AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (dakrew) heaven in hiding

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : dix-sept ans.
○ statut : célibataire, il ne sait pas comment aimer. la seule chose qu'il sait faire, c'est prendre son pied.
○ métier : simple lycéen, rien de plus, rien de moins.
○ quartier : dans une maison à south bay, en famille d'accueil chez les berenson.
○ posts : 173 ○ points : 1275
○ pseudo : scottie.
○ avatar : jonah marais.
○ inscrit le : 08/06/2017
MessageSujet: (dakrew) heaven in hiding   Lun 12 Juin - 18:26

Andrew, il en a marre de passer ses week-ends seul, allongé dans son lit à mater des séries télévisées qu’il est obligé de télécharger parce qu’il ne regarde jamais la télé. Andrew, il en a marre que son meilleur pote ne réponde pas à ses messages, à ses appels et préfère passer ses journées avec sa meuf. L’amour… c’est donc ça ? Remplacer ses potes, les oublier, ne plus s’amuser et rester cloîtré chez soi avec sa copine ? Non, il refusait d’y croire. C’était pas ça l’amour, il le savait même s’il n’y connaissait absolument rien. Depuis qu’il connaît Nolan, Andrew traîne souvent avec lui et sa copine Murphy, une nana de son âge plutôt bien foutue et carrément casse-couilles… C’est ce qu’il en pense. Physiquement, elle est superbe, carrément parfaite. Mais mentalement, intérieurement, il n’aime pas sa personne. Elle n’est pas méchante, mais qu’est-ce qu’elle est collante. Elle est toujours là quand Drew veut passer du temps avec son meilleur pote, elle est toujours là pour tenter de lui piquer la vedette, de lui piquer son pote. Alors Andrew, même s’ils ne se sont jamais embrouillés, il la déteste et il croit bien que c’est réciproque. Ils ne le montrent que rarement, mais ne se parlent que brièvement, de façon assez crue… Il n’a pas envie d’être son pote, et ça doit probablement être le cas pour elle aussi, alors c’est parfait.

Il y a envoyé deux textos à son pote. Le premier en début d’après-midi pour lui demander s’il était dispo, le second  deux heures plus tard pour lui reposer la question, mais rien. Non, Nolan était trop occupé avec Murphy, probablement à la câliner, à marcher avec elle ou à faire un tas de choses complètement cuculs. Parce qu’Andrew le sait, Nolan est incroyablement amoureux de Murphy. Ils s’aiment très fort, ne se quittent que très rarement et quand Nolan ne la voit pas pendant un certain moment, il pète un câble. Parce que sans elle, il est perdu, chamboulé, complètement paumé. Il se sent mal… mais ça ne l’empêche pas de la tromper quand elle n’est pas là. Ah, l’amour… C’est de l’amour, mais étrange, mal foutu, complètement tordu. Nolan l’aime de tout son cœur mais ne peut pas s’empêcher de la tromper, que ce soit en soirées avec des coups d’un soir ou avec des filles qu’il voit régulièrement dans un seul but : se faire plaisir. Et ça, Andrew n’y est pas pour rien… Non, il aime le voir foutre le bordel dans son couple, il aime le voir trahir sa copine, lui mentir, la rendre folle. C’est même lui qui lui présente parfois des filles qui correspondent à ses caractéristiques favoris… Il veut juste le bonheur de son pote, par tous les moyens possibles même s’il sait que c’est mal et que le jour où Murphy découvrira tout, il s’en prendra plein la gueule.

En colère de n’avoir reçu aucune réponse de la part de son ami, Drew s’est levé de son lit et s’est rapidement fringué. Une petite chemise histoire de pas trop crever de chaud (merci le soleil et la température agressive), et un beau jean. Quelques minutes plus tard, il était dehors en train de parcourir les rues d’Island Bay, direction la maison des Ziegler à Eastbay. Il n’y était jamais allé en personne mais connaissait l’adresse, la localisation de l’endroit où habitait la petite-amie de son meilleur ami. Et comme il savait qu’ils avaient prévus de passer l’après-midi ensemble, il se doutait que c’était chez elle. Après quelques minutes de marche, il enleva un écouteur de son oreille pour taper à la porte de la maison 225 à EastBay, dans l’espoir qu’on lui ouvre la porte, un petit sourire en coin… Il était prêt. Prêt à foutre l’après-midi du petit couple en morceaux, prêt à emmerder le monde… s’ils étaient bien là.

_________________
Cause you know the truth hurts
but secrets kill
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la gamine
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 14 ans (22/08)
○ statut : Trop jeune. Casse toi.
○ métier : Lycéenne
○ quartier : 225, Eastbay.
○ informations en vrac : Elle vit chez les Ziegler, sous la tutelle de son frère Laszlo → Dans sa famille ; ils sont huit frère et sœurs. Dakota est la sixième → Seul Eliott à le même père qu'elle → Sa mère est morte il y a six mois → Son père s'est fait la malle il y a sept ans → Son meilleur pote, c'est Balthazar Williams : un vieillard de 30 piges → Elle s'entend bien avec sa colocataire Nikki

○ posts : 116 ○ points : 585
○ pseudo : Dada
○ avatar : Jade Weber
○ DC : Reese Silverstone
○ inscrit le : 20/04/2017
MessageSujet: Re: (dakrew) heaven in hiding   Mar 13 Juin - 1:31


Nolan avait passé l’après-midi avec Murphy.
Dakota le savait, parce qu’elle s’était fait virer de sa chambre vers 13 heures.

Bien qu’elle eut été furieuse, elle avait préféré ne rien dire et partir. Après les récents évènements avec sa sœur, mieux valait pour elles deux qu’elles ne causent pas. Bon d’accord. Elle n’en avait rien à faire de se prendre la tête avec Murph’. C’était plutôt la présence de Nolan qui l’avait poussée à s’en aller docilement. Elle l’avait à peine regardé, couverte de honte alors qu’elle avait quitté la chambre. Encore heureux qu’il ne lui ait rien dit, à Murphy. Parce que toute cette histoire se serait sans doute bien plus mal terminée.

Dakota aurait bien eut envie de s’en aller, pour éviter de les entendre, mais elle n’avait rien à faire. C’était vendredi et, même si le Lycée était fermé, les adultes travaillaient. Balthazar travaillait. Laszlo, Edwy, Wyatt aussi, d’ailleurs. Quant aux trois autres, ils avaient tôt fait de se trouver quelque chose à faire. C’était sans nul doute la raison pour laquelle Murphy avait invité Nolan ici et pas chez son père. La présence de sa fratrie l’aurait assurément dissuadée de s’essayer aux galipettes, mais avec Dakota c’était différent. Dakota, c’était la donnée aberrante. C’était donc avec résignation qu’elle passa l’heure suivante à tapoter l’écran de son téléphone portable, confortablement installée dans le canapé. Elle pensa bien à l’idée de se trouver un boulot, pour tuer le temps de ses weekends et faire un peu de blé, mais voilà que d’un battement de cils elle s’était déjà envolée.

Vers 15 heures, elle entend les tourtereaux descendre les escaliers en faisant autant de bruit qu’un troupeau d’éléphant. Elle les voit qui enfilent leurs souliers vite fait en gloussant. Murphy n’a pas un regard pour sa sœur avant de sortir et Nolan, et attarde ses iris sur la silhouette de Dakota ne prononce pas un mot avant de sortir à sa suite. Puis, la porte ferme et le silence revient. La jeune fille la regarde toujours avec cette impression de vide qui la ronge. Ce n’est que maintenant qu’elle se rend compte que de les savoir dans la maison, ça l’empêchait de se sentir seule. Et puis, elle a le regard de Nolan encré dans la tête. Des yeux pleins de regrets.

Elle prend une inspiration et se lève. Pas question de broyer du noir alors qu’elle a la baraque à elle seule. C’est si rare qu’elle ne gâchera pas ça. Elle regagne le deuxième pour vaquer à ses occupations. Ce n’est que vingt minutes plus tard qu’elle entend frapper à la porte. Elle laisse couler, se disant que quelqu’un parmi sa panoplie ira répondre, mais, quand le visiteur frappe de nouveau, elle se rappelle qu’elle est seule. D’abord prise d’un petit élan de panique à l’idée qu’il s’agisse d’un psychopathe, elle se reprend rapidement en main pour descendre au rez-de-chaussée pour ouvrir. Alors qu’elle ouvre le battant, elle voit, devant, elle un garçon de l’âge de Murph, le bras remonté, clairement prêt à toquer une troisième fois.

Elle s’arrête pour le détailler de haut en bas, puis s’attarde sur son visage en haussant un sourcil, le visage fermé. Pff. Encore un porte à Murphy. C’est dingue ça. Même quand elle n’est pas là elle fait chier. Voyant que le jeune homme ne disparaîtra pas comme par magie elle se résigne à dire :

« J’peux t’aider, p’t-être ? »

Après coup, elle se dit qu’elle aurait peut-être dû être un peu moins vache. Si ça se trouve c’est qu’un pote à Leo.

Elle hausse mentalement des épaules. Et pis tant pis, qu’est-ce qu’elle en a à foutre au fond ?

_________________


Sometimes it's better to move on.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : dix-sept ans.
○ statut : célibataire, il ne sait pas comment aimer. la seule chose qu'il sait faire, c'est prendre son pied.
○ métier : simple lycéen, rien de plus, rien de moins.
○ quartier : dans une maison à south bay, en famille d'accueil chez les berenson.
○ posts : 173 ○ points : 1275
○ pseudo : scottie.
○ avatar : jonah marais.
○ inscrit le : 08/06/2017
MessageSujet: Re: (dakrew) heaven in hiding   Mar 13 Juin - 17:59

Nolan est un très bon meilleur ami, mais quand il est avec sa petite amie, il est juste… pas reconnaissable. Il change un peu, ses priorités aussi. Andrew déteste qu’on le mette de côté, qu’on le zappe pour passer du temps avec quelqu’un d’autre, surtout une gonzesse. Il voit pas l’intérêt, il comprend pas comment on peut faire ça. Alors quand il est avec lui, il force un maximum. Pour lui faire comprendre qu’il vaut mieux que sa copine, qu’il est bien plus intéressant et moins chiant, et surtout que lui ne le lâchera jamais. Parce que oui, le jour où elle découvrira le pot aux roses, toutes ces conquêtes qu’il a eues en étant en couple avec elle… Elle se séparera de lui, vulgairement, violemment. Il en est sûr. Alors, il essaye d’avoir son meilleur pote près de lui le plus souvent possible même si ces derniers temps, c’est compliqué… Qu’est-ce que ça casse les couilles, l’amour.

Pour gâcher son après-midi et s’incruster entre les deux amoureux, il a décidé de se pointer chez les Ziegler. Il savait leur adresse, l’endroit dans lequel il habitait… alors, il s’y est juste dirigé puis quand il est arrivé devant la porte, il s’est mis à toquer très fort, sans même penser au fait que peut-être, ils pourraient être plus que deux. Peut-être que le grand frère était là, peut-être qu’il y avait d’autres personnes… bref, on lui a pas répondu. Alors, il a tapé une deuxième fois, encore plus fort. Puis il était sur le point de taper une troisième fois quand on lui a enfin ouvert, et… ce n’était pas Nolan ni Murphy qui lui faisait face, non. C’était bien une gamine, un petit bout de femme d’un mètre trente. Une petite blonde aux yeux bleus qui lui était inconnue. Etait-ce la petite sœur de Murphy, une cousine, la petite-amie du grand-frère… ? Non, elle était bien trop jeune. Alors, il en a convaincu que c’était la petite sœur de Murphy dont il n’avait jamais entendu parler.

Il a baissé son bras pour le garder le long de son corps, histoire de ne pas avoir trop l’air con avec le bras levé… « Je pense, ouais… » Oui, elle pouvait l'aider. Elle avait lancé la discussion d’un ton assez ferme, pas trop sympathique… Si elle n’avait pas les treize piges qu’elle faisait, il lui aurait sûrement répondu de façon vulgaire sans être méchant, mais il sait respecter les filles, Andrew. Surtout les plus jeunes. « Nolan m’a dit qu’il devait passer l’aprem ici avec Murphy… Et t’as pas l’air d’être Murphy. » il lui faisait la remarque, un petit sourire en coin. « J'peux entrer ? C'est rien s'ils sont en train d'se tripoter là-haut, ça me dérange pas. » Se tripoter. Il en parlait devant la petite sœur… M’ouais, il s’en foutait de toute façon, c’est pas comme s’il appréciait Murphy. Et vu que Nolan lui avait dit qu’ils étaient passés à l’acte pour la première fois quelques jours plus tôt, c’était vachement possible. Ah, Nolan. Quel chanceux.

Il la détaillait du regard, de la tête aux pieds. Elle ne ressemblait pas vraiment à Murphy, mais elle avait le don d’être aussi jolie qu’elle. Elles sont toutes comme ça chez les Ziegler ? Ça pouvait être possible, et c'était pas pour lui déplaire...

_________________
Cause you know the truth hurts
but secrets kill
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la gamine
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 14 ans (22/08)
○ statut : Trop jeune. Casse toi.
○ métier : Lycéenne
○ quartier : 225, Eastbay.
○ informations en vrac : Elle vit chez les Ziegler, sous la tutelle de son frère Laszlo → Dans sa famille ; ils sont huit frère et sœurs. Dakota est la sixième → Seul Eliott à le même père qu'elle → Sa mère est morte il y a six mois → Son père s'est fait la malle il y a sept ans → Son meilleur pote, c'est Balthazar Williams : un vieillard de 30 piges → Elle s'entend bien avec sa colocataire Nikki

○ posts : 116 ○ points : 585
○ pseudo : Dada
○ avatar : Jade Weber
○ DC : Reese Silverstone
○ inscrit le : 20/04/2017
MessageSujet: Re: (dakrew) heaven in hiding   Mer 14 Juin - 5:09


« Je pense, ouais…

Il lui répond avec un petit sourire en coin qui fait plisser les paupières à Dakota. Qu’est-ce qu’il veut celui-là ?

- Nolan m’a dit qu’il devait passer l’aprem ici avec Murphy…

Pas de chance. C’est bel et bien un pote à Murph’. L’humeur de la jeune fille se rembrunit d’avantage.

- … Et t’as pas l’air d’être Murphy. Conclu-t-il finalement.

Elle hausse un sourcil, le regard morne.

- Ah, super. Un observateur.

« Manquait plus que ça… », Soupire-t-elle mentalement. Et dire qu’autrefois, elle adorait les congés de planification scolaire. Et voilà que maintenant elle se lamente dans sa solitude, dérangée par un garçon inconnu qui lui offre des sourires qui s’espèrent charmeurs. Il n’y a pas à redire quant au fait que sa vie a beaucoup changée. Malgré tout, Dakota est loin d’être convaincue que ce soit pour le mieux.

- J'peux entrer ? C'est rien s'ils sont en train d'se tripoter là-haut, ça me dérange pas.

Là, Dako fait la grimace. Entendre parler de sexe, c’est un point. Mais la phrase de son interlocuteur est de trop. En une fraction de seconde, l’adolescente se fait plein d’image qui menaçait de la hanter longtemps. C’est sa sœur, bordel. C’est dégueu. Qu’est-ce que c’est que ce type ? Elle décide de ne pas le lui demander. Non, elle se contente de répondre à sa question :

- Te laisser entrer ? Et pis quoi encore ? J’sais même pas t’es qui.

« Naméoh. J’suis pas si stupide », qu’elle pense. Mais elle ne dit rien. Il a l’air bien plus fort qu’elle. Peut-être que c’est un malade ? Que s’il apprend qu’elle est seule il va la bousculer, la séquestrée et puis la… Elle s’arrête de réfléchir un instant et le regarde de haut en bas. Mmh. Il est mignon. Est-ce que ce serait un viol ? Elle se pose à peine la question qu’elle imagine déjà Balthazar lui passer un sale savon pour n’avoir ne serait-ce que pensé à un truc aussi absurde.

Elle hausse les épaule pour passer à autre chose, le regarde de haut et précise :

- Tu m’as toujours pas dit ce que tu voulais. Mais je vais être sympa et je vais te dire tout de suite que Nolan et Murphy sont partis y’a une demi-heure.

Vu sa tête, sa réponse chicotte le garçon. Mais, Dakota, elle passe déjà à autre chose.

- Y’a pas de quoi. Allez, bonne journée.

Puis, brusquement, elle ferme la porte sans attendre de réponse. Elle observe le battant clos quelque instants. Puis, elle se secoue les mains une contre l’autre, comme dans les films et marmonne :

- Bon. Une bonne chose de faite. »

Satisfaite, elle fait alors mine de tourner les talons. Au fond, faire chier ses potes, c’est presqu’aussi bien que d’embêter directement Murph, qu’elle se dit la belle Dakota.

Hors RP:
 

_________________


Sometimes it's better to move on.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : dix-sept ans.
○ statut : célibataire, il ne sait pas comment aimer. la seule chose qu'il sait faire, c'est prendre son pied.
○ métier : simple lycéen, rien de plus, rien de moins.
○ quartier : dans une maison à south bay, en famille d'accueil chez les berenson.
○ posts : 173 ○ points : 1275
○ pseudo : scottie.
○ avatar : jonah marais.
○ inscrit le : 08/06/2017
MessageSujet: Re: (dakrew) heaven in hiding   Jeu 15 Juin - 0:32

« Ah, super. Un observateur. » De là-haut, il observait beaucoup de choses, bien plus qu’elle ne le pensait.

L’attitude de la gamine aurait pu le faire souffler, soupirer, le mettre en colère. Mais dire qu’il n’aime pas ce comportement serait mentir. Elle a l’air toute jeune, et la voir déjà s’affirmer en tant que casse-couilles aussi tôt, ça le fait sourire. Les filles timides, avec ces airs d’innocentes, il aime pas trop ça. Andrew, amicalement, sexuellement parlant, il préfère les filles un peu dévergondées, prêtes à tout pour la moindre chose… Et même s’il ne voit pas Dakota de cet œil-là pour l’instant, il l’apprécie quand même un minimum. Parce qu’elle n’est pas chiante, parce qu’elle dit tout haut ce qu’elle pense.

Andrew voulait entrer, histoire de surprendre le couple en plein ébat, pour les déranger, les titiller un peu comme il adore le faire. Ça ne dérangerait peut-être pas Nolan,  mais Murphy, en revanche… il n’en était pas si sûr. Ils ne s’aimaient pas tous les deux et ne le cachaient pas, mais quand Drew avait l’occasion de le montrer ou d’en rire un peu, il ne se dérangeait pas, au contraire. « J’suis Andrew, enchanté. » Il se présentait brièvement, un petit sourire en coin avant de continuer, la tête baissée vers la petite blonde. « Tu sais qui je suis, maintenant. Tu veux bien me laisser entrer, maintenant ? » Il ne rentrerait pas sans son autorisation. Andrew avait beau faire pas mal de conneries, les entrées par effraction, surtout en présence de filles, c’était pas trop son truc. C’est pareil pour le viol… Il a ses limites, et heureusement. La drogue, le vol, l’alcool, les soirées bien dosées… y a rien de plus, rien de moins qui l’intéresse. Alors, il a essayé par un certain moyen de la faire le laisser entrer, par l’humour même s’il se doutait que ce serait plus compliqué que ça.

Quand il a appris qu’ils étaient tous les deux partis quelques minutes plus tôt, il s’est retenu de soupirer, passant une main dans sa nuque… Il avait fait toute cette route pour rien, vraiment ? Genre, Nolan lui avait menti ? Il lui avait dit qu’ils passeraient l’après-midi chez elle, tout l’après-midi. Il était un peu dérangé, parce qu’il voulait passer l’après-midi avec son pote, qu’il ne savait pas où il était maintenant et que maintenant, il devrait rentrer chez lui retrouver ses draps et sa télévision. « Eh, att… » Il a pas pu dire quoi que ce soit d’autre, ni terminer sa phrase puisqu’elle lui claquait brusquement la porte au nez. Les Ziegler savent définitivement se montrer accueillants et chalereux.

Andrew était sur le point de tourner les talons pour rentrer chez lui quand il s’est arrêté, et a relevé le bras vers la porte pour taper une fois, puis encore une autre. Il ne savait pas pourquoi il le faisait, pourquoi il se prenait autant la tête pour avoir l’attention d’une fille qui se foutait de lui. Pourtant, il le faisait quand même. Alors, quand elle est venue ouvrir la porte, il l’a pas lâchée. Il ne lui a pas laissé le temps de s’exprimer, il lui a coupé la parole. « J’sais que tu veux te la jouer en mode gamine blasée, mais tu veux qu’on se fasse un truc ? J’veux dire, t’as pas l’air d’être en soirée pyjama avec tes bestounes là. Donc si tu veux que j’te paye une glace ou qu’on aille marcher un peu, ça me va. » il lui avait balancé sereinement, haussant une épaule… Il avait rien à perdre, ni à gagner mais il était prêt à tout pour passer du temps loin de chez lui, même à passer le reste de l’après-midi avec une gamine de quatorze ans, ce qui est loin d’être son genre de fréquentations habituelles. Elle a pas l’air d’être une droguée, une toxico, une nympho… Ouais, ça doit être l’une des premières personnes normales qu’il a envie de fréquenter, même le temps de quelques heures. Mais elle a pas l’air si tranquille que ça, alors peut-être que cette sortie pourrait s’avérer être une bonne surprise ? « Allez, si t’acceptes, on fait ce que tu veux, j’pourrais même t’acheter le dernier rouge à lèvres que ta youtubeuse favorite utilise dans sa dernière vidéo si c’est ce qui te botte. » Il la titillait sans que ce soit trop évident. Emmerder son mode, il aimait ça, même avec les inconnus. Il l’observait, essayait de deviner ses réactions, ses idées, ses pensées… Elle l’intriguait, cette blondinette.

_________________
Cause you know the truth hurts
but secrets kill
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la gamine
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 14 ans (22/08)
○ statut : Trop jeune. Casse toi.
○ métier : Lycéenne
○ quartier : 225, Eastbay.
○ informations en vrac : Elle vit chez les Ziegler, sous la tutelle de son frère Laszlo → Dans sa famille ; ils sont huit frère et sœurs. Dakota est la sixième → Seul Eliott à le même père qu'elle → Sa mère est morte il y a six mois → Son père s'est fait la malle il y a sept ans → Son meilleur pote, c'est Balthazar Williams : un vieillard de 30 piges → Elle s'entend bien avec sa colocataire Nikki

○ posts : 116 ○ points : 585
○ pseudo : Dada
○ avatar : Jade Weber
○ DC : Reese Silverstone
○ inscrit le : 20/04/2017
MessageSujet: Re: (dakrew) heaven in hiding   Dim 18 Juin - 3:30


Elle a à peine tourné les talons que déjà, ça frappe encore. Elle laisse son visage contempler la porte, les sourcils froncés. Il est tenace le bougre. Juste pour ça, elle rouvre le battant violemment pour le regarder en face. Elle ne dit rien. Elle n’a pas le temps :

J’sais que tu veux te la jouer en mode gamine blasée, mais tu veux qu’on se fasse un truc ?

Cette fois, Dakota ouvre grand les yeux. Elle ne parle toujours pas. Pas qu’elle se voit de nouveau coupé la parole. Simplement parce qu’elle est surprise.

- J’veux dire, qu’il continue, t’as pas l’air d’être en soirée pyjama avec tes bestounes là. Donc si tu veux que j’te paye une glace ou qu’on aille marcher un peu, ça me va.

Dakota continue de le toiser en silence, songeuse. Un sourcil se fronce, puis l’autre. Elle réfléchit. Mais pas tant que ça. Une glace gratuite. Voilà un garçon qui sait causer le langage Ziegler. Elle prend une inspiration. Pèse le pour et le contre. Elle l’observe sous toutes les coutures, sans se gêner. C’est une petite frappe, à n’en pas douter. Un petit sourire apparait à la commissure des lèvres de l’adolescente. Ça embêterait bien les autres qu’elle accepte son invitation. Surtout Murphy, qui, en règle générale, n’aime pas trop les potes de Nolan. Son sourire s’agrandit.

- Allez, si t’acceptes, on fait ce que tu veux, j’pourrais même t’acheter le dernier rouge à lèvres que ta youtubeuse favorite utilise dans sa dernière vidéo si c’est ce qui te botte.

Elle glousse.

- Te fais pas d’illusions. T’es trop paumé pour me payer un truc pareil. Qu’elle lâche, Dakota.

Sa phrase toute faite n’en reste pas moins effrontée, mais, pourtant, son sourire se transmet maintenant jusqu’à ses yeux. Voilà bien longtemps qu’elle n’avait pas pensé comme ça. Qu’elle n’avait pas prise une décision avec la volonté pure et simple d’embêter son entourage. Tellement longtemps, qu’elle ne s’aperçoit même pas de la pente glissante sur laquelle elle s’aventure alors qu’elle lâche :

- Ok. J’reviens.

Elle fait volte-face, laissant virevolter ses cheveux alors qu’elle attrape son sac et bondit dehors. Elle referme la porte et, juste avant de la verrouillée, se retourne vers son interlocuteur pour dire :

- À une condition. Peu importe ce qui se passe, je t’interdis de dire à qui que ce soit que je suis partie avec toi. Pas même à Murphy et Nolan. Pigé ? Tu peux m’inventer un nom, parler d’une meuf mystérieuse, mais j’t’interdis de dire qu’il s’agit de moi.

Elle est pas bête Dakota. Elle sait que si ce garçon n’est pas fréquentable, Nolan n’acceptera jamais qu’il passe du temps avec elle. Sans compter Murph qui fera encore des siennes. Dakota, elle en a marre qu’on lui dicte sa conduite.

Mais les autres, ils ne captent pas.
Alors tant pis, qu’elle se dit, elle le fera en secret.

_________________


Sometimes it's better to move on.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : dix-sept ans.
○ statut : célibataire, il ne sait pas comment aimer. la seule chose qu'il sait faire, c'est prendre son pied.
○ métier : simple lycéen, rien de plus, rien de moins.
○ quartier : dans une maison à south bay, en famille d'accueil chez les berenson.
○ posts : 173 ○ points : 1275
○ pseudo : scottie.
○ avatar : jonah marais.
○ inscrit le : 08/06/2017
MessageSujet: Re: (dakrew) heaven in hiding   Dim 18 Juin - 4:48

Andrew, il adore forcer avec les filles, les spammer de textos, mettre ses mains partout sur elles, les rendre folles… Dakota étant l’une d’elles, il n’avait pas envie de la lâcher, pas du tout. Peut-être parce qu’elle était jolie, parce qu’elle était jeune, pulpeuse, parce qu’elle avait l’air naïve et innocente. C’est pas son genre d’habitude, il déteste ce genre de filles. Pourtant, ce jour-là, il n’a pas pu s’empêcher d’essayer d’attirer son attention. Parce qu’elle était plutôt mignonne, jolie ou peut-être parce qu’elle était tout simplement la petite sœur de la copine de son meilleur pote qu’il n’arrive pas à encadrer. À vrai dire, il n’en savait rien lui-même. Est-ce qu’elle l’attirait ou est-ce qu’il voulait juste s’amuser et rendre folle sa sœur ?

Il a essayé de l’avoir pour lui pour le reste de l’après-midi, lui proposant un tas d’opportunités qu’un tas de gamines de son âge accepteraient. La glace, la petite balade, le rouge à lèvres… Et elle, elle le regardait sans dire un mot, comme si elle hésitait, qu’elle ne savait pas quoi dire ou peut-être tout simplement parce qu’elle avait envie de fuir. « Te fais pas d’illusions. T’es trop paumé pour me payer un truc pareil. », il a rit quand elle a décidé de sortir cette réplique. Lui, trop paumé pour lui acheter du maquillage ? Bon, il n’y connaissait rien, mais avec quelques recherches, il pourrait lui en acheter un. L’argent, il aurait juste à le demander ou à le piquer à ses parents d’accueil et ce serait réglé. Pour qui est-ce qu’elle le prenait, hein ? Pour quelqu’un qu’elle sous-estimait déjà trop. « Tu sais pas de quoi j’suis capable, crois-moi. »

Alors, quand elle a accepté d’un simple « Ok, j’reviens. », il s’est juste mis à sourire comme un imbécile, comme un gamin à qui on disait enfin ‘oui’ après une dizaine de ‘non’. Ouais, Andrew adore avoir ce qu’il veut, ce qu’il désire. Et la voir refuser l’aurait juste rendu fou, il l’aurait pris très mal et Dieu sait comment ça aurait terminé. « Allez, dépêche. » il lui a lancé, gardant son petit sourire au coin des lèvres en plongeant sa main droite dans la poche de son jeans.

Puis il l’a attendue quelques secondes avant de la voir passer la porte d’entrée, la fermant derrière elle, ayant apporté tout simplement son sac avec elle. Qu’est-ce qu’elle pouvait avoir dedans à cet âge-là, son téléphone portable, ses crayons de couleur ? « Mademoiselle emmène son sac avec elle… C’est mignon. » Il a posé sa main sur son épaule brièvement, la tapotant une bonne fois avant de la retirer et de la replonger dans sa poche. Là, il était déjà prêt à partir, à aller se balader avec cette douce inconnue. Mais elle n’était décidément pas de cet avis-là, elle n’était pas encore prête puisque a décidé de lui poser une condition, ce qui le fit quand même rire. Doucement, mais il riait.

« Quoi, j’ai l’air d’être une racaille ? J’te fais peur, t’as peur que Nolan et Murphy te fassent la morale parce que t’as décidé de me suivre ? T’sais, j’suis son meilleur pote à Nolan, il risque pas de te dire quelque chose de mal à propos de moi. Mais ouais, si tu veux j’mentirai. » Il détestait mentir, surtout à son pote, mais il le ferait pour elle, parce qu’elle le lui a demandé et qu’il n’a pas envie de la décevoir. Ouais, c’est débile.

« Bon, t’as une autre condition, genre tu veux que j’te porte sur mes épaules ou que j’te fasse une tresse ou c’est bon ? »

_________________
Cause you know the truth hurts
but secrets kill
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la gamine
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 14 ans (22/08)
○ statut : Trop jeune. Casse toi.
○ métier : Lycéenne
○ quartier : 225, Eastbay.
○ informations en vrac : Elle vit chez les Ziegler, sous la tutelle de son frère Laszlo → Dans sa famille ; ils sont huit frère et sœurs. Dakota est la sixième → Seul Eliott à le même père qu'elle → Sa mère est morte il y a six mois → Son père s'est fait la malle il y a sept ans → Son meilleur pote, c'est Balthazar Williams : un vieillard de 30 piges → Elle s'entend bien avec sa colocataire Nikki

○ posts : 116 ○ points : 585
○ pseudo : Dada
○ avatar : Jade Weber
○ DC : Reese Silverstone
○ inscrit le : 20/04/2017
MessageSujet: Re: (dakrew) heaven in hiding   Dim 18 Juin - 5:20


« Tu sais pas de quoi j’suis capable, crois-moi.

Ça suffit pour que Dakota lui offre un sourire. Voyez-vous ça. Elle se contente de glousser avant d’accepter l’offre et de ramasser son sac. Elle a bien vu, à son œil amusé qu’il trouve ça gamin, un sac à dos. Mais elle se doute bien qu’avec un sac à main, il se serait encore plus foutu d’elle. C’est pas tout, mais c’est qu’une gamine, Dako et, au fond elle le sait. Alors, elle trimbale un sac à dos. C’est bien plus pratique quand on doit rattraper le bus à la course, de toute façon. Quand il lui dit de se presser, elle ne dit rien et garde son rythme et fait mine de ne pas l’entendre. Ce genre d’ordres arrogants, elle n’en a pas grand-chose à branler. Elle ferme la porte et pose alors sa condition. C’est comme s’il lui riait au nez, mais elle ne se démonte pas.

- Quoi, j’ai l’air d’être une racaille ? J’te fais peur, t’as peur que Nolan et Murphy te fassent la morale parce que t’as décidé de me suivre ? T’sais, j’suis son meilleur pote à Nolan, il risque pas de te dire quelque chose de mal à propos de moi. Mais ouais, si tu veux j’mentirai.

Elle hausse les épaules, puis soupire :

- J’comptais pas être vache, mais puisque tu demandes... Ouais : t’a l’air d’un petit merdeux. Et, franchement, à quoi est-ce que ça me sert de me faire la malle avec toi si c’est pour prévenir tout ceux qui se soucient de moi ? Au diable l’excitation. Si je voulais jouer les gamines modèles dans une vie monotone, j’me donnerais pas tout ce mal et je resterais ici.

Il ne dit pas grand-chose. Finalement, il lâche :

- Bon, t’as une autre condition, genre tu veux que j’te porte sur mes épaules ou que j’te fasse une tresse ou c’est bon ?


Et là, Dakota elle sourit. Elle adore être la reine du bal.
Elle le sait bien que c’est mal.

Que ce gamin qui se prend pour un autre, il est pas fréquentable. Mais c’est son sourire qui vient la titillée. Cet air de charmeur coureur de jupons qui le prend alors qu’il la regarde comme un trophée. Il y a cette étincelle dans ses yeux qui promet qu’elle ne s’ennuiera pas et, même si elle sait qu’elle devrait rester chez elle à se mater un film, elle verrouille quand même la porte derrière elle.

- Non, ça va. Dit-elle hautainement.

Puis, foutant ses clés dans son sac, elle prend les devants.

- T’es venu jusqu’ici comment ? »
Peut-être qu’il avait une bagnole. Elle jette un coup d’œil par-dessus son épaule. Ouais, il a clairement l’âge. C’est maintenant l’heure de vérité à savoir si elle avait raison.

Il est paumé ou pas ?

_________________


Sometimes it's better to move on.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : dix-sept ans.
○ statut : célibataire, il ne sait pas comment aimer. la seule chose qu'il sait faire, c'est prendre son pied.
○ métier : simple lycéen, rien de plus, rien de moins.
○ quartier : dans une maison à south bay, en famille d'accueil chez les berenson.
○ posts : 173 ○ points : 1275
○ pseudo : scottie.
○ avatar : jonah marais.
○ inscrit le : 08/06/2017
MessageSujet: Re: (dakrew) heaven in hiding   Dim 18 Juin - 5:47

Elle avait l’air assez bête avec ce sac à dos sur les épaules parce que la plupart des filles de son âge sortent déjà avec un sac à main à la mode rempli de maquillages et d’autres conneries du genre. Dakota, on aurait dit qu’elle était sur le point de partir en randonnée, ou à l’école. Mais il ne lui a rien dit à ce sujet, parce que malgré tout, ça ne lui enlevait pas ce petit air mignon, assez attirant qui faisait de l’œil à Drew depuis quelques minutes maintenant. C’est comme s’il en était hypnotisé, qu’il ne pouvait pas en retirer ses yeux, qu’il ne le voulait pas. Alors, il se rinçait l’œil avec plaisir, la détaillant assez lentement dans cette petite tenue… Il ne la voyait pas comme un bout de viande comme c’était le cas avec les autres filles avec qui il traînait, mais elle ne le laissait pas indifférent, non. Comme tous les autres garçons, probablement.

Puis ce petit air de gamine innocente et naïve qu’elle avait s’est envolé quand il l’a entendue le décrire de la façon dont elle le voyait. Un merdeux, ce qui était peut-être le cas, ouais, mais un bon merdeux. Un merdeux respectable, assez gentleman (ou pas), et très sympathique. Non, sans déconner, son petit discours l’avait ébloui. Elle venait de gagner sa place dans ses bras pour la longue durée d’un après-midi, et encore, il n’était pas encore garanti qu’ils ne passeraient pas la soirée ensemble. Si tout se passe bien, Andrew lui ferait probablement un peu de charme histoire de la garder près de lui et de peut-être s’emparer de ce qui se trouve sous la ceinture de la jeune femme… Il ne pourrait pas s’en empêcher. Il n’est qu’un homme, avec des besoins après tout.

« D’accord. J’vais te prouver que c’est pas le cas, alors. Que j’suis un mec sympa, qui traîne pas dans les emmerdes… même si t’as l’air d’aimer ça toi, les emmerdes. » Il mentait. Ouais, elle avait plus l’air si douce que ça maintenant, la Dakota. Est-ce qu’elle était attirée par les bad boys ? Parce qu’il pouvait en devenir un assez rapidement… Il la voyait déjà comme acquise, la gamine. Il la voyait déjà dans ses bras, sa main dans la sienne, ses lèvres sur les siennes. Pourtant, il ne se doutait pas que ce serait plus compliqué que dans ses pensées, lui qui avait l’habitude de tout avoir quand il le souhaitait…

Il l’a regardée mettre les clés de sa demeure dans son sac, les bras le long du corps. Et quand il a entendu sa fameuse question, il s’est raclé la gorge. Et merde, il allait perdre un point. « À pied. J’sais ce que tu dois en penser, mais ça fait pas trop longtemps que j’suis par ici, en famille d’accueil alors t’imagines que quand j’suis arrivé, le permis c’était pas une priorité. » Ouais, il aurait bien pu l’avoir s’il s’était bien comporté son permis, il cherche à se trouver des excuses pour qu’elle ait une bonne image de lui sans être sûr que ça marche. « On peut marcher, tu sais. Qu’est-ce que tu veux faire, qu’est-ce que tu veux manger ? Une glace, une gaufre, des crêpes… ? » Il la matait sans même le cacher alors qu’ils prenaient tous les deux la route.

_________________
Cause you know the truth hurts
but secrets kill
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la gamine
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 14 ans (22/08)
○ statut : Trop jeune. Casse toi.
○ métier : Lycéenne
○ quartier : 225, Eastbay.
○ informations en vrac : Elle vit chez les Ziegler, sous la tutelle de son frère Laszlo → Dans sa famille ; ils sont huit frère et sœurs. Dakota est la sixième → Seul Eliott à le même père qu'elle → Sa mère est morte il y a six mois → Son père s'est fait la malle il y a sept ans → Son meilleur pote, c'est Balthazar Williams : un vieillard de 30 piges → Elle s'entend bien avec sa colocataire Nikki

○ posts : 116 ○ points : 585
○ pseudo : Dada
○ avatar : Jade Weber
○ DC : Reese Silverstone
○ inscrit le : 20/04/2017
MessageSujet: Re: (dakrew) heaven in hiding   Dim 18 Juin - 6:10


Dakota se rend bien compte qu’il la reluque, mais elle joue l’air de rien, gardant son petit air niais. Elle le voit bien qu’elle le surprend, le captive. Au fond, elle adore ça.

- D’accord. J’vais te prouver que c’est pas le cas, alors. Que j’suis un mec sympa, qui traîne pas dans les emmerdes…

Elle se retient de rire avec une maitrise parfaite. Elle n’y croit pas, mais alors pas du tout. Si non, elle ne serait pas dehors.

- … même si t’as l’air d’aimer ça toi, les emmerdes.

Cette fois, elle glousse en lui accordant un regard brillant.

- P’t-être bien. On est quand même huit dans cette famille, fallait bien qu’y’ait un mouton noir.

Ce qu’elle dit n’est pas tout à fait vrai, elle le sait. Tout le mois elle s’en doute. Elle le sait très bien qu’à huit, il n’y avait que très peu de chance qu’elle soit la seul à aimer tremper dans des trucs pas net. Déjà qu’elle soupçonnait Ed, depuis l’arrivée de Sulli, elle se questionnait aussi sur Laszlo. Après, contrairement à eux, elle ne cherchait pas à se mêler de ce qui ne la regardait pas. Encore moins cet après-midi. Non, elle avait l’impression qu’elle allait être occupée.

C’est alors qu’elle s’éloigne en posant sa question, désireuse de savoir la réponse. En vrai, elle n’en a rien à faire qu’il soit à pieds ou en tapis volant. Contrairement à son allure de princesse, elle n’en est pas une et marcher, elle aime bien. Bon peut-être un peu moins l’hiver, mais elle est abonnée aux bus alors, bon…

« À pied. Qu’il finit par répondre, J’sais ce que tu dois en penser, mais ça fait pas trop longtemps que j’suis par ici, en famille d’accueil alors t’imagines que quand j’suis arrivé, le permis c’était pas une priorité.

Elle se retourner pour l’observer, tout en marchant de reculons. Elle rit.

- À ton âge ? Tu viens de changer de famille d’accueil ?

Son sourire devient narquois alors que ses yeux brillent de malice.

- Un point de plus en faveur du petit merdeux, qu’elle ajoute, triomphante.

Pour un type qui voulait lui faire croire qu’il était respectable, il ne choisissait pas très bien ses mensonges…

- T’as de la chance, M. le bad boy, y’a un resto expert en desserts à deux pas d’ici. Double chance : c’est mon préféré.

Elle bat des paupières théâtralement avant de se retourner, faisant face à la route.
Ô qu’elle aime ça. Ô combien elle aime ça.

Allez, vas qu’elle pense en sentant son regard sur elle Allez, matte ce que tu n’auras pas.

_________________


Sometimes it's better to move on.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : dix-sept ans.
○ statut : célibataire, il ne sait pas comment aimer. la seule chose qu'il sait faire, c'est prendre son pied.
○ métier : simple lycéen, rien de plus, rien de moins.
○ quartier : dans une maison à south bay, en famille d'accueil chez les berenson.
○ posts : 173 ○ points : 1275
○ pseudo : scottie.
○ avatar : jonah marais.
○ inscrit le : 08/06/2017
MessageSujet: Re: (dakrew) heaven in hiding   Dim 18 Juin - 14:41

La petite princesse s’avérait donc être une petite rebelle, hein ? Intéressant, très intéressant. Peut-être que l’après-midi d’Andrew serait donc plus drôle, plus mouvementé que prévu, il l’espérait en tout cas. Même s’il aimait les filles plutôt douces, du genre naïf et totalement timides, il aimait aussi celles qui choisissaient de sortir du lot en essayant de se donner un caractère, un style de petite merdeuse. Et selon lui, c’était le genre de Dakota même s’il la voyait déjà en train de regarder ses vidéos Youtube, de pleurer devant les One Direction ou de faire ses ongles comme n’importe quelle gamine de son âge.

« Genre, c’est toi le mouton noir de la famille ? T’as pas des frères ? Tu vas me dire qu’ils sont plus calmes que toi ? » Un petit sourire en coin, il la regardait, essayait de la titiller un peu par tous les moyens. Parce qu’emmerder le monde, c’est son domaine. « Qu’est-ce que tu peux bien faire comme conneries, toi ? Piquer la carte bleue du grand frère pour t’acheter des Pet Shop ? Ne pas faire tes devoirs ? J’y crois pas, tu m’as l’air trop mignonne pour faire ce genre de trucs. » Si elle était un petit monstre comme elle le lui laissait deviner, il voulait savoir ce qu’elle pouvait bien faire pour se faire attribuer ce titre de mouton noir. Surtout qu’elle n’a pas l’air d’être ce qu’elle prétend… Comme quoi, l’habit ne fait pas le moine.

Il était à pied, et même s’il aurait aimé déjà avoir le permis, il ne l’a jamais passé. Parce qu’il n’en a jamais eu les moyens ou tout simplement parce qu’il en a toujours eu la flemme. Il pourrait probablement le faire aujourd’hui, s’il était plus calme à la maison. Mais bon, payer une certaine somme pour prendre le risque de tout rater, ça le refroidit aussi même si ce n’est pas lui qui paye. Alors il attend le fameux moment, ce fameux moment où il aura pleinement confiance en lui pour se lancer dans cette aventure.

« J’ai dix-sept ans, pas vingt-huit. Mais ouais, j’suis arrivé y a quelques mois. Un an même, je sais pas, ça passe vite. » Les débuts avaient été compliqués, lui qui déteste quitter les familles d’accueil dans lesquelles il a été affecté, mais il s’est peu à peu habitué à l’ambiance qui régnait à Island Bay même si aujourd’hui, il continue de rencontrer quelques problèmes avec sa famille d’accueil qui finissent assez souvent très rapidement réglés. « En quoi ça me donne un point ? Tu trouves que le côté famille d’accueil, ça fait bad boy ? » Il hochait la tête, fier de lui. Les filles avaient un tas d’idées sur les gamins de famille d’accueil, les pensant tous être de petites racailles, complètement fauchées et paumées, mais Andrew, c’était pas son cas, il ne le pensait pas en tout cas.

« Je connais pas trop le quartier, j’te suis, du coup. » Bon, il était prêt à sortir son porte-monnaie pour lui faire plaisir, la faire sourire. Mais il avait pas non plus cent balles sur lui, alors il espérait qu’elle ne décide pas de faire saigner son portefeuilles. « Pendant un instant, j’ai cru que t’étais une petite rebelle, une fille pas comme les autres. Puis t’es retombé dans le cliché que j’avais en tête : le cliché de la gamine qui aime les glaces et qui se fait passer pour une petite frappe. C’est quoi la vérité, alors, petite puce ? » Il avait bien appuyé sur les deux derniers mots qu’il avait prononcés, le surnom qu’il lui avait donné et qu’il n’avait jamais donné auparavant… parce qu’il est trop niais. Puis ils prenaient tous les deux la route, amusés.

_________________
Cause you know the truth hurts
but secrets kill
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la gamine
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 14 ans (22/08)
○ statut : Trop jeune. Casse toi.
○ métier : Lycéenne
○ quartier : 225, Eastbay.
○ informations en vrac : Elle vit chez les Ziegler, sous la tutelle de son frère Laszlo → Dans sa famille ; ils sont huit frère et sœurs. Dakota est la sixième → Seul Eliott à le même père qu'elle → Sa mère est morte il y a six mois → Son père s'est fait la malle il y a sept ans → Son meilleur pote, c'est Balthazar Williams : un vieillard de 30 piges → Elle s'entend bien avec sa colocataire Nikki

○ posts : 116 ○ points : 585
○ pseudo : Dada
○ avatar : Jade Weber
○ DC : Reese Silverstone
○ inscrit le : 20/04/2017
MessageSujet: Re: (dakrew) heaven in hiding   Lun 19 Juin - 1:13


« Genre, c’est toi le mouton noir de la famille ? T’as pas des frères ? Tu vas me dire qu’ils sont plus calmes que toi ?

Ce qu’a fait Dakota pour se mériter ce titre, elle en est pas fière. Et elle n’a pas du tout envie d’en parler. Elle se contente donc d’hausser les épaules.

- Ouais, j’en ai. Cinq.

Elle lui offre un sourire sournois.

- Mais, comme j’ai pas envie que tu te fasses la malle, je t’en parlerai pas... Ou alors je peux te parler d'Eliott. Il est tout mignon. Il a sept ans.


Le regard qu’il lui envoie veut tout dire. Il n’a pas peur de ce qu’elle avance. Tant mieux. Il n’est reste pas moins narquois, décidé à l’emmerdée, malheureusement pour lui, ce n’est pas sur ce terrain-là qu’il touchera la susceptibilité de Dakota.

- Qu’est-ce que tu peux bien faire comme conneries, toi ? Piquer la carte bleue du grand frère pour t’acheter des Pet Shop ? Ne pas faire tes devoirs ? J’y crois pas, tu m’as l’air trop mignonne pour faire ce genre de trucs.

Elle rit à sa remarque.

- Nan. J’suis pas une voleuse. Et qui est-ce qui fait encore ses devoirs ?

Elle sait bien qu’il veut en savoir plus, mais elle se tait. Elle n’a pas plus l’intention maintenant que plus tôt de lui raconter sa vie. Elle s’élance dans la rue pour lui demande pour son moyen de transport. Quand elle comprend qu’il n’a pas fait le lien entre son commentaire et leur discution précédente elle est un peu déçue. Malgré tout elle explique, parce que l’ironie de l’histoire est trop belle pour qu’elle se taise et passe tout ce qui bout dans sa tête sous silence. Elle se tourner vers lui pour dire :

- Nan, t’a tout faux le caïd.

Elle se racle dramatiquement la gorge avant de prendre une grosse voix bien vilaine alors que ses traits deviennent rabougris pour imiter grotesquement son interlocuteur :

« J’suis un mec sympa, qui traîne pas dans les emmerdes… » (elle retrouve son sourire) C’est ce que t’as dit. Mais, statistiquement parlant, que tu changes de famille d’accueil à 17 piges, y’a pas beaucoup de chance que ce soit parce que t’es un gamin modèle. Les adultes ça aime la facilité et sa se débarrasse des problèmes… Ou de ce qui les cause, qu’elle ajoute en le regardant de ses petits yeux pétillants.

Alors qu’elle tourne les talons, elle précise :

- Au cas où t’avais pas capté : ouais, c’était toit que je visais en parlant de fauteur de trouble.

Elle prend une inspiration et s’élance dans la rue :

- Bon allez ! On se le mange ce dessert ?
- Pendant un instant, j’ai cru que t’étais une petite rebelle, une fille pas comme les autres. Puis t’es retombé dans le cliché que j’avais en tête : le cliché de la gamine qui aime les glaces et qui se fait passer pour une petite frappe. C’est quoi la vérité, alors, petite puce ?

À cette remarque, Dakota ne se retourne même pas. Elle se contente de glousser :

- Pauvre petit tocard coincé dans sa case d’emmerdeur. Les stéréotypes, c’est pour les moutons. Moi, je fais ce qui me plait. »

Elle aurait dû emmener ses lunettes soleil qu’elle se dit, Dakota. Elle aurait eu l’air encore plus cool avec une phrase pareille. Mais elle se contente de marcher, préférant de loin se gaver de sucre. C’est ce qui fait son charme, à Dako. Elle est à la fois tout le monde et personne.

On ne sait pas trop qui elle est, mais tout le monde la connaît.

Quand ils arrivent finalement au petit resto du coin, Dakota salive juste en poussant la porte. Les effluves la happe et, aussitôt, ses yeux brillent. Du sucre. Elle va bouffer du sucre. Déjà, elle n’entend plus son accompagnateur. Elle est pavée devant le comptoir à mater le menu. Et là elle panique presque de l’intérieur, parce qu’elle ne sait pas quoi prendre, la belle Dakota. Elle a envie de tout manger en même temps.

« Qu’es’tu prend toi ? » qu’elle finit par demander, se rappelant qu’elle n’est pas seule.

_________________


Sometimes it's better to move on.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : dix-sept ans.
○ statut : célibataire, il ne sait pas comment aimer. la seule chose qu'il sait faire, c'est prendre son pied.
○ métier : simple lycéen, rien de plus, rien de moins.
○ quartier : dans une maison à south bay, en famille d'accueil chez les berenson.
○ posts : 173 ○ points : 1275
○ pseudo : scottie.
○ avatar : jonah marais.
○ inscrit le : 08/06/2017
MessageSujet: Re: (dakrew) heaven in hiding   Mar 20 Juin - 0:13

Cinq frères ? Bordel. Il n’en avait aucun et se sentait heureux d’être fils unique. Enfin, il était en famille d’accueil donc c’était pas forcément la même chose, mais il ne s’imaginerait pas vivre au quotidien avec cinq frères. Cinq, quoi. Andrew ne connaissait pas vraiment la famille Ziegler, il ne savait pas s’ils étaient tous des mêmes parents, s’ils étaient tous toujours à la maison familiale et honnêtement, il s’en fichait un peu. « Elliott ? C’est ton frère ou ton petit-ami ? Vu l’âge qu’il a, ça pourrait être plausible. » Il la provoquait, encore et encore. Pas méchamment, juste parce que ça le faisait marrer, il adorait ça et ne pouvait pas s’en empêcher. « Comment t’as fait pour avoir sept frères, sans déconner ? ‘Fin, tes parents ont bien dû bosser, ils doivent être chauds comme des lapins… », il avait ce petit sourire aux lèvres, les joues un peu rosées comme toujours quand il aimait blaguer dans ce domaine-ci.

« Personne. Enfin, sauf les petits intellos chiants à en crever. J’suis content que tu fasses pas partie de c’te catégorie là. » Qui fait encore ses devoirs en 2017 à part les intellos ou les gamins de CP qui lâcheront les devoirs après quelques années ? Personne. C’est chiant, c’est une perte de temps, ça sert à rien… Andrew, ça fait un bail qu’il ne les fait plus. Il demande à l’un de ces intellos qu’il a dans sa classe de les lui faire tout en le menaçant de se faire casser la gueule s’il ne les fait pas correctement… et ça fonctionne assez bien puisque depuis quelques mois maintenant, il n’a pas eu le droit à une quelconque remarque de la part de ses profs à propos de ses devoirs. Comme quoi, être une racaille, ça paye bien…

Drew essayait de se renseigner sur elle de façon assez subtile, il essayait de la faire s’ouvrir à lui-même s’il était évident qu’il n’y arriverait pas, pas lors d’une première rencontre. Elle avait l’air intéressante, drôle Dakota. Alors il essayerait d’être sympa, cool avec elle histoire d’avoir le droit à un deuxième rendez-vous, si celle-ci lui en donne l’autorisation. Non, Dakota n’avait pas l’air de vouloir parler d’elle, de se livrer à lui. Elle préférait parler d’Andrew, du fait qu’il avait encore changé de famille d’accueil alors qu’il avait déjà dix-sept ans… « On fait tous des erreurs, non ? J’ai fait des conneries, ils m’ont tej. C’était pas des trucs graves, vraiment pas. M’enfin… J’ai pas envie d’en parler, tu vas m’prendre pour une racaille alors que j’t’ai dit que j’en étais pas une y a quelques minutes. » Il la voyait s’extasier, prendre un malin plaisir à le rabaisser de cette manière. Et putain, qu’est-ce qu’il avait envie de lui aussi la faire perdre pieds. Mais comment ? Elle était littéralement en train de le battre à son propre jeu.

En arrivant chez les Ziegler, il pensait passer le reste de la journée avec Nolan mais au lieu de ça, il se trouvait avec elle, cette petite blonde mystérieuse mais plutôt mignonne et drôle. Il n’aurait pas aimé le dire, mais elle était une bonne surprise, une petite nouveauté qu’il lui fallait. Au moins, il se passait de nouvelles choses dans sa vie. Il n’aurait pas passé la journée avec Nolan à faire les mêmes choses qu’habituellement. « Ouais ouais, on va s’le manger ton dessert. » qu’il lui répondait, assez sèchement sans le vouloir alors qu’ils marchaient tous les deux en direction de ce restaurant qu’elle avait elle-même choisi. Il était un peu déstabilisé, Monsieur Hausman.

Ils ont marché ensemble, quelques minutes le temps de passer les portes de ce restaurant qui était inconnu aux yeux du garçon. Il regardait autour de lui, c’était plutôt bien décoré, les glaces lui donnaient follement envie, lui qui était déjà en train de crever de chaud à cause du soleil qui tapait comme pas possible. « J’vais prendre une glace… T’as qu’à choisir à ma place, j’suis jamais venu ici, moi. » Ça avait honnêtement l’air d’être l’un de ces restaurants pour bourge, un truc qu’il ne connaissait clairement pas. Alors, elle allait devoir l’aider. « Et toi, tu vas prendre quoi ? » Il sortait déjà son porte-monnaie alors qu’il faisait la queue à ses côtés, derrière le comptoir… Ça faisait longtemps qu’il n’avait pas fait plaisir à une fille. Enfin, avec son argent en tout cas.

_________________
Cause you know the truth hurts
but secrets kill
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la gamine
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 14 ans (22/08)
○ statut : Trop jeune. Casse toi.
○ métier : Lycéenne
○ quartier : 225, Eastbay.
○ informations en vrac : Elle vit chez les Ziegler, sous la tutelle de son frère Laszlo → Dans sa famille ; ils sont huit frère et sœurs. Dakota est la sixième → Seul Eliott à le même père qu'elle → Sa mère est morte il y a six mois → Son père s'est fait la malle il y a sept ans → Son meilleur pote, c'est Balthazar Williams : un vieillard de 30 piges → Elle s'entend bien avec sa colocataire Nikki

○ posts : 116 ○ points : 585
○ pseudo : Dada
○ avatar : Jade Weber
○ DC : Reese Silverstone
○ inscrit le : 20/04/2017
MessageSujet: Re: (dakrew) heaven in hiding   Mar 20 Juin - 5:55

Elle le voit bien que ça l’embête qu’elle ne se livre pas à lui. Et, très franchement, ça lui fait plaisir. Tous les efforts du garçon pour se jouer d’elle lui paraissent tellement insignifiants. Il passe son temps à la traiter de gamine, mais du haut de ses – quoi ? 17 ans ? ça ne lui fait pas grand-chose.

« Comment t’as fait pour avoir sept frères, sans déconner ? ‘Fin, tes parents ont bien dû bosser, ils doivent être chauds comme des lapins…
- Cinq, qu’elle dit, simplement, sans rien ajouter de plus.

Enfin, jusqu’à ce qu’il la regarde sans comprendre. Alors elle précise :

- J’ai cinq frères. Pas sept.

Cette fois, par contre, elle n’ajoute rien. Même pas un commentaire sur les intellos ou ses parents-lapins. Quand il essaie de se trouver des excuses quant à son changement de famille d’accueil, elle se contente même simplement de sourire. Elle n’a pas à y redire quoi que ce soit. Son dévouement pour s’expliquer lui offre de lui-même les réponses à ses questions. Elle le laissa donc faire, marchant avec intérêt jusqu’au marchand de desserts.

Avant de passer la commande, elle reluque le menu avec intérêt, salive en bouche. Dakota, ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est le choc thermique d’un dessert bien chaud avec de la glace en accompagnement. C’est stupide de se payer un truc pareil deux heures avant le repas, mais elle n’en a pas grand-chose à faire. En plus, ce soir, elle n’a pas envie de dîner avec tous ceux qui peuvent se libérer. C’est-à-dire, pas grand monde : Julian, Murph, Eliott… peut-être même qu’il y aurait Leo. Mais, surtout, il pourrait peut-être y avoir Nolan. Et ça, ça ne lui plait pas comme idée. Dakota, elle se gavera de dessert et leur fera croire qu’elle a déjà mangé. Ouais. Bon plan. Au pire, elle se fera un sandwich en douce quand tout le monde aura gagné sa chambre.

- Mmh. Je sais, qu’elle finit par dire avant de s’avancer : Je prendrai une crêpe aux petits fruits avec de la crème pâtissière et glace à la vanille.

Le gentil monsieur qui fait de la si bonne nourriture lui sourit et Dakota, elle ouvre son sac. Parce que Dakota, c’est une hors-cases. Parce que Dakota, il n’est pas question qu’elle doive ne serait-ce qu’un centime au garçon dont elle a déjà oublié le prénom. Bon, c’est surtout qu’elle a envie de se gâter. Pas question qu’elle vide son portefeuille. Elle paie avant même qu’il n’ait le temps de bouger le petit doigt et lâche, comme si de rien n’était :

- Je te conseil la même. Elles sont géniales les crêpes ici.

Elle le laisse commander à son tour, met la main sur sa commande et prend place à une table, près d’une fenêtre. Quand il la rejoint, elle a déjà la bouche pleine. Après avoir avaler sa bouchée, elle demande, en regardant sa crêpe qu’elle entaille méticuleusement :

- Alors ? T’as pas de parents ou t’es qu’un gamin à problèmes ?

Elle relève ses yeux vers lui et précise :

- Pour être en famille d’accueil, je veux dire. (elle hausse les épaules) À moins que t’ai des parents, mais que ce soit eux les problèmes ? »

Elle continue de l’observer tout en prenant une autre bouchée, lui donnant tout le loisir de lui répondre. Après tout, il a l’air d’être assez insistant pour se créer une place dans sa vie. Pourquoi pas en profiter pour faire connaissance ?

_________________


Sometimes it's better to move on.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : dix-sept ans.
○ statut : célibataire, il ne sait pas comment aimer. la seule chose qu'il sait faire, c'est prendre son pied.
○ métier : simple lycéen, rien de plus, rien de moins.
○ quartier : dans une maison à south bay, en famille d'accueil chez les berenson.
○ posts : 173 ○ points : 1275
○ pseudo : scottie.
○ avatar : jonah marais.
○ inscrit le : 08/06/2017
MessageSujet: Re: (dakrew) heaven in hiding   Mer 21 Juin - 2:13

« Cinq. Ouais, excuse. C’est la chaleur qui m’rend un peu con. » Il l’avait écoutée, il savait qu’elle avait cinq frères et pas sept puisqu’il l’avait encore en tête, ce chiffre. Mais sa langue lui a joué un tour et l’a fait passer pour un débile, un mec inattentif. « Bref, ça doit quand même être compliqué d’avoir cinq frères. J’en ai aucun, ça m’empêche pas de me sentir seul de temps en temps mais cinq… putain, ça doit être le bordel chez toi. » Cinq frères plus de filles est égal à sept enfants. Ils étaient donc sept chez les Ziegler si Andrew faisait bien son calcul. Est-ce qu’ils étaient donc une famille nombreuse ? Aucune idée, il s’en tapait un peu. De toute façon, c’était pas ses frères ni sa sœur qui l’intéressaient mais bien elle en elle-même et personne d’autre.

Andrew, même s’il ne l’était que très rarement au lit était assez maladroit, assez froid et mal à l’aise avec certaines filles. Oui, la plupart des filles avec lesquelles il parlait ne lui servaient que pour le plaisir, mais il ne pouvait s’empêcher de se sentir mal à l’aise quand il les rencontrait dans la rue, au supermarché ou même au lycée, loin de ses draps blancs. Parce que même s’il aime se faire une réputation de mec qui aime se taper différentes filles tous les soirs, Andrew ne l’assume pas pleinement. Certains pensent qu’il n’est pas du genre à aimer, à respecter les filles, qu’il les utilise juste pour son plaisir personnel avant de les jeter… et c’est pas faux quand on le connaît bien. Mais il ne le fait pas exprès, il essaye de bien agir, de ne pas être trop dur mais il n’y arrive pas. Alors, il y va comme il a l’habitude de faire et la plupart du temps, elles le prennent mal. Elles le giflent, elles lui disent des mots blessants mais qu’il sait faux… Il s’en tape, tant qu’il a passé un bon moment.

Ils sont entrés dans ce grand restaurant de desserts qui se trouvait à quelques pas de l’endroit où vivait Dakota. Il n’était pas loin d’être l’heure du repas, mais vu qu’Andrew ne mangeait pas à une certaine heure fixe, il mangeait à sa guise. Manger une glace à vingt heures pour manger une heure plus tard, il s’en foutait un peu. Ne pas grignoter entre les repas… ? Vraiment ? « Une crêpe aux petits fruits avec de la crème pâtissière et glace à la vanille pour mademoiselle. » qu’il a lancé au serveur en approchant le comptoir, tournant la tête vers le menu pour choisir ce qu’il prendrait. « Je vais prendre la même chose. » Il n’y connaissait rien, il ne savait pas ce qu’étaient la plupart des desserts aux noms poétiques sur cette affiche, donc il allait se laisser accompagner par Dakota, lui faire confiance. « Putain… T’sais que t’es bizarre, toi ? » Elle passait son temps à lui faire fermer sa gueule, et maintenant, elle payait elle-même sa part alors qu’il avait dit qu’il l’invitait. Il a roulé des yeux, essayant de paraître le moins gêné possible même s’il était évident que ça le dérangeait, puis il a quand même payé sa part, pour finalement prendre son dessert et la rejoindre à cette table à laquelle elle était déjà installée. « T’es pas du genre à te faire payer des trucs, à ce que je vois… »

Il a pris une bouchée de sa crêpe, et c’était pas dégueulasse. C’était pas non plus un chef d’œuvre, mais c’était bon, alors il ne s’en plaignait pas même s’il avait quand même payé une certaine somme. « Pas de parents. J’suis le gamin qu’on a laissé devant une caserne de pompiers, l’histoire cliché à mort. » Il lui a expliqué calmement, la bouche pleine alors qu’il la regardait manger elle aussi son dessert qu’elle avait l’air d’apprécier. Son histoire, c’est pas quelque chose dont il aime spécialement même s’il n’a jamais rien traversé d’horrible. Mais il faisait un effort, fallait bien qu’ils parlent de quelque chose d’intéressant puisque mademoiselle ne voulait pas s’ouvrir à lui. « J’suis là-dedans depuis toujours, c’est pas désagréable. Ça permet même de voyager, j’crois que c’est le point fort des familles d’accueil. » Du parcours, il en avait fait… Il avait changé, changé et encore changé de ville. Il en avait vu, du pays… Mais il se dit parfois que s’il avait pu être un gamin calme, il aurait pu être heureux et toujours l’être aujourd’hui. « Et toi, c'est comment à la maison ? Murph est pas trop casse-couilles ? »

_________________
Cause you know the truth hurts
but secrets kill
Revenir en haut Aller en bas
 

(dakrew) heaven in hiding

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [28 mars] Heaven On Wheels Tuningday 7 Anderlecht (Belgique)
» Les hommes sont moins mauvais que tu le dis JB16
» Maroc 2011
» Muscle Cars Meeting, Heaven's Bar 19 août 2012 - VD, Suisse
» heaven

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: east bay :: logements-