AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Just in time [Nathanaël&Rory]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 31 ans
○ statut : Trop en morceau pour aimer.
○ métier : Employée d'une salle de boxe, combattant illégale & mère dévouée
○ quartier : #274 West Bay
○ orientation sexuelle : Bi avec préférence pour les femme
○ informations en vrac : ¬ Rory est la sixième d'une famille de sept enfants. ¬ Dans l’ordre, les enfants sont Nathaniel, April, Jonas, Damien, Octavya, Rory et Evalyn. ¬ Rory est considéré comme le mouton noir de la famille. ¬ Sa famille est originaire d'Island Bay. Elle y a passé les 16 premières années de sa vie. ¬ Elle est connue sous le nom de Rory Kerrigan, mais son vrai nom est Viktoria Lenderman. ¬ Elle vient d'une très bonne famille. ¬ Elle a toujours eu une grande passion pour la danse, la natation et le foot. ¬ Elle a été témoin du meurtre de sa mère à l'âge de 12 ans. Le meurtrier ne fut jamais retrouvé, mais des rumeurs circulent comme qui c’est M. Lenderman qui aurait payé pour faire tuer sa femme. ¬ La jeune fille était très proche de sa mère. ¬ Quelque temps plus tard, Rory commençait à prendre de la drogue et faire la fête un peu trop. ¬ À 16 ans, elle a tenté de se suicider par deux fois. Pour son propre bien, elle fut donc internée pendant presque 1 an. ¬ Son père a fait changer son nom de famille. Il voulait protéger le nom et l'image des Lenderman. Rory n'a jamais repris son vrai nom après sa sortie comme elle s'est sentie abandonnée par eux. ¬ Elle a aussi coupé tout contact avec sa famille qui ignore même si elle est vivante. ¬ Elle a réussi à obtenir un diplôme du lycée, mais n'a jamais tenté de faire des études plus poussées, et ce même si elle est loin d'être bête. ¬ Sa toxicomanie la poussée à faire de très mauvais choix... comme la prostitution ou les combats illégaux. Tout était bon afin d’avoir un peu d’argent pour sa prochaine dose. ¬ Elle est tombée enceinte à 24 ans d'un de ses clients. ¬ Avec l’aide d’un ami, elle a réussi à devenir nette pour pouvoir prendre soin de son enfant. ¬ Rory a fait plusieurs boulots de merde pour subvenir aux besoins de sa fille avant de finalement entrer dans les anneaux de combats illégaux. ¬ Elle est revenue vivre à Island Bay il y a 1 an environ sous son faux nom et n'a pas réellement tenté de reprendre contact avec qui que ce soit de son ancienne vie. ¬ Rory a énormément changé, autant physiquement que mentalement. C’est pourquoi ceux qui la connaissaient avant ont beaucoup de mal à la reconnaitre maintenant. ¬ Sa fille est son monde entier depuis sa naissance. Elle lui est dévouée corps et âme. ¬ Si avant Rory était une personne égoïste, irresponsable et sans réel moral, aujourd’hui elle est une femme différente. Maintenant elle est plus méfiante des nouveaux visages, responsables, bien organiser et discrète. ¬ Elle est revenue pour s'éloigner de son ancienne vie, mais un accident qui la laissa avec des frais médicaux faramineux la poussa à demander de l'argent à un homme qui lui demanda de retourner se battre pour payer sa dette. ¬ Elle redoute ce qu’on peut lui demander de faire dans le futur afin de payer sa dette. ¬ Rory sait que certains membres de sa famille vivent encore dans le coin et fait donc tout pour les ignorer. Ils ne connaissent d’ailleurs même pas l’existence de sa fille. Elle préfère que ça reste comme ça.

○ posts : 129 ○ points : 80
○ pseudo : KimCass
○ avatar : Caity Lotz
○ DC : Nope
○ inscrit le : 16/05/2018
MessageSujet: Just in time [Nathanaël&Rory]   Mer 6 Juin - 21:18

JUST IN TIME
NATHANAEL & RORY
Depuis quelques années, courir sans arrêt n’est plus un aussi gros problème que ça l’était avant. En devenant parent, j’ai appris à jongler avec un grand nombre de choses en même temps. Être responsable n’a jamais été une de mes grandes qualités. Au contraire même… Je crois que de tous les membres de ma famille, c’est moi qui l’étais le moins et de loin. Prendre des responsabilités et être un adulte, beurk, ce n’est franchement pas amusant. Mais me voilà une adulte pleinement grandie avec un gamin sur les bras en plus de ça. De quoi apprendre à la dure comment prendre ses responsabilités. Très franchement, devenir parent est sans aucun doute la meilleure chose qu’il me soit arrivé de toute ma vie. Ma fille m’a donné envie d’être non seulement une meilleure personne en général, mais aussi de changer mes habitudes qui étaient très loin d’être saines, on ne va surtout pas se le cacher. Enfin bref, si quelqu’un vient vous dire que personne ne peut réellement changer et bien envoyer le moi, je me ferais un grand plaisir de lui prouver le contraire.

Je roule des épaules une dernière fois alors que je commence tranquillement à courir sur le trottoir. Le vent est assez agréable en ce mardi après-midi et la chaleur est loin d’être suffocante. Le temps idéal pour aller courir près de la plage alors que ma fille est à l’école et que je ne travaille pas. C’est aussi un très bon moyen pour me vider la tête en général et pouvoir me focaliser sur autre chose que les très nombreux problèmes qui remplissent ma vie de tous les jours. La musique résonne dans mes oreilles de manière constante alors que je dépasse des promeneurs. Je peux sentir le vent faire voler ma queue de cheval à un rythme en accord avec chacun de mes pas. Depuis que je suis revenu dans le coin et reprise mes marques, je fais plus ou moins le même chemin quand il s’agit de ma course journalière. Je vois bien souvent les mêmes visages qui m’envoient la main avec un sourire gentil maintenant que je suis devenu Rory et pas simplement la femme blonde qui court tous les jours dans le coin depuis quelque temps. Pour eu, je suis une nouvelle venue et franchement ça me va que tout le monde pense ainsi.

Avant de prendre la décision ultime de revenir dans ma ville natale, j’ai quand même pris le temps de faire quelques recherches sur ma famille. Si moi j’ai changé, mon père, de son côté ne semble pas avoir changé pour un fil. Toujours aussi méprisant et cruel avec les gens autour de lui dans l’espoir d’avoir toujours plus d’argent ou de pouvoir. Un vrai mégalomane cet homme, je vous jure que c’est dans ce genre de moment que je suis heureuse d’avoir presque totalement bousillé ma vie à la fin de mon adolescence pour pouvoir échapper à cet homme une bonne fois pour toutes. Enfin, je ne crois pas qu’il soit au courant de mon retour ou même que je sois toujours vivante. C’est drôle tout de même parce que j’ai croisé certaines personnes de mon enfance, des voisins, professeurs et ainsi de suite, qui ne m’ont pas reconnu. C’est fou comment les gens vous traitent d’une bien meilleure manière quand ils ne savent pas de quelle famille vous venez, c’est moi qui vous le dit. Je contour un couple de personnes âgées avec leur petit caniche en faisant bien attention de rester loin de cette vilaine bête qui semble toujours prendre un malin plaisir à tenter de me mordre les chevilles si je passe trop près d’elle. Je m’arrête à un coin de rue pour attendre le changement de lumière. Le café où je finis toujours ma course se trouve juste de l’autre côté et malgré le fait que j’adore courir, j’ai vraiment besoin d’un petit remontant pour poursuivre ma journée après cet effort. Dès que la lumière piétonne apparaît, je m’élance pour traverser. Je ne fais pas deux pas dans la rue que je peux entendre le bruit familier d’un klaxon retentir. Je l’entends clairement malgré la musique dans mes oreilles. Du coin de l’œil, je vois alors une voiture qui arrive beaucoup trop vite vers moi. Par réflexe, je tente de faire un bon vers l’arrière, mais c’est loin d’être suffisant. Durant un court instant, je suis certaine que je vais me faire frapper pour cette voiture de plein fouet. Je pense à ma fille et ce qui va lui arriver. Je ne veux surtout pas qu’elle se retrouve sans parents. Elle n’a déjà que moi parce que je dois vous avouer ne pas trop savoir qui est son père. Au dernier moment, je sens quelqu’un agripper le dos de ma camisole et me tirer hors de la voie. La voiture passe à quelques centimètres tout juste de moi avant de continuer son trajet sans même s’arrêter. Les piétons huent le conducteur alors que les autres voitures klaxonnent leur mépris pour l’homme qui semble n’en avoir rien à foutre. Je me retourne vers mon sauveur pour le remercier et tombe sur un visage familier. Une fois la musique éteinte, je commence à parler le cœur battant toujours la chamade dans ma poitrine. « Bon sang! J’ai bien cru que j’allais me faire rouler dessus. Merci beaucoup de m’avoir tiré hors de la voie Nate. » Je lui offre un sourire de remerciant. Le calme est revenu autour de nous. « Je peux t’offrir un café pour te remercier ou tu retournes courir ? » J’ai très vite remarqué qu’il portait lui aussi short et t-shirt pour le sport.
electric bird.

_________________
ALL THE SECRETS
SILENCED BY THE SHAME
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : un âge ne se demande pas a une femme. (trente ans)
○ statut : veuve, elle vie avec son chien Rameses.
○ métier : dans les règles : elle était dans la navy seal. sauf qu'elle est devenu agent de sécurité la nuit au holster et propriétaire d'un bar en construction la journée.
○ quartier : west bay, au numéro 21. avec son chien, son berger allemand.
○ orientation sexuelle : les hommes et les femmes. l'un comme l'autre dans qu'elle peut s'amuser tout lui va.
○ informations en vrac : 1 - veuve depuis l'âge des ses vingts neuf ans. miguel était son amour de toujours, mais surtout elle ne l'oubliera jamais de la vie. 2 - elle avait une petite soeur : jessica, qui est décédé dans un accident de voiture quand harley avait quinze ans. 3 - elle est les bailor, c'est une grande histoire de je t'aime moi non plus. 4 - elle a fait la navy seal, mais surtout elle est devenu agente de sécurité au holster et elle construit son propre bar en journée. 5 - elle n'assume pas spécialement d'avoir des femmes dans son lit alors elle s'en cache un peu, mais quand elle en a une elle lui prouve que c'est pas du pipo ou simplement une débutante.

○ posts : 1078 ○ points : 465
○ pseudo : l.emy; shm.t.
○ avatar : rita ora.
○ DC : le faussaire de première aka sven bailor & la petite blonde perdu sous les coups aka naevia b.svalov
○ inscrit le : 02/04/2017
MessageSujet: Re: Just in time [Nathanaël&Rory]   Dim 10 Juin - 17:19




   

rory & nathanaël
just in time.
« Tu es un âne de toute façon. » Voilà ce que me disait mon père quand il savait que je me suis mis a courir. Un âne avec un carotte devant pour que je puisse courir plus vite ? Oui je déteste mon père et le jour il a voulu me poursuivre il n’a jamais réussi. Ce jour là je m’en souvient en cours en réalité. C’était un jour ou il avait pété un plomb et qu’il voulait m’attraper parce que j’avais réussi à trouver le traitement adapter à ma mère pour qu’elle ne fasse moins ou presque plus de crise. « Plus jamais tu ne m’échappera. » m’a t’il dit quand il s’était arrêté tout essoufflé. Et pourtant. Je réussissais à chaque fois mais surtout je savais qu’il n’acceptait pas que je sois dans le médicale pour soigner ma mère comme je le voulais et qu’elle puisse avoir une vie plus simple. Mais oui c’est ça, plus simple ce n’était plus le mot d’ordre depuis près de deux ans. Depuis qu’il la fait interner et que je n’ai même pas le droit sur elle pour la faire soigner de son cancer actuelle. Découvert il y a moins de trois semaines. Alors depuis ses quelques jours j’essaye de tout faire pour lui retirer la procuration qu’il peut avoir sur elle mais je n’y arrive toujours pas. Il sort avec cette stupide d’avocate qui me mets des bâtons dans les roues. Heureusement que je peux compter sur le reste de ma petite famille : ma cousine et son copain. Ils sont là pour m’aider mais surtout pour me soutenir comme il le faut. Aujourd’hui je ne bossais pas, je venais de faire la nuit et finir à huit heures du matin. Nina m’avait forcé à me reposer un peu vue que c’était la troisième nuits que j’enchaîne. J’étais poser dans mon lit, trois heures de sommeil m’avait suffit. Enfin c’était plutôt mon téléphone qui ma réveiller. Un appel de l’hôpital. Maintenant que les infirmières me connaissait elles savaient qu’elle pouvait me contacter moi en premier pour que je débarque au service avant mon père. Quand il venait en faite. Je m’étais rapidement habiller puis je suis partie tellement vite que j’en ai oublié mes lunettes pour reposer mes yeux. Alors que j’étais dans le service entrain de discuter avec les infirmières, des amies maintenant j’entends débarquer mon père dans celui-ci aussi. « Nathanaël. Tu n’as aucun droit d’être ici. » Je me retourne pour le voir. « Tu ne m’empêchera jamais de venir voir maman. » Il me pousse limite, et fait semblant d’être inquiet pour ma mère. Ca ne fonctionne pas avec moi ni même deux infirmières du service. Elles lui explique qu’elle avait besoin d’un traitement un peu plus fort. Mon père refuse catégoriquement. Elles pouvaient voir mon visage se décomposer complètement mais surtout que j’ai envie d’exploser, de lui dire ses quatre vérités, mais bientôt justice sera faite. Il repart aussi vite qu’il est arrivé et elle me demande si elles peuvent quand même lui administrer. J’ai envie de dire oui et non. Je la regarde une main sur son épaule. « Tu as fait beaucoup pour moi, mais la justice est dans le lot maintenant… Pour l’instant je ne peux rien faire, merci quand même ma belle. » elle voit mon impuissance mais surtout que je repars à mon tour. Je décide alors d’aller courir une fois rentré chez moi. Je me change pour être opérationnelle pour ça, j’ai besoin de penser à autre chose. La musique sur mes oreilles, les personnes de ma rues qui me reconnaissent et me font signe. Je fais de même par politesse. Alors que je continue de courir dans les rues depuis un petit moment je me suis dis que je pouvais me poser un peu ça ne me fera pas de mal. Alors que je suis sur le trottoire d’en face, j’avais ralentis avant d’arriver au café, j’avais aussi déjà retiré mes écouteurs mais le bruit crissant du klaxon me fait réagir. Quand je tourne la tête je te vois ici sur la voix presque paralysé. Je cours au plus vite vers toi. Une bras passé autour de ta taille et l’autre sur ta camisole de sport pour te tirer contre moi mais surtout pour t'éviter cette voiture qui ne s’arrête même pas. Je viens simplement te regarder en te lâchant doucement, quand je te reconnais mais surtout quand je te vois alors parler rapidement, apeuré malgré tout. « Bon sang! J’ai bien cru que j’allais me faire rouler dessus. Merci beaucoup de m’avoir tiré hors de la voie Nate. » Je te regarde en souriant. « C’est tout à fait normal Rory, tu aurais fais la même chose pour moi. » ça faisait quand même un petit moment qu’on ne s’était pas vue. Et je pense que je ne voulais pas te voir sous les roues de cette voiture pour des “retrouvailles”. « Je peux t’offrir un café pour te remercier ou tu retournes courir ? » Sur le coup je réfléchis rapidement, reprendre la course malgré tout ou accepter ? « J’accepte volontier ! J’allais m’arrêter de toute façon. » je me mets à sourire à nouveau, puis le coeur lourd je pense qu’un peu de compagnie comme la tienne ne me fera pas de mal du tout bien au contraire. Je te fais signe pour marcher tranquillement jusqu’au café. « Je ne savais pas que tu venais par ici. Mais je le serais pour la prochaine fois. » je dis en riant doucement, tu pouvais voir que je ne suis pas comme d’habitude, pas aussi joyeux, a limite sauter de partout mais surtout je suis moins reactif si on peut dire ça.


   
(c) fiche:WILD BIRD

_________________

i am humain
faith is so much stronger than fear, open your heart to the truth you might hear. taste your words before you spit them out silence can be louder than a shout.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 31 ans
○ statut : Trop en morceau pour aimer.
○ métier : Employée d'une salle de boxe, combattant illégale & mère dévouée
○ quartier : #274 West Bay
○ orientation sexuelle : Bi avec préférence pour les femme
○ informations en vrac : ¬ Rory est la sixième d'une famille de sept enfants. ¬ Dans l’ordre, les enfants sont Nathaniel, April, Jonas, Damien, Octavya, Rory et Evalyn. ¬ Rory est considéré comme le mouton noir de la famille. ¬ Sa famille est originaire d'Island Bay. Elle y a passé les 16 premières années de sa vie. ¬ Elle est connue sous le nom de Rory Kerrigan, mais son vrai nom est Viktoria Lenderman. ¬ Elle vient d'une très bonne famille. ¬ Elle a toujours eu une grande passion pour la danse, la natation et le foot. ¬ Elle a été témoin du meurtre de sa mère à l'âge de 12 ans. Le meurtrier ne fut jamais retrouvé, mais des rumeurs circulent comme qui c’est M. Lenderman qui aurait payé pour faire tuer sa femme. ¬ La jeune fille était très proche de sa mère. ¬ Quelque temps plus tard, Rory commençait à prendre de la drogue et faire la fête un peu trop. ¬ À 16 ans, elle a tenté de se suicider par deux fois. Pour son propre bien, elle fut donc internée pendant presque 1 an. ¬ Son père a fait changer son nom de famille. Il voulait protéger le nom et l'image des Lenderman. Rory n'a jamais repris son vrai nom après sa sortie comme elle s'est sentie abandonnée par eux. ¬ Elle a aussi coupé tout contact avec sa famille qui ignore même si elle est vivante. ¬ Elle a réussi à obtenir un diplôme du lycée, mais n'a jamais tenté de faire des études plus poussées, et ce même si elle est loin d'être bête. ¬ Sa toxicomanie la poussée à faire de très mauvais choix... comme la prostitution ou les combats illégaux. Tout était bon afin d’avoir un peu d’argent pour sa prochaine dose. ¬ Elle est tombée enceinte à 24 ans d'un de ses clients. ¬ Avec l’aide d’un ami, elle a réussi à devenir nette pour pouvoir prendre soin de son enfant. ¬ Rory a fait plusieurs boulots de merde pour subvenir aux besoins de sa fille avant de finalement entrer dans les anneaux de combats illégaux. ¬ Elle est revenue vivre à Island Bay il y a 1 an environ sous son faux nom et n'a pas réellement tenté de reprendre contact avec qui que ce soit de son ancienne vie. ¬ Rory a énormément changé, autant physiquement que mentalement. C’est pourquoi ceux qui la connaissaient avant ont beaucoup de mal à la reconnaitre maintenant. ¬ Sa fille est son monde entier depuis sa naissance. Elle lui est dévouée corps et âme. ¬ Si avant Rory était une personne égoïste, irresponsable et sans réel moral, aujourd’hui elle est une femme différente. Maintenant elle est plus méfiante des nouveaux visages, responsables, bien organiser et discrète. ¬ Elle est revenue pour s'éloigner de son ancienne vie, mais un accident qui la laissa avec des frais médicaux faramineux la poussa à demander de l'argent à un homme qui lui demanda de retourner se battre pour payer sa dette. ¬ Elle redoute ce qu’on peut lui demander de faire dans le futur afin de payer sa dette. ¬ Rory sait que certains membres de sa famille vivent encore dans le coin et fait donc tout pour les ignorer. Ils ne connaissent d’ailleurs même pas l’existence de sa fille. Elle préfère que ça reste comme ça.

○ posts : 129 ○ points : 80
○ pseudo : KimCass
○ avatar : Caity Lotz
○ DC : Nope
○ inscrit le : 16/05/2018
MessageSujet: Re: Just in time [Nathanaël&Rory]   Lun 24 Sep - 21:01

JUST IN TIME
NATHANAEL & RORY
Je n’ai jamais eu beaucoup de chance dans ma vie. Oui ça on ne va pas se le cacher quand même quand on connait mon historique c’est une évidence assez clair. Même si parfois cette malchance a fini par tournée à mon avantage et m’est donné la plus belle chose que la vie pu me faire comme cadeau. Vous vous doutez bien qu’au début je ne voyais pas du tout les choses de cette manière. Je me souviens avoir passé deux bonnes journées sur le bord de la dépression nerveuse après avoir appris que j’étais enceinte. J’avais toujours pensée avoir pris toutes les dispositions pour que ça ne m’arrive pas, mais il faut croire que le destin, s’il existe vraiment, avait d’autre plan pour moi. Aujourd’hui, je vois cette partie de ma vie comme le début d’un renouveau. J’ai enfin pu laisser qui j’étais par le passé derrière moi et avancer finalement pour devenir une meilleure personne ou tout du moins une personne apte à prendre soins correctement d’un enfant en plus d’être nettement plus équilibrer. Oui j’ai toujours des problèmes avec certains aspects de mon passé… je ne crois pas que je ne vais jamais me débarrasser de l’entièrement de la douleur et la perte qui me hante, mais au moins je sais comme la gérer maintenant. Je sais aussi comment vivre avec ce poids dans ma poitrine qui ne partira sans doute jamais vraiment. Pessimiste vous me dirai? Non, je suis juste réaliste. Certaines choses ne guérisse jamais alors autant y faire face et apprendre à supporter la douleur constante que ça nous apporte. Celle-ci devient plus facile de l’ignorer après un moment même si elle ne se fane jamais totalement.

Enfin bref, je suis bien heureuse de ne pas ajouter de me faire frapper dessus par un chauffard du dimanche en plus dans ma déjà bien trop longue liste d’emmerde. Disons que je n’ai vraiment pas besoin de perdre l’usage d’un de mes membres si je veux pouvoir continuer à payer mes factures et prendre soin de ma fille. Je sais aussi que ce genre d’accident signerait la mort de toutes mes activités et je ne veux surtout pas passer à comment on pourrait me demander de rembourser ma dette par la suite. Un frisson me travers rapidement. Je ne veux surtout pas devoir retourner dans mon ancien style de vie d’avant la naissance de ma petite chérie. Elle ne sait pas ce passage comme elle ne connait pas vraiment l’histoire entre son père et moi. Elle est trop jeune encore pour tout connaître… et je ne crois pas que dire à ton enfant que tu avais pour habitude d’être en quelque sorte une prostitué et que son père est un client l’aiderait dans son développement personnel plus tard. T’en qu’elle pense que celui-ci est décidé courageusement dans un incendie parce qu’il était pompier (ce que je dois vous avouez ignorer totalement comme je ne connaissais pas franchement ce type et qu’on s’est vu deux fois avec qu’il ne disparaisse dans la nature) c’est mieux. Je ne veux jamais qu’elle est à vivre la déception qu’on ressent face à un père qui ne répond pas à vos attentes. Je l’ai vécu toute ma vie alors autant le faire passer pour mort.

Avec toutes ses choses qui tournent en constamment boucle dans ma tête… pas étonnant que courir me détend autant et que du coup j’ai aussi tendance à me perdre sans remarquer ceux qui m’entourent même si en général je suis assez prudente quand je viens pour traverser la rue. Avoir un enfant vous fait voir ce genre de petites choses avec une importance bien plus élever. Je suis contente de réaliser que la personne qui m’a tiré hors limite est quelqu’un que je connais. Bien plus facile de le remercier de cette manière pour m’avoir sauvé la mise à l’instant. « C’est tout à fait normal Rory, tu aurais fais la même chose pour moi. » Je hoche la tête en signe d’accord avec ses paroles. Je n’aurais jamais pu vivre avec moi-même si j’avais laissé quelqu’un être frapper alors que je pouvais lui venir en aide et ainsi empêcher que cette même personne soit blessé. Le fait que je la connaisse ou non n’a pas d’importance. Je crois que c’est surtout une question de décence humaine rendu là. « Mais merci quand même. Je ne peux pas vraiment me permettre un passage à l’hosto en ce moment. » Je grimace à l’idée des frais médicaux et tout le reste. C’est pourquoi je décide de lui offrir un café sans même y penser. C’est un mec sympa et il vient de m’aider … encore une fois. Il le mérite. « J’accepte volontier ! J’allais m’arrêter de toute façon. » . « Ça tombe bien alors, j’avais l’intention de m’y arrête aussi. » Ensemble, on travers la rue afin de se rendre au café du coin, le meilleur. « Je ne savais pas que tu venais par ici. Mais je le serais pour la prochaine fois. » Je note presque aussitôt dans son attitude que quelque chose semble… éteinté Je ne prétends pas bien le connaître, loin de là même, mais il m’a toujours semblé bien plus énergie et brillant qu’en ce moment. Je préfère cependant ne pas poser de questions ne voulant pas être intrusif après tout, il ne l’est pas avec moi depuis notre rencontre. « Je cours assez souvent. Après, ça dépends de mon temps libre. Je le fais souvent quand ma fille est à l’école sinon… pas évident de courir avec une fillette. » Quand elle était encore toute petite et que je pouvais la porter dans un porte bébé ça allait encore… mais plus maintenant. Je lui adresse un sourire en coin malicieux et amicalement moqueur. « On pourra se rejoindre pour courir ensemble un de ses quatre … enfin si tu peux me suivre. »
electric bird.

_________________
ALL THE SECRETS
SILENCED BY THE SHAME
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Just in time [Nathanaël&Rory]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Just in time [Nathanaël&Rory]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» Dream or ... Dream? [Privé Nathanaël & Cirius]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: trash :: rps-