AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retraite sur le rocher [Luker#22]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

sexy cougar bipolaire
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 44 ans
○ statut : vient de tout foutre en l'air en trompant la femme de sa vie
○ métier : PDG du groupe BMW NZ
○ quartier : #08 south bay avec ses enfants Kenzo et Noa
○ posts : 1407 ○ points : 0
○ pseudo : Tinkerbell (Vicky)
○ avatar : Angelina Jolie
○ DC : Tawny & Cameron
○ inscrit le : 23/06/2016
MessageSujet: Re: Retraite sur le rocher [Luker#22]   Jeu 14 Juin - 14:17

Tout allait très bien, notre complicité revenait petit à petit, et voilà qu’un homme vient troubler notre équilibre encore instable. Cet homme fait partie de la famille de ma femme, et je sens bien que ça ne l’enchante pas plus que ça de le rencontrer ce soir. Alors je me sens l’âme d’une justicière, et je n’attends pas plus longtemps pour éloigner Lukas de cet homme qui la ramène à ses souvenirs visiblement douloureux. « Ca va bébé. C’est… c’est pas un méchant dans l’histoire, t’inquiète pas. » Je ne sais pas si je dois être rassurée par ce qu’elle me dit, si c’est la vérité ou non, si elle essaie elle aussi de me protéger, je n’en ai aucune idée. « J’arrête pas de penser à ma mère ces derniers temps, et là de le voir, ça m’a fait tout drôle… Détends-toi ma chérie, c’est toi qui est en train de perdre ton sang froid. » Je vois pas de quoi elle veut parler… C’est juste que je suis tellement liée à elle que tout ce qui la touche me touche également. « Ce n’est pas du tout un pro Manzonni, si ça peut te rassurer. J’aurais même pu aller vivre avec sa femme et lui si mon père avait laissé faire. » Il y a tellement de choses que je ne sais pas si sa famille, elle en parle si peu… J’entrelace nos doigts et serre doucement sa main pour lui signifier que je suis là, quoi qu’il arrive. « On devrait aller boire un coup, tu crois pas ? J'ai envie d'aller faire un tour sur la terrasse. C'est ici qu'ils font le Grand Prix de Monaco ! » Voilà que je retrouve l’étincelle dans son regard qui me fait sourire à nouveau. « Allons boire un coup sur la terrasse pour que tu me parles de ce Grand Prix. » J’en ai bien rien à foutre de ce grand prix, mais si ça lui fait plaisir d’en parler, et bien je l’écouterai, toute la nuit s’il le faut, du moment qu’elle ne se mine pas le moral à penser à sa famille. Nous récupérons donc deux coupes et nous voilà exilées sur la terrasse, dans un petit coin tranquille à l’abris des regards. Je me colle à elle, glisse mes mains autour de son buste pour m’approcher d’elle davantage alors que je viens de poser ma coupe sur la balustrade. « Raconte-moi tout ce qu’il faut savoir pour demain, les essais sur circuit, tout ça… » Elle est bien plus calée que moi en la matière. Mais à vrai dire, je n’ai pas nécessairement besoin de ces informations, j’ai juste envie de l’entendre parler de quelque chose qui la passionne, même si j’y comprends rien. J’ai envie de boire ses paroles, la regarder sourire, et me contrôler pour ne pas l’embrasser à chaque seconde qui passe…

_________________


beautiful trauma
All night laughing and fucking, Some days like I'm barely breathing, And after we were high in the love, doped out It was you : The pill I keep taking, The nightmare I'm waking. There's nothing, no nothing, nothing but you, My perfect rock bottom, My beautiful trauma. My love, my drug.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 31 ans
○ statut : En couple bancal avec Parker Lane, qui ne sera peut-être bientôt plus. son fils est l'homme de sa vie
○ métier : Flic
○ posts : 495 ○ points : 30
○ pseudo : Felicity
○ avatar : Olivia Wilde
○ inscrit le : 24/06/2016
MessageSujet: Re: Retraite sur le rocher [Luker#22]   Dim 17 Juin - 0:52

❝ Retraite sur le rocher ❞
Parker & Lukas


Je ne peux m’empêcher d’être touchée par les initiatives de Parker, en voyant que je prends ça très à cœur. Elle refuse que qui que soit me blesse ou puisse me rappeler ce passé que je renie tant. J’ai fait un choix et s’il m’a soulagé pour le moment il est parfois difficile à assumer. Mes racines restent la seule chose qui fait ce que je suis, et j’ai tout renié en bloc. Ma vie est bancale depuis plusieurs années, depuis toute petite au final, et maintenant je suis adulte et j’ai donné la vie, je ne peux pas me louper. Paradoxalement, j’aurais adoré pouvoir présenter mon fils à ma famille, les recevoir les dimanches et les vacances en été pour pouvoir partager des moments qui feront nos souvenirs plus tard. Mais j’ai dû me rabattre sur une autre solution, que je ne regrette pas forcément, elle est juste différente, alternative. Parker est la seule femme que j’aurais dans ma vie à partir de maintenant, intérieurement je le sais, je ne retrouverais jamais ce bonheur, qui se conjugue parfois à l’imparfait, au malheur, mais ça fait notre tout et notre équilibre.
Nous sommes à Monaco, autant en profiter, non ? J’adorais cette ville, ce rocher si splendide où j’atterrissais parfois durant les vacances, ou pour quelques séjours, rapides, pour affaires. J’accompagnais souvent mon père. Il me prenait moi, jamais mon frère. Il voulait m’apprendre les affaires, tout ça pour finir flic, ça doit tellement lui foutre les boules ! Je m’amuse de cette pensée, mais aujourd’hui je suis avec ma femme, rien que ça il le désapprouverait, au contraire de mon oncle qui était présent à mon mariage avec Shay. Il a dû comprendre par lui-même que ma vie a changé. Mais a toujours été très discret sur le sujet.
Je lui confie le fait que ma mère me manque, que ma famille me manque… enfin l’idée de famille plutôt. Les racines, le sang, ce lien inné, que j’ai maintenant avec mon fils. Que je n’ai pas su gérer, au point que j’ai failli perdre ma compagne. J’aime Parker, je le sais, c’est une évidence et je ne me pose pas la moindre question quant au fait que ce soit la femme de ma vie, mais les choses sont parfois compliquées. Pour tout un tas de raisons. Alors je prends sa main et nous allons sur la terrasse, à ma demande. « Allons boire un coup sur la terrasse pour que tu me parles de ce Grand Prix. » Je ris pour moi-même et la suis. Nous prenons deux coupes, j’ai besoin de boire, et elle sait pertinemment comme je tiens l’alcool. Fille de bourge oblige. Un entrainement, un truc dans l’ADN. Les soirées au champagne on les commençait à 12 ans chez moi !
Nous nous installons près de la balustrade, j’adore la vue, et Parker ne manque pas une occasion de m’enlacer. Je pose mes mains sur les siennes, autour de mon ventre. « Raconte-moi tout ce qu’il faut savoir pour demain, les essais sur circuit, tout ça… » « Tu n’en n’as strictement rien à faire de ce Grand Prix Parker, fais pas semblant. » Je lui souris, touchée de l’attention, et goute de mon champagne après avoir trinqué avec elle. « Mais je dois admettre que le décor me met totalement en condition. Pour… tout un tas de choses… » L’allumant du regard tout en restant mystérieuse, une fois retournée dans ses bras. « La journée sera longue pour toi demain, c’est tout ce que je sais. Mais dis-moi qu’on aura accès aux écuries et je te promets de te payer en nature. Tout ce que tu voudras. Et que si je suis très sage, j’aurais même le droit de faire un tour. Moyennant la corruption d’un ou deux chefs mécanos. » J’adore la vitesse, j’adore les sensations fortes, me mettre en danger. Je n’ai pas choisi mon métier pour rien. « Quoi que ça ne devrait pas être trop compliqué, je crois que le mec là-bas, qui me fait de l’œil depuis une heure, est principalement le pilote de l’écurie. Il a une tête de kéké, ils ont toujours des têtes de kékés. » J’adore rentre Parker jalouse avec un autre homme, ça la rend dingue !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

sexy cougar bipolaire
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 44 ans
○ statut : vient de tout foutre en l'air en trompant la femme de sa vie
○ métier : PDG du groupe BMW NZ
○ quartier : #08 south bay avec ses enfants Kenzo et Noa
○ posts : 1407 ○ points : 0
○ pseudo : Tinkerbell (Vicky)
○ avatar : Angelina Jolie
○ DC : Tawny & Cameron
○ inscrit le : 23/06/2016
MessageSujet: Re: Retraite sur le rocher [Luker#22]   Jeu 5 Juil - 14:47

Je sens qu’elle n’est pas à l’aise avec ce sujet, elle ne l’a de toute manière jamais été. Sa famille est un point noir dans son existence, et je préfère ne pas flinguer notre week end à Monaco, juste parce que les questions se bousculent encore dans ma tête. Au lieu de ça, je lui parle de ces fameux essais prévus demain, parce que je sais que ça met en joie Lukas, et je préfère amplement la sentir excitée par une course de voitures plutôt qu’énervée par sa famille. « Tu n’en n’as strictement rien à faire de ce Grand Prix Parker, fais pas semblant. » Je ris un peu et hausse les épaules. « Démasquée. » Oui, mais elle, ça l’intéresse, et ce soir, c’est tout ce qui m’importe. « Mais je dois admettre que le décor me met totalement en condition. Pour… tout un tas de choses… » dit-elle dans un ton sensuel en se retournant pour me faire face, son regard allumeur - qui fonctionne à merveille. « Ah oui ? » Je suis intéressée, ça va de soi. Je retrouve à peine Lukas et j’ai besoin de ces moments avec elle, de complicité, d’intimité aussi.Ça a toujours eu une importance capitale dans notre couple, je ne peux me le cacher. « La journée sera longue pour toi demain, c’est tout ce que je sais. Mais dis-moi qu’on aura accès aux écuries et je te promets de te payer en nature. Tout ce que tu voudras. Et que si je suis très sage, j’aurais même le droit de faire un tour. Moyennant la corruption d’un ou deux chefs mécanos. » Je ris à l’entente de ses compromis. « Alors si tu me payes en nature, je vais être obligée de tout faire pour satisfaire tes désirs mon amour… » Je souris de plus belle et viens quérir ses lèvres dans un baiser amoureux, avant qu’elle ne renchérisse. « Quoi que ça ne devrait pas être trop compliqué, je crois que le mec là-bas, qui me fait de l’œil depuis une heure, est principalement le pilote de l’écurie. Il a une tête de kéké, ils ont toujours des têtes de kékés. » Je me tourne pour poser mon regard sur l’homme en question, qui, effectivement, regarde très souvent par ici. « J’en fais mon affaire. Mais c’est clairement pas avec lui que je vais dealer, et il t’approchera pas d’un centimètre, sinon c’est sous la voiture qu’il va se retrouver. » Je souris de toute mes dents, l’air de rien. Oui je suis jalouse, je sais que Lukas en joue, et j’entre dans son jeu, pour la voir sourire, pour qu’elle sente que la jalousie est présente à cause de l’amour que je lui porte. Je n’ai pas envie de la partager, ni maintenant ni jamais, alors je me montre possessive. S’il veut regarder, qu’il le fasse, il aurait tort de s’en priver. Mais du moment qu’il reste loin, tour ira bien. « Mais dis-moi, ça roule à combien ces engins là ? J’ai pas envie que mon fils se retrouve orphelin de mère hein ! Tu as déjà conduit une voiture de course de ce genre là ? » Je m’inquiète un peu, c’est vrai, je n’ai pas envie qu’il lui arrive quoi que ce soit, même si je sais qu’elle adore la vitesse, le danger. Je ne compte pas finir ma vie seule, à élever notre fils sans elle. Il n’en est pas question.

_________________


beautiful trauma
All night laughing and fucking, Some days like I'm barely breathing, And after we were high in the love, doped out It was you : The pill I keep taking, The nightmare I'm waking. There's nothing, no nothing, nothing but you, My perfect rock bottom, My beautiful trauma. My love, my drug.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 31 ans
○ statut : En couple bancal avec Parker Lane, qui ne sera peut-être bientôt plus. son fils est l'homme de sa vie
○ métier : Flic
○ posts : 495 ○ points : 30
○ pseudo : Felicity
○ avatar : Olivia Wilde
○ inscrit le : 24/06/2016
MessageSujet: Re: Retraite sur le rocher [Luker#22]   Jeu 5 Juil - 15:27

❝ Retraite sur le rocher ❞
Parker & Lukas


Parker n’a jamais rien eu à faire du sport. Dans n’importe quel domaine. C’est aussi pour ça que je me contente maintenant de regarder les résultats du foot ou du basket sur mon téléphone et non pas en direct à la télé. Shay s’y faisait. Mais Parker a environ cent fois moins de patience. Alors je préfère éviter les crises et m’accommoder autrement. Vivre en couple c’est faire des concessions, et quand elles ne nous pèsent pas, ça s’appelle l’amour. Je le fais pour elle tout comme elle en fait pour moi. Sans broncher, je sais qu’elle donne tout ce qu’elle a pour mettre un peu d’eau dans son vin, parce qu’autant qu’on puisse s’aimer, vivre ensemble est parfois difficile.
Je lui apprends simplement que la journée de demain risque d’être très longue pour elle si elle compte me laisser assister à tous les essais et me donner accès aux écuries. J’adore la mécanique, et la vitesse, rien pour rassurer Parker mais elle m’a déjà connue comme ça. Mais je propose un deal, savamment étudié, la payer en nature. Et comme je m’y attendais, ça fait mouche. Il n’y a qu’une façon de corrompre Parker. Et je la maîtrise haut la main. « Alors si tu me payes en nature, je vais être obligée de tout faire pour satisfaire tes désirs mon amour… » « Tu joues avec le feu… parce que je peux être TRES exigeante… » La laissant récupérer mes lèvres en rendant ce baiser d’autant plus amoureux, et d’autant plus tendre. « J’en fais mon affaire. Mais c’est clairement pas avec lui que je vais dealer, et il t’approchera pas d’un centimètre, sinon c’est sous la voiture qu’il va se retrouver. » Je ris, je ne peux m’en empêcher. « Je savais qu’il t’énerverais. Plus ils sont mignons moins tu les aimes. » Je hausse les épaules, prenant une gorgée de champagne. Elle ne supporte pas les petits minets. Déjà, elle n’aime pas les hommes, mais elle les aime encore moins quand ils me plaisent.
Cependant je ne la sens pas très tranquille. Encore moins quand elle se rend compte que je suis sur le point de grimper dans un engin capable d’avoisiner les… je devrais peut-être lui cacher ce détail. «Mais dis-moi, ça roule à combien ces engins là ? J’ai pas envie que mon fils se retrouve orphelin de mère hein ! Tu as déjà conduit une voiture de course de ce genre là ? » « Parker… » Elle ne me laissera pas d’autre choix que de répondre et se met à perdre patience en soupirant. « Entre… 200 et 300 km/h. Mais ma chérie, c’est fait pour, c’est des bijoux de technologie tout ça. Ils sont au top sur la sécurité tu sais… » Je viens de foutre sa nuit de sommeil tranquille en l’air, je le sais. Pour autant, je suis pour vivre dangereusement. J’aime l’adrénaline que le danger provoque. A votre avis, pourquoi je suis flic ? « Mon cœur, ça fait des semaines que je suis privée de terrain, m’en prive pas toi non plus. Ça va bien se passer… » Elle est nerveuse, ça y est. Je prends sa main dans la mienne. « Ecoute, on demande au chef méca, s’il est OK, alors c’est que c’est sans danger, d’accord ? »  PDG ou pas de chez BMW, le responsable ne prendra pas le risque de mettre une inconnue dans un engin de malheur si ce n’est vraiment pas fiable.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

sexy cougar bipolaire
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 44 ans
○ statut : vient de tout foutre en l'air en trompant la femme de sa vie
○ métier : PDG du groupe BMW NZ
○ quartier : #08 south bay avec ses enfants Kenzo et Noa
○ posts : 1407 ○ points : 0
○ pseudo : Tinkerbell (Vicky)
○ avatar : Angelina Jolie
○ DC : Tawny & Cameron
○ inscrit le : 23/06/2016
MessageSujet: Re: Retraite sur le rocher [Luker#22]   Mer 25 Juil - 10:41

« Tu joues avec le feu… parce que je peux être TRES exigeante… » Je lui souris, amoureusement. Je sais très bien qu’elle peut se montrer exigeante. Surtout pour m’emmerder en fait, ça, elle sait très bien faire. Mais c’est aussi pour ça que je l’aime. Elle tente même de me faire montrer les crocs lorsqu’elle parle du petit minet qui lui fait du charme depuis le début de la soirée. Je joue la jalouse et ça l’amuse. Je suis jalouse de base et de nature, mais de sais surtout de qui je peux avoir peur et de qui je n’ai pas de raison de m’inquiéter. Et lui, il fait partie de la seconde catégorie. « Je savais qu’il t’énerverais. Plus ils sont mignons moins tu les aimes. » Je hoche la tête, un sourire en coin. « Oui, mais plus ils sont mignons plus ils sont cons. » Ça ne se vérifie pas toujours, mais souvent quand même.

Finalement, je me renseigne vis à vis de notre journée du lendemain, vis à vis des voitures de course qu’elle compte conduire. Non parce que ça roule vite des trucs là. Je vois bien que je l’emmerde, mais j’y peux rien, j’ai peur pour mon avenir si elle n’est plus à mes côtés. « Entre… 200 et 300 km/h. Mais ma chérie, c’est fait pour, c’est des bijoux de technologie tout ça. Ils sont au top sur la sécurité tu sais… » Je lève les yeux au ciel. Oui, enfin on sait tous qu’un accident est bien vite arrivé. Surtout qu’elle n’a jamais conduit ce genre de bolide, que je sache. « Mon cœur, ça fait des semaines que je suis privée de terrain, m’en prive pas toi non plus. Ça va bien se passer… Ecoute, on demande au chef méca, s’il est OK, alors c’est que c’est sans danger, d’accord ? » Je soupire légèrement et capitule, hochant la tête très légèrement. « On verra demain, mais ne joues pas avec mes nerfs, je te préviens ! » Je m’empare de son menton entre mon pouce et mon index replié sous le bas de son visage, et je l’approche de moi pour venir l’embrasser. « Et si on rentrait à l’hôtel, j’en ai marre de tous ces gens, de ce brouhaha. J’ai envie d’un bain, de musique classique, et de ma femme. » Je lui souris amoureusement avant de l’embrasser de nouveau. Je n’ai plus rien à faire ici, j’ai fait acte de présence, discuté avec les gens stratégiques, le reste se fera demain. En attendant, j’ai besoin de me détendre, et de profiter de la présence de Lukas à mes côtés.

_________________


beautiful trauma
All night laughing and fucking, Some days like I'm barely breathing, And after we were high in the love, doped out It was you : The pill I keep taking, The nightmare I'm waking. There's nothing, no nothing, nothing but you, My perfect rock bottom, My beautiful trauma. My love, my drug.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 31 ans
○ statut : En couple bancal avec Parker Lane, qui ne sera peut-être bientôt plus. son fils est l'homme de sa vie
○ métier : Flic
○ posts : 495 ○ points : 30
○ pseudo : Felicity
○ avatar : Olivia Wilde
○ inscrit le : 24/06/2016
MessageSujet: Re: Retraite sur le rocher [Luker#22]   Mer 25 Juil - 17:50

❝ Retraite sur le rocher ❞
Parker & Lukas


« Oui, mais plus ils sont mignons plus ils sont cons. » C’est viscéral chez elle, elle ne peut pas les voir. Et surtout, elle ne supporte pas l’idée qu’ils puissent m’approcher. Sa bête noire, ce sont les hommes, jeunes, dans ma tranche d’âge et qui me font du gringue. Alors quand ils sont mignons en plus ! Parce qu’elle a beau ne pas être sensible au charme masculin, elle sait pour autant en reconnaître un mignon. Ça me fait rire maintenant de la voir presque prête à jouer les videuses. Elle ne sait pas prendre sur elle quand un homme me tourne autour, en tout cas elle n’est jamais passée inaperçue dans ce genre de cas.

Je me dois maintenant de la rassurer, je veux qu’elle me laisse vivre ça, une opportunité comme je n’en n’aurais sans doute pas souvent, voire jamais plus. Pas sûre qu’on réitère ce genre de périple si les pilotes se mettent à me draguer. Ça me fait rire, mais visiblement pas elle. Elle sait que c’est pourtant sans danger, et je dirais même que ça met un peu de piment, dont nous avons besoin toutes les deux. Sincèrement. « On verra demain, mais ne joues pas avec mes nerfs, je te préviens ! » « On verra bien. » Je lui adresse un clin d’œil malicieux, j’aime laisser planer le doute, je sais que je peux la faire sortir de ses gonds en une fraction de seconde. Quoi qu’il en soit elle n’a pas besoin de grand-chose de plus pour partir en vrille. La soirée l’insupporte, ce n’est pas ici qu’elle veut finir la soirée. Elle en a sans doute déjà trop fait d’évènements du genre.
« Et si on rentrait à l’hôtel, j’en ai marre de tous ces gens, de ce brouhaha. J’ai envie d’un bain, de musique classique, et de ma femme. » « Mm… tu as envie de ta femme. » Je décroise et recroise les jambes sous la table en l’observant, avant de terminer ma coupe de champagne, sans la quitter des yeux. « J’ai très envie de ma femme moi aussi, let’s go. » Je me lève sans prévenir et lui fais signe qu’on se retrouve au vestiaire.
J’y récupère mon sac et m’approche de Parker pour prendre sa main et nous rentrons à l’hôtel.
Dans le hall, tout aussi luxueux qu’on peut l’imaginer, je glisse une réflexion toute personnelle à l’oreille de Parker. « Les toilettes de cet hôtel sont plus classes que tout mon appart à l’époque de la fac. J’ai l’impression d’avoir 17 ans. Et tu sais ce que je faisais à 17 ans… » L’allumant d’un regard. On ne manquait pas une occasion de trouver un coin tranquille, c’en était presque même indécent ! Sans parler de tout ce dont j’étais capable, d’une façon ou d’une autre…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Retraite sur le rocher [Luker#22]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retraite sur le rocher [Luker#22]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» UIMM: des complèments de retraite
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» " RETRAITE SEREINE SANS AUTOMOBILE "
» maisonde retraite
» occupations à la retraite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: entire world-