AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Something Just Like This (Gus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Bob, The Lost Soul
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Un compteur qui affiche 30, mais un mentale qui en dit 20.
○ statut : Ravagé par la destruction de sa conscience et de son âme, en attente d'une salvation.
○ métier : Une mise à pieds qui fait mal dans une passion qui l'animait.
○ quartier : Une errance dans un appartement bien vide à West Bay.
○ posts : 342 ○ points : 7125
○ pseudo : You know me (TAZ)
○ avatar : Luke Mitchell
○ DC : le gigolo d'Icare (Newton) & la bête d'Austin (Rhéa)
○ inscrit le : 18/06/2017
MessageSujet: Something Just Like This (Gus)   Dim 2 Juil - 15:30

Something Just Like This
Cadtus

Lasse. Un mot qui te définit bien, tu es lasse de te lever. Lasse de tout. Attrapant une tasse au hasard, laissant l'eau couler. Tu te rends compte que tu n'as plus de café.. Fatigué d'avance de te rendre dehors. Pourtant tu ne vas pas avoir le choix. L'envie de café, c'est la seule qui te reste, même aller à la sale ne te donne plus la patate. Tu y vas bien sûr, mais plus pour te défouler. Pour évacuer ta colère, que par réel plaisir … Plus les jours passent et plus tu te renfermes sur toi même. Zombie que tu deviens. Cernes qui se façonnent chaque jour un peu plus, grâce à tes cauchemars à répétition. Son visage. Sa voix. Puis le carambolage. Tu évites les gens, tu les fuies, alors que ça ne te ressemble pas. Habituellement tu es le premier à sortir. Le premier a proposé des plans, le gars toujours partant pour s'amuser. Là rien. Lasse de voir les gens. Lasse de parler. Lasse de tout. Tu sais au fond de toi que ta place n'est pas là. Plus les jours passent et plus tu attends. Un signe. Un geste. Qu'il se réveille. Tu perds goût à la vie, tu rentres dans ce cercle vicieux. Cette spirale qui absorbe le peu de joie qui reste en toi. Elle te suce jusqu'à la dernière goûte. Tu ne sens rien. Tu apprécies même cette souffrance. Elle s'est crée une place en toi et ça te va amplement. Punition. Châtiment que tu mérites amplement. Tes pas sont lents, mais tu avances vers tes objectifs : sortir. Prendre un café. Regardant l'heure, logiquement tu ne devrais pas rencontrer trop de proches à toi. Soit il travail, soit ils sont chez eux. Sûrement pas dans les rues de la ville. Tu l'espères. L'envie de causer avec tes proches te fatigue déjà … Si tu les « évites » ce n'est pas pour rien. T'as pas envie qu'ils te voient ainsi. Pas envie de voir leurs regards qui changent. Leurs pitié ou leurs colères. Non tu ne veux rien de tout ça. Tu veux rester dans ta bulle. Rester dans ton errance. C'est là que tu y trouves ta place. Ton « bonheur » si on peut dire. Parce que lui il est tout seul. Lui il dort, paisiblement … alors pourquoi toi tu devrais goûter les plaisirs de la vie ? Pourquoi tu devrais sourire, profiter alors qu'il ne peut pas ? Tu as longtemps été un de ces égoïstes qui profitaient de la vie comme elle venait, mais là … Là la vie elle te donne le coup de grâce, elle te montre que tu dois changer. Que tu ne mérites plus tes bons moments. Soufflant, tu enfiles ton sweat, bloque ta capuche. Ton nouvel allié ces derniers jours. Tu es très bien en dessous, les gens ne te voient pas. Tu passes inaperçu et c'est exactement ce que tu veux. Ne pas être vu. Qu'on ne te dérange pas. Rester dans l'ombre. Tu t'effaces petit à petit … Te reconnaissant à peine … Tu es loin d'être le Cade que ton entourage à l'habitude de connaître … Très loin même …

Les yeux baissés, tu fais tout de même attention où tu vas. L'idée d'avoir un accident t'a traversé l'esprit, mais … T'es pas aller jusqu'au bout. Tu ne sais pas pourquoi… Pourtant la flamme en toi s'éteint peu à peu … tu sais qu'il te reste une solution. Un moyen de tout éteindre, mais t'es pas encore prêt. Pas tant que tu ne sais pas. Pas tant qu'il se bat. Comme ci un fil vous maintenait l'un à l'autre. C'est ce que tu penses. Soufflant, tu passes entre les gens. Zig zag, trouves ta place sur ce trottoir. Le café se rapproche, ton envie du jour va être résolue dans quelques minutes. Un bon café noir comme tu les aimes. Pas de superflu. Juste la noirceur dans un gobelet. Pas de sucre. Pas de lait. Rien. Juste ça et ça te va parfaitement. Tu les aimes ainsi. Tu les as toujours aimé ainsi. Entrant dans la boutique, tu ne tardes pas à faire ta commande et attendre. Attendre encore et toujours. Un verbe qui te colle à la peau. Ta commande est prête, attrapant cette boisson. Le retour à ton errance se rapproche. Rentrer chez toi. Oublier le monde. S'oublier. En sortant, tu ne fais toujours pas attention aux gens qui t'entourent. Pourtant lui il fait attention à toi. Une voix te sort de tes pensées.  Une voix que tu ne connais que trop bien, mais là tu ne percutes pas. Cette voix s'accompagne d'une main sur l'épaule. Te faisant virevolter. Gus qui se tient devant toi. Tu bredouilles un simple « désolé » avant de baisser ton regard. Espérant qu'il ne te retienne pas longtemps … tu ne sais déjà pas quoi lui dire … Pourtant Gus il fait parti de ta bande de pote. Vous en avez fait des délires ensemble … il fait aussi parti des gens que tu évites en ce moment …


_________________
~ I've battled demons that won't let me sleep. Called to the sea but she abandoned me.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Grumpy cat
Voir le profil de l'utilisateur

  ○ âge : 38 ans (28 mai)
○ statut : Complétement taré, euh célibataire !
○ métier : Soigneur animalier et référent du secteur félins dans le zoo de Wellington.
○ quartier : North Bay, maison #04
○ informations en vrac : Il est végétarien. ◈ Il vit à Island Bay depuis toujours. ◈ Il était banquier avant d'être soigneur. ◈ Il essaye d'arrêter de fumer depuis un an. ◈

○ posts : 973 ○ points : 3125
○ pseudo : Aloa
○ avatar : Jake Johnson
○ DC : Clayton, ce reporter à l'esprit torturé qui à besoin de câlins.
○ inscrit le : 17/01/2017
MessageSujet: Re: Something Just Like This (Gus)   Mar 4 Juil - 19:07



❝Something just like this.❞
Cade & Augustus
Augustus s'était réveillé de bonne heure malgré sa journée de repos. Pas qu'il ne trouvait plus le sommeil, loin de là. D'ailleurs, il faisait une espèce de rêve où il était un super héro adulait par un million de femmes. Oui, oui, un million. Gus quand il rêve, il ne fait pas les choses à moitié. Il était sur le point de conclure avec une jolie brune à forte poitrine quand tout d'un coup une mini boule de poil colla son petit derrière sous son nez. Heureusement qu'il ne dormait pas la bouche ouverte il aurait pu presque l'avaler. En ouvrant difficilement les yeux, il aperçu trois bébés chats sur son lit tandis que les deux autres piaillaient par terre, probablement pour manger ou venir rejoindre la petite troupe.  Augustus s'accorda quelques minutes pour se réveiller puis ensuite les nourrir. Ce n'était définitivement par un travail facile que d'élever des bébés chats à la place d'une mère mais bon, il avait presque trouvé un foyer pour chacun donc quand ils seraient en âge de partir, à lui les grâces mat' !

Après que tout le monde ait mangé, y comprit lui, il se dirigea vers la salle de bain, histoire de se réveiller pour de bon. Il ne travaillait pas aujourd'hui mais pour une journée d'hiver, il faisait plutôt doux alors il irait peut-être faire un tour en plus il devait acheté deux, trois trucs à l'épicerie. Dans la douche, il fit un remix de toutes les chansons qu'il aimait le plus en ce moment. Un mélange entre Ed Sheeran et P!nk probablement. Ça sonnait plutôt bien. En sortant, il prit soin de rentrer tous les chatons dans leur petit parc qu'il avait construit avec les moyens du bord mais qu'il lui garantissait de retrouver sa maison en bon état.

Dans le centre ville, y avait toujours un peu de monde et même si Gus ne prettait pas tellement attention aux gens autours de lui, il arrivait toujours à croiser une personne qu'il connaissait. D'ailleurs, il échangea un signe de la main avec un de ses collègues du zoo. Il aurait bien été le voir mais il allait passé le lendemain ensemble au zoo et c'était bien suffisant. En passant devant une boutique vendant du café, il remarqua une autre personne qu'il connaissait en sortir, c'était Cade. Augustus considérait Cade comme un ami, du moins il y a encore deux semaines parce qu'ils se retrouvaient souvent pour sortir ou regarder un match même si le point central de la soirée n'était pas vraiment le match diffusait sur l'écran. Gus avait relancé plusieurs fois Cade pour qu'ils se voient mais il n'avait plus eu de nouvelles. Il n'avait pas trop insisté et au bout de deux refus il avait laissé tomber. Pas qu'il n'avait plus envie de le voir mais il se vexait assez vite en règle générale et donc il ne courrait pas derrière les gens qui ne voulaient plus le voir. En plus, il avait eu vaguement des échos de l'accident de son frère, c'est principalement pour ça qu'il aurait voulu le voir mais probablement que Cade ne voulait pas en parler. Gus restait quand même désolé pour lui. Il posa sa main sur son épaule après l'avoir appeler lorsqu'il était encore à quelques mètres de lui. Le jeune homme s'excusa, Gus ne comprit pas vraiment pourquoi.

- Cade ! Ça fait un petit moment qu'on ne s'était pas vu. Je t'ai envoyé pleins de messages…

Quelque part, il n'aurait peut-être pas du l’interpeller comme ça car si Cade ne lui avait pas répondu c'est qu'il avait sûrement une bonne raison. Mais son instinct lui avait dit de quand même le faire. En le voyant de face et surtout de plus prés, il pu voir que quelque part ce n'était pas le même homme qu'il avait pu rencontrer dans un bar de la ville. Il avait perdu son sourire et c'était plutôt triste à voir.

© Pando

_________________

Ophelia.
« You've been on my mind, girl, since the flood. Heaven help the fool who falls in love. You've been on my mind, girl, like a drug. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Bob, The Lost Soul
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Un compteur qui affiche 30, mais un mentale qui en dit 20.
○ statut : Ravagé par la destruction de sa conscience et de son âme, en attente d'une salvation.
○ métier : Une mise à pieds qui fait mal dans une passion qui l'animait.
○ quartier : Une errance dans un appartement bien vide à West Bay.
○ posts : 342 ○ points : 7125
○ pseudo : You know me (TAZ)
○ avatar : Luke Mitchell
○ DC : le gigolo d'Icare (Newton) & la bête d'Austin (Rhéa)
○ inscrit le : 18/06/2017
MessageSujet: Re: Something Just Like This (Gus)   Mer 5 Juil - 19:06

Something Just Like This
Cadtus

«- Cade ! Ça fait un petit moment qu'on ne s'était pas vu. Je t'ai envoyé pleins de messages… » Ne sachant pourquoi tu t'es excusé quelques minutes plus tôt. N'osant toujours pas le regarder, où du moins ton regard est fuyant. Gus ce n'est pas n'importe qui. Certes vous vous voyez plus souvent pour boire ou regarder des matchs. Sauf qu'ils vous arrivent de parler de la vie et de tout ce qu'il s'en suit. De base, tu n'es pas l'homme que tu es aujourd'hui. T'es un peu comme lui, il est bien rare de te voir sans ton sourire … Pourtant, là t'as tout sauf envie de rire ou sourire. Te raclant la gorge. Il faut que tu trouves quoi dire .. « Ouais désolé j'ai … » Tu as quoi ? Un boulot monstre ? Cela serait mentir sachant que tu as été mis à pieds. Il n'est pas obligé de le savoir. Est-ce qu'il sait pour ton frère ? T'en sais rien. Tu ne l'as dit à personne. Certaines personnes de ton entourage ont eu vent de l'information .. mais toi t'as rien dit. Pourquoi faire ? « Désolé de pas avoir répondu je suis pas mal ... » Tu n'arrives pas à formuler une phrase correcte. Il va te prendre pour un dégénérer… Tu soupires. « Désolé, à nouveau Gus. Je suis pas dans mon état ... » Baissant la tête. « J'aurais dû te rappeler, mais j'voulais pas que toi ou les gars me voyaient ainsi ... » Qu'ils voient le monstre que tu es. Qu'il sache le crime que tu as commis. Non tu n'as pas envie de ça. Tu n'as pas besoin de ça. Tu  y arrives très bien tout seul à te punir de tes crimes. Jouant avec tes mains, cette situation te met mal à l'aise et tu ne saurais pas dire pourquoi … Relevant légèrement le regard … « ça va toi ? » phrase bateau ! Tu n'es décidément pas toi. Il va le voir, si ce n'est pas déjà fait.  Tu te sens juste con de ne pas l'avoir prévenu .. Sauf que c'est une partie de toi qui ne changera pas. Tu as dû mal à demander de l'aide ou pire dire ce que tu ressens. Ça ne fait pas parti de tes fonctions premières. Dire une connerie, oui ça tu sais faire. Dire ce que tu ressens, c'est autre chose. Pourtant tu sais que Gus est un bon, loyal et fidèle. Au fond de toi tu sais que vous êtes amis, mais tu n'y arrives pas. Tu espères juste qu'il ne t'en tiendra pas rigueur … Là pour le coup, tu ne sais pas vraiment. Ce n'est pas dans tes habitudes de ne pas répondre, de ne pas donner de nouvelles … Pire encore de refuser plusieurs sorties, cela t'es déjà arrivé de dire non. À cause d'un empêchement ou juste trop de boulot, mais à côté de ça, tu reportais. Tu proposais autre chose. Là rien. Juste un non, un mot évasif. L'envie qu'on t'oublie … Sauf que la terre en a décidé autrement .. ou plutôt ton entourage en a décidé autrement … Et si dans le fond c'était toi qui avait tort dans cette histoire ? Et si tu devais accepter de voir un peu plus la lumière du jour et arrêter de te couper des gens qui t'entourent. Des gens qui sont là pour toi. Qui sont prêts à t'apporter leur soutient.


_________________
~ I've battled demons that won't let me sleep. Called to the sea but she abandoned me.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Grumpy cat
Voir le profil de l'utilisateur

  ○ âge : 38 ans (28 mai)
○ statut : Complétement taré, euh célibataire !
○ métier : Soigneur animalier et référent du secteur félins dans le zoo de Wellington.
○ quartier : North Bay, maison #04
○ informations en vrac : Il est végétarien. ◈ Il vit à Island Bay depuis toujours. ◈ Il était banquier avant d'être soigneur. ◈ Il essaye d'arrêter de fumer depuis un an. ◈

○ posts : 973 ○ points : 3125
○ pseudo : Aloa
○ avatar : Jake Johnson
○ DC : Clayton, ce reporter à l'esprit torturé qui à besoin de câlins.
○ inscrit le : 17/01/2017
MessageSujet: Re: Something Just Like This (Gus)   Sam 8 Juil - 22:37



❝Something just like this.❞
Cade & Augustus
Augustus malgré lui avait froncé les sourcils prenant une expression de visage un peu bizarre car il ne comprenait pas vraiment où Cade voulait en venir. Enfin, il se doutait que quelque chose n'allait pas mais il ne comprenait pas pourquoi Cade gardait tant de mystère. Parfois, ça pouvait faire du bien de parler à quelqu'un surtout un ami mais il n'irait pas lui mettre un couteau sous la gorge pour savoir ce qui se passer.

- Te vois comment ? Tu crois que tout est toujours tout beau dans ma vie ? Je ne sais pas ce qui t'arrive, quelque part, ça ne me regarde sûrement pas mais tu aurais dû au moins me dire que tu préférais prendre de la distance, j'aurais compris.

Il aurait même beaucoup mieux compris que son silence. Il gardait une voix calme en lui parlant, signe qu'il ne lui en voulait pas plus que ça. Cade, peut-être pour détourner son attention lui posa la question la plus banal que l'univers ait pu concevoir. Etc-ce qu'il allait bien ? Oui. Lui aussi avait quelques petits soucis dont il n'avait pas envie de parler mais rien d'alarmant. Il haussa donc brièvement les épaules mettant ses mains dans les poches de sa veste tout en répondant.

- Oui ça va. Comme d'habitude…

Il hésita mais finalement il reprit en regardant Cade.

- Tu sais, je voudrais pas t'embêter plus. Si jamais tu as besoin tu sais que je suis là mais ça tu le savais déjà.


Gus regarda autours d'eux. Le temps commençait à se couvrir alors l'option était simple. Soit ils partaient dans la même direction pour se mettre à l'abri, soit ils se séparaient maintenant. Honnêtement, Augutus ne savait pas quoi lui dire d'autre. L'invitait quelque part à prendre un verre ou un café, il aurait refusé. Lui dire de passer à la maison voir les bébés chats, il aurait probablement refusé aussi. Bien qu'il était positif habituellement, voir son ami ainsi refermé sur lui-même lui mettait un peu le moral dans les chaussettes et il se sentait surtout impuissant face à la situation.

- J'espère qu'on aura l'occasion de se revoir.

Ça sonnait un peu comme des adieux mais cette distance ce n'était pas vraiment Gus qui l'avait instauré et quelque part il n'était pas le premier. Qui n'avait pas un ami qui du jour au lendemain ne prenait plus de nouvelles ou ne répondait plus aux messages ? On avait tous une personne comme ça dans notre entourage et on a tous été cette personne à un moment donner ou un autre. Pour une raison ou pour une autre, la vie faisait que parfois des chemins se séparaient pour en former d'autres.

© Pando

_________________

Ophelia.
« You've been on my mind, girl, since the flood. Heaven help the fool who falls in love. You've been on my mind, girl, like a drug. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Bob, The Lost Soul
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Un compteur qui affiche 30, mais un mentale qui en dit 20.
○ statut : Ravagé par la destruction de sa conscience et de son âme, en attente d'une salvation.
○ métier : Une mise à pieds qui fait mal dans une passion qui l'animait.
○ quartier : Une errance dans un appartement bien vide à West Bay.
○ posts : 342 ○ points : 7125
○ pseudo : You know me (TAZ)
○ avatar : Luke Mitchell
○ DC : le gigolo d'Icare (Newton) & la bête d'Austin (Rhéa)
○ inscrit le : 18/06/2017
MessageSujet: Re: Something Just Like This (Gus)   Dim 9 Juil - 15:11

Something Just Like This
Cadtus

Tu te sentais con. C'était le mot adéquate pour cette situation. N'osant à peine le regarder. Bredouillant des incohérences. Ce qui était sûr, c'est que tu n'étais pas toi. Tu n'avais pas les mêmes envies, pas le même vocabulaire. Voilà que tu galérais à faire une phase. Simple phrase. Non tu te perdais de vue. Tu n'arrivais même pas à expliquer ce qui se passait en ce moment dans ta vie. Il serait peut-être tant que tu acceptes ? Accepter le fait que tu t'évades de cette vie, de ce monde. Que tu pars rejoindre l'autre monde. Celui qui t'a toujours envoûte. Fasciné. Est-ce que tu es prêt à accepter de l'aide ? T'es pas sûr. Tu n'as pas accepté celui de Sawyer. Sincère et douce Sawyer qui est venue à toi pour t'aider. Pour te pardonner. Un pardon que tu n'acceptes pas. Tu le refuses, parce que tu ne peux pas. Tu ne peux pas te pardonner. Cela serait trop facile. Tu es l'auteur de ce crime. Oui à tes yeux c'est un crime. Ta famille se déchire et tu es le responsable. Ta famille ne s'est jamais déchirée ainsi. Elle a eu des brouilles, des querelles, mais rien de semblable. Là tu viens de tout faire exploser. Le regard de ta sœur qui t'a brûlé sur place ce jour fatidique. Ta mère dont tu n'oses pas composer le numéro. Pourtant c'est ta mère, elle ne vous a jamais jugé, mais là … Là tu as mis son fils aîné dans le coma. Ton frère. Celui qui a toujours été là pour toi. Et toi en remerciement tu l'envoies se battre. Se battre pour sa propre vie. Oui tu te détestes pour ça. Tu donnerais n'importe quoi pour être sa place. Tu le ferais aussitôt si tu le pouvais. Sauf que ce n'est pas possible. La vie n'est pas ainsi. Et pendant que tu attends, la vie continue. Les gens continuent à vivre, à reprendre là où ils se sont arrêtés pour la plupart. Toi au milieu de ça ? Tu as quitté l'autoroute de la vie. Tu te perds sur le côté. N'ayant même pas le courage de regarder ces gens qui avancent. Ces gens qui sont avant tout tes amis. Comme lui. Gus, pour les intimes. Augustus Fletcher, un mec que tu respectes, que tu adores. Un mec bien que tu as déçu. Il te le dit pas, mais tu le vois dans son regard. Des gens tu en as déçu beaucoup, mais ça ne t'arrêtais pas. Pas comme ça. Là tu te sens pétrifié lorsque tu vois ce regard. Pourquoi avoir osé regarder ? Parce qu'il le fallait. Il fallait que tu comprennes. Que tu acceptes cette claque. Tes amies ne vont pas t'abandonner, lui n'en a pas l'intention. Parce que tu entends ces paroles qui se murmurent à nouveau dans ta tête « Si jamais tu as besoin tu sais que je suis là mais ça tu le savais déjà. » Beaucoup te l'ont dit, que ça soit à l'écrit ou à l'oral. Tu as toujours haussé les épaules et continuer. Surtout ces derniers jours. Et là ça te claque. Une gifle bien mérité. Alors oui tu te sens con. Con de réagir ainsi. Con de le repousser. Con d'être ainsi. Con de l'avoir évincé de ta vie. Con de l'avoir repoussé. Tu pensais que c'était la solution, faut croire que tu avais tort. Te blottissant contre toi même, tel un gamin qui reconnaît son erreur. Une main dans ta poche. Tu croises à nouveau son regard. « T'as le temps de boire un café ? »  tu rajouterais bien le « ça me ferait plaisir » mais est-ce vraiment nécessaire ? Tu sens déjà que tu fais un pas vers lui. Tu espères juste qu'il va le voir et ne pas reculer. Comprenant ainsi ton erreur, tu avances comme tu peux …


_________________
~ I've battled demons that won't let me sleep. Called to the sea but she abandoned me.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Grumpy cat
Voir le profil de l'utilisateur

  ○ âge : 38 ans (28 mai)
○ statut : Complétement taré, euh célibataire !
○ métier : Soigneur animalier et référent du secteur félins dans le zoo de Wellington.
○ quartier : North Bay, maison #04
○ informations en vrac : Il est végétarien. ◈ Il vit à Island Bay depuis toujours. ◈ Il était banquier avant d'être soigneur. ◈ Il essaye d'arrêter de fumer depuis un an. ◈

○ posts : 973 ○ points : 3125
○ pseudo : Aloa
○ avatar : Jake Johnson
○ DC : Clayton, ce reporter à l'esprit torturé qui à besoin de câlins.
○ inscrit le : 17/01/2017
MessageSujet: Re: Something Just Like This (Gus)   Dim 9 Juil - 23:19



❝Something just like this.❞
Cade & Augustus
Augustus fut surpris de la réponse de Cade car il s'attendait franchement à prendre un énième vent. Bon à ce stade ça aurait été plus proche de la tornade l'emportant très très loin de lui mais il fallait croire que Cade avait changé d'avis ou alors il s'était rendu compte que Gus s'était vexé avec son silence. En tous les cas, Gus avait gardé le même visage pour ne pas laisser trop d'informations passaient avec ses expressions car il voyait bien que Cade pourrait réagir à tout. Il répondit simplement.

- Oui, j'ai même le temps d'en boire deux.

Façon de parler. Si Gus s'avalait deux cafés dans la même heure, il devenait une pile électrique et personne n'avait envie de voir ça. Le café n'avait jamais été sa boisson favorite mais disons que ça le tenait bien éveiller et que le thé n'était pas assez masculin pour les combats de coqs qui se passaient au zoo avec ses autres collègues masculins. Parfois, les animaux leur déteignaient vraiment dessus.

- Je connais un café pas très loin et plutôt bien, si ça te dis ?

Après la réponse de Cade, il se mit tous les deux à marcher dans la direction choisie, que ce soit le café proposait par Gus ou celui de Cade. Peu importe et puis le choix du café n'ait pas forcément le plus intéressant dans cette histoire. Bon, je reprends. Augustus marchait donc à coté de Cade et il avait pas mal de questions sur le bout de la langue mais il n'osait pas trop les poser. Déjà il n'était pas sûr de vouloir savoir pourquoi il avait disparu. Ça pouvait être grave, il était peut-être rechercher ou alors il était simplement perdu dans sa vie. Même si Augustus connaissait plutôt bien Cade, ils n'étaient pas aussi intime qu'il pouvait l'être avec Alex par exemple. Gus était loin de connaître toute la vie de Cade et à ce moment précis, il le regrettait un peu. Pour ne pas trop lui mettre la pression il décida d'orienter la conversation vers son sujet favori du moment.

- L'autre jour en rentrant du boulot, je suis tombé sur des chatons probablement abandonnés sur le bord de la route. Je me suis arrêté et je les ais tous emmené chez moi. Je me retrouve le nouveau père, enfin même la mère puisque que je leur donne le biberon de cinq bébés chats. On ne croirait pas comme ça, car ils sont tous petits mais ils font déjà un paquet de bêtises !

Il tourna son visage un bref instant vers Cade en souriant. Augutus espérait que son ami capte le message qu'il n'était pas forcément là pour lui tirer les vers du nez mais plus pour passer du temps avec un ami perdu de vue. Gus lui lâcherait peut-être dans la conversation qu'il avait aussi embrassé Alex et que ça avait été un vrai fiasco. Cade le charrier souvent en lui demandant quand serait son mariage avec elle et surtout qu'il voulait être témoin. Peut-être qu'il était secrètement persuadé que ces deux là allaient finir ensemble ou peut-être qu'il adorait voir Gus faire sa tête du mec qui était complètement saouler par ses paroles.

© Pando

_________________

Ophelia.
« You've been on my mind, girl, since the flood. Heaven help the fool who falls in love. You've been on my mind, girl, like a drug. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Bob, The Lost Soul
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Un compteur qui affiche 30, mais un mentale qui en dit 20.
○ statut : Ravagé par la destruction de sa conscience et de son âme, en attente d'une salvation.
○ métier : Une mise à pieds qui fait mal dans une passion qui l'animait.
○ quartier : Une errance dans un appartement bien vide à West Bay.
○ posts : 342 ○ points : 7125
○ pseudo : You know me (TAZ)
○ avatar : Luke Mitchell
○ DC : le gigolo d'Icare (Newton) & la bête d'Austin (Rhéa)
○ inscrit le : 18/06/2017
MessageSujet: Re: Something Just Like This (Gus)   Lun 10 Juil - 18:49

Something Just Like This
Cadtus

 Les amis ne sont pas là que dans les bons moments. Tu le comprends aujourd'hui. Au fond tu le savais déjà, mais sur le moment … tu ne voyais pas l'intérêt de les prévenir. De leur dire. De leur demander de l'aide. Parce que tu n'as pas l'habitude. Pas que ta fierté rentre en ligne de compte, ça tu sais t'y faire. Non, juste qu'à chaque fois ça ne t'es jamais venu à l'esprit que tes amis étaient là pour t'aider. Tu peux dire que tu n'as pas eu de gros coup dur. La mort de ton père, fut une épreuve autant pour toi que pour le reste de la famille. C'est un fait. Tu as tenu bon. Tu as craqué dans ton coin, parce que tu n'aimes pas. Tu n'aimes pas montrer tes faiblesses en publique. Pas aux yeux des gens qui comptent pour toi… Là tu as l'impression que .. tout est différent. Ce que tu ressens. Ce qui t'animait … tout est différent. Tu as toujours eu la flamme et l'envie de te battre. De ne jamais baisser les bras malgré les obstacles de la vie. Et pourtant là… Là tu flanches. Tu sombres. Tu ne vois rien. Tu as les yeux rivés sur tes actes. Ne songeant pas aux conséquences. Ne te rendant pas compte que ton silence peut briser une amitié. Comme là. Si tu n'avais pas croisé Gus, aurais-tu compris que ton silence, tes refus lui faisaient de la peine. Pas sûr. Te sentant idiot, tu lui tends la main à ta façon. Tu lui montres que tu acceptes son aide. Qu'il n'est pas là que pour les bons moments. C'est là que tu en prends conscience, que les amis sont là dans n'importe quel moment. C'est côte à côte que vous vous rendez dans un petit café. On s'en fout de savoir qui a décidé du café, l'essentiel est que vous êtes tous les deux dans un endroit au chaud. Que tu es là. Présent. Du moins tu tentes de l'être. Tu peux le faire. Gus attaque la conversation et tu le remercies d'un regard. Te sentant encore plus idiot de ne pas lui avoir dit avant. Il ne balance pas cent questions à l'heure. Non il détourne et te parle de .. chaton. Il peut avoir le mérité de te faire sourire. T'arrachant un petit sourire. « Je t'imagine bien dans ce nouveau rôle. Du coup tu as trouvé des familles ? » Tu essaies de te mettre dans la conversation. Toi qui pensais que cela serait dur. Tu te rends compte que tu y arrives plus facilement que tu le pensais. Du moins pour l'instant … tu essaies juste de ne penser à rien. De te focaliser sur gus. La serveuse arrive, du commande ton café noir. Gus passe sa commande. Et le moment de vous regardez dans le blanc des yeux arrive. Tu souffles un bon coup. « J'ai été con, j'suis vraiment désolé … j'ai pas l'habitude de demander de l'aide aux gens et surtout à mes amis… J'avais peur de vos regards ... » dis-tu sans butter sur les mots. Jouant avec tes doigts. Tu as mis les pieds dans le plat et tu t'en sentais pas capable. Au moins le pansement est arraché, la plaie fait mal, mais ça ne peut que cicatrisé à présent. Tu n'es pas encore prêt à croire que tout ceci peut arriver. Tu avances juste en temps et en heure. Chaque jour son étape. Là tu savoures ce moment avec ton ami. Comprenant le sens de cette amitié …


_________________
~ I've battled demons that won't let me sleep. Called to the sea but she abandoned me.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Grumpy cat
Voir le profil de l'utilisateur

  ○ âge : 38 ans (28 mai)
○ statut : Complétement taré, euh célibataire !
○ métier : Soigneur animalier et référent du secteur félins dans le zoo de Wellington.
○ quartier : North Bay, maison #04
○ informations en vrac : Il est végétarien. ◈ Il vit à Island Bay depuis toujours. ◈ Il était banquier avant d'être soigneur. ◈ Il essaye d'arrêter de fumer depuis un an. ◈

○ posts : 973 ○ points : 3125
○ pseudo : Aloa
○ avatar : Jake Johnson
○ DC : Clayton, ce reporter à l'esprit torturé qui à besoin de câlins.
○ inscrit le : 17/01/2017
MessageSujet: Re: Something Just Like This (Gus)   Dim 16 Juil - 17:13



❝Something just like this.❞
Cade & Augustus
Sans vraiment y faire attention, ils avaient fini par entrer dans un café. Ils s'étaient tous les deux assis à une table et quelques minutes plus tard, ils passèrent commande. Rien de très extraordinaire, alors pourquoi ils ne le faisaient plus ? Cette distance qu'avait pu prendre Cade, Gus ne la comprenait pas. Enfin, il se doutait que quelque chose dans sa vie avait dû l'amener à prendre cette décision mais pourquoi avec lui ? Gus ne pensait pas être le genre de personne à juger surtout qu'il considérait Cade comme un ami depuis un petit bout de temps maintenant. Pour le moment, il préférait orienter le sujet sur un sujet plutôt banal et pas trop personnel. Un léger sourire se dessina sur les lèvres de Cade mais c'était un sourire quand même alors ça compter. Augustus adorait faire sourire les gens et il n'y avait pas vraiment de raisons à ça.

- Presque. J'en donne un à Reid, mon petit cousin, tu te souviens ? C'était trop facile de le faire craquer. J'en donne un aussi à une amie et sa colloc'. Un aussi à mon coach sportif… Ouais, je fais du sport mais t'emballe pas trop pour me charrier, je cours sur deux kilomètres pour le moment.

Il laissa échapper un rire de sa bouche, le Cade qu'il connaissait, aurait sauté sur l'occasion pour le charrier. Il reprit ensuite.

- Et j'ai un mec qui doit venir en voir un donc, je suis plutôt sur la bonne voie.

En disant cela, Gus ne savait pas le lien que Cade pouvait avoir avec Reid bien qu'il savait que les deux se connaissaient puisqu'il n'était pas rare que Gus le traîne un peu partout avec lui. Et pour ce qui était du sport, aucune idée de s'il tiendrait ou non la cadence mais avec Sasha, c'était plutôt motivant car il ne lui mettait pas la pression. En tous les cas, il n'avait pas abandonner au bout d'une semaine et ça c'était plutôt bon signe. Le serveur arriva ensuite avec leur commande. Un léger silence se mit entre eux, pas évidant d'échanger normalement quand Gus n'avait pas eu de nouvelles depuis plusieurs semaines. Il ne s'était pas inquiété car Gus connaissait un mec qui connaissait un autre mec qui lui habitait pas très loin de chez Cade, alors il prenait des nouvelles comme ça. Il était peut-être un peu trop vexé pour le faire lui-même après les messages qu'il lui avait envoyé et qui était resté sans réponses. Augustus écouta Cade avant de lui répondre en le regardant dans les yeux.

- Tu crois vraiment que mon regard aurait changé ? Il n'y a que le regard de Bernie qui change quand il a passé le stade des cinq bières, de trois whisky et d'une vodka citron.

Bernie, c'était un mec qui trainait au bar. Généralement, il était déjà bien imbibé quand Gus passait les portes. Ce mec était complètement barré et hélas, il avait probablement des problèmes chez lui ou alors il aimait vraiment passé toutes ses soirées à boire au bar mais ça, c'était un peu triste. Augustus reprit un peu plus sérieusement.

- Je sais pas trop ce qui t'es arrivé et je te demande pas de me vider ton sac mais jamais je te jugerais au contraire. Je crois qu'on a tous nos bons et nos moins bons moments dans la vie.

Il n'y avait que les gens trop parfaits pour avoir une vie trop parfaite. Gus attrapa sa tasse pour en boire une gorgée. Il n'avait pas vraiment opté pour un café car il n'avait jamais aimé ça. Alors il se limitait à la consommation de caféine, uniquement pour le tenir éveiller ça fonctionner plutôt bien. Donc tel un enfant dans le corps d'un trentenaire poussant bientôt la porte d'une nouvelle dizaine, il avait opté pour une boisson chaude à base de cacao. Ça avait nettement meilleur goût.

© Pando

_________________

Ophelia.
« You've been on my mind, girl, since the flood. Heaven help the fool who falls in love. You've been on my mind, girl, like a drug. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Bob, The Lost Soul
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Un compteur qui affiche 30, mais un mentale qui en dit 20.
○ statut : Ravagé par la destruction de sa conscience et de son âme, en attente d'une salvation.
○ métier : Une mise à pieds qui fait mal dans une passion qui l'animait.
○ quartier : Une errance dans un appartement bien vide à West Bay.
○ posts : 342 ○ points : 7125
○ pseudo : You know me (TAZ)
○ avatar : Luke Mitchell
○ DC : le gigolo d'Icare (Newton) & la bête d'Austin (Rhéa)
○ inscrit le : 18/06/2017
MessageSujet: Re: Something Just Like This (Gus)   Dim 16 Juil - 18:59

Something Just Like This
Cadtus

T'asseoir sur un banc avec lui ça n'a jamais été un fardeau. Au contraire, Gus c'est le genre de personne qui arrive toujours à faire apparaître un sourire, sur n'importe quel visage. Gus, rayon de soleil, ce que tu étais dans le temps. Pointe de nostalgie en le voyant ainsi, mais ça te fait du bien. Foutrement con que tu te sens en le voyant là et toi d'avoir mis des distances entre vous. Pourquoi ? Tu n'en sais rien, juste la peur. Peur qu'il détourne le regard. Qu'il te voit autrement. Peur de t'avouer que tu as besoin d'aide.. Peur de demander. Alors tu as baissé les bras. Tu as accepté sa proposition, tu as su lire entre les lignes. Et vous voilà, lui qui te parle de ses aventures. Ses animaux, bon sang qu'il les aime. Ça t'a toujours plu. Toi les animaux, t'as rien contre, au contraire tu voulais un chien gamin. Au lieu de ça tu as eu toutes la cargaisons qui a suivi après ta naissance. À croire que tes parents ne connaissaient pas la contraception. Ils avaient pourtant la perfection avec Ryan et toi… Ryan pointe qui fait mal à ton coeur. Tu préfères ne pas y songer. Cachant ta douleur pour te concentrer sur Gus et ses récits. Un sourire apparaît lorsqu'il te parle de sport. Tu n'as même pas relevé le prénom de son cousin, ou son cousin tout cours. Si tu savais qu'il s'agit du même Reid. Celui qui a écrit son numéro sur ton bras. Celui auprès de qui tu t'es confié. Celui que tu as laissé rentrer dans ta bulle, sans même t'en rendre compte. Celui qui sera bientôt ta salvation. Non t'es loin de voir tout ça. Loin de comprendre les liens qui se jouent autour de toi. Tu n'entends que ce que tu veux, c'est bien ce qu'on dit. « J'pourrais t'emmener courir alors ... » dis-tu pour le taquiner un peu. Faut bien que tu essaies d'être 'normal', oui que tu essaies. Puis ça te fait plaisir qu'il te dise ça, il te connaît, il t'a averti avant que tu te moques de lui. Gentiment bien sûr. T'as toujours la délicatesse pour charrier tes amies. C'est ce qui fait ton charme, ou pas, ça dépend des gens. « C'est cool tout ça, mais la maman que tu es s'en garde un au moins ? » La commande arrive, tu attrapes ton café, le serrant dans tes mains. Chaleur qui te fait du bien. Soupirant. Tu sais qu'il est temps. Enfin tu crois. T'en sais rien. Pourtant tu finis par vider ton sac. Tu sens au fond de toi, que tu en as besoin. T'as besoin de t'excuser à nouveau. T'as été con, pire que tout, stupide. Tu l'as souvent été, voir tout le temps -on se passe de commentaire, mais là tu as touché le fond. Ne pas reconnaître que tes amis étaient là pour toi. Qu'ils n'allaient pas changer … ça tu le voyais pas venir. « Tu crois vraiment que mon regard aurait changé ? Il n'y a que le regard de Bernie qui change quand il a passé le stade des cinq bières, de trois whisky et d'une vodka citron. »  Il arrive à te faire sourire à nouveau. Bon vieux Bernie, tu l'avais presque oublié celui là. Pourtant il est du genre 'inoubliable' mais faut croire qu'une fois qu'on ne sort plus … Les habitués s'oublient, aussi vite qu'ils sont entrés. « Je sais pas trop ce qui t'es arrivé et je te demande pas de me vider ton sac mais jamais je te jugerais au contraire. Je crois qu'on a tous nos bons et nos moins bons moments dans la vie. »  Ses mots qui se veulent rassurant, te font encore plus de mal. Il n'y est pour rien. C'est juste toi qui a merdé. « Je pense que tu as su pour mon frère … j'sais pas pourquoi … j'me sens mal .. vide… seul .. c'est ma faute tout ça .. j'avais peur que tu vois le monstre que j'suis … que tu décides d'arrêter de … » Baissant ton regard, tu ne peux même pas terminer ta phrase. Est-ce qu'il sait ? Tu ne sais pas. Trop de savoir dans une même pensée, ça te perturbe un peu. Buvant une gorgée. « J'tenais à m'excuser Gus, ce n'est pas d'ta faute, j'ai juste pas l'habitude … j'suis ... » Perdu. Voilà ce que tu es. Incapable de prononcer ce simple mot. Incapable de demander de l'aide. De reconnaître que tes amis, les vrais seront toujours là.. envers et contre tout.

_________________
~ I've battled demons that won't let me sleep. Called to the sea but she abandoned me.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Grumpy cat
Voir le profil de l'utilisateur

  ○ âge : 38 ans (28 mai)
○ statut : Complétement taré, euh célibataire !
○ métier : Soigneur animalier et référent du secteur félins dans le zoo de Wellington.
○ quartier : North Bay, maison #04
○ informations en vrac : Il est végétarien. ◈ Il vit à Island Bay depuis toujours. ◈ Il était banquier avant d'être soigneur. ◈ Il essaye d'arrêter de fumer depuis un an. ◈

○ posts : 973 ○ points : 3125
○ pseudo : Aloa
○ avatar : Jake Johnson
○ DC : Clayton, ce reporter à l'esprit torturé qui à besoin de câlins.
○ inscrit le : 17/01/2017
MessageSujet: Re: Something Just Like This (Gus)   Lun 17 Juil - 22:19



❝Something just like this.❞
Cade & Augustus
Alors que Augustus tenait sa tasse entre ses deux mains pour les réchauffer, un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Cade serait probablement étonner de le voir tenir la cadence en courant. Bon, il serait étonné si cette fameuse course se passait dans environ un an, le temps qu'il monte en puissance et qu'il arrête définitivement la cigarette. Ce serait vraiment une grosse étape dans sa vie. Pire qu'un mariage… En fait, peut-être pareil car il adorait fumer et donc le divorce était compliqué. Mais peut-importe, la conversation continua et Cade se mit à parler des bébés chats, probablement par politesse. Cade n'était pas une brute qui avait horreur des animaux, dans ce cas là, Gus ne lui parlerait certainement pas mais on ne pouvait pas dire que c'était son sujet préféré non plus. Il haussa légèrement les épaules.

- Il y en a une qui me lâche pas, je ne pense pas que je pourrais la faire adopter.

M'ouais, c'était surtout à double sens. Gus la cherchait partout lorsqu'elle n'était pas derrière lui, à croire qu'il avait prit habitude de voir cette petite boule de poils partout où il allait. Le sujet redevint un peu plus sérieux et Cade commença à expliquer plus ou moins ce qui c'était passé avec son frère. Franchement, Augustus était loin d'être la personne qui rejetterait la faute sur Cade mais lui le premier aurait prit la faute s'il s'était retrouvé à sa place et Brooke celle de Ryan.

- Que j'arrête de quoi au juste ? A ta place, je serais probablement pareil sauf que moi vu mon penchant pour l'alcool… Bah, bonjour les dégâts. Je te jugerais pas et tant que ton frère est en vie, il y a de l'espoir.

C'était peut-être débile comme ça mais c'était vrai. Peut-être qu'un jour il se réveillerait et que tout serait oublié mais peut-être que ça ne se passerait pas comme ça. Dans ces cas là, il valait mieux que Cade soit bien entouré.

- T'excuses pas… Mais me snobe plus par message…


En parlant de téléphone, le siens se mit à vibrer dans sa poche. Il se sortit pour voir que Billy, le futur proprio d'un des chats pouvait passer maintenant mais que hélas c'était son seul créneau pour la semaine.

- Moi par contre, je suis désolé. Je vais devoir te laisser, j'ai un futur papa qui voudrait voir sa progéniture que je garde chez moi… Ouais, je dois avouer que dit comme ça, c'est super bizarre. Viens boire un verre à la maison, la porte te sera toujours ouverte.

Il sortit un billet de sa poche pour payer leurs consommations puis il s’éclipsa assez rapidement. Gus s'en voulait un peu de laisser en plan Cade mais là c'était plutôt important, caser les bébés chats étaient essentiel à la survie de sa maison. Cade comprendrait peut-être ainsi que pour Gus rien n'avait changé. Qu'ils pouvaient se voir n'importe où et n'importe quand.

FIN.


© Pando

_________________

Ophelia.
« You've been on my mind, girl, since the flood. Heaven help the fool who falls in love. You've been on my mind, girl, like a drug. »
Revenir en haut Aller en bas
 

Something Just Like This (Gus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: around you :: le passé-