AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Descente au « Thunderclap » [Noa L.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

La rage au ventre
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Tuteur légal de sa nièce Maya âgée de 5 ans / Célibataire
○ métier : Propriétaire du Black Dog, un bar situé dans un quartier mal fréquenté de Wellington et qui cache un fight club illégal ; Il est également le champion de cette arène
○ quartier : #24 West Bay ; partage l'appartement avec sa nièce et avec Savannah, sa petite-sœur qui vient de débarquer comme une fleur...
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel, pas de doute là-dessus
○ informations en vrac : Franc - Secret - Distant - Sauvage - Taciturne - Combatif - Impulsif - Loyal - Serviable - Généreux - Colérique - Moqueur - Rancunier - Désordonné - Sentimental - Protecteur



Jake on dirait un ours, il a vraiment pas l'air commode comme ça mais dans le fond c'est pas un mauvais gars. Il a une façon de parler bien à lui, il mange des syllabes, coupe des mots, use d'insultes et de gros mots en tout genre. Il n'a certainement pas la manière de s'exprimer d'un gentleman. Il est complètement accro à l'adrénaline que lui procure les combats. Il aime autant se prendre des coups qu'en donner. C'est un ancien membre de la Meute, une organisation criminelle locale qui a récemment disparu. Bailor était le champion indétrônable des sous-sols miteux du casino de Wellington du temps de la Meute. Maintenant il règne sur l'arène du Black Dog. Il déteste les flics. Il essaye de s'en tenir éloigné le plus possible. Les points de suture et les hématomes font partie de son corps. Il se laisse souvent dominer par la colère. C'est le sentiment qu'il a le plus de mal à contrôler. Jake c'est un putain de pique-assiette. Sa grande-sœur est décédée il y a un an. Depuis il a récupéré la garde de Maya, sa nièce. Il la considère comme sa gamine. Il est à deux doigts d'avoir les services sociaux sur le dos. Il fait son gros dur mais il est extrêmement sentimental. L'amour, l'amitié, la famille, tout ça ça le prend aux tripes. Trouver l'amour, dans le sombre univers où il évolue, lui paraît impossible.

○ posts : 1259 ○ points : 1070
○ pseudo : Daisu
○ avatar : Dean Ambrose
○ DC : //
○ inscrit le : 23/05/2018
MessageSujet: Descente au « Thunderclap » [Noa L.]   Mer 15 Aoû - 15:07

Descente au « Thunderclap »Noa & Jake
Jake était un oiseau de nuit, depuis toujours. Il aimait cette ambiance plus calme et silencieuse mais qui en réalité cachait d’innombrable secret. Etrangement, cela reflétait une part de sa personnalité. Cependant, depuis le décès de sa sœur et l’arrivée de Maya au centre de sa vie, il s’était grandement calmé sur les sorties nocturnes ainsi que les descentes dans les bars à la réputation douteuse qu’il avait l’habitude de fréquenter dans sa jeunesse. C’était un choix qu’il avait fait pour se concentrer davantage sur celle qui était devenue son rayon de soleil. Mais chasser le naturel, il revient au galop, comme on dit. Ce soir là, sa nièce n’était pas à la maison. Elle était partie en vacances chez de la famille proche. Il ne fallut donc pas longtemps à Jake pour qu'il reprenne ses bonnes vieilles habitudes. De mauvaises habitudes.

Au fin fond des vieux quartiers de Wellington, c’est là qu’il avait décidé de passer la soirée et peut-être même une partie de la nuit. Ses pas le menèrent devant le « Thunderclap », un bar à la devanture sale et défraîchie, qui vous coupait l'envie de passer la porte. Jake esquissa un sourire, cet endroit lui rappelait tellement de souvenirs. Sans se poser la moindre question, il pénétra à l'intérieur de cet établissement plus que douteux. Une odeur d'alcool et de tabac froid vint attaquer aussitôt ses narines. Rien n'avait changé. La grande pièce était toujours éclairée par de vieux néons. Au centre régnait encore un billard, dont le tapis était entièrement taché par l'alcool et le sang des nombreuses bagarres. Le comptoir était posté dans un coin et derrière l'on pouvait apercevoir un homme, approchant la cinquantaine, la clope au bout des lèvres, en train d'essuyer quelques verres. Il y avait un peu de monde, assis aux tables, autour du billard, verre à la main. Quelques femmes, des hommes surtout mais aucun d'entre eux n'avait le profil d'un enfant de cœur. Du coin de l’œil, Jake aperçut une jeune femme en pleine conversation avec deux hommes, à l'écart. La discussion semblait d'ailleurs tourner au vinaigre. Soudain, le plongeur se stoppa net lorsqu'il entendit la voix de celle qui lui tournait le dos. Cette voix, inquisitrice et déterminée, il la reconnaîtrait entre mille ! C'était elle ! Oui, la fille qui l'avait interpellé à la sortie du restaurant et qui l'avait menacé avec un revolver, pensant qu'il était un agresseur de femmes, son agresseur. C'était il y a une semaine à peine mais malgré ses efforts, Jake n'avait pas pu oublier ce moment pénible, ni cette gonzesse un brin survoltée. Elle était là, à poser ses questions, à chercher des réponses à sa terrible mésaventure. Décidément, cette fille cherchait vraiment les problèmes à tous les coins de rue ! Car s'il y avait bien une chose qu'il fallait savoir, c'était que le « Thunderclap » n'était pas un lieu où l'on posait des questions, ou du moins pas de cette manière. Ici, on se méfiait toujours d'un truc : Les flics. Alors quand quelqu'un se montrait un peu trop curieux, ça passait assez mal. Noa agaça donc très vite les deux types qui ne se prièrent pas pour le lui faire savoir. L'un deux lui attrapa violemment le bras. Justement ce type, il le connaissait, il se souvenait lui avoir déjà cassé le nez une fois, il y a longtemps. Autour, personne ne broncha, tout le monde avait l'air de s'en foutre royalement. Aucun d'entre eux n'avait l'intention de lever le petit doigt pour lui venir en aide. Jake sembla hésiter l'espace d'une seconde puis il secoua sa tête comme s'il se résignait à intervenir. Dans le fond, il ne pouvait pas rester sans rien faire en voyant ça. Il fréquentait peut-être les mauvais lieux et les mauvaises personnes mais ça ne faisait pas entièrement de lui un mauvais gars, d'autant plus qu'il savait que Noa ne faisait pas partie de la police. Il s'avança rapidement vers le trio, toujours dans le dos de la petite brunette et passa son bras autour de ses épaules. « Y a un problème avec ma copine les gars ? » Ses yeux glissèrent le long du bras de Noa et s'arrêtèrent sur la main de l'homme qui la retenait. Son regard remonta lentement jusqu'au gars. « Tu ne la touches pas. » Sa voix était calme mais d'une froideur à te passer l'envie de le contredire. L'homme lâcha aussitôt le bras. « Ça va Bailor, j'savais pas que c'était ta gonzesse. T'as qu'à la tenir aussi. » Jake tourna la tête vers la jeune femme pour croiser son regard, la première fois depuis qu'ils s'étaient rencontrés sur ce parking. Il lui adressa un sourire forcé puis l'entraîna avec lui, ignorant les deux types. Une fois à l'écart des autres, il retira son bras qui lui enlaçait les épaules et son sourire disparut à la vitesse de l'éclair. « A quoi est-ce que tu joues ?! » Pas de "Bonsoir", ni de "Tiens comment ça va depuis la dernière fois ?" Non, rien de tout ça. « C'est quoi ton projet au juste ? Te faire agresser une nouvelle fois, c'est ça ? On est pas dans ton petit quartier d'Island Bay ! Ici y a des règles et visiblement tu les connais pas ! » C'était plus de l'exaspération que de la colère dans sa voix. Il se demandait si elle se rendait compte d'à côté de quoi elle était passée, cette petite ignorante.
© 2981 12289 0

_________________
+ PUT ON YOUR WAR PAINT +
I'm a hurricane, baby.

Who's Jake ? :
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateurEn ligne

○ âge : 24 ans (née le 28 février 1994)
○ statut : célibataire, mais son coeur bat plus fort quand elle pense à Leeth.
○ métier : assistante attachée de presse chez Vogue / monitrice de surf à temps variable
○ quartier : #08 South Bay
○ orientation sexuelle : hétérosexuelle
○ informations en vrac : A été enlevée en juin 2017 et brutalisée pour une rançon. Les kidnappeurs n'ont toujours pas été retrouvés. ◆ A récupéré un pistolet dans un squat de toxicos, est partie à la chasse de ses ravisseurs. ◆ Roule en Mustang Cobra des années 90 en piteux état... même si à son anniversaire, en février 2018, elle a eu en cadeau une superbe BMW neuve ! Il faut une bonne occasion pour la sortir prendre l'air.


○ posts : 979 ○ points : 190
○ avatar : kaya scodelario
○ DC : eve northam
○ inscrit le : 18/05/2017
MessageSujet: Re: Descente au « Thunderclap » [Noa L.]   Jeu 30 Aoû - 0:00

La piste du restaurant n’a rien donné. Je repars à la pêche aux infos. Encore. J’en ai marre des culs de sac. Mais je n’abandonnerai pas pour autant. L’idée de fureter dans les quartiers plus glauques, auprès de gens aux activités moins nettes que celles de ceux que j’ai interrogés jusqu’à présent, devient ma prochaine étape. Au lieu de chercher un mec chelou parmi des événements musicaux ou des extras servant derrière la table des buffets, je pars à la recherche du même serveur ou amateur de musique dans des bars qui me semblent moins fréquentables. Et j’ai vite fait de remarquer que les hommes qui trainent là sont encore moins fréquentables que le lieu. Leurs propos ne tiennent pas de la conversation entre personnes civilisées. Je tente de lâcher l’affaire pour entamer une sortie, mais l’un des gars attrape ma main. De plus, je me retrouve bloquée par un autre type qui arrive derrière moi. Il a posé son bras autour de moi. Là c’est mal parti ! Je révise en un quart de seconde les techniques de self-défense que j’ai apprise depuis mon agression. Mais la voix du troisième... Je me tourne légèrement. Le plongeur en scooter. Je ne bronche pas. Profil bas. Je le laisse faire.

Une fois sortis de ce mauvais pas, j’ai droit à un sermon. Il n’a pas tout à fait tord. Je me vois pas lui balancer d’un ton arrogant “Je maitrisais la situation, t’avais pas besoin de t’en mêler” parce que son intervention m’a probablement évité des désagréments. De gros désagréments. Je ne vois qu’une seule chose à lui dire. — Merci. Pas besoin de s’étaler. Je le regarde et j’essaie un sourire pour l’adoucir. Il n’a pas tord mon univers n’a rien à voir avec les habitués du « Thunderclap ». Je fais tâche ici, même si je ne suis pas venu ici en tailleur et talons hauts. Entre mon job au magazine Vogue et ma venue dans ce bar, j’ai troqué ma tenue irréprochable d’attachée de presse pour celle plus passe-partout que le jean et baskets confèrent, mais c’est pas encore ça. Je n’ai ni le déhanché, ni le vocabulaire pour me fondre dans le décor. — C’était très gentil de ta part de... de... venir à mon secours. J’ai du mal à finir ma phrase parce que j’ai devant les yeux notre précédente rencontre où je le tenais en joue avec mon arme. Il aurait eu mille raisons de se tenir à l’écart. — Ça m’avait paru une idée de chercher mon agresseur par là, mais t’as raison, c’était une mauvaise idée. Il aurait pu tourner la tête, faire comme si on ne se connaissait pas, ou même enfoncé le clou pour me rendre la monnaie de mon comportement de l’autre jour. Au final, il est gentil. Pourquoi tout le monde le prend pour le mauvais garçon, dangereux, méchant ? Je crois que les gens ont bien tord.

_________________

Il n'y a que les pierres qui ne souffrent pas

 
 On n’attend pas non plus qu'elles
 respirent la joie de vivre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

La rage au ventre
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Tuteur légal de sa nièce Maya âgée de 5 ans / Célibataire
○ métier : Propriétaire du Black Dog, un bar situé dans un quartier mal fréquenté de Wellington et qui cache un fight club illégal ; Il est également le champion de cette arène
○ quartier : #24 West Bay ; partage l'appartement avec sa nièce et avec Savannah, sa petite-sœur qui vient de débarquer comme une fleur...
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel, pas de doute là-dessus
○ informations en vrac : Franc - Secret - Distant - Sauvage - Taciturne - Combatif - Impulsif - Loyal - Serviable - Généreux - Colérique - Moqueur - Rancunier - Désordonné - Sentimental - Protecteur



Jake on dirait un ours, il a vraiment pas l'air commode comme ça mais dans le fond c'est pas un mauvais gars. Il a une façon de parler bien à lui, il mange des syllabes, coupe des mots, use d'insultes et de gros mots en tout genre. Il n'a certainement pas la manière de s'exprimer d'un gentleman. Il est complètement accro à l'adrénaline que lui procure les combats. Il aime autant se prendre des coups qu'en donner. C'est un ancien membre de la Meute, une organisation criminelle locale qui a récemment disparu. Bailor était le champion indétrônable des sous-sols miteux du casino de Wellington du temps de la Meute. Maintenant il règne sur l'arène du Black Dog. Il déteste les flics. Il essaye de s'en tenir éloigné le plus possible. Les points de suture et les hématomes font partie de son corps. Il se laisse souvent dominer par la colère. C'est le sentiment qu'il a le plus de mal à contrôler. Jake c'est un putain de pique-assiette. Sa grande-sœur est décédée il y a un an. Depuis il a récupéré la garde de Maya, sa nièce. Il la considère comme sa gamine. Il est à deux doigts d'avoir les services sociaux sur le dos. Il fait son gros dur mais il est extrêmement sentimental. L'amour, l'amitié, la famille, tout ça ça le prend aux tripes. Trouver l'amour, dans le sombre univers où il évolue, lui paraît impossible.

○ posts : 1259 ○ points : 1070
○ pseudo : Daisu
○ avatar : Dean Ambrose
○ DC : //
○ inscrit le : 23/05/2018
MessageSujet: Re: Descente au « Thunderclap » [Noa L.]   Dim 9 Sep - 8:21

Descente au « Thunderclap »Noa & Jake
Le temps avait repris son cours au « Thunderclap ». Tout avait semblé figé lors de l'altercation de Noa avec les deux habitués du bar. Tellement figé que seul Jake avait eu la mentalité d'intervenir. Qui sait ce qu'il se serait passé s'il ne l'avait pas fait. Non en fait il n'avait pas vraiment envie d'y penser. Il était intervenu parce que dans sa tête, il y avait toujours cette même mécanique qui se mettait en place, ce même schéma qu'il suivait : Si ça avait été Maya à sa place t'aurais fait quoi ? Rien ? Bien sûr que non ! Avec cette simple question, il savait quoi faire, comment réagir. Sa nièce, c'était ce qui le maintenait encore dans le camp des "gentils". C'était elle qui faisait renaître sa part d'humanité à chaque fois qu'il quittait le ring en laissant un corps inerte derrière lui. C'était elle qui empêchait son cœur de sombrer totalement dans l'environnement malsain de la Meute. Alors s'il fallait dire merci à quelqu'un, c'était surtout à la petite Maya. Ensuite, la jeune femme lui expliqua en quelques mots la raison de sa présence dans ce bar miteux et il lâcha un soupire, comme si ce n'était pas une surprise, que c'était exactement ce à quoi il s'attendait. « T'es prêtes à n'importe quoi pour l'retrouver ton gars, hein ? » Il posait une question dont il connaissait déjà la réponse. L'autre soir sur le parking, il avait vu toute l'étendu de sa détermination et jusqu'où elle était prête à aller. « J'sais pas comment t'as eu vent de cet endroit mais en soi c'était pas une si mauvaise idée de venir au « Thunderclap », en général les mecs sont plutôt bien renseignés. La mauvaise idée c'était de venir seule. » Il insista sur le dernier mot. Elle faisait cavalier seul dans un monde qui la dépassait, elle mettait les pieds dans les ténèbres sans personne pour la ramener sur la rive, clairement elle n'avait aucune chance de s'en sortir. Noa, elle n'avait pas fait ses armes dans les bas-fonds de Wellington, contrairement au boxeur. « T'as personne à entraîner avec toi dans ta grande aventure ou quoi ? » Il esquissa un sourire un peu moqueur. Pourtant ça n'avait rien de drôle. Mais bordel, c'était la deuxième fois qu'il tombait sur cette nana en à peine une semaine, pour la même raison. C'est à croire que le destin les avait choisi pour les mettre sur la même route. Mais Jake n'était pas vraiment du genre à croire au destin. Elle avait bien un ami ou même un père prêt à n'importe quoi pour faire payer à cet homme le supplice qu'il lui avait fait vivre, prêt à la venger.

© 2981 12289 0

_________________
+ PUT ON YOUR WAR PAINT +
I'm a hurricane, baby.

Who's Jake ? :
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateurEn ligne

○ âge : 24 ans (née le 28 février 1994)
○ statut : célibataire, mais son coeur bat plus fort quand elle pense à Leeth.
○ métier : assistante attachée de presse chez Vogue / monitrice de surf à temps variable
○ quartier : #08 South Bay
○ orientation sexuelle : hétérosexuelle
○ informations en vrac : A été enlevée en juin 2017 et brutalisée pour une rançon. Les kidnappeurs n'ont toujours pas été retrouvés. ◆ A récupéré un pistolet dans un squat de toxicos, est partie à la chasse de ses ravisseurs. ◆ Roule en Mustang Cobra des années 90 en piteux état... même si à son anniversaire, en février 2018, elle a eu en cadeau une superbe BMW neuve ! Il faut une bonne occasion pour la sortir prendre l'air.


○ posts : 979 ○ points : 190
○ avatar : kaya scodelario
○ DC : eve northam
○ inscrit le : 18/05/2017
MessageSujet: Re: Descente au « Thunderclap » [Noa L.]   Ven 14 Sep - 12:43

Quoi dire ? Je hausse les épaules en guise de réponse. Ouais prête à tout. Je crois que c’était une évidence dès l’instant où la police m’a retrouvée. Pour Jack qu'ils ont tué. Pour moi. Parce que les flics n’ont pas encore mis la mains sur eux. Parce que cette recherche fait partie des choses non résolue. J’avais une liste de ce que je m’engageais à faire pour m’aider à sortir de ma chambre, retrouver le courage et reprendre le cours de ma vie. Une longue liste que je cochais au fur et à mesure. Il ne reste qu’une ligne sans marque : Retrouver ces connards et leur briser tous les os. Alors oui, je n’ai rien lâché, je suis toujours en quête. A force de ratisser le haut du panier, on creuse et on arrive au fond de tiroir. Le Thunderclap, c’est ça. Les derniers coins de tapis à soulever pour voir les saletés qui s’y cachent. Dans lot, j’espérais bien trouver mes deux agresseurs. Il confirme que l’idée n’est pas mauvaise, il met cependant un bémol. Un nouveau haussement d’épaule. Qui entrainer dans cette galère ? Certainement pas mon frère, ni ma mère. Un petit ami ? Leeth, surtout pas... mon ex, Connor, il sait que je me suis embourbée dans un truc pas net, mais il a lui-même trop de problèmes pour que j’en ajoute. Un ami ? Nathan, mon ami légiste, non même si nous avons discuté de l’affaire. Il y aurait bien une personne... Lukas, ma belle-mère, elle est flic, elle saurait probablement m’aiguiller, elle saurait surtout me passer les menottes au poignet et m’attacher au pied de mon lit pour m’éviter de faire des conneries. Donc... — Personne. Non, y’a personne. Et puis, je ne suis pas certaine d’avoir envie d’entrainer quelqu’un de mes connaissances dans ce genre de situation. Je reconnais que la situation est tendue, pour ne pas dire extrêmement dangereuse. En fait, les seuls “hors-la-loi” que je fréquente portent des costumes trois pièces, friqués au diable et ne transgressent l’ordre que pour s’approvisionner en drogue, parce qu’une fête n’est pas une fête sans cela. J’ai sollicité l’un d’eux pour obtenir mon arme, rien de plus, c’est déjà beaucoup. Ça me rend débitrice auprès de lui et je n’aime pas. — Jusque-là, je m’en sortais pas trop mal. Je regarde autour de moi. C’est clairement pas le lieu que je fréquente habituellement. Je n’aurais jamais mis les pieds ici, si ce n’était pour cette occasion précise, chercher des infos. J’évite de m’attarder sur les deux gars de tout à l’heure pour finir par mon sauveur. — Par contre, toi ? C’est ton univers ici ? C’est là que tu traines quand tu as finis ton service au resto ? Ce qui expliquerait les marques de coups qu’il portait l’autre jour. Une bagarre doit démarrer en un clin d’oeil dans ce bar.

_________________

Il n'y a que les pierres qui ne souffrent pas

 
 On n’attend pas non plus qu'elles
 respirent la joie de vivre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

La rage au ventre
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Tuteur légal de sa nièce Maya âgée de 5 ans / Célibataire
○ métier : Propriétaire du Black Dog, un bar situé dans un quartier mal fréquenté de Wellington et qui cache un fight club illégal ; Il est également le champion de cette arène
○ quartier : #24 West Bay ; partage l'appartement avec sa nièce et avec Savannah, sa petite-sœur qui vient de débarquer comme une fleur...
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel, pas de doute là-dessus
○ informations en vrac : Franc - Secret - Distant - Sauvage - Taciturne - Combatif - Impulsif - Loyal - Serviable - Généreux - Colérique - Moqueur - Rancunier - Désordonné - Sentimental - Protecteur



Jake on dirait un ours, il a vraiment pas l'air commode comme ça mais dans le fond c'est pas un mauvais gars. Il a une façon de parler bien à lui, il mange des syllabes, coupe des mots, use d'insultes et de gros mots en tout genre. Il n'a certainement pas la manière de s'exprimer d'un gentleman. Il est complètement accro à l'adrénaline que lui procure les combats. Il aime autant se prendre des coups qu'en donner. C'est un ancien membre de la Meute, une organisation criminelle locale qui a récemment disparu. Bailor était le champion indétrônable des sous-sols miteux du casino de Wellington du temps de la Meute. Maintenant il règne sur l'arène du Black Dog. Il déteste les flics. Il essaye de s'en tenir éloigné le plus possible. Les points de suture et les hématomes font partie de son corps. Il se laisse souvent dominer par la colère. C'est le sentiment qu'il a le plus de mal à contrôler. Jake c'est un putain de pique-assiette. Sa grande-sœur est décédée il y a un an. Depuis il a récupéré la garde de Maya, sa nièce. Il la considère comme sa gamine. Il est à deux doigts d'avoir les services sociaux sur le dos. Il fait son gros dur mais il est extrêmement sentimental. L'amour, l'amitié, la famille, tout ça ça le prend aux tripes. Trouver l'amour, dans le sombre univers où il évolue, lui paraît impossible.

○ posts : 1259 ○ points : 1070
○ pseudo : Daisu
○ avatar : Dean Ambrose
○ DC : //
○ inscrit le : 23/05/2018
MessageSujet: Re: Descente au « Thunderclap » [Noa L.]   Ven 28 Sep - 9:49

Descente au « Thunderclap »Noa & Jake
S'il avait des problèmes, Jake savait qu'il pouvait compter sur son cousin, qu'il pouvait l'entraîner dans ce genre d'histoire dangereuse. Il n'avait pas peur car Sven connaissait le milieu, lui aussi avait choisi la voie de l'illégalité. Mais dans le cas de Noa ça avait l'air d'être plus compliqué. Visiblement, elle, elle n'avait pas de cousin baraqué sur qui compter. Bailor comprenait sa vision, avoir la sensation de mettre les gens qu'on aime en danger, c'était tout simplement insupportable. Excepté son cousin, jamais il ne pourrait entraîner l'une de ses connaissances dans ses histoires bien sombres. Mais bon, selon les dire de la jeune femme, elle ne s'en sortait pas si mal. Le boxeur haussa les épaules. Puis les questions à son sujet ne tardèrent pas à arriver. C'était loupé s'il avait cru pouvoir y couper. Noa devait s'interroger après avoir retrouver celui qu'elle avait pris pour son agresseur dans un lieu aussi sordide que le « Thunderclap ». « Moi ? » Il se massa doucement la nuque.  « Nan c'est pas là qu'je traîne. Ou plutôt c'est plus là. » Le Holster était devenu son repère. Vu le temps qu'il y passait c'était presque une deuxième maison. « J'suis revenu ici par simple nostalgie en fait. » Il esquissa un sourire. C'était drôle et décalé de qualifier ce bar de nostalgique. Leur deuxième rencontre était donc le fruit d'un incroyable hasard ou alors Noa avait juste eu une chance folle pour qu'il se pointe là au bon moment. « Mais ouais, on peut dire qu'c'est mon univers. Si on veut. J'me sens plus à ma place dans c'genre d'endroit que derrière la plonge du restau... » En vérité son job de plongeur n'était qu'une simple couverture, qu'une diversion, pour masquer son activité principale, celle de combattant illégal. « Alors, tu vas m'cataloguer dans l'camp des méchants parce que j'ai fréquenté cet endroit qui t'hérisse les poils ? » Son ton était moqueur, un brin ironique, en référence à leur dernière altercation. Jake se souvenait très bien de comment elle séparait le monde en deux. « Et donc, depuis qu'tu m'as pris pour cible avec ton flingue, ça a avancé ? T'en es où ? » Le ton était le même, moqueur. Pas qu'il s'intéressait vraiment à elle mais son histoire avait de quoi intriguer quand même.

© 2981 12289 0

_________________
+ PUT ON YOUR WAR PAINT +
I'm a hurricane, baby.

Who's Jake ? :
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateurEn ligne

○ âge : 24 ans (née le 28 février 1994)
○ statut : célibataire, mais son coeur bat plus fort quand elle pense à Leeth.
○ métier : assistante attachée de presse chez Vogue / monitrice de surf à temps variable
○ quartier : #08 South Bay
○ orientation sexuelle : hétérosexuelle
○ informations en vrac : A été enlevée en juin 2017 et brutalisée pour une rançon. Les kidnappeurs n'ont toujours pas été retrouvés. ◆ A récupéré un pistolet dans un squat de toxicos, est partie à la chasse de ses ravisseurs. ◆ Roule en Mustang Cobra des années 90 en piteux état... même si à son anniversaire, en février 2018, elle a eu en cadeau une superbe BMW neuve ! Il faut une bonne occasion pour la sortir prendre l'air.


○ posts : 979 ○ points : 190
○ avatar : kaya scodelario
○ DC : eve northam
○ inscrit le : 18/05/2017
MessageSujet: Re: Descente au « Thunderclap » [Noa L.]   Jeu 25 Oct - 0:48

Cette rencontre inattendue est devenue le moyen de se connaitre davantage. Non pas que je lui donne une foule de renseignements sur moi. Je ne le connais pas assez pour un déballage complet de qui je suis. D’autant que ce que je suis là dans ce bar, n’est pas ce que je suis à mon boulot. Des opposés ! Et lui ? Je souris comme lui quand il me parle de nostalgie. Il n’a pas tord, le lieu me met mal à l’aise. — Après l’aide que tu m’as donné tout à l’heure, non, tu n’es plus dans la case des méchants. Parce que c’est bête à dire, mais je me sens en sécurité avec lui et je ne m’imagine pas être bien en compagnie d’un connard. — Nostalgie... Le mot me fait vraiment sourire. — Pour moi ce serait la première plage où je me suis lancée seule sur une planche de surf. Le plein air, l’océan, le soleil, rien à voir avec un lieu fermé, sombre et malfamé. — On n’est pas issu du même univers, c’est évident. Mais ce n’est pas une critique méchante, on choisit pas toujours. J’aurais pu finir toxico ou voleuse à l’étalage si j’avais suivi certaines personnes. Peut-être braqueuse de banque. Là je suis en mode justicière. Je hausse les épaules autant pour ma remarque sur les dérives possibles de ma vie qu’à sa question sur mes recherches. — J’en suis à fouiller les bas-fonds, naviguer en eaux troubles. J’ai épuisé les pistes du bénévole lors de festivals, les jobs dans la restauration. J’en suis à son penchant pour donner des coups. Genre homme de main pour des coups tordus. Tu vois ce que je veux dire. Et puis s’il ne voit pas où je veux en venir, j’ajoute une précision. — Un gars qui n’a pas peur de tuer pour de l’argent. L’histoire que j’ai vécu, c’est celle d’un enlèvement avec demande de rançon. Peut-être qu’il était le second. J’ai du mal à l’imaginer la tête pensante, parce que ce n’est pas lui qui s’est acharné pour obtenir une interlocutrice pour exiger une somme d’argent, c’est l’autre. Mais après tout, si je trouve l’un, je trouve l’autre. — Ou alors son équipier capable de monter un enlèvement. C’est vrai que je me suis focalisée sur celui qui m’a tabassé et probablement a tué Jack, mais mon second agresseur est peut-être plus facile à trouver même si la police n’a pas encore mis la main dessus.

_________________

Il n'y a que les pierres qui ne souffrent pas

 
 On n’attend pas non plus qu'elles
 respirent la joie de vivre.



Dernière édition par Noa Lane le Ven 16 Nov - 0:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

La rage au ventre
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Tuteur légal de sa nièce Maya âgée de 5 ans / Célibataire
○ métier : Propriétaire du Black Dog, un bar situé dans un quartier mal fréquenté de Wellington et qui cache un fight club illégal ; Il est également le champion de cette arène
○ quartier : #24 West Bay ; partage l'appartement avec sa nièce et avec Savannah, sa petite-sœur qui vient de débarquer comme une fleur...
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel, pas de doute là-dessus
○ informations en vrac : Franc - Secret - Distant - Sauvage - Taciturne - Combatif - Impulsif - Loyal - Serviable - Généreux - Colérique - Moqueur - Rancunier - Désordonné - Sentimental - Protecteur



Jake on dirait un ours, il a vraiment pas l'air commode comme ça mais dans le fond c'est pas un mauvais gars. Il a une façon de parler bien à lui, il mange des syllabes, coupe des mots, use d'insultes et de gros mots en tout genre. Il n'a certainement pas la manière de s'exprimer d'un gentleman. Il est complètement accro à l'adrénaline que lui procure les combats. Il aime autant se prendre des coups qu'en donner. C'est un ancien membre de la Meute, une organisation criminelle locale qui a récemment disparu. Bailor était le champion indétrônable des sous-sols miteux du casino de Wellington du temps de la Meute. Maintenant il règne sur l'arène du Black Dog. Il déteste les flics. Il essaye de s'en tenir éloigné le plus possible. Les points de suture et les hématomes font partie de son corps. Il se laisse souvent dominer par la colère. C'est le sentiment qu'il a le plus de mal à contrôler. Jake c'est un putain de pique-assiette. Sa grande-sœur est décédée il y a un an. Depuis il a récupéré la garde de Maya, sa nièce. Il la considère comme sa gamine. Il est à deux doigts d'avoir les services sociaux sur le dos. Il fait son gros dur mais il est extrêmement sentimental. L'amour, l'amitié, la famille, tout ça ça le prend aux tripes. Trouver l'amour, dans le sombre univers où il évolue, lui paraît impossible.

○ posts : 1259 ○ points : 1070
○ pseudo : Daisu
○ avatar : Dean Ambrose
○ DC : //
○ inscrit le : 23/05/2018
MessageSujet: Re: Descente au « Thunderclap » [Noa L.]   Sam 10 Nov - 22:18

Descente au « Thunderclap »Noa & Jake
Enfin il n'est plus rattaché à ce fameux panier des méchants messieurs. A la bonne heure ! Ça le fait sourire, il a l'impression qu'ils ne sont que des gamins. Noa et lui n'ont clairement pas eu la même vie, ni eu la même éducation. Ils vivent dans deux mondes très différents, pourtant il est si simple de passer de l'un à l'autre tant les barrières sont fragiles. Par contre, il est tout de même plus facile de pénétrer dans celui du trentenaire que d'en ressortir. La petite brune devra rester vigilante si elle tient réellement à y mettre les pieds. Jake ne peut pas s'empêcher d'être moqueur lorsqu'elle lui donne des exemples de ce qu'elle aurait pu devenir si sa vie avait mal tournée. Il pouffe de rire sans se retenir. « Braqueuse de banque ? T'as déjà l'flingue, c'est un bon début. » De l'ironie, toujours. Mélangé à une allusion à leur première rencontre. C'est peine perdu, Jake n'arrivera jamais à oublier cette altercation. Noa continue dans ses explications, elle piétine, tourne en rond dans ses recherches. Pas étonnant, elle est toute seule à mener sa barque, même les flics ont quitté le navire. « C’est bon Noa, j'vois c'que tu veux dire. » Il n'a pas besoin de plus d'explication, des types louches, des connards sans une once d'humanité, il en côtoie tous les jours, dans les bars, les coins perdus de Wellington... Et au Holster aussi, bien évidemment. Ce casino si normal, si irréprochable au premier regard mais qui cache toute une belle bande de truands. « Des gars comme ça, ouais j'en connais un paquet. Mais ça m'brise l'cœur qu'tu m'ais pris pour c'genre de type. » D'un côté elle n'a pas totalement tort, Jake aime donner des coups, se battre c'est dans ses veines. Mais tuer quelqu'un, non, jamais. Peut-être pourrait-il en être capable par vengeance, il n'en sait trop rien. « Par contre des mecs suffisamment intelligent pour monter ce genre de coup t'en trouveras pas vraiment au "Thunderclap" mais regarde...  » Il passe son bras autour des épaules de la jeune femme et se penche légèrement pour se mettre à sa hauteur. « T'vois l'type à la grosse barbe là-bas. C'est Drake. Lui il tuerait sa mère pour une liasse de billet. Et là t'as Bobby. Il est pas très malin mais il est plutôt facile à manipuler, il suivrait n'importe quel ordre. C'est p't-être pas l'profil exacte qu'tu recherches... Mais tout ça pour dire que pour trouver deux enflures, les bas-fond c'est l'bon endroit. T'as plus qu'à secouer l'cocotier si tu vois c'que j'veux dire. » Petit conseil gratuit de la part d'un boxeur illégal. Jake respecte le courage dont elle fait preuve pour ce lancer dans ce genre de quête. Et puis il est plutôt un adepte de l'idée de faire justice soi-même. « Trouve juste quelqu'un pour t'tenir compagnie. »

© 2981 12289 0

_________________
+ PUT ON YOUR WAR PAINT +
I'm a hurricane, baby.

Who's Jake ? :
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateurEn ligne

○ âge : 24 ans (née le 28 février 1994)
○ statut : célibataire, mais son coeur bat plus fort quand elle pense à Leeth.
○ métier : assistante attachée de presse chez Vogue / monitrice de surf à temps variable
○ quartier : #08 South Bay
○ orientation sexuelle : hétérosexuelle
○ informations en vrac : A été enlevée en juin 2017 et brutalisée pour une rançon. Les kidnappeurs n'ont toujours pas été retrouvés. ◆ A récupéré un pistolet dans un squat de toxicos, est partie à la chasse de ses ravisseurs. ◆ Roule en Mustang Cobra des années 90 en piteux état... même si à son anniversaire, en février 2018, elle a eu en cadeau une superbe BMW neuve ! Il faut une bonne occasion pour la sortir prendre l'air.


○ posts : 979 ○ points : 190
○ avatar : kaya scodelario
○ DC : eve northam
○ inscrit le : 18/05/2017
MessageSujet: Re: Descente au « Thunderclap » [Noa L.]   Ven 16 Nov - 0:36

Je hausse les épaules. Oui, j’ai une arme, ça ne fait pas de moi une braqueuse de banque... Il se moque ? J’en sais trop rien. Peut-être que quand je lui ai agité sous le nez, j’ai l’air suffisamment désespérée pour passer à l’étape agression contre n’importe qui me toisant d’un peu trop haut. Maintenant, ici, je ne fais pas illusion... pas le poids surtout face à ces gens qui ne reculent pas, je viens d’en faire l’expérience juste avant l’intervention de Jake.

Il s’appuie sur moi pour m’indiquer des individus autour de nous. Ce qu’il en dit me fait froid dans de dos. J’ai tapé dans le bon endroit pour trouver mon tortionnaire. De là à être capable de le trouver sans m’en prendre plein la tête ! Ou pire... Mon sauveur n’y va pas par quatre chemins, il me faut de la compagnie, il me faut un guide. Exactement ! Un partenaire pour cette opération de ratissage des vilains quartiers de Wellington. Quelqu’un qui connait parfaitement ce sombre monde. Je me tourne vers lui. Il a toujours le visage près du mien, encore à chercher un autre gars dangereux. J’en profite pour répondre à ma façon à sa suggestion de me trouver un compagnon de route. Je dépose un petit baiser rapidement sur sa joue et lui balance mon invitation. — Toi ! Un sourire angélique rien que pour lui. — Tu es parfait. Tu connais ces gens. Tu connais les lieux, les habitudes. Tu m’as déjà défendue. Et cerise sur le gâteau, tu connais déjà l’histoire. T’es parfait. Je me mords la lèvre, je ne suis pas certaine que sa proposition l’englobait, lui. Cependant, je n’ai aucun doute sur ses compétences. Reste plus qu’à le convaincre... Il est gentil Jake, il ne va pas m’abandonner comme une vieille chaussette... Je ne sais pas qui j’essaie de convaincre là !

_________________

Il n'y a que les pierres qui ne souffrent pas

 
 On n’attend pas non plus qu'elles
 respirent la joie de vivre.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

La rage au ventre
Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Tuteur légal de sa nièce Maya âgée de 5 ans / Célibataire
○ métier : Propriétaire du Black Dog, un bar situé dans un quartier mal fréquenté de Wellington et qui cache un fight club illégal ; Il est également le champion de cette arène
○ quartier : #24 West Bay ; partage l'appartement avec sa nièce et avec Savannah, sa petite-sœur qui vient de débarquer comme une fleur...
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel, pas de doute là-dessus
○ informations en vrac : Franc - Secret - Distant - Sauvage - Taciturne - Combatif - Impulsif - Loyal - Serviable - Généreux - Colérique - Moqueur - Rancunier - Désordonné - Sentimental - Protecteur



Jake on dirait un ours, il a vraiment pas l'air commode comme ça mais dans le fond c'est pas un mauvais gars. Il a une façon de parler bien à lui, il mange des syllabes, coupe des mots, use d'insultes et de gros mots en tout genre. Il n'a certainement pas la manière de s'exprimer d'un gentleman. Il est complètement accro à l'adrénaline que lui procure les combats. Il aime autant se prendre des coups qu'en donner. C'est un ancien membre de la Meute, une organisation criminelle locale qui a récemment disparu. Bailor était le champion indétrônable des sous-sols miteux du casino de Wellington du temps de la Meute. Maintenant il règne sur l'arène du Black Dog. Il déteste les flics. Il essaye de s'en tenir éloigné le plus possible. Les points de suture et les hématomes font partie de son corps. Il se laisse souvent dominer par la colère. C'est le sentiment qu'il a le plus de mal à contrôler. Jake c'est un putain de pique-assiette. Sa grande-sœur est décédée il y a un an. Depuis il a récupéré la garde de Maya, sa nièce. Il la considère comme sa gamine. Il est à deux doigts d'avoir les services sociaux sur le dos. Il fait son gros dur mais il est extrêmement sentimental. L'amour, l'amitié, la famille, tout ça ça le prend aux tripes. Trouver l'amour, dans le sombre univers où il évolue, lui paraît impossible.

○ posts : 1259 ○ points : 1070
○ pseudo : Daisu
○ avatar : Dean Ambrose
○ DC : //
○ inscrit le : 23/05/2018
MessageSujet: Re: Descente au « Thunderclap » [Noa L.]   Lun 26 Nov - 23:19

Descente au « Thunderclap »Noa & Jake
Gardant toujours son bras autour des épaules de la petite brune, Jake cherche du regard une nouvelle cible à analyser. On peut dire qu'il a l'embarra du choix avec les types qui traînent au "Thunderclap". Un petit bijou assis pas très loin pique son intérêt. Il ouvre la bouche pour lui offrir un nouvel exemple mais le boxeur est aussitôt coupé dans son élan par un petit baiser, furtivement posé sur sa joue.  Surpris, sa tête se tourne vers elle pour capter son regard. Venant de Noa, c'est un peu la dernière chose à laquelle il s'attendait. Mais ce geste aussi imprévisible que suspect ne présage rien de bon pour lui. « Quoi moi ? » Un beau sourire se dessine sur les lèvres de la brune avant qu'elle ne lui lance une invitation. Oui, oui, c'est à lui qu'elle demande. Ses mots sont clairs, pas moyen de les interpréter autrement, Jake ne peut pas se tromper. Elle l'invite à l'accompagner dans sa chasse à l'homme à travers les sombres recoins de Wellington. Il est l'homme parfait pour ça, apparemment. Bailor la fixe quelques secondes en silence avant de se redresser et de casser leur proximité. « Ok, j'peux pas dire qu'ça m'fasse pas plaisir qu'tu m'trouves parfait. » Qu'il répond tout d'abord avant de se plonger dans la réflexion. Il a été le premier à lui dire de se trouver quelqu'un pour surveiller ses arrières et là elle lui tend une perche. Qu'est-ce qu'il croyait ? Noa a dit qu'il était parfait pour ce rôle. Après tout elle n'a pas tout à fait tort. Seule, jusqu'où serait-elle capable d'aller ? Pas très loin, c'est clair. De plus, le trentenaire est plus que conscient du danger qu'elle encourt, ici, dans son univers. Avec lui les choses seraient différentes, à coup sûr. Son regard croise à nouveau le sien qui transpire d'espoir. Il sait qu'elle a vécu des moments affreux, bien sûr qu'il trouve ça dégueulasse, bien sûr qu'il péterait un câble si cela arrivait à une personne qui lui est chère. D'ailleurs la petite brune à l'air d'avoir à peu près le même âge que l'une de ses petites sœurs, un détail qu'il remarque. Jake balance sa tête de gauche à droite et fait craquer son cou. Il sait déjà qu'il va dire oui parce que clairement elle n'arrivera pas à se faire justice toute seule. Et puis dans le fond il est tellement faible face à la gente féminine. Par contre, il n'a pas envie d'accepter tout de suite. Ouais, il bien envie de se faire prier un peu et de voir celle qui l'a menacé avec un flingue insister pour l'avoir à ses côtés. Ce n'est pas une vengeance, c'est une revanche, un juste retour des choses. « Qu'est-ce que j'y gagne si j't'aide hein ? » Un sourire étire ses lèvres.

© 2981 12289 0

_________________
+ PUT ON YOUR WAR PAINT +
I'm a hurricane, baby.

Who's Jake ? :
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateurEn ligne

○ âge : 24 ans (née le 28 février 1994)
○ statut : célibataire, mais son coeur bat plus fort quand elle pense à Leeth.
○ métier : assistante attachée de presse chez Vogue / monitrice de surf à temps variable
○ quartier : #08 South Bay
○ orientation sexuelle : hétérosexuelle
○ informations en vrac : A été enlevée en juin 2017 et brutalisée pour une rançon. Les kidnappeurs n'ont toujours pas été retrouvés. ◆ A récupéré un pistolet dans un squat de toxicos, est partie à la chasse de ses ravisseurs. ◆ Roule en Mustang Cobra des années 90 en piteux état... même si à son anniversaire, en février 2018, elle a eu en cadeau une superbe BMW neuve ! Il faut une bonne occasion pour la sortir prendre l'air.


○ posts : 979 ○ points : 190
○ avatar : kaya scodelario
○ DC : eve northam
○ inscrit le : 18/05/2017
MessageSujet: Re: Descente au « Thunderclap » [Noa L.]   Jeu 6 Déc - 0:21

— Euh... J’aurais du m’attendre à celle-là ! Mais après tout, la question est honnête. Pourquoi prendrait-il le moindre risque à se lancer sur la piste d’un type qui  ne lui a rien fait. C’est de l’énergie, c’est du temps, c’est quelque chose dont il ne dispose peut-être pas à l’excès. — La satisfaction d’avoir fait une bonne action auprès d’une jeune femme en détresse ? C’est valorisant ça ! Ouais, enfin peut-être, je ne sais pas si c’est le genre de choses qui le touche. En fait, j’ignore totalement à quoi il carbure, l’honneur, l’argent, le pouvoir... Il s’est montré courtois alors l’honneur... Après, s’il s’embarque là dedans, il y a des risques, on pourchasse un assassin. L’adrénaline, ça, ça me parle, mais lui ? Je cherche du regard une idée qui passerait devant nous au milieu de la salle en agitant un drapeau et criant « Coucou, j’suis le cadeau bonus. » Non, y’a rien. Qu’il ne compte pas que je paie de ma personne, en nature, à l’horizontal, là c’est niet. Je ne suis pas prête à tout ! — Je sais pas... Je peux te faire rencontrer un photographe si tu as envie de te lancer dans le mannequinat. Allez vas-y continue, t’es partie à la dérive ! — Je te troque quelques heures à m’aider contre quelques heures à t’apprendre à surfer ? Je n’ai pas eu à faire de crédit pour mes études ou m’acheter une voiture, je peux le faire pour m’offrir un homme de main. Il est plongeur dans un resto, m’aider peut-être un moyen d’arrondir ses fins de mois. Dans quoi j’m’embarque ! — Euh... Ben en fait c’est plutôt à toi de me donner ton prix. Je comprends bien que tu n’as pas de réels motifs. Tu vas dépenser du temps et peut-être prendre des coups pour uniquement mes beaux yeux... Encore qu’il le pourrait, j’ai de jolis yeux. — Donc, tu me dis et... Je me mords la lèvre. — Et on voit comment on peut s’organiser. Mal à l’aise. Totalement. Cette négociation c’est déconcertant, déstabilisant, déglinguant. Moi qui est l’habitude de foncer dans le tas et compter les dangers après, me voilà à faire les yeux doux à un gros dur ! Okay on en revient là, lui sortir mon regard enjôleur qui en a fait craquer plus d’un. Gros soupir. Y’a plus moche que lui, s’il faut en passer par là... J’ai suffisamment déconné dans ce registre pour... Nouveau soupir... Tromper Leeth alors qu’on n’est pas officiellement ensemble, ce n’est pas tromper... J'avais dit niet... Pfff ! On va dire que c’est pour une bonne cause.

_________________

Il n'y a que les pierres qui ne souffrent pas

 
 On n’attend pas non plus qu'elles
 respirent la joie de vivre.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Descente au « Thunderclap » [Noa L.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Descente au « Thunderclap » [Noa L.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Baie-de-Henne : la descente aux enfers(a MEDITER)
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» La descente aux enfers d'un «criminel» ordinaire du net
» La descente aux enfers de Chaumette
» le classement AMPL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: have fun :: bar-