AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retraite sur le rocher [Luker#22]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 31 ans
○ statut : En couple bancal avec Parker Lane, qui ne sera peut-être bientôt plus. son fils est l'homme de sa vie
○ métier : Flic
○ posts : 495 ○ points : 30
○ pseudo : Felicity
○ avatar : Olivia Wilde
○ inscrit le : 24/06/2016
MessageSujet: Retraite sur le rocher [Luker#22]   Sam 10 Mar - 15:12

❝ Retraite sur le rocher ❞
Parker & Lukas


Jet privé de BMW Nouvelle Zélande et c’est ma femme qui en bénéficie, en tant que PDG de la boite. J’en profite aussi cette fois-ci, Parker étant cordialement invitée à participer aux essais des prototypes sur lesquels la marque travaille en ce moment. Traverser la planète pour assister à des tours de circuits lui paraît totalement incongru mais ça nous donne une raison de changer d’air, de nous retrouver et qui me force à renouer finalement avec mon ancien monde, celui dans lequel ce genre de pratique est courante.
Confortablement installée dans les sièges en cuir du jet, je m’acharne sur l’ordinateur portable de ma femme, gentiment prêté, tandis que, le portable coincé à l’oreille, je joins mon partenaire, qui cherche encore comment récupérer certaines preuves sur une affaire. « Attends, je rentre dans leur base de données, je te dis. » « Quoi ? Mais t’as pas le droit de faire ça ! » « Et ben tu diras rien à Manchini. » « Mais tu es en train de pirater une base de données ultra confidentielle là, Lukas ! » « Et c’est ma faute à moi si l’ordinateur de ma femme est plus performant que les épaves qu’on a au poste ? » Je ne fais rien dans les règles mais je dois avouer qu’équipés de ça, on ferait un malheur dans la police ! « Tiens, je te mail tout le dossier, tu en fais ce que tu veux. Mais débarrasse-toi en une fois que tu as ce que tu veux. » « T’es un danger Lukas. » « De rien. Je te laisse, on va pas tarder à décoller. » Je raccroche et lance un regard à ma femme en fermant son ordinateur et le lui rend. « J’ai fini, j’arrête, je te l’ai promis. » Entre mes mises à pied répétitives et les conneries que je fais sur le terrain, j’ai besoin de bouger, mais personne ne semble le comprendre ou le concevoir, c’est dingue non ?
Je jette un œil par le hublot et résiste à la tentation de vérifier mes mails, pour obtenir des nouvelles de mon fils, mon frère en ayant la garde, se relayant avec les grands. J’ai tellement confiance en les enfants, et doute parfois tellement de mon frère… Pourtant il ne lui ferait jamais de mal, je le sais, mais éduquer un enfant est encore très loin des priorités de mon petit frère.

Le jet décolle et c’est au bout d’heures interminables que nous arrivons sur le tarmac de l’aérodrome. Je rallume immédiatement mon téléphone. « Tu as des nouvelles ? » Au bout de quelques heures, j’ai le droit d’en demander non ? Je prends la main de Parker une fois dans le hall et on nous indique notre taxi, dans lequel nous montons. « Tu sais où on est logés ? » Dans un hôtel de luxe, sans le moindre doute ! « Tu crois qu’on aura le droit de les essayer nous aussi ? » Je demande ! Après tout, je crois que ce voyage m’enchante d’avantage moi qu’elle. Mais elle y voyait surtout une façon de me prouver que Lenny pouvait vivre quelques jours sans moi et sans qu’il ne lui arrive rien, et qu’on avait le pouvoir de se retrouver, de redevenir aussi complices qu’avant. De ça je n’en doute pas, mais de ne pas rendre mon fils malheureux, un peu moins.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

sexy cougar bipolaire
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 44 ans
○ statut : vient de tout foutre en l'air en trompant la femme de sa vie
○ métier : PDG du groupe BMW NZ
○ quartier : #08 south bay avec ses enfants Kenzo et Noa
○ posts : 1407 ○ points : 0
○ pseudo : Tinkerbell (Vicky)
○ avatar : Angelina Jolie
○ DC : Tawny & Cameron
○ inscrit le : 23/06/2016
MessageSujet: Re: Retraite sur le rocher [Luker#22]   Mar 20 Mar - 12:21

Les montagnes russes. C’est exactement ce que nous sommes en train de vivre Lukas et moi, et j’avoue avoir vraiment peur de ne pas m’en sortir, qu’on ne s’en sorte pas indemnes. Quoi que pour le ‘indemne’, je crois que c’est déjà foutu, on s’est fait tellement de mal. Mais il faut croire que l’amour dépasse tout ça, et qu’on se retrouver, toujours, plus fortes. « Monaco vraiment ? Y’avait pas plus près pour faire des essais ? » Je suis facilement sur les nerfs ces derniers temps, et tout me fatigue, tout m’emmerde, alors faire le tour du monde pour aller faire des essais de bagnoles dont je n’ai rien à foutre, oui, clairement ça m’emmerde. Mais je me laisse une seconde pour y penser. Lukas adore les voitures, et je crois qu’un petit voyage rien que toutes les deux ne pourra pas nous faire de mal, même si c’est pour le boulot. Ce sera un prétexte pour nous retrouver quand même rien que toutes les deux, et nous en avons cruellement besoin.

Comme je m’y attendais, elle a sauté de joie, évidemment, et je ne peux pas dire que ça ne me fait pas plaisir. Nos affaires prêtes, nous nous dirigeons vers l’aéroport dans la berline avec chauffeur que j’ai commandée pour nous y accompagner. Le jet privé de BMW nous y attend, j’avoue que c’est plutôt la classe. Une fois installées, Lukas me demande si elle peut emprunter mon ordinateur et je la laisse faire, pianotant sur mon téléphone le temps qu’elle passe un dernier coup de fil pour le boulot. Je ne peux pas l’en empêcher, surtout que ce voyage est à la base un voyage professionnel. « J’ai fini, j’arrête, je te l’ai promis. » me dit-elle en me tendant l’ordinateur portable que je récupère dans un petit sourire. « T’inquiètes pas. » Je le range et nous ne tardons pas à décoller. Le vol est long mais enfin nous arrivons, j’ai besoin d’air.

« Tu as des nouvelles ? » me demande Lukas à peine son téléphone rallumé. « Tout va bien j’en suis certaine. » Je rallume également mon téléphone mais je n’ai pas de nouvelles non plus. Ça ne tardera pas. « Tu sais où on est logés ? » me demande ma compagne, sa main se faufilant dans la mienne. Je chausse mes lunettes de soleil et lui souris. « Surprise. » Je ne compte pas lui dire immédiatement que le plus bel hôtel de la côte nous attend, avec une suite vue sur la mer, évidemment. « Tu crois qu’on aura le droit de les essayer nous aussi ? » Cette fois c’est une rire cristallin qui s’échappe de mes lèvres. « Je crois pas, mais je peux toujours essayer… » Je m’approche d’elle pour venir lui voler un baiser lorsque mon téléphone m’annonce un message. Je le sors pour regarder, c’est un message de Kenzo, avec une photo de Lenny et lui. « Ils sont sur la plage regarde ! » Je lui montre la photo, espérant que ça la rassure.

_________________


beautiful trauma
All night laughing and fucking, Some days like I'm barely breathing, And after we were high in the love, doped out It was you : The pill I keep taking, The nightmare I'm waking. There's nothing, no nothing, nothing but you, My perfect rock bottom, My beautiful trauma. My love, my drug.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 31 ans
○ statut : En couple bancal avec Parker Lane, qui ne sera peut-être bientôt plus. son fils est l'homme de sa vie
○ métier : Flic
○ posts : 495 ○ points : 30
○ pseudo : Felicity
○ avatar : Olivia Wilde
○ inscrit le : 24/06/2016
MessageSujet: Re: Retraite sur le rocher [Luker#22]   Mer 21 Mar - 13:44

❝ Retraite sur le rocher ❞
Parker & Lukas


Je suis toujours partante pour changer d’air. Petite, je passais d’avion en avion pour les affaires de mon père et jamais au grand jamais il n’aurait voulu me laisser en pension comme il le faisait avec mon frère. Il voulait que j’ai une éducation sur laquelle il puisse veiller, je me suis toujours demandé pourquoi. Sans doute parce que je donnais moins de fil à retordre que mon frère ? C’est faux, j’étais la pire des deux et de loin. Mais pour autant, il a toujours voulu que je l’accompagne. J’ai été scolarisé comme il se doit dans une des écoles les plus élitistes de New-York mais dès que les vacances se pointaient, c’est le monde que nous parcourions, même si j’étais toujours confiée à des nourrices.

Je ne pose pas de question à Parker durant le vol, sachant pertinemment que nous ne sommes pas joignables et c’est sans doute ce qui m’inquiète le plus. Ne pas savoir comment va mon fils. J’ai accepté de le quitter un weekend pour nous retrouver Parker et moi et j’espère qu’elle a conscience du sacrifice que ça représente, ce que je suis capable de faire pour elle, et pour nous. « Surprise. » « J’imagine que le camping c’est pas trop ton truc. » Je suis au moins sûre de ça. Si ça ne me dérange pas, je ne vois pas Parker dormir dans un mobil home sans service d’étage et au confort sommaire. Ma femme est devenue très précieuse, ce qu’elle n’était pas au temps où nous nous sommes rencontrés mais elle a appris à se faire au luxe que lui offre sa vie de maintenant. Je ne peux pas l’en blâmer.
« Je crois pas, mais je peux toujours essayer… » « Oh oui, fait leur un coup de charme ! » Accrochée à sa main comme une ado, recevant son baiser alors que mes cheveux se battent au vent. Son téléphone nous interrompt et je ne râle pas, ce pourrait très bien être mon fils. « Ils sont sur la plage regarde ! » Je m’émerveille de la photo que je suis en train de regarder. « Et il a même pensé à sa caquette, regarde ! » J’ai une totale confiance aveugle en Kenzo en ce qui concerne son petit frère, et les enfants tout court de toute façon. En Noa aussi, je sais qu’elle ne le mettrait jamais en danger. Je réponds à mon beau fils en le remerciant et en les embrassant tous les deux.

« Bon, maintenant que je sais que mon fils s’éclate, on pourrait le faire un peu nous aussi, non ? » Un mail que Parker vient de recevoir sur son portable. « On est invités à une soirée ce soir… Et pas n’importe laquelle… sur un yacht. » Haussant les sourcils avec un sourire qui en dit long. « Il nous faut des robes. » Nous sommes à Monaco, bien sûr qu’on va trouver des robes. Ce n’est pas très grand mais il y a toujours moyen de s’arranger à dénicher quelques articles de luxe. « Mais on a rendez-vous au circuit avant tout. Promets-moi que tu leur demanderas si on peut essayer… s’il te plaît… » Avec ma tête de chat potté qui obtient tout ce qu’il veut.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

sexy cougar bipolaire
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 44 ans
○ statut : vient de tout foutre en l'air en trompant la femme de sa vie
○ métier : PDG du groupe BMW NZ
○ quartier : #08 south bay avec ses enfants Kenzo et Noa
○ posts : 1407 ○ points : 0
○ pseudo : Tinkerbell (Vicky)
○ avatar : Angelina Jolie
○ DC : Tawny & Cameron
○ inscrit le : 23/06/2016
MessageSujet: Re: Retraite sur le rocher [Luker#22]   Mer 28 Mar - 19:30

« J’imagine que le camping c’est pas trop ton truc. » Je souris, elle imagine bien. A l’époque où nous nous sommes rencontrées, je faisais encore du camping avec les enfants. Mais maintenant, je suis habituée à mon confort, et je ne me vois pas m’en passer. Lukas me fait du charme pour pouvoir essayer des voitures sur circuit. Pour avoir déjà fait des déplacements pour ce genre de contrat, les essais de véhicules ne se font que par des professionnels et je doute que ma femme ait le droit d’y toucher, mais je peux au moins essayer. « Oh oui, fait leur un coup de charme ! » Je ris face à sa bouille d’enfant tout à fait adorable et hoche la tête à la positive. « Je vais essayer. » Je ne peux rien promettre, mais je peux au moins essayer de lui faire ce plaisir. Mais avant de poursuivre cette discussion, un message de Kenzo vient rassurer la mère du bébé se trouvant à mes côtés. Je ne doutais pas que tout allait bien, mais Lukas semblait impatiente d’en avoir le coeur net. « Et il a même pensé à sa caquette, regarde ! » Je hoche la tête en souriant. « C’est un grand frère modèle. » Je n’en doutais aucunement. Je laisse Lukas répondre au message, elle semble en mourir d’envie, et nous montons dans la voiture censée nous mener jusqu’à l’hôtel où nous déposerons nos bagages avant de repartir bosser.

« Bon, maintenant que je sais que mon fils s’éclate, on pourrait le faire un peu nous aussi, non ? » Je tends la main vers elle pour qu’elle vienne la saisir et je lui offre un sourire amoureux. « On est invités à une soirée ce soir… Et pas n’importe laquelle… sur un yacht. » J’arque un sourcil et récupère mon téléphone qu’elle me tend pour lire le mail en question. « Il nous faut des robes. » « Des robes ? » Je relève la tête vers ma moitié, surprise. « Tu comptes porter une robe ? Tu es sûre que tout va bien ? » Je la taquine, ce n’est pas comme si je ne l’avais jamais vue porter de robes, mais c’est tellement rare et elle aime tellement peu ça, que je suis étonnée de l’entendre dire quelque chose de ce style. « Mais on a rendez-vous au circuit avant tout. Promets-moi que tu leur demanderas si on peut essayer… s’il te plaît… » Son petit air de chat potté pourrait faire craquer n’importe qui, et moi la première. « Arrête avec ces yeux, je t’ai dit que je vais essayer… » Je ris et place ma main entre son visage et mes yeux pour ne plus la voir.

Nous arrivons devant le palace et il n’a rien à envier à ceux qu’on peut trouver partout ailleurs dans le monde, au contraire même. Il est grandiose, et j’ai déjà hâte de voir la suite. Je m’amuse du regard de Lukas et viens me saisir de sa main. « Tu pensais pas qu’on allait loger dans une tente ? » Je ris un peu et me présente à l’accueil en donnant mon nom, puis nous sommes menées jusqu’à la suite. Comme je m’y attendais, elle est grandiose. Une fois seules, je me tourne vers Lukas et l’attire à moi pour venir l’embrasser. « Il va falloir inaugurer convenablement cette chambre dès qu’on aura un peu de temps… »

_________________


beautiful trauma
All night laughing and fucking, Some days like I'm barely breathing, And after we were high in the love, doped out It was you : The pill I keep taking, The nightmare I'm waking. There's nothing, no nothing, nothing but you, My perfect rock bottom, My beautiful trauma. My love, my drug.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 31 ans
○ statut : En couple bancal avec Parker Lane, qui ne sera peut-être bientôt plus. son fils est l'homme de sa vie
○ métier : Flic
○ posts : 495 ○ points : 30
○ pseudo : Felicity
○ avatar : Olivia Wilde
○ inscrit le : 24/06/2016
MessageSujet: Re: Retraite sur le rocher [Luker#22]   Mer 28 Mar - 20:35

❝ Retraite sur le rocher ❞
Parker & Lukas


Kenzo est un grand frère modèle, oui, et je confierais également mon fils à Noa les yeux fermés. S’il est vrai qu’elle n’a pas toujours fait les bons choix, elle ne ferait jamais rien pour nuire à son petit frère. Elle peut se montrer parfaitement responsable quand c’est pour la bonne cause. Elle a simplement prit le parti de vivre pleinement en confondant parfois le fait de vivre et de faire des excès, mais ça nous est arrivé à tous, je ne peux décemment pas l’en blâmer.
Nous partons dans une voiture avec chauffeur, personnellement, j’aime conduire et visiter une ville par moi-même, même si nous ne sommes pas là pour faire du tourisme, mais bien vite, je me rends compte que ce weekend de boulot peut devenir bien plus intéressant ! « Des robes ? » Alors quoi, je suis passée reine des jeans troués et des t-shirts sans forme ? Je peux être classe moi aussi ! « Tu comptes porter une robe ? Tu es sûre que tout va bien ? » « On est à Monaco, bien sûr que je vais porter une robe chérie ! » J’ai connu cette endroit toute petite, l’été, sur un voilier immense et j’ai adoré ça. J’avais les plus belles robes et passait une ou deux semaines au mois de juin à écumer tout Monaco pendant que mon père faisait affaire, et j’adorais ça. Ensuite on partait pour la Nouvelle Zélande pour le reste de l’été. « Arrête avec ces yeux, je t’ai dit que je vais essayer… » « Hey, ta main là, c’est pas fair play du tout ! » Non mais je lui dis, qu’elle me laisse au moins tenter de faire opérer mon charme, non ?

Le chauffeur nous dépose juste devant notre palace et ouvre galamment la porte alors qu’il s’occupe de nos bagages. Sérieusement ? Je regarde tout autour de moi, ce marbre, ce lustre, ce luxe, je ne suis pas impressionnée, mais ça rappelle de vieux souvenirs, d’une vie que j’ai reniée au détriment d’une autre plus modeste mais surtout plus sincère. « Tu pensais pas qu’on allait loger dans une tente ? » « C’est déjà de la jolie tente, là. » J’aime ça, je ne vais pas mentir, mais c’est loin pour moi. La suite, est sublime, c’est plutôt un appart en fait, qui doit faire trois fois la surface de celui que je louais à Brooklyn quand je suis entrée à l’école de Police. Mais Parker joue bien vite de ses charmes et m’arrache un sourire. « Il va falloir inaugurer convenablement cette chambre dès qu’on aura un peu de temps… » Je réponds à son baiser, et passe un doigt sur ses lèvres. « On a rendez-vous d’ici trois quarts d’heures… Si tu t’y prends bien ça peut se faire tout de suite… » Lui volant à mon tour un baiser des plus tendres et aguicheurs. « On est seules, pas de bébé pour nous interrompre, pas de grands non plus, tu m’éteins ton portable et tu t’en souviendras… » Murmurant à son oreille en embrassant son cou.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

sexy cougar bipolaire
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 44 ans
○ statut : vient de tout foutre en l'air en trompant la femme de sa vie
○ métier : PDG du groupe BMW NZ
○ quartier : #08 south bay avec ses enfants Kenzo et Noa
○ posts : 1407 ○ points : 0
○ pseudo : Tinkerbell (Vicky)
○ avatar : Angelina Jolie
○ DC : Tawny & Cameron
○ inscrit le : 23/06/2016
MessageSujet: Re: Retraite sur le rocher [Luker#22]   Sam 7 Avr - 17:50

J’hallucine, Lukas qui propose d’aller nous acheter des robes. J’hallucine complètement, c’est tellement pas elle. Enfin, plus. Mais elle me fait comprendre que Monaco demande à ce que nous soyons bien habillées. Je ne vais pas la contredire. Nous sommes menées jusqu’à l’hôtel et je m’amuse du regard de Lukas. Je sais qu’elle a baigné dans le luxe jusqu’à tout abandonner pour son métier et son ex-femme. Alors elle connaît, mais ça m’amuse de la taquiner. « C’est déjà de la jolie tente, là. » Je hoche la tête en riant et nous entrons pour découvrir notre suite. Autant faire les choses bien, surtout que c’est BMW qui paye. Je m’amuse de voir la taille de la chambre, et propose à ma dulcinée d’inaugurer la suite lorsque nous aurons un peu de temps. Lukas répond à mon baiser de manière un peu plus langoureuse, je la connais par coeur, elle a quelque chose derrière la tête. « On a rendez-vous d’ici trois quarts d’heures… Si tu t’y prends bien ça peut se faire tout de suite… » Je souris contre ses lèvres. « Ah oui ? » Je ne fais pas semblant d’être intéressée, j’ai toujours eu envie d’elle, ce n’est un secret pour personne. « On est seules, pas de bébé pour nous interrompre, pas de grands non plus, tu m’éteins ton portable et tu t’en souviendras… » Je frissonne aux mots qu’elle glisse au creux de mon oreille et me mords la lèvre inférieure. « T’as gagné. » Je sors mon portable de ma poche et lui mets dans les mains pour qu’elle l’éteigne,à l’aveugle, pendant que nos bouches s’embrassent et nos corps s’embrasent. Quelques pas en arrière, guidée par ma moitié, elle dépose mon téléphone soigneusement - et je l’en remercie - sur un meuble encore inconnu, et je sens mon postérieur heurter le meuble en question. Je souris et la laisse faire. « Quoi, tu trouves ce meuble plus intéressant que le divan ou le lit là bas ? » Je retrouve ses lèvres avec une envie non dissimulée. « Il faudrait peut-être qu’on aille tester la douche d’ailleurs. L’avion tout ça… » C’est un prétexte, évidemment. Mais j’ai toujours adoré les moments coquins avec elle sous la douche. Mes mains deviennent rapidement plus baladeuses et je comment lui lui retirer son haut, dévorant sa peau de mes ongles pour traduire de mon impatience. C’est la première fois depuis notre séparation que nous avons la possibilité de faire l’amour, que nous en avons envie aussi. J’ai repris du poil de la bête, et si j’ai quand même un peu peur de ne puis lui plaire, j’ose espérer que mes efforts seront récompensés.

_________________


beautiful trauma
All night laughing and fucking, Some days like I'm barely breathing, And after we were high in the love, doped out It was you : The pill I keep taking, The nightmare I'm waking. There's nothing, no nothing, nothing but you, My perfect rock bottom, My beautiful trauma. My love, my drug.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 31 ans
○ statut : En couple bancal avec Parker Lane, qui ne sera peut-être bientôt plus. son fils est l'homme de sa vie
○ métier : Flic
○ posts : 495 ○ points : 30
○ pseudo : Felicity
○ avatar : Olivia Wilde
○ inscrit le : 24/06/2016
MessageSujet: Re: Retraite sur le rocher [Luker#22]   Dim 8 Avr - 0:24

❝ Retraite sur le rocher ❞
Parker & Lukas


Je voudrais faire un effort pour elle, essayer de lui plaire d’avantage. J’ai conscience d’être radicalement différente de Heaven, de la femme dont elle a eu envie. Toujours tirée à quatre épingles, hyper féminine, douce, délicate, sans doute moins vroum vroum que moi, plus femme. Je me suis toujours beaucoup retrouvée en ma personnalité d’ado, que j’ai du mal à quitter. En vrac, brut de décoffrage, même si j’ai appris toutes les bonnes manières possibles et imaginables sur cette planète. Pour autant, j’en ai tiré la conclusion que je ne suis bien qu’en étant moi-même. Qui peut le plus, peut le moins. Je ne suis pas mal élevée, disons que je suis plutôt relax. Je n’aurais rien contre le fait que mon fils mange avec les doigts du moment qu’il sait dire bonjour, merci, s’il vous plaît et pardon. La base. Mais je n’ai aucune envie d’en faire un petit bourgeois délicat. Rien qu’en bonne santé et respectueux, ce serait le top.
Je sais que Parker est un peu plus à cheval sur l’éducation et moi j’ai peur de l’enfermer dans tous ces carcans dont j’ai été la victime plus jeune. Mais je n’aurais d’autre choix que de plier sur certaines choses, puisque nous sommes deux à l’élever.
Et pour le moment nous ne sommes plus mamans, mais un jeune couple, enfin on va le prendre comme ça, étant donné qu’on vient juste de se retrouver, et nous avons du temps à tuer. Enfin tuer… ¾ d’heure à tout casser ce qui peut largement suffire. Je l’allume, cherchant la première à la faire flancher, sans avoir beaucoup à insister. « T’as gagné. » « Je gagne toujours à ce jeu-là… » Glissais-je à son oreille en embrassant délicatement son cou. Nos lèvres se trouvent et elle me donne son portable pour que je l’éteigne. Une chance pour moi de savoir par cœur comment me servir de ce petit objet qui nous rend tous dingue. J’avoue volontiers y être accro, mais pas tout de suite. « Quoi, tu trouves ce meuble plus intéressant que le divan ou le lit là bas ? » « C’est toi que je trouve intéressante, alors le lit ou le divan, tu n’en réchapperas pas, Parker Lane. » La regardant dans les yeux, le souffle court, un bras de chaque côté de son corps.
« Il faudrait peut-être qu’on aille tester la douche d’ailleurs. L’avion tout ça… » « La douche. Bien sûr. » Je lui souris, complice et la laisse commencer à me déshabiller. Me voilà en soutien-gorge, en jean, balançant mes baskets dans un coin avant de retirer ce pantalon qui devient trop lourd à supporter. Direction la douche, où je fais couler l’eau avant de me glisser dessous une fois entièrement déshabillée. « Bordel, c’est froid ! » Je viens de me faire surprendre, mais ne renonce pas pour autant. Je l’attire à moi, une fois l’eau plus chaude et prends volontiers la place contre le mur, pour la laisser prendre possession de ce moment, tandis que mes mains glissent le long de son corps, que j’ai si souvent aimé serrer contre moi et caresser. « Si on compte le brushing t’as 10 minutes mon cœur. » L’embrassant avec un sourire en coin. Je fini par prendre les choses en main, et baisse la pression du jet de la douche, puis fini à genoux face à elle. Je caresse sa cuisse pour la faire passer sur mon épaule et aller droit au but en embrassant son intimité…
Revenir en haut Aller en bas

avatar

sexy cougar bipolaire
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 44 ans
○ statut : vient de tout foutre en l'air en trompant la femme de sa vie
○ métier : PDG du groupe BMW NZ
○ quartier : #08 south bay avec ses enfants Kenzo et Noa
○ posts : 1407 ○ points : 0
○ pseudo : Tinkerbell (Vicky)
○ avatar : Angelina Jolie
○ DC : Tawny & Cameron
○ inscrit le : 23/06/2016
MessageSujet: Re: Retraite sur le rocher [Luker#22]   Mer 18 Avr - 10:49

Il celui aura pas fallu longtemps pour arriver à me faire décrocher de mon téléphone et donc de mon boulot, pourtant, nous sommes ici pour mon boulot justement. Mais peu importe, l’envie de retrouver la femme que j’aime passe par dessus tout le reste. Nous avons passé quelques mois difficiles depuis mon écart de conduite, et pour la première fois depuis ce jour là, j’ai l’espoir de la retrouver pleinement. Dans un coin de ma tête je garde le souvenir de ce jour où Lukas est partie parce qu’elle ne pouvait pas me toucher, mon corps trop amaigri par mes propres conneries. Aujourd’hui, j’ai repris du poil de la bête, et je compte bien en profiter. « Je gagne toujours à ce jeu-là… » Un sourire étire mes lèvres, je sais qu’elle est douée à ce petit jeu, elle l’a toujours été. Je la taquine gentiment lorsqu’elle me pousse jusqu’au meuble, non sans lâcher ses lèvres plus d’une demi seconde. « C’est toi que je trouve intéressante, alors le lit ou le divan, tu n’en réchapperas pas, Parker Lane. » Je frissonne à chacun de ses mots, sa voix, son odeur, la façon qu’elle a de m’embrasser, de me toucher. Tout me fait chavirer, et ce depuis toujours. Même inexpérimentée lorsque je l’ai rencontrée il y a des années de cela. « La douche. Bien sûr. » me répond-elle après que j’ai évoqué avoir envie de passer par la salle de bain. Faire l’amour dans la douche a toujours été ce qui me plaisait le plus, et Lukas le sait mieux que personne. Nous avançons à tâtons jusqu’à la salle de bain sans se lâcher, mains baladeuses, lèvres enflammées. Nos vêtements volent sur le chemin, je descends de mes échasses et les balance sur le côté. Mon souffle se raccourcit et enfin nous voilà nues. Lukas ouvre le bal en entrant dans la douche, et je ris un peu lorsqu’elle sursaute sous l’eau froide. Je ne m’y risque pas, j’attends que l’eau soit plus chaude pour la rejoindre sans tarder. L’eau qui ruisselle sous nos corps me rend folle, je viens chercher ses lèvres pendant que mes mains parcourent sa peau brûlante. « Si on compte le brushing t’as 10 minutes mon cœur. » « Il va falloir faire ça vite et bien alors… » Je souris contre ses lèvres et l’embrasse à nouveau, mais pas le temps de prendre réellement les choses en main que Lukas s’en charge, échangeant nos positions avant de se mettre à genoux devant moi. Mon genou désormais sur son épaule, la jeune femme s’adonne à mon plaisir préféré et je ne vais pas m’en plaindre. Mes doigts s’infiltrent dans ses cheveux et je ferme les yeux, tête en arrière pour apprécier chaque mouvement de sa langue experte. Ma tête tourne et mes gémissements prennent possession des lieux. Elle est efficace, je crois qu’il ne m’a pas fallu plus de quelques minutes pour atteindre le nirvana. Lorsque Lukas revient à moi, je peine à reprendre mes esprits, mais vient rapidement l’embrasser. Demi-tour, à moi de la plaquer contre le mur de la douche à l’italienne. Je récupère sa jambe que je viens caler à ma taille, une main sous sa cuisse, et de mon autre main je me faufile entre nos corps pour venir la caresser plus intimement, histoire de lui rendre la pareille. Je sais que nous aurons plus de temps ce soir pour nous adonner à ce genre de pratique de manière plus langoureuse, mais là tout de suite, nous devons faire vite, même si l’envie n’est pas vaine.

_________________


beautiful trauma
All night laughing and fucking, Some days like I'm barely breathing, And after we were high in the love, doped out It was you : The pill I keep taking, The nightmare I'm waking. There's nothing, no nothing, nothing but you, My perfect rock bottom, My beautiful trauma. My love, my drug.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 31 ans
○ statut : En couple bancal avec Parker Lane, qui ne sera peut-être bientôt plus. son fils est l'homme de sa vie
○ métier : Flic
○ posts : 495 ○ points : 30
○ pseudo : Felicity
○ avatar : Olivia Wilde
○ inscrit le : 24/06/2016
MessageSujet: Re: Retraite sur le rocher [Luker#22]   Mer 18 Avr - 19:23

❝ Retraite sur le rocher ❞
Parker & Lukas


J’ai besoin de me retrouver avec Parker, avec la femme qui partage ma vie, avec la mère de mon enfant surtout. Je ne suis plus que maman depuis la naissance de mon fils et j’ai beaucoup de mal à décrocher. Mais maintenant il est en bonne santé, sorti d’affaires et visiblement plutôt heureux vu les sourires qu’il fait à tout bout de champ. Mais j’ai encore du mal à me dire que je ne vais pas le perdre, je suis inquiète pour tout et il m’est difficile de m’accorder un moment dans ces conditions. Pourtant j’ai eu une alerte, l’aventure de Parker n’est pas anodine. Ça veut forcément dire quelque-chose, ça tire une sonnette d’alarme. On doit faire attention à nous, faire attention à ce qu’on fait, ce qu’on dit, parce que les mots laissent des traces, quoi qu’il en soit.
Aujourd’hui, nous sommes en voyage professionnel, certes je sers de faire valoir pour la soirée mais ça nous permet au moins de nous retrouver toutes les deux et uniquement toutes les deux. Ça fait du bien, au fond, de redevenir une femme, potentiellement désirable et de me dire que tout n’est pas acquis, qu’elle a encore besoin de savoir qu’elle me plaît et que moi aussi je dois la séduire. On s’est perdues, dans la routine, dans l’angoisse et dans la maladie de Parker…

Je sais que la douche est le péché mignon de Parker. Elle a toujours eu un faible pour les petits coins exigus. Je crois qu’elle aime savoir que nous partageons le même oxygène ou bien que je n’ai aucun moyen de fuir, qui sait. Mais avec ce que je suis en train de lui faire, aucun moyen qu’elle ne doute. J’adore savoir que je lui fais autant d’effet. Quelques minutes, pas plus, pour qu’elle atteigne un orgasme digne de ce nom. Je la sens se crisper, et sa voix, sa voix devenant plus rauque qu’à l’accoutumée, en me suppliant de ne pas lâcher tout de suite. Puis je me redresse, moi aussi toute chose d’avoir réussi si rapidement à la retrouver. Et je deviens sa victime, contre le mur, les carreaux froids contre ma peau. Je la laisse venir à moi, et quand elle me caresse, j’accuse un sursaut de surprise, tellement le plaisir devient fulgurant. « On a dit vite et bien… » Je suis à bout de souffle, déjà, ma poitrine se surélevant par l’air que j’y stock, de peur d’en manquer. Je me sens déjà partir, jette un œil sur sa main active et le plaisir prend une nouvelle tournure, une nouvelle forme. Je glisse une main dans sa nuque et me serre contre elle, haletant dans son cou jusqu’à ce qu’elle insiste sur le point sensible, et malgré tous mes efforts pour retarder ce moment, j’en viens à jouir entre ses doigts. « Je t’aime… » Tout en douceur, au creux de son oreille, mais je ne veux pas encore la lâcher, profiter de cette bulle qui n’est qu’à nous.

Mais l’alarme de mon portable fini par nous rattraper. J’en ai mis une, discrètement, pour nous rappeler qu’on a des obligations. Je nous connais assez pour savoir que ça peut durer des heures ce genre de moments, quand nous avons vraiment manqué l’une de l’autre. « Je crois que c’est l’heure… » Toujours à son oreille, tandis que mes bras l’entourent. Je m’éloigne quelques peu et l’embrasse, avant d’éteindre l’eau et de la laisser sortir pour se sécher tandis que j’en fais autant. Et quelques coups se font entendre à la porte, sans doute ma robe. Je pars ouvrir et remercie le groom avant de rentrer avec une housse griffée d’un très grand couturier. « Dis-moi ce que tu en penses. » Ouvrant la housse pour laisser apparaître ma robe de ce soir. Je sais qu’elle en a une dizaine qui trainent dans sa valise, alors que je n’ai que des chemises et des jeans.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

sexy cougar bipolaire
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 44 ans
○ statut : vient de tout foutre en l'air en trompant la femme de sa vie
○ métier : PDG du groupe BMW NZ
○ quartier : #08 south bay avec ses enfants Kenzo et Noa
○ posts : 1407 ○ points : 0
○ pseudo : Tinkerbell (Vicky)
○ avatar : Angelina Jolie
○ DC : Tawny & Cameron
○ inscrit le : 23/06/2016
MessageSujet: Re: Retraite sur le rocher [Luker#22]   Jeu 26 Avr - 11:52

Lukas m’offre un orgasme digne de ce nom et je ne prends même pas le temps de reprendre mon souffle que déjà je plaque la jeune femme contre le mur à son tour . A elle de recevoir tout mon amour… « On a dit vite et bien… » un rictus au coin de mes lèvres et me voilà partie dans une tornade à la conquête de son plaisir. Je lui donne tout ce que j’ai et elle ne met pas longtemps à lâcher prise, malgré son envie de retarder le moment, je la connais mieux que personne. Toutes les deux à bout de souffle, je souris en entendant ces quelques mots si particuliers, si significatifs. « Je t’aime… », le plus simplement du monde. Je viens chercher ses lèvres dans un baiser qui se veut plus tendre, plus amoureux aussi sans doute.

J’entends le téléphone de Lukas sonner et je fronce un peu les sourcils avant de me rendre compte qu’il s’agit en fait d’une alarme. Elle a mis une alarme ?! Quelle prévoyance. « Je crois que c’est l’heure… » Je secoue la tête comme une enfant, à la négative, ajoutant une petite moue que je ne fais que rarement. Ce n’est pas moi qui joue les enfants la plupart du temps, c’est plutôt Lukas. Mais je n’ai pas envie de sortir de la douche, ni même d’aller travailler. J’ai envie de rester là avec elle. Mais le temps nous rattrape, et Lukas sort de la douche, m’incitant à en faire de même. Je grogne un peu et sors finalement en soupirant, alors qu’on frappe déjà à la porte.

Je laisse Lukas aller ouvrir et finis de me sécher alors que je l’entends depuis la chambre « Dis-moi ce que tu en penses. ». Je l’y rejoins et découvre la robe qu’elle a choisi. Je souris plus largement et hoche la tête. « Tu vas être magnifique là dedans… j’ai déjà hâte de t’y voir…» et je retourne dans la salle de bain tout en lâchant presque innocemment « … et de te l’enlever...» Je souris pour moi-même et me recoiffe et me remaquille avant de trouver une nouvelle tenue à mettre. Pour le moment quelque chose de sobre et professionnel le temps d’aller sur le circuit, les grandes pompes, c’est pour ce soir. « T’es prête mon ange on y va ? »

_________________


beautiful trauma
All night laughing and fucking, Some days like I'm barely breathing, And after we were high in the love, doped out It was you : The pill I keep taking, The nightmare I'm waking. There's nothing, no nothing, nothing but you, My perfect rock bottom, My beautiful trauma. My love, my drug.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 31 ans
○ statut : En couple bancal avec Parker Lane, qui ne sera peut-être bientôt plus. son fils est l'homme de sa vie
○ métier : Flic
○ posts : 495 ○ points : 30
○ pseudo : Felicity
○ avatar : Olivia Wilde
○ inscrit le : 24/06/2016
MessageSujet: Re: Retraite sur le rocher [Luker#22]   Ven 27 Avr - 23:32

❝ Retraite sur le rocher ❞
Parker & Lukas


Je ne sais toujours pas comment elle fait pour me faire décoller de la sorte. C’est la seule femme au monde à parvenir à me faire sortir de moi-même et me pousser dans mes retranchements à ce point. J’aime flirter avec le danger, d’une manière générale, mais quand c’est avec elle… Je ne dirais pas que son interlude avec l’autre blondasse fut une aubaine mais elle a au moins eu le mérite de nous offrir la meilleure partie de jambes en l’air depuis des mois… Mais trêve d’humour, il est grand temps qu’on se prépare et j’ai même mis une alarme pour qu’on ne manque pas le coche. Je sais, je suis redoutable, mais je suis au moins au courant !
Parker est toujours surprise de ma faculté à faire les choses correctement, quand je suis ordonnée, ça, ça a toujours le même effet sur elle. Cette façon de me faire comprendre du regard mais depuis quand tu es devenue adulte ?! Je le suis pourtant, il a bien fallu que je franchisse le pas. Et je ne vous dis pas que ça m’éclate, je vous dis que c’est nécessaire. Il me reste à calmer mes nerfs au commissariat et je deviendrais la femme parfaite.

« Tu vas être magnifique là dedans… j’ai déjà hâte de t’y voir…» Je souris en coin, elle ne sait encore rien du subterfuge, mais je me réserve la surprise. Alors je fais mine de rien et farfouille dans ma valise, dont elle ne connait pas le contenue, et elle poursuit ses sous-entendus. « … et de te l’enlever...» « Sauf que ce sera mon plaisir à moi parce que cette robe est la tienne. » Lui accrochant dans la salle de bain tandis qu’elle s’attaque à son maquillage. Elle me regarde, surprise, et je la laisse quelques secondes le temps d’enfiler une toute petite culotte, qui n’en porte que le nom, ainsi qu’une combinaison pantalon noire, nouée à la taille, que j’enfile sans soutien-gorge, décolleté plongeant, avant de grimper sur talons aiguilles. « Ca, par contre, c’est ta surprise. » Faisant claquer mes talons sur le sol. « Merde, j’ai oublié le maquillage. » Fallait bien que je plante un truc. Elle me prête volontiers le sien et je dessine tout juste ma bouche au crayon et un peu de récil. Je ne veux pas en faire trop, la star de la soirée, c’est Parker. « De toute façon avec un décolleté comme ça, bien que vide, le maquillage ils s’en foutent. » Remontant le peu de poitrine dont je dispose. « T’es prête mon ange on y va ? » « Je suis prête. » L’embrassant amoureusement, je ne risque rien, le maquillage de Parker est à toute épreuve…

Un chauffeur nous conduit jusqu’à une salle immense, tout est doré, plein de moulures dorées, dans la pure tradition du palais. C’est magnifique, je dois bien le reconnaître. « Donc concrètement, le rôle d’une femme de femme d’affaires, ça se résume à quoi ? » J’ai toujours été dans la lumière du temps où je participais à ce genre de fêtes guindées. Mais là je ne suis que la femme de. Quoi qu’avant j’étais la fille de, quel rôle je préfère ? Celui que je tiens en ce moment, à n’en pas douter.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

sexy cougar bipolaire
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 44 ans
○ statut : vient de tout foutre en l'air en trompant la femme de sa vie
○ métier : PDG du groupe BMW NZ
○ quartier : #08 south bay avec ses enfants Kenzo et Noa
○ posts : 1407 ○ points : 0
○ pseudo : Tinkerbell (Vicky)
○ avatar : Angelina Jolie
○ DC : Tawny & Cameron
○ inscrit le : 23/06/2016
MessageSujet: Re: Retraite sur le rocher [Luker#22]   Mer 16 Mai - 17:12

Je m’amuse de voir Lukas prendre les devants, pour l’alarme, mais aussi pour la robe. J’aime quand elle décide, puisqu’en règle générale, je suis plutôt celle qui prend les décisions, parce que j’aime ça, et qu’elle le sait. Je sais que seule elle serait bien capable de les prendre les décisions, pas forcément les meilleures, mais elle le prendrait. Je crois qu’elle me fait juste le plaisir de me laisser décider, déformation professionnelle j’imagine. « Sauf que ce sera mon plaisir à moi parce que cette robe est la tienne. » me dit-elle en parlant de la robe en question. Quoi ? Je me tourne vers elle et la regarde, surprise par cet aveu. Elle a bien choisi, je ne peux pas lui retirer ça, et une de mes maisons de haute couture préférées en plus. Elle me charme. « Merci mon amour mais et toi, tu vas mettre quoi ? » Elle me fait comprendre que c’est une surprise et après avoir légèrement levé les yeux au ciel, je me reconcentre sur mon maquillage, ma serviette toujours nouée autour de ma poitrine. Et quand j’entends claquer des talons, je me retourne, découvrant la merveille qu’est ma femme à présent. « Oh mon Dieu. » Oui, parce que même si je ne suis pas croyante, y’a des moments où ça sort tout seul. « Ca, par contre, c’est ta surprise. » Je me mords la lèvre inférieure en la regardant de haut en bas. « Tu es… ouah. » J’ai même pas les mots, et je crois que mon regard suffira à lui faire comprendre ce que je pense. Mais un rire échappe mes lèvres lorsque je la voix paniquer d’avoir oublié son maquillage. Lui tendant ma trousse, je fils m’habiller à mon tour, décrochant la robe qui pendait sur la porte de la salle de bain.

Petit ensemble de lingerie fine, j’enfile finalement la robe que Lukas m’a choisie, en espérant qu’elle tombe bien. « De toute façon avec un décolleté comme ça, bien que vide, le maquillage ils s’en foutent. » Je ris à nouveau et hoche la tête vivement. « Tout à fait. » Je ne vais pas la contredire, elle a raison. Ils n’auront sans doute d’yeux que pour elle, mais je compte bien montrer à tout le monde qu’elle est chasse gardée. Et oui, la PDG du groupe néo zélandais ne joue pas dans la même cour. Fin prêtes, nous quittons l’hôtel pour rejoindre l’endroit où nous avons rendez vous, dans un coin reculé de Monaco, sur les hauteurs avec une vue magnifique. La voiture nous dépose et je récupère la main de ma dulcinée. « Donc concrètement, le rôle d’une femme de femme d’affaires, ça se résume à quoi ? » Je la regarde en souriant amoureusement. « Tu n’as aucun rôle à jouer mon amour. Ce week end tu es mon soutien, et c’est tout ce qui compte. » Bon ok, et elle sert à en mettre plein les yeux à mes collaborateurs aussi, je pense que la quasi totalité de la gente masculine va me jalouser ce soir, Lukas est magnifique, elle l’a toujours été, mais habillée de cette façon… j’ai presque envie de faire demi-tour immédiatement. A peine entrées, les regards se tournent vers nous, les sourires s’échangent, et voilà qu’on nous propose deux coupes de champagne, j’hésite un instant, c’est de circonstance et accepte finalement, avant de faire tinter le cristal contre la coupe de Lukas. « Merci de m’avoir accompagnée… » Je lui souris et nous sommes déjà interrompues. « Miss Lane, quel plaisir de vous recevoir ici, à Monaco. » Et c’est parti pour la ronde des faux sourires de circonstance. Je ne manque pas de présenter Lukas comme étant mon épouse, tout le long de la soirée, parce que même si ce n’est pas le cas, c’est tout comme. Du moins, ça l’est pour moi.

_________________


beautiful trauma
All night laughing and fucking, Some days like I'm barely breathing, And after we were high in the love, doped out It was you : The pill I keep taking, The nightmare I'm waking. There's nothing, no nothing, nothing but you, My perfect rock bottom, My beautiful trauma. My love, my drug.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 31 ans
○ statut : En couple bancal avec Parker Lane, qui ne sera peut-être bientôt plus. son fils est l'homme de sa vie
○ métier : Flic
○ posts : 495 ○ points : 30
○ pseudo : Felicity
○ avatar : Olivia Wilde
○ inscrit le : 24/06/2016
MessageSujet: Re: Retraite sur le rocher [Luker#22]   Sam 19 Mai - 21:39

❝ Retraite sur le rocher ❞
Parker & Lukas


Reconquérir ma femme n’est pas une mission aisée, loin de là. Nous nous sommes trop dit, trop fait, trop manqué, mais aussi trop abimées. D’une façon ou d’une autre, nous sommes allées trop loin, autant l’une que l’autre. Et je prie chaque jour même si je ne suis pas croyante, en espérant ne rien avoir abimé de façon définitive. Je fais les efforts qu’il faut pour la retrouver, et pour retrouver cet équilibre, cette confiance et cette complicité qui faisait de nous ce que nous étions. Et ce que nous allons redevenir… je l’espère. Je ne peux pas prévoir l’avenir mais je peux au moins tenter de le construire.
« Oh mon Dieu. » Son exclamation me plaît, et me fait sourire. Je crois que je suis à son goût ce soir. Moi qui ait pourtant l’habitude de mes jeans et de mes baskets. Parker ne m’a jamais fait aucune réflexion, mais ça n’empêche en rien la surprise. « Tu es… ouah. » « Je te plaît ? » Je sais que la réponse est oui mais je prends un malin plaisir à l’allumer du regard, ou encore en me penchant bien en avant histoire de faire sublimer mes courbes grâce au tissu de ma combinaison.

Parker me prête sa trousse à maquillage mais je ne peux faire des miracles, de toute façon je ne me reconnais pas sous une couche de maquillage, alors je préfère rester naturelle. Je n’aime pas me sentir comme à l’époque où j’étais ado et ressentais le besoin de me cacher sous plusieurs couches d’artifices. Tout ça, c’est fini. « Tu n’as aucun rôle à jouer mon amour. Ce week end tu es mon soutien, et c’est tout ce qui compte. » « Donc je dois me pendre à ton bras, sourire quand on me souris et boire des litres de champagne ? Dur… » Lui souriant en embrassant son cou, croisant son regard dans le miroir. J’adore ce genre de moments, qui capturent encore le peu d’intimité dont nous disposons avant de sauter dans le grand bain du gratin monégasque.

C’est pour maintenant et je reprends ce mode d’habitude qui consiste à se créer une façade avenante pour montrer au reste des invités. Se protéger en quelque sorte de ce genre d’évènements parfaitement intimidants. Nous attrapons chacune une coupe de champagne et trinquons. « Merci de m’avoir accompagnée… » « Je préfère que ce soit moi plutôt qu’une jeune première prête à changer de bord pour grimper dans la hiérarchie. Et ça se fait tendance ces derniers temps. » Rien à voir avec Heaven cette fois. Mais je suis jalouse, c’est plus fort que moi. Et Parker est le genre de femme qui fait fantasmer n’importe qui. Même si je sais qu’elle ne refera pas deux fois la même erreur. « Miss Lane, quel plaisir de vous recevoir ici, à Monaco. » La soirée dure un moment et c’est même devenu un rituel au fil de ces quelques heures de me présenter comme son épouse. Ça me fait sourire, et ça me fait tout bizarre, presque comme si c’était réel. Je fini par la retrouver au cours de la soirée. « Tu as passé ton temps à mentir aux invités, c’est mal. La prochaine fois j’aurais qu’à me trouver une bague pour rendre ça plus réel. Ça m’amuse beaucoup. » Je l’embrasse furtivement sur le coin des lèvres, mais tout aussi tendrement que si nous étions seules. « Mademoiselle Lukas Antonelli… » Je me retourne, surprise par cette invective. « Oncle Conard ? » Je suis tellement surprise de le voir ici. « Depuis quand tu reprends du service dans les hautes sphères ? Ton père est au courant ? » « Je… J’accompagne ma femme. » Désignant Parker qui se présente elle-même. « Parker, je te présente Conard Braun, le frère de ma mère. » Je suis un peu bouleversée par tout ça. Si je ne prêtais plus si attention que ça à la vie que j’ai laissé derrière moi, il reste tout de même une partie de mon passée qui m’est imputée. Cette histoire de famille que j’aurais voulue autour de moi à la naissance de mon fils…
Revenir en haut Aller en bas

avatar

sexy cougar bipolaire
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 44 ans
○ statut : vient de tout foutre en l'air en trompant la femme de sa vie
○ métier : PDG du groupe BMW NZ
○ quartier : #08 south bay avec ses enfants Kenzo et Noa
○ posts : 1407 ○ points : 0
○ pseudo : Tinkerbell (Vicky)
○ avatar : Angelina Jolie
○ DC : Tawny & Cameron
○ inscrit le : 23/06/2016
MessageSujet: Re: Retraite sur le rocher [Luker#22]   Lun 28 Mai - 15:09

Lukas me demande ce qu’elle est censée faire en m’accompagnant à cette soirée de boulot. Le travail est simple, rester elle même - même si effectivement habillée de la sorte, ce ne serait qu’à moitié elle - et rester près de moi pour me soutenir - et aussi pour que je puisse frimer d’avoir à mon bras la plus belle femme de la soirée. « Donc je dois me pendre à ton bras, sourire quand on me sourit et boire des litres de champagne ? Dur… » Je ris un peu et hoche la tête. « Effectivement, il y a plus difficile. » Je me penche à son oreille et murmure quelques mots, juste pour elle. « Et si tu réussis ta mission, tu auras une belle récompense en rentrant ce soir… » Je lui souris amoureusement et la soirée commence. Je reste concentrée du mieux que je peux, même si regarder ma femme dans cette tenue me donne juste envie de rentrer à l’hôtel pour lui retirer, mais je donne le change, je suis à la hauteur de ce qu’on attend de moi, et même plus encore. C’est pour ça que je vis. Je remercie ma compagne de m’avoir accompagnée, parce que seule, ça n’aurait pas eu la même saveur, de toute évidence. « Je préfère que ce soit moi plutôt qu’une jeune première prête à changer de bord pour grimper dans la hiérarchie. Et ça se fait tendance ces derniers temps. » Je ris un peu, je sais qu’elle n’a pas tord, j’aurai demandé à à peu près n’importe qui de m’accompagner, je n’aurai essuyer aucun refus. Je sais le potentiel magnétique que je peux avoir sur les gens, hommes ou femmes d’ailleurs, et je ne me prive pas pour m’en servir, à bon comme à mauvais escient.

La soirée se poursuit, de toute évidence c’est plus agréable d’être accompagnée de Lukas que de n’importe qui d’autre. « Tu as passé ton temps à mentir aux invités, c’est mal. La prochaine fois j’aurais qu’à me trouver une bague pour rendre ça plus réel. Ça m’amuse beaucoup. » Je ris et glisse mes doigts entre les siens, la bouffant littéralement du regard. « Qui te dit que la prochaine fois tu n’auras pas une vraie bague à ton doigt ? » Je n’ai jamais eu envie de me marier avant de rencontrer Lukas. Je sais qu’elle n’a pas encore tout a fait réglé son divorce et je ne la presserai pas, mais si un jour l’envie me prend, il se pourrait bien que je lui demande sa main. Pour le symbole plus qu’autre chose. Le baiser qu’elle dépose au coin de mes lèvres me fait sourire mais nous sommes dérangées par la voix d’un homme qui semble-t-il, connaît Lukas. Son oncle, je l’apprends à l’instant. J’assiste à l’échange sans y prendre part, Lukas parle de moi comme étant sa femme et c’est ainsi qu’elle m’introduit. « Parker Lane, enchantée. » Je ne vois pas l’intérêt d’en dire plus, surtout que je ne suis pas sûre que Lukas soit ravie de cette rencontre. « Parker, je te présente Conard Braun, le frère de ma mère. » Je me contente d’un hochement de tête poli mais je sens directement le malaise s’installer, et je trouve alors une parade pour que nous puissions nous éloigner. « Je suis désolée de vous couper dans ces touchantes retrouvailles, mais je dois présenter mon épouse à un de mes collaborateurs. » Je prends la main de Lukas et me faufile à travers les gens, avant de tourner la tête vers elle. « Ça va mon amour ? T’as perdu toutes tes couleurs… »

_________________


beautiful trauma
All night laughing and fucking, Some days like I'm barely breathing, And after we were high in the love, doped out It was you : The pill I keep taking, The nightmare I'm waking. There's nothing, no nothing, nothing but you, My perfect rock bottom, My beautiful trauma. My love, my drug.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 31 ans
○ statut : En couple bancal avec Parker Lane, qui ne sera peut-être bientôt plus. son fils est l'homme de sa vie
○ métier : Flic
○ posts : 495 ○ points : 30
○ pseudo : Felicity
○ avatar : Olivia Wilde
○ inscrit le : 24/06/2016
MessageSujet: Re: Retraite sur le rocher [Luker#22]   Mer 30 Mai - 16:37

❝ Retraite sur le rocher ❞
Parker & Lukas


Donc ma mission du jour c’est de boire, de sourire bêtement et de faire bonne figure. Autant vous dire que je pratique l’exercice depuis que j’ai seulement 3 ans. Déjà toute petite je prenais un malin plaisir à me pavaner dans une jolie robe, coiffée par des professionnels en servant de trophée pour la famille parfaite que mon père exhibait. Tu parles, trois ans plus tard, ma mère se donnait la mort. Elle est belle l’image là aussi ! Je n’avais cependant pas réitéré l’exercice depuis que j’ai tout envoyé balader. Mon passé, mon milieu et mes emmerdes. Pour vivre avec Shay… Dont je ne suis toujours pas divorcée. Mais je ne me suis jamais posé la question. C’est encore quelque-chose que je ne veux pas avoir à régler, tourner les pages est une épreuve pour moi.
Cependant, entendre Parker parler de moi comme étant sa femme me fait bizarre, aussi bizarre que plaisir. Ça me fout même des frissons, mais je ne peux pas l’ébruiter tout de suite. Notre réconciliation est encore toute fraîche. Je sais pour autant qu’un jour ça viendra, qu’on laissera tout ça derrière nous et qu’on en rira.

« Et si tu réussis ta mission, tu auras une belle récompense en rentrant ce soir… » « Je dois attendre de rentrer en plus ? C’est dommage, j’ai entendu dire qu’en bas, c’était tout en marbre… » Parker est très sensible à la beauté des choses, les beaux matériaux, et ce genre de trucs, moi j’en ai trop vus. Une cabane de plage me suffit, c’est pour vous dire l’écart de classe qui nous sépare ! Parker a dû mériter tout ce qu’elle a moi, moi, ça m’a été offert d’office, la jouissance est donc moindre.
« Qui te dit que la prochaine fois tu n’auras pas une vraie bague à ton doigt ? » « Ben ouais, qui me le dit, hein ? » Lui accordant un sourire plein de charme, et un regard enflammé. J’ai sauté le pas avec Shay, parce que ça lui faisait très plaisir, et que son rêve de petite fille était de revêtir une robe blanche immense, et très travaillée. Elle avait planifié ce jour depuis ses 4 ou 5 ans je dirais, la seule chose qu’elle n’avait pas prévu, c’est qu’une femme viendrait se rajouter à l’équation. Moi qui détestais l’idée d’appartenir à quelqu’un par un anneau m’a tout à coup parue très séduisante, et ça s’est fait. Je ne l’ai pas regretté.

C’est mon oncle qui vient troubler les festivités et nos projets incongrus. « Parker Lane, enchantée. » Je la sens froide. Elle se méfie comme de la peste de tout ce qui touche de près ou de loin à ma famille, et je peux le comprendre. Elle a été aux premières loges pour observer ce qu’ils ont fait de moi. Cette ado rebelle, qui en voulait à la Terre entière. Ce qu’elle n’avait pas vu par contre c’est comment j’ai fini par devenir une paria… Mais c’est mieux. Elle n’a pas besoin d’avoir cette image de moi. Ni maintenant ni jamais, elle connait les grandes lignes, le reste, elle n’a pas besoin de le savoir. « Je suis désolée de vous couper dans ces touchantes retrouvailles, mais je dois présenter mon épouse à un de mes collaborateurs. » Je sens simplement sa main m’agripper et me tirer loin de toute la foule, et loin du problème, si c’était possible… « Ça va mon amour ? T’as perdu toutes tes couleurs… » « Ca va bébé. C’est… c’est pas un méchant dans l’histoire, t’inquiète pas. » Mon oncle Conrad a arrêté de fréquenter mon père et ses conneries quand il a compris que ma mère était partie de chagrin, qu’elle avait préféré se délivrer de la vie en s’offrant la mort. « J’arrête pas de penser à ma mère ces derniers temps, et là de le voir, ça m’a fait tout drôle… » Mais je sais qu’elle s’inquiète de l’impact que peu avoir ce genre de rencontre sur moi. « Détends-toi ma chérie, c’est toi qui est en train de perdre ton sang froid. » Posant une main sur sa mâchoire qu’elle a on ne peut plus serrée. « Ce n’est pas du tout un pro Manzonni, si ça peut te rassurer. J’aurais même pu aller vivre avec sa femme et lui si mon père avait laissé faire. » Haussant les épaules. J’aurais grandis dans un manoir dans les Hamptons, à l’année, et j’aurais été la reine de tout ce que j’aurais entrepris. Mais mon père a préféré nous garder et jouer le veuf éploré. Quoi qu’il en soit, il a rayé Conrad et ma tante de sa vie et nous a isolés encore un peu plus… « On devrait aller boire un coup, tu crois pas ? J'ai envie d'aller faire un tour sur la terrasse. C'est ici qu'ils font le Grand Prix de Monaco ! » Tentant de reprendre un peu de contenance.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Retraite sur le rocher [Luker#22]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retraite sur le rocher [Luker#22]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» UIMM: des complèments de retraite
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» " RETRAITE SEREINE SANS AUTOMOBILE "
» maisonde retraite
» occupations à la retraite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: entire world-