AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une première approche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 32 ans (11/07/1985)
○ statut : Il tombe un peu plus amoureux d'elle chaque
○ métier : Flic (plus vraiment pour le moment) / Infiltré - Vous le croiserez peut-être sous le nom de William Reddington
○ quartier : Appartement West Bay
○ orientation sexuelle : Hétéro
○ informations en vrac :

Ainé d'une grande famille - Très protecteur, très proche, très chiant avec ses frères et soeurs - Parents divorcés - Carrière de flic car il n'a pu faire l'armée pour cause de genou "instable" - Aime la moto - Amateur de sport de combat ou de self-defense, du moment qu'il n'y a pas trop de coups à la tête - Du genre "bon gars" - A fait six mois de "prison" pour une mission



○ posts : 604 ○ points : 1700
○ pseudo : Julien
○ avatar : Brett Dalton
○ DC : Jenny Holway
○ inscrit le : 28/11/2017
MessageSujet: Une première approche   Jeu 3 Mai - 19:24

21 mai

Le grand jour ... Je me sens pas nécessairement prêt. Et de toute manière je ne le serai vraiment jamais. Trop de retard en matière de connaissance dans le domaine artistique. Mais j'ai fait de mon mieux. Et ces deux derniers jours j'ai bossé à fond sur tout ce qui pouvait se trouver dans cette galerie. Je ne serai pas pris au dépourvu. L'art, on va forcément en parler toi et moi. Mais il y a aura sans doute d'autres sujets de conversation. Ce n'est qu'une première approche. Si jamais je ne me sens pas à l'aise sur un sujet je le ferai dévier sur un autre. Le but étant que l'on se trouve quelques points communs. Artistique ou autre. Que tu me tapes suffisamment dans l’œil, et que ce soit légèrement réciproque. Mais c'est une mission sur le long terme alors il n'y aura pas de précipitation. Surtout que ça me laissera un peu plus le temps de travailler mon sujet. Je ne sais pas comment mes supérieurs ont pu déduire que tu serais à la galerie en ce jour et à vrai dire je ne veux pas le savoir. Toujours est-il qu'ils ont eu raison. Car je te vois. Pareille que sur les photos. Assez belle femme il faut le reconnaître. Admirant un tableau. Un tableau que tu ne voleras pas car il n'a pas réellement de valeur. C'est un tableau d'amateur. Que je ne trouve pas terrible mais William, lui, sait apprécier cette œuvre à sa juste valeur. Pas forcément de preuves contre vous, avec ton mari, mais tellement de soupçons qu'on enquête sur toi. Sur vous. Et le meilleur moyen d'en savoir plus c'est de ... tenter de se rapprocher. De te charmer aussi. Doucement. A travers plusieurs rendez-vous. D'autres scénarios étaient possibles mais je suis d'accord pour dire que celui-là, est celui qui a le plus de chance de succès. Sur le papier. Et celui avec lequel on pourrait vous faire tomber pour tout ce que vous avez supposément fait. On aurait facilement pu se faire passer pour des clients mais … ça n'intéresse pas les supérieurs pour faire tomber que sur une « simple » charge de ce style. Et avec les avocats que vous vous paierez, inutile de dire que vous trouverez une pirouette pour vous en sortir. Je m'avance donc à tes côtés. Le regard fixé sur la peinture. La nature aime se cacher. Le ton est léger. Non, ce n'est pas une tentative de dragouille maladroite. William ne drague pas vraiment les femmes. Il n'est pas comme ça. Il partage juste son ressenti sur cette œuvre avec toi. Il peut-être un peu maladroit parfois. Tu apprendras à le connaître j'espère … J'ai l'impression de voir en ce tableau un côté « Dali » vous ne trouvez pas ? Je tourne légèrement la tête pour te regarder. Esquisse un petit sourire. La mission Peruggia est maintenant lancée ...
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 30 ans
○ statut : Mariée mais séparée
○ métier : Artiste, voleuse professionnelle et trafiquante d'art
○ orientation sexuelle : Seul les hommes attirent son regard
○ informations en vrac :

○ posts : 68 ○ points : 465
○ avatar : Amber Heard
○ inscrit le : 30/04/2018
MessageSujet: Re: Une première approche   Jeu 3 Mai - 23:50



Une première approche
Jackson/William & Alena

Combien de temps avait-elle passer devant ce tableau ? Alena n'aurai su le dire. Depuis son arrivée à Island Bay, il y a une quinzaine de jour, la demoiselle venait tout les jours dans cette galerie et simplement pour ce tableau. La première fois qu'elle l'avait vu, elle était simplement venu faire le tour des galeries de la région. La jeune femme avait prit la décision de s'installer dans cette petite ville et elle se devait de connaitre les endroits à "fréquenter". Mais la blondinette ne s'attendait pas à être subjuguée par la toile d'un amateur. Elle ne savait pas bien pourquoi mais un petit quelques choses dans cette peinture titillait ses émotions. Depuis qu'Alena avait découvert cette toile, elle était venue l'admirer tout les jours. Et aujourd'hui ne faisait pas exception. Elle voulait mettre le doigt sur la raison pour laquelle ce tableau la fascinait autant. Totalement dans sa bulle, elle ne faisait pas du tout attention aux personnes autours d'elle. Ce fut une voix qui la sortie de ses pensées. "Pardon ?" Alena tourna doucement la tête vers l'homme qui venait de l'aborder. Il ne la regardait pas, ses yeux étaient rivés à la peinture. Peut être ne lui parlait-il pas. Peut être était-il simplement entrain de réfléchir à voix haute. Elle le détaille un instant. Même si pendant plusieurs années son mari avait toujours veiller, ce n'était pas rare que les hommes viennent lui parler. Mais personne n'avait jamais commencé une conversation de cette manière. Il reprit doucement la parole et finit par la regarder. L'ombre d'un sourire nait sur ses lèvres alors qu'il termine sa phrase. Bien qu'étonnée par cette approche, Alena regarde de nouveau le tableau. "Dali ? Qu'est qui vous fait penser à lui ?" A ses yeux ce tableau était triste et sombre, c'était peut être ça qui lui plaisait autant d'ailleurs. La demoiselle reposa les yeux sur le visage de cet inconnu et lui sourit en retour. "Je vous avoue que je ne connais pas bien Dali, je ne suis pas fan de ses œuvres.." Bien que son aversion pour Dali soit vrai, Alena connaissait tout de même la valeur de la plus part de ses toiles. Cela faisait un moment que la jeune femme n'avait pas parler art avec quelqu'un. Quelqu'un qui s'y connaissait en tout cas. Parce que des amateurs qui se disent experts, il y en a tout les coins de rue. La jolie blonde espérait que ce ne soit pas le cas du jeune homme. La jeune femme délaissa totalement la toile pour ce concentrer sur le beau brun. Elle tentait de savoir qui il était. Habituellement, la demoiselle arrivait à cerner facilement les gens mais là.. C'était un mystère total.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 32 ans (11/07/1985)
○ statut : Il tombe un peu plus amoureux d'elle chaque
○ métier : Flic (plus vraiment pour le moment) / Infiltré - Vous le croiserez peut-être sous le nom de William Reddington
○ quartier : Appartement West Bay
○ orientation sexuelle : Hétéro
○ informations en vrac :

Ainé d'une grande famille - Très protecteur, très proche, très chiant avec ses frères et soeurs - Parents divorcés - Carrière de flic car il n'a pu faire l'armée pour cause de genou "instable" - Aime la moto - Amateur de sport de combat ou de self-defense, du moment qu'il n'y a pas trop de coups à la tête - Du genre "bon gars" - A fait six mois de "prison" pour une mission



○ posts : 604 ○ points : 1700
○ pseudo : Julien
○ avatar : Brett Dalton
○ DC : Jenny Holway
○ inscrit le : 28/11/2017
MessageSujet: Re: Une première approche   Ven 4 Mai - 17:45

Tu es concentrée. Pour quelles raisons je me le demande bien. Peut-être que tu analyses la peinture. Il faut avoir … du courage pour regarder ce « truc » aussi longtemps. J'ai déjà les phrases toutes faites dans ma tête prêtes à sortir. Un truc sur Dali. Bon c'est vrai que ce tableau fait penser à une peinture de l'espagnol. Egal dans la mocheté. Et dans la mocheté, Dali s'y connaît. Mais moi je n'y connais rien justement alors non je ne vais pas juger de la « grandeur » de ses œuvres. J'ai l'air de te sortir de tes pensées. Tu n'as pas très bien compris ce que j'ai dit. La nature aime se cacher. C'est une citation de Dali. L'approche est volontairement maladroite. Oui ça fait penser à une petite phrase qu'un charmeur de ces dames pourrait dire. Ce n'est pas là le but de William pourtant. Alors je reprends. J'avance dans le scénario. Le début est un peu scrypté, la suite aussi, mais les directions sont multiples, infinies. Alors je vais prendre une phrase après l'autre. De toute façon aujourd'hui, il faut juste prouver l'existence de William auprès de la cible. Dali donc. Pourquoi Dali. Et bien je remarque beaucoup de points communs avec La Persistance de la mémoire. Tant dans les thèmes abordées évidemment que dans le style. Plutôt froid. Contraste dureté-mollesse … Et plein d'autres choses encore à n'en point douter. Je n'y connais pas grand-chose mais je peux aisément noter des similitudes avec la dite peinture. Quant aux interprétations hein … Ce n'est pas ton style Dali. Chouette, nous voila un point commun … Sacrée coïncidence. Je reporte à moitié les yeux sur l’œuvre, puis à moitié sur toi. Je n'en suis pas particulièrement fan non plus. Le sur-réalisme ce n'est pas vraiment ma tasse de thé. Ca évitera de devoir nous farcir ce genre à l'avenir. Je note ton accent russe. Je note aussi l'alliance que tu portes toujours. Mais sur la « mauvaise » main. Je t'observe discrètement évidemment. Ne cherchant pas spécialement ton regard car William a ce côté un peu timide. Je préfère largement observer un Levitan ou un Chichkine. Si je devais deviner, je dirais que c'est aussi votre cas. Léger sourire. Les noms ne sont pas hasardeux. Deux peintres russes. Qui eux ont fait de belles choses je trouve. Un moyen d'introduire doucement un autre sujet. Un sujet plus personnel. C'est ce que je vais essayer de faire oui. Nous faire balader entre discussion sur l'art et discussion personnelle. Il y a des questions à poser. Et il y a des questions que j'espère ne pas avoir à répondre. Mais William est capable de mentir. Ou non. Alors tu percevras le mensonge ou l'hésitation chez lui, c'est le but d'ailleurs. Vous n'êtes pas d'ici je me trompe ? Pas une très grande déduction, n'importe qui pourrait le deviner.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 30 ans
○ statut : Mariée mais séparée
○ métier : Artiste, voleuse professionnelle et trafiquante d'art
○ orientation sexuelle : Seul les hommes attirent son regard
○ informations en vrac :

○ posts : 68 ○ points : 465
○ avatar : Amber Heard
○ inscrit le : 30/04/2018
MessageSujet: Re: Une première approche   Mar 8 Mai - 22:49



Une première approche
Jackson/William & Alena

La demoiselle regardait ce tableau depuis plusieurs jours. Elle cherchait à comprendre ce qui l'intriguait. Mais Alena ne mettait pas le doigt dessus. Une voix troubla le fil de ses pensées. Le jeune homme qui se trouvait à ses cotés repris sa phrase. La jeune femme sourit doucement en entendant ses mots. C'était une approche peu commune, elle devait le reconnaitre. Alors qu'il faisait une comparaison à Dali, la demoiselle tenta de comprendre pourquoi. Le tableau qu'il évoqua la fit sourire d'autant plus. Le plus connu de Dali. "Justement, c'est ce coté froid que je trouve.. intriguant. Alena reporta son regard sur le tableau. La blondinette reprit tranquillement la parole pour informer le beau brun qu'elle n'était pas fan de Dali. Coïncidence, lui non plus. D'ailleurs, il n'aimait pas le surréalisme de manière générale. La jeune femme l'observait, cherchant à savoir qui il était. La surprise du se lire sur son visage alors qu'il évoqua des peintres russes. Alena ne cachait pas ses origines et il était vrai que c'est deux peintres faisaient parti de ses préférences mais il était rare qu'elle entende ces noms dans une conversation.  Très bien après tout, il était peut être bien un expert ou tout du moins un passionné. Elle laissa tomber le tableau et reporta toute son attention sur le jeune homme. La demoiselle reprit la parole. "Vous avez raison, j'ai une préférence pour les peintres russes. Vous connaissez Ivan Aïvazovski ? La neuvième Vague est assez connue." Elle le détaillait tout en l'écoutant. C'était vraiment rafraichissant de pouvoir discuter sans arrières pensées d'aucunes sortes. La dernière phrase fit sourire Alena. Elle haussa doucement un sourcil. "Çà vous le saviez déjà, sinon pourquoi évoquer des peintres russes ? Et vous, vous êtes d'ici ?" Alena se remit à déambuler au travers des œuvres tout en invitant son nouvel ami à la suivre. La jolie blonde tourna son visage vers lui. "Puis-je connaître votre nom ?" C'était simplement de la curiosité et puis c'est plus sympa de connaitre le nom des personnes avec lesquels ont discute.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 32 ans (11/07/1985)
○ statut : Il tombe un peu plus amoureux d'elle chaque
○ métier : Flic (plus vraiment pour le moment) / Infiltré - Vous le croiserez peut-être sous le nom de William Reddington
○ quartier : Appartement West Bay
○ orientation sexuelle : Hétéro
○ informations en vrac :

Ainé d'une grande famille - Très protecteur, très proche, très chiant avec ses frères et soeurs - Parents divorcés - Carrière de flic car il n'a pu faire l'armée pour cause de genou "instable" - Aime la moto - Amateur de sport de combat ou de self-defense, du moment qu'il n'y a pas trop de coups à la tête - Du genre "bon gars" - A fait six mois de "prison" pour une mission



○ posts : 604 ○ points : 1700
○ pseudo : Julien
○ avatar : Brett Dalton
○ DC : Jenny Holway
○ inscrit le : 28/11/2017
MessageSujet: Re: Une première approche   Mer 9 Mai - 19:21

Ce froid t'intrigue donc. Bien. Je note l'info dans un coin de ma tête. Je ne vais peut-être pas paraître comme ça mais oui je vais quasiment analyser tout ce que tu dis. Et retenir. William laissera sans doute passer quelques infos mais moi … Moi c'est mon job de me rappeler. Voir retranscrire certains dialogues. Plus tard sans doute. Ici ce n'est qu'une prise de connaissance. Rien de particulièrement intéressant pour les autorités n'en ressortira. Je vois parfaitement ce que vous voulez dire. Sorti de son contexte, difficile de juger l’œuvre néanmoins. Et comprendre les motivations de l'artiste. Et ça, pas besoin d'être un passionné ou un connaisseur pour faire un tel constat. Même si j'aurais pas forcément pensé moi à dire un tel truc. Tu n'aimes pas Dali et moi non plus. William non plus. Je te cite alors ces autres peintres. Des peintres russes. L'accent m'aura forcément mis sur la piste. Et ton dossier de je ne sais combien de pages également. Mais ça tu ne le sais pas. Des noms assez connus tout de même. De bons artistes. J'aime bien leurs œuvres en tout cas. Tu me cites cet autre peintre. Connu lui aussi. Et son œuvre principale je pense. Je revois le tableau. C'est toujours plus facile quand le titre est éloquent. Bien évidemment ! Je suis bien plus sensible à ce type d'oeuvre qu'à Dali. La détresse de certains de ses tableaux est incroyable. Et pourtant il arrive toujours à laisser un petit espoir grâce à un jeu de lumière. Du grand art ! Si je ne suis pas spécialiste, et peut-être qu'à force je le deviendrais, je peux reconnaître une œuvre de qualité. J'entame alors un peu plus le sujet de la Russie. Evidemment que je pose la question en sachant très bien la réponse. Quoique. Ta réponse me fait sourire intérieurement. Mais William est un peu gêné lui. Alors j'essaye de faire en sorte que mes joues prennent un ton un peu rouge. Oh je … Pardon. Effectivement c'était … ce n'était pas très malin de ma part. Voila qui est fait. Bien. Et pour ta deuxième question. Je suis d'ici oui. Mais mes grands-parents étaient originaires d'Angleterre. Je te suis dans la galerie alors qu'on discute. Apprendre à se connaître un peu. C'est bien. Surtout si ce n'est pas forcément moi qui pose les questions. Même si je ne me fais pas d'illusion pour le moment. On ne va pas se tomber dans les bras dès le premier mois. Oh ! Mais oui. Veuillez m'excuser de cette impolitesse. William. Et vous ? Je te tends la main. William pourrait être du genre à faire un baise main mais non je ne vais pas faire ça. Trop pompeux là maintenant. Maintenant … A voir si tu vas me mentir sur ton identité. Je n'ai jamais eu le plaisir de vous voir dans les environs de Wellington … Je te fais un léger sourire. Mon petit doigt me dit que tu n'es là que depuis peu.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 30 ans
○ statut : Mariée mais séparée
○ métier : Artiste, voleuse professionnelle et trafiquante d'art
○ orientation sexuelle : Seul les hommes attirent son regard
○ informations en vrac :

○ posts : 68 ○ points : 465
○ avatar : Amber Heard
○ inscrit le : 30/04/2018
MessageSujet: Re: Une première approche   Hier à 23:34



Une première approche
Jackson/William & Alena

La comparaison avec Dali avait surpris la blondinette mais le jeune homme avait su lui expliquer pourquoi. Bien que ce qu'il n'avait pas l'ait d'aimer était exactement ce qui plaisait à Alena. Après avoir discuté quelques instants de Dali et de l’œuvre devant leurs yeux, ils s’avouèrent mutuellement qu'ils n'aimaient ni l'un ni l'autre le surréalisme. Elle l'écoutait parler d'art avec attention mais elle le dévisageait de la tête au pied, cherchant à savoir qu'il était et ce qu'il faisait là. Ce fut l’énonciation de deux peintres russes qui la surpris le plus. Il était rare qu'elle entende ces noms là dans la conversation. Mais plus ravie de surprise, elle sourit tout en évoquant un troisième peintre russe. Sans conteste, c'était son préféré. Le jeune homme voyait de la détresse dans ses tableaux ? Peut être que pour certaine personne c’était ce qu'il voyait en premier. Mais pour elle, c'était de l'espoir. Alors qu'elle allait le lui dire, il l'a prit de court en exposant sa pensée par des mots. Elle lui sourit de plus belle. "C'est exactement ce que je pense. Ce qui est illuminé est souvent banal mais ça me donne un sentiment d'espoir.  Comme si tout était possible même quand tout semble perdu." Et avoir espoir quand tout est perdu, Alena était une spécialiste. Lorsque que le jeune homme évoqua le fait qu'elle n'était pas d'ici, Alena sourit. Sa réponse eut l'air de déstabiliser le beau brun. C'était un timide. Adorable. La jeune femme savait qu'elle pouvait être impressionnante mais jamais encore elle n'avait fait rougir un homme. En même temps, vu le milieu dans lequel elle était, la timidité n'était pas un trait de caractère très répandu. Il se justifia et balbutia quelques excuses. Elle secoua la tête lui retourna sa question. Alena n'avait pas voulu le mettre mal à l'aise. Elle avait toujours eu l'habitude de répondre du tac au tac et de dire ce qui lui passait par la tête sans tourner autour du pot. Il faudrait peu être qu'elle apprenne le tact surtout avec le jeune homme. Lui par contre, était de Wellington. Alena ne comprenait pas vraiment pourquoi il avait évoquer ses grands parents mais elle ne releva pas. Tout en marchant dans la galerie, elle lui demanda son prénom. Et ce fut de nouveau des excuses. Comme si se présenter aurait du être la première des choses à faire. Elle prit la main qu'il lui tendait et répondit. "Alena. Je suis arrivée il y a quelques jours mais je trouve cet endroit charmant." Elle ne savait pas encore si elle allait s'y installer pour de bon. C'est vrai que pour tout recommencer ce serait parfait mais la vie lui semblait tellement calme. Etant donné que William était d'ici, elle voulu en savoir plus sur la ville. "Alors vous qui connaissez parfaitement la ville, qui y-t-il d'intéressant a faire ici ?" De manière générale, la jeune femme ne parlait pas trop d'elle préférant reporter l'attention sur les autres. C'était plus facile de tenir ses secrets quand on ne dévoilait pas trop de chose sur soi. Certaine personne se constituait un vie parallèle pour avoir toujours quelques choses à raconter. Mais pas Alena, lorsqu'on lui posait une question, elle répondait au plus près de la vérité. Même si elle jouait souvent avec les mots pour décrire une vérité qui l'arrangeait.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 32 ans (11/07/1985)
○ statut : Il tombe un peu plus amoureux d'elle chaque
○ métier : Flic (plus vraiment pour le moment) / Infiltré - Vous le croiserez peut-être sous le nom de William Reddington
○ quartier : Appartement West Bay
○ orientation sexuelle : Hétéro
○ informations en vrac :

Ainé d'une grande famille - Très protecteur, très proche, très chiant avec ses frères et soeurs - Parents divorcés - Carrière de flic car il n'a pu faire l'armée pour cause de genou "instable" - Aime la moto - Amateur de sport de combat ou de self-defense, du moment qu'il n'y a pas trop de coups à la tête - Du genre "bon gars" - A fait six mois de "prison" pour une mission



○ posts : 604 ○ points : 1700
○ pseudo : Julien
○ avatar : Brett Dalton
○ DC : Jenny Holway
○ inscrit le : 28/11/2017
MessageSujet: Re: Une première approche   Aujourd'hui à 10:17

Dali. Dali et ses tableaux très spéciaux. Vraiment très spéciaux. Jamais eu l'occasion d'y jeter un œil auparavant, pourquoi l'aurais-je fait, et j'ai du mal à comprendre pourquoi il est si célèbre. Des peintures comme ça ils doivent en avoir des milliers. Et le reste. Mais c'est pareil pour les peintres russes. Ceux que je cite. Celui que tu cites. Des artistes qui sont un peu plus dans mes goûts. Et dans ceux de William aussi. Alors on en discute. Je te fais part de mon ressenti. Ou plutôt de ce que je dois en dire. Ce qui pour le coup colle avec ce que je ressens vraiment. Oui il y a toujours un petit espoir sur ses tableaux. De bateaux perdus au milieu d'une tempête mais avec un rayon de soleil qui fait espérer. Vraiment ? Je ne ressens personnellement pas cette « banalité » chez Aïvazovski au contraire. Enfin si peut-être un peu me direz-vous. Une rayon de soleil ce n'est pas ce qu'il y a de plus extra-ordinaire. Je rigole à peine. L'espoir, c'est ce que l'artiste souhaite faire ressortir de toute évidence. Et la détresse également. Enfin il ne peut y avoir l'un sans l'autre. Ca dépend de quel espoir on parle après. Mais dans le cas présent c'est certain que … si les bateaux étaient au milieu d'une mer calme, inutile d'apporter de « l'espoir » au tableau. Je ne vois même pas comment il pourrait le faire. Remarque, ce n'est pas mon domaine. Mon domaine à moi c'est de me faire passer pour quelqu'un d'autre. Mais ça tu ne le sauras jamais. Enfin j'espère. Mon domaine à moi c'est de me présenter comme William. Tu te présentes à moi. Alena. Ton vrai nom donc. Après tout pourquoi mentir. Wellington ? Une ville charmante ? Je pense que l'on dit souvent cela d'un nouvel endroit. Wellington a ses charmes en effet mais … vous trouverez de nombreuses villes bien plus charmantes. Venise, Paris, Rome, … Ou pas. J'en sais trop rien. Je n'y suis jamais allé. William si. Alors lui peut juger. Et de ce fait, je peux juger aussi. Mentir. C'est facile de mentir. Mais Wellington je connais. Je connais très bien. Enormément de choses. Tout ce que vous pouvez imaginer ? Théâtre, opéra, musée, exposition, concerto, … Tout cela étant plus de notre genre n'est-ce pas ? Un opéra … Quand je pense que j'en m'en suis déjà tapé quelques uns en vidéo. Et quand je pense que je risque de t'y inviter un jour. Mon Dieu. Vous pensiez à une activité en particulier ? Après tout ce que j'ai cité j'ai du mal à voir. Le marché noir peut-être ? Je rigole intérieurement.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une première approche   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une première approche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: have fun-