Cap de .. » De quoi … « Rouler une pelle à Bruce ! » Oui je n'ai que ça … mais pour ma défense .. y a pas pire que Bruce … puis moi je continue à me déhancher … buvant une nouvelle gorgée … seule sur ma piste de danse imaginaire. J'ai fini par lâcher la cravate qui se retrouve sûrement sur ma souris .. je ne sais plus .. oup'sy !

© Pando

_________________
Run away-ay with me. Lost souls in revelry. Living like we're renegades. All hail the outlaws. It's our time to break the rules. Let's begin... And I say ...Living like we're renegades.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Grumpy cat
Voir le profil de l'utilisateur

  ○ âge : 38 ans (28 mai)
○ statut : Complétement taré, euh célibataire !
○ métier : Soigneur animalier et référent du secteur félins dans le zoo de Wellington.
○ quartier : North Bay, maison #04
○ informations en vrac : Il est végétarien. ◈ Il vit à Island Bay depuis toujours. ◈ Il était banquier avant d'être soigneur. ◈ Il essaye d'arrêter de fumer depuis un an. ◈

○ posts : 973 ○ points : 3125
○ pseudo : Aloa
○ avatar : Jake Johnson
○ DC : Clayton, ce reporter à l'esprit torturé qui à besoin de câlins.
○ inscrit le : 17/01/2017
MessageSujet: Re: Un, deux, trois, cul sec ! | Rhéa & Augustus.    Lun 12 Juin - 14:59



❝Un, deux, trois, cul sec !❞
Rhéa & Augustus
Gus resta debout sur sa chaise les yeux rivaient vers Rhéa qui lui envoyait du rêve cette nuit. Il se mit à rire lorsqu'il apperçu ensuite la tête de Tony. A coup sûr, après celle là, il allait les mettre dehors. D'ailleurs, il avait été plutôt patient jusqu'à présent car on ne peut pas dire qu'avec un Gus en sous vêtement dans donc bar, ça aller lui apporter plus de monde maintenant. Au bout de quelques minutes, il se mit à applaudir, est-ce qu'il aurait pu faire mieux ? Certainement pas, Rhérhé mettait la barre tellement haute qu'aucun mec dans le bar ne pouvait lui tenir tête. Descendant de sa chaise, il attrapa sa bouteille de bière pour en boire une gorgée mais tout ressortit aussitôt lorsque Rhéa lui annonça son défi. Pas que ça le rendait dingue d'embrasser un mec, mais sérieusement Bruce ? Il n'y avait pas pire dans le bar et probablement dans tout Island Bay. Elle lui glissa la ceinture de Tony autours de la taille et il la regarda dans les yeux en secouant la tête de manière négative.

- Tu veux que je meurs Rhérhé ? Non, vraiment là… Je ne vais pas pou…


Pas le temps de finir sa phrase que Bruce le chopa par la cravate pour venir lui rouler le patin de l'année. Gus ne l'avait pas vu venir celle-là. Soit, Bruce avait un penchant pour les mecs, soit il était aussi beurré que les deux autres. Les deux étaient tout à fait possible. Quand le baiser prit fin, Gus fit une tête pas possible choppant une nouvelle fois sa bière au passage pour cette fois-ci complètement la finir. Il regarda Rhéa en faisant la grimace.

- Je te déteste.

Quelques minutes plus tard, Tony annonça qu'il fermait et ce n'était étonnant vu le bazar dans le bar, il lui faudrait bien encore une heure pour pouvoir tout ranger et ni Rhéa, ni Gus n'était assez en état pour l'aider, le résultat serait probablement pire s'ils restaient tous les deux. Gus récupéra son pantalon vers la porte de sortie puis il enfila le débardeur que portait Rhéa avant de lui piquer son tee-shirt. Il était bourré mais pas stupide, si un flic le chopper dehors à poil, il aurait le droit à la cellule de dégrisement. Je mentirais en vous disant que ça ne lui était encore jamais arrivé. Il était dans les quatre heures du matin et la plus pars des gens avaient quittés les lieux faisant encore pas mal de bruit. Gus se tourna vers Rhéa en faisant un revolver avec sa main pointait droit sur elle.

- Tu viens à la maison ? La partie n'est pas finie et hors de question que je te laisse gagner.

Et puis surtout Gus n'habitait pas loin. Il avait choisi cette maison en partie pour sa proximité avec le bar. Au moins, pas besoin de prendre de voitures et surtout les plus endommagés par la soirée pouvaient dormir chez lui même si parfois ça se terminait dans la pelouse à quelques mètres de la porte d'entrée.

© Pando

_________________

Ophelia.
« You've been on my mind, girl, since the flood. Heaven help the fool who falls in love. You've been on my mind, girl, like a drug. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

THE BEAST
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tu sais qu'on demande pas l'âge à une femme ? J'ai l'âge que j'veux avoir, mais fais gaffe si tu te trompes, je mords.
○ statut : En manque physique, mais j'retournerais pas auprès de cet espèce sous développé ! Amatrice d'une paire de fesses, que je compte mettre dans mes toilettes !
○ métier : Il m'arrive d'être charmante pendant le service, fin ça dépend, les soirs de pleine lune ... hormis ça j'suis adorable, fin d'après les clients. (ça s'voit qu'ils me voient pas la nuit !)
○ quartier : Dans ma tannière au 49 à Center Bay avec ma partenaire de crime, tu peux m'trouver parfois avec Gus ou chez mon frère (une fois que j'ai désinfecté l'appart')
○ posts : 162 ○ points : 345
○ pseudo : A crazy little monster :D
○ avatar : Behati Prinsloo (levine)
○ DC : Newt, l'paumé d'la vie et Cade l'marin à la dérive
○ inscrit le : 31/03/2017
MessageSujet: Re: Un, deux, trois, cul sec ! | Rhéa & Augustus.    Mar 13 Juin - 18:09



❝Un, deux, trois, cul sec !❞
Rhéa & Augustus
Ma bouche s'ouvre en grand et se referme aussitôt … NON DE DIEU DE SACRE BLEU DE MILLE MILLIONS DE MILLE SABORT ! Alors ça je m'y attendais pas. Il me faut quelques minutes avant que l'information monte au cerveau. Déjà que de base il en faut, mais là c'est pire … Du coup je ne tarde pas à me taper une barre, à m'en plier en deux ! Si si je suis littéralement pliée en deux. J'ai même envie d'en pleurer, je crois que mon œil est humide et s'ils continuent ces cons y a pas que ça qui va être humide … Sans commentaire n'est-ce pas. Non, mais il faut voir sa tête. Elle est juste magnifique ! « Tu m'aurais détesté si j'avais pris une photo ! » Là ça aurait été LA photo du siècle ! Que dis-je du millinaire ! Ah non mais de la part de Bruce, il faut s'attendre à toutes les odeurs possible … et à tout aussi … « J'savais qu'il y avait un truc entre vous. » Je les pointe des doigts avec mon petit air. Celui qu'ils ont surnommé « la garce is back » ouais c'est ça ! Elle est en place et ne compte pas partir de sitôt ! Ça roule ma poule, qu'on envoie la sauce. La musique se coupe et moi je regarde ma souris ramasser ses affaires. Il est déjà l'heure ? C'est quoi l'arnaque ? Eh oh ! Je regarde Tony avec une petite moue, rien à faire … Il me montre le balai … Ouais non … sans façon. Je ne suis pas douée avec un balai, enfin pour son utilisation habituelle … Ahum … Je regarde mon mickey qui me vise. Je lève aussitôt les mains. « C'est pas moi, j'étais pas là » que je dis avant qu'il me répond .. à ça ce n'est que ça ! « T'es sûr ? T'as pas envie de passé la soirée avec Brucy ? » Dis-je en avançant vers lui ! Bruce qui a l'air heureux de ce challenge ! Ça en fait au moins un des deux ! « Si tu crois que tu vas m'emballer avec ça Fletcher tu te mets le doigt dans la carotte ! » Ce n'est pas son genre et je l'en remercie ! Un mec que j'apprécie, un vrai ! Un de ceux que je respecte ! « Ouais puis toute façon y a un connard avec des belles fesses qui vit en face de chez moi ! » Je lève mon doigt, signe que le rot va venir ! « Il serait capable de gueuler … toute façon il gueule pour rien … » Je réfléchis un instant. « Ah non ça c'est moi, mais bon tu vois c'que j'veux dire ! » S'il voit pas, c'est du pareil au même ! Toute façon c'est lui qui fait la proposition ! J'avance les bras en l'air, poussez-vous les gens y a Rhérhé qui débarque ! Je vais bientôt remplacer Riri ! « CARRRRRRRRRRRRRRRRRRRRYYYYYYYYYYYYYYYY ONNNNNNNNN MYYYYYY  ... » Je me retourne les pousses en direction de mon Gus ! Je sais qu'il connaît, c'est un peu notre hymne, pas national, mais l'truc dans le genre.

© Pando

_________________
Run away-ay with me. Lost souls in revelry. Living like we're renegades. All hail the outlaws. It's our time to break the rules. Let's begin... And I say ...Living like we're renegades.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Grumpy cat
Voir le profil de l'utilisateur

  ○ âge : 38 ans (28 mai)
○ statut : Complétement taré, euh célibataire !
○ métier : Soigneur animalier et référent du secteur félins dans le zoo de Wellington.
○ quartier : North Bay, maison #04
○ informations en vrac : Il est végétarien. ◈ Il vit à Island Bay depuis toujours. ◈ Il était banquier avant d'être soigneur. ◈ Il essaye d'arrêter de fumer depuis un an. ◈

○ posts : 973 ○ points : 3125
○ pseudo : Aloa
○ avatar : Jake Johnson
○ DC : Clayton, ce reporter à l'esprit torturé qui à besoin de câlins.
○ inscrit le : 17/01/2017
MessageSujet: Re: Un, deux, trois, cul sec ! | Rhéa & Augustus.    Mar 13 Juin - 22:36



❝Un, deux, trois, cul sec !❞
Rhéa & Augustus
Gus fronça les yeux lorsqu'elle parla de Bruce. Il avait encore un vieille arrière goût au fond de la bouche dont il ne pouvait donner l'origine. Rien que d'y penser, il fit une grimace ou alors c'était la bière qui commençait à ne pas apprécier partager un estomac avec les shots de vodka. Il lança à Rhéa sa veste avant d'ajouter.

- T'emballer ?

Il mima le fait de vomir en mettant deux doigts à l'entrée de sa bouche et il se mit à rire. Rhéa est une très belle femme mais soyons réaliste, elle n'avait rien à faire avec quelqu'un comme Gus. Ah oui puis effectivement, elle bavait sur son voisin depuis un bye. Comment Gus le savait ? Après chaque cuite elle en parlait et la cassette était revenue à son point de départ.

- Quand est-ce que tu vas osé lui dire à ton tombeur de voisin ? S'tu veux, on va chez toi et moi je vais lui dire : Écoute mec ! Rhérhé elle est top comme femme et en plus, quand elle rote, elle fait ça bien ! De quoi le charmer direct ton mec !


Ils passèrent tous les deux la porte et Augustus s'arrêta un instant en regardant à droite puis à gauche se demandant bien où était sa maison. Merde, c'était le seul truc qui ne devait pas oublier lorsqu'il allait dans un bar. Il tourna sur lui-même tout en pointant son index droit devant lui.

- Par là ! Au lieu de dire n'importe quoi, suis-moi d'accord ? Va pas te perdre, on te retrouvera jamais dans les bois sinon.

Y avait pas de bois mais c'est pas grave, autant qu'elle passe la nuit sous un toit et non dans la pelouse du parc publique. Elle se mit à chanter, c'était pas très juste mais ce qui aller suivre pas beaucoup plus.

-… WAYWARRRRD SOOOOON …


Gus se mit à tousser, ce qui venait de sortir de sa bouche était beaucoup trop aigu. Après deux trois gadins, une pirouette cacahuète et un petit tour sur eux-mêmes, les voila arrivaient devant chez Gus. Il ouvrit la porte, le plus important c'était que Rhéa entre après elle pouvait bien dormir par terre, elle était en sécurité. Boum, après il ferma la porte, il était pas loin de cinq heure du matin et là Gus il commençait à plus rien comprendre ce qui lui arrivait.

© Pando

_________________

Ophelia.
« You've been on my mind, girl, since the flood. Heaven help the fool who falls in love. You've been on my mind, girl, like a drug. »
Revenir en haut Aller en bas
 

Un, deux, trois, cul sec ! | Rhéa & Augustus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» un deux trois partez
» Trois jours en Sologne
» besoin d aide pour un german look et deux trois broutilles
» Hélice 2 ou 3 pâles ?
» Couvercles plats sur k 1300 gt.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: around you :: le passé-