AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 somewhere only we know (maliam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

wild mind
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt six années mais plus jeune dans ma tête.
○ statut : en couple avec mon travail et mes amis.
○ métier : animatrice radio, journaliste et magnétiseuse quand bon me semble.
○ quartier : center bay, avec drew, bff et ex-mari.
○ orientation sexuelle : qu'importe.
○ informations en vrac : voyageuse de l'extrême, mes parents m'ont trainé dans le monde entier → fêtarde, je ne manque aucune occasion pour m'amuser → animatrice radio sur la station Radio Active → adoptée, j'aurai aimé retrouver ma famille natale. → mon frère et ma soeur sont les plus importants. → j'ai quitté new york après avoir fait selon moi, la pire erreur de ma vie. → ma meilleure amie gina c'est mon double, mon soutient, ma moitié.

○ posts : 243 ○ points : 30
○ pseudo : closer.
○ avatar : dua lipa baby.
○ DC : cha d'amour.
○ inscrit le : 03/05/2018
MessageSujet: somewhere only we know (maliam)   Mar 31 Juil - 22:13

✯ ❋ ✯ ❋ ✯

somewhere only we know
(maliam)

Ce que j’aime dans le métier que j’ai choisis, ce sont les nombreux voyages à l’étranger que propose la chaine. C’était cette fois-ci un voyage de presse pour la promotion d’une nouvelle émission, intégrant conseil beauté et monde, avec blogeuses et stylistes les plus convoitées du moment. Et quelle destination ? Bali. L’île de rêve, du soleil, des cocktails, des rencontres. Nous y restons une semaine, et nous savons tous que nous pourrons profiter des bien faits de l’île de beauté. Heureuse et excitée à l’idée de quitter le pays, j’avais préparé mes affaires en un rien de temps, emportant pour cinq jours, deux valises et un énorme sac de voyage. Mes collègues masculins allaient encore se foutre de moi, mais je ne serai surement pas la seule dans ce cas là. En tout cas, je l’espère.

Quand nous débarquons dans l’hôtel que la chaine nous avait réservé, je suis juste émerveillée par le paysage devant moi. Un hôtel immense et luxueux avec tous les conforts que l’on puisse espérer. Nous faisons le tour de la grande bâtisse avec certains de mes collègues, dont un qui est un peu lourd. « Mali, on pourrait aller se baigner ensemble cette nuit si tu veux. » Je me tourne vers lui, l’air consterné. Je déteste qu’il me surnomme comme cela, et je déteste encore plus cette approche vers moi. Je lui ai déjà refusé plus d’une fois ses invitations mais le mec ne lâche jamais l’affaire. « Mais t’as beaucoup d’espoir toi dans la vie. Essaye plutôt avec le boulet qui me sert d’assistante, elle ouvre ses pâtes à n’importe qui. » Dis-je, petit sourire en coin avant de partir plus loin, rejoignant une collègue journaliste. Moi, j’aurai une petite rubrique dans l’émission, mais nous travaillons tous ensemble dessus depuis des mois, et j’ai tissé des liens avec certains de mes collègues, surtout Cara, l’animatrice de l’émission. « Qui a invité ce gros lourd au voyage ? » Demandais-je en riant a celle qui m’entoure le plus dans ce travail. Elle rit avec moi avant de me proposer d’aller chercher nos clés de chambre. Je le suis alors jusqu’à la réception. Chacun nos chambres ? Mais c’est royal. On me traite comme une princesse et je pense réellement que c’est comme cela que je suis. Nous montons au dernier étage de l’hôtel, puis Cara et moi, nous séparons pour rejoindre nos chambres. La clé bip et la porte de la chambre s’ouvre devant moi. Magnifique.. mais déjà occupé. Une valise se trouve devant le lit, et ce n’est pas la mienne. Je vérifie le numéro de la chambre, c’est bien la mienne. Soudain, la personne occupant la chambre s’affiche devant moi. Evidemment ! Le hasard est souvent joueur. Liam est devant moi. Celle qui a fait basculé mon cœur est là. Et on ne s’était pas revu depuis le soirée organisée pour les professionnels de la télé. « Liam ? Mais qu’est ce que tu fais là. » Dis-je, avec un air de déjà vu. Je lui avais posé cette même question il y a quelques semaines. « C’est ma chambre. » Dis-je, en lui montrant la clé magnétique de la pièce. Mais si elle est là, c’est qu’elle a aussi la clé. Saleté de réceptionniste. L’hôtel est luxueux, pas ses employés à ce que je vois. « Ils ont du se tromper. » Et je me retrouve comme un conne devant elle, sans bouger.



_________________
- - can't wait to be with you



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-cinq, mais beaucoup plus de connerie.
○ statut : elle vient de larguer celui qui préférait aller voir ailleurs.
○ métier : agente de bureau à wellington et influenceure
○ quartier : nul part, pour le moment. tout est à refaire.
○ orientation sexuelle : elle a besoin des courbes délicates des femmes et des mains un peu plus brusques des hommes pour être pleinement satisfaite. elle se déclare toutefois hétéro, préférant garder ses goûts que pour elle.
○ informations en vrac : ses proches la surnomment affectueusement 'lia' pour contrer son prénom masculin › américaine › est le mouton noir de sa famille vu son manque d'ambition professionnel › a décidé de quitter new york et a décidé de vivre à son compte il y a quatre ans déjà, après une rencontre qui a changé sa vie › elle se ment à elle-même en se disant que sa relation de couple actuelle est satisfaisante › son coeur a été brisé il y a de nombreuses années et elle ne s'en est jamais complètement remis › elle a une bonne communauté qui la suit sur instagram, plus de 100k, ce qui lui donne la chance de voyager et de faire de la promo pour plusieurs marques.

○ posts : 48 ○ points : 80
○ avatar : taylor hill
○ inscrit le : 12/05/2018
MessageSujet: Re: somewhere only we know (maliam)   Jeu 9 Aoû - 0:53

✯ ❋ ✯ ❋ ✯

somewhere only we know
(maliam)

Je sens que les affaires recommencent à bouger. Quand j'ai reçu l'invitation pour ce voyage, j'ai sauté partout comme une puce dans l'appartement, j'ai même tiré Tobias de ses jeux vidéos tellement je bougeais, c'est peu dire. Le travail est difficile et je réalise que les marques sont plus intéressées à travailler avec Shannon qu'avec moi, même si j'ai pris part à ses projets durant les dernières années. De plus, le fait que je travaille dans un bureau m'empêche de me consacrer à temps plein sur le blogue, mais que voulez-vous, je dois bien gagner un peu de sous sinon je vais finir sous un pont... L'argent est toujours dans mon esprit et c'est sûrement la raison pour laquelle je n'ai pas foutu Tobias à la porte: parce qu'il paye une partie du loyer. Et qu'il me fait rire, même s'il me rend folle la majorité du temps. En lui annonçant l'invitation, il m'a même pris dans ses bras pour me féliciter et à cet instant, tout était beau. Ça s'est corsé quand j'ai réalisé que de partir avec cette marque me ferait manquer des jours au bureau, donc moins d'argent, mais il faut vraiment que je me donne plus à ma passion pour pouvoir en faire mon métier. Une fois à l'hôtel, je suis tout de suite charmée par le bâtiment et par le paysage. Devant moi, un couple se tient la main ce qui me fait réaliser que je n'ai jamais fait de voyage avec mon petit ami... Ou même que nous ne faisons pas réellement d'activités ensembles. On me donne la clef de ma chambre et c'est dans un état d'esprit un peu maussade que je me retrouve seule. Ma valise sur le lit reste intouchée alors que je préfère profiter du balcon. L'itinéraire est sur le bureau, mais je le regarderai plus tard. Soudainement, la porte s'ouvre. Hein ? Curieuse, je m'approche pour tomber face à face avec... Malibu. Qui d'autre. J'ai envie de me frapper le front très fort de ne pas avoir pensé qu'elle serait là, elle aussi. Elle est l'influenceure la plus en vogue du pays, je ne suis que le supporting rôle pour représenter la Nouvelle-Zélande. Je me sens presque stupide et gênée qu'elle vienne me voir dès notre arrivée alors qu'on ne s'est pas réellement vu dans l'avion. Sauf que son air confus et toutes ses valises me font rapidement voir le problème. « Liam ? Mais qu’est ce que tu fais là. » « Heu.. » Wow, je suis très éloquente, ça part bien. « C’est ma chambre. » Logique, elle en a les clés. Sauf que moi aussi, je les ai. « Moi aussi ? » Putain d'hôtel. « Ils ont du se tromper. » Je m'approche et m'assois sur le lit. En plus, nous n'avons même pas une chambre avec deux lits doubles, mais bel et bien un seul grand lit qui prend toute la place. Qui se moque de nous là-haut? Peut-il arrêter ? « J'imagine... Laisse-moi t'aider. » Je m'approche et me saisis d'une de ses valises pour l'aider à la poser sur le lit. « Je vais appeler à la réception, attend. » En même temps, où peut-elle aller ? Sagement, je compose le zéro et je demande à parler à un responsable qui pourra gérer ce problème de logistique. Déjà, l'employé est super désagréable. Il ne s'excuse même pas pour avoir fait deux check in dans la même chambre et nous dit que le manager nous rappelera dans la demi-heure. Comme ce n'est pas nous qui avons réservés, Malibu et moi avons un peu les mains liées quant à la chambre. L'hôtel a fait un erreur ou la marque n'a pas réservé le bon nombre, mais pour le moment nous sommes coincées ensembles. « Ils vont nous rappeler dans la demie-heure. » Je lui explique, comme si elle n'avait pas entendu toute la conversation déjà. « Tu... Tu as fait bon voyage ? » Je tente de briser le silence avec un sujet neutre, cherchant à éviter le plus possible la tension qui planait sur nous lors de notre dernière rencontre.


_________________
Where were you
It felt like you threw me
so far from myself
I've been trying to
find my way back
ever since
Revenir en haut Aller en bas

avatar

wild mind
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt six années mais plus jeune dans ma tête.
○ statut : en couple avec mon travail et mes amis.
○ métier : animatrice radio, journaliste et magnétiseuse quand bon me semble.
○ quartier : center bay, avec drew, bff et ex-mari.
○ orientation sexuelle : qu'importe.
○ informations en vrac : voyageuse de l'extrême, mes parents m'ont trainé dans le monde entier → fêtarde, je ne manque aucune occasion pour m'amuser → animatrice radio sur la station Radio Active → adoptée, j'aurai aimé retrouver ma famille natale. → mon frère et ma soeur sont les plus importants. → j'ai quitté new york après avoir fait selon moi, la pire erreur de ma vie. → ma meilleure amie gina c'est mon double, mon soutient, ma moitié.

○ posts : 243 ○ points : 30
○ pseudo : closer.
○ avatar : dua lipa baby.
○ DC : cha d'amour.
○ inscrit le : 03/05/2018
MessageSujet: Re: somewhere only we know (maliam)   Lun 10 Sep - 16:10

✯ ❋ ✯ ❋ ✯

somewhere only we know
(maliam)

Ce qui est fou dans les voyages professionnels c’est que nous sommes vraiment beaucoup à suivre le grand patron. Mais sur le nombre incalculable de personnes dans cet hôtel, c’est moi qui me retrouve à partager ma chambre avec la femme que j’aimais éperdument il y a quelques années. Enfin, j’espère qu’ils me trouveront vite une autre chambre. Ce n’est vraiment pas comme ça que j’imaginais mes premiers pas ici. Etrangement, je ne sens pas d’animosité entre nous quand je rentre dans la chambre. Nous sommes surprises, nous avons même presque envie de rire de la situation. Surtout que je remarque le seul lit double de la pièce. Je souris alors qu’elle vient m’aider en posant ma valise sur le lit. Je lui souris en guise de remerciement. La situation est étrange mais c’est presque naturel entre nous. Je rentre plus dans la chambre, la rejoignant. « Je vais appeler à la réception, attend. » Je hoche la tête. J’espère bien qu’elle va appeler et arranger l’affaire. Je ne compte pas dormir avec elle. Sinon, j’appellerai mon supérieur, il aura surement plus de pouvoir qu’elle. Mais la conversation se termine avec le réceptionniste et nous devrions avoir une solution. Enfin, on le saura dans quelques minutes. « Ils vont nous rappeler dans la demie-heure. » Me rappelle-t-elle alors que je viens t’entendre toute sa conversation dans le téléphone. Et le silence s’installe entre nous. En même temps, je ne sais quoi dire. Notre conversation n’a pas été très bénéfique à ma vie, et m’a un peu chamboulé, je dois me l’avouer. Et je ne pensais d’ailleurs pas la revoir. En tout cas en vrai, parce que je ne cache pas le fait d’aller voir son profil sur Instagram tous les jours. Juste comme ça. « Tu... Tu as fait bon voyage ? » Elle veut qu’on parle comme deux vielles amies, allons-y. « Ouais, ouais ça été. » Dis-je simplement mais je me dis que je dois continuer de parler pour que le silence gênant ne reprenne pas place entre nous deux. « Mise à part le gros lourd de ma chaîne qui me colle et qui pense qu’il pourra coucher avec moi un jour. » Je ris. « Ringard. » Soudain, en parlant de ce pauvre type, je me rend compte que parler des hommes qui me lèchent les pieds avec elle n’est surement pas la meilleure des idées. « Mais ça va être un super week-end. » Je sais très bien qu’elle vient pour la même chose que moi. « Et toi, ça été ? Je ne t’avais pas remarqué dans le voyage. » Dis-je simplement, comme si je l’avais cherché tout à l’heure. Jamais. Je veux changer de sujet. « Alors, tu aimes être bloggeuse ? » Demandais-je alors, pour m’intéresser à ce qu’elle fait elle tout en m'asseyant à coté d'elle sur le bord du lit. En même temps j’ai envie de savoir, ce n’est pas ce qu’elle fait normalement, je crois. Je ne la connais plus après tout.  



_________________
- - can't wait to be with you



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-cinq, mais beaucoup plus de connerie.
○ statut : elle vient de larguer celui qui préférait aller voir ailleurs.
○ métier : agente de bureau à wellington et influenceure
○ quartier : nul part, pour le moment. tout est à refaire.
○ orientation sexuelle : elle a besoin des courbes délicates des femmes et des mains un peu plus brusques des hommes pour être pleinement satisfaite. elle se déclare toutefois hétéro, préférant garder ses goûts que pour elle.
○ informations en vrac : ses proches la surnomment affectueusement 'lia' pour contrer son prénom masculin › américaine › est le mouton noir de sa famille vu son manque d'ambition professionnel › a décidé de quitter new york et a décidé de vivre à son compte il y a quatre ans déjà, après une rencontre qui a changé sa vie › elle se ment à elle-même en se disant que sa relation de couple actuelle est satisfaisante › son coeur a été brisé il y a de nombreuses années et elle ne s'en est jamais complètement remis › elle a une bonne communauté qui la suit sur instagram, plus de 100k, ce qui lui donne la chance de voyager et de faire de la promo pour plusieurs marques.

○ posts : 48 ○ points : 80
○ avatar : taylor hill
○ inscrit le : 12/05/2018
MessageSujet: Re: somewhere only we know (maliam)   Lun 10 Sep - 19:54

✯ ❋ ✯ ❋ ✯

somewhere only we know
(maliam)

Faites qu'il y ait une autre chambre, faites qu'il y ait une autre chambre... Je me répète cela en boucle, comme si quelqu'un pourrait entendre mes pensées pour les exaucer. Si jamais on est prise ensemble, on devra partager le même lit en plus, c'est le comble du ridicule. Je veux bien croire que mon succès n'est pas égal à celui d'autres invités, mais c'est pas une raison pour m'oublier, d'accord ? Le silence persiste, mais heureusement pour moi, Malibu embarque dans la conversation bateau que je lance pour le briser. Ouf. Déjà ça de moins en malaise.« Ouais, ouais ça été. » Tant mieux que je pense. « Mise à part le gros lourd de ma chaîne qui me colle et qui pense qu’il pourra coucher avec moi un jour. » La mention de son collègue pique mon attention et un fin sourire en coin étire mes lèvres. Malibu a beau être populaire en libre avec sa sexualité, elle n'a jamais été une fille facile et je doute qu'elle le soit un jour. « Ringard. » « Tu m'étonnes ! » Je ris de bon coeur. Pour l'avoir eu comme copine et meilleure amie, j'en sais un peu sur le sujet de la séduction. Et un flash passe dans mon esprit: serais-je encore capable de la séduire aujourd'hui ? Le sujet change, on ne s'attarde pas et mes pensées non plus. Sauf que je me connais trop bien, je risque de m'attarder sur le sujet plus tard ce soir... « Mais ça va être un super week-end. » J'hoche la tête, espérant qu'elle en sait plus que moi sur le planning. Je n'ai pas eu le temps de le regarder et pour être honnête, mon côté flemmard gagne souvent lorsqu'il est question d'organisation. « Et toi, ça été ? Je ne t’avais pas remarqué dans le voyage. » Je souris et place une jambe sous mes fesses lorsque je prends place sur le lit. « Ouais, ça allait. Au moins j'avais un siège dans l'avion, pas comme une chambre à l'hôtel. Faut croire qu'ils m'ont oubliés. » J'essaie de rire de ma blague qui n'est pas si drôle et mon coeur se serre quand je réalise que je ne suis qu'un numéro ici. Un peu partout. Même mon petit ami ne semble pas prendre soin de moi, me prenant comme femme de ménage et amie, mais rien de plus. Pourquoi mes pensées sont-elles aussi négatives ? On dirait que d'avoir l'objet de mes désirs et de mes démons qui me hantent à mes côtés me remet plus en question que je ne le voudrais.  « Alors, tu aimes être bloggeuse ? » « J'adore ça ! » Mes yeux s'illuminent et je sens que je pourrais en discuter durant des heures. « Il m'a fallu trouver du temps pour trouver un emploi qui me motive autant que celui de bloggueuse. Même lorsque j'étais derrière la caméra avec Shannon, j'adorais ce que je faisais. C'est inspirant d'avoir une tribune, une voix, une façon de faire passer un message. » Je prends une pause et replace une mèche derrière mon oreille. « J'imagine que c'es la même chose pour toi, avec la radio. Tu voudrais... » Mon portable nous interrompt et le dernier tube de Calvin Harris que j'ai mis en sonnerie et retentit dans la pièce. « Tu m'excuses..? » Je me lève pour prendre l'appel, comme si les deux mètres de distance que je mets entre nous m'offrent quelconque intimité. « Oui ? » Tobias. Mon copain. Mon amoureux. Je crois. Il commence à me parler d'un problème avec sa console de jeux et je sais bien qu'il a cherché une excuse pour m'appeler. On s'est pris la tête avant que je ne parte et il est trop orgueilleux pour s'excuser -moi aussi- alors il cherche un prétexte pour me joindre. C'est sa façon d'arranger les choses. « J'ai appelé le magasin, ils viennent lundi. » « Parfait, je me doutais bien que tu l'avais fait, je voulais juste savoir quand. » Silence. « Alors... On se voit bientôt ? Tu me manques déjà. » Mes yeux se posent sur Malibu, témoin de notre échange. « À moi aussi. » Je finis par raccrocher et me rassoit sur le lit, un peu mal à l'aise, mais je tente de le cacher. « Les hommes ! Ils ne pensent qu'à leur console. » 



_________________
Where were you
It felt like you threw me
so far from myself
I've been trying to
find my way back
ever since
Revenir en haut Aller en bas

avatar

wild mind
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt six années mais plus jeune dans ma tête.
○ statut : en couple avec mon travail et mes amis.
○ métier : animatrice radio, journaliste et magnétiseuse quand bon me semble.
○ quartier : center bay, avec drew, bff et ex-mari.
○ orientation sexuelle : qu'importe.
○ informations en vrac : voyageuse de l'extrême, mes parents m'ont trainé dans le monde entier → fêtarde, je ne manque aucune occasion pour m'amuser → animatrice radio sur la station Radio Active → adoptée, j'aurai aimé retrouver ma famille natale. → mon frère et ma soeur sont les plus importants. → j'ai quitté new york après avoir fait selon moi, la pire erreur de ma vie. → ma meilleure amie gina c'est mon double, mon soutient, ma moitié.

○ posts : 243 ○ points : 30
○ pseudo : closer.
○ avatar : dua lipa baby.
○ DC : cha d'amour.
○ inscrit le : 03/05/2018
MessageSujet: Re: somewhere only we know (maliam)   Lun 10 Sep - 22:03

✯ ❋ ✯ ❋ ✯

somewhere only we know
(maliam)

Quand j’y pense, je suis sûr que ça ne dérangerait personne que Liam et moi dormions dans la même chambre. Je ne suis pas la grande vedette de la radio, et mon ex petite amie n’est pas l’influenceuse la plus connu, donc notre sort n’inquiète personne. Mais j’espère vraiment que nous aurons chacun une chambre. Même si discuter avec elle ne me dérange pas à l’instant, passer la nuit serait autre chose. Le début de notre conversation sert juste a briser le silence, mais au fils des minutes, il m’est plus facile de parler, et nous parlons de nos travails respectif. A New York, je ne pensais pas qu’elle irait dans cette voie là, mais c’est comme ça que nous nous retrouvons aujourd’hui. « Ouais, ça allait. Au moins j'avais un siège dans l'avion, pas comme une chambre à l'hôtel. Faut croire qu'ils m'ont oubliés. » Répond-t-elle quand je lui demande bêtement si son voyage s’est bien déroulé. Puis elle continue après ma question sur son boulot. Je l’écoute attentivement. « J'adore ça ! » Commence-t-elle. « Il m'a fallu trouver du temps pour trouver un emploi qui me motive autant que celui de bloggueuse. Même lorsque j'étais derrière la caméra avec Shannon, j'adorais ce que je faisais. C'est inspirant d'avoir une tribune, une voix, une façon de faire passer un message. » Je suis totalement d’accord avec ce qu’elle dit, je ressens exactement la même chose, mais pour la radio. C’est grâce a ce média que je veux faire passer des messages. Je souris, heureuse de voir que nous avons toujours la même façon de voir les choses. Elle replace une mèche derrière son oreille et mon regard ne cesse de la fixer, comme si elle m’envoutait. « J'imagine que c'est la même chose pour toi, avec la radio. Tu voudrais... » Elle se coupe lorsque son téléphone, poser sur le lit entre nous deux sonne. Par reflexe, je pose mon regard sur le mobile et je découvre, à ma plus grande surprise, le visage d’un homme que je connais : Tobias, l’un des mecs avec qui je couche régulièrement, voir toutes les semaines. Et ce, depuis un moment. J’espère vivement que ce n’est que son ami. Elle s’éloigne pour lui parler mais je suis obligée d’entendre et d’écouter. Je n’entends pas ce qu’il dit mais je comprends vite qu’ils ont une relation intime. Tout s’effondre. Je la retrouve seulement, nous aurions pu être amie de nouveau, mais là, encore une fois, c’est comme si je la trahissais, même si cette fois, je ne savais pas. Je me lève, la furie envahissant mon corps. S’il était devant moi, cet enfoiré, je lui démonterai sa belle gueule. Je savais qu’il voyait d’autres filles, normal, mais pas qu’il avait une vraie relation amoureuse. Ça ne m’aurait pas arrêté bien sur, sauf si j’avais sur que c’est Liam ! Elle revient vers moi après avoir raccroché. Je n’ai pas envie de parler. Si j’ouvre la bouche, son monde s’effondre. « Les hommes ! Ils ne pensent qu'à leur console. » Elle me confirme que c’est son copain. Et merde. Je ne sais pas quoi faire. Le silence reprend le dessus sur nous. Elle voit surement dans quel état je suis, là, je ne peux le cacher. « Enfoiré. » Dis-je doucement, en sachant tout de même qu’elle m’entend. Je tourne devant elle, mais je ne peux pas garder ça pour moi. Je ne veux pas que d’autres la fasse souffrir comme moi j’ai pu le faire. A cet enfoirée, quand je reviens à Island Bay, il va m’entendre ! « Ne me demande pas ce qu’il se passe s’il te plait. » Dis-je avant de me retourner vers elle. « Ce qui se passe c’est que je couche avec ton mec ! » Criais-je presque avant de penser qu’on peut m’entendre à coté. Et surtout, ce n’est pas sa faute à Liam. « Je vais le tuer je te jure, je vais le tuer. » Je ne l’entends pas, je parle toute seule, j’aimerai qu’il soit là. « Je suis désolée, je le vois depuis des semaines. » Merde, merde, merde. « Je ne savais pas qu’il avait une copine. » Et surtout pas toi, Liam, mon ex. Soudain le téléphone de l’hôtel sonne, mais aucune de nous deux ne bouge pour répondre, la révélation que je viens de lui faire étant trop dur, j’imagine.


_________________
- - can't wait to be with you



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-cinq, mais beaucoup plus de connerie.
○ statut : elle vient de larguer celui qui préférait aller voir ailleurs.
○ métier : agente de bureau à wellington et influenceure
○ quartier : nul part, pour le moment. tout est à refaire.
○ orientation sexuelle : elle a besoin des courbes délicates des femmes et des mains un peu plus brusques des hommes pour être pleinement satisfaite. elle se déclare toutefois hétéro, préférant garder ses goûts que pour elle.
○ informations en vrac : ses proches la surnomment affectueusement 'lia' pour contrer son prénom masculin › américaine › est le mouton noir de sa famille vu son manque d'ambition professionnel › a décidé de quitter new york et a décidé de vivre à son compte il y a quatre ans déjà, après une rencontre qui a changé sa vie › elle se ment à elle-même en se disant que sa relation de couple actuelle est satisfaisante › son coeur a été brisé il y a de nombreuses années et elle ne s'en est jamais complètement remis › elle a une bonne communauté qui la suit sur instagram, plus de 100k, ce qui lui donne la chance de voyager et de faire de la promo pour plusieurs marques.

○ posts : 48 ○ points : 80
○ avatar : taylor hill
○ inscrit le : 12/05/2018
MessageSujet: Re: somewhere only we know (maliam)   Lun 10 Sep - 22:24

✯ ❋ ✯ ❋ ✯

somewhere only we know
(maliam)

Mon coeur bat un peu plus vite parce que je viens d'avouer à mon ex que j'ai enfin quelqu'un dans ma vie, parce que mon copain me manque et que je suis touchée par son attention. En prenant le bus ce matin pour me rendre à l'aéroport -trop pauvre pour me payer un taxi- je me suis dit que je n'aurais pas de ses nouvelles le temps que je suis à Bali et que nous allions régler ça en rentrant. Assise ici, tout de suite après mon arrivée, je suis contente de voir ce poids quitter mes épaules.

Enfin.

Pas réellement.

« Enfoiré. » Je rigole à la remarque de Malibu, mais le feu qui anime son regard me fait comprendre que ce n'est pas la console de mon mec qui l'allume autant. Non. J'ouvre la bouche, mais elle me coupe rapidement. « Ne me demande pas ce qu’il se passe s’il te plait. » J'hausse les épaules, curieuse, confuse. « Ce qui se passe c’est que je couche avec ton mec ! » Alors là. C'est mon petit coeur qui explose. Encore une fois, par la même personne. Je me doutais bien que mon couple n'était pas le plus solide qui existe, que Tobias n'est pas l'homme de ma vie, mais de là... À savoir qu'il me trompe. C'est trop. Ça ne peut pas être vrai. Mes sourcils se froncent et je lève les mains pour tenter de calmer le jeu. Malibu, elle, continue sur sa lancée. J'essaie de rationaliser le tout, il doit avoir erreur sur la personne, je veux dire, Tobias ne me ferait pas ça. « Je vais le tuer je te jure, je vais le tuer. » « Arrête, s'il te plait... » Ma voix n'est pas aussi ferme que je le souhaite, je ne sais même pas si la brune m'a entendu.  « Je suis désolée, je le vois depuis des semaines. » Et là, ça me revient. Toutes les fois où il m'a sorti des excuses bidons, toutes les fois où il m'a dit que son téléphone ne sonnait que pour des raisons professionnelles, toutes ces filles sur ces réseaux sociaux, sa tendance à ne jamais rien vouloir poster avec moi pour garder le contenu pour mon propre instagram, cette odeur féminine qui planait sur ses vêtements il y a quelques semaines qui n'a tout de suite plu.

L'odeur de Malibu.

La peine et la rage déforment mes traits, mon cerveau roule à mille à l'heure, je ne peux pas accepter la réalité et pourtant, je sais que Malibu a raison. Pour sa relation avec Tobias, je n'ai même pas de difficulté à la croire. Après tout, gâcher ma vie, c'est bien ce qu'elle réussit de mieux, pas vrai ?  « Je ne savais pas qu’il avait une copine. » « ARRÊTE ! » Le téléphone sonne, nous ne bougeons pas. Je vois la rage dans ses yeux, mais à cet instant je ne peux pas m'empêcher de la détester. Détester tout ce qu'elle a vécu avec mon homme, mon meilleur ami, ma moitié. « Tu peux la fermer deux secondes ?! » Cette fois, c'est moi qui m'emporte. « Tu m'annonces ça comme ça, direct, que tu te fais mon mec depuis des semaines, sans le savoir ? Et tu veux que je te fasse confiance comme ça ? C'est hallucinant. » Je croise les bras, hésitant entre partir en courant et rester ici. Je ne sais pas quoi faire, je ne sais plus. « À force de gâcher ma vie, tu pourrais peut-être utiliser du tact, non ? T'as de l'expérience pourtant, c'est pas la première fois que tu brises tout ce que je tiens cher. » Je lance mon portable sur le lit de même que ma clef magnétique pour la chambre. « Tu sais quoi, j'en ai rien à foutre. Je vais aller prendre l'air. »



_________________
Where were you
It felt like you threw me
so far from myself
I've been trying to
find my way back
ever since
Revenir en haut Aller en bas

avatar

wild mind
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt six années mais plus jeune dans ma tête.
○ statut : en couple avec mon travail et mes amis.
○ métier : animatrice radio, journaliste et magnétiseuse quand bon me semble.
○ quartier : center bay, avec drew, bff et ex-mari.
○ orientation sexuelle : qu'importe.
○ informations en vrac : voyageuse de l'extrême, mes parents m'ont trainé dans le monde entier → fêtarde, je ne manque aucune occasion pour m'amuser → animatrice radio sur la station Radio Active → adoptée, j'aurai aimé retrouver ma famille natale. → mon frère et ma soeur sont les plus importants. → j'ai quitté new york après avoir fait selon moi, la pire erreur de ma vie. → ma meilleure amie gina c'est mon double, mon soutient, ma moitié.

○ posts : 243 ○ points : 30
○ pseudo : closer.
○ avatar : dua lipa baby.
○ DC : cha d'amour.
○ inscrit le : 03/05/2018
MessageSujet: Re: somewhere only we know (maliam)   Lun 10 Sep - 22:44

✯ ❋ ✯ ❋ ✯

somewhere only we know
(maliam)

En peu de temps, nous nous retrouvons, et en une seconde, je gâche de nouveau sa vie. Mais cette fois, je ne l’ai pas choisis. Comment je pouvais savoir qu’il se faisait aussi mon ex ! Je m’en veux, je m’en veux de lui briser le cœur de nouveau, je m’en veux de gâcher sa vie comme ça. Elle serait tellement mieux sans moi. Mais là, je n’ai pas le temps de réfléchir à ça, j’ai juste envie de tuer cet enfoiré qui gâche nos vies. Va-t-il valoir que je vérifie les meufs de tous les mecs avec qui je couche ? Je ne la regarde pas, je ne l’entends même pas. J’ai juste envie de partir, reprendre un avion et lui crier dessus, mais là, c’est Liam qui prend ma colère en pleine face. Même si elle ne le mérite pas. Encore une fois. Je pense à trente choses en même temps, toutes dirigées vers ce mec pourri. Mais Liam me ramène à la réalité, criant plus fort que moi, plus fort que le téléphone de la chambre. Toutes les deux nous foutons maintenant du bruit que nous faisons, ou si quelqu’un nous entends. C’est pas comme si tous mes collègues et patrons se trouvaient dans le bâtiment. « ARRÊTE ! » Je m’arrête alors, remarquant la rage et la colère sur son visage. Je sais qu’elle aussi doit être dans un état incompréhensible. Je peux le comprendre. « Tu peux la fermer deux secondes ?! » Je hausse les sourcils. D’ou on me parle comme ça ?  « Tu m'annonces ça comme ça, direct, que tu te fais mon mec depuis des semaines, sans le savoir ? Et tu veux que je te fasse confiance comme ça ? C'est hallucinant. » C’est moi qui hallucine. Comment aurais-je pu savoir que c’est son mec, son petit-ami ? Non mais elle croit quoi elle, que je couche avec son connard pour le plaisir, juste pour la faire chier. Elle va vite redescendre elle aussi. Mais je la laisse finir sa tirade de colère. « À force de gâcher ma vie, tu pourrais peut-être utiliser du tact, non ? T'as de l'expérience pourtant, c'est pas la première fois que tu brises tout ce que je tiens cher. » Alors là, je l’avais pas vu venir. Qu’elle me remette ça dans le visage. Ouais, je lui ai brisé le cœur y’a sept ans, mais ça n’a rien a voir avec ce qui se passe aujourd’hui ! « Tu sais quoi, j'en ai rien à foutre. Je vais aller prendre l'air. » Je relève vite la tête, hors de question qu’elle parte. Je cours après elle dans le couloir, attrapant son bras en vitesse pour la retourner vers moi. « Tu crois que j’ai fais exprès me taper ton mec ? Tu crois que je me suis dis ‘tiens, c’est le mec de liam, je vais aller dans son lit !’, non mais t’es folle ou quoi ! » Criais-je dans les couloirs, voulant plaider ma cause. « T’as pas le droit de me remettre dans la gueule ce qui s’est passé y’a sept ans ! Ça n’a rien a voir avec lui ! » Continuais-je, la rage contrôlant chacune de mes paroles. « Cet enfoiré te trompe, et c’est moi la fautive ? Non mais je rêve ! » Je respire un grand coup. « Tu m’étonnes qu’il aille voir ailleurs avec une meuf comme toi. » Je me retourne pour retourner à la chambre chercher mes affaires. « C’est la deuxième personne qui te trompe, pose toi des questions ma petite. » Dis-je, quittant le couloir pour rejoindre notre chambre. Tant pis, je dormirai dans un salon de l’hôtel mais je ne veux plus la voir.


_________________
- - can't wait to be with you



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-cinq, mais beaucoup plus de connerie.
○ statut : elle vient de larguer celui qui préférait aller voir ailleurs.
○ métier : agente de bureau à wellington et influenceure
○ quartier : nul part, pour le moment. tout est à refaire.
○ orientation sexuelle : elle a besoin des courbes délicates des femmes et des mains un peu plus brusques des hommes pour être pleinement satisfaite. elle se déclare toutefois hétéro, préférant garder ses goûts que pour elle.
○ informations en vrac : ses proches la surnomment affectueusement 'lia' pour contrer son prénom masculin › américaine › est le mouton noir de sa famille vu son manque d'ambition professionnel › a décidé de quitter new york et a décidé de vivre à son compte il y a quatre ans déjà, après une rencontre qui a changé sa vie › elle se ment à elle-même en se disant que sa relation de couple actuelle est satisfaisante › son coeur a été brisé il y a de nombreuses années et elle ne s'en est jamais complètement remis › elle a une bonne communauté qui la suit sur instagram, plus de 100k, ce qui lui donne la chance de voyager et de faire de la promo pour plusieurs marques.

○ posts : 48 ○ points : 80
○ avatar : taylor hill
○ inscrit le : 12/05/2018
MessageSujet: Re: somewhere only we know (maliam)   Lun 10 Sep - 23:02

✯ ❋ ✯ ❋ ✯

somewhere only we know
(maliam)

Je vis un enfer. Je suis en enfer. Mon mec me trompe, mon ex revient, mon mec se tape mon ex, je suis coincée dans une chambre avec elle. Non. Je vais me réveiller, c'est certain. Pourtant, j'ai mal partout, j'ai le coeur qui serre et j'ai la nausée, la tête qui tourne et je hurle. Et je ne me réveille pas. Même la prise de Malibu sur mon bras dans le couloir ne me ramène pas à la réalité parce cet enfer est bien réel. Tout ce que je veux, c'est laisser ça derrière moi, mais la rancoeur chez la brune m'empêche de partir en paix. Évidemment, elle et son petit caractère de merde ont quelque chose à ajouter au débat. Pertinent ? J'en doute, mais pas surprenant venant d'elle. « Tu crois que j’ai fais exprès me taper ton mec ? Tu crois que je me suis dis ‘tiens, c’est le mec de liam, je vais aller dans son lit !’, non mais t’es folle ou quoi ! » Je ne relève même pas sa remarque, parce que je suis pas certaine que son niveau intellectuel est assez élevé pour effectuer quelque raisonnement que ce soit.  « T’as pas le droit de me remettre dans la gueule ce qui s’est passé y’a sept ans ! Ça n’a rien a voir avec lui ! » « Mais tu restes la même personne, hein ! » Une personne égoïste qui ne pense pas aux conséquence de ses actes. « Cet enfoiré te trompe, et c’est moi la fautive ? Non mais je rêve ! » Point pour Malibu. Elle est peut-être innocente dans sa relation avec Tobias, elle ne savait même pas que j'étais en Nouvelle-Zélande. Sauf que sa façon de me l'annoncer, c'est bien elle. Son manque de tact et sa grande gueule qui préfère crier sans penser, ça, je lui en veux. « Tu m’étonnes qu’il aille voir ailleurs avec une meuf comme toi. » Je la frapperais. Vraiment. Je la frapperais. Elle n'a pas le droit de m'insulter de la sorte, elle n'a pas le droit de mettre son comportement sur mon dos, c'est pas ma faute si c'est une obsédée qui doit se taper tout le monde. Mes yeux plongent dans les siens et je pense que je n'ai jamais détesté quelqu'un autant qu'elle à cet instant. Même Tobias passe après. « C’est la deuxième personne qui te trompe, pose toi des questions ma petite. » Et elle s'en va. Elle retourne à la chambre. Je rêve. Je la suis, je m'en fous. « QU'EST-CE QUE TU VIENS DE DIRE ? » Elle s'approche de sa valise et je la saisis par l'épaule pour la retourner vers moi. « Qu'est-ce que tu viens de dire ??? » Je n'hurle plus. Je comprends le sens de sa phrase. Tel un poison lent qui coule et vient gâcher tous mes souvenirs, je réalise que l'autre personne dont elle fait mention, c'est elle. C'est elle, qui m'a trompé, il y a des années. Peut-être pendant des années. C'est elle qui était insatisfaite de notre couple au point d'aller voir ailleurs. S'il me restait quelque chose à la place du coeur, maintenant il est carrément en jus. Mes larmes coulent sur mes joues au point que je ne vois presque plus rien, ma respiration devient lourde et je cherche mon air. Je n'ai même plus envie d'hurler, je veux juste disparaitre. Une partie de moi me dit que je devrais lancer une dernière remarque à Malibu, mais la grande gueule, c'est elle. Je lui laisse le dernier mot, le bourdonnement dans mes oreilles fait en sorte que je ne l'entendrai sûrement même pas. Je n'ai qu'un seul but maintenant: quitter cet endroit au plus vite.

_________________
Where were you
It felt like you threw me
so far from myself
I've been trying to
find my way back
ever since
Revenir en haut Aller en bas

avatar

wild mind
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt six années mais plus jeune dans ma tête.
○ statut : en couple avec mon travail et mes amis.
○ métier : animatrice radio, journaliste et magnétiseuse quand bon me semble.
○ quartier : center bay, avec drew, bff et ex-mari.
○ orientation sexuelle : qu'importe.
○ informations en vrac : voyageuse de l'extrême, mes parents m'ont trainé dans le monde entier → fêtarde, je ne manque aucune occasion pour m'amuser → animatrice radio sur la station Radio Active → adoptée, j'aurai aimé retrouver ma famille natale. → mon frère et ma soeur sont les plus importants. → j'ai quitté new york après avoir fait selon moi, la pire erreur de ma vie. → ma meilleure amie gina c'est mon double, mon soutient, ma moitié.

○ posts : 243 ○ points : 30
○ pseudo : closer.
○ avatar : dua lipa baby.
○ DC : cha d'amour.
○ inscrit le : 03/05/2018
MessageSujet: Re: somewhere only we know (maliam)   Lun 10 Sep - 23:15

✯ ❋ ✯ ❋ ✯

somewhere only we know
(maliam)

Je réalise en retournant dans la chambre que je suis allée trop loin dans ma dernière phrase, que je viens de lui révéler la raison de mon départ précipité de New York. Je regrette, ça fait beaucoup trop pour une seule journée. Je dois partir, je ne veux plus dire des choses pareilles. Mais merde, comment on a pu en arriver a un tel taux de colère entre nous. Notre relation était bel et bien vouée à l’échec. J’ai peut-être bien de partir il y a quelques années. Cela nous a éviter des années de gâchis, c’est sur. Elle revient dans la chambre, en furie, je l’entends venir. Elle m’attrape l’épaule pour que je me retourne vers elle. Je vois sur son visage une rage bien pire que celle de tout à l’heure. Je l’ai anéantis, je lui ai brisé le cœur de nouveau, je le lis dans son regard. Je regrette ce que j’ai dis. J’ai merdé. « QU'EST-CE QUE TU VIENS DE DIRE ? » Crie-t-elle à mon visage, me faisant reculer. Je lâche alors ma valise, la laissant continuer. « Qu'est-ce que tu viens de dire ??? » Répète-t-elle plus calmement. Il y a un long silence mais je remarque les larmes sur ses joues. Elle pleure. J’ai réussis à la faire pleurer. Même si ce n’était pas du tout mon intention. Je ne veux pas la voir pleurer, je déteste ça. J’ai envie de la prendre dans mes bras malgré la colère. La voir dans cet état me fait revenir sur terre dans la seconde, j’ai mal au cœur. Putain. « Je suis partis de New York a cause de ma culpabilité, je t’ai trompé une fois, et je ne l’ai pas supporté. » Dis-je alors, pensant que cela la rassurerait de savoir que je ne l’ai pas fais plusieurs fois. « Mais on s’en fout de ça. » Continuais-je, imaginant que les détails de mon adultère ne l’intéresseraient pas. Je ne sais pas quoi faire, prendre ma valise et partir, ou rester auprès d’elle. Non, mon rôle n’est plus a ses cotés. Mais la voir comme ça, je déteste. J’aimerai qu’elle ne pleure plus par ma faute mais elle a raison, je suis nocive a sa vie. Je dois quitter sa vie.  « Ne pleure pas s’il te plait. Pas pour moi, ni pour lui, on a pas le droit a ses larmes là. » Dis-je, gentiment, avec de la bonté dans ma voix. Je veux qu’elle sente que ma seule intention là, est de la consoler, en quelques sortes. C’est fou comme avec elle, je passe par tous les états d’esprits, par toutes les émotions. Il y a quelques minutes, je la détestais, là, je veux la prendre dans mes bras. « Je vais partir. » Dis-je alors qu’elle pleure toujours. C’est la seule solution.

_________________
- - can't wait to be with you



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-cinq, mais beaucoup plus de connerie.
○ statut : elle vient de larguer celui qui préférait aller voir ailleurs.
○ métier : agente de bureau à wellington et influenceure
○ quartier : nul part, pour le moment. tout est à refaire.
○ orientation sexuelle : elle a besoin des courbes délicates des femmes et des mains un peu plus brusques des hommes pour être pleinement satisfaite. elle se déclare toutefois hétéro, préférant garder ses goûts que pour elle.
○ informations en vrac : ses proches la surnomment affectueusement 'lia' pour contrer son prénom masculin › américaine › est le mouton noir de sa famille vu son manque d'ambition professionnel › a décidé de quitter new york et a décidé de vivre à son compte il y a quatre ans déjà, après une rencontre qui a changé sa vie › elle se ment à elle-même en se disant que sa relation de couple actuelle est satisfaisante › son coeur a été brisé il y a de nombreuses années et elle ne s'en est jamais complètement remis › elle a une bonne communauté qui la suit sur instagram, plus de 100k, ce qui lui donne la chance de voyager et de faire de la promo pour plusieurs marques.

○ posts : 48 ○ points : 80
○ avatar : taylor hill
○ inscrit le : 12/05/2018
MessageSujet: Re: somewhere only we know (maliam)   Lun 10 Sep - 23:31

✯ ❋ ✯ ❋ ✯

somewhere only we know
(maliam)

Pourquoi je dois encore vivre ça ? Lorsque Malibu est partie, il y a des années, j'ai eu le coeur qui s'est serré jusqu'à exploser. J'ai mis des années à le reconstruire, encore plus de temps à accepter que je n'avais rien fait de mal et que la fin de notre relation n'était pas ma faute. Sauf qu'elle vient de me remettre en plein visage que tromper une fille comme moi, c'est facile. Que mon caractère pousse les gens à s'éloigner de moi. Elle n'a fait, Tobias l'a fait. Je suis la seule source de mes malheurs. La voix calme de mon ex perce ce son qui m'oppresse et je me mets les mains sur les oreilles pour ne pas l'entendre. Ça ne fonctionne pas. « Je suis partie de New York a cause de ma culpabilité, je t’ai trompé une fois, et je ne l’ai pas supporté. » Arrête, tais toi, arrête, je t'en supplie. Entendre les détails qui l'ont poussés à aller voir ailleurs ne me font aucun bien. Je ne veux plus l'entendre, je ne veux plus la voir, je ne veux plus qu'elle me voit pleurer. Qu'elle sache qu'elle peut avoir du pouvoir sur moi pour quelque chose qu'on a vécu il y a trop longtemps: pour quelque chose qu'on aurait même pas dû vivre.  « Mais on s’en fout de ça. » Elle arrête. Je veux qu'elle parte. Je n'en peux plus. « Ne pleure pas s’il te plait. Pas pour moi, ni pour lui, on a pas le droit a ses larmes là. » Ne ne dis pas quoi faire, je l'implore, sans avoir le courage de parler en sa présence. Elle ne mérite pas mes larmes, c'est bien vrai, mais elle ne mérite pas de réponse. Elle ne mérite rien, lançant tout ce qui vient de moi dans une fausse sans s'en soucier. Typique Malibu. La seule personne qui importe sur cette terre, c'est bien elle. « Je vais partir. » J'ai envie qu'elle parte. Des sons dans le couloir me rappellent que nous ne sommes pas seules et que notre présence ici est dû à un contrat, mais c'est bien le dernier de mes soucis. Pendant un moment, je ferme les yeux assez forts, je passe une main sur mes joues et je l'entends ramasser ses affaires. Et mon seul souhait, en cet instant, c'est de ne jamais, jamais, recroiser le chemin de Malibu Summers.

_________________
Where were you
It felt like you threw me
so far from myself
I've been trying to
find my way back
ever since
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: somewhere only we know (maliam)   

Revenir en haut Aller en bas
 

somewhere only we know (maliam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: around you :: le passé-