AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 let me show you my city (archillie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-sept ans
○ statut : en couple avec un homme qu'elle devrait quitter
○ métier : basketteuse professionnelle
○ quartier : center bay
○ orientation sexuelle : bisexuelle
○ posts : 1025 ○ points : 5
○ avatar : shay mitchell
○ DC : reagan, troy, roxy, laszlo
○ inscrit le : 20/06/2016
MessageSujet: let me show you my city (archillie)   Mer 14 Juin - 15:21

❝ let me show you my city. ❞
archibald & billie

L'arrivée de ma mère à Island Bay a quelque peu changer ma vie. Il n'y a rien d'extraordinaire là-dedans, c'est vrai, mais cela m'apporte une bouffée d'air frais et entre Tom et mon avortement, j'ai bien besoin de ça. Je n'ai pas tardé à lui parler de tout ça, j'avais caché la vérité à Gaby et je ne voulais pas que cela se reproduise avec un autre membre de la famille. Elle a été très calme, même envers mon petit ami, ce qui m'a un peu étonné, mais elle n'a pas tardé à vouloir prendre le contrôle de tôt, ou du moins, à vouloir tout faire pour que cela aille mieux pour moi. Sa solution ? Que je rencontre de nouvelles personnes et par la même occasion, les enfants de son nouveau copain. Résultat, je me retrouve obligée de faire du baby-sitting à un adolescent de dix-sept ans. J'exagère un peu, c'est vrai, elle m'a juste demandé de lui faire visiter la ville. Ce n'est pas mort d'homme, surtout qu'il ne doit pas être méchant dans le fond. Pourtant, en débarquant à la maison de ma mère, et de sa nouvelle famille, je n'ai pas l'idée de la visite en tête. Mais ce n'est visiblement pas l'avis de tous. Un post-it est posé dans la cuisine, quelle idée aussi j'ai eu de prévenir que je passais. Il indique que ma mère n'est pas là, mais que je peux toujours proposer à Archibald d'aller faire un tour. Je soupire légèrement, à ce rythme-là, ce service va se transformer en corvée. Alors que je m'apprête à faire demi-tour et à partir, une jeune femme descend dans la cuisine. Son visage ne me dit rien, m'aurait-on caché un quatrième enfant de mon ''beau-père'' ? « Bonjour. » « Bonjour. » Répondis-je simplement. Que pouvais-je bien faire de plus ? Pas grand-chose à part crier à l'inconnue dans cette maison qui est à ma mère. « Vous êtes de la famille ? » « Oui, je suis la fille d'Elisabeth. » Pour une raison qui m'échappe, je me retrouve à me livrer à elle. « D'accord. Je suis la petite amie d'Archie. » Gênée de cette situation, je me contente de hocher la tête et de sourire. Je n'ai rien contre elle, bien au contraire, c'est juste qu'hier soir, après le dîner, c'est une autre fille qui était avec lui. « Enchanté alors. » C'est à ce moment précis que le jeune homme décide de débarquer. Sa petite amie se retourne vers lui et l'embrasse, sans se soucier de ma présence à quelques mètres, pour faire ça, ils auraient mieux fait de rester dans la chambre. Je m'éloigne légèrement, attrape un fruit et croque dedans. Monsieur ne semble pas prêt à quitter la maison, alors autant en profiter pour prendre un petit en-cas, ça me permettra de rester en forme lors de l'entraînement. Après quelques minutes à roucouler, cinq peut-être, la blonde quitte la pièce, puis la maison. J'attends bien d'être certaine qu'elle ne soit plus ici avant de prendre la parole. « C'est qui ta copine ? C'est elle ou c'est celle d'hier soir ? » Je ne voudrais pas faire de boulette si jamais je retombe sur elle, ou sur l'autre même. S'il veut mener une double vie, c'est bien son problème, je ne suis personne pour le juger, alors je ne vais pas le balancer. Après tout, il est jeune, c'est pas comme s'il était marié avec. « Car elle, elle semble bien à fond. Pas comme toi visiblement. » Je grimace légèrement. Il faut croire que les hommes ont tendance à faire les coqs devant les femmes et à montrer qu'ils peuvent plaire, encore et encore. Et plus il arrive à avoir de conquêtes, mieux c'est. « En tout cas, tu n'as pas perdu de temps. » À peine arrivé que déjà il fait des ravages. D'ailleurs, je me demande bien pourquoi je dois lui faire visiter la ville. Après tout, il semble plutôt bien intégrer ici. Il pourrait même demander ce tout de ville à sa copine, à ses copines. « On y va ? J'ai autre chose de prévu après. » Je ne veux pas paraître overbooké, mais il est hors de question que j’arrive en retard à cause d’un gamin qui n’aura pas su se libérer pour une simple visite.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : dix-sept ans.
○ statut : en couple.
○ métier : lycéen.
○ posts : 17 ○ points : 0
○ avatar : jack gilinsky.
○ DC : azel la blonde et laurel la brune.
○ inscrit le : 09/06/2017
MessageSujet: Re: let me show you my city (archillie)   Ven 16 Juin - 13:00

❝ let me show you my city. ❞
archibald & billie

Archie avait beau avoir eu du mal à accepter l’idée de changer de pays et surtout de ville, il fallait avouer qu’il s’était plutôt très bien intégré à sa nouvelle vie ici, il avait une petite amie, des amis, une nouvelle équipe de football et un brassard de capitaine, la seule chose qui lui restait à gérer était sa nouvelle famille, mais pour cela il allait falloir être patient. Tout d’abord il refusait toujours d’adresser le moindre mot à sa nouvelle belle-mère pourtant on ne peut pas dire que la mère de famille lésinait sur les moyens, elle tentait absolument tout pour apprivoiser Archie, allant même jusqu’à lui céder le moindre de ses caprices, il faut dire que Archie était le dernier des Collins à se mettre dans la poche puisque Alec et Anastasia étaient conquit par la nouvelle femme de leur père. Constatant que ses affaires ne suffisaient pas à convaincre l’aîné des Collins à briser la glace, Elizabeth avait donc pensé à envoyer sa fille sur le terrain et on peut dire que c’était une stratégie qui semblait s’avérer payante ou du moins très intelligente. Archie avait tout de suite constater la beauté de sa nouvelle demie sœur et évidemment il n’y était pas resté insensible, au lieu de ça, cela faisait déjà deux semaines qu’il tentait de faire comprendre à la jeune femme qu’elle lui plaisait, sans réel résultat. Au lieu de cela, il multipliait ses soirées avec des filles différentes, le tout dans le dos de sa copine, le problème auquel il n’avait pas pensé c’est quand ramenant deux filles différentes à la maison l’une à la suite de l’autre, forcément des questions allaient se poser et cela ne manqua pas alors qu’il rejoignait Billie dans la cuisine. Un léger sourire arrogant se dessina sur son visage alors qu’il écoutait la jolie brune lui poser la question de savoir laquelle des deux jeunes femmes était sa petite amie. « Sois pas jalouse, aucune n’arrive à ta cheville. » Archie n’était pas du genre à parler de lui, jamais il ne mettait des mots sur ce qu’il ressentait et avouer qu’il jouait avec le cœur des filles pour son simple ego était méchant, même pour lui et surtout il s’agissait d’une terrible opération de drague. Faisant le tout de l’îlot central, il se rapprocha de la basketteuse avant de lui prendre la pomme qu’il avait dans les mots pour croquer dedans. « J’attends juste celle qui fera battre mon cœur comme aucune autre. » Un nouveau sourire se dessina sur ses lèvres avant qu’il ne croque à nouveau dans le fruit vert avant de l’entendre de nouveau parler. Non il n’avait pas perdu de temps, d’un autre côté quitter une métropole comme Perth pour une ville aussi perdue qu’était Island Bay, changeait en terme d’activité et il n’avait aucun effort à faire pour séduire les filles, il fallait bien trouver un nouveau jeu entre deux entraînements. Attrapant sa casquette il ouvrit la porte de la maison avant de faire signe à la jeune femme de passer. « Je suis tout à toi. » Archie aimait jouer avec le feu, c’est ce qui le passionnait et certainement ce qui lui faisait prendre autant de risques dans sa vie et pour autant il semblait bien que jouer ainsi avec Billie pouvait causer de graves problèmes, aussi bien pour lui que pour l’ensemble dans sa famille, mais en la voyant passer devant lui et profiter pour bien la regarder de haut en bas, il se dit que finalement, le jeu en valait bien la chandelle. .
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-sept ans
○ statut : en couple avec un homme qu'elle devrait quitter
○ métier : basketteuse professionnelle
○ quartier : center bay
○ orientation sexuelle : bisexuelle
○ posts : 1025 ○ points : 5
○ avatar : shay mitchell
○ DC : reagan, troy, roxy, laszlo
○ inscrit le : 20/06/2016
MessageSujet: Re: let me show you my city (archillie)   Dim 18 Juin - 5:44

❝ let me show you my city. ❞
archibald & billie

Je n’arrive pas vraiment à savoir si jouer la baby-sitter d’Archie est une corvée ou non. D’un côté, j’ai l’impression d’être utilisée pour que la famille Wade soit bien vue par lui, mais d’un autre côté, cela me change un peu de mon quotidien et ça ne peut pas me faire de mal. Néanmoins, il s’avère que je ne connais pas du tout le jeune homme et encore moins son petit jeu avec les femmes. « Sois pas jalouse, aucune n’arrive à ta cheville. » Je fronce légèrement les sourcils à ces mots. Qu’est-ce que cela pourrait bien me faire ? Il est en droit de faire ce qu’il veut, avec qui il veut. Que j’arrive à la cheville de l’une de ces filles m’importe peu, je ne voudrais juste pas qu’il fasse de conneries, qu’il évite de blesser des gens inutilement. Je sais ce que ça fait d’être à la place de sa ''copine'', j’ai connu cela avec Tom. « Nous ne jouons pas dans la même catégorie. » Dis-je simplement, sur un air de plaisanterie. Archie ne semble pas méchant, inutile de me braquer à la moindre de ses remarques. Et puis, si ma mère m’a donné la mission de faire visiter la vie à ce jeune homme, c’est bien pour que je m’amuse un peu, que je rencontre de nouvelles personnes et que je change d’air. Plaisanter avec lui est donc le meilleur moyen pour y arriver. Archie, un sourire sur les lèvres, fait le tour de l’îlot central pour me retrouver, il prend ensuite la pomme que j’ai entre les mains et croque dedans. Je le regarde, surprise. « Fais comme chez toi surtout. » C’est le cas, alors je sens déjà sa remarque arriver. Néanmoins, cela ne lui donne pas le droit de piquer dans mon assiette, façon de parler. Pourtant, à ma plus grande surprise, il ne relève pas et continue son explication. Comme s’il cherche à se justifier de faire ce qu’il fait avec les filles. « J’attends juste celle qui fera battre mon cœur comme aucune autre. » Je ne peux m'empêcher de rire. Serait-ce donc un petit romantique, caché sous ses airs de salaud ? Ou alors, il s'agit uniquement d'une façade, histoire de bien paraître face à moi. Il croque une nouvelle fois dans ma pomme et je soupire légèrement. Une vraie tête à claques lui. Néanmoins, j'essaye de ne plus rentrer dans son jeu, de garder mes distances un peu, car j'ai bien l'impression que c'est ce qu'il attend, que je craque et que je capitule, abandonnant ainsi l'idée de l'embêter avec la visite de la ville. Mais il ne me connaît pas, je ne capitulerais pas ainsi et c'est bien pour cette raison que je continue sur ma lancée et sur l'histoire de son intégration. Il faut dire qu'il est beau garçon, ça doit aider un peu. Les filles doivent courir vers lui afin de lui proposer leur aide et lui, comme un homme à femme, il semble dire oui à toutes. Les jeunes, je vous jure, ce n'est plus ce que c'était, les femmes ne semblent plus se respecter. À croire qu'il est maintenant nécessaire d'être à genoux face aux hommes pour être respectée. Je soupire de nouveau, récupère ma pomme et lui demande finalement s'il est prêt à partir. « Je suis tout à toi. » Un sourire, en grande partie faux, s'installe sur mon visage, mais disparaît aussitôt. « Parfait. » Sans rien ajouté de plus, j'attrape mes affaires et tourne les talons pour quitter la maison et rejoindre ma voiture. Je m'y installe et j'attends sagement qu'Archie en fasse autant. Celle-ci ne se trouve pas très loin de mon appartement et du centre-ville, mais nous allons garder ça pour la fin. Pour le moment, je me décide à lui faire faire le tour de la ville et à lui montrer les lieux qui pourraient l'intéresser, tels que la plage, la salle de sport ou encore le fast-food.

Pendant près d’une heure, nous faisons le tour de la ville. J’ai l’impression d’être devenue guide touristique et forcément, je commence à en avoir marre de parler. On dirait même qu’Archie a compris, car il me cherche, encore, et multiplie ses questions. Pire qu’un gosse lui. « On va terminer par le centre-ville. » Le lieu où la vie est la plus présente en journée. « J’espère que tu as amené de l’argent. J’ai soif et vu tout ce que je viens de te montrer, tu es bien parti pour payer ta tournée. » Je souris légèrement avant de sortir de la voiture que j’ai garée à proximité de chez moi. « Je suis sûre que tu es un homme galant, ne me déçois pas. » Autant tiré profit de cela. Je souris, un peu plus qu’avant, histoire de le faire craquer. Nous prenons ensuite la direction d’un café, un que je connais bien et où j’ai l’habitude d’aller avec ma meilleure amie, Zola.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : dix-sept ans.
○ statut : en couple.
○ métier : lycéen.
○ posts : 17 ○ points : 0
○ avatar : jack gilinsky.
○ DC : azel la blonde et laurel la brune.
○ inscrit le : 09/06/2017
MessageSujet: Re: let me show you my city (archillie)   Ven 23 Juin - 16:14

❝ let me show you my city. ❞
archibald & billie

Archie n’avait jamais été du genre à demander la permission et maintenant qu’il se retrouvait dans une nouvelle famille, une nouvelle ville, un nouveau pays où il ne voulait même pas être, il n’avait même pas à l’esprit de devoir demander pour quoi que ce soit. C’est pourquoi à vingt-deux heures alors que son frère et sa sœur était déjà couché et que son père était tranquillement dans le salon avec sa nouvelle femme, il était prêt à sortir ce qui n’était pas au goût de son père. « Tu pensais aller quelque part ? » « J’ai une soirée. » Posant déjà sa main sur le poignée de la porte d’entrée, il fut stoppé dans son élan par la voix de son père. « Tu ne vas nul part Archie, on est en pleine semaine, tu as cours demain et seulement dix-sept ans. » « Je ne sais pas où tu as vu que je demandais l’autorisation. » La tension entre les deux hommes était plus que palpable et ça, sa belle-mère le ressentait, elle qui tentait de se faire accepter par son beau-fils et ça depuis un petit moment maintenant et alors tous les moyens étaient bons pour tenter de briser la glace. « Et si Billie t’accompagnait Archie ? Au moins c’est une adulte responsable. » Billie qu’il avait quitté il y a seulement quelques heures après une rapide visite de la ville dont il n’avait pas réellement retenu quelque chose bien trop occupé à déshabiller sa nouvelle demie sœur du regard, Billie qui était plus que sexy et qui se fondrait parfaitement dans la masse d’étudiants qui l’attendait. « Si Billie accepte, tu peux y aller. » Archie hocha la tête, l’accord était scellé et surtout allait rendre la soirée encore plus intéressante.
Comme prévu, la jeune femme s’était parfaitement fondue dans la masse mais avait surtout attiré tous les regards des jeunes hommes présents dans la maison, ceux de ses amis y compris, ces amis qui l’avait challengé de mettre la trentenaire dans son lit et si Archie était presque certain que cela était mission impossible, il n’était pas du genre à reculer devant un défi, c’est pourquoi qu’après quarante cinq minutes, il fini par trouver la brune dehors, le jeu allait commencer et il était temps de se montrer sous un autre jour pour tenter de la charmer, il n’y avait pas de recette miracle. S’approchant de la jolie brune, il lui tendit un gros gobelet rouge contenant un de ses cocktails dont lui seul avait le secret. « Merci d’avoir accepté de m’accompagner. Tu as déjà dû me supporter toute la journée, maintenant le soir, je vais commencer à croire que tu commences à t’attacher. » Souriant largement il donna un léger coup d’épaule à la basketteuse avant de se glisser à ses côtés se positionnant contre la rambarde. « Je dois aussi te dire merci pour l’accueil, je sais que je suis très con parfois, mais toi t’as été cool dès le début et tu l’es toujours, malgré mon comportement avec ta mère ou même mon comportement tout court. » Jouer le parfait gentil garçon avait tendance à fonctionner auprès des filles, il espérait juste que Billie allait tomber dans le panneau. « Finalement il y a des bons côtés à être arrivé ici. » Tournant la tête vers la jeune femme, il plongea son regard dans les iris chocolat, un tendre sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-sept ans
○ statut : en couple avec un homme qu'elle devrait quitter
○ métier : basketteuse professionnelle
○ quartier : center bay
○ orientation sexuelle : bisexuelle
○ posts : 1025 ○ points : 5
○ avatar : shay mitchell
○ DC : reagan, troy, roxy, laszlo
○ inscrit le : 20/06/2016
MessageSujet: Re: let me show you my city (archillie)   Lun 26 Juin - 14:57

❝ let me show you my city. ❞
archibald & billie

La mâtinée s'est poursuivie au café, comme convenu et j'ai réussi à avoir mon café gratuitement. Avec Archie, il faut savoir utiliser les bons mots. Ou alors, il n'est pas méchant et cherche simplement à faire plaisir quand on cherche à le connaître un peu plus. Néanmoins, ce moment à deux fut de courte durée. Je ne pouvais pas rater mon entraînement, alors j'ai mis fin à notre petite visite. Visiblement pas si déçu que ça, le jeune homme a pu reprendre ses occupations habituelles. La journée a ensuite suivi son cours habituel. Basket, repas, dodo. Ce n'est qu'une fois la soirée bien entamée que tout ce train-train quotidien est amené à changer. « Billie ? Je ne te dérange pas ? » « Non maman. Pourquoi ? Qu'est-ce qu'il y a ? » Un coup de téléphone de sa part, aussi tard, est loin de me rassurer et cela s'entend clairement dans ma voix. « Rien de grave, ne t'en fais pas. » S'empresse-t-elle de me dire pour me rassurer. « J'ai un petit service à te demander. » Je soupire légèrement, de manière tellement discrète que seul Tom qui partage la même pièce que moi peut entendre. « Archie voulait sortir ce soir, mais son père refusait. J'ai peut-être mentionné le fait que si tu l'accompagnais, ça pourrait changer la donne. » « Tu as peut-être mentionné ? » « Tu fais quelque chose ce soir ? » C'est bon, j'ai compris. Encore une fois, je vais être utilisée pour améliorer la relation entre ma mère et le jeune homme. « Maman ! Tu vas souvent m'envoyer pour jouer l'entremetteuse ? » Un silence s'installe entre nous, jusqu'à ce qu'elle se rétracte et avoue que je n'ai rien à faire dans cette histoire, que cela ne regarde qu'eux. « Je suis censée faire quoi concrètement. Je ne dis pas que je vais le faire. Je dois voir avec Tom avant. » « Tom.. » « Maman ! » Je ne lui laisse pas le temps de finir, car je sais très bien ce qui va suivre. Elle comprend difficilement le fait que je reste avec lui après ce qu'il m'a fait et forcément, leur relation en pâtit. « Tu dois l'accompagner à une soirée. Il a parlé d'étudiant, tu ne croiserais pas que des mineurs, si ça peut te rassurer. » Rassurer est certainement un bien grand mot. Cela reste des enfants comparé à moi. « J'y réfléchi et je te rappelle. » Ces mots sortent de ma bouche et directement je raccroche. Je connais bien ma mère et je sais qu'elle aurait rajouté autre chose, qu'elle aurait fait de son mieux pour me faire céder. Enfin, c'est déjà bien partie pour que ça arrive. Elle essaye de se faire accepter par sa nouvelle famille, surtout par Archibald, alors je sais que ce qu'elle fait est une sorte d'appel à l'aide.

J'ai cédé, l'inverse aurait été étonnant. Mais il faut dire qu'entre une soirée à faire semblant avec l'homme qui m'a trompé et une échappatoire pour prendre l'air, le choix a finalement vite été fait. Enfin ça, c'était avant de voir où Archie m'emmenait. Dans cette fête, comme je m'y attendais, il n'y a que des jeunes. Des personnes avec des objectifs de vie bien différents des miens. Entre la fille qui vomit dans la pelouse, celle qui se fait peloter par son mec devant tout le monde et les garçons qui se font un duel pour savoir qui peut boire le plus, je me sens vite dépassée. Prendre l'air est donc la seule option qui s'offre à moi. J'ai besoin de respirer, car là, entourer de ses cris et des verres d'alcool qui se renversent, je me sens suffoquer. J'arrive à trouver un endroit calme, dans le jardin visiblement réalisé par un paysagiste hors de prix. Assise sur roche, je me retrouve rapidement rejointe. Archie. Il devait se demander où j'étais passée, ce qui est remarquable de sa part. Il a réussi à avoir ce qui voulait, il aurait très bien pu m'oublier et me laisser dans un coin jusqu'à notre départ. À la place de ça, il vient me sauver de la solitude et m'apporte de quoi boire. « Merci d'avoir accepté de m'accompagner. Tu as déjà dû me supporter toute la journée, maintenant le soir, je vais commencer à croire que tu commences à t'attacher. » Je rigole légèrement. « Si seulement. » Ne pas rentrer dans son jeu Billie, ne l'oublie pas. « Je dois aussi te dire merci pour l'accueil, je sais que je suis très con parfois, mais toi t'as été cool dès le début et tu l'es toujours, malgré mon comportement avec ta mère ou même mon comportement tout court. » Je n'ai eu que des morceaux d'histoire, la totalité de celle-ci ne me regarde pas vraiment. Je ne vis pas avec eux, alors je ne fais pas partie de cela. Néanmoins, il doit bien se douter que ma mère me dit des choses et ce doit être pour ça qu'il m'explique son comportement. « Finalement il y a des bons côtés à être arrivé ici. » « Tu vas te faire à cette ville, j'en suis certaine. » Comme je l'ai fais il y a plusieurs années. À mon arrivée, je n'avais que Maddy. Lui, il a beaucoup plus de monde pour lui et j'espère qu'il va s'en rendre compte. « Je me demande bien ce que je fais ici quand même. Les fêtes de ce genre, ça ne me ressemble plus vraiment. » Dis-je en rigolant légèrement après avoir bu une gorgée de la boisson qu'il m'a amenée. « Et puis, tu as certainement mieux à faire que de rester avec moi. Tu as quoi ? Deux, trois filles qui t'attendent à l'intérieur ? Sans compter ta copine bien sûr. » Petite référence à la conversation que l'on a eue un peu plus tôt dans la journée. C'est un homme à femmes, c'est comme ça. Il faut dire qu'il a du charme quand même. « Tu n'es pas un homme pour rien toi. » Tout comme Tom. « D'ailleurs, pourquoi est-ce que tu fais ça ? » Ces mots glissent, comme si la conversation était faite pour arriver là-dessus. Je me renseigne, j'essaye de comprendre ce qui pourrait pousser mon petit-ami à faire la même chose avec les femmes quand je ne suis pas là. « Si je t'embête avec mes questions, c'est un peu de ta faute, donc tu peux t'en prendre qu'à toi-même. » Dis-je en rigolant légèrement. Il a accepté de venir si j'étais là, il faut désormais qu'il en accepte les conséquences. « Mais si tu préfères, je rentre chez moi et tu m'appelles quand tu veux partir. Je ne parlerais pas de notre petit accord à ma mère et encore moins à ton père. »

_________________

~ il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : dix-sept ans.
○ statut : en couple.
○ métier : lycéen.
○ posts : 17 ○ points : 0
○ avatar : jack gilinsky.
○ DC : azel la blonde et laurel la brune.
○ inscrit le : 09/06/2017
MessageSujet: Re: let me show you my city (archillie)   Dim 2 Juil - 17:58

❝ let me show you my city. ❞
archibald & billie

Rien ne servait de mentir, la seule raison pour laquelle Archie tenait à se rapprocher de Billie c’était simplement pour honorer son pari, cependant il devait avouer que passer du temps avec la jolie brune était quelque chose de plutôt appréciable, Billie était drôle, intelligente, assez pour ne pas rentrer dans son jeu sans pour autant y mettre fin et surtout de ce qu’il voyait de part sa présence ici, elle était aussi serviable, prête à accepter de surveiller un sale gosse pour simplement faire plaisir à sa mère et cela avait tendance à aiguiser la curiosité du garçon. Billie n’était pas qu’un joli corps et peu à peu Archie apprenait à le découvrir et si au départ sa simple venue et surtout ses remerciements n’étaient que du vent et un moyen de se rapprocher de celle qui était sa demie sœur, il se surprenait à vouloir en apprendre plus sur la basketteuse. Mais visiblement si son avis sur la jeune femme se faisait de plus en plus positif, celui qu’elle pouvait avoir sur lui semblait bien différent puisque la seule chose qu’elle semblait avoir retenu était sa capacité à tromper sa petite amie. Se posant à ses côtés sur la roche, il entoura ses genoux de ses bras avant de sourire doucement. « Hé doucement, il n’y a aucun souci et il est hors de question que je te laisse quitter cette maison seule. Je sais ce que tu penses de moi, je suis un connard. » Haussant les épaules, il tourna la tête vers la jolie brune. « Et tu as raison, je joue avec les filles, je pourrais t’expliquer que c’est parce que je manque de confiance en moi ou bien que j’ai eu le cœur brisé, mais non. J’aime juste avoir toute l’attention, c’est comme ça. Je suis beau, le physique c’est la seule chose que j’aie. Je suis pas super intelligent, j’ai pas de don exceptionnel, je suis simplement beau gosse. Le seul talent que Dieu semble m’avoir offert c’est le football. » Archie n’était pas brillant, ses notes étaient toutes catastrophiques, sauf en sport. Il ne savait pas jouer d’un instrument ou bien jouer la comédie et si demain il se blessait gravement au football alors il n’était plus rien, il serait en plus de tout cela, incapable d’imaginer une carrière dans quoi que ce soit. « Je n'ai aucune raison à te donner Billie, aucune excuse car il n’y en a pas. L’infidélité c’est une trahison et aucune bonne raison ne pas la justifier ou bien l’excuser. J’suis pas un gentil garçon et j’ai beau être seulement ici depuis deux semaines, tout le monde le sait. Mais après je la force pas à rester avec moi et supporter tout ça, si elle veut me quitter, alors elle fera sans problème. » Archie n’excusait pas son comportement et il ne le ferait jamais, sa copine était probablement au courant de toutes ces histoires et si elle était toujours avec lui, le lycéen était persuadé que c’était seulement pour sa popularité et il était d’accord avec ça car s’il était avec elle, au-delà de l’avantage des relations physiques, c’était bel et bien parce qu’elle était la fille la plus populaire de ce fichu lycée. Trouvant enfin le regard de la jeune femme, Archie lui lança un doux sourire avant d’être interrompu par une main percutant avec violence son épaule. « Allez va jouer ailleurs Archie, laisse les grandes personnes discuter entre elles, elle est trop bonne pour toi. » Se retournant pour faire face au garçon qui venait de les perturber, Arrchie se releva avant de s’avancer vers le colosse. Il faut dire que l’étudiant faisait bien deux fois sa taille et le triple de son poids, un genre de grosse brute qui ne savait pas compter jusqu’à trois. « Jason, ça fait longtemps. Je suppose que ton cerveau est toujours aussi peu développé que la dernière fois qu’on s’est vu. Maintenant comme tu le vois, cette jeune femme est avec moi, alors t’es gentil tu retournes jouer au crétin que tu es et tu me laisses avec la jolie jeune femme. » « Depuis quand tu fais chez les adultes ? » « Depuis que ta mère a crié mon nom dans tout le quartier, me suppliant de recommencer. » Le coup qui vint percuter sa pommette ne se fit pas attendre, ni même le suivant qui venait exploser sa lèvre, à force de trop parler Archie se retrouvait toujours dans la même situation, entrain de se battre. Les deux jeunes hommes étaient entouré de toutes les personnes présentes à la soirée entrain de se frapper mutuellement pendant une dizaine de minutes avant qu’on ne vienne les séparer et que Archie soit prier de partir, forcément il était le fautif dans l’histoire. Se retrouvant mis à la porte avec Billie, Archie porta sa main à sa lèvre avant de cracher le sang qui venait polluer sa bouche. « Si ça peut te rassurer, avec ou sans toi ça aurait été la même chose. » Dans tous les cas, il allait se faire tuer par son père.

_________________
sign of the times
ALASKA

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-sept ans
○ statut : en couple avec un homme qu'elle devrait quitter
○ métier : basketteuse professionnelle
○ quartier : center bay
○ orientation sexuelle : bisexuelle
○ posts : 1025 ○ points : 5
○ avatar : shay mitchell
○ DC : reagan, troy, roxy, laszlo
○ inscrit le : 20/06/2016
MessageSujet: Re: let me show you my city (archillie)   Mer 5 Juil - 17:25

❝ let me show you my city. ❞
archibald & billie

J'essaye de m'enfuir, d'une manière ou d'une autre. Après tout, maintenant qu'Archie est là, il n'a plus besoin de moi, il devrait donc être heureux de ma proposition. « Hé doucement, il n'y a aucun souci et il est hors de question que je te laisse quitter cette maison seule. Je sais ce que tu penses de moi, je suis un connard. » C'est peut-être un grand mot. Après tout, il est jeune, il est bien libre de faire ce qui lui plaît. « Et tu as raison, je joue avec les filles, je pourrais t'expliquer que c'est parce que je manque de confiance en moi ou bien que j'ai eu le cœur brisé, mais non. J'aime juste avoir toute l'attention, c'est comme ça. Je suis beau, le physique c'est la seule chose que j'aie. Je suis pas super intelligent, j'ai pas de don exceptionnel, je suis simplement beau gosse. Le seul talent que Dieu semble m'avoir offert c'est le football. » Je rigole légèrement, au moins, il a le culot d'être honnête. Rare sont les personnes qui auraient dit ça. Le penser c'est une chose, le dire en est une autre. Il a une réputation, qu'il connaît et c'est bien pour cette raison que je lui pose une question toute particulière. « Je n'ai aucune raison à te donner Billie, aucune excuse car il n'y en a pas. L'infidélité c'est une trahison et aucune bonne raison ne pas la justifier ou bien l'excuser. J'suis pas un gentil garçon et j'ai beau être seulement ici depuis deux semaines, tout le monde le sait. Mais après je la force pas à rester avec moi et supporter tout ça, si elle veut me quitter, alors elle fera sans problème. » Je voulais connaître le point de vue d'une personne extérieure à mon couple et aux histoires qu'il peut s'y passer. Ma famille et mes amis ne sont pas de bons repères, ils sont influencés par ce que Tom a fait et par ce qui pourrait me pousser à le quitter. Alors que lui, Archie, ignore complètement cela. « Allez va jouer ailleurs Archie, laisse les grandes personnes discuter entre elles, elle est trop bonne pour toi. » Surprise par la phrase, je tourne la tête vers l'étudiant. Visiblement, on n'apprend plus la courtoisie aux jeunes de nos jours. « Jason, ça fait longtemps. Je suppose que ton cerveau est toujours aussi peu développé que la dernière fois qu'on s'est vu. Maintenant comme tu le vois, cette jeune femme est avec moi, alors t'es gentil tu retournes jouer au crétin que tu es et tu me laisses avec la jolie jeune femme. » « Depuis quand tu fais chez les adultes ? » « Depuis que ta mère a crié mon nom dans tout le quartier, me suppliant de recommencer. » Je mets une main sur ma bouche pour m'éviter de rigoler. C'est osé quand même et ce serait mentir de dire qu'il n'a pas cherché le poing qui lui arrive actuellement au visage. Les coups s'enchaînent et toutes les personnes qui étaient à l'intérieur sortent rapidement. Certains encouragent, alors que d'autres font tout pour que cette bagarre s'arrête. Heureusement, les derniers ont gain de cause et comme Archie est à l'origine de tout ça, on nous montre rapidement la sortie. « Si ça peut te rassurer, avec ou sans toi ça aurait été la même chose. » Présent depuis peu et déjà il cherche la bagarre ? « Tu trompes ta copine, tu provoques des bagarres. Tu n'es clairement pas un garçon fréquentable. » Dis-je pour plaisanter. Mais il faut avouer qu'en peu de temps, il m'en fait voir de toutes les couleurs. « En attendant, je vais perdre ma tête si je te ramène chez toi dans un tel état. » Je pose alors ma main sur sa joue et l'oblige à tourner un peu le visage pour voir à quel point il est abîmé. « On va faire quelque chose, mais tu as intérêt à être sage. Sinon.. » Pire qu'une maman. Je n'ai aucune menace à mettre à exécution, mais j'espère tout de même qu'il ne cherchera pas d'embrouilles, ni sur le trajet, ni là où je l'emmène. Nous prenons alors la direction de ma voiture, inutile de rester là, surtout qu'avec ses bêtises, nous ne pouvons plus rentrer. Je ne l'emmène pas n'importe où, chez moi suffit amplement. Nous serons au calme et j'ai de quoi soigner ses blessures, tant qu'elles restent superficielles. Je le guide jusqu'à l'étage où se trouve mon appartement. Puis j'ouvre la porte. « Billie ? » La réaction de Tom ne s'est pas faite attendre. « Oui, oui. C'est moi. » Il doit être étonné. Je lui ai dit que j'allais rendre un service à ma mère, il devait croire que ça prendrait un peu plus de temps. « Je pensais que.. c'est qui lui ? » Dit-il alors qu'il débarque dans l'entrée de l'appartement. « Tom, voici Archibald alias Archie, mon demi-frère. En quelque sorte. » Lui raconter la vie amoureuse de ma mère ce soir n'est pas utile, surtout qu'il en connaît déjà une partie. « Archie, voici Tom, mon petit-ami. » En quelque sorte aussi, mais ça, je me retiens bien de l'ajouter. Même Tom n’est pas conscient de ce qui pourrait arriver à notre couple dans les jours ou semaines à venir. « Il ne devrait pas être chez lui, plutôt qu’ici ? » Comme un chien de garde, il marque son territoire et visiblement, voir quelqu’un ici, tard dans la nuit, ne lui plaît pas vraiment. Mais tant pis pour lui, c’est chez moi autant que chez lui, alors si je veux ramener quelqu’un, je fais ce que je veux. « Il s’est battu à une soirée où je devais le surveiller. Il est hors de question que je le ramène auprès de ma mère comme ça. J’ai beau être une Wade, je tiens à ma vie quand même. » Vu comment ma mère tient au fait d’être bien vu par la famille de son nouveau petit copain, si je ramène le fils de celui-ci bien amoché, j’ai un doute sur le fait que ses objectifs aboutissent. « Je vais aller le soigner un peu, on verra après ce qu’on fait. » Et surtout la tête qu’il a après quelques soins. Je prends la direction de la salle de bains et j’invite Archie à me suivre. Tom, quant à lui, retour se mettre devant la télévision, surveillant tout de même d’une oreille ce qu’il se passe de notre côté. « Assieds-toi là. » Dis-je au jeune homme, alors que je cherche de quoi désinfecter ses plaies.

_________________

~ il y a un adage qui dit qu’on fait toujours du mal à ceux qu’on aime mais il oublie de dire qu’on aime ceux qui nous font du mal.
Revenir en haut Aller en bas
 

let me show you my city (archillie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» House Show # 11 : Luxemburg City, Luxembourg.
» The Hillywood Show
» Retro Taco Show.
» Dark City 2.10 FIN
» Rétro Taco Show 2011.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: center bay-