AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 After all this time (Nolaël #2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : dix sept ans. (03/03)
○ statut : en couple depuis deux ans, t'es amoureux, vraiment très amoureux, mais tu fais de la merde.
○ métier : étudiant, c'est déjà trop.
○ quartier : SOUTH BAY, #09, villa.
○ informations en vrac : toujours des clopes dans la poche, une gourmette, le seul cadeau qu'il a eu de ses parents, des billets de cinq cents dollars dans le porte feuille.

○ posts : 1092 ○ points : 255
○ pseudo : worry. (maryane)
○ avatar : corey fogelmanis.
○ inscrit le : 28/05/2017
MessageSujet: Re: After all this time (Nolaël #2)   Mer 21 Juin - 1:16



who are you ?

Si seulement, que tu te dis. Tu ne sais pas comment faire pour tout reparré. Tu as une solution, mais tu ne sais pas vraiment si c'est la meilleure solution. Parce que si tu le fais, tu fais tes valises, tu plaques tout et tu pars dans un autre pays pour refaire ta vie. Pour partir sur des bonnes bases. Mais si tu fais ça, tu abandonnes Julian, si tu fais ça, tu abandonnes Murphy, tu abandonnes May-Line et le bébé, et le plus important, celui que tu ne remplaceras jamais, tu abandonnes Andrew. Non, tu dois assumer tes actes et ça aussi, c'est sûrement la chose la plus difficile au monde. Tu sens sa main sur ton épaule, et là, toi, tu as besoin de ton grand frère. Tu étais celui qui chasser ses malheurs à l'époque ? Alors c'est à son tour de chasser tes malheurs, parce que tu as besoin d'un modèle parentale et qu'il était le seul à figurer sur l'arbre généalogique, et ceux, même si vous n'avez absolument pas le même sang. Alors, naturellement, tu poses ta tête sur son épaule. Tu souffles légèrement, comment lui expliquer ta vie en quelques mots ? Il a raté tellement de choses en dix ans, tout comme tu es certain que tu as raté beaucoup de choses dans sa vie à lui. « J'ai foutu une fille enceinte. » Tu commences, mais tu lui fais comprendre que tu n'as pas fini, que tu cherches simplement des mots, que tu veux vraiment tout lui raconter mais que c'est vraiment compliqué. « Puis tu vois, j'ai une petite-amie, ça fait deux ans qu'on est ensemble et juste parce qu'elle n'était pas prête pour qu'on fasse l'acte en lui-même, j'ai commencé à aller voir ailleurs. » Tu te remémores cette première soirée, tu te souviens de cette fille qui a commencé à te chauffer, tu étais réticent au début, mais elle t'a rapidement manipulé avec du sexe et honnêtement, tu en avais vraiment envie. Forcément, ça t'a foutu dans la merde. « Au début, c'était un accident, mais c'est devenu une drogue et j'ai continué mes conneries, et il y avait cette fille, elle est tellement adorable bordel. On a couché ensemble deux fois, mais j'étais con, j'me suis pas protégé. » Tu te rends compte, au fil de ton dialogue, à quel point tu joues à l'immature. « Mais j'sais pas quoi faire, j'ai rien dit à Murphy et j'suis pas capable de lui avouer mes nombreuses infidélités, et puis y'a son frère qui me hante l'esprit... » Mais bordel, dans quoi est-ce que tu t'es foutu, hein Nolan ?    


_________________
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.


PR JUSQU'AU 25/07
Revenir en haut Aller en bas

avatar

bichon frisé
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Vingt-sept ans (24.12.1989)
○ statut : Libre comme le vent. Mais le vent aime-t-il vraiment sa liberté ?
○ métier : Concepteur de jeux vidéos; un métier qui me plaît, mais qui ne me fait pas rêver.
○ quartier : South Bay (#17) et c'est déjà bien assez compliqué de me supporter
○ informations en vrac : › Derrière sa carapace de dur à cuir se cache un homme au grand cœur et qui n'a pas toujours eu la vie facile. › Tourmenté, il est sujet à de nombreux cauchemars. De ce fait, il passe la plupart de ses nuits à tourner en rond et à tenter de comprendre d'où provient le vide qu'il ressent. › Pour se protéger, il a oublié une très grande partie de son passé. Notamment qu'il avait une grande sœur dont il était très proche. › Il a foutu deux filles enceintes. Des sœurs en plus. Et c'est vraiment la merde.

○ posts : 86 ○ points : 165
○ pseudo : La Savoyarde, la seule, la vraie. Sinon, vous pouvez m'appeler Adeline. (Philla)
○ avatar : Robert Sheehan
○ DC : La petite littéraire & l'ange roux
○ inscrit le : 24/04/2017
MessageSujet: Re: After all this time (Nolaël #2)   Mer 21 Juin - 2:37

After all this time


Je tombe littéralement des nus. C'est tellement invraisemblable que ça m'arrache un petit rire. Forcément, je ris jaune. Mais avec la tête que me fait Nolan, signe qu'il n'a pas terminé et que j'ai tout intérêt à me la fermer, je me calme tout aussi rapidement. Mais faut bien avouer que là, cette situation est vraiment, mais alors vraiment comique. Donc je me la boucle et au fur et à mesure qu'il avance dans son histoire, plus j'ai l'impression de m'entendre parler. Alors certes, je n'aurais jamais de petite amie parce que je suis trop irrespectueux pour ça, mais niveau conquête et relation sexuelle, j'en connais plutôt un rayon. Le soucis, c'est que j'ai bien peur de ne pas être la meilleure personne pour donner des conseils à Nolan. Parce que toutes les valeurs qu'il a besoin d'entendre et bien… je ne les ai pas. Alors forcément, je pourrais lui mentir et jouer le grand-frère responsable et qui lui dit d'assumer ses erreurs, mais bordel, je ne suis même pas capable d'assumer les miennes. Je caresse doucement son dos et je ne cil pas lorsqu'il pose sa tête sur mon épaule. Je dois quand même trouver quelque chose. Mais en attendant de trouver les mots juste, je dois gagner du temps. « Faut croire que foutre les filles en cloque c'est de famille. » Enfin de famille. Façon de parler. On n'a pas de lien de sang, mais il reste ma famille de cœur. Devant le regard éberlué qu'il me lance, j'hausse les épaules avant de lui répondre. « J'en ai foutu deux enceintes. Des sœurs. » Ouais, j'ai fait un magnifique combo. Combo qui me vaut le grand honneur d'être un futur père alors que je ne sais même pas m'occuper de moi et que j'ai réussi à faire crever un cactus. Bonjour l'ambiance. « Alors je ne sais pas si je vais vraiment pouvoir t'aider sur ce coups-là bonhomme. » Et pourtant Dieu seul sait à quel point j'aimerais lui venir en aide. J'essaie de me mettre à sa place pendant quelques instants. J'essaie de faire tomber les barrières que j'ai construite tout autour de mon cœur et maladroitement, je tente de lui apporter des solutions, du réconfort, quelque chose qui fasse qu'il ne se sentira pas seul ou abandonné. Pas encore. « Pour la fille que tu as mise enceinte, je vais purement et simplement te conseiller d'assumer. Quoi qu'elle puisse décider, tu dois être là pour elle. Et si tu ne te sens pas capable d'élever ce gosse puisque de toute façon, vous n'êtes pas un couple, tu pourras toujours apporter une aide financière. Tu sais, avec les billets que tu m'as gentiment envoyer à la gueule quand je suis arrivé. » Je ne sais pas comment il fait pour avoir tout ce fric, mais j'imagine que c'est grâce à ses parents. Ils ne sont pas là alors ils le laissent avec une somme pharaonesque de fric en espérant que ça fera son bonheur. Pathétique. « Pour ta copine, je pense qu'il vaut mieux une vérité qui blesse, qu'un mensonge qui finira tôt ou tard par éclater. Je n'arrive pas à croire que je dise ça, mais je pense qu'elle a le droit de savoir. Au moins pour cette fille enceinte. Et peut-être qu'elle trouvera la force de te pardonner. Si elle t'aime et que vous vous aimez, tout ira bien. » Un discours qui ne me ressemble pas, mais que je pense sincèrement. Soudain, je repense à sa dernière phrase et je fronce les sourcils. Pourquoi il me parle du frère de sa copine ? « C'est quoi cette histoire de frère encore ? » Et là, je crois que ce gosse est encore plus dans la merde que moi.
lumos maxima

_________________
Drift out.

Night can drown out the light, can swallow us whole but when stars collide we'll set our hearts on fire
.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : dix sept ans. (03/03)
○ statut : en couple depuis deux ans, t'es amoureux, vraiment très amoureux, mais tu fais de la merde.
○ métier : étudiant, c'est déjà trop.
○ quartier : SOUTH BAY, #09, villa.
○ informations en vrac : toujours des clopes dans la poche, une gourmette, le seul cadeau qu'il a eu de ses parents, des billets de cinq cents dollars dans le porte feuille.

○ posts : 1092 ○ points : 255
○ pseudo : worry. (maryane)
○ avatar : corey fogelmanis.
○ inscrit le : 28/05/2017
MessageSujet: Re: After all this time (Nolaël #2)   Mer 21 Juin - 14:19



who are you ?

Famille. Va savoir pourquoi, mais ce mot te provoque une multitude de frissons. Famille, si seulement ce lien existait dans ta vie. Malheureusement, tu n'as plus vraiment de famille, parce que tu ne considères pas tes parents comme des personnes qui t'ont appris une éducation, parce que tu n'as jamais eu de conversation que tu es censé avoir avec des adultes. Par exemple, tu n'as jamais eu de conversation sérieuse sur les relations sexuelles. C'est rien, tu aurais été sûrement très mal à l'aise, mais peut-être que tu aurais mis ce préservatif en couchant avec May-Line, en pensant aux mots de ton père, peut-être. Tu n'as plus de famille, tu n'as plus rien du tout et c'est déstabilisant. Tu souffles difficilement, et si tes parents avaient été là ? Tu n'aurais sûrement pas fait la même erreur. Malheureusement, tu n'as plus tes parents, et le seul frère que tu as eu à un moment est simplement de retour que maintenant. Quand il reprend la parole, après qu'il t'a complètement écouté, tu fronces les sourcils. Si Andrew entend ça, il disait qu'il a carrément fait un combo, parce que merde, deux soeurs quoi. Il caresse ton dos, c'est agréable, tu as l'impression de retrouver ton frère putain, c'est fort. Tu ne sais absolument pas quoi lui répondre avec tous ses conseils, parce que tu n'en as jamais vraiment entendu alors forcément, ça te fait bizarre que quelqu'un prenne vraiment soin de toi, écoute vraiment tes conseils. Tu soupires à nouveau, et tu te blottis complètement contre lui. « Je l'apprécie beaucoup, je suis amoureux de lui et j'crois que c'est réciproque. » Tu dis difficilement, avec une honte dans la voix, parce que tu sais que c'est mal, que tu fais quelque chose d'horrible mais tu n'y peux rien. « Moi j'voulais juste essayer de faire quelque chose de ma vie, mais j'fais que de la merde. » Tu murmures, parce qu'il n'y a rien d'autre à ajouter, parce qu'à force de jouer avec le feu, tu as fini par te brûler.


_________________
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.


PR JUSQU'AU 25/07
Revenir en haut Aller en bas

avatar

bichon frisé
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Vingt-sept ans (24.12.1989)
○ statut : Libre comme le vent. Mais le vent aime-t-il vraiment sa liberté ?
○ métier : Concepteur de jeux vidéos; un métier qui me plaît, mais qui ne me fait pas rêver.
○ quartier : South Bay (#17) et c'est déjà bien assez compliqué de me supporter
○ informations en vrac : › Derrière sa carapace de dur à cuir se cache un homme au grand cœur et qui n'a pas toujours eu la vie facile. › Tourmenté, il est sujet à de nombreux cauchemars. De ce fait, il passe la plupart de ses nuits à tourner en rond et à tenter de comprendre d'où provient le vide qu'il ressent. › Pour se protéger, il a oublié une très grande partie de son passé. Notamment qu'il avait une grande sœur dont il était très proche. › Il a foutu deux filles enceintes. Des sœurs en plus. Et c'est vraiment la merde.

○ posts : 86 ○ points : 165
○ pseudo : La Savoyarde, la seule, la vraie. Sinon, vous pouvez m'appeler Adeline. (Philla)
○ avatar : Robert Sheehan
○ DC : La petite littéraire & l'ange roux
○ inscrit le : 24/04/2017
MessageSujet: Re: After all this time (Nolaël #2)   Mer 21 Juin - 17:07

After all this time


Lorsqu'il se blottit contre moi, je sursaute légèrement. Je n'ai plus l'habitude de ce contact aussi chaleureux. D'ailleurs, les seuls contacts intimes que j'ai sont avec les filles que j'amène au pieu. Ça me fait bizarre, extrêmement bizarre. J'ai l'impression d'être enfin utile pour quelqu'un, d'exister réellement. Doucement, mes bras entoure son corps et je le serre contre mon cœur. Comme quand il était gosse. Comme avant que je disparaisse pendant dix longues années. Depuis que cette conversation est devenue sérieuse, j'ai l'impression de ne plus être à ma place. J'ai beau être un adulte, je ne trouve pas les mots pour l'aider. Je ne fais jamais face aux problèmes que je déclenche, je les contourne ou au mieux, je les fuis. Mais je sais que ce n'est pas la meilleure solution et je refuse qu'il fasse les mêmes erreurs que moi. Il doit être plus fort. Je ne le laisserais pas sombrer avec moi dans les abysses. Je continue de caresser son dos et je réalise à quel point il est vraiment paumé. Et je suis en train de me perdre avec lui. Je ne veux pas de petite amie et même si je le voulais, je serais bien incapable de la garder. Je ne suis jamais tomber amoureux alors aimer deux personnes en même temps, c'est presque de la science-fiction pour moi. « Fait-le vide dans ton esprit. » Et va te retirer dans un monastère au fin fond du Tibet et rentre en communication avec ton toi profond, pensé-je silencieusement pour tenter de me détendre. Mais j'entends mon subconscient râler et me demander si j'en ai encore des bonnes comme ça ou si c'est bon, j'ai fini de dire de la merde ? Je le fais taire en fermant les yeux pendant quelques secondes puis soupire. « Je ne sais pas si on peut véritablement aimer deux personnes d'un amour sincère et profond en même temps. Je veux dire, en amour, pas avec ta famille ou tes amis. Je pense que pour l'un d'entre eux, tu ne sais plus faire la différence entre l'amour véritable, celui qui, peut-être, fera que votre histoire durera toute votre vie ou une partie de votre vie et l'amour manipulateur, celui qui te fait croire que tu es amoureux de cette personne alors que tout ce que tu ressens c'est un profond attachement. » Ou peut-être que je dis encore n'importe quoi. Après tout, qu'est-ce que j'y connais en amour ? « L'adolescence n'est pas la période la plus facile. Tu dois te poser les bonnes questions. Et chercher dans ton cœur les réponses. »
lumos maxima

_________________
Drift out.

Night can drown out the light, can swallow us whole but when stars collide we'll set our hearts on fire
.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : dix sept ans. (03/03)
○ statut : en couple depuis deux ans, t'es amoureux, vraiment très amoureux, mais tu fais de la merde.
○ métier : étudiant, c'est déjà trop.
○ quartier : SOUTH BAY, #09, villa.
○ informations en vrac : toujours des clopes dans la poche, une gourmette, le seul cadeau qu'il a eu de ses parents, des billets de cinq cents dollars dans le porte feuille.

○ posts : 1092 ○ points : 255
○ pseudo : worry. (maryane)
○ avatar : corey fogelmanis.
○ inscrit le : 28/05/2017
MessageSujet: Re: After all this time (Nolaël #2)   Lun 26 Juin - 16:39



who are you ?

Dans ses bras, tu as cette impression d'être invincible. Cette sensation de faire un bond en arrière est tellement agréable que tu sens une chaleur dans ton coeur, dans ton ventre. Tu as besoin d'une figure parentale, et merde, à l'époque tu le considérais comme ton frère alors forcément qu'il est encore un peu aujourd'hui. Il est arrivé quand tu étais encore un bébé de trois ans, quand c'était l'âge de faire des bêtises, de comprendre la vie à travers des imaginations. Il a construit une cabane en ton honneur, juste pour toi. Tu as vécu les plus belles années de ton enfance grâce à lui, parce qu'à l'époque, même si tes parents étaient encore là et présent, ils avaient tout de même leurs boulots et ils étaient absents dans la journée. Tu étais à la maternelle, et c'était toujours Nath qui venait te chercher, il rendait ton enfance bien trop magique, bien trop agréable. Il pouvait te faire croire n'importe quoi tellement tu étais naïf, c'est tellement dingue. Quand les nounous ont commencés à prendre la place de tes parents, toi, tu ne voulais absolument rien entendre parce que tu voulais que tes parents rentrent le soir, tu voulais que Nathanaël revienne en se pointant le jour de ton anniversaire, tu t'en fichais des cadeaux, tu voulais simplement être avec eux, avec ta famille et pourtant ils se sont tous donnés le mot pour complètement te lâcher, te laisser dans une indépendance bien trop précoce. Et les conneries sont arrivés, quand Murphy est arrivé dans ta vie, tu étais beaucoup plus sérieux, tu es entré dans la cour des grands, les soirées, l'alcool et les clopes ont bouffé ton cerveau et ta première fois, tu l'as fait avec une inconnue, une fille en dernière année et tu étais bien trop cramé pour réaliser l'impact de ton erreur. Le problème est que désormais, bon sang, tu es complètement paumé. Alors tu écoutes Nathanaël, tu te lances dans le futur et tu ne veux pas te marier avec un garçon, avec une fille que tu peux rencontrer à la suite d'une soirée, à la sortie de ton boulot, non dans ton passé ce n'est qu'avec Murphy. Les larmes te montent rapidement aux yeux, tu n'en peux plus de pleurer, de tout rejeter parce que bordel, tout ça c'est entièrement de ta faute. « J'veux être qu'avec Murphy. » Tu souffles après un long, très long silence où tu t'es remis complètement en question. Mais le problème reste le même. Tu dois parler à May-Line, à Julian, tu dois arrêter de te faire manipuler par les mots de Clélia, tu dois juste te reprendre en main, et rapidement.  


_________________
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.


PR JUSQU'AU 25/07
Revenir en haut Aller en bas

avatar

bichon frisé
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Vingt-sept ans (24.12.1989)
○ statut : Libre comme le vent. Mais le vent aime-t-il vraiment sa liberté ?
○ métier : Concepteur de jeux vidéos; un métier qui me plaît, mais qui ne me fait pas rêver.
○ quartier : South Bay (#17) et c'est déjà bien assez compliqué de me supporter
○ informations en vrac : › Derrière sa carapace de dur à cuir se cache un homme au grand cœur et qui n'a pas toujours eu la vie facile. › Tourmenté, il est sujet à de nombreux cauchemars. De ce fait, il passe la plupart de ses nuits à tourner en rond et à tenter de comprendre d'où provient le vide qu'il ressent. › Pour se protéger, il a oublié une très grande partie de son passé. Notamment qu'il avait une grande sœur dont il était très proche. › Il a foutu deux filles enceintes. Des sœurs en plus. Et c'est vraiment la merde.

○ posts : 86 ○ points : 165
○ pseudo : La Savoyarde, la seule, la vraie. Sinon, vous pouvez m'appeler Adeline. (Philla)
○ avatar : Robert Sheehan
○ DC : La petite littéraire & l'ange roux
○ inscrit le : 24/04/2017
MessageSujet: Re: After all this time (Nolaël #2)   Mer 5 Juil - 19:26

After all this time


Cet élan de maturité me déconcerte, mais j'ai toujours été ainsi avec Nolan. J'ai toujours laissé tomber les masques, j'ai toujours été moi. Le vrai moi, pas celui que j'ai inventé pour me protéger. Je ne me suis jamais caché derrière des illusions, je ne me suis jamais construit une image ou une carapace. Je n'ai jamais cherché à le berner, comme je n'ai jamais cherché à berner ses parents. Eux, parce qu'ils connaissaient mon histoire, mon passé. Lui parce que je l'aimais. Je me dégage doucement de notre étreinte et hoche la tête. « Si tu penses que ton choix est fait, qu'il s'agit du bon, il ne te reste plus qu'à le prouver. Dans un premier temps à toi et ensuite à elle. » Parce que tant qu'il n'aura pas fait tout ce qui est en son pouvoir pour rayer de sa vie toutes les autres personnes avec qui il a prit du bon temps, il continuera de douter de ses sentiments. Et seulement quand toute cette histoire sera claire dans sa tête, il pourra le prouver à sa copine. Je me lève du canapé et m'observe de loin dans le miroir. Il m'a bien marqué avec son coup de poing ce petit con. Je lève les yeux au ciel et le regarde. « Faut que tu arrêtes tes conneries Nolan. Tout ça, tout ce que tu fais, ça ne t'apporte rien de bon. » Je sais qu'il ne va pas aimer la suite, d'ailleurs, peut-être que je serais à côté de la plaque, mais je dois lui dire. Parce que ce ne serait pas honnête de ma part de me la fermer et de repartir sans avoir osé le dire. « Je ne sais pas pourquoi tu fais tout ça, enfin si. J'imagine que tu es paumé, comme tous les adolescents de cette foutue planète, mais j'espère que tu sais que faire le con ne fera pas revenir tes parents… » Parce que moi aussi, j'ai essayé. Moi aussi, j'ai fait n'importe quoi en espérant que toutes les bêtises que je pouvais faire me les ramènerais. Mais ça ne marche pas, ou peut-être seulement dans les films. Tout ce que j'ai réussi à obtenir, c'est une chute mortelle en direction des enfers. « Ils reviendront quand eux auront compris. Alors ne fout pas le reste de ta vie en l'air. » Je regarde ma montre et soupir. Le temps est passé fichtrement vite et si je continue comme ça, je vais finir en retard pour la conférence. « Je dois y aller. J'ai du boulot qui m'attend… » Je me dirige vers la porte d'entrée et je le vois me suivre du coin des yeux. Je remarque sur le meuble de l'entrée un carnet avec un style et lui écrit mon numéro. Et après quelques secondes de réflexion, je lui donne aussi mon adresse. « N'hésite pas à m'appeler ou a passer si tu as besoin de quoi que ce soit ou si ça ne va pas. » Je n'ai jamais été doué pour dire au revoir, je suis toujours partie en tournant le dos, sans jamais rien faire d'autre, alors cette situation me met mal à l'aise. « Bon. Et bien. À plus… Et n'oublie pas que tu peux m'appeler. Je… ça me ferait plaisir. » Je lui souris et quitte la maison.
lumos maxima

_________________
Drift out.

Night can drown out the light, can swallow us whole but when stars collide we'll set our hearts on fire
.
Revenir en haut Aller en bas
 

After all this time (Nolaël #2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» Choucroute time !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: around you :: le passé-