AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 cause i can't fight this feeling anymore. (nina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans. (04/09/90)
○ statut : célibâtard avec un coeur qui bat à la chamade lorsqu'il pense à une jolie rousse.
○ métier : avocat spécialisé dans le droit fiscal qui prend ce qu'on lui donne.
○ quartier : #34 in South Bay. Un loft luxueux avec une vue plongeante sur la plage et l'océan.
○ posts : 66 ○ points : 95
○ pseudo : cha/worst.
○ avatar : jack falahee.
○ inscrit le : 17/06/2017
MessageSujet: cause i can't fight this feeling anymore. (nina)   Lun 19 Juin - 14:49


nina & caleb

driving me crazy.


Ma nuit de sommeil s'est écourtée assez vite et mon café a un horrible goût amer. La journée commence décidément mal. Impatient, en colère, je continue de regarder mon téléphone non stop à la recherche du moindre signe de vie de la part de Nina. Mais il n'en est rien et il n'en est rien depuis plus d'une semaine maintenant. Je comprends sa colère et je comprends encore plus le fait qu'elle refuse de me parler. Si elle n'a plus de boulot, c'est de ma faute et totalement ma faute. J'en arrive encore à me demander ce qui m'a pris mais quand je me souviens de ce gars qui la tripotait sous mes yeux, je me sens prêt à refaire exactement la même chose. L'air pensif, je me lève de ma chaise et prends la direction du balcon. J'ai besoin de réfléchir et le bruit des vagues frappant les collines a le don de me détendre. Me penchant sur le bord, je dépose cette tasse de café que je n'arrive pas à digérer et observe l'horizon, à la recherche de réponses. Pourquoi ? Une question qui se répète encore et encore tel un vieux disque rayé. Quand je lui ai fais signé le contrat, je savais très bien avec qui je m'engageais et étant un bon client de son lieu de travail, j'aurais du me douter que certains ne respecteraient pas les règles comme je l'ai toujours fais. Mais pourquoi ? Pourquoi je me suis senti obligé de défendre son honneur ? Qu'on ne me sorte pas l'excuse de l'amour, ce sentiment si fort et incontrôlable qu'il est difficile de comprendre. Pas cet horrible sentiment qui ne t'apporte que des problèmes. Sauf que preuve en est, les problèmes sont là. Je dois en finir avec cette bataille constante, finir avec le fait que cette fille, cette jolie rousse aux yeux magnifiques, me rend complètement fou.

Passer du sud à l'ouest ne dure pas longtemps. J'allais être en retard au boulot mais peu m'importais, j'ai besoin de lui parler. J'ai besoin de lui faire face, de la regarder dans les yeux, de lui expliquer ce qui s'est passé. Le reste, ce sera de l'improvisation, une suite d’événement qui dépendra seulement de la capacité d'écoute et de compréhension de la jeune femme. Car si ça ne tenait qu'à moi, je sais comment la scène se terminerait. Le quartier est très peu animé à cette heure ci et ça m'arrange, je ne meurs pas d'envie de croiser des connaissances qui finiraient par me poser des questions face auxquelles je n'aurais pas forcément de réponses. J'arrive jusqu'à sa porte, le cœur battant à toute vitesse. Il fait des bons, manque de sortir de sa cage thoracique quand j'approche le doigt de la sonnette. J'attends, encore et encore. J'attends ce qui me semble être une éternité tandis que j'essaie de me souvenir d'une journée type de Nina. Elle ne devrait pas être au travail ou alors, j'ai manqué quelque chose. Pourtant, je me souviens avoir vu sa voiture et entends d'un coup du bruit venant de l'intérieur. Nina ! Je sais que tu es là ! criais-je en frappant violemment la porte. Je continue de penser que je comprends l'origine de sa colère mais je déteste être coincé dehors juste pour ça. Je préférerais qu'elle m'ouvre, qu'elle me gifle et qu'elle me ferme la porte au nez. Ça prouverait au moins qu'elle en a quelque chose à faire de moi, que la rousse a encore certains sentiments à mon égard. Nina .. Je sais que tu es en colère mais ouvre moi, il faut qu'on parle. Il faut qu'on parle de ce que j'ai fais, il faut qu'on parle des sentiments que j'ai développé pour toi. Des sentiments que je m'étais interdit d'avoir dès le moment où elle a signé le contrat mais des sentiments contre lesquels il est difficile de se battre. Je frappe la porte quelques fois avant d'abandonner. Ouvre moi, stp. finis-je par demander, me lamentant presque.

AVENGEDINCHAINS


_________________
MY SUNSHINE ON A RAINY DAY
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 20 ans et toutes ses dents (le 6 février 1997)
○ statut : Piégée par ses sentiments, n'est plus certaine de pouvoir faire comme si de rien n'est face à Caleb
○ métier : Serveuse dans un bar, et il lui arrive de jouer les baby-sitteuses pour être sûre de terminer le mois avec de l'argent sur le compte
○ quartier : #3 West Bay, dans un appartement pas super super
○ informations en vrac : A retrouvé son père ✌ Mère morte d'une overdose y'a un an ✌ Deux tatouages sur le corps ✌ Parfois rousse, parfois blonde ✌ A un TDAH mais se soigne ✌ Dort seulement cinq heures par jour ✌ Ne mange pas de viande ✌ Saute souvent le petit déjeuner ✌ Allergique au cintron et à l'arachide ✌ Aime bien la musique japonaise ✌ Aime bien les manga / animés One Piece, Bleach & Naruto ✌ Fan de GOT & The Walking Dead ✌ Fan des films de Jackson et de Lucas

○ posts : 963 ○ points : 6505
○ pseudo : Nao'
○ avatar : Katherine McNamara
○ DC : Nova + Rayan
○ inscrit le : 07/09/2016
MessageSujet: Re: cause i can't fight this feeling anymore. (nina)   Lun 19 Juin - 19:31


losing ourselves
Nina était dans son salon. Elle avait récupéré plusieurs bouquins à la bibliothèque et elle allait les dévorer. Enfin, façon de parler. Mais il était clair qu'elle avait envie de se remettre à jour. Et en reprenant ses études, ou plutôt, en les commençant tardivement, elle se doutait que ... Qu'elle avait perdu un peu. Voilà pourquoi elle faisait ses propres recherches. Pour se remettre à jour. Pour prendre de l'avance, d'une certaine manière. Ou bien pour éviter d'être en retard par rapport aux autres. On en vint à sonner à la porte. Sérieusement à cette heure là ? Il était plus de vingt-trois heures. Qui ça pouvait bien être ? Son voisin qui avait oublié ses clés et qui voulait squatter son canapé ? Ou bien même Edwy qui voulait le squatter ? Bah ... Ca ne devait être rien de bien important. Elle allait faire comme si elle n'était pas là et se plonger dans son livre à nouveau. Sauf que ça se faisait insistant. Et on frappa à la porte un peu plus fort. Elle entendit son prénom. Elle reconnaissait la voix. Elle savait que c'était Caleb. Elle plongea le nez dans son livre. Si elle se faisait toute petite et qu'elle ne disait rien, peut-être qu'il finirait par s'en aller. En tout cas, à l'entente de sa voix, elle le sentait ... très énervé. Est-ce qu'il lui faisait peur ? Nina n'était pas farouche. Elle n'était pas effrayée facilement mais bon. Elle ne savait pas s'il était du genre violent ou pas. Et à dire vrai, elle ne savait pas si elle avait réellement envie de le savoir. Alors, elle se faisait toute petite. Mais c'était sans compter sur Caleb qui continuait de tambouriner à sa porte. Et si elle ne lui ouvrait pas, il finirait ... il finirait sans doute par ... Il finirait sans doute par réveiller tout le bâtiment. Tout l'immeuble. Et ce n'était pas ce qu'elle voulait. Non. Il souhaitait parler avec elle. Nina poussa un soupir et finit par se diriger vers la porte. Elle était contre celle-ci. Elle l'entendait presque ... supplier pour qu'elle lui ouvre. Est-ce qu'elle devait le faire ? Ou bien est-ce qu'elle devait le laisser ? Elle devait ... Elle devait le tenir informé. Sur la fin de leur contrat. Parce qu'elle n'avait rien dit à ce propos. Elle lui avait laissé penser que c'était terminer et qu'il ne se passerait plus rien. Mais elle ne lui avait pas dit officiellement. Ils étaient toujours plus ou moins liés par ce contrat. Et elle devait lui dire ce qu'il en était réellement. Ouais. Elle poussa un soupir, à nouveau. Et finalement, Caleb put entendre la clé qui se tournait dans la porte. Ouais. Nina avait décidé ... de lui ouvrir. "Tu voulais réveiller tout l'immeuble ?" Est-ce qu'elle lui faisait un reproche ? Oui, quand même. Parce qu'il n'avait pas besoin de faire autant de bruit. Quoi que ... S'il ne l'avait pas fait, elle n'était pas certaine qu'elle aurait ouvert la porte. Donc voilà. "Rentre." Elle s'était poussée légèrement sur le côté afin de le laisser rentrer et de fermer la porte derrière lui. Parce qu'ils n'allaient pas discuter sur le pas de la porte. Non. Elle n'avait pas besoin d'ameuter tous les voisins à dire vrai. Du tout.

_________________


Even if life is not good with you, you have to smile. And you have to find fun in everything. Life can be a great bitch. Don't care about it. Life can piss in your face? Don't care. And smile. Again and again.




Dernière édition par Nina Baranovski le Mar 20 Juin - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans. (04/09/90)
○ statut : célibâtard avec un coeur qui bat à la chamade lorsqu'il pense à une jolie rousse.
○ métier : avocat spécialisé dans le droit fiscal qui prend ce qu'on lui donne.
○ quartier : #34 in South Bay. Un loft luxueux avec une vue plongeante sur la plage et l'océan.
○ posts : 66 ○ points : 95
○ pseudo : cha/worst.
○ avatar : jack falahee.
○ inscrit le : 17/06/2017
MessageSujet: Re: cause i can't fight this feeling anymore. (nina)   Lun 19 Juin - 22:35


nina & caleb

driving me crazy.


L'accueil est de marbre, mais je n'aurais pas dû m'attendre à autre chose. Curieux en entendant sa remarque, j'affiche une mine étonnée lorsque je vois l'heure qui s'affiche sur le cadran de ma montre. 23H45. Merde, je suis complètement décalé. Non seulement ma nuit a réellement été courte mais on pourrait carrément dire qu'elle a été inexistante. Et en plus de la situation actuelle, je comprends encore mieux la raison pour laquelle mon café passait réellement mal. Désolé, je n'avais pas fais attention à l'heure. Trahi par la lumière de la lune et par cet esprit vaguant partout et ailleurs, je commence à me sentir stupide de m'être autant fait avoir. Mais quitte à être là, je n'allais pas simplement quitter le palier parce qu'il est tard. Maintenant que je suis là, je comptais bien m'entretenir avec la jeune femme. Et désolé pour les coups sur la porte .. Je voulais être sûr que tu m'entende. Et c'est chose faite. Simplement sonné n'aurait servi à rien, je connais le caractère de la rousse, sa détermination et la facilité qu'elle a à t'envoyer bouler. Ou à t'ignorer. Et ce soir, hors de question que je devienne une victime. Nina m'invite à rentrer, se poussant sur le côté pour me laisser un passage. Je n'hésite pas une seconde et passe la porte, laissant la jeune femme la refermée derrière moi. Merci. dis-je tout en regardant droit devant moi. Je me retourne et arrête ma marche, me retrouvant plus près de la rousse que ce que j'avais prévu. Baissant les yeux, je profite des quelques secondes de proximité pour remarquer tout ce que j'aime et j'aimerais toujours chez elle. Sa longue chevelure rousse, sa peau douce, cette odeur fruitée qui s'échappe d'elle ... Elle me rend fou et cette pour ça que je dois m'éloigner. Pour garder les idées au clair. Je finis par faire quelques pas vers l'arrière, m'installant sur le bord de son fauteuil.

Par où commencer. Le contrat ? Je ne sais pas si je dois attaquer sur ce point directement mais à chaque fois, je me rappelle du pourquoi je l'ai engagée et me dis que ce n'est pas à prendre à la légère. Puis au moins, ça garderait la conversation sur un côté professionnel, s'éloignant totalement de la déclaration d'amour que je suis capable de lui faire si je ne calme pas mes ardeurs. Tu voulais réfléchir ? Je pense que je t'ai laissé pas mal de temps. Je ne dors plus, je ne mange plus, j'ai du mal à aller bosser tous les jours .. Simplement parce que j'ai la trouille que tu puisse m'abandonner. Je me gifle mentalement pour le manque de sérieux de cette conversation. Je me gifle mentalement parce que les sentiments que je m'étais promis de laisser sur le côté remontent trop rapidement à la surface. Enfin, que tu m'abandonne pour le contrat. Je comprends que ta colère et je sais que même si tu détestais ce boulot, c'était un boulot. Alors je suis prêt à te payer un dédommagement si tu veux. Qui est-ce que j'essaie d'avoir. C'est ça l'amour ? Être prêt à tout pour rester proche de la personne, être prêt à tout pour la satisfaire ou pour qu'elle nous ait à la bonne ? C'est fatiguant. C'est fatiguant d'avoir cette envie constante de parler de ses sentiments. Tu m'as tellement manquée. finis-je par dire, presque honteux.

AVENGEDINCHAINS

_________________
MY SUNSHINE ON A RAINY DAY
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 20 ans et toutes ses dents (le 6 février 1997)
○ statut : Piégée par ses sentiments, n'est plus certaine de pouvoir faire comme si de rien n'est face à Caleb
○ métier : Serveuse dans un bar, et il lui arrive de jouer les baby-sitteuses pour être sûre de terminer le mois avec de l'argent sur le compte
○ quartier : #3 West Bay, dans un appartement pas super super
○ informations en vrac : A retrouvé son père ✌ Mère morte d'une overdose y'a un an ✌ Deux tatouages sur le corps ✌ Parfois rousse, parfois blonde ✌ A un TDAH mais se soigne ✌ Dort seulement cinq heures par jour ✌ Ne mange pas de viande ✌ Saute souvent le petit déjeuner ✌ Allergique au cintron et à l'arachide ✌ Aime bien la musique japonaise ✌ Aime bien les manga / animés One Piece, Bleach & Naruto ✌ Fan de GOT & The Walking Dead ✌ Fan des films de Jackson et de Lucas

○ posts : 963 ○ points : 6505
○ pseudo : Nao'
○ avatar : Katherine McNamara
○ DC : Nova + Rayan
○ inscrit le : 07/09/2016
MessageSujet: Re: cause i can't fight this feeling anymore. (nina)   Mar 20 Juin - 19:35


losing ourselves
Etait-elle contente de le voir ? Nina n'en savait trop rien. Puisque ... Et bien, il lui avait fait perdre son travail quand même ! Elle risquait d'en perdre un second avec Caleb. A moins que c'était déjà le cas. C'était possible après tout. Elle n'en savait rien. Du tout. Quoi qu'il en soit, elle ne pouvait pas le laisser sur le pas de la porte sans rien faire ou sans rien dire. Non. Parce que si elle faisait ça, il allait réveiller tout le monde. Il allait continuer de taper contre ... contre la porte comme un forcené jusqu'à ce qu'elle finisse par lui ouvrir. Et ce n'était pas ce qu'elle voulait. Autant l'affronter. Autant lui parler maintenant. Même si on était en plein milieu de la nuit. Une personne normale dormirait à cette heure là. Mais Nina était un oiseau de nuit. Elle ne dormait pas beaucoup. "T'as de la chance que je ne travaillais pas au bar." Ouais. Parce que ... Parce que si elle avait travaillé au bar, elle n'aurait pas été là. Et lui ... Il serait venu pour rien. En règle générale, elle bossait tous les soirs au bar ces derniers temps. Mais elle rentrait, en règle générale, vers 22h. Elle bossait huit heures à peu près et elle repartait après sa bonne journée de travail. Elle faisait en sorte de mettre de l'argent de côté. Parce que peut-être qu'elle ne pourrait plus travailler comme elle le voudrait une fois qu'elle serait étudiante. Donc, autant mettre autant d'argent qu'elle le pouvait de côté. Parce qu'elle se doutait que son petit arrangement avec Caleb allait ... se terminer prochainement. Il s'excusa pour la porte. "Si tu l'avais cassée ... Tu aurais eu des problèmes avec mon proprio." Nina eut un hochement de la tête. Elle essayait de faire un peu d'humour. Mais ce n'était pas forcément ça. Du tout. Enfin. Elle le laissa rentrer afin qu'ils puissent discuter. Ca serait mieux que de le faire sur le pas de la porte où tout le monde pourrait les écouter. Caleb faisait plus ou moins les cent pas dans l'appartement de Nina. Stressé par la conversation qu'ils pouvaient avoir ? Sans doute un peu. Nina n'était pas sereine non plus. Non. Elle ne savait pas ce qu'elle allait lui dire. Elle ne savait pas ce qu'elle allait décider. Si elle mettait un terme au contrat ou bien si ... ou bien si elle allait continuer. Elle s'était attachée à lui. Plus qu'elle ne l'aurait voulu à dire vrai. Mais c'était comme ça. Et pas autrement. Ouais. Caleb, finalement, prit la parole, brisant le silence qui s'était installé. Il était ... Minable. Il lui annonçait qu'il ne se sentait pas très bien et qu'il avait peur qu'elle l'abandonne. Elle leva un sourcil interrogateur à ce sujet et il en vint à préciser sa pensée. Sur le fait qu'il pensait qu'elle pourrait l'abandonner pour le contrat. Pour leur arrangement. "En même temps, tu voulais que je fasse quoi ? Que je laisse passer ce qui s'est produit à la boîte ?" Non. Elle n'avait pas pu sourire et le remercier de lui avoir fait perdre son job. Après, oui, c'était un job qu'elle n'appréciait pas. Mais quand même. "J'veux pas de dédommagement." Elle secoua la tête. "Parce que même si j'pensais pas que ça se produirait comme ça, j'voulais le quitter et je savais pas comment faire." Elle secoua la tête. "Mais j'aimerais juste que tu m'expliques pourquoi !" Elle posa son regard sur lui. "Tu savais ce que je faisais. Et tu savais que ce genre de choses pouvait arriver. Alors, pourquoi ?" Elle voulait savoir pourquoi il avait pété un câble de la sorte. Son ton s'était peut-être un peu adouci quand ... quand elle entendit Caleb qui lui disait qu'elle lui avait manqué. "Et en quoi t'ai-je manqué ?" Afin de savoir à quoi s'attendre.

_________________


Even if life is not good with you, you have to smile. And you have to find fun in everything. Life can be a great bitch. Don't care about it. Life can piss in your face? Don't care. And smile. Again and again.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans. (04/09/90)
○ statut : célibâtard avec un coeur qui bat à la chamade lorsqu'il pense à une jolie rousse.
○ métier : avocat spécialisé dans le droit fiscal qui prend ce qu'on lui donne.
○ quartier : #34 in South Bay. Un loft luxueux avec une vue plongeante sur la plage et l'océan.
○ posts : 66 ○ points : 95
○ pseudo : cha/worst.
○ avatar : jack falahee.
○ inscrit le : 17/06/2017
MessageSujet: Re: cause i can't fight this feeling anymore. (nina)   Mer 21 Juin - 0:55


nina & caleb

driving me crazy.


Désolé. Plus franc, plus froid, plus sec. Les excuses ne sortent pas facilement de ma bouche et là, la jeune femme exagérait, me faisant sortir de mes habitudes. J'essaie de regarder ailleurs, de changer de conversation. Je n'aurais peut-être pas du car là, elle s'énerve. Je comprends, mais je déteste quand on s'énerve sur moi. Je prends de grandes inspirations, prêt à éclater à tout moment. Je n'ai jamais dis le contraire, loin de là. répondais-je à son coup accusateur. Je n'ai jamais rien dis, m'en voulant même mais là, je commence à regretter cette douleur que j'ai ressentie. Car là, elle se fout clairement de moi. Je déteste qu'on me parle comme un idiot. OK. Nina ne veut pas de dédommagement ? Ok. Je la connais et je n'ai aucun moyen de lui faire changer d'avis. Peut-être que je devrais penser à lui faire un virement. Si elle ne sait pas d'où ça vient, elle l'acceptera sûrement. Comment ça tu voulais couper court au contrat ? J'ai mis quelques secondes à me rendre compte de ce qu'elle racontait et je saute presque, choqué par cet arrêt soudain qu'elle espère apparemment depuis longtemps. Je ne la laisserais pas s'en sortir comme ça. Hors de question que je laisse parler sa colère sans y répondre à mon tour, sans tenter d'y faire face tout en lui remettant des idées en place. Sauf qu'un détail me pose encore question. Si tu voulais tellement mettre fin à notre accord, pourquoi t'as attendu un jour comme celui-ci pour le faire ? Je ne t'ai jamais caché que tu pouvais quitter quand tu voulais et pourtant, t'as attendu que j'ai fais une connerie pour te décider. finis-je par lui demander, conscient de ma franchise.

Pourquoi. Ah le fameux pourquoi. Celui qui te fout dans la merde parce que quand tu réfléchis plus profondément aux conséquences de tes actes, tu te rends compte que t'as vraiment fais n'importe quoi et que tu ne sais pas pourquoi. Ce n'est pas parce que les choses sont censées arrivée que tu es obligé de resté figé devant sans rien faire. Elle pensait quoi, que j'allais rester devant la porte d'entrée à la regarder se faire peloter par un gros porc qui ne semblait pas vouloir la lâcher. T'es drôle toi quand même. Pourquoi faut-il toujours donner une raison à tout ? J'aurais été perdu dans ma vie si j'avais du donner une raison à mes dires et mes gestes. Pourquoi tant de filles, pourquoi tant d'alcool, pourquoi tant de bagarre, pourquoi ces études ... On a pas toujours la réponse à tout et même si c'est énervant, il faut qu'on s'y habitue. Et moi qui croyait que ça te ferait plaisir. murmurais-je sur le coup, sans réfléchir. Je croise les doigts pour qu'elle ne m'ait pas entendu et me dis que c'est le moment. Le moment d'y aller à fond, de tout dévoiler. Le moment, le tout premier moment, de ma vie où je deviendrais un faible qui ne voit plus que par la jeune femme. Tu veux savoir pourquoi tu m'as manquée ? T'es réellement prête à savoir pourquoi tu m'as manquée ? Un peu de dramatisme ne fait jamais de mal et emmène la scène dans un coin qui me détend plus. Car comme tout à l'heure, à mon arrivée, les battements de mon coeur ont augmentés à tel point qu'il a manqué de sortir de sa cage thoracique. Encore. C'est l'effet Nina. L'effet qui double mon adrénaline, triple mon excitation. Je m'approche, lentement ; me prépare psychologiquement et physiquement à me faire jeter en cas d'urgence. Quand j'arrive à son niveau, je baisse la tête et plonge mon regard dans le sien. Je veux que la rousse me regarde du début à la fin pour avoir comme preuve la sincérité de mes paroles. Je veux qu'elle me regarde du début à la fin parce que ça rendra le moment plus intense, plus réel. Je suis complètement, éternellement, passionnellement fou amoureux de toi. finis-je par lui avouer, les joues rosies. J'ai envie de ses lèvres, j'ai envie de l'embrasser mais je me retiens, conscient que les fameux sentiments ne seront peut-être pas partagés.

AVENGEDINCHAINS

_________________
MY SUNSHINE ON A RAINY DAY
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 20 ans et toutes ses dents (le 6 février 1997)
○ statut : Piégée par ses sentiments, n'est plus certaine de pouvoir faire comme si de rien n'est face à Caleb
○ métier : Serveuse dans un bar, et il lui arrive de jouer les baby-sitteuses pour être sûre de terminer le mois avec de l'argent sur le compte
○ quartier : #3 West Bay, dans un appartement pas super super
○ informations en vrac : A retrouvé son père ✌ Mère morte d'une overdose y'a un an ✌ Deux tatouages sur le corps ✌ Parfois rousse, parfois blonde ✌ A un TDAH mais se soigne ✌ Dort seulement cinq heures par jour ✌ Ne mange pas de viande ✌ Saute souvent le petit déjeuner ✌ Allergique au cintron et à l'arachide ✌ Aime bien la musique japonaise ✌ Aime bien les manga / animés One Piece, Bleach & Naruto ✌ Fan de GOT & The Walking Dead ✌ Fan des films de Jackson et de Lucas

○ posts : 963 ○ points : 6505
○ pseudo : Nao'
○ avatar : Katherine McNamara
○ DC : Nova + Rayan
○ inscrit le : 07/09/2016
MessageSujet: Re: cause i can't fight this feeling anymore. (nina)   Mer 21 Juin - 19:33


losing ourselves
Un dédommagement ? A quoi ça servirait à dire vrai ? A pas grand chose. Parce qu'elle n'aurait plus ce job détestable qu'elle avait. Elle ne l'aimait pas. C'était certain. Elle n'aimait pas se déhancher sur la piste de danse. Ou bien offrir son corps pour une danse à un inconnu. Non. Elle ne voulait plus de cela. Et d'une certaine manière, elle pouvait remercier Caleb de l'avoir sortie de ce mauvais pas mais bon. Elle n'appréciait pas la manière dont il l'avait fait. Et il se mit plus ou moins en colère par rapport à leur arrangement. En fait, il n'avait pas compris ce qu'elle venait de dire. Elle parlait de son boulot au strip-club. Et pas de son contrat avec lui. Elle secoua la tête tout en le regardant. "Mais pourquoi tu t'enflammes comme ça ?" Ouais. Pourquoi tant de haine ? "Est-ce que j'ai dit à un seul moment que c'était notre arrangement que je voulais stopper ?" Non. Elle n'avait pas dit ça. "J'parlais de mon job au strip-club ! C'est lui que j'voulais quitter mais que je ne savais pas comment faire sans froisser mon boss !" Elle passa une main dans ses cheveux tout en soupirant. Peut-être que c'était Caleb ... qui n'était plus ... serein par rapport à leur arrangement. C'était peut-être lui que ça dérangeait. Et pas l'inverse. Va savoir. Ouais. Quoi qu'il en soit, oui, elle voulait savoir pourquoi. Pourquoi il avait vu rouge comme ça lorsqu'il était venu au strip-club. C'était pas la première fois qu'on la touchait. Qu'on avait des gestes déplacés envers elle. Elle voulait savoir pour ce déclic. Pourquoi, du jour au lendemain, ça ne lui plaisait plus. "Je sais pas. Peut-être pour essayer de comprendre pourquoi t'as agi comme ça." Ouais. C'était un arrangement qu'ils avaient entre eux. C'était pas comme si elle sortait réellement avec lui. Mais peut-être que ... y'avait plus pour lui. "J'dis pas que ça pourrait apaiser ma colère par rapport à tout ça. Mais peut-être que ça m'aiderait à comprendre." Ou pas du tout. En tout cas, oui, elle n'avait pas vraiment envie de rester dans cette situation. Elle avait l'impression qu'ils étaient bloqués sur un problème qui n'existait peut-être pas. Ou alors, il y avait effectivement un souci. Elle n'en savait rien. Nina eut un hochement de la tête à sa question. Elle voulait savoir pourquoi elle lui avait manqué. Alors que ... Alors qu'il n'y avait rien entre eux. C'était quand même étrange la manière dont il agissait avec elle. Il s'était un peu plus rapproché. Du fait qu'il était un peu plus grand qu'elle, elle leva quelque peu le nez en direction de Caleb. Le regardant. Les yeux dans les yeux. La réponse ... était surprenante. Elle ne s'attendait pas à cela. Mais alors pas du tout. Il l'aimait. Ca dépassait leur contrat. Ca dépassait leur arrangement. Un peu comme le film Sexe entre amis, avec Justin Timberlake et Mila Kunis. Sauf qu'eux, bin, y'avait pas eu de sexe. Mais les sentiments étaient présents. En tout cas, oui, elle était surprise. Très surprise. "C'est pour ça ... que tu m'as fait une scène au strip club ?" lui demanda-t-elle en le regardant, les yeux dans les yeux. Elle soutenait son regard. Cherchant à savoir. Est-ce qu'il se jouait d'elle ? Ou était-il vraiment tombé amoureux ? "Je pensais pas que tu ... enfin qu'on ... pourrait ... se laisser piéger ... par notre arrangement." D'une manière détournée, oui, elle lui avouait que ... Qu'elle n'était pas vraiment insensible. Bien au contraire.

_________________


Even if life is not good with you, you have to smile. And you have to find fun in everything. Life can be a great bitch. Don't care about it. Life can piss in your face? Don't care. And smile. Again and again.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans. (04/09/90)
○ statut : célibâtard avec un coeur qui bat à la chamade lorsqu'il pense à une jolie rousse.
○ métier : avocat spécialisé dans le droit fiscal qui prend ce qu'on lui donne.
○ quartier : #34 in South Bay. Un loft luxueux avec une vue plongeante sur la plage et l'océan.
○ posts : 66 ○ points : 95
○ pseudo : cha/worst.
○ avatar : jack falahee.
○ inscrit le : 17/06/2017
MessageSujet: Re: cause i can't fight this feeling anymore. (nina)   Jeu 22 Juin - 0:36


nina & caleb

driving me crazy.


Je me demande si des fois, nous sommes dans la même conversation. Puis je comprends que c'est moi qui suis à l'ouest, interprétant totalement ce que Nina me raconte. Non, mais on ne peut pas dire que ton comportement m'ait prouvé le contraire. Fâchée, sans nouvelles ... C'est normal que je finisse par penser que la jeune femme ne veuille plus me voir, ni continuer notre petite histoire de contrat. Mais mal à l'aise en comprenant mes torts, je passe mes doigts dans mes cheveux et regarde ailleurs, avant de commencer à jouer avec mes doigts. Je sais que ce n'est pas agréable mais pourquoi tu me fais une histoire pareille si, en fin de compte, tu voulais quitter ton travail. Cette fois, je n'ai vraiment pas réfléchi avant de parler. Visiblement rancunier face au fait que je me suis senti responsable pour quelque chose qu'elle voulait, je me suis senti obligé de lui glisser un tacle. Mais à quoi ça va servir à part nous faire disputer encore plus. J'ai vraiment besoin d'un verre, un bon liquide qui me donnerait une bonne dose de courage. Car maintenant, voilà qu'elle me demande le pourquoi. Ce pourquoi qui casse les pieds à tout le monde et à qui tu ne peux pas toujours donner de réponses. Je pourrais laisser Nina en place, lui dire que j'en sais rien et partir en finissant par l'oublier. Sauf que j'en suis incapable. Ok. Mais rappelle toi que c'est toi qui l'a demandé. finis-je par lui dire, au cas où elle regretterait.

Elle comprend, elle comprend enfin. Ou presque. Je viens de lui donner une raison plus que valable à mon comportement de la dernière fois et pourtant, vu sa dernière question, j'ai l'impression que ça ne lui convient toujours pas. Mais oui .. Presque soulagé de lui avoir dis. Je sais que tout est normal pour toi mais de mon point de vue, c'est très difficile. C'est très difficile de te regarder te faire tripoter par un autre homme quand j'ai des sentiments aussi fort pour toi. Que dirait-elle si la rousse voyait son copain ou un garçon qu'elle aime bien se faire toucher de la sorte par une autre femme ? Je ne dis pas qu'elle réagirait comme moi mais que simplement, ce ne serait pas un moment agréable à regarder, ni partager. J'espérais qu'elle le comprendrait, sans pour autant me pardonner. Ca m'a rendu fou. Mais je te promets que la prochaine fois que quelque chose du genre arrive, je te promets de garder le contrôle. J'ai presque envie de lever les doigts de la même manière que les scouts, mais j'ai l'impression que ça réduira à néant l'effet que j'ai cherché à avoir jusqu'ici. Je lui souris à moitié, me montrant rassurant sur la sincérité de mes sentiments. C'est vrai que c'est typé pas possible. On dirait carrément la scène d'un film pour ado. Mais je suppose que bon, ils n'ont pas sorti leur ... Je rigole à moitié, me rendant compte du ridicule de la situation. C'est un peu comme Pretty Woman et la scène de fin, sans le côté méga romantique dans la cage d'escaliers. De toutes façons, ce n'est pas mon truc. Puis surtout, je suis concentré sur une partie de phrase assez perturbante. C'est moi ... Ou tu as dit on ? Qu'on pourrait se laisser piéger par son arrangement. Choqué, j'ai presque du mal à se remettre de mes émotions. Je ne pense pas avoir les idées claires mais je pense comprendre le message caché derrière sa dernière réponse. Les sentiments sont réciproques. Intérieurement, je saute dans tous les sens tandis que j'essaie de garder mon sang froid devant la jeune femme. Je me décide quand même à tenter le tout pour le tout et penche la tête lentement. Car si je me suis fais des idées, j'aurais l'air bien ridicule. Je m'approche de plus en plus, jusqu'à poser mes lèvres sur les siennes pour un doux et court baiser avant de me retirer subitement, impatient de connaître la réponse à mon geste.

AVENGEDINCHAINS

_________________
MY SUNSHINE ON A RAINY DAY
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 20 ans et toutes ses dents (le 6 février 1997)
○ statut : Piégée par ses sentiments, n'est plus certaine de pouvoir faire comme si de rien n'est face à Caleb
○ métier : Serveuse dans un bar, et il lui arrive de jouer les baby-sitteuses pour être sûre de terminer le mois avec de l'argent sur le compte
○ quartier : #3 West Bay, dans un appartement pas super super
○ informations en vrac : A retrouvé son père ✌ Mère morte d'une overdose y'a un an ✌ Deux tatouages sur le corps ✌ Parfois rousse, parfois blonde ✌ A un TDAH mais se soigne ✌ Dort seulement cinq heures par jour ✌ Ne mange pas de viande ✌ Saute souvent le petit déjeuner ✌ Allergique au cintron et à l'arachide ✌ Aime bien la musique japonaise ✌ Aime bien les manga / animés One Piece, Bleach & Naruto ✌ Fan de GOT & The Walking Dead ✌ Fan des films de Jackson et de Lucas

○ posts : 963 ○ points : 6505
○ pseudo : Nao'
○ avatar : Katherine McNamara
○ DC : Nova + Rayan
○ inscrit le : 07/09/2016
MessageSujet: Re: cause i can't fight this feeling anymore. (nina)   Jeu 22 Juin - 19:24


losing ourselves
Il était vrai qu'elle ne l'avait pas tenu au courant. Du tout. Elle n'avait pas téléphoné. Elle n'avait pas envoyé de sms. Elle avait joué à la morte, en quelque sorte. Sans doute parce que Nina réfléchissait encore à tout cela. A savoir si elle devait maintenir ... Si elle devait maintenir leur arrangement ou bien si elle ne devait pas le faire. Même si la rouquine était en colère, elle n'avait pas envie ... Elle n'avait pas envie de l'abandonner non. Seulement, elle ne pensait pas que cette situation était bien saine. D'où le fait que ... Et bien, qu'elle avait ... ouais, d'où le fait qu'elle avait mis du temps à ... à le contacter. Et elle ne l'avait pas fait. Lui, il avait perdu patience. Et il était venu à elle. Impatient, sans doute. Impatient de savoir ce qu'elle voulait faire. Ou ne pas faire. Ouais. Il ne semblait pas vraiment comprendre pourquoi la rouquine était fâchée contre lui. Pourquoi elle lui en faisait toute une histoire. Elle le regarda. "Parce que tu aimerais que je débarque dans ton cabinet d'avocat, que j'fasse un scandale et qu'on te vire après ça ?" Elle était étonnée qu'il puisse dire cela. "Même si c'était un job que je n'aimais pas, c'était un job quand même. Et j'aime à avoir une attitude professionnelle." dit-elle en le regardant. Ouais. Elle n'aimait pas se retrouver au centre de l'attention. Mais alors pas du tout. Alors oui, elle voulait lui faire comprendre que ... que si c'était lui, il n'aurait sans doute pas aimé que ça se passe de la sorte. Voilà pourquoi elle était en colère et qu'elle lui mettait un peu la misère. Elle voulait savoir pourquoi. Pourtant tant de haine. Caleb ne semblait pas totalement avoir envie de lui dire. Et il en vint à la prévenir que c'était elle qui voulait savoir. De la manière dont il lui disait cela, elle avait l'impression qu'il cherchait à lui faire peur. Ou quelque chose dans le genre. C'était peut-être le cas d'ailleurs. Ouais. Elle comprenait. Il était amoureux d'elle. Il s'était laissé piéger par ses sentiments. C'était pour cela qu'il avait viré au rouge quand il avait vu ce type trop entreprenant avec Nina. La rouquine était restée silencieuse. Elle ne disait rien dans l'immédiat. Elle le laissait parler. Elle le laissait dire ce qu'il avait sur le coeur. Le fait que ça l'avait rendu fou. Mais qu'il garderait le contrôle la prochaine fois. "Y'a peu de risque qu'il y ait une prochaine fois." Elle avait plus dit ça pour elle-même que pour lui à dire vrai. Parce qu'elle avait parlé tout bas. Pourquoi il n'y aurait pas de prochaine fois ? Parce que ... Et bien, parce qu'elle ne travaillait au strip-club. Quoi que, à bien y penser, elle travaillait comme serveuse, en plus, au Foxglove. Et s'il venait au Foxglove et que quelqu'un se montrait trop entreprenant avec elle ... Une fois mais pas deux. Elle accepterait pas de perdre un deuxième boulot à cause de son foutu caractère. Elle avait eu quelques mots. Ils s'étaient tous les deux laissés piégés par ... cet arrangement. Nina pensait qu'elle ne pourrait rien éprouver. Mais le fait qu'il l'emmène en week-end au chalet ... Et qu'il lui offre ce petit pendentif ... Elle avait plus ou moins craqué. Même si elle s'était interdit de craquer. Trop tard. Bin sûr, Caleb avait relevé que ... Qu'elle avait utilisé le pronom on. Elle levait les yeux vers lui. Est-ce qu'elle devait lui répondre ? Ou enchérir sur le sujet ? Elle n'en savait trop rien. Il s'était approché d'elle. Et avec une extrême douceur, il avait plaqué ses lèvres contre les siennes. Un baiser ... qu'on pourrait qualifier de timide. Mais sans doute avait-il peur que ... Et bien, qu'il se soit trompé. Après ce baiser, il s'était ... reculé. Sans doute attendait-il une réponse ou un geste de Nina. Pour savoir ... S'ils étaient sur la même d'ondes. Ils l'étaient. Parce qu'elle avait comblé ce vide entre eux et elle était venue presser ses lèvres contre les siennes pour un baiser un peu plus passionné. Elle en avait profité pour passer sa main dans sa nuque et approfondir le baiser.

_________________


Even if life is not good with you, you have to smile. And you have to find fun in everything. Life can be a great bitch. Don't care about it. Life can piss in your face? Don't care. And smile. Again and again.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans. (04/09/90)
○ statut : célibâtard avec un coeur qui bat à la chamade lorsqu'il pense à une jolie rousse.
○ métier : avocat spécialisé dans le droit fiscal qui prend ce qu'on lui donne.
○ quartier : #34 in South Bay. Un loft luxueux avec une vue plongeante sur la plage et l'océan.
○ posts : 66 ○ points : 95
○ pseudo : cha/worst.
○ avatar : jack falahee.
○ inscrit le : 17/06/2017
MessageSujet: Re: cause i can't fight this feeling anymore. (nina)   Dim 25 Juin - 1:17


nina & caleb

driving me crazy.


L'inquiétude qui monte, l'énervement qui double, ce manque de sommeil, ce manque de concentration .. Cette peur constante à ne pas recevoir de nouvelles de la part de la jeune femme, de ne pas savoir si je vais la revoir un jour ou non. Simplement à cause d'une colère stupide que j'ai eu. Pfiou, ne me prends pas comme exemple pretty red, j'aurais toujours quelqu'un pour passer derrière mes bêtises. lui dis-je assez franchement, répondant à sa question par la même occasion. Je détourne la réponse, voulant éviter à tout prix de lui donner raison par fierté. Mais oui, même si mon travail n'est pas des plus amusants, ça m'embêterais de le perdre. Surtout que ça donnerait à mon père une autre raison de débarquer au cabinet ou même une autre raison de vouloir me déshériter. Comment tu peux avoir une attitude professionnelle pendant qu'un type te touche pendant que tu fais ton boulot ? Je n'ai pas réfléchi avant de parler et malheureusement, c'est sorti avec un peu trop de colère à mon goût. Je comprends largement mon point de vue mais je me dois de comprendre le sien aussi. Calmant ma colère, je lâche un demi sourire pour tenter de faire passer ça comme une blague. Sauf que je ne vais piéger personne. Je comprends. C'est comme si j'allais au tribunal en tenue .. Normale. Non, il me faut un costume au minimum, pour avoir l'air professionnel. Je tente de comparer les situations mais vu la différence de métier, c'est difficile. Je m'arrête là, j'ai peur de m'enfoncer un peu plus. Content d'entendre ça. finis-je par lui dire, sincèrement cette fois.

Ce weekend au chalet, parfait au plus haut point. Ce délicieux moment où j'ai passé ce magnifique pendentif autour de son cou. D'ailleurs, elle a encore et ça a le don de me faire sourire encore plus. Parce que j'ai compris que toute cette histoire n'était pas simplement une idée que je m'étais faite, mais le résultat de sentiments assez fort qu'on a tous les deux chercher à ignorer jusqu'ici. Mais même si j'avais compris que la rousse avait des sentiments pour moi, même si l'envie était irrésistible, je me suis approché avec lenteur avant de poser doucement mes lèvres sur les siennes, lui volant un chaste baiser. Je me suis ensuite mis à imaginer des scènes improbables ou, par exemple, je finissais avec une gifle sur la joue pour l'avoir approché de la sorte. Un pas en arrière, une distance correcte pour pouvoir éviter le pire. Le peu qui nous sépare est réduit en quelques secondes et mon sourire s'élargit, effaçant toutes mes craintes, juste avant que Nina ne lève la tête pour à son tour poser ses lèvres sur les miennes. Instinctivement, je pose mes mains sur ses hanches tandis que j'exerce une petite pression de sorte à coller nos deux corps. Mes émotions l'emportent, me transportant dans un monde où nous sommes seuls, profitant de la proximité avec chacun. Le baiser est passionné, enflammé. Elle passe sa main dans mon cou comme pour dire qu'elle n'était pas prêt de me lâcher. Je prie de toutes mes forces pour résister à la tentation, je prie de toutes mes forces pour ne pas la porte, lui enlever des vêtements et la coucher sur son lit. C'est compliqué d'y aller avec douceur quand j'ai enfin le droit de goûter à ma tentation. C'est donc avec la même lenteur que je soulève son tshirt et passe mes mains en dessous. Je monte de plus en plus, tout en attendant la permission pour pouvoir aller plus loin. Tu n'as pas idées de ce que j'ai envie de te faire là, tout de suite. Et comme pour lui montrer l'exemple, je descends mes mains jusque ses jambes et la soulève, les montant jusqu'à ma taille. Je me retourne ensuite et pars lentement coller son dos contre le mur avant de me perdre dans le cou de la jeune femme, déposant des millions de baisers.

AVENGEDINCHAINS

_________________
MY SUNSHINE ON A RAINY DAY
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 20 ans et toutes ses dents (le 6 février 1997)
○ statut : Piégée par ses sentiments, n'est plus certaine de pouvoir faire comme si de rien n'est face à Caleb
○ métier : Serveuse dans un bar, et il lui arrive de jouer les baby-sitteuses pour être sûre de terminer le mois avec de l'argent sur le compte
○ quartier : #3 West Bay, dans un appartement pas super super
○ informations en vrac : A retrouvé son père ✌ Mère morte d'une overdose y'a un an ✌ Deux tatouages sur le corps ✌ Parfois rousse, parfois blonde ✌ A un TDAH mais se soigne ✌ Dort seulement cinq heures par jour ✌ Ne mange pas de viande ✌ Saute souvent le petit déjeuner ✌ Allergique au cintron et à l'arachide ✌ Aime bien la musique japonaise ✌ Aime bien les manga / animés One Piece, Bleach & Naruto ✌ Fan de GOT & The Walking Dead ✌ Fan des films de Jackson et de Lucas

○ posts : 963 ○ points : 6505
○ pseudo : Nao'
○ avatar : Katherine McNamara
○ DC : Nova + Rayan
○ inscrit le : 07/09/2016
MessageSujet: Re: cause i can't fight this feeling anymore. (nina)   Dim 25 Juin - 14:49


losing ourselves
Elle essayait de lui prouver par A + B que si les rôles avaient été inversés, il n'aurait pas apprécié de ... Et bien, de se faire virer de son travail. Mais ça semblait lui passer au dessus de la tête. Prétextant même que si ça arriverait, il y aurait quelqu'un pour passer derrière ses bêtises. Elle le regarda, sans doute intriguée. "Ah oui ? Vraiment ? Et bien, y'a personne qui est passé derrière toi pour réparer le bordel du strip club." Elle eut un hochement de la tête tout en le regardant. "Toi, tu peux peut-être te permettre de faire tout ce qui te passe par la tête sans te soucier des conséquences. Mais ça marche pas comme ça pour tout le monde." Nina voulait lui faire prendre conscience qu'il y avait des choses qui étaient permises. Et d'autres ... Qu'il valait mieux éviter de faire ou bien de dire. Parce que ça apportait des ennuis. Et même si elle appréciait fortement qu'il ait pu lui sauver la mise et lui éviter de se faire tripoter par un pervers, elle ne pouvait néanmoins pas le laisser faire sans rien dire. Non. Parce qu'un boulot, ça ne se trouvait pas comme ça en un claquement de doigts. Après, oui, elle allait devoir ... Et bien, elle allait devoir freiner un peu sur ses heures à droite, à gauche, une fois qu'elle serait à l'université mais bon. Elle avait encore le temps d'y penser un peu. "C'est le job. Je sais très bien que y'a des désagréments mais je peux pas vraiment faire autrement." Elle secoua la tête. "Ca me faisait pas plaisir mais je sais garder une attitude professionnelle quand il le faut." Après, bien sûr, c'était jamais bien agréable. Elle le savait. Elle n'aimait pas trop qu'on la tripote. Mais encore, c'était juste ... Une main aux fesses de temps à autre. C'était pas comme si ses clients cherchaient à aller plus loin. Non. Il y avait ceux qui la déshabillaient du regard, bien sûr. Mais ils faisaient pas de mal. Et ceux qui désiraient en voir plus, bin, ils avaient leur moment privé. Mais comme elle ne faisait plus ça. "Y'en a qui faisait bien plus lors de danses privées. Et ça, j'ai arrêté par rapport à notre arrangement." Ouais. Alors que ça payait bien plus que de faire la serveuse en salle. Ca payait plus. Et les pourboires étaient plus importants. Et s'ils cherchaient à aller plus loin, elle leur rappelait que c'était pas au programme. Mais de tout ça, elle n'avait plus vraiment à s'en inquiéter. Puisqu'elle ne remettrait plus les pieds au strip club. Et elle ne bosserait plus là-bas. M'enfin. Il était temps de s'avouer des choses ... des choses qu'elle gardait au fond d'elle. Mais c'était la même chose pour lui. Ouais. Ils éprouvaient des choses l'un pour l'autre. Et garder tout ça sans rien dire, ouais, c'était ... trop. Il avait fait un pas vers elle. Initiant un baiser. Mais un petit baiser. Sans doute n'avait-il pas envie d'aller plus loin dans l'immédiat. Ou qu'il ne voulait pas la brusquer. Elle, elle n'avait pas pris de gants, si on peut dire ça ainsi. Et quand elle s'était rapprochée de lui, elle, n'avait pas hésité une seule seconde à l'embrasser bien plus. Ce n'était plus simplement des lèvres pressées les unes contre les autres. C'était un baiser un peu plus fougueux. Corps contre corps. Sa poitrine s'écrasant contre son torse pour quelque chose de plus passionné. Et plus encore. Les mains de Caleb glissaient sur le corps frêle de la rouquine, remontant sous ce tee-shirt un peu trop large, trop ample qu'elle avait revêtu. Avec un short, c'était toujours efficace comme pyjama à dire vrai. Et ça évitait de devoir se rhabiller quand elle avait un visiteur à la dernière minute. Comme maintenant. Enfin. Les lèvres de Caleb se détachèrent des siennes juste quelques instants. "Oh si ... je crois que j'en ai une idée." Les mains de l'avocat avaient perdues de l'altitude. Nina décolla plus ou moins du sol et se retrouva le dos collé au mur. Pas possible ... de s'enfuir. Et il n'était pas question qu'elle s'en aille à dire vrai. Du tout. Ses lèvres parcouraient la nuque de la rouquine, ce qui était loin de lui déplaire, au contraire. Elle se laissait aller, sa respiration légèrement entrecoupée par quelques soupirs de plaisir. Plaquée contre ce mur, Nina avait ses mains libres pour s'occuper de cette veste qu'elle trouvait ... de trop ... Oh, il y avait beaucoup de choses sur Caleb qui étaient de trop, là, tout de suite. Comme sa chemise ... Son pantalon. Sa tenue à elle était beaucoup plus légère que la sienne, y'avait pas à dire. Elle s'en occuperait plus tard. Dans l'immédiat, elle se concentrait sur cette veste. Ensuite, de ses doigts fins, elle viendrait défaire les petits boutons de sa chemise. Et pourrait alors laisser glisser ses doigts sur son torse sans aucune entrave.

_________________


Even if life is not good with you, you have to smile. And you have to find fun in everything. Life can be a great bitch. Don't care about it. Life can piss in your face? Don't care. And smile. Again and again.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans. (04/09/90)
○ statut : célibâtard avec un coeur qui bat à la chamade lorsqu'il pense à une jolie rousse.
○ métier : avocat spécialisé dans le droit fiscal qui prend ce qu'on lui donne.
○ quartier : #34 in South Bay. Un loft luxueux avec une vue plongeante sur la plage et l'océan.
○ posts : 66 ○ points : 95
○ pseudo : cha/worst.
○ avatar : jack falahee.
○ inscrit le : 17/06/2017
MessageSujet: Re: cause i can't fight this feeling anymore. (nina)   Lun 26 Juin - 0:03


nina & caleb

driving me crazy.


Cette obsession a vouloir me faire comprendre que j'ai mal agi commence à me peser et j'ai peur que ça commence à se voir sur mon visage. Je pourrais mais tu n'apprécierais pas alors je vais éviter. Cette envie de vouloir toujours avoir le dernier mot va me créer des problèmes avec la jeune femme si je ne me contrôle pas un minimum. C'est pas que je peux me permettre tout ce que je veux. J'ai simplement cette capacité d'auto destruction qui ne plaît pas à mon père. Disons simplement que ce qu'on raconte sur les Liomogi compte à ses yeux plus que le reste. tentais-je d'expliquer en vain. Car nos mondes sont tellement différents qu'elle ne comprendrais pas. Comme je ne comprends pas spécialement ce qui la rend si en colère sur le moment. Je continue de l'écouter et dériver sur le travail même et les tripotages qui l'accompagne. Je fais une grimace quand je comprends que ce n'est pas seulement arrivé sous mes yeux mais quand vient les précisions, je ne tiens plus. Stop, stop ! Je ne veux pas en savoir plus. Je le sais tout ça, parce que j'ai été ce genre de gars là. Et tant mieux. Qu'elle ait arrêté grâce à notre arrangement. Une réaction typique d'homme jaloux, de petit copain qui ne supporte pas ça. Une réaction typique que j'ai gardé pour moi jusqu'ici avant de lui confier mes véritables sentiments envers elle. Des confessions, des baisers ... Je n'aurais jamais imaginé que la scène tournerait de cette façon mais je ne vais pas me plaindre. Que du contraire.

C'est bien qu'on soit sur la même longueur d'onde. Sourire taquin avant que mes mains ne perdent de l'altitude pour pouvoir soulever la jeune femme. Je la colle au mur et j'en profite pour plonger ma tête dans son cou, glissant des millions de baisers sur les parcelles de sa peau. Je comprends cette envie totalement partagée en sentant sa respiration saccadée tandis que quelques endroits où je pose mes lèvres lui arrache des soupirs de plaisir. Je pourrais faire ça pendant des heures, simplement la toucher. Sa peau est douce, parfaite et à une odeur fruitée. Comme si la rousse sentait que c'était son tour, c'est elle qui s'occupe de moi en m'enlevant des couches petit à petit. Ma veste tombe littéralement par terre et les boutons de ma chemise se défont à une vitesse folle. Ses doigts parcourant mon torse me font presque hurler tellement c'est bon. C'est bon de la sentir elle, c'est bon de sentir sa peau contre la mienne. J'en veux plus, j'en veux toujours plus. J'abandonne ses jambes et fais retomber la jeune femme sur ses jambes. Je me penche directement vers ses lèvres et commencent à nous emmener en direction de sa chambre. Je profite du chemin pour me débarrasser de ma chemise tandis qu'entre deux baisers, je soulève son tshirt avant de le jeter à travers le petit couloir. On finit sur le lit assez vite et cette fois, je me sens pousser des ailes. Je descends la bouche, passe par sa superbe poitrine avant d'arriver plus bas pour lui enlever la dernière couche qui lui reste. Elle en fait de même avec mon pantalon et il n'en faut pas plus pour nous emmener dans un autre monde, un monde en feu, plein de passion, qui finira par nous faire monter au septième ciel.

****

Respiration saccadée, le corps qui bouillonne encore. Je tente au mieux de récupérer mon souffle alors que je finis par m’affaisser juste à côté de Nina. Woaw. J'ai eu de nombreux rapports avec la gente féminine mais aucun d'entre eux ne ressemblaient à celui là. Après la plupart, je prenais mes jambes à mon cou et me dépêchais de sortir des appartements. Cette fois, je suis presque incapable de bouger tellement ma force m'a laissé tombée. C'est ça qu'on appelle le sexe de réconciliation ? Ma franchise finira par me faire tuer mais au moins, cette petite question a le don de me faire rire. Elle doit se douter qu'en vrai, je m'interroge réellement. Je n'ai jamais eu de relations concrètes, une relation sentimentale. Parce que si c'est le cas, je veux bien me disputer avec toi plus souvent. dis-je en l'embrassant furtivement. Cette partie là, par contre, je n'en veux plus. J'en rigole aussi mais rien que de penser au fait que la rousse puisse encore m'en vouloir, puisse ne plus vouloir me voir ... L'idée finit par me rendre malade.


AVENGEDINCHAINS

_________________
MY SUNSHINE ON A RAINY DAY
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 20 ans et toutes ses dents (le 6 février 1997)
○ statut : Piégée par ses sentiments, n'est plus certaine de pouvoir faire comme si de rien n'est face à Caleb
○ métier : Serveuse dans un bar, et il lui arrive de jouer les baby-sitteuses pour être sûre de terminer le mois avec de l'argent sur le compte
○ quartier : #3 West Bay, dans un appartement pas super super
○ informations en vrac : A retrouvé son père ✌ Mère morte d'une overdose y'a un an ✌ Deux tatouages sur le corps ✌ Parfois rousse, parfois blonde ✌ A un TDAH mais se soigne ✌ Dort seulement cinq heures par jour ✌ Ne mange pas de viande ✌ Saute souvent le petit déjeuner ✌ Allergique au cintron et à l'arachide ✌ Aime bien la musique japonaise ✌ Aime bien les manga / animés One Piece, Bleach & Naruto ✌ Fan de GOT & The Walking Dead ✌ Fan des films de Jackson et de Lucas

○ posts : 963 ○ points : 6505
○ pseudo : Nao'
○ avatar : Katherine McNamara
○ DC : Nova + Rayan
○ inscrit le : 07/09/2016
MessageSujet: Re: cause i can't fight this feeling anymore. (nina)   Lun 26 Juin - 18:53


losing ourselves
Elle n'aurait plus l'occasion de danser. Elle n'aurait plus l'occasion de se trémousser. Et c'était pas plus mal d'ailleurs à dire vrai. C'était pas ce qu'elle aimait le plus. Elle le ferait ... Uniquement pour son petit ami. Et comme elle n'en avait pas ... Ou du moins, est-ce qu'elle pouvait considérer Caleb comme son petit ami ? Pas encore. Enfin, ça pouvait changer. Ca allait dépendre de ... Ca allait dépendre de tout un tas de choses. Peut-être qu'ils étaient pas compatibles. Peut-être qu'ils étaient bien à jouer les faux petits amis actuellement. Ouais. A voir ... A voir. Quoi qu'il en soit, elle gardait en tête qu'il n'avait pas envie qu'elle lui raconte tous ce que les clients pouvaient avoir en tête lorsqu'ils étaient seuls avec elle. Non. Caleb ne voulait pas en entendre parler. Sans doute que ça pourrait lui filer des boutons ou quelque chose dans le genre. Pour l'heure, ce n'était plus vraiment la question. Non. Puisqu'ils s'étaient avoués des choses. Des choses qu'ils ne voulaient pas ressentir jusqu'à présent, ou bien avouer. Nina eut un certain sourire tandis que Caleb lui disait qu'ils étaient sur la même longueur d'ondes et que c'était une bonne chose. Elle n'avait pas renchéri sur le sujet. Elle s'était contentée de prendre possession de ses lèvres pour un baiser plus langoureux et plus passionné. Caleb l'avait portée. L'avait plaquée contre le mur. Ils n'étaient pas restés bien longtemps là. Non. Ils avaient titubé jusqu'à la chambre de Nina. Et elle s'était retrouvée bien vite sur son lit. Avec plus grand chose sur le dos. Plus de vêtement. Pour elle. Comme pour lui d'ailleurs. Et le lit avait ... grincé ... Encore et encore.

✌ ✌ ✌ ✌ ✌ ✌ ✌ ✌ ✌ ✌
Le souffle court. Une respiration rapide. Saccadée. Son torse qui se soulevait assez rapidement. Oui. Ca avait été assez sportif à dire vrai. Est-ce que c'était bien quand ça s'arrêtait ? Elle regrettait ses mains sur son corps. Elle regrettait ses baisers. Mais une pause, c'était pas ... plus mal à dire vrai. Elle tourna la tête vers Caleb. Elle avait l'impression qu'il ne savait plus trop quoi dire. Du moins, au départ. La regardant, il lui parla du sexe de réconciliation. "Je sais pas trop. Possible sans doute." Elle eut un léger hochement de la tête. "J'avais jamais eu l'occasion ... de pratiquer la réconciliation sous la couette." Non. C'était bien la première fois. Il fit une remarque. Sur le fait qu'il voulait bien se disputer avec elle plus souvent. Il lui vola un baiser avant qu'elle ne lui donne un léger coup de coude. "Ne va pas croire que ça se passera à chaque fois comme ça si on se dispute." Elle le regarda tout en hochant la tête. "Je ne suis pas sûre que tu apprécierais te retrouver à la porte de chez moi. Même si ... j'suis sûre que t'aurais pas trop de mal à la défoncer." Son appartement était tellement pourri ... Ca devait le changer mine de rien. Lui qui vivait dans le luxe. Elle qui vivait dans la misère. C'était le temps d'avoir mieux. Le temps de voir si Edwy prenait son appartement et qu'elle déménagement pour une colocation de dingue.

_________________


Even if life is not good with you, you have to smile. And you have to find fun in everything. Life can be a great bitch. Don't care about it. Life can piss in your face? Don't care. And smile. Again and again.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans. (04/09/90)
○ statut : célibâtard avec un coeur qui bat à la chamade lorsqu'il pense à une jolie rousse.
○ métier : avocat spécialisé dans le droit fiscal qui prend ce qu'on lui donne.
○ quartier : #34 in South Bay. Un loft luxueux avec une vue plongeante sur la plage et l'océan.
○ posts : 66 ○ points : 95
○ pseudo : cha/worst.
○ avatar : jack falahee.
○ inscrit le : 17/06/2017
MessageSujet: Re: cause i can't fight this feeling anymore. (nina)   Mar 27 Juin - 0:23


nina & caleb

driving me crazy.


Je la regarde, sceptique, mais comprends qu'il peut y avoir des débuts à tout pour tout le monde. Je suis content de l'avoir découvert avec toi. murmurais-je nerveusement, tout en me rendant compte du ridicule de ses paroles. Je ne suis pas un gosse tout fier qui a vécu sa première fois non d'un chien. Je lui précise que je veux bien me disputer avec elle plus souvent si ça se passe de la sorte à chaque fois mais sa réponse ne se fait pas attendre. Pffff, tu ne me résisterais pas longtemps. dis-je en me penchant sur le côté, posant ma tête sur ma main pour pouvoir capturer son regard. Je reste figé, quelques secondes, avant de me rendre compte que je n'y crois même pas moi même. Je ne dirais pas que je connais la jeune femme par cœur loin de là, mais je connais son côté obstiné. Ok, je ne résisterais pas longtemps. finis-je par dire, m'abaissant devant la faiblesse que j'éprouve dès que je vois un peu trop de parcelles de peau sur une femme. Je n'ai aucune résistance alors que le temps m'a montré à quel point je peux être rancunier quand je le veux. Ce n'est pas mon genre de défoncer les portes. répondais-je assez sérieusement. En tous cas, pas tant que je suis sobre. Moins sérieux cette fois, je rigole à moitié et ne laisse pas le temps à la jeune femme à mes côtés s'imaginer quoi que ce soit. Le moment est beaucoup trop bon pour se le laisser gâcher par des bêtises que je peux faire. Dis toi qu'il y a pire. T'aurais pu te retrouver à la rue. Mais tu sais, si des fois t'as pas envie de rester dans ton bazar, t'es la bienvenue chez moi. Pour ces fois où la rousse regarde autour d'elle et se rend compte qu'elle mérite tellement mieux. Me connaissant, j'aurais été capable de lui dire de venir emménager à la maison mais heureusement, j'ai réussi à me rattraper.

Discutant comme un vieux couple, je ne peux m'empêcher de laisser mon esprit vagabonder. Je pense à elle tout entier, baisse les yeux en redessinant le contour de ses formes parfaites. Sa peau, ses lèvres, ses baisers, ses gestes tendres. L'acte ne date pas d'il y a longtemps et pourtant, j'ai l'impression que ça fait une éternité que je n'ai pas senti sa peau contre la mienne. Peu résistant, je finis par me replacer au dessus de Nina et l'embrasser à pleine bouche. Un contact qui m'arrache des frissons, me fait trembler, exactement comme tout à l'heure. Round 2. lâchais-je en souriant entre deux baisers. Je n'étais physiquement pas prêt à remettre le couvert mais son corps m'avait appelé comme une drogue. Mais un élan de lucidité m'a poussé à relever la tête pour entamer le début d'une conversation plus ou moins sérieuse. Dis ... Qu'est-ce que ça fait de nous tout ça ? Question stupide, mais je ne veux pas m'avancer trop vite. La Baranovski est une femme indépendante qui m'a encore montré par a+b qu'elle n'a pas besoin d'un homme pour gérer sa vie correctement.


AVENGEDINCHAINS

_________________
MY SUNSHINE ON A RAINY DAY
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 20 ans et toutes ses dents (le 6 février 1997)
○ statut : Piégée par ses sentiments, n'est plus certaine de pouvoir faire comme si de rien n'est face à Caleb
○ métier : Serveuse dans un bar, et il lui arrive de jouer les baby-sitteuses pour être sûre de terminer le mois avec de l'argent sur le compte
○ quartier : #3 West Bay, dans un appartement pas super super
○ informations en vrac : A retrouvé son père ✌ Mère morte d'une overdose y'a un an ✌ Deux tatouages sur le corps ✌ Parfois rousse, parfois blonde ✌ A un TDAH mais se soigne ✌ Dort seulement cinq heures par jour ✌ Ne mange pas de viande ✌ Saute souvent le petit déjeuner ✌ Allergique au cintron et à l'arachide ✌ Aime bien la musique japonaise ✌ Aime bien les manga / animés One Piece, Bleach & Naruto ✌ Fan de GOT & The Walking Dead ✌ Fan des films de Jackson et de Lucas

○ posts : 963 ○ points : 6505
○ pseudo : Nao'
○ avatar : Katherine McNamara
○ DC : Nova + Rayan
○ inscrit le : 07/09/2016
MessageSujet: Re: cause i can't fight this feeling anymore. (nina)   Mar 27 Juin - 19:40


losing ourselves
Le sexe de réconciliation. C'était quelque chose de dingue. D'agréable. Le pire, c'était qu'il l'avait rendu chèvre. Et pas qu'un peu. Et pour autant ... Ouais, pour autant, ça s'était terminé sous la couette. C'était dingue. Mais c'était comme ça. Et au moins, quand il repartirait, il ne repartirait pas fâché. Et elle, elle ne s'endormirait pas avec une colère bouillonnante. Ca aurait été le cas, Nina était certaine qu'elle n'aurait pas dormi de la nuit. Quand elle s'endormait fâchée, elle n'arrivait pas vraiment à fermer l'oeil. Elle était infernale, en quelque sorte. Et pas qu'un peu. Elle tournait dans son lit, encore et encore. Et c'était pas une solution. Là, d'une certaine manière, elle avait évacué sa frustration. Avec Caleb. D'une manière agréable, c'était certain. Elle eut un sourire amusé à l'encontre de l'avocat. "J'suis contente également." Il avait parlé des disputes. Le fait qu'il voudrait bien se disputer assez souvent avec elle si ça se finissait comme ça. Sauf que Nina lui démontra par a + b que ça ne serait pas toujours le cas. Et que ... Et bien, qu'il aurait des ennuis, si on peut dire ça ainsi. Elle le regarda tandis qu'il disait qu'elle ne lui résisterait pas. "Tu veux jouer à ça ?" C'était lui qui ne résisterait pas. Elle le savait. En tout cas, elle avait bien fait de lui ouvrir la porte. Elle vivait dans un appartement miteux. Et souligna que la porte était facilement enfonçable. Chose qu'il ne ferait pas. Sauf s'il avait un coup dans le nez. "Je prends note que alcool et toi ne font pas bon ménage." Elle secoua la tête. Est-ce qu'il venait de lui faire peur ? Non. Pas vraiment mais bon. Lui parlant brièvement de son appartement, Caleb venait de lui glisser une invitation. Elle pencha la tête légèrement sur le côté tout en le regardant. "Hmmm .. Je sais pas trop ... j'aime dormir dans mon lit qui grince avec les bestioles et tout ça." Elle eut un hochement de la tête tout en le regardant. C'était pas qu'elle ne voulait pas aller chez lui. Mais c'était trop tôt. C'était bien trop tôt. Non. Chez elle, c'était mieux. Peut-être qu'elle avait peur de ne pas réussir à s'intégrer dans sa vie. Elle n'en savait rien. Quoi qu'il en soit, Caleb avait décidé de mouvoir son corps, tel un serpent, et se placer au dessus d'elle afin de l'embrasser. Un baiser fougueux. Un baiser passionné. Elle avait passé ses mains autour de sa nuque pour l'attirer un peu plus à elle. Sa poitrine s'écrasait plus ou moins contre son torse. Il avait envie de remettre ça. Elle n'était pas contre. Il se stoppa plus ou moins dans ses mouvements, lui demandant ce que ... ce qu'ils allaient devenir. Ou comment ils pouvaient se qualifier. Elle regarda Caleb durant quelques instants. "C'est à ça que t'es en train de penser, là, tout de suite ?" C'était ... Très étonnant. Nina captura ses lèvres. Comme si elle souhaitait le faire taire à dire vrai. Elle se détacha de ses lèvres après quelques instants. "Je pense ..." Sa phrase était entrecoupée de quelques baisers. "Qu'on aura l'occasion ... D'en parler à un autre moment." Elle n'avait pas envie de parler de ça tout de suite. Non. Trop occupée à prendre possession de sa bouche. Trop occupée à faire monter l'envie et à passer au second round, comme il lui avait dit.

_________________


Even if life is not good with you, you have to smile. And you have to find fun in everything. Life can be a great bitch. Don't care about it. Life can piss in your face? Don't care. And smile. Again and again.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

○ âge : 26 ans. (04/09/90)
○ statut : célibâtard avec un coeur qui bat à la chamade lorsqu'il pense à une jolie rousse.
○ métier : avocat spécialisé dans le droit fiscal qui prend ce qu'on lui donne.
○ quartier : #34 in South Bay. Un loft luxueux avec une vue plongeante sur la plage et l'océan.
○ posts : 66 ○ points : 95
○ pseudo : cha/worst.
○ avatar : jack falahee.
○ inscrit le : 17/06/2017
MessageSujet: Re: cause i can't fight this feeling anymore. (nina)   Jeu 29 Juin - 10:56


nina & caleb

driving me crazy.


J'espère ne pas non plus me disputer avec Nina trop souvent mais je pense que si on se laisse une chance, avec nos caractères de cochons, ça risque d'être assez difficile. Fais gaffe, j'adore les paris. Et même si j'aurais du mal à te résister, je suis assez compétitif quand il s'agit de quelque chose qu'on me parie de faire. lui précisais-je quand même, rappelant en même temps ma passion pour le jeu et les défis. J'aime montrer ma détermination et mon courage, surtout face à une femme comme elle. Je ferais gaffe à ça aussi, tracasse pas. Décidément, autant l'amour peut avoir de bons côtés, autant quand j'y pense, le nombre de concessions et de je dois faire attention augmente un peu trop à mon goût. Mais je ne connais rien à tout ce qui touche aux relations alors avant de dire quoi que ce soit, je vais d'abord tenter les expériences, une à une. Je comprends d'ailleurs qu'il y a vraiment une première fois à tout quand je lui précise qu'elle est la bienvenue à la maison. C'est trop soudain, trop rapide. Et subtilement, la rousse me le fait comprendre. Oui je ... Pardon. C'est un peu trop rapide, j'ai compris. Je tente un sourire, mais ça ressemble plus à une grimace. Merci de ne pas m'avoir remballé trop vite. C'est tout nouveau pour moi tout ça alors la patience, c'est une belle vertu. finis-je par lui dire, souriant sincèrement cette fois.

Sa poitrine qui s'écrase contre mon torse tandis que mes bras tentent au mieux de ne pas crouler sous mon poids, distraient par les baisers passionnés qu'elle est en train de me donner. J'en tremble dans tous mes membres, ait carrément des bouffées de chaleur. Ses mains dans mon cou m'arrache des frissons tandis que ma seule envie, c'est de la toucher. Encore et encore. Euh. tentais-je d'articuler face à sa réponse. C'est vrai que dans tous les moments où j'aurais pu lui poser cette question, je n'avais pas choisi le meilleur. De toutes façons, elle ne me laisse pas de temps pour aller plus loin et exerce une pression sur ma nuque pour pouvoir s'emparer de mes lèvres à nouveau. La rousse articule quelques mots entre deux longs baisers et je ne peux qu'approuver ses dires avec un énorme sourire. Je pense que tu as totalement raison. finis-je par dire avant de plonger ma tête dans son cou. Je remplis sa gorge de baisers, m'éternise de temps en temps en écoutant les gémissements qui sortent de sa bouche. Puis je descends plus bas, m'attardant cette fois sur sa poitrine puis sur son ventre. Le deuxième round est déjà bien entamé.

****

Respiration haletante, souffle court. C'est encore pire que la première fois. La tête affalée sur le coussin, la couverture montant jusqu'au nombril, j'ai cette fois plus de mal à récupérer ma respiration. Mais c'est bon, c'est tellement bon. Je pensais simplement que tout à l'heure, le sexe de réconciliation était à l'origine de toute cette sueur mais en soit, c'est simplement le sexe avec Nina qui me rend aussi bien et aussi détendu. Tout en étant mort de fatigue. Je me penche sur le côté, comme tout à l'heure et regarde à nouveau le magnifique corps de la jeune femme. On va s'achever tout seul si on continue à ce rythme là. Je souris, rigole presque. Je me penche et l'embrasse chastement, en manque de la douceur de ses lèvres. Et quand je coupe le contact, je sens cette fatigue qui m'empare et qui pourrait me plonger dans un sommeil profond en quelques secondes. Me rappelant de la discussion de tout à l'heure, je me dis qu'il est peut-être temps que je quitte ce lit si on veut garder les limites et surtout, ne pas aller trop vite. Je pense que je ferais mieux d'y aller, je serais capable de dormir une dizaine d'heures si je reste allongé dans ce lit. finis-je par lui dire, jouant avec les doigts d'une des mains de Nina. Je ne bouge pas immédiatement, comme si j'attendais sa réponse immédiate. Celle qui me dira de ne pas bouger, celle qui dira de passer une douce et merveilleuse nuit en sa compagnie.


AVENGEDINCHAINS

_________________
MY SUNSHINE ON A RAINY DAY
I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. © okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
 

cause i can't fight this feeling anymore. (nina)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Free Fight
» top 5 FIGHT lnah 2010 - 2011
» MMA - Free Fight
» le feeling plutôt que le cardiometre,est-ce vraiment mal?
» question feeling

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Bay ::  :: west bay :: logements-