AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 lost in the wild...; pv.noomi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Zoë Ferguson

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans (15 juin).
○ statut : Célibataire. Amoureuse, mais seule comme les pierres.
○ métier : Photographe, dans le studio d'une amie de la famille, à North Bay. Une galerie d'exposition y est attelée.
○ quartier : North Bay (#05), dans un appartement que sa patronne lui a dégoté.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuelle, n'a jamais été attirée par les femmes.
○ informations en vrac : Parents divorcés, Zoë est brouillée avec son père qui vit à Island Bay. Sa mère vit à Sydney mais elle s'entend très bien avec elle. ▬ Très indépendante, la solitude ne lui fait pas peur. ▬ Amoureuse de son métier, elle voulait d'abord devenir éditrice. ▬ Voudrait adopter un chat, une tortue, ou un oiseau. Ou les trois à la fois. ▬ Non fumeuse. Boit occasionnellement, mais jamais avec modération ! ▬ Douce, facile à vivre. ▬ Ne se laisse pas marcher sur les pieds. ▬ Déterminée, abandonne difficilement. ▬ A beaucoup déménagé au cours de sa vie, peine à garder des relations à distance et préfère couper les ponts.

○ posts : 686 ○ points : 75
○ pseudo : Eilyam
○ avatar : Sarah Hyland
○ DC : Jordan Coalman
○ inscrit le : 14/02/2018
MessageSujet: lost in the wild...; pv.noomi   Jeu 12 Juil - 18:21

♛ lost in the wild
catapulted, finally made to go. parabolic, fighting a stranglehold. tear me from it, fears were manifold. terraform it, i was an embryo. it might be a little while, but maybe we’ll realign soon. made to reassign, but find me a little time too. half euphoric, fixing the ratios. teleport me, pushing the envelope. all ironic, given the way she slowed. you’re iconic, given the way you froze.

▼▲▼

C'est tout à fait par hasard que Zoë est tombée sur cette bâtisse dans les bois, autour de Wellington. Elle est allée plus loin que prévu pour ses repérages personnels -toujours en quête d'inspiration pour une future exposition !- et a découvert, entouré de lierre et de ronces, ce grand bâtiment mangé par l'humidité et la nature. Elle y est à peine entrée... A peine, parce que dès qu'elle a passé ce qui semblait être l'une des portes principales, Zoë a été prise d'une étrange sensation. Comme si sa présence dérangeait l'air. Tout s'est électrisé en elle, et la brunette est simplement ressortie, un peu essoufflée. Si elle avait été plus courageuse, elle aurait poursuivi son exploration, d'autant plus que le lieu semblait en bon état, mais seule... hors de question.

Friande d'émotions fortes et très attirée par le paranormal, Zoë a décidé d'en parler à l'une des youtubeuses qu'elle suit depuis quelques temps, à la fois en vidéo et dans son émission de radio. Elle ne pensait pas avoir une réponse, mais curieusement, la jeune femme en question a répondu à son message, lui proposant même de se rencontrer et de filmer une enquête dans ce lieu. Zoë, franchement ravie, lui a donné rendez-vous près d'un arrêt de bus à l'orée du bois dans lequel elle a découvert la bâtisse. Difficile de donner une indication précise, mais elle pense se souvenir à peu près du chemin qu'il faut parcourir pour y accéder. La voilà donc, vêtue de chaussures de randonnée et d'un pantalon épais, attendant sous l'arrêt de bus, son appareil photo autour du cou. Autant en profiter pour faire quelques clichés... Ce n'est pas souvent qu'elle a l'occasion de faire de l'exploration urbaine !
CODAGE PAR AMATIS


_________________
there's no turning back

I need to know you're thinking of me. I got to know you care, give me something that I can work with, deliver me from the dark.
BLACK PUMPKIN
Revenir en haut Aller en bas

Noomi Savalas

radio star
Voir le profil de l'utilisateur

black as night, black as coal ○ âge : 31 ans (07.09)
○ statut : divorcée.
○ métier : animatrice radio.
○ quartier : west bay, #340
○ informations en vrac :
mère d'une petite fille de cinq ans : sarah, le seul et unique amour de sa vie ♢ a pour interdiction de s'approcher à moins de 100 mètres de leonardo dicaprio ♢ pianiste ♢ chanteuse ♢ aime le camping et l'urbex ♢ son film préféré c'est grease ♢ invitée régulière dans une émission de chasseurs de fantômes diffusée sur youtube ♢ petite nièce de l'acteur telly savalas ♢ parle français et un peu de grec aussi ♢ a un labrador chocolat (hades) et un ara (persephone) ♢ elle a aussi des petits problèmes de mémoire à court terme depuis son accident de voiture en février dernier ♢ a longtemps cru qu'un de ses voisins était strip-teaser ♢ conduit une mustang de 69 retapée par son père et elle ♢ sa mère lui a, elle, appris à tirer ♢ aime un peu trop mario kart et gershwin ♢ drifte comme personne ❧


i wanna wake up with your weight by my side and i wanna think that
you look good as you rise. ⟁


○ posts : 364 ○ points : 425
○ pseudo : dory
○ avatar : evan rachel wood
○ DC : une rousse
○ inscrit le : 22/05/2018
MessageSujet: Re: lost in the wild...; pv.noomi   Mer 18 Juil - 0:16

Etrangement – mais ça n’en était pas moins une bonne chose -, l’émission de chasseurs de fantômes d’Ash et toute sa bande marchait plutôt pas mal et Noomi recevait pas mal de réponses à ses appels à témoins qu’elle ne se privait pas pour passer lors de son émission de radio. C’est grâce à ça que la blonde avait fait la connaissance d’une jeune femme prénommée Zoë et qui affirmait être tombée sur un bâtiment abandonné plutôt… louche. Probablement ce genre d’endroits qui vous met mal à l’aise dès que vous en franchissez la porte d’entrée. Avant de participer à cette émission de chasseurs de fantômes, la grecque pouvait se vanter de ne pas bien connaître cette sensation, mais maintenant… il en allait tout autrement. Toujours est-il qu’il était convenu que ça serait Noomi qui prendrait contact avec Zoë et qui visiterait les lieux. De jours. Sinon, il y avait fort à parier qu’elle ait refusé d’y aller même à deux. C’était le genre de trucs qui se faisait en groupe ou pas du tout.

Au lieu de l’habituel van de l’équipe, c’est donc dans sa Mustang que Noomi se rendit au lieu de rendez-vous. Elle la gara même juste à l’orée des bois, non loin de l’arrêt de bus où attendait déjà une jeune femme qui ne devait être que Zoë. Pas de matériel encombrant pour l’instant ; en général, c’était Ash qui se chargeait de transbahuter tout ça dans son van. Elle attrapa donc son sac à dos qu’elle hissa sur une épaule et alla à la rencontre de la demoiselle.

    « Hello ! Tu dois être Zoë, moi c’est Noomi. Ravie de faire ta connaissance. »


Comme si elle avait besoin de se présenter… mais Noomi ne parvenait pas à se défaire de l’idée que sa voix était bien plus connue que sa tête, c’était ça de travailler à la radio. Elle détailla rapidement Zoë, nota qu’elle portait des chaussures de randonnée, ce qui signifiait qu’il allait falloir s’enfoncer un peu dans les bois, ainsi qu’un appareil photo suspendu à son cou. Un sourire étira ses lèvres et elle désigna du doigt l’appareil.

    « Tu fais de la photo ? »


Question idiote puisqu’évidemment que oui, aussi continua-t-elle :

    « Tu as photographié quelque chose d’intéressant en ce qui concerne cette histoire bâtiment délabré, peut-être ? »


Elle faisait bien entendu référence à des ombres qui ne devraient pas se trouver là, peut-être même des orbes – bien qu’elle n’y croit pas une seule seconde, ce que les autres appelaient des orbes, pour Noomi ce n’était jamais que de la poussière – ou autre silhouettes fantomatiques comme on peut en voir sur certains clichés, sait-on jamais.

_________________
better than that
She's the apple of everybody's eye With an angel voice, devil in disguise Got a sour face like a poisoned fruit That the boys can taste 'til they're out of use And she'll network 'til her dreams come true Even if it means getting into bed with you Everybody's friend, does it ring a bell.
Revenir en haut Aller en bas

Zoë Ferguson

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans (15 juin).
○ statut : Célibataire. Amoureuse, mais seule comme les pierres.
○ métier : Photographe, dans le studio d'une amie de la famille, à North Bay. Une galerie d'exposition y est attelée.
○ quartier : North Bay (#05), dans un appartement que sa patronne lui a dégoté.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuelle, n'a jamais été attirée par les femmes.
○ informations en vrac : Parents divorcés, Zoë est brouillée avec son père qui vit à Island Bay. Sa mère vit à Sydney mais elle s'entend très bien avec elle. ▬ Très indépendante, la solitude ne lui fait pas peur. ▬ Amoureuse de son métier, elle voulait d'abord devenir éditrice. ▬ Voudrait adopter un chat, une tortue, ou un oiseau. Ou les trois à la fois. ▬ Non fumeuse. Boit occasionnellement, mais jamais avec modération ! ▬ Douce, facile à vivre. ▬ Ne se laisse pas marcher sur les pieds. ▬ Déterminée, abandonne difficilement. ▬ A beaucoup déménagé au cours de sa vie, peine à garder des relations à distance et préfère couper les ponts.

○ posts : 686 ○ points : 75
○ pseudo : Eilyam
○ avatar : Sarah Hyland
○ DC : Jordan Coalman
○ inscrit le : 14/02/2018
MessageSujet: Re: lost in the wild...; pv.noomi   Lun 23 Juil - 14:23

♛ lost in the wild
catapulted, finally made to go. parabolic, fighting a stranglehold. tear me from it, fears were manifold. terraform it, i was an embryo. it might be a little while, but maybe we’ll realign soon. made to reassign, but find me a little time too. half euphoric, fixing the ratios. teleport me, pushing the envelope. all ironic, given the way she slowed. you’re iconic, given the way you froze.

▼▲▼

Zoë ne passe pas très longtemps à regarder avec insistance autour d'elle. Elle sait de quoi a l'air la dénommée Noomi, mais elle ne sait pas exactement si elle la reconnaîtra au premier coup d'oeil. Elle se dit simplement que pas grand monde ne va venir s'arrêter ici, au terminus d'une longue ligne de bus qui se termine en périphérie de la ville. Un bruit de moteur finit par attirer l'attention de Zoë, qui attendait depuis une dizaine de minutes. Une femme un peu rousse en sort, et la brunette reconnaît immédiatement Noomi. Elle vient directement à elle, avec un sac à dos. Zoë n'en a pas pris, elle s'est juste contentée de glisser une bouteille d'eau dans son sac de photo qu'elle a sur les épaules et qui lui descend jusqu'aux fesses.

- Bonjour ! De même, répond-elle simplement, surprise qu'elle la tutoie d'emblée. "Oh, oui, ça se voit tant que ça ?" plaisante Zoë en levant son appareil photo. "Comme je vous ai expliqué dans mon message, c'est en faisant des repérages pour un possible shooting que j'ai trouvé ce sanatorium..." rappelle la jeune femme non sans un sourire.

Elle allait se mettre à marcher en direction de la forêt à quelques mètres derrière l'arrêt de bus, mais Noomi arrête Zoë dans son mouvement en lui demandant si elle a pu photographier quelque chose d'intéressant. Zoë secoue la tête et se saisit à nouveau de son appareil, l'allumant et allant directement dans la galerie.

- Pas vraiment. Du moins, je n'ai pas regardé les clichés de près. Je suis à peine entrée... Et j'ai pris le bâtiment de l'extérieur, regarde.

Elle lève l'appareil photo pour que Noomi puisse regarder le cliché qu'elle a pris. Pendant que l'animatrice de radio examine le petit écran, Zoë tente de se rappeler du chemin qu'elle a pris pour se retrouver dans cette clairière de fleurs qu'elle souhaitait utiliser, non loin du bâtiment. Elle se souvient vaguement de la direction, mais a son téléphone au cas où avec les coordonnées exactes qu'on lui avait données, à la base, pour le champ de fleurs. Le bâtiment ne sera pas très loin une fois qu'elles y seront.
CODAGE PAR AMATIS


_________________
there's no turning back

I need to know you're thinking of me. I got to know you care, give me something that I can work with, deliver me from the dark.
BLACK PUMPKIN
Revenir en haut Aller en bas

Noomi Savalas

radio star
Voir le profil de l'utilisateur

black as night, black as coal ○ âge : 31 ans (07.09)
○ statut : divorcée.
○ métier : animatrice radio.
○ quartier : west bay, #340
○ informations en vrac :
mère d'une petite fille de cinq ans : sarah, le seul et unique amour de sa vie ♢ a pour interdiction de s'approcher à moins de 100 mètres de leonardo dicaprio ♢ pianiste ♢ chanteuse ♢ aime le camping et l'urbex ♢ son film préféré c'est grease ♢ invitée régulière dans une émission de chasseurs de fantômes diffusée sur youtube ♢ petite nièce de l'acteur telly savalas ♢ parle français et un peu de grec aussi ♢ a un labrador chocolat (hades) et un ara (persephone) ♢ elle a aussi des petits problèmes de mémoire à court terme depuis son accident de voiture en février dernier ♢ a longtemps cru qu'un de ses voisins était strip-teaser ♢ conduit une mustang de 69 retapée par son père et elle ♢ sa mère lui a, elle, appris à tirer ♢ aime un peu trop mario kart et gershwin ♢ drifte comme personne ❧


i wanna wake up with your weight by my side and i wanna think that
you look good as you rise. ⟁


○ posts : 364 ○ points : 425
○ pseudo : dory
○ avatar : evan rachel wood
○ DC : une rousse
○ inscrit le : 22/05/2018
MessageSujet: Re: lost in the wild...; pv.noomi   Jeu 9 Aoû - 17:36

Noomi n’avait pas oublié que c’était en faisant des repérages que la demoiselle était tombée sur cet endroit, aussi hocha-t-elle la tête. C’était sa manière de procéder ; s’imprégner de l’histoire des lieux avant de se lancer dans une exploration à proprement parler. Même si en l’occurrence, l’histoire se résumait à une jeune photographe tombée par hasard sur un ancien sanatorium. Les sanatoriums, au même titre que les hôpitaux et les asiles abandonnés faisaient clairement partie du top cinq des lieux qu’on n’aurait pas envie de visiter seuls. Ce qui explique que la blonde comprenait très bien la raison pour laquelle Zoë n’avait pas poussé plus loin son exploration solo. En revanche, elle avait pris des clichés de l’extérieur du bâtiment et ça pouvait être également très intéressant. Elle sourit en entendant que la jeune femme avait laissé tomber le vouvoiement – Noomi savait pertinemment que sa familiarité pouvait déranger certaines personnes mais c’était une sorte de déformation professionnelle car en tant qu’animatrice dynamique d’une émission de radio nocturne, elle ne pouvait se permettre de vouvoyer qui que ce soit – puis elle plissa un peu les yeux pour inspecter les photos qui se trouvaient dans l’appareil de Zoë. A priori rien de suspect si ce n’est que le bâtiment tombait un peu en ruines mais pas de quoi effrayer une adepte d’urbex.

    « Effectivement, ça n’a pas l’air des plus engageant, je comprends que tu n’y sois pas restée longtemps. Mais on va remédier à ça. »


En tout cas elles essayeraient. Parce que si l’endroit était vraiment hanté pas sûr que la seule présence des deux jeunes femmes soit suffisante. La vérité c’est que c’était très rare que Noomi se rende seule sur place, elle préférait nettement être accompagnée de toute une équipe histoire de s’entourer de gens lors de l’expédition, juste au cas où. Mais elle n’était pas non plus une pétocharde. Enfin, elle aimait prétendre que non. Quoi qu’il en soit, c’était le moment ou jamais de le prouver.

    « Je te suis. »


Elles s’enfoncèrent ainsi dans les bois et marchèrent jusqu’à tomber sur un magnifique champ de fleurs. Ça devait être ça que Zoë était venue photographier à la base car il fallait bien admettre que c’était un très joli coin. Et puis, la bâtisse se dressa devant elle. Lugubre et imposante. Le groupe de Ash allait adorer cet endroit. L’immense porte d’entrée à double-battants était restée ouverte, un peu comme si elle les invitait à entrer. Un léger frisson parcouru l’échine de la grecque mais maintenant qu’elle était là, hors de question de se débiner. Noomi prit donc son courage à deux mains et monta les quelques marches menant à l’intérieur. Où il faisait sombre, froid et humide et où tout mouvement soulevait inévitablement un nuage de poussière. La jeune femme sortit une lampe-torche de son sac-à-dos qu'elle alluma aussitôt.

    « C’est parti ! Tu connais le sanatorium de Weaverly Hills ? Ce qui contribue à son succès c’est surtout ce fameux tunnel de la mort mais je doute que tous les sanatoriums de la planète soient équipés d’un de ces machins. Tu crois que si ? »

_________________
better than that
She's the apple of everybody's eye With an angel voice, devil in disguise Got a sour face like a poisoned fruit That the boys can taste 'til they're out of use And she'll network 'til her dreams come true Even if it means getting into bed with you Everybody's friend, does it ring a bell.
Revenir en haut Aller en bas

Zoë Ferguson

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans (15 juin).
○ statut : Célibataire. Amoureuse, mais seule comme les pierres.
○ métier : Photographe, dans le studio d'une amie de la famille, à North Bay. Une galerie d'exposition y est attelée.
○ quartier : North Bay (#05), dans un appartement que sa patronne lui a dégoté.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuelle, n'a jamais été attirée par les femmes.
○ informations en vrac : Parents divorcés, Zoë est brouillée avec son père qui vit à Island Bay. Sa mère vit à Sydney mais elle s'entend très bien avec elle. ▬ Très indépendante, la solitude ne lui fait pas peur. ▬ Amoureuse de son métier, elle voulait d'abord devenir éditrice. ▬ Voudrait adopter un chat, une tortue, ou un oiseau. Ou les trois à la fois. ▬ Non fumeuse. Boit occasionnellement, mais jamais avec modération ! ▬ Douce, facile à vivre. ▬ Ne se laisse pas marcher sur les pieds. ▬ Déterminée, abandonne difficilement. ▬ A beaucoup déménagé au cours de sa vie, peine à garder des relations à distance et préfère couper les ponts.

○ posts : 686 ○ points : 75
○ pseudo : Eilyam
○ avatar : Sarah Hyland
○ DC : Jordan Coalman
○ inscrit le : 14/02/2018
MessageSujet: Re: lost in the wild...; pv.noomi   Ven 10 Aoû - 15:24

♛ lost in the wild
catapulted, finally made to go. parabolic, fighting a stranglehold. tear me from it, fears were manifold. terraform it, i was an embryo. it might be a little while, but maybe we’ll realign soon. made to reassign, but find me a little time too. half euphoric, fixing the ratios. teleport me, pushing the envelope. all ironic, given the way she slowed. you’re iconic, given the way you froze.

▼▲▼

Zoë est ravie : Noomi a l'air d'être très intéressée par le sanatorium qu'elle a découvert il y a quelques semaines, par un heureux hasard, en plein milieu de la forêt. Zoë se doute que le bâtiment a dû être visité pas mal de fois, il n'est pas si caché que cela, et pour peu que des promeneurs s'aventurent aussi profondément dans le bois, ils peuvent aisément le repérer entre les arbres. Cela doit être encore plus facile en hiver, lorsque toutes les feuilles se trouvent toutes au sol et qu'il ne reste qu'une dentelle brunâtre passés les deux mètres de hauteur.

- Oh... Si je n'y suis pas restée longtemps, c'est surtout parce que je n'étais pas équipée, prétend-elle, sans rappeler qu'elle a quand même été saisie d'étranges sensations. "Je n'avais pas de lampe torche, étant donné que je n'étais pas venue dans les bois pour cela !"

Et c'était tout à fait vrai. Si Zoë avait voulu un tant soi peu avancer dans le bâtiment, elle aurait dû se servir du flash de son téléphone, ou bien du flash intégré de son appareil photo. Pas l'idéal, donc. Elle n'avait même pas de chaussures assez solides pour faire face à un quelconque bout de fer qui aurait décidé de traîner en plein milieu du chemin. La brunette est de toute façon assez sensée pour ne pas s'aventurer seule dans ce genre d'endroit, surtout sans avoir prévenu personne de son périple. Le danger peut-être partout, et pas uniquement dans la présence d'énergies sur le lieu.

Les deux femmes se mettent en route. La conversation se fait fluide, Zoë parle de ses expériences personnelles et ce qui fait qu'elle croit au paranormal. Pour une fois qu'elle n'est pas prise pour une folle, elle en profite ! Elle n'a encore jamais eu l'occasion de faire d'exploration urbaine, elle fait donc part de ses quelques préoccupations à Noomi, lui précisant évidemment qu'elle ne s'enfuira pas en courant, simplement qu'elle aura besoin d'être guidée quant à l'attitude à adopter. Elle ne sait pas comment est le bâtiment, quand on s'enfonce dans celui-ci, ni même s'il est en état pour accueillir des visiteurs. D'après la façade qu'elle a vue, ça avait l'air d'être le cas, mais à l'intérieur ?

Elles ne tardent pas à arriver au bâtiment, après avoir dépassé le champ de fleurs dans lequel Zoë n'a pas pu s'empêcher de s'arrêter. Elle s'est ressourcée quelques secondes, en sachant qu'elle allait sûrement passer les prochaines heures dans le noir complet. Et ça n'a pas loupé... Dès qu'elles se tiennent devant la grande bâtisse, Noomi prend les devants et monte les quelques marches de ce que Zoë devine être la principale entrée. Les deux portes sont ouvertes, or elle se rappelle très bien que lors de sa première venue, une seule l'était. Elle ne fait pas par de ce détail à son acolyte, mais se demande néanmoins si elle l'a remarqué sur les quelques photographies que Zoë lui a montrées... Le rez-de-chaussée est très sombre, tous les volets des nombreuses fenêtres du couloir étant fermées. Une fois passée la lumière du jour au niveau de l'entrée, l'endroit devient très vite angoissant, et Zoë est bien contente que Noomi ait pris une lampe torche puissante. Elle se demande dans la foulée comment elle va pouvoir prendre des photos des lieux, et espère fort qu'au second étage quelques volets sont restés ouverts. Au pire, elle pourra toujours demander à Noomi si elle peut en ouvrir un ou deux ! A mesure qu'elles progressent dans un premier long couloir, Zoë écoute Noomi lui parler d'un sanatorium du Kentucky. Elle s'y est vaguement intéressée, mais ne connaît pas grand chose à ces maisons de santé.

- Oui, je le connais vaguement, il est encore abandonné ? Et pour les tunnels... Je n'en sais rien... Je suppose que chaque institution avait sa propre manière de fonctionner. On descendra au sous-sol pour voir, de toute façon, non ? répond Zoë d'une voix bien moins assurée que ce à quoi elle s'attendait.

Comme lors de sa première et furtive venue -elle n'a pas dépassé l'aura de lumière de la porte de l'entrée-, elle est prise d'une sensation d'étouffement. Quelque chose d'assez désagréable, qu'elle ne sent pas vraiment physiquement, mais mentalement. Elle se demande si Noomi ressent la même chose, mais sa pudeur l'empêche de lui poser la question. Au détour de ce premier grand couloir, c'est un autre qui se présente à elles, et cette fois-ci, de la lumière vient ponctuer leur marche.

- Oh, c'est inespéré ! Je vais prendre quelques photos, déclare Zoë en entrant dans ce qui semble être un ancien réfectoire, au vu du nombre de tables et de chaises un peu moisies encore présentes.

La salle est plutôt grande, et moins d'une dizaine de fenêtres éclairent l'endroit. Tous les volets ne sont pas ouverts, mais cela suffit à ce que les deux femmes puissent voir cette pièce sans avoir besoin de la lampe torche. Et surtout, ça suffit amplement à Zoë, qui commence à faire le tour de la salle, son appareil photo désormais allumé et devant son oeil.

CODAGE PAR AMATIS


_________________
there's no turning back

I need to know you're thinking of me. I got to know you care, give me something that I can work with, deliver me from the dark.
BLACK PUMPKIN
Revenir en haut Aller en bas

Noomi Savalas

radio star
Voir le profil de l'utilisateur

black as night, black as coal ○ âge : 31 ans (07.09)
○ statut : divorcée.
○ métier : animatrice radio.
○ quartier : west bay, #340
○ informations en vrac :
mère d'une petite fille de cinq ans : sarah, le seul et unique amour de sa vie ♢ a pour interdiction de s'approcher à moins de 100 mètres de leonardo dicaprio ♢ pianiste ♢ chanteuse ♢ aime le camping et l'urbex ♢ son film préféré c'est grease ♢ invitée régulière dans une émission de chasseurs de fantômes diffusée sur youtube ♢ petite nièce de l'acteur telly savalas ♢ parle français et un peu de grec aussi ♢ a un labrador chocolat (hades) et un ara (persephone) ♢ elle a aussi des petits problèmes de mémoire à court terme depuis son accident de voiture en février dernier ♢ a longtemps cru qu'un de ses voisins était strip-teaser ♢ conduit une mustang de 69 retapée par son père et elle ♢ sa mère lui a, elle, appris à tirer ♢ aime un peu trop mario kart et gershwin ♢ drifte comme personne ❧


i wanna wake up with your weight by my side and i wanna think that
you look good as you rise. ⟁


○ posts : 364 ○ points : 425
○ pseudo : dory
○ avatar : evan rachel wood
○ DC : une rousse
○ inscrit le : 22/05/2018
MessageSujet: Re: lost in the wild...; pv.noomi   Mar 21 Aoû - 2:49

Ah ça, l’urbex sans lampe de poche, c’est sûr que c’est loin d’être idéal. Si Noomi ne pouvait pas tellement fanfaronner en ce qui concerne la chasse aux fantômes, elle pouvait se le permettre pour ce qui est de l’exploration urbaine. Ça, c’était son activité de prédilection. Ou en tout cas l’une d’entre elles. Il fallait bien admettre que certains bâtiments inoccupés avaient un véritable charme, une atmosphère… bref, c’était assez difficile à décrire mais il s’agissait d’une sensation tout à fait plaisante voire même enivrante. C’est en partie de ça que les deux jeunes femmes parlèrent pratiquement tout le long du trajet. Ainsi que d’un peu de paranormal tout de même car il était également question de ça, bien évidemment. La blonde avait beau ne pas savoir exactement ce en quoi elle croyait concernant tout ça, elle ne prenait pas pour autant les gens qui y croyaient pour des fous. Loin de là ; leurs histoires étaient souvent inexplicables, autant pour elle que pour une tripotée de scientifiques en tous genres donc qui sait ?

Noomi tâcha de rassurer Zoë au sujet de ce qu’elle connaissait le mieux à savoir l’urbex. Certes, ce n’était pas sans danger mais pour peu que l’on fasse attention à là où on mettait les pieds, il n’y avait pas grand-chose à craindre à deux. C’était surtout lorsque l’on pratiquait seul que ça pouvait être un peu risqué. Un plancher pourri qui s’effondre, ça peut arriver. Mais là, la grecque était plutôt confiante. Par chance, Zoë avait entendu parler de ce fameux sanatorium du Kentucky. Ce qui n’était guère étonnant en fin de compte puisque tout qui s’intéressait un tant soit peu aux histoires de fantômes connaissait la légende. Mais si, vous savez, les voix d’enfants qui chantent la plus macabre des comptines sur le toit de l’établissement. De quoi vous filer la chair de poule !

    « Aux dernières nouvelles, ça fait un moment qu’il a été racheté mais la propriétaire n’a pas l’air d’avoir envie d’y faire des travaux. Elle préfère sans doute entretenir le mythe. »


Pourquoi pas, après tout ? Un choix comme un autre. Un choix qui devait même lui rapporter pas mal si elle avait pris la décision de faire payer la visite. Car tous les chasseurs de fantômes dignes de ce nom y étaient passés. Ou le ferait un jour ou l’autre. Il faudrait qu’elle songe à demander à Ash s’il comptait y aller un jour, ça ferait un chouette voyage pour lequel Noomi était partante. Soit, elle inspecte rapidement les lieux à l’aide de la lampe torche, notamment le plancher ainsi que le plafond pour mieux évaluer leur état. Pas tout neufs – quelle surprise – mais rien n’avait l’air de menacer de céder d’un instant à l’autre donc tout allait bien. Ce qui lui permit d’ailleurs de répondre à la question de la demoiselle.

    « Oh oui, c’est presque un passage obligatoire si l’escalier qui y mène est toujours en un seul morceau. »


Elles se remirent ensuite en mouvement pour tomber sur une vaste pièce nimbée de lumière. Ce qui semble avoir été un réfectoire. Zoë sauta alors sur l’occasion pour prendre quelques clichés de l’intérieur tandis que Noomi la regarde faire avec un sourire. C’était sans doute le moment où jamais. Puis elle reprit son inspection. Une sacrée couche de poussière, des papiers qui avaient dû être important jonchaient maintenant le sol et, trace d’autres visites, un mur tagué. Bon, s’il y avait du passage, il fallait être d’autant plus méfiante. C’est pile à ce moment-là que la blonde entendit un craquement qui, immanquablement, la fit sursauter. Ce n’était pourtant pas la première fois, elle aurait dû se rappeler que les vieilles bicoques grincent de partout, que le bois travaille et ainsi de suite mais ça ne manquait jamais. Elle se tourna néanmoins vers Zoë.

    « Il vaut mieux qu’on reste sur nos gardes, y a peut-être des gens qui squattent ici. »


Et encore, ça, c’était dans le meilleur des cas ou presque.

_________________
better than that
She's the apple of everybody's eye With an angel voice, devil in disguise Got a sour face like a poisoned fruit That the boys can taste 'til they're out of use And she'll network 'til her dreams come true Even if it means getting into bed with you Everybody's friend, does it ring a bell.
Revenir en haut Aller en bas

Zoë Ferguson

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans (15 juin).
○ statut : Célibataire. Amoureuse, mais seule comme les pierres.
○ métier : Photographe, dans le studio d'une amie de la famille, à North Bay. Une galerie d'exposition y est attelée.
○ quartier : North Bay (#05), dans un appartement que sa patronne lui a dégoté.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuelle, n'a jamais été attirée par les femmes.
○ informations en vrac : Parents divorcés, Zoë est brouillée avec son père qui vit à Island Bay. Sa mère vit à Sydney mais elle s'entend très bien avec elle. ▬ Très indépendante, la solitude ne lui fait pas peur. ▬ Amoureuse de son métier, elle voulait d'abord devenir éditrice. ▬ Voudrait adopter un chat, une tortue, ou un oiseau. Ou les trois à la fois. ▬ Non fumeuse. Boit occasionnellement, mais jamais avec modération ! ▬ Douce, facile à vivre. ▬ Ne se laisse pas marcher sur les pieds. ▬ Déterminée, abandonne difficilement. ▬ A beaucoup déménagé au cours de sa vie, peine à garder des relations à distance et préfère couper les ponts.

○ posts : 686 ○ points : 75
○ pseudo : Eilyam
○ avatar : Sarah Hyland
○ DC : Jordan Coalman
○ inscrit le : 14/02/2018
MessageSujet: Re: lost in the wild...; pv.noomi   Jeu 23 Aoû - 13:52

♛ lost in the wild
catapulted, finally made to go. parabolic, fighting a stranglehold. tear me from it, fears were manifold. terraform it, i was an embryo. it might be a little while, but maybe we’ll realign soon. made to reassign, but find me a little time too. half euphoric, fixing the ratios. teleport me, pushing the envelope. all ironic, given the way she slowed. you’re iconic, given the way you froze.

▼▲▼

Zoë ne peut s'empêcher d'avoir un sourire à l'annonce du rachat du sanatorium du Kentucky. Il est clair qu'on ne décide pas de rénover un tel endroit sur un coup de tête. Entre patrimoine, histoire et autres légendes urbaines, le potentiel d'une bâtisse abandonnée est infini. Le plus souvent, les propriétaires finissent par en faire une attraction, en gonflant grossièrement les histoires liées à leur bien. Zoë trouve cela déplorable, mais elle peut comprendre que l'attrait que suscitent ces lieux peut valoir beaucoup d'argent. Surtout s'ils comportent une partie ayant été utilisée par les médias, comme c'est le cas pour le sanatorium du Kentucky. La photographe a un hochement de tête quand Noomi lui confirme qu'elles iront effectivement faire un tour au sous-sol si l'escalier le permet.

Quelques pas plus tard, les deux jeunes femmes tombent donc sur une première pièce "viable" du point de vue de Zoë qui souhaitait faire quelques photos de l'endroit. Peut-être que si elle s'y met sérieusement, elle pourrait organiser une exposition de ses clichés. En supposant qu'elle visite d'autres bâtisses comme celle-ci, histoire d'avoir un florilège d'images... Laissant Noomi quelques minutes derrière elle, Zoë fait le tour de la pièce, son appareil devant l'oeil. La lumière est un peu dure, mais elle s'en contentera, et corrigera le tout avec ses traitements habituels. Si elle avait emmené une pellicule ici, elle se serait sans doute fait plaisir ! Les vieux appareils rendent ce genre d'endroits encore plus anciens.

Alors qu'elle allait revenir vers Noomi après avoir fait le tour du réfectoire, Zoë sursaute et se crispe en entendant un craquement quelque part dans la bâtisse, au-dessus d'elle. Son regard se pose immédiatement sur son accompagnatrice, qui a l'air de ne pas l'avoir manqué, elle non plus. Un frisson vient se faire lever les poils des bras de Zoë. Elle laisse son appareil pendre à son cou et revient vite vers Noomi, alors que cette dernière lui déclare qu'elles feraient mieux de rester sur leurs gardes. Zoë ne le montre pas, mais elle est pas mal inquiète. Ce ne sont pas les possibles entités du lieu qui lui font peur, mais plutôt l'éventualité de rencontrer des squatteurs, ou des gens mal intentionnés. Elle hoche fébrilement la tête et suit Noomi qui a entamé un mouvement pour quitter le réfectoire. Elles continuent le long du couloir aux fenêtres fermées, et en passant une porte elles parviennent à une espère de cloître, qui semble se situer juste à l'arrière de la pièce qu'elles viennent de quitter. Zoë n'a pas vu cela par les fenêtres, elle était bien trop occupée à prendre des détails en photo.

- Ce petit jardin est magique ! déclare Zoë, qui se sent un peu plus rassurée de se retrouver sous le soleil comme ça.

Au milieu de cette petite cour entourée de piliers, une fontaine mangée par les herbes trône plus ou moins fièrement. La pierre en est presque noire, et en s'approchant, Zoë voit que l'intérieur est plutôt vert. L'eau a laissé des traces, avec le temps. Le jardin ne ressemble plus à grand chose, mais à l'époque cela devait être très beau, ici.

- On continue par-là ? demande Zoë en indiquant l'autre côté du cloître. "On dirait qu'il y a une chapelle..." ajoute-t-elle en levant le nez, ayant remarqué la petite tour avec à son sommet, une demi-croix.

CODAGE PAR AMATIS


_________________
there's no turning back

I need to know you're thinking of me. I got to know you care, give me something that I can work with, deliver me from the dark.
BLACK PUMPKIN
Revenir en haut Aller en bas

Noomi Savalas

radio star
Voir le profil de l'utilisateur

black as night, black as coal ○ âge : 31 ans (07.09)
○ statut : divorcée.
○ métier : animatrice radio.
○ quartier : west bay, #340
○ informations en vrac :
mère d'une petite fille de cinq ans : sarah, le seul et unique amour de sa vie ♢ a pour interdiction de s'approcher à moins de 100 mètres de leonardo dicaprio ♢ pianiste ♢ chanteuse ♢ aime le camping et l'urbex ♢ son film préféré c'est grease ♢ invitée régulière dans une émission de chasseurs de fantômes diffusée sur youtube ♢ petite nièce de l'acteur telly savalas ♢ parle français et un peu de grec aussi ♢ a un labrador chocolat (hades) et un ara (persephone) ♢ elle a aussi des petits problèmes de mémoire à court terme depuis son accident de voiture en février dernier ♢ a longtemps cru qu'un de ses voisins était strip-teaser ♢ conduit une mustang de 69 retapée par son père et elle ♢ sa mère lui a, elle, appris à tirer ♢ aime un peu trop mario kart et gershwin ♢ drifte comme personne ❧


i wanna wake up with your weight by my side and i wanna think that
you look good as you rise. ⟁


○ posts : 364 ○ points : 425
○ pseudo : dory
○ avatar : evan rachel wood
○ DC : une rousse
○ inscrit le : 22/05/2018
MessageSujet: Re: lost in the wild...; pv.noomi   Lun 10 Sep - 15:19

Le problème avec ces vieilles bicoques, c’est qu’elles sont froides et humides, ce qui fait d’autant plus travailler le bois et pour peu que vous soyez un chouya paranoïaque – comme n’importe qui dans une telle situation -, vous auriez tôt fait de prendre un simple grincement de bois pour une preuve quasi irréfutable de la présence de quelqu’un en ces lieux. Alors bien sûr, Noomi ne voulait pas paraître alarmante mais mieux valait se préparer à toute éventualité. Les deux jeunes femmes poursuivirent ensuite leur exploration et tombèrent alors sur un cloître. Là, on peut clairement dire que la nature a reprit ses droits car la main de l’homme est pratiquement invisible dans ce jardin mais ça n’entache en rien sa beauté. Au contraire, dans ce cadre particulier, ça lui confère même une sorte d’aura un peu magique. Comme le fit observer Zoë. La blonde acquiesça.

    « C’est vraiment un bel endroit. »


C’était la fan d’urbex qui parlait, évidemment, car elle n’était pas sûre que ce soit le genre d’endroits qui plairait à tout le monde mais en ce qui la concernait, elle raffolait de ce style d’ambiances. Noomi hocha une fois de plus la tête lorsque Zoë lui demanda si elles continuaient par-là et lui emboîta le pas. Une chapelle. Elle s’était souvent demandé si ce genre d’endroits était de bon augure. Certainement que ça devait être un bon présage pour certaines personnes mais elle ne pouvait s’empêcher de trouver ça un brin glauque, pour sa part. Merci les films d’horreur de type Exorciste, The Conjuring et compagnie. A peine avaient-elles franchi les lourdes portes en bois qu’un frisson la parcourut. Mais elle n’allait sûrement pas sauter aux conclusions et mettre ça sur le compte d’un quelconque évènement paranormal. Sur celui de l’humidité en revanche, ça oui. La grecque resserra un bras autour d’elle pour se réchauffer un peu et éclaira les lieux du faisceau de sa lampe-torche. Certes, il y en avait moins besoin ici puisqu’il y avait pas mal de vitraux mais il y faisait quand même un peu sombre. Elle s’attarda une seconde devant un socle couvert d’une épaisse couche de poussière.

    « Hé ben, même ici personne ne vient faire le ménage on dir… »


Sa phrase resta un suspens car un mouvement venait d’attirer son regard. Il lui semblait avoir vu une forme blanche se déplacer à toute vitesse du coin de l’œil. Mais comme dit précédemment, la parano, ça peut vous jouer des tours, aussi se tourna-t-elle une fois de plus vers Zoë.

    « Tu as vu ça, toi aussi ? »


Si ça se trouve, c’était carrément un endroit connu et les jeunes du coin s’amusaient à faire des blagues aux promeneurs qui auraient l’audace d’entrer, allez savoir. Dans un moment pareil, tout est envisageable.

_________________
better than that
She's the apple of everybody's eye With an angel voice, devil in disguise Got a sour face like a poisoned fruit That the boys can taste 'til they're out of use And she'll network 'til her dreams come true Even if it means getting into bed with you Everybody's friend, does it ring a bell.
Revenir en haut Aller en bas

Zoë Ferguson

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans (15 juin).
○ statut : Célibataire. Amoureuse, mais seule comme les pierres.
○ métier : Photographe, dans le studio d'une amie de la famille, à North Bay. Une galerie d'exposition y est attelée.
○ quartier : North Bay (#05), dans un appartement que sa patronne lui a dégoté.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuelle, n'a jamais été attirée par les femmes.
○ informations en vrac : Parents divorcés, Zoë est brouillée avec son père qui vit à Island Bay. Sa mère vit à Sydney mais elle s'entend très bien avec elle. ▬ Très indépendante, la solitude ne lui fait pas peur. ▬ Amoureuse de son métier, elle voulait d'abord devenir éditrice. ▬ Voudrait adopter un chat, une tortue, ou un oiseau. Ou les trois à la fois. ▬ Non fumeuse. Boit occasionnellement, mais jamais avec modération ! ▬ Douce, facile à vivre. ▬ Ne se laisse pas marcher sur les pieds. ▬ Déterminée, abandonne difficilement. ▬ A beaucoup déménagé au cours de sa vie, peine à garder des relations à distance et préfère couper les ponts.

○ posts : 686 ○ points : 75
○ pseudo : Eilyam
○ avatar : Sarah Hyland
○ DC : Jordan Coalman
○ inscrit le : 14/02/2018
MessageSujet: Re: lost in the wild...; pv.noomi   Mar 18 Sep - 10:59

♛ lost in the wild
catapulted, finally made to go. parabolic, fighting a stranglehold. tear me from it, fears were manifold. terraform it, i was an embryo. it might be a little while, but maybe we’ll realign soon. made to reassign, but find me a little time too. half euphoric, fixing the ratios. teleport me, pushing the envelope. all ironic, given the way she slowed. you’re iconic, given the way you froze.

▼▲▼

La petite pause à la lumière du jour fait beaucoup de bien à Zoë, à qui le craquement a fait ressentir une peur implacable, quelques minutes auparavant. Elle ne l'a évidemment pas montré, mais n'en est pas moins contente de se retrouver dans cet espèce d'ancien jardin plutôt féérique. Les deux exploratrices du dimanche y restent pendant quelques instants, ce qui laisse le temps à Zoë de faire quelques clichés des détails qui attirent son oeil. Cela fait, elle propose de continuer de l'autre côté du cloître, où semble se dresser une chapelle minuscule. Elles auraient certainement pu y parvenir en faisant le tour par les couloirs, mais cet entracte est tombé à pic.

Zoë laisse Noomi passer devant elle, puisqu'elle a la lampe torche à la main. Les deux portes en bois vermoulu attirent l'oeil de Zoë, aussi elle s'arrête un petit moment histoire de prendre la profondeur de la chapelle en arrière plan. Elle attend que Noomi disparaisse de son champ de vision et fait son miel. Cette dernière se met à lui parler et Zoë lève les yeux de son viseur d'appareil pour l'écouter. Elle s'interrompt en plein dans sa phrase, ce qui fait que Zoë lève un sourcil, se demandant pourquoi elle ne poursuit pas sa phrase. Elle a bien vite sa réponse car Noomi se retourne vers elle pour lui demander si elle aussi a vu ça.

- Ca quoi ? demande Zoë, concentrée sur le contrôle de ses images.

Elle lève ensuite à nouveau son nez vers Noomi, qui a l'air d'avoir vu un fantôme.

- T'as vu un fantôme ? plaisante gentiment Zoë en reportant son attention sur l'écran de son appareil photo, avant d'arquer les sourcils d'étonnement, en poussant une légère exclamation. "Merde... Tu voulais parler de ça ??" demande-t-elle en s'approchant, alarmée, de Noomi, son appareil tendu devant elle pour lui montrer l'une des photographies qu'elle vient de prendre à la fois des portes mais aussi de l'intérieur de l'église.

Sur l'image, on peut voir une silhouette blanche, dans un coin loin devant l'endroit où Noomi se trouvait alors. C'est très léger, mais c'est bien là. Est-ce le résultat de l'air chaud sortant de la bouche de Zoë au contact de l'air froid de l'intérieur de l'église ?
CODAGE PAR AMATIS


_________________
there's no turning back

I need to know you're thinking of me. I got to know you care, give me something that I can work with, deliver me from the dark.
BLACK PUMPKIN
Revenir en haut Aller en bas

Noomi Savalas

radio star
Voir le profil de l'utilisateur

black as night, black as coal ○ âge : 31 ans (07.09)
○ statut : divorcée.
○ métier : animatrice radio.
○ quartier : west bay, #340
○ informations en vrac :
mère d'une petite fille de cinq ans : sarah, le seul et unique amour de sa vie ♢ a pour interdiction de s'approcher à moins de 100 mètres de leonardo dicaprio ♢ pianiste ♢ chanteuse ♢ aime le camping et l'urbex ♢ son film préféré c'est grease ♢ invitée régulière dans une émission de chasseurs de fantômes diffusée sur youtube ♢ petite nièce de l'acteur telly savalas ♢ parle français et un peu de grec aussi ♢ a un labrador chocolat (hades) et un ara (persephone) ♢ elle a aussi des petits problèmes de mémoire à court terme depuis son accident de voiture en février dernier ♢ a longtemps cru qu'un de ses voisins était strip-teaser ♢ conduit une mustang de 69 retapée par son père et elle ♢ sa mère lui a, elle, appris à tirer ♢ aime un peu trop mario kart et gershwin ♢ drifte comme personne ❧


i wanna wake up with your weight by my side and i wanna think that
you look good as you rise. ⟁


○ posts : 364 ○ points : 425
○ pseudo : dory
○ avatar : evan rachel wood
○ DC : une rousse
○ inscrit le : 22/05/2018
MessageSujet: Re: lost in the wild...; pv.noomi   Mer 19 Sep - 17:16

Un fantôme, Noomi n’irait pas jusque-là. Certes, elle faisait indéniablement partie de ces gens qui sursautent au moindre claquement de portière pour peu que l’ambiance soit suffisamment oppressante mais ce qui lui venait tout de suite à l’esprit c’était que la menace était bien plus souvent humaine et très en vie qu’ectoplasmique. Et puis, avec ce genre d’ambiance, il vaut mieux s’assurer que ce n’est pas tout simplement votre esprit qui vous joue des tours, façon vous vous attendez à entendre, voir ou ressentir quelque chose alors votre cerveau vous fait croire que vous l’entendez, le voyez ou le ressentez. Le cerveau est une machine infernale extrêmement complexe. C’est pourquoi elle préférait demander confirmation à Zoë. Qui manifestement n’avait rien vu, elle. La pression qu’elle s’était inconsciemment mise ces dernières secondes retomba aussitôt.

Du moins jusqu’à ce que Zoë la prenne au sérieux juste après avoir posé les yeux sur l’écran de son appareil photo. Visiblement, il s’y trouvait quelque chose d’anormal et la jeune femme ne perdit pas de temps pour lui montrer, lui demandant par la même occasion si c’était ça qu’elle avait vu. Quelqu’un avait un jour dit que la meilleure définition d’un fantôme que l’on puisse faire c’était un humain dont on avait foiré la mise au point et l’opacité et force était de constater que ce que Zoë avait capturé et ce qu’elle avait cru voir du coin de l’œil ressemblait pas mal à cette définition. A ceci près qu’elle serait bien incapable de dire si cette silhouette ressemblait de près ou de loin à un être humain. La blonde finit par hausser les épaules.

    « Ça y ressemble, oui. »


Mais, étant quelqu’un de rationnel, Noomi ne voulait toujours pas sauter aux conclusions. Qu’est-ce que ça pouvait bien être d’autre qu’un esprit ? Si Asher et toute sa clique avait été là, ils auraient été capables de lui sortir une bonne dizaine d’explications valables mais là, tout de suite, elle n’était même pas fichue d’en trouver une seule. Si ce n’est peut-être la théorie de la poussière qui vole dans l’air et qui prise en photo donnait parfois un résultat pour le moins impressionnant. Mais est-ce que cette théorie n’était pas tirée par les cheveux ? Parfois, on essaye tellement de se convaincre que ce n’est rien que ça en devient franchement ridicule. Elle jeta de nouveau un coup d’œil dans la direction où la forme avait disparu mais rien de plus.

    « Bon, on a une sorte de preuve alors on continue l’exploration. C’était sûrement pas grand-chose. »


Pas de doute, l’auto persuasion, c’était son truc. Bref, Noomi avait toujours envie d’en apprendre plus sur l’endroit qui lui faisait étrangement penser à un couvent jusqu’ici. Mais c’était une information qu’elle tâchait de laisser dans un coin de son cerveau car ça ne lui évoquait pas vraiment des images très joyeuses. Du genre la fameuse nonne de Conjuring.

_________________
better than that
She's the apple of everybody's eye With an angel voice, devil in disguise Got a sour face like a poisoned fruit That the boys can taste 'til they're out of use And she'll network 'til her dreams come true Even if it means getting into bed with you Everybody's friend, does it ring a bell.
Revenir en haut Aller en bas

Zoë Ferguson

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans (15 juin).
○ statut : Célibataire. Amoureuse, mais seule comme les pierres.
○ métier : Photographe, dans le studio d'une amie de la famille, à North Bay. Une galerie d'exposition y est attelée.
○ quartier : North Bay (#05), dans un appartement que sa patronne lui a dégoté.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuelle, n'a jamais été attirée par les femmes.
○ informations en vrac : Parents divorcés, Zoë est brouillée avec son père qui vit à Island Bay. Sa mère vit à Sydney mais elle s'entend très bien avec elle. ▬ Très indépendante, la solitude ne lui fait pas peur. ▬ Amoureuse de son métier, elle voulait d'abord devenir éditrice. ▬ Voudrait adopter un chat, une tortue, ou un oiseau. Ou les trois à la fois. ▬ Non fumeuse. Boit occasionnellement, mais jamais avec modération ! ▬ Douce, facile à vivre. ▬ Ne se laisse pas marcher sur les pieds. ▬ Déterminée, abandonne difficilement. ▬ A beaucoup déménagé au cours de sa vie, peine à garder des relations à distance et préfère couper les ponts.

○ posts : 686 ○ points : 75
○ pseudo : Eilyam
○ avatar : Sarah Hyland
○ DC : Jordan Coalman
○ inscrit le : 14/02/2018
MessageSujet: Re: lost in the wild...; pv.noomi   Dim 7 Oct - 18:40

♛ lost in the wild
catapulted, finally made to go. parabolic, fighting a stranglehold. tear me from it, fears were manifold. terraform it, i was an embryo. it might be a little while, but maybe we’ll realign soon. made to reassign, but find me a little time too. half euphoric, fixing the ratios. teleport me, pushing the envelope. all ironic, given the way she slowed. you’re iconic, given the way you froze.

▼▲▼

Zoë reste interdite, son appareil dans les mains, aux côtés de Noomi. La pression qu'elle exerce sur sa nuque avec la bandoulière lui fait un peu mal, mais elle est tellement stressée qu'elle s'en rend à peine compte. Ses yeux restent fixés sur l'écran de l'appareil photo. Elle le sait, ce n'est que de la paréidolie. Elle a certainement photographié un peu de l'air qui sortait de sa bouche ou de son nez. Zoë le voit encore maintenant, la différence de température fait qu'elle émet de la buée blanche en respirant. Noomi aussi, d'ailleurs. Pour se rassurer, elle reprend sa place initiale et tente de refaire une autre photo. Rien ne se trouve sur celle-ci. C'est à n'y rien comprendre. Zoë fronce les sourcils et emboîte le pas de Noomi, un peu plus à l'affût qu'il y a quelques minutes.

Il ne reste quasiment aucun banc dans la petite chapelle. Certains ont été entassés contre l'un des murs, pour la plupart cassés ou bien vermoulus. A voir l'endroit, on dirait que personne n'est passé depuis des lustres. Zoë attrape son téléphone portable dans sa poche et active le mode torche histoire de regarder où elle met les pieds, car il n'y a quasiment pas de lumière ici et la seule torche de Noomi ne suffit pas si elles ne marchent pas à la même allure.

- T'as vu ? La croix est à l'envers, fait remarquer Zoë en désignant le fond de la chapelle à Noomi, où une espèce d'autel trône sur une estrade en pierre.

Elle s'en approche. Elle se doute bien que quelques jeunes ont dû passer ici plus ou moins longtemps avant elles et préparer le terrain pour inquiéter les futurs explorateurs.

- Vraiment classe, ça... lance-t-elle d'un air dégoûté en remarquant à la lumière de son téléphone un préservatif usagé derrière l'autel, sur le sol. Il y en a qui n'ont vraiment aucun respect, c'est dingue. Tu veux aller par où ? Il y a une porte là-bas, sinon on peut retourner sur nos pas et chercher à descendre à la cave. A moins que l'étage te tente plus... s'enquiert Zoë en montrant la porte dont elle vient de parler, à gauche de l'autel.

CODAGE PAR AMATIS


_________________
there's no turning back

I need to know you're thinking of me. I got to know you care, give me something that I can work with, deliver me from the dark.
BLACK PUMPKIN
Revenir en haut Aller en bas

Noomi Savalas

radio star
Voir le profil de l'utilisateur

black as night, black as coal ○ âge : 31 ans (07.09)
○ statut : divorcée.
○ métier : animatrice radio.
○ quartier : west bay, #340
○ informations en vrac :
mère d'une petite fille de cinq ans : sarah, le seul et unique amour de sa vie ♢ a pour interdiction de s'approcher à moins de 100 mètres de leonardo dicaprio ♢ pianiste ♢ chanteuse ♢ aime le camping et l'urbex ♢ son film préféré c'est grease ♢ invitée régulière dans une émission de chasseurs de fantômes diffusée sur youtube ♢ petite nièce de l'acteur telly savalas ♢ parle français et un peu de grec aussi ♢ a un labrador chocolat (hades) et un ara (persephone) ♢ elle a aussi des petits problèmes de mémoire à court terme depuis son accident de voiture en février dernier ♢ a longtemps cru qu'un de ses voisins était strip-teaser ♢ conduit une mustang de 69 retapée par son père et elle ♢ sa mère lui a, elle, appris à tirer ♢ aime un peu trop mario kart et gershwin ♢ drifte comme personne ❧


i wanna wake up with your weight by my side and i wanna think that
you look good as you rise. ⟁


○ posts : 364 ○ points : 425
○ pseudo : dory
○ avatar : evan rachel wood
○ DC : une rousse
○ inscrit le : 22/05/2018
MessageSujet: Re: lost in the wild...; pv.noomi   Mar 16 Oct - 17:22

Face à ce qu’elle vient de photographier, Zoë a l’air perplexe. Et Noomi peut la comprendre. C’est pourquoi elle la regarda faire d’autres essais et jeta un coup d’œil par-dessus son épaule pour en voir le résultat, elle aussi curieuse. Pas de forme blanchâtre étrange sur les autres photos. C’est ainsi qu’elles reprennent leur exploration jusqu’à tomber sur un autel surplombé d’un crucifix retourné. Super. Et tellement accueillant.

    « Oui. J’espère que ce n’est qu’une bande de jeunes qui font des blagues de mauvais goût et pas des fous qui se prennent vraiment pour des satanistes parce qu’ils ont le don de me filer la chair de poule. »


La grecque n’avait jamais trop compris ce délire. Et pas qu’en ce qui concerne les satanistes, en ce qui concernait à peu près toutes les religions. Qu’on puisse faire tout et n’importe quoi au nom d’une ou de plusieurs divinités lui échappait totalement. Selon elle, ça revenait clairement à se trouver des excuses pour ne pas avoir à assumer toute la responsabilité de ses actes. Enfin bref, c’est à ce moment-là que l’air dégoûté de Zoë l’interpella et qu’elle alla voir de quoi elle parlait. Comme une gamine, cette vision la fit ricaner.

    « Remarque, au moins maintenant on est sûres qu’il s’agit pas de satanistes. Ça m’étonnerait beaucoup qu’ils utilisent des capotes lors de leurs fameux rituels. »


Parce que le but de ce genre de rituels c’est toujours d’amener l’antéchrist sur Terre, non ? Quand on y pense, ça doit grouiller de maladies vénériennes là-dedans. Complètement barges… Noomi préféra mettre ses jolies pensées méga-gaies de côté pour se concentrer sur le choix cornélien qui s’offrait à elle. Monter ou descendre. La vérité c’est que le choix était fait bien avant que la question ne se pose.

    « On monte ? J’aimerais autant qu’on visite la cave en dernier, si ça ne t’ennuie pas. »


Pourquoi ça ? Elle n’en savait trop rien. Un feeling, si on veut. Et tant qu’à faire, elle aurait nettement préféré y aller avec le reste de l’équipe. Elle pourrait alors se planquer derrière la carrure massive d’Asher comme elle avait l’habitude de le faire quand les choses se corsaient. Mais bon, il ne fallait pas trop rêver et porter ses balls, comme on dit. La blonde passa la porte à droite de l’autel et s’avança prudemment dans l’escalier. Chacune des marches craquait sous son poids, c’est pour quoi elle se retourna vers Zoë.

    « Fais attention, il est bien abîmé cet escalier. »


Alors qu’elle terminait sa phrase, un autre bruit sourd retentit à l’étage. Automatiquement, Noomi braqua le faisceau de sa lampe-torche dans la direction d’où ça venait. Quelle discrétion…

    « Y a quelqu’un ? Posez ce chat ou ce nourrisson par terre, on est armées. »


S’il y avait vraiment quelqu’un là-haut, c’était tout aussi bien de l’impressionner. Même si c’était généralement lorsqu’on clamait être armé qu’on ne l’était pas et qu’elle ne devait pas être la seule à en être arrivée à cette conclusion.

_________________
better than that
She's the apple of everybody's eye With an angel voice, devil in disguise Got a sour face like a poisoned fruit That the boys can taste 'til they're out of use And she'll network 'til her dreams come true Even if it means getting into bed with you Everybody's friend, does it ring a bell.
Revenir en haut Aller en bas

Zoë Ferguson

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans (15 juin).
○ statut : Célibataire. Amoureuse, mais seule comme les pierres.
○ métier : Photographe, dans le studio d'une amie de la famille, à North Bay. Une galerie d'exposition y est attelée.
○ quartier : North Bay (#05), dans un appartement que sa patronne lui a dégoté.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuelle, n'a jamais été attirée par les femmes.
○ informations en vrac : Parents divorcés, Zoë est brouillée avec son père qui vit à Island Bay. Sa mère vit à Sydney mais elle s'entend très bien avec elle. ▬ Très indépendante, la solitude ne lui fait pas peur. ▬ Amoureuse de son métier, elle voulait d'abord devenir éditrice. ▬ Voudrait adopter un chat, une tortue, ou un oiseau. Ou les trois à la fois. ▬ Non fumeuse. Boit occasionnellement, mais jamais avec modération ! ▬ Douce, facile à vivre. ▬ Ne se laisse pas marcher sur les pieds. ▬ Déterminée, abandonne difficilement. ▬ A beaucoup déménagé au cours de sa vie, peine à garder des relations à distance et préfère couper les ponts.

○ posts : 686 ○ points : 75
○ pseudo : Eilyam
○ avatar : Sarah Hyland
○ DC : Jordan Coalman
○ inscrit le : 14/02/2018
MessageSujet: Re: lost in the wild...; pv.noomi   Mar 30 Oct - 18:14

♛ lost in the wild
catapulted, finally made to go. parabolic, fighting a stranglehold. tear me from it, fears were manifold. terraform it, i was an embryo. it might be a little while, but maybe we’ll realign soon. made to reassign, but find me a little time too. half euphoric, fixing the ratios. teleport me, pushing the envelope. all ironic, given the way she slowed. you’re iconic, given the way you froze.

▼▲▼

Zoë trouve révoltantes les pratiques de certaines personnes. Venir souiller des lieux historiques juste pour s'amuser... Quel intérêt ? D'autant plus que certains ont même des envies sexuelles dans ce genre d'endroit... La brunette est clairement dégoûtée -plus par le potentiel mauvais traitement du lieu que le préservatif- et ne s'en cache pas auprès de Noomi qui confirme ses pensées.

- Va pour la cave en dernier, répond Zoë en hochant la tête.

Elle est finalement contente de laisser cette étape pour la fin de leur visite car la cave en question doit être complètement privée de lumière, ce qui ne va pas vraiment les rassurer. Peut-être qu'un ou deux soupiraux s'y trouvent... Mais ceux-ci ne vont pas non plus apporter la même dose de luminosité que les grandes fenêtres du rez-de-chaussée. Zoë emboîte le pas de Noomi en direction de la porte à hauteur de l'autel. Elle fait bien attention en montant les premières marches, car elle en sent le bois s'affaisser plus que de raison sous son poids pourtant pas si conséquent. Noomi appuie ses inquiétudes en lui précisant de bien faire attention. Elle braque bien la lumière du flash de son smartphone vers le sol, ce qui fait qu'elle avance un peu plus lentement que Noomi.

Quand cette dernière s'arrête brutalement dans l'escalier en demandant s'il y a quelqu'un d'une voix forte, Zoë manque de lui rentrer dans le derrière avec le sommet de son crâne. Elle se stoppe à son tour et tend l'oreille. Elle n'a rien entendu de spécial si ce ne sont les craquements produits par leur montée prudente.

- Qu'est-ce que t'as entendu ? demande Zoë en chuchotant sans bouger, tentant presque de ne plus respirer.

Elle avait réussi à ne plus penser à la potentielle présence d'autres personnes dans le lieu, des personnes qui pourraient être à la rue, ou des marginaux... Bref, des gens qu'il ne vaut mieux pas croiser lorsqu'on est un petit groupe de deux femmes sans défense. Elle ne sait pas si c'est le cas de Noomi, mais Zoë n'a aucune notion de self-défense, et surtout n'a rien pour contrer une attaque dans son sac de photo... Elle tient nerveusement son appareil contre sa poitrine, et le silence environnant lui indique qu'elles peuvent reprendre leur montée. Elle suggère alors à Noomi :

- Continuons d'avancer, au pire on l'aveugle avec nos lumières.

CODAGE PAR AMATIS


_________________
there's no turning back

I need to know you're thinking of me. I got to know you care, give me something that I can work with, deliver me from the dark.
BLACK PUMPKIN
Revenir en haut Aller en bas

Noomi Savalas

radio star
Voir le profil de l'utilisateur

black as night, black as coal ○ âge : 31 ans (07.09)
○ statut : divorcée.
○ métier : animatrice radio.
○ quartier : west bay, #340
○ informations en vrac :
mère d'une petite fille de cinq ans : sarah, le seul et unique amour de sa vie ♢ a pour interdiction de s'approcher à moins de 100 mètres de leonardo dicaprio ♢ pianiste ♢ chanteuse ♢ aime le camping et l'urbex ♢ son film préféré c'est grease ♢ invitée régulière dans une émission de chasseurs de fantômes diffusée sur youtube ♢ petite nièce de l'acteur telly savalas ♢ parle français et un peu de grec aussi ♢ a un labrador chocolat (hades) et un ara (persephone) ♢ elle a aussi des petits problèmes de mémoire à court terme depuis son accident de voiture en février dernier ♢ a longtemps cru qu'un de ses voisins était strip-teaser ♢ conduit une mustang de 69 retapée par son père et elle ♢ sa mère lui a, elle, appris à tirer ♢ aime un peu trop mario kart et gershwin ♢ drifte comme personne ❧


i wanna wake up with your weight by my side and i wanna think that
you look good as you rise. ⟁


○ posts : 364 ○ points : 425
○ pseudo : dory
○ avatar : evan rachel wood
○ DC : une rousse
○ inscrit le : 22/05/2018
MessageSujet: Re: lost in the wild...; pv.noomi   Dim 4 Nov - 18:00

Le père de Noomi lui avait toujours recommandé d’emmener un taser avec elle, lorsqu’elle partait en expédition. On ne sait jamais ; la pire crainte de tous les adeptes de l’urbex, c’est toujours les gens louches qui pourraient vous vouloir du mal pour aller savoir quelle raison. Mais la jeune femme trouvait que c’était un peu radical comme technique. Moins que celle de sa mère qui, elle, l’avait longuement incitée à se balader avec une arme en permanence – normal pour elle, elle est américaine – mais tout de même. En revanche, elle n’avait rien contre l’idée de la bombe au poivre. Il devait y en avoir une au fond de son sac à dos, si elle ne l’avait pas enlevée depuis.

    « Un truc qui tombe. Mais attends, j’viens seulement d’y penser mais je crois que j’ai mieux. Au cas où. »


Il lui fallut deux-trois minutes pour plonger la main tout au fond, finir par trouver le spray et se tenir prête puis elles purent reprendre leur ascension. Elles arrivèrent sur le palier prudemment et pratiquement côte à côte car elles n’étaient pas dans un film d’horreur où les protagonistes ont la brillante idée de se séparer pour mieux mourir un par un. Des bruits de pas à gauche, un craquement à droite. Le doute n’était plus permis : il y avait quelqu’un avec elles. Il ne restait plus qu’à savoir qui et surtout quelles étaient ses/leurs intentions.

    « Vraiment les gars, c’est pas marrant. Vous feriez mieux de vous montrer. »


Toujours aucune manifestation. Bon, s’ils voulaient jouer à ça… La blonde réfléchit deux secondes. Les bruits de pas venaient de la gauche et c’était sûrement plus probant que le craquement de droite. Donc, elle poussa lentement la porte qui se trouvait à sa gauche, brandit son spray droit devant elle comme un exorciste le ferait avec son crucifix. C’est alors qu’une silhouette leur fondit dessus et Noomi n’hésita pas une seule seconde, elle visa les yeux et aspergea. Un cri de douleur s’éleva alors, suivit d’une série d’insultes.

    « Vous êtes complètement dingues ou quoi ? J’vais porter plainte ! »


Alors ça, c’était le comble, quand même. Le faisceau de la lampe éclaira l’adolescent tandis que deux de ses potes sortaient de leur cachette pour lui venir en aide.

    « On voulait juste vous faire une blague ! On a vu vos lampes depuis l’extérieur alors on en a profité. »


La grecque se retourna vers Zoë en haussant les épaules. Ce qui était fait était fait.

    « On a prévenu qu’on était armées, vous avez déjà du bol qu’on ne vous ait pas assommé à coups de lampe-torche, les gars. Et puis arrête de faire le bébé et rince-toi les yeux, ça va passer. »


Enfin, il lui semblait que c’était le truc à faire dans cette situation.

_________________
better than that
She's the apple of everybody's eye With an angel voice, devil in disguise Got a sour face like a poisoned fruit That the boys can taste 'til they're out of use And she'll network 'til her dreams come true Even if it means getting into bed with you Everybody's friend, does it ring a bell.
Revenir en haut Aller en bas

Zoë Ferguson

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans (15 juin).
○ statut : Célibataire. Amoureuse, mais seule comme les pierres.
○ métier : Photographe, dans le studio d'une amie de la famille, à North Bay. Une galerie d'exposition y est attelée.
○ quartier : North Bay (#05), dans un appartement que sa patronne lui a dégoté.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuelle, n'a jamais été attirée par les femmes.
○ informations en vrac : Parents divorcés, Zoë est brouillée avec son père qui vit à Island Bay. Sa mère vit à Sydney mais elle s'entend très bien avec elle. ▬ Très indépendante, la solitude ne lui fait pas peur. ▬ Amoureuse de son métier, elle voulait d'abord devenir éditrice. ▬ Voudrait adopter un chat, une tortue, ou un oiseau. Ou les trois à la fois. ▬ Non fumeuse. Boit occasionnellement, mais jamais avec modération ! ▬ Douce, facile à vivre. ▬ Ne se laisse pas marcher sur les pieds. ▬ Déterminée, abandonne difficilement. ▬ A beaucoup déménagé au cours de sa vie, peine à garder des relations à distance et préfère couper les ponts.

○ posts : 686 ○ points : 75
○ pseudo : Eilyam
○ avatar : Sarah Hyland
○ DC : Jordan Coalman
○ inscrit le : 14/02/2018
MessageSujet: Re: lost in the wild...; pv.noomi   Lun 12 Nov - 14:54

♛ lost in the wild
catapulted, finally made to go. parabolic, fighting a stranglehold. tear me from it, fears were manifold. terraform it, i was an embryo. it might be a little while, but maybe we’ll realign soon. made to reassign, but find me a little time too. half euphoric, fixing the ratios. teleport me, pushing the envelope. all ironic, given the way she slowed. you’re iconic, given the way you froze.

▼▲▼

Zoë retient sa respiration après que Noomi a plongé sa main dans son sac. Elle la regarde faire, malgré la pénombre étouffante, ne lâchant pas des yeux sa compagne d'exploration. En même temps, elle tend l'oreille. Rien ne lui parvient, à part le bruit d'une goutte quelque part, qui se reproduit toutes les quinze huit secondes. Zoë a le temps de compter, pendant que Noomi fouille dans son sac.

Une fois que cette dernière a trouvé ce qu'elle a mis bien deux minutes à chercher, les deux femmes reprennent l'ascension de l'escalier branlant. Zoë sent sous ses chaussures que le bois est très humide, ce qui ne la rassure pas vraiment. Lorsqu'elles parviennent en haut, la brunette manque de laisser échapper un cri de surprise. Elle entend maintenant, les bruits qui ont fait s'arrêter Noomi. Quelque chose qui ressemble à des pas. Il y a aussi quelques craquements. Noomi lance un avertissement. Zoë, elle, se contente de hocher la tête, tremblante. Si elle connaissait un peu plus son acolyte, elle lui aurait déjà attrapé le bras, mais là elle se retient. Elle ne voudrait pas passer pour une poule mouillée non plus. Une série de bruits de pas sur leur droite incite Noomi à s'arrêter. Zoë n'a pas le temps de lui demander ce qu'elle compte faire puisque cette dernière se met à pousser la porte à côté d'elles. Une silhouette leur saute instantanément dessus et se prend une giclée de spray au poivre, généreusement offerte par Noomi. Zoë ne peut retenir une exclamation de surprise, et fait, elle aussi, un bond en arrière. Son appareil est toujours bien serré entre ses mains, au cas où il prendrait un coup inopiné.

Les craquements qu'elles ont entendu n'étaient finalement que le résultat de trois adolescents. Leur bêtise donnant la nausée à Zoë, cette dernière reste en retrait et laisse Noomi s'occuper de leur cas. Elle a l'air suffisamment autoritaire pour les faire regretter cette mauvaise blague. Puis elle se tourne vers elle, et Zoë hausse les épaules à son tour.

- Allez, rentrez chez vous, y'a mieux à faire quand même dans le coin, siffle-t-elle, avec toute la hargne dont elle est capable.

Zoë n'aime pas les personnes de ce genre. Elle s'est faite martyriser par ce type d'adolescents au lycée, et d'en revoir de ce gabarit ne lui fait pas vraiment plaisir. Quand le petit groupe d'enquiquineurs leur a tourné le dos pour prendre les escaliers par lesquels elles viennent de monter, Noomi et Zoë peuvent continuer leur exploration.

- Quelle bande de petits cons, grommelle Zoë, le coeur toujours battant. "Il me faut un peu de lumière du jour, j'ai la haine là," explique-t-elle en se dirigeant machinalement vers le bout du couloir, d'où semble venir une lumière ensoleillée.

Elle sait que pendant encore au moins cinq minutes, les craquements qui pourront retentir n'auront rien de paranormal. Zoë se permet donc de reposer son ouïe, au moins quelques instants. Être en hyper-vigilance durant une exploration n'est pas de tout repos.

- Tu veux que je fasse quelques portraits de toi, au fait ? propose Zoë pour leur changer les idées à toutes les deux lorsqu'elles parviennent au bout du couloir, dont les volets des fenêtres sont tous restés ouverts.

CODAGE PAR AMATIS


_________________
there's no turning back

I need to know you're thinking of me. I got to know you care, give me something that I can work with, deliver me from the dark.
BLACK PUMPKIN
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: lost in the wild...; pv.noomi   

Revenir en haut Aller en bas
 

lost in the wild...; pv.noomi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Baptême de Wild Cloud
» Sarah Wild
» 07. Girls running wild
» Minnesota Wild
» Le Wild soumet au ballotage...Roulement tambours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: entire world-