AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I know we'll make it anywhere. (nolian #5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : dix sept ans. (03/03)
○ statut : en couple depuis deux ans, t'es amoureux, vraiment très amoureux, mais tu fais de la merde.
○ métier : étudiant, c'est déjà trop.
○ quartier : SOUTH BAY, #09, villa.
○ informations en vrac : toujours des clopes dans la poche, une gourmette, le seul cadeau qu'il a eu de ses parents, des billets de cinq cents dollars dans le porte feuille.

○ posts : 1092 ○ points : 255
○ pseudo : worry. (maryane)
○ avatar : corey fogelmanis.
○ inscrit le : 28/05/2017
MessageSujet: I know we'll make it anywhere. (nolian #5)   Lun 19 Juin - 19:39



I'll be right beside you dear

Une semaine, une semaine que tu n'as pas vu Julian depuis ce qu'il s'est passé, depuis vos explications, depuis qu'une relation interdite s'est créée. Il te manque, il a dormi à la maison, vous êtes allé en cours ensemble, mais tu n'as pas tenu la journée. Tu es tombé malade, et ça ne t'a pas forcément aidé. Tu es resté chez toi toute la semaine, tu as eu le droit à un sacré bouleversement en plus de ça. Comme l'appel de ta mère, qui n'a pas daigné à prendre de tes nouvelles par la suite, comme le retour de Nathanaël, qui n'était pas censé revenir dans ta vie après t'avoir lâchement abandonné. Et dans tout ça, il y a Julian qui hante tes pensées. Tu as compté les jours, pour le revoir, parce qu'hormis des messages, tu n'avais pas sa présence, tu n'avais pas son corps dans tes bras bordel.

Quand il est arrivé chez toi, sans frapper, tu étais torse nu, tu venais à peine d'enfiler ton jogging. Ton coeur a raté plusieurs battements, tu as attendu qu'il ferme la porte pour déposer tes lèvres contre les siennes à plusieurs reprises. Tu as rapidement enfilé un marcel, et, dès que tu as mis tes baskets, vous êtes partis sur le bord de la plage, prêt à faire un footing. Vous avez couru pendant plus d'une heure, sans forcément parler, appréciant simplement la présence de l'autre. Tu t'es arrêté à un moment, parce que vous avez eu le droit à un magnifique couché de soleil que tu n'oublieras sûrement jamais. Parce qu'il y avait Julian à tes côtés, parce c'était bien trop magique et qu'à un moment, comme vous étiez dans un coin bien réservé de la plage, tu as passé ton bras autour de sa taille pour déposer un baiser rapide sur ses lèvres.

Vous avez couru, pour revenir chez toi, un sourire aux lèvres. « Putain, ça faisait un moment que je n'avais pas fait de sport ! » Tu t'exclames. Tu as toujours un bon cardio, tu es trempé de sueur, mais ça fait du bien. La nuit est tombée, le froid est également présent et tu souffles un bon coup. Tu retires ton marcel, tu attrapes le tee-shirt de Julian et tu l’attires contre toi, un sourire aux lèvres. « Et maintenant, mon Julian, et si on allait se doucher ? » Tu frôles ses lèvres, tu dis ça d'un ton sensuel alors que tu l'emmènes dans ta propre salle de bains privée.


_________________
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.


PR JUSQU'AU 25/07
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Il n'a que seize ans, ce petit homme!
○ statut : Célibataire et amoureux d'une fille qu'il n'aura jamais.
○ métier : Étudiant pour encore longtemps!
○ quartier : East bay, #225 avec ses frères & soeurs.
○ informations en vrac : Sa mère est morte que quelques heures après sa naissance et son père alcoolique a perdu sa garde quand il avait trois ans / Élevé par sa tante, il a vécu un second traumatisme lorsque celle-ci est décédée.

○ posts : 320 ○ points : 485
○ pseudo : andywolf
○ avatar : Shawn Mendes
○ DC : La petite princesse rebelle et le scientifique geek
○ inscrit le : 23/05/2017
MessageSujet: Re: I know we'll make it anywhere. (nolian #5)   Lun 19 Juin - 20:27

I know we'll make it anywhere
Julian & Nolan

Ç'a été une longue et plutôt drôle de semaine. J'ai passé beaucoup de temps avec Tess à méditer si je devais lui avouer ce qui se passe entre Nolan et moi, mais j'ai plutôt choisi de ne rien dire, et ce, même si nous continuons d'être intimes elle et moi. Je l'aime et ça je n'en douterai jamais, alors je ne peux possiblement me passer de son corps et des caresses qu'elle daigne m'offrir. Je ne dois pas prendre le risque de notre relation soit exposée au grand jour, et je n'ai pas envie que ma meilleure amie me regarde d'un oeil différent parce que je couche avec un garçon et, qui plus est, le petit-ami de ma soeur. Je ferme ma gueule parce que je me dis que c'est la meilleure chose à faire si je veux préserver ma tête et celle de Nolan. Je n'ai pas envie d'entrer en conflit avec ma famille et n'ai pas envie que ça se sache à l'école. Conséquemment, il est préférable que l'on garde le tout pour nous. On prétendra se rencontrer pour nos leçons avec des séances de révision à profusion et ce sera tout. J'ai attendu toute la semaine pour enfin le voir. Ç'a été horriblement long, et je suis heureux de pouvoir passer du temps avec lui. On s'est échangé une multitude de messages textes sans pouvoir se voir en dehors de l'école, Nolan étant particulièrement malade. On se revoit enfin à l'occasion d'un cours particulier qui, je le sais, n'aura rien à faire avec les maths ou la physique. Peut-être étudirons-nous un peu, car les contrôles finaux arrivent à grands pas, mais nous allons principalement passer du temps ensemble.

Vêtements de sport enfilés, je me rend chez lui. On a prévu aller faire un jogging. Je suis plutôt athlétique moi-même, alors j'ai tenté de le convaincre pour que nous puissions aller courir. Nolan ne s'est pas fait prier, à mon grand bonheur. On a couru une bonne heure et lorsque nous regagnons sa demeure, je suis absolument épuisé. On retrouve cette proximité que nous avons créée la semaine dernière, et je suis très loin de me plaindre. Il m'attire contre lui, une idée bien claire derrière la tête. Sourire coquin aux lèvres, je le suis jusqu'à la douche. À peine fermons-nous la porte derrière nous que je capture ses lèvres et m'affaire à lui retirer ses shorts et son boxer. À ce stade-ci, je ne me sens plus mal de rien. Je fais ce que je veux et je n'ai pas à m'en vouloir de penser à moi pour une fois.

_________________
You've got my head spinning, no kidding, I can't pin you down. What's going on in that beautiful mind; I'm on your magical mystery ride and I'm so dizzy, don't know what hit me, but I'll be alright © bizzle.


- Absente du 20 juillet au 6 août inclusivement -
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : dix sept ans. (03/03)
○ statut : en couple depuis deux ans, t'es amoureux, vraiment très amoureux, mais tu fais de la merde.
○ métier : étudiant, c'est déjà trop.
○ quartier : SOUTH BAY, #09, villa.
○ informations en vrac : toujours des clopes dans la poche, une gourmette, le seul cadeau qu'il a eu de ses parents, des billets de cinq cents dollars dans le porte feuille.

○ posts : 1092 ○ points : 255
○ pseudo : worry. (maryane)
○ avatar : corey fogelmanis.
○ inscrit le : 28/05/2017
MessageSujet: Re: I know we'll make it anywhere. (nolian #5)   Lun 19 Juin - 20:51



I'll be right beside you dear

Tu aimes sentir ses lèvres sur les tiennes, tu trembles dans ses bras quand il te touche comme ça, la porte de ta salle de bains claque derrière vous et tu n'as pas le temps de te déshabiller que Julian le fait à ta place. Tu souris, alors que tes lèvres quittent les siennes pour se déposer sur son cou. Tu retires à ton tour ses vêtements, tu colles son corps contre le tien et il ne te suffit que de ça pour bander de plus en plus. C'est la première fois que vous vous voyez sans vêtement, alors tu prends du recul pour l'observer attentivement, tu te mords la lèvre inférieure avec un sourire au coin des lèvres. Il est vraiment, vraiment trop beau. Tu prends sa main, tu l'attires contre toi en allumant l'eau de la douche. L'eau tiède gicle sur vos corps, tu colles son dos contre le mur et tu déposes à nouveau tes lèvres sur les siennes. Un baiser qui exprime beaucoup de sentiment, de l'amour à quelque chose de plus sauvage, tu frottes ton bassin contre le sien. Et pourtant, tu prends peur, tu te calmes instinctivement, ta main sur son bassin arrête ses caresses pour simplement caresser le bas de son dos. « Je suis pas prêt à aller trop loin Ju'... J'ai peur. » Tu murmures, comme si tu avais honte, parce qu'en plus il y a des questions existentielles, déterminé les rôles, tout ça, ouais ça te fait peur. Tu espères qu'il ne va pas te rejeter, alors que tu fixes ses yeux avec tout l'amour qui est en train de naître en son égard.


_________________
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.


PR JUSQU'AU 25/07
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Il n'a que seize ans, ce petit homme!
○ statut : Célibataire et amoureux d'une fille qu'il n'aura jamais.
○ métier : Étudiant pour encore longtemps!
○ quartier : East bay, #225 avec ses frères & soeurs.
○ informations en vrac : Sa mère est morte que quelques heures après sa naissance et son père alcoolique a perdu sa garde quand il avait trois ans / Élevé par sa tante, il a vécu un second traumatisme lorsque celle-ci est décédée.

○ posts : 320 ○ points : 485
○ pseudo : andywolf
○ avatar : Shawn Mendes
○ DC : La petite princesse rebelle et le scientifique geek
○ inscrit le : 23/05/2017
MessageSujet: Re: I know we'll make it anywhere. (nolian #5)   Lun 19 Juin - 21:16

I know we'll make it anywhere
Julian & Nolan

Les choses deviennent très rapidement plus intenses. Nos corps cherchent à se coller l’un contre l’autre, les vêtements disparaissent pour n’être que vestiges au sol. On pénètre la douche avec la même frénésie qui nous allume puis nos lèvres se rencontrent pour échanger un énième baiser. Ça me rend dingue; il me rend dingue. Je me sens exactement comme je me sens quand je suis dans les bras de Tess. Je me sens heureux et important. Mais est-ce au moins possible d’aimer deux personnes à la fois? En même temps, je suis amoureux de Tess depuis des années tandis que je connais réellement Nolan depuis presqu’un mois. Ça ne fait pas de sens pour moi. Néanmoins, je me sens terriblement bien avec lui. C’est un sentiment nouveau, certes, mais j’y suis déjà dépendant. Je n’ai pas envie de m’en départir, pas envie de quitter ses bras. Je l’embrasse avec fougue et l’emprisonne contre le mur de la douche. Nos bassins se frottent. Je soupire dans son oreille parce qu’il me fait tellement d’effet. On est les deux nus l’un contre l’autre pour la première fois. Je passe ma main dans son dos et le colle encore plus sur moi. Sans que je m’y attende, il met une distance entre nos deux corps. Mon regard rencontre le sien tandis qu’il me fait part de ses craintes et je dois avouer que cela me rassure, car je me sens exactement comme lui. Je passe ma main dans ses cheveux et les caresse doucement. “Moi non plus… Pour être franc, j’ai peur aussi. Je… j’ai aucune idée de comment c’est, tu vois? On essaiera seulement quand on sera prêts.” Si on est prêts. Je ne sais même pas si un jour je serai enclin à passer à l’acte. La sodomie ne m’a jamais vraiment attiré, mais il faut croire que si on veut tirer plaisir l’un comme l’autre il faut explorer des horizons qui peuvent être effrayants, mais qui s’avèrent naturels pour maximiser le plaisir entre hommes. Mais je suis terrifié et Nolan l’est tout autant. J’aime mieux que les choses se fassent doucement et que l’on apprenne à se connaître à notre rythme, à cette lenteur qui nous convient si bien. Mes lèvres retrouvent sa clavicule tandis que ma main descend doucement le long de son torse. Lorsque j’atteinds son bassin, je lève mes yeux vers lui. “Tu permets?” Je lui pose la question parce que nous sommes désormais plus vulnérables et je n’ai pas envie de faire quoi que ce soit qui puisse le perturber ou le positionner dans un état d’inconfort. Je veux que nous soyons à l’aise dans ce que nous fassions, et voilà encore l’importance de prendre notre temps.

_________________
You've got my head spinning, no kidding, I can't pin you down. What's going on in that beautiful mind; I'm on your magical mystery ride and I'm so dizzy, don't know what hit me, but I'll be alright © bizzle.


- Absente du 20 juillet au 6 août inclusivement -
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : dix sept ans. (03/03)
○ statut : en couple depuis deux ans, t'es amoureux, vraiment très amoureux, mais tu fais de la merde.
○ métier : étudiant, c'est déjà trop.
○ quartier : SOUTH BAY, #09, villa.
○ informations en vrac : toujours des clopes dans la poche, une gourmette, le seul cadeau qu'il a eu de ses parents, des billets de cinq cents dollars dans le porte feuille.

○ posts : 1092 ○ points : 255
○ pseudo : worry. (maryane)
○ avatar : corey fogelmanis.
○ inscrit le : 28/05/2017
MessageSujet: Re: I know we'll make it anywhere. (nolian #5)   Lun 19 Juin - 21:38



I'll be right beside you dear

Le plus difficile, c'est que tu ne penses pas à Murphy. En temps normal, tu culpabilises, parce que c'est mal, mais ce que tu ressens avec Julian c'est différent. Il est en train de foutre tes principes en l'air, tu es en train de tomber amoureux, tu le sais, tu le sens. Tu le sens parce que tu ressens exactement les mêmes sensations qu'avec Murphy, c'est juste impressionnant et ça te fais atrocement peur, mais il va savoir te rassurer, il va savoir te dire des choses pour que tu puisses ne pas avoir peur. C'est mal ce que vous faîtes, mais ce n'est même un caprice, c'est un besoin vital. Tu as besoin d'avoir Julian contre toi, c'est comme ça. Tu hoches la tête, au moins vous partagez la même peur. Tu frissonnes quand tu sens ses lèvres sur ta clavicule, tu frissonnes quand tu sens sa main descendre le long de ton bassin, et tu hoches la tête. Mais toi, tu veux sentir ses lèvres, alors tu captures ses lèvres au même moment où tu sens sa main autour de ton membre. Tu lâches un faible gémissement, tes jambes se mettent à trembler. Tu entoures tes bras de sa nuque, jusqu'au moment où, au même moment, ta main s'entoure autour de son membre, tu commences toi aussi des mouvements, tu cherches son poing sensible alors que ton pouce frôle son gland. Tu as tellement chaud malgré l'eau tiède. « C'est mal de tomber amoureux de toi... ? » Tu souffles malgré tout, tes émotions prennent le dessus sur la situation, c'est fort alors que tu sens que tu atteins l'orgasme à tout moment, bordel.


_________________
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.


PR JUSQU'AU 25/07
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Il n'a que seize ans, ce petit homme!
○ statut : Célibataire et amoureux d'une fille qu'il n'aura jamais.
○ métier : Étudiant pour encore longtemps!
○ quartier : East bay, #225 avec ses frères & soeurs.
○ informations en vrac : Sa mère est morte que quelques heures après sa naissance et son père alcoolique a perdu sa garde quand il avait trois ans / Élevé par sa tante, il a vécu un second traumatisme lorsque celle-ci est décédée.

○ posts : 320 ○ points : 485
○ pseudo : andywolf
○ avatar : Shawn Mendes
○ DC : La petite princesse rebelle et le scientifique geek
○ inscrit le : 23/05/2017
MessageSujet: Re: I know we'll make it anywhere. (nolian #5)   Lun 19 Juin - 21:54

I know we'll make it anywhere
Julian & Nolan

Il me donne l’autorisation de lui donner du plaisir et je m’exécute sans plus attendre. Il capture mes lèvres et les embrasse doucement, mais les quitte bien vite pour gémir sous l’effet des sensations que mes doux mouvements lui provoquent. Il me touche à son tour et je me sens littéralement partir. J’avais besoin de le sentir lui aussi, et ce n’est de la satisfaction que je ressens en ce moment qui n'appartient qu'à nous. Je gémis dans son oreille au moment où j’ai l’intention de regagner son cou. J’adore l’embrasser dans le cou, goûter sa peau et sentir son odeur. Je fais la même chose à Tess lorsque nous passons à l’acte et je ne m’en lasse pas. Je commence à la connaître de plus en plus, d’ailleurs. Nos corps se sont retrouvés à de multiples reprises, si bien qu’ils ne constituent plus un secret l’un pour l’autre. J’aspire à découvrir la même proximité avec Nolan, et je crois que ça ne saura tarder. Je suis entièrement soumis à son corps qui m’a rapidement rendu accro et je ne fais qu’en demander plus. J’ai toutefois mes peurs et mes réticences qui m’empêchent de poursuivre l’exploration de notre sexualité, mais je crois que la confiance se bâtira au fil du temps et que nous pourrons, main dans la main, franchir cette étape qui nous effraie tous les deux. Nous gémissions ensemble, envoutés par le plaisir que nous nous offrons mutuellement. “Tout ce qu’on fait est mal mais…. on s’en fout.” Je parle difficilement, mes halètements brisant la mélodie de ma voix. Je sens que je tombe moi aussi amoureux de lui et je me retrouve confus par ce que mon coeur s’autorise à ressentir. Aimer deux personnes en même temps, est-ce possible? Et pourtant, je sens que mon coeur bat pour ces deux êtres qui occupent une place importante dans ma vie.
Il atteint le sommet juste avant moi. Assailli par un délicieux orgasme, je capture ses lèvres que j’embrasse avec tendresse tandis que je laisse l’eau couler dans mon dos. Je l’attire avec moi sous les jets tièdes et ris de bon coeur tandis que je le regarde avec des yeux sincères et transparents. Je suis heureux malgré que je baigne dans le vice.

_________________
You've got my head spinning, no kidding, I can't pin you down. What's going on in that beautiful mind; I'm on your magical mystery ride and I'm so dizzy, don't know what hit me, but I'll be alright © bizzle.


- Absente du 20 juillet au 6 août inclusivement -
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : dix sept ans. (03/03)
○ statut : en couple depuis deux ans, t'es amoureux, vraiment très amoureux, mais tu fais de la merde.
○ métier : étudiant, c'est déjà trop.
○ quartier : SOUTH BAY, #09, villa.
○ informations en vrac : toujours des clopes dans la poche, une gourmette, le seul cadeau qu'il a eu de ses parents, des billets de cinq cents dollars dans le porte feuille.

○ posts : 1092 ○ points : 255
○ pseudo : worry. (maryane)
○ avatar : corey fogelmanis.
○ inscrit le : 28/05/2017
MessageSujet: Re: I know we'll make it anywhere. (nolian #5)   Lun 19 Juin - 23:05



I'll be right beside you dear

Oui, c'est mal, mais tu es d'accord, on s'en fout. Tu trembles de plus en plus, jusqu'au moment où tu viens dans sa main, jusqu'au moment où ton corps est pris de spasmes. Tu lâches un sourire quand vos lèvres se découvrent à nouveau. Tu caresses son dos. « Tourne-toi. » Tu souffles, alors que tu prends le gel douche et que tu masses son corps délicatement, doucement, tu embrasses sa nuque et tu récupères le jet d'eau pour chasser le savon sur son corps. Quelques fois, tu déposes tes lèvres sur les siennes, tu ne le lâches plus. Vous restez quoi ? Sûrement, une demie-heure sous la douche, à vous caresser sans que ça n'aille trop loin, à vous embrassez, à ce que ton coeur n'assume plus rien et que tu te laisses perdre dans un moment à la fois intime, à la fois tellement doux que c'est juste beau.

Quand vous sortez de la douche, tu passes une serviette autour de sa taille en l'atirant contre toi, tu caresses son dos. « Je vais te passer des vêtements à moi pour ce soir. » Tu lui dis en frôlant ses lèvres. Ouais, tu es en train de tomber amoureux, tu le sais, parce que tu ne supportes pas d'être aussi loin de lui, de foutre une distance entre vous. Tu prends sa main, et tu l'attires dans ta chambre, sans quitter la proximité de ses lèvres. Tu lui souffles dans l'oreille. « J'peux... te prendre en bouche ? » Alors que ta main descend à nouveau dangereusement, alors que tu déposes à nouveau ses lèvres sur les tiennes. Tu t'apprêtes à l'allonger sur ton matelas, mais la porte de ta chambre s'ouvre brusquement. Tu sursautes, tu retires tes lèvres alors que ton coeur s'affole rapidement. Tu te retournes, mais tu es trop choqué. Tu n'arrives pas à quitter les bras de Julian, parce que la suite te fait trop peur. La seule chose que tu es capable de dire, c'est ; « Maman... » 


_________________
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.


PR JUSQU'AU 25/07
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Il n'a que seize ans, ce petit homme!
○ statut : Célibataire et amoureux d'une fille qu'il n'aura jamais.
○ métier : Étudiant pour encore longtemps!
○ quartier : East bay, #225 avec ses frères & soeurs.
○ informations en vrac : Sa mère est morte que quelques heures après sa naissance et son père alcoolique a perdu sa garde quand il avait trois ans / Élevé par sa tante, il a vécu un second traumatisme lorsque celle-ci est décédée.

○ posts : 320 ○ points : 485
○ pseudo : andywolf
○ avatar : Shawn Mendes
○ DC : La petite princesse rebelle et le scientifique geek
○ inscrit le : 23/05/2017
MessageSujet: Re: I know we'll make it anywhere. (nolian #5)   Lun 19 Juin - 23:34

I know we'll make it anywhere
Julian & Nolan

On passe un agréable moment tous les deux. Ça me fait du bien d’être traité aussi bien, d’avoir une personne qui n’a d’yeux que pour moi. Certes, il devrait n’y avoir que ma soeur à ses yeux, mais je ne peux m’empêcher d’être égoïste et de le vouloir que pour moi. C’est horrible, parce que je sais qu’il la trompe et le pire dans tout ça, c’est qu’il la trompe avec moi. Je suis littéralement en train de jouer dans le dos de ma soeur, en train de sacrifier notre relation de la plus impitoyable des façons. Vous avez le droit de dire que je n’ai pas de coeur. Mais laissez-moi vous rassurer: j’ai un coeur, mais il divague. Je ne comprends pas ce qu’il fait, mais je n’ai plus le contrôle sur lui. Il est tout simplement fou; il s’entiche d’une seconde personne alors qu’il en pince déjà pour la même fille depuis plus de quatre ans. Je ne comprends pas et n’ai pas la force de chercher à comprendre; je suis bien avec Julian et avec Tess, et il n’y a rien de plus à dire. Du moins, c’est ce que je me dis pour l’instant. Aussitôt que j’aurai quitté ses bras, les questionnements reprendront ma tête d’assaut et je ne serai plus capable de cesser d’entendre ces réflexions tourner dans mon esprit bouleversé par mes propres actions. Je suis tellement égoïste et hypocrite. Je n’ai jamais été ainsi! J’ai toujours été le type super altruiste et généreux qui préfère faire passer sa propre personne en dernier pourvu que je rende les gens qui m’entourent heureux. Et voilà que je corrompt le petit-ami de ma soeur en ne le repoussant pas, mais bien en l’attirant dans mes bras pour qu’il y reste aussi longtemps que possible. Il ne devrait pas être avec moi, il ne devrait pas tomber amoureux de moi. Non, il devrait être avec Murphy. Et pourtant, je reste là, accroché à lui comme une sangsue qui a besoin de lui pour survivre.

On sort de la douche et les choses demeurent tout aussi intimes. On conserve la même proximité; celle qui nous est caractéristique. Des baisers s’échangent, nos rires se mêlent et nos sourires se multiplient. Sa voix bourdonne dans mon oreille et ce qu’il me demande me provoque un frisson qui traverse ma colonne vertébrale. J’en perds immédiatement la tête. J’ai envie qu’il me possède, j’ai envie qu’il m’offre ce plaisir et il n’y a rien que je puis demander de plus. Toutefois, notre moment en tête-à-tête prend rapidement fin lorsque sa mère se manifeste dans sa chambre, ouvrant la porte à la volée sans même annoncer son entrée. Je sursaute, me décolle de Nolan et serre la serviette contre moi pour couvrir mon entre-jambe. Sa mère nous dévisage et je sais très bien qu’une tempête s’abattra sur nous d’une seconde à l’autre. Je me sens si petit mais je n’ose pas fuir. Je ne veux pas le laisser faire face à ce torrent qui s’annonce violent.

_________________
You've got my head spinning, no kidding, I can't pin you down. What's going on in that beautiful mind; I'm on your magical mystery ride and I'm so dizzy, don't know what hit me, but I'll be alright © bizzle.


- Absente du 20 juillet au 6 août inclusivement -
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : dix sept ans. (03/03)
○ statut : en couple depuis deux ans, t'es amoureux, vraiment très amoureux, mais tu fais de la merde.
○ métier : étudiant, c'est déjà trop.
○ quartier : SOUTH BAY, #09, villa.
○ informations en vrac : toujours des clopes dans la poche, une gourmette, le seul cadeau qu'il a eu de ses parents, des billets de cinq cents dollars dans le porte feuille.

○ posts : 1092 ○ points : 255
○ pseudo : worry. (maryane)
○ avatar : corey fogelmanis.
○ inscrit le : 28/05/2017
MessageSujet: Re: I know we'll make it anywhere. (nolian #5)   Lun 19 Juin - 23:53



I'll be right beside you dear

Tu as ta mère, juste en face de toi. Et ça, putain ça, c'était pas prévu. Elle te regarde, tu vois son sourire de peste sur son visage et ça te refroidis complètement. Tu sens les larmes qui te montent aux yeux, parce que ta mère est capable de tout faire. Tu sens la présence de Julian à tes côtés, tu as besoin qu'il reste parce que tu n'es pas capable de pouvoir gérer ça tout seul. Elle te lance un regard noir, tu trembles, c'est trop douloureux. En un regard, tu comprends que tu es mort, complètement. Tes parents, ils sont même pas au courant que tu as une relation amoureuse de base, alors forcément, en plus de ça, ils découvrent que tu es possiblement gay, là c'est foutu. Parce que ta mère va le raconter à ton père, parce que tu sais pas comment réagir. « Maman, dit quelque chose... » Tu murmures alors que les larmes coulent sans que tu ne le contrôles. Elle rigole, un rire de sorcière, et ça te blesse. « Mon dieu, mon pauvre petit Nolan... » Elle dit d'un ton qui te fous un froid dans le dos. Tu cherches le regard de Julian, il ne bronche pas un mot, et tu ne sais pas quoi dire, comment faire. Elle s'approche de toi, elle te retire ta serviette et tu te sens incroyablement honteux d'un seul coup. « Tu n'es pas gay Nolan. J'le sais, je t'ai faite. » Elle souffle, alors qu'elle ne te connaît pas, elle a fuit pour ne pas s'occuper de toi. « Par contre, ton ami là, il va rentrer chez lui. » Tu regardes Julian, tu secoues la tête, parce que s'il le fait, tu es mort. C'est pas une blague, si tu ruines l'image Freeman, tu en payes le prix. Tu le supplies, alors que les larmes inondent un peu plus ton visage.


_________________
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.


PR JUSQU'AU 25/07
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Il n'a que seize ans, ce petit homme!
○ statut : Célibataire et amoureux d'une fille qu'il n'aura jamais.
○ métier : Étudiant pour encore longtemps!
○ quartier : East bay, #225 avec ses frères & soeurs.
○ informations en vrac : Sa mère est morte que quelques heures après sa naissance et son père alcoolique a perdu sa garde quand il avait trois ans / Élevé par sa tante, il a vécu un second traumatisme lorsque celle-ci est décédée.

○ posts : 320 ○ points : 485
○ pseudo : andywolf
○ avatar : Shawn Mendes
○ DC : La petite princesse rebelle et le scientifique geek
○ inscrit le : 23/05/2017
MessageSujet: Re: I know we'll make it anywhere. (nolian #5)   Mar 20 Juin - 0:15

I know we'll make it anywhere
Julian & Nolan

Je me sens littéralement transporté dans un film d’horreur en voyant cette femme aux airs sévères se tenir fièrement comme une statuette de cire qui fout la trouille. Je n’arrive pas à lire son regard. Elle semble être une personne si froide, ce qui me surprend maintenant que je me rappelle nos quelques échanges téléphoniques. Elle semblait pourtant si… attentionnée vis-à-vis son fils. Était-ce simplement pour prétendre être préoccupée par sa réussite et me forcer à donner mon meilleur pour l’aider, ou était-ce parce que sa réussite est la seule chose qui lui tient à coeur concernant son fils? Elle ne veut décidément pas d’un fils, mais d’une progéniture accomplie qui honorera sa famille. Elle s’en fiche qu’il soit malheureux, seul ou même dépressif. Tout ce qui lui importe, c’est qu’il se comporte en marionnette et qu’il se laisse manipuler sans résistance. Elle s’avance vers nous et lui arrache sa serviette sans aucune gêne, tirant plaisir dans l’état de vulnérabilité dans laquelle est positionne son fils. Je demeure immobile, incapable de prononcer quoi que ce soit ni de poser quelconque geste. Je me sens dépité de tous mes moyens. Je suis paumé d’idées qui pourraient le sortir de ce pétrin.

Sa mère me demande de quitter. Je ne réagis pas sur le coup, comme si mes pieds sont collés sur le plancher. Je n’ai pas envie de laisser Nolan seul. Je crains trop pour sa santé mentale et physique. Je commence à comprendre pourquoi il déteste tant ses parents, et j’ose croire que l’idée que je m’étais faite de sa mère était entièrement infondée. Je me recule, fouille dans son armoire pour prendre des vêtements que j’enfile rapidement. J’en prends d’autres à la voler et les donne à Nolan. “Tu rentres avec moi”, lui dis-je en regardant sa mère dans les yeux. Je suis plus grand qu’elle et je suis mineur: j’ai tous les avantages sur elle. Elle ne peut me toucher. “Je suis mineur, j’ai la fervente impression que Nolan encourt un danger s’il reste ici et surtout, je n’ai pas peur de vous. Vous pouvez bien nous empêcher de partir, mais dans quel cas, je ne me gênerai pas d’appeler la police. Dans le pire des scénarios, ils vous laisseront partir mais je présume qu’avec un nom aussi important que le vôtre, l’histoire fera écho.” Je ne sais pas quelle force m’a pris pour que je sois en mesure de dire ce que je viens de déblatérer. Je dis à Nolan de s’habiller et je prends son bras pour qu'il me suive hors de sa chambre. Je ramasse mes vêtements de sport dans la salle de bain au passage. Cette connasse, elle ne nous retiendra pas.

_________________
You've got my head spinning, no kidding, I can't pin you down. What's going on in that beautiful mind; I'm on your magical mystery ride and I'm so dizzy, don't know what hit me, but I'll be alright © bizzle.


- Absente du 20 juillet au 6 août inclusivement -
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : dix sept ans. (03/03)
○ statut : en couple depuis deux ans, t'es amoureux, vraiment très amoureux, mais tu fais de la merde.
○ métier : étudiant, c'est déjà trop.
○ quartier : SOUTH BAY, #09, villa.
○ informations en vrac : toujours des clopes dans la poche, une gourmette, le seul cadeau qu'il a eu de ses parents, des billets de cinq cents dollars dans le porte feuille.

○ posts : 1092 ○ points : 255
○ pseudo : worry. (maryane)
○ avatar : corey fogelmanis.
○ inscrit le : 28/05/2017
MessageSujet: Re: I know we'll make it anywhere. (nolian #5)   Mar 20 Juin - 0:25



I'll be right beside you dear

Julian prend la chose en main, tu le regardes alors que ton coeur bat rapidement, ta mère ne va jamais rien faire s'il y a des personnes qui peuvent très rapidement devenir des témoins. Tu décides de l'écouter, ta mère te menace, tu l'entends. Si tu fais ça Nolan, tu es mort. Tu sais qu'elle ne va pas rester sur Island Bay très longtemps, sa carrière l'attend, malgré cette histoire qui vient de complètement foutre un drame familiale, sa carrière reste plus importante que tout. Tu t'habilles par automatisme, tu te dépêches de faire un sac avec ton ordinateur et tes chargeurs et tu suis Julian, tu es incapable d'ouvrir la bouche jusqu'à c que vous sortez dehors. Le problème, c'est que tu ne peux pas aller chez lui, c'est juste impossible. « Il y a Murphy, on peut pas aller chez toi, moi j'peux pas ! » Tu dis en séchant tes larmes, tu es complètement bouleverser, tu n'assumes absolument pas la situation, elle devient trop difficile. « J'vais aller m'prendre une chambre d'hôtel, elle va pas rester longtemps. » Mais tu ne sais pas s'il va te suivre, tu es même certain qu'il va prendre le chemin inverse pour rentrer chez lui et toi, tu vas simplement te retrouver seul. Mais c'est impossible, ses frères ne te supportent pas, et va expliquer à la famille Laszlo la raison de l'arrivée de Nolan chez eux. Tu secoues la tête, tu n'iras pas. Tu appelleras un taxi qui va t'emmener dans le premier hôtel de la ville, mais c'est hors de question que tu ailles chez eux. « J'peux pas, j'suis désolé Julian... » Tu te sens minable, mais tu te sens aussi impuissant.


_________________
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.


PR JUSQU'AU 25/07
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Il n'a que seize ans, ce petit homme!
○ statut : Célibataire et amoureux d'une fille qu'il n'aura jamais.
○ métier : Étudiant pour encore longtemps!
○ quartier : East bay, #225 avec ses frères & soeurs.
○ informations en vrac : Sa mère est morte que quelques heures après sa naissance et son père alcoolique a perdu sa garde quand il avait trois ans / Élevé par sa tante, il a vécu un second traumatisme lorsque celle-ci est décédée.

○ posts : 320 ○ points : 485
○ pseudo : andywolf
○ avatar : Shawn Mendes
○ DC : La petite princesse rebelle et le scientifique geek
○ inscrit le : 23/05/2017
MessageSujet: Re: I know we'll make it anywhere. (nolian #5)   Mar 20 Juin - 0:50

I know we'll make it anywhere
Julian & Nolan

On parvient à sortir de sa maison malgré les multiples menaces de sa mère qui me donnent froid dans le dos. Je n’aurais jamais cru qu’une mère puisse être aussi glaciale vis-à-vis son propre enfant. Ça me brise le coeur, car il a la chance d’avoir une mère, mais celle-ci n’assume pas le rôle qu’elle a décidé de prendre dès le jour où elle a choisi de poursuivre sa grossesse. C’est horrible de traiter son enfant avec si peu d’estime et d’amour. Pressé par l’adrénaline, je guide Nolan jusqu’à l’extérieur de sa maison pour le tenir bien loin de cette sorcière. À peine sommes-nous dehors qu’il me dit qu’il ne peut pas venir chez moi. Je savais très bien qu’il s’y opposerait, et j’avoue difficilement me voir le ramener chez moi après ce que nous venions de faire sous la douche, sachant que je devrais affronter le regard inquisiteur de ma frangine. Néanmoins, j’ai pu penser à mon plan avant de sauter sur mes grands chevaux avec mes menaces qui semblent avoir porté fruit. “On dira qu’on avait une leçon ce soir et qu’au moment où je partais, ta mère est arrivée et t’as engueulé comme jamais. Je dirai que je t’ai offert de venir chez moi, parce qu’elle était dans tous ses états et que je ne me sentais pas confortable à l’idée de te laisser avec elle. Laszlo va bien savoir que c’est mon côté trop gentil qui m’a forcé à t’inviter. Il va dire qu’il ne voudra certainement pas que tu dormes avec Murphy, même s’il va avoir réellement envie de te mettre à la porte… Mais je doute qu’il le fera. Tu dormiras dans mon lit et je dormirai sur un tas de couvertes au sol. T’en fais pas, pour vrai”, lui dis-je pour le convaincre. Je doute toutefois qu’il voudra se ramener chez moi, à moins que nous soyons capables de nous glisser dans ma maison en douce. Et même là, les risques qu’il soit repéré dès le soleil levé sont beaucoup trop élevés. Je lui donne donc le choix, à lui de choisir ce qu’il préféra. “Sinon tu viens chez moi en douce… J’veux pas te laisser seul. Cette femme est folle”, lui dis-je sans retenue. Je sais que c’est de sa mère dont je parle, mais j’ai la fervente impression qu’il ne la porte pas dans son coeur.

_________________
You've got my head spinning, no kidding, I can't pin you down. What's going on in that beautiful mind; I'm on your magical mystery ride and I'm so dizzy, don't know what hit me, but I'll be alright © bizzle.


- Absente du 20 juillet au 6 août inclusivement -
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : dix sept ans. (03/03)
○ statut : en couple depuis deux ans, t'es amoureux, vraiment très amoureux, mais tu fais de la merde.
○ métier : étudiant, c'est déjà trop.
○ quartier : SOUTH BAY, #09, villa.
○ informations en vrac : toujours des clopes dans la poche, une gourmette, le seul cadeau qu'il a eu de ses parents, des billets de cinq cents dollars dans le porte feuille.

○ posts : 1092 ○ points : 255
○ pseudo : worry. (maryane)
○ avatar : corey fogelmanis.
○ inscrit le : 28/05/2017
MessageSujet: Re: I know we'll make it anywhere. (nolian #5)   Mar 20 Juin - 0:59



I'll be right beside you dear

Il a vraiment trouvé un plan. Tu le regardes, tu ne sais pas si tu peux accepter, c'est délicat comme situation. Mais tu sais que tu n'as pas non plus envie qu'il parte, tu ne vas pas supporter de te retrouver tout seul. Alors, tu oses croire que ça va marcher. Il a raison, Laszlo ne va jamais te laisser dormir avec Murphy. « J'veux pas que tu dormes par terre... » Tu murmures, une phrase pleines de sous-entendu. Tu lui fais confiance, tu es prêt à prendre le premier plan, et si ça ne marche pas, tu prendras une chambre d'hôtel. Tu prends timidement sa main que tu serres d'une force surprenante. « Je te fais confiance. » Tu souffles, alors que tu lâches sa main et tu le laisses prendre le chemin de sa maison. Ton coeur bat rapidement, tu as peur, peur de voir Murphy, peur de te prendre des piques par Edwy ou Laszlo, peur parce que tu sais que tu n'es pas le bienvenu. Alors, vous ne parlez pas, parce que c'est un silence bien trop tendu. Est-ce que ça va vraiment marcher, est-ce qu'ils vont vraiment réussir à mentir aussi bien ? Tu te le demandes, tu croises les doigts, et savoir que tu peux sûrement dormir dans ses bras te rassure beaucoup, tu seras en sécurité, vraiment. Ton coeur bat rapidement, encore plus quand Julian ouvre la porte de chez lui.


_________________
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.


PR JUSQU'AU 25/07
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Il n'a que seize ans, ce petit homme!
○ statut : Célibataire et amoureux d'une fille qu'il n'aura jamais.
○ métier : Étudiant pour encore longtemps!
○ quartier : East bay, #225 avec ses frères & soeurs.
○ informations en vrac : Sa mère est morte que quelques heures après sa naissance et son père alcoolique a perdu sa garde quand il avait trois ans / Élevé par sa tante, il a vécu un second traumatisme lorsque celle-ci est décédée.

○ posts : 320 ○ points : 485
○ pseudo : andywolf
○ avatar : Shawn Mendes
○ DC : La petite princesse rebelle et le scientifique geek
○ inscrit le : 23/05/2017
MessageSujet: Re: I know we'll make it anywhere. (nolian #5)   Mar 20 Juin - 1:21

I know we'll make it anywhere
Julian & Nolan

Je parviens à le convaincre de venir chez moi malgré sa réticence. Nous avons une bonne heure à marcher avant d’atteindre le porche de ma demeure, si ce n’est pas plus. Nous arrivons relativement tard, c’est-à-dire à une heure où toutes les lumières de ma maison sont éteintes. L’intérieur est aussi obscure que le ciel, et je crois que nous pourrons passer sous le radar sans trop de problème. Je lui demande de rester silencieux avant de déverrouiller la porte principale. Nous pénétrons l’entrée en catimini puis nous nous dirigeons vers le sous-sol où se trouve ma chambre. Nous longeons le corridor pour nous rendre à la pièce du fond un peu plus en retrait des autres. Dans un silence complet, nous parvenons à joindre ma chambre sans être démasqués. Je ferme la porte derrière nous, allume la lumière et souffle un bon coup. Si Nolan croise qui que ce soit demain matin, je sortirai mon excuse telle que minutieusement pensée et travaillée. Je retire le chandail et le pantalon de Nolan que je dépose dans son sac. “Je te redonnerai tes boxers une prochaine fois.” Je murmure tout en rigolant légèrement. Je sors quelques draps de ma penderie et les place au sol un peu en pagaille avant de prendre place dans mon lit. J'agrippe la couette et la lève dans les airs. “Ferme la lumière et viens.” Je lui souffle avant de lui sourire. Si j’entends des pas dans le corridor, je dirai à Nolan d’aller se coucher dans les couvertures sur le sol, ce qui nous empêchera d’être cramés.

Il retire ses vêtements et me rejoint dans le lit. Je ferme le drap sur lui avant de me coller contre son corps. Les reflets de la lune qui pénètrent difficilement ma chambre suffisent pour éclairer ses yeux qui sont aussi grands ouverts que les miens. Je l’observe un instant avant de me redresser légèrement. Je passe mon bras de l’autre côté de son torse et capture ses lèvres avant de me mettre au-dessus de lui. Je suis obsédé par ce garçon bien plus que je ne le réalise. Et même si je sais que je dépasse les limites de l’acceptable, je ne peux m’empêcher de ne vouloir que lui.

_________________
You've got my head spinning, no kidding, I can't pin you down. What's going on in that beautiful mind; I'm on your magical mystery ride and I'm so dizzy, don't know what hit me, but I'll be alright © bizzle.


- Absente du 20 juillet au 6 août inclusivement -
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : dix sept ans. (03/03)
○ statut : en couple depuis deux ans, t'es amoureux, vraiment très amoureux, mais tu fais de la merde.
○ métier : étudiant, c'est déjà trop.
○ quartier : SOUTH BAY, #09, villa.
○ informations en vrac : toujours des clopes dans la poche, une gourmette, le seul cadeau qu'il a eu de ses parents, des billets de cinq cents dollars dans le porte feuille.

○ posts : 1092 ○ points : 255
○ pseudo : worry. (maryane)
○ avatar : corey fogelmanis.
○ inscrit le : 28/05/2017
MessageSujet: Re: I know we'll make it anywhere. (nolian #5)   Mar 20 Juin - 1:32



I'll be right beside you dear

Dans un silence bien pesant, vous pénétrez dans une maison que tu ne connais que trop bien. Tu t'enfonces avec lui dans les couloirs, tu n'es jamais venu ici alors tu fais attention, tu ne sais pas où sont les chambres des autres, à vrai dire, hormis celle de Murphy, tu n'as jamais vraiment visité la maison. Tu t'engouffres dans la chambre, tu pouffes de rire face à sa remarque et tu secoues légèrement la tête. Tu n'as aucun remords de te retrouver dans cette chambre, alors que ta copine est dans la même maison. Tu laisses Julian faire son trafic alors qu'à ton tour, tu retires tes chaussures. Tu caches ton sac dans sa chambre, on sait jamais, si tu dois te cacher à un moment où à un autre. Tu fais la même chose pour tes vêtements, tout est caché dans l'armoire de Julian. Tu éteins la lumière après avoir repéré le chemin jusqu'à son lit, et doucement, la pièce devient obscure. Tu t'enfonces dans le matelas, tu te retrouves rapidement dans ses bras et la sensation d'être en sécurité est bien trop agréable.

Très rapidement, Julian se retrouve sur toi, et ton corps est pris de frissons quand vous vous embrassez. Tu crois que tu es prêt, après l'acte de bravoure qu'il vient de faire contre ta mère, après cette défense qu'il a réussi à faire avec brio, tu lui fais entièrement confiance pour le reste. Tu caresses sa nuque, ta main descend le long de son dos et tu retires tes lèvres sur les siennes. Tu plonges tes yeux dans les siens. « Merci, merci tellement... » Pour tout, tu le remercies de ne pas te juger, tes jambes enroulent sa taille et tu souffles contre ses lèvres. « Je veux que tu me fasses l'amour... » Tu lui dis, dans un murmure, ton corps qui frissonne rien qu'à l'idée que vous ne fassiez plus qu'un. Ce n'est sûrement pas le bon endroit, mais tu t'en fous, tu ne veux que lui, tu veux que Julian.


_________________
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.


PR JUSQU'AU 25/07
Revenir en haut Aller en bas
 

I know we'll make it anywhere. (nolian #5)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Make your own tankpad !
» element make it count
» Réduction Make up For Ever
» Dave Cousins
» Fuji speedway - One Make races

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: around you :: le passé-