AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Don't push me. | Alex & Augustus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Grumpy cat
Voir le profil de l'utilisateur

  ○ âge : 38 ans (28 mai)
○ statut : Complétement taré, euh célibataire !
○ métier : Soigneur animalier et référent du secteur félins dans le zoo de Wellington.
○ quartier : North Bay, maison #04
○ informations en vrac : Il est végétarien. ◈ Il vit à Island Bay depuis toujours. ◈ Il était banquier avant d'être soigneur. ◈ Il essaye d'arrêter de fumer depuis un an. ◈

○ posts : 988 ○ points : 3285
○ pseudo : Aloa
○ avatar : Jake Johnson
○ DC : Clayton, ce reporter à l'esprit torturé qui à besoin de câlins.
○ inscrit le : 17/01/2017
MessageSujet: Don't push me. | Alex & Augustus.    Lun 12 Juin - 21:40



❝Don't push me.❞
Alex & Augustus
Ce matin là, Gus ne travaillait pas et il n'était pas trop du genre à prévoir sa journée à l'avance. Souvent il la prévoyait au fil des heures et souvent même lorsqu'il n'avait rien de prévu, il se retrouvait quelque part ailleurs. Là, c'est en ouvrant son frigidaire qu'il comprit que ça devenait urgent pour lui qu'il aille faire les courses. Comme il vivait tout seul, c'était plutôt rapide, en théorie. En plus, il s'était mit en tête récemment de faire un peu de sport ou d'au moins avoir une activité physique, LA TOTALE. Alors il décida de se rendre en ville à pieds et éventuellement prendre le bus au retour car avec ses sacs, ça ne serait peut-être pas vraiment pratique. Bref, il verrait bien comme d'habitude. Gus attrapa son porte feuille et sa veste puis il sortit de chez lui.

C'est une journée qui débutait plutôt bien. Il faisait frais mais il y avait un peu de soleil, donc rien d'inquiétant. Sur le trottoir, il y avait pas mal de monde, tout comme sur la rue d'en face et plus il approchait du centre-ville et plus l'affluence était importante. Ce qui attira son attention c'est une jeune femme qui traversait la route, bien sûr comme un paquet de gens elle traversait entre deux passages piétons. Pourquoi en prendre un quand on pouvait passer entre ? Une logique que Gus ne comprenait pas vraiment mais elle avait le téléphone à l'oreille, alors ceci expliquait cela. La voiture qui arrivait elle aussi ne faisait pas attention et franchement, elle roulait à une vitesse qui était probablement supérieur à la limitation. Sans réfléchir Augustus traversa à son tour en interpellant la jeune femme. Dans un réflexe, il l'attrapa par la taille pour la dégager sur le trottoir voisin, la voiture passant juste derrière eux. Un sauvetage héroïque diraient certaines personnes mais à mon humble avis, ce n'est pas du tout ce que penser la jeune femme puisqu'elle regardait Augustus comme s'il était le dernier fou sortit tout droit de l'asile. Faisant une grimace il ramassa le portable de la jeune femme qui s'était explosé littéralement par terre.

- Je crois que votre téléphone n'a pas eu la même chance que vous. Désolé.

Il lui tendit l'appareil qui était vraiment en mauvaise état avant de constater qu'elle, en revanche, allait bien. C'était le principal, après tout, elle était vraiment très proche de prendre cette voiture et puis il n'avait vraiment pas réfléchit sur le coup. N'importe qui aurait probablement agit comme lui non ? Pour ce qui était du téléphone, il ne pourrait peut-être pas faire grand-chose, à moins de faire marcher son assurance personnelle, peut-être que ça pouvait le faire.

- Vous allez bien au moins ?

© Pando

_________________

Ophelia.
« You've been on my mind, girl, since the flood. Heaven help the fool who falls in love. You've been on my mind, girl, like a drug. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Don't push me. | Alex & Augustus.    Mar 13 Juin - 20:43

Augustus
&
Alex
Don't push me !
Le matin était le moment de la journée qu'Alex affectionnait le plus. Été comme Hiver. Qu'il fasse froid ou non, il était toujours plus facile de la trouver de bonne humeur lorsque la journée commençait. Sauf en de rares cas ou le sommeil de la nuit n'avait pas suffit à combler la fatigue accumulée. Il se trouve que ce rare cas était présent en ce jour, obscurcissant aisément les rayons de soleil qui croissaient dans le ciel. Il était 6h. Il faisait jour depuis un moment déjà, et la journée commençait à peine qu'Alex était déjà en retard.

Il était rare qu'elle le soit, mais elle avait promit d'être là à 7h pour une réunion d'une importance capitale et son réveil avait choisi ce jour là pour ne pas sonner. Ça arrivait en moyenne une fois par an, mais il fallait que cela tombe sur ce jour précis. Elle s'était donc levée en catastrophe, avait sauté dans la douche et s'était maquillée tellement rapidement qu'elle doutait du fait que ses deux yeux soient identiques.

Après avoir sauté dans un de ces tailleurs absolument insoutenables, mais qui aurait l'avantage de participer au fait que son patron oublierait son retard, elle attrapa les clefs de sa DS3 Jaune Pikatchu et se hâta vers le garage. Ses talon aiguilles claquaient sur le pavé au rythme de sa démarche pressée. Elle ne parvint à souffler un peu que lorsqu'elle fût au volant. Il était 6h30. Un exploit. Ceci dit, elle n'avait rien avalé, pas même un café. La journée s'annonçait difficile.

C'est aussi rapidement que la circulation le lui permettait qu'elle se rendit à l'autre bout de la ville. A 7h à peine, elle se garait sur le grand parking de la B&H Corp. 5 minutes plus tard elle exposait des faits démontrant le surcoût de stockage entraîné par l'interdiction de gerber les contenants....

C'est à 10h que la réunion prit fin. Alex n'était pas mécontente d'elle, mais cela faisait à peine 3h qu'elle était au boulot et une faim de loup la tiraillait déjà. Sans parler de la fatigue qui devait se voir malgré son maquillage. Elle s'octroya donc une pause. Son statut de cadre lui permettait d'aller et venir à sa guise tant que les résultats étaient là. Il fallait bien quelques avantages.

Elle descendit quatre à quatre les escaliers qui menaient au rez-de-chaussé de l'imposant siège sans quitter de vu son smartphone, cœur du problème de toute sa vie et cerveau exporté. Ce téléphone, c'était son disque dur externe à elle. Il contenait une bonne partie de sa vie. Bien plus professionnelle que personnelle d'ailleurs.

Traversant la rue, elle se décida à marcher un peu histoire de prendre l'air. Elle prendrait le temps de se poser en terrasse un peu plus tard. Il faisait beau après tout. Mais comme d'habitude, elle ne pouvait pas le voir puisque ses yeux étaient rivés sur son téléphone. Tellement rivé qu'elle ne vit pas cette voiture arriver à cet embranchement qu'elle avait prévu de prendre. Tellement rivé qu'elle croyait pouvoir éviter tout obstacle par habitude. Tellement rivé qu'elle eu le souffle coupé par la prise soudaine qui s’exerça sur sa taille. Elle en lâcha l'objet de sa distraction et poussa un cri de surprise. En un éclair, elle s'était retournée pour visualiser l'auteur de ce geste. Ce n'était pas réellement de la surprise qui se lisait alors sur son visage, mais presque du dédain. Elle était trop fatiguée pour réfléchir sur le moment et les mots sortirent tout seul alors qu'elle récupérait le cadavre de son téléphone.

"Ça t'amuse crétin?"

Des paroles qui manquaient bien trop de respect pour venir d'elle. Mais elle ne s'en rendit compte que trop tard. Il ne semblait pas être l'un de ces jeunes paumés qui agresse tout ce qui bouge. Sans parler du fait que les gens autour d'eux les regardaient ahuris comme s'il venait de se passer quelque chose de grave. Elle mit un certain temps à comprendre.

"Excusez-moi...Je suis un peu à cran"

Admit-elle alors sans paraître gênée. Elle était habituée à arborer un masque. Et la réunion d'où elle sortait n'était pas encore sortie de sa tête, elle. Elle prit deux secondes pour soupirer et faire l'état de son tailleurs. Pas une tâche, pas une égratignure. Tout allait bien. Hormis son pauvre téléphone dont l'écran mutilé n'afficherait plus jamais rien. Elle espérait que l'un des informaticien de la boite puisse récupérer ses données...

"Ça va...Elle n'était pas si proche cette voiture"


Bougonna Alex en ouvrant son sac à main pour y glisser l'objet obsolète. Inutile de s'acharner dessus vu son état. Sa fierté en avait pris un coup. Mais si elle semblait plus sérieuse que jamais, le grognement soudain de son ventre n'avait pas pu passer inaperçu. 
CODAGE PAR AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Grumpy cat
Voir le profil de l'utilisateur

  ○ âge : 38 ans (28 mai)
○ statut : Complétement taré, euh célibataire !
○ métier : Soigneur animalier et référent du secteur félins dans le zoo de Wellington.
○ quartier : North Bay, maison #04
○ informations en vrac : Il est végétarien. ◈ Il vit à Island Bay depuis toujours. ◈ Il était banquier avant d'être soigneur. ◈ Il essaye d'arrêter de fumer depuis un an. ◈

○ posts : 988 ○ points : 3285
○ pseudo : Aloa
○ avatar : Jake Johnson
○ DC : Clayton, ce reporter à l'esprit torturé qui à besoin de câlins.
○ inscrit le : 17/01/2017
MessageSujet: Re: Don't push me. | Alex & Augustus.    Mer 14 Juin - 15:23



❝Don't push me.❞
Alex & Augustus
Augustus fut surpris mais pas tant que ça par la réaction de la jeune femme face à lui. Elle n'avait probablement pas vu la voiture mais de là, à le traiter de crétin ? Elle y allait un peu fort. Elle n'était pas la première à l'appeler ainsi parce que Gus avait tendance à faire des trucs parfois juger un peu « crétin » sur le moment. Mais il savait que s'il n'avait rien fait à ce moment précis, il s'en serait voulu pour le restant de sa vie et ça même si elle n'avait presque rien eu. Quoi que, qui s'en est déjà sortie en se prenant une voiture en plein fouet dans un centre ville ? Probablement pas beaucoup de personne. Il valait mieux sacrifier la vie d'un téléphone que la sienne. Il laissa couler ne préférant pas répondre pour ne pas mettre encore plus d'huile sur le feu, d'ailleurs, elle se rattrapa rapidement en s'excusant. Augustus remarqua pourtant tout l'intérêt qu'elle avait pour son téléphone bien plus que sa vie puisqu'elle avait les yeux rivaient sur l'objet maintenant hors service.

- Pas grave. Je suis presque sûr de pouvoir faire fonctionner mon assurance… Pour votre téléphone.

Il ne demandait jamais rien à son assurance, alors que comme tout le monde, il lui arrivait des bricoles. Gus trouvait toujours à se débrouiller seul alors ce serait sans doute la bonne occasion pour leur demander quelque chose et puis en expliquant ce qui s'est passé, il aurait probablement des circonstances atténuantes ou quelque chose dans ce genre là pour que sa demande soit accepter et puis ce n'était qu'un téléphone pas non plus l'objet le plus cher du monde. Bon, en espérant qu'elle n'avait pas le dernier appareil sortie dont le prix frôlé un salaire, oui un salaire ! Gus avait du mal à comprendre les gens qui mettaient autant d'argent dans un objet mais soit, chacun peut bien faire ce qu'il souhaite de son argent. Il fronça légèrement le regard lorsqu'elle se mit à parler en échappant un léger rire.

- Pas si proche ? Un peu quand même sinon je vois pas l'intérêt de risquer ma propre vie pour sauver celle d'une inconnue.


Effectivement, Gus ne pu passer à côté du bruit que venez de faire son estomac, c'était aussi peut-être pour ça qu'elle était à cran. Lui-même lorsqu'il avait très faim n'était pas de très bonne humeur. Il regarda autours d'eux, il devait bien y avoir un endroit dans le coin où manger.

- Je peux vous offrir quelque chose à manger ? Comme ça on pourra en profiter pour échanger nos coordonnées pour l'assurance. Qu'est ce que vous en dites ?

Augustus se força un peu à sourire tout en regardant la jeune femme qui ne souriait pas du tout. Franchement, il la mettait au défi de le mettre de mauvaise humeur et il se mettait au défi lui-même de la faire sourire avant qu'elle ne reparte de son coté.

© Pando

_________________

Ophelia.
« You've been on my mind, girl, since the flood. Heaven help the fool who falls in love. You've been on my mind, girl, like a drug. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Don't push me. | Alex & Augustus.    Sam 24 Juin - 18:11

Augustus
&
Alex
Don't push me !
Alex n'était ordinairement pas si froide, mais le simple fait d'avoir passée une matinée exécrable la rendait irritable. Elle avait horreur de l’imprévu, et la fatigue n'arrangeait rien. Elle s'agaçait elle même dans ces coups de temps là. Le mal était fait. Cet homme ne la connaissait pas et il devait déjà avoir une bien piètre image de sa personne. Tant pis. Elle ne le reverrait sûrement jamais alors ça avait peu d'importance. Alex fût néanmoins surprise par sa capacité à se montrer généreux malgré tout. Voilà qu'il proposait déjà spontanément de faire marcher son assurance. Personne ne fait ça. Remarquez, personne ne se met en danger pour une inconnue non plus. C'est du moins ce qu'Alex pense. Il faut croire qu'aujourd'hui, elle s'était trompée. Elle savait bien qu'elle était passée près...Cette voiture.

"C'est gentil, mais ce n'est pas la peine, la mienne fonctionnera si je dis qu'il m'a échappé des mains. C'est le cas après tout. Je ne dis pas non à une collation, je n'ai pas pris la peine de manger ce matin."

Rétorque simplement Alex. Elle n'était pas hautaine au point de le rendre responsable. Elle s'était un peu adoucie, bien qu'aucun sourire ne se dessine sur ses lèvres. Elle avait autre chose en tête. La montagne de boulot qui l'attendait, et bien trop d'autres choses encore. Elle prenait peu de temps pour elle. Un tort quand on voit comment la fatigue la conduit à être.

"Merci"

Concéda t-elle finalement après un soupire visant plus à reprendre son souffle qu'à trahir un agacement. La faim se faisait sentir aussi et elle avait sûrement mieux à faire que de rester planter là. Tout le monde s'était remit en marche autour d'eux et ça la démangeait aussi. Néanmoins, elle lui avait suffisamment manqué de respect. Tourner les talons sans autre forme de procès aurait été négligeant et inapproprié. Elle s'en abstint. D'autant plus qu'elle venait d'accepter de déjeuner avec lui. Ça n'aurait pas eu de sens. Elle se fit violence malgré tout. Elle qui mangeait toujours en travaillant d'ordinaire...

" Je connais une petite brasserie sympa à l'angle de la rue si ça vous va. D'ailleurs, je m'appelle Alex."

Acheva t-elle en lui tendant la main en guise de salutation. Les présentations n'avaient toujours pas été faites.  
CODAGE PAR AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Grumpy cat
Voir le profil de l'utilisateur

  ○ âge : 38 ans (28 mai)
○ statut : Complétement taré, euh célibataire !
○ métier : Soigneur animalier et référent du secteur félins dans le zoo de Wellington.
○ quartier : North Bay, maison #04
○ informations en vrac : Il est végétarien. ◈ Il vit à Island Bay depuis toujours. ◈ Il était banquier avant d'être soigneur. ◈ Il essaye d'arrêter de fumer depuis un an. ◈

○ posts : 988 ○ points : 3285
○ pseudo : Aloa
○ avatar : Jake Johnson
○ DC : Clayton, ce reporter à l'esprit torturé qui à besoin de câlins.
○ inscrit le : 17/01/2017
MessageSujet: Re: Don't push me. | Alex & Augustus.    Sam 24 Juin - 23:03



❝Don't push me.❞
Alex & Augustus
Augustus fit les gros yeux un bref instant. La jeune femme devait avoir une super assurance pour que cette dernière veuille bien lui rembourser son téléphone en disant qu'elle l'avait simplement fait tombé par terre. Celle de Gus ne fonctionnait pas comme mais ce n'était pas la plus chère sur le marché des assurances. De toute façon, on pouvait rapidement qu'elle était à un autre niveau social de celui de Gus. Et pourtant lui aussi il avait connu les bureaux et les costumes trois pièces tous les jours mais HALLELUJAH, cette époque là était finie. Franchement, si c'était juste pour se payer une meilleure assurance, il préférait son travail actuel. Elle le remercia et un sourire se dessina sur la bouche de Gus.

- C'est normal.

Il aurait bien rajouté que n'importe qui aurait fait la même chose mais étant donner qu'il y avait pas mal de gens dans la rue et qu'il avait été le seul à prendre un gros risque pour une inconnue… Ce n'était peut-être la vérité. La société dans laquelle nous visons tous, de plus prêt, elle faisait un peu peur. Gus était pour la deuxième fois étonner. Il pensait réellement que la jeune femme trouvait un prétexte probablement en rapport avec son travail pour ne pas manger avec lui surtout si son assurance personnelle faisait tout le nécessaire, il n'y avait aucune raison pour qu'elle mange avec lui. Et pourtant, elle proposa une brasserie que Gus ne connaissait pas mais il acquiesça. Franchement refuser un repas, c'était rarement dans ses plans.

- Avec plaisir. Je m'appelle Gus, enchanté Alex.


Alex, comme sa meilleure amie. Enfin la sienne s’appelait en réalité Alexandra. Au moins, c'était un prénom facile à retenir pour lui. La voyant tendre la main, il fit de même pour la saluer avant de prendre la route vers cette fameuse brasserie. Gus avait toujours un truc à dire même avec des personnes qu'ils ne connaissaient mais il devait avouer qu'Alex le laissait un peu perplexe. Comme si elle pouvait lui bondir dessus à la moindre de chose qu'il pourrait dire et qu'elle pourrait mal interpréter. Après, il se faisait peut-être simplement des idées mais au moins au début, il allait prendre des pincettes avec ses questions.

- Si c'est pas trop indiscret, vous faites quoi comme travail ? Pour marcher aussi vite dans la rue, le téléphone à la main.

© Pando

_________________

Ophelia.
« You've been on my mind, girl, since the flood. Heaven help the fool who falls in love. You've been on my mind, girl, like a drug. »
Revenir en haut Aller en bas
 

Don't push me. | Alex & Augustus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» Alex Larsen, nouvo minis Lasante fè bèl figi devan OAS.
» Les droits pour Alex Kovalev disponible
» Signature de contrat - Alex Kovalev

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: trash :: rps-