AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's not what we have (ft. Eden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

bichon frisé
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Vingt-sept ans (24.12.1989)
○ statut : Libre comme le vent. Mais le vent aime-t-il vraiment sa liberté ?
○ métier : Concepteur de jeux vidéos; un métier qui me plaît, mais qui ne me fait pas rêver.
○ quartier : South Bay (#17) et c'est déjà bien assez compliqué de me supporter
○ posts : 91 ○ points : 0
○ pseudo : La Savoyarde, la seule, la vraie. Sinon, vous pouvez m'appeler Adeline. (Philla)
○ avatar : Robert Sheehan
○ DC : La petite littéraire & l'ange roux
○ inscrit le : 24/04/2017
MessageSujet: It's not what we have (ft. Eden)   Jeu 15 Juin - 1:47

It's not what we have
EXORDIUM.
Ça fait maintenant plusieurs semaines que j'ai croisé Robyn à l'université pour la première fois et j'avoue qu'à chaque fois que j'y retourne, j'espère la revoir, prendre un café avec elle. Ce n'est pas une fille facile et la faire tomber sous mon charme est un challenge quotidien. Mais ça me plaît alors je continue. Et je continuerais jusqu'à ce qu'elle craque et que je puisse obtenir quelque chose d'elle ou jusqu'à ce qu'elle réussisse à m'échapper. Mais je ne m'inquiète pas pour ça, je ne crois pas qu'elle puisse y arriver. Le plus inquiétant, c'est le fait que je pense à elle tout le temps, qu'elle hante mes pensées et qu'elle devient une obsession. C'est sûrement car elle semble inaccessible, mais en règle générale, ça ne me ressemble pas. Je crois qu'elle est trop dangereuse pour moi. Je pense qu'elle est comme les roses. Quand on se frotte contre elles, elles piquent. Et Robyn, est l'une de ses roses. Mais tant pis. Je suis prêts à prendre le risque. Alors comme j'ai donné une nouvelle conférence pour expliquer plus en détail mon métier et que par chance, il est l'heure du déjeuner et je n'ai qu'une envie ; me diriger vers la cafétéria. La plupart du temps, c'est là qu'on se retrouve et j'espère qu'il en sera de même aujourd'hui. Je n'ai pas encore réussi à mettre la main sur son emploi du temps, mais j'espère bien y parvenir un jour. J'ai beau mettre toute la bonne volonté du monde, il n'y a rien à faire. Les étudiants en droit ne court pas les allées des amphithéâtres où je donne des conférences alors je n'ai aucun moyen de renseignements. Je suis pressé, donc j'essaie de couper court aux discussions, mais il n'y a rien à faire, un étudiant me tient la jambe. J'aimerais tellement lui dire de se la fermer et l'envoyer voir ailleurs si j'y suis, mais je garde mon calme, hoche la tête et sourit d'un air idiot. Par chance, l'un de ses potes l'appelle et il se décide enfin à me laisser en paix. J'attrape ma veste posée sur une chaise et quitte l'amphi avec hâte. Seulement, au moment d'atteindre mon but ultime, une voix s'élève derrière moi en prononçant mon nom. Elle me dit quelque chose, mais impossible de la remettre. Je me tourne et découvre une jeune fille que je n'ai pas l'impression de connaître. Elle me demande si c'est bien moi, Nathanaël et je fronce les sourcils. « Hum, on se connaît ? »

_________________
« Compass »
I will search the world just to find you. I will keep a compass in my hand. There's no storm I would never fight through to find you. I will find you Tell me is it crazy if I waited for you baby and the day you came the sun ran out of light.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 20 printemps. (29-09-95)
○ statut : Célibataire mais en train de se casser la gueule.. Euh, je veux dire en train de tomber amoureuse.
○ métier : étudiante en arts
○ quartier : Center Bay. Hébergée par Kyan.
○ orientation sexuelle : Hétéro.
○ posts : 642 ○ points : 30
○ pseudo : Naïs
○ avatar : Zoey Deutch
○ DC : Ava Duncan
○ inscrit le : 15/04/2017
MessageSujet: Re: It's not what we have (ft. Eden)   Ven 16 Juin - 6:38

398 mots
dialogue en Rouge
pensées en italique
It's not what we have.
Je l'observe sans vraiment savoir si je dois aller vers lui ou si je dois l'ignorer. Quand j'ai vu les affiches au sujet de sa conférence, j'ai été surprise de savoir qu'il allait venir ici. Quand je l'ai connu, ce n'était pas un garçon très sérieux. À l'époque, je passais mes vacances avec May et Claüs dans leur maison secondaire et avec Nathanaël, on a fini par se croiser. Je crois qu'il était le seul à remarquer ma petite déprime post-rupture et disons qu'il a tenté de me consoler. Petit à petit, il a réussi à me charmer, à me faire croire monts et merveilles. Un vrai donjuan ce mec, il était vraiment très doué dans son rôle ! Là où sa se complique, c'est qu'au moment de passer à l'acte avec lui, je me suis rétractée. Je n’arrêtais pas de penser à Sasha et j'avais encore l'impression de le tromper. Alors, j'ai changé d'avis. Je n'en avais plus du tout envie. Mais le monsieur s'est montré... insistant.   J'ai donc possiblement, je dis bien possiblement, envoyer mon genou dans son entre jambes. Ensuite, il m'a insulté d'allumeuse et je ne l'ai plus jamais revu. FIN de l'histoire. Mais malgré que nos contacts se soient stoppé dans des conditions assez étranges, j'ai eu envie de savoir ce qu'il était devenu. Pas que nos retrouvailles risquent d'être des plus enjouées, mais le passé est le passé, non ? Je suppose que depuis ce temps-là, nous avons tous les deux évolué et qu'il a même peut-être oublié le désastre de l'époque. D'ailleurs, lorsque je m'approche de lui en lui demandant confirmation qu'il est bien le Nathanaël que je pense, il ne me reconnaît pas. Vous voyez, je vous l'avais dit. «Je sais que j'ai changé, mais quand même !» Aucune réaction. Il ne me remet vraiment pas. Je me suis peut-être trompé, ce n'est peut-être pas lui. «Eden.. On se voyait de temps en temps dans la maison de vacances des Linskey et j'ai envoyé mon genou dans tes...» pour continuer ma phrase, je descends mes yeux au dit endroit et hausse un sourcil. Il semble soudain avoir une illumination et j'éclate de rire.
Eden & Nath
Revenir en haut Aller en bas

avatar

bichon frisé
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Vingt-sept ans (24.12.1989)
○ statut : Libre comme le vent. Mais le vent aime-t-il vraiment sa liberté ?
○ métier : Concepteur de jeux vidéos; un métier qui me plaît, mais qui ne me fait pas rêver.
○ quartier : South Bay (#17) et c'est déjà bien assez compliqué de me supporter
○ posts : 91 ○ points : 0
○ pseudo : La Savoyarde, la seule, la vraie. Sinon, vous pouvez m'appeler Adeline. (Philla)
○ avatar : Robert Sheehan
○ DC : La petite littéraire & l'ange roux
○ inscrit le : 24/04/2017
MessageSujet: Re: It's not what we have (ft. Eden)   Ven 16 Juin - 18:45

It's not what we have
EXORDIUM.
Je me répète son prénom en boucle, mais absolument rien ne revient. De toute façon, je rencontre tellement de filles qu'il m'est impossible de retenir les prénoms et les visages de chacune. Surtout si ça remonte à plusieurs années. Mais visiblement, je n'ai pas dû coucher avec elle, sinon, elle ne m'aurait pas abordé. Les filles ont tendances à vite m'éviter une fois qu'elles apprennent que je fais que jouer avec leur personne et que je ne cherche pas une relation fixe et incroyablement ennuyeuse. Non, je ne suis pas fait pour me poser et vouer fidélité. Ça ne me ressemble pas et de toute façon, je refuse catégoriquement de tomber amoureux. L'amour, il n'y a rien de pire au monde. C'est juste là un moment, pour nous rassurer, nous faire croire que tout est beau, tout est rose et au moment on s'y attend le moins, ça nous brise le cœur. C'est un sentiment mesquin, jouant dans une cour bien trop grande et au-dessus de moi pour ça. Elle s'est peut-être simplement trompée de Nathanaël, bien que je ne sois pas certain que mon prénom court les rues de Wellington ou d'Island Bay. Mais visiblement, elle ne compte pas lâcher l'affaire. Elle m'explique où on se voyait, sauf que ça ne me parle toujours pas. Jusqu'à ce qu'elle parle de son genou. Je lève les bras vers elle, l'invitant à se taire, plus paniqué par ce qui pourrait se passer si quelqu'un l'entend. Plutôt que de prononcer le mot à voix haut, elle descend ses yeux jusqu'à mon entre-jambe et je soupire. « Oui, je crois que j'avais bien saisi l'idée… » Je me souviens maintenant. Notre rencontre date d'il y a un an et demi environ. Si mes souvenirs sont bons, elle venait de se faire larguer et les filles tristes sont les plus faciles à avoir. Enfin c'est ce que je croyais jusqu'à ce que je tombe sur cette cinglée. Mes parties génitales s'en souviennent encore. « Je pense, je dis bien, je pense, que je te remets, ouais. » Et si mes souvenirs sont bons, elle ne vivait pas à ici. Plutôt même assez loin. Alors qu'est-ce qu'elle fabrique dans cette université à des milliers de kilomètres de chez elle ? Je regarde ma montre et lève les yeux au ciel. De toute façon, pour intercepter Robyn, c'est maintenant trop tard alors autant assouvir mon besoin de curiosité. « Mais dit-moi, tu ne vivais pas à New York ? Alors qu'est-ce qui t'amènes ici ? Je te manquais tant pour que tu reviennes me voir ? » Je lui adresse mon plus magnifique sourire en coin et je joins mes mains derrière la tête. « Et si tu me racontais tout ça autour d'un repas ? Parce que je meurs de faim. »

_________________
« Compass »
I will search the world just to find you. I will keep a compass in my hand. There's no storm I would never fight through to find you. I will find you Tell me is it crazy if I waited for you baby and the day you came the sun ran out of light.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 20 printemps. (29-09-95)
○ statut : Célibataire mais en train de se casser la gueule.. Euh, je veux dire en train de tomber amoureuse.
○ métier : étudiante en arts
○ quartier : Center Bay. Hébergée par Kyan.
○ orientation sexuelle : Hétéro.
○ posts : 642 ○ points : 30
○ pseudo : Naïs
○ avatar : Zoey Deutch
○ DC : Ava Duncan
○ inscrit le : 15/04/2017
MessageSujet: Re: It's not what we have (ft. Eden)   Ven 16 Juin - 20:13

349 mots
dialogue en Rouge
pensées en italique
It's not what we have.
Nath se souvient enfin de moi. Il faut dire que ce coup de genou l'avait fortement énervé et qu'il avait ensuite passé ses nerfs sur à peu près tout le monde, m'avait-on dit. Mais bon, il l'avait bien cherché ! À présent qu'il se rappelle de cette petite histoire, il me demande ce qui m'amène ici si je n'habitais pas New York. Il ose me aussi me demander si je suis ici parce qu'il me manquait trop. Non mais, je rêve. Il recommence son numéro de charme. «J'ai déménagé. Je suis d'ici maintenant ! En fait, je suis même en coloc avec May. Et on ne peut pas dire que tu me manquais vraiment, mais j'étais curieuse de savoir ce que tu étais devenu.. Ma curiosité me perdra, je crois.» Nos retrouvailles sont en fait bon enfant, et je me souviens à quel point nous aimions plaisanter à l'époque. Il me propose qu'on déjeune ensemble et j'accepte avec plaisir. «Oui, bien sur. Je meurs de faim aussi de toute façon. En plus, ça nous donnera une bonne occasion pour reparler du passé. Et du futur également..» Oui, parce que je dois bien avouer qu'en abordant Nath, j'ai une petite idée derrière la tête.. J'espère simplement qu'il acceptera de m'aider dans un petit projet.. Mais avant de sortir mon jeu et de lui faire ma requête, je dois m'assurer que rien ne pourrait l'inciter à me dire non. Je vais me renseigner sur sa vie, en gros. A-t-il une copine? A-t-il désormais un code moral à suivre? Ou au contraire, est-il toujours prêt à s'amuser, comme avant? «Ça fait vraiment plaisir de te revoir. J'espère qu'on pourra oublier cette histoire de genou et passer à autre chose...» Je vois sa tête se figer et je comprends qu'il a sans doute mal interprété mes paroles. «Oh.. non ! Je ne cherche pas à me marier, pas de panique.» Pour l'instant, je compte simplement faire affaire avec lui...
Eden & Nath
Revenir en haut Aller en bas

avatar

bichon frisé
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Vingt-sept ans (24.12.1989)
○ statut : Libre comme le vent. Mais le vent aime-t-il vraiment sa liberté ?
○ métier : Concepteur de jeux vidéos; un métier qui me plaît, mais qui ne me fait pas rêver.
○ quartier : South Bay (#17) et c'est déjà bien assez compliqué de me supporter
○ posts : 91 ○ points : 0
○ pseudo : La Savoyarde, la seule, la vraie. Sinon, vous pouvez m'appeler Adeline. (Philla)
○ avatar : Robert Sheehan
○ DC : La petite littéraire & l'ange roux
○ inscrit le : 24/04/2017
MessageSujet: Re: It's not what we have (ft. Eden)   Dim 18 Juin - 15:40

It's not what we have
EXORDIUM.
Je l'écoute sans trop l'écouter. En fait, j'en ai carrément rien à faire de l'histoire de sa vie. Ce qui m'intéresse, c'est pourquoi elle voulait me voir, pourquoi elle s'intéresse à moi alors qu'il y a plus d'un an, elle m'a rejeté ? Et bien comme il faut en plus. Rien que de repenser à cette scène, je peux de nouveau ressentir la douleur. Je fais mine de bailler et la regarde, les yeux remplient de malice. « C'est bon ? Tu as terminé ? Tu m'excuseras mais je crois que j'ai piquer un somme entre le début et la fin de ton récit. » Sarcasme et ironie sont mes deuxièmes prénoms. Elle commence à y être habitué maintenant. Enfin, elle va surtout s'y réhabituer. Parce qu'après tout ce temps, elle avait peut-être oublié que je ne sais pas être sérieux. En dehors de ma vie professionnelle, cet aspect de ma personnalité n'existe pas. De toute façon, je ne suis pas sûr qu'elle connaisse mes autres facettes et c'est bien mieux comme ça. Comme elle accepte que nous mangions ensemble, nous reprenons le chemin pour la cafeteria. Avec un peu de chance, Robyn y sera et je pourrais tester son degré de jalousie. Sauf que je me stoppe net en entendant la suite de sa phrase. Je me tourne vers elle et je la regarde avec deux grands yeux ronds. « Hein ? » Comment ça elle veut parler du passé et du futur ? « Wow, on se calme ! » De un, je ne me souviens presque pas de notre passé en commun alors bon sang, de quoi est-ce qu'elle voudrait parler ? Et de deux, je déteste faire des plans sur la commette pour mon futur et putain, ça veut dire quoi ça ? Elle me regarde un moment et je pourrais parier qu'elle est à deux doigts d'exploser de rire. Elle me rassure à moitié en me disant qu'elle ne cherche pas à se marier et je lui réponds du tac au tac. « Encore heureux. » Non pas qu'Eden ne soit pas canon, mais je ne suis pas un mec à marier moi. J'ai besoin de mon indépendance et qu'est-ce que je ferais avec un anneau au doit ? Je ne suis même pas capable d'avoir une petite copine !
Nous arrivons enfin au réfectoire et je balaye rapidement la salle du regard. Je la vois nulle part et je soupire intérieurement, déçu. Je commande un panini, Eden commande à son tour et pendant que le serveur s'affaisse à préparer notre repas, je me tourne vers elle. « Alors, ta curiosité veut savoir quoi ? Je pourrais peut-être l'assouvir. » Mais ça, ça dépend vraiment des questions qu'elle compte me poser.

_________________
« Compass »
I will search the world just to find you. I will keep a compass in my hand. There's no storm I would never fight through to find you. I will find you Tell me is it crazy if I waited for you baby and the day you came the sun ran out of light.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 20 printemps. (29-09-95)
○ statut : Célibataire mais en train de se casser la gueule.. Euh, je veux dire en train de tomber amoureuse.
○ métier : étudiante en arts
○ quartier : Center Bay. Hébergée par Kyan.
○ orientation sexuelle : Hétéro.
○ posts : 642 ○ points : 30
○ pseudo : Naïs
○ avatar : Zoey Deutch
○ DC : Ava Duncan
○ inscrit le : 15/04/2017
MessageSujet: Re: It's not what we have (ft. Eden)   Lun 19 Juin - 16:42

XXX mots
dialogue en Rouge
pensées en italique
It's not what we have.
Il n'a vraiment pas changé. Ça m'arrange. Il fait toujours preuve de sarcasmes et d'humour, comme avant. «Oh, ça va. N'exagère pas. J'espère au moins que tu ne t'endors pas aussi facilement dans n'importe quelle situation. Sinon, je plains tes conquêtes..» Voila, la première perche est lancée. S'il a une petite amie, il me contredira. Et si ce n'est pas le cas, alors.. J'ai peut-être une chance de mettre mon plan à exécution. Je le suis vers la cafétéria et nous commandons à manger. Il prend un panini (ça non plus, ça n'a pas changé) et moi une salade au maïs. Il se tourne vers moi et me demande ce que je veux savoir. Tout. Il dit peut-être pouvoir assouvir ma curiosité. Et là, j'explose de rire. Il ne croit pas si bien dire. Je pourrais lui baratiner un tas de choses ou faire semblant que cette idée étrange vienne de lui. Mais non. Pour une fois, je vais jouer la carte de l'honnêteté. Mes mensonges ont fait trop de mal et ont envoyé May à l'hôpital.. ça m'a servi de leçon, hors de question de remettre ça. «En réalité, ma curiosité s’intéresse surtout à un domaine où tu es un expert en la matière. Bon, ok. J'ai besoin de toi. Je veux dire, vraiment.» Je déteste tellement demander de l'aide, mais je sais que Nath n'est pas dupe et qu'il aurait très rapidement compris mon manège. Alors, je préfère aller droit au but. Et je crois qu'il ne s’attendait pas à ce que je lui demande son aide pour quelque chose. J'espère aussi qu'il acceptera. Je veux dire, c'est bizarre. Je l'ai un peu -beaucoup- repoussé lors de notre dernière tentative, alors s'il refuse.. je ne pourrais pas lui en vouloir. Mais le connaissant, il acceptera avec plaisir. Non pas que ce soit un grand sacrifice... Il me regarde avec incompréhension et je pense avoir piqué sa curiosité à lui cette fois.  C'est parti...   «Es-tu toujours prêt à me faire l'amour?»  
Eden & Nath

_________________
- EDYAN -
- Si je fais un pas de trop, je tomberai sous le poids des mots -
Revenir en haut Aller en bas

avatar

bichon frisé
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Vingt-sept ans (24.12.1989)
○ statut : Libre comme le vent. Mais le vent aime-t-il vraiment sa liberté ?
○ métier : Concepteur de jeux vidéos; un métier qui me plaît, mais qui ne me fait pas rêver.
○ quartier : South Bay (#17) et c'est déjà bien assez compliqué de me supporter
○ posts : 91 ○ points : 0
○ pseudo : La Savoyarde, la seule, la vraie. Sinon, vous pouvez m'appeler Adeline. (Philla)
○ avatar : Robert Sheehan
○ DC : La petite littéraire & l'ange roux
○ inscrit le : 24/04/2017
MessageSujet: Re: It's not what we have (ft. Eden)   Lun 19 Juin - 18:15

It's not what we have
EXORDIUM.
Je lui souris et arque un sourcil. Je m'endors seulement quand les choses sont d'un ennuie mortel. Qu'est-ce qu'elle croit ? Et avec moi, le sexe ne l'est jamais. Il est puissant et torride. « Jusqu'à présent, mes conquêtes ne se sont jamais plaintes. Mais ça, tu aurais pu le juger par toi-même il y a un an. » Si elle ne m'avait pas envoyé bouler, si je ne m'étais pas prit ce fichu coup de pied, peut-être et je dis bien peut-être, qu'elle aurait pu voir à quel point j'étais un Dieu. Bon, juste un Dieu au lit, mais c'est déjà ça. On ne peut pas exceller partout et il se pourrait bien que j'excelle dans cette matière. D'ailleurs, c'est elle-même qui est en train d'en parler. Je l'écoute tout en m'installant à une table et j'écarquille les yeux en découvrant sa commande et je lève la tête vers elle d'une manière extrêmement lente pour bien lui montrer que je suis choqué. Je lui coupe la parole, incapable d'en écouter plus ne serait-ce qu'une seconde de plus. « Attends, tu vas vraiment manger ça ? » C'est un peu comme si elle allait manger dans un fast food pour prendre une salade. C'est interdit de faire ça ! « Tu t'es transformé en poule depuis la dernière fois ? » Je me fais foudroyer du regard et je lève les mains devant moi. « Ok, ok, je m'excuse. Poursuis donc ton histoire forte intéressante. Je suis impatient de découvrir en quoi je vais bien pouvoir t'être utile. » En vérité, j'ai déjà ma petite idée, mais je suis impatient de l'entendre me poser la question. Et quelques secondes plus tard, elle me lâche sa bombe. Intérieurement, je souris. Je jubile même. Je ne lui réponds pas tout de suite, je croque dans mon panini, je prends le temps de bien mâcher, de déglutir dans les règles et de l'art et je bois même une gorgée d'eau. Et ensuite seulement, je lui réponds. « Non. » C'est aussi simple que ça. Je la vois se raidir et me dévisager comme si j'avais parlé une autre langue. « Ne me regarde pas comme ça, tu as très bien entendu. » Dans un sourire narquois, je m'accoude sur la table et rapproche légèrement mon visage. « Dit-moi ce que moi j'y gagne dans tout ça ? Et surtout, je veux que tu sois honnête, pourquoi ce changement d'avis si soudain. »

_________________
« Compass »
I will search the world just to find you. I will keep a compass in my hand. There's no storm I would never fight through to find you. I will find you Tell me is it crazy if I waited for you baby and the day you came the sun ran out of light.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 20 printemps. (29-09-95)
○ statut : Célibataire mais en train de se casser la gueule.. Euh, je veux dire en train de tomber amoureuse.
○ métier : étudiante en arts
○ quartier : Center Bay. Hébergée par Kyan.
○ orientation sexuelle : Hétéro.
○ posts : 642 ○ points : 30
○ pseudo : Naïs
○ avatar : Zoey Deutch
○ DC : Ava Duncan
○ inscrit le : 15/04/2017
MessageSujet: Re: It's not what we have (ft. Eden)   Lun 19 Juin - 22:25

XXX mots
dialogue en Rouge
pensées en italique
It's not what we have.
J'avoue que ma question à de quoi surprendre. Mais sa réponse me surprend tout autant. Je pensais qu'il allait dire oui avec un grand O. Je veux dire, ce n'est pas tous les jours qu'une fille vous demande de coucher avec elle sans raison. Mais non, il me rembarre. Bon d'accord je l'ai moi-même rembarré il y a un an. Mais sérieux, il ne sait pas aller de l'avant ce mec ? Il me dit donc non. Génial, je n'ai plus qu'à aller me cacher dans un abri nucléaire et ne plus jamais en sortir. Note, ça réglerait tous mes problèmes. Je suis tellement éberluée par son refus que je suis incapable de détourner le regard de son air suffisant. J'avais oublié à quel point il pouvait se montrer prétentieux. Il vient pourtant de me le rappeler. Peut-être que je ne suis pas à son goût. Mais ça m'étonnerait, vu la manière dont il s'est presque jeté sur moi il y a un an. Et je n'ai pas changé tant que ça, donc.. Il me demande ce qu'il gagne dans cette histoire.. Je pensais pourtant que c'était assez clair. «Disons que tu auras le mérite d'avoir finalement eu dans ton lit la seule fille qui t'ait jamais refusé.. Je sais pas, vois ça comme un dédommagement moral suite au traumatisme que tu as vécu le jour où mon genou à rencontrer tes... parties.» Je sais que Nath avait beaucoup de fierté et c'est par ça que je devais exploiter cette faiblesse pour qu'il accepte mon offre. Mais j'avais bien envie de rajouter un petit argument «En plus, avec les filles on ne sait jamais.. Elles peuvent se montrer collantes, poser trop de questions ou pire encore : s'attacher. Mais je te rassure, ce ne sera pas mon cas. On fait ce qu'on a à faire -plusieurs fois si possible-, puis on se dit adieu.» Je pense avoir répondu à toutes ses questions, sauf la dernière. À savoir pourquoi je demande une chose pareille. Mais ça, hors de question de le lui dire ouvertement. «Les raisons ne regardent que moi. C'est personnel. Et non, ce n'est pas du tout parce que tu me manquais.» Voilà, maintenant j'ai tout dit.
Eden & Nath

_________________
- EDYAN -
- Si je fais un pas de trop, je tomberai sous le poids des mots -
Revenir en haut Aller en bas

avatar

bichon frisé
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Vingt-sept ans (24.12.1989)
○ statut : Libre comme le vent. Mais le vent aime-t-il vraiment sa liberté ?
○ métier : Concepteur de jeux vidéos; un métier qui me plaît, mais qui ne me fait pas rêver.
○ quartier : South Bay (#17) et c'est déjà bien assez compliqué de me supporter
○ posts : 91 ○ points : 0
○ pseudo : La Savoyarde, la seule, la vraie. Sinon, vous pouvez m'appeler Adeline. (Philla)
○ avatar : Robert Sheehan
○ DC : La petite littéraire & l'ange roux
○ inscrit le : 24/04/2017
MessageSujet: Re: It's not what we have (ft. Eden)   Lun 19 Juin - 23:58

It's not what we have
EXORDIUM.
Je préviens que si elle continue à me parler de ce foutu coup de pied, c'est moi qui vais lui en mettre un. Et jure solennellement qu'elle ne pourra jamais avoir d'enfant après ça. Je lui lance un regard noir avant de soupirer. « Je crois que j'ai compris. » Je pose mon panini sur la table et m'essuie les mains. « Mais tu préfères peut-être le répéter une dernière fois, histoire d'être certain que toute la fac soit au courant ? » Je croise les bras sur mon torse et m'enfonce dans le fauteuil. Cette gamine à vraiment, mais alors vraiment, le don de m'énerver. Je l'écoute continuer de me donner des raisons pour que j'accepte sa proposition. Et j'aime bien la voir se démener pour en trouver des valables. Sauf qu'elle est complètement à côté de ses pompes et ça me fait rire. Mais ça, je ne lui montre pas. « Chérie, tu apprendras que les filles peuvent s'attacher à moi autant qu'elles le veulent, mais ça ne me fait ni chaud ni froid. » Et d'ailleurs, c'est ce que je préfère. Qu'elles s'attachent. Qu'elles tombent amoureuse. Qu'elles me supplient des jours durant de rester. « C'est plus marrant à la fin, quand elles se rendent compte que je n'ai fait, depuis le début, que jouer avec elle. » Je lui souris malicieusement. Oui, j'aime briser le cœur des femmes et j'en tire d'ailleurs une très grande satisfaction. Je suis un connard et je l'assume. Je tourne la tête vers les élèves et hausse les épaules. Pas besoin qu'elle m'en dise plus. J'ai compris son petit jeu. Je me lève, contourne la table et me glisse à côté d'elle sur la banquette. Je passe un bras autour de son épaule et la regarde avec un grand sourire aux lèvres. Il ne fallait pas me chercher. Je commence à voix basse. « Alors tu veux me faire l'amour plusieurs fois… ? » J'augmente un peu le volume sonore. « En fait, je connais ton secret. Tu es toujours… » Je me tais et je la défi du regard avant de chuchoter à son oreille. « Parle encore, ne serait-ce qu'une seule fois, de ce coup de pied et je te préviens que toute la cafétéria sera au courant que tu es encore vierge. » Je me décolle d'elle et retourne à ma place en sifflotant. « Je pense que je ferais un très bon professeur. Les cours particulier commence quand alors ? » Je reprends mon panini et croque dedans avec entrain.

_________________
« Compass »
I will search the world just to find you. I will keep a compass in my hand. There's no storm I would never fight through to find you. I will find you Tell me is it crazy if I waited for you baby and the day you came the sun ran out of light.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 20 printemps. (29-09-95)
○ statut : Célibataire mais en train de se casser la gueule.. Euh, je veux dire en train de tomber amoureuse.
○ métier : étudiante en arts
○ quartier : Center Bay. Hébergée par Kyan.
○ orientation sexuelle : Hétéro.
○ posts : 642 ○ points : 30
○ pseudo : Naïs
○ avatar : Zoey Deutch
○ DC : Ava Duncan
○ inscrit le : 15/04/2017
MessageSujet: Re: It's not what we have (ft. Eden)   Mar 20 Juin - 14:42

XXX mots
dialogue en Rouge
pensées en italique
It's not what we have.
Ce Nath est décidément un vrai goujat ! C'est d'ailleurs pour ça que je me suis tourné vers lui. Il prend plaisir à voir ses conquêtes souffrir lorsqu'elles comprennent enfin qu'il se moque d'elles. Et dire que j'avais failli être de celle-là il y a un an. En plus, s'il continue son cinéma, toute la cafétéria sera au courant que je n'ai jamais.. Bref, si je veux garder mon petit secret, je vais devoir en faire de même avec le sien. Je décide donc de ne plus jamais parler de ce coup de genou magistral (pourtant, ce souvenir me fait encore beaucoup rire). «C'est bon, c'est bon.. Vas-tu te taire, oui? Je ne tiens pas à ce que ça apparaisse en gros titre dans le journal de l'unif !» Il semble comprendre que j'accepte notre accord tacite et me demande alors quand est-ce que les cours particuliers commencent.. Je sais que c'est moi qui ait demander ce service, mais bon dieu, il a accepté !! Et maintenant je commence déjà à paniquer. Ce n'est pas comme ça que j'imaginais ma première fois, même si je ne vais pas considérer  ce que nous allons faire comme telle. Ma vraie première fois sera avec un homme que j'aime et qui m'aime. Du moins, je l'espère, même si pour l'instant personne ne répond à ces critères. Mais donc, si je veux savoir comment ça se déroule exactement et surtout savoir ce que je suis censé faire, je n'ai vraiment pas le choix. «Un bon professeur, je ne sais pas. Mais je ne demande qu'à voir. Et c'est quand tu veux. En fait, plus vite ça sera fait, mieux ce sera...» Je l'écoute jouer de sa position, il sait que j'ai besoin de lui et il en profite. «Bon, on va le prendre ce rendez-vous ou je vais mourir enracinée ici en t'écoutant raconter des conneries?»
Eden & Nath

_________________
- EDYAN -
- Si je fais un pas de trop, je tomberai sous le poids des mots -
Revenir en haut Aller en bas

avatar

bichon frisé
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Vingt-sept ans (24.12.1989)
○ statut : Libre comme le vent. Mais le vent aime-t-il vraiment sa liberté ?
○ métier : Concepteur de jeux vidéos; un métier qui me plaît, mais qui ne me fait pas rêver.
○ quartier : South Bay (#17) et c'est déjà bien assez compliqué de me supporter
○ posts : 91 ○ points : 0
○ pseudo : La Savoyarde, la seule, la vraie. Sinon, vous pouvez m'appeler Adeline. (Philla)
○ avatar : Robert Sheehan
○ DC : La petite littéraire & l'ange roux
○ inscrit le : 24/04/2017
MessageSujet: Re: It's not what we have (ft. Eden)   Mar 20 Juin - 16:06

It's not what we have
EXORDIUM.
Tiens, le journal de l'université aurait pu être une bonne idée. Je suis un peu triste de ne pas y avoir penser moi-même avant. En tout cas, elle voit enfin ce que ça fait quand on est de l'autre côté. Ça fait mal de ne plus rien pouvoir contrôler, de ne plus tenir son petit secret bien dans ses mains. Et bien je lui souhaite bienvenue au club. Si j'étais encore au lycée, j'aurais d'ailleurs trouver cette idée de gros titres de journaux vraiment, mais alors vraiment génial. J'aurais peut-être fait cette blague. Mais aujourd'hui, je me suis calmée et je n'en tirerais aucune satisfaction. Quoi que. Si, je pense que ça me ferait jubiler, mais j'ai quand même prit en maturité. Un peu. Juste ce qu'il faut pour limiter mes conneries. Mais au moins, j'ai réussi à la faire taire. Et je compte bien jouer la faire taire à tout jamais. « Autre chose. Cette phrase ne doit plus jamais sortir de ta bouche sinon je ne me gênerais pas pour que tout Island Bay soit au courant de notre accord. Moi, je n'en ai rien à foutre, j'ai déjà forgé ma réputation, mais toi… » C'est moi qui mène la danse et ça me plaît. Elle n'a plus rien contre moi. Plus rien pour me faire chanter. Mais moi oui. Et bon Dieu, qu'est-ce que ça fait du bien ce petit retournement de situation. Je termine de manger et lève les yeux au ciel. « T'es bien pressée dit moi. Tu as un autre rencart après moi ou comment ça se passe ? » Je ne comprends pas ce qu'il y a de si urgent. Elle veut que je la dépucelle, aucun problème, mais pourquoi aussi rapidement ? Je veux bien admettre que je passe plus de temps à coucher avec des filles qu'à faire autre chose, mais j'ai une vie et des priorités. Et Eden n'en fait pas partie. Alors ok, elle a déjà vingt ans, je peux comprendre qu'elle soit pressée de perdre sa virginité, mais elle n'est plus à une semaine près, si ? Ou alors… Oh mon dieu. Je me mets à ricaner et j'hausse les épaules. « Ouais on va le prendre ce rendez-vous, laisse-moi regarder dans mon agenda quand est-ce que j'aurais le temps de caser une nana qui n'a pas envie de se retrouver sans expérience lorsqu'elle couchera avec son futur petit copain. » Je prends mon téléphone et fait mine de regarder dans le calendrier. « Mercredi. Est-ce que ça te va ? »

_________________
« Compass »
I will search the world just to find you. I will keep a compass in my hand. There's no storm I would never fight through to find you. I will find you Tell me is it crazy if I waited for you baby and the day you came the sun ran out of light.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 20 printemps. (29-09-95)
○ statut : Célibataire mais en train de se casser la gueule.. Euh, je veux dire en train de tomber amoureuse.
○ métier : étudiante en arts
○ quartier : Center Bay. Hébergée par Kyan.
○ orientation sexuelle : Hétéro.
○ posts : 642 ○ points : 30
○ pseudo : Naïs
○ avatar : Zoey Deutch
○ DC : Ava Duncan
○ inscrit le : 15/04/2017
MessageSujet: Re: It's not what we have (ft. Eden)   Mar 20 Juin - 22:09

415 mots
dialogue en Rouge
pensées en italique
It's not what we have.
Je ne sais pas à quoi Nath est train de penser car avec lui, c'est difficile à dire. Il est sans doute en train de préparer sa prochaine réplique douteuse et étant donné l'air qu'il prend, je vais prendre cher. Et effectivement, j'ai raison. Je l'écoute avec le plus grand des sérieux, car ce qu'il vient de me dire calme toute envie de le taquiner, même pour rire. Non d'un chien ! Il vient de me menacer de balancer notre petit accord à toute la ville. J'aurais peut-être dû me tourner vers quelqu'un d'autre après tout. Mais c'est trop tard, ce qui est fait est fait. «Tu n'as pas besoin de me menacer, j'avais compris.» Je le vois terminer son panini -qu'il a pris tout le temps de déguster- et il me dit ensuite que j'ai l'air bien pressée de passer à l'acte. Il me demande si c'est parce que j'ai un rencart après lui et là, je suis vexée. Je n'ai évidemment aucun rencart, et je ne suis pas le genre de fille à faire ça. «Non, mais t'es sérieux? Tu me prends pour qui là? Je ne suis pas comme toi.» Je suis tellement énervée par sa réflexion qu'une demi-tonne d'insultes me vient en tête. Au moment où je m'apprête à lui dire ma façon de penser, il hausse les épaules et commence à rire. Qu'est-ce qui lui prend encore? Il me demande d'attendre qu'il regarde dans son agenda afin de trouver une date où il pourrait caser une fille paniquée à l'idée de coucher avec un futur copain alors qu'elle n'a aucune expérience. ET MERDE. Il a tout compris. Il a beaucoup de défaut, mais certainement pas celui d'être bête. Je prends ma mine renfrognée et lui dit «Ça n'a absolument rien à voir. Et de toute façon, ça ne te regarde pas.» Il me propose alors mercredi et je note mon numéro de téléphone sur un bout de papier que je lui tends. Je me lève et prends mon sac à main avant de lui dire «On n'a qu'à s'arranger par SMS. C'est un plaisir de faire affaire avec toi !» Ensuite, je quitte la cafeteria et sur le chemin de ma salle de classe, je commence déjà à paniquer d'être mercredi.  

- FIN -
Eden & Nath

_________________
- EDYAN -
- Si je fais un pas de trop, je tomberai sous le poids des mots -
Revenir en haut Aller en bas
 

It's not what we have (ft. Eden)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une journée éprouvante [PV Eden]
» Mickaël Eden
» Dimitri Payet (by Eden-Hazard)
» Inscription d'Eden Marshall
» Chambre d'Eden, Vesna et Chih-Nii

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: around you :: le passé-