AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 passer un moment avec toi. (azegan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-et-un ans (elle est née le six juin).
○ statut : célibataire. elle s'est faite larguer, elle doit faire avec. pourtant, c'est loin d'être ce qu'elle veut.
○ métier : kinésithérapeute depuis un an. elle est aussi blogueuse à ses heures perdues et écrit des articles pour le magazine MODE.
○ quartier : elle vit chez ses grand-parents, en attendant de trouver autre chose.
○ orientation sexuelle : bisexuelle.
○ informations en vrac : elle a appris à dix-neuf ans que sa vie n'était qu'une mensonge. ☆ la révélation de son adoption a foutu le bordel dans sa vie. ☆ elle est tombée amoureuse d'une femme, alors qu'elle était encore avec son petit-ami. ☆ son petit-frère est la chose la plus importante pour elle. ☆ elle est raide dingue d'azel, même si celle-ci l'a quitté. ☆ elle a récemment appris l'existence d'une demi-soeur. chose qui risque de lui redonner l'envie d'en savoir plus sur sa mère.

○ posts : 3003 ○ points : 10
○ avatar : alycia debnam-carey.
○ DC : billie, roxy, victor.
○ inscrit le : 23/06/2016
MessageSujet: passer un moment avec toi. (azegan)   Mar 31 Oct - 11:49


≈ ≈ ≈
{passer un moment avec toi}
crédit/ tumblrazel.

Deux mois. Deux longs mois qu'Azel et moi avons rompu, enfin pour être honnête, c'est plus elle que moi. Mais ce n'est pas ça le plus important. Ce qu'il faut retenir, c'est qu'aujourd'hui je vais la revoir, pour le meilleur et pour le pire. J'ai reçu une invitation il y a quelques jours de la part de son magasine, me proposant de venir à un événement international de la mode, le tout en Afrique du Sud. J'ai été surprise d'être invitée à un tel événement, je me suis alors questionnée sur le rôle d'Azel dans tout cela, mais on m'a finalement répondu que j'apportais le côté jeune du magasine et j'en ai alors déduis que la blonde n'avait pas forcément eu son mot à dire, si jamais elle était au courant de ma venue. Peu importe ce qu'il en est vraiment, ce voyage est pour moi l'occasion de lui montrer que je suis là, que je suis toujours amoureuse d'elle et qu'elle l'est aussi, j'en suis persuadée. L'événement ne dure pas très longtemps, que quelques jours et pourtant, ça fait longtemps que je suis sur ma valise. Je choisis avec attention tous mes vêtements, dans l'espoir qu'ils plaisent à Azel et qu'ils me mettent en valeur, histoire que son regard se pose plus d'une fois sur moi. Pour partir, je décide de porter une robe blanche et noire, qui s'arrête à une dizaine de centimètres au-dessus de mon genou. Je me maquille légèrement, pas besoin de quelque chose d'extravagant, surtout pour prendre l'avion. Pour mes cheveux, je décide de les attacher dans un chignon, mais je n'ai pas le temps de le faire que j'entends le taxi qui m'attend klaxonner. Tant pis, les cheveux lâchés naturellement, ce n'est pas trop mal non plus. Je prends ma valise et me voilà partie pour une aventure qui promet plein de choses.

Arrivée à l’aéroport, j’ai bien vu qu’Azel n’était pas forcément très heureuse de me voir. Mais tant pis. J’aime plutôt cette idée même, ma présence la dérange, ça veut dire qu’elle n’est pas sereine et qu’il y a toujours quelque chose en elle qui s’emballe quand je suis là. Néanmoins, je ne vais pas l’embêter pour le moment, ça serait dommage qu’elle me jette de l’avion avant que celui-ci ne démarre. Je m’installe sur un siège libre, avec personne à côté de moi et je glisse mes écouteurs dans mes oreilles pour être tranquille au maximum. Le trajet est long et c’est bien pour cette raison que je suis ravie d’arriver. Mais malheureusement pour moi, nous n’avons pas le temps de respirer. À peine le pied dehors qu’on nous annonce une réunion dans les quinze minutes qui suivent. On me rappelle pourquoi je suis venue déjà ? Nos affaires sont prises et emmenées dans nos chambres d’hôtel, alors que nous nous dirigeons vers une salle de réception. Une fois arrivés dans la grande pièce, impossible pour nous de choisir nos places et bien sûr, on m’a installé à côté d’Azel. Je prends une grande inspiration avant d’aller m’asseoir. La blonde prend rapidement place aussi et la torture commence. Depuis notre rupture, elle n’a pas changé de parfum et clairement, il va me rendre folle si je reste assise ici plus de trente minutes. La discussion commence, mais celle-ci ne m’intéresse que très peu. En réalité, je n’ai d’yeux que pour mon ancienne petite-amie. Et quand c’est à son tour de prendre la parole, prise d’une pulsion, je décide de tester sa capacité à garder le contrôle. Doucement, je fais glisser ma jambe contre la sienne. Au début rien, je pense même m’être trompée de personne, mais au bout d’un certain temps, je sens sa main se poser sur ma cuisse et m’obliger d’arrêter ce que je fais. Je la regarde, un large sourire sur les lèvres : la partie offensive est lancée.

La journée a été longue et le fait de piétiner a complètement ruiné mes pieds. Mais c’est ainsi et pour passer un peu de temps avec Azel, je suis prête à souffrir. En parlant d’elle, je suis surprise de la voir essayer d’entrer dans ma chambre d’hôtel avec sa carte. « Tu sais, tu pouvais juste cogner si tu voulais venir me voir. » Néanmoins, sa carte semble pouvoir ouvrir ma porte. J’arque alors un sourcil, lorsque je comprends qu’en réalité, nous sommes toutes les deux dans la même chambre. À cette nouvelle, je semble beaucoup plus emballée que la blonde. Je me décale de la porte, afin de la laisser entrer à son tour. « Je comptais aller à la douche, tu tombes plutôt bien. » C’est plus fort que moi, je suis obligée de tenter ma chance. Après tout, sur un malentendu, elle pourrait accepter. « Tu sais où me trouver si tu veux te joindre à moi. » Dis-je simplement avant de partir dans la salle de bains.



défi : envoyer une photo de toi sexy/en petite tenue par sms à trois personnes en guise de cadeau de noël
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-sept ans.
○ statut : célibataire et décidée à le rester.
○ métier : rédactrice en chef d'un grand magazine de mode.
○ quartier : south bay.
○ posts : 131 ○ points : 0
○ pseudo : spf.
○ avatar : eliza perfect taylor.
○ inscrit le : 25/06/2016
MessageSujet: Re: passer un moment avec toi. (azegan)   Jeu 2 Nov - 22:08


≈ ≈ ≈
{passer un moment avec toi}
crédit/ tumblrreagan.

Elle avait tout fait, absolument tout ce qui était en son pouvoir pour éviter que Reagan soit de la partie, en vain. Reagan était une superbe écrivain, tous les jeunes adoraient lire ses articles et elle le savait mieux que personne, c'était elle qui dirigeait ce magazine. Le problème quand vous bossez avec votre ex, aussi talentueux soit-elle, en cachette c'est que vous ne pouvez pas expliquer votre refus d’enrôler cette dernière dans un périple sur un autre continent où son point de vue pourrait être plus que nécessaire, vous ne pouvez réellement rien dire, alors lorsque la réunion a eu lieu pour annoncer avec son actionnaire le plus important, son père, et son associé que tout le magasine partait pour l'Afrique du Sud pour un numéro spécial puisque MODE était invité à un événement réunissant les plus grands couturiers, Azel a été plus que surprise d'entendre de la part de l'associé que mademoiselle Wiess était aussi convié à l’événement. Si son père et Jake se sont immédiatement positionné de son côté en tentant de persuader chacun que ce n'était pas une grande idée, que Reagan était certainement une trop jeune collaboratrice pour accéder à un tel événement, que d'autres avec plus d'ancienneté devait se mêler à la fête, que de toute façon elle venait tout juste de sortir de ses études et que par conséquent elle devait certainement se consacrer à un nouvel emploi, rien n'y a fait. Personne ne comprenait pourquoi les Fields et le second d'Azel se positionnait à l'encontre de la brune et résultat, Reagan se trouvait dans le même avion qu'elle et son voyage était sans aucun doute complètement gâché.

Je suis tellement désolé. Se retournant vers Jake, elle n'eut pas besoin de beaucoup plus que cette phrase pour comprendre que quelque chose n'allait pas et vu du visage du jeune homme, elle avait vu juste. J'ai précisé que tu serais seule dans ta chambre mais ... l'hôtel était complet et ... quelqu'un a dû prévenir que tu t'entendais bien avec Reagan alors résultat ... Vous avez la même. Retirant ses lunettes tout en plantant son regard dans celui de son pauvre assistant, Azel se demandait si un regard pouvait réellement tuer et heureusement pour Jake cela ne semblait pas être le cas. Arrachant violemment la carte magnétique qui se trouvait entre les mains du jeune homme, elle se dirigea vers l'accueil prête à faire un scandale.
Note à elle-même, ne plus jamais crier sur celle qui attribue les chambres Azel avait tout tenté, de la gentillesse, en passant par la colère pour arriver au chantage et enfin au soudoiement, rien n'y faisait elle garderait sa chambre jusqu'à la fin ou du moins jusqu'à ce qu'une nouvelle se libère, mais vu comment l'employée l'avait regardé en lui annonçant la nouvelle, Azel ne comptait pas réellement là dessus. Résultat elle se retrouvait face à la chambre de Reagan, sa chambre, sa valise dans une main, Jake caché quelque part dans l'hôtel où elle ne pourrait pas le trouver et une Reagan qui semblait plus que ravie de la situation et visiblement au l'écoute de sa dernière phrase, Azel allait devoir s'employer de courage pour empêcher la jeune femme de lui sauter dessus, cela avait déjà mal commencé puisque lors de leur réunion qui avait eu lieu un peu plus tôt dans la journée, Azel avait du enfoncer ses ongles dans la main de la brune pour l'obliger à arrêter de la toucher.
Déposant ses affaires dans un coin, Azel se dépêcha de séparer les deux lits qui, précédemment, n'en formaient qu'un, il était hors de question pour elle de dormir avec la jeune femme et surtout il était hors de question de replonger dans leur histoire passée.  

_________________

Every little thing she does is magic, everything she does just turns me on, even though my life before was tragic. now I know my love for her goes on.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-et-un ans (elle est née le six juin).
○ statut : célibataire. elle s'est faite larguer, elle doit faire avec. pourtant, c'est loin d'être ce qu'elle veut.
○ métier : kinésithérapeute depuis un an. elle est aussi blogueuse à ses heures perdues et écrit des articles pour le magazine MODE.
○ quartier : elle vit chez ses grand-parents, en attendant de trouver autre chose.
○ orientation sexuelle : bisexuelle.
○ informations en vrac : elle a appris à dix-neuf ans que sa vie n'était qu'une mensonge. ☆ la révélation de son adoption a foutu le bordel dans sa vie. ☆ elle est tombée amoureuse d'une femme, alors qu'elle était encore avec son petit-ami. ☆ son petit-frère est la chose la plus importante pour elle. ☆ elle est raide dingue d'azel, même si celle-ci l'a quitté. ☆ elle a récemment appris l'existence d'une demi-soeur. chose qui risque de lui redonner l'envie d'en savoir plus sur sa mère.

○ posts : 3003 ○ points : 10
○ avatar : alycia debnam-carey.
○ DC : billie, roxy, victor.
○ inscrit le : 23/06/2016
MessageSujet: Re: passer un moment avec toi. (azegan)   Ven 3 Nov - 22:42


≈ ≈ ≈
{passer un moment avec toi}
crédit/ tumblrazel.

C'est à la fois bizarre et agréable de me retrouver dans la même chambre que mon ancienne petite-amie. Je ne crois pas au destin, mais il faut quand même avouer que le hasard fait parfois bien les choses et j'ai envie de prendre cela comme un signe. Qui ne le prendrait pas comme cela en même temps ? Je me retrouve dans la même chambre d'hôtel que mon ex, alors qu'il y a certainement pas loin de cent chambres ici. D'ailleurs, je ne perds pas mon temps pour provoquer Azel en l'invitant à prendre une douche avec moi. Je prends mon temps sous l'eau, espérant à chaque seconde qui passe que la blonde finira par franchir le rideau qui me sépare du reste de la pièce. Mais j'attends pour rien, inutile de gâcher l'eau pour une personne qui ne viendra pas. J'éteins tout et attrape une grande serviette que j'enroule autour de mon corps et que j'attache d'un simple nœud au-dessus de ma poitrine. Je prends une autre serviette, plus petite cette fois et j'essuie mes cheveux. Je ne tarde pas plus et retourne dans la chambre. Pour une raison qui m'échappe, mon regard se pose instantanément sur la séparation mise entre les deux lits par Azel. Je grimace légèrement avant d'ajouter quelques mots. « Au moins, tu es toujours là. » Ce n'est déjà pas trop mal. Car même si c'est quelque chose qui m'aurait blessé, je suis consciente que la voir partir était envisageable. « J'avais peur que tu partes pendant que j'étais sous la douche. » Un petit sourire s'installe sur mon visage. Tout ce que j'ai fait précédemment, ce n'était pas pour lui faire peur, je voulais juste qu'elle comprenne que je l'ai toujours dans la peau. Je ne me voulais pas insistante et c'est bien ce que j'essaye de lui faire comprendre avec mon sourire, un peu de tendresse n'a jamais fait de mal à personne. Je la regarde une dernière fois, avant de retourner dans la salle de bains. Je m'attarde un peu plus sur mes cheveux, histoire qu'ils ne ressemblent pas à rien dans cinq minutes. Puis je reviens dans la chambre. « Tu sais, je pense très souvent à toi. » Je sais très bien que j'aurais dû garder cela pour moi, mais c'est bien trop fort pour rester enfouie. « Tu me manques. » Ajoutais-je doucement, dans un murmure. Je connais bien la jeune femme maintenant et je sais bien que parfois il ne lui en faut que très peu pour partir au quart de tours. Alors j'y vais doucement, pour ne pas la brusquer et lui donner envie de partir. « On était bien ensemble, non ? Ça ne te manque pas ? » Je n'ai pas vraiment eu la possibilité de parler de tout cela avec quelqu'un d'autre, je n'en avais pas la force, car je me disais que ce n'était qu'éphémère. Malheureusement, cela fait maintenant deux mois et chaque jour qui passe rend la chose beaucoup plus sérieuse. Ce que je ne veux pas. « Tu m'aimes Azel, je le sais. Et je t'aime aussi, alors pourquoi sommes-nous obligées de vivre loin l'une de l'autre ? » En même temps que ces mots s'échappent de ma bouche, je me rapproche d'elle. Je serre légèrement les dents, avant de lâcher un soupire. « Tu es toujours aussi belle. J'ai eu envie de toi à la seconde même où je t'ai vu à l'aéroport. » Et passer la journée à côté d'elle n'a clairement pas aidé les choses. Je me voyais l'embrasser, la plaquer contre un mur et lui murmurer à l'oreille que j'étais folle amoureuse d'elle. « Pas toi ? » Dis-je en défaisant le nœud de ma serviette. Mon regard se plante dans le sien, alors que rapidement je me retrouve complètement nue face à elle. Je suis désespérée sans elle, je fais des choses qui ne me ressemble pas. Regardez-moi aujourd'hui, s'en ai la preuve même. Jamais je n'aurais osé faire ça, jamais je n'aurais osé la provoquer en public, pas sans son autorisation. Azel est une femme de pouvoir et pourtant aujourd'hui, je suis celle qui porte ce rôle. Ce rôle que je n'aime pas, car soyons clairs, je préfère quand c'est elle qui prend les choses en main.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: passer un moment avec toi. (azegan)   

Revenir en haut Aller en bas
 

passer un moment avec toi. (azegan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» - Me laisserais-tu .. passer du temps avec toi ? -
» 05.Un moment avec la cousine ♥ Ashley
» Adieux aux amis du vieux Tom
» Sujet terminé
» Envie de passer du temps avec Stefan Salvatore le vampire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: entire world-