AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 just wanna feel [Sawyer #2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Marié il paraît
○ métier : Animateur 3D indépendant
○ quartier : East Bay, pas son lieu préféré au monde
○ orientation sexuelle : Hétéro, pour sûr
○ posts : 67 ○ points : 240
○ pseudo : Kaeh
○ avatar : Jesse Lee Soffer
○ DC : Tom (le seul l'unique)
○ inscrit le : 24/08/2017
MessageSujet: just wanna feel [Sawyer #2]   Mer 1 Nov - 23:02

Il avait trouvé ce petit salon de thé qui restait ouvert jusque tard le soir. Il ne payait pas vraiment de mine quand on passait devant, était planqué dans une ruelle. En fait, Ryan n'était plus vraiment sûr de ce qui l'avait poussé à entrer. Le fait est qu'il avait la sensation d'être tombé sur une perle rare dès qu'il passait le pas de la porte. Premièrement, ils avaient la wifi. Deuxièmement, les fauteuils étaient confortables. Et ensuite... ils avaient le meilleur banana bread que Ryan avait jamais goûté, du moins, pour ce dont ils se souvenait. Alors c'était un peu lâchement que le brun avait filé en douce après que Sawyer soit rentrée à la maison. Ordinateur et dossiers sous le bras, il s'était carapaté pour aller s'installer à ce nouveau spot. De là, il s'était juste mis à travailler. Avoir rencontré, ou du moins repris contact avec Liv lui avait permis d'y voir plus clair dans ses projets. Et puisque les réflexes étaient revenus sur son logiciel de travail, l'homme avait fini par s'y remettre. Ça n'avançait pas vraiment comme il le souhaitait, il continuait de foncer dans le mur par moments. Il se demandait un peu trop souvent s'il respectait ses intentions premières ou s'égarait complètement. Il doutait. Mais faire quelque chose de ses deux mains avait l'avantage de le faire oublier un peu ce qui se passait autour. Le temps passait plus vite, le cerveau se retrouvait stimulé. À certains moments, il parvenait même à effleurer l'idée de se retrouver un travail dans le milieu de l'animation. Il aimerait bien, se confortait dans l'idée que s'ils avaient pu s'acheter une maison, c'était bien que lui aussi avait réussi à gagner sa vie entre Island Bay et Wellington. Il pourrait avoir des opportunités.

Il n'avait toujours pas évoqué l'idée auprès de son épouse. À vrai dire, ils ne parlaient pas beaucoup. Ryan ne se sentait pas trop le courage, préférait fuir quand il le pouvait. Souvent le soir. Il partait quand elle avait le dos tourné, rentrait quand il la savait au lit. Parce qu'il trouvait plus facile plutôt que de devoir admettre droit dans les yeux que la situation n'avait toujours pas évoluée depuis son réveil. Il avait pris ses marques dans son bureau, pas dans le reste de la maison. Encore moins avec elle. Se planquer ne marcherait pas éternellement, il en avait bien conscience. L'heure qui tournait le lui rappelait cruellement. Dehors, il faisait nuit noire désormais. Sa montre indiquait bientôt les 22h. Il allait être mis dehors d'une minute à l'autre. En soi, rien qui ne semblait inhabituel. Rien qui n'aurait dû l'être. Il avait ses papiers devant le nez, son fond de café désormais froid, ses quelques bouchées de gâteau restantes. Et ça l'a frappé. L'odeur, probablement. Il s'est revu dans la maison, fesses appuyées sur le comptoir de la cuisine. Sawyer qui sort un gâteau du four, le pose. Elle a un large sourire, mais lui, il ne la laisse pas parler. « C'est pas du gâteau dont j'ai envie. » Il se revoit lui dire ça, oui. Puis foncer sur elle, ses lèvres, l'attraper dans ses bras. Ensuite, il n'y a plus rien. Seulement le présent, cette assiette pas tout à fait vide et le café froid.

Ça aurait pu être son imagination, le fruit d'une fantaisie rêvée une nuit. Une image aperçue à la télé où il aurait modifié les visages. Il ne sait pas quel crédit y accorder, mais ça le perturbe plus que nécessaire sur le chemin du retour. Il traîne le pas, essaye d'oublier. De ne pas y accorder trop de crédit. Il a peur, aussi stupide que cela puisse paraître. Peur de n'avoir que ça à quoi se raccrocher pour sa relation avec Sawyer. Alors quand il passe la porte d'entrée à presque 23h, il a la gorge qui se serre et l'estomac qui se noue en voyant la lumière allumée. Le chien lui saute littéralement dessus, Ryan a besoin de fermement le repousser. Ça ne l'étonne qu'à moitié de la voir assise dans la cuisine, mug entre les mains. Pas que cela lui plaise, en revanche. « Hey. Je pensais que tu dormirais, t'avais l'air d'avoir eu une longue journée. » Il pose son ordinateur et ses affaires dans un coin. Son regard file malgré lui vers le plan de travail. Est-ce que c'était vraiment arrivé ?

_________________
Looking for a miracle
« Look at all of the damage you have done in time. You can see what a savage I’ve become, in my eyes. If you look in my heart you will find no love, no light, no end inside, and I’m looking for a miracle » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Mariée depuis trois belles années à un homme qui, aujourd'hui, ne se souvient plus de rien.
○ métier : elle gère le ranch familial, tant côté paperasse que pour ce qui est de s'occuper des bêtes. Elle est aussi photographe amateur.
○ quartier : East Bay, même si ces temps derniers, elle a bien du mal à s'y sentir chez elle
○ orientation sexuelle : hétérosexuelle, elle ne s'est jamais vraiment posé la question de toute façon. On tombe amoureux d'une personne pour ce qu'elle est, et pas à cause de ce qu'elle a dans le pantalon.
○ posts : 550 ○ points : 360
○ pseudo : poupi/Meg'
○ avatar : Sophia Bush
○ DC : Abby, the Welsh Monkey et Bobby, le véto globe trotter
○ inscrit le : 18/06/2017
MessageSujet: Re: just wanna feel [Sawyer #2]   Dim 5 Nov - 22:05


just wanna feel

Ryan & Sawyer Braxton #2

L a journée avait été longue. L’ambiance chez elle était si pesante que Sawyer en était venue, inconsciemment, à retarder au maximum l’heure où elle quittait le ranch pour rentrer chez elle. C’était une distraction comme une autre. Quelques minutes de plus à ne pas avoir l’impression constante de marcher sur des œufs. Les jours, les semaines passaient et elle ne savait toujours pas comment elle était censée se comporter avec lui. Alors elle faisait comme si tout allait bien, enfilant son masque avant de passer le pas de la porte et le laissant de côté dès le moment où, immanquablement, Ryan passait la porte pour aller… Où ? Elle l’ignorait.

Cette journée là avait été particulièrement longue. Plus que d’ordinaire. L’un des poulains né cette année rencontrait quelques problèmes de santé qui la préoccupaient. Il semblait reprendre du poil de la bête, cependant, ce qui était rassurant. Au moins une bonne chose. Et puis, elle avait aussi fini le nez dans la poussière en travaillant un sauteur qui refusait de franchir un obstacle depuis un accident. Rien de bien grave, rien de cassé, quelques bleus par ci par là... Dans le fond, la seule chose qui avait été blessée, c’était son égo.  On n’aurait pu dire que la journée avait été bonne, cependant et quittant le ranch elle n’avait au qu’une hâte : filer se coucher et oublier cette journée, en espérant que la suivante serait plus agréable.

Comme d’habitude, Ryan s’était sauvé dès qu’il l’avait pu, laissant Sawyer seule face à son dîner, puis à des programmes télé tellement inintéressants qu’elle avait rapidement abandonné le canapé pour filer se coucher. Comme chaque soir, elle ne trouva pas le sommeil. Elle était bien incapable de dormir en sachant Ryan en vadrouille et n’arrivait généralement à fermer l’œil qu’une fois certaine qu’il était rentré. Pas qu’elle tienne à le surveiller, à être mise au courant de ses moindres faits et gestes, mais l’idée qu’il puisse lui arriver quelque chose la hantait tellement que, lorsque son téléphone avait sonné, elle avait bondit dans son lit, la boule au ventre. Ca lui arrivait, de temps à autres, lorsqu’elle recevait un appel. L’espace de quelques seconde, la panique l’envahissait. Et si c’était l’hôpital ? Et s’il lui était arrivé quelque chose ? Et puis elle se saisissait de son téléphone et se sentait ridicule dès l’instant où elle y découvrait le nom de son frère ou d’un ami.

C’est ce qui l’avait tirée du lit et menée à la cuisine, le regard perdu dans le contenu d’un mug de café qu’elle tenait entre ses mains, assise à la table. Ce petit moment de panique. Elle ne fermerait pas l’œil de sitôt, elle le savait parfaitement. Elle tournerait, virerait, inlassablement. Finirait par s’énerver, ce qui ne l’aiderait en rien à trouver le sommeil. Elle était donc plantée là, silencieuse, Echo installé à ses pieds, lorsqu’elle entendit la porte d’entrée. L’angoisse muette qui lui comprimait l’estomac s’apaisa soudainement. Il était rentré. Entier. Vivant. Echo se leva précipitamment pour le saluer mais Sawyer ne bougea pas. A quoi bon se lever pour le saluer ? En d’autres circonstances elle l’aurait fait mais là… Elle n’en voyait pas l’intérêt. De toute façon, il l’avait déjà remarquée. Difficile de passer inaperçue avec la lumière allumée.

Hey. Je pensais que tu dormirais, t'avais l'air d'avoir eu une longue journée, dit-il, déposant ses affaires dans un coin. Je ne dors jamais quand tu es dehors. La dernière fois que j’ai fait ça, j’ai reçu un appel de l’hôpital pour me dire que mon mari avait eu un accident. Alors non, je ne dors pas. Les mots avaient passé ses lèvres avant qu’elle n’ait pu les retenir. Son ton avait été plus sec qu’elle ne l’aurait voulu aussi. A croire qu’elle était trop épuisée, ou simplement lasse de cette situation pour être capable de faire semblant. Sans rien dire de plus, elle porta la tasse à ses lèvres et avala une gorgée de café.

© POUPI


Spoiler:
 

_________________

Sawyer Braxton
it's alright to cry, even my dad does sometimes. so don't wipe your eyes ▬ tears remind you you're alive


Dernière édition par Sawyer Braxton le Lun 20 Nov - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Marié il paraît
○ métier : Animateur 3D indépendant
○ quartier : East Bay, pas son lieu préféré au monde
○ orientation sexuelle : Hétéro, pour sûr
○ posts : 67 ○ points : 240
○ pseudo : Kaeh
○ avatar : Jesse Lee Soffer
○ DC : Tom (le seul l'unique)
○ inscrit le : 24/08/2017
MessageSujet: Re: just wanna feel [Sawyer #2]   Mar 14 Nov - 9:48

Il aurait pu tout faire pour ne pas la croiser. L'heure n'était pas si tardive quand il y pensait, les films du soir à la télé commençaient à peine à se terminer. S'il avait vraiment souhaité éviter Sawyer, il aurait traîné encore plus. Il serait allé voir les rares amis qu'il s'était fait depuis son réveil, ou qu'il avait gardé. Dylan l'aurait probablement accueilli, Liv aussi. En soi, il n'était pas obligé de rentrer. Une part de lui continuait de s'accrocher à cette phase de sa vie oubliée, mais rien ne l'empêchait de partir, déménager. Reprendre le travail, se louer un petit appartement qu'il décorerait selon ses goûts, qu'il habiterait de souvenirs familiers. Mais à la place, il continuait ce cirque, fuyait, évitait, rendait le quotidien de cette maison invivable. Il fallait croire que malgré lui, ce soir, il voulait la croiser. Parce qu'il y avait ce souvenir diffus qui lui trottait dans le crâne. Cette effroyable curiosité de réessayer, comparer les sensations. Faire de ces images quelque chose de réel. Comme d'habitude, il culpabilise. C'est presque à chaque fois que la brune ouvre la bouche au fond ; qu'elle le veuille ou non, elle le fait soit passer pour un imposteur, soit pour un égoïste qui ne fait aucun effort. C'est le ressenti qu'il en a. c'est pour cela que lui, il n'en parle pas, se contente de forcer le sourire et de discuter de la météo en espérant éviter de mettre les pieds dans le plat. Il n'ose plus demander des informations. Il n'a pas envie d'essayer, de peur d'être déçu et de blesser davantage.

« Désolé. » Il finit par lâcher. Il l'est au fond, ça le peine de voir qu'elle s'accroche toujours à ce point. Plus nerveux que de raison, il se résigne à aller se cacher dans son bureau, fait plutôt le tour de la table pour aller prendre un mug dans le placard et se servir du café. Il rajoute du lait, du sucre. Il aime les effets du café, définitivement pas le goût. Il paraît qu'on s'y fait, mais s'il peut s'éviter cette peine, alors c'est volontiers. Sa boisson chaude en main, il vient s'installer en face de sa femme, se surprend même à oser la regarder. « Je veux pas t'inquiéter. D'ailleurs, tu devrais même pas t'inquiéter pour moi. J'ai eu ma dose de malchance pour une vie entière. » Très sincèrement, il avait du mal à voir ce qui pourrait lui arriver de pire. À part un handicap permanent et pire que l'insensibilité qui lui ferait très probablement se tirer une balle et en finir avec son enfer quotidien, il ne savait pas. Au moins il retenait des leçons : plus jamais il ne monterait dans la voiture d'une personne bourrée. Même une de confiance. Mais ce n'était pas le sujet sur lequel Ryan avait envie d'argumenter. « Je n'arrive pas à rester enfermé dans cette maison. Je n'arrive pas à faire semblant d'être un mari. Je suis désolé que tu aies à subir ça mais... Parfois, c'est plus facile d'être égoïste. » Ses mains se crispèrent sur le mug, ses yeux glissèrent rapidement vers le café pour ne pas affronter la réaction. Il y avait un abcès à crever, c'était certain. Ils ne pouvaient juste pas prétendre que tout allait bien entre eux. Ils ne pouvaient pas continuer de s'encombrer de ce mensonge.

_________________
Looking for a miracle
« Look at all of the damage you have done in time. You can see what a savage I’ve become, in my eyes. If you look in my heart you will find no love, no light, no end inside, and I’m looking for a miracle » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Mariée depuis trois belles années à un homme qui, aujourd'hui, ne se souvient plus de rien.
○ métier : elle gère le ranch familial, tant côté paperasse que pour ce qui est de s'occuper des bêtes. Elle est aussi photographe amateur.
○ quartier : East Bay, même si ces temps derniers, elle a bien du mal à s'y sentir chez elle
○ orientation sexuelle : hétérosexuelle, elle ne s'est jamais vraiment posé la question de toute façon. On tombe amoureux d'une personne pour ce qu'elle est, et pas à cause de ce qu'elle a dans le pantalon.
○ posts : 550 ○ points : 360
○ pseudo : poupi/Meg'
○ avatar : Sophia Bush
○ DC : Abby, the Welsh Monkey et Bobby, le véto globe trotter
○ inscrit le : 18/06/2017
MessageSujet: Re: just wanna feel [Sawyer #2]   Hier à 0:39


just wanna feel

Ryan & Sawyer Braxton #2

U n café n’était peut être pas l’idée du siècle pour quelqu’un qui n’arrivait pas à dormir. Mais ce petit rituel, le mug, le sucre, le lait, c’était une habitude. Une manière de s’occuper les mains, à défaut de pouvoir s’occuper l’esprit. De toute façon, elle y avait à peine touché à ce café. Avec Ryan dehors, elle n’en avait pas besoin pour garder les yeux ouverts. Même lorsqu’elle parvenait à fermer l’œil, elle restait à l’affut du moindre bruit, ce qui n’était pas une mince affaire, compte tenu de ses soucis d’audition. Elle guettait le bruit de la porte, la moindre agitation au rez-de-chaussée. Elle restait attentive à la moindre sonnerie de son téléphone, craignant un nouvel appel de l’hôpital chaque fois qu’il se faisait entendre. Et comme elle n’était pas du genre à carburer aux médicaments, les somnifères n’étaient pas une option. Alors elle attendait qu’il rentre.

Ce soir, elle en avait eu assez d’attendre. Il était pourtant rentré de bonne heure, comparé à d’autres soirs où elle avait tendu l’oreille jusqu’à tard dans la nuit. Mais tourner, virer et s’énerver dans son lit ne l’aiderait pas à dormir et ça, elle le savait. C’était bien la première fois qu’elle lui avouait qu’elle était incapable de fermer l’œil lorsqu’il n’était pas là. De toute façon, Sawyer craignait tellement de dire ou de faire quelque chose de travers qu’elle n’osait plus rien dire, hormis des banalités, juste destinées à combler le vide jusqu’à ce qu’il ne prenne la poudre d’escampette.  Lorsque Ryan s’excusa, Sawyer ne releva pas le regard de son mug, ses yeux perdus à la surface du liquide noir qui avait déjà refroidi. Elle pensait qu’il en resterait là, quitterait la pièce et irait s’isoler dans son bureau, mais il n’en fit rien. Au lieu de ça, Ryan se servi lui aussi un café et, contre toute attente, vint s’asseoir face à elle. Je veux pas t'inquiéter. D'ailleurs, tu devrais même pas t'inquiéter pour moi. J'ai eu ma dose de malchance pour une vie entière. Sawyer ne commenta pas. Toujours silencieuse, elle se contentait de regarder en silence le contenu de sa tasse. Je n'arrive pas à rester enfermé dans cette maison. Je n'arrive pas à faire semblant d'être un mari. Je suis désolé que tu aies à subir ça mais... Parfois, c'est plus facile d'être égoïste.

Un léger rire échappa à Sawyer. Pas un rire amusé, non. C’était même tout le contraire. Elle se décida enfin à relever la tête pour poser le regard sur Ryan. Et moi, hein ? Quand est-ce que j’ai le droit d’être égoïste ? Soudain incapable de rester assise une seconde de plus, elle se leva de sa chaise et fit quelques pas avant de faire à nouveau face à Ryan. Pendant des mois, t’es tout ce à quoi j’ai pensé, Ryan. J’étais là, tous les jours, parce que je ne voulais pas que tu te réveilles tout seul dans une chambre d’hôpital. J’ai essayé d’être là pour Cade, pour tous tes frères et sœurs, parce que je sais combien ils sont importants pour toi. Elle n’attendait pas de merci de sa part. Tout ça, elle l’avait fait de bon cœur. La famille de Ryan était devenu sa famille à elle aussi et si c’était à refaire, elle le referait sans hésiter une seule seconde. Encore aujourd’hui, je suis tombée de cheval parce que j’étais plus occupée à penser à toi, à toute cette situation, à comment repousser encore un peu plus le moment où je rentrerais ici, pour être concentrée sur ce que je faisais. Alors oui, c’est peut être plus facile pour toi d’être égoïste mais pendant que tu penses à ta tronche, qui pense aux autres ? Tu blesses tout le monde autour de toi et t’en as strictement rien à faire ! Se passant une main dans les cheveux, Sawyer lui tourna le dos un instant dans l’espoir de s’éclaircir les idée. Etait-elle injuste ? Peut être. Elle l’ignorait. Elle était fatiguée, aussi bien physiquement que moralement. Elle était en colère aussi. Contre lui, contre toute cette situation qui la rendait totalement dingue et qu’elle ne savait pas comment gérer. Contre cette malchance qui semblait s’acharner sur elle, s’attelant à tout gâcher à chaque fois qu’elle la jugeait heureuse un peu trop longtemps.

Sawyer inspira, expira, et refit face à Ryan. Ses yeux étaient humides mais elle ne pleurait pas. Ils devaient parler, et elle gardait tout pour elle depuis si longtemps qu’elle n’était pas certaine de pouvoir aligner deux pensées sensées si elle venait à craquer. Je t’ai jamais demandé de te comporter comme mon mari, Ryan. Je voudrais juste… Je voudrais juste que tu essayes. Que t’arrêtes de fuir dès que je passe le pas de la porte. Et si t’es pas prêt à faire ne serait-ce qu’un petit effort alors dis-le moi tout de suite, parce que je sais pas combien de temps je pourrais continuer comme ça… Voulait-il se souvenir ? De qui il était, d’elle, d’eux ? Peut être n’en avait-il pas envie. Peut être voulait-il simplement repartir de zéro et tout laisser derrière lui. Mais si c’était le cas, qu’il lui dise. Qu’elle cesse de nourrir de faux espoirs. Car quoi qu'il arrive, elle ne pouvait pas les sauver toute seule. Un couple, c'était deux personnes et seule, elle n'arriverait à rien.

© POUPI

_________________

Sawyer Braxton
it's alright to cry, even my dad does sometimes. so don't wipe your eyes ▬ tears remind you you're alive
Revenir en haut Aller en bas
 

just wanna feel [Sawyer #2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I WANNA FEEL SOMETHING ➺ alexiane & ethan
» Lynn Scarlett Sawyer - Selena Gomez.
» 01. Girls just wanna have fun !
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: east bay :: logements-