AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 where is my mind. (julieth 6)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-sept ans depuis peu de temps, mais déjà depuis trop longtemps. (12.10)
○ statut : célibataire. en train de s'éprendre d'un gosse.
○ métier : disquaire.
○ quartier : #100, center bay.
○ orientation sexuelle : bisexuel.
○ posts : 188 ○ points : 285
○ pseudo : margaux.
○ avatar : jamie campbell bower.
○ DC : hélios & léon.
○ inscrit le : 13/08/2017
MessageSujet: where is my mind. (julieth 6)   Dim 10 Sep - 22:52

where is my mind?
Julian & Leeth

En ce moment, tu as l'impression que ta vie est tout bonnement hors de contrôle. Tu ne contrôle plus rien. Ni tes pensées. Ni tes envies. Et encore moi la chaleur qui coule dans tes veines quand tu te tapes un inconnu en pensant à une toute autre personne. Bordel de merde. Tu retiens un soupir et fais comme si de rien n'était, fermant la porte et guidant julian jusqu'à ta voiture. Le trajet n'est pas long et tu pourrais facilement le faire en vélo ou à pied, mais il fait trop froid en ce moment. Une fois garé, tu guides l'adolescent jusqu'à ton appartement qui est un peu bordélique, mais bon, personne n'est parfait. Tu le laisses entrer et refermes la porte derrière toi. Et voilà. Fais comme chez toi. Tu souffles en retirant ta veste et tes chaussures, entrant dans la grande pièce à vivre contenant le salon et une cuisine ouverte. Ma chambre est au bout du couloir. La salle de bain à droite. Tu retiens un bâillement et passe ta main dans tes cheveux. Tu te retournes vers julian. Tu sais pas vraiment quoi faire en réalité, t'as jamais été comme ça. Juste, avec quelqu'un que tu connais pas tant que ça dans ton appartement. En général les inconnus tu les ramènent juste pour un peu de bon temps, jamais grand chose de plus. Et puis, tu ne reçois pas en dehors des quelques rares fois où un membre de ta famille a mit les pieds ici. La situation est assez étrange en réalité. C'est julian. C'est le gosse qui bosse avec toi pour gagner un peu d'argent. C'est le mineur que t'as touché quelques semaines plus tôt. Tu veux manger ou boire un truc ? Tu demandes en passant une main sur ton visage, retirant tes lunettes et les posant sur le plan de travail. Il faudrait que tu évites de les oublier la, dans l'idéal. Tu te mords l'intérieur de la joue et fais le tour du plan de travail pour te sortir une bière du réfrigérateur.


Dernière édition par Leeth Berenson le Sam 16 Sep - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Il n'a que seize ans, ce petit homme!
○ statut : Célibataire et amoureux d'une fille qu'il n'aura jamais.e fille qu'il n'aura jamais.
○ métier : Étudiant pour encore longtemps!
○ quartier : East bay, #225 avec ses frères & soeurs.
○ orientation sexuelle : bisexuel. (leethsexuel à en devenir)
○ posts : 484 ○ points : 30
○ pseudo : andywolf
○ avatar : Shawn Mendes
○ DC : -
○ inscrit le : 23/05/2017
MessageSujet: Re: where is my mind. (julieth 6)   Lun 11 Sep - 1:49

where is my mind?
Julian & Leeth

Leeth est très gentil de m'accueillir chez lui, quoique j'ai l'impression qu'il s'est senti forcé de m'inviter étant donné ma position plutôt pitoyable. Je trouve néanmoins mieux de dormir chez mon patron que dans ma propre chambre qui s'avère être un endroit plutôt hostile pour le moment. Je n'ai pas particulièrement envie d'entendre la pluie d'insultes que me donnera ma soeur en me voyant, ni d'entendre les reproches de mes frères et soeurs en ce qui a trait à mon comportement déplorable. Je suis déjà conscient que je suis un con égoïste qui les dégoûte tous les uns et les autres. Je ne peux toutefois rien y faire, car le passé ne peut être changé. Conséquemment, je préfère éviter de les croiser en squattant chez quelqu'un d'autre. J'envoie rapidement un texto à mon frère ainé pour l'informer que je ne dormirai pas à la maison pour des raisons évidentes et range mon portable pour ne pas avoir à entamer un dialogue avec lui. Le moins j'en dis, le mieux c'est. Bref, je suis Leeth jusqu'à chez lui en me maintenant silencieux. Je n'ai d'ailleurs pas vraiment envie de parler, seulement de prendre une longue douche et de me coucher après avoir englouti des aspirines pour soulager mon mal de crâne monstre. J'entre dans son logement et balaie l'endroit du regard avant d'aller déposer mon sac sur le canapé. "Non, c'est gentil. Je n'ai pas vraiment faim...", lui dis-je avant de récupérer quelques trucs dans mon sac. Joignant mes effets personnels en une petit boule que je prends dans mes bras, je lance: "Je vais sous la douche rapidement." Je m'éclipse dans la salle de bain et me laisse bercer par la douce chaleur des jets qui m'apportent énormément de réconfort. Lorsque j'en sors enfin, j'applique une crème autour de mon oeil pour aider à la guérison, engloutis des aspirines, puis regagne le salon habillé d'un jogging. "Je vais aller me coucher... J'suis lessivé", lui dis-je en le croisant dans la cuisine. Je ne dis rien de plus, étant suffisamment mal à l'aise de me retrouver chez lui.  Je pousse un long soupir et prends un plaid et un oreille et m'installe sur le canapé qui doit avoir plusieurs années de vie. L'un des ressorts me poignarde littéralement le dos, mais je n'en fais pas un cas, préférant me taire plutôt que me plaindre. J'étire mon bras pour prendre mon portable et passe à travers mes notifications. Il est encore tôt et j'ignore si le sommeil viendra éventuellement, mais pour l'instant, je n'ai pas envie d'être éveillé.

_________________
You've got my head spinning, no kidding, I can't pin you down. What's going on in that beautiful mind; I'm on your magical mystery ride and I'm so dizzy, don't know what hit me, but I'll be alright ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-sept ans depuis peu de temps, mais déjà depuis trop longtemps. (12.10)
○ statut : célibataire. en train de s'éprendre d'un gosse.
○ métier : disquaire.
○ quartier : #100, center bay.
○ orientation sexuelle : bisexuel.
○ posts : 188 ○ points : 285
○ pseudo : margaux.
○ avatar : jamie campbell bower.
○ DC : hélios & léon.
○ inscrit le : 13/08/2017
MessageSujet: Re: where is my mind. (julieth 6)   Sam 16 Sep - 19:27

where is my mind?
Julian & Leeth

tu ne sais vraiment pas si c'est une bonne idée de proposer à julian de venir chez toi quelques nuits. tu l'incites à fuguer le domicile familial, mais, dans un sens, tu peux comprendre ce qu'il ressent, combien ça peut être étouffant de devoir rentrer à la maison alors que l'on n'en a pas du tout envie. tu retiens un soupir et restes plus ou moins silencieux le long du trajet jusqu'à ton appartement. l'ambiance est étrange, en même temps, cette situation est totalement étrange. en général quand d'autres mecs se retrouvent dans ton appartement c'est pas pour squatter ton canapé. tu te mords l'intérieur de la joue et lui propose de grignoter ou de manger un truc. non, c'est gentil. je n'ai pas vraiment faim... tu hoches la tête en silence. je vais sous la douche rapidement. tu le laisses faire, entendant l'eau couler de loin, alors que tu grignotes un paquet de gâteau qui traîne dans un placard. je vais aller me coucher... j'suis lessivé. tu hoches la tête et lui ramène un plaid et un oreiller, avant de t'éclipser dans ta chambre, retirant simplement tes vêtements avant de t'endormir assez rapidement, malgré l'heure qui n'est pas très avancée.

c'est au beau milieu de la nuit que tu te réveilles en entendant du bruit dans ton appartement. tu mets quelques secondes à te souvenir que julian dors dans le salon. tu fronces les sourcils et enfiles un jogging avant de te lever et de marcher, encore à moitié endormis vers la cuisine. qu'est ce que tu fais ? tu marmonnes d'une voix rauque de sommeil. je sais que mon canapé, c'est de la merde, viens dormir avec moi. tu souffles simplement en te retournant, le froid frappant ton torse nu. tu ne laisses pas le choix à julian que de retourner sur ton canapé qui est vieux ou de te rejoindre. tu te glisses sous les draps, t'endormant à moitié alors que tu sens le matelas s'affaisser derrière toi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Il n'a que seize ans, ce petit homme!
○ statut : Célibataire et amoureux d'une fille qu'il n'aura jamais.e fille qu'il n'aura jamais.
○ métier : Étudiant pour encore longtemps!
○ quartier : East bay, #225 avec ses frères & soeurs.
○ orientation sexuelle : bisexuel. (leethsexuel à en devenir)
○ posts : 484 ○ points : 30
○ pseudo : andywolf
○ avatar : Shawn Mendes
○ DC : -
○ inscrit le : 23/05/2017
MessageSujet: Re: where is my mind. (julieth 6)   Lun 18 Sep - 3:05

where is my mind?
Julian & Leeth

J’ai essayé vraiment longtemps de m’endormir, mais j’y suis parvenu que pour une trentaine de minutes qui ont passé en coup de vent. Les ressorts du fauteuil me transpercent littéralement le dos (bon, pas littéralement, mais c’est comme si!) et l’inconfort est tel qu’il m’empêche de dormir. J’ai tourné et tourné de tous les côtés pour essayer de trouver le sommeil, mais les bras de Morphée ne semblent pas prêts à m’envelopper. Décidant d’abandonner ce qui me semble être une tâche relevant de l’impossible, je me lève pour aller me prendre quelque chose à grignoter dans la cuisine de mon hôte. En temps normal, je demanderais la permission, mais vu l’heure avancée, je préfère me servir plutôt que de réveiller Leeth. Je fais griller deux tranches de pain que je recouvre de beurre d’arachide avant que le grand blondinet n’émerge de sa chambre pour me demander ce que je fous à une heure pareil en train de bouffer des toasts. Pris sur le vif, j’avale rapidement ma bouchée et dépose ma tranche de pain sur mon assiette. “Je suis désolé si je t’ai réveillé. J’ai essayé de ne pas trop faire de bruit”, lui dis-je sur un ton navré. Voilà qui ne m’aide pas du tout à faire bonne figure. Il m’héberge gentiment et je coupe son sommeil en plein milieu de la nuit. Un vrai champion! “Disons que ton fauteuil n’est pas vraiment propice à ce que je dorme…” Je me gratte l’arrière de la tête sous l’effet de l'embarras. Je me sens mal de me plaindre alors qu’il est suffisamment gentil pour m’accueillir. J’aurais pu dormir entre deux contenants de vidange ce soir et voilà que je “crache” sur son fauteuil. J’aimerais ravaler mes paroles, mais c'est chose impossible. Sans grand compromis, Leeth me dit de venir dormir dans son lit. Un peu surpris, je me redresse et hoche la tête. Je termine rapidement ma collation et le rejoins dans la chambre après avoir rangé la cuisine. Je me glisse sous ses couvertures, non sans être légèrement mal à l’aise de partager son lit. “Bonne nuit”, je lui souffle avant de fermer les yeux, replié sur le bord du lit pour ne pas trop prendre d’espace. Manquerait plus que je l’étouffe dans son sommeil, quoi!

_________________
You've got my head spinning, no kidding, I can't pin you down. What's going on in that beautiful mind; I'm on your magical mystery ride and I'm so dizzy, don't know what hit me, but I'll be alright ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-sept ans depuis peu de temps, mais déjà depuis trop longtemps. (12.10)
○ statut : célibataire. en train de s'éprendre d'un gosse.
○ métier : disquaire.
○ quartier : #100, center bay.
○ orientation sexuelle : bisexuel.
○ posts : 188 ○ points : 285
○ pseudo : margaux.
○ avatar : jamie campbell bower.
○ DC : hélios & léon.
○ inscrit le : 13/08/2017
MessageSujet: Re: where is my mind. (julieth 6)   Dim 24 Sep - 21:39

where is my mind?
Julian & Leeth

c'est étrange pour toi de savoir que quelqu'un d'autre dors dans ton appartement. ce n'est jamais arrivé de mémoire. tu retiens un soupir et termines par t'endormir, bien trop épuisé par cette semaine et par les températures encore froides et peu agréables pour sortir. pourtant, t'es réveillé au milieu de la nuit par du bruit - foutue habitude de dormir avec la porte pas totalement fermée - et tu mets quelques secondes à te rendre compte qu'il ne s'agit que de julian. je suis désolé si je t’ai réveillé. j’ai essayé de ne pas trop faire de bruit. disons que ton fauteuil n’est pas vraiment propice à ce que je dorme… tu fronces légèrement les sourcils, pas réveillé du tout, les paupières lourdes de fatigue. tu retiens un bâillement. 'te l'avais dis. tu marmonnes avant de lui dire de venir dormir avec toi et de faire demi tour pour t'enfoncer sous la couverture. tu sens vaguement le matelas s'enfoncer derrière toi, alors que tu sombres de nouveau dans un sommeil lourd, profond et surtout, reposant.

tu te réveilles neuf heures passées depuis peu de temps, le bruit régulier de la respiration de julian derrière. tu étouffes un bâillement et t'extirpes des couvertures en récupérant ton téléphone portable. tu enfiles un pantalon de jogging et te diriges vers le salon en refermant la porte derrière toi pour laisser l'adolescent dormir un peu plus longtemps. tu prends le temps de boire un café - comme tous les matins - avant de te glisser dans la salle de bain pour prendre une douche chaude. tu laisses l'eau couler un peu trop de temps avant d'essorer grossièrement tes cheveux et de sécher ton corps, enroulant la serviette autour de tes hanches. tu pestes en te souvenant que tes fringues sont dans ta chambre - t'as vraiment pas l'habitude d'avoir quelqu'un qui dors chez toi. tu passes tes doigts sur ton visage et essayes d'être le plus discret possible. quand tu ouvres la porte de ta chambre, tu remarques cependant que julian semble réveiller. salut. tu souffles en te dirigeant vers ton armoire. t'es pas vraiment pudique de toute manière, t'aurais pu être nu que ça t'aurais pas dérangé, mais bon. j'ai pensé que t'avais besoin de dormir ce matin. tu ajoutes. t'as aucune idée de l'heure qu'il peut bien être de toute manière, alors que tu sais foutrement pas quoi mettre pour la journée.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Il n'a que seize ans, ce petit homme!
○ statut : Célibataire et amoureux d'une fille qu'il n'aura jamais.e fille qu'il n'aura jamais.
○ métier : Étudiant pour encore longtemps!
○ quartier : East bay, #225 avec ses frères & soeurs.
○ orientation sexuelle : bisexuel. (leethsexuel à en devenir)
○ posts : 484 ○ points : 30
○ pseudo : andywolf
○ avatar : Shawn Mendes
○ DC : -
○ inscrit le : 23/05/2017
MessageSujet: Re: where is my mind. (julieth 6)   Lun 2 Oct - 4:38

where is my mind?
Julian & Leeth

En comparaison avec son fauteuil, son lit est un vrai paradis en mousse. Je me suis rapidement apaisé sous les draps chauds et les bras de Morphée n'ont pas tardé à m'accueillir. Je n'ouvre pas ouvert l'oeil jusqu'à ce que j'entende Leeth sortir de la douche. Ça me prend quelques instants avant de comprendre où je me trouve, comme si j'étais si profond dans mon sommeil qu'on m'avait transporté dans un autre monde. Un coup d'oeil à gauche puis un coup d'oeil à droite; c'est tout ce dont j'ai besoin pour réaliser que je suis chez mon patron. Ce même patron avec qui j'ai dépassé les limites de notre relation et pénétrer ses terres clairement malsaines à peine deux semaines plus tôt. Ce même patron pour qui j'ai toujours autant de désir. Alors que j'étire mon bras pour attraper mon portable posé sur la table de nuit, je vois apparaître Leeth à travers le cadre de porte. Ce dernier n'est couvert que d'une serviette attachée à sa taille. Je ne peux m'empêcher de l'épier quelques secondes avant de sentir mes joues s'empourprer. "Salut", je lui souffle avant de poser mes yeux indiscrets sur mon portable. Je n'ai pas envie de créer un autre malaise entre lui et moi, alors aussi bien m'abstenir de l'observer s'habiller. "Ouais. Par contre, j'ai manqué déjà deux heures de cours." Je lâche un long soupir lorsque j'observe l'heure. Ça n'a jamais été dans mes habitudes de manquer les cours. À vrai dire, j'ai toujours attribué beaucoup d'importance à mes études, si bien qu'il est normalement inconcevable pour moi de manquer ne serait-ce qu'un quart d'heure de classe. J'ai toujours été l'élève assidu et à l'écoute qui se montre motivé et passionné par tout ce qu'on lui enseigne. Mais voilà que je me détache de ma nature. Alors que cela devrait me susciter touet l'indignation et la honte du monde, je ne me sens même pas mal. Je me sens... soulagé. Soulagé de ne pas avoir à endurer le regard rempli d'hargne de mon ex... flamme? Soulagé de ne pas croiser ma soeur dans les couloirs. Et finalement, soulagé de ne pas entendre quelconque potin sur moi. Chez Leeth, je me sens étrangement en sécurité. "Mais bon. C'est pas comme si je comptais y aller." Je dépose mon portable là où il était quelques minutes plus tôt et enfonce ma tête dans l'oreille, désirant protester contre mon état d'éveil. Il est certain que je ne mettrai pas les pieds dans mon établissement scolaire aujourd'hui.

_________________
You've got my head spinning, no kidding, I can't pin you down. What's going on in that beautiful mind; I'm on your magical mystery ride and I'm so dizzy, don't know what hit me, but I'll be alright ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-sept ans depuis peu de temps, mais déjà depuis trop longtemps. (12.10)
○ statut : célibataire. en train de s'éprendre d'un gosse.
○ métier : disquaire.
○ quartier : #100, center bay.
○ orientation sexuelle : bisexuel.
○ posts : 188 ○ points : 285
○ pseudo : margaux.
○ avatar : jamie campbell bower.
○ DC : hélios & léon.
○ inscrit le : 13/08/2017
MessageSujet: Re: where is my mind. (julieth 6)   Sam 7 Oct - 16:26

where is my mind?
Julian & Leeth

tu trouves julian assez touchant. vraiment. il fait des erreurs, c'est sûr, mais qui ne fait jamais d'erreur après tout ? il est jeune et c'est normal qu'il ne soit pas sûr de certaines choses, qu'il soit maladroit et qu'il se sente dépassé par certaines choses. et, même si, au fond, tu as ton propre avis sur le comportement de julian, le lui dire ne l'aidera pas à se sentir mieux. alors tu as envie de le protéger un peu, de la dureté dont peuvent faire preuve les enfants. et malgré tout, malgré ton caractère, malgré ton absence de sentiments apparents, julian tu as l'impression qu'il débloque des trucs au fond de toi.

tu te glisses dans la chambre encore humide de ta douche, alors que tu as totalement zappé tes habits qui se trouvent dans ta chambre. là ou julian dors encore. salut. tu souris un peu en ne t'attardant pas, pour t'habiller rapidement. ou du moins passer un boxer. ouais. par contre, j'ai manqué déjà deux heures de cours. mais bon. c'est pas comme si je comptais y aller tu hausses les épaules, riant un peu. qui n'a jamais manqué les cours par flemme. tu murmures, te retrouvant maintenant en boxer, et à la recherche de quoi mettre aujourd'hui. y'a des jours ou t'es pire qu'une nana. tu bailles un peu, glissant tes doigts sur ton visage. tu t'assois sur le bord du lit et te laisses tomber en arrière. j'suis bien content d'avoir arrêté tout ça moi. tu souffles en fermant les yeux quelques instants. tu veux faire quoi après le lycée ? tu demandes en te tournant vers julian, oubliant momentanément l'idée de t'habiller.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Il n'a que seize ans, ce petit homme!
○ statut : Célibataire et amoureux d'une fille qu'il n'aura jamais.e fille qu'il n'aura jamais.
○ métier : Étudiant pour encore longtemps!
○ quartier : East bay, #225 avec ses frères & soeurs.
○ orientation sexuelle : bisexuel. (leethsexuel à en devenir)
○ posts : 484 ○ points : 30
○ pseudo : andywolf
○ avatar : Shawn Mendes
○ DC : -
○ inscrit le : 23/05/2017
MessageSujet: Re: where is my mind. (julieth 6)   Jeu 12 Oct - 0:40

where is my mind?
Julian & Leeth

Leeth enfile un boxer et je ne fais que le regarder du coin de l'oeil, ma tête étant toujours enfouie dans l'oreiller. Je pousse un long soupir de bien-être, n'ayant pas du tout envie de m'extirper des chaudes couvertures qui m'apportent un certain réconfort. J'attends paisiblement que le sommeil vienne me chercher à nouveau lorsque je sens un poids sur le lit. Je lève les yeux et vois Leeth qui s'est assis sur le bord du lit. Je me relève un peu tout en laissant échapper un bâillement. Définitivement, mon corps n'a pas envie de quitter son état de léthargie. "Et bien, moi j'en ai pour encore longtemps!" Je pousse un long soupir de découragement, quoique je n'ai jamais vraiment eu horreur d'étudier. Au contraire, j'ai toujours pris fierté dans ma réussite scolaire. Ma compétitivité m'a toujours amené à être premier de classe et je ne compte pas arrêter cette satisfaction que mes notes d'excellence m'offrent. "J'hésite encore. La biologie et la physique sont les sujets que j'aime le plus. Je songe soit à l'ingénierie ou à la médecine." J'hausse des épaules, n'étant pas encore en mesure de donner une réponse claire et précise. Le temps me permettra sûrement de déterminer ce que j'ai vraiment envie de faire. Heureusement pour moi, je suis convaincu que je pourrai réussir quoi que je fasse. "Et toi, tu as toujours voulu être disquaire ou tu aurais voulu faire autre chose?", je lui demande en me rapprochant de lui sans même prendre le temps d'enfiler un t-shirt. Je m'assois à ses côtés, intéressé de connaitre sa réponse. Je sais que la musique l'a toujours passionné, mais je sais aussi qu'il avait horreur de l'école et n'avait pas en tête de poursuivre de longues études.

_________________
You've got my head spinning, no kidding, I can't pin you down. What's going on in that beautiful mind; I'm on your magical mystery ride and I'm so dizzy, don't know what hit me, but I'll be alright ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-sept ans depuis peu de temps, mais déjà depuis trop longtemps. (12.10)
○ statut : célibataire. en train de s'éprendre d'un gosse.
○ métier : disquaire.
○ quartier : #100, center bay.
○ orientation sexuelle : bisexuel.
○ posts : 188 ○ points : 285
○ pseudo : margaux.
○ avatar : jamie campbell bower.
○ DC : hélios & léon.
○ inscrit le : 13/08/2017
MessageSujet: Re: where is my mind. (julieth 6)   Sam 21 Oct - 19:35

where is my mind?
Julian & Leeth

c'est particulier. comme situation. tu ne pensais sincèrement pas qu'un jour ça allait t'arriver. mais ce n'est pas pour autant désagréable. et, au fond, tu ne sais pas réellement quoi. savoir julian dans ton appartement ? savoir que t'as été capable de dormir avec quelqu'un ? simplement dormir. t'en sais trop rien. p'être que t'es bel et bien de grandir, de murir, enfin. il serait temps, d'après tes parents. mais toi t'aimes l'insouciance des premières années de vie en tant qu'adulte, t'as pas tant envie de la quitter. et pourtant, tu vas devoir le faire un jour ou l'autre. vous en venez à parler de cours, sans trop savoir pourquoi, alors que t'es simplement en boxer et qu'il n'est pas plus habillé, encore sous les draps. et bien, moi j'en ai pour encore longtemps ! tu ris un peu. c'est comme ça. t'es passé par les années obligatoires toi aussi. et t'as pas continuer les autres. p'être bien que t'aurais du le faire, au fond. j'hésite encore. la biologie et la physique sont les sujets que j'aime le plus. je songe soit à l'ingénierie ou à la médecine. tu hoches doucement la tête. médecine c'est vachement ambitieux comme études. tu souffles en souriant, te tournant à demi vers julian, alors qu'il vient de lui-même se rapprocher de toi. tu te pinces les lèvres, remerciant intérieurement les volets encore fermés et le peu de luminosité présente dans la pièce. et toi, tu as toujours voulu être disquaire ou tu aurais voulu faire autre chose ? tu fronces un peu les sourcils, réfléchissant à la réponse. bah disons que si j'avais continué mes études, j'aurais sans doute jamais ouvert la boutique. mais ça c'est déroulé de cette manière, je voulais juste devenir indépendant à l'époque. tu souffles finalement, retenant un petit soupir. mais, je pense que dans quelques années, je regretterais sans doute. j'veux dire. si j'avais continué le violon, enfin, à prendre des cours, j'aurais sans doute pu intégrer le conservatoire de sydney. d'après mes profs, quand j'étais gamins. mais, voilà, j'ai arrêté mes études et je ne pense pas qu'un jour, j'aurais le courage de les reprendre. tu te laisses tomber en arrière, croisant tes bras derrière ton crâne, tu te recoucherais volontiers. quoiqu'avec julian aussi proche de toi c'est pas forcément des idées aussi sages qui sont capable de traverser ton esprit, mais ça, tu en fais abstraction. enfin, du mieux que tu peux.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Il n'a que seize ans, ce petit homme!
○ statut : Célibataire et amoureux d'une fille qu'il n'aura jamais.e fille qu'il n'aura jamais.
○ métier : Étudiant pour encore longtemps!
○ quartier : East bay, #225 avec ses frères & soeurs.
○ orientation sexuelle : bisexuel. (leethsexuel à en devenir)
○ posts : 484 ○ points : 30
○ pseudo : andywolf
○ avatar : Shawn Mendes
○ DC : -
○ inscrit le : 23/05/2017
MessageSujet: Re: where is my mind. (julieth 6)   Lun 13 Nov - 4:03

where is my mind?
Julian & Leeth

Je ne sais pas pourquoi, mais je me sens à la fois inconfortable et plus qu'à l'aise dans cette situation. Je me sens bien dans les chaudes couvertures du lit malgré que celui-ci soit en terre inconnue. Je me sens apaisé d'être en présence de Leeth, mais parfaitement désorienté par la nudité de son corps et du mien. Non pas que je n'apprécie pas la vue - bien au contraire -, mais des idées un peu trop vilaines remplissent mes pensées sans que je ne sois capable de les filtrer. Elles vont et viennent comme ça, et ça devient de plus en plus difficile pour moi de mettre de la tête ailleurs. Depuis ce que nous avons fait dans l'arrière boutique, je ne cesse d'y penser.
Et je ne cesse d'avoir envie de recommencer.
Je sais toutefois que ce serait dépasser les bornes. Une fois de plus. Une fois de trop. Nous ne pouvons pas nous permettre d'être aussi téméraires. Leeth est majeur et il est mon patron. Certes, je sais que je ne cours aucun risque, mais je n'aimerais pas qu'il se retrouve derrière les barreaux à cause de moi. Je reviens à mes moutons lorsqu'il me demande ce que je compte faire comme carrière, ce à quoi je réponds sur un ton hésitant que ma tête oscille entre deux options tout à fait audacieuses. J'ai toujours su être promis pour de grandes études. Mes professeurs m'ont toujours encouragé à me surpasser et à viser haut, car mon potentiel ne ment pas. J'y crois, certes, mais cela ne m'empêche pas d'angoisser. À vrai dire, j'angoisse toujours. Je n'ai pourtant ni mère ni père pour me faire la morale si je subis un échec à un examen. Ni père ni mère qui sera déçu de moi si je ne réussis pas. Cette motivation et cette discipline me viennent de moi-même. Et il est surprenant, après tout ce que j'ai vécu, que je continue à avancer avec autant d'ardeur et de détermination. Je le prends comme une petite victoire. Une victoire qui, je l'espère, continuera d'être mienne. "Elle est chouette, ta boutique. Et tu m'as l'air d'aimer ce que tu fais. C'est l'important", je lui réponds en toute simplicité. Il faut aimer ce que l'on fait dans la vie. À quoi bon vivre si c'est pour faire un métier qui nous donne envie de nous jeter devant un train? "Et tu joues encore souvent du violon?" Mes yeux se lèvent vers lui. Je l'imagine en train de parcourir l'instrument de ses doigts fins. Je m'en mords presque la lèvre inférieure tant cette image serait sexy. Si sexy que je me retiens de lui demander de jouer pour moi, ce qui serait littéralement dépasser les limites. Il faut également dire que rien - absolument rien - ne serait capable de me retenir de lui sauter dessus. En sa présence, ma sagesse me déserte.

_________________
You've got my head spinning, no kidding, I can't pin you down. What's going on in that beautiful mind; I'm on your magical mystery ride and I'm so dizzy, don't know what hit me, but I'll be alright ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-sept ans depuis peu de temps, mais déjà depuis trop longtemps. (12.10)
○ statut : célibataire. en train de s'éprendre d'un gosse.
○ métier : disquaire.
○ quartier : #100, center bay.
○ orientation sexuelle : bisexuel.
○ posts : 188 ○ points : 285
○ pseudo : margaux.
○ avatar : jamie campbell bower.
○ DC : hélios & léon.
○ inscrit le : 13/08/2017
MessageSujet: Re: where is my mind. (julieth 6)   Mar 14 Nov - 0:02

where is my mind?
Julian & Leeth

tu devrais stopper ce jeu de suite. tout arrêter. sortir de cette chambre, de cette pièce. t'habiller. te barrer. aller faire un tour dehors pour te changer les idées. mais tu ne peux pas. t'as pas envie de bouger, t'es bien, à moitié allongé dans les couettes de ton lit, simplement en boxer, à parler de tout et de rien avec julian. tu fermes les yeux quelques secondes. bordel. pourquoi est-ce que t'es incapable de te conduire en adulte, pour une fois. tu secoues légèrement la tête, préférant te concentrer sur votre discussion. ses études. médecine. il est ambitieux. c'est bien. t'aurais aimé l'être aussi, quand tu faisais encore des études. mais c'est comme ça. tu as choisi ta propre voix. t'as choisi de dire merde au monde encore une fois. comme tu sais si bien le faire depuis que t'es tout gamin. un sourire se dessine sur le coin de tes lèvres. tu termines par te retourner, te retrouvant sur le ventre, alors que tu relèves un peu la tête pour apercevoir le visage de julian dans l'obscurité. elle est chouette, ta boutique. et tu m'as l'air d'aimer ce que tu fais. c'est l'important. tu hoches vaguement la tête. pour le moment, ouai. tu sais pas ou t'en seras dans quelques années et t'as clairement pas envie d'y penser. et tu joues encore souvent du violon? tu te pinces les lèvres. de temps en temps. tu souffles simplement. tu fronces un peu les sourcils avant de te relever et de chercher l’étui de l'instrument dans un coin de ta chambre. tes yeux se sont habitués à la pénombre de la pièce et malgré le peu de luminosité, tu arrives sans mal à trouver ton violon et ton archet. j'peux jouer si tu veux. tu souffles en te redressant déjà. tu jouerais bien assit, mais t'es pas très doué pour ça. t'as besoin d'être debout et d'être dans la bonne position. t'en as globalement rien à foutre d'être juste en boxer, alors que tu viens poser ton violon dans ton cou, appuyant légèrement ton menton contre. tu te pinces les lèvres et réfléchis quelques secondes avant de commencer à jouer. que tes voisins aillent se faire foutre, tu estimes jouer correctement et après tout, la matinée est bien avancée. tes premières notes sont un peu approximatives, le temps de trouver la bonne pression sur les cordes. puis tu commences à jouer. y'a que dans ces moments là que tu fais plus attention à rien. ni au monde qui t'entoures, ni à tes emmerdes, ni aux emmerdes qui vont arriver. tu fermes légèrement les yeux, les lèvres à peine ouverte sous le coup de la concentration, alors que tu te laisses porter par la musique. quand tu joues, c'est sans doute le seul moment de ta vie durant lequel t'es calme et concentré. tu fais chier personne. c'est ton monde. ta bulle, que personne ne peut venir briser. ou alors, très difficilement. tu termines par laisser tes bras retomber le long de ton corps, le violon dans une main et l'archer dans l'autre. alors ? tu souffles en riant, te tournant vers julian, déposant l'instrument dans son étui alors que tu reviens t'allonger sur ton lit, près - trop près - de julian, ton regard tourné vers lui, attendant son avis, un petit sourire sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: where is my mind. (julieth 6)   

Revenir en haut Aller en bas
 

where is my mind. (julieth 6)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 01. Losing your mind
» 1.04 Where is my mind ?
» Well it´s been days now And you change your mind again ... feat Amber Helheim
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: center bay :: logements-