AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 what are you doing here ? (billie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : trente-six ans
○ statut : divorcée, prête à tourner la page après cette histoire qui a tant compté à ses yeux
○ métier : l'hôpital, c'est comme sa deuxième maison. chirurgienne dans le service pédiatrique. un métier qui la passionne depuis l'enfance
○ quartier : #9, dans le quartier de center bay. accompagnée d'un petit chaton noir errant qu'elle a adoptée. actuellement en plein préparatif de la chambre de bébé
○ orientation sexuelle : elle n'est intéressée que par les hommes
○ informations en vrac : est le second enfant du couple valentyne, le premier est décédé à la naissance — est passionnée par la médecine, grâce à son grand-père, depuis son enfance — est une acharnée du travail, et passe le plus clair de son temps à l'hôpital — est tombée enceinte mais a avortée, sachant que son mari ne voulait pas d'enfants — est divorcée, doit s'habituer à signer avec son ancien nom — est la voisine de son ex-mari, qui vit dans l'appartement au-dessus du sien — est enceinte depuis le 23 mai (5 mois). bébé est prévu pour fin février 2019

○ posts : 2108 ○ points : 155
○ pseudo : tchouky. (marion)
○ avatar : danneel harris ackles ♡
○ inscrit le : 31/01/2018
MessageSujet: what are you doing here ? (billie)   Lun 20 Aoû - 13:48




what are you doing here ?
crédit/ tumblr ✶ w/billie wade

Observant son reflet dans le miroir de son bureau, elle passe une de ses mains sur son ventre. Ce n’est pas encore visible mais elle se doute bien que d’ici quelques semaines, elle aura du mal à cacher son ventre qui commence légèrement à s’arrondir. Pour l’instant, très peu de personnes sont au courant. Et c’est bien mieux ainsi. La rousse n’a pas envie d’attirer l’attention sur elle, encore moins avec ce qui peut se passer dans sa vie privée. Elle vient à peine de divorcer après plus d’un an et demi de procédure et voilà qu’elle attend l’enfant de son ex-mari. Elle est consciente qu’à partir du moment où elle va annoncer sa grossesse, les questions vont fuser. Et actuellement, elle ne se sent pas prête à répondre à toutes ses questions qui commencent à se former dans sa tête. Depuis combien de temps ? Douze semaines, à peu près. Elle n’a pas réellement pris le temps de consulter son calendrier pour vérifier le nombre de semaines depuis la date de conception. Elle sait quand le délit a eu lieu, c’est le plus important. C’est celui de Sean ? Oui, de qui d’autre sinon ? Vous allez vous remettre ensemble avec Sean ? Ce n’est pas prévu. Ce bébé, c’est convenu qu’elle l’assume seule. Sean ne veut pas en entendre parler, et elle le comprend. C’est sa décision après tout. Elle le respecte. Après tout, Avery ne va pas le forcer à être le père de cet enfant. Comment tu vas faire pour l’élever seule, avec ton travail et tout ? Elle verra en temps voulu. D’après les informations qu’elle a pu lire sur internet, son bébé devrait avoir la taille d’un citron vert actuellement. Autant dire que pour l’instant, c’est encore trop tôt pour penser à tous ses détails. Elle se chasse toutes ses idées dans la tête et met sa blouse par-dessus ses vêtements, cachant un minimum ses quelques formes avant de sortir de son bureau pour aller voir un de ses patients. Un cas qui lui tenait réellement à cœur car ce petit bout d’enfant qu’elle s’occupe a été admis suite à un accident de voiture, et son père se trouve aussi à l’hôpital. Soit disant il n’a confiance qu’en le médecin roux, alors il veut que ce soit elle qui aille prendre des nouvelles de son père pour lui dire qu’il va mieux. Avery, elle s’est prise d’affection pour cet enfant. Elle s’apprêtait donc à aller obtenir des informations auprès de ses collègues quand son regard remarque la présence d’une personne qu’elle connait aux urgences. Billie, sa voisine. Elle se permet donc de détourner sa trajectoire et d’aller la voir. « Qu’est-ce que tu fais ici ? Tout va bien ? » Question un peu con quand on y pense, puisque sa voisine se trouve tout de même aux urgences. Si tout allait bien, elle ne serait pas ici.

_________________

no one else will ever know the strength of my love for you after all, you are the only one who knows what my heart sounds like from the inside
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-huit ans (27 mai)
○ statut : maudite, il n'y a pas d'autres mots.
○ métier : basketteuse professionnelle, un métier qu'elle aime tout particulièrement : la balle orange est plus qu'une passion pour elle. ancienne joueuse des sparks de los angeles en wnba.
○ quartier : center bay, dans un appartement qu'elle partage avec ezekiel, mais elle sait bien qu'elle va devoir trouver autre chose bientôt.
○ orientation sexuelle : bisexuelle
○ informations en vrac : originaire d'auckland » cadette de sa famille » passionnée par le basket depuis son plus jeune âge » son père, décédée en mission lui manque chaque jour » a joué en WNBA et en équipé nationale de nouvelle zélande » elle sort avec tom depuis plus d'un an et sait depuis plusieurs semaines que celui-ci la trompe » a récemment avorté, ne voulant pas mettre sa carrière entre parenthèse le temps de sa grossesse.

○ posts : 1851 ○ points : 0
○ avatar : shay mitchell
○ DC : roman
○ inscrit le : 20/06/2016
MessageSujet: Re: what are you doing here ? (billie)   Dim 9 Sep - 22:48



what are you doing here ?
crédit/ tumblr ✶ w/avery

La tête un peu ailleurs, nous perdons nos repères et les gestes habituels, les appuis après un saut deviennent plus dangereux. J’en fait les frais lors de mon entraînement du matin. J’ai les pensées bloquées sur une fille, sur Asia et par conséquent, ma concentration est diminuée. Je récupère le ballon que me lance l’une de mes coéquipières, mais au moment où mon pied retrouve le sol, ma cheville se tord et je me retrouve rapidement allongée parterre. Dans ces moments-là, il ne faut pas prendre de risques. La douleur n’a pas été forte, du moins pas autant que lorsque je me suis fait les ligaments croisés aux États-Unis. Je suis donc partiellement rassurée, je n’aurais pas à passer des mois et des mois loin des terrains et je ne devrais pas avoir de grosses opérations. Néanmoins, pour ne pas aggraver mon cas, je soulève mon pied, histoire qu’il ne touche plus le sol en attendant un examen plus poussé. Le médecin de l’équipe jette un coup d’oeil à ma blessure et me donne des béquilles pour que je puisse me déplacer. N’ayant pas le matériel adéquat ici, je vais devoir me rendre aux urgences pour savoir la vraie nature de ma blessure.

Je ne suis pas du genre à jouer l’impatiente, surtout dans des endroits où des personnes sont certainement plus dans le besoin que moi. De toute manière, je sais déjà que je ne pourrais pas retourner au gymnase aujourd’hui, alors je ne suis pas à une ou deux heures près. Quand mon tour arrive, je suis l’infirmier qui m’installe sur un lit d’auscultation et me demande d’attendre. Pour faire cela, quoi de mieux qu’aller naviguer un peu sur mon téléphone. « Qu’est-ce que tu fais ici ? Tout va bien ? » J’ai relevé un instant la tête et j’ai croisé le regard de ma voisine qui s’est approchée de moi. « Avery ! » Chirurgienne ici, il n’y a rien de surprenant à la croiser ici. « Oui, oui, ne t’en fais pas. Enfin j’espère. Une foulure ou une entorse, rien de bien grave. » Ce n’est pas la première de ma vie et ce ne sera certainement pas la dernière. C’est quelque chose qui fait partie de mon métier et même si ce n’est pas agréable, il faut savoir faire avec. « Si tu es ici, c’est que tu as repris le travail à temps plein ? » Depuis que nous avons fait notre soirée DVD, nous n’avons pas vraiment eu l’occasion de nous recroiser. Il n’est donc pas impossible que cela ait changé depuis. Et si c’est bien le cas, j’en serais très heureuse pour mon amie, car je sais à quelle point rester chez elle pouvait l’énerver. « Tu n’as personne à aller voir ? Je ne voudrais pas être un frein à ton travail. » Dis-je, un sourire dessiné sur les lèvres. Son truc à elle, ce sont les enfants et je ne rentre clairement pas dans le critère d’âge.

_________________

un bout de route

Dépassée, prise de vitesse, je pensais pas flasher. mais le coeur a ses ivresses.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : trente-six ans
○ statut : divorcée, prête à tourner la page après cette histoire qui a tant compté à ses yeux
○ métier : l'hôpital, c'est comme sa deuxième maison. chirurgienne dans le service pédiatrique. un métier qui la passionne depuis l'enfance
○ quartier : #9, dans le quartier de center bay. accompagnée d'un petit chaton noir errant qu'elle a adoptée. actuellement en plein préparatif de la chambre de bébé
○ orientation sexuelle : elle n'est intéressée que par les hommes
○ informations en vrac : est le second enfant du couple valentyne, le premier est décédé à la naissance — est passionnée par la médecine, grâce à son grand-père, depuis son enfance — est une acharnée du travail, et passe le plus clair de son temps à l'hôpital — est tombée enceinte mais a avortée, sachant que son mari ne voulait pas d'enfants — est divorcée, doit s'habituer à signer avec son ancien nom — est la voisine de son ex-mari, qui vit dans l'appartement au-dessus du sien — est enceinte depuis le 23 mai (5 mois). bébé est prévu pour fin février 2019

○ posts : 2108 ○ points : 155
○ pseudo : tchouky. (marion)
○ avatar : danneel harris ackles ♡
○ inscrit le : 31/01/2018
MessageSujet: Re: what are you doing here ? (billie)   Dim 16 Sep - 10:44




what are you doing here ?
crédit/ tumblr ✶ w/billie wade

C’est souvent délicat de rencontrer quelqu’un que l’on connait dans les couloirs de l’hôpital. Quand ce n’est qu’une connaissance, on s’attarde peu, simplement pour le saluer et prendre rapidement des nouvelles, mais quand c’est une personne avec qui on a plus d’affinité, c’est plus complexe. Forcément, on veut connaitre les raisons qui ont poussées cette personne à se retrouver dans un lieu comme celui-ci, et surtout, savoir si tout va bien. C’est un peu le cas, actuellement. La rousse se rendait dans un autre service pour prendre des nouvelles, auprès de ses collègues, du père d’un de ses patientes. Les deux ont eu un accident de voiture, et l’enfant voulait savoir comment allait son père. Il avait missionné Avery pour aller se renseigner. En chemin, elle croise Billie, sa voisine, qui se trouve actuellement aux urgences. Elle s’arrête, et va la voir pour prendre de ses nouvelles. La brune lui annonce qu’elle est ici à cause d’une foulure ou une entorse, elle n’avait pas encore réellement sa réponse, mais que ce n’était pas très grave, dans tous les cas. « Tu t’es fait ça en entrainement ou sur le terrain ? » Billie est une basketteuse professionnelle, alors forcément, elle se dit qu’elle se l’est fait, en travaillant. Après, elle peut aussi se tromper. Si ça se trouve, elle se l’est fait, en se foulant la cheville, simplement en marchant dans la rue. Ce qui pourrait être le cas d’Avery, connue pour être quelque peu maladroite. Billie la questionne en retour, et lui demande si elle a repris le travail à temps plein. Un mince sourire se dessine sur le visage de la rousse, hochant la tête pour lui répondre. « Oui, depuis quelques mois. J’te dis pas le soulagement quand on m’a donné le feu vert, pour reprendre à temps plein. » Ça lui faisait réellement du bien, de pouvoir reprendre le travail à temps plein, mais en l’espace d’un instant, elle se rappelle que d’ici quelques mois, elle devra de nouveau s’arrêter. A cause de sa grossesse, bien entendu. Instinctivement, elle pose une main sur son ventre, et plus aucun mot ne sort de ta bouche. Elle se reprend, quand Billie s’adresse de nouveau à elle, lui demandant si elle avait quelqu’un à aller voir, et qu’elle ne voulait pas être un frein à son travail. « Non, t’en fais pas. Un enfant m’a missionné pour aller prendre des nouvelles de son père, mais je t’ai vu, alors, j’me suis arrêtée. Je pourrais aller voir mes collègues, tout à l’heure, t’en fais pas. » C’est vrai que son domaine de prédilection, c’est les enfants. Mais là, techniquement, elle travaille aussi puisqu’elle va se renseigner pour un de ses minis patients. « Je peux patienter avec toi, si tu veux, le temps que tu sois prise en charge. Ça fait longtemps que t’attends ton tour ? »

_________________

no one else will ever know the strength of my love for you after all, you are the only one who knows what my heart sounds like from the inside
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-huit ans (27 mai)
○ statut : maudite, il n'y a pas d'autres mots.
○ métier : basketteuse professionnelle, un métier qu'elle aime tout particulièrement : la balle orange est plus qu'une passion pour elle. ancienne joueuse des sparks de los angeles en wnba.
○ quartier : center bay, dans un appartement qu'elle partage avec ezekiel, mais elle sait bien qu'elle va devoir trouver autre chose bientôt.
○ orientation sexuelle : bisexuelle
○ informations en vrac : originaire d'auckland » cadette de sa famille » passionnée par le basket depuis son plus jeune âge » son père, décédée en mission lui manque chaque jour » a joué en WNBA et en équipé nationale de nouvelle zélande » elle sort avec tom depuis plus d'un an et sait depuis plusieurs semaines que celui-ci la trompe » a récemment avorté, ne voulant pas mettre sa carrière entre parenthèse le temps de sa grossesse.

○ posts : 1851 ○ points : 0
○ avatar : shay mitchell
○ DC : roman
○ inscrit le : 20/06/2016
MessageSujet: Re: what are you doing here ? (billie)   Dim 23 Sep - 21:14



what are you doing here ?
crédit/ tumblr ✶ w/avery

Il y avait une chance pour que je croise la jeune femme, mais si j’avais voulu la voir, je suis certaine que ce ne serait jamais arrivé. Comme quoi le destin fait parfois bien les choses. « Tu t’es fait ça en entraînement ou sur le terrain ? » « À l’entraînement. Je pense que je serais beaucoup moins souriante si j’avais dû laisser mes coéquipières en plein match. » Les blessures font partie du métier, mais ce n’est jamais joyeux de savoir que l’on prive nos partenaires d’une possible rotation. La première chose qui me vient à l’esprit, c’est que la dernière fois que nous nous sommes vues, Avery ne travaillait qu’à mi-temps, alors par curiosité je lui demande où cela en est pour elle sur ce point. « Oui, depuis quelques mois. J’te dis pas le soulagement quand on m’a donné le feu vert, pour reprendre à temps plein. » J’ignore ce que je ferais si l’on m’interdisait de pratiquer du basket rien que quelques jours, alors je ne peux que comprendre l’engouement que la jeune femme avec son retour aux affaires. « Non, t’en fais pas. Un enfant m’a missionné pour aller prendre des nouvelles de son père, mais je t’ai vu, alors, j’me suis arrêtée. Je pourrais aller voir mes collègues, tout à l’heure, t’en fais pas. » Il ne semble pas y avoir d’urgence, c’est déjà ça. Je me sentirais mal d’avoir son attention s’il y avait plus grave plus loin. « Je peux patienter avec toi, si tu veux, le temps que tu sois prise en charge. Ça fait longtemps que t’attends ton tour ? » « J’ai eu un temps d’attente à l’entrée. On m’a dit de passer ici il y a quelques minutes, il n’y a pas très longtemps. Je suis consciente qu’il y a des blessures bien plus graves que la mienne. » Et puis, le seul endroit où je vais pouvoir aller après, c’est chez moi : pas de retour possible à l’entraînement. Je ne suis donc pas aux pièces. « Je ne sais pas combien de temps je vais devoir rester ici encore, alors si tu n’es pas trop occupée, je ne dirais pas non à un peu de compagnie. » Cela ne me dérange pas d’attendre seule, mais je ne vais quand même pas me priver d’un peu de compagnie, qui plus est très agréable. « Je suis sûre que nous avons beaucoup de choses à nous dire, en commençant par ce retour au boulot ! Je vais devoir me retirer de la tête le fait que ne vendra pas de cookies.. » Je grimace légèrement, avant de pouffer de rire.

_________________

un bout de route

Dépassée, prise de vitesse, je pensais pas flasher. mais le coeur a ses ivresses.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : trente-six ans
○ statut : divorcée, prête à tourner la page après cette histoire qui a tant compté à ses yeux
○ métier : l'hôpital, c'est comme sa deuxième maison. chirurgienne dans le service pédiatrique. un métier qui la passionne depuis l'enfance
○ quartier : #9, dans le quartier de center bay. accompagnée d'un petit chaton noir errant qu'elle a adoptée. actuellement en plein préparatif de la chambre de bébé
○ orientation sexuelle : elle n'est intéressée que par les hommes
○ informations en vrac : est le second enfant du couple valentyne, le premier est décédé à la naissance — est passionnée par la médecine, grâce à son grand-père, depuis son enfance — est une acharnée du travail, et passe le plus clair de son temps à l'hôpital — est tombée enceinte mais a avortée, sachant que son mari ne voulait pas d'enfants — est divorcée, doit s'habituer à signer avec son ancien nom — est la voisine de son ex-mari, qui vit dans l'appartement au-dessus du sien — est enceinte depuis le 23 mai (5 mois). bébé est prévu pour fin février 2019

○ posts : 2108 ○ points : 155
○ pseudo : tchouky. (marion)
○ avatar : danneel harris ackles ♡
○ inscrit le : 31/01/2018
MessageSujet: Re: what are you doing here ? (billie)   Jeu 27 Sep - 13:46




what are you doing here ?
crédit/ tumblr ✶ w/billie wade

Elle sait que ce n’est pas elle qui traitera le dossier de sa voisine, puisque ce n’est pas du tout son service, mais elle se renseigne tout de même. Oui, parce que Billie est peut-être sa voisine, mais c’est aussi une personne qu’elle peut considérer comme une amie. Elles s’entendent plutôt bien toutes les deux, et la rousse sait qu’elle peut compter sur Billie, à chaque instant. A partir du moment où elle n’est pas en déplacement professionnel, Billie réponds tout le temps présente que ce soit pour de simples moments à passer ensemble, ou bien pour ses nombreux appels de détresse après être arrivée dans la résidence. C’était donc tout naturel qu’elle s’arrête aux urgences, pour prendre de ses nouvelles, pour connaitre les raisons de sa venue. Elle ne pouvait décidemment pas marcher sans s’arrêter, continuer son travail. Elle n’a pas été bipée donc pas d’urgence pour l’instant dans son service. Elle se permet donc de mettre son travail sur pause, pour pouvoir rester un peu avec Billie. Elle sait que parfois, le temps d’attente peut être long dans le service des urgences, car les plus gros cas passent en priorité. « L’essentiel, c’est que ta blessure n’est pas trop grave, pour que tu puisses reprendre rapidement les entrainements et les matchs. » Le sport, ce n’est pas une passion pour Billie, c’est son métier. Parallèlement, la rousse se revoit, quelques mois plus tôt, après son accident de voiture où elle a dû être forcée de rester chez elle, ne pouvant pas reprendre le travail à cause de ses blessures. C’était horrible pour elle de ne pas aller travailler, surtout qu’à cette période, elle était retournée vivre chez ses parents. Doublement l’horreur. Billie est adorable, elle ne veut pas l’embêter pendant son travail. La rousse lui explique donc qu’elle devait prendre des nouvelles du père d’un de ses patients, actuellement. Son service est plutôt calme, donc c’est une bonne chose. Au moins pour elle, puisqu’elle va commencer à fatiguer, avec son état. Avery ne sera pas disponible longtemps, avec l’avancement de sa grossesse. Elle lui propose de rester avec Billie, le temps qu’elle soit prise en charge. « Mes collègues n’hésiteront pas à me bipper si on a une urgence en pédiatrie. » Sa dernière remarque l’a fit sourire. Avery adore cuisiner, et elle met souvent la main à la pâte quand elle invite Billie à passer chez elle, pour se faire une soirée entre femmes. Le rire de la rousse vient se mêler à celui de sa voisine. « Le retour au travail, une libération. C’était vraiment un bonheur de pouvoir revenir, même si ce n’est que pour quelques mois. » Billie ne doit pas comprendre où elle veut en venir. La rousse se met à reprendre la parole, bien assez vite, avant que sa voisine ne lui pose de plus amples questions. « Je vais devoir m’absenter de l’hôpital pour des raisons personnelles, mais ce sera que temporaire. » Elle ne révèle pas ouvertement la raison de sa future absence, parce que même si elle est en colère contre son ex-mari, il ne veut pas qu’on sache qu’elle porte son enfant. Et pour l’instant, Avery n’a pas encore trouvé l’excuse qu’elle donnera à son entourage, la version qu’elle pourra utiliser dans son histoire. « Donc ne t’en fais pas, tu pourras encore goûter à tous mes nouveaux essais culinaires. »

_________________

no one else will ever know the strength of my love for you after all, you are the only one who knows what my heart sounds like from the inside
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : vingt-huit ans (27 mai)
○ statut : maudite, il n'y a pas d'autres mots.
○ métier : basketteuse professionnelle, un métier qu'elle aime tout particulièrement : la balle orange est plus qu'une passion pour elle. ancienne joueuse des sparks de los angeles en wnba.
○ quartier : center bay, dans un appartement qu'elle partage avec ezekiel, mais elle sait bien qu'elle va devoir trouver autre chose bientôt.
○ orientation sexuelle : bisexuelle
○ informations en vrac : originaire d'auckland » cadette de sa famille » passionnée par le basket depuis son plus jeune âge » son père, décédée en mission lui manque chaque jour » a joué en WNBA et en équipé nationale de nouvelle zélande » elle sort avec tom depuis plus d'un an et sait depuis plusieurs semaines que celui-ci la trompe » a récemment avorté, ne voulant pas mettre sa carrière entre parenthèse le temps de sa grossesse.

○ posts : 1851 ○ points : 0
○ avatar : shay mitchell
○ DC : roman
○ inscrit le : 20/06/2016
MessageSujet: Re: what are you doing here ? (billie)   Sam 20 Oct - 22:03



what are you doing here ?
crédit/ tumblr ✶ w/avery
« L’essentiel, c’est que ta blessure n’est pas trop grave, pour que tu puisses reprendre rapidement les entraînements et les matchs. » Dans ma carrière, j’ai déjà connu une grave blessure, les ligaments croisés et clairement, je sais que ce n’est pas ce qui m’arrive aujourd’hui. C’est peut-être pour cette raison que je suis plutôt calme au sujet de ma présence ici. « Je ne suis pas médecin, mais ça ne me semble pas grave. Je ne retournerais pas à l’entraînement aujourd’hui et je ne pourrais certainement pas y aller pour la fin de semaine aussi. Mais je préfère cela à être écartée du terrain pendant plusieurs semaines. » Il est évidant que j’aurais préféré ne rien avoir, mais ce sont des choses qui arrivent et j’ai signé tous mes contrats en connaissant les risques. « Mes collègues n’hésiteront pas à me biper si on a une urgence en pédiatrie. » C’est une bonne chose, je m’en voudrais de la freiner dans son boulot en passant à côté d’une éventuelle urgence pédiatrique. « Le retour au travail, une libération. C’était vraiment un bonheur de pouvoir revenir, même si ce n’est que pour quelques mois. » Surprise par la fin de sa phrase, je fronce légèrement les sourcils. C’est rare de savoir à l’avance que l’on va s’absenter à notre boulot. « Je vais devoir m’absenter de l’hôpital pour des raisons personnelles, mais ce sera que temporaire. » Sans attendre plus, j’ose une réaction à ses propos. « Rien de grave j’espère. Si jamais tu as besoin de quelqu’un, pour parler ou pendant ton absence, sache que je serais toujours là. » Nous ne sommes pas meilleures amies, mais cela ne veut pas dire que je dois la laisser tomber lorsqu’une épreuve fait apparition dans sa vie. « Donc ne t'en fais pas, tu pourras encore goûter à tous mes nouveaux essais culinaires. » C'est déjà ça, même si je ne bouderais pas si elle m'annonçait une pause dans sa confection de cookies et autres friandises. « On devrait monter une petite entreprise ! Tu cuisine, je goûte et si c'est bon, ce que je ne doute pas, on publie la recette dans un livre ! » Mon métier peut être exigeant physiquement et en termes de déplacements, mais en semaine, entre les deux entraînements journaliers, je suis chez moi et je pourrais bien sûr me mettre à la rédaction d'un livre culinaire. « Je rigole. » Un large sourire se dessine sur mon visage, faisant disparaître le sérieux que je pouvais avoir il y a quelques secondes. Nous avons un point commun toutes les deux, notre amour pour nos métiers et jamais je ne pourrais lui demander de faire autre chose que chirurgienne. « Alors dis-moi, qu'est-ce qui s'est passé dans ta vie depuis la dernière fois ? » Il est important de prendre des nouvelles des gens qui nous entourent.

_________________

un bout de route

Dépassée, prise de vitesse, je pensais pas flasher. mais le coeur a ses ivresses.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: what are you doing here ? (billie)   

Revenir en haut Aller en bas
 

what are you doing here ? (billie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Billie-Eve Ϟ Jesus, he knows me
» Billie
» salut je m'appelle billie
» Chaleureuses retrouvailles [pv Billie]
» Cela fait bien longtemps [PV. Billie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: how to work :: hôpital-