AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 We're just two lost souls, swimming in a fish bowl, year after year, running over the same old ground, wish you were here

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans. Le 20 août.
○ statut : Célibataire, attirée par quelqu'un sans vouloir l'avouer.
○ métier : Apprentie-tatoueuse
○ posts : 369 ○ points : 1450
○ pseudo : Julie
○ avatar : bryden jenkins
○ DC : /
○ inscrit le : 14/07/2017
MessageSujet: We're just two lost souls, swimming in a fish bowl, year after year, running over the same old ground, wish you were here   Dim 16 Juil - 0:49

X
Billy &Maya
Maya n’aurait jamais imaginé devenir tatoueuse, elle s’imaginait exposer partout dans le monde. L’art était sa passion, son espace de liberté. Elle pouvait passer des heures à peindre, dessiner ou sculpter, mais elle était incapable de rester assise pour faire toute autre activité. Lorsqu’elle avait reçu un mail du salon de tatouage peu de temps après avoir postulé, elle devait bien avouer qu’elle avait été surprise. Elle ne s’attendait pas à une réponse si rapide et surtout elle ne s’imaginait pas une seule seconde que sa candidature allait être retenue. Après la mort de son frère l’art était passé au second plan, elle avait recommencé à dessiner, peintre quelques mois après sa mort, mais ses œuvres étaient sombres ou morbides.

Bizarrement, cela lui avait fait un énorme bien, malgré que ces dernières ait finis brûles. Brûler ces toiles avait été une sorte de thérapie, comme si elle brûlait son mal-être. Certains détails étaient encore douloureux pour elle, les accidents de voiture lui provoquait des crises d'angoisses, voir un frère et une sœur lui donnait envie de pleurer et réaliser des tatouages symbolisant la perte d'un être cher lui donnait envie de pleurer. Elle n'était plus une gamine et arrivait à retenir ses pleurs, mais sa journée était en général gâché. Elle avait le prénom de son frère tatoué sur son corps et envisageait de s'en faire un autre. Elle n'avait pas encore trouvé une idée qui lui plaisait, une idée qui aurait bien représentés son frère, mais elle y travaillait.


Aujourd'hui elle avait rendez-vous avec un client qui avait l'air gentil et pas trop chiant. Elle l'avait déjà rencontré une fois pour qu'il lui donne ses envies, les motifs qu'il voulait sur son tatouage. Elle avait dessiné des croquis lors du rendez-vous puis lui avait redonné un autre rendez-vous pour avoir le temps de dessiner un vrai dessin. Rare était les clients qui se faisaient tatouer dès le premier jour, la plupart proposait des idées ou des images trouvées sur Google que Maya devait retravailler ensuite.


Les seuls clients qui pouvaient être tatoués dès le premier rendez-vous étaient ceux qui venaient avec un tatouage déjà dessiné, Maya n'avait plus qu'à adapter le dessin à la zone voulu puis elle se mettait au travail sans rien faire de plus. Ces clients étaient rares, car le salon n'avait pas beaucoup d'artistes comme client. Cet aspect allait sûrement changer vu toutes les cartes de visites qu'elle avait distribuée lors de la dernière exposition qu'elle avait visité.


Elle sourit en repensant à son attitude et releva la tête de son dessin en entendant la clochette du salon tinter. Bonjour billy, j'arrive immédiatement, installe toi dans la salle d'attente. Elle attendit sa réponse avant de se dépêcher de finir, elle finit le dessin avant de se diriger rapidement vers le jeune homme. Encore désolé de l'attente, je te propose de me suivre. Elle lui montra le chemin après lui avoir serré la main. Met-toi à l'aise, voici le dessin que j'ai réalisé à partir de tes envies. Ton tatouage est toujours au même endroit ? Tu n'as pas changé d'idée ? Maya lui rappela qu'un tatouage était irréversible et soumis à des précautions particulières.




B-Ever
.

_________________
Where were you when everything was falling apart ?
I try to make a sound but no one hears me, i'm slipping off the edge, i'm hanging by a thread, i'm sick of this life and i just wanna scream × by lizzou et faust (gif).


Dernière édition par Maya Schepper le Sam 22 Juil - 12:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Supernova
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 27 printemps. Si tu sors ta loupe, tu peux commencer à voir les rides.
○ statut : Nouvellement en couple avec Johanna, la dernière personne qu'il pensait fréquenter un jour.
○ métier : un astrophysicien fan de Star Wars. Coïncidence? Non.
○ quartier : Dans une maison partagée avec sa soeur Sage dans le quartier East Bay, #141
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel.
○ posts : 694 ○ points : 305
○ pseudo : andywolf
○ avatar : Chris Hawt Wood
○ DC : Riley Harris, Julian Alves-Ziegler & Emilio Pavone
○ inscrit le : 04/01/2017
MessageSujet: Re: We're just two lost souls, swimming in a fish bowl, year after year, running over the same old ground, wish you were here   Mar 18 Juil - 0:36

The sun is the same in a relative way but you're older,
Shorter of breath and one day closer to death.

Maya & Billy

Allez, ne fais pas ton môme, tu peux le faire!, se dit-il en s'observant dans la glace avant de quitter sa demeure. Il n'a jamais eu de tattoo et n'a jamais réellement pensé s'en faire faire un jusqu'à tout récemment, quand il a entendu une conversation entre deux personnes qui se montraient leurs tattoos en s'expliquant leur signification respective. Sans grande surprise, l'un était en lien avec la perte d'un être cher, et le scientifique se surprit à penser qu'il n'avait jamais réellement réfléchi à l'idée d'immortaliser un dessin sur son corps, faisant de ce dernier l'hôte d'une oeuvre d'art unique. Aucune idée n'a réellement fleurie dans son esprit, et il a ainsi décidé de rencontrer une artiste tatoueuse afin d'en discuter avec elle, question de fusionner leurs deux cerveaux pour composer la pièce d'art qui serait encrée à jamais sous son épiderme.

Anxieux et excité à la fois, il prend son véhicule et se dirige vers le salon de tatouage. Son coeur palpite légèrement tandis que ses doigts pianotent sur le volant au rythme de la musique qui envahit l'habitacle de son véhicule. Il espère aveuglément que la mélodie plutôt agitée parviendra à le calmer, ce qui a plutôt l'effet contraire. Quand il se gare enfin dans le stationnement de l'immeuble, il prend un moment pour reprendre ses esprits. Inspire, expire, se répète-t-il pour chasser l'anxiété qui monopolise clandestinement l'ensemble de son corps. Il n'y a rien à craindre, si ce n'est qu'il aura peut-être un peu mal quand l'aiguille transpercera son épiderme pour déposer l'encre dans son derme. Et puis après, le mal sera terminé et il aura de quoi être fier. Quand il pénètre enfin le salon - après quelques minutes de relaxation mentale dans son véhicule éteint - la sonnette annonce son arrivée. La jolie apprentie-tatoueuse au talent remarquable l'accueille et l'invite à s'asseoir au salon. Il est plutôt excité à l'idée de voir ce qu'elle lui a dessiné après qu'ils aient longuement parlé de ses attentes et de ses idées.

Une fois le dessin terminé, elle lui montre le résultat. Billy ne peut s'empêcher de sourire. C'est exactement ce qu'il voulait: un dessin mélangeant sa passion pour l'astronomie et le décès fortuit de son frère jumeau. Un hommage tout à fait magnifique. "C'est parfait. Ma foi, Maya, t'es vraiment douée", lui dit-il avec une sincérité indubitable. Lorsqu'elle fait référence à l'importance de prendre une décision éclairée, celle-ci n'étant pas réversible, il hoche la tête, plus déterminé que jamais. C'est comme si, en voyant le dessin, toutes ses craintes s'étaient évanouies. "Je suis décidé", la rassure-t-il en esquissant un sourire radieux, dévoilant des dents aussi blanches que celles dans des pubs de dentifrice. "Allez! Que ce p'tit bébé soit enfin à la maison", lance-t-il en s'installant sur la table, prêt à passer sous le bistouri.

_________________

YOU CAN'T HIDE FROM ME

So what you trying to do to me, it's like we can't stop, we're enemies. But we get along when I'm inside you©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans. Le 20 août.
○ statut : Célibataire, attirée par quelqu'un sans vouloir l'avouer.
○ métier : Apprentie-tatoueuse
○ posts : 369 ○ points : 1450
○ pseudo : Julie
○ avatar : bryden jenkins
○ DC : /
○ inscrit le : 14/07/2017
MessageSujet: Re: We're just two lost souls, swimming in a fish bowl, year after year, running over the same old ground, wish you were here   Ven 21 Juil - 22:04

X
Billy &Maya
Rougissement involontaire face aux compliments du jeune homme, la blonde n’exposait jamais ses toiles, les seuls endroits où son art était visible étaient sur la peau de ses clients. Des clients qui lui avaient déjà fait des compliments, ce qui ne l’empêchait pas de rougir à chaque fois. Elle était heureuse que son dessin plaise à son client, elle était une inconditionnelle du travail bien fait et détestait voir un client déçu. Après avoir rappelé les consignes d’usages, elle conseilla au jeune homme de se mettre dans la position la plus confortable pour lui, elle lui laissa le temps de se préparer en enfilant des gants et un masque.

Une fois le jeune homme prêt, elle désinfecta la zone avant de commencer à tatouer. Tu dois sentir comme une petite piqure, si tu as trop mal n’hésite pas à me le dire. Je préfère m’arrêter plutôt que de te voir bouger comme un serpent, je risquerais de louper ton tatouage et aucun de nous ne voudrait cela. Maya lui sourit, il ne voyait pas ses lèvres, mais il pouvait quand même l’entendre. Certains tatoueurs ne mettaient pas de masque, la blonde trouvait cela plus hygiénique et préférait travailler avec un masque en plus des gants qui eux étaient obligatoires.

Pourquoi as-tu décidé de te faire tatouer ce motif ? Je le trouve sublime, j’adore les étoiles, même si je n’y connais strictement rien dans ce domaine. Maya continua de tatouer pendant qu’elle parlait essayant de distraire son client de sa douleur. Généralement lorsqu’ils parlaient de leurs tatouages, les clients avaient moins mal et ils ne voyaient souvent pas le temps défiler. Curieuse de nature, elle devait aussi avouer qu’elle les faisait parler pour assouvir sa propre curiosité.

Elle tombait parfois sur des clients qui se tatouaient un truc juste  parce que le motif était à la mode. Maya trouvait cela complètement débile, ses tatouages avaient tous une signification, elle ne s’imaginait pas avec un hello kitty  sur les fesses juste pour être à la mode. Elle reposa son pistolet à tatoueur et essuya la zone pour enlever le surplus d’encre avant de reprendre la parole. Vous allez toujours bien ? On peut dire que vous ne commencez pas par un petit tatouage, j’ai été plus raisonnable pour ma part, j’avais trop peur de m’évanouir comme une conne devant le tatoueur. Maya recommença à tatouer lorsqu’il lui donne l’autorisation parlant tout en tatouant.

L’homme réagissait bien pour un premier tatouage et ses propos touchèrent la jeune femme plus qu’elle ne voulait l’avouer. Elle n’était pas le genre à montrer son émotion, elle n’aimait pas pleurer en public et cachait sa peine derrière un sourire. Seul les gens qui la connaissaient savaient que Maya était un clown lorsqu’elle allait bien. Le fait de ne plus rire depuis la mort de son frère était un indice sur son état. D’ailleurs je crois que je vous ai tutoyé sans faire exprès, désolé.




B-Ever
.

_________________
Where were you when everything was falling apart ?
I try to make a sound but no one hears me, i'm slipping off the edge, i'm hanging by a thread, i'm sick of this life and i just wanna scream × by lizzou et faust (gif).


Dernière édition par Maya Schepper le Jeu 17 Aoû - 1:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Supernova
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 27 printemps. Si tu sors ta loupe, tu peux commencer à voir les rides.
○ statut : Nouvellement en couple avec Johanna, la dernière personne qu'il pensait fréquenter un jour.
○ métier : un astrophysicien fan de Star Wars. Coïncidence? Non.
○ quartier : Dans une maison partagée avec sa soeur Sage dans le quartier East Bay, #141
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel.
○ posts : 694 ○ points : 305
○ pseudo : andywolf
○ avatar : Chris Hawt Wood
○ DC : Riley Harris, Julian Alves-Ziegler & Emilio Pavone
○ inscrit le : 04/01/2017
MessageSujet: Re: We're just two lost souls, swimming in a fish bowl, year after year, running over the same old ground, wish you were here   Sam 12 Aoû - 21:16

The sun is the same in a relative way but you're older,
Shorter of breath and one day closer to death.

Maya & Billy

Il est certes très angoissé à l'idée de recevoir son tout premier tatouage. Ce n'est toutefois pas sans une excitation très prononcée qu'il s'installe sur la table. Il retire son chandail pour que le haut de son bras soit parfaitement accessible. Il a longuement hésité à savoir s'il se fait tatoué sur la jambe ou sur le bras, près de l'épaule, et a finalement décidé que le haut du corps serait plus approprié. Devant être constamment habillé d'une chemise au boulot, son tattoo n'importunerait pas son patron et il avait envie de colorer son bras. Billy l'observe préparer ses outils d'un oeil curieux. Elle l'informe qu'il pourrait ressentir un peu de douleur. Il hoche la tête pour lui faire comprendre qu'il a bien compris et collaborera si la douleur devient trop prenante et nécessite une petite pause.

Fin prêt, il étire son bras pour qu'elle puisse se placer confortablement pour effectuer son travail. Son coeur palpite encore un peu, mais se calme lorsqu'elle commence à tatouer. Ses yeux se ferment tandis que son visage se crispe légèrement. Il s'habitue toutefois à la sensation qui, bien évidemment, n'est pas des plus agréables. "J'ai mélangé plusieurs trucs avec ce tatouage. Ma passion pour les étoiles qui est également mon métier, puisque je suis astrophysicien... Mais aussi un hommage à mon frère jumeau qui m'a toujours encouragé à poursuivre mon rêve. Il est décédé il y a quelques mois..." Il est toujours difficile pour lui de mentionner son frère, mais l'une des étapes de la guérison, c'est d'être capable d'en parler positivement plutôt que négativement. Thomas lui a tant apporté dans sa vie qu'il ne peut possiblement l'associer qu'à sa mort et au négatif qui en est suivi. Il l'a forgé en tant qu'homme, lui a permis d'être ce qu'il est aujourd'hui et doit en être entièrement reconnaissant plutôt que de s'apitoyer sur le triste sort réservé à son frère ainsi qu'à lui-même.

Après une vingtaine de minutes, la jeune tatoueuse est toujours aussi concentrée sur sa tâche. "Oui, ça va nickel", lui répond-il tout en gardant les yeux fermés. On pourrait presque croire qu'il s'endormira d'une seconde à l'autre, quoique les sensations ne risquent pas de lui permettre de s'assoupir de sitôt! "Ne me vouvoie pas. Je trouvais le "tu" très adéquat, moi!", lui répond-il en ricanant légèrement. Il n'a pas du tout envie de passer plus vieux qu'il ne l'est réellement.

_________________

YOU CAN'T HIDE FROM ME

So what you trying to do to me, it's like we can't stop, we're enemies. But we get along when I'm inside you©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans. Le 20 août.
○ statut : Célibataire, attirée par quelqu'un sans vouloir l'avouer.
○ métier : Apprentie-tatoueuse
○ posts : 369 ○ points : 1450
○ pseudo : Julie
○ avatar : bryden jenkins
○ DC : /
○ inscrit le : 14/07/2017
MessageSujet: Re: We're just two lost souls, swimming in a fish bowl, year after year, running over the same old ground, wish you were here   Jeu 17 Aoû - 1:34

X
Billy &Maya
Entendre le jeune homme dire qu’il avait perdu son frère jumeau rappelait forcément à Maya la perte de son propre frère, certes ils n’étaient pas jumeaux d’un point de vue biologique, mais d’un point de vue sentimental, elle avait l’habitude de considérer son défunt frère comme son jumeau mental, la personne qui la comprenait le mieux, la personne qui pensait comme elle, un lien fusionnel brisé par le décès tragique de sa raison de vivre. Elle ne voulait pas craquer devant son client et essayait de paraître forte, même si elle allait sûrement pleurer toutes les larmes de son corps ce soir.


Elle reprit la parole d’une voix faible concentrée sur le tatouage. J’adore les étoiles, je n’y connais strictement rien, mais je pourrais regarder les étoiles durant des heures sans jamais me lasser. Je vous enfin je t’avoue que je n’ai pas cherché à connaître les étoiles, je pense que ma fascination disparaîtrait au fur et à mesure des informations que j’apprendrais. C’est peut-être cela qui m’attire dans les étoiles, ne pas savoir, ne pas comprendre, pouvoir penser que mon frère me regarde de là-haut. Maya eut un léger sourire avant de plonger ses yeux bleus dans ceux du jeune homme.

J’ai aussi perdu mon frère, nous n’étions techniquement pas jumeaux vu qu’il était plus âgé, mais nous avions une relation fusionnelle, il me manque énormément et j’ai aussi un tatouage sur la peau, en hommage. Maya haussa les épaules avant de se remettre au travail.

Mes condoléances pour votre jumeau, même si cela n’effacera pas votre douleur, je déteste ces mots d’ailleurs. Lors de l’enterrement de mon frère, je voulais frapper toutes les personnes qui me sortaient cette phrase débile, parce que cela rendait la mort de mon frère plus réel et qu’il ne reviendrait pas grâce à leurs . Mais c’est ce que l’on dit lorsque quelqu’un perd un proche, une phrase type que parfois nous ne pensons même pas. Je m’égare et vous vous moquez sûrement de ma vie privée. Pardon, on devait se tutoyer, je vais finir par te tutoyer, il me faut juste un peu de temps, certains clients n’aiment pas, ce que je peux comprendre. Vous m’avez l’air de bien supporter la douleur, moi je ne ressens pas vraiment de douleur quand je me fais tatouer, la douleur psychologique fait bien plus mal que la douleur physique, tu sais, la vieille phrase , dans mon cas, ce serait plutôt les morts. Ma conversation devient morbide, le résultat te plaît pour le moment ?





B-Ever
.

_________________
Where were you when everything was falling apart ?
I try to make a sound but no one hears me, i'm slipping off the edge, i'm hanging by a thread, i'm sick of this life and i just wanna scream × by lizzou et faust (gif).


Dernière édition par Maya Schepper le Lun 28 Aoû - 13:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Supernova
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 27 printemps. Si tu sors ta loupe, tu peux commencer à voir les rides.
○ statut : Nouvellement en couple avec Johanna, la dernière personne qu'il pensait fréquenter un jour.
○ métier : un astrophysicien fan de Star Wars. Coïncidence? Non.
○ quartier : Dans une maison partagée avec sa soeur Sage dans le quartier East Bay, #141
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel.
○ posts : 694 ○ points : 305
○ pseudo : andywolf
○ avatar : Chris Hawt Wood
○ DC : Riley Harris, Julian Alves-Ziegler & Emilio Pavone
○ inscrit le : 04/01/2017
MessageSujet: Re: We're just two lost souls, swimming in a fish bowl, year after year, running over the same old ground, wish you were here   Ven 25 Aoû - 22:24

The sun is the same in a relative way but you're older,
Shorter of breath and one day closer to death.

Maya & Billy

Il n'aime pas particulièrement parler de son défunt frère. Il préfère éviter le sujet comme la peste, favorisant l'absence de songes qui feraient écho d'une tristesse sans fin en lui. Toutefois, son tatouage est en soi un hommage qu'il à rend Thomas et ce serait nier la signification du dessin que de ne pas en parler. Conséquemment, il se permet d'être honnête sans toutefois entrer dans les détails. Il n'a pas envie de s'attirer de la sympathie de qui que ce soit. Depuis sa mort, il a essayé d'éviter de le sujet le plus possible. Toutes ces personnes hypocrites, dont la plupart sont des quasi-inconnues, qui prétendaient être affectées par sa mort. Que de balivernes! Il ne pouvait plus supporter de recevoir les condoléances de personnes qu'il n'avait pas vues depuis des décennies ou les supposés amis de son frère qu'il n'avait jamais rencontrés ou dont il n'avait jamais entendu parler. Les funérailles furent certainement difficiles, car il devait endurer toutes ces personnes réunies à un seul et unique endroit. Il aurait aimé fuir, aurait aimé prétendre que son frère n'était pas dans ce cercueil. Même après plusieurs mois, son absence se fait encore énormément sentir. Il n'y a pas une seule journée où il ne pense pas à Thomas. Il y a tant de choses qu'il aimerait lui dire. Tant de conseils qu'il aurait aimé avoir de sa part. Mais hélas, les morts sont enterrés pour y rester et il n'y a rien qu'il puisse faire pour le ramener à la vie.

Il est surpris d'entendre la jeune tatoueuse dire qu'elle a également perdu son frère. Il s'agit d'une curieuse coïncidence. Il hoche la tête et la gratifie d'un sourire compatissant, sachant exactement quelle douleur l'afflige. "Je suis désolé pour ton frère aussi", lui dit-il avant de baisser à nouveau sa tête vers son tattoo en progression. Billy demeure silencieux pendant que Maya lui parle. Il hoche la tête à quelques reprises, partageant entièrement sa vision des fameuses 'condoléances'. Dieu sait qu'il les détestait, lui aussi! "C'est horrible à entendre, en effet. Mais j'peux comprendre qu'il serait encore plus bizarre de ne rien dire. Enfin, j'crois que j'aurais préféré ne pas les entendre, ne pas avoir à aller à ces funérailles. De juste... ravoir mon frère. Mais bon, on sait tous que la vie n'est pas faite pour nous offrir ce qui nous fait plaisir, n'est-ce pas?", lui dit-il avant de pousser un long soupir. "Non, pour être franc, ça va. J'ai une bonne tolérance à la douleur." Il lui arrive de se crisper à quelques reprises, mais la douleur est tout à fait tolérable. "Ouais, c'est super", dit-il sur un ton satisfait en observant tous les petits détails se former sur sa peau.

_________________

YOU CAN'T HIDE FROM ME

So what you trying to do to me, it's like we can't stop, we're enemies. But we get along when I'm inside you©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans. Le 20 août.
○ statut : Célibataire, attirée par quelqu'un sans vouloir l'avouer.
○ métier : Apprentie-tatoueuse
○ posts : 369 ○ points : 1450
○ pseudo : Julie
○ avatar : bryden jenkins
○ DC : /
○ inscrit le : 14/07/2017
MessageSujet: Re: We're just two lost souls, swimming in a fish bowl, year after year, running over the same old ground, wish you were here   Lun 28 Aoû - 13:10

X
Billy &Maya
Maya hocha la tête d’accord avec ses propos, elle aurait aussi aimé ne pas aller à l’enterrement de son frère, mais les choses ne se passent pas tout le temps comme on le souhaite. Elle le savait malheureusement que trop bien, la vie ne lui avait fait aucun cadeau et elle préférait maintenant prendre ses distances avec toutes les personnes qui pourraient lui prendre son cœur. Elle ne voulait plus souffrir comme elle avait pu souffrir et elle préférait ressentir les émotions de loin.

Elle n’était pas un monstre de froideur pour autant, elle arrivait à se faire de nouveaux amis, souriait à ses clients et s’attachait à d’autres personnes, mais elle refusait de ressentir à nouveau un sentiment aussi fort que l’amour passionnel ou fraternel. Ses autres frères et sœurs n’en avaient rien à foutre d’elle et elle ne le vivait pas si mal. Oh elle aurait aimé que sa famille l’aime et l’accepte pour ce qu’elle était vraiment, mais elle avait fini par se faire une raison. Ils ne l’accepteraient jamais vraiment et elle devait apprendre à vivre sans eux à partir de maintenant. Elle reprit la parole concentrée sur le tatouage qu’elle était en train de faire.


Je pense que les gens disent mes condoléances parce qu’ils ne savent pas quoi dire d’autres, tu veux dire quoi à un homme ou une femme qui vient de voir son monde s’écrouler ? En dehors de ces deux mots complètement débiles, on ne sait pas quoi dire dans ce moment-là. Changeons de sujet si vous le voulez bien. Maya sourit avant de faire une pause dans la réalisation du tatouage vérifiant son œuvre et laissant son client respirer un peu. Je dois bien admettre que vous avez une bonne résistance à la douleur pour un premier tatouage, vous étiez quelqu’un d’assez casse-cou dans votre jeunesse ou vous êtes naturellement doué pour supporter la douleur.

Maya sourit avant de chercher à en savoir plus sur son client. Vous n’êtes pas obligés de répondre, mais vous avez des loisirs en dehors des étoiles et bientôt des tatouages ? Parce que je vous préviens déjà, on commence par un tatouage et on finit avec plein de tatouage sans même s’en rendre compte.

Maya parlait d’expérience vu qu’elle avait commencé par un tatouage et elle avait continué sans même s’en rendre compte. Elle n’était pas couverte de tatouage de la tête aux pieds et préférait les tatouages discrets aux grosses pièces. Elle trouvait que les tatouages étaient l’une des plus belles formes d’expression, on pouvait s’exprimer avec de simples dessins, des dessins qui voulaient tellement dire et la blonde trouvait cela fantastique. Vous êtes née ici ou vous êtes juste un touriste de passage ?






B-Ever
.

_________________
Where were you when everything was falling apart ?
I try to make a sound but no one hears me, i'm slipping off the edge, i'm hanging by a thread, i'm sick of this life and i just wanna scream × by lizzou et faust (gif).


Dernière édition par Maya Schepper le Mer 6 Sep - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Supernova
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 27 printemps. Si tu sors ta loupe, tu peux commencer à voir les rides.
○ statut : Nouvellement en couple avec Johanna, la dernière personne qu'il pensait fréquenter un jour.
○ métier : un astrophysicien fan de Star Wars. Coïncidence? Non.
○ quartier : Dans une maison partagée avec sa soeur Sage dans le quartier East Bay, #141
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel.
○ posts : 694 ○ points : 305
○ pseudo : andywolf
○ avatar : Chris Hawt Wood
○ DC : Riley Harris, Julian Alves-Ziegler & Emilio Pavone
○ inscrit le : 04/01/2017
MessageSujet: Re: We're just two lost souls, swimming in a fish bowl, year after year, running over the same old ground, wish you were here   Mar 5 Sep - 16:28

The sun is the same in a relative way but you're older,
Shorter of breath and one day closer to death.

Maya & Billy

Même si les pincements se multiplient, il parvient à supporter la douleur que lui cause le tatouage. Il s’attendait à ce que ça ne soit pas plaisant, mais il faut dire qu’il ne parvient pas à comprendre ceux qui se tatouent de la tête au pied. Comment font-ils pour endurer une telle sensation à répétition, surtout lorsque celle-ci est pire dans certaines zones? Certaines personnes sont vraiment courageuses et déterminées, mais Billy ne croit pas qu’il sera de ceux avec une multitude de tatouages. Un ou deux suffiront pour compléter sa ‘collection’. Sa peau n’a pas besoin d’être le tableau d’oeuvres d’art multiples. Le scientifique hoche la tête en accord avec ses propos. Il n’ajoute toutefois rien, acceptant le changement de sujet. Il espère que l’artiste cessera de le vouvoyer, mais elle semble préférer la façon plutôt formelle de s’adresser à lui. Il se sent soudainement vieux alors qu’il n’a même pas encore atteint la trentaine. “Un peu des deux”, lui avoue-t-il en étirant un sourire amusé sur les lèvres. Des mauvais coups, il en a fait des centaines avec son frère jumeau. Ils ont toujours cherché à repousser leurs limites, et ce, même s’il s’attiraient les foudres de leurs parents. “Des loisirs?”, répète-t-il alors qu’il se met à réfléchir. Étant très pris par le travail, c’est comme s’il n’a plus de temps pour ses hobbies. “Je suis assez cinéphile et j’adore les jeux vidéos. Outre mon jogging matinal, disons que je préfère être devant une télévision”, avoue-t-il. Il n'est pas de ces mecs qui passent leurs journées à la salle de sport. “Et toi?”, lui demande-t-il en levant les yeux vers elle. Ses yeux ne cessent de se promener entre son tatouage en progression et le visage doux de la jeune femme. “Je croyais être de passage, mais j’ai finalement décidé de m’installer ici. J’ai grandi en France, mais j’ai passé tous mes étés ici depuis que je suis gamin. Mon père vient d’Island Bay”, lui dit-il en se remémorant de quelques souvenirs de ses étés ici. Les amours estivaux, les célébrations récurrentes, ses premières cuites. Tant de beaux souvenirs sont reliés à ce magnifique pays. “Et je t’en pris, lâche le vouvoiement. J’me sens vieux!”, lance-t-il en rigolant légèrement.

_________________

YOU CAN'T HIDE FROM ME

So what you trying to do to me, it's like we can't stop, we're enemies. But we get along when I'm inside you©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans. Le 20 août.
○ statut : Célibataire, attirée par quelqu'un sans vouloir l'avouer.
○ métier : Apprentie-tatoueuse
○ posts : 369 ○ points : 1450
○ pseudo : Julie
○ avatar : bryden jenkins
○ DC : /
○ inscrit le : 14/07/2017
MessageSujet: Re: We're just two lost souls, swimming in a fish bowl, year after year, running over the same old ground, wish you were here   Mer 6 Sep - 22:08

X
Billy &Maya
Maya écouta son interlocuteur parler essayant de tutoyer le jeune homme comme il lui demandait. Elle avait du mal ne voulant pas perdre cette barrière invisible qui la séparait de ses clients, elle trouvait le vouvoiement plus poli et plus respectueux surtout que les clients avaient un certain pouvoir sur elle. Même si elle était une bonne tatoueuse et qu’elle respectait toutes les mesures d’hygiène avec vigilance, elle n’était pas à l’abri d’une erreur et elle savait qu’un client super-sympa, lui demandant de le tutoyer n’allait pas se gêner si elle faisait une erreur sur sa peau.

Les clients étaient rois et elle essayait de ne jamais oublier cette information, un moyen mémo-technique pour faire encore plus attention. Je vais essayer de m’en souvenir, c’est l’habitude tu sais. Maya fit une pause dans le tatouage regardant le jeune homme pour répondre à sa question. J’ai beaucoup de loisirs, je défends une association, je peins, je dessine et je sculpte. D’un point de vue sportif, je cours tous les matins, je fais de la boxe et un peu de skate, j’essaye de me maintenir en forme et surtout d’équilibrer ma dose d’énergie. Le moment raconte de vie fait attention, je suis hyperactive donc j’essaye de réduire mon énergie en bougeant partout.


Maya avait déjà souffert de remarques complètement débiles, certaines personnes considéraient que l’hyperactivité n’était pas vraiment réelle, ils considéraient que la jeune femme était juste une gamine capricieuse et ingérable. Ses propres parents ne croyaient pas en son hyperactivité et elle essayait toujours d’être calme et posé en leur présence n’étant au fond pas vraiment elle-même. Elle essaya de se changer les idées en recommençant à tatouer ayant bien avancé dans la réalisation de l’œuvre pour son plus grand plaisir. Tu regardes quoi comme film ? Tu es plus film d’action ou film d’horreur ?

Maya détestait les films tristes ou les histoires complètement connes, elle n’était pas une grande fan de film d’horreur, même si elle connaissait les classiques du cinéma. Enfin elle n’avait pas une culture cinéphile digne de son client, mais elle connaissait quelques classiques. Elle était plus musique que film, surtout parce qu’elle ne supportait pas de rester des heures assises préférant lancer une musique avant de danser comme une folle à travers la pièce.




B-Ever
.

_________________
Where were you when everything was falling apart ?
I try to make a sound but no one hears me, i'm slipping off the edge, i'm hanging by a thread, i'm sick of this life and i just wanna scream × by lizzou et faust (gif).


Dernière édition par Maya Schepper le Lun 11 Sep - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Supernova
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 27 printemps. Si tu sors ta loupe, tu peux commencer à voir les rides.
○ statut : Nouvellement en couple avec Johanna, la dernière personne qu'il pensait fréquenter un jour.
○ métier : un astrophysicien fan de Star Wars. Coïncidence? Non.
○ quartier : Dans une maison partagée avec sa soeur Sage dans le quartier East Bay, #141
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel.
○ posts : 694 ○ points : 305
○ pseudo : andywolf
○ avatar : Chris Hawt Wood
○ DC : Riley Harris, Julian Alves-Ziegler & Emilio Pavone
○ inscrit le : 04/01/2017
MessageSujet: Re: We're just two lost souls, swimming in a fish bowl, year after year, running over the same old ground, wish you were here   Lun 11 Sep - 2:18

The sun is the same in a relative way but you're older,
Shorter of breath and one day closer to death.

Maya & Billy

C'est comme le pincement désagréable s’est, au fil du temps, transformé en une sensation d’inconfort à laquelle Billy s’est adapté. Heureusement pour lui, il ne se fait pas tatouer une grande pièce qui nécessite plusieurs sessions douloureuses. Toutefois, il a le sentiment qu’il finira peut-être par se faire un ou deux tattoos supplémentaires, appréciant de plus en plus le résultat qui se dessine sur son corps. Peut-être optera-t-il pour une autre pièce sur son bras pour compléter son premier tattoo, ou peut-être optera-t-il pour un autre emplacement. Il ne compte pas faire de son corps un tableau sur pattes, mais l’idée d’avoir sur lui quelques mémoriaux ne lui déplaît pas. Qui sait ce que représentera le prochain? Un événement clef de sa vie? La naissance de son premier enfant avec Johanna… dans une dizaine d’années. Une chose est certaine, c’est qu’il n’aura pas de gamin de sitôt! Il se considère lui-même comme un gamin, alors l’idée d’en gérer un n’est pas celle qui le charme le plus! Il s’imagine bien avec quelconque tattoo qui représenterait son ou ses futurs enfants. Il accorde tant d’importance à sa famille qu’il ne voit pas ce que pourraient mieux représenter ses futurs tattoos. Le premier, un hommage à son frère et à sa passion pour l’astrologie, est un très bon début. De plus, il a très bien choisi son artiste.

Au fil de la séance, la paire discute. Ils parlent de tout et de rien après avoir passé la conversation sur la perte familiale qu’ils ont vécue. Évidemment, ce sujet sensible n’est pas des plus joyeux, alors ils ont préféré orienter leur discussion vers un sujet plus gai. Billy lui énumère ses loisirs avant que Maya ne fasse de même. Elle semble être une jeune femme plutôt occupée, mais qui vit une vie des plus passionnantes. “Tu m’as l’air d’une femme qui croque dans la vie. C’est une bonne chose! J'ai toujours voulu essayer la boxe. Ça m'a l'air sympa”, lui dit-il en lui souriant. “J’écoute pas mal des films de science fiction ou des films inspirés de faits réels. J’adore aussi les thrillers qui me gardent sur le bout de ma chaise! J’ai une sacrée collection de films à la maison”, lui dit-il sur un ton enjoué. Il détient pas loin de mille films dans sa collection, si ce n’est pas plus. Avec l’arrivée de Netflix, il n’a plus besoin d’en acheter autant, mais il aime néanmoins détenir des copies physiques des grands chefs d’oeuvre ou des films qui l’ont marqué. “Eh bah dis donc, le temps passe vite! On a presque fini, à ce que je vois”, dit-il en constatant l’état avancé de son tattoo qui est tout à fait magnifique malgré sa peau meurtrie.

_________________

YOU CAN'T HIDE FROM ME

So what you trying to do to me, it's like we can't stop, we're enemies. But we get along when I'm inside you©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans. Le 20 août.
○ statut : Célibataire, attirée par quelqu'un sans vouloir l'avouer.
○ métier : Apprentie-tatoueuse
○ posts : 369 ○ points : 1450
○ pseudo : Julie
○ avatar : bryden jenkins
○ DC : /
○ inscrit le : 14/07/2017
MessageSujet: Re: We're just two lost souls, swimming in a fish bowl, year after year, running over the same old ground, wish you were here   Lun 11 Sep - 20:58

X
Billy &Maya
Maya sourit lorsqu’il parla la décrit comme quelqu’un croquant la vie à pleine dent, ce n’était pas forcément faux, mais ce n’était pas vraiment véridique non plus. Disons qu’elle avait connu une période de pure joie, une dépression qui avait failli la couler et au jour aujourd’hui elle essayait de se maintenir hors de l’eau. Elle ne se décrivait pas comme quelqu’un croquant la vie, plus comme quelqu’un ayant connu un chagrin incommensurable et qui estimait maintenant que la vie était trop courte pour s’interdire quoi que ce soit. Le jeune homme allait peut-être comprendre son point de vue ayant lui aussi perdue sa moitié fraternelle.

Je pense qu’en perdant mon frère, j’ai pris conscience de quelques choses de très important. A savoir que nous n’avons qu’une vie qui peut basculer du jour au lendemain, donc j’essaye de vivre sans avoir aucun regret trop sérieux. Je regrette de ne pas avoir pris un paquet de gâteaux parfois, mais je ne regrette pas d’avoir postulé ici ou d’être venue dans cette ville. Il ne faut pas regretter les étapes importantes de la vie, on vit toujours avec des regrets, mais je ne m’interdis rien donc j’ai moins de regret qu’un autre. Et si tu veux, on pourrait se donner rendez-vous pour une séance de boxe ? Tu pourrais découvrir l’ambiance et même si tu ne pourras pas combattre à cause de ton tatouage les premières semaines, tu pourras te faire plaisir, un dimanche matin si tu es disponible ?


Étant quelqu’un de sociable, elle espérait voir le jeune homme dans son club de boxe, puis la boxe l’avait aidé à maîtriser une partie de sa rage. Lorsque son frère était mort, elle avait ressenti une profonde injuste, un sentiment qui s’était transformé en colère pour le plus grand malheur de ses proches qui l’avaient inscrite par hasard à un cours de boxe juste pour lui permettre de taper sur quelqu’un et lui permettre de revenir supportable. La jeune femme avait immédiatement accroché en découvrant un sport lui permettant d’évacuer sa rage, de se faire respecter en dépit de l’autre.


Elle sourit en entendant sa collection de film terminant quelques détails avant de répondre. Je valide les films inspirés d’une histoire vraie, les autres films non. Je déteste la science-fiction, c’est trop loin de nous et je ne trouve aucune logique dans ces films. Regarde Star Wars, c’est complètement con, je me suis endormi devant. Après les goûts et les couleurs sont différents pour chacun d’entre nous, mais j’espère que tu aimeras ton tatouage.

Elle s’éloigna, appliqua une crème avant de faire signe au jeune homme de regarder dans le miroir qu’elle tenait. Il allait pouvoir s’admirer devant un miroir plus grand après, mais le petit miroir permettait de mieux voir les détails et Maya scrutait le tatouage en même temps que son client cherchant la moindre imperfection. Je te donne les conseils de soins sur cette petite fiche, tu pourras la relire en cas de doute et si tu ne trouves pas de réponse dessus, tu peux appeler sans aucun souci et on se voit probablement dimanche de toute façon.




B-Ever
.

_________________
Where were you when everything was falling apart ?
I try to make a sound but no one hears me, i'm slipping off the edge, i'm hanging by a thread, i'm sick of this life and i just wanna scream × by lizzou et faust (gif).
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Supernova
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 27 printemps. Si tu sors ta loupe, tu peux commencer à voir les rides.
○ statut : Nouvellement en couple avec Johanna, la dernière personne qu'il pensait fréquenter un jour.
○ métier : un astrophysicien fan de Star Wars. Coïncidence? Non.
○ quartier : Dans une maison partagée avec sa soeur Sage dans le quartier East Bay, #141
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel.
○ posts : 694 ○ points : 305
○ pseudo : andywolf
○ avatar : Chris Hawt Wood
○ DC : Riley Harris, Julian Alves-Ziegler & Emilio Pavone
○ inscrit le : 04/01/2017
MessageSujet: Re: We're just two lost souls, swimming in a fish bowl, year after year, running over the same old ground, wish you were here   Lun 18 Sep - 1:47

The sun is the same in a relative way but you're older,
Shorter of breath and one day closer to death.

Maya & Billy

Que quelques petits détails manquent avant que le tatouage ne soit complet. C’est avec hâte que le jeune homme observe chaque mouvement délicat de l’artiste, s’émerveillant de la tournure de son tattoo. Il avait pourtant tellement peur qu’il ne soit pas satisfait et pourtant, le voilà ébahi alors que le dessin encré n’est même pas complètement terminé. Alors qu’ils discutent de l’intérêt marqué de la jeune femme pour la boxe, Billy ne parvient pas à détacher ses yeux de son bras. Il relève toutefois son regard vers la blonde lorsque celle-ci l’invite à venir essayer le sport de combat. Il prend un petit moment de réflexion, ne sachant pas trop s’il s’agit le genre de choses qu’il aimerait tenter. Toutefois, il ne peut nier que ça lui ferait vachement du bien de se défouler une fois de temps à autre. “Et bien pourquoi pas. Je ne perds rien à essayer. Tu me donneras les coordonnées et je viendrai lorsque j’aurai feu vert de ma tatoueuse!”, lui répond-il avec entrain. Le sujet se tourne ensuite vers l’art cinématographique, chose qui détient une place importante dans la vie du scientifique. Il a toujours été cinéphile. Peut-être trop, même. Les films qui l’ont vraiment marqué sont ceux de Star Wars qui l’ont toujours fasciné… à un point tel qu’il a commencé à rêver très jeune de devenir astronaute avant de finalement orienter sa carrière vers l’astrophysique. Les étoiles, l’espace, la vie extraterrestre… tout ça le fascine énormément… Alors inutile de dire que de l’entendre dire que les Star Wars sont complètement cons le touche particulièrement. Toutefois, il ne fait que sourire en coin comme s’il était plutôt amusé de ses paroles. Il n’a pas envie de s’en faire avec cela, sachant très bien que ces films ne font pas l’unanimité.
Assez rapidement, le tattoo est finalement complet. L’oeuvre d’art est enfin terminée et est là pour y rester. Le jeune homme se lève pour aller observer le résultat. Lorsqu’il remarque les magnifiques détails parfaitement exécutés sur sa peau, il ne peut s’empêcher d’étirer un sourire sur ses lèvres. “Il est parfait”, lui souffle-t-il, incapable de détacher ses yeux de l’encre qui parsème le haut de son bras. “Excellent, je suivrai tes indications minutieusement. Merci énormément pour ta patience. À dimanche!”, lui dit-il avant de quitter le salon, un sourire satisfait illuminant son visage.

FIN

_________________

YOU CAN'T HIDE FROM ME

So what you trying to do to me, it's like we can't stop, we're enemies. But we get along when I'm inside you©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
 

We're just two lost souls, swimming in a fish bowl, year after year, running over the same old ground, wish you were here

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Apollon Σ Revenge arm for the lost souls
» LOST LE RPG
» Alice always lost... [Validée]
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti
» Lost in blue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: around you :: le passé-