AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ring of fire → jake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 30 (05.01)
○ statut : mariée
○ métier : perchiste
○ quartier : east bay, #133
○ orientation sexuelle : hétéro
○ informations en vrac :
petite fumeuse ❋ mariée depuis novembre ❋ à seth qu'elle connaît depuis la mi-octobre ❋ devenue copine avec les pompiers du coin à force de mettre le feu à sa cuisine en tentant de... ben cuisiner ❋ calamité derrière les fourneaux ❋ a la main verte par contre ❋ aime la déco ❋ super danseuse ❋ a remporté des prix au swing, au rock acrobatique et au lindy hop dans sa jeunesse ❋ orpheline, ses parents sont morts dans un accident de voiture quand elle avait dix ans ❋ fan de muse et de musique alternative ❋ scottish pride ❋ a un bébé corgi portant le doux nom de cher ❋ les responsabilités et autre trucs chiants d'adultes, c'est pas trop sa tasse de thé ❋ carbure au café et au thé justement ❋ pourrait passer des nuits entières à jouer à l.a. noire ❋ accro à buzzfeed unsolved, friends et westworld ❋ adore les films d'horreur ainsi que ceux de tarantino et l'âge d'or du cinéma ❋ pleure trop souvent devant les films ❋ a une aversion pour les dindes depuis far cry 5


○ posts : 440 ○ points : 175
○ pseudo : dory
○ avatar : karen gillan
○ DC : une blonde
○ inscrit le : 29/01/2018
MessageSujet: ring of fire → jake   Jeu 30 Aoû - 17:01

    « Tu verras, Cleo, c’est vraiment un endroit épatant ! »


Pop ! fait la bulle de chewing-gum de Cleo pour toute réponse. Comme à son habitude, Barney Gable bavasse et la jeune femme le suit tout en sachant que c’est dans son intérêt. Car oui, elle pourrait se permettre de claquer la porte une bonne fois pour toutes et vivre le reste de sa vie grâce à son héritage mais elle aime son job et là est tout le problème. Ce soir-là, Barney a décidé de la traîner de cet endroit prétendument épatant. Dont elle se contrefiche, évidemment, sinon ce n’est pas drôle. Et ne cesse de lui rabâcher qu’il s’est trouvé une pouliche, une gagneuse. Tels sont ses termes et l’écossaise se fait la réflexion que le réalisateur est vraiment un pauvre type et qu’elle n’aimerait pas que l’on parle d’elle un utilisant ces mots. Bref, elle enfonce les mains dans les poches de son blouson de cuir et juge qu’il vaut encore mieux ne pas écouter.

Ils arrivent alors au sous-sol du casino. C’est la deuxième fois qu’elle met les pieds dans un casino. La toute première fois, c’était à Las Vegas et l’expérience n’avait pas été fameuse. En revanche, pour ce qui est du sous-sol d’un casino, ça, c’est inédit. L’entrée est sous bonne garde – avec ce cliché de videur de boîtes très sélect qui dit qui entre et qui n’entre pas -, mais la rouquine est tout de même un peu surprise de voir le monde qui s’y bouscule. Pourtant, elle devrait savoir par expérience que l’illégalité attire les gens. Ils se frayent ensuite un chemin et tombent sur une salle de combat. Une fois de plus, Cleo se demande ce qu’elle fait là. Tout ce qu’elle connaît des sports de combat se résume à The Rock. Qu’elle adore, qu’elle vénère mais qu’elle connaît beaucoup mieux grâce à sa carrière d’acteur qu’à sa carrière de catcheur.

Ils trouvent une place et la rouquine n’attend même pas que les festivités aient commencé pour sortir son téléphone de sa poche et commencer à discuter avec son mari qui lui est resté à la maison. Certes, Seth n’a pas un boulot passionnant mais lui n’est pas obligé de se taper des sorties louches avec son patron et elle l’envie un peu. Ainsi passent plusieurs minutes, jusqu’à à ce que Barney lui martèle littéralement les côtes tout excité qu’il est parce que sa pouliche vient de monter sur le ring. Cleo lève donc les yeux de son portable et pense immédiatement que si ce type tout en muscles savait qu’on le traite de pouliche, il aurait vite fait de faire avaler ses propres dents au réalisateur. Le combat est assez intéressant même si le type met une raclée phénoménale à son adversaire en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, le sang volant en tous sens autour d’eux comme lors d’un ballet aquatique mais avec du sang, donc. Barney saute de joie lorsque le bonhomme est déclaré vainqueur et, tandis qu’il sort du ring direction les coulisses sous les bravas de la foule, il ne perd pas une seconde pour la tirer à sa suite histoire qu’elle fasse la connaissance du champion.

    « Cleo, je te présente Jake. Jake, voici Cleo. » claironne-t-il dès qu’ils ont réussi à lui mettre le grappin dessus.


Un peu maladroitement, la jeune femme lui tend la main.

    « Salut. Joli match. »


En tout cas elle suppose.

_________________
running in the shadow.
Listen to the wind blow, down comes the night. Running in the shadows, damn your love, damn your lies. Break the silence, damn the dark, damn the light.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 33 ans
○ statut : Tuteur légal de sa nièce Maya âgée de 5 ans / Célibataire
○ métier : Combattant illégal pour le compte de La Meute & Champion du big boss / Travaille comme plongeur dans un restaurant à South Bay en couverture mais il est plus souvent dans les sous-sols du Holster que derrière la plonge du restau.
○ quartier : #24 West Bay ; de nouveau seul avec sa nièce, Sven a fini par en avoir marre du canapé.
○ orientation sexuelle : Hétérosexuel
○ informations en vrac : Franc - Secret - Distant - Sauvage - Combatif - Impulsif - Loyal - Serviable - Généreux - Colérique - Moqueur - Rancunier - Désordonné - Sentimental

Jake on dirait un ours, il a vraiment pas l'air commode comme ça mais dans le fond c'est pas un mauvais gars. Il est complètement accro à l'adrénaline que lui procure les combats. Il aime autant se prendre des coups qu'en donner. Bailor c'est le champion indétrônable des sous-sols miteux du casino de Wellington. Il déteste les flics. Il essaye de s'en tenir éloigné le plus possible. Les points de suture et les hématomes font partie de son corps. Sa grande-sœur est décédée il y a un an. Depuis il a récupéré la garde de Maya, sa nièce. Il la considère comme sa gamine. Il est à deux doigts d'avoir les services sociaux sur le dos. Jake est fidèle à la Meute. Il se sent incapable de la quitter. Il fait son gros dur mais il est extrêmement sentimental. L'amour, l'amitié, la famille, tout ça ça le prend aux tripes. Trouver l'amour, dans le sombre univers dans lequel il évolue, lui paraît impossible.



○ posts : 790 ○ points : 2120
○ pseudo : Daisu
○ avatar : Dean Ambrose
○ DC : //
○ inscrit le : 23/05/2018
MessageSujet: Re: ring of fire → jake   Ven 7 Sep - 0:52

Ring of fireCleo & Jake
Centuries ♫ Une droite dans la gueule, puis deux. Jake les encaisse sans broncher. C'est triste à dire mais il a l'habitude. Les marques de coups sur son visage et sur son corps font partie de son quotidien depuis de nombreuses années déjà. Avec le temps, il a appris à ignorer la douleur même si l'adrénaline et l'euphorie du combat y joue aussi pour beaucoup. Bailor ne tarde pas à répliquer, il se donne en spectacle, donne envie aux gens de sortir leur portefeuille, de parier, pour lui ou contre lui, ça n'a pas d'importance du moment qu'ils crachent leur thune. Les employés du Hoslter sont tous rodés, ils doivent faire tourner cette putain de machine à fric qu'est la Meute s'ils ne veulent pas subir les foudres du grand patron. Le combattant connaît la musique. Le sang et les dents giclent, s'envolent, la foule s'embrase. Il ne fait pas les choses à moitié, il n'a aucune pitié pour le pauvre type d'en face. Ses coups sont puissants, précis. Ses poings valent de l'or, tous les habitués le savent. Bailor c'est le champion indétrônable de ce sous-sol miteux.

La cloche sonne la fin du combat, le spectacle est terminé. Jake sort du ring, il titube un peu mais ce n'est rien comparé à son adversaire qui jonche le tapis, le visage en sang, vraiment il n'est pas très joli à voir. Finalement, cette euphorie qu'il aime tant disparaît peu à peu pour laisser place à la douleur, un cruel retour à la réalité. Le trentenaire n'a plus qu'une seule envie : plonger sa tête dans un sceau de glaçons et retirer son débardeur trempé de sueur qui lui colle à la peau. Malheureusement il devra attendre encore un peu. Il sent qu'on l'agrippe par le bras et découvre un visage un peu trop familier à son goût. Un habitué des lieux, une groupie qui ne veut pas lui lâcher la grappe, un vrai casse-couille qui lui braille sans cesse dans les oreilles et qui est persuadé d'être son pote. Jake grogne comme un clébard en se tournant vers lui, le ton est donné. Mais Barney, ce bon vieux Barney il n'y fait pas gaffe, il n'y fait jamais gaffe alors il continue son petit numéro au grand dam du boxeur. Ses yeux bleus glissent ensuite vers la nana à côté de lui, une petite rousse. Sans se cacher, il la détaille de haut en bas. Les femmes sont plutôt rares dans cette foutue arène. La plupart du temps se sont des escorts girls qui se baladent aux bras d'hommes friqués, mais elle, elle n'en a pas l'allure. Il sait pas trop d'où est-ce qu'elle sort et ça l'intrigue drôlement. La jeune femme lui tend la main, il la regarde et lève un sourcil. Il a pas l'habitude, à vrai dire c'est la première fois qu'une gonzesse vient lui serrer la main après avoir démoli un pauvre gars. Jake ne réfléchit pas trop et avance sa large main pour venir rencontrer la sienne. Ses poings sont entourés de bandages mouillés par la sueur et tâchés de sang, tant pis, il est trop fatigué pour faire des manières. Et puis de toute façon ils ne sont pas vraiment dans endroit pour. « Ouais si on veut... » Il lui répond dans un souffle, pas vraiment convaincu. Il avait gagné certes, mais le combat avait été bien trop rapide à son goût. Plus l'affrontement était long et plus il y avait moyen de ramasser du pognon. Ouais, au Holster tout était une histoire d'argent. Bailor ne quitte pas Cleo du regard. Il n'a pas vraiment le choix, il sent Barney s'exciter tout seul à côté de lui et ça l'exaspère déjà. Alors le seul moyen qu'il a pour ne pas engager la conversation avec lui, c'est de se focaliser sur la rouquine. « Comment tu t'es retrouvée là toi ? Nan parce que t'as vraiment pas l'look des nanas d'ici. » Question qui lui trotte dans la tête depuis qu'il a posé les yeux sur elle. Sa voix est un peu plus brut qu'il ne l'aurait voulu, les restes d'un combat qu'il venait à peine de terminer. « ... Me dis pas qu'c'est parce que t'es la copine de celui-là ? »  Il pointe négligemment Barney du pouce en levant discrètement les yeux au ciel. Imaginer une femme au bras de ce mec là, non c'était vraiment trop dur, mais bon des fois les filles il ne les comprenaient pas toujours.

[size=31]©️[/size] 2981 12289 0

_________________

Badges ~:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 30 (05.01)
○ statut : mariée
○ métier : perchiste
○ quartier : east bay, #133
○ orientation sexuelle : hétéro
○ informations en vrac :
petite fumeuse ❋ mariée depuis novembre ❋ à seth qu'elle connaît depuis la mi-octobre ❋ devenue copine avec les pompiers du coin à force de mettre le feu à sa cuisine en tentant de... ben cuisiner ❋ calamité derrière les fourneaux ❋ a la main verte par contre ❋ aime la déco ❋ super danseuse ❋ a remporté des prix au swing, au rock acrobatique et au lindy hop dans sa jeunesse ❋ orpheline, ses parents sont morts dans un accident de voiture quand elle avait dix ans ❋ fan de muse et de musique alternative ❋ scottish pride ❋ a un bébé corgi portant le doux nom de cher ❋ les responsabilités et autre trucs chiants d'adultes, c'est pas trop sa tasse de thé ❋ carbure au café et au thé justement ❋ pourrait passer des nuits entières à jouer à l.a. noire ❋ accro à buzzfeed unsolved, friends et westworld ❋ adore les films d'horreur ainsi que ceux de tarantino et l'âge d'or du cinéma ❋ pleure trop souvent devant les films ❋ a une aversion pour les dindes depuis far cry 5


○ posts : 440 ○ points : 175
○ pseudo : dory
○ avatar : karen gillan
○ DC : une blonde
○ inscrit le : 29/01/2018
MessageSujet: Re: ring of fire → jake   Ven 14 Sep - 2:48

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Cleo ne se sent pas vraiment à sa place dans ce sous-sol. Elle, une vraie lady dans un endroit aussi sordide. Que diraient ses parents s’ils savaient ça ? Oh, pas de doute là-dessus, ils doivent très certainement se retourner dans leur tombe mais la vie est ainsi et la rouquine aurait fouiller sa mémoire de fond en comble, elle serait bien incapable de se rappeler à quand remonte la dernière fois où elle s’est sentie à sa place quelque part. Bon, de toute façon il y a fort à parier que c’est Barney qui allait tenir le crachoir, n’est-ce pas ? Comme toujours. Du moins c’est ce qu’elle croit jusqu’à ce le boxeur pose son regard sur elle et non sur le réalisateur. Ce qui la rassure, c’est qu’il a l’air tout aussi emprunté qu’elle lorsqu’il lui serre la main, un peu comme s’il n’en avait pas l’habitude. Une main un peu couverte de sang et de sueur mais Cleo n’est pas une chochotte et elle se contente d’essayer la sienne sur son jean tandis qu’il lui répond mollement concernant le match. Vu le peu de conviction qu’il y met, elle en déduit que ce n’était pas un si bon match que ça. Ah bon ? Elle qui croyait qu’un mauvais combat, c’était quand l’adversaire se collait tout seul au tapis pour faire gagner les parieurs. Mais qu’est-ce qu’elle en sait de toute manière ?

Pendant ce temps-là, Barney trépigne littéralement d’impatience à côté d’eux, ne supportant que modérément cet échange de regards un peu étrange. Il faut dire que ce type à l’habitude d’avoir tout le monde à sa botte - ou en tout cas c’est ce qu’il croit -, alors fatalement, lorsqu’il ne capte pas toute l’attention, ça a tendance à le laisser assez rapidement. Toujours est-il que ce Jake a l’air de prendre un malin plaisir à l’ignorer et ça lui plaît bien, à Cleo.

    « Je prends ça comme un compliment. »


Sans savoir si c’était vraiment le cas mais le fait qu’elle en avait observé certaines de ces filles et qu’elle les avait automatiquement rangées dans les cases « coureuses de rempart » et « femmes vénales ». Bref, rien de très glorieux, vraiment. Puis il lui poursuit sur sa lancée en lui demandant si elle n’est pas là parce qu’elle est sa copine. A lui, à Barney. C’est tellement désopilant que l’écossaise ne peut s’empêcher d’éclater de rire en jetant un œil au réalisateur.

    « Sa copine ? Oh, sûrement pas ! On bosse juste ensemble et il m’a traînée ici pour que je te vois gagner. »


Barney n’a pas l’air d’en prendre ombrage, probablement trop mégalo pour imaginer qu’elle puisse trouver sa façon d’être absolument repoussante. Tant mieux. Même si à vrai dire elle s’en fiche. C’est alors qu’il en profite pour revenir dans la conversation, la poussant carrément de côté histoire qu’on ne voit que lui, sans doute, ce qui déclenche inévitablement un roulement d’yeux de la part de Cleo.

    « Elle dit vrai. Félicitations, champion. Je t’offre un cigare pour fêter ça. »


Typique.

_________________
running in the shadow.
Listen to the wind blow, down comes the night. Running in the shadows, damn your love, damn your lies. Break the silence, damn the dark, damn the light.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ring of fire → jake   

Revenir en haut Aller en bas
 

ring of fire → jake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Description : The Ring of Fire
» REcherceh de Deck List
» Recherche open : Fire & Shadow
» War of The Ring
» Je souffre de bordelisme chronique et de flemingite aigue. [JAKE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: have fun-