AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ▲ seras-tu là? (Dakota)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: ▲ seras-tu là? (Dakota)   Mar 27 Juin - 14:13

Voilà, après des semaines d'attente comme un con, comme un putain d'idiot, Balthi venait d'avoir la réponse qu'il attendait. Lou se barrait, elle le quittait, elle envoyait tous leurs plans à deux à la poubelle, sans ménagements. Il était resté là, assis sur son canapé, à l'écouter parler, à l'écouter lui sortir ses excuses. Il n'avait rien dit. Depuis plusieurs semaines, Lou était devenue subitement froide, distante, alors qu'ils se voyaient tous les jours, ils ne se voyaient qu'une ou deux fois par semaine et toujours de façon rapide, ils ne partageaient plus grand chose. Balthi avait senti que quelque chose n'allait pas, mais il ne pouvait rien y faire si Lou ne lui parlait pas et lui laissait croire que tout allait bien. Alors il avait laissé faire, continuant comme d'habitude à vouloir lui faire plaisir, lui laisser un peu de distance, mais il avait continué d'être le gentil Balthi, le mec compréhensif, le mec généreux, le mec naïf. Putain de connerie. Balthazar l'écouta lui dire pourquoi elle le quittait, il la regardait, et c'était le vide. Un putain de vide à l'intérieur de lui. Il s'en voulait d'avoir donné autant, de s'être impliqué de la sorte, d'avoir fait tous ces projets pour qu'au final... elle le boule comme une merde. Il l'observait, il aurait aimé la faire revenir sur sa décision, mais il savait qu'elle y pensait depuis très longtemps et qu'elle n'avait juste pas eu le courage de lui dire. Il observait les contours de son visage, sans rien ressentir, à part un immense sentiment de regret qui comblait à présent ce profond sentiment de vide. Assis sur le canapé, sa veste en cuir encore sur lui, il tenait son casque entre ses mains. Un silence s'était abattu entre eux. Avait-elle fini sa tirade ? Sûrement, il ne l'écoutait plus vraiment de toutes façons. Il resta silencieux, il n'avait rien à dire. Il s'était suffisemment battu pour elle pendant des semaines, absolument tout seul. Il se leva en soupirant, et passa devant elle pour quitter pour la dernière fois son appartement, sans un mot, sans un regard. Une fois de l'autre côté de la porte, il commença à ressentir un flot de colère en lui. Balthazar serrait sa machoire, enfilant son casque, il grimpa sur sa bécane avant de l'allumer et de partir en faisait crisser le pneu arrière au passage. Il partit en trombes, mais les limites de vitesse de la ville commençaient à le gonfler. Il avait envie de rouler vite, très vite, et longtemps. Il avait besoin de se calmer de cette façon et uniquement de cette façon. Il prit la direction de l'extérieur de la ville et une fois sur les grandes routes entourant la ville, il commença à accélérer de façon extrême. Roulant plus vite, esquivant les voitures, il repensait à sa relation avec Lou. Il s'était tellement impliqué, il se sentait tellement con, tellement naïf ! Cette fille lui avait retourné le cerveau, il avait été prêt à lâcher sa coloc pour s'installer avec elle, pour adopter son enfant et devenir papa. Mais qu'est-ce qu'il avait pu être con ! Son besoin de tendresse le rendait tellement con et stupide ! La vitesse de la moto était à son comble, il filait à toute allure, et c'était la seule chose qu'il avait envie de faire, la seule chose qui lui fasse du bien et surtout, la seule chose qui parviendrait à le calmer, après plusieurs heures de route. Balthi commença a quitter les grands axes pour retrouver les secondes routes de campagne où il était sur de ne pas croiser beaucoup de monde. Finalement, alors qu'il roulait toujours à pleine vitesse, une voiture arriva en face, après un virage. Balthi perdu dans ses pensées, n'eu pas les bons réflexes tout de suite, si bien que la moto commença à zigzaguer avant qu'il n'en retrouve le contrôle. Son cœur battait si fort en lui, l'adrénaline venait de grimper à toute allure dans son corps. Il était sous le choc, il se rangea dès qu'il le pu et retira son casque. Ses jambes tremblaient, il aurait pu y rester. Sa main se collant à son visage, il essaya de se calmer, de retrouver ses esprits. Il ne pouvait pas se planter comme ça, après une rupture, il n'avait plus quinze ans. Elle n'en valait pas la peine, loin de là même. Il était fou de rage, envers elle, mais surtout envers lui. Et là, sur le bord de cette route, il pensa à la jeune personne qu'il avait envie de voir et qui surtout, l'obligerait à ne pas rouler vite. Il enfila son casque et prit la direction de chez lui pour récupérer le casque de Dakota puis se rendit à son lycée. Il gara sa moto en plein milieu de l'entrée, forçant tous les lycéens à le contourner, mais clairement, il n'en avait rien à foutre. Il retira son casque pour le poser devant lui, attendant que Dakota fasse son apparition.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la gamine
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 14 ans (22/08)
○ statut : Trop jeune. Casse toi.
○ métier : Lycéenne ; les vacances c'est le pied !
○ quartier : 225, Eastbay.
○ posts : 183 ○ points : 0
○ pseudo : Dada
○ avatar : Jade Weber
○ inscrit le : 20/04/2017
MessageSujet: Re: ▲ seras-tu là? (Dakota)   Lun 3 Juil - 4:33


Quand elle sort de l’école elle le voit.
C’est immanquable. Il est là, sur sa bécane. À un endroit totalement impossible. Il se tient bien droit, son casque posé devant lui et clairement, il l’attend. Tout le monde le regarde, mais ses yeux sont braqués sur elle. Quand elle le remarque, elle marque un temps d’arrêt.

Il y a d’abord la joie de le voir qui l’envahi, puis, finalement, le doute se creuse aux creux de son estomac. Il y a quelque chose qui cloche. L’alarme se déclenche alors que l’adolescente laisse ses yeux bleus percuter les prunelles de son ami. Il y a une lueur étrange qui les habitent. Elle le sait, Dakota, parce qu’à le voir comme ça, elle sent comme un malaise s’immiscer en elle. Ça lui prend d’abord à la gorge, pis, ça se repend dans tout son corps. Elle avance doucement vers lui, dans un silence total. Elle ne le quitte pas des yeux. Bien vite elle oublie tous les autres. Il n’y a plus que Balth qui compte. Quand elle arrive près de lui, c’est pour se rendre compte que ses yeux sont bien différents. La lueur chaleureuse qui les habite s’est envolée. À la place il ne reste qu’une froideur qui glace Dakota.

Mais ce n’est pas de la crainte.
Sans réfléchir, elle attrape le deuxième casque qu’elle remarque bien vite et l’enfile pour monter sur la motocyclette. Alors qu’elle s’accroche au manteau de cuir du chauffeur, elle sent le moteur vrombir. Et puis voilà, ils sont partis. Avant même que l’agent de sécurité ne vienne jouer les trouble-fêtes. Mais Dakota, elle ne s’en rend pas vraiment compte. Elle a l’impression que son corps est sur pause pendant que son cerveau cogite.

Qu’est-ce qui se passe ?

Elle le sent à cette tension qui règne, à cette claire envie qu’à Balthazar de mettre les gaz. Quelque chose cloche. Ils ne se sont rien dit encore. Mais elle le sait. À cet instant-là, elle ne pense même pas à sa fratrie une seule seconde. Elle ne pense pas à Murph qui aurait pût les voir et à Ed qui pourrait encore vouloir s’en mêler. Non. Elle n’en a rien à foutre. Tout ce qui compte c’est l’homme assis devant elle. Ne pas savoir ce qui l’empoisonne la rend dingue, mais elle garde son calme. Elle se doute bien que cette balade en moto est importante pour Balth.

Quand il s’arrête enfin, c’est à ce moment-là qu’elle prend la peine de laisser l’extérieur la rejoindre. Elle reconnaît aisément l’endroit. Ils sont en bordure de la plage. Là où ils se sont retrouvés quelques fois déjà. Bien qu’elle en ait déjà la certitude, c’est une nouvelle preuve qui vient affirmer que son ami a besoin d’aide. Elle retire son casque en silence et descend. Ses yeux bleus scrutent Balthazar qui a retiré son haut, lui aussi.

Sans trop savoir pourquoi, Dakota pose sa main sur le bras de Balth juste avant de murmurer :

- Viens… »

Elle l’emmène jusqu’à la plage Dakota. Il fait frais, il est tôt, il n’y a personne. Tant mieux.

Quand ses souliers touchent le sable, elle laisse quelque secondes au doux bruit des vagues pour faire son effet puis elle demande finalement :

- Qu’est-ce qui se passe, Balthazar ? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: ▲ seras-tu là? (Dakota)   Lun 3 Juil - 16:54

Il la voit de loin, elle approche. Il ne dit rien, il sait que sur son visage fermé est indiqué « ça ne va pas, ne dis rien » et heureusement pour eux, elle le lit tout de suite. Il la voit s'approcher en silence et sans rien dire, elle comprend tout. Au fond de lui, Balthazar apprécie son comportement. Elle aurait pu jouer la carte de l'enfant curieux, mais non. Elle joue la carte étrange mais sincère et réelle de meilleure amie. C'est con, elle est au lycée, mais pourtant on doit se résoudre à confirmer cela, Dakota est ce qui se rapproche le plus d'une meilleure amie. Elle prend le casque, l'enfile et monte sur la moto du blond. Balthi revêt son casque et très vite, allume le moteur. Il fait du bruit, les gens les regardent, il s'en fout. Après un dérapage contrôlé, il prend la direction de la ville, puis très vite, prend la route qui entoure la ville pour pouvoir rouler plus vite. Il en oublierait presque l'adolescente qui doit se faire peur derrière lui, mais là, il a besoin de vitesse, il a besoin de se perdre sur sa moto, sur cette route. Il a besoin de sentir le vent, les paysages courir derrière lui. Il a besoin de voir le comptoir de vitesse de sa moto exploser. Il a besoin de s'échapper de tout ça pendant plusieurs minutes. Balthi roule au départ, juste pour rouler, sans profiter du paysage qui défile bien trop vite pour eux. Et puis après de longues minutes, il prend la direction de la plage. De leur plage. Celle sur laquelle ils vont quand ils doivent parler en fait. C'est con à dire, mais ça ressemble plus à leur QG qu'à une plage. Il roule moins vite que précédemment, il roule normalement alors qu'ils avancent vers la direction de la plage. Une fois arrivés, il laisse Dakota descendre, puis retire son casque tout en tournant la clef de sa moto. Il l'éteint, pose son casque dessus et ouvre sa veste en cuir. Là, Dakota s'approche doucement et l'entraine vers la plage, où ils commencent à marcher. Balthi sert toujours ses machoires, il ne décolère pas, il n'y arrive pas. Dakota ne l'a jamais vu énervé, ni même un peu en colère. D'habitude, il est « gentil », « calme » mais là, tout ça, c'est terminé. Ils avancent dans le sable et rapidement, Dakota cherche à savoir ce qu'il se passe. Le blond lève les yeux vers l'océan, se perd quelques instants dans les vagues et serre sa machoire. Il est encore énervé, il sait que s'il parle maintenant, il va être en colère et il ne veut pas que Dakota pense qu'il est énervé contre elle, ou bien qu'elle se prenne tout dans la gueule alors qu'elle n'y est pour rien. Alors il ne dit rien. Il tape son pied dans un château de sable qui commençait déjà à se casser la gueule et puis retire sa veste parce que la colère lui donne chaud. Il la tient dans la main et très vite, il la balance sur le sable et donne un coup de pied dedans avant de se laisser tomber assis dans le sable. Il tombe en arrière, les genoux redressés, passant ses mains sur son visage en soufflant un grand coup. Dakota l'a rejoint sur le sable, assise également. Il retire ses mains de son visage et il lance d'une voix glaciale « je suis énervé, ce n'est pas contre toi, d'accord ? » lança t-il pour s'assurer qu'elle ne lui en veuille pas de la façon dont il va lui parler. Il tourna le visage vers elle, observant ses cheveux d'or se perdre dans le vent et puis après de longues secondes il lance « j'étais avec une fille, depuis quelques temps. Quand on s'est rencontré elle était enceinte d'un autre... » il serra sa machoire et puis continua « et j'm'en fichais, parce que... bref. Elle m'a quittée, elle a prit ses affaires et basta » Il soupira une nouvelle fois, posant ses coudes sur ses genoux avant de reprendre « j'comprends rien, j'faisais des projets, j'y croyais et puis tout se barre en couille. J'en ai marre de me faire baiser, j'en ai marre d'être trop gentil. J'ai qu'une envie c'est de me barrer en voyage là, la vie ici me soule » lança t-il en essayant de faire attention à ses mots pour ne pas que Dakota soit la personne qui allait se manger sa colère, qui ne lui était absolument pas destinée.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la gamine
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 14 ans (22/08)
○ statut : Trop jeune. Casse toi.
○ métier : Lycéenne ; les vacances c'est le pied !
○ quartier : 225, Eastbay.
○ posts : 183 ○ points : 0
○ pseudo : Dada
○ avatar : Jade Weber
○ inscrit le : 20/04/2017
MessageSujet: Re: ▲ seras-tu là? (Dakota)   Ven 14 Juil - 18:47

Non seulement Balthazar n’allait pas bien, mais il était vraiment en colère.
Dakota pouvait le sentir à ces ondes qui gravitaient jusqu’à elle. Bon, d’accord, les coups de pieds aidaient peut-être un peu.

Dakota regarde la scène en silence. Elle ne croit pas avoir peur. Pas même quand la veste vole dans les airs avant d’avaler le pied de Balth. Non, elle reste là, silencieuse. Elle patiente. Puis, quand il s’écroule dans le sable, elle s’approche tout doucement, presque timidement. Elle s’assied à ses côtés sans que ses prunelles bleus ne le quitte un seul instant. Puis, elle écoute son avertissement. Elle n’avait pas pensé qu’il puisse être en colère contre elle. En fait, elle n’avait pas pensé à sa pomme du tout. Pourtant, la voix de Balthazar est glaciale, piquante. Mais tout ce qu’elle veut, c’est qu’il continue à parler. Qu’il lui dise enfin ce qu’il se passe.

Alors il se lance. Il parle d’une fille. Il en parle au passé. Il parle d’un bébé puis il met des points de suspension. Dakota, elle est pas stupide. Elle comprend bien quand il lui dit qu’elle s’est fait la mal que tout ça le déchire parce que cette fille il l’avait grave dans la peau. Les prunelles de Dakota effleurent le sable doré. Elle attend la suite.

Puis il lui dit enfin qu’il en a marre. Qu’il veut partir loin. Et Dakota ça la rejoint bien plus que ce qu’elle croyait. Ses mots résonnent en elle pour aller faire s’effondrer une fondation qu’elle croyait un peu plus solide. Ces mots, ce sont ceux qu’elle se dit chaque fois que tout tourne mal. Ceux qui refont surface chaque fois qu’à l’intérieur elle saigne. Comme si c’était la solution, comme si ça pouvait arrêter l’hémorragie. C’est faux. Mais elle le sait qu’il n’a pas envie de l’entendre. Qu’il est persuadé que l’air sera moins condensé s’il va ailleurs, qu’il respirera mieux là-bas. Dakota sait.

Alors, en silence, elle s’approche un peu plus de lui pour que leurs flancs soient côte à côte, et elle enroule ses frêles bras autour de Balth. C’est ce qui lui vient de façon spontanée. Parce que, elle se souvient, c’était ce qui l’avait rassurée ce fameux soir où il était venu la chercher chez Dolorès. Elle s’est souvenue, au fil du temps, de ce qui s’était passé au cours de la soirée. Et elle se souvenait encore qu’un simple câlin lui avait fait tellement de bien. Que ce simple geste lui avait permis de comprendre qu’elle n’était pas aussi toute seule qu’Elle le croyait. Que maintenant, il y avait Balth. Et que lui, il savait comprendre. Elle espérait que son étreinte ait un peu le même effet, bien sûr. Mais savoir qu’il pourrait le calmer un tant soit peu lui ferait aussi vraiment plaisir. La tempe contre son épaule elle murmure :

- Tu peux m’adopter, moi s’tu veux. Je te suivrai jusqu’au bout du monde. »

Sa phrase, douce, était surmontée d’un petit sourire tout aussi cristallin.
Ouais, elle le suivrait où qu’il aille ce vieux chnoque. Et ce, sans jamais se poser de questions. Cette fille, elle était stupide. Mais ça, bien sûr, elle attendrait avant de le dire au petit cœur brisé de Balthazar.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: ▲ seras-tu là? (Dakota)   Lun 17 Juil - 11:14

Dakota s'approcha, pour entourer le corps de Balthazar de ses maigres bras.
Une étreinte douce, mais sincère, qui réchauffa le coeur de notre grand blond. Il sourit doucement,
avant de passer un bras autour des épaules de l'adolescente et de se laisser tomber en arrière,
entraînant Dakota contre lui. Le dos contre le sable, le regard perdu dans le ciel bleu, il ne pu retenir un nouveau sourire à la remarque de Dakota. Oui, si cela avait été possible, il aurait adoré adopter cette gamine. Sa main caressa doucement le bras de l'adolescente, chastement, avant qu'il ne réponde "Je peux toujours m'arranger avec tes frères, mais j'suis pas sûr qu'ils soient d'accord" plaisanta t-il.
Mais en vérité, ouais, ça lui aurait bien plu d'avoir l'autorité de prendre soin d'elle, et de pouvoir passer du temps avec elle, sans se poser aucune question. Au fil des mois, Dakota était devenue une amitié précieuse pour Balth. Assez étrange comme relation, étant donné qu'il avait le double de son âge, mais c'était comme ça. Dakota était son petit coup de foutre rien qu'à lui. Le jeune homme laissa ses yeux se perdre dans l'immensité bleu qui se présentait face à lui, il soupira, avant de fermer les yeux une seconde. En cet instant, il se sentait déjà plus apaisé. Dakota avait réussi à lui faire chuter son niveau de colère, elle avait réussi à apaiser les maux qui le tourmentaient depuis sa séparation.
Néanmoins, il sentait toujours cette douleur au fond de lui, ce profond mal être, cette déchirure.
Il aurait pu pleurer, il l'aurait fait. Il aurait pu taper dans quelque chose, il aurait continuer à donner des coups. Mais là, non, il y avait la douce Dakota près de lui, il ne voulait pas lui faire peur,
il ne voulait pas lui montrer ce qu'il n'était pas : un connard. Pourtant, il sentait au fond de lui,
que quelque chose était en train de changer, quelque chose changeait en lui, dans sa façon de voir les choses, de les concevoir et puis surtout, dans son niveau de gentillesse. Ouais, trop bon, trop con;
désormais, ça allait changer, il le sentait en lui. "Bon et toi alors, ça va?" demanda t-il pour changer de sujet et aussi parce qu'il ne lui avait pas parlé depuis son arrivée devant le lycée.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la gamine
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 14 ans (22/08)
○ statut : Trop jeune. Casse toi.
○ métier : Lycéenne ; les vacances c'est le pied !
○ quartier : 225, Eastbay.
○ posts : 183 ○ points : 0
○ pseudo : Dada
○ avatar : Jade Weber
○ inscrit le : 20/04/2017
MessageSujet: Re: ▲ seras-tu là? (Dakota)   Mar 18 Juil - 15:14


Ne s'attendent pas trop à tomber, Dakota resserre de ses doigts son emprise sur le corps de Balthasar alors que sa respiration se coupe. Ce n'es qu'une fois affalée contre lui qu'elle glousse. Pas beaucoup, pas très longtemps : c'est simplement son bref épisode de stress qui s'évade.

Puis elle respire. Parce qu'elle se rend vite compte qu'elle est bien, comme ça, avec Balth. Avec l'air frais et sa main à lui qui lui chatouille le bras. Elle ne se rend même pas compte qu'elle ne s'est pas sentie comme ça depuis longtemps. Tout le moins, pas en son absence. Non, elle est bien trop occupée à apprécier l'instant. Balthasar semble s'être calmé. Et à elle aussi ça lui fait du bien.

À sa remarque elle glousse encore.

— Ouais, bon. J'y suis peut-être aller un peu fort. C'est certain que si tu vas leur parler d'adoption ça se terminera en lapidation publique.

Sa blague le fait sourire. Même sans le voir, elle le sait. Parce qu'il y a que Balthazar Williams pour rire de son humour tordu. Puis il change de sujet. Et Dako elle lève les yeux au ciel. S'il croyait que ce serait si facile...

— Franchement, Balthasar. Je te croyais plus malin. Comment est-ce que ça pourrait aller quand y type badass -quoiqu'un peu vieux- m'attends sur sa moto aux portes du lycée pile au moment où tout ceux que je déteste sortent du bâtiment ?

Cette fois, elle lève son regard brillant, malicieux, vers lui :

— Bon. C'est certain qu'un petit SMS pour m'avertir aurait été sympa genre : « hey salut dak', je vais faire une entré à la Tarantino. Surtout, fais pas de drôle de tête et agis comme si ça avait l'air normal : on aura encore plus la classe ! »

Elle rit. Elle rit de bon coeur. Au moins. si peu de gens la trouve drôle, elle a le dont de se faire elle-même marrer, la petite. Elle secoue la tête. Puis précise quand même :

— J'déconne, hein, je t'en veux pas de pas m'avoir prévenue.

Il fallait le dire, quand même, parce qu'elle se souvenait très bien au' s'agissait d'un sujet de controverse entre elle et balth..


DSL, c'est court je voulais avoir le temps de rep avant le travail

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: ▲ seras-tu là? (Dakota)   Mar 18 Juil - 23:52

Dakota avait ce don, de pouvoir, de balayer tous les maux de la terre dans le monde de Balthazar. C’était comme une petite fée, qui débarquerait dans un monde en ruine, et qui au lieu de tout réparer -ce qui sera manifestement un chantier bien trop vaste pour ses petites ailes- lui donnait autre chose. Une potion magique, à base d’humour, d’amour, de bienveillance, de tendresse, d’espoir ; qui lui redonnait à lui les forces nécessaires à son chantier. Il aimait quand elle lui sortait des blagues, parce qu’il la trouvait extrêmement drôle. Il aimait quand elle était calme, comme en cet instant, contre lui. Il aimait quand elle avait ces moments de folies, où elle pouvait se mettre à courir au bord de l’eau, comme l’enfant qu’elle avait encore en elle et qui trouvait son alter-ego en Balthazar, réveillant l’enfant qui dormait trop souvent en lui. Elle lui parlait de gens qu’elle détestait, faisait-elle allusion à ceux de la soirée ? Balthazar baissa un œil vers elle et lui lança « ceux de la soirée, ils te font encore chier depuis ? » s’inquiéta-t-il. Parce que s’ils continuaient à lui faire des misères, il allait revenir faire une mise à jour, il n’y avait aucun souci pour ça. A sa remarque sur le SMS, il ne pu s’empêcher de sourire, parce qu’ils s’étaient pris la tête il y a peu, à cause de ça justement. Il lui répondit alors « j’aurai pu prévenir ouais, mais je n’étais pas en état » avoua t-il. En réalité, s’il n’avait pas pu voir Dakota aujourd’hui, il aurait fait le con avec sa moto et Dieu seul sait comment ça aurait pu se finir. Finalement, elle ne répondit pas à sa question. Concernant comment elle allait. Balthazar lui reposa alors la question « tu n’as pas répondu, comment tu vas ? Ça va en ce moment ? » demanda t-il. Il passa l’une de ses mains derrière sa nuque, pour la redresser légèrement afin de pouvoir voir le sommet du crâne blond de la jolie adolescente allongée encore contre lui. Aux yeux des autres, ils passeraient pour un frère et une sœur. Aux yeux des Ziegler, cette position ne plairait sans doute à personne. Aux yeux de Balthi & Dakota, il n’y avait rien de plus normal. En fait, c’était parfois chiant, qu’elle soit si jeune et qu’il doive faire attention à tous ses faits et gestes, paroles, et de ne pas pouvoir toujours faire ce dont il voulait avec elle. Non, parce que cette adolescente n’était pas sous sa responsabilité, qu’elle avait une famille, qu’il n’était rien pour elle, dans sa vie. Rien de plus qu’un ami, un vieil ami. Pour lui, Dakota était à la fois la petite sœur qu’il n’avait jamais eu, mais aussi la meilleure amie et puis aussi surprenant soit-il, la fille qu’il aurait aimé avoir un jour. C’était drôle en y repensant. Tout avait commencé par une tragédie, pas si loin de ça de l’endroit où ils se trouvaient aujourd’hui. Et à présent, leur histoire avait tellement évoluée. De colocataires sous un bloc de pierre éboulée à meilleurs amis ; il s’en était passées des choses. Balthi jeta un coup d’œil autour de lui, il retrouva l’endroit de l’éboulement, au loin. Trop loin. Il sourit. « Dak’, regardes par là-bas » désigna t-il du menton à son égard. Finalement, lorsque la jeune fille vit la même chose que lui, il laissa à nouveau sa tête tomber en arrière -sur sa main- et lança « j’ai l’impression que c’était y’a tellement longtemps… »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la gamine
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 14 ans (22/08)
○ statut : Trop jeune. Casse toi.
○ métier : Lycéenne ; les vacances c'est le pied !
○ quartier : 225, Eastbay.
○ posts : 183 ○ points : 0
○ pseudo : Dada
○ avatar : Jade Weber
○ inscrit le : 20/04/2017
MessageSujet: Re: ▲ seras-tu là? (Dakota)   Mer 19 Juil - 4:21


Balthazar, il a bien noté que Dakota a parler de gens qu’elle ne portait pas dans son cœur. Elle ne s’attendait pas à ce que ça passe inaperçu. Pas avec lui. Elle le sait bien que les secrets, ça ne les a jamais réussis. Et que les mensonges, elle ne sait pas faire. Elle hausse les épaules à sa question. Pas besoin de l’inquiété. Ça n’a pas lieu d’être. Et elle sait que le silence ne fera qu’empirer les choses.

- Ça va, t’en fais pas pour ça. Ils finiront bien pas en avoir marre. Et puis je les croise pas très souvent. Si ça se trouve ils m’ont déjà oublié.

Puis, elle ajoute, parce que Blath elle a appris à bien le connaître :

- J’veux pas que tu t’en mêles.

Elle lève son visage vers le sien et fronce un sourcil :

- D’accord ? qu’elle demande, inquisitrice. Elle ne le laissera pas décliner.

Elle n’a pas envie que Balth se transforme en un Edwy 101. Une seule copie, c’est déjà beaucoup trop. D’ailleurs, la nouvelle question de Balthazar lui rappela un détail agaçant. La vérité, c’est qu’elle ne sait pas si ça va. Il a donc droit à un nouveau haussement d’épaules.

- J’sais pas trop. Le stress me bouffe en vrai. Mon frère m’a envoyé un SMS tout à l’heure.

Elle lui envoie un regard grave :

- Demain il veut qu’on s’voit.

Elle lui dit ça comme si elle larguait une bombe. Et, pour elle, ce n’est pas tout à fait faux. Elle sait très bien que demain risque d’être la Hiroshima de sa vie. Mais elle irait quand même. Parceque fuir c’était pas son style. Elle irait au Zoo voir son frère comme elle était montée sur la bécane de Balth : l’angoisse au tapis et les yeux brillants de volonté. En espérant que ce soit suffisant.
Elle ne savait pas trop pourquoi elle en parlait à Balth. Elle ne disait ce genre de trucs à personne, d’habitude. Mais, plus le temps passait, plus il prenait une place importante dans sa vie. Elle s’en rendait bien compte quand il n’était pas là. Quand sa vie était de nouveau celle qu’elle avait toujours été : un vide béant à peine remplis d’immondes humains qui ne croyaient pas en elle. Elle savait bien que c’était insensé. Que Balthazar ne pouvait pas être le résumé de toute sa vie. Pourtant, c’était une impression qu’elle avait. Aussi terrifiante qu’apaisant : Balthazar était tout ce qu’elle avait. C’était sa bouée et son ancre en même temps. Il avait prouvé à plusieurs reprises qu’il était là, tout bonnement. Qu’il n’était qu’à un SMS de voler à son secours en cas de pépin. Et encore, il était là à la rassurée.

Puis, après plusieurs paroles qui se voulaient bienfaitrices, il pointa une direction d’un coup de tête. À peine eut-elle regardé que Dako reconnu l’endroit. Elle eut un petit sourire en coin. Ils avaient l’air d’un vieux couple nostalgique. Ça la faisait rire.

- L’éternité c’est rien aux côté de ce deux mois et demi en ma présence, qu’elle glousse en se rasseyant, chassant le sable de sa longue chevelure dorée.

Puis elle le regarde en souriant :

- Peut-importe qui était cette meuf, si elle te laisse en plan c’est qu’elle a pas un Q.I. assez intéressent pour te tenir en haleine. »

Son petit sourire moqueur en est presque contagieux. Elle ne connait pas cette fille et ne la connaîtra sans doutes jamais, mais elle la déteste. Parce que pour Dako, on ne fait pas souffrir Balthazar Williams.

HRP : J'ai décidé de glisser ce rp juste avant celui que j'entretient avec Ed au Zoo pour que tout concorde mieux, tu m'en veux pas, dis ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: ▲ seras-tu là? (Dakota)   Mer 19 Juil - 11:41

Balthazar allait répliquer, allait proposer d’intervenir auprès de ce groupe de petits cons, quand Dakota lui lança tout de suite que non, il devait rester à l’écart, absolument. Elle le connaissait bien, trop bien même. Il ne pu s’empêcher de retenir un léger sourire sur ses lèvres, tandis qu’elle demandait une confirmation quant à sa mise à distance « Okay, je ferai rien, mais si jamais t’as b’soin que je passe à côté de toi, juste pour montrer que j’suis jamais loin, tu me dis ? » oui, il ne voulait pas qu’elle se fasse harceler, ou embêter à l’école. Il voulait le meilleur pour elle, parce qu’elle méritait le meilleur. Il était hors de question que quelqu’un s’en prenne à elle, ou lui en fasse baver. Dakota avoua être stressée, parce que demain, elle voyait son frère : lequel ? « Tu vois lequel de tes frères ? Pourquoi ça t’angoisse à ce point ? » était-il au courant de tout ? Est-ce qu’elle avait fait une connerie, au point d’avoir peur des représailles ? Ou bien est-ce qu’il se passait réellement quelque chose de grave dans le clan Ziegler ? « J’suis là si tu as b’soin hein. Tu peux passer à la maison après, si tu veux » proposa t-il tandis que la jeune fille s’était relevé, battant au vent ses cheveux longs, emmêlés, où le sable s’était invité. La blague qu’elle lui sortit, concernant la comparaison à sa présence, par rapport à l’éternité, le fit sourire, et puis finalement rire. « T’es une vraie tempête, on ne te voit pas arriver et puis une fois que tu es là, c’est à la fois un vrai bordel et un magnifique spectacle » lança Balthazar. Il se redressa aussi, frôlant son épaule à celle de Dakota, attirant ainsi son regard. La jeune fille croisa son regard, il lui sourit doucement et déposa un tendre baiser sur son front. Finalement, il se leva, secoua ses vêtements pour faire tomber le sable et laissa se perdre sur l’océan, son regard bleu. Dakota lança quelque chose à propos de Lou, une phrase qui était censé le faire sourire, mais c’était encore trop tôt. Il ne pouvait pas être en colère contre elle, Lou ; parce qu’elle avait été honnête, sincère et qu’elle lui avait dit la vérité -après plusieurs semaines d’attente, certes. Il ne pouvait pas lui en vouloir de ne plus l’aimer, de s’être rendue compte d’autre chose, qu’elle en avait peut être rencontré un autre, mieux ; ou bien le père de l’enfant lui avait fait du charme, encore une fois ? Il n’en savait rien, il ne voulait pas le savoir, il s’en fichait. Aujourd’hui, il fallait qu’il comprenne que tout ça c’était fini : que non, il ne serait pas papa, pas amoureux, pas en couple et que la vie continuait. Une main passée dans ses cheveux, il lança finalement à la jeune fille, le regard perdu dans l’immensité bleue « J’ai vraiment envie de repartir en voyage… Si tu veux m’accompagner, j’partirai pas longtemps. Si je pars tout seul, je partirai pour plusieurs mois » lança t-il en souriant. En réalité, il avait très envie de partir en voyage avec elle, de lui offrir son premier voyage. Mais il savait que les Ziegler allaient dire non. Il le sentait.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la gamine
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 14 ans (22/08)
○ statut : Trop jeune. Casse toi.
○ métier : Lycéenne ; les vacances c'est le pied !
○ quartier : 225, Eastbay.
○ posts : 183 ○ points : 0
○ pseudo : Dada
○ avatar : Jade Weber
○ inscrit le : 20/04/2017
MessageSujet: Re: ▲ seras-tu là? (Dakota)   Mer 26 Juil - 16:38

Elle voit bien à sa tête qu’elle a eue raison de lui faire promettre. C’est clair que ça n’a pas été son idée première que de rester à l’écart, Dakota n’est pas dupe. Quand il lui dit de faire signe en cas de problème l’adolescente sourit et accepte, sachant pertinemment qu’il a besoin de cette réponse pour le bon fonctionnement de sa conscience. Et pour, qu’accessoirement, il puisse également dormir la nuit.

Puis, Dako parle de ses appréhensions pour le lendemain. Et Balthazar pose milles questions – c’était à prévoir.

- Ed’. Qu’elle répond sans ménagement. Le deuxième de la fratrie. Une tête brûlée qui croit tellement qu’il a raison qu’à ses yeux c’est le seul humain bien sur terre. Avec Murph’, ma sœur, bien sûr. Parce que Murph’ c’est son doudou.

Bien que cela puisse ressembler à de la rancœur, elle n’est pas dirigée à l’encontre de la relation qu’on son frère et sa sœur. Non. Plutôt, seulement, à l’idée qu’eux ils ont toujours un allié quand les diners de famille dégénèrent. Et que ça, c’est une chance qu’elle n’a pas, Dakota.

- Si, ça m’angoisse parce que… Les yeux dans la vague, Dako s’interrompt pour réfléchir à ce qu’elle dira. Elle se souvient très bien qu’elle a omis de mettre Balthazar au courant de sa réelle situation familiale. Et lui dire, comme, ça, d’un coup, que Ed’ la déteste parce qu’elle a tué leur mère, elle juge que ça le fait moyen.
Alors elle improvise avec le peu de vérité qu’il lui reste :

- Disons juste qu’on a jamais été sur la même longueur d’onde. Alors on s’évite. Et, d’habitude, ça nous va à tous les deux parce que les seuls fois où l’on entre en contact – outre que pour se passer le sel – c’est pour se prendre la tête.

Elle se mordille la lèvre.

- Alors qu’il veuille me voir demain c’est parce qu’il a une idée bien précise en tête. Il a un truc à me dire. À m’repprocher (elle secoue la tête et regarde Balth dans les yeux). J’te le dis. Ça va barder.

Elle détourne le regard, essayant de chasser l’angoisse qui la ronde alors qu’elle explique tout ça. Bien sûr, elle se doute que son frère veut lui parler de Balthazar. Parce qu’à l’heure qu’il est, il doit déjà être bien plus qu’au courant – et bien plus qu’en désaccord. Ce dont elle ne se doute pas le moins du monde, cependant, c’est qu’il est déjà entré en contact avec Balthazar. Et ça, ça c’est une chance phénoménale. Parce que si ça avait été le cas les rôles se seraient probablement inversés. Et ça aurait été à Ed’ de craindre la Hiroshima de sa vie. On ne déconne pas avec Balth’. Dans la tête de Dakota : c’est très clair.

Quand il lui dit qu’il est là au besoin, Dakota, elle sourit. Parce qu’elle sait que c’est vrai. Et que c’est tellement rare par chez elle quelqu’un de confiance que ça lui fait du bien. Si ça n’était pas bizarre, elle le lui ferait répéter encore.

Puis il lui parle du bar que l’on voit plus loin et elle ne peut s’empêcher de blaguer aux souvenir de leur ô combien mémorable rencontre.

- T’es une vraie tempête, on ne te voit pas arriver et puis une fois que tu es là, c’est à la fois un vrai bordel et un magnifique spectacle

Elle sourit.

- Une tempête, rien que ça. C’est grave la classe, qu’elle approuve d’un hochement de tête grandiloquent.

Elle ne peut pas se départir de son sourire. Pas avec Balth. Elle se sent trop bien quand elle est avec lui. C’est comme ça.

Quand elle sent qu’il touche son épaule de la sienne en se redressant, elle tourne la tête vers lui, par réflexe. C’est un baisé sur son front qui la surprend. Elle bat des paupières, surprise, puis sourit alors qu’il se relève. Elle l’imite, comprenant qu’ils sont sur le point de reprendre la route.

Pour une fois, sa blague fit flop. Elle se mord l’intérieur de la joue pour retenir la petite honte qui l’habite. Idiote. C’est bien trop tôt ! dit sa conscience. Mais Balthazar n’en fait pas cas. Il n’y répond même pas, en fait. Non, il parle d’autre chose. De se barrer loin.

Aussitôt, Dakota sent le mal être qui s’installe. Balthazar ? Partir ? Non !

Elle se plante devant lui le regard décidé :

- Tu déconnes ? Bien sûr que tu m’emmènes ! Si tu crois que tu vas me laisser ici, toute seule !

Elle croise les bras sur son poitrail, une mine faussement offensé sur le visage :

- On m’laisse pas en plan, moi, Balthazar Williams. »

Faussement offensée, d’accord. Mais véritablement terrifiée. Balth peut pas partir, hein ? Si ?

HRP : Dans mon RP avec Ed' Dakota ne sait pas que Balth à eut la visite du frère. C'est donc important de ne pas le lui dire pour pas tout foutre en l'air dans mon RP avec Edounnet

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: ▲ seras-tu là? (Dakota)   Mer 26 Juil - 18:16

A ce que Dakota disait, elle ne semblait pas être au courant que son frère, Ed, était venu voir Balthi plusieurs jours auparavant. Il préféra ne rien dire, pensant que ce n'était pas à lui de lui en parler, mais plutôt à son frère. Dakota semblait souffrir de cette relation qu'elle entretenait avec son frère, bien évidemment, c'était un concept très flou pour Balthazar, puisqu'il n'avait ni frère, ni sœur, il ne savait pas comment ça se passait, il ne pouvait que les fantasmer. Et souvent, ça lui arrivait, comme avec Dakota finalement, il aurait aimé l'avoir pour petite sœur ; mais si ça avait été le cas, se seraient-ils si bien entendu ? Pas sûr. Ils avaient fini par se lever du sable, et commençaient à marcher au bord de l'eau, Balthazar ne voulait pas quitter la plage, pas tout de suite, il voulait profiter de ce moment encore un peu. Dakota semblait surprise de savoir qu'il voulait partir, mais voulait apparemment partir avec lui. Elle venait de se poster devant lui, les bras croisés sur sa poitrine, le regard dur. Il rigola, avant de passer un bras autour de ses épaules pour la faire venir contre lui, alors qu'il reprenait sa marche au bord de l'eau « si ça ne tenait qu'à moi tu viendrais, mais faut que j'en parle à ta famille, j'veux pas qu'on me pourchasse pour kidnapping » rigola t-il. En fait, ça faisait plusieurs jours qu'il pensait à lui offrir son premier voyage, parce qu'il savait que c'était bientôt son anniversaire, qu'elle n'avait jamais voyagé et qu'elle voulait le faire. Au moins avec lui, elle serait bien, et elle aurait une bonne vision de ce qu'est un vrai voyage. Il en avait même parlé à Nova, sa meilleure amie -de son âge- et elle n'avait pas eu l'air chaude de savoir qu'il partait avec une ado, mais avait fini par trouver l'idée chouette, même si elle restait réticente. Sauf que Balthi, lui, il connaissait Dakota et il connaissait leur histoire, leur relation et il n'avait pas les mêmes peurs que Nova, ou bien les membres extérieurs à leur relation. Personne ne semblait comprendre ce qui les unissait si fort. Mais ils étaient unis, comme rarement on pouvait l'être. « ça te dirait de... de fêter tes 15 ans dans un autre pays, avec moi ? Parce que si oui, faut qu'on s'organise avec ta famille, faut qu'on fasse ton passeport et... et on pourra partir, où tu veux » lança t-il en baissant la tête en souriant, croisant le regard de la petite tête blonde. Il voulait lui faire plaisir et il espérait qu'elle serait contente, mais et si elle ne voulait pas partir avec lui ? Et si un jour, le besoin de partir se faisait ressentir beaucoup plus violemment et qu'il partait sans elle ? Arriverait-il à la laisser ici ? Arriverait-il vraiment à partir comme il l'avait toujours fait ? Dakota semblait avoir changé quelque chose en lui, allumé une lumière qu'il ne pensait pas être possible d'allumer. Il l'aimait oui. Non pas d'un amour, d'amoureux. Mais un amour vrai, sincère, qui regroupait plusieurs formes d'amour. Maintenant, il était attaché à elle et rien ne serait plus jamais comme avant. Il le savait et quelque part, ça lui faisait peur, oui. « et tu sais, peut-être qu'un jour c'est toi qui va partir sans moi, j's'rai trop vieux, tu vas bien partir à l'université à un moment donné non ? » et cette idée, même s'il le disait en rigolant, ça le faisait flipper. Vraiment. Il attrapa la main de Dakota, par son bras autour de ses épaules et serra un peu plus fort ses doigts dans les siens. Ouais, quand elle allait partir, un jour, ça allait lui briser le cœur.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

la gamine
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 14 ans (22/08)
○ statut : Trop jeune. Casse toi.
○ métier : Lycéenne ; les vacances c'est le pied !
○ quartier : 225, Eastbay.
○ posts : 183 ○ points : 0
○ pseudo : Dada
○ avatar : Jade Weber
○ inscrit le : 20/04/2017
MessageSujet: Re: ▲ seras-tu là? (Dakota)   Mer 26 Juil - 21:48


Ah ouais. C’est vrai. Dakota, elle a une famille.
Parfois, quand elle est heureuse : elle l’oubli.

Elle soupire. Personne ne voudra jamais qu’elle se fasse la malle avec un « inconnu » de trente ans dans un autre pays. Mais, malgré tout, elle est décidée :

- Mouais. Tu verras. Je trouverai un plan. (elle hoche la tête théâtralement) J’vais les convaincre.

Il rigole. Et c’est bien parce qu’il rit tout le temps, parce que si non, elle se demanderait grave ce qu’il y a de drôle parce qu’elle est on ne peut plus sérieuse !

- Ça te dirait de... de fêter tes 15 ans dans un autre pays, avec moi ? Parce que si oui, faut qu'on s'organise avec ta famille, faut qu'on fasse ton passeport et... et on pourra partir, où tu veux.

À ces mots, Dakota s’arrêta de marcher pour le regarder les yeux ronds comme des billes. Son système tout entier venait de buger. On pouvait presque entendre la tonalité qui annonçait la panne de signal. Le temps que l’information se rende au cerveau fût plutôt long. Puis, finalement le déclic se fit et elle haussa les sourcils, essayant de croire les mots que son ami venait de prononcer.

- T’es… T’es sérieux ?

Elle battit à peine des paupières qu’elle s’exclamait déjà, ne lui accordant pas le temps de changer d’avis :

- Sérieux ?! Oui ! Oui, oui, oui, oui, oui !

Elle se mit à trépigner sur place, conquise par l’impatience et l’excitation. Elle se lança même dans une diarrhée verbale :

- Oh my god ! On pourrait ! On pourrait… ! Visiter une grande ville ?! Aller en Islande ?! Ou bien c’était l’Irlande ? (bref moment de réflexion) Ou bien les deux ! Ou alors ! Ou alors ! On va… Oh je sais ! On va en Asie ! En Thaïlande ?!

Elle s’arrête à peine pour reprendre son souffle que, soudain, elle s’arrête d’un seul coup en repensant à un détail, comme si c’était d’une gravitée irréprochable :

- Au fait… Comment tu sais que c’est bientôt mon anniversaire ?

Elle arque un sourcil et le regarde de haut en bas. Elle sait très bien qu’elle ne le lui a pas dit. Elle a à peine osé lui dire son âge. D’ailleurs l’a-t-elle fait ? Elle recule d’un pas, comme si le voir mieux l’aiderait à deviner.

Après une brève réponse, il s’approche de nouveau d’elle – profitant sans doutes du fait qu’elle soit de nouveau calme – pour passer un bras autour de ses épaules et enlacer ses doigts aux siens. Dakota le laisse faire. Pour elle, c’est normal.

- Et tu sais, peut-être qu'un jour c'est toi qui va partir sans moi, j's'rai trop vieux, tu vas bien partir à l'université à un moment donné non ?

Dakota glousse. Partir sans Balth ? Qu’elle idée saugrenue. Non, dans sa tête c’est bien clair : c’est avec lui ou bien jamais.

- Mais non, t’inquiète. À ce stade, j’serai millionnaire. Je t’achèterai un quadri-porteur et je m’assiérai dans le panier. On fera le tour du monde comme ça, tu vas voir : ça va le faire !
»

Elle ponctue le tout d’un clin d’œil. Ouais. Ce serait géant.

_________________

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: ▲ seras-tu là? (Dakota)   Mer 26 Juil - 22:06

Elle ne semblait pas le croire quand il lui proposa l'idée du voyage. Pourtant il était très sérieux, malgré son large sourire. Il rigola en confirmant qu'il était plus que sérieux oui. Il ne pu s'empêcher de rire de bon cœur quand elle commença à sautiller sur place. Elle proposa l'idée d'aller chez lui, en Islande, et il y avait pensé. Il souriait toujours et ne tarda pas à lui répondre « J'avais pensé à l'Islande, tu pourrais rencontrer mes parents et puis voir d'où je viens, c'est la bonne saison en plus. Après... on peut aller dans un pays plus chaud aussi ? » libre à elle de choisir. Il avait fait tellement de pays. Quand elle parla de la Thaïlande, il tiqua en répondant « Non pas la Thaïlande » pensant qu'elle était peut être un peu trop jeune pour aller là-bas. Ils iraient pour sa majorité... enfin... s'ils sont toujours aussi proches, mais ça semble utopique. Elle lui demanda le plus sérieusement du monde comment il connaissait la date de son anniversaire. Il sourit et ne tarda pas à répondre « Un professionnel ne dévoile jamais ses sources jeune fille » plaisanta t-il alors. Quand ils se remirent à marcher, un bras autour des épaules de Dakota et les doigts enlacés, et qu'elle lança son projet d'avenir, Balthazar ne pu s'empêcher de rire à gorge déployée, il voyait tellement précisement la scène dans sa tête, que c'en était tordant de rire. Il rigolait sincèrement, de bon cœur. Dakota avait ce pouvoir sur lui, celui de lui faire oublier la raison du pourquoi. Il y a encore une heure de cela, il était en train de ruminer sur sa rupture et là, il rigolait à se plier par terre. C'était l'effet Dakota. Elle parvenait à lui faire oublier la raison du pourquoi, elle parvenait à le faire oublier ses malheurs, à le faire rire. Elle était douée. Il fini par cesser de rire, soupirant alors, revenant à la réalité. Est-ce qu'ils allaient vraiment pouvoir le faire ce voyage ? Auraient-ils la permission ? Et puis pour l'avenir... Même si Balthi avait envie d'y croire, il n'y croyait pas sincèrement. Dakota était jeune, innocente, des rêves plein la tête avec un million de possibilités qui s'offraient à elle dans la vie. Okay aujourd'hui, il était important pour elle -il aimait à le penser- mais dans quelques années, quand elle rencontrerait un garçon, quand elle se fera des amis, qu'elle commencera à sortir, elle allait l'oublier. Il était lucide là dessus. Mais pourtant, il était déjà si fortement accroché à elle, comment est-ce que tout cela allait se passer ? Comment allait-il le vivre ? Parfois, il en oubliait son âge, et puis parfois, ça lui revenait en pleine gueule. Il ne voulait pas la perdre, mais Dakota c'était un peu comme une chanson. On adore, on en connait l'air par cœur, on danse dessus, elle nous rappelle des souvenirs, nous rend heureux et puis à un moment donné, elle s'arrête. Et on a beau la rejouer en boucle, il arrive toujours un moment où la mélodie s'arrête. Balthi redoutait ce jour où non, elle allait préféré sortir avec ses amis, son copain et qu'elle ne le verrait plus autant, voir plus du tout. Et c'était normal, c'était la vie, elle était jeune, il fallait qu'elle vive toutes ces expériences. Mais bon sang, qu'est-ce qu'il allait avoir mal au cœur. Il resserrait un peu plus ses doigts aux siens, perdu dans ses pensées. Un jour, elle partirait à l'université, ou lui, en voyage et ils seraient séparés. Tout allait finir par changer entre eux et malgré tout, il n'y avait jamais réellement pensé. Trop occupé à penser à son âge, au danger de cette relation vis à vis des autres, mais il ne s'était jamais posé toutes ces questions et là, ça le perturbait. Parce que ce jour arriverait où elle allait grandir, devenir une femme et lui, un vieux con. Ouais, il finirait dans un fauteuil un jour, et il ne voulait pas qu'elle se préoccupe de lui. Elle avait mieux à faire que ça, elle devait vivre.
Revenir en haut Aller en bas
 

▲ seras-tu là? (Dakota)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dakota Evans
» ~ Dakota et Fleur ~
» Sport is life - Loanne Boisard (ft. Dakota Fanning)
» Dakota // Indien [PRIS]
» (F/PRISE) DAKOTA FANNING

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: trash :: rps-