AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 camping ? really ? [tawan #13]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

avatar

birdy
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 22 ans
○ statut : Craque pour la biscotte
○ métier : Etudiante en histoire de l'art
○ orientation sexuelle : Indécise
○ posts : 254 ○ points : 90
○ avatar : Charlotte Mckee
○ DC : Neal Lohnsbury
○ inscrit le : 08/06/2017
MessageSujet: Re: camping ? really ? [tawan #13]   Lun 14 Mai - 20:16

« “De temps en temps“, c’est l’expression parfaite. » répliqué-je avec le sourire alors que Tawny rame pour tenter de contrer mon argument. Evidemment qu’elle sait draguer et elle s’en sert très bien d’ailleurs, sinon elle n’aurait pas tant de conquêtes… néanmoins je fais mine de me ranger de son côté. Pas pour très longtemps, puisque remettant sur le tapis ma nullité en matière de drague je mets implicitement la brune au défi de me coacher dans le domaine. Ça semble la surprendre, pas que je veuille un cours de sa part mais plutôt que je propose ça maintenant. Je hoche la tête gardant mon sérieux « Tout à fait. ». Elle sait que je ne suis pas la dernière pour la challenger et c’est avec une mine satisfaite que je l’observe qui réfléchis à comment s’y prendre pour se mettre dans la peau de la prof. Je sais que l’exercice n’est pas simple, que ça ne s’apprend pas comme ça en un claquement de doigts ou avec deux conseils mais je trouve ça amusant et on est là pour s’amuser, non ? J’arque un sourcil sur la fin de ses propos « Tu voudrais draguer Daisy ? » j’affiche un petit air taquin « Je crois qu’il y aurait matière à rire. » ajouté-je, pourtant pas vraiment sûre tout au fond de moi que je trouverai ça si drôle. « La dose de travail ? C’est une jolie manière de dire “l’étendue des dégâts“. » plaisanté-je. Je bois une nouvelle gorgée de cocktail tout en soutenant le regard de Tawny. Attentive, je prends au sérieux les consignes de l’exercice d’évaluation qu’elle me propose mais me sens rougir au moment où elle me dit de faire comme si elle était un mec qui me plait. Je sais pas trop pourquoi je réagis comme ça, ou peut-être que je sais justement et c’est peut-être là le soucis. Elle prend ça pour de l’hésitation de ma part en vu d’un jugement, je hoche la tête « Ouais je sais. » c’est vrai, elle ne m’a jamais jugée. Pour ce qui est de se moquer, gentiment, ça par contre c’est presque devenue une tradition.
« Et puis t’es sympa mais “que toi“ c’est pas rien. » dis-je avec un haussement d’épaules « Tu peux être intimidante parfois. » je dérobe mon regard au sien pendant quelques secondes avant de la regarder à nouveau et de rire « C’était comment ça ? » je fais une légère moue « Merde j’ai zappé la partie où t’es censée être une inconnue. Mais si je ne te connaissais pas je sais pas si je t’aborderai. J’vais essayer quand même. ». Je me concentre pour tenter de trouver une phrase d’accroche, la recrue me fixe et ça me perturbe « Arrêtes de me regarder comme ça je peux pas me concentrer. » je ris de nouveau « Tu ne veux pas m’entendre dire la phrase clichée comme quoi tu as de beaux yeux, on est d’accord ? » je lui adresse un regard entendu « Même si c’est vrai. » je me remets en quête d’inspiration. Je finis par tapoter sur le bord de la table comme un roulement de tambour puis affiche un petit air énigmatique « On s’est pas déjà vu quelque part ? » j’ai du mal à garder mon sérieux et pouffe de rire. C’est vraiment pas fait pour moi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

craquante comme la biscotte
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 28 ans
○ statut : c'est compliqué, y'a Joan qui fait battre son coeur mais c'est pas trop son genre de se caser avec quelqu'un alors...
○ métier : a été obligée de quitter l'armée puisqu'elle a été chopée à flirter avec la fille du colonel...
○ quartier : en coloc avec Naomi
○ orientation sexuelle : 100% homo
○ informations en vrac :
tawan - imagine me and you


○ posts : 3389 ○ points : 60
○ pseudo : Tinkerbell (Vicky)
○ avatar : Kstew bb
○ DC : Parker & Cameron
○ inscrit le : 23/06/2016
MessageSujet: Re: camping ? really ? [tawan #13]   Mer 16 Mai - 17:05

« Tu voudrais draguer Daisy ? Je crois qu’il y aurait matière à rire. » me demande-t-elle, taquine. J’arque un sourcil, amusée. « Pourquoi pas ? Elle est jolie… Mais je sais que c’est peine perdue, j’ai déjà essayé une fois, je lui fais aucun effet...» Je hausse les épaules, feignant une petite moue déçue, alors que pas du tout. Il y a des filles que j’aime draguer, pour le plaisir de draguer, d’autres pour le challenge, et d’autres parce que j’attends quelque chose d’un peu plus profond, sans mauvais jeu de mot j’entends. Joan me demande de la former en matière de drague, et je ne suis pas sûre d’être une si bonne coach qu’elle le prétend, mais le jeu pourrait être marrant, alors je m’y prête finalement volontiers. « Et puis t’es sympa mais “que toi“ c’est pas rien. Tu peux être intimidante parfois. » J’arque un sourcil en souriant, parce que je prends ça plutôt pour un compliment. « Allez lance-toi, j’vais pas te bouffer !» Je ravale mon “...quoi que” pour éviter de la choquer ou la mettre plus mal à l’aise, et la laisse se concentrer pour l’exercice. « C’était comment ça ? » J’arque un sourcil. Ah parce qu’elle avait commencé là ? Merde. « Merde j’ai zappé la partie où t’es censée être une inconnue. Mais si je ne te connaissais pas je sais pas si je t’aborderai. J’vais essayer quand même. » Je lève cette fois les yeux au ciel. « Ah bah merci ça fait plaisir !» Je joue la nana faussement outrée, mais ça me fait plus rire qu’autre chose. Elle dit qu’elle va essayer, alors je continue de la regarder, mes coudes posés sur la table. Je pense que je dois la destabiliser, mais tant pas, c’est drôle. « Arrêtes de me regarder comme ça je peux pas me concentrer. » Je souris davantage, sans pour autant répondre quoi que ce soit. « Tu ne veux pas m’entendre dire la phrase clichée comme quoi tu as de beaux yeux, on est d’accord ? Même si c’est vrai. » J’arque un sourcil, toujours aussi amusée. « Comme quoi les clichés ça peut avoir du bon aussi. Continue je t’en prie.» Je hoche la tête et la laisse poursuivre, je sens qu’elle va m’en sortir une bonne. « On s’est pas déjà vu quelque part ? » Je ris parce que là c’est pas possible, et elle se met à rire avec moi. Je crois que je ne me lasserai jamais de cette agréable sensation au creux de mon ventre lorsque j’entends son rire se mêler au mien. « Oui alors non, t’es vraiment pas faite pour ça...» Mais c’est drôle. « Attends regarde, tu veux la pire ?» Je me saisis de sa main, reprends mon sérieux, plonge mon regard profond dans le sien, le chargeant d’une émotion intense, et je lui dis, avec toute la crédibilité que je peux avoir. « Tes parents sont des voleurs, ils ont pillé tout l’or du monde pour le mettre dans tes yeux...» Et un léger sourire fend le coin de mes lèvres jusqu’à ce que nous éclations de rire ensemble, mais je ne me rends pas compte que j’ai gardé ma main dans la sienne, ou la sienne dans la mienne, peu importe. Le résultat est le même.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

birdy
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 22 ans
○ statut : Craque pour la biscotte
○ métier : Etudiante en histoire de l'art
○ orientation sexuelle : Indécise
○ posts : 254 ○ points : 90
○ avatar : Charlotte Mckee
○ DC : Neal Lohnsbury
○ inscrit le : 08/06/2017
MessageSujet: Re: camping ? really ? [tawan #13]   Jeu 17 Mai - 17:42

Le verdict tombe après cette courte, et infructueuse, évaluation sur mon niveau de drague. Je ne suis pas faite pour ça, ce n’est pas une surprise, je le savais. Probablement que m’en persuader n’aide en rien, mais toujours est il que je ne suis pas du genre à oser aborder quelqu’un et encore moins me lancer dans un jeu de séduction. Et puis je dois bien avouer que grossir le trait m’amuse beaucoup à cet instant, d’ailleurs je de concert avec Tawny devant ma performance pitoyable. Forcément ça dérive sur les pires phrases de dragues, c’est la recrue qui se lance la première. Elle prend ma main et avec une qualité de jeu d’actrice tout à fait honorable me gratifie de ce que l’on fait de pire en matière d’accroche. Nous rions ensemble, il nous en faut peu, la preuve. « Celle-ci c’est vraiment le top. » dis-je en retrouvant un semblant de sérieux « Avec celle de la biscotte… qui est quand même assez inventive malgré tout. » je hausse les épaules et prends conscience que nos mains sont toujours liées. Instinctivement mon regard bifurque dans la direction du groupe, où se trouvent mes amies qui apparemment passent une bonne soirée. Je termine la dernière gorgée de mon cocktail avant de me lever, lâchant la main de Tawny « Je reviens. » lui dis-je avant de m’éloigner pour rejoindre Jesse « Ah bah t’es là ! On te cherchait. » « Je ne suis jamais partie. », elles ne me cherchaient pas vraiment, je le sais « Tu as remballé Connor il paraît. Il a l’air sympa pourtant. » je me mets à rire « L’air seulement. Et puis les soirées comme ça c’pas trop mon truc, tu le sais. » Jesse opine du chef « Ouais mais j’ai besoin de me changer les idées… tu m’en veux pas ? » je secoue négativement la tête « Mais non t’inquiète. Et on a tout demain et dimanche pour profiter de notre week-end. Me cherchez pas, je vais faire un tour. » « Ok, comme tu veux. » je lui souris et prends congé, rejoignant Tawny.
« T’avais dit un verre et on profite de l’océan, non ? » je souris à la recrue, prends sa main et tire dessus pour l’inviter à se lever « T’as peur que ça soit trop froid ? » j’arque un sourcil. « Ou t’es plus aussi sûre de toi sur le fait de te baigner tout habillée ? » je ris, sachant très bien que ça elle s’en fout. Je la prends de cours, c’est tout. « A moins que tu veuilles tenter ta chance avec Daisy ? Je voudrais pas compromettre tes plans. » mon regard se fait plus malicieux et lâchant sa main je prends les devants en direction de la plage, la vraie. Je m’arrête quand la quantité de sable se fait plus importante et retire mes chaussures pour marcher plus facilement. J’en profite pour regarder derrière moi, voyant que la brune approche « Tu t’es décidée finalement. » je ris et enchaine « Parce que tu ne résiste pas à l’or dans mes yeux. » mes baskets à la main je m’avance dans le sable, en direction de l’eau « Y’a une version avec les étoiles aussi il me semble. » à mesure que j’avance, sous mes pieds je sens le sol de plus en plus humide et le bruit des vagues s’intensifie, bientôt elles viennent frôler ma peau. L’eau est un peu froide mais ça ne va pas m’empêcher de me baigner pour autant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

craquante comme la biscotte
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 28 ans
○ statut : c'est compliqué, y'a Joan qui fait battre son coeur mais c'est pas trop son genre de se caser avec quelqu'un alors...
○ métier : a été obligée de quitter l'armée puisqu'elle a été chopée à flirter avec la fille du colonel...
○ quartier : en coloc avec Naomi
○ orientation sexuelle : 100% homo
○ informations en vrac :
tawan - imagine me and you


○ posts : 3389 ○ points : 60
○ pseudo : Tinkerbell (Vicky)
○ avatar : Kstew bb
○ DC : Parker & Cameron
○ inscrit le : 23/06/2016
MessageSujet: Re: camping ? really ? [tawan #13]   Jeu 17 Mai - 19:25

« Celle-ci c’est vraiment le top. » Je hoche vivement la tête, amusée, parce j’avoue qu’on peut difficilement faire mieux. Ou pire. Dépend dans quel sens on voit les choses. « Avec celle de la biscotte… qui est quand même assez inventive malgré tout. » Je fronce les sourcils. « La biscotte ? Va falloir que tu me la racontes celle là ! » Je ris un peu, ne me rendant pas vraiment compte que je suis en train de caresser sa main de mon pouce, jusqu’à ce qu’elle se lève, me laissant là en plan. Ok. Elle revient. Heureusement qu’on est pas dans un film d’horreur parce que généralement quand un des protagonistes disent ça, y’a plus personne dans le plan qui suit. Je suis la jeune femme du regard, qui s’en va discuter avec ses amies, pendant que je finis mon cocktail. Si bien que quand Birdy revient, je suis prête à la suivre au bout du monde. Enfin non. Quoi que. « T’avais dit un verre et on profite de l’océan, non ? » Je ne peux m’empêcher de sourire en voyant le sourire radieux qu’elle m’offre. « J’ai dit ça moi ? » Oui, j’ai dit ça, je m’en souviens même très bien d’ailleurs, j’ai juste envie de la taquiner. « T’as peur que ça soit trop froid ? Ou t’es plus aussi sûre de toi sur le fait de te baigner tout habillée ? » Cette fois je ricane. « Hin hin hin très drôle ! Tu feras moins la maligne quand c’est moi qui te foutrai à l’eau toute habillée ! » Je préfère la prévenir, je suis gentille quand même. Même si je crois qu’elle ne m’en croit pas capable. « A moins que tu veuilles tenter ta chance avec Daisy ? Je voudrais pas compromettre tes plans. » Je garde sa main dans la mienne puisqu’elle est venue la chercher et je souris, cherchant à sonder son regard pour voir s’il n’y a pas de jalousie là dedans. « T’inquiètes pour Daisy, je m’occuperai d’elle une autre fois. » J’entre dans son jeu, c’est comme ça que ça marche entre nous. Elle lâche finalement ma main, je vais payer ma consommation et la rejoins dehors, ce qui a l’air de l’amuser. Elle croyais vraiment que j’allais pas la suivre. « Parce que tu ne résiste pas à l’or dans mes yeux. Y’a une version avec les étoiles aussi il me semble. » Je ris un peu et marche à son niveau, lui adressant parfois quelques regards souriants. « Les deux existent. Faut croire que tes parents ont volé plein de trucs du coup. Je pensais pas ça de papa Oakley ! » Nous nous enfonçons sur la plage, je retire moi aussi mes godasses que je garde en main et nous nous approchons de l’eau. Une fois assez près, je pose mes chaussures sur le sable et retire ma veste que je dépose par dessus, ainsi que mon portable, que je glisse dans une de mes basket. « T’as ton portable avec toi ? J’voudrais qu’on fasse une photo mais la batterie du mien est à plat. » Mensonge. Je prépare juste mon coup. Joan me tend son téléphone, je la remercie, fais la photo en mode selfie de nous deux, et une fois fait au lieu de lui rendre, je le jette sur ma veste et me tourne vers Joan, un regard carnassier sur le visage. « J’espère que tu cours vite… » Je vois son regard s’illuminer de malice et voilà que je commence à lui courir après, nos rires à l’unisson. Mais elle ne m’échappe pas longtemps, mon entrainement est trop poussé, courir dans le sable c’est trop facile pour moi. Je l’attrape, la serre contre moi, mon corps épousant son dos, mes mains sur son ventre, je le sens se contracter alors qu’elle continue de rire. « T’as voulu faire la maligne ? Maintenant à la flotte moussaillon ! » Je la soulève avec facilité et la balance sur mon épaule - avec mine de rien assez de douceur - et m’en fous qu’elle essaie de se débattre. Et là, je vais à l’eau, toute habillée, et la balance par dessus bord, espérant qu’elle boive la tasse. Je sais c’est méchant. « Alors, elle est bonne ? » Elle va m’en vouloir, j’adore !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

birdy
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 22 ans
○ statut : Craque pour la biscotte
○ métier : Etudiante en histoire de l'art
○ orientation sexuelle : Indécise
○ posts : 254 ○ points : 90
○ avatar : Charlotte Mckee
○ DC : Neal Lohnsbury
○ inscrit le : 08/06/2017
MessageSujet: Re: camping ? really ? [tawan #13]   Ven 18 Mai - 11:54

Je sais que Tawny se souvient très bien de ce qu’elle a dit, elle veut juste me taquiner, comme d’habitude. J’adore cette habitude d’ailleurs, et plus globalement passer du temps en sa compagnie. Je m’en rends d’avantage compte à cette impatience latente qui ne m’a pas quitté jusqu’à cet instant où je propose que nous quittions le bar de la plage. La brune met un peu de temps à se décider à se lever et c’est mon tour de plaisanter en lui prêtant des craintes et intentions diverses. Je m’expose à sa répartie, elle a presque toujours réponse à tout, pouvant tourner une conversation à son avantage avec une seule réplique bien placée. Elle me menace de me mettre à l’eau toute habillée, est-ce vraiment étonnant ? Non… pas vraiment. Je sors du bar, elle me rejoint peu de temps après et nous marchons vers l’océan. Je ris à sa remarque sur mes parents, ces voleurs « Tu serais surprise de voir ce que mon père peut faire quand ça concerne notre famille. » dis-je en glissant un regard dans la direction de la recrue. Je sais qu’elle ne l’apprécie pas vraiment, c’est un homme autoritaire, intransigeant dans le boulot et Tawny est aux antipodes de l’esprit militaire alors forcément ça ne passe pas. Mon père respecte et représente cette institution, c’est son boulot d’inspirer l’ordre et la droiture. L’eau est toute proche, je pose mes chaussures par terre et marche juste à la limite de l’avancée des vagues. J’adore l’océan et encore plus la nuit, je trouve ça apaisant lorsqu’il est calme comme ce soir. La brune me demande mon portable pour prendre une photo ensemble, je le sors et le lui donne sans me poser plus de question mais quand elle le jette sur ses affaires je comprends qu’elle a une idée derrière la tête. Soupçon confirmé immédiatement par l’intéressée elle-même. Si je cours vite ? Je me défends.
Un léger sourire plus tard et je pars en courant sans lui répondre, toute avance prise ne sera pas du luxe. Elle me poursuit et nous rions comme deux gamines, j’avais tellement peur que notre complicité soit gâchée que je ne me prive pas de profiter à fond de ce moment. Je zigzague pour tenter de lui échapper mais nous n’avons pas le même niveau d’entrainement et elle m’attrape. Je suis essoufflée de ma course et c’est pas simple de reprendre une respiration normale en riant mais j’ai du mal à m’arrêter. Je secoue la tête posant mes mains sur ses bras « Non j’ai pas fait la maline ! » comment ça à la flotte ? Elle était sérieuse ? Elle met sur son épaule, je me tortille en vain pour tenter de me dégager « Tawny, non ! Arrêtes… laisse moi au moins… » elle m’éjecte dans l’eau. C’est un peu froid. Je remonte à la surface avec un air contrarié alors qu’elle se marre comme une baleine. Saloperie ! Elle a l’audace de me demander comment est l’eau et d’un geste rapide de la main je lui envoie une vague en plein visage « Je sais pas, dis moi ce que tu en pense. » j’arque un sourcil. Et parce que je n’ai pas l’intention de la laisser s’en tirer comme ça, je lui fais un joli plaquage pour qu’elle tombe dans l’eau à son tour. Nous voilà tout aussi trempée l’une que l’autre, je lui adresse un sourire complice et la guerre n’étant pas fini je lance l’attaque koala, lui sautant dessus et m’agrippant solidement dans son dos pour la déséquilibrer à nouveau. Elle résiste, j’approche alors de son oreille pour lui dire « Je peux t’appeler Biscotte ? Parce que je te trouve craquante. » et j’éclate de rire de ma propre connerie « Enfin une biscotte mouillée c’est plutôt mou, mais c’est un détail. » ajouté-je continuant de rire.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

craquante comme la biscotte
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 28 ans
○ statut : c'est compliqué, y'a Joan qui fait battre son coeur mais c'est pas trop son genre de se caser avec quelqu'un alors...
○ métier : a été obligée de quitter l'armée puisqu'elle a été chopée à flirter avec la fille du colonel...
○ quartier : en coloc avec Naomi
○ orientation sexuelle : 100% homo
○ informations en vrac :
tawan - imagine me and you


○ posts : 3389 ○ points : 60
○ pseudo : Tinkerbell (Vicky)
○ avatar : Kstew bb
○ DC : Parker & Cameron
○ inscrit le : 23/06/2016
MessageSujet: Re: camping ? really ? [tawan #13]   Jeu 24 Mai - 11:41

« Tu serais surprise de voir ce que mon père peut faire quand ça concerne notre famille. » Je la regarde et hausse un sourcil, intriguée. Je ne suis pas certaine de vouloir être au courant d’un truc pareil, et en même temps j’avoue que ça donne envie de savoir de quoi elle peut bien parler. Nous nous retrouvons bien vite sur la plage et après un petit stratagème made in Tawny, je pars à la poursuite de la blondinette, et l’attrape pour la balancer dans l’eau. « Non j’ai pas fait la maline ! Tawny, non ! Arrêtes… laisse moi au moins… » Au moins rien du tout. Je ne lui laisse pas finir sa phrase que je lui fais boire la tasse en la jetant là comme un vieux sac  patates, et le pire c’est que ça me fait rire. Elle est fraiche mais pas si mauvaise, mais je demande quand même à Joan comment elle trouve l’eau, avant qu’elle ne m’envoie une rasade d’eau salée à la gueule. Je l’ai bien cherché. Elle ne met pas longtemps à venir chercher sa vengeance et me plaque carrément pour me foutre à l’eau moi aussi. Je manque de boire la tasse et en me relevant je me venge à mon tour, mais cette fois, je ne la laisserai pas me mettre la tête sous l’eau. Bien sur mes appuis, j’attends qu’elle me saute dessus et cette fois je ne faiblis pas. Je glisse mes mains sous ses cuisses pour la supporter et je marche avec elle sur mon dos, dans l’eau. Mais sans que je ne puisse le prévoir, je sens son visage approcher de mon oreille et j’entends sa petite voix qui me fait frissonner instantanément. « Je peux t’appeler Biscotte ? Parce que je te trouve craquante. » Je… quoi ? Mon dieu elle est en train de me rendre dingue. Elle vient vraiment de dire ça ? Je m’arrête, pour la première fois je crois assez perturbée pour en perdre la parole. « Enfin une biscotte mouillée c’est plutôt mou, mais c’est un détail. » Je me remets à sourire, sentant pourtant mon coeur qui bat plus vite avec ce qu’elle vient de dire. Je trouve ça vraiment mignon, mais surtout j’ai la connerie de croire qu’elle le pense, et c’est certainement ce qui causera ma perte. « Une biscotte mouillée, bah voyons… C’est super glamour en plus ! » Je continue de marcher dans l’eau avec Joan sur son dos, mes mains accrochées derrière ses genoux pour la soutenir. « Ça va, pas trop froid ? » Je finis par la lâcher et étrangement l’ambiance n’est plus vraiment la même. « Tu sais que j’ai pas pris de change...» Sous titre je suis dans la merde, où elle va devoir me prêter des fringues. On fait pas tout à fait la même taille c’est un peu ce qui m’inquiète.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

birdy
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 22 ans
○ statut : Craque pour la biscotte
○ métier : Etudiante en histoire de l'art
○ orientation sexuelle : Indécise
○ posts : 254 ○ points : 90
○ avatar : Charlotte Mckee
○ DC : Neal Lohnsbury
○ inscrit le : 08/06/2017
MessageSujet: Re: camping ? really ? [tawan #13]   Sam 26 Mai - 22:02

Au fond je savais que Tawny était sérieuse, elle avait prévu dès le départ que je finirais à la flotte et ça n’était pas des paroles en l’air. La preuve, je suis trempée jusqu’au os, bousculée par les vagues et comme il n’y a pas de raison que je sois la seule je me venge sans attendre. Un placage plus tard et la recrue se retrouve dans le même état, c’est déjà une petite victoire en soi, mais je n’ai pas l’intention de m’en tenir à cela et relance l’assaut en espérant la prendre de cours. Ce n’est pas une grande réussite, je me retrouve accrochée sur son dos et même à sa merci quand elle attrape mes jambes pour me tenir. Je ne peux plus descendre en route, que faire ? Dire une connerie me semble être une bonne solution, alors revenant sur notre précédente discussion sur les phrases d’accroches de drague je joue la carte de la biscotte. La brune s’arrête de marcher, et je m’attends à ce qu’elle me jette à l’eau ou éclate de rire pour se foutre de moi « C’est toi qui voulais l’entendre celle de la biscotte… je t’avais prévenu. ». Mais rien, elle se contente de sourire quand je remets tout ça dans le contexte. On est bien d’accord qu’une biscotte mouillée ça perd de son croustillant, donc de son charme. « Trèèès glamour. » ajouté-je pour conclure la taquinerie. Tawny poursuit sa marche, nous entrainant un peu plus loin. Mon jean colle, mon t-shirt colle… c’est désagréable et je me rends compte que l’air marin est plutôt frais une fois mouillée. Un silence s’est installé, il n’a rien de gênant, il marque comme une trêve, un tournant peut-être ? Est-ce que j’ai froid ? « Un peu. » répondis-je en toute honnêteté alors que la recrue relâche sa prise, me laissant remettre pied à terre.
Penchant légèrement la tête je fais une moue perplexe quand la brune m’annonce n’avoir pris aucun change « Pas de maillot de bain, pas d’affaire de rechange. Tu es si prévoyante Tawny la malice. » la taquiné-je avec un petit sourire en coin « Tu vas vraiment te gelée cette nuit pour dormir dehors sur la plage. » évidemment je plaisante, j’ai de la place dans ma tente et heureusement largement assez d’affaires pour la dépanner d’un t-shirt et d’un pantalon. « Et bah on dirait bien que je vais pouvoir te rendre la pareille pour le dépannage de fringue. » conclue-je avec le sourire « Même si tu as essayé de me noyer, je ne vais pas te laisser dormir à poil sur la plage. » je la regarde dans les yeux « Oui je sais, je suis magnanime. » pour une fois que j’ai le contrôle je peux bien faire mine de me vanter, non ? Un frisson me traverse, je commence vraiment à pas avoir chaud, dans quelques minutes mes lèvres vireront peut-être au bleu mais heureusement il ne fait pas assez clair pour que ça se voit. « Je crois qu’on a assez pataugé, non ? » dis-je en décollant mon t-shirt de ma peau avec une moue dubitative « Dire que j’avais mis mon maillot en dessous… » je relève le regard vers Tawny « Très utile, hein ? » un sourire complice étire me lèvres et je lui passe à côté en la frôlant « Elle vient la biscotte ? Ou elle est trop molle ? » je la regarde par dessus mon épaule et ris une fois de plus.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

craquante comme la biscotte
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 28 ans
○ statut : c'est compliqué, y'a Joan qui fait battre son coeur mais c'est pas trop son genre de se caser avec quelqu'un alors...
○ métier : a été obligée de quitter l'armée puisqu'elle a été chopée à flirter avec la fille du colonel...
○ quartier : en coloc avec Naomi
○ orientation sexuelle : 100% homo
○ informations en vrac :
tawan - imagine me and you


○ posts : 3389 ○ points : 60
○ pseudo : Tinkerbell (Vicky)
○ avatar : Kstew bb
○ DC : Parker & Cameron
○ inscrit le : 23/06/2016
MessageSujet: Re: camping ? really ? [tawan #13]   Lun 28 Mai - 15:07

« C’est toi qui voulais l’entendre celle de la biscotte… je t’avais prévenu. » Ouais bah si j’avais su que ça me mettrait dans un état pareil… Faut que j’me calme, que je remette les choses en perspective. Joan et moi ne sommes que des amies, rien de plus. Enfin je crois, c’est un concept tellement flou, j’ai du mal à me repérer là dedans. Sans compter le bordel au niveau de mes sentiments, je vous explique pas l’histoire. Je repose Joan sur ses pieds, je sens qu’elle a froid, en même temps moi aussi même si je ne vais pas le dire. Elle me confirme qu’elle n’a pas chaud et je renchéris en lui disant que je n’ai rien pour me changer. Avec nos conneries, je suis bien dans la merde. « Pas de maillot de bain, pas d’affaire de rechange. Tu es si prévoyante Tawny la malice. Tu vas vraiment te gelée cette nuit pour dormir dehors sur la plage. » Je ris avec elle et hoche vivement la tête. « Ouais, je vais me réveiller avec une pneumonie, ce sera de ta faute ! » Je continue de lui sourire avec cette complicité évidente qui nous caractérise. « Et bah on dirait bien que je vais pouvoir te rendre la pareille pour le dépannage de fringue. Même si tu as essayé de me noyer, je ne vais pas te laisser dormir à poil sur la plage. Oui je sais, je suis magnanime. » « T’es un ange ! » Petit sourire taquin cette fois, parce qu’on sait bien elle comme moi que même si elle a tout l’air d’être un ange, elle ne l’est pas tant que ça, elle me l’a prouvé à maintes reprises. « Je crois qu’on a assez pataugé, non ? Dire que j’avais mis mon maillot en dessous… Très utile, hein ? » Je secoue la tête, amusée. « Effectivement c’est pas malin ça. J’aurai dû te déshabiller avant de te foutre à la flotte ! » Ok alors c’est après avoir parlé que je me rends compte que c’est franchement limite ça comme réponse. J’aurai - encore - mieux fait de fermer ma gueule, clairement. « Elle vient la biscotte ? Ou elle est trop molle ? »[/color] demande Joan en s’éclipsant vers la plage. « Elle est pas si molle que ça, tu veux que j’te montre ? D’ailleurs, tu sais ce qu’elles savent bien faire les biscottes ? » Joan semble intriguée et mon sourire annonce une nouvelle connerie. Plus fort que moi. « La panure ! » Je cours vers la blonde qui est déjà sur le sable, je l’attrape et la mets à terre pour la rouler dans le sable. A nouveau morte de rire, je la chatouille au passage, elle doit sûrement manger du sable à l’heure qu’il est, et moi ça me fait marrer. « Et voilà, moi j’suis une biscotte, et toi un poisson pané ! » Et je ris comme une abrutie. Je régresse je crois, ça devient de pire en pire. Je lui tends la main pour l’aider à se relever et continue de rire. « Je propose qu’on aille chercher des fringues propres et qu’on passe à la douche. » Judicieux n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

birdy
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 22 ans
○ statut : Craque pour la biscotte
○ métier : Etudiante en histoire de l'art
○ orientation sexuelle : Indécise
○ posts : 254 ○ points : 90
○ avatar : Charlotte Mckee
○ DC : Neal Lohnsbury
○ inscrit le : 08/06/2017
MessageSujet: Re: camping ? really ? [tawan #13]   Mer 30 Mai - 16:31

Bien sûr que je suis un ange ! Qui en douterait ? Tawny de toute évidence si j’en crois son sourire taquin, j’ai vite appris à le décrypter celui-ci, elle l’utilise tellement avec moi. Mais l’ambiance se refroidie un peu, littéralement parlant parce que j’ai carrément pas chaud et je crois pas que la recrue soit plus réchauffée. Les fringues trempées qui collent à la peau, on a vu plus agréable et j’avais pourtant prévu le coup de la baignade après notre passage au bar. C’était sans compter sur l’humeur taquine de la brune… qui me donne raison, elle aurait dû me déshabiller avant de me jeter à l’eau. Ou peut-être juste me laisser le temps de le faire, c’est plus logique. Sa remarque créée comme un léger blanc. Merde, ça va pas devenir bizarre maintenant, si ? En agissant naturellement il n’y a pas de raison. Je passe à côté de Tawny et regagne la plage en lui glissant au passage une petite plaisanterie, c’est encore le meilleur moyen pour que l’ambiance reste détendue. Piquée par ma remarque, il ne faut pas deux secondes à la recrue pour réagir. Je reste perplexe face à ce qu’elle a prévu, parce que oui c’est sûr elle a un truc en tête je le vois à son attitude. La panure ? C’est quoi ça la pan… ok ! Maintenant je vois. Je tombe dans le sable qui vient se coller à mes vêtements et bien évidemment la brune ne s’en tient pas là, me roulant dans le sable tandis que je me débats essayant de plus ou moins lui faire connaître le même sort. Elle rit, je bouffe du sable et me mets à tousser un peu, elle est fière de sa connerie en plus de ça ! « Un poisson pané… super. » dis-je avec une moue dépitée. Le sable ça gratte et j’en ai vraiment partout, Tawny me tend la main pour m’aider à me relever et après une très courte hésitation je la saisis.
« Oui la douche s’impose, on dira pas merci qui. » dis-je en posant un regard faussement contrarié sur la recrue. C’est moi qui ai subit mais je trouve ça plutôt amusant quand même, et puis la vengeance est un plat qui se mange froid je trouverai bien un truc pour lui rendre la pareille quand elle s’y attendra le moins. Retour au camping, nous arrivons à hauteur de ma tente et en chemin j’ai essayé de faire tomber un maximum de sable pour ne pas en foutre partout en allant chercher des affaires propres. Heureusement pour moi je suis organisée. Je fouille dans mon sac, trouve un short de sport, un débardeur, attrape le premier sous-vêtement qui vient ma serviette de plage de secours et donne le tout à Tawny « Voilà pour toi. Même si là je sais pas si tu le mérites. » j’esquisse un sourire en coin puis prends des affaires pour moi, du gel douche et du shampooing ainsi que ma serviette « Allez à la douche la biscotte. » je crois que ce truc va trainer un moment, je trouve ça amusant. Direction les sanitaires, le ménage y est fait régulièrement et ils sont propres c’est déjà ça, parce que clairement je suis pas trop fan des trucs communs. A cette heure là il n’y a personne, tant mieux vu notre état « T’abuse j’ai du sable partout ! » je grimace « Vraiment partout. » dans le jean aussi évidemment. Et retirer un jean mouillé, on en parle ou pas ? Je suis obligée de faire ça hors de la cabine de douche, j’ai pas assez de place à l’intérieur « Pfff mais c’est l’enf…er » je perds l’équilibre, sautant à cloche pied emmêlée dans mon jean qui ne me lâche pas jusqu’à venir percuter la brune « Désolée… les éléments sont contre moi je crois. » j’essaye d’extirper mon pied gauche et me sens à nouveau déséquilibrée, je me raccroche à ce que je peux, Tawny.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

craquante comme la biscotte
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 28 ans
○ statut : c'est compliqué, y'a Joan qui fait battre son coeur mais c'est pas trop son genre de se caser avec quelqu'un alors...
○ métier : a été obligée de quitter l'armée puisqu'elle a été chopée à flirter avec la fille du colonel...
○ quartier : en coloc avec Naomi
○ orientation sexuelle : 100% homo
○ informations en vrac :
tawan - imagine me and you


○ posts : 3389 ○ points : 60
○ pseudo : Tinkerbell (Vicky)
○ avatar : Kstew bb
○ DC : Parker & Cameron
○ inscrit le : 23/06/2016
MessageSujet: Re: camping ? really ? [tawan #13]   Jeu 7 Juin - 18:12

Je crois que je ne me lasserai jamais de son rire. Il m’emplit les oreilles autant que l’âme et le coeur, et je ne peux m’empêcher de continuer sur ma lancée, la roulant dans le sable, tout ça pour satisfaire mon envie d’entendre son rire encore un peu plus longtemps. C’est un réel délice et je crois qu’il n’y a rien de pareil à ce doux son. Une fois à peu près calmées, et totalement panées, je propose qu’on aille prendre une douche pour retirer tout ça Sur le chemin, je crache un peu parce que j’en ai jusque dans la bouche, mais ça me dérange pas tant, je me suis bien amusée. « Oui la douche s’impose, on dira pas merci qui. » Je secoue la tête d’un air innocent. « J’en sais rien moi. Sûrement de la tienne. » Evidemment, puisque ce n’est jamais de ma faute. Elle se retourne et je lui offre un grand sourire faussement innocent, et nous arrivons jusqu’à sa tente. Elle farfouille dans son sac et me tends quelques affaires. « Voilà pour toi. Même si là je sais pas si tu le mérites. » « Bien sûr que si. » que je réponds du tac au tac avant d’ajouter. « C’est toi qui m’a invitée j’te rappelle. Tu peux t’en prendre qu’à toi-même ! » Toujours souriante, j’attends qu’elle ait choisi son change, et nous nous dirigeons vers les douches, heureusement à cette heure-ci il n’y a plus personne. « T’abuse j’ai du sable partout ! Vraiment partout. » Faut qu’elle arrête de faire des allusions pareille, ça va pas le faire. Parce que si je commence à entrer dans son jeu on a pas terminé, et je suis pas sûre qu’elle ait envie que je lui réponde que je peux l’aider à le retirer si elle veut. On va se calmer. « C’est ce qu’on appelle plus communément un gommage. T’as pas le droit de te plaindre, je t’évite une séance chez l’esthéticienne. » Je hoche fièrement la tête et commence à me déshabiller alors que Joan en fait de même, même si visiblement elle a plus de mal que moi. Je me marre en la regardant faire, je suis déjà en sous vêtements, prête à entrer dans la cabine de douche mais elle me tombe littéralement dessus, et je la retiens, c’est plus fort que moi. « Désolée… les éléments sont contre moi je crois. » Je ris bêtement et me mets face à elle. « Assieds-toi là, j’vais t’aider. » Je lui désigne le petit banc contre le mur juste là, et je lui fais lever les jambes pour tirer sur son pantalon. Je vois que sa culotte commence à venir avec et je m’arrête avant la catastrophe. Si moi ça me dérange pas, pas sûr que ce soit son cas à elle. « Tiens ton maillot si tu veux pas te retrouver à poil ! » Elle s’exécute et je finis de lui retirer son jean avec difficulté. « Bordel c’est pire qu’une série de 50 abdos ! » Je lui tends son jean et récupère ses/mes affaires que j’avais posées à côté. « Allez va te laver poisson pané ! » Moi aussi j’y vais parce que putain, ça gratte en plus. Faut dire que la douche est franchement agréable après un moment pareil, et je me sens bien quand je sors, vêtue de son short et de son débardeur. « J’crois que t’as réussi à me filer des trucs aussi glamour que ce que je t’avais prêté la dernière fois ! » Je ris un peu et la regarde sortir en souriant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

birdy
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 22 ans
○ statut : Craque pour la biscotte
○ métier : Etudiante en histoire de l'art
○ orientation sexuelle : Indécise
○ posts : 254 ○ points : 90
○ avatar : Charlotte Mckee
○ DC : Neal Lohnsbury
○ inscrit le : 08/06/2017
MessageSujet: Re: camping ? really ? [tawan #13]   Dim 10 Juin - 9:59

Mettre ce jean là ce soir c’était une idée de merde ! Non… me jeter à l’eau toute habillée c’était une idée de merde, et pas la mienne. Donc si je n’arrive pas à retirer ce foutu pantalon et que j’y risque ma vie ce n’est pas ma faute. Même si il est vrai que j’ai invité Tawny et donc comme elle le dit si bien je ne peux m’en prendre qu’à moi. Heureusement elle daigne venir à ma rescousse, elle a pas franchement le choix vu que je viens de lui tomber dessus. Mais c’est son œuvre si je suis coincée dans ce morceau de tissu, normal qu’elle m’aide. Je m’assois sur le banc et m’y accroche pendant qu’elle tire sur mon jean. C’est pas une mince affaire et si le pantalon se décide enfin à descendre, il embarque avec lui le bas de mon maillot que je retiens sous les conseils avisés de la recrue. Ça me fait rire, on doit avoir l’air tellement con à cet instant que je m’imagine la tête que ferait quelqu’un qui entrerait à ce moment là. Avec la détermination de Tawny et mes dandinements stratégiques nous venons à bout de ma geôle de tissu. « Tout ça pour placer dans la conversation que tu peux faire des séries de cinquante abdos. » dis-je avec un sourire en coin en attrapant mon jean. Ma taquinerie me vaut l’ordre d’aller me laver et je fais un petit salut militaire à la va vite « Bien chef ! ». J’entre dans la cabine de douche, et avant toute chose je rince mon jean, enchainant avec mon maillot de bain avant de passer à une vraie douche. C’est avec bonheur que je me débarrasse du sable et de la sensation désagréable qui l’accompagne. Je traine un peu sous l’eau chaude, j’entends déjà la brune qui sort de la cabine voisine alors que je me sèche à peine. Je ris de sa remarque sur les fringues que je lui ai prêté tout en m’habillant « Ça aurait pu être plus glamour mais moins confortable pour dormir. » je sors à mon tour et la regarde pour me faire ma propre idée sur ce qu’elle avance. « C’est pas pire… » dis-je avec un petit haussement d’épaule et un sourire en coin.
Nous quittons les sanitaires, retour à la tente. J’étends mes fringues mouillées dehors pour qu’elles sèchent au moins un peu, la joie du camping… J’ouvre la tente et allume la lumière sur mon portable avant de le jeter sur le matelas gonflable afin d’éclairer l’intérieur. Un regard en direction de Tawny et je l’invite à entrer « Le matelas est un deux places, t’auras pas à dormir sur le dur. » j’ouvre mon duvet pour qu’on puisse le partager mais m’arrête dans mon élan avec une moue dubitative « J’sais pas si t’as été assez sage pour avoir de quoi dormir au chaud en fait… » je l’observe un instant puis lève les yeux « Bon ok tu t’es rattrapée en m’aidant à me libérer de mon jean. » on va dire que c’est suffisant. « Allez, au lit la biscotte en short ! » dis-je tout en m’installant d’un côté du matelas, prête à me laisser emporter par Morphée quand il arrivera. Tu parles… ce con est du genre à poser un lapin quand il faut pas. Je ne sais pas depuis combien de temps a été décrété “l’extinction des feux“ mais je suis allongée sur le dos gardant les yeux obstinément fermés comme si ça suffisait pour faire venir le sommeil. Je n’ose pas bouger, c’est le problème de ce genre de matelas si je commence à jouer le poisson pané dans la poêle je vais faire vivre les montagnes Russe à Tawny. Est-ce qu’elle dort déjà ? J’en sais rien… je sais pas si je veux savoir ou pas. Je crois que sa présence me perturbe, ce qui est con, tout comme le fait de bloquer ma respiration pour écouter la sienne. J’ai de l’avenir dans l’espionnage.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

craquante comme la biscotte
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 28 ans
○ statut : c'est compliqué, y'a Joan qui fait battre son coeur mais c'est pas trop son genre de se caser avec quelqu'un alors...
○ métier : a été obligée de quitter l'armée puisqu'elle a été chopée à flirter avec la fille du colonel...
○ quartier : en coloc avec Naomi
○ orientation sexuelle : 100% homo
○ informations en vrac :
tawan - imagine me and you


○ posts : 3389 ○ points : 60
○ pseudo : Tinkerbell (Vicky)
○ avatar : Kstew bb
○ DC : Parker & Cameron
○ inscrit le : 23/06/2016
MessageSujet: Re: camping ? really ? [tawan #13]   Lun 11 Juin - 10:16

« Tout ça pour placer dans la conversation que tu peux faire des séries de cinquante abdos. » Je lève les yeux au ciel en secouant la tête l’air de lui dire qu’elle raconte n’importe quoi. Bon ok, un peu, mais c’est pas non plus le truc le plus extraordinaire du monde de pouvoir faire cinquante pompes. J’ai fait des trucs bien plus chiants et physiques depuis que je suis à l’armée. Ça m’aura au moins valu de pouvoir me vanter de quelques performances. Je sais que je n’y finirai pas ma vie, je pense que je me suis pas mal calmée depuis que j’y suis. Peut-être aussi que ma rencontre avec Joan n’y est pas pour rien. Une fois le pantalon de Birdy retiré, nous pouvons aller prendre notre douche, et je ne me retiens pas de faire une remarque sur les affaires qu’elle m’a prêté. « Ça aurait pu être plus glamour mais moins confortable pour dormir. » dit-elle avant de sortit pour me regarder et y aller de sa réflexion, trouvant que ce n’est pas si catastrophique. Encore heureux !

Nous rejoignons finalement la tente et je laisse Joan s’occuper de la maintenance, à savoir l’organisation de sa lampe de poche, et j’attends d’avoir la permission pour entrer à l’intérieur. J’ai aussi étendu mes affaires dehors, en espérant que ce soit sec au petit matin. « Le matelas est un deux places, t’auras pas à dormir sur le dur. » lâche-t-elle naturellement, ce qui me fait rire. « Oh, trop aimable de ta part ! ». Je me glisse donc à l’intérieur et en m’installant sur le matelas, je la fais sauter un peu, juste pour l’emmerder. « J’sais pas si t’as été assez sage pour avoir de quoi dormir au chaud en fait… » Et je m’arrête net en la regardant avec des yeux de chat potté. « Bon ok tu t’es rattrapée en m’aidant à me libérer de mon jean. » « Oui, quand même ! » Je hoche vivement la tête, souriante, alors qu’elle ouvre totalement le sac de couchage pour nous faire une couverture de fortune pour deux. C’est mieux que rien. « T’inquiètes pas pour le chaud, il paraît que je suis une vraie bouillotte, il est possible que même le sac de couchage tu l’envoie valser dans la nuit ! » Je ris un peu et m’installe dans une position confortable, à savoir sur le ventre puisque c’est comme ça que je m’endors en générale, et j’essaie de ne pas trop bouger. « Allez, au lit la biscotte en short ! » Je ricane un peu, le terme de biscotte me fera toujours rire je crois. « Bonne nuit petit poisson pané. » Joan choisit sa position, sur le ventre, et je tourne la tête dans sa direction. Je ne sais pas si elle peut me voir, de toute manière maintenant que la lumière est éteinte, on voir plus grand chose. Je ferme les yeux et tente de trouver le sommeil, mais il est un peu tôt pour moi, je n’ai pas l’habitude de m’endormir aussi tôt. Alors je tente de me concentrer sur la respiration de Joan, mais je l’entends s’arrêter de respirer. Elle fait de l’apnée du sommeil ou quoi ? J’attends quelques secondes et me sens rassurée de l’entendre respirer à nouveau, mais sa respiration n’est pas régulière comme celle de quelqu’un qui dort, et encore moins la sienne, je me suis assez concentrée dessus quand elle dormait dans mes bras la nuit où elle avait pris un truc qui fallait pas. Alors, toujours cet esprit malicieux, je décide de poursuivre la soirée, puisqu’aucune de nous semble arriver à dormir. Je fais semblant de ronfler d’un seul coup et le bruit la fait sursauter. J’éclate de rire. « T’as cru qu’on allait se faire bouffer par un ours ? » Je tends le bras pour commencer à la chatouiller, c’est plus fort que moi, j’ai envie de l’emmerder, et surtout, surtout d’entendre son rire. Le matelas se met à bouger dans tous les sens, nos rires s’unissent à nouveau et elle riposte de ses mains, que je bloque du mieux que je peux, jusqu’à finir par carrément lui grimper dessus et bloquer ses mains au dessus de la tête. Le souffle plus court, je sens le sien venir frapper mes lèvres entre-ouvertes. « J’ai gagné. » Comme toujours. Ou presque. Sauf que notre proximité et la chaleur qu’il fait maintenant dans cette tente me donne des envies franchement pas catholiques…
Revenir en haut Aller en bas

avatar

birdy
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 22 ans
○ statut : Craque pour la biscotte
○ métier : Etudiante en histoire de l'art
○ orientation sexuelle : Indécise
○ posts : 254 ○ points : 90
○ avatar : Charlotte Mckee
○ DC : Neal Lohnsbury
○ inscrit le : 08/06/2017
MessageSujet: Re: camping ? really ? [tawan #13]   Lun 11 Juin - 16:40

Après cette douche salvatrice c’est tout naturellement que nous sommes retournées à la tente, sans même vraiment s’interroger sur notre état de fatigue. C’est juste la suite logique, "une douche et au lit" comme on dit. Je fais le modifications nécessaire pour que nous puissions dormir à deux dans la tente. Tawny s’amuse à me secouer en sautant sur le matelas gonflable et je la menace de dormir sans couverture. Mais je manque cruellement d’autorité ou de volonté, cédant rapidement alors qu’elle m’adresse un regard implorant. Je capitule cependant la brune vante ses talents de bouillote, ça me fait rire, elle me fait rire avec toutes ses conneries. C’est pour ça que j’aime passer du temps avec elle, tout semble léger ou en tout cas le devenir quand elle est dans les parages. Sans doute l’effet de son emblématique désinvolture, et de la confiance inattendue que j’ai en elle. Je décrète que c’est l’heure de se mettre au lit, la recrue obtempère facilement et c’est presque étonnant. Nous nous installons chacune bien de notre côté du matelas, extinction des feux et… le sommeil n’a pas l’air d’être de la partie. Le temps me paraît long, je n’ose pas faire un geste et rester figée n’aide pas à ce que je m’endorme. En fait je crois que je n’ai pas particulièrement envie de dormir. Ne sachant pas ce qu’il en est pour la brune je tente un stratagème pour écouter sa respiration. Je crois qu’elle non plus ne dort pas et sachant cela j’ai l’impression que Morphée va encore plus retarder son arrivée. Il joue à quoi ce con ? Ok c’est pas la première fois que je dois m’endormir en sa présence mais les autres fois c’étaient… particulier et d’ailleurs mieux vaut ne pas y repenser. Elle a bougé, non ? La nuit risque d’être longue si je suis prise d’une insomnie et essaye de déceler le moindre mouvement à côté de moi.
Je suis en train de chercher comment je vais bien pouvoir parvenir à m’endormir quand soudain un ronflement qui s’apparente plus à un grognement retentit à côté de moi. Je sursaute, totalement surprise et entends Tawny qui se met à rire en se foutant de ma gueule. « J’avais pas prévu qu’un moteur de tronçonneuse explose à côté de moi surtout ! » répliqué-je pour tenter de sauver mon égo. Tu parles ! Je sens la main de la recrue au niveau de mes côtes, cette saloperie connaît mon point faible. Je me tortille et me mets inévitablement à rire, tentant de contrer son assaut. Ça fini en bataille de chatouilles, laquelle ne tourne pas franchement à mon avantage, pas du tout. Je vais me mettre au même entrainement que ceux de l’armée, j’arriverai peut-être à rivaliser. Mais pour l’instant ce n’est pas le cas, la brune domine la situation et moi avec, me bloquant les mains au dessus de la tête. Dernière tentative de me débattre, mais elle s’est installée au dessus de moi et c’est peine perdue. Essoufflée, j’encaisse ma défaite que bien sûr Tawny ne manque pas de souligner. Je lève les yeux malgré l’obscurité « Comme c’est étonnant. » dis-je faussement blasée « Tu veux une médaille pour ça ? » ajouté-je avec un sourire en coin, taquine. Cette bataille m’a donné chaud, mon cœur bat plus vite, et la proximité avec la brune n’arrange rien. Je sens son souffle tout proche, c’est en train de devenir bizarre, ça non plus c’est pas la première fois. Je sens une certaine tension s’installer, je la reconnais. Ça ne me déplait pas, au contraire. Tawny veut savourer sa victoire encore un peu, elle ne semble pas vouloir me libérer « Tu peux peut-être… » je bouge légèrement mes mains pour lui faire comprendre de lâcher sa prise, ce qu’elle fait, assez lentement pour me laisser l’opportunité de glisser mes doigts entre les siens sans vraiment réfléchir à ce geste, simplement en suivant mon envie. Je vais sans doute faire une connerie ou plutôt la dire « Embrasse moi. » soufflé-je « T’as gagné. Et j’ai pas de médaille. » si cette victoire peut nous profiter à toutes les deux c’est mieux, non ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

craquante comme la biscotte
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 28 ans
○ statut : c'est compliqué, y'a Joan qui fait battre son coeur mais c'est pas trop son genre de se caser avec quelqu'un alors...
○ métier : a été obligée de quitter l'armée puisqu'elle a été chopée à flirter avec la fille du colonel...
○ quartier : en coloc avec Naomi
○ orientation sexuelle : 100% homo
○ informations en vrac :
tawan - imagine me and you


○ posts : 3389 ○ points : 60
○ pseudo : Tinkerbell (Vicky)
○ avatar : Kstew bb
○ DC : Parker & Cameron
○ inscrit le : 23/06/2016
MessageSujet: Re: camping ? really ? [tawan #13]   Lun 11 Juin - 19:26

« J’avais pas prévu qu’un moteur de tronçonneuse explose à côté de moi surtout ! » Je continue de rire et mon envie de déconnade continue, si bien que je prends la jeune femme d’assaut pour commencer une bataille de chatouilles. En général, je gagne toujours, sauf si je décide de la laisser gagner, mais ce n’est pas le cas ce soir. Je me retrouve donc à califourchon sur Birdy, nos souffles qui se trouvent être plus rapides, plus chauds, plus intimes. Et tout ça dans cet espace confiné, je suis pas sûre de tenir mes engagements. Quels engagements au juste ? Je n’ai jamais rien promis la concernant, enfin, j’ai bien essayé de me raisonner, mais c’est peine perdue. Elle me rend dingue, c’est comme ça, je vois pas bien ce que je peux y faire. Je m’avoue donc vainqueur de cette nouvelle manche, ce qui n’a pas l’air de surprendre Joan. « Comme c’est étonnant. » Je souris de toutes mes dents, essayant tant bien que mal de calmer mon palpitant, et de ce fait ma respiration anarchique. « Tu veux une médaille pour ça ? » me demande-t-elle un sourire au coin des lèvres. « Une médaille peut-être pas, mais une récompense oui. De toute manière sinon je te libère pas ! » Je ris un peu, amusée par ma propre connerie, et sans doute un peu euphorique de par l’instant qui est en train de se dérouler. Je sens en mon bas ventre une chaleur très caractéristique, et la position n’aide pas, c’est clair. « Tu peux peut-être… » Elle bouge ses mains pour que je la libère visiblement, c’est ce que je comprends, et je ne résiste pas, mon regard ancré dans le sien avec une intensité folle. Ses doigts se faufilent entre les miens et je viens les serrer doucement, toujours sans la lâcher des yeux. « Embrasse moi. » dit-elle dans un souffle, comme une supplication. « T’as gagné. Et j’ai pas de médaille. » Je lui souris tendrement et m’approche d’elle lentement. « Tant mieux, je préfère ça qu’une médaille… » Et je n’attends pas plus longtemps avant de venir écraser mes lèvres contre les siennes, je ne voudrais pas qu’elle ne se mette à regretter sa demande. Comme on s’y attendait, ce baiser n’est pas un simple contact furtif de mes lèvres contre les siennes, c’est autre chose que ça. L’envie s’évade de tous les pores de ma peau, et déjà une de mes mains s’échappe de l’étreinte de ses doigts pour venir se faufiler sur le corps de la blondinette. Je n’ai pas envie de perdre de temps, pas envie de passer à côté de mes envies, et de ce que je devine être aussi ses envies. C’est elle qui a demandé, pas moi. Alors que nos langues commencent à danser sensuellement l’une contre l’autre, dans un réflexe laissant mon corps agir par lui même, mon bassin ondule légèrement contre le sien pour chercher une friction agréable, et la température qui monte d’un cran. Je n’ai pas envie de m’arrêter là, je me suis trop pris la tête, me suis trop forcée à résister à ce que je ressentais pour elle. C’est trop tard désormais, je l’ai dans la peau…
Revenir en haut Aller en bas

avatar

birdy
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 22 ans
○ statut : Craque pour la biscotte
○ métier : Etudiante en histoire de l'art
○ orientation sexuelle : Indécise
○ posts : 254 ○ points : 90
○ avatar : Charlotte Mckee
○ DC : Neal Lohnsbury
○ inscrit le : 08/06/2017
MessageSujet: Re: camping ? really ? [tawan #13]   Lun 11 Juin - 22:01

Tawny n’a pas grand mérite à m’avoir battue à ce jeu là. Elle gagne toujours ou presque, même pas parce que je la laisse faire, simplement elle est plus forte et je suis incapable de lutter dès lors que je suis en pleine crise de rire à cause des chatouilles. Je reconnais sa victoire, même si elle n’a que peu de mérite finalement. La recrue réclame une récompense, condition à laquelle elle me daignera me libérer. Ok, c’est juste, elle a gagné après tout et n’étant pas mauvaise perdante je ne vais pas m’opposer à cela. Encore moins dans les circonstances actuelles, avec cette troublante proximité. Elle a raison, c’est une bonne bouillotte, peut-être même un peu trop efficace. Nos mains se lient, et l’intensité du regard de Tawny suffit à faire rater un battement à mon cœur. Je crois que je commence à m’y faire ou plutôt à accepter qu’elle ai cet effet sur moi, et qu’à cet instant j’ai simplement envie de sentir ses lèvres contre les miennes. Je ne crois pas me tromper, c’est une envie partagée et lui demander de m’embrasser semble être un prix raisonnable pour sa victoire. Cette fois si ma respiration se coupe un bref instant au contact de ses lèvres ce n’est pas une tactique d’espionnage. Il n’y a rien que je cherche à dissimuler, je me laisser aller à ce baiser qui s’intensifie rapidement. Une vague de chaleur me traverse quand sa main quitte la mienne pour se poser sur mon corps. Et je profite de cette liberté pour glisser mes doigts dans sa nuque, l’invitant à prolonger l’instant. La température monte d’un cran, je crois que le stade de la simple récompense est largement dépassée, c’est celui d’une envie mutuellement étouffée qui s’exprime. Je n’ai pas dit que des conneries quand j’étais sous l’emprise de la drogue, je crois d’ailleurs que l’aveu quant à mon addiction aux baiser de la brune a été l’un des plus sincères de toute cette soirée. Celui dont je me souviens le mieux en tout cas, m’étant allègrement traitée d’imbécile pour avoir dit ça. Des sensations qui ne me sont désormais plus inconnues me traversent, je sens la morsure du désir dans mon bas ventre lorsque Tawny fait onduler son bassin contre le mien. Je libère ma seconde main que je glisse dans son dos, sous ce débardeur que je connais bien, caressant sa peau avec plus d’assurance que la première fois où j’avais osé ce geste. Prise d’un élan d’audace je vais même jusqu’à attraper le tissu pour l’en débarrasser, rompant le baiser pendant un bref instant en reprenant un peu mon souffle au passage. « Il est pas glamour ce truc… t’as raison » dis-je en envoyant le vêtement dans un coin. Comme si je cherchais à justifier mon geste, ajoutant à ma remarque un léger sourire et un petit haussement d’épaules tout en laissant le bout de mes doigts caresser ses côtes.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: camping ? really ? [tawan #13]   

Revenir en haut Aller en bas
 

camping ? really ? [tawan #13]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» [IRL Camping - Juillet] Parce que le Sud, c'est coul et il y fait chaud.
» Camping dans la Mauricie
» Un camping? Oh mon dieu... [PV Hiroki et Damon ♥]
» [Archive 2009] [Non officielle] Provins
» Le Costa Rica abandonne Taiwan et reconnaît la Chine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: around you :: le passé-