AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ta tronche, je la connais... [Craig S.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

La rage au ventre
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Tuteur légal de sa nièce Maya âgée de 5 ans / Célibataire
○ métier : Combattant illégal pour le compte de La Meute & Champion du big boss / Travaille comme plongeur dans un restaurant à South Bay en couverture mais il est plus souvent dans les sous-sols du Holster que derrière la plonge du restau.
○ quartier : #24 West Bay ; de nouveau seul avec sa nièce, Sven a fini par en avoir marre du canapé.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel
○ informations en vrac : Franc - Secret - Distant - Sauvage - Combatif - Impulsif - Loyal - Serviable - Généreux - Colérique - Moqueur - Rancunier - Désordonné - Sentimental



Jake on dirait un ours, il a vraiment pas l'air commode comme ça mais dans le fond c'est pas un mauvais gars. Il est complètement accro à l'adrénaline que lui procure les combats. Il aime autant se prendre des coups qu'en donner. Bailor c'est le champion indétrônable des sous-sols miteux du casino de Wellington. Il déteste les flics. Il essaye de s'en tenir éloigné le plus possible. Les points de suture et les hématomes font partie de son corps. Il se laisse souvent dominer par la colère. C'est le sentiment qu'il a le plus de mal à contrôler. Jake c'est un putain de pique-assiette. Sa grande-sœur est décédée il y a un an. Depuis il a récupéré la garde de Maya, sa nièce. Il la considère comme sa gamine. Il est à deux doigts d'avoir les services sociaux sur le dos. Jake est fidèle à la Meute. Il se sent incapable de la quitter. Il fait son gros dur mais il est extrêmement sentimental. L'amour, l'amitié, la famille, tout ça ça le prend aux tripes. Trouver l'amour, dans le sombre univers où il évolue, lui paraît impossible.

○ posts : 1002 ○ points : 2400
○ pseudo : Daisu
○ avatar : Dean Ambrose
○ DC : //
○ inscrit le : 23/05/2018
MessageSujet: Ta tronche, je la connais... [Craig S.]   Ven 8 Juin - 23:56

Ta tronche, je la connais...Craig & JakeC'était le jour parfait pour être pénard. Pas de taf au restaurant, pas de combat de prévu et Maya était à l'école. Jake allait enfin pouvoir mettre le nez dans son courrier et trier ses factures vieilles de plusieurs mois. Il se mit à l'ouvrage, assis à la table de la cuisine, lunettes sur le nez, sachant pertinemment qu'il ne tiendrait pas plus de dix minutes comme ça. A vrai dire ce fut même bien plus rapide, puisqu'il laissa échapper un grognement au bout cinq minutes, avant de rassembler sa paperasse pour la balancer au fond d'un placard, qu'il n'ouvrirait probablement plus pendant un long moment. Le combattant n'hésita plus, il attrapa sa vieille veste en cuir, enjamba son horrible chat étalé sur le paillasson et sortit de son appartement. Il ne pouvait pas rester comme ça, assis sur une chaise, à réfléchir. Ouais, réfléchir c'était trop chiant, le mieux c'était d'aller se poser dans un bar du coin et s'offrir une bonne petite bière. Et oui, la vie pouvait être faite de chose simple !

Son verre à la main, Jake lâcha un long soupir.  Un soupir suffisamment bruyant  pour attirer l’attention des autres clients, qui ne se gênèrent pas pour l’observer sous toutes ses coutures. L’arcade sourcilière ouverte, le nez barré d’un pansement, les phalanges rougies par les coups, il avait de quoi attirer l’attention, oui, mais pas dans le bon sens du terme. Le combattant ne releva même pas. Il ne relevait plus depuis longtemps.  Pour lui, c’était devenu une habitude de se faire dévisager de la sorte et se faire juger par la même occasion. Du coup, il sirota sa bière en s’en battant royalement les steaks, tout en regardant la rediffusion d’un match de rugby sur l’écran au-dessus de lui.

La porte d’entrée claqua au passage d’un énième client, Jake détourna son regard, plus par réflexe que par curiosité. Il reporta son attention sur le match mais se figea aussitôt, comme s’il venait de se rendre compte qu’un fantôme venait d’entrer dans le bar. D’un mouvement rapide, il tourna la tête pour se figer une nouvelle fois. Ce type là, qui venait d’entrer, sa gueule il la connaissait. Oh que oui ! Un « Putain de merde… » s’échappa de sa bouche. Le ton de sa voix sonna étrangement entre la stupéfaction et l’agacement. Il ne l’avait vu qu’une seule fois mais en « bon » mauvais perdant, son visage était resté bien ancré dans son esprit, tout comme cette soirée où il avait était bien trop con et bien trop prétentieux. Il s’était fait défoncer par un petit jeune et franchement ça avait du mal à passer. Jake l'observa d'un regard mauvais s'avancer dans le pub. Il ne tenait plus en place sur sa chaise à force de se remémorer les souvenirs de ce fameux jour. Le jeune homme passa devant sa table et... Oups, le trentenaire renversa son verre de bière sur les pompes de son nouvel ennemi, dont il ne connaissait même pas le nom. Comme il était maladroit, vraiment ! « Désolé mec j'ai pas fait exprès. » Ses excuses sonnaient tellement faux... Et il n'en avait pas honte.

© CRIMSON DAY

_________________
+ PUT ON YOUR WAR PAINT +
Jackyboy

Badges ~:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

une âme pour deux
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 38 ans (25/08)
○ statut : célibataire, marié à son travail.
○ métier : ancien soldat reconverti en pâtissier, il a repris l'affaire familiale.
○ quartier : dans une maison au #117 east bay.
○ orientation sexuelle : hétéro.
○ informations en vrac :
right now i'm emotional, i lose control when i'm with you. i hope i haven't said too much, guess i always push my luck when i'm with you


○ posts : 685 ○ points : 980
○ avatar : joe manganiello.
○ DC : bb, leo.
○ inscrit le : 21/03/2018
MessageSujet: Re: Ta tronche, je la connais... [Craig S.]   Dim 24 Juin - 1:54


ta tronche, je la connais

Le bar, c’est un peu sa deuxième maison. Il ne s’écoule pas trois jours sans que Craig décide de s’y rendre, avec comme excuse qu’il a besoin de s’y ressourcer pour peindre ses toiles. Il est vrai que fut un temps, il ne jurait que par ça, ne trouvait l’inspiration qu’à travers les personnes alcoolisées et minables qui fréquentent ces endroits. Depuis qu’il a rencontré Nahla, tout lui semble être différent. Sa vision des choses et du monde n’est plus la même, ses idées fusent même lorsqu’il est endormi. Elle l’a transformé, professionnellement parlant et il ne peut plus se cacher derrière cette façade. S’il sort encore ce soir, s’il décide de pousser cette porte qu’il connaît aussi bien, c’est plus par envie que par nécessité. Comme toutes autres personnes, il lui arrive d’avoir besoin de se ressourcer, de prendre du temps pour lui et de réfléchir à sa situation. L’alcool est un plus, une aide précieuse que beaucoup d’hommes et femmes recherchent en venant ici. Contrairement à ces personnes, il ne ramènera personne à la maison ce soir, une jolie rouquine hante déjà ses pensées. Il a l’impression que sa vie entière tourne autour d’elle, depuis qu’elle est venue poser pour lui. Il a réussi à mettre un nom sur ses sentiments et sensations qui le bouleversent constamment : l’amour. Et c’est une sacrée claque dans la gueule, de se rendre compte que l’on est amoureux pour la première fois de sa vie. Tout ce qu’il avait pensé ressentir avec son ex-femme n’est rien à côté de ce qu’il vit aujourd’hui et ça l’énerve, il aurait préféré se foutre d’elle et de tout ce qu’elle peut représenter. Il aimerait avoir le courage de lui dire qu’elle sera forcément déçu par lui, à un moment donné, et que ce serait mieux pour tous les deux qu’ils ne se lancent pas dans cette histoire. Et pourtant, il semble déjà lui appartenir, corps et âme, comme s’il y avait une logique à tout ça.

C’est cette foutue sensation de ne rien maîtriser qui l’a poussé à venir ici. Il a laissé son atelier, ses toiles et ses idées claires à la maison. Entré dans le bar, il n’a pas pris la peine de regarder les personnes qui font vivre ce lieu, pour une fois, il s’est directement rendu au comptoir. Sa commande reste la même qu’à chaque fois qu’il vient ici : une bière bien fraîche. L’envie de se mettre dans son coin habituel et d’admirer la vue est loin de lui, pour une fois, il s’autorise à s’éloigner du bar et de ses tabourets pour s’asseoir à une table, sur une chaise. Sa bière entre ses mains, les yeux dans le vide, il est extirpé de ses pensées par un abruti qui semble avoir deux mains gauches. Un accident, ça arrive, il allait d’ailleurs le lui dire. ▬ C’est pas gra.. Il se coupe, car il a relevé son visage vers l’homme en question qui avait probablement prémédité son coup. Ce visage, il le reconnaît, il l’a frappé suffisamment fort pour ne jamais l’oublier. Durant sa lune de miel, il s’est laissé aller à des envies malsaines, un combat illégal qu’il a gagné, sans trop savoir comment. Son adversaire, c’était lui, ce con qui venait de renverser sa boisson sur ses pompes. ▬ Tu crois que je vais gober tes excuses ? Désolé mec, j’ai sûrement frappé trop fort, tes deux neurones ont du mal à se connecter entre eux. Si on lui posait la question, il le dirait : c’est lui qui a commencé. Provocation contre provocation, il vaudrait mieux que les deux hommes se séparent et s’ignorent dès maintenant car, avec le côté colérique de Craig et avec cet amoureux de l’adrénaline, leur seconde confrontation risque de faire bien plus de dégâts que la première.

_________________
voyou
J'suis pas quelqu'un de bien, j'suis pas une belle personne, j'suis une sale bête, une bouteille de gaz dans une cheminée et j'vais finir par te sauter au visage si tu t'approches trop, comme ça a fait avec les autres ▬ fauve

:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

La rage au ventre
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Tuteur légal de sa nièce Maya âgée de 5 ans / Célibataire
○ métier : Combattant illégal pour le compte de La Meute & Champion du big boss / Travaille comme plongeur dans un restaurant à South Bay en couverture mais il est plus souvent dans les sous-sols du Holster que derrière la plonge du restau.
○ quartier : #24 West Bay ; de nouveau seul avec sa nièce, Sven a fini par en avoir marre du canapé.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel
○ informations en vrac : Franc - Secret - Distant - Sauvage - Combatif - Impulsif - Loyal - Serviable - Généreux - Colérique - Moqueur - Rancunier - Désordonné - Sentimental



Jake on dirait un ours, il a vraiment pas l'air commode comme ça mais dans le fond c'est pas un mauvais gars. Il est complètement accro à l'adrénaline que lui procure les combats. Il aime autant se prendre des coups qu'en donner. Bailor c'est le champion indétrônable des sous-sols miteux du casino de Wellington. Il déteste les flics. Il essaye de s'en tenir éloigné le plus possible. Les points de suture et les hématomes font partie de son corps. Il se laisse souvent dominer par la colère. C'est le sentiment qu'il a le plus de mal à contrôler. Jake c'est un putain de pique-assiette. Sa grande-sœur est décédée il y a un an. Depuis il a récupéré la garde de Maya, sa nièce. Il la considère comme sa gamine. Il est à deux doigts d'avoir les services sociaux sur le dos. Jake est fidèle à la Meute. Il se sent incapable de la quitter. Il fait son gros dur mais il est extrêmement sentimental. L'amour, l'amitié, la famille, tout ça ça le prend aux tripes. Trouver l'amour, dans le sombre univers où il évolue, lui paraît impossible.

○ posts : 1002 ○ points : 2400
○ pseudo : Daisu
○ avatar : Dean Ambrose
○ DC : //
○ inscrit le : 23/05/2018
MessageSujet: Re: Ta tronche, je la connais... [Craig S.]   Ven 6 Juil - 11:20

Ta tronche, je la connais...Craig & JakeJake pensait et surtout espérait ne plus jamais revoir ce type, pour protéger son ego blessé. Mais maintenant qu'il était face à lui, il était bien trop rancunier pour arrêter de faire son enfoiré. Clairement, c'était lui qui avait commencé le premier et il n'irait pas dire le contraire. S'ils devaient en venir aux mains, qu'importe, Bailor était prêt, il était toujours prêt pour ce genre de chose. Il fallait dire aussi qu'il avait bien envie de prendre sa revanche un moment ou un autre. « Ouais j'suis un gros con maintenant. J'y peux rien... » Un sourire en coin, des plus impertinent se dessina sur son visage. « Tu peux t'en prendre qu'à toi si tes pompes sont dégueulasses. De toute façon elles étaient déjà moche de base. Je t'ai plutôt rendu service. » Il haussa les épaules. Encore de la provocation. Quand le trentenaire commençait, pas facile pour lui de s'arrêter. Néanmoins, une question lui brûlait les lèvres. Lors de leur première rencontre, le jeune homme lui avait donné l'impression de ne pas être du coin, d'autant plus que son accent n'était pas celui des gens d'ici, il sonnait plutôt... Anglais. Jake avait fini par conclure qu'il s'agissait d'un touriste et pensait donc qu'il ne le reverrait plus. Visiblement, il avait tout faux. « Qu'est-ce que tu fous ici ? » La question avait était posé comme s'il avait violé son territoire. Vraiment, il voulait savoir pourquoi il était là, en Nouvelle-Zélande, à Island Bay, dans le même putain de bar que lui. Parce que sa tronche, il n'avait pas envie de la croiser encore et encore, au risque de vraiment péter un câble. « Pour les touristes y a la baraque à frites sur la plage. » Le ton ne changeait pas, il était toujours aussi peu aimable, avec une pointe de moquerie. Plusieurs personnes les regardaient, leur altercation attirait l'attention. Le patron du bar faisait parti de ceux-là, il les observait d'un œil mauvais, prêt à intervenir si les deux hommes en venaient aux mains. Il n'aimait pas que ses clients mettent le bordel dans son établissement. Quant à Jake, il ne lâchait pas son ancien adversaire des yeux. Même avec le regard, il continuait le jeu de la provocation.

© CRIMSON DAY

_________________
+ PUT ON YOUR WAR PAINT +
Jackyboy

Badges ~:
 


Dernière édition par Jake Bailor le Jeu 19 Juil - 15:07, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

une âme pour deux
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 38 ans (25/08)
○ statut : célibataire, marié à son travail.
○ métier : ancien soldat reconverti en pâtissier, il a repris l'affaire familiale.
○ quartier : dans une maison au #117 east bay.
○ orientation sexuelle : hétéro.
○ informations en vrac :
right now i'm emotional, i lose control when i'm with you. i hope i haven't said too much, guess i always push my luck when i'm with you


○ posts : 685 ○ points : 980
○ avatar : joe manganiello.
○ DC : bb, leo.
○ inscrit le : 21/03/2018
MessageSujet: Re: Ta tronche, je la connais... [Craig S.]   Mar 10 Juil - 16:27


ta tronche, je la connais

Il ne faut pas le chercher, Craig. Il rentre dans le tas sans se soucier de s’il est à la hauteur ou non. Ce mec est plus fort que lui. Il est bien plus grand, bien plus lourd et bien plus musclé. Et surtout, il est bien plus habitué à se battre. Le tatoué a déjà fait de la boxe durant de longues années, il avait un crochet qui mettait tous ses adversaires à terre. Mais ça commence à dater et dans les combats que pratiquent Jake, un coup de poing, ce n’est vraiment pas grand-chose. Il y a tellement d’autres coups à exploiter pour blesser l’autre, Craig l’a expérimenté une fois. Et même s’il a gagné, il est ressorti de ce combat légèrement amoché. Son adversaire n’était pas au mieux de sa forme et il a réussi à le faire douter de ses capacités, à prendre le dessus et s’il n’avait pas été mal à cause de son combat précédent, il l’aurait massacré. Est-ce que c’est ce qu’il va se passer, ce soir, est-ce qu’il va se prendre une dérouillée pour avoir osé le battre il y a quelques mois de cela ? Sûrement. Car on ne provoque pas Craig sans devoir en subir les conséquences, même si elles se retournent contre lui. ▬ T’as toujours été un gros con. Il confirme. Le brun fronce les sourcils en regardant ses chaussures, elles ne sont pas si moches, il ment. C’est vrai qu’il a parfois un goût vestimentaire assez décalé mais pour les chaussures, il reste dans les normes, il ne va pas dans des extrêmes au possible. ▬ Mieux vaut les godasses que la tronche, tu n’penses pas ? C’est petit d’attaquer sur le physique, mais il l’a cherché. Ouais, Craig serait capable de dire « c’est lui qui a commencé » pour s’en sortir. Il rigole en l’entendant lui demander ce qu’il fait ici et en le traitant de touriste. Il habite ici maintenant, la lune de miel n’est qu’un lointain souvenir. ▬ Je vis ici. Il comprend que Jake se sent attaqué, qu’il a l’impression d’avoir un intrus sur son territoire. Il profite de cette situation, cette ville est désormais la sienne et il n’hésitera pas à donner des coups pour détrôner ceux qui pensent être les rois. Comme lui, son adversaire d’un soir et visiblement de toujours. ▬ Tu vas devoir t’habituer à me voir par ici, j’habite dans le coin. Et si tu te sens mal à l’idée d’avoir été battu par moi.. casse toi, tu ne manqueras à personne. Il tient des propos irrespectueux et il s’en fout. Les gens autour écoutent, ils ne peuvent pas s’en empêcher, les mecs dans les bars sont toujours des commères. Le patron, lui, il est sur les nerfs, ça se voit qu’il veut éviter que ça dégénère mais avec les deux, ça risque bel et bien de mal se terminer.

_________________
voyou
J'suis pas quelqu'un de bien, j'suis pas une belle personne, j'suis une sale bête, une bouteille de gaz dans une cheminée et j'vais finir par te sauter au visage si tu t'approches trop, comme ça a fait avec les autres ▬ fauve

:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

La rage au ventre
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Tuteur légal de sa nièce Maya âgée de 5 ans / Célibataire
○ métier : Combattant illégal pour le compte de La Meute & Champion du big boss / Travaille comme plongeur dans un restaurant à South Bay en couverture mais il est plus souvent dans les sous-sols du Holster que derrière la plonge du restau.
○ quartier : #24 West Bay ; de nouveau seul avec sa nièce, Sven a fini par en avoir marre du canapé.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel
○ informations en vrac : Franc - Secret - Distant - Sauvage - Combatif - Impulsif - Loyal - Serviable - Généreux - Colérique - Moqueur - Rancunier - Désordonné - Sentimental



Jake on dirait un ours, il a vraiment pas l'air commode comme ça mais dans le fond c'est pas un mauvais gars. Il est complètement accro à l'adrénaline que lui procure les combats. Il aime autant se prendre des coups qu'en donner. Bailor c'est le champion indétrônable des sous-sols miteux du casino de Wellington. Il déteste les flics. Il essaye de s'en tenir éloigné le plus possible. Les points de suture et les hématomes font partie de son corps. Il se laisse souvent dominer par la colère. C'est le sentiment qu'il a le plus de mal à contrôler. Jake c'est un putain de pique-assiette. Sa grande-sœur est décédée il y a un an. Depuis il a récupéré la garde de Maya, sa nièce. Il la considère comme sa gamine. Il est à deux doigts d'avoir les services sociaux sur le dos. Jake est fidèle à la Meute. Il se sent incapable de la quitter. Il fait son gros dur mais il est extrêmement sentimental. L'amour, l'amitié, la famille, tout ça ça le prend aux tripes. Trouver l'amour, dans le sombre univers où il évolue, lui paraît impossible.

○ posts : 1002 ○ points : 2400
○ pseudo : Daisu
○ avatar : Dean Ambrose
○ DC : //
○ inscrit le : 23/05/2018
MessageSujet: Re: Ta tronche, je la connais... [Craig S.]   Jeu 19 Juil - 15:04

Ta tronche, je la connais...Craig & JakeOui, Jake n'apparaissait pas sous son meilleur jour avec son visage abîmé, marqué par les coups de ses nombreux adversaires. C'était en vérité la même chose tous les autres jours de la semaine. Il était conscient que ça ne jouait pas forcement en sa faveur mais l'entendre de la bouche de son interlocuteur ne lui faisait pas vraiment plaisir. Pas du tout même. Son visage se décomposa totalement face à la nouvelle déclaration qu'il venait d'entendre. Il mit quelques secondes avant de se rendre compte que le jeune homme était réellement sérieux. Bordel. Putain de bordel de cul ! L'autre tâche avait décidé d'emménager dans le quartier, c'était la meilleure de la journée ! « C'est une blague ?! » Il voulait encore espérer, même s'il y avait peu de chance pour que tout ça soit faux. Le combattant devait donc s'habituer à le voir dans le coin ? Non, c'était beaucoup trop lui demander ! Il n'avait pas envie de faire l'effort et il ne le ferait pas. Son sang commençait à bouillonner. Jake était un homme colérique de nature, il ne lui fallait, en général, pas beaucoup de temps avant de se mettre à péter un câble. Et la petite référence à sa dernière défaite ne faisait rien pour arranger les choses. Il se leva d'un bond, faisant reculer bruyamment sa table. « Tu crois vraiment que je vais me barrer juste parce que t'es là ?! Te sens pas trop vite chez toi mec. » Il était maintenant face à son nouvel ennemi. Son regard s'était assombri et ça ne présageait rien de bon. « Mais ouais, t'as raison sur un point. J'me sens mal d'avoir été mis au tapis par un pauvre type comme toi. » Il fit craquer lentement son cou, à droite, à gauche, sans jamais détourner le regard. Sa mâchoire se resserra. « Rien que de voir ta tronche ça me fout en rogne ! Mais tu vois, maintenant que t'es là, j'ai pas l'intention de laisser passer ça. » Sur ces mots d'une incroyable froideur, Jake attrapa avec rapidité son verre et jeta le peu de bière qui lui restait sur le torse de son adversaire. Il avait envie de créer l'effet de surprise avant de lever son poing et de l'envoyer contre le visage de l'anglais. Ça y était, il était passé à l'acte et bon Dieu comme c'était jouissif ! Il laissa échapper un rire mélangeant satisfaction, excitation et nervosité. Oui, c'était lui qui avait commencé et il n'en avait strictement rien à foutre. Surpris, les voix s'élevèrent dans le bar, le patron était fou de rage.

© CRIMSON DAY

_________________
+ PUT ON YOUR WAR PAINT +
Jackyboy

Badges ~:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

une âme pour deux
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 38 ans (25/08)
○ statut : célibataire, marié à son travail.
○ métier : ancien soldat reconverti en pâtissier, il a repris l'affaire familiale.
○ quartier : dans une maison au #117 east bay.
○ orientation sexuelle : hétéro.
○ informations en vrac :
right now i'm emotional, i lose control when i'm with you. i hope i haven't said too much, guess i always push my luck when i'm with you


○ posts : 685 ○ points : 980
○ avatar : joe manganiello.
○ DC : bb, leo.
○ inscrit le : 21/03/2018
MessageSujet: Re: Ta tronche, je la connais... [Craig S.]   Dim 22 Juil - 23:17


ta tronche, je la connais

Non, ce n’est pas une blague. Et Craig aime vivre ici, malgré des débuts difficiles. La ville n’est pas plus attrayante que Londres, les habitants sont tous plus ennuyeux les uns que les autres. Et financièrement parlant, ce n’est pas à Island Bay qu’il a connu ses meilleurs jours. Et pourtant, il est plus heureux qu’il ne l’a jamais été en Angleterre. Grâce à sa petite rouquine, celle qui ne voudrait pas le savoir dans ce bar, prêt à se battre avec un autre homme. Elle est policière, il est le profil parfait d’un voyou. Son voyou, comme elle aime l’appeler. Sauf qu’il n’y a rien de plaisant pour une jeune recrue que devoir expliquer à ses supérieurs pourquoi on emmène notre copain en cellule tous les deux jours. Il devrait garder cette idée en tête, se concentrer sur Nahla et oublier ses chaussures mouillées et cet abruti face à lui. Mais c’est trop dur, il ne peut pas s’empêcher de le provoquer, de l’insulter. Il ne l’aime pas et il ne s’en fera jamais un ami, c’est sûr et certain.

Il est prêt à défendre son territoire s’il le faut réellement, maintenant qu’il a fait de cette ville son repère. Il l’exprime à son adversaire, lui dit que tout le monde se porterait mieux sans lui. Il ne connaît pas l’entourage de Jake, il ignore s’il a une famille, une fiancée ou des amis quelque part. Il sait juste que c’est un pauvre type qui se cogne avec d’autres pour quelques billets et ça lui suffit, il ne manquera pas. Jake ne tarde pas à répliquer, d’abord des mots, puis des actes. Les deux peuvent parler avec leurs poings pour le plus grand plaisir des hommes aux alentours, au plus grand désespoir du patron du bar, qui va devoir trouver quelqu’un pour les séparer. Le reste du verre est renversé, cette fois-ci la bière ne touche pas à ses chaussures, c’est au tour de son t-shirt d’empester l’alcool. Il n’a pas le temps de réagir qu’il se prend un poing dans la figure. Ce n’est pas le coup le plus puissant qu’il a reçu, mais la surprise l’assomme, le fait reculer de quelques pas. Il se touche le nez pour vérifier qu’il ne saigne pas : pour l’instant, ça va. Il est sûrement rouge, son adversaire n’a pas la main légère. Mais ce n’est pas ça qui va l’empêcher de répliquer, il répond toujours aux provocations. Alors sous les encouragements des mecs qui se sont levés autour d’eux, Craig retourne à l’attaque et lui administre le même traitement, un coup de poing, sauf que c’est l’abdomen de Jake qui est visé. La différence entre les deux hommes est que l’un est habitué à se prendre des dérouillées tous les jours, tandis que l’autre ne fait ça que de temps en temps, contre quelques mecs bourrés. Son coup n’a pas l’effet désiré, et les deux hommes se font face, mais Craig n’en a pas terminé. Il aimerait pouvoir le mettre à terre et gagner une seconde fois contre lui, alors il dégaine ses poings proche de son visage, comme il l’a appris à la boxe. ▬ C’est tout ce que tu peux me donner ? Il fait référence à ce premier coup qu’il a reçu, il en attend d’autres. Sa tactique : encaisser et frapper au bon moment.

_________________
voyou
J'suis pas quelqu'un de bien, j'suis pas une belle personne, j'suis une sale bête, une bouteille de gaz dans une cheminée et j'vais finir par te sauter au visage si tu t'approches trop, comme ça a fait avec les autres ▬ fauve

:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

La rage au ventre
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Tuteur légal de sa nièce Maya âgée de 5 ans / Célibataire
○ métier : Combattant illégal pour le compte de La Meute & Champion du big boss / Travaille comme plongeur dans un restaurant à South Bay en couverture mais il est plus souvent dans les sous-sols du Holster que derrière la plonge du restau.
○ quartier : #24 West Bay ; de nouveau seul avec sa nièce, Sven a fini par en avoir marre du canapé.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel
○ informations en vrac : Franc - Secret - Distant - Sauvage - Combatif - Impulsif - Loyal - Serviable - Généreux - Colérique - Moqueur - Rancunier - Désordonné - Sentimental



Jake on dirait un ours, il a vraiment pas l'air commode comme ça mais dans le fond c'est pas un mauvais gars. Il est complètement accro à l'adrénaline que lui procure les combats. Il aime autant se prendre des coups qu'en donner. Bailor c'est le champion indétrônable des sous-sols miteux du casino de Wellington. Il déteste les flics. Il essaye de s'en tenir éloigné le plus possible. Les points de suture et les hématomes font partie de son corps. Il se laisse souvent dominer par la colère. C'est le sentiment qu'il a le plus de mal à contrôler. Jake c'est un putain de pique-assiette. Sa grande-sœur est décédée il y a un an. Depuis il a récupéré la garde de Maya, sa nièce. Il la considère comme sa gamine. Il est à deux doigts d'avoir les services sociaux sur le dos. Jake est fidèle à la Meute. Il se sent incapable de la quitter. Il fait son gros dur mais il est extrêmement sentimental. L'amour, l'amitié, la famille, tout ça ça le prend aux tripes. Trouver l'amour, dans le sombre univers où il évolue, lui paraît impossible.

○ posts : 1002 ○ points : 2400
○ pseudo : Daisu
○ avatar : Dean Ambrose
○ DC : //
○ inscrit le : 23/05/2018
MessageSujet: Re: Ta tronche, je la connais... [Craig S.]   Jeu 2 Aoû - 12:29

Ta tronche, je la connais...Craig & JakeLa petite sortie de Jake, qui était censée être tranquille, commençait sérieusement à dégénérer. Ça ne lui suffisait pas de se battre plusieurs soirs par semaine ? Il fallait aussi que ça empiète sur son temps libre, que ça gâche ses jours de repos. Cela faisait trop longtemps qu’il roulait sa bosse dans ce terrible milieu, maintenant, il ne savait plus quand s’arrêter. Il aurait pu continuer à insulter son adversaire ou même se barrer, plutôt que de l’attaquer. Mais non, il fallait qu’il cogne, qu’il use de ses poings déjà abîmés par les nombreux coups qu’il avait donné jusqu’à aujourd’hui. C’était plus fort que lui, Jake avait besoin de ces sensations. Toute cette adrénaline, il aimait trop ça pour arrêter. Ce genre de spectacle faisait désormais partie intégrante de sa vie.  Les seuls fois où il se posait vraiment, où il laissait son costume de combattant impulsif et colérique au vestiaire, étaient lorsqu’il partageait des moments avec ses proches, sa famille, notamment avec sa nièce, Maya. La petite avait le don de l’attendrir et de le transformer en gros nounours. Elle lui faisait penser à autre chose que ses poings. Maya était l’unique raison pour laquelle il ne s’investissait pas plus dans la Meute et qu’il restait uniquement cantonné à son rôle de combattant. Ce n’était pas facile à imaginer mais Jake se comportait en véritable père. Un papa un peu dépassé par moment, mais un papa quand même. Non, ce n’était vraiment pas facile à imaginer lorsqu’il s’énervait comme il venait de le faire et que son regard devenait aussi noir. Ni sa nièce, ni ses petites-sœurs n’étaient pas là pour lui faire reprendre raison. Là, il y avait uniquement ses poings et la tête de ce con d’anglais.

La pièce était en totale ébullition. Les hommes présents n’en perdaient pas une miette et se délectaient sans honte du spectacle qui leur était offert. L’agitation autour faisait parti du charme des bagarres de bar, ça donnait une atmosphère drôlement grisante. L’anglais ne tarda pas à répondre au coup de Jake. Il croyait vraiment qu’il jetterait l’éponge aussi vite et qu’il se barrerait la queue entre les jambes ? Oh non, ce n’était visiblement pas son genre. Le trentenaire se plia légèrement en avant sous le coup qu’il venait de recevoir, c’était un coup bien placé. Craig était d’une précision redoutable, il l’avait déjà remarqué la dernière fois. Sa posture, ses gestes, ses coups, il les avait appris dans une vraie salle, avec de vrais profs, ça ne faisait aucun doute. Alors que Bailor avait tout appris sur le tas. Mais avec son expérience, il avait de la suite dans les idées. La différence de style entre eux était flagrante. Même dans le moindre petit détail, ils n’avaient rien en commun. Non, ils n’avaient décidément rien pour s’entendre. Le combattant se redressa et un sourire carnassier se dessina sur son visage. Il n’avait pas tout donné, pas encore. Son premier coup n’était qu’une mise en bouche. Sans attendre plus longtemps, il s’élança vers son adversaire. Il partit au contact, quitte à se prendre un autre poing dans la gueule, la douleur il n’en avait plus rien à foutre. Tout ce qu’il voulait c’était que Craig garde sa garde et se concentre sur sa gueule cabossé. Jake était suffisamment proche pour lui asséner un coup dans son estomac qui n’était pas protégé, puis il lui en porta un deuxième, avec son genoux cette fois, c’était cadeau. « T’en veux encore pauv’ con ? » Un rire un peu essoufflé s’échappa de sa bouche. Il était content de lui.

Bousculant la foule qui s’était agglutiné autour des deux bagarreurs, le patron du bar se fraya un chemin en gueulant autant des insultes que des menaces. « Vous allez arrêter ça tout de suite bande de sales enfoirés ! » D’un mouvement rapide, Jake tourna la tête vers lui. « Ou sinon quoi ?! Te mêle pas d'ça le vieux ! » L’adrénaline du combat le faisait se sentir comme un jeune de vingt ans, insolent et provoquant, ne réfléchissant à aucune conséquence. Mais de se voir ainsi manqué de respect, le patron vit rouge. « J’appelle la police ! » Bien trop préoccupé par la baston qu’il avait déclenché, Bailor n’entendit pas et se concentra sur ce type qu’il avait envie de casser en deux.


© CRIMSON DAY

_________________
+ PUT ON YOUR WAR PAINT +
Jackyboy

Badges ~:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

une âme pour deux
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 38 ans (25/08)
○ statut : célibataire, marié à son travail.
○ métier : ancien soldat reconverti en pâtissier, il a repris l'affaire familiale.
○ quartier : dans une maison au #117 east bay.
○ orientation sexuelle : hétéro.
○ informations en vrac :
right now i'm emotional, i lose control when i'm with you. i hope i haven't said too much, guess i always push my luck when i'm with you


○ posts : 685 ○ points : 980
○ avatar : joe manganiello.
○ DC : bb, leo.
○ inscrit le : 21/03/2018
MessageSujet: Re: Ta tronche, je la connais... [Craig S.]   Ven 10 Aoû - 19:54


ta tronche, je la connais

Il pourrait passer la soirée à recevoir ses coups, en esquiver certains, en donner lui-même et en rater quelques-uns. Ouais, il pourrait passer la nuit entière à se battre, comme un abruti, comme un adolescent qui n’a pas apprécié que l’on drague sa nana. La raison de cette bagarre est puérile. Comme celle de la dernière fois. Craig veut se prouver des choses à lui-même et son adversaire, lui, a trop de fierté pour renoncer à un combat comme celui-ci. Alors les deux hommes se donnent l’un à l’autre, se frappent, se font du mal. C’est à celui qui donnera le coup le mieux placé, le plus puisant, à celui qui fera saigner l’autre en premier. Se frapper jusqu’à ce que l’autre ne se relève plus, jusqu’à ce que l’épuisement empêche le moindre mouvement : voilà ce qu’ils souhaitent. Autant Craig que Jake, la haine qu’ils se témoignent et la seule chose qu’ils partagent, le seul point commun qu’on pourrait leur trouver. C’est presque triste, au fond, mais ici, personne ne se penche sur la question. Les plus bourrés des autres hommes encouragent les deux à se mettre encore plus sur la gueule, tandis que les plus apeurés se cachent dans le fond du bar, de peur de s’en prendre une par maladresse. Craig a encaissé les coups dans le ventre, a répondu avec des droites, il n’en fallait pas plus pour qu’ils se retrouvent par terre, à se donner des coups maladroits, désordonnés. Loin d’un vrai et beau combat de boxe, ou d’un de ces combats illégaux, où chauffer le public est important, où humilier l’adversaire est une priorité. Là, on pourrait croire que ce sont des gosses qui se battent, des enfants qui veulent se prouver des choses à eux-mêmes. Les cris des personnes autour montrent que le spectacle n’est pourtant pas déplaisant, et lorsque la première giclée de sang arrive, sortant de la bouche de Craig, le résultat est similaire à un but durant un match de foot : des cris joyeux, comme s’il y avait eu des paris sur lequel allait faire saigner l’autre en premier. Sauf que tout s’arrête trop vite, et Craig n’a pas le temps de se venger, n’a pas le temps de voir le sang de son adversaire couvrir le sol du bar : des hommes viennent les séparer. La sécurité, et la police ne devrait pas tarder. Jake a renvoyé le patron, Craig ne l’a pas écouté. Ils vont certainement finir tous les deux au poste, probablement dans la même cellule, comme deux abrutis qui sont allés trop loin. Craig est un habitué. ▬ Lâche-moi putain. Il parle au mec qui le maintient à distance de Jake, mais il est bien plus grand, plus large, plus fort. Et du côté de son ennemi, c’est la même galère, les hommes de la sécurité sont trop massifs pour eux. Et rapidement, avant qu’il ne puisse chercher à s’échapper de cette emprise qu’il maudit, les policiers appelés font leur entrée dans le bar, celui qui mène l’opération ne tarde pas à demander à haute voix qui sont les hommes qui s’amusent à gâcher l’ambiance de la soirée. ▬ C’est lui. Craig le désigne, mais il a donné autant de coups, les deux risquent fortement de se voir embarqués, s’ils ne trouvent pas une solution à leur conflit maintenant.  

_________________
voyou
J'suis pas quelqu'un de bien, j'suis pas une belle personne, j'suis une sale bête, une bouteille de gaz dans une cheminée et j'vais finir par te sauter au visage si tu t'approches trop, comme ça a fait avec les autres ▬ fauve

:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

La rage au ventre
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Tuteur légal de sa nièce Maya âgée de 5 ans / Célibataire
○ métier : Combattant illégal pour le compte de La Meute & Champion du big boss / Travaille comme plongeur dans un restaurant à South Bay en couverture mais il est plus souvent dans les sous-sols du Holster que derrière la plonge du restau.
○ quartier : #24 West Bay ; de nouveau seul avec sa nièce, Sven a fini par en avoir marre du canapé.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel
○ informations en vrac : Franc - Secret - Distant - Sauvage - Combatif - Impulsif - Loyal - Serviable - Généreux - Colérique - Moqueur - Rancunier - Désordonné - Sentimental



Jake on dirait un ours, il a vraiment pas l'air commode comme ça mais dans le fond c'est pas un mauvais gars. Il est complètement accro à l'adrénaline que lui procure les combats. Il aime autant se prendre des coups qu'en donner. Bailor c'est le champion indétrônable des sous-sols miteux du casino de Wellington. Il déteste les flics. Il essaye de s'en tenir éloigné le plus possible. Les points de suture et les hématomes font partie de son corps. Il se laisse souvent dominer par la colère. C'est le sentiment qu'il a le plus de mal à contrôler. Jake c'est un putain de pique-assiette. Sa grande-sœur est décédée il y a un an. Depuis il a récupéré la garde de Maya, sa nièce. Il la considère comme sa gamine. Il est à deux doigts d'avoir les services sociaux sur le dos. Jake est fidèle à la Meute. Il se sent incapable de la quitter. Il fait son gros dur mais il est extrêmement sentimental. L'amour, l'amitié, la famille, tout ça ça le prend aux tripes. Trouver l'amour, dans le sombre univers où il évolue, lui paraît impossible.

○ posts : 1002 ○ points : 2400
○ pseudo : Daisu
○ avatar : Dean Ambrose
○ DC : //
○ inscrit le : 23/05/2018
MessageSujet: Re: Ta tronche, je la connais... [Craig S.]   Dim 19 Aoû - 17:11

Ta tronche, je la connais...Craig & JakeLeur mine essoufflée, leur visage marqué par les coups de l’autre, c’était d’une telle tristesse. Ils étaient pathétiques, c’était le mot. Jake sentit de larges mains l’agripper et le retenir. Trop occupé à cogner sur Craig, il n’avait rien vu venir. La sécurité les avait séparés, comme on sépare deux adolescents et la police ne tarda pas à arriver pour mettre fin à leur bagarre stupide. Bon sang, les flics ! Bailor détestait les flics au point où il les évitait comme la peste. Il faisait toujours en sorte de ne pas avoir affaire à eux. Mais là, il avait sérieusement déconné… Il avait été aveuglé par sa soif de revanche et sa colère. Le patron ne s’était pas fait prié, il les avait appelé car clairement les deux hommes étaient allés trop loin, ils avaient tout foutu en l’air. La voix de Craig résonna dans la pièce. Ses mots avaient le doux parfum de la dénonciation. Toujours tenu par les molosses de la sécurité, Jake lança un regard noir en direction de l’anglais. Si on ne l’avait pas retenu, il se serait sans aucun doute jeté à nouveau sur lui. « Et tu t’es laissé prendre au jeu, pauv’ con ! » Un jeu ? A l’heure actuelle, il s’agissait bien plus que d’un jeu entre eux. C’était un véritable règlement de compte. « Tires pas ta gueule d’innocent, t’es aussi mouillé qu’moi dans cette histoire. » Le combattant illégal ne se défendait même pas face à l’accusation qui pesait contre lui. Ses propos confirmaient sa culpabilité et celle de son adversaire par la même occasion, les flics n’allaient certainement pas chercher plus loin. Sur le coup, Jake n’avait vraiment aucun remord car s’il tombait, il ne tombait pas seul, il entraînait indéniablement Craig dans sa chute. Et ça, ça le satisfaisait beaucoup. Le contact des menottes contre sa peau eu le même effet qu’une brûlure. Une sensation qui le ramena peu à peu à la raison. Putain, il avait une gamine maintenant ! Il ne pouvait plus se permettre de faire des allers et retours au poste de police comme un vulgaire délinquant. Les mains derrière le dos, encerclé par de gros gabaries, il tenta de se débattre mais c’était peine perdue. Il était trop tard, il avait gâché sa chance de se défendre, de clamer son innocence. Il se trouvait con, vraiment trop con et c’est ce qu’il était. Avant de passer la porte du bar, il lança un regard assassin à Craig, qui subissait le même sort que lui. Tout était à cause de lui. Oui, il était toujours plus simple de reporter la faute sur les autres. « Un jour ou l'autre, j'te démonte ! » Maintenant qu’il habitait dans le quartier, la guerre entre eux était loin d’être terminée.

© CRIMSON DAY

_________________
+ PUT ON YOUR WAR PAINT +
Jackyboy

Badges ~:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

une âme pour deux
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 38 ans (25/08)
○ statut : célibataire, marié à son travail.
○ métier : ancien soldat reconverti en pâtissier, il a repris l'affaire familiale.
○ quartier : dans une maison au #117 east bay.
○ orientation sexuelle : hétéro.
○ informations en vrac :
right now i'm emotional, i lose control when i'm with you. i hope i haven't said too much, guess i always push my luck when i'm with you


○ posts : 685 ○ points : 980
○ avatar : joe manganiello.
○ DC : bb, leo.
○ inscrit le : 21/03/2018
MessageSujet: Re: Ta tronche, je la connais... [Craig S.]   Dim 9 Sep - 18:50


ta tronche, je la connais

Résigné. C’est l’état d’esprit dans lequel est Craig, à l’arrivée des policiers. Dénoncer la culpabilité de son adversaire avant la sienne n’est qu’un petit plus, le dernier coup qu’il administre à Jake. Ce n’est pas physique, simplement mental. Les deux hommes sont connus dans la ville, dans le quartier, tous deux pour de mauvaises raisons. C’est ce qui motive les policiers à passer les menottes autour des poignets des deux hommes, dans l’idée de les enfermer dans une cellule pour quelques heures, pour qu’ils se calment et, finalement, ils seront relâchés. Pour mieux pouvoir recommencer dans quelques jours, parce que c’est comme ça qu’ils arrivent à exister. À travers les conflits. L’un le fait pour vivre, clairement, pour pouvoir manger le soir, se payer un toit au-dessus de sa tête. L’autre le fait pour se sentir vivre, pour sortir de sa routine, se doper à l’adrénaline. ▬ Tu veux peut-être que j’leur explique ce que tu fais l’soir, pour gagner du pognon ? Il pourrait l’attaquer sur son emploie, dénoncer le lieu qu’il fréquente pour organiser ses combats illégaux. Illégaux, c’est le mot, il n’a pas le droit de faire ce qu’il fait. La menace de Craig est lourde, mais céder à la tentation de dire aux policiers ce qu’ils veulent entendre, ce serait gagner cette guerre trop facilement. ▬ C’est ça ouais, casse-toi ! Il crie ces derniers mots à Jake, entraîné par les policiers en dehors du bar. Il va subir le même sort dans quelques secondes, les hommes présents ici font leur métier correctement, ils s’assurent de les garder suffisamment éloignés. Menottés ou non, ils peuvent continuer de se provoquer, et ce n’est clairement pas dans le but des hommes en uniformes. Ils ne souhaitent certainement pas les retrouver dans cette même situation dans une dizaine de jours, alors au plus vite ils se perdent de vue, au plus vite ils pourront s’oublier, se calmer. Une fois Jake entré dans une des voitures de la patrouille, c’est au tour de Craig, qui se laisse emmener au poste sans se débattre. Malgré ses nombreuses arrestations, il préfère toujours se faire discret et ne pas provoquer l’un de ses hommes, qui sont malheureusement pour lui des collègues de sa petite amie. Alors il se calme, accepte son sort et pense à la prochaine fois où il croisera Jake. Cette fois-ci, il sera prêt et il gagnera comme lors de leur premier affrontement. Parce qu’il est meilleur que lui, sur tous les points, et il finira par lui prouver.

fin

_________________
voyou
J'suis pas quelqu'un de bien, j'suis pas une belle personne, j'suis une sale bête, une bouteille de gaz dans une cheminée et j'vais finir par te sauter au visage si tu t'approches trop, comme ça a fait avec les autres ▬ fauve

:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ta tronche, je la connais... [Craig S.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ta tronche, je la connais... [Craig S.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je te connais. Mais toi, voudras tu me connaitres ? [Pépite d'Or & Shiki & Odyssée]
» Tu connais Zombieland?
» La politesse, tu connais ? [PV Juliet]
» je connais un endroit sous les fourrés enfoui...
» Oh, le regret. Non, je ne connais pas. [Ensorcèlement du Diable]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: around you :: le passé-