AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 — entre potes w/ priam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 18 ans
○ métier : En deuxième année universitaire (cinéma + anthropologie); en plus d'un petit travail étudiant quelques après-midis par semaine dans une boutique d'antiquités.
○ quartier : #87 South Bay dans la villa de son père avec le meilleur ami de ce dernier, Keny.
○ posts : 322 ○ points : 270
○ avatar : Chloé Grace Moretz
○ inscrit le : 07/03/2018
MessageSujet: — entre potes w/ priam   Ven 7 Sep - 17:18

ENTRE POTES
w/ @Priam Black

Murphy n'était plus punie, si bien que son premier réflexe fut de se préparer à sortir. Être punie tout l'été dans la villa Gallagher à déprimer sur sa vie, ses erreurs et ses problèmes ça avait été constructif pendant les trois premières semaines et puis là, concrètement, elle avait besoin de sortir s'aérer un peu. Le lendemain, Murphy partait avec Sven mais pour l'heure, elle avait quartier libre et comptait bien en profiter. La jeune femme traversait la maison à la recherche de ses chaussures, d'un dvd, d'une veste, d'un truc à boire pour se préparer à sortir. Finalement, elle prit un DVD dans sa chambre, enfila le tee-shirt de Queen de sa défunte mère et une fois ses converses aux pieds, prit la direction de chez Priam. C'était l'avantage ça, n'ayant pas de portable, elle ne le prévenait jamais de quand elle débarquait, ou alors par mail, mais là, elle avait eu envie de lui faire la surprise. La jeune femme marchait dans la rue, le soir tombait tranquillement et elle se sentait bien. Une fois arrivée devant la maison Black, elle frappa à la porte et tomba sur la maman de Priam qui la salua avec générosité. Elle lui fit remarquer que ça faisait longtemps qu'elles ne s'étaient pas vu et Murphy avoua alors honnêtement « j'étais punie Madame Black, c'est pour ça » rigola t-elle. La maman de son meilleur ami lui demanda comment c'était passé ses examens de fin d'année à l'université, Murphy entama avec elle une brève discussion avant que finalement elle n'ose demander si Priam était là. Sa maman sourit et lui dit qu'il était là-haut, dans sa chambre. Murphy la remercia et puis très vite, passa par l'escalier pour rejoindre l'étage. La petite blondinette frappa contre la porte en bois et attendit que son ami lui permette d'entrer. « Héhé » lança t-elle en souriant alors qu'elle passait la porte. Son ami semblait étonné de la voir ici, à cette heure, et c'était bien normal. Elle lui avait expliqué brièvement qu'elle était punie par mail et ils ne s'étaient pas vu depuis plus d'un mois. Ca avait été long. Elle s'approcha de son bureau pour venir lui faire la bise et ne tarda pas à s'asseoir sur son lit, posant le DVD près d'elle. « Tu vas bien ? » lui demanda t-elle enfin. Murphy aimait venir chez Priam, sa maison était chouette, ça lui rappelait un peu sa maison au temps de sa mère. Et puis ses parents étaient cools. Elle se sentait toujours bien ici. « Ouais ma punition s'est finie, enfin ! Du coup t'es le premier que j'viens voir » rigola t-elle en lui balançant un coup de pied dans sa chaise de bureau. La gamine laissa ses yeux parcourir les murs de la chambre de son meilleur ami, sans doute à la recherche d'un truc nouveau qu'il y aurait accroché. « J'te dérange pas ? » finit-elle par demander en regardant son ordinateur ouvert devant lui.

_________________

↠ BIENTÔT TROIS ANS QUE TU ES PARTIE ↞
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tu as dix-huit ans, t'es encore un gosse.
○ statut : T'es célibataire, mais ton cœur bat étrangement quand tu croises le regard d'un certain beau mec...
○ métier : Tu as été lycéen mais maintenant ce temps là est terminé. Tu tentes d'écrire des livres désormais. Tu es écrivain débutant.
○ quartier : Tu vis à South Bay dans la villa#98 avec tes parents mais il n'est pas rare de te voir squatter chez Héra au numéro#707 du même quartier ou chez Hadès.
○ orientation sexuelle : T'es pansexuel à tendance gay, à quoi bon s'encombrer d'un physique quand on peut tomber love d'une personne après tout ?
○ informations en vrac :

○ posts : 303 ○ points : 270
○ pseudo : BlondieNate aka Nathaniel
○ avatar : Bébé Gaten Matarazzo
○ DC : Le beau Fabian
○ inscrit le : 03/06/2018
MessageSujet: Re: — entre potes w/ priam   Sam 8 Sep - 15:26


Murphy & Priam
Entre potes
Posé devant ton ordinateur portable, un MAC, tu écris un nouvel article sur ton blog. Un blog sur tes pensées du moment, pas de thème particulier en ce moment, ni ta famille, ni tes amis, ni ton Prince Charmant, juste tes pensées du moment à savoir une profonde solitude. Tu te sens seul parce que le lycée est terminé et que tu t'ennuies désormais. Tu tentes d'écrire un bouquin, ton père a eu la générosité de te mettre en contact avec une boîte d'édition et tu as d'ors et déjà un éditeur qui est fan de ta plume. Tu lui as montré certains essais que tu as pu faire et il a adoré ce que tu avais écrit tout comme ta façon d'écrire. Mais toi tu n'as aucune confiance en toi et ne plus voir tes amis proches pour toi c'est pesant. Auparavant tu étais constamment avec eux, Aiden, Jayden, Steven et pis la belle Murphy aussi. Du coup ça te fait tout drôle de ne plus voir aucun d'entre eux alors qu'avant vous étiez constamment ensemble tous autant que vous êtes. Ainsi tu écris ta peine sur ton blog, confiant ce que tu penses et ressens, la vie d'adulte. Parce que ça y est tu as dix-huit ans, tu n'es définitivement plus un petit garçon, tu es adulte maintenant et tout ceci c'est difficile pour toi. Pendant longtemps tu as été couvé toute ta vie et maintenant tu as ce sentiment que tu ne peux plus compter que sur toi-même. Tout ceci est pénible pour toi et tu en souffres véritablement.

Mais ce qui te fait surtout du mal en ce moment c'est de ne plus jamais avoir croisé le regard de ton beau Prince Charmant dont tu es tellement amoureux sans jamais lui avoir avoué. Il est partit du jour au lendemain et tu ne l'as plus jamais revu. Un simple coup de foudre, tu l'as vu dans la rue un jour et tu en es tombé fou amoureux. Au départ tu ne réalisais pas vraiment que tu étais amoureux étant donné que ça ne t'était jamais arrivé mais ouais tu l'aimes ce type dont tu ignores tout même le prénom. Alors que tu songes à tout ceci tu te sens abandonné quand soudain tu entends que l'on toque à ta porte, tu relèves les yeux de devant ton MAC puis tu quittes la page où tu étais en sauvegardant sans publier tes écris « entre. » Dis-tu en pensant qu'il s'agit de ta mère adoptive ou encore de ton père mais quand tu vois une sublime blonde, ta meilleure amie, rentrer tu souris aussitôt « Héhé » Tu te lèves aussitôt tout en la prenant dans tes bras « mon bébé ! Mais tu n'étais pas punie ? » Tu dis à ta blonde que tu gardes dans tes bras un temps puis tu la relâches et vous allez vous poser chacun de votre côté dans ta chambre « Tu vas bien ? » Tu souris aussitôt. Il faut croire que ta meilleure amie sait voir tout de suite quand ça va et quand ça ne va pas elle arrive pile au moment où tu te sens seul et mal et ça te fait vraiment plaisir « ça va bien merci. Et toi ? » Tu ne l'encombres pas avec des détails en lui disant que maintenant ça va, tu sais d'avance qu'elle t'aurait demandé ce qu'il se passe et lui dire que tu te sentais seul ça ne t'intéresse pas donc tu préfères lui dire directement que ça va parce qu'en fin de compte c'est le cas. Maintenant tu te sens bien et c'est le plus important selon toi.

Tu la fixes longuement en souriant alors que tu restes posé sur fauteuil en face de ton PC tandis que ta blonde reprend la parole « Ouais ma punition s'est finie, enfin ! Du coup t'es le premier que j'viens voir » Tu souris alors largement, c'est une bonne chose parce qu'elle t'a considérablement manqué « tu n'as pas trop souffert de ta punition, j'espère ? » Tu demandes parce que ça te semble très important de prendre de ses nouvelles et de t'assurer qu'elle n'a pas trop déprimé pendant les vacances au lieu de s'amuser comme les jeunes de votre âge doivent faire en cette période de l'année. Elle pose ses yeux sur ton PC et finit par réaliser que tu étais peut-être occupé à autre chose « J'te dérange pas ? » Tu secoues aussitôt la tête, de toute façon ta blonde comme tout le monde n'est pas au courant que tu écris un blog, tu ne lui en as jamais parlé et tu souhaites que ton blog comme tes pensées intimes demeurent personnelles. Ton blog de toute façon il contient des informations sur ta vie mais il est privé, on peut le lire bien sûr mais pour te reconnaître c'est bien trop difficile. « Nope. Je réfléchissais à comment commencer mon premier bouquin. J'hésite à reprendre certaines histoires que j'ai commencé à écrire par le passé ou alors si j'en écris une nouvelle. » Vu que vous échangiez par mail durant sa punition tu as eu le temps de lui donner un peu de tes nouvelles et donc de lui parler de ton rendez-vous avec ton éditeur et du fait est qu'il a apprécié ton écriture et ce que tu écrivais. Elle sait tout. « Quoi de nouveau dans ta vie ma chérie ? » Tu dis en souriant tout en posant tes yeux clairs sur elle en attendant de voir un peu ce qu'elle devient ...

_________________

☽☽ L'amitié sans confiance, c'est une fleur sans parfum.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 18 ans
○ métier : En deuxième année universitaire (cinéma + anthropologie); en plus d'un petit travail étudiant quelques après-midis par semaine dans une boutique d'antiquités.
○ quartier : #87 South Bay dans la villa de son père avec le meilleur ami de ce dernier, Keny.
○ posts : 322 ○ points : 270
○ avatar : Chloé Grace Moretz
○ inscrit le : 07/03/2018
MessageSujet: Re: — entre potes w/ priam   Dim 9 Sep - 21:59

Priam est un garçon très chaleureux et quelque part dans tout ce bordel, ça fait du bien à Murphy qui n'est pourtant pas friande des bisous et autres gestes tendres. « Oui ça va » souffla t-elle en se posant sur le lit de son ami. A vrai dire il s'est passé tellement de choses en un mois, mon dieu... aurait-elle réellement le temps de tout lui raconter ? Ce n'était pas sûr. Lorsque son ami s'inquiéta de sa punition et ses répercutions, Murphy soupira et lança tout en le regardant « à vrai dire... si, beaucoup, mais j'crois que c'était constructif... » elle sourit et puis lança sur le ton de la rigolade « un peu comme le héros romantique par excellence qui doit bien souffrir sa race avant de trouver la voie du bonheur » rit-elle alors. Finalement, ils changèrent de sujet pour parler de ce sur quoi Priam bossait. Il lui avait raconté par mail les avancées dans sa voie professionnelle et Murphy l'avait réellement encouragé parce que c'était super d'avoir de si belles opportunités. Le jeune homme hésitait entre continuer des histoires du passé ou bien tout recommencer. Murphy n'écrivait pas réellement, elle ne pouvait pas donner son avis à ce propos. Elle grimaça et puis lança « écris surtout ce qui te fait le plus plaisir, que ça soit de l'ancien ou du nouveau... tu peux toujours mélanger les deux aussi ? » proposa t-elle sans croire à ses propres paroles. Elle ne connaissait pas ce monde de l'écriture, comment ça fonctionnait pour lui, et comment est-ce qu'il aimait travailler, si bien qu'elle ne pouvait pas réellement le conseiller. « Et du coup ça avance comme tu veux, tu as déjà des choses à faire lire à ton éditeur, t'as combien de temps ? » parce que oui, elle supposait qu'il y ait un délai. Elle adorerait qu'il lui en parle, qu'il lui raconte l'histoire sur laquelle il bossait en ce moment, quel genre s'agissait-il ? De la science-fiction ? De l'horreur ? De l'amour ? Elle n'en savait trop rien. Finalement, il lui demanda assez rapidement ce qu'il y avait de nouveau dans la vie de sa meilleure amie, celle-ci haussa les épaules et lança « la version courte ou la version longue ? » en souriant malicieusement. Murphy s'installa plus confortablement sur le lit de son ami, se collant contre le mur et étendant ses jambes, elle fini par jouer avec la couverture avant de commencer « bé je t'avais dit que j'partais à la campagne avec mon père non ? Du coup c'est encore partit en couille, mais vraiment ultra vénère, il a dormi dehors et tout » lança t-elle en laissant le soin à son ami d'imaginer son père dormir dehors, ce trader musclé qui semble affoler tout le voisinage. « Suite de quoi, j'ai été punie et puis ensuite.. » elle soupira et prit quelques secondes avant de venir plonger son regard dans celui de Priam. Elle avait peur de lui faire part de ce qu'elle allait lui dire, mais elle voulait qu'il sache. « J'ai commencé une thérapie » avoua t-elle de bute en blanc. « Par rapport à ma famille, maman, mes frères et puis le comportement que j'ai avec mon père... il semblerait que j'ai plusieurs troubles et... et va falloir que je me soigne » avoua t-elle rassurante en haussant les épaules. « Mais ça va, enfin... ça va mieux » sourit-elle plus sincèrement.

_________________

↠ BIENTÔT TROIS ANS QUE TU ES PARTIE ↞
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tu as dix-huit ans, t'es encore un gosse.
○ statut : T'es célibataire, mais ton cœur bat étrangement quand tu croises le regard d'un certain beau mec...
○ métier : Tu as été lycéen mais maintenant ce temps là est terminé. Tu tentes d'écrire des livres désormais. Tu es écrivain débutant.
○ quartier : Tu vis à South Bay dans la villa#98 avec tes parents mais il n'est pas rare de te voir squatter chez Héra au numéro#707 du même quartier ou chez Hadès.
○ orientation sexuelle : T'es pansexuel à tendance gay, à quoi bon s'encombrer d'un physique quand on peut tomber love d'une personne après tout ?
○ informations en vrac :

○ posts : 303 ○ points : 270
○ pseudo : BlondieNate aka Nathaniel
○ avatar : Bébé Gaten Matarazzo
○ DC : Le beau Fabian
○ inscrit le : 03/06/2018
MessageSujet: Re: — entre potes w/ priam   Mar 11 Sep - 12:21


Murphy & Priam
Entre potes
Recevoir la visite de ta meilleure amie par surprise te fait vraiment beaucoup de bien, toi qui détestes en général les surprises là tu es plutôt heureux de la voir et de passer un moment avec elle. Bien sûr échanger par mail t'a fait le plus grand bien et tu espères que ça lui a fait du bien à elle aussi mais sa présence t'a considérablement manqué. Tu ressentais un vide, parce que Murphy c'est Murphy et tu as ce besoin de la voir. De passer du temps avec elle, de sentir sa présence dans ta vie et tout ceci c'est très important pour toi. Ainsi tu poses tes yeux sur elle en souriant alors qu'elle t'annonce que « Oui ça va » Tout en s'installant sur ton lit pendant que toi tu retournes te poser sur ta chaise de bureau en lui faisant face cette fois ci et en tournant le dos à ton PC. Tu cherches donc à savoir si sa punition ne l'a pas trop peinée « à vrai dire... si, beaucoup, mais j'crois que c'était constructif... » Tu acquiesces alors « constructif ? » Tu cherches à savoir ce qu'elle entend par là. Tu n'as jamais été puni parce que tes parents n'ont jamais eu à se plaindre de toi donc tu te demandes ce qu'elle veut dire par là. « un peu comme le héros romantique par excellence qui doit bien souffrir sa race avant de trouver la voie du bonheur » Tu ricanes alors en acquiesçant tu comprends ce qu'elle veut dire par là, elle a dû bien se sentir seule la pauvre « je suis vraiment désolé que tu aies eu à subir ça ma chérie. » Mais au moins c'est terminé maintenant et avec un peu de chance tout va se calmer définitivement entre elle et son père, tu l'espères en tout cas même si tu doutes sincèrement que ça se produise tout de suite.

Tu lui confies alors les avancées de ta vie professionnelle. Tu es bien conscient d'avoir énormément de chance, bien des auteurs doivent faire des études dans la lettre avant de se lancer comme toi tu as pu le faire donc tu es fier de ça même si ça t'inquiète malgré tout. « Écris surtout ce qui te fait le plus plaisir, que ça soit de l'ancien ou du nouveau... tu peux toujours mélanger les deux aussi ? » Tu acquiesces aussitôt, c'est justement ce que tu es en train de faire en ce moment « oui j'ai eu cette idée moi aussi de mélanger l'ancien et le nouveau. » Tu réponds tout sourire à ta meilleure amie « Et du coup ça avance comme tu veux, tu as déjà des choses à faire lire à ton éditeur, t'as combien de temps ? » Tu acquiesces une fois encore tout en la fixant longuement « j'en encore beaucoup de temps devant moi. Je commence à peine. Mais en gros mon idée c'est une romance entre... Deux hommes. Avec autour un décor surnaturel, des vampires, des araignées démons, des créatures diverses et variées. L'un des deux amoureux serait lui-même un démon et ces créatures surnaturelles ne seraient pas forcément joyeuses qu'il se soit éprit d'un humain du coup petite guerre difficile. » Tu dis en ricanant, tout ceci te plaît, écrire autour d'un univers fantastique tu trouves ça fascinant mais chacun ses préférences évidemment.

Tu cherches à savoir ce qu'il y a de nouveau dans sa vie et ta meilleure amie semble un peu embêtée « la version courte ou la version longue ? » Tu souris aussitôt tout en la rejoignant sur le lit alors qu'elle s'installe comme il faut contre le mur tout en allongeant ses jambes « Longue et détaillée de préférence. » Juste histoire qu'elle t'explique bien tout ce qu'elle ressent et que tu puisses tenter de l'aider dans sa vie et ses ennuis. « bé je t'avais dit que j'partais à la campagne avec mon père non ? Du coup c'est encore partit en couille, mais vraiment ultra vénère, il a dormi dehors et tout » Tu grimaces en entendant ses mots, tu es attristé à chaque fois de voir que ça ne va pas vraiment entre elle et son paternel mais tu essaies de la comprendre, tu imagines combien ce doit être frustrant pour elle de ne pas savoir pourquoi son père a disparu de la circulation du jour au lendemain. « Suite de quoi, j'ai été punie et puis ensuite.. » Tu la fixes longuement en fronçant les sourcils en te demandant ce qu'elle va te dire « J'ai commencé une thérapie » Tu souris alors en entendant ses mots ravi de voir qu'elle tente de se faire aider. « Par rapport à ma famille, maman, mes frères et puis le comportement que j'ai avec mon père... il semblerait que j'ai plusieurs troubles et... et va falloir que je me soigne » Voilà un domaine que tu connais bien toi qui es maniaco-dépressif tu comprends ce qu'elle vit et ressent du coup. « Mais ça va, enfin... ça va mieux » Tu passes ta main tendrement sur son visage en souriant « C'est le plus important. Tu sais c'est important de se faire traiter quand ça ne va pas. Moi-même tu sais je vois un psychiatre depuis des années et je suis maniaco-dépressif comme tu le sais et ça va... J'avance petit à petit, il m'aide beaucoup ! Tu n'as pas à culpabiliser ou a complexer par rapport à ça ma chérie. » Tu dis aussitôt. Parce que tu es bien conscient que beaucoup de monde imagine que voir un psy c'est la honte alors que pas du tout. « Tu as réussi à obtenir des infos finalement de la part de ton paternel ? Ou alors c'est pour ça que ça va aussi mal et que vous vous disputez ? » Tu connais ses histoires, son passé, la mort de sa maman, le décès de ses deux frères tués dans un accident de voiture alors qu'ils étaient fortement alcoolisés, ce sont des choses dont vous avez pu parler et tu l'as toujours soutenue. Mais quant à son père là c'est beaucoup plus délicat, tu ne sais pas quoi faire pour lui venir en aide c'est trop particulier pour que tu prennes le risque de lui offrir ton aide alors que concrètement tu ne sauras toi-même pas quoi faire pour l'y aider...

_________________

☽☽ L'amitié sans confiance, c'est une fleur sans parfum.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 18 ans
○ métier : En deuxième année universitaire (cinéma + anthropologie); en plus d'un petit travail étudiant quelques après-midis par semaine dans une boutique d'antiquités.
○ quartier : #87 South Bay dans la villa de son père avec le meilleur ami de ce dernier, Keny.
○ posts : 322 ○ points : 270
○ avatar : Chloé Grace Moretz
○ inscrit le : 07/03/2018
MessageSujet: Re: — entre potes w/ priam   Mer 12 Sep - 11:08

L'idée du bouquin de son meilleur ami avait l'air cool, ça parlait d'amour dans un univers fantastique de science-fiction. Murphy était impressionné, si bien qu'elle hocha la tête positivement avant de dire « si jamais tu as besoin d'une lectrice ou autre » avec un clin d'oeil malin. Elle se mit à rire et puis lança en plaisantant « peut-être qu'un jour je ferai l'adaptation cinématographique de ton bouquin » soupira t-elle en laissant sa tête tomber en arrière. Elle rêvait, certes, mais parfois n'était-il pas bon de rêver ? « En fait c'est un peu un mixte entre Twilight et Harry Potter, non ? » lança t-elle afin de capter l'environnement dans lequel il écrivait. Lorsque son ami vint s'asseoir sur son lit pour l'écouter parler de son histoire, Murphy savait qu'elle n'était pas totalement sincère avec lui. Elle ne lui parla pas de ce qui avait énervé son père, ce qui l'avait poussé à dormir dehors, ce qui avait fait qu'ils ne se parlaient plus. Son ami le conforta dans l'idée qu'une thérapie était une bonne chose et que c'était important de le faire. Murphy en était consciente, même si parfois c'était encore difficile de comprendre tout ce que sa psy lui disait. Murphy lança alors « apparemment j'ai un comportement auto-destructeur » annonça t-elle de but en blanc. Elle croisa le regard de son meilleur ami afin de se rassurer et puis continua « j'souffre d'auto-phobie et ça se traduit entre autre par mes troubles alimentaires » maintenant que sa psy lui avait annoncé ça, il allait falloir qu'elle passe par la case traitement médical et de ce fait, elle allait devoir en parler à son père d'ici peu. Surtout que sa psy commençait à lui parler du fait de le rencontrer. Tu parles. Son père n'était pas de ce genre là, il n'était pas un adepte de ce genre de trucs, pour lui, tout ça, ça n'existait pas réellement. Bref, il était fort lui, pas comme elle quoi. La gamine soupira un grand coup, alors que son meilleur ami reprit la parole. « Quelles infos ? » demanda t-elle ne comprenant pas de quoi son meilleur ami parlait. Et lorsqu'il lui demanda ce qu'il en était de leur dispute, elle sentie qu'il était important d'accepter ce qu'il s'était passé et de dire la vérité. Jouant avec l'oreiller qui était contre elle, elle lança « en fait... » elle croisa le regard de son meilleur ami et s'installa face à lui, en tailleur. « Tu sais Lily ? Mon amie de l'université ? » chercha t-elle à expliquer. « On a été à une soirée étudiante avant l'été, et on a bu et fumé... et puis on s'est retrouvées dans la piscine et... » elle baissa la tête et repensa à ce que lui avait dit Bailey. Ce n'était pas grave, pas dramatique et c'était presque normal. « Je l'ai embrassé » avoua t-elle en sentant ses joues devenir rouges. Son meilleur ami écrivait sur un couple homosexuel, ça voulait dire qu'il avait l'esprit assez ouvert pour entendre ça, non ? Elle l'espérait. « J'me posais juste la question, je voulais savoir, c'est tout » se sentit-elle obligée de se justifier. « Bref, je l'ai dit à mon père, j'avais besoin qu'il me conseille, parce qu'on en avait parlé à mon anniversaire et... et son discours était horrible... » annonça t-elle. « Il voit ça comme une espèce de maladie, de fléau, de trouble et c'est très perturbant... » elle avait clairement honte que son père puisse penser comme ça. « Et... » elle soupira, fuyant le regard de son ami. Après de longues secondes, elle balança enfin la raison de leur dispute « je l'ai traité d'homophobe ». Elle laissa encore quelques secondes avant de dire « mais c'est trop étrange, car quand on en parle de ça... et bien il a un discours homophobe et en même temps, ça l'a vraiment touché ce que je lui ai dit... il a préféré dormir dehors et le lendemain, j'ai vu qu'il avait gravé ce mot dans le sol, avec une pierre, genre... j'arrive pas à comprendre, mais j'ai l'impression qu'il y a un truc... tu vois ce que je veux dire ? »

_________________

↠ BIENTÔT TROIS ANS QUE TU ES PARTIE ↞
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tu as dix-huit ans, t'es encore un gosse.
○ statut : T'es célibataire, mais ton cœur bat étrangement quand tu croises le regard d'un certain beau mec...
○ métier : Tu as été lycéen mais maintenant ce temps là est terminé. Tu tentes d'écrire des livres désormais. Tu es écrivain débutant.
○ quartier : Tu vis à South Bay dans la villa#98 avec tes parents mais il n'est pas rare de te voir squatter chez Héra au numéro#707 du même quartier ou chez Hadès.
○ orientation sexuelle : T'es pansexuel à tendance gay, à quoi bon s'encombrer d'un physique quand on peut tomber love d'une personne après tout ?
○ informations en vrac :

○ posts : 303 ○ points : 270
○ pseudo : BlondieNate aka Nathaniel
○ avatar : Bébé Gaten Matarazzo
○ DC : Le beau Fabian
○ inscrit le : 03/06/2018
MessageSujet: Re: — entre potes w/ priam   Jeu 13 Sep - 12:32


Murphy & Priam
Entre potes
Vous n'avez pas été gâtés par la vie toi et ton amie et c'est malheureux parce que vous êtes très jeunes. Tous les deux vous avez vécu des choses affreuses. Toi tu as perdu ta mère alors que tu n'étais qu'un nourrisson, tu as vécu une grosse phobie scolaire suite à des attaques verbales et physiques sur ton physique, l'intimidation n'a rien d'amusant, et à la suite de ça tu as finit par tomber malade d'une maniacodépression ce qui n'a rien d'amusant. Elle par contre elle a subit des horreurs entre sa maman qui est morte d'un cancer, ses frères qui se sont tués dans un accident de la route alors qu'ils étaient fortement alcoolisés et maintenant elle se retrouve auprès d'un père avec lequel elle ne s'entend pas du tout. C'est difficile c'est clair, vous avez vécu des horreurs mais au moins vous avez le mérite de pouvoir compter sur l'autre en tout temps et pour toi c'est le plus important. Ainsi tu poses tes yeux sur ta meilleure amie en te disant que ça va aller, que vous aller trouver une solution à toute cette galère « si jamais tu as besoin d'une lectrice ou autre » Tu souris en acquiesçant vivement, Eve t'a proposé la même chose et tu dois lui faire lire ton bouquin mais tu feras lire également ta meilleure amie pour avoir deux avis différents « je te le ferai lire oui. Comme ça j'aurai ton point de vue et ça me fera du bien et me rassurera peut-être. » Tu réponds en souriant. La confiance en toi c'est quelque chose de difficile à gérer encore, tu es gamin ça vient avec le temps et les années la confiance en soi mais toi tu as vraiment des complications à t'apprécier. « peut-être qu'un jour je ferai l'adaptation cinématographique de ton bouquin » Tu ricanes alors en l'imaginant faire l'adaptation de ton livre et cette idée te plaît bien « ce serait vraiment génial si ça pouvait vraiment se faire ! » Dis-tu des étoiles pleins les yeux mais pour ça il faudrait que ton livre aie un fort succès mais tu apprécies que ta meilleure amie aie autant confiance en toi ainsi qu'en ton talent. « En fait c'est un peu un mixte entre Twilight et Harry Potter, non ? » Tu secoues la tête en fixant ton amie « pas tout à fait. Twilight je ne suis pas franchement fan pour moi ce ne sont pas de vrais vampires dans cette trilogie mais en gros ça serait quand même assez à part je pense. Quant Harry Potter vraiment rien à voir. Il n'y aura pas de sorcellerie dans mon livre, pas dans celui-là en tout cas, vraiment que du fantastique avec des vampires, loups-garous et démons en tout genre. Un peu une grosse guerre entre l'amour de ce vampire qui est tombé amoureux d'un petit humain. » Quelque chose de différent comparé à ce que l'on voit généralement, tu as rajouté ta petite touche personnelle à ton bouquin, ce qui te plaît, ce qui te fait vibrer.

Vous en arrivez à parler de ses soucis personnels et apparemment ça n'est pas trop ça en ce moment pour ta blonde et tu grimaces « apparemment j'ai un comportement auto-destructeur » En soit ça ne t'étonne pas vraiment, depuis le temps que tu la fréquentes tu as pour habitude de la voir avoir des difficultés avec elle-même comme toi tu as des difficultés avec toi-même. « j'souffre d'auto-phobie et ça se traduit entre autre par mes troubles alimentaires » Tu soupires tout en acquiesçant vivement puis tu la scrutes longuement « je comprends. Je sais ce que c'est. » Tu dis simplement en gémissant, tu n'imagines que trop bien combien elle doit souffrir de cette maladie, toi-même tu es malade donc tu connais le sujet.

Tu cherches ensuite à savoir ce qu'il s'est produit entre elle et son paternel « Quelles infos ? » Tu soupires alors tout en la fixant longuement « a un moment donné tu cherchais à obtenir des informations sur lui, savoir le pourquoi du comment tu ne l'as connue qu'enfant et pas avant. Pourquoi il a disparu à ta naissance en fait. Et tu ne m'as jamais dit si tu avais réussi à obtenir les infos que tu souhaitais du coup je te demande. » Tu dis essayant de rassembler ta mémoire du mieux que tu le peux pour que ta phrase aie un sens concret et qu'elle te comprenne. « en fait... » Tu remarques tout de suite rien qu'à la façon dont elle te regarde que ce qu'elle va te dire est assez pénible ainsi tu lui accordes toute ton attention « Tu sais Lily ? Mon amie de l'université ? » Tu acquiesces alors comme pour lui montrer que oui tu vois parfaitement de qui il s'agit « On a été à une soirée étudiante avant l'été, et on a bu et fumé... et puis on s'est retrouvées dans la piscine et... » Elle semble gênée de te confier ça et tu la fixes longuement en attendant qu'elle te donne la suite de son histoire « Je l'ai embrassé » Une nouvelle fois tu acquiesces, il n'y a rien de choquant là-dedans, de toute façon tu es très ouvert d'esprit et tu es toi-même pansexuel et amoureux d'un homme même si ces deux choses elle l'ignore véritablement mais oui ça ne te choque pas. « J'me posais juste la question, je voulais savoir, c'est tout » Une fois encore tu acquiesces, tu comprends qu'elle ai voulu tenter une expérience homosexuelle, il n'y a rien de mal là-dedans, elle est jeune après tout. « Bref, je l'ai dit à mon père, j'avais besoin qu'il me conseille, parce qu'on en avait parlé à mon anniversaire et... et son discours était horrible... » L'homophobie est une chose qui t'effraie au plus haut point, toi-même tu t'inquiètes au sujet de ta famille te demandant comment ils réagiraient si un jour tu ramenais un homme à la maison, celui que tu aimes de préférence mais ça semble compromis. « Il voit ça comme une espèce de maladie, de fléau, de trouble et c'est très perturbant... » Tu grimaces dégoûté en entendant ses mots, tu n'imaginais pas cet homme aussi violent dans ses mots. « Et... » Tu sens bien que c'est cette suite qui a tout changé ainsi tu la fixes longuement « je l'ai traité d'homophobe » Il te semble normal qu'elle ai agit comme ça mais tu te doutes que ça n'a pas forcément dû plaire à son paternel « mais c'est trop étrange, car quand on en parle de ça... et bien il a un discours homophobe et en même temps, ça l'a vraiment touché ce que je lui ai dit... il a préféré dormir dehors et le lendemain, j'ai vu qu'il avait gravé ce mot dans le sol, avec une pierre, genre... j'arrive pas à comprendre, mais j'ai l'impression qu'il y a un truc... tu vois ce que je veux dire ? » Tu acquiesces alors en soupirant tout en la scrutant longuement « ouais je vois ce que tu veux dire. C'est effectivement assez étrange qu'il agisse comme ça. Après j'avoue que j'ai énormément de mal à cautionner qu'il puisse parler de personnes homosexuelles comme ça... Ils sont humains après tout. Mais toi dans ton cas. Ce baiser que tu as partagé avec elle, ça t'a plu ? » Tu dis tout en la fixant longuement alors que tu poses tes yeux sur elle attendant de voir un peu comment elle a vécu ce moment, si ça lui a vraiment plu ou alors non... « Je ne pense pas que tu doives culpabiliser quant à ce mot que tu as pu lui dire. A ta place j'aurai dit la même chose parce qu'effectivement ses mots ont été trop violents je trouve. Après oui il y a quelque chose de bizarre, il cache probablement quelque chose ton père... » Tu dis te demandant de quoi il s'agit. Il est peut-être gay le père de ton amie ? Il aime peut-être les hommes mais ne l'assume pas et ne s'en rend pas compte ? Ou alors il a vécu un moment délicat dans sa vie. Vous ne pouvez pas savoir en tout cas, surtout pas toi parce que tu ne connais pas cet homme...

_________________

☽☽ L'amitié sans confiance, c'est une fleur sans parfum.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 18 ans
○ métier : En deuxième année universitaire (cinéma + anthropologie); en plus d'un petit travail étudiant quelques après-midis par semaine dans une boutique d'antiquités.
○ quartier : #87 South Bay dans la villa de son père avec le meilleur ami de ce dernier, Keny.
○ posts : 322 ○ points : 270
○ avatar : Chloé Grace Moretz
○ inscrit le : 07/03/2018
MessageSujet: Re: — entre potes w/ priam   Ven 14 Sep - 16:28

Priam parlait sûrement de la conversation qu'elle avait eu avec son père le soir de son anniversaire ? En tous cas, c'était ce qui s'en approchait le plus, même si cela remontait à plusieurs longs mois maintenant. Murphy fronça les sourcils et avoua « je pensais t'en avoir déjà parlé » et en bref, lui raconta ce que son père lui avait dit à l'époque. Qu'il aimait beaucoup sa maman, mais qu'il ne s'était pas sentit prêt. Et c'était tout ce qu'elle avait réussie à obtenir de lui et peut-être qu'il n'y avait rien d'autre à chercher ? Priam lui demanda si le baiser échangé avec Lily lui avait plu. Murphy haussa les épaules « à vrai dire, j'en sais rien » elle chercha le regard de son meilleur ami et continua « y'a eu tellement de trucs négatifs qui se sont passés ensuite, le départ de Lily à Londres, la punition, mon père, j'sais pas... » ouais, forcément que ça avait gâché tout le truc. Murphy n'avait rien ressenti en particulier en embrassant Lily, ça n'avait pas été comme dans les films ou les romans qu'elle avait pu lire à ce propos. Il n'y avait pas eu d'effet de « WAOUW » saisissant. Lorsque Priam pensa par la suite à voix haute que le père de la jeune blondinette cachait sans doute quelque chose. Cette phrase n'avait jamais effleuré l'esprit de la jeune femme. Cacher quoi ? Que pouvait avoir son père contre les homosexuels ? Et là, soudainement, quelque chose fit tilt dans son esprit. Elle jeta presque le coussin à côté d'elle, passant ses jambes sous ses fesses et s'approchant de son meilleur ami en lui tenant le bras. « Oh Priam » lança t-elle en gardant la bouche ouverte. « Mon père m'a dit que... qu'il avait été abandonné lui aussi quand il était gamin » elle cherchait à ce que son meilleur ami retrouve son idée, celle qui brillait en elle, au fond d'elle. Est-ce que son meilleur ami arrivait à suivre sa logique ? « Peut-être que... que son père est partit avec un autre homme et que c'est pour ça que mon père a... est en colère ? » oui, ça paraissait logique dit comme ça, non ? La jeune femme cherchait à ce que son meilleur ami valide cette idée, c'était même forcément ça. « Franchement, écrire sur du fantastique... parfois y'a juste à ouvrir la porte de la maison d'à côté... » rigola t-elle finalement. Oui, cette raison excusait un peu le comportement de son père et quelque part, ça la rassurait, oui, parce que ça voulait dire que le comportement de son père n'était pas purement « comme ça », c'était une réponse à une blessure, à une douleur et de ce fait, ça pouvait être comprit. En tous cas, c'était ce que pensait Murphy à ce moment-là. « Bon, maintenant que ça s'est réglé... » lança t-elle en reprenant le dvd qu'elle avait emmené un peu plus tôt « ça te dit qu'on aille se faire chauffer du pop-corn et qu'on se lance un film ? »

_________________

↠ BIENTÔT TROIS ANS QUE TU ES PARTIE ↞
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tu as dix-huit ans, t'es encore un gosse.
○ statut : T'es célibataire, mais ton cœur bat étrangement quand tu croises le regard d'un certain beau mec...
○ métier : Tu as été lycéen mais maintenant ce temps là est terminé. Tu tentes d'écrire des livres désormais. Tu es écrivain débutant.
○ quartier : Tu vis à South Bay dans la villa#98 avec tes parents mais il n'est pas rare de te voir squatter chez Héra au numéro#707 du même quartier ou chez Hadès.
○ orientation sexuelle : T'es pansexuel à tendance gay, à quoi bon s'encombrer d'un physique quand on peut tomber love d'une personne après tout ?
○ informations en vrac :

○ posts : 303 ○ points : 270
○ pseudo : BlondieNate aka Nathaniel
○ avatar : Bébé Gaten Matarazzo
○ DC : Le beau Fabian
○ inscrit le : 03/06/2018
MessageSujet: Re: — entre potes w/ priam   Sam 15 Sep - 15:48


Murphy & Priam
Entre potes
Tu aimerais beaucoup trop une solution pour les soucis de ta meilleure amie se règlent, l'aider à aller mieux, que ça avance pour elle dans sa vie mais ça te semble délicat. C'est délicat ce qu'elle vit en ce moment et tu es bien obligé de constater que pour le coup tu es inutile, tu ne peux rien faire mis à part l'écouter et tenter de la consoler si besoin est. Tu ne peux rien faire voilà tout et ça te fait de la peine. Ainsi tu cherches donc à savoir si ça va mieux entre elle et son père, si elle a réussi à obtenir les infos qu'elle souhaitait trouver à son propos « je pensais t'en avoir déjà parlé » Tu secoues aussitôt la tête comme pour confirmer que non ce n'est pas le cas et que tu n'as pas eu le fin mot de l'histoire « à vrai dire, j'en sais rien » Tu la fixes longuement en fronçant les sourcils en attendant qu'elle te donne des explications supplémentaires « y'a eu tellement de trucs négatifs qui se sont passés ensuite, le départ de Lily à Londres, la punition, mon père, j'sais pas... » Tu te doutes bien que ce ne soit pas facile pour elle à gérer, savoir si elle a aimé son baiser échangé avec son amie ou non mais ce n'est pas tout à fait ça que tu voulais savoir, tu voulais savoir si elle avait obtenu des réponses à ses interrogations. « je comprends que ce soit difficile pour toi. » Tu réponds simplement imaginant d'à quel point elle semble souffrir de cette situation entre le départ de son amie, sa punition et tout le reste ce soit être difficile sans aucun doute...

Tu lui parles à nouveau de son père et face à ses explications tu lui dis que selon toi son paternel cache quelque chose « Oh Priam » Le visage de ton amie semble s'éclairer comme si tu avais posé le doigt sur le réel problème qu'elle imaginait elle aussi. « Mon père m'a dit que... qu'il avait été abandonné lui aussi quand il était gamin » Tu te mordilles la lèvre imaginant combien ce doit être difficile de se faire abandonner par un membre de sa famille et tu soupires alors qu'elle reprend la parole « Peut-être que... que son père est partit avec un autre homme et que c'est pour ça que mon père a... est en colère ? » Tu hausses des épaules en penchant la tête sur ton épaule puis tu acquiesces « ce n'est pas impossible ouais. Après il aime peut-être les hommes et les femmes et il a eu une histoire difficile avec un homme qui l'a rendu... Bah comme ça. » Tu suggères tu n'en sais rien après tout, tu ne connais pas son paternel tu ne l'as jamais vu donc ça te paraît difficile de savoir réellement ce qu'il se passe dans la tête de cet homme. « Franchement, écrire sur du fantastique... parfois y'a juste à ouvrir la porte de la maison d'à côté... » Elle te dit ça sur le ton de l'humour et tu souris, oui elle n'a pas tout à fait tord ta blonde. « Bon, maintenant que ça s'est réglé... » Tu arques un sourcil attendant de voir ce qu'elle a en tête « ça te dit qu'on aille se faire chauffer du pop-corn et qu'on se lance un film ? » Cette fois ci c'est ton visage qui s'illumine face à la proposition de ta meilleure amie et tu souris largement « et bien oui pourquoi pas. Tu proposes quoi comme film ? » Tu dis en souriant alors que vous finissez par vous décider sur un film qui vous convient à tous les deux puis tu files au bas de ta maison faire chauffer du popcorn sucré tu n'as que ça et tu n'aimes que ça de toute façon. Après quoi tu reviens dans ta chambre avec un saladier de popcorn entre les mains et tu le déposes sur le lit alors que tu lances le film...

_________________

☽☽ L'amitié sans confiance, c'est une fleur sans parfum.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 18 ans
○ métier : En deuxième année universitaire (cinéma + anthropologie); en plus d'un petit travail étudiant quelques après-midis par semaine dans une boutique d'antiquités.
○ quartier : #87 South Bay dans la villa de son père avec le meilleur ami de ce dernier, Keny.
○ posts : 322 ○ points : 270
○ avatar : Chloé Grace Moretz
○ inscrit le : 07/03/2018
MessageSujet: Re: — entre potes w/ priam   Lun 17 Sep - 11:47

Priam sous-entend que le père Gallagher pourrait aimer et les hommes et les femmes. Murphy n'y avait jamais songé. Cette idée ne lui avait jamais traversé l'esprit car son père était... Murphy était né dans une famille où les genres sont bien délimités. Une femme est féminine, un garçon est masculin. Son père étant très charismatique, musclé, très fier et orgueilleux, elle ne s'était jamais imaginé qu'il pouvait aimer les hommes puisque dans son esprit, être gay se traduit physiquement. C'est une erreur éducative, certes, mais Murphy étant ainsi, cette idée ne lui avait jamais traversé l'esprit. Et puis même, non, son père est bien trop masculin pour être gay et puis il a aimé sa mère, alors ça prouve qu'il n'était pas homosexuel mais hétéro ? A moins qu'il soit bi. Putain, Priam vient de lui foutre le doute. Alors qu'il descend pour faire chauffer du pop-corn et qu'elle prépare le film sur le PC de son ami, elle se sent perdue dans ses pensées. Elle se souvient des sms trouvés dans le portable de son père, en tout début d'année, et puis sa réaction... non, il ne peut pas être homosexuel et tenir un discours pareil, ce n'est pas possible. Elle ne parle même pas du discours de la montagne, mais bel et bien le tout premier discours qu'il avait eu à son anniversaire. Celui-là, elle s'en souviendrait toute sa vie, malgré qu'il se soit excusé pour ça dans la voiture. Non. C'était trop tard, c'était gravé en elle. Pas le temps de réfléchir plus à tout ça que Priam revient dans sa chambre avec un saladier rempli de pop-corn sucré -parce que le salé est une abomination qu'il faut éradiquer de la planète et qu'ils sont bien d'accord sur ce point-là « hum... miam miam » lança t-elle en se frottant les mains tout en sentant l'odeur des sucreries. Murphy prend l'ordi de son ami qu'elle pose au plus près du lit. S'installant l'un à côté de l'autre sur le lit, le bol de pop-corn entre eux, les deux amis se mirent alors à regarder Le sixième sens, un film de Night Shyamalan, un génie dont la petite blondinette aimait particulièrement les films et le style en règle générale. Bon, ce film là était plus que connu et ils avaient du le voir un bon nombre de fois, mais ça ne gâchait en rien le plaisir de le revoir encore et encore. Murphy piocha dans le pop-corn pour en manger un peu, commençant depuis peu à remanger. Elle avait quand même perdu beaucoup de poids en quelques semaines et pour ne pas que son père se doute de quoi que ce soit, elle avait commencé à s'alimenter de nouveau. Parfois, elle se faisait vomir et parfois, elle parvenait à garder la nourriture. C'était assez étrange encore et durant le film, elle ne parvenait pas à chasser cette idée que Priam lui avait mise en tête sur son père. Mais quelque chose en elle lui laissait penser que non, ce n'était pas possible et que ce n'était pas ça du tout. Murphy ne pu s'empêcher de dire « y'a un bon film d'horreur qui va sortir bientôt au cinéma, j'crois que c'est en novembre, il a l'air ouf, tu voudras qu'on aille le voir ? » proposa t-elle alors. Parce que le plus souvent, elle allait au cinéma seule parce que personne ne voulait la suivre dans ses délires, mais ça pourrait être chouette de faire un cinéma entre amis, non ?

_________________

↠ BIENTÔT TROIS ANS QUE TU ES PARTIE ↞
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : Tu as dix-huit ans, t'es encore un gosse.
○ statut : T'es célibataire, mais ton cœur bat étrangement quand tu croises le regard d'un certain beau mec...
○ métier : Tu as été lycéen mais maintenant ce temps là est terminé. Tu tentes d'écrire des livres désormais. Tu es écrivain débutant.
○ quartier : Tu vis à South Bay dans la villa#98 avec tes parents mais il n'est pas rare de te voir squatter chez Héra au numéro#707 du même quartier ou chez Hadès.
○ orientation sexuelle : T'es pansexuel à tendance gay, à quoi bon s'encombrer d'un physique quand on peut tomber love d'une personne après tout ?
○ informations en vrac :

○ posts : 303 ○ points : 270
○ pseudo : BlondieNate aka Nathaniel
○ avatar : Bébé Gaten Matarazzo
○ DC : Le beau Fabian
○ inscrit le : 03/06/2018
MessageSujet: Re: — entre potes w/ priam   Mar 18 Sep - 13:23


Murphy & Priam
Entre potes
Rien qu'au regard de ta meilleure amie tu vois bien que ça ne va pas vraiment. Tu sais que quelque chose la chiffonne vraiment, qu'elle n'est pas très heureuse et tu comprends parfaitement ça. En vue de tout ce qu'elle a pu te dire et vu ce que tu as avancé sans doute que ça la turlupine un petit peu et c'est normal. Toi aussi à sa place tu serais certainement choqué. Alors tu poses tes yeux sur elle alors que tu reviens avec le saladier de popcorn et vous vous posez devant un film que vous appréciez énormément toi et elle. Elle ne pipe pas le moindre mot et tu t'en inquiètes, tu te demandes ce que tu peux faire, tu remarques aussi qu'elle a beaucoup mincit depuis la fin de l'année scolaire mais tout ça tu sais que c'est à cause de son anorexie, enfin, troubles alimentaires comme elle dit si bien. Tout ceci t'inquiète tu la vois sombrer de plus en plus et elle est ta meilleure amie c'est donc normal selon toi que tu veilles sur elle et que tu tentes de l'y aider. Tu ne sais pas quoi faire cependant, tu ne vois pas ce que tu peux faire pour lui venir en aide. Sa situation est tellement compliquée et toi tu n'as jamais vécu ça. Les problèmes familiaux à l'extrême. Autant quand Héra et Hadès se prennent la tête pour des conneries là ce n'est pas encore trop grave mais dans son cas c'est encore tout autre chose. Tu ne sais donc pas vraiment quoi faire. « y'a un bon film d'horreur qui va sortir bientôt au cinéma, j'crois que c'est en novembre, il a l'air ouf, tu voudras qu'on aille le voir ? » La voilà qui te sort alors de tes pensées et tu te tournes vers elle en souriant « c'est lequel ? » Tu demandes histoire de voir ce qu'elle propose, elle te connait, elle sait ce que tu aimes et ce que tu détestes. Donc du moment qu'elle ne te propose pas un film avec des clowns psychopathes, des insectes cannibales ou encore des esprits tout ira bien. Vu que ce sont des choses qui t'effraient dans la vie de tous les jours tu doutes que ta meilleure amie te propose d'aller voir le nouveau Ça par exemple qui doit sortir cette année ou l'année prochaine tu ne sais plus trop....

_________________

☽☽ L'amitié sans confiance, c'est une fleur sans parfum.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: — entre potes w/ priam   

Revenir en haut Aller en bas
 

— entre potes w/ priam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Potins entre potes au dortoir des filles [Alice, Lucie]
» Journée entre potes [PV]
» Discution entre potes [PV: Roxas]
» Petite soirée entre potes~
» TIMEO ∞ une soirée entre potes on en a toujours de besoin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: south bay :: logements-