AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 banana brain. (shy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Invité
Anonymous

Invité

MessageSujet: banana brain. (shy)   Ven 4 Mai 2018 - 17:59



SHIRAZ PERALTA
Let's embrace the point of no return.

nom ○ Peralta. Tu as hérité du patronyme de ta mère. Ton père n'a pas bataillé sur le sujet; ce n'est pas comme s'il t'avait reconnu.   prénoms ○ Shiraz, un clin d’œil au berceau iranien de ta grand-mère. Impossible de faire dans la banalité. âge ○ Le concept de la fuite du temps t'est de plus en plus familier. Tu ne compteras plus à partir de la prochaine bougie, pas question d'enterrer la vingtaine aussi rapidement. lieu de naissance ○ Wellington. Ton pied-à-terre jusqu'au bout. statut civil ○ Indépendance est ton maître-mot. Tu gambades, corps à corps, réputation trahie, peine allégée.   orientation sexuelle ○ Tu te sais ouverte à tout. Du moins, tu as tout testé et tu as bel et bien ta préférence; l'ambiance est plus fun. métier/études ○ Lasse d'enchaîner les boulots moroses et quelques fois bercés d'instabilité pour payer un loyer misérable. Tu as lâché tes études d'histoire de l'art plus par obligation que par choix. Tu vis désormais tes regrets avec fougue depuis des années, dans l'impossibilité de  retrouver le chemin de l'école et incapable de garder un poste plus d'un an sans que ton immaturité ne te coûte ta place. Mais récemment, on t'a offert un poste de vendeuse dans la boutique d'antiquités et d'une certaine manière, ta reconnaissance s'en fait ressentir.groupe ○ FUN. avatar choisi ○ Tatiana. ♥️

les informations en vrac

la partie anecdotes ○ 1 – Née sous un ciel gris, gamine confuse par une situation familiale discutable. Tu as germé d'un amour, celui de ta mère et de ton père, homme que tu n'as jamais vu vivre sous votre toit, qui selon les dires de la femme de ta vie, aurait fait ses bagages à ton dix-huitième mois, restant tout de même dans les parages pour te rendre visite quelques fois, à ton anniversaire par exemple, mais pas pour noël. T'as toujours eu du mal à croire à cette version. Enfant désirée d'un côté, cachée de l'autre, cela te semble aujourd'hui plus raisonnable à dire. Les prémices d'une vie basée sur quelques mensonges gobée par l'innocence. Il t'arrivait quelquefois de jalouser tes camarades de classes, leurs vacances en familles, leurs modèles parentaux. Tu ne peux même pas dire que ton père a été absent. Il était juste.. trop occupé, sûrement. 2 – Tu n'as pourtant jamais réellement souffert de cette semi-absence de figure paternelle, ta mère endossant les deux rôles à elle tout seule et ce, à merveille. Tu lui dois bien plus que la vie. T'as pas toujours été facile à dompter, c'est vrai. Avec du recul, tu te demandes comment elle a fait pour se retenir de t'en coller une ou deux dans la foulée. Ta mère, elle était en haut de la pyramide, il n'y avait pas plus fusionnel que votre lien, en toute objectivité parlante. Née en Italie d'une mère iranienne, fabuleux mélange pour une ambitieuse utopiste. Elle était magnifique aussi bien à l’extérieur qu'à l’intérieur, curieuse et vagabonde, tête de mule à souhait, elle rêvait de parcourir le monde et ne l'aura fait qu'à moitié, faisant d'Island Bay, son idéal péremptoire. Elle a tout sacrifié pour ton bonheur et aujourd'hui, tu aurais voulu la rendre fière du bout de femme que t'es devenue. Mais tu n'en es réellement pas convaincu. 3 – L'adolescence, parlons-en. Phase pour la plupart difficile, tu ne dérogeais pas à la règle. Tu as toujours aimé mener la danse, te différencier des autres également. Tu es passée par cette crise existentielle dont tu peines encore à te détacher présentement, la signature imitée pour aller flâner ici et là, la première cigarette à quinze ans, le mur facilité par le rez-de-chaussé, les  soirées clandestines dans l'enceinte de quelques entrepôts désaffectés, le premier joint dans le salon, et l'encens couvrant l'odeur non sans difficultés. Tu as donné du fil à retordre à ta mère avec ton insolence parfois limite mais pour autant, tu connaissais tes limites. Jamais les flics à la porte, ou bien pire encore. Tu voulais simplement t'amuser, ce que tu as fait sans mal. Garçon manqué sur les bords, caractère électrique, non explosif, tu savais comment gérer la situation quand ton père venait rendre visite à sa fille adorée ; un peu de fayotage n'a jamais fait de mal, avec lui comme avec tes professeurs. Tu aimais bien l'école. Enfin, certaines matières, comme l'histoire ou les langues. Inutile de préciser lesquels de tes professeurs te considérait plus comme une touriste qu'une élève assidue ; il suffisait de faire la comparaison entre les notes brillantes et les notes médiocres pour te qualifier d'élève « bien ouverte à la communication, mais moyenne ». 4 – Tu as découvert ta bisexualité précocement, à onze ans semble-t-il, quand tu t'es vu en compétition avec un garçon pour faire la cour à une gamine en récréation. Elle était bien trop mignonne avec ses frisottis bruns, une sorte de Whitney Houston en miniature. D'ailleurs, c'est sûrement le fanatisme que tu portais sur cette dernière qui en aurait été l'élément déclencheur mais passons. Ton premier bisou aura été pour un petit mec, ta première fois, une nana. Et ce, comme pour tes relations sérieuses. Tu en as eu trois ; une au lycée et à la fac, toutes deux des filles, une vachement androgyne qui aura finit d'ailleurs par te déchirer le cœur en miette, -ça, c'est ce que tu disais sur le moment- et le dernier en date, un homme à l'alliance pourrissante sur le doigt. Le pire des plans foireux. Depuis, et ça commence à faire long, tu privilégies les histoires sans lendemains, plutôt dégoûtée des illusions sentimentales. 5 - Tes treize premiers étés furent bercés par un soleil italien. Tes grands-parents habitait au cœur du vieux quartier napolitain, ta grand-mère ne manquait d'ailleurs jamais de vous rappelez ô combien était-elle reconnaissante d'avoir fait d'un tel lieu historique son pied-à-terre. Son rire communicatif t'a probablement marqué plus que le reste. Elle avait débuté sa vie sous les conflits pour la finir toujours positive. Savoir qu'elle était partie deux mois après votre dernière visite, d'un cancer qu'elle avait refusé de traiter, t'avait anéanti. Fléau qui frappa ta mère à son tour, neuf ans plus tard. 6 – Tu la pensais pourtant si forte, que de le voir baisser les bras et devenir aussi faible aussi rapidement te laisse encore aujourd'hui un goût d'amertume. Quand ta mère s'est éteinte, tu n'étais pas là, ce soir là. Tu repoussais le moment fatidique, les visites aux lendemains, comme un déni sous contrôle. Tu vivais ta petite vie d'étudiante quand le ciel s'abattait sur toi. T'as d'ailleurs bloquée, quinze jours complets sans la moindre larme, un zombie qui se disait que tôt ou tard, la génétique la rattraperait elle aussi. C'est dans les bras de ton père que tu as craqué, le pire quand tu sais que la situation ne l'importait pas plus que ça. C'est en faisant analyser tes ovaires, contrôle de routine, que les résultats ont merdés sur le parasite; un fœtus de 21 semaines et le ventre subitement arrondi au soir même : rectification ; t'avais merdé. C'est la vie que tu avais loupé, alors pour se venger, elle t'avait jouer un tour. Et t'as bloqué, de nouveau, jusqu'à la délivrance, refusant de la prendre, de la voir, de t'attacher à cette petite chose que tu as vite fait de refouler à son géniteur. Il avait réussi le jeu de la culpabilisation grâce à l'enfant bâtard, l'homme marié à la vie parfaite. Tu ne doutais pas non plus qu'elle aurait la belle vie avec lui, au moins ça. 7-  A la mort de ta mère, tu venais d'entamer ta troisième année d'histoire de l'art,  études que tu as abandonné, faute de circonstances. Pourtant, l'art était, et est toujours ton dada. Tu n'as pas un mauvais coup de crayon pour sûre, mais ton péché mignon, c'est la chasse au trésor, non pas la dorerie, mais ces vieilles pièces de collections, du tissu de soie au vieux t-shirt authentique d'une tournée des pistols, du vinyle au tableau bien trop abstrait pour se faire comprendre avec aisance.. Tu as réussi à leurs tourner le dos, ambition pourtant grande diminuant au compte-goutte, les pieds regagnant brutalement la Terre ferme et les angoisses que tu n'avais cessé de mettre au ban. Du souhait d'ouvrir ta propre galerie, tu es revenus à tes premiers amours, servir derrière le comptoir, faire la plonge, jouer les femmes de ménages et les aides à domicile, stocker les magasins et ne t'en prendre qu'à ton tempérament braisé pour la vie instable que tu as voulu mener. Combien de fois l'envie de partir avec un sac à dos t'a-t-elle effleuré l'esprit ? Vivre tel la sauvage à laquelle on t’identifiait sans grand mal à force de rencontres éphémères. Tu ne saurais ce qui t'accroche encore à cette petite ville, la routine, peut-être ton nouvel emploi dans le nirvana, la boutique d'antiquité, petit coin de paradis qui par sa simple entrée te renvoie à l'odeur apaisante du vétusté. Ou bien ta culpabilité à l'égard de ta fille, à l'instar de celle de ton père à ton égard ; des non-dits pour sa gouverne, une confrontation virulente après son mariage ; second mariage précisément, que tu venais tout juste de découvrir. 8 – C'est ce a quoi on peut te résumer ; enfant cachée, semi-orpheline, boucle bouclé, une gamine de six ans qui ignore tout de ton existence, une trentaine se dévoilant timidement quand tu n'as même pas encore quitté proprement ta crise de l'adolescence  et un trou béant que tu ne cherches qu'à combler. Tu voudrais savoir ce qu'est la vie en vivant avec un « Clarke », si celle-ci aurait été plus ou moins gai, plus accessible. Est-ce que t'as déjà croisé ton frère ou ta sœur au rayon des légumes frais, ou même en boite de nuit ? Les croisais-tu quelque fois à la pause du matin, au lycée ? Avais-tu de quoi lui faire si honte, au paternel ? Tu ne sais même pas s'ils existent, tu ne sais rien de lui, et c'est sûrement l'une des choses que tu as le plus de mal à accepter aujourd'hui, liste bien évidemment non exhaustive. 9 - C'est ton tempérament fier qui te le ferait dire. Après tout, il ne sait pas non plus que tu es myope, mais que tes lunettes ne quittent jamais ton appartement; que tu adores la culture rétro et les musiques qui en vont de même; que tu préfères offrir des verres aux femmes que d’agréer à l'invitation des hommes, que la prunelle de tes yeux te manque plus que tu ne voudrais l'avouer, qu'en plus de tes notions d'arabes, tu parles aussi bien l'italien que l'anglais et que tu t'es récemment fait marquer la peau pour la septième fois. Peu de gens cherchent à passer au travers de cette facette que tu arbores tout les jours et cela te complaît assez. Tu tiens à préserver ton jardin secret. 10 - Tu croques la vie à pleine dent comme il t'arrive parfois d'avoir des accès de colères plutôt incontrôlés. Tu sais que le moment est venu de laisser place à un peu de stabilité pour un peu moins te laisser surprendre par un énième coup du sort. Tu ne peux par exemple, pas passer vingt-quatre heures sans parler à quelqu'un, détailler la complexité du genre humain autour d'un verre, te rassurer en te disant que certains cas sont loyalement désespérés. Tu aimes rire, danser, bouger en général, ces petites choses simples qui égayent ton quotidien. Mais maintenant, tu tends à vouloir assumer cette part de responsabilité aussi à la traîne que grandissante en toi. Il faut un moment à tout changement, et tu sais que ton temps est arrivé.      
 


les indiscrétions sur le joueur

pseudo/prénom ○ Aries âge ○20. pays/région ○ Pays de la baguette.présence ○ Quasi quotidienne. comment as-tu connu island bay ○ J'ai vu la lumière. scénario/pré-lien/inventé ○ scénario de Camilla  raison de ton inscription ○ De l'amour à revendre. dernier mot d'amour ○ Sauce bbq. ♥️
 
Code:
<pris>○ tatiana maslany</pris> shiraz peralta




Dernière édition par Shiraz Peralta le Jeu 17 Mai 2018 - 4:18, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: banana brain. (shy)   Ven 4 Mai 2018 - 18:00



l'histoire de ma vie
Just a reminder to a certain woman who's always eager to point out her neuroses.

Fumée enivrante, aveuglant l'étroite pièce dans laquelle vous vous trouviez à l’instante ; deux âmes en  mal d’ego pour un désir éphémère. Le bruit alourdissant d'un monde à part résonnant dans les murs, le sol, le plafond, le lit sur lequel tu te redressas en tailleur quand elle se dégagea ; retour abrupte à la réalité après un court passage vers l'au-delà, dernière caresse frissonnante avant que son corps ne se mouve vers l'opposé de la pièce. Tu ne bronchas pas ; tu avais débuté la danse pour la laisser finir en osmose totale. Tu avais aimé, comme toujours. Comme à chaque soir. Son souffle laissait transparaître la réciprocité de tes propos, ce n'est pas comme si tu t'en préoccupais plus que de raison. « Je t'en laisse ? » Tu relèves légèrement la tête, sourcil subitement arqué. Combien de temps étais-tu resté dans cette même position, à te perdre dans tes pensées, yeux rivés sur la valse de ces courbes vaquant à leurs occupations ? Combien de temps pour se préparer une telle récompense de luxe ? « Non merci. » Tu ne touches pas à ça, règle d'or. Tout au mieux, tu préfères tendre le bras et attraper le verre posé à même le sol, liquide dénué de son pétillant, une première gorgée tintamarresque pour camoufler le vacarme du poudrage, la seconde pour déguster au possible un manque de saveur précautionneuse pour la troisième, l'ultime. Le verre n'était plus à moitié plein et pour un délai parfait, la blonde avait terminé son action. Chacune dans sa bulle pour trois petites secondes d'ataraxie, mis en péril par le retour de la guerrière et les cris s'éparpillant un peu partout autour de vous. « Au fait, bonne année. » Merci la camée. Intentée comme telle, tu la sens plutôt confiante. Comme les vingts précédentes.

✤✤✤

Tu laisses ton regard déambuler dans le grand salon, tes doigts caressant le mobilier et les bibelots de la famille idéale. La maison est calme, juste lui et toi. Ça pourrait te rappeler des souvenirs, pas les meilleurs, mais des souvenirs. Les cadres de la famille perfection en plus. Pincement au cœur. Bienvenue au pandémonium. Tu ignores la raison qui t'a poussé à céder à l'appel du loup. Tu savais qu'elle n'allait pas être là, premièrement. Tu n'aurais pas assumé sinon, t'as jamais assumé, assuré, tout les mots en A au possible en fait. Secondement, il te l'explique actuellement, dans tout ses états, mais tu n'en tiens pas rigueur, quelques bribes de son monologue, sans plus, largement suffisant. " Elle veut obtenir la garde complète pour se barrer à l'autre bout du monde. Tu comprends ce que ça veut dire ? Elle va me l'arracher des bras si tu ne m'aides pas. " Tu viens sûrement de louper un épisode. Est-ce le moment venu de vouer de la pitié à son encontre ? Autre la tournure dramatique du pauvre épilogue de son alliance, tu ris jaune sans pouvoir t’arrêter. Les nerfs à rude épreuve, sûrement. Le risque de ne jamais plus la revoir et en parallèle, la situation ô combien rocambolesque. Il veut pactiser avec le diable, alors soit. " Ouais... je sais ce que ça fait. " Tes muscles se crispent, ton sourire ne trépasse pas pour autant. C'est toujours plus facile d'accuser autrui que sa propre petite personne égoïste. Vous vous étiez trouvés entre nombrilistes. Visiblement, c'est toi qui détiens la palme. " Crois moi, je ne serais pas d'un grand secours en agissant. " Au contraire. Que diable serait capable de faire une femme à la rancune aussi tenace ? Toi qui sur un moment de faiblesse, passa d'une traînée à la mère porteuse de service. Mais ta fille est heureuse avec lui. C'est vrai, elle a jamais manqué de rien, et l'instinct maternel, tu n'es toujours pas sûre de le ressentir. Tu te demandes si ton père a raisonné comme tel en vous laissant seule, ta mère et toi. Est-ce qu'il ne pensait pas être à la hauteur ? Est-ce que ça l'arrangeait également ? Un jour peut-être, vous affronterez la réalité en face, tout n'est pas tout rose entre vous mais au moins, il a été là, un minimum. T'as pas été capable d'en faire de même et tu t'en mords aujourd'hui les doigts, c'est tout ce qu'il y a à retenir.

✤✤✤

Harakiri. Outre l'étymologie du mot, c'est aussi le nom de la petite statuette qui attire ton attention depuis quelques minutes maintenant. Une livraison sur commande reposant dans l'arrière boutique, attendant patiemment son heureux acquéreur. La boutique est encore silencieuse, seule raison pour laquelle tu pouvais te permettre un temps de répit de tes esprits fantasques. Tu ne sais pas ce que ça vaut ; c'est d'ailleurs peut-être mauvais signe puisque tu es censé la vendre. Tu n'en avertis pas la gérante sur le coup, trop occupée à rêvasser devant la petite pièce. Tu ne fais d'ailleurs que ça depuis ton premier jour ici. Tu avais entamé des études d'histoire de l'art dans l'optique de devenir un jour galeriste, sans savoir que ton idéal s'était retrouvé ailleurs. Après tout, ce ne serait pas la première fois que tu t'emballerais pour pas grand chose. Mais le silence est d'or ici, l'archaïque prime, le temps s'arrête, littéralement. Tu es dans ton élément ici, tellement, que le seul bruit du carillon d'entrée en devient déplaisant. L'appel au devoir. Tu voudrais dire un dernier au revoir à l'harakiri, voyant la fin proche. Ta période d'essai s'achève, ce n'est pas le moment de faire n'importe quoi. D'ordinaire, tu ne te serais pas pressé d'avantage. Désormais, difficile de savoir si tu t’accommodes de l'endroit ou bien l'inverse. " Est-il possible de l'emballer ? " que le client quémande, timidement. " Bien-sûr; à quel nom ?" Tu sens le regard du jugement, celui de la gérante. Point malveillant, seulement concluant."Clarke." Island Bay est une petite ville côtière. Tu l'as appris à tes dépends, souvent d'ailleurs. Alors aujourd'hui, l'ouïe de ce nom ne t'étonnes plus grandement. Et comme à chaque fois, tu te contenteras de feinter une petite toux ou un long soupir, voir même un sourire de toutes dents pour camoufler l'instant malaise. Rien d'autre. Pas de doutes qu'ils ont des goûts de luxe du côté du père; tu devrais lui demander ce qu'il en pense, de cette statuette. Enfin, ce n'est qu'une théorie; le patronyme est répandu après tout. Need a break.  




Dernière édition par Shiraz Peralta le Jeu 17 Mai 2018 - 6:11, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: banana brain. (shy)   Ven 4 Mai 2018 - 18:01

Rebienvenue a toi 
Revenir en haut Aller en bas

Sven Bailor

la force tranquille
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : trente trois ans et demi, les "et demi" compte beaucoup.
○ statut : il a toujours la bague de fiancé pas très loin malheureusement, il n’a toujours pas oublier Sannah. bien sûr qu’il aime s'amuser, un peu comme tous les hommes.
○ métier : arnaqueur et faussaire en tout genre. co-propriétaire du Black Dog avec son cousin, celui est dans les bas-fond de wellington, un endroit bien à lui. il est aussi celui qui est à la tête du bar le soir. sa couverture c’est qu’il exerce toujours en tant que professeur d’histoire de l’art a l'université.
○ quartier : depuis que jane a quitter la colocation, il ne se voyait pas rester là-bas. alors il a trouver un petit appartement à west bay, jamais loin de la famille. son numéro est le 50 si vous le chercher.
○ orientation sexuelle : les femmes, simplement les femmes vous ne lui ferait pas changer d'avis.
○ informations en vrac : il est le cousin des Bailor's, mais aussi il porte fièrement ce nom de famille. † fils unique il a trouver un Jake et ses cousines des petits frère et soeurs à protéger. † arnaqueur et faussaire dans l'âme sauf qu'il est "professeur" d'art en retour. † Jake est le seul a savoir où Sven cache son butin, ses oeuvres volés. † la fille de sa cousine, il l'aime comme sa propre nièce. † crèche un peu partout en ce moment, il se dit sans domicile fixe même si chez Jake c'est un peu comme chez lui sauf que c'est trop petit pour trois personnes.

KONSTIG FAMILJ † you are my family, my blood and my rank. nothing will make me change my mind, nothing will change and everything will be the same. my brother, my best friend, my blood. [SONG]


○ posts : 2149 ○ points : 75
○ pseudo : emi
○ avatar : kit harington
○ DC : une blonde au fort caractère aka harley fichel-padilla & la petite blonde perdu sous les coups aka naevia b.-salander
○ inscrit le : 03/06/2017
MessageSujet: Re: banana brain. (shy)   Ven 4 Mai 2018 - 18:18

Re bienvenue sestra
Tu sais où me trouver si tu as besoin
Je te ferais une vague d'amour après  

_________________
J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable.
©crack in time


:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: banana brain. (shy)   Ven 4 Mai 2018 - 18:47

Welcome back
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: banana brain. (shy)   Ven 4 Mai 2018 - 19:00

Merci les chats.

@Camilla Clarke Sestra !
T'as intérêt.
Revenir en haut Aller en bas

Sean Sawyers

burger killer
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : trente-sept ans
○ statut : divorcé, il laisse son ex-femme, seule, avec un polichinelle dans le tiroir
○ métier : commissaire de police, enfermé entre quatre murs sous la paperasse
○ quartier : #12 center bay ; il vit seul dans cet appartement
○ orientation sexuelle : seules les courbes féminines lui font de l'effet
○ informations en vrac : il est né à new york, mais a toujours vécu ici › il a perdu sa mère à ses seize ans à la suite d'un accident de la route › il ne parle plus à son père › il n'a aucune patience › il ne mesure pas les conséquences de certains de ses actes › il ne supporte pas qu'on se mêle de sa vie privée › il n'accorde pas facilement sa confiance aux autres › il est indépendant, c'est dans son caractère › il vit un étage au dessus de l'appartement de son ex-femme › il refuse d'assumer l'enfant fait par accident avec avery

○ posts : 12443 ○ points : 245
○ pseudo : silverlight (adeline)
○ avatar : jensen god ackles
○ inscrit le : 28/06/2016
MessageSujet: Re: banana brain. (shy)   Ven 4 Mai 2018 - 19:05

re-bienvenue à la maison
bon courage pour ta fiche !

_________________

starting today, i need to forget what's gone. appreciate what still remains and look forward to what's coming next.

clique là:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: banana brain. (shy)   Ven 4 Mai 2018 - 19:56

Merci m'sieur.
Revenir en haut Aller en bas

Sven Bailor

la force tranquille
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : trente trois ans et demi, les "et demi" compte beaucoup.
○ statut : il a toujours la bague de fiancé pas très loin malheureusement, il n’a toujours pas oublier Sannah. bien sûr qu’il aime s'amuser, un peu comme tous les hommes.
○ métier : arnaqueur et faussaire en tout genre. co-propriétaire du Black Dog avec son cousin, celui est dans les bas-fond de wellington, un endroit bien à lui. il est aussi celui qui est à la tête du bar le soir. sa couverture c’est qu’il exerce toujours en tant que professeur d’histoire de l’art a l'université.
○ quartier : depuis que jane a quitter la colocation, il ne se voyait pas rester là-bas. alors il a trouver un petit appartement à west bay, jamais loin de la famille. son numéro est le 50 si vous le chercher.
○ orientation sexuelle : les femmes, simplement les femmes vous ne lui ferait pas changer d'avis.
○ informations en vrac : il est le cousin des Bailor's, mais aussi il porte fièrement ce nom de famille. † fils unique il a trouver un Jake et ses cousines des petits frère et soeurs à protéger. † arnaqueur et faussaire dans l'âme sauf qu'il est "professeur" d'art en retour. † Jake est le seul a savoir où Sven cache son butin, ses oeuvres volés. † la fille de sa cousine, il l'aime comme sa propre nièce. † crèche un peu partout en ce moment, il se dit sans domicile fixe même si chez Jake c'est un peu comme chez lui sauf que c'est trop petit pour trois personnes.

KONSTIG FAMILJ † you are my family, my blood and my rank. nothing will make me change my mind, nothing will change and everything will be the same. my brother, my best friend, my blood. [SONG]


○ posts : 2149 ○ points : 75
○ pseudo : emi
○ avatar : kit harington
○ DC : une blonde au fort caractère aka harley fichel-padilla & la petite blonde perdu sous les coups aka naevia b.-salander
○ inscrit le : 03/06/2017
MessageSujet: Re: banana brain. (shy)   Ven 4 Mai 2018 - 20:11

Spoiler:
 

Comme promis
Édit : DIE ANTWOOOOOORD BANANA BRAIN

_________________
J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexprimable.
©crack in time


:
 


Dernière édition par Camilla Clarke le Ven 4 Mai 2018 - 21:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Briséïs Riley

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt huit ans.
○ statut : veuve depuis deux ans après la perte de son époux dans un accident.
○ métier : éditrice de livre, elle ne jure que par cela.
○ quartier : center bay, numéro 13.
○ orientation sexuelle : hétérosexuelle, seul les hommes lui font tourner la tête.
○ informations en vrac : Elle vient d'une famille riche et a une soeur et deux frères ○ Elle est éditrice de livre ○ Elle n'est pas portée sur l'argent ○ Bénévole dans une association pour enfant dans le besoin ○ Elle a des difficultés à avoir un enfant ○ Se maquille de temps en temps ○ Porte un tatouage sur l'épaule ○ N'aime pas beaucoup le café, préfère le thé ○ A connu l'homme de sa vie à l'université ○ Elle s'est mariée à l'âge de 23 ans avec Colton ○ Son mari est décédé il y a deux ans dans un accident de voiture ○ Veuve depuis deux ans, a repris son nom de jeune fille ○ Ne vit que pour le travail depuis son décès ○ Elle ne profite plus trop de la vie ○ N'as plus connu d'homme ou de relation depuis deux ans ○ Adore lire et passe son temps à cela ○ Possède une chronique littéraire ainsi qu'un compte Instagram pour ses photos ○ La photo est sa seconde passion ○ A peur des araignées et du noir ○

○ posts : 8213 ○ points : 505
○ pseudo : PRINCESS.
○ avatar : emma watson.
○ DC : seulement ma petite poupée.
○ inscrit le : 28/08/2017
MessageSujet: Re: banana brain. (shy)   Ven 4 Mai 2018 - 20:36

rebienvenue à toi

_________________
« Just kind »
and finally, my head pressed into the pillow, i cried, because my life suddenly seemed so much darker and more complicated than i could ever have imagined, and i wished i could go back...
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas

Nina Baranovski

Voir le profil de l'utilisateurEn ligne

○ âge : 21 ans et toutes ses dents (le 6 février 1997)
○ statut : Célibataire. A perdu le bébé qu'elle attendait. Il est temps de passer à autre chose et de se remettre en selle
○ métier : Serveuse dans un bar, baby-sitteuse de temps à autre, bientôt deuxième année à l'université, en Licence Sciences, Technologies, Santé mention Biologie
○ quartier : Au 220, dans un appartement sur East Bay, seule puisque Nath' est parti à l'autre bout de la terre. Cherche un coloc
○ orientation sexuelle : Hétérosexuelle. Mais avec toutes les merdes en amour qu'elle a pu avoir, elle se demande si elle ne ferait pas mieux de devenir lesbienne. Ou nonne. Ca lui éviterait de trop souffrir
○ informations en vrac : Elle a retrouvé son père en février 2017, Rhett Sawyers ► Elle a découvert qu'elle avait des cousins et une cousine en ville ► Sa mère est morte d'une overdose en septembre 2015 ► Elle a deux tatouages ► Elle vient de reprendre ses études ► Elle a un TDAH ► Elle dort seulement cinq heures par jour ► Avant, elle terminait souvent le mois avec peu d'argent sur le compte, un ou deux dollars. Grâce à l'aide de Carson, elle a soldé les dettes de sa mère et ça va bien mieux maintenant ► Elle est pas très viande ► Allergique au citron et à l'arachide. Elle s'est retrouvée hospitalisée à cause d'un choc anaphylactique et a bien failli y rester ► Elle joue une fois par mois à un jeu de gratte-gratte. Elle gagne, de temps à autre, mais des sommes inférieures à dix dollars la plupart du temps ► Elle aime bien les jolies petites choses. Et tout ce qui est bling-bling ► Elle a déménagé sur East Bay avec son meilleur pote en juillet 2017 ► Elle aime bien écouter de la musique japonaise. Elle a grandi avec les manga One Piece, Bleach et Naruto. Elle adore les OST desdits animés d'ailleurs ► Elle aime bien regarder des séries en streaming. Elle suit de très près deux séries en particulier : Game of Thrones et The Walking Dead. Elle en regarde d'autres également mais ne peut pas non plus toutes les lister. Elle trouve que la série 2 Broke Girls lui correspond plutôt bien d'ailleurs ► Côté films, les deux trilogies de Peter Jackson arrivent en tête, et ensuite les Star Wars. Elle guette les annonces de recherche de figurants et se dit que ça pourrait l'aider si jamais elle arrive à obtenir un rôle

○ posts : 2973 ○ points : 485
○ pseudo : Nao'
○ avatar : Katherine McNamara
○ DC : Nova + Rayan + Joy
○ inscrit le : 07/09/2016
MessageSujet: Re: banana brain. (shy)   Ven 4 Mai 2018 - 20:39

Re bienv'nue à toi ^^

_________________


▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• Even if life is not good with you, you have to smile •
(c) Miss Pie



Revenir en haut Aller en bas

Shiva Anoai

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans depuis peu (12/01)
○ statut : il aime une femme différente à chaque coucher de soleil
○ métier : serveur au black dogs pour se faire un peu de thune, en vrai, il revend les merdes qu'il consomme : dealer
○ quartier : #25 north bay, il a acheté son propre appartement
○ orientation sexuelle : il n'a qu'une passion dans la vie : les courbes féminines
○ informations en vrac :
this could be the end of me, be the end of me. i go where you go, go through armageddon. girl i got you, there's no goodbyes, only us


○ posts : 802 ○ points : 60
○ avatar : zayn malik
○ DC : bryan, leo, kyle
○ inscrit le : 24/04/2018
MessageSujet: Re: banana brain. (shy)   Ven 4 Mai 2018 - 21:02

OMG OMG OMG OMG OMG TATIANA  
REBIENVENUE SUR LE FORUM T'ES JOLIE BONNE CHANCE POUR TA FICHE

_________________
good guy
Don't you fall for me, girl, i'm not the right kind, i'm a bad man. i will do all i can to keep you by my side, just 'cause i know it feels right ▬ zayn

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: banana brain. (shy)   Ven 4 Mai 2018 - 21:56

(re)bienvenue parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: banana brain. (shy)   Ven 4 Mai 2018 - 22:08

Bienvenue sur le forum ^^
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Anonymous

Invité

MessageSujet: Re: banana brain. (shy)   Ven 4 Mai 2018 - 23:31

Re-bienvenue
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: banana brain. (shy)   

Revenir en haut Aller en bas
 

banana brain. (shy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Brain Drain to Brain Gain (Emeagwali)
» Banana!
» Banana Plugs (7 Paires)
» Vends BANANA LYNX 2 (Landcruising) VENDU
» BA-BA-BA-BA-BANANA. ( stuart ) ♡

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: trash :: histoires-