AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 guts over fear (Jake)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 28 ans, encore la vie devant lui
○ statut : Marié, pas pour les bonnes raisons
○ métier : Réceptionniste en chef dans un hôtel, se coltine aussi le service au Holster certains soirs
○ quartier : Center Bay, un appartement dans lequel ils se marchent dessus avec sa femme
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel et ne compte pas en changer
○ posts : 32 ○ points : 30
○ pseudo : Kaeh
○ avatar : Harvey Newton-Haydon
○ DC : Tom le nounours, Alice la sanguine
○ inscrit le : 21/06/2018
MessageSujet: guts over fear (Jake)   Jeu 12 Juil - 23:35

Il y avait deux facettes existantes du Holster. Le Casino, et ensuite tout ce qui dépassait les portes gardées par des agents de sécurité. Ces zones qui se disaient être réservées au personnel mais où certaines personnes bien habillées se faufilaient après quelques messes basses et un billet glissé. Mat, à son arrivée au Holster, il s’était docilement contenté de faire son travail dans la zone publique. Il circulait à travers les tables, surveillaient les joueurs, servaient les boissons, empochait l’argent. Il avait fallu bien deux ou trois ans avant que ses patrons commencent à s’intéresser à lui et à lui donner quelques tâches supplémentaires, moyennant une petite prime sur le salaire pour qu’il se taise. Surveiller des personnes en particulier, surprendre des conversations, être l’homme à tout faire quand les parties allaient se jouer dans ces salons privés. On lui faisait confiance, et le jeune en avait bien conscience. Malgré tout, il appréciait de moins en moins ses soirées et nuits passées dans ce Casino pourri jusqu’à la moelle, redoutait chaque matin d’apprendre une information de plus qui pourrait lui porter préjudice. Cela faisait des mois désormais qu’il rongeait son frein, essayait de se satisfaire du salaire à la fin du mois pour se donner un prétexte de ne pas encore avoir donné sa démission. Un acte qu’il craignait bien plus qu’il ne l’avouerait.

Ce soir, il n’avait pas été serveur. On l’avait fait descendre au sous-sol où se tenait cette salle de combat illégale. Son boulot, c’était juste la surveillance de la pièce, se poster dans un coin et s’assurer qu’aucun trouble-fête ne pourrirait l’ambiance. Comme à chaque fois, ce n’était pas arrivé. Il y avait juste eu des types hystériques, des billets qui volent, deux malheureux au centre de l’attention qui se prennent des dérouillées et essayent d’avoir la peau de l’eau. De la sueur, du sang, des bleus, parfois des dents qui volent. Rien qui ne changeait de l’habitude. Les champions s’affrontaient jusqu’à ce que l’un deux soit envoyé au tapis, d’autres débutants s’essayaient au combat. En fait, ce qui rebutait le plus Mat durant ces soirs-là, c’était l’odeur qui régnait au sous-sol, un mélange de sang et de transpiration, marinés dans une atmosphère surchauffée. Le colombien ne s’en cachait pas, les KO qui s’enchaînaient rapidement le satisfaisaient étrangement. Moins il y avait d’adversaires, plus vite tout le monde rentrerait à la maison.

Cette délivrance mit du temps à arriver malgré tout. Il était aux alentours de 3h du matin quand le dernier client mit le pied hors de la salle, laissant le personnel ranger et nettoyer les dégâts. Mat n’était pas concerné, et pour autant, comme à chaque fois, il avait son rituel de pote solidaire. Un rapide trajet jusqu’au bar, et il redescendait dans ce sous-sol miteux et leurs vestiaires de fortune pour y retrouver Jake. « Tu sais, à force de te prendre des beignes, je ne sais même plus si tes joues bouffies sont naturelles ou pas. » Une pique pas méchante, qu’il se fait pardonner immédiatement en posant le seau à bouteilles sur le banc. Une bouteille de whisky plantée dans un stock de glaçons, une serviette négligemment posée dessus. Qui sera vite foutue de toute manière, puisque Mat fait l’infirmier, pioche une bonne poignée de glaçons qu’il enveloppe dans la serviette avant de la tendre à son ami. « La bouteille, c’est parce que je doute de trouver un bar qui accepte de te servir avec cette tête-là. » Il finit par s’assoir sur le banc, sortir les deux verres immergés dans l’eau glacée pour les remplir d’alcool. « Je ne comprends pas comment tu peux avoir envie de venir bosser pour te prendre des coups, ça m’échappera toujours. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Tuteur légal de sa nièce Maya âgée de 5 ans / Célibataire
○ métier : Combattant illégal pour le compte de La Meute & Champion du big boss / Travaille comme plongeur dans un restaurant à South Bay en couverture mais il est plus souvent dans les sous-sols du Holster que derrière la plonge du restau.
○ quartier : #24 West Bay ; de nouveau seul avec sa nièce, Sven a fini par en avoir marre du canapé.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel
○ informations en vrac : Franc - Secret - Distant - Sauvage - Combatif - Impulsif - Loyal - Serviable - Généreux - Colérique - Moqueur - Rancunier - Désordonné - Sentimental

Jake on dirait un ours, il a vraiment pas l'air commode comme ça mais dans le fond c'est pas un mauvais gars. Il est complètement accro à l'adrénaline que lui procure les combats. Il aime autant se prendre des coups qu'en donner. Bailor c'est le champion indétrônable des sous-sols miteux du casino de Wellington. Il déteste les flics. Il essaye de s'en tenir éloigné le plus possible. Les points de suture et les hématomes font partie de son corps. Sa grande-sœur est décédée il y a un an. Depuis il a récupéré la garde de Maya, sa nièce. Il la considère comme sa gamine. Il est à deux doigts d'avoir les services sociaux sur le dos. Jake est fidèle à la Meute. Il se sent incapable de la quitter. Il fait son gros dur mais il est extrêmement sentimental. L'amour, l'amitié, la famille, tout ça ça le prend aux tripes. Trouver l'amour, dans le sombre univers dans lequel il évolue, lui paraît impossible.



○ posts : 790 ○ points : 2120
○ pseudo : Daisu
○ avatar : Dean Ambrose
○ DC : //
○ inscrit le : 23/05/2018
MessageSujet: Re: guts over fear (Jake)   Dim 15 Juil - 16:52

Guts over fearMat & Jake
Depuis plus de dix ans maintenant, Jake évoluait dans un milieu des plus particulier. Les mâchoires qui craquent, les nez cassés, les hématomes et les poings abîmés par les coups, c’était ça son univers, les combats illégaux. Contre quelques billets verts, il était prêt à péter des gueules mais aussi à se la faire casser, pour amuser la foule. Il fallait que les gens sortent leur portefeuille, claquent tout leur fric dans les paris, peu importe pour quel combattant, ils devaient dépenser c’est tout. Pour garder sa place dans la Meute et ne pas s’attirer les foudres du grand patron, il fallait faire tourner cette gigantesque machine à fric. Le combattant connaissait la musique : Rien de tel qu’un regard ou quelques mots provocateurs à l’encontre du public pour donner envie de parier pour lui, ou contre lui. Sur le ring il était dans son élément, il faisait son "show" et qu’il perde ou qu’il gagne, c’était définitivement lui le maître de l’arène, le champion de Seth.

Enfermés dans cet immense sous-sol, la soirée avait été intense, autant pour les spectateurs que pour les combattants. Jake avait participé aux derniers combats, qu'il avait remportés haut la main. Cependant, ça ne l'avait pas empêché de ressortir du ring avec le visage marqué par les coups de ses adversaires. Un filet de sang coulait même le long de sa tempe. D'une démarche vacillante et le sourire aux lèvres, le trentenaire prit la direction des vestiaires. Il avait tout donné et il avait gagné. Malgré les blessures, il était imprégné d'un fort sentiment de satisfaction. Malheureusement, une fois que le combat était fini, l'euphorie et l'excitation retombaient très vite, et la douleur ne tarda pas à pointer le bout de son nez. Bailor retira avec difficulté son débardeur trempé de sueur, pour s'asseoir sur un banc, en grimaçant. Il sortit son portable de son sac, déjà 3h du matin, il n'avait pas vu la soirée passer. C'était fou comment il pouvait perdre toute notion du temps lorsqu'il était coincé dans ce sous-sol miteux. Heureusement que Maya était en vacances chez l'une de ses tantes pour la semaine, parce que payer à chaque fois une baby-sitter lorsqu'il devait s’absenter la nuit, ça devenait compliqué à gérer. Soudain, la porte du vestiaire s'ouvrit en grand, le faisant détourner le regard de son portable. Une tête familière entra dans la pièce, Mat. S'il y avait bien quelqu'un qu'il appréciait de voir juste après s'en être pris plein la gueule, c'était bien Mat. Le combattant esquissa un sourire en découvrant la bouteille de whisky planté dans un seau à glace. Lui au moins avait la bonne idée de lui rapporter un vrai remontant ! Il le remercia d’un signe de tête. « Mes joues sont pas bouffies, j’ai juste des pommettes saillantes. C’est pas pareil. » Jake laissa échapper un léger rire fatigué, pendant qu’il posa la serviette remplie de glaçon contre son visage. « Arrêtes, j’ai pas une tête si affreuse que ça. » Il se pencha tout de même pour apercevoir son reflet dans un vieux miroir accroché au mur. Il se tut quelques secondes avant d’avaler cul sec son verre de whisky. « Ouais bon, disons que j’suis pas au mieux d'ma forme. » Bailor avait une tête à faire peur, sans l’ombre d’un doute. Mais il n’avait pas envie de l’avouer, préférant user d’un peu de mauvaise foi. Ce n’était pas la première fois qu’il entendait ce genre de remarque. Mat n’était pas le seul à ne pas comprendre ce qu’il se tramait dans l’esprit du combattant. Pourquoi est-ce qu’il revenait à chaque fois au Holster pour s’en prendre plein la tronche ? Ce n’était pas compliqué : Il adorait tout simplement ça. L’adrénaline, être sur le ring... Tout était si excitant. Après, il y avait les blessures, c’était le revers de la médaille mais Jake en assumait les conséquences. « Casser des gueules, ça paie pas trop mal. Mieux que de servir et de lécher les pompes des clients en tout cas. » Il lança un clin d’œil moqueur à destination de son ami. « Ça te tente pas ? J’pourrais en toucher deux mots à Seth et comme ça tu pourrais devenir mon padawan. J’imagine déjà... » Jake lâcha un rire tout en secouant son verre vide sous le nez de Mat pour qu’il puisse le lui remplir à nouveau. « Par contre si tu rentres à chaque fois chez toi avec un coquard, ça risque de pas plaire à ta gonzesse. Ouais t’as bien une copine c’est ça ? J’sais plus. Ou alors on en a encore jamais causé. » La fatigue. A cette heure ci ce n’était pas facile pour lui de réfléchir.
© 2981 12289 0

_________________

Badges ~:
 


Dernière édition par Jake Bailor le Mar 4 Sep - 18:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 28 ans, encore la vie devant lui
○ statut : Marié, pas pour les bonnes raisons
○ métier : Réceptionniste en chef dans un hôtel, se coltine aussi le service au Holster certains soirs
○ quartier : Center Bay, un appartement dans lequel ils se marchent dessus avec sa femme
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel et ne compte pas en changer
○ posts : 32 ○ points : 30
○ pseudo : Kaeh
○ avatar : Harvey Newton-Haydon
○ DC : Tom le nounours, Alice la sanguine
○ inscrit le : 21/06/2018
MessageSujet: Re: guts over fear (Jake)   Lun 6 Aoû - 22:03

Cette violence gratuite, il ne la digérait pas Mat. En fait, c’était toujours plus difficile quand les combats se terminaient, que les lieux se vidaient et se faisaient silencieux. Il ne restait plus que les traces, le sang qui tâche le sol, l’odeur ferreuse de la substance rouge et âcre de la transpiration. Un endroit dont on voulait partir rapidement, et les invités ne s’y attardaient jamais. Comme si une fois les combats terminés, la réalité les frappait et les faisait se sentir partiellement honteux d’avoir perdu ou gagné autant de fric en espérant qu’un homme se fasse démonter. Alors le sourire franc de Jake, cela avait quelque chose d’aussi déstabilisant qu’inexplicable. Il avait une sale tête, avait encaissé des coups toute la soirée, et continuait de faire comme s’il était satisfait de son quotidien. D’ailleurs, il ne prend pas mal le pic qui lui est adressé, continue d’éponger les dégâts. Encore un mystère pour le jeune homme. Comment assumer le fait de sortir en ayant toujours la tronche défigurée ? Comment sont supposés réagir ses proches ? « Question théorique, je t’ai déjà vu en bon état ? Non parce que t’as raison, t’es à peine plus amoché que d’habitude… » Ce n’était pas du joli, et pourtant, le champion de Seth faisait partie des chanceux. Il s’avançait dans l’arène en sachant quoi faire pour ne pas être comme ces pauvres gars qu’il faut ramasser à la petite cuillère. Et ça, les champions ne pourraient certainement plus compter sur le soutien de leur boss s’ils devaient aller à l’hôpital et générer une facture, sans possibilité de devenir à nouveau les vaches à lait dans un futur proche.

Mais bon, tout est question d’argent. Et la vanne sur son rôle au Holster, Mat l’encaisse sans mal, hausse dramatiquement les yeux au ciel. Oui, il est à la merci des clients, fait le chien chien docile pour espérer un meilleur pourboire. Il n’a pas à se plaindre de sa paye à la fin du moins, une fois chaque billet comptabilité. « En même temps, je n’avais jamais vu de gros billet avant de cirer les pompes des clients, alors c’est un choix. » Il hausse vaguement les épaules, entame son verre de whisky. L’alcool lui brûle la gorge, les sinus, et pourtant, il ne cille pas. Son attention est vite ramenée à son pote et à son idée pourrie. Lui, devenir un combattant ? Même Seth rirait à l’idée. Mat, on pouvait compter sur lui pour pas mal de choses, y compris la sécurité. Il pouvait passer pour le jeune teigneux qu’il ne faut pas déranger. Malgré tout… « T’as déjà essayé de mettre un chihuaha dans une cage de loups ? Sois sérieux deux minutes, au premier uppercut je risquerais de me retrouver dans un coma longue durée. » Il n’avait pas que ça à faire, oh que non. Et alors Erin ? Par réflexe, il aurait tendance à voulait faire en sorte qu’elle ne le voit pas dans un sale état. Mais finalement, peut-être que s’il récidivait, il aurait la paix et pourrait enfin divorcer en paix. « J’ai juré devant Dieu. Puis très honnêtement, elle me ferait vivre l’enfer plus que ça ne l’est déjà, non merci. » Il lève sa main, agite son annulaire gauche où trône l’alliance en or. C’est à peine s’il sourit. « T’as trouvé une nana qui accepte que tu te mettes dans des états pareils, toi ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Tuteur légal de sa nièce Maya âgée de 5 ans / Célibataire
○ métier : Combattant illégal pour le compte de La Meute & Champion du big boss / Travaille comme plongeur dans un restaurant à South Bay en couverture mais il est plus souvent dans les sous-sols du Holster que derrière la plonge du restau.
○ quartier : #24 West Bay ; de nouveau seul avec sa nièce, Sven a fini par en avoir marre du canapé.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel
○ informations en vrac : Franc - Secret - Distant - Sauvage - Combatif - Impulsif - Loyal - Serviable - Généreux - Colérique - Moqueur - Rancunier - Désordonné - Sentimental

Jake on dirait un ours, il a vraiment pas l'air commode comme ça mais dans le fond c'est pas un mauvais gars. Il est complètement accro à l'adrénaline que lui procure les combats. Il aime autant se prendre des coups qu'en donner. Bailor c'est le champion indétrônable des sous-sols miteux du casino de Wellington. Il déteste les flics. Il essaye de s'en tenir éloigné le plus possible. Les points de suture et les hématomes font partie de son corps. Sa grande-sœur est décédée il y a un an. Depuis il a récupéré la garde de Maya, sa nièce. Il la considère comme sa gamine. Il est à deux doigts d'avoir les services sociaux sur le dos. Jake est fidèle à la Meute. Il se sent incapable de la quitter. Il fait son gros dur mais il est extrêmement sentimental. L'amour, l'amitié, la famille, tout ça ça le prend aux tripes. Trouver l'amour, dans le sombre univers dans lequel il évolue, lui paraît impossible.



○ posts : 790 ○ points : 2120
○ pseudo : Daisu
○ avatar : Dean Ambrose
○ DC : //
○ inscrit le : 23/05/2018
MessageSujet: Re: guts over fear (Jake)   Jeu 9 Aoû - 20:53

Guts over fearMat & Jake
Etre sérieux deux minutes ? Mat en espérait beaucoup. Jake ne l'était pas des masses habituellement mais là, après s'être pris une bonne dizaine de beigne dans la gueule, son esprit était bien trop engourdi pour en faire preuve. Après une soirée comme celle-ci, c'était un peu trop lui demander. Mat avait raison sur une chose cependant, il n'était pas taillé pour monter sur le ring du Holster. Sur le ring d'une salle de boxe peut-être mais dans les sous-sol du casino, les enjeux étaient bien plus dangereux. Il balaya l'idée de son esprit -parce que malgré tout, derrière la plaisanterie, il y avait quand même pensé, ce fou- car regarder l'un de ses amis se faire démolir ne l'enchantait pas des masses dans le fond. Le combattant reprit une gorgée de whisky puis fixa l'anneau que lui présentait le serveur. Il pinça ses lèvres pour s'empêcher de pouffer de rire. « Merde alors ! T'es marié ! J'avais jamais fait gaffe. » Il remarqua le manque d'enthousiasme de son pote. Et oui, le mariage, quoi qu'on en dise, c'était quitte ou double. Soit on nageait dans un bonheur complet, soit c'était l'enfer. Jake ne voyait pas vraiment de demi mesure. « C'est moi ou c'est pas la joie ton histoire ? Vu la tête que tu tires... » De son côté, le trentenaire n'y avait jamais réellement songé au mariage. Il fallait dire aussi qu'il n'en avait jamais eu l'occasion. Il s'en rendit compte une nouvelle fois après la question que Mat venait de lui poser. « Moi ? Nan. Les hématomes et les points de suture ça finit toujours par les faire fuir. » Il haussa les épaules. Quoi de plus normal en même temps. Ses relations amoureuses, il pouvait les compter sur les doigts d'une main. Sa vie sentimentale était un véritable désastre et ce depuis toujours. C'était à chaque fois la même histoire. Il rencontrait une fille, attirée par son côté un peu distant et son look de mauvais garçon, pensant qu'il se battait juste de temps en temps à la sortie des bars. Mais une fois qu'elle était devant le fait accompli, ça tournait inévitablement à l'incompréhension, à la dispute. Dans ces moments là, Jake se fermait comme une huître, gardant secret son véritable métier et cachant son implication dans la Meute. Sans même le vouloir, il accentuait son côté distant pour devenir inatteignable. L'erreur. Les ruptures n'étaient jamais très loin. « J'suis pas très doué pour m'justifier. Et puis à la longue ça m'gave. » Voilà ce qu'il disait pour paraître détaché de tout ça. Mais putain il en avait aimé des gonzesses, sincèrement. Les gens avaient beau dire que l'amour était plus fort que tout, c'était quand même de sacrées conneries ! Peu importe à quel point il pouvait aimer une femme, son démon refaisait toujours surface. Son addiction, il ne pouvait pas la combattre, juste y succomber. « Mais au lieu de parler d'ma vie pourrie, racontes, toi. » C'était plus facile de dévier la conversation sur quelqu'un d'autre que lui. « Tu dors sur le canapé parce que t'es allé voir ailleurs ? C'est ça ? » Un sourire en coin étira les lèvres du boxeur.

© 2981 12289 0

_________________

Badges ~:
 


Dernière édition par Jake Bailor le Mar 4 Sep - 18:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 28 ans, encore la vie devant lui
○ statut : Marié, pas pour les bonnes raisons
○ métier : Réceptionniste en chef dans un hôtel, se coltine aussi le service au Holster certains soirs
○ quartier : Center Bay, un appartement dans lequel ils se marchent dessus avec sa femme
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel et ne compte pas en changer
○ posts : 32 ○ points : 30
○ pseudo : Kaeh
○ avatar : Harvey Newton-Haydon
○ DC : Tom le nounours, Alice la sanguine
○ inscrit le : 21/06/2018
MessageSujet: Re: guts over fear (Jake)   Dim 19 Aoû - 22:04

C’était insensé. Continuer de sourire, de rire comme s’il ne s’était pas fait démollir la gueule encore vingt minutes plus tôt. Même si ce triste spectacle était quelque chose à laquelle Mat avait commencé à s’habituer, il continuer de se demander où était la frontière entre force de la nature et être profondément stupide. Il l’aimait beaucoup Jake, mais il ne le comprenait pas. Encore moins au moment où ce dernier lui proposait sérieusement de prendre sa place sur le ring. Quel pauvre fou. Mat ne tiendrait pas un round, il se ferait exploser, finirait par cracher son cerveau par les narines. Erin, en soi, c’était le moindre de ses soucis. Il s’inquiétait surtout du fait qu’elle puisse faire sa tête de mule et venir voir pourquoi il revenait si souvent en piteux état. Il voulait se débarrasser d’elle, divorcer, pas l’avoir sur les basques à s’inquiéter pour lui. Et visiblement, son manque d’enthousiasme est flagrant quant à son mariage. La question fuse de la part du roux, fait soupirer le colombien qui ne prend même pas la peine de sauver les apparences. Pas avec ce vieux frère, ça ne rimerait à rien. « Bah. On est marié depuis six ans, on était encore jeunes. Et j’ai l’impression de perdre mon temps. Ça fait un moment que j’ai cessé d’être amoureux. » S’il l’avait été un jour. Selon lui, il avait fait preuve d’une auto-conviction hors norme pour que les années passent plus vite.
Jake, il n’avait pas ce souci. Mais même si Mat préférerait être célibataire, la situation de son ami lui faisait de la peine, malgré tout. « J’imagine. » Les femmes peuvent aimer les hommes, les vrais, capables de se battre pour elle. Mais ceux qui se battent pour autre chose, qui sont abîmés, qui portent des traces de violences et de coups donnés en permanence… Aucune d’elle ne peut vouloir ça, à moins d’être franchement dérangée. C’est pas une vie, cette solitude forcée par le choix de vie. Sauf que c’est comme n’importe quel truc désastreux dans une vie. On apprend à vivre avec, à se dire que ce n’est pas si handicapant que ça. Qu’au final, ça pourrait être pire. « Tu auras peut-être plus de chance quand tu arrêteras de te prendre des bugnes pour le compte de Seth. » C’est une affirmation qui se veut interrogative. Est-ce que c’est sincèrement son plan de vie, rester bosser ici ? La fidélité des employés au Holster, c’est quelque chose qui l’effraie presque. Il ne fait pas confiance à grand monde ici, Jake est l’un des rares. Parce qu’il y a cette peur tenace à chaque fois, qu’une parole de travers soit remontée aux oreilles du boss, et que ça se finisse mal. Très mal.
Son couple à côté, ce n’était pas son plus gros problème. « J’dors sur le canapé volontairement, sinon elle me met la main au paquet et je suis pas tranquille ! Pourtant elle est canon, mais… J’en ai plus envie. » Il avait trop parcouru ce corps, le connaissait par cœur. Et maintenant, il en était lassé. « Mais je vais pas te mentir, le divorce, c’est pas le plus compliqué que j’ai à faire en ce moment. Non, en fait… » Il cherche ses mots, liquide son verre pour s’en resservir un. Son regard fait le tour de la pièce, machinalement, vérifie qu’ils sont bien seuls. « J’ai envie de démissionner d’ici. J’ai plus besoin de boulot et… j’sais pas. Je crois que j’ai assez vu de trucs moches. » Comme ce soir, un des combattants qui avait fini le visage ensanglanté, complètement inerte sur le ring. Ce n’était pas sain.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Tuteur légal de sa nièce Maya âgée de 5 ans / Célibataire
○ métier : Combattant illégal pour le compte de La Meute & Champion du big boss / Travaille comme plongeur dans un restaurant à South Bay en couverture mais il est plus souvent dans les sous-sols du Holster que derrière la plonge du restau.
○ quartier : #24 West Bay ; de nouveau seul avec sa nièce, Sven a fini par en avoir marre du canapé.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel
○ informations en vrac : Franc - Secret - Distant - Sauvage - Combatif - Impulsif - Loyal - Serviable - Généreux - Colérique - Moqueur - Rancunier - Désordonné - Sentimental

Jake on dirait un ours, il a vraiment pas l'air commode comme ça mais dans le fond c'est pas un mauvais gars. Il est complètement accro à l'adrénaline que lui procure les combats. Il aime autant se prendre des coups qu'en donner. Bailor c'est le champion indétrônable des sous-sols miteux du casino de Wellington. Il déteste les flics. Il essaye de s'en tenir éloigné le plus possible. Les points de suture et les hématomes font partie de son corps. Sa grande-sœur est décédée il y a un an. Depuis il a récupéré la garde de Maya, sa nièce. Il la considère comme sa gamine. Il est à deux doigts d'avoir les services sociaux sur le dos. Jake est fidèle à la Meute. Il se sent incapable de la quitter. Il fait son gros dur mais il est extrêmement sentimental. L'amour, l'amitié, la famille, tout ça ça le prend aux tripes. Trouver l'amour, dans le sombre univers dans lequel il évolue, lui paraît impossible.



○ posts : 790 ○ points : 2120
○ pseudo : Daisu
○ avatar : Dean Ambrose
○ DC : //
○ inscrit le : 23/05/2018
MessageSujet: Re: guts over fear (Jake)   Mar 4 Sep - 23:51

Guts over fearMat & Jake
Les mots du serveur résonnèrent dans son esprit. Oui, Mat avait raison. Jake avait clairement une chance de trouver une femme avec qui partager sa vie s'il arrêtait ses conneries, s'il renonçait à monter sur un ring. Il en était conscient, on le lui avait répété tellement de fois. « Ouais, j'sais bien. Mais c'est pas si simple. » Une excuse parmi tant d'autres, car en réalité il ne faisait rien pour que ça devienne simple. Bailor était atteint d'une addiction des plus glauques et dérangées, celle de l'adrénaline provoquée par les poings et la violence. Est-ce que ça se soignait ? Il n'en savait trop rien. Probablement, comme bon nombre d'addiction. Il n'avait jamais fait l'effort de se renseigner puisque dans le fond il arrivait à se satisfaire de cette vie chaotique. Malheureusement, il existait une personne qui, un jour, risquait sincèrement de souffrir de ses choix : Maya, son unique rayon de soleil, sa nièce par le sang, sa fille par les actes. Elle était un petit trésor qui lentement lui glissait des mains à force de s'enfermer dans cet univers malsain. Quand se rendrait-il compte que le jour où les services sociaux feront tomber la sentence, il sera trop tard pour pleurer ?

Jake éclata de rire en écoutant son pote parler de son couple. Mat venait de le tuer. Pour une fois que c'était un mec qui n'avait pas envie de se faire tripoter ! Le boxeur posa une main sur ses côtes douloureuses. Nan mais il allait vraiment le buter à le faire rire aux éclats ! Néanmoins la suite de la conversation devint bien moins amusante. Son sourire s'effaça au profit d'un visage bien trop sérieux pour une démission. Oui mais au Holster ce n'était jamais de simples démissions. « T'es sérieux là ? » Mat avait l'air de l'être mais il voulait s'en assurer. « Tu veux quitter la Meute ? » Ce n'était pas un sujet que l'on prenait à la légère. Dans la bande du Holster, il était plus facile d'y entrer que d'en ressortir parce qu'une fois qu'on en savait trop, on ne te laissait pas repartir la bouche en cœur. Cette confidence l'avait donc rendu drôlement inquiet. En six ans, Jake en avait vu des types se casser les dents en tentant de foutre le camp. Au Holster, les "Happy ends" n'existaient pas, il l'avait bien compris. Mais en même temps, malgré cette inquiétude qui s’emparait de ses tripes, il se sentit extrêmement touché par cette marque de confiance que lui témoignait Mat. Et inversement, Bailor savait qu'il pouvait lui faire confiance. Parmi les membres de la Meute peu de personne pouvait s'en vanter. « J'sais que ça va pas t'aider mais t'aurais dû démissionner avant de les voir les trucs moches. » Il soupira longuement. « Tu t'engages sur un chemin compliqué Mat... » Pour ne pas dire dangereux. Mais son pote n'est pas stupide, tout ça il le sait.

© 2981 12289 0

_________________

Badges ~:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: guts over fear (Jake)   

Revenir en haut Aller en bas
 

guts over fear (Jake)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [DZ rp42] Guts over Fear IV [P1 - HBK]
» Je souffre de bordelisme chronique et de flemingite aigue. [JAKE]
» Jake Aaron Buckley
» The cave you fear to enter holds the treasure you seek. (23/07, 16h00)
» Knock, Knock... Who's There ? The Cry of Fear ~ [PV Evidemment]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: have fun-